AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 20 sur 21
On pique une petite tête ?
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant
Max Valdrak
Serdaigle
Serdaigle

Re: On pique une petite tête ?

Message par : Max Valdrak, Sam 20 Mai 2017 - 15:37


Je ne savais plus trop quoi penser. Je savais qu’elle me cachait quelque chose. Mais je ne pouvais imaginer quoi. Au moment où j’allais répondre à ma copine, une jeune fille était arrivée. Elle avait parlé. Dit des choses auxquelles je ne voulais pas croire. La personne qu’elle décrivait n’était point celle que je connaissais. Cela n’était pas possible…

Et pourtant…

Un regard vers Nyx et je savais avant même qu’elle ne prenne la parole que la rouge et or n’avait pas menti. Je pouvais voir la culpabilité dans ses yeux. Je ne savais pas comment je devais réagir. Malgré la description qui m’en était faite je ne pouvais pas me détacher de l’esprit la vision gentille et douce que j’avais d’elle.

Je comprenais maintenant mieux son attitude. Celle qu’elle avait avant la jeune fille vienne nous interrompre. Je comprenais mieux son regard qui semblait triste. Allait-elle tout me dire ? Peut-être. Pour l’heure elle restait aussi silencieuse que moi. Mais le silence qui devenait pesant fut brisé.

Sa voix. Brisée. Hésitante. Pleine de remords. Me fit mal au cœur. Elle parlait. Je l’écoutais. Sans l’interrompre. Je n’avais pas grand-chose à dire. Je me retrouvais un peu perdue. Elle semblait l’être aussi. Puis elle se tut. Elle devait attendre une réponse. Une réaction.

Mais je ne bougeais plus. Figée. Mes membres ne répondaient plus. Mes pensées allaient dans tous les sens. Je cherchais quoi lui dire. Je la croyais quand elle me disait que je comptais beaucoup pour elle. Je la croyais quand elle disait qu’elle ne voulait pas me perdre à nouveau. Moi non plus je ne le voulais pas.

Pendant un instant, je pensais fuir pour réfléchir. Cependant, je m’étais promis de ne plus le faire. En particulier avec Nyx. Je devais alors trouver les mots justes. Cela était compliqué. Mais je m’y risquais…

-Je te crois. Et même si je n’aime pas ce que j’ai entendu cela ne change pas le fait que je t’aime. Je ne serais pas naïve au point de te demander de changer pour moi. Je ne veux pas que tu changes pour moi. Mais pour toi. Je ne suis pas énervée contre toi. Tu dois avoir tes raisons pour agir ainsi. Cependant sache que si tu as besoins de quelqu’un pour t’aider à aller vers l’avant je serais là. Je serais toujours là pour toi.

Je marquais une courte pause pour reprendre mon souffle. Mon cœur battait un peu trop vite. Je la regardais dans les yeux. J’étais sincère. Je parlais avec le cœur et je savais qu’elle l’avait remarqué.

-Ce que j’ai dit tout à l’heure, que tout le monde a un bon fond je le pense. La preuve quand tu es avec moi. Tu n’es pas une personne différente tu es toi. C’est juste une autre partie de ta personnalité qui s’exprime. Chacun a ses défauts. Mais ceux-ci ne doivent pas dominer comme les pensées sombres.

Je levais les yeux au ciel et souris à ce que je venais de dire. Réprimant un léger rire.

-En disant cela je dois passer pour une optimiste naïve. Peut-être. Mais en déplaise aux autres c’est ce que je pense. Une personne n’est pas totalement bonne ou mauvaise. Blanc ou noir. Le monde est fait d’un nuancier de gris. A nous de trouver la teinte qui nous correspond.

Je marquais une nouvelle pause remarquant que je m’étais encore éloignée du sujet de discussion.

-Tout cela pour dire, qu’il y a des raisons derrière tout. Et si tu veux m’en parler à cœur ouvert je serais là pour t’écouter sans te juger. Ce n’est pas mon rôle de te juger. Je tiens fort à toi et je veux te soutenir, t’aider à avancer sans t’enfoncer.
Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: On pique une petite tête ?

Message par : Nyx Spero, Dim 21 Mai 2017 - 1:58


Tous ses sens étaient chamboulés. Elle avait peur. Elle ne voulait pas assumer ses responsabilités tout de suite. Mais, à présent, il était trop tard. Elle venait de l’avouer. Elle n’osa plus regarder Max en face. La Gryffondor avait bien réussi son coup. Cependant, ce qu’elle ne savait pas, c’est qu’elle avait réveillé les ténèbres qui dormaient en elle.

Sombres pensées l’envahissant.
Une envie grandissant.
Une Lumière faisant son apparition.
Une voix la ramenant à terre.


Nyx ne pouvait plus bouger. La voix de Max raisonnant dans sa tête. Cette voix qu’elle appréciait tant. Cependant, Nyx leva directement les yeux vers elle, comme envoutée, oubliant tout ce qui l’entourait. Elle était partie dans un autre monde. Ecoutant une voix. La voix d’un Ange. Son Ange Gardien.

Douces Paroles caressant sa peau.
Frissonnements ressentis.


Nyx était surprise. Surprise par la réaction de sa copine. Oui, sa copine, car d’après ce qu’elle pouvait en déduire, elle n’allait pas la quitter. Elle n’allait pas la laisser seule. Mais pourquoi s’acharnait-elle après tout ce qu’elle venait d’entendre ? L’amour ? Cela peut-il vraiment suffire… ? Elle avait un sérieux doute. Mais, elle resta muette en écoutant Max, incrédule. On pouvait lire la surprise sur le visage de Nyx. La surprise à cause des paroles qui sortaient de la bouche d’une personne exceptionnelle. Elle ne savait plus quoi penser. « Perdue » était un petit mot à présent pour la définir. Petit rire ravageur. La faisant craquer. Nyx avait une seule envie : l’embrasser. La serrer contre elle. Elle ne voulait plus la lâcher.

Discours fini. A présent, elle attendait sûrement une réaction de la part de Nyx. Mais, celle-ci, était tellement bouleversée, qu’elle avait du mal à bouger, ou à faire quoi que ce soit. Les idées se bousculaient dans son esprit. Plus rien n’allait. Ou peut-être que si. Elle n’en savait plus rien. Elle ressentait de la joie, mélangée à de la culpabilité. De la tristesse dans un autre coin, de la colère de l’autre. Les émotions étaient si compliquées à gérer. Pourtant, sa copine venait de lui donner la réponse parfaite à ses yeux. Rien de plus. Rien de moins. C’était vraiment la fille parfaite pour elle. Une fille… qu’elle ne méritait pas. Une fille beaucoup trop bien pour elle. Une fille qu’elle faisait souffrir. Une fille qu’elle fera toujours souffrir, car elle avait toujours des choses à cacher.

Elle ne pouvait pas tout lui raconter. Il y avait des choses qui étaient faites pour rester secrètes et non pour être dévoilées. Le problème ne venait pas de Max. Nyx lui faisait confiance. Mais elle ne voulait pas la mêler à ses histoires. Nyx leva les yeux vers sa copine. Petit sourire timide sur les lèvres. La remerciant du regard avant même de parler.

- Max… Je ne sais pas quoi te dire… à part, que tu n’arrêteras jamais de me surprendre. Je t’aime. Je t’aimerai toujours. Si… -regard tourné vers Elina- elle est venue jusqu’ici pour balancer ça, c’est parce qu’elle avait compris comment m’atteindre. Elle n’a pas réussi pendant sept ans,regard de nouveau sur Max- parce que je ne te connaissais pas encore. Mais à présent, tu es tout ce qui compte pour moi. Je t’aime. Et si on te touche, on me touche aussi. Et cette… -reprenant son calme- Et Peterson l’a très bien compris.

Nyx prit la main de Max, avant de lui déposer un baiser dessus. Puis elle se tourna vers la Gryffondor. Reprenant son expression habituelle en regardant la Rouge et Or. Haine. Dégoût. Elle s’approcha d’elle, pas après pas. Quelques centimètres les séparaient. Regard noir désirant la tuer sur place. Une envie de lui lancer un Sortilège de torture. Nyx pouvait remarquer que la jeune femme avait toujours des marques de leur dernière bagarre. Sourire vilain passant sur le visage de Nyx.

- Bien essayé Peterson. Maintenant dégage… à moins que tu ne veuilles que je te repasse dessus ?

Ton menaçant employé. Ce n’était pas des paroles en l’air. Cependant, Nyx comptait bien suivre les conseils de son directeur de maison : utiliser les baguettes. Mais, si elle en venait à là, elle savait très bien que les sortilèges qu’elle réservait à cette dernière n’étaient pas jolis. Nyx s’approcha un peu plus d’elle, en lui attrapant son bras, serrant le plus possible son emprise. Murmures à son oreille pour éviter que Max attende.

- Si tu ne veux pas finir comme ta pauvre mère, ne t’approche plus de Max, c’est compris ?

Nyx lâcha ensuite son bras, reculant d’un pas. Son regard plus menaçant que jamais. Si Max n’avait pas été présente, elle savait très bien ce qui serait arrivée. Une des deux jeunes femmes seraient mortes à l’heure qui l’est. Les paroles qu’elle venait de lui lancer n’étaient pas des paroles en l’air. Elle était vraiment capable du pire. Oui du pire, surtout face à Elina Peterson…
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elina Peterson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: On pique une petite tête ?

Message par : Elina Peterson, Lun 22 Mai 2017 - 8:51


Je m'attendais à tout sauf à la réaction que vient d'avoir la copine de la vipère, trop de je t'aime de fleurs bleues de compréhension... Que peut bien faire cette fille a pour le coup un vrai comportement de pouffy alors qu'il me semble qu'elle est de la maison serdaigle... Trop de câlins trop de tout qui me donne envie de vomir... Pourtant j'ai la satisfaction de voir que j'ai réussi à atteindre Spero. Même si j'aurais adoré une belle scène de ménage voir une rupture... Tant pis j'ai quand même le plaisir de voir le visage de la verte et argent ce décomposer et ça... Ça ça n'a vraiment pas de prix. Sourire en coin je vois Nyx s'approcher de moi lentement. Je me prépare, prête à esquiver un coup ou attraper ma baguette... Je vois qu'elle meurt d'envie de me tuer je le sens l'air est tendu autour de nous.

- Bien essayé Peterson. Maintenant dégage… à moins que tu ne veuilles que je te repasse dessus ?

J'éclate de rire. Ma belle si tu savais comme je rêverais de pouvoir avoir ma revanche mais je préfère me taire plutôt que de la provoquer une seconde fois... Même si la perspective qu'elle montre son vrai visage à sa copine me tente au plus haut point je me contenterais de l'avoir vue ramper au pied de la serdaigle. Elle s'approche un peu plus de moi. M'attrape le bras et le serre fort.

- Si tu ne veux pas finir comme ta pauvre mère, ne t’approche plus de Max, c’est compris ?

Elle me chuchote ça à l'oreille. Elle s'attend à quoi? Me faire frémir de peur? La pauvre si elle savait... Je me penche à son oreille et murmure également et mon ton est clairement provocateur.

- Mais va-y fait toi plaisir Spero. Mais sache que moi je n'ai rien à perdre contrairement à toi... Regard en biais à Max pour être sûr que la vipère comprenne bien ou je veux en venir. Tu ne mérites même pas le quart de l'amour qu'elle te porte et quand elle verra ta vraie nature... Pauvre Spero tu finiras toute seule.

Les rôles sont inversés, avant j'avais beaucoup trop à perdre pour me risquer à un affrontement contre elle qui n'avait rien à perdre mais aujourd'hui tout à changer... Et rien n'est plus dangereux que quelqu'un qui n'a plus rien à perdre. J'irais au bout du combat... La mort ne me fait pas peur. Je sais que ma quête de justice peut me couter la vie et je suis prête à payer ce prix-là pour voir le meurtrier de ma mère pourrir en enfer. Je lance un dernier regard à Spero. Dégage mon bras de son emprise et sans un regard vers Max je tourne les talons en plongeant ma main dans mon sac prête à sortir ma baguette en cas d'attaque. Même si je pourrais mettre ma main à couper que la vipère ne tentera rien de peur de montrer qui elle est vraiment à sa copine... Je reprends donc la direction du château, plus besoin de me changer les idées j'ai la sublime image d'une Nyx sans défenses et ça vaut tous les tours de lac du monde.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Max Valdrak
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Re: On pique une petite tête ?

Message par : Max Valdrak, Mar 23 Mai 2017 - 15:31


Elle semblait étonnée par mes propos. Son visage trahissait sa surprise. Sa réaction me fit m’interroger. Qu’avais-je dis de si particulier ? J’avais simplement exprimé le fond de ma pensée en étant honnête. Sincère. Je n’avais tellement pris la peine de réfléchir. Cela ne servait à rien de le faire quand on parlait avec le cœur. C’était ma vision des choses.

Un sourire. Comme un remerciement. Mais merci pour quoi ? JE n’avais rien fait de plus que lui dire quelque chose que je lui avais déjà dit. Et même si Peterson, tel était son nom, m’a un peu prise de court, j’avais tenté de rester calme. A quoi bon s’énerver ?

Les mots de Nyx me touchaient. Elle semblait plus affectée qu’elle ne voulait le laisser paraitre. La rouge et or avait touché un point sensible. Et, je n’avais même pas besoin de la regarder pour savoir qu’elle le savait. Elle l’avait fait exprès. Une sorte vengeance. Pourquoi ? Je n’avais pas envie de le savoir pour le moment. Si Nyx voulait me le raconter elle le fera. Ce n’était point à moi de poser les questions.

Un baiser sur ma main avant de se tourner vers la lionne. Nyx était énervée. Son ton était menaçant. Elle continue à lui parler à voix basse en lui tenant le bras. Je soupirais. Je n’entendais rien mais je pouvais supposer que rien de bon n’était en train d’être dit. Peterson s’en alla non sans un regard dans ma direction.

Je me rapprochais de ma copine. Une main sur son épaule. Rassurante. Calme.

-Cela ne sert à rien de s’énerver comme cela mon cœur. Tu comptes aussi énormément pour moi je ne te le dirai jamais assez. Alors laisse la un peu tranquille, pour ce soir. S’il te plait.

J’espérais que Nyx ne prenne pas mal ce que je venais de lui dire. Je n’aimais pas vraiment les conflits et je me retrouvais en plein milieu d’un plutôt électrique entre un serpent et un lion. L’aigle comme médiateur ou arbitre ?
Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: On pique une petite tête ?

Message par : Nyx Spero, Ven 26 Mai 2017 - 17:27


Comme se l'attendait Nyx, la Gryffondor ne tarda pas à contrer ses provocations. Des provocations qui ne lui plurent pas. Voir même pas du tout. Serrant les poings, les dents. Elle avait raison. Il fallait se méfier d’elle à présent. Elle n’avait plus rien à perdre. Mais Nyx si. Sa colère montait en flèche. « Tu ne mérites même pas le quart de l’amour qu’elle te porte […] ». Une simple phrase retentissant dans sa tête. Elle avait juste sur toute la ligne. Elle ne méritait pas un quart de l’amour que Max lui portait. Et ça, elle en était parfaitement conscience. Consciente que cette fille était trop parfaite pour rester avec elle. Pour continuer de vivre cette histoire avec elle. La Gryffondor avait raison : Nyx finira seule. C’était un fait, qu’elle ne niera jamais.

Un poignard arrivant droit au cœur.
Une vérité qui éclatait au grand jour.
Une colère n’arrivant plus à être canalisée.
Du Sang voulant couler…


Un dernier regard en direction de Nyx de la part de cette harpie de Peterson. La colère de la Serpentard était beaucoup trop présente pour être retenue. Elle sentit une main se poser sur son épaule, mais elle était beaucoup trop prise dans ses pensées pour entendre les parles qui lui étaient destinées. Nyx regardait la Gryffondor s’éloigner. Elle ne pouvait pas la laisser partir sans rien faire. Elle avait osé venir la déranger alors qu’elle était en train de passer un bon moment avec sa copine. La menaçant devant elle. Lui mettant la honte. Non. Elle n’allait pas rester sans rien faire.

Nyx prit sa baguette rangée dans son pantalon, côté poche arrière. Elle la pointa ensuite vers la Gryffondor qui était toujours de dos. Nyx en oublia même la présence de sa copine, tellement la colère était montée en elle. Elle connaissait la formule. Le sortilège de torture. Rien qu’une petite minute pour la calmer. Elle en avait envie. Très envie. La noirceur de son âme était en train de prendre le dessus. Un sortilège interdit. « Interdit Nyx ! Cela signifie qu’il ne faut pas que tu l’utilises ! » disait une petite voix dans sa tête. Nyx serra les dents. Son regard émeraude toujours foudroyant la Gryffondor qui commençait à s’éloigner un peu trop à son goût.

- Eh Peterson ! #Electrocorpus !

Si le sortilège l’a bien touché, la Gryffondor souffrira un petit moment. Nyx n’allait pas la lâcher. Sûrement pas non. Elle allait la tuer. Mais, la faire souffrir avant. Nyx avait une lueur obscure dans son regard. Une lueur que sa copine n’avait jamais vue. Mais, ce n’était pas le souci de la Serpentard à présent. Elle en oubliait même la présence de Max. Un sourire malsain passa sur son visage, baguette toujours tendue vers Elina, ne la lâchant pas une seconde du regard…

HRPG:
 

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Max Valdrak
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Re: On pique une petite tête ?

Message par : Max Valdrak, Ven 26 Mai 2017 - 22:46


Avec le LA de Nyx

Nyx venait de sortir sa baguette. Rien de bon ne s’annonçait. Je devais récupérer la mienne au cas où. Elle la leva. Je me jetai sur le banc. Aurais-je le temps ? Qu’allait-elle faire ? Vu son regard je n’étais pas rassurée. Ma respiration s’accéléra. Tout comme mon cœur. Stress. Panique. Peur aussi un peu.

Des secondes de recherches qui me parurent une éternité. Elle commença à prononcer le sort au moment où je réussis enfin à la trouver. Je n’avais plus le temps. Je ne réfléchissais plus. Un réflexe. Un sort que je venais de revoir. Une protection à distance. Pile ce qu’il me fallait.

#Montem Tractus


Juste avant que l’éclair ne touche la rouge, un soulèvement de terrain. Un bouclier se forma entre elle et le sortilège l’arrêtant. Je soupirais. Enfin je soufflais. La pression retombait légèrement. Je ne voulais pas que quelqu’un se retrouve blessé. Et encore moins en ma présence.

Je me remis debout. Me tournais vers Nyx. Mon regard avait changé. Je tentais de garder mon calme depuis tout à l’heure mais là ce n’était plus possible. Machinalement, je m’approchais d’elle. Ma main se leva comme sa baguette tout à l’heure. Mais à la différence de son sort, elle atteignit sa cible.

La joue rougissait légèrement sous l’impact. Il était très rare que je réagisse de la sorte. D’habitude je m’efforçais de garder mon calme peu importe la situation. De résonner les gens avec les mots et non les gestes. Mais les paroles, mes paroles, me semblaient pas l’avoir marqué. Alors peut-être qu’en lui remettant les idées au clair j’aurais plus d’attention.

-Cesse de m’ignorer ! Cela ne sert à rien de s’emporter de la sorte. Et attaquer une personne de dos, c’est petit. Arrête de réagir comme une enfant sous le coup de la colère. Si tu as besoin d’aide pour la maîtriser alors je t’aiderais. Mais s’il te plait stop ! Laisse là ! Où est la Nyx que je connais ? Que j’aime ?

Une voix un peu plus tranchée. Une de mes facettes que Nyx n’avait jamais vue. Comment réagira-t-elle, elle qui de moi n’avait vu que la partie timide, sensible et réfléchie ? Je ne savais pas. Je ne voulais pas y penser. Je devais me calmer avant que les mots ne dépassent ma pensée.


Formule:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: On pique une petite tête ?

Message par : Nyx Spero, Sam 27 Mai 2017 - 2:25


Quelque chose de bizarre se passa. Quelque chose qui n’annonçait rien de bon. Le sortilège qu’elle venait de lancer n’arriva pas à sa cible. Mais pourquoi ? La réponse fut rapide. Nyx ne sentait plus la main de sa copine sur son épaule. Et quand elle se retourna, elle vit sa copine se relever. Le cœur de Nyx se serra. Sa colère avait réussi à prendre le dessus même devant Max… Comment… ? Pourquoi… ? Elle ne savait pas. Elle avait du mal à se rendre compte de quoi que ce soit à ce moment même. Mais, une chose la ramena très rapidement sur terre.

CLAC !

Sur terre ou sur la Lune… ? Son esprit n’était plus là. Elle ne sentit même pas la douleur physique de celle-ci. Pourtant… le choc fut violent. Cependant, Nyx sentit son cœur se déchirer. Elle avait énormément de mal à réaliser ce qui venait de se passer. Cela pouvait se lire dans son regard. Son regard qui n’osait pas regarder sa copine en face… Le sol était très passionnant à cet instant. La pelouse… les cailloux… les fourmis… les fourmis qui sont si nombreuses mais si petite… arriveront-elles à conquérir le monde margés leur taille ? Des questions que, Nyx, ne devrait absolument pas se poser maintenant. Des questions qui l’envoyaient dans une autre planète. Pourtant, pour une fois, elle était clean…

Une voix raisonna. Celle de sa copine. Max. Elle avait l’air énervé. Qui ne le serait pas ? Elle avait complètement abusé de sa patience. Cependant, la colère de Nyx ne s’estompa pas. Surtout en entendant la première phrase qui lui était adressée. Elle, l’ignorer ?! Etait-ce une mauvaise blague ? Qui l’a ignorée pendant des mois ?! Nyx se mordit sa gencive jusqu’au sang pour éviter de rétorquer. Lorsqu’elle osa enfin regarder Max, son regard avant changé. Elle ne l’avait jamais vu avant. Et son cœur se déchira un peu plus. Cependant, les mots qui suivirent ne la calmèrent pas, mais empirèrent la situation. Cependant, elle avait réussi à faire deux choses : Sauver la Gryffondor et détourner l’attention de la Serpentard de la Lionne.

Discours finit. Nyx regardait Max dans les yeux. Où était la Nyx qu’elle connaissait ? Qu’elle aimait ? Telles étaient les questions à son adresse. Des questions auxquelles elle allait répondre. Des réponses qui n’allaient pas plaire à sa copine. Mais des réponses qui allaient être franches. La colère parlait. Et même si elle voyait le regard réprobateur et énervé de sa copine, cela n’atténua en rien sa colère.

- T’ignorer ?! Tu rigoles là ? Non parce que je ne sais pas si tu te souviens qui ignorait vraiment qui dans l’histoire. Et puis, tu aurais dû laisser ce sortilège la toucher vu que les hématomes ne lui suffisent pas !

Et voilà. La colère avait parlé. Nyx s’était piégée seule. Elina n’avait pas précisé que les hématomes venaient de sa part, mais dans cette phrase, elle avait gaffé. Elle espérait tout de même que Max ne comprendrait pas ce qu’elle sous-entendait. Nyx baissa les yeux, poings serrés. Elle allait la perdre, c’était certain. Elle était allée beaucoup trop loin. Elle reprit la parole toujours en regardant le sol :

- La Nyx que tu connais… ce n’est pas celle que tu as devant toi. Celle que tu aimes, est une autre personne. Une autre personne loin de tout ça. Loin de tout, juste avec toi. Tu ne connais pas l’autre partie de moi… et d’ailleurs, moi non plus, je ne connais pas la tienne… Triste réalité, n’est-ce pas ? Tu as une copine qui fait des coups bas à tout le monde, qui se drogue, qui enchaîne les conneries. Je suis désolée.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Max Valdrak
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Re: On pique une petite tête ?

Message par : Max Valdrak, Sam 27 Mai 2017 - 3:28


Avec le LA de Nyx


Des mots. Des reproches. Des souvenirs. La peur qui m’avait fait fuir. Je ne pensais pas qu’un jour elle allait me le ressortir. Pas aussi rapidement du moins. Mon cœur se serra. La culpabilité était encore là. La peur aussi. Celle de la perdre à nouveau. Parce que malgré tout. Malgré son sous-entendu vis-à-vis de la rouge et de ses hématomes. Même si je savais maintenant qu’elle en était la cause. Je l’aimais.

Je la vis baisser les yeux. Poings serrés. Je ne dis rien. La laissant continuer. Je ne savais pas si je voulais entendre la suite. Mais elle parla. Je l’écoutais. La vérité sortait. Sa vérité. Triste vérité. Qui sortait au bout de quatre enfin huit mois. Je préférais oublier ma fuite. Cette fois où j’allais faillis la perdre.

Je n’osais plus bougé. Les mots sortaient. Sincères. Ils faisaient mal. Ils devaient aussi lui faire mal. Je scrutais son visage à la recherche de son regard. Cependant, elle le garda sur le sol. Mes sentiments étaient maintenant confus. Colère. Tristesse. Compassion. Amour. Culpabilité. Lequel l’emportera sur les autres ? Que lui répondre ?

Mon corps réagit pour moi. Répondant à la première question. Un soupire. Léger. Calmant la colère. Chassant la tristesse. Des bras qui l’entourent. Un peu d’amour. Une main dans son dos la serrant contre mon cœur au plus près de moi. Une sur sa joue, la caressant.

Un murmure. Une voix de nouveau douce. Culpabilité et compassion se mêlant. Une réponse à la seconde question, dans les airs s’éleva. Enfin, juste près de son oreille. Je ne voulais que personne d’autres ne l’entende.

-C’est aussi à moi de m’excuser. Je n’aurais pas dû m’emporter de la sorte. Et encore moins contre toi. Oui, je t’ai ignorée car j’avais peur, je te l’ai dit. Mais aujourd’hui, je veux être là pour toi. On a tous une face caché dont on ne veut pas parler. Celle que j’aime n’est pas une autre personne. C’est celle que je tiens actuellement dans mes bras et je ne la lâcherais pas malgré ce que je viens d’apprendre. Car, oui, malgré tout cela, malgré le fait que je suis encore un peu énervée par ton comportement, malgré tes mots blessants, je t’aime. Et ne crois pas pouvoir te débarrasser de moi comme cela.

Je l’embrassais sur le haut du crâne avant de plonger ma tête dans sa chevelure. Joignant le geste aux propos. Avec ce que je lui avais dit avant, cela faisait un peu double dialogue. Je me contre disais toute seule. Mais peu importe. Les mots dits sous la colère ne comptaient pas. Seuls ceux du cœur avaient de l’importance. Et même si elle n’osera pas se l’avouer elle pouvait être une bonne personne et qui sait peut-être qu’on jour d’autres que moi le verront.
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: On pique une petite tête ?

Message par : Ellana Lyan, Sam 27 Mai 2017 - 11:45


Incrustation autorisée par les deux namoureuse
La de Nyx


Le monde est en train de basculer. À droite, à gauche, parfois les objets deviennent flous et je dois me raccrocher au mur pour ne pas tomber. Mais d'un soupire, d'une envie, je hausse les épaules et continue à marcher, je ne sais pas qu'elle heure il est, si je peux où non me retrouver ici, au fond je m'en fiche, je n'ai pas vraiment de remords en ce qui concerne cette escapade. Je ne sais plus très bien ce qu'il s'est passé, sans doute ais-je encore un peu trop abusé de la boisson néfaste à mon organisme mais quel que soit la raison de mon état, son oublis me fait perdre toute culpabilité et me permet d'avancer sans remord. Malheureusement, si mon cerveaux est d'accord pour faire marcher mes jambes, celles-ci n'ont pas vraiment l'air super emballée de continuer à avancer. Ce qu'elle peuvent être pénible quelque fois ! Je sort ma baguette et murmure un #aguamenti en ma direction afin de me remettre les idées en place.

Un jet d'eau file dans ma direction et me trempant tout le visage avant que mes mains ne passent sur celui ci pour enlever le plus de liquide possible. Après quelques battement de cil je retrouve une vision presque normale qui me permet de progresser dans les couloir sans trop de difficulté. C'est tout de même plutôt chouette d'être une sorcière finalement. je range précieusement ma baguette dans une poche de ma robe avant de filer dehors. Et oui, il faut croire qu'encore une fois, l'envie du contact de l'air frais sur mon visage à pris le dessus sur celle de retrouver mes draps. Bref sourire vers le ciel et je commence à marcher en direction du lac, il faut dire que je viens souvent par ici depuis que j'y ait rencontrer Kalsi, peut-être qu'il n'y a pas vraiment de rapport mais une petite excursion nocturne près d'un endroit de bons souvenirs ce n'est pas plus mal. Enfin... Bon souvenirs. Cela ne reste qu'une façon de parler évidement puisque cette nuit là je lui avait clairement dit que je le détestais, je crois d’ailleurs qu'il s'en était totalement foutu puis au fond cette histoire et passée alors pourquoi sans cesse revenir dessus ?

Ce qui est par contre intéressant cette nuit se sont les deux silhouettes enlacée au bord du lac. Petit sourire sur mes lèvres, je vais à leur rencontre, peut-être qu'elles ont envie de prendre un bain forcé ? Il faut avouer qu'il fait plutôt chaud, ou alors c'est encore moi qui suis de nouveau fiévreuse. Quoi qu'il en soit je n'ai pas vraiment de très bon souvenirs des eaux noires qui ont faillit me coûter la vie alors je n'ai pas spécialement envie d'y retourner là tout de suite. Mais approchant de plus en plus près, je vois qu'une des deux personnes ne m'est pas inconnue, en vérité je vois même très bien de qui il s'agit étant donnée que sa silhouette m'est plus que familière. La jolie diablesse en train d'enlacer une autre fille ? Oui au fond pourquoi pas... Plus j'avance et plus je me rend compte qu'elles sont vraiment très proche, trop proche ? Haussant les épaules, je décide de passer sans commentaire et d'aller me trouver un autre coin pour regarder les étoiles quand la voix de la fille inconnue s’élève dans l'air. Alors comme ça... Elle... L'aime ?

Comprenant soudain la raison de cette proximité, j'arrive à moins d'un mètre des deux filles enlacées avant de m'arrêter d'un coup et de les regarder le regard emplit d'incompréhension. Les paroles de l'inconnue éveille en moi une sourde douleur de jalousie que je n'arrive pas à refouler. Perdue comme un petit animal abandonné de son maître lorsque celui ci en choisit un nouveau je pose sur elle mon regard perdu en parlant d'une voix éteinte. Nyx ?... Nyx ?... C'est qui elle ? Pourquoi elle t'aime ? Tu l'aimes toi aussi ? Et moi ?... Moi je ne suis pas plus jolie ? Voix cassée enfantine tendis que je lui attrape la manche et tire doucement vers moi. Pourtant elle ne semble pas vouloir bouger alors mes sourcils se froncent et je jette un regard empreint de dégoût à l'inconnue en la poussant sur le côté et en profitant pour prendre entre mes doigts la main de la fille que je déteste le plus en ce monde.Toi, t'es méchante ! Tu n'as pas le droit de me voler ma diablesse ! Me collant contre cette dernière, je lui vole délicatement ses lèvres sans réaliser tout de suite que je suis vraiment en train de faire une grosse bêtise...


Dernière édition par Ellana Lyan le Dim 28 Mai 2017 - 12:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Max Valdrak
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Re: On pique une petite tête ?

Message par : Max Valdrak, Sam 27 Mai 2017 - 14:35


Soudain. Une nouvelle personne.

En relevant la tête j’aurais pu voir une verte.
En l’écoutant attentivement j’aurais pu avoir mal.

Je voulais l’ignorer. Simplement. Je voulais passer juste un instant avec ma copine. Était-ce trop demandé? Un instant de calme? Un moment à deux? Il semblerait que oui. Fallait-il se cacher pour être heureux? A l'abris des autres. A l'abris des problèmes.  

Un choc. Je fus poussée. Loin de l’être aimé. Une séparation. Une inconnue à ma place. De nouvelles paroles. Blessantes. Pourquoi ? Pourquoi maintenant ? Mes émotions se mélangèrent à nouveau. Je sentais une larme couler. Non pas tout de suite. Le masque devait rester. Mais il s’était déjà envoler. Je ne maîtrisais plus vraiment mon calme habituel.

Puis un geste de la verte. Mon cœur se fissura. Non, ce n’était pas possible. Pas cela. Comment ? Qu’avais-je fait ?
Je ne tenais plus sur mes jambes. Je reculais. Les yeux fixés sur la scène. Je ne pouvais m’en détacher.

Une butée. Un banc. Assis. C’était bien comme position ça, assis. Je me laissais tomber. Mes membres inférieurs ne me tenaient plus. J’étais perdue. Je voulais partir. Courir loin d’ici. Me réveiller. Mais rien n’y faisait. Je restais le regard bloqué sur les deux vertes. Tandis que mon cœur menaçait de chuter.

Qu’est ce qui me retenait encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Mered Adand
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: On pique une petite tête ?

Message par : Mered Adand, Sam 27 Mai 2017 - 14:52


comme plus ya de fou, moins ya de riz, me voilà!
j'ai l'autorisation de ce zoli couple bien sûr pour




Une belle journée. Quittant l’uniforme pour ma robe verte préférée, je m’étais risquée à me poser près du lac pour réviser les potions. Je m’étais installée adossée à un arbre, à l’ombre, les courants d’air soulevant ma chevelure flamboyante par moment et me les mettaient devant les yeux. Les balayant pour reprendre la lecture de mon manuel, j’aperçus deux silhouettes sur un banc non loin de moi. L’une des deux m’était familière, cette brune aux mirettes émeraudes jumelles des miennes, oui aucun doute possible, c’était bien ma vipère Nyx. Elle venait de rejoindre une autre fille, inconnue celle-ci, une serdy vu sa cravate bleue, sans doute sa nouvelle victime du jour…

Que nenni ! Elles semblaient se connaître. Captivée par ce que je voyais, je fermais mon livre, observais la scène et tendais l’oreille pour distinguer leur dialogue. Amour ? Sacrée Nyx, tu m’avais caché ça ! T’avais donc une copine… Oh ben après tout, c’était normal, on se connaissait encore peu pour se confier nos petits secrets. Amuse-toi ma vipère ! C’était beau de les voir ensemble. Elles entreprirent une danse, quelle magnifique complicité.

Revenant à ma vie, je me replongeai dans mon ouvrage et fus déranger par l’arrivée d’une lionne. La douce voix d’Elina résonna, enfin vociféra. Aïe, visiblement Nyx et elle n’était pas en bon termes, tension. Le ton monta, l’heure des règlements de compte avait sonné. Je voulus intervenir pour les calmer et retrouver la quiétude présente à mon arrivée. Je ne fis rien, ne pas se mêler des affaires des autres, ça pourrait me retomber dessus.

Bon ça allait loin là quand même, Nyx attaqua la rouge et or. Cette dernière fut protégée par la copine de Nyx, drôle de situation non ? Au moins ça paraissait géré, bravo pour ta réactivité et ton sang-froid. Oulà, ça a du faire mal ça ! J’entendis clairement le son de la claque donnée à cette serpy malgré le chant des oiseaux perchés dans mon arbre. Consternation, ça tournait en scène de ménage ce bazar, c’était vraiment pas le moment de m’incruster dans une querelle d’amoureux, tant qu’elles s’entretuaient pas, tout allait bien on va dire. Les paroles de Nyx reflétaient le fait qu’elle était à fleur de peau, l’assurance affichée lors de notre escapade nocturne avait disparue. A la fois triste et heureuse de voir l’humaine enfouie en elle, elle ne me laissait pas de marbre ma tendre vipère… Sa copine n’avait pas l’air rancunière tant une étreinte s’en suivit entre les deux filles. Fin de l’histoire, c’est bon ? Je l’espérais vivement, ne gâchez pas leur bonheur, s’il vous plait, pour une fois qu’elle montrait son côté angélique, c’était mignon.

Comme si c’était pas assez le bazar comme ça, une blonde débarqua. Non…, elle prit les lèvres de ma vipère et la pauvre bleu et bronze fut anéantie, même rejeter physiquement par cette nouvelle miss sans-gêne ! Assise sur son banc, l’azur semblait perdue et médusée. C’est pas possible ça ! Une contre une c’était équitable mais deux contre une plus du tout, je me devais d’intervenir pour équilibrer le combat, pour sauver Nyx comme elle l’avait fait avec moi, je lui devais au moins ça. Bouquin en main, je me hissai sur mes jambes et m’approchai de ce groupe. Feindre l’ignorance et la jouait fine, comment sortir le couple de ce traquenard ? Trouvé !

« Ah ben t’es là Nyx ! J’ai cru que tu m’avais oublié ! », lui annonçais-je un peu sévèrement. « On devait réviser les potions à la bibliothèque aujourd’hui, je te rappelle », continuais-je en lui mettant sous le nez mon livre.  « Au fait, tu nous présente pas Nyx ?! Bonjour je m’appelle Mered, tu peux te joindre à nous, un aigle est toujours le bienvenu pour travailler », conclus-je avec un sourire sincère, j'étais une alliée, encore fallait-il qu'elle le comprenne.

Ma camarade de maison n’avait pas l’air en forme suite à ces évènements, je tentai de l’emmener avec nous. Nyx devait se poser des questions sur mon comportement, j’avais évidemment inventé cette histoire de toutes pièces, on n'avait rien prévu de ce genre. Si elles acceptaient, je les aurais abandonnées sur le chemin du retour pour les laisser s’expliquer sur tout ceci tranquillement en tête-à-tête, bien loin de ces fouteuses de trouble. Dans le cas contraire, je prendrai la défense de ma vipère, fallait pas y toucher, c’était mon amie même si je ne lui avais pas encoure avouée et je compte sur vous pour garder le silence!


Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: On pique une petite tête ?

Message par : Nyx Spero, Sam 27 Mai 2017 - 20:51


La colère était toujours présente. La Haine aussi d’ailleurs. Une Haine qu’elle ne contrôlait plus. Des paroles qui s’échappaient sans même réfléchir aux conséquences. Nyx n’en pouvait plus. Elle voulait partir loin de tout ça. Se lancer elle-même un oubliette pour pouvoir tout recommencer. Un besoin qu’elle ne pourra malheureusement pas obtenir. Une voix retentit. Celle de Max. Des excuses, des mots doux. Après quoi, elle se retrouva dans ses bras. Sentiment de bien-être. Elle ferma les yeux. Plus rien n’avait d’importance.

Une nouvelle voix avait retenti. Une voix qui lui était familière. Son cœur se resserra. Entendre son nom prononcé de cette façon, par cette personne… Trop de sentiments mélangés. Des questions et encore des questions. Une voix raisonnant dans sa tête comme une douce mélodie. Puis, sans vraiment réaliser comment, Nyx se retrouva dans les bras d’une autre… Douces lèvres qui lui avaient manqué après tout ce temps. Oubliant l’espace d’un instant tout ce qui venait de se passer. Vivant de nouveau dans une autre dimension…

Mais, elle revint très rapidement à la réalité, se séparant de ces lèvres qui lui inspiraient désir, malgré elle. Elle lança un regard d’incompréhension à la jeune Serpentard. Elle qui la détester… finalement, elle l’aimait ? Nyx ne comprenait plus rien. Vraiment plus rien. Après Elina, voici Ellana. Décidément, ce n’était pas sa journée aujourd’hui. Mais, Nyx se retourna très rapidement vers Max une fois qu’elle se fut séparée d’Ellana. Sa copine était en Plein Laps Sanglant oui oui à cette heure-ci, dans sa tête. Nyx n’osa même pas imaginer ce que sa copine devait imaginer. Un regard d’excuse en sa direction…

Mais, comme si cela ne suffisait pas. Une nouvelle personne surgit de nulle part. Nyx était incrédule devant la scène qu’était en train de lui jouer la Petite Aigle. Mais, le visage de la Serpentard resta dénié de toutes émotions. Qu’avait-elle mérité pour mériter tout cela aujourd’hui ? Alors qu’elle souhaitait avoir un peu de tranquillité avec sa copine. Cependant, Nyx, voulait adresser un sourire à Mered, pour sa jolie performance. Cependant, rien ne s’afficha, mais elle la remerciera peut-être plus tard.

Nyx soupira. Après quoi, elle se dirigea vers son sac, pour prendre cigarette, la mettant à sa bouche et l’allumant d’un simple coup de baguette. Elle était dos à tout le monde. Juste prenant une grande bouffée de sa cigarette. Encore une. Recrachant la fumée qu’elle avait précédemment avalé. Elle devait canaliser sa colère à tout prix. Mais à présent, l’expression de son visage reprit son habituel masque. Calme, posé. Elle se tourna ensuite vers Max.

- Je te dois des explications. Je te présente Ellana, une… connaissance, dit-elle en montrant la jolie blondinette d’un coup de tête. Et de l’autre côté, Mered, avec laquelle j’ai joué avec sa personne, me servant de ses faiblesses.

Nyx marqua une pause, prenant une nouvelle bouffée de sa cigarette.

- J’ai volé une lettre à Mered, qui était destinée à sa mère malade. Je l’ai lu devant toute la bibliothèque, entraînant ses larmes. Ensuite, je lui ai dit, que si elle accepté de jouer à un jeu avec moi, je la lui rendrais. Je me moquais de sa mère pour la faire réagir.

Puis, le regard de Nyx se tourna vers l’Ange…

- En ce qui concerne cette jeune femme… -Nyx s’approcha doucement d’elle, jusqu’à se retrouver en face d’elle et la regarder dans les yeux- J’ai joué avec elle d’une façon encore plus atroce. Je me suis aussi servie de ses… faiblesses pour y jouer d'une façon mesquine.regard diriger vers les cicatrices cachées par un vilain sortilège- Elle me déteste, depuis ce jour. Mais, de l’autre côté, elle me désire aussi, n’est-ce pas ?

Nyx transperçait Ellana de son regard émeraude. Nyx n’était pas insensible au charme que dégageait la blondinette, elle devait se l’avouer. Si elle s’était jetée une nouvelle fois sur elle à l’abris des regard, Nyx n’était pas sûre d’avoir la force pour pouvoir la repousser. Le désir était une chose mystérieuse qui n’était pas simple à comprendre.

- Max est ma copine, dit-elle en regardant Ellana puis Mered. Je n'épprouves aucuns regrets concernant ce que je vous ai fais subir.

Puis, elle se retourna vers sa copine. Honteuse de la situation dans laquelle elles étaient par sa faute.

- Je suis désolée Max. Je ne sais pas quoi te dire et je comprendrai parfaitement si tu ne veux plus de moi à présent…


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Max Valdrak
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Animagus : Écureuil roux


Re: On pique une petite tête ?

Message par : Max Valdrak, Sam 27 Mai 2017 - 23:44


Avec le LA de Nyx


Une nouvelle inconnue. Une rousse. Mais je ne la remarquais pas. A vrai dire, je m’étais déconnectée. J’écoutais seulement la musique. Douce mélodie. Une ballade. Une chanson d’amour. Une romance. Je regardais mon casque. Le saisi. Le plaçai sur mes oreilles.

Une pause. Juste quelques secondes. S’il vous plait. Laissez-moi respirer. Juste reprendre mon souffle. Remettre mes idées au clair.

Au lieu de cela un regard sur moi de nouveau. Celle que j’aimais. L’objet glissa sur mon cou. Pour entendre ce qu’elle avait à me dire. Les notes en fonds sonore. Rythmant sans qu’elle le remarque ses paroles et ses gestes.

Je m’attardais sur la bleue. Ne comprenant pas son attitude. Si Nyx lui avait fait du mal, avait touché à sa famille, pourquoi était-elle venue l’aider? Nous aider? Je me trompais peut-être mais dans ses yeux, je ne voyais point de haine. Plutôt de la compassion. A la différence de la verte.

Je cherchais à comprendre. Je voulais savoir. Mais trop d’informations en même temps. Difficile à gérer. Quelqu’un pourrait m’aider? Non personne. Personne ne pouvait entendre mes pensées, à moi de me débrouiller.

Des excuses. Sincères. Puis une phrase, des mots de trop. Elle ne devait pas finir sa phrase. Je ne voulais pas entendre la fin. Mon corps se leva machinalement. Ma main dégagea sa cigarette qu’elle allait porter à sa bouche à la fin de ses propos qu’elle ne finit pas. Je la coupais.

-Stop. Ne dis rien de plus. S’il te plait.

Je pris une inspiration. Et m’adressais aux deux personnes présentes.

-Peut-être que vous prendrez pour une naïve, soit pensez ce que vous voulez. Mais juste écoutez.

Je regardais Ellana dans les yeux. Point de haine dans mon regard. Neutre.

-Je comprends que tu veuilles te venger. Lui faire ressentir la même chose. Etre attaquée sur ses faiblesses n’est pas chose facile. Et à ta place j’aurais peut-être réagit de la même manière. Sans réfléchir vraiment.

Puis je me tournais vers la jeune aigle.

-Mered, je te remercie d’avoir essayé de calmer les tensions malgré ce qui a pu se passé. Je suis désolée pour ta mère. La famille est précieuse et on ne devrait y toucher surtout pour s’en moquer.

Enfin, je reportais mon attention sur la verte face à moi. Elle semblait attendre une réponse de ma part. Je me contentais de sourire légèrement. Toujours en m’adressant aux deux inconnues.

-Cependant, vous ne semblez pas la connaitre comme je la connais. Et je peux vous l’assurer qu’elle n’est pas si méchante et vicieuse qu’elle ne le laisse paraitre. Elle ne l’admettra simplement pas. Mais si vous faites simplement l’effort d’essayer d’en savoir un peu plus. Sans arrières pensées. Vous découvrirez une belle personne derrière le masque.

Je me penchais à l’oreille de Nyx. Et lui glissais à l’abri d’oreilles indiscrètes.

-Je te l’ai dit. Tu ne te débarrasseras pas de moi comme cela.

Une main sur sa joue. Un rapide baiser. Une promesse sans un mot. Elle comprendra. J’en étais sûre. Ce n’était pas la première fois que je lui disais cela. C’était notre petit truc à nous. Un « je t’aime » déguisé. La musique m’avait calmé. Elle m’avait aidé à réfléchir. Trouver les bons mots. Enfin je l’espérais.
Revenir en haut Aller en bas
Mered Adand
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: On pique une petite tête ?

Message par : Mered Adand, Dim 28 Mai 2017 - 1:18


LA de ma tendre vipère volé accordé


Je m’étais jetée dans l’arène tentant d’apprivoiser l’animal dangereux qu’était Nyx. Comment allait-elle réagir ? Et sa copine ? Regard vers l’une puis l’autre, qui répliquerait en première ? Et serait-elle calme ou devrais-je subir la foudre ? Réponse Nyx. Se remettant à fumer, elle adopta une attitude pour le moins surprenante. Ma vipère ? C’était bien toi ? T’étais malade ? J’avais envie de la secouer pour retrouver la véritable Nyx parce que bon, l’entendre avouer tous ceci en public c’était pas prévu, à moins que ça ne soit elle son vrai visage… Hé molo, dévoile pas tout non plus hein ! C’est notre histoire, ça ne regarde que toi et moi… m’affiche pas de la sorte… trop tard… T’avais tout déballé et même les histoires des autres. Déçue, c’était notre secret bordel ! Ne pas tirer sur l’ambulance, je t’en reparlerai une autre fois, pas le moment d’envenimer les choses. Tu t’inquiétais pour la réaction de ta copine, comment tu l’avais appelé déjà ? Max c’est vrai ! Légitime je te l’accordais. Dernière chose, des remords peut-être ? Non bien sûr, trop fière pour ça, tu restais une vipère, ouf t’avais pas totalement disparue. J’affichais un sourire à son encontre, patientant pour voir comment se comporterait l’azur suite à cette rédemption.

Stop. Trop entendue sans doute, trop d’un coup, pas prête à découvrir la vérité. Aïe, jamais bon quand une fille agissait de la sorte, pauvre Nyx, ça allait être ta fête ! Pas du tout, merveilleuse aiglonne, tolérante et compréhensive. T’avais une chance folle ma vipère. Me remercie pas, j’pouvais pas te laisser seule contre toutes, solidarité de maison oblige, on va dire ça. Par contre parle pas de maman, tu sais rien et c’est tant mieux, t’aventure pas sur ce terrain-là sinon tu prenais le risque de voir le second visage de Mered et t’en avais pas envie crois-moi, Nyx était un bisounours par rapport à la furie enfouie en moi. Parfait, t’es passé à autre chose. Oh si, détrompe-toi Max, je la connais pas si mal. J’approuvais totalement ses propos lorsqu’elle expliqua que Nyx se cachait derrière un masque. Elle ne m’apprenait rien et je voyais en elle une alliée et un levier pour réussir la mission que je m’étais fixée : transformer ma vipère en élève modèle. Vous moquez pas ! C’était pas gagné ok mais laissez-moi, laissez-nous essayer…

La situation était redevenue stable et apaisée. Ma présence n’était plus indispensable, pas la peine de semer plus de trouble dans ce joli couple mais je ne pouvais pas m’éclipser comme une voleuse non plus. Je fixai Max dans les yeux, ils n’étaient pas aussi beaux que les émeraudes de Nyx. Ma foi tant pis, soit pas jalouse Mered et soit heureuse de voir ta vipère contente en la compagnie de cette jeune femme.

« Merci Max. J’aurai aimé te rencontrer dans d’autres circonstances. » sourire sincère à son égard.

Au tour de Nyx, je m'attardai plus longuement sur elle. Soupir, plongeon dans ses yeux, déconnexion, noyade, vite revenir, une bouée, enfin me revoici.

« Nyx… T’as une chance monstrueuse d’avoir cette fille à tes côtés, gâche-la pas hein ! T’es quelqu’un de bien ma vipère », je m’approchais pour lui faire un bisou sur sa joue rougie par le choc précédent pour illustrer mes propos.

« Je vais réellement réviser moi, je te dis… », pardon, reprise « … je vous dis à bientôt », continuais-je avant de conclure ma mini tirade. «Tu vois comme quoi les aigles ont une place importante dans ta vie et sont tenaces, je t’avais prévenue. »

Un dernier clin d’œil et je m’évadais sur le chemin du retour au château. J’espérais les revoir toutes les deux dans de meilleures conditions. Sacrée amie, tu m’en faisais voir de toutes les couleurs quand même !


Départ de Mered
Fin de rp pour moi
A bientôt les louloutes :kiss:
Revenir en haut Aller en bas
Ellana Lyan
avatar
Préfet(e)/Serpentard
Préfet(e)/Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: On pique une petite tête ?

Message par : Ellana Lyan, Dim 28 Mai 2017 - 13:54


Chaque baiser était magique, quand ses lèvres rencontraient les miennes, que simplement je sombrais dans un univers différent, moment enivrant mais éphémère car cette attirance entre nous n'aurait jamais du exister c'était dangereux, trop pour moi sans doute et j'avais cette horrible peur, d'à nouveau me brûler. Pourtant je ne réfléchis plus, la tête tourne et le cerveau cesse de raisonner convenablement. Elle décolle nos lèvres, je recule un peu, un pas, un autre, en arrière sans trop savoir quoi faire, je suis perdue en regardant son visage plein d'incompréhension sans que je ne sache vraiment si je la hais ou si je veux retourner dans ses bras, sans doute les deux en réalité.... Sensation d’indécision qui me déchire en deux, je ne sais trop quoi faire, comment réagir et j'ai peur d'encore faire une bêtise. Si j'étais parfaitement sobre, n'aurais-je garder que la haine ?

Quoi qu'il en soit ce n'est pas le cas alors à quoi bon se prendre la tête avec ça, un regard vers la petite bleue qui s'est reculée jusqu'à aller s'asseoir sans une parole. Une deuxième aigle se joint alors au petit groupe formé pour parler d'un devoir de potion, je ne sais pas si Nyx révisait vraiment mais si c'était le cas et bien moi je veux bien réviser avec elle dans ce cas... La jolie verte semble avoir l'air perdu lorsque je la vois se diriger vers son sac pour allumer une cigarette, ben oui, c'est tellement plus facile de fuir plutôt que de se battre contre la réalité, vas-y je t'en prie, explique donc tout à ta chère amie au lieu de t'encrasser les poumons pour avoir l'impression de vivre. Finalement viens le temps des présentation et je ne dit pas un mot, sage enfant fronçant à peine les sourcils à l’évocation du mot "connaissance" mais sans faire de commentaire.

Finalement elle décide de s'étaler sur les présentation en commençant par la petite bleue. Son histoire loin d'être banale ne semble pourtant pas me surprendre le moins du monde de la part de Nyx, après tout je n'attendais pas mieux d'elle... Elle s'approche quand vient mon tour et se place face à moi en racontant ce qu'elle m'a fait. Je serre les point lorsqu'elle évoque mes faiblesse d'un regard sur les cicatrices cachées qui parcourent mon corps. Quand sa voix prend un ton interrogatif je baisse le regard juste avant de penser un simple "non" dans ma tête alors qu'elle est en train de tenter le diable, ou plutôt l'ange en vérité. Elle nous annonce que Max est sa copine et je soupire doucement, oui une copine, alors elle aussi à comme qui dirait des engagement vis à vis d'une personne ? Cette réflexion me fait penser que moi aussi je suis sensée rester fidèle à quelqu'un, une personne que l'alcool et le désir m'ont encore une fois fait trahir.

Elle s'excuse et je perd le fil, la bleue se lève, la bleue pardonne, l'autre parle, l'autre s'en va. Je reste. Les yeux rivées sur le serpentard qui vient de se faire embrasser. Et je ne dis rien, je ne fais rien. Parce que je sais que je n'ai rien à faire ici. Alors d'un dernier regard, un simple regret. Je vois le monde qui tangue, la situation qui m'échappe, alors je recule, d'un pas, puis d'un autre, hochant doucement la tête. Elles sont heureuses, non ? Je suis heureuse, non ? Alors pourquoi ais-je sans cesse besoin de son attention stupide ? Je n'ai pas besoin d'elle, non pas besoin d'elle. Répétant cette phrase sans cesse dans ma tête, je m'éloigne puis tourne le dos, marchant rapidement en direction du château. Doucement les larmes se mettent à couleur sur mes joues caressant mon visage sans que je n'en ai vraiment conscience. Égoïstement j'en veux au deux personnes heureuses même si je ne devrais pas, si c'est injuste de ma part, parce que leur bonheur est grand et que j'ai l'impression que la diablesse m'échappe...


Départ d'Ellana
Merci Ange
Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: On pique une petite tête ?

Message par : Nyx Spero, Dim 28 Mai 2017 - 15:53


Max s’était avancé jusqu’à elle. Son cœur battait. Battait toujours de plus en plus vite. Sa cigarette lui fut ôtée. Une chose qu’elle ne supportait pas en temps normal. Mais, là, elle n’y faisait pas vraiment attention. Seul la personne qui se tenait devant à elle comptait. Ses paroles se perdirent. Son esprit était vraiment embrouillé. Et son cœur aussi. Son cœur… Il était en train d’exploser, ne sachant plus trop où aller. Une main rassurante sur la joue, un baiser attendu. Nyx lui rendit un sourire.

C’était à présent au tour de la petite rouquine de prendre la parole. A sa surprise, elle eut une réaction calme. Les Serdaigles la surprendront toujours décidément. Des paroles amicales, des avertissements. Le départ du Petit Aigle sous le regard stupéfait de Nyx. C’était à ce moment-là qu’elle se rendit compte qu’elle n’était pas une très bonne personne. Pourquoi devait-elle toujours tout compliqué… ?

Mais, son cœur prit un autre coup lorsqu’elle vit le visage de l’Ange… Son regard à son adresse avait l’air de cacher énormément de choses. Nyx ne comprenait plus rien concernant cette jolie Serpentard… Les idées de plus en plus confuses. Voilà ce qu’elle avait. Hochement de tête de sa part. Pourquoi ? Ensuite plus rien. L’Ange venait de s’envoler la laissant seule avec sa copine.

Nyx n’était pas à l’aise. Elle avait l’impression que tout lui échappait. Elle se sentait bizarre. Une partie d’elle n’était plus là. Quelque chose n’allait pas. Elle avait du mal à réaliser tout ce qu’il venait de se passer. D’abord Elina, après Ellana puis Mered. C’était comme si elles s’étaient toutes données rendez-vous pour se venger de ce qu’elle leur avait fait. Nyx regarda sa copine. Un regard remplie de regrets. Regret pour l’avoir entraînée là-dedans. Elle ne méritait pas tout cela. Elle méritait mieux.

- Tu es trop gentille avec moi, tu le sais… ? Toute personne normalement constituée aurait déjà pris la fuite, essaya-t-elle de rigoler. Ecoute Max, tu peux m’en vouloir, je comprendrais… mais là, il faut vraiment que je parte prendre l’air… il faut que je reste un petit moment seule pour… réfléchir.

Nyx savait qu’elle en demandait beaucoup trop. Mais, elle avait réellement besoin de respirer. De rester un moment seule pour pouvoir se calmer. Cette fois-ci, c’était elle qui prenait la fuite comme une lâche. Mais, les évènements étaient beaucoup trop à vif encore pour pouvoir poser des paroles censées dessus. Alors, elle serra Max dans ses bras avant de lui voler un tendre baiser qu’elle aurait aimé faire durer plus longtemps, et elle s’en alla après avoir pris son sac, en direction de la forêt interdite, laissant sa copine seule.

*Pardonne-moi...*


Fin du RP pour Moi
Merci à mes groupies vous pour ce marrant RP Smile
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: On pique une petite tête ?

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 20 sur 21

 On pique une petite tête ?

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.