AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 2 sur 3
Voyage dans les hauteurs Népaliennes
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Raphaëlle Elfast
Serpentard
Serpentard

Re: Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Message par : Raphaëlle Elfast, Jeu 09 Mai 2013, 14:25


Kyara et Raphaëlle se levèrent alors de table , et Kyara fit une révérence au compte qui leur ordonner de suivre son elfe de maison. Raphaëlle préféra un simplement hochement de tête, et partit à la suite de sa collègue. L'elfe les ramena alors dans leur chambre où l'odeur de renfermé fit crisper le nez de la Verte et argent, elle devrait bien s'y habituer!

" Si les demoiselles ont besoin de Rogi, qu'elles appellent et Rogi viendra."


Il ferma alors la porte, ce qui rassurait la tatouée, elle avait peur qu'il reste là à les suivirent à chacun de leurs pas, mais s'il s'en allait c'était parfait. Kyara alla écouter à pas de chat si des bruits parvenait à ses oreilles, et elle fit ensuite mine de prendre un bain, en prenant une voix assez forte, histoire que tout le château soit au courant, Raphaëlle joua le jeu en disant que " Oh oui un bon bain ça f'rait du bien ". Elle alla même faire couler l'eau du bain, dans la baignoire agressive, mais qui semblait s'être soumise à la brune aux yeux verts clairs! Le silence régnait à présent , à part le bruit de l'eau qui couler, toute trace de vie humaine avait enfin disparut. Raphaëlle qui était resté passive jusque là, s'activa et prit un petit sac avec son nécessaire de secours, et une liste de sortilèges utiles qu'elle gardait toujours sur elle. Kyara s'était déjà empressé de vouloir sortir, mais l'elfe de maison les avaient enfermée! La belle affaire, comme si un petit sort comme ça allait foirer leurs plans! Et bien il se mette la baguette dans l'oeil! La sorcière d'un coup d'Alohomora, fit entrebâiller la porte sans aucun effort, et Raphaëlle passa alors en première, remerciant sa camarade.

"Je pense que c'est risqué de retourner dans le Hall. C'est partie mon amie ! Garde ta baguette en main sait on jamais. Tu préfères faire quoi ? On cherche les escaliers pour l'étage ? On cherche les cachots ? On reste ici et on ouvre toutes les portes ?"


Elle avait raison, pas la peine d'aller dans le hall, en plus c'était le point de rendez-vous des convives! Apperement il lui restait comme option l'étage, cachot ou les différentes portes environnantes. Raphaëlle hésita, mais en vue de leur maison, elle ne put s'empêcher d'être attirée par le cachot, un endroit sombre, et certainement bien mystérieux. C'était l'endroit parfait pour cacher des trucs, s'il y en avait à cacher elle dit avec un sourire malicieux:

" Je te propose de commencer par les cachots! Ca à l'air excitant !"

C'est alors que leur chasse aux trésors commença, et qu'elle se faufilèrent à pas de loup dans le royaume du comte Alucard. Elle descendit alors les escaliers en direction du sous sol où une porte en marbre noir se trouvait. Elle avait plusieurs verrous, mais ça n'allait pas être ça qui allait les bloquer ! Hop, un alohomora par-ci et par-là, et la porte s'ouvrit dans un grincement sourd! La porte devait pesait des tonnes, car en la poussant Raph' recula de quelques centimètres. A l’intérieur, l'humidité emplissait la salle, et des tâches de moisissures ornaient les murs! Mais ce n'est pas tout, Raphaëlle s'arrêta net en voyant un immense cercueil noir et rouge posé en pleins milieux des cachots.

"J'en était sûre que c'était un vampire ce mec !"


Elle entra alors petit à petit, éclairant la pièce avec le sort de Lumos, elle put apercevoir des craquelures au mur, mais aussi des griffures, comme si quelqu'un avait tenté de s'échapper en grimpant! Mais ce n'est pas tout ! Raphaëlle poussa un petit cri suraiguë, en voyant un squelette étendue près d'une vieille armoire, un carnet toujours en main. Elle courut se réfugier vers Kyara, de peur que le squelette prenne vie, comme l'affreuse baignoire!
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Message par : Kyara Blanchet, Jeu 09 Mai 2013, 17:28


L'oreille tendue dans le cas où quelqu'un arriverait, Kyara attendait la réponse de sa collègue. Quelque soit le choix de Raphaelle, qu'elle le fasse vite, car l'elfe pouvait très bien venir jouer les fouines. Il n'entrera pas dans la chambre, ça elle était prête à le parier, mais elle savait qu'il collerait bien son oreille contre la porte écoutant le moindre bruit. Il ne restait plus qu'à espérer s'il faisait ça qu'il pense qu'elles s'étaient endormis bien sagement.

- Je te propose de commencer par les cachots! Ca à l'air excitant ! Répondit alors Raph un sourire malicieux aux lèvres.

Souriant à son tour, Kyara hocha alors la tête et elles se mirent en route. D'un pas léger et rapidement, elles traversaient les couloirs, cherchant un escalier pouvant les mener vers le sous sol. Encore une fois la brune avait l'impression d'être redevenue une enfant. Transissant les règles, elles se baladaient là où elles n'avaient le droit d'aller. A tous les coups il y allait avoir des conséquences, mais tant pis. Au moindre soucis, hop transplanage et basta adios amigos ! En tous les cas le château était grand, c'était un vrai labyrinthe et Kyara espérait qu'elles retrouveraient leur chemin.

Au bout d'un moment elles trouvèrent enfin les escaliers menant visiblement aux cachots. Descendant les marches excitées, elles se retrouvèrent alors devant une porte noire fermée grâce à différents verrous. Mmh, le message était clair, interdiction d'entrer. Alors que Kyara fit dos à la porte pour monter la garde en cas, Raph elle se chargea d'ouvrir cette porte. Il n'y avait pas à dire, mais la magie c'était sacrement utile. Lorsque la porte fut ouverte elles entrèrent. Regrettant de ne pas avoir une écharpe à cause de l'humidité, la brune avança dans la pièce obscure et ce fut avec stupeur qu'elle découvrit un cercueil.

- J'en était sûre que c'était un vampire ce mec !

Le comte Alucard, un vampire ... ouah. Il était vraiment pas bien dans sa tête quand même. Le mec avait un grand château et pourtant il dormait ici ? Dans ce cachot complètement glauque ? Les yeux de Kyara étaient fixés sur le cercueil. C'était la première fois qu'elle revoyait un cercueil et ça la laissait toute chose. S'avançant lentement, elle tendit alors le bras, ses doigts étaient à deux doigts du cercueil quand Raphaelle lâcha un cri aiguë la faisant sursauter et revenir sur terre. Reculant, elle tourna la tête alors que sa collègue revenait près d'elle. Fronçant les sourcils, Kyara lança un lumos et fit deux pas en avant pour voir ce qui avait effrayé Raph et le sang ne fit qu'un tour dans ses veines quand elle vit ce qu'il y avait devant elle.

C'était un squelette, un vrai de chez vrai qui était sur le sol. Dans sa main se tenait un carnet. Prenant son courage à deux mains, Kyara s'approcha alors du squelette et se baissant attrapa le carnet. Son coeur battait à tout rompre de peur qu'il se réveille et lui saute dessus. Elle savait faire avec les baignoires, les squelettes par contre c'était une toute autre histoire. Inspirant, elle tira alors fort avant de reculer rapidement. Le carnet en main, elle rejoignit alors la serpentard des frissons glacés lui parcourant l'échine.

- J'ai pris le carnet, on ira le lire dans la chambre, je te propose de quitter cet endroit, je trouve que c'est grave glauque.

Ensemble elles remontèrent alors les marches et refermèrent la porte. Poussant un soupir de soulagement, Kyara essuya la sueur qui s'était accumulée sur son front. S'appuyant contre le mur elle regarda alors le livre quand des bruits de pas se firent entendre dans le couloir. Une lueur paniquée dans les yeux, Kyara tourna alors son regard vers Raph.

- Mer** quelqu'un arrive on fait quoi ? demandat-elle dans un murmure rapide.

Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Message par : Raphaëlle Elfast, Ven 10 Mai 2013, 11:50


Kyara s'approcha alors de la source d’effroi de sa camarade, et découvrit avec stupeur le squelette inanimé. Elle s'empara avec courage du carnet qu'il tenait et le garda avec elle. Raphaëlle se retournait sans cesse pour couvrir leurs arrières et qu'elle avait peur qu'une bête surgisse de l'ombre de la pièce. Elle n'avait plus vraiment envie de rester là et apparemment Kyara était du même avis!

"J'ai pris le carnet, on ira le lire dans la chambre, je te propose de quitter cet endroit, je trouve que c'est grave glauque."

"Oui allons-y!"

Se hâtant vers la grosse porte, elle emboîta le pas à Kyara qui poussa l"énorme porte en marbre. Elle commençât à monter les marches, comme si quelque chose derrière elle allait l'attraper. C'est alors que Kyara se stoppa nette, interdisant la tatoue à faire un pas de plus. Elle tendit l'oreille et entendit des bruits de pas s'approchait dans leur direction prise de panique, Raphaëlle recula et se heurta à la porte qu'elle venait de quitter! M*rde!

"Mer** quelqu'un arrive on fait quoi ?"


Les paroles de Kyara n'était pas là pour la rassurer et elle chercha à toute vitesse une solution plausible. Il fallait qu'elle retourne dans le cachots, elle n'avait pas d'autre issue. Et si quelqu'un entrait de le cachot ? Non... Elle n'allait pas faire ça. Elle regarda paniquée sa camarade, les pas se rapprochant de plus de plus de leur position. Elle ouvrit la porte en trombe et tira Kyara par le bras l'obligeant à retourner dans la salle. Elle se hâta de refermer la porte et de la verrouillée, histoire que leur passage passe inaperçu:

*Collaporta*

Les verrous se verrouillèrent, et Raphaëlle souffla un peu. Elle essaya d'oublier la présence du cercueil et du squelette qui se trouvait dans la même pièce, et avait mit sa main sur sa bouche pour faire taire sa respiration haletante. Les pas descendirent les escaliers où elles étaient précédemment, et il se dirigeait très probablement dans le cachot. M*rde. Raphaëlle sans réfléchir ouvrit le cercueil prise d'une force irréelle, et dit à Kyara de rentrer dedans. Elle refusa. Un premier verrou s'ouvrit, pas le temps de batailler. Elle prit la jeune fille par le bras et l’entraîna dans le tombeau. Elle se faufila rapidement dedans, et le referma. Elle sentait qu'elle écrasait la jeune fille, mais la il fallait plus faire de bruit. Le dernier verrous s'ouvrit, et Raphaëlle tenta d'être la plus silencieuse possible. Les pas s'approchait, s’arrêtèrent , et repartirent dans l'autre sens. La porte se referma dans un bruit sourd, et les verrous barricadèrent la porte. Attendant encore un peu que le bruit des pas s’estompe, elle ouvrit le cercueil et dégagea rapidement l'accès pour que la pauvre Kyara sorte.

"J'suis désolée... On allez se faire repérer, d'ailleurs là, j'suis sûre qu'ils sont déjà en train de nous chercher ! Mais au point ou on en est on continu ?" dit-elle le souffle court.



Dernière édition par Raphaëlle Elfast le Ven 10 Mai 2013, 13:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Message par : Kyara Blanchet, Ven 10 Mai 2013, 13:11


Le coeur de Kyara battait à tout rompre, elle sentait l'adrénaline couler dans ses veines alors son cerveau carburait à mille à l'heure. La brune adorait cette sensation, c'était ce qui lui permettait de sentir vivante et même si d'un côté elle était inquiète et cherchée comment s'échapper de cette situation, d'un autre elle sautait presque de joie. Pour le coup, elle comptait plus sur Raphaëlle pour trouver une idée de génie. Idée du genre "on part de l'autre côté en courant comme des dératés afin de retourner dans la chambre et de s'y terrer". La brune s'attendait à quelque chose comme ça et se préparait déjà à courir quand sa camarade l'attrapa par le bras et la fit descendre les escaliers afin de retourner dans les cachots. Surprise Kyara manqua de tomber dans les escaliers et fronça les sourcils lorsque Raphaëlle la fit entrer dans le cachot. Elle ne comprenait pas pourquoi est ce qu'elles retournaient ici alors qu'il n'y avait aucune issue, elles allaient se cacher où ? Dans l'armoire ? D'accord elles n'étaient pas bien grosses, mais pas au point d'entrée toutes les deux ...

Croisant les bras sur elle même, regardant de partout sauf en direction du cercueil qui la mettait mal à l'aise, Kyara espérait qu'elles allaient se tirer de là quand elle entendit que la personne où la chose qui était dans le couloir descendait les escaliers. Un nouveau frisson glacé parcourut l'échine de Kyara. Se tournant vers la porte baguette en main, elle ne voyait alors plus qu'une solution. Le combat. Elle allait assommer ce qui descendait avant qu'il n'ait le temps d'ouvrir complètement la porte et après elles pourraient s'éclipser en vitesse. Inspirant elle se tenait prête quand elle entendit un bruit bizarre derrière elle, se retournant elle constata alors avec stupeur que Raphaëlle était en train d'ouvrir le cercueil. Non. C'était un gag là ?! Reculant légèrement elle était en train de secouer la tête quand sa camarade lui demanda d'entrée dedans. Elle avait fumé où quoi ?! Il en était hors de question ! Secouant de plus belle la tête, Kyara lui répondit alors en murmurant fermement.

- C'est mort, moi vivante jamais je rentrerais dans ce foutu cercueil !

Ne l'entendant pas de cette oreille, Raphaëlle attrapa alors le bras de Kyara et la tira avec force. Contractant tous ses muscles, la brune résista du plus qu'elle le pouvait se retenant en même temps de ne pas mettre un coup de poing à sa camarade, car elle ne voulait pas lui faire de mal. Ses états d'âme la perdirent et en deux trois mouvements, Kyara se retrouva dans le cercueil, écrasée par le poids de Raphaëlle. Elles étaient à présent enfermées dans un endroit super étroit et dans le noir. Fermant les yeux, Kyara du se mordre les levres jusqu'au sang pour se forcer de ne pas hurler et tenter de sortir par n'importe quels moyens. Elle était super mal dedans, c'était hyper glauque. Se forçant à penser à autre chose que l'endroit où elle était, la brune ne suivait même plus ce qui se passait à l'extérieur. Elle comprit que c'était fini lorsque le poids de Raphaëlle la quitta. Ouvrant les yeux, Kyara se releva alors et sauta hors du cercueil en prenant de grosses bouffées d'airs. Mettant le plus de distance entre elle et le cercueil, elle appuya alors son front contre le mur froid quand Raphaëlle prit la parole.

- J'suis désolée... On allez se faire repérer, d'ailleurs là, j'suis sûre qu'ils sont déjà en train de nous chercher ! Mais au point ou on en est on continu ?

Se passant les mains sur le visage, Kyara se tourna alors lentement vers Raphaëlle, une lueur mauvaise dans le regard avant de lui répondre.

- Ne - me - refait - plus- jamais - ça. Où je te jure que je passe sur mes états d’âme et que je t'en fou une. Bordel c'était quoi cette idée ?! On aurait pu partir en courant de l'autre côté !

Se retournant elle tapa alors dans le mur avec son poing. La douleur arriva immédiatement, mais la colère étant présente c'était comme si elle ne sentait rien où presque. S'asseyant sur le sol, elle fit alors des exercices de respirations qu'on lui avait appris pour qu'elle maîtrise ses émotions et lorsqu'elle fut à peu près calmée, elle se leva. Poussant un soupir pour évacuer le reste de tension le livre toujours avec elle, elle poursuivit la conversation.

- Bon de toutes les manières c'est fait, y a plus rien à faire. Je ne pense pas qu'ils nous cherchent sinon ça ferait plus de bruit ... Faudrait voir ce que dit le livre, mais plus on va marcher et plus on va risquer de se faire prendre. Je pense qu'on devrait revenir dans la chambre pour consulter le livre et après on verra ce qu'on fait d'autre. Ca te va où tu préfères repartir dans l'exploration ? Perso pour le moment, j'ai ma dose.
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Message par : Raphaëlle Elfast, Ven 10 Mai 2013, 17:32


" Ne - me - refait - plus- jamais - ça. Où je te jure que je passe sur mes états d’âme et que je t'en fou une. Bordel c'était quoi cette idée ?! On aurait pu partir en courant de l'autre côté !"


La Serpentard paraissait assez énervée à vraie dire, et Raphaëlle s'en voulut de l'avoir trainer dans le plus glauque des endroits au monde, mais elle avait réagi impulsivement, comme par instinct de survie quoi! Sa collègue frappa le mur de son poing, tentant d'évacuer l'énervement et le stress surement. Raphaëlle ne la ramenait pas large et éviterait à l'avenir ce genre d'idée saugrenue.

"Bon de toutes les manières c'est fait, y a plus rien à faire. Je ne pense pas qu'ils nous cherchent sinon ça ferait plus de bruit ... Faudrait voir ce que dit le livre, mais plus on va marcher et plus on va risquer de se faire prendre. Je pense qu'on devrait revenir dans la chambre pour consulter le livre et après on verra ce qu'on fait d'autre. Ca te va où tu préfères repartir dans l'exploration ? Perso pour le moment, j'ai ma dose."


Kyara paraissait beaucoup plus calme, c'était un bon point, car Raph n'avait pas envie de finir le séjour avec sa camarade de chambre à dos! C'est sur que leur petite aventure les avait fait bien stressé quand même, et quand elle parla du livre, elle éveilla de suite la curiosité de la brune tatouée. Elle hocha alors la tête, prenant le chemin du retour, faisant bien attention à ne faire aucun bruit. Elle remontèrent les escaliers, et zigzaguèrent dans les différents couloirs du château pour enfin arriver à leur chambre. Fiou c'était moins une ! Raphaëlle s'assit sur le lit et respira un bon coup. Bon il parlait de quoi ce bouquin ?

"Vas-y ouvre le !" dit-elle excitée comme une puce


Elle eût bien fait de penser à prendre des notes des découvertes qu'elles auraient put faire dans ce carnet, mais il lui manquait un stylo. Comme une idiote elle l'avait oublié son stylo sur la table qui se trouve juste à côté de l'entrée! Il devait bien y avoir une plume quelque part ? Elle tira alors par mégarde un des tiroirs, oubliant qu'elle s'était jurée de ne pas y toucher. Ni une ni deux, une brume apparût, et Nathanaël apparût. WTF! Il la regardait avec une froideur incroyable , un regard percant voir menaçant. Raphaëlle ne comprit pas de suite ce qui se passait, il lui dit alors:

"Je te deteste, toutes les filles sont mieux que toi! T'es une petite g*rce ! Tes parents auraient jamais du t'adopter , il aurait du te laisser crev.."


*RIDDIKULUS* rugit-elle

En un coup de baguette, Nathanaël parût grossir d'un coup. Il ressemblait maintenant à un sorcier atteignant l'obésité morbide, et Raphaëlle pouffa d"un rire nerveux. Le "gros" Nathanaël disparut à nouveau reprenant la forme d'une brune grisâtre, et le tiroir se claqua d'un coup puissant, et il fallait mieux pas y laisser de doigt! Raphaëlle était maintenant au comble de la gêne. Elle venait de voir une de ses peurs actuelles : que Nathanaël ne lui parle plus. Seulement, personne à part elle, ne savait qu'elle éprouver des sentiments pour le jeune homme, et n'avait pas envie que tout Poudlard soit au courant. Elle avait déjà eût des soucis à ce propos à la soirée du Chaudron Baveur, et elle n'allait pas faire la même erreur, même si Nikki et Nathanaël n'était plus ensemble. Elle reprit alors la conversation, tentant de changer de sujet:

"Euuuh...Alors ça dit quoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Message par : Kyara Blanchet, Sam 11 Mai 2013, 11:21


En guise de réponse Raphaëlle hocha la tête et ainsi elles se mirent en route pour faire le chemin en sens inverse. Kyara était contente de quitter ce cachot et ce fichu cercueil. Plus jamais elle ne mettrait les pieds dedans et elle ferait un testament précisant qu'à sa mort il faudrait qu'on la brûle. Rien que l'idée de savoir que c'était la que reposer son père et ses amis morts lui donnait des frissons. Certes ils étaient morts, mais même. C'était petit, c'était froid, c'était obscur, c'était l'horreur en somme. Poussant un soupir pendant qu'elles montaient les escaliers la brune savait qu'elle se souviendrait longtemps que cet épisode. Baissant son regard sur son bras, elle constata alors que ce dernier était rouge. C'était celui que Raphaëlle avait attrapé afin de la forcer à entrer avec elle dans le cercueil. Vu que la brune marquait facilement, à tous les coups elle aurait un bleu. Cela ne lui en ferait qu'un de plus, ça n'était pas bien grave, mais bon. En tous les cas elle avait de la chance, sa robe était intacte. Elle ne s'était pas déchiré ni rien. Kyara était nulle dans les sorts de réparations vestimentaires aussi cela l'aurait bien embêté que sa robe finisse avec un trou. A la limite elle pourrait toujours demander à Edwin de la rafistoler, mais bon.

Marchant dans les couloirs, Kyara sortie alors de ses pensées se rappelant d'où elle était et qu'il pouvait encore y avoir des dangers. Se concentrant donc, elle resserra sa main sur sa baguette, tendant l'oreille. A part sa respiration et celle de Raphaëlle de plus que leurs bruits de pas. Rien à signaler et tant mieux, là la brune n'était pas du tout d'humeur à tomber sur un intrus. Enfin c'étaient elles les intrus, mais quand même, elles étaient invitées ici, elles avaient gagné leurs prix, en théorie elles auraient du être bien traité et tout, mais non. Pas du tout ! Au contraire même, comme si elles étaient des rébus de la société. Les deux serpentards arrivèrent dans leur chambre sans problème. Alors que Raphaëlle allait sur le lit, Kyara refermait soigneusement la porte à l'aide d'un sort. Alors qu'elle rejoignait sa camarade sur le lit cette dernière prit la parole d'un ton excité.

- Vas-y ouvre le !

Hochant la tête, Kyara posa le livre sur le lit et alors qu'elle tentait d'en ôter la poussière, sa camarade se pencha et ouvrit un tiroir. Grosse erreur. Très très grosse erreur même. Une espère de brume sortie du tiroir faisant apparaître Nate ?! Les yeux grands ouverts par la stupeur, Kyara regardait son pote qui venait d’apparaître qui se mit d'un coup à se mettre en colère contre Raphaëlle. Ainsi la brune apprit que Raph avait été adopté. Cette dernière ne se laissant pas démonter, passa à l'attaque, lançant un sort contre l'épouvantard. Vu que s'en était un. Gonflant comme un ballon de baudruche il disparu alors laissant Kyara complètement perplexe. Pourquoi est ce que c'était de Nate dont elle avait le plus peur ? Lentement une idée se profilait dans sa tête alors que Raphaëlle reprenait la parole tentant de détourner la conversation.

- Euuuh...Alors ça dit quoi ?

Fronçant les sourcils, Kyara ouvrit la bouche se préparant à poser pleins de questions sur la chose avant de se dire qu'au final elles auraient le temps plus tard. Se promettant donc de retourner aux nouvelles plus tard, elle reprit son dépoussiérage de livre. Elle resta figée en déchiffrant le titre. C'était une blague ? Un gag ? C'était pour une émission spécial sorciers ? Levant un sourcil, elle tendit alors le livre en direction de Raphaëlle avant de reprendre la parole.

- Dracula ... C'est quoi ce bordel ?! J'ai enlevé ce livre à un fichu squelette juste pour un fichu livre ?!

Fermant les yeux elle inspira profondément avant de reprendre alors que ses cellules grises carburaient à mille à l'heure sous son cerveau.

- Bon récapitulons. Nous sommes dans un château perdu au Nepal. Le comte est grave bizarre. Dans son cachot il y a un cercueil et un squelette avec un livre sur Dracula. Quelque chose ne cloche pas je trouve. Tu as vu la dégaine du comte ? Tout précieux machin chouette et il dort dans un endroit miteux ? Il y a quelque chose qui ne va pas moi je te le dis ...

Prenant une mèche de ses cheveux, elle l'entortilla alors violemment autour de son doigt avant de se figer en plein milieu. Elle venait de se rendre compte de quelque chose, quelque chose dont elle se serait bien passer. Levant lentement la tête, elle prit alors la parole dans un murmure.

- Raph ... est ce que les vampires ont un bon odorat ? Parce qu'on est allé dans son cercueil ... Si personne n'avait de doute là on est grillé complet ...
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Message par : Raphaëlle Elfast, Lun 13 Mai 2013, 10:59


Raphaëlle se frotta l'arrière du crâne en regardant volontairement le plafond, de peur de croiser le regard de sa camarade. Elle fut assez surprise qu'elle ne relève pas cette intervention, et semblait poussé par un élan d'affection. Elle n'avait pas envie d'en parler maintenant, mais elle savait bien que maintenant, il fallait qu'elle s'explique, et ça ne l'arrangeait pas vraiment, alors autant le repousser un maximum. Kyara avait dépoussiéré le carnet qui s'avérait être un livre:

" Dracula ... C'est quoi ce bordel ?! J'ai enlevé ce livre à un fichu squelette juste pour un fichu livre ?!"

Déçue, Raphaëlle prit le livre des mains et le feuilleta. C'était un livre qui semblait parler du compte Dracula, surement une légende. Il comportait aussi des dessins de cercueil, et des dessins où de l'ail, une croix, et un pieux étaient barré en rouge. Raphaëlle fronça les sourcils. Elle se demandait qui était le squelette, ou du moins , qui avait-il été. C'est là qu'elle eût comme une illumination. A Poudlard, il y avait bien des fantômes ? Ce sont des morts, mais ils peuvent parler. Il devrait peut-être y avoir le fantôme de ce bonhomme qui rôde dans le coin ! Son visage s'éclaira, tandis que celui de sa camarade de chambre s'assombrissait.

" Bon récapitulons. Nous sommes dans un château perdu au Nepal. Le comte est grave bizarre. Dans son cachot il y a un cercueil et un squelette avec un livre sur Dracula. Quelque chose ne cloche pas je trouve. Tu as vu la dégaine du comte ? Tout précieux machin chouette et il dort dans un endroit miteux ? Il y a quelque chose qui ne va pas moi je te le dis ..."


"C'est peut-être pas son cercueil, ou alors son ancien , et il a mit celui-ci en bas car il l'utilisait plus.. Après il est vraiment bipolaire le comte, alors peut-être qu'il aime être propre sur lui et dormir dans un endroit humide et répugnant, ça m'étonnerait pas . Mais sinon j'ai pensé à quelque chose: tu pense que le fantôme du squelette qu'on a vu est dans les parages ? Il pourrait peut-être nous aider, enfin je dis ça comme ça"


Kyara sembla tilter, mais pas sur les paroles de Raph. Elle semblait réfléchir,son doigt s'entortillant à une des ses mèches de cheveux, et son visage devint cramoisi. La tatouée la regarda, son coeur battant à nouveau la chamade dans sa poitrine. Elle n'osait pas lui demander ce qu'il y avait, de peur d'apprendre une mauvaise nouvelle ou quoi, mais elle n'attendit pas son accord pour tout déballer ses appréhensions:

"Raph ... est ce que les vampires ont un bon odorat ? Parce qu'on est allé dans son cercueil ... Si personne n'avait de doute là on est grillé complet ..."


" Sachant que l'ail fait parti d'un remède pour se débarasser d'un vampire, je pense oui qu'ils ont bon odorat. Sachant que ça sent pas la rose, et que ça pique le nez, pour eux ça doit être ça mais en mille fois pire... Me*deeeeee. Il va direct sentir que c'est nous!! A part... A part si c'est un vieux cercueil, ou pas le sien"


Le stress montait au fur et à mesure, et Raphaëlle parcourait la pièce à grand pas, cherchant une solution. Elles étaient dans un sacré pétrin, et les cheveux de Raphaëlle virait au mauve. Ses méninges marchaient à fond, et c'est enfin qu'elle eût une idée de génie! Pourquoi n'y avait-elle pas pensé plus tôt, elle est une métamorphomage! Elle est la reine du camouflage et de l'intrusion ! Bon, peut-être pas la reine, mais elle se débrouille de mieux en mieux!

"JE SAIS! Il faudrait que je mette une autre odeur dans le cercueil... Un animal qui sentirait fort et qui aurait la possibilité de rentrer dans le tombeau... Une Mouffette ou un putois là. J'lâche l'odeur dans son cercueil et j'me barre... Mais j'ai tellement pas envie d'y retourner "


Elle regarda Kyara d'un air dubitatif, c'était peut-être l'idée la plus extravagante qu'elle ait eu ( après celle de se cacher dans un cercueil ): se métamorphoser en moufette pour lâcher une caisse dans le "lit" d'un vampire, histoire qu'il ne se rende pas compte que les jeunes filles s'y sont cachés en explorant le chateau.

"Si tu as autre chose à proposer je suis toute ouïe !" soupira-t-elle
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Message par : Kyara Blanchet, Mar 14 Mai 2013, 18:03


Elles n'auraient jamais du rentrer dans ce cercueil, Kyara le savait et maintenant elles en payaient le prix. Plus jamais la brune ne ferait de tombolas, ni n'irait en voyage. Pourtant elle aurait du se souvenir que les voyages ça n'était pas son fort. A chaque fois qu'elle partait à l'étranger cela tournée mal. La dernière fois elle s'était retrouvée avec un leprechun fou et gloire en mode leprechun. Bref, au final elle s'en était sortie avec une belle entorse à la cheville, pour le coup elle n'était pas sure que de s'en sortir aussi facilement. Enfin bon, il ne fallait pas trop qu'elle y pense sinon elle allait tenter le diable et en paierait les frais elle le savait.

- C'est peut-être pas son cercueil, ou alors son ancien , et il a mit celui-ci en bas car il l'utilisait plus.. Après il est vraiment bipolaire le comte, alors peut-être qu'il aime être propre sur lui et dormir dans un endroit humide et répugnant, ça m'étonnerait pas . Mais sinon j'ai pensé à quelque chose: tu pense que le fantôme du squelette qu'on a vu est dans les parages ? Il pourrait peut-être nous aider, enfin je dis ça comme ça.

Son ancien cercueil ... Cela tenait la route, parce qu'elle ne croyait pas vraiment au coup qu'il aimait dormir dans un tel lieu avec un cadavre qui plus est ! Enfin, pas un cadavre, un squelette, mais bon ça revenait au même. Quoi que cela devait être encore plus glauque d'avoir un cadavre en pleine décomposition et même au niveau de l'odeur cela devait être une infection. Encore plus pour un vampire, parce que Kyara était prête à parier qu'ils aimaient le sang, mais pas au point que ça soit tout putride tout beuk.

Pour le fantôme du squelette Kyara était sceptique. D'une elles ne savaient pas depuis combien de temps il était là. De deux elles ne savaient pas s'il y avait bien un fantôme où pas. Lorsqu'on mourait, on avait le choix, soit de revenir sous forme de fantôme condamner à errer pour l’éternité sur la surface de la terre, soit poursuivre le chemin. Vers où ? Seuls les morts ayant le courage de faire cela le savaient. Le père de Kyara avait poursuivi sa route et la brune espérait de tout coeur qu'il était bien là où il se trouvait et que surtout il ne l'avait pas oubliée.

- Sachant que l'ail fait parti d'un remède pour se débarasser d'un vampire, je pense oui qu'ils ont bon odorat. Sachant que ça sent pas la rose, et que ça pique le nez, pour eux ça doit être ça mais en mille fois pire... Me*deeeeee. Il va direct sentir que c'est nous!! A part... A part si c'est un vieux cercueil, ou pas le sien.

C'est vrai ça, peut être qu'au final le cercueil n'était pas à lui. Tant qu'à faire autant il était même au squelette qui en ayant marre de la mort avait décidé de se lire un petit livre, le premier qu'il avait sous la main du genre Dracula. Bah oui ... Bon d'accord, c'était complètement improbable et tiré par les cheveux, mais Kyara préférait croire à tout plutôt qu'au fait que le cercueil était encore habité et que grâce à l'excellente idée de Raphaelle elles avaient laissés leurs odeurs. Excellentes étant cent pour cent ironique bien sur.

- JE SAIS! Il faudrait que je mette une autre odeur dans le cercueil... Un animal qui sentirait fort et qui aurait la possibilité de rentrer dans le tombeau... Une Mouffette ou un putois là. J'lâche l'odeur dans son cercueil et j'me barre... Mais j'ai tellement pas envie d'y retourner

Kyara sursauta lorsque Raphaëlle hurla. Elle voulait que la Française fasse une crise cardiaque où quoi ? En tous les cas son idée était euh spéciale. Elle allait le sortir d'où son putois où sa moufette ? Ca ne courrait pas les rues hein et la brune était prête à parier que dans les environs il n'y en avait pas.

- Si tu as autre chose à proposer je suis toute ouïe ! Ajouta Raphaëlle dans un soupir.
- Alors pas du tout, mais tu comptes le trouver où ton putois où ta mouffette ? Tu en as pris un dans tes bagages ? En plus c'est trop risqué de retourner la bas. Le mieux encore est de faire comme si de rien n'était.

Posant la main sur son menton, elle tenta alors de trouver les possibilités qu'il restait. En gros pas grand chose.

- Ecoute, je te propose de faire comme si de rien n'était. On a cas attendre qu'on vienne nous chercher pour ce soir et on se fait petite. A moins que tu penses qu'on trouve un animal odorant dans le château et là on part à la chasse, mais je doute un peu ...
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Message par : Raphaëlle Elfast, Jeu 16 Mai 2013, 18:28


Kyara semblait peut convaincu par les explications de Raphaëlle, mais c'était préférable de croire que le cercueil était inutilisé plutôt que de s'imaginer le comte sentant l'odeur des deux jeunes filles en entrant dans son" lit". Raphaëlle tournait en rond cherchant une autre solution à proposer à Kyara:

"Alors pas du tout, mais tu comptes le trouver où ton putois où ta mouffette ? Tu en as pris un dans tes bagages ? En plus c'est trop risqué de retourner la bas. Le mieux encore est de faire comme si de rien n'était."


Kyara posa sa main sur son menton et sembla réfléchir. Raphaëlle allait se mettre à parler quand la voix de sa collègue se fit entendre une nouvelle fois:

" Ecoute, je te propose de faire comme si de rien n'était. On a cas attendre qu'on vienne nous chercher pour ce soir et on se fait petite. A moins que tu penses qu'on trouve un animal odorant dans le château et là on part à la chasse, mais je doute un peu ..."


Raphaëlle hocha la tête d'un air peu rassuré. Il fallait éspérait tellement qu'elles ne se feraient pas griller à cause de leurs bétises...Elle regardait Kyara d'un air désolé, c'est elle qui l'avait entraîner dans le cercueil, et si elles avaient des ennuis, ce serait de sa faute, et elle était prête à assumer toutes les responsabilités !
*TOC TOC*


La personne entra, et Raphaëlle fit des gros yeux. Qui c'était ? Heureusement qu'elles étaient là, car quelques minutes auparavent personne n'aurait répondu. C'était le comte Alucard qui devait être revenu de leur petite ballade touristique, mais que voulait-il?.

"Escusez-moi de vous déranger mon enfant, mais nous allons procéder à un goûter dans mon salon personnel. Juste en petit comité. Gaëll,e Karry, je vous attend pour 16h30 précise, si besoin, vous pouvez vous servir de mon elfe pour trouver votre chemin, je n'accepterais AUCUN retard "


Il ferma la porte d'un geste brusque, et Raphaëlle sursauta en entendant la porte claquer. Elle regarda son amie avec un regard sombre. Elles s'appelaient RAPHAËLLE et KYARA Bon sang de Bourde! Quelle impolitesse ce compte. Et puis ça voulait dire quoi "en petit comité", il voulait quoi ?

"Ouf heureusement qu'on était revenue!!! chuchota-t'elle.Et qpourquoi il veut nous voir sans les autres ? C'est bizarre... Tu penses qu'l est déjà au courant pour... tu sais quoi"
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Message par : Kyara Blanchet, Lun 20 Mai 2013, 13:37


Apparemment Raphaëlle n'avait pas pris d'animal odorant dans ses affaires, ni d'idées miracles pour qu'elles se sortent de se pétrin. Bizarrement, Kyara s'y attendait un peu beaucoup. Poussant un nouveau soupir, la brune se demanda ce qui allait encore se passer pendant que sa camarade lui adressait un regard d'excuse. Ce qui était fait, était fait. A présent elles ne pouvaient plus rien y faire, d'où le fait que la brune n'en voulait pas trop à sa camarade. Alors que la Française était en train de se lever du lit, quelqu'un toqua à la porte, faisant sursauter Kyara. Se tournant, elle sortit sa baguette qu'elle garda le long de son corps.

Sans invitation, la personne qui avait toqué quelques secondes auparavant entra comme si de rien n'était. Il s'agissait du comte qui s'était changé soit dit en passant. Le voyant ainsi Kyara fronça légèrement les sourcils, pourquoi est ce qu'il n'avait pas envoyer son elfe de maison ? Méfiante, elle écouta alors ce qu'il avait à dire.

- Excusez-moi de vous déranger mon enfant, mais nous allons procéder à un goûter dans mon salon personnel. Juste en petit comité. Gaëlle, Karry, je vous attend pour 16h30 précise, si besoin, vous pouvez vous servir de mon elfe pour trouver votre chemin, je n'accepterais AUCUN retard.

Sans plus de cérémonie, il s'en alla alors en claquant la porte de la chambre. Kyara de son côté était sur les fesses. Gaëlle ? Karry ? C'était qui ça ?! Il n'était même pas fichu de se rappeler de leurs prénoms ? Pourquoi est ce qu'il voulait les voir et en petit comité ? Cela ne sentait pas bon, pas bon du tout. Apparemment Raphaëlle était du même avis que Kyara.

- Ouf heureusement qu'on était revenue!!! Et pourquoi il veut nous voir sans les autres ? C'est bizarre... Tu penses qu'l est déjà au courant pour... tu sais quoi

En effet heureusement qu'elles étaient revenus à temps dans la chambre, sinon elle était sure qu'elles se seraient faites griller. Le fait qu'il désire les voir était louche, vraiment. Il avait dit en petit comité, autant elles ne seraient que deux, autant il y aurait d'autres personnes. Kyara ne savait pas du tout, c'était un mystère complet. Secouant alors la tête elle répondit.

- Je ne sais pas du tout, mais c'est louche ... enfin de toutes les manières c'est pas comme si on avait le choix.

Poussant un soupir, elle alla alors à sa valise et prit des vêtements plus confortables, elle commençait à en avoir marre de sa robe, qui n'avait quand même pas craqué avec toutes ses aventures ce qui était un exploit.

- Je reviens, je vais me changer. Déclara alors Kyara avant de se rendre dans la salle de bain.

Là bas, la baignoire grogna légèrement comme si elle était contente de revoir la brune. Lâchant un léger sourire, Kyara enleva sa robe en quelques mouvements pour ensuite enfiler un pantalon noir ainsi qu'un sous pull et un pull vert foncé. Cela allait mieux. Ramenant ses cheveux en arrière, la serpentard avança alors jusqu'à l’évier qui possédait un petit miroir sale. Enfin, il était assez propre pour qu'elle voit son reflet. C'était pas top, top, mais elle n'en avait rien à faire. Elle n'allait pas se mettre sur son trente et un pour un comte vampire bipolaire. Fin prête, elle quitta alors la salle de bain afin de rejoindre Raphaëlle. Rangeant sa robe, Kyara prit sa baguette, qu'elle rangea sur elle avant de se tourner vers son amie.

- Tu es prête ? N'oublie pas ta baguette, on ne sait jamais.

Ouvrant la porte, la brune constata alors que Rogi attendait déjà, comme s'il savait qu'elles ne seraient pas capable de trouver leur chemin. Dans un sens c'était vrai, vu qu'elles n'étaient jamais allés là bas, mais bon. En silence, elles suivirent l'elfe, se rendant dans le hall, elles durent monter les escaliers, se rendant ainsi au premier étage. Là, ils tournèrent à gauche avant de s'arrêter devant une porte. Tapant deux fois sur cette dernière, l'elfe l'ouvrit alors avant de faire signe aux deux serpentard d'entrer.

Le salon privé était petit sans l'être. Comparer à la salle à manger il n'avait rien à voir, mais il était quand même assez grand pour recevoir une quinzaine de personne. Le comte était déjà présent, assis derrière son bureau, il écrivait sur un bout de parchemin. Prenant tout son temps pour finir, Raphaëlle et Kyara durent attendre quelques minutes avant qu'il ne daigne relever la tête. Posant sa plume, il joignit alors ses mains l'une contre l'autre avant de prendre la parole.

- Bien, vous êtes à l'heure, cela change. Asseyez vous. Alors, comment se passe votre séjour ?

Surprise, Kyara s’installa du bout des fesses sur un des canapés avant de jeter un coup d'oeil à Raphaëlle. Genre il se souciait de comment elles allaient ? Mmh.

- Pour être honnête, je m'attendais à être considérée comme une invitée et non pas comme une enfant de deux ans. Je trouve que c'était assez puéril de nous envoyer dans nos chambres.

- Chose que vous n'avez pas faite ...

M*rde, il savait. Ne se laissant pas démonter pour si peu Kyara croisa ses bras sur elle.

- Comme si vous ne vous y attendiez pas.

Se tournant vers Raphaëlle, la brune l'invita alors à se joindre à la conversation. A deux elles seraient assurément plus fortes.

Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Message par : Raphaëlle Elfast, Mar 21 Mai 2013, 11:24


Raphaëlle fût rassuré en voyant l'air inquiet de Kyara . La tatouée commençait sérieusement à se faire des films, et elle se demandaient s'il savait qu'elle avait était en bas, et son air agacé ne présageait rien de bon. Elle regarda sa collègue, démunit:

"Je ne sais pas du tout, mais c'est louche ... enfin de toutes les manières c'est pas comme si on avait le choix." elle ajouta "Je reviens, je vais me changer."


Raphaëlle hocha la tête et comptait bien faire de même, finalement ce n'était pas vraiment des vacances comme elle l'attendait, et elle enleva sa robe verte pour la replier soigneusement dans sa valise. Elle enfila un bon vieux jean trouée, en prenant soin de mettre un collant en dessous. Elle enfila un -shirt d'un groupe de rock moldu, ainsi qu'il gros pull en laine blanc, qui contrastait avec ses cheveux corbeaux. Kyara elle se changeait dans la salle de bain, et tendait l'oreille pour savoir si la baignoire ne se remettait pas à faire des siennes! Elle attendit un peu Kyara, assise sur lelit, contemplant les alentours sinistre. L'horloge indiquait 16h25, et Kyara sortit enfin de la salle de bain.

"Tu es prête ? N'oublie pas ta baguette, on ne sait jamais."


La métamorphomage hocha une nouvelle fois la tête, et s'empara de sa baguette qu'elle fourra dans son jean. Elle remit son pull par dessus, histoire de pas faire la m'as-tu-vu et surtout pour ne pas contrarié le comte lunatique. Rogi les attendait devant la porte, comme blasé de devoir accompagner les demoiselles. Il ne cessa de grogner durant tout le trajet. Il montèrent les escaliers, et tournèrent à gauche. L'elfe s’arrêta devant une porte noire lisse. Le comte était là, et ne dédaigna pas lever la tête pour saluer ses deux convives. Non, il était trop occupé à rédigé un parchemin, bien confortablement installé derrière son grand bureau en marbre noir. Son salon privé ,était tout de même assez grand, et témoignait, comme tout le château de sa richesse. Quelques cadres étaient accrochés et l'un d'eu représentait une vieille femme, au teint très pal et aux yeux exorbités. Raphaëlle tourna vite la tête en croisant son regard réprobateur, et se rapprocha lentement de Kyara. Le comte Alucard se décida enfin à relever la tête, et joignit ses mains dans un phrase inattendue:

"Bien, vous êtes à l'heure, cela change. Asseyez vous. Alors, comment se passe votre séjour ?"


Kyara alla s'installé sur un petit sofa rouge foncé, et Raphaëlle fit de même. Bon elle n'avait pas été conviée à s'asseoir, mais elles n'allaient tout de même pas rester début durant tout leur "entretient"! Surtout qu'elles ne savaient pas combien de temps cela prendrait! Kyara jeta un coup d'oeil à Raphaëlle avant de répondre, elle semblai surprise de la question. A vrai dire c'est vraie qu'elle était bizarre sa question. Le mec, pour la première activité les enfermaient au château et voulait savoir comment ça se passait ? Bah mal, surtout que l'endroit était sinistres, qu'elles étaient les deux seules jeunettes,et qu'on les traitaient comme de la pisse de gobelin.

"Pour être honnête, je m'attendais à être considérée comme une invitée et non pas comme une enfant de deux ans. Je trouve que c'était assez puéril de nous envoyer dans nos chambres."


"Chose que vous n'avez pas faite ..."


Raphaëlle s'étouffa avec sa salive. QUOI? Comment il savait ? Comment était-il déjà au courant ? Raphaëlle le sentait de moins en moins ce mec, et son sang se glaça. Kyara croisa les bras, montrant qu'elle n'était pas déstabiliser, contrairement à Raphaëlle. Mais cette fois, elles étaient deux, il était seul, et Raph' allait tout faire pour les sortir de ce pétrin.

"Comme si vous ne vous y attendiez pas."


"Ouais! On est traité comme des elfes de maison! Pour la première activité on reste dans nos chambres, c'est n'importe quoi. On est censé passer un agréable moment et j'en passe pas un seul de bon depuis notre arrivée"


">Le comte les regarda d'un air sombre, en se triturant les mains. Il semblait a la fois nerveux et fou de rage et Raphaëlle ne savait comment il allait réagir. Elle déglutit regardant Kyara du coin de l'oeil, ne sachant si elle devait maintenant dégainer son arme. mais elle n'en fit rien.

" Bon alors écoutez-moi jeunes demoiselles! Ce chateau regorge de bêtes mystérieuse, et dangereusement mortelles, donc si vous ne voulez pas mourrir prématurément, ARRETEZ DE RÔDER DANS LE CHATEAU COMME DE VULGUAIRES FANTÔMES! Si je vous y reprend, je vous enferme aux cachots. Est-ce bien clair ?"


Raphaëlle serrait les poings aussi fort qu'elle le pût dévisageant le comte. Ses cheveux ne tardèrent pas à virer au rouge feu, et Raphaëlle avait vraiment du mal à se contrôler. Il lui sortait maintenant des yeux ce mec, et en voulaient énormément à ses parents de l'avoir inscrits à ce Purée de loto à la c*n! Sans déconner , c'était ça être la récompense ? Dans un chateau pourrit, avec des gens associables et lunatiques ? Le comte sembla étonné de voir la chevelure de Raphaëlle changer, et se leva d'un bond, comme excédé par temps d'irrespect. Raphaëlle baissa les yeux, essayant de se calmer, et ses cheveux prirent une teinte plus foncé, mais toujours dans la teinte rouge.

"Excusez-moi, mais je ne comprend pas bien en quoi ce voyage au Népal est censé être agréable.."


Il la regarda d'un air horrifié, mais à la fois sadique. Il eût un rire sinistre, et entra dans un fou rire assez innattendu. Raphaëlle regardait Kyara avec de gros yeux. Il lui prenait quoi au comte? Il s'appuya à son bureau, tentant de reprendre son souffle, et dit dans une voix saccadée:

"Vous... Vous n'avez pas vu les petites inscriptions sur la brochure ? Celles qui sont écrites en tout petits caractères.."


Raphaëlle se tourna une fois de plus vers Kyara, et fit non de la tête à Alucard. Son regard témoignait de son inquiétude, et c'est vrai qu'elles s'étaient posées la question, de pourquoi elle n'en avait pas eu... Le compte, fouilla alors dans son tiroir, pouffant encore, et jeta une brochure sur les genoux de Raphaëlle. Elle la prit alors et chercha en premier lieu les petits caractères. Elle tourna le papier, et vit enfin une minuscule ligne noire, qui d'ailleurs était presque imperceptible! Le comte adressa à Raphaëlle une loupe, qu'elle prit d'un geste vif et qu'elle mit devant la fine ligne noire.

Spoiler:
 

Abasourdie, Raphaëlle lacha le papier sans un mot, comblant de joie le comte des lieux. Depuis le début il était le seul à le savoir, et même si les autres avaient eu une brochure, il n'aurait pas pu voir... Et ça expliquait aussi le grand nombre de personnes d'un certains âge... Tout traversait la tête de Raphaëlle à la vitesse de la lumière, tout s'éclairer enfin. Mais alors, tout était un stratagème du vampire pour avoir des servieurs, et personne s'en était rendu compte ? Raphaëlle resta figer, ne sachant quoi dire quoi faire, oubliant la présence de Kyara et pensant à comment elles allaient sortir de ce pétrin.

Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Message par : Kyara Blanchet, Mar 21 Mai 2013, 17:41


Il fallait que Raphaëlle s'exprime aussi, qu'elle montre qu'elle était aussi là, ainsi Kyara attendait et à sa grande joie, Raphaëlle entra dans la danse, donnant à son tour son avis quant à ce début de séjour plutôt déployable.

- Ouais! On est traité comme des elfes de maison! Pour la première activité on reste dans nos chambres, c'est n'importe quoi. On est censé passer un agréable moment et j'en passe pas un seul de bon depuis notre arrivée.

Bien envoyé ça ! Pour peu, Kyara se serait mise debout sur le canapé, en mode pompom girl histoire de soutenir son amie afin qu'elle continue de dire sa façon de penser au comte. Il n’empêche qu'en revenant, elle irait faire un petit tour au Ministère de la Magie afin d'expliquer que le service avait été déplorable. Ils avaient quand même supervisé le voyage, ils devaient être censé avoir tester l'expérience pour un week end. Autorisé un tel traitement, il fallait être complètement fou, la personne qui avait validé ce jeu devait avoir but avant où être droguée, voir même les deux à la fois.

En tous les cas, il y en avait un qui n'était pas content. C'était le comte. Il avait l'air d'être fou de rage. A côté d'elle Kyara sentait que Raphaëlle était mal à l'aise face au charisme que dégageait leur hôte. Certes il mettait le pâté la pour tenté de les impressionner et de faire peur, mais il pouvait encore allait se brosser pour que Kyara montre qu'il avait un impact sur lui. La brune avait eu l'occasion de s’entraîner au QG des Phénix, il fallait toujours se montrer fort et ne surtout pas montrer nos faiblesses à nos ennemies. Kyara n'était pas un sur homme, des fois elle craquait, parce qu'elle n'avait encore que dix sept ans, mais en temps normal elle arrivait à se retenir.

- Bon alors écoutez-moi jeunes demoiselles! Ce chateau regorge de bêtes mystérieuse, et dangereusement mortelles, donc si vous ne voulez pas mourir prématurément, ARRETEZ DE RÔDER DANS LE CHATEAU COMME DE VULGUAIRES FANTÔMES! Si je vous y reprend, je vous enferme aux cachots. Est-ce bien clair ?

C'était une menace ? Il voulait mourir où quoi ? Qu'il tente seulement de poser la main sur elle où sur Raphaëlle et il finirait plaquer contre un mur avant avoir eu le temps de dire ouf. D'où est ce qu'il leur criait dessus ? De quel droit il se permettait cela ? Kyara sentait que sa main la démangeait, elle était à deux doigts de se lever, de mettre ko le comte, de prendre son amie par la main, de recuperer ses affaires et de partir sur le champ en mettant le feu à ce foutu château. Oui, carrément le feu, tant qu'à faire autant laisser un petit souvenir non ? Genre un feu accidentel ne pouvant pas les mettre en causes bien évidemment et si le comte osait se ramener, Kyara l'attendrait de pied ferme. Elle le materait sans soucis, direct l'hospice et basta.

Pliant, dépliant les doigts, Kyara faisait tout pour garder son self contrôle, mais c'était dur. Jetant un coup d'oeil à Raphaëlle, la serpentard constata alors avec surprise que sa camarade avait à présent les cheveux rouges. Apparemment elle n'était pas la seule à ne pas réussir à ne pas maîtriser ses émotions. Maintenant la brune savait que les métamophomages pouvaient perdre le contrôle. A moins que Raphaëlle n'avait fait ça volontairement ? D'un côté c'était possible vu que dans le monde magique les métamorphomages étaient respectés, peut être que c'était une manière pour que le comte se décide de les respecter ? Tournant le regard vers le comte, la brune constata que cela e lui faisait ni chaud ni froid. Mmm tant pis. Les cheveux de Raphaëlle foncèrent encore jusqu'à ce qu'elle reprenne la parole.

- Excusez-moi, mais je ne comprend pas bien en quoi ce voyage au Népal est censé être agréable..

C'était une excellente question. Ce voyage était tout sauf agréable pour le moment, enfin à part le repas qui était au top, mais c'était tout. Le comte changea alors d'expression, surprit pendant quelques seconde, il se mit alors à rire comme sir Raphaëlle avait dit quelque chose de vachement drôle. Kyara ne voyait pas ce qu'il y avait hilarant dans sa phrase, aussi elle se contenta d'hausser un sourcil attendant d'avoir des explications.

- Vous... Vous n'avez pas vu les petites inscriptions sur la brochure ? Celles qui sont écrites en tout petits caractères..

Personnellement, Kyara n'avait pas eu droit à la brochure, c'était sa mère qui lui avait donné son courrier et elle n'avait eu que la lettre disant qu'elle avait gagné. Non ... sa mère ne lui aurait quand même pas piqué la brochure ? Un frisson glacé parcouru le dos de Kyara pendant qu'elle secouait lentement la tête de gauche à droite. Riant, le comte chercha une brochure, lorsqu'il en trouva une, il la jeta sur les genoux de Raphaëlle. Cette dernière l'attrapa et la retourna cherchant les petits caractères. Histoire de l'aider, le comte donna à la serpentard une loupe. Cette dernière la prit et lu alors les petits caractères. Kyara avait le regard bloqué sur le visage de sa collègue et elle fut aux premières loges quand son visage prit une expression horrifiée. Le papier glissa alors sur le sol. Intriguée, Kyara se pencha et ramassa la brochure, prenant avec douceur la loupe se trouvant encore dans la main de Raphaëlle, elle la porta à son oeil avant de lire les petits caractères à haute voix.

- "Ce voyage inclut un jeu à grandeur humaine où les participants devront découvrir, au péril de leur vie, une coupe qui les récompenseras de leur courage et habilités au combat. Les participants devront donc faire une fouille de tout le château, et seul le ou les gagnants, pourront retourné chez eux, les autres se devront obligé de servir le comte de l'hôte des lieux." C'est une blague j'espère ?

C'était vraiment un gag non ? Comment est ce qu'il pouvait mettre en place cela, normalement c'était interdit non ? Le ministère de la magie ne pouvait avoir dit oui à une chose aussi stupide. Il était hors de question que Kyara reste ici jusqu'à la fin de sa vie, surtout pour servir de bonne. Elle n'avait rien signé, rien ne la liée à cet endroit, elle pouvait donc partir quand elle le voulait et mettre fin à toute cette comédie !

- J'ai bien peur que non demoiselles, vous avez gagnés cela serait un honneur que de me servir ! Vous savez quoi faire maintenant pour partir. D'ailleurs en parlant de cela, vous pouvez y aller.

Fou. Il était complètement fou. Elles avaient devant elles, un fou qui se contredisait. Le comte ne voulait pas qu'elles sortent, mais c'était le but du jeu pourtant. Il fallait savoir ce qu'il voulait lui .... En tous les cas toute cette histoire commençait à taper sur le système de Kyara, mais vraiment. Serrant les poings, elle inspira un grand coup avant de se lever. Faisant signe à son amie de la suivre, elle quitta alors le bureau ouvrant la porte avant de la faire claquer lorsque Raphaëlle fut sortie à son tour.

Tapant de son poing contre le battant de la porte, Kyara inspira alors une nouvelle fois profondément. Elle était en colère. En colère contre sa mère. La brune aurait du trouver louche qu'elle ne lui appose pas de résistance quant à se voyage, à tous les coups elle avait du ramasser le courrier et fouiner. Éloïse était loin d'être bête, elle avait du repérer la petite mention et sauter de joie avant de dissimuler la brochure et de donner juste la lettre à Kyara. La Française savait que sa mère n'aimait pas quand elle revenait dans la maison où elle avait grandie. Elle voulait se débarrasser de Kyara et c'était l'occasion parfaite de faire une pierre deux coups. Elle commençait vraiment à en avoir marre, marre de chez marre même. Vivement qu'elle soit financièrement indépendantes afin de partir de cette maison et de ne plus remettre les pieds, plus jamais, ne plus les revoir.

Ensuite Kyara était en colère contre le comte Alucard et son fichu elfe. Ils étaient frappadingues. Ils pensaient pouvoir les retenir ici. Ils allaient voir ce qu'ils allaient voir. D'un pas décidé, Kyara se mit en route, oubliant complètement la présence de sa camarade pour le coup. Arrivant jusqu'à la chambre, elle donna un coup de pied dans la porte qui s'ouvrit. Allant sur le lit, elle ferma alors les yeux, se concentrant de toute ses forces pour ne pas se mettre à hurler. Au bout de quelques longues minutes elle arriva à faire retomber la pression et pu recommencer à réfléchir normalement.

Il était hors de question qu'elle n'entre dans son jeu, ça jamais. Elle allait plutôt le prendre à son propre jeu. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'un plan se profilait petit à petit dans sa tête. Il voulait jouer, il allait être servi, mais pas comme il l'attendait. Il se serait bien entendu avec Valens quand même le comte, dommage que le jeune homme n'était pas là. Il aurait adoré ce genre de quête, le fait de se retrouver dans un cercueil complètement glauque, de trouver un livre moldu. Il aurait fait le lien entre tout, échafauder un plan complètement what the fuck pour s'en sortir. Là elles devaient se débrouiller seules, sans génie dans le groupe, mais ça n'était pas grave. Kyara avait eut un bon maître, elle allait montré de quoi une serpentard était capable.

Ouvrant les yeux, Kyara prit enfin la parole pour expliquer son plan à Raphaëlle qui devait être en train de se demander si la brune n'avait pas pété une durite. Ce qui dans un sens était une question tout à fait censée, du fait que c'était un peu le cas. Juste un chouïa par contre, elle était encore en plein Possession de ses moyens, enfin pour le moment.

- Bon écoute, je pense qu'on devrait mettre au courant tout le monde. Il est hors de question qu'un seul des gagnants reste chez ce fou. On rassemble tout le monde, on se sépare, on fait le tour des chambres, on ramène tout le monde ici, on leur explique la situation et on cherche tous cette fichu coupe. Le comte l'aura dans le baba si on part tous.

Etant membre de l'Ordre du Phénix, Kyara ne se battait pas que contre les mangemorts, il était hors de question qu'elle laisse des innocents se faire prendre. Elle se rappelait de la petite mémé pénible, c'était sur qu'elle rendrait l'âme en quelques semaines si elle devenait une domestique. Elles ne pouvaient pas se la jouer qu'en duo, sinon Kyara savait qu'elle s'en voudrait le restant de sa vie et elle préférait évitée. Enfin, à tous ils pouvaient aussi fuir, mais quelque chose disait à la brune que cela serait trop facile. Ils allaient l'avoir c'était sur. Se levant, Kyara se tourna vers Raphaëlle une lueur déterminée dans le regard.

- Tu prends le côté droit, je prends le côté gauche, on fait le tour des chambres, tu convainc tout le monde, utilise la force s'il le faut. On se rejoint dans la chambre dans une heure grand maximum avec tout le monde. Tu gardes ta baguette, le premier inconnu qui se pointe, tu le stupefixe, ça marche ?

Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Message par : Raphaëlle Elfast, Mer 22 Mai 2013, 10:30


Kyara ramassa la brochure qu'avait faite tombé Raphaëlle et la lu à haute voix, faisant frissonné la métamorphomage. Ce mec était un malade mental, et son rire sinistre retentissait dans son bureau.Elle pensa à une blague, mais le comte n'allait pas dire " Oui en fait c'est une blague, j'ai fait imprimer cette brochure juste pour vous faire flipper ", non non.

"J'ai bien peur que non demoiselles, vous avez gagnés cela serait un honneur que de me servir ! Vous savez quoi faire maintenant pour partir. D'ailleurs en parlant de cela, vous pouvez y aller."


Ah ça c'est sur, elle n'allait pas rester là à croiser les bras, en attendant bien gentiment de devenir les servantes d'un vampire fou! Kyara paraissait hors de contrôle, elle serrait les poings et on ressentait bien que toutes les deux, elles avaient du mal à se retenir de lui éclater sa tronche. Elle fit signe à Raphaëlle de la suivre , ce qu'elle fit, prenant bien le soin de claquer la porte du plus fort qu'elle le put! Sa colère devenait de plus en plus forte, et l'adrénaline gouvernait son corps. Kyara donna un coup dans une porte, extériorisant sa colère, qui allait péter d'une minute à l'autre . Raphaëlle se contenter de réguler sa respiration haletante, et de suivre sa collègue! Elle se demandait si les autres personnes avaient eu une brochure, notamment sa mère adoptif, mais il n'était pas impossible que celle-ci ne l'ai pas vu. En y pensant plus précisément, la plupart des personnes ici était âgée, et Raphaëlle ne s'étonna pas alors, qu'ils n'aient pas fait attention aux petits, caractères, malgré qu'il aient pu recevoir la brochure. Tout se chamboulait dans la tête du la brune, elle cherchait de trouver un plan, un vrai plan pour se sortir de cette galère intersidérale. Comment était-ce possible, qu'un voyage soit une si grosse arnaque, comment est-ce possible ?

Arrivées devant la porte, Kyara l'ouvrit d'un grand coup de pied, et Raphaëlle s'inquiétait de ne plus entendre sa camarade. Elle aussi devait réfléchir à un plan pour les tirer de là. La jolie brune s'allongea sur le lit, et sembla faire le vide dans son esprit. Raphaëlle, tournait en rond, se creusant la tête pour trouver quelque chose. Déjà, fallait-il essayer de s'enfuir, ou de faire ce jeu... Elles n'allaient tout de même pas laisser la vingtaines de personne à servir ici non plus, il fallait aussi prendre ça en compte. Raphaëlle commençait à avoir des nausées, cette histoire la chambouler complètement. Comment le comte avait-il réussis à mettre en place un tel stratagème. Il devait sans doute, être loin d'être bête, et cette fois, il fallait être plus intelligent que lui. Faisant toujours les cent pas, Raph regardait Kyara, d'un air inquiet, et celle-ci sourit. Raphaëlle la rejoignit alors sur le lit, s'attendant à recevoir des instructions. Cette fois, Raphaëlle écouterais Kyara, et éviterais de la mettre dans un cercueil, et puis son plan serait forcément mieux que rien. Elle tendit les oreilles, regardant Kyara d'un visage plus détendu.

" Bon écoute, je pense qu'on devrait mettre au courant tout le monde. Il est hors de question qu'un seul des gagnants reste chez ce fou. On rassemble tout le monde, on se sépare, on fait le tour des chambres, on ramène tout le monde ici, on leur explique la situation et on cherche tous cette fichu coupe. Le comte l'aura dans le baba si on part tous."


Oui! Ca c'était une excellente idée, la brochure précisait bien " Le ou Les gagnants", s'ils gagnaient tous, ils pourraient tous partir! Raphaëlle eût un rire nerveux qui exprima son enthousiasme. Elle applaudit Kyara d'un ton enjouée. De plus, il était bien connu que l'union faisait la force, et si tous les participants , le voulaient bien, ils allaient être libéré. Raphaëlle se dirigea à grands pas vers la porte,et se stoppa en entendant retentir la voix de son amie:

"Tu prends le côté droit, je prends le côté gauche, on fait le tour des chambres, tu convainc tout le monde, utilise la force s'il le faut. On se rejoint dans la chambre dans une heure grand maximum avec tout le monde. Tu gardes ta baguette, le premier inconnu qui se pointe, tu le stupefixe, ça marche ? "


Raphaëlle lui lança un sourire malicieux, et s'enfuit de leur chambre se dirigeant directement à droite. Il y avait 5 chambres de son côté, et elle toqua donc frénétiquement à la première. Une voix s'éleva pour lui dire d'entrer, une voix de vieille femme. Elle entra, sans faire de cérémonie, et chercha d'où venait la voix. Leur chambre à eux aussi, était dans un piteux état, et des vêtements jonchaient déjà sur le parquet grinçant. La vieille femme qui l'avait appelé devait se trouver dans sa salle de bain, vu que la chambre paraissait vide, mais il ne fallait pas perdre une minute. Raphaëlle utilisa la ruse, faisant passer l'ordre de Kyara pour celui du comte Alucard.

"Madame, le comte veut qu'on se rejoigne très vite dans notre chambre, si vous pouvez faire votre nécéssaire pour y être dans moins d'une heure!"


"Oui oui, j'y serais.. Chambre numéro 5 c'est ça jeune fille ?"


Raphaëlle lui répondit que oui, et s'en alla de la chambre numéro 4. Elle fit quelques pas pressée et renouvela la première démarche. Elle frappa à la porte, assez pressée qu'on lui réponde, et une voix se fit enfin ouïr au bout du 3ème essai. Raphaëlle entra et tomba sur un papy et une mamie qu'il avait du croiser pendant le repas. Elle leur expliqua de même que le comte devait les voir exactement dans moins d'une heure, et précisa que c'était de la plus haute importance. Inquiets, le vieux couple commença à se regarder dans le blanc des yeux, Raphaëlle n'avait pas le temps d'en dire plus, s'ils venaient ils sauraient ! Quand Raphaëlle arriva devant la chambre 2, elle frappa du poing, commençant déjà à perdre patience, et ses mots étaient de plus en plus saccadés:

"Vous! Dans chambre 5. Dans moins d'une heure. Très important. Ordre du compte "


A chaque fois, elle voyait l'étonnement sur les visage des participants. Raphaëlle arriva enfin à la dernière chambre de son côté, et jeta un coup d’œil à Kyara qui se trouvait à l'autre bout du couloir. Pour la 5ème fois, Raphaëlle toqua, mais cette fois, la personne qui se trouvait à l’intérieur semblait rédhibitoire à l'entrée de Raphaëlle. Elle s'impatienta , et décida d'utiliser sa baguette magique pour ouvrir la porte! * Alohomora* suffit à faire grincer doucement la porte. C'était la chambre de la grosse dame, assise à côté de Raphaëlle durant le repas précédant. Elle avait une sorte de substance bizarre sur le visage, comme les masque de beauté moldu, mais celui-ci semblait plus coulant. Raphaëlle sursauta, mais reprit sa tête pour la convier elle aussi dans leur chambre. Elle éprouva une certain insatisfaction, et grogna, allant dans la salle de bain, pour enlever ce qui lui recouvrait le visage. Une fois son côté terminé, Raphaëlle regagna rapidement sa chambre, et recommença à faire les cent pas. Comment allait-il trouver la coupe? Fallait-il qu'il se sépare, ou qu'il cherche tous ensemble. Car soit il ne prenait aucun risque, et cherchait ensemble quitte à ce que ça prenne beaucoup de temps, soit ils se séparaient en petits groupes, histoire de trouver plus vite... Le problème, c'est que Raphaëlle ne leur faisait pas confiance, et il serait même probable, que certains s’emparent de la coupe, et déclare l'avoir trouver seul, laissant les autres au service du compte. Une autre question la tourmentait, allaient-ils les croire? Il suffisaient qu'un d'eux ait une brochure, pour qu'elles leur prouve.. Oui oui ça ira. Raphaëlle soupira et s'assit sur le lit, plongeant son visage dans ses mains. Elle respira lentement, quand un bruit de porte se fit entendre. Raphaëlle se releva d'un coup, c'était Kyara. Elle s'avança vers elle et lui dit:

"Ca y est je me suis chargé du côté droit, ils devraient venir.. J'ai fait passé ta requête par un ordre du comte. Et toi ton côté comment ça s'est passé? Les gens vont venir ? "

Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Message par : Kyara Blanchet, Mar 28 Mai 2013, 09:09


Le plan sembla convenir à Raphaëlle, car après avoir adressé un sourire à Kyara, elle s'en alla s’enquérir de sa tache. Poussant un soupir, la serpentard sentie alors qu'elle était hors service. Elle n'avait qu'une envie après toutes ses émotions, se mettre en boule et s'endormir sur le lit. Pourtant elle ne le devait pas, aussi ce fut en se motivant mentalement, qu'elle quitta la chambre et tourna à gauche. Elle devait toquer aux portes, convaincre les gens de la suivre et retourner dans la chambre. La première et dernière étape étaient simples, celle du milieu par contre allait surement être la plus dure à réaliser. En tous les cas personne n'avait intérêt à mettre Kyara en colère, sinon elle emploierait la force et tant pis pour ses bonnes résolutions.

Arrivant à la première porte, la brune toqua avant d'attendre. Ce fut la fameuse petite vieille qui lui ouvrit et un grand sourire traversa ses lèvres en voyant Kyara. L'invitant à entrer, elle lui proposa de prendre le thé et des petits gâteaux, mais la brune refusa poliment et fermement. A la place elle proposa que la petite mamie l'accompagne. Cette dernière toute contente de ne plus être seule, accepta tout en attrapant son petit sac à main. Au final cela allait peut être, être simple.Suivit de sa nouvelle amie, Kyara se rendit alors à la deuxième chambre. Dedans un couple était en train de lire, s'excusant, la brune demanda alors si c'était possible qu'ils la suivent ? Ses derniers refusèrent dans un premier temps mais changèrent vite d'avis quand ils virent que Kyara commençait à devenir rouge.

Pour les autres chambres cela se passa sans encombre, enfin un peu, mais ils furent vite convaincus. Bientôt le petit groupe se rendit dans la chambre de Raphaëlle et Kyara. Ouvrant la porte cette dernière constata que sa camarade avait déjà terminé sa propre mission et que l'autre moitié des gagnants se trouvaient déjà dans la chambre. C'était juste niveau place, mais tant pis, ils s'en accommoderaient. Se frayant un passage, Kyara rejoignit Raphaëlle et lui adressa un petit clin d'oeil d'encouragement avant de grimper sur le lit afin que tout le monde puisse la voir. Se raclant alors la gorge, elle attendit que toutes les têtes se tournèrent vers elle et que le silence se fasse.

- Merci à tous et à toutes d'être venus. Si ma camarade et moi nous vous avons réunis c'est pour une raison qui risque de vous choquez. Merci de me laisser finir jusqu'au bout et ensuite vous pourrez vous exprimez. En tous les cas sachez que nous ne sommes pas des menteuses. Que ce qu'on va vous apprendre c'est la stricte vérité. Avec ma camarade Raphaëlle ici présente nous avons appris du comte lui même que si nous sommes ici c'est pour une raison spéciale. Certes nous avons tous gagnés à la loterie, mais nous avons aussi gagné le devoir de retrouver notre liberté. Je m'explique. Le comte nous as expliqué que en tout petit sur le descriptif du voyage nous allions devoir durant ce séjour trouver une coupe qui nous rendra notre liberté. Si on ne la trouve pas, nous serons condamnés à rester au service du comte.

Les paroles de Kyara firent un grand choc au reste des gagnants. Ils se mirent alors tous à parler en même temps. Kyara entendit que beaucoup étaient septiques, pensant qu'elles étaient complètement folles. La serpentard s'attendait à cela. Levant les mains, elle redemanda le calme.

- On se calme, si vous ne nous croyez pas, lisez votre descriptif. Le plan est que nous trouvions tous la coupe, tous ensemble pour pouvoir partir tous. Tu as quelque chose à ajouter Raph ?
Revenir en haut Aller en bas
Raphaëlle Elfast
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Message par : Raphaëlle Elfast, Ven 31 Mai 2013, 21:36


Arrivée dans la chambre Raphaëlle vit débarquer sa collègue en compagnie d'autres sorciers et sorcières. La chambre paraissait de suite plus petite, et Kyara dût monter sur le lit pour que tout le monde la voie et l'entende. Elle allait donné les instructions, mais un brouhaha se faisait déjà entendre. Une grosse femme, cherchait le comte des yeux et commençait à douter des paroles que Raphaëlle lui avait dites, mais il fallait qu'elle reste, l'information était trop importante pour qu'ils l'ignore.

"Merci à tous et à toutes d'être venus. Si ma camarade et moi nous vous avons réunis c'est pour une raison qui risque de vous choquez. Merci de me laisser finir jusqu'au bout et ensuite vous pourrez vous exprimez. En tous les cas sachez que nous ne sommes pas des menteuses. Que ce qu'on va vous apprendre c'est la stricte vérité. Avec ma camarade Raphaëlle ici présente nous avons appris du comte lui même que si nous sommes ici c'est pour une raison spéciale. Certes nous avons tous gagnés à la loterie, mais nous avons aussi gagné le devoir de retrouver notre liberté. Je m'explique. Le comte nous as expliqué que en tout petit sur le descriptif du voyage nous allions devoir durant ce séjour trouver une coupe qui nous rendra notre liberté. Si on ne la trouve pas, nous serons condamnés à rester au service du comte."


Des bruits de chuchotements et de protestation s'élevèrent rapidement. Raphaëlle en voyait qui traitaient Kyara de dégénéré, et Raphaëlle eût envie de la cogner avec l'enorme lampe de chevet. Comment osez-t-elle ? Certes, l'information était peu commune, mais elle était vraie, et les participants devaient les croire! S'ils voulaient verrifier qu'ils le fassent! Raphaëlle hurla au Silence pour que tous le monde se calme, se taise, et écoute!

" On se calme, si vous ne nous croyez pas, lisez votre descriptif. Le plan est que nous trouvions tous la coupe, tous ensemble pour pouvoir partir tous. Tu as quelque chose à ajouter Raph ?"


Elle regarda sa collègue et l'assemblée de personne qui était là. Tous les regards étaient maintenant braqués sur elle. Ils attendaient plus d'explications, ou alors simplement que la tatouée dise que c'était faux, pour les soulager... Mais Kyara avait malheureusement raison sur toute la ligne... Il fallait donner des instructions, et elle se rappela alors ceux de sa collègue: trouver ensemble la coupe, pour partir ensemble.

"Malheureusement mon amie a raison.. Et nous avons eut pour idée de trouver cette coupe ensemble! Pas de groupe divisés, pas d'égoïsme, pas de coup bas. Si on s'unit tous, on aura tous le droit de repartir chez nous c'est compris ? Soyez sur vos gardes, des créatures rôdent apparemment dans le château. Méfiance constante !"


Un des participants, le papy de la chambre quatre, commença à rire. Ce rire déclencha le rire général, et seul les deux jeunes filles ne semblait pas comprendre ce qu'il y avait d'hilarent dans tous ça. Elle regardait d'un air d'incompréhension sa collègue, avec une forte envie de tous leur exploser la g*eule .

" Aahhaha .. Très drôle très drôle... Bon on a assez rit pour aujourd'hui. Venez, retournons dans nos chambres... être déranger pour des... histoires.. Non mais n'importe quoi" dit-il haut et fort


Des affirmations fusèrent, et ils commençaient tous à se diriger vers la porte. Raphaëlle réagit aussi vite qu'elle put et lança un *Collaporta*. Ils s'arrétèrent alors, et le papy de la chambre deux se retourna avec un regard hostile. La tatouée haussa un sourcil, et alla vers le vieil homme d'un pas décidé. Il avait amené sa brochure et elle dépassait de sa poche. Raphaëlle la prit donc d'un geste vif, et la déplia brusquement. Elle lui montra les petits caractères, et tapota du doigts la brochure. Elle n'avait pas de loupe sur elle, et réfléchit alors à une idée pour grossir le texte. Il avait pas un sort qui faisait ça ? Genre "Augmento texto". BIM idée de génie. Elle avait toujours sa baguette dans la main et la plaça sur la brochure * Amplificatum* . Le papier doubla , tripla même de volume, rendant ainsi les petits caractères lisibles. Cependant le dépliant prenait énormément de place, et déjà qu'il en resté pas beaucoup. Beaucoup se rapprochèrent avec curiosité, et plissait les yeux pour déchiffrer le message. Des expressions effarés se dessinèrent sur le visage, et ils se regardaient entre eux, avec appréhension. Raphaëlle eût un sourire, et regarda Kyara avec complicité. Bon il était temps de se bouger, et ensemble même si ça prenait plus de temps.

"Bon si quelqu'un a une idée d'où se trouve cette p*tain de coupe, qu'il le dise ça irait plus vite ... Sinon, c'est partit!"
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Message par : Kyara Blanchet, Mer 05 Juin 2013, 10:08


Blablabla et blablabla. Ils ne faisaient que ça. Kyara aurait tout donné pour être ailleurs qu'en ce lieu en cet instant. Elle commençait à en avoir de plus en plus marre, mais ce n'était pas grave. Non, car elle allait bientôt commettre un meurtre hahaha. En vrai ce n'était pas vrai, mais cela faisait du bien à la brune de penser ainsi. Histoire de se calmer, elle se disait que c'était justement un bon exercice pour qu'elle reste zen. Après cette aventure, elle serait surement la zénitude incarnée, elle en était sure ! Se répétant cela, elle se tourna alors vers Raphaëlle qui justement se mit à participer à la conversation.

- Malheureusement mon amie a raison.. Et nous avons eut pour idée de trouver cette coupe ensemble! Pas de groupe divisés, pas d'égoïsme, pas de coup bas. Si on s'unit tous, on aura tous le droit de repartir chez nous c'est compris ? Soyez sur vos gardes, des créatures rôdent apparemment dans le château. Méfiance constante !

Méfiance constante. Cela tira un léger sourire à Kyara quand tout à coup tous les gagnants se mirent à rire. D'abord ce fut un sorcier âgé qui rigola tout seul avant que tous les autres ne le regarde et en fassent de même. Elle avait loupé un épisode où quoi ? Kyara ne voyait pas ce qu'il y avait de drôle dans ce que venait de dire Raphaëlle. Ne comprenant pas, la brune se tourna alors vers son amie et constata en voyant son regard que c'était le même cas pour elle. Elles étaient deux dans l'incompréhension. Reportant son attention vers le groupe, Kyara pencha légèrement la tête sur le côté attendant des explications.

- Aahhaha .. Très drôle très drôle... Bon on a assez rit pour aujourd'hui. Venez, retournons dans nos chambres... être déranger pour des... histoires.. Non mais n'importe quoi.

Ainsi ils pensaient tous qu'elles disaient n'importe quoi ? Qu'elles étaient des menteuses ? Ils étaient complètement idiots où quoi ? Ouvrant la bouche, Kyara allait les retenir, quand Raphaëlle la devança. Fermant la porte à l'aide de sa magie, elle s'avança alors vers le vieil homme qui avait parlé. Raffermissant la prise sur sa baguette, Kyara se tenait prête au cas où la situation déraperait. Elles étaient peut être en sous nombre, mais elles avaient l'avantage de la jeunesse. Leurs réflexes étaient surement meilleurs que ceux des autres personnes se trouvant dans la chambre.

Prenant le dépliant se trouvant dans la poche de la veste de l'homme. L'ouvrant, elle l'agrandit alors et telles des mouches attiraient par l'odeur du sirop, les autres gagnant s’approchèrent afin de lire ce qui était écrit. Petit à petit, les expressions changèrent sur les visages fripés laissant place à la surprise, à l'incompréhension et à la crainte. Satisfaite, Raphaëlle adressa un sourire à Kyara, cette dernière contente en fit de même. Une bonne chose de faite, ils avaient tous compris la situation.

- Bon si quelqu'un a une idée d'où se trouve cette p*tain de coupe, qu'il le dise ça irait plus vite ... Sinon, c'est partit!

Regardant les gagnants, Kyara attendit quelques secondes mais tous étaient silencieux et regardaient les deux serpentard comme si elles étaient leur dernier espoir. Se retenant de ne pas pousser un soupir, Kyara reprit les choses en main.

- Bien au vu de toutes ses idées, je propose qu'on se mette en route et en silence ! Tout le monde sort ses baguettes, on se tient en rang serré et en avant ! Vu qu'on a déjà visité les sous sols, on va s'attaquer aux étages. Des questions ? Voyant toutes les mains se lever, sauf celle de Raphaëlle elle précisa. Des questions pertinentes et ne concernant pas le pourcentage de chance qu'on a pour s'en sortir où encore s'il ne faudrait pas mieux voir le comte qu'il nous explique les choses et qu'on perde inutilement du temps ?

Aussitôt toutes mains se baissèrent. Parfait ! Traversant le groupe, Kyara ouvrit alors la porte et pencha la tête regardant que la voie était dégagée. Vu que c'était le cas, elle quitta la chambre, faisant signe aux autres de la rejoindre. Attendant que Raphaëlle soit à son niveau, elle lâcha alors un petit soupir tout en lui murmurant quelques mots.

- Purée on est pas sorti de l'auberge ... Bon si tu étais une coupe, tu te planquerais où ? Faudrait trouver sa chambre, autant il l'a planqué sous son lit où dans ses tiroirs de lingeries ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3

 Voyage dans les hauteurs Népaliennes

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.