AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 6 sur 18
Lieux sombres de Godric's Hollow
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant
Kyara Blanchet
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard

Re: Lieux sombres de Godric's Hollow

Message par : Kyara Blanchet, Mer 13 Mar 2013 - 2:47


Tout se jouait maintenant, soit Joe baisser sa baguette et se tenait sagement, soit il tentait de m'immobiliser pour me ramener chez les aurors et me questionner avec des petits légumes. Qu'il tente seulement de me toucher et il se retrouverait par terre avec mon pied de coller sur sa joue sans qu'il s'en rende compte. Il n'y avait pas à dire, mais mes cours de Taekwondo m'étaient utiles, même dans la vie de tous les jours. Par exemple lors des petites bagarres entre élèves, des fois rien ne valait un bon coup de pied là où ça faisait mal où une bonne petite prise. Je ne savais pas si Joe si connaissait en combat, mais s'il avait de l'expérience il aurait noté que je me tenais en position de défense. C'était une posture tout à fait anodine que j'avais et pourtant. Il faut se méfier de l'eau qui dort.

J'étais donc sur le qui vive, intérieurement je bouillonnais alors qu'extérieurement je laissais transparaître une expression tranquille, limite comme si je croisais une connaissance et que je prenais de ses nouvelles. Si seulement cela pouvait être aussi simple. En face de moi Joe tendait le cou pour me détailler, encore une fois il était méfiant et je crus qu'il ne ferait jamais disparaître ses fichues racines, pourtant au bout de quelques secondes qui me semblèrent durer une éternité il baissa sa baguette pour ensuite annuler le sort. Une partie du poids se trouvant sur mes épaules disparus, c'était un bon signe, mais il ne fallait pas que je baisse ma garde pour autant. Autant l'auror allait être fourbe et s'en prendre à moi quand je m'y attendrais le moins.

- Bonjour madame euh.. Puis-je avoir votre nom ? Voilà c'est annuler, cependant j'espère que vous comprendrez le fait que je garde ma baguette à disposition. Je ne me sens pas trop en confiance, dans cette endroit.. à cette heure-ci.

Mes lèvres s’étirèrent légèrement quand Joe lui demanda son nom. Comme si j'allais lui dire "Bien sur, moi c'est Kyara Blanchet, comment va la vie ?". Il ne fallait pas rêver non plus bien que c'était quand même une bonne tentative. En tous les cas le fait qu'il n'avait pas confiance se comprenait parfaitement, je ne lui en tenais pas rigueur vu qu'à sa place j'en aurais fait de même. Alors que j'étais en plein hochement de tête, Joe lui jetait des regards dans toutes les directions, comme s'il s'attendait à ce que quelqu'un lui saute dessus. Se focalisant à nouveau sur moi il toussota avant de reprendre la parole.

- D'ailleurs, est ce que je peux savoir la raison pour laquelle vous m'avez convié ici même ? N'aurait-il pas été plus simple de boire un café au chaudron baveur.. ou au bar des ténèbres, vous savez, les goûts et les couleurs..

Bien sur, aller sur mon ancien lieu de travail, même si on ne reconnaitrait pas je risquais de retrouver mes vieilles habitudes et de faire un geste risquant de me griller. Une rue c'était parfait, pas d'oreilles indiscrètes sous peine qu'elles ne se fassent repérer et passent un sale quart d'heure. Je cherchais les mots pour lui répondre et entrer dans le vif du sujet quand Joe s'avança vers moi. Instinctivement je fis un pas en arrière tout en sortant lentement ma baguette. Même si la sienne était baissée il devait être rapide, c'était un minimum pour un auror. Remettant donc un peu de distance entre nous j'informulais un Assurdiato histoire de pouvoir parler en toute sécurité.

- Mon nom importe peu et puis nous savons vous comme moi que jamais je ne vous divulguerez le vrai.Si je vous ai convié ici même comme vous dites si bien c'est pour le cadre. Ne trouvez-vous pas que nous sommes en paix ici ? Allez dans un lieu public aurait attiré l'attention, vous êtes plus connu que vous semblez le croire.

Silence. Silence volontaire avant de lâcher la "bombe".

- Voyez vous monsieur Parker, je fais partie d'un groupe assez spécial, mais pas celui que vous semblez croire. C'est d'ailleurs plus un Ordre qu'un groupe si vous voyez ce que je veux dire. Avant de m'aventurer dans le vif du sujet j'aurais aimé savoir ce que vous savez de l'Ordre du Phénix, ce que vous en pensez.

C'était clair et net comme requête, mais autant être précis que faire des sous entendus. Je voulais savoir son opinion quant à nous avant de lui demander de se joindre à notre cause, enfin en quelque sorte.

- Rassurez-vous, je ne tente pas de vous soutirer des informations, je pourrais être un mangemort prétendant faire partit de l'Ordre juste pour vous tirez les vers du nez, mais ça n'est pas le cas et ce serait vraiment bête vu que vous pouvez me répondre n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Joe Parker
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Lieux sombres de Godric's Hollow

Message par : Joe Parker, Mer 13 Mar 2013 - 10:11


Mon nom importe peu et puis nous savons vous comme moi que jamais je ne vous divulguerez le vrai.Si je vous ai convié ici même comme vous dites si bien c'est pour le cadre. Ne trouvez-vous pas que nous sommes en paix ici ? Allez dans un lieu public aurait attiré l'attention, vous êtes plus connu que vous semblez le croire.

Joe s'en était douté, lui même dans pareil situation n'aurait pas divulgué son nom. Plus connu qu'il ne semblait le croire ? C'est vrai que le black n'était pas un inconnu dans l'Angleterre magique. Sûrement parce qu'il était l'un des derniers aurors de la génération précédente toujours en vie ou en activité. Il était en place depuis maintenant 6 années, il avait livré plusieurs duels dans des endroits fréquenté, avait interrogé beaucoup de gens. Par modestie, il avait toujours évité de se laisser croire qu'il était quelqu'un de connut et sa défaite lors des dernières élections pour être élu au magenmagot lui avait remis un peu les pieds sur terre. Il ne devait pas avoir la grosse tête, un auror n'est pas là pour frimer mais pour défendre l'Angleterre des mauvaises personnes.

Voyez vous monsieur Parker, je fais partie d'un groupe assez spécial, mais pas celui que vous semblez croire. C'est d'ailleurs plus un Ordre qu'un groupe si vous voyez ce que je veux dire. Avant de m'aventurer dans le vif du sujet j'aurais aimé savoir ce que vous savez de l'Ordre du Phénix, ce que vous en pensez.

Les choses semblaient plus claire, alors cette fille, jeune d'apparence, faisait parti d'un groupe d'élite. Un groupe d'hors-la-loi. Un groupe qui, comme les Auror, sont )à la recherche d'une seule chose, l'éradiquation de la race mangemort. La pression que ressentait Joe il y a quelques instants se dissipait petit à petit. Il n'avait plus besoin de stresser, en tout cas pas comme avant. Bien entendu, il restait la possibilité que cette femme soit en réalité une mangemort, mais ceci Joe ne l'envisageait même plus. Le black se demandait alors pourquoi le contacter lui, il n'est jamais entré en contact avec eux, il ne fait même aucune recherche sur eux, ils ne font pas parti de ses priorités. Les mangemort passent avant tout le reste, même avant un autre groupe de hors la loi qui semblent avoir les mêmes objectifs que le ministère. La blondinette ne laissa pas le temps à Joe d'enchaîner sur une réponse. Elle reprit la parole.

Rassurez-vous, je ne tente pas de vous soutirer des informations, je pourrais être un mangemort prétendant faire partit de l'Ordre juste pour vous tirez les vers du nez, mais ça n'est pas le cas et ce serait vraiment bête vu que vous pouvez me répondre n'importe quoi.

Joe sourit, laissant apparaître ses dents anormalement blanche. C'était une tradition chez les personnes de couleurs noirs, les dents blanches. En réaité, elles étaient de la même couleur que tout les blancs, mais le contraste fait avec la peau donnait l'impression d'un blanc parfait. Il souriait parce que la blondinette venait de lui faire remarquer ce à quoi il avait pensé quelques secondes plus tôt pour ensuite ne plus l'envisager : qu'elle pouvait être une mangemorte essayant de lui soutirer des informations. De toute manière, elle n'aurait rien à soutirer à Joe ce dernier n'est chargé que des enquêtes sur les mangemorts, pour le moment une priorité. Ainsi, il n'avait aucun infos digne de ce nom sur l'ordre du phénix. Joe sentait que s'était à lui de répondre, il ne voulait pas choisir de mauvais mots, ne voulait pas vexer la personne présente en face de lui. Avant de parler, il choisissait quelques mots clés qui lui permettrait de construire ses phrases autour.

Qu'est ce que l'ordre du phénix représentait pour Joe ? En réalité, il s'agissait du cadet de ses soucis. Il ne les considéraient pas comme des criminels dangereux, d'ailleurs jamais il ne s'est battu en duel contre un membre de l'ordre. Selon lui, les Auror et l'ordre du phénix seraient bien plus productifs dans la lutte contre les mangemorts s'ils agissaient mains dans la mains. Malheureusement, ils sont considérés comme des criminels par le ministère et selon les informations qu'avaient Joe, ce n'était pas près de changer. Les yeux de Joe étaient planté dans ceux de la blondinette. D'ici, il n'arrivait pas à déceler la couleurs des yeux. La nuit l'en empêchait. Il avait déjà du mal, ne serait-ce que d’apercevoir les traits de son visage. Il s'apprêtait à ouvrir la bouche, ravalant sa salive pour ne pas le faire en pleine discution.


Ce que je pense de votre organisation criminels ? Je pense que vous êtes le cadet de mes soucis en ce moment. Je ne vous considère pas comme des criminels.. Cependant, si je veux garder mon boulot je devrais peut être tenter de vous capturer.. sur le champs.

Le black avait commencé par le côté négatifs. Son sourire réapparut sur ses lèvres, il continua alors

Mais je ne le ferais pas. Je suis curieux de savoir ce que vous me voulez. Revenons-en à votre question, je trouve également que l'ordre pourrait être un allié de poids pour le ministère. Si votre organisation et notre système de justice travaillait main dans la main, comme ce fut le cas autrefois, nous aurions plus d'emprises sur les mangemorts. Vous pourriez agir là où nous sommes bloqué par la lois.. Je ne pense pas que vous soyez des gens méchants.

Il avait ensuite enchaîné sur le côté positif. Il avait bien plus à dire de ce côté là. En effet, même si l'ordre était une organisation criminels, elle pourrait s'avérer utile pour le ministère. Lors d'une "guerre" par exemple, où leur nombre, non-négligeable, pourrait venir s'ajouter à l'effectif du ministère. Malheureusement, une collaboration était inenvisageable. Joe n'arrivait même pas à s'imaginer se plantant devant le ministre pour lui proposer une alliance avec les phénix. C'était bien dommage, autrefois, à l'époque d'Harry Potter, l'alliance avait très bien fonctionné. Ils avaient même réussi à déjouer les mangemorts. D'ailleurs, une personne avait retenu l'attention de Joe durant cette guerre, il se nommait Kingsley. Kinglsey Shackelbolt, ou un truc du genre. Cet homme de couleur noir était l'homme le plus reconnu chez les Aurors et il faisait également partie de l'ordre du phénix. Pendant un instant, Joe s'imagina à la place de cet homme, qui quoique l'on dise, lui ressemblait plus qu'on pouvait le croire.


Malheureusement, je crains qu'une collaboration entre votre organisation et le ministère soit inenvisageable .. Ce que je regrette..
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Lieux sombres de Godric's Hollow

Message par : Kyara Blanchet, Mer 13 Mar 2013 - 12:16


L'attente, une chose que je commençais à connaitre de plus en plus, c'était dur à croire que quelques années plus tôt je ne tenais pas en place. Je devais tout savoir, tout de suite sinon je pétais un plomb en quelque sorte. Le temps passait donc et je me demandais ce que faisaient Aby et Franck. Est-ce qu'ils s'inquiétaient ? Surement. Pour Franck je n'en étais pas vraiment sure vu qu'il était dans nos rangs depuis peu, mais pour Aby j'en étais presque sure. Si cela aurait été l'inverse j'aurais surement été intenable. Au final quitte à choisir je préférais être ici attendre une réponse dans le danger plutôt que d'être en sécurité et d'attendre avec stress le retour des autres. Cela me rappelait l'histoire avec Alicia ... après le combat nous étions tous rentrés, tous sauf elle. Vu qu'on avait un mange mort à interroger les autres n'avaient pas tant stressé que ça alors que moi si. Avec Edjin j'avais été la seule à savoir qu'elle n'était pas rentrée, qu'elle manquait à l'appel. Peut-être que si j'avais parlé de suite on aurait trouvé un moyen de la retrouver et qu'elle serait encore vivante à ce jour. Mon coeur se serra à cette pensée avant que je me force à me concentrer sur la conversation en cours.

D'ailleurs Joe était en train de sourire comme si j'avais dis quelque chose de marrant. Bien, qu'il sourit, généralement on n'attaquait pas une personne quand on souriait à moins d'être complètement détraqué. A moins d'être un mangemort. Et encore ça n'était pas le même type de sourire. Normalement dans leur cas c'était un sourire bien sadique genre qu'on allait bien souffrir ce qui n'était pas faux soit dit en passant. Qu'est ce qui poussait à être mangemort ? Faire du mal à des gens juste pour le plaisir c'était n'importe quoi, comme de tuer des gens sans raison. Mon avis était qu'il fallait tous les interner et d'urgence, c'était à croire que tous les méchants du monde magique souffraient de problèmes mentaux. Le ministère de la magie devrait distribuer des séjours gratuits à sainte mangouste ... ça changerait surement pas mal de choses.Enfin, il y avait toujours un méchant dans l'histoire, c'était toujours comme ça, c'était dans la nature humaine, on ne pouvait tous être d'accord, il y avait donc des divisions, des clans qui se forment et des conflits qui apparaissent.

- Ce que je pense de votre organisation criminels ? Je pense que vous êtes le cadet de mes soucis en ce moment. Je ne vous considère pas comme des criminels.. Cependant, si je veux garder mon boulot je devrais peut être tenter de vous capturer.. sur le champs.

J'aurais dû être vexé, quelqu'un d'autre l'aurait surement été d'ailleurs, de mon côté j'étais contente d'apprendre que l'Ordre était le cadet des soucis d'un Auror. Qu'ils ne nous prennent pas au sérieux, ça n'était pas grave, moi je me prenais au sérieux et c'était la seule chose qui importait. Le coup de la capture me fit me tendre, ma main qui tenait ma baguette se serra un peu plus. Qu'il tente, qu'il approche, je l'attends et des pieds ferment ! Ce serait la première fois que je combats contre un Auror, mais cela ne devait pas faire une grande différence. Auror, Mangemort, au final l'adversaire était juste un être humain, un être comme moi qui avait eu une enfance, qui avait de la famille qui avait des amis et qui pourtant risquait de tout mettre en l'air juste pour servir la cause qui lui semblait être juste. Une nouvelle fois j'attendais qu'il fasse le pas de trop, le mouvement de trop, ça ne serait pas moi qui engagerais le combat si combat il devait y avoir. Cela serait d'ailleurs complètement stupide que ça soit qui commence alors que j'étais la destinataire du message et que je tentais de le convaincre que j'étais inoffensive. Enfin, inoffensive pour lui. À mon soulagement rien ne se passa et retrouvant son sourire Joe continua de répondre.

- Mais je ne le ferais pas. Je suis curieux de savoir ce que vous me voulez. Revenons-en à votre question, je trouve également que l'ordre pourrait être un allié de poids pour le ministère. Si votre organisation et notre système de justice travaillait main dans la main, comme ce fut le cas autrefois, nous aurions plus d'emprises sur les mangemorts. Vous pourriez agir là où nous sommes bloqué par la lois.. Je ne pense pas que vous soyez des gens méchants.

La curiosité, nous avons un point en commun tous les deux. Il avait une bonne vision des choses de mon avis, enfin il rêvait un peu en voulait que le ministère de la magie et les membres de l'Ordre retravaillent un jour main dans la main. C'était facile de corrompre quelqu'un, s'il y avait une taupe là-bas ça serait nous qui prendrions, nous où les gens qu'on aimait. Il était hors de question que les membres de ma famille et mes amis se retrouvent en danger car nous avions accordé notre confiance aux mauvaises personnes.

Le coup du "je ne pense pas que vous soyez des gens méchants" me tira un léger sourire. Cela faisait enfantin comme expression et on voyait qu'il ne savait pas qui composer et qui avait composé l'Ordre. Valens par exemple en tenait une bonne couche, pas dans le mauvais sens du terme, mais il valait mieux être son ami que son ennemi. Je l'avais rapidement compris après avoir eu l'occasion de vivre quelques aventures plus loufoques et éprouvantes les unes que les autres.

- Malheureusement, je crains qu'une collaboration entre votre organisation et le ministère soit inenvisageable ... Ce que je regrette...

Il n'était donc pas tant que ça dans son monde idyllique, bien. Il me plaisait. Pas dans le sens physique du terme même s'il fallait le coup d'oeil, mais en terme d'idées, de pensées, d'avis quoi. Une nouvelle fois j'hochais la tête, il regrettait ? J'allais lui donné sa chance, il n'en aurait qu'une par contre, nous n'étions pas du genre à collaborer avec des gens qui changeaient d'avis comme de chemises.

- Merci de vos réponses. Voyez-vous nous ne sommes pas prêt à faire confiance à tout l'ensemble du ministère de la magie, par contre nous sommes prêt à avoir confiance en une personne et cette personne c'est vous. Encore une nouvelle fois je ne vais pas y aller par quatre chemins. Que diriez vous de devenir notre alliée ?

C'était dit, nous étions les deux seuls à avoir entendu cette conversation et il allait surement avoir pleins de questions, aussi je repris la parole afin d'en répondre déjà à certaines.

- Ce n'est pas une blague et bien sur si vous acceptez des règles seront mises en place. Entre autre je serais la seule avec qui vous aurez des contacts, on ne se retrouvera jamais au même endroit et je ne vous ferez jamais totalement confiance. Nous sommes libres contrairement à vous monsieur Parker, certes cela implique que nous devon vivre plus dangereusement, mais quand nous voulons faire quelque chose nous n'avons pas besoin l'aval d'administré ou bien de remplir des dizaines de formulaires.

Nouvelle silence pour lui laisser le temps de digérer mes paroles, il savait déjà qu'ils étaient bloqués, il me l'avait dis, mais je préfère quand même dire les choses.

- Vous pourriez nous être d'une grande aide et inversement, la balle est dans votre camp monsieur Parker.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Joe Parker
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Lieux sombres de Godric's Hollow

Message par : Joe Parker, Mer 13 Mar 2013 - 13:39


Joe sentait une certaine tension dans l'espace vide séparant la jeune fille de Joe. Bien qu'il eut été rassuré en apprenant qu'elle ne faisait pas parti des mangemorts, le black ne pouvait pas nier que cette fille était une menace pour le monde magique, en tout cas c'est ce qui était annoncé dans les avis de recherche à leurs rencontre. Au final, ce que Joe pensais n'était peut être pas la vérité. Peut être que ce n'était plus le même ordre que celui qui était sous le joug d'Albus Dumbledore. Peut être que les dirigeants de cette organisation s'était perverti avec le temps, peut être n'avait-il plus le même objectifs. En réalité, peut être souhaitaient-ils justent soumettre Joe à un des trois sortilège impardonnable, celui permettant de contrôler autrui. C'était mal connaître le black, il ne se laisserait pas si facilement faire. Jamais, il n'avait subit le sortilège "impero", il ne savait donc pas vraiment ce qu'il fallait faire dans la pratique. Il avait lu plusieurs livres sur le sujet et connaissait le sortilège sur le bout des doigts, mais ce seulement au niveau théorique. D'ailleurs, Joe n'avait jamais utilisé un de ces trois sortilèges même si l'un d'entre eux peut s'avérer très utile pour les interrogatoire, le sortilège doloris. Restait à savoir si le jeune homme était capable de s'en servir, dans un des livres, il était noté qu'il fallait vraiment souhaiter blesser l'autre pour que le sortilège fasse réellement effet.. Ce que Joe n'était pas sûr de pouvoir faire, il était profondément bon, vouloir la mort ou une blessure grave pour quelqu'un ne lui arrivait pas souvent.. Si on excluait ses envies de vengeance envers les mangemorts.


Merci de vos réponses. Voyez-vous nous ne sommes pas prêt à faire confiance à tout l'ensemble du ministère de la magie, par contre nous sommes prêt à avoir confiance en une personne et cette personne c'est vous. Encore une nouvelle fois je ne vais pas y aller par quatre chemins. Que diriez vous de devenir notre alliée ?

Joe ne réagissait pas. Son sourire, d'habitude éclatant, n'étincelait plus. Sa bouche était fermé, comme bloqué. Il ne s'attendait pas à ça. En y réfléchissant, les questions auraient pu lui mettre la puce à l'oreille. Il ne les avaient pas pris dans ce sens là, il n'avait pas imaginer une seule seconde être accosté par l'ordre du phénix pour une tel proposition. Il voulait qu'il rejoigne leur rang. Comment ? Cherchait-il un simple appui auprès du ministère ? Ou n'attendait-il de Joe qu'une simple protection, leur assuré qu'en cas d'attaque, il les protégeraient, il protégerait leurs identités ? Si c'était le cas, s'était non d'avance, il ne prendrait pas le risque de ruiner sa carrière, déjà brillante, au seins des Aurors pour ne rien retirer de bénéfique. Son regard était posé sur la blonde, mais il ne la voyait plus. Il pensait, son cerveau pesait le pour et le contre. Cependant, Joe revint à lui. Il avait sentit qu'elle n'avait pas terminé, son discours n'était pas fini. Il écoutait attentivement. Son attention était maximale, il ne laisserait aucun mot lui échappé.

Ce n'est pas une blague et bien sur si vous acceptez des règles seront mises en place. Entre autre je serais la seule avec qui vous aurez des contacts, on ne se retrouvera jamais au même endroit et je ne vous ferez jamais totalement confiance. Nous sommes libres contrairement à vous monsieur Parker, certes cela implique que nous devon vivre plus dangereusement, mais quand nous voulons faire quelque chose nous n'avons pas besoin l'aval d'administré ou bien de remplir des dizaines de formulaires.

Pas une blague ? ça Joe pensait l'avoir compris. Voilà le contrepartit que lui pouvait obtenir : des actions illégales. Ce qu'il voulait savoir, il le savait à présent. Lorsqu'il sera bloqué par sa fonction, par son rang, il n'aura besoin que d'une seule chose, appeller cette femme. D'après ce qu'il avait entendu, elle semblait être la chef de l'ordre, ou en tout cas une personne importante. Si s'était à elle qu'on confiait une telle mission, elle ne pouvait qu'être haut placé dans l'organisation. Joe avait oublié toute cette tension qui pesait autour d'eux, actuellement son cerveau carburait. Il essayait de trouver la bonne solution, ce qu'il convenait de faire. Une tel offre.. S'agissait-il d'une opportunité ou d'un cadeau empoisonné ? Devait-il accepter ou refuser ? En y réfléchissant, il était l'Auror le mieux placé pour accepter cette offre. Puis, lui voulait une alliance entière avec l'ordre. Ce qu'on lui proposait ici n'était qu'un début, peut être le début du chemin qui permettrait de sortir l'ordre de l'ombre. Joe Parker, l'homme qui n'avait jamais, ô grand jamais, suivit un chemin hors des sentier battit par la lois, allait-il, pour la première fois de sa vie, accepter de s'en éloigner ? Sa tête, son cerveau, son corps lui ordonnait de refuser une tel proposition. Il avait travaillé toute sa vie durement pour une seule chose, devenir ministre de la magie. Une tel alliance pourrait ruiner son rêve. Malgré tout ça, son rêve avait laissé place à la vengeance de son coeur, depuis maintenant plus d'un an il n'aspire qu'à une seule chose, détruire l'organisation de mage noir. Et ce n'était pas en restant passif, derrière un bureau que ça allait arriver. Les yeux de Joe fixaient le sol. Il entendit très bien les paroles suivant de la fille.


Vous pourriez nous être d'une grande aide et inversement, la balle est dans votre camp monsieur Parker.

Ses paroles venaient s'incruster profondément dans le cerveau de Joe. La blondinette semblait avoir compris que Joe était en plein doute. Et ces paroles étaient venu en rajouter du côté de la balance qui commençait déjà à gagner. Une grande aide.. En effet, ils lui seront d'une grande aide, mais cela valait-il de devenir un hors-la-loi ? Valait-il la peine de finir à Azkaban ? Car, même si les contacts resteraient léger il aurait tout de même collaborer avec une organisation criminelles, ce qui est formellement interdit. Joe ne savait pas quoi faire. Un silence pesant s'était installé entre les deux personnes. Joe marchait, faisait les cents pas, ne sachant pas quoi rajouté. Il n'avait plus posé les yeux sur la fille depuis ses dernières paroles. Il ne voulait pas prendre sa décision à la légère, peut-être devait-il repousser sa décision ? Oui, c'est ce qu'il allait faire. D'ailleurs, il allait s'empresser de lui dire. Joe ouvrit la bouche, il allait demander un délais.

J'accepte..

Comme une pulsion. Il n'avait pu retenir ces mots. Ils étaient sorti seuls, sans que son cerveau n'en donne l'ordre. La raison avait perdu. Pour une fois, il n'avait pas parlé avec son cerveau, mais avec son coeur. Les secondes passèrent, Joe commençait à se persuader de plus en plus qu'il s'agissait de la bonne décision. Il n'avait pas observer la réaction de sa future allié, il ne voulait pas savoir pour le moment. Devait-il partir maintenant ? Non. Enfin, peut être que si. Il ne savait pas. Il levait la tête pour observer les étoiles. Il ne savait plus rien, avait tout oublié. Il pensait à ses anciens amis, mort ou partit. Les souvenirs devenaient de plus en plus pesant. Quelques larmes coulèrent le long de sa joue. Il devait parler, garder une voix ferme. Montrer qu'il ne faisait pas ça pour eux, pour aider l'ordre. Mais qu'il le faisait pour lui, pour ses amis qu'il aimerait tant revoir mais qu'on lui a pris. Peut être eux même ne serait pas d'accord avec son choix, mais actuellement, il s'agissait de la meilleure solution. Les larmes s'étaient arrêté, il réussit à le faire grâce à un effort surhumain. Ses yeux se posèrent sur la blonde, il avait la rage, les souvenirs l'avaient fait ressortir.

Je ne fais pas ça pour vous. Je le fais pour moi, pour mes amis qu'ils m'ont enlevé. Je ne vous ferais pas confiance non plus. Mais je pense que votre aide me sera utile, pas seulement à moi mais au ministère aussi. Bien entendu, cette affaire ne s'ébruitera pas. Si j'entend, à un seul moment, parlé d'une possible alliance de Joe Parker avec l'Ordre du phénix, que ça soit dans les journaux ou dans la rue, j'annule tout. Je ne veux pas finir à Azkaban.

Joe posait ses conditions, il ne voulait pas se faire avoir par l'ordre. Chacun devait y mettre du siens.

Si vous découvrez quoique ce soit sur l'identité d'un mangemort, je veux être au courant. Si vous découvre quoique ce soit sur le lieu où vit un mangemort, je veux le savoir et ce même s'il s'agit de mon meilleur ami. Si vous lancer une attaque sur les mangemorts, je veux être prévenu et si possible y participer également.

Puis terminant son discours.

Bien entendu, ceci va dans les deux sens.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Maitre de JeuSerpentard
Maitre de Jeu
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Lieux sombres de Godric's Hollow

Message par : Kyara Blanchet, Jeu 14 Mar 2013 - 0:45


Cela devait être la tempête sous la tête de Joe ce qui se comprenait parfaitement, après tout je lui demandais quand même de s'allier à des hors la loi, à une organisation criminelle comme il l'avait si bien dit. Une organisation criminelle ... comme si l'Ordre du Phénix était réputé pour tuer des innocents ... Je ne savais pas si un membre avait déjà tué quelqu'un dans l'exercice de ses fonctions, je n'en avais jamais entendu parler, il faudrait que je consulte les archives tiennent ... Enfin en tous les cas depuis que j'étais à l'Ordre personne n'avait tué personne, c'était plus nous qui avions perdu des frères et des soeurs d'armes. Cela faisait mal de perdre un ami alors plusieurs c'était pire. Le fait de m'allier avec un auror ne me plaisait pas plus que cela. De base j'avais du mal à accorder ma confiance, mais des fois il fallait savoir prendre des risques. De plus c'était dur à admettre, mais nous avions besoin d'aide, au vu de notre nombre réduit nous ne pouvions pas tout couvrir tout seul. Heureusement que je n'avais pas un ego sur-dimensionné sinon je serais verte à cet instant. Si Joe acceptait nous pourrions aller plus loin dans l'avenir, il devait peser en ce moment le pour le contre, après tout il était quand même un Auror, là il devrait enfreindre les lois faites par son supérieur. C'était un dur choix pour lui, surement encore plus dur que lorsque j'avais moi-même du faire un choix. Aller dans l'Ordre ou pas.

J'étais jeune quand Kaya m'en avait parlé, enfin jeune était un bien grand mot vu que je l'étais encore. C'était après avoir aidé à préparer une potion à mon ancienne meilleure amie qui était malade qu'elle m'avait parlé de l'Ordre. J'aurais refusé elle m'aurait probablement envoyé un oubliette dans la tête, j'en étais sure, en plus la connaissant cela ne m'aurait même pas étonnée. Dans mon cas je n'avais pas hésité bien longtemps. Je n'aimais pas la gloire, les lumières, je préférais être dans l'ombre aussi été Auror ne me tentait pas bien qu'à l'époque c'était mon seul recours pour pouvoir retrouver les Mangemorts ayant tué mon père. L'Ordre m'allait mieux même si je faisais encore chou blanc sur ce point, mais je savais, oh oui je savais que tôt ou tard je retomberais sur les assassins de mon père et ce jour-là serait leur dernier sur cette terre. Je n'avais donc pas eu à réfléchir au contraire de Joe, il mettait sa carrière en danger en acceptant. C'était sûr que si un jour quelqu'un de haut placer découvrir le petit manège, l'Auror finirait derrière les barreaux en quelques secondes. Retenant mon souffle, façon de parler bien sur, j'attendais qu'il donne sa réponse. S'il refusait je mettrais fin à cette conversation la plus rapidement possible avant de partir et disparaître de sa vie. S'il acceptait il pourrait me revoir, j'allais être bonne à passer ma vie chez la maquilleuse à force !

- J'accepte..

Gheu ? Sa réponse me surprit, je ne m'attendais pas à ce qu'il réponde aussi simplement, enfin c'était super ! Il acceptait, un nouveau poids s'échappa de mes épaules. Une nouvelle porte s'ouvrait dans la perspective d'avenir de l'Ordre. Joe venait de prendre la meilleure décision de toute sa vie. Oui ça pouvait paraître exagérer, mais pour moi ça ne l'était pas. Il avait peut-être accepté, mais je savais que cette discussion n'était pas encore terminée, il allait surement poser des conditions. Cela ne me dérangeait absolument pas qu'il ne le fasse pas, ça m'arrangerait même, mais bon il ne fallait pas rêver. Joe était loin d'être bête sinon il ne serait pas devenu un Auror. Il paraitrait que l'examen d'entrée était complexe, normal vu qu'ils représentaient quand même l'élite du monde magique et qu'ils assuraient la protection du ministre de la magie. Alors que j'attendais la suite Joe leva son regard vers le ciel, silencieuse je ne suivis pas son regard, juste concentrer sur lui, avec l'obscurité et la couleur de sa peau il m'était dur de voir ses expressions faciales, au bout du moment il détacha son regard pour le reporter sur moi et reprendre la parole.

- Je ne fais pas ça pour vous. Je le fais pour moi, pour mes amis qu'ils m'ont enlevé. Je ne vous ferais pas confiance non plus. Mais je pense que votre aide me sera utile, pas seulement à moi mais au ministère aussi. Bien entendu, cette affaire ne s'ébruitera pas. Si j'entend, à un seul moment, parlé d'une possible alliance de Joe Parker avec l'Ordre du phénix, que ça soit dans les journaux ou dans la rue, j'annule tout. Je ne veux pas finir à Azkaban.

Je savais qu'il ne faisait pas ça pour moi, je ne faisais pas ça pour lui non plus, ni pour le ministère. J'avais les mêmes raisons que lui en fait, le faire pour les autres, pour ceux qu'on ne révérait plus jamais. J'haussais un de mes sourcils quand il balança son petit ultimatum. Nous n'étions pas idiot, la nouvelle ne serait pas ébruiter, autant être suicidaire ... Je n'avais pas non plus envie de finir à Azkaban voir pire, surtout qu'à choisir entre mourir où être enfermer en vie, je préférais surement finir dans la tombe que de croupir ... C'était un choix personnel que j'assumais pleinement.

- Si vous découvrez quoique ce soit sur l'identité d'un mangemort, je veux être au courant. Si vous découvre quoique ce soit sur le lieu où vit un mangemort, je veux le savoir et ce même s'il s'agit de mon meilleur ami. Si vous lancer une attaque sur les mangemorts, je veux être prévenu et si possible y participer également. Bien entendu, ceci va dans les deux sens.

Voilà les fameuses conditions, cela me semblait raisonnable surtout si c'était dans les deux sens. Je savais déjà ce que j'allais répondre, mais je laissais durer le silence, répondre trop vite n'était pas toujours apprécié par tout le monde, je m'en étais rendu compte bien assez tôt. Lorsque je jugeais que c'était bon je repris la parole, souriant légèrement.

- C'est entendu. Vous avez fait le bon choix vous pouvez me croire. Il me semble Monsieur Parker que nous allons être amenés à se revoir souvent. Je vous recontacterai sous peu, si vous n'avez pas de questions, je vais vous laisser, vous avez surement à faire et il en est de même de mon côté.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Joe Parker
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Lieux sombres de Godric's Hollow

Message par : Joe Parker, Jeu 14 Mar 2013 - 11:52


Joe remarquait que la blondinette lui souriait. Elle semblait plutôt contente que Joe ait finalement accepté cette proposition d'alliance. Au fond, Joe aussi était très content d'avoir conclut un tel accord. Il n'avait jamais pensé s'allié à l'ordre du phénix, il n'avait d'ailleurs jamais pensé à un quelconque geste le pouvant le faire considérer comme un homme qui allait enfreindre la lois. Heureusement, Joe était un bon menteur, un bon manipulateur. Il allait pouvoir mentir convenablement à son boss, ce qui ne le dérangeait pas, par contre il n'avait pas envie de mentir à ses amis, à ses collègues. Cependant, il ne pourra rien leur dire, il faut les protéger un maximum. C'est aussi pour elles que Joe avait accepté, si lui avait refusé, l'ordre aurait peut être contacté un autre de ses collègues. Si jeune, ils auraient déjà été considéré comme hors-la-loi. Lui avait déjà vécu quelques années de plus, il ne voulait pas les voir finir à Azkaban. Le black ne savait pas trop quoi faire en ce moment, le "rendez-vous" devait-il continuer ou bien s'en était fini de cette entrevue ? Comme si elle voulait répondre à sa question, la membre de l'ordre du phénix prit la parole.

- C'est entendu. Vous avez fait le bon choix vous pouvez me croire. Il me semble Monsieur Parker que nous allons être amenés à se revoir souvent. Je vous recontacterai sous peu, si vous n'avez pas de questions, je vais vous laisser, vous avez surement à faire et il en est de même de mon côté.

Le bon choix ? Il commençait à le penser aussi. Même si, lorsqu'il avait prononcé les deux mots pour dire qu'il acceptait il n'en avait pas été aussi sûr. Des questions, il en avait c'est une certitude. Cependant, il ne se sentait pas de les poser maintenant. Il était dans un léger état de choque. Il n'avait pas l'habitude d'enfreindre la loi, peut être que pour d'autre une telle chose était futile, mais Joe n'était pas comme les autres. Avec ce geste, il renonçait à beaucoup de chose. Il renonçait à des rêves, il renonçait à une vie tranquille qu'il avait tant espéré. Les questions se bousculaient dans sa tête. Mais il n'arrivait pas à leur donner un ordre, il n'arrivait pas à réfléchir convenablement. Elle avait dit qu'il se reverrait assez souvent, il pourra poser ses questions lors des entrevues à venir. Pour le moment, il n'avait qu'une seule envie, rentrer chez lui pour faire ce qu'il faisait de mieux. Se plonger dans les dossiers. Dans tout ses dossiers de preuve, de recherche, avec lesquelles il essayait d'établir des liens avec des personnes connus du système judiciaire. Mais rien n'y faisait, jamais il n'arrivait à un nom, à une déduction qui lui permettrait de découvrir qui se cachait derrière les cagoules. Bien qu'à chaque fois, il sorte déçu de sa période de recherche. Le jeune black ne s'arrêtait pas pour autant.

Je pense qu'on va en rester là pour ce soir. Je n'ai pas de question à formuler, ce soir. Nous nous reverrons alors. J'attends de vos nouvelles

Joe ne tourna pas tout de suite les talons. Il resta d'abord là quelques instants avant de partir vers Loutry, là où il habitait. Il regardait autour de lui, il trouvait ce lieu calme et apaisant. Il y régnait un silence de mort, personne ne parlait. Les bars restaient silencieux. Les animaux ne criaient pas comme des tarés dans la nuit, comme pour faire exprès de réveiller les habitants des maisons aux alentours. Ce calme, qu'il allait perdre une fois à Loutry, une fois près de sa collocataire. Il voulait en profiter un petit peu, il voulait se "ressourcer". Son premier mensonge allait déjà arrivé, lorsqu'il allait arriver à la maison Elena allait vouloir savoir pourquoi il était rentré si tard. Après plus ou moins une minute, le jeune black tournait les talons. Il s'en allait. Un dernier mot à l'encontre de la jeune fille.

Au plaisir..

Joe allait maintenant se diriger vers sa villa, vers son petit chez sois. D'abord, il allait marcher un peu, voir beaucoup. La marche allait l'aide à réfléchir un peu. Il allait se remémorer des souvenirs, comme une personne âgé se rapprochant de la mort. Il allait aussi s'imaginer les scènes à venir, comme un enfant qui n'attend qu'une seule chose, son cadeau. Le cadeau de Joe s'était les duels qui allaient venir à lui, les informations qu'il allait pouvoir gagner grâce à la collaboration. Tout à coup, sa vie si monotone, celle qu'il commençait à détester car il n'arrivait plus à avancer. Tout à coup, elle allait devenir excitante. Cela faisait quelques mois qu'il n'avait plus envi de se lever pour aller au travail. Hé bien, maintenant ça ne sera plus le cas, cet accord lui donnait l'impression d'avoir repris un peu de son retard sur les mangemorts, d'avoir repris un peu d'utilité ce qu'il pensait avoir perdu. Arrivé au bout de la rue, il se retourna une dernière fois, la jeune fille n'était plus là. Même s'il essayait de ne pas se l'avouer, Joe n'avait qu'une hâte : la revoir..

FIN DU RP.
Revenir en haut Aller en bas
Jendy O'Hara
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieux sombres de Godric's Hollow

Message par : Jendy O'Hara, Mar 9 Avr 2013 - 16:25


PV Laudius et Jendy

Il ne faisait pas nuit, pas encore. Seulement les ombres commençaient peu à peu à disparaître pour ne devenir qu'une seule.
Un pas. Deux pas. Trois pas. Quatre pas... Je voulais avoir un enfant ?
Cinq pas. Six pas. Sept pas. Huit pas... J'étais capable d'élever un enfant ?
Neuf pas. Dix pas. Onze pas. Douze pas... J'étais capable de lui donner tout ce dont il aurait besoin ?
Treize pas. Quatorze pas. Quinze pas. Seize pas... Peut être. Peut être que ça me rendrait enfin responsable de quelque chose.
Seize pas. Seize ans. Je suis responsable. Je le suis depuis dix ans maintenant. Contrainte et forcée par Franck et sa pu*ain de fuite. Responsable d'Elizabeth depuis maintenant dix ans. Elle était ma petite soeur et j'avais très bien su m'en charger. Alors un enfant ? Un bébé ? Juste un petit bébé ? Quelque chose de tout petit... Avec qui un bébé ? N'importe qui. Le premier venu. J'enfanterais et il n'en saurait jamais rien.

Seize pas dans une rue sombre, à l'abri des regards pour mieux réfléchir. Marcher pour mieux penser ça me prenait. La solitude m'avait toujours éclairée quoi qu'il arrive.

Un bébé... Mais comment j'en étais arrivée là au juste ? C'était de la faute de Mary et de son nouvel enfant. Cette fille avec qui j'avais passé mon adolescence... Elle avait une vie, trop... trop... Plate ? Un mari, un chien, quatre enfants. J'étais marraine du premier et du dernier. Son mari, Auguste, un français, travaillait chez Gringott's, elle, elle était mère au foyer. Son premier gosse, Sully dont j'étais la marraine avait fini chez les verts. Mais sa seconde, Helen était Gryffondor. Les gryffondors, les gryffondors, pourquoi me ramenait-on toujours aux gryffondors ? C'était du passé tout ça. Du passé ces histoires de maisons. Du passé ces saletés de gryffons avec une trop grande gueule. Ah Mary... Si sa petite savait le nombre de gueules de Gryffondors qu'on avait cassées, il ne voudrait plus jamais la prendre dans ses bras.
A cette pensée, un sourire me vint, et mon regard s'éclaircit. J'avais fait un peu plus de seize pas, mes pensées m'avaient trainée loin dans Godric's Hollow et la nuit commençait sérieusement à me menacer.

Mais qu'elle vienne. Qu'elle vienne la nuit, je n'avais pas peur d'elle.

Mes mains se joignirent dans mon dos sans que je ne sache vraiment pourquoi et comme une enfant, comme une enfant je regardais mes pas se croiser un à un, une petite mélodie dans un coin de la tête. Avais-je seulement quitté l'adolescence ? Quitté cette dernière phase de l'enfance ? Non, jamais. Je n'étais pas même adulte. L'âge m'en donnait les droits, ma tete non. Parlez moi de responsabilités, je leur pissais dessus. Je sais que ma vie n'est qu'un gros tas de Mer**, que tout s'empile, que tout s'écroule, mais je reste lucide. irresponsable mais pas totalement stupide. J'avais de plus en plus envie de grandir je crois. Je crois, mais peut être pas ?

Mon visage se leva vers le ciel, il était vaguement gris, menaçant de pluie froide. J'allais où ? Comme d'habitude, là où mes pas voulaient bien m'emmener, mes pas et mes pensées l'un avec l'autre me tiraient vers l'avant. Depuis le début et jusqu'à la fin cela serait ainsi.
Un pas. Deux pas. Trois pas... Pourquoi ? Quatre pas. Cinq pas. Six pas... Parce que.
C'est simple. C'est simple. C'est simple... c'est simple...

Revenir en haut Aller en bas
Laudius Taillord
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieux sombres de Godric's Hollow

Message par : Laudius Taillord, Mar 9 Avr 2013 - 18:11


Godric’s Holow, c’était le nom de l’endroit dans lequel je me trouvais. Cela faisait un peu plus d’une journée que j’y étais et cela ne me réjouissais pas forcément. J’errais dans ce village sans but. J’errais et marchais au gré du hasard. J’étais l’un de ceux que l’on n’aime pas garder près de soi plus d’une heure. D’ailleurs même cette heure pouvait s’avérer être fatale. Si je me retrouvais dans ce miteux village c’était parce qu’il était plein de sorcier, mais aussi parce que personne ne viendrait m’importuner. J’avais besoin de solitude, besoin de réfléchir à la vie.
Je venais d’entrer dans l’une de mes dernières années à Poudlard, et bientôt je serais amené à la quitter. Je ne savais pas quoi faire ensuite, ni comment le faire. Un an… tout cela allait si vite pour moi. Je devais prendre le bon chemin, et ce sans me tromper. C’était un lourd fardeau, mais ce soucis chacun le vivait à son échelle. Soudain, en début de soirée j’entendis des bruits de pas. Une femme passa non loin de moi. Je n’y fis pas vraiment attention, elle marchait l’air affairée. Malheureusement mes pas m’emmenèrent plus d’une fois non loin de sa route, et je pris grand soin de l’éviter.
L’ombre tirait son manteau sur nous, son froid devenait palpable, la nuit s’installait. Avec la nuit des pensées qui n’étaient pas les miennes se faisaient connaître. La retrouver, engager la conversation, la faire quitter cet endroit, rester seul… à jamais.
NON pas seul ! Surtout pas ! Il ne fallait pas que je le sois, que je le finisse… Tout mais pas ça… Trop tard, je m’enfonçais dans une espèce de brume, et me voyais avancer d’un air résolu. Je sentais un sourire s’étirer sur mon visage, un sourire mauvais, haineux. Pas mon sourire. Je la cherchais, je le sentais. J’entrais dans une ruelle, et devant moi se dressait la silhouette de la brune.

Un pas après l’autre j’avançais, je sentais ma main glisser dans ma poche et sortir ma baguette… Un son sorti de ma bouche, je n’avais pas envie de le comprendre.

« Bonsoir… Vous seriez-vous perdu… C’est un endroit terriblement glauque… »

Ma main se leva, et dessina une petite arabesque avec la baguette, rien ne se produisit naturellement… Mais j’étais à même de me défendre, je le savais, où plutôt celui qui avait les commandes était dangereux, infiniment plus que moi, Laudius.
Revenir en haut Aller en bas
Jendy O'Hara
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieux sombres de Godric's Hollow

Message par : Jendy O'Hara, Mar 9 Avr 2013 - 19:25


C'est simple et pourtant je n'en vois pas l'.... Des pas. Pas les miens. Derrière moi. Quelques pas. Une respiration fine dans la nuit sombre. Un intrus dans MON monde. Tous mes sens s'étaient mis en alerte. Je me rappelais de cette pu*ain de rue. Je m'étais faite agressée dans ce même endroit... Je sentais encore les respirations saccadées de ce gros porc. Ses pattes sur mes hanches... Un frisson me parcouru et je passais le bout de mes doigts sur mon épaule droite. Une morsure encore presque fraîche. A mon retour à la maison, je pensais comme j'avais pris des risques cette nuit là. ce type aurait pu être loup garou je l'aurais laissé me mordre à souhait.

Là, l'opportunité ne se reproduirait pas. Ma main se porta à ma baguette tandis que je continuais ma marche tournant le dos à l'inconnu.

« Bonsoir… Vous seriez-vous perdu… C’est un endroit terriblement glauque… »

Ma tête se tourna lentement et rien qu'à la vue de la baguette levée je lançais un tonitruant #Expéliarmus qui le toucha de plein fouet allant envoyer valser son arme quelque part plus loin. C'était un jeune. Très jeune. Tout se passa très vite... je m'échauffais très rapidement. En quatre pas j'étais devant lui. Plantée en face à face, ma main non armée se glissa sur son visage pour en presser les deux joues le forçant à faire une mimique particulièrement comique. Il avait un beau visage bien dessiné, les traits fins du sang pur. Je serrais les dents en pensant à ce qu'il comptait bien faire... Lui ce petit bonhomme de dix ans de moins que moi même ? C'était joli d'y croire. Très mignon vraiment.

«Dégage. »
Mes yeux bleus sondaient les siens. J'y décelais une lueur étrange... quelque chose de malsain et puissant... Mais qu'il s'attaque à d'autres, dans d'autres rues. Pas moi et pas ici. Un endroit glauque qu'il avait dit ? Oui, très glauque vraiment... Et je savais d'expérience que crier sous ces fenêtres ci n'apportait rien. Aucune aide, aucun secours... Alors qu'il dégage. Et vite. Une chose était sure, je ne bougerais pas le moins du monde, il allait gentiment décamper et le plus rapidement possible.

«Dégage » répétais-je plus fort dans la nuit sombre.

Revenir en haut Aller en bas
Laudius Taillord
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieux sombres de Godric's Hollow

Message par : Laudius Taillord, Mer 10 Avr 2013 - 18:22


Je vis ma baguette voler, et étrangement je la sentis me quitter pour une fois avec soulagement. La personne qui me contrôlait, elle n’en fut que plus irrité, mais son sourire ne me quittait pas, et alors que la femme s’approchait de moi, je sentis le mauvais coup approcher. Elle, elle était en colère, peut-être même énervée par ma présence, mais pour ma part j’étais heureux qu’elle soit là, elle saurait me contenir. Elle me parla, un dégage qui raisonna en moi comme un son atténué par le lointain. Non, je ne souhaitais pas partir et lui non plus. Elle attrapa mon visage de sa main libre. C’était le seul geste qu’il attendait, je le savais… Ce schéma était une chose calculée au millimètre comme toujours. Lorsque l’on ne peut battre un adversaire avec la magie, il reste encore l’expression du corps, et cette expression pouvait s’avérer être mortelle dans certain cas.
Ma main attrapa celle de l’autre, tenant sa baguette, impossible pour elle d’entamer un mouvement, et la position lui forçait à la maintenir basse. Elle ne pourrait pas l’atteindre, pas avec sa baguette.

Mes lèvres s’ouvrirent lentement, laissant échapper une simple phrase.

« Tapit, le serpent sait toujours atteindre sa proie. »

Une phrase simple, et pleine de sens dans cette situation. Horrible aussi, parce qu’elle en révélait beaucoup trop, elle se débattrait avec plus de force, et tant mieux pour elle, mais pour mon corps, il allait certainement subir un très mauvais traitement, ce qui ne me réjouissais pas outre mesure.

Je luttais intérieurement contre cette prison de l’esprit, qui me privait de mon libre arbitre… Etait-ce ainsi lorsque l’on était sous l’emprise de l’impero ? Se sentait-on aussi impuissant en assistant à ce spectacle ? Ce corps contrôlé par un autre ? Je ne pouvais que me le représenter ainsi en tout cas. Je fulminais, pourquoi cet abruti en avait-il après elle ? Comment pouvais-je me débarrasser de lui ? Il me fallait une solution et rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Jendy O'Hara
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieux sombres de Godric's Hollow

Message par : Jendy O'Hara, Mer 10 Avr 2013 - 19:58


L'une de ces mains attrapa la mienne et s'en saisi fermement. C'était celle armée et il tentait de la bloquer par sa simplette entrave. Il n'avait pas l'air prêt à me lâcher. Pas compris à qui il avait affaire je crois... Encore ce fichu problème physique. J'aurais été un bon gros bonhomme baraqué on m'aurait pas tant fait chier. Mais c'est ça la vie de femme, il faut l'accepter et en vingt-six ans de vie je commençais à la connaître. Sous ma main qui entravait son visage, je sentis les muscles de sa mâchoire se débattre et d'entre ses dents blanches siffla un :

« Tapit, le serpent sait toujours atteindre sa proie. »
Cette phrase me fit hausser les sourcils. De qui parlait-il ? Serpent... Il était donc serpent ? C'était CA les serpents d'aujourd'hui ? Des petits merdeux qui fouinent dans les rues pour troubler les pensées des ainés ? Non, les serpentards était rusés et malins. Un serpent ne me cherche pas. Un serpent me décèle. Un serpent me connait. Un serpent n'est pas idiot !
Ma baguette pointée vers le sol, je pense qu'il se sentait en sécurité ainsi. Naïf ce serpent. Il était jeune, sang pur... Il ne se sentait certainement plus pisser ! Voilà quelque chose que j'avais toujours gardé en tête. Certains disent que l'origine du sang handicape dans la vie, c'est vrai. Mais le fait d'être une née moldue m'avait toujours fait garder la tête froide là où d'autres s'était laissé emballer. J'avais confiance en moi mais je connaissais mes limites. Pas ce petit morveux.

« A ton avis, qui est le serpent entre nous ? »
Un #Ascencio fila d'entre mes doigts et je me sentis propulsée vers le ciel noir, débarrassée de toute attache. Je relevais ma baguette et le sort prit fin pour que je puisse tomber de nouveau sur la terre ferme, un peu plus loin que précédemment.
Il était désarmé, pas moi. J'avais de loin la supériorité. D'un #Accio je fis venir sa baguette jusqu'à moi, on était jamais trop prudent. Il était bête mais là était le problème. La bêtise peut rapidement être dangereuse.

Gardant une distance généreuse de deux bons mètres, les deux baguettes en main, dont l'une pointée vers lui dont un superbe Incarcerem couplée d'un Infourno me chatouillaient le bout des doigts, je sifflais à mon tour entre mes dents :

« Dégage, je ne le répéterais pas. »


Revenir en haut Aller en bas
Laudius Taillord
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieux sombres de Godric's Hollow

Message par : Laudius Taillord, Jeu 11 Avr 2013 - 13:59


La brune aux yeux perçants s’échappa, oui elle fuyait. Elle venait de me montrer sa faiblesse, et lui ne la laisserait pas passer. Il avait de l’emprise à présent, une minuscule prise, friable, mais existante. L’avantage était qu’il ne cherchait plus à me brimer, et lentement je reprendrais mon corps. Mais en attendant il s’élançait face à celle qui me menaçait de sa baguette, tenant également la mienne dans son autre main. Qu’elle tente donc de l’attaquer, il n’était pas idiot. Malgré tout il récupérerait ma baguette, en la tuant s’il le fallait. En quelques pas il fut sur elle, un bond rapide à vrai dire, mon corps se pencha sur le sien, un peu plus grand qu’elle. Mes lèvres se posèrent dans son cou, et mes dents attrapèrent sa peau. Il était prêt, je le savais, un mouvement et il lui arracherait la gorge a coup de dents.
Il tenta de parler, bien que sa bouche fût pleine, il tenta d’être éloquent.

« Toujours, toujours la même chose. Un bout de bois ne donne pas tous les pouvoirs… Allez rend-la moi. »

Je me débattais intérieurement contre mon geôlier, comme un fou. Une pensée malsaine m’étais apparue, simplement un meurtre, sans pitié et gratuit. Une longue minute, et enfin il céda, malheureusement il avait eu le temps d’œuvrer. Un goût ferreux empli ma bouche, j’en eu la nausée. Je me reculais à la hâte, les yeux ouvert d’effrois. Je venais de tenter de tuer quelqu’un ! Je désirais mourir en cet instant, mourir pour que plus jamais il ne puisse œuvrer à travers moi. Il était trop empli de barbarie pour que je le laisse continuer ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Jendy O'Hara
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieux sombres de Godric's Hollow

Message par : Jendy O'Hara, Jeu 11 Avr 2013 - 15:55



[Musique d'écriture]


Plus rapidement que je ne l'aurais cru, il fonça vers moi sans que je n'eus le temps d'esquisser un infime mouvement. Peut être m'étais-je laissée prendre. Etre surprise comme une bleue. Ca avait été trop simple. Il était peut être bête mais je l'étais aussi surement. Bête, bête, idiote... Son corps se plia contre le mien et je suivis le mouvement à contre coeur pour éviter de tomber. A contre coeur vraiment. Rapidement aussi, ses dents vinrent se loger dans mon cou, comme un vampire s’apprêtant à goûter à son prochain repas. Prochaine victime. Etre victime, pour de vrai. La réalité. Je sentais mon coeur battre à tout rompre dans un réel danger, un réel danger où j'étais pour une fois en mauvaise position. Le crevard de l'autre nuit m'avait mordu, mais tout comme je l'avais entaillé. Une belle courbe se décrivait sur toute la surface de son dos, le long de sa colonne vertébrale. Nous avions été tous deux à la fois vulnérables et supérieurs tour à tour. Je ne me souviens plus vraiment de cette soirée, rien qu'une bataille entre deux âmes en perdition qui s'étaient sauvagement cherchées. Je me souviens être partie la première, blasée au final par toute cette soirée. Je lui avais donné mon nom, mon nom ou celui de ma soeur... Peut être les deux, tout est flou.

Cette nuit, c'est bien différent. JE suis vulnérable. JE suis dans cette mauvaise position. Je risque de mourir mais... et alors ? Qui avais-je dans ma vie ? Sur qui pouvais-je m'appuyer ? Qui donc avait besoin de moi ? Personne ! Je suis seule ! Seule seule seule. Ses canines s'enfonçaient dangereusement dans ma peau et là je comprenais ce qu'il disait lorsqu'il me parlait de serpent. Le serpent c'était lui. Et je n'étais que la proie. Rends toi à l'évidence Jendy ! Regarde comme tu es faible... Il voulait sa baguette ? Ah oui, sa baguette. J'avais encore les deux, coincées fermement dans ma main. Mes ongles peints se frottaient contre le bois, les deux bois. Les deux bouts de bois qui m’appartenaient. Il me méprisait du fait que je n'avais que ces deux bâtons comme défense, mais il la voulait sa petite baguette. Comme un sorcier est faiblard sans son arme... Comme c'est amusant..

Ses dents s'enfonçaient et s'enfonçaient de plus en plus dans ma peau je sentais la douleur bien sûr mais je me concentrais beaucoup plus sur ses canines blanches et scintillantes... Il avait du cran ce petit. Un grand taré... Un vrai. Idiot j'avais dit, mais pas tant que ça, pas tant que ça vraiment. Mais s'attaquer à ma personne, c'était chercher les ennuis. Il était bien mignon, courageux, mais s'il allait un peu plus loin, si je finissais par y perdre la vie, ça ne serait pas sans que je me batte. Ca ne serait pas sans qu'il en subisse les conséquences. Pas forcément de moi, mais j'avais de bons amis. Bien placés. De bons amis, de bons amis... Je crois que j'avais de bons amis.

« Vas'y. Mords. »


Le sang suinta de ma peau et une morsure de plus vint marbrer ma peau pale. Blessure de guerre, non, même pas: une blessure sans guerre. Je ne me battais pas au final. Cela avait souvent plus d'effet de se taire, se démarquer des autres c'était ça. C'était une force. Ne pas céder à la panique, jamais. Rester calme car la roue tourne. Elle tourne toujours et à cette idée je me sentis sourire. Je passais mes bras autour de sa taille pour lui signaler sa présence, la proie ne se débat pas mais elle est ici. Elle est vivante... Je suis vivante, abîmée mais vivante !

Revenir en haut Aller en bas
Laudius Taillord
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieux sombres de Godric's Hollow

Message par : Laudius Taillord, Ven 12 Avr 2013 - 19:06


Rien, elle ne fit rien, elle semblait avoir abandonné tout combat, et pas un bruit lorsque mes dents lui transpercèrent la peau. Je m’écartais totalement paniqué de ce que je venais de faire… Je priais pour ne pas avoir été trop loin. J’étais totalement effondré… Je venais de tenter de tuer une femme, alors qu’elle n’avait absolument rien fait de mal au départ. Pourquoi avais-je encore perdu le contrôle ? Pourquoi était-il encore sorti… Je me précipitais sur elle, pressant ma main sur sa blessure, je notais seulement la profondeur de son regard.
Quelque chose me troublais, elle n’avait pas tenté de me fuir, ni même lorsqu’elle allait sûrement en mourir à cet instant. Je n’avais plus le choix que de l’aider au mieux… De toute façon après un tel coup je finirais très probablement en détention. Je venais de me mettre dans les ennuis et salement, mais je l’assumais.

« Je suis désolé Miss… Vraiment, soignez-vous au mieux, je n’ai aucun talent pour la médecine… Mais ce que vous venez de faire, bien que logique, est répréhensible par la loi. Je vous souhaite que tout ceci soit passé inaperçu. »

Je lui reprenais ma baguette rapidement, ne savait-on jamais. Je n’avais pas forcément envie de me faire tuer, bien que ce serait sans doute quelque chose de mérité. Je ne pouvais pas, je devais au moins me dépasser un peu plus, histoire de pouvoir contenir enfin ce danger qui sommeillait en moi. De pouvoir enfin, avoir une chance de vivre une vie normale.

Pourquoi vivais-je cet Enfers ? Qu’avais-je fais pour mériter ça ? N’avais-je pas le droit de vivre ma vie seul, et enfin heureux ? Je voulais trouver quelqu’un, vivre un idylle. Je commençais en perdre espoir, surtout après ce qu’il venait de se produire en ce lieu. Cet endroit était à présent à bannir, si elle décidait de me poursuivre alors je ne ferais certainement pas long feu.


[HRPG: qualité pitoyable, je n'ai pas rp depuis longtemps. Pardonnez-moi les lecteurs, et surtout toi Jendy^^]
Revenir en haut Aller en bas
Jendy O'Hara
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieux sombres de Godric's Hollow

Message par : Jendy O'Hara, Ven 19 Avr 2013 - 22:49



Je sentais mes respirations se faire de plus en plus fortes et mon sang s'échauffer de plus en plus, je ne voyais plus d'issue, je ne cherchais plus d'issues ! Venez à moi ! Venez à moi, Issues ! Et l'une d'elle se présenta. D'elle même par la présence de celui qui me bloquait et m'entravait. Répondant à mes attentes il recula et je déserrais mes mains de son dos. Il recula, l'air affolé comme s'il réalisait à peine son geste. Je le toisais à mon tour, montant une de mes mains à mon cou et réalisant moi aussi comme il avait mordu... Le sang glissait jusqu'à ma nuque suivant des courbes et tachant les tissus d'une trace rougeâtre... Avaler ma salive me coûtait, respirer même devenait compliqué, je voyais des étoiles un peu partout et mes yeux papillonnaient comme perdus bien loin. J'étais consciente encore mais j'avais besoin d'un poil de soin... Le jeune garçon se rapprocha de moi et curieusement colla sa main contre la plaie comme pour stopper l'écoulement. Incrédule je levais deux pupilles écarquillées vers son visage et il recula encore, reprenant sa baguette d'un même geste.

« Je suis désolé Miss… Vraiment, soignez-vous au mieux, je n’ai aucun talent pour la médecine… Mais ce que vous venez de faire, bien que logique, est répréhensible par la loi. Je vous souhaite que tout ceci soit passé inaperçu. »

Répréhensible ? Le terme manqua de me faire rire. Ce type venait m'agresser dans les rues, manquait de m'arracher la gorge puis me reprochait mon désarmement ? Quelle blague, pitié quelle blague ! D'un geste de la baguette, je me lançais un bel #Episkey pour stopper l'écoulement de sang et quelques minutes plus tard, ne restait qu'un vague souvenir de cette morsure.
Réparée, je recommençais à voir clair, clair peut être, mais ce bonhomme était pour moi encore tout un mystère. La scène se déroulait encore et encore devant mes yeux... C'était quoi ce délire ? C'était quoi ce truc ? C'était quoi son problème ? Non mais... J'avais raté une étape ou quelque chose...

« Dis moi chéri, c'est quoi ton problème ? On en parle du fait qu'il y a à peine 5 minutes tes dents étaient profondément enfoncées dans mon cou ou ça n'est pas assez répréhensible ? »

Revenir en haut Aller en bas
Laudius Taillord
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lieux sombres de Godric's Hollow

Message par : Laudius Taillord, Dim 5 Mai 2013 - 22:45


Mon problème ? Si seulement elle pouvait savoir, si seulement elle était à même de me comprendre… Stupide, elle était stupide… Je n’avais rien d’autre à lui dire, rien d’autre à lui opposer. On avait tout vécu de ce que cette rencontre aurait pu nous apporter. Inutile de faire semblant ou quoi que ce soit. Je me retournais sans un regard en arrière, même si elle m’attaquait, elle ne prendrait pas le risque de me tuer. Pas ici, pas maintenant. Mais je n’avais pas le droit de partir comme un voleur, alors je parlais tout en m’éloignant.

« Mon problème ? La solitude je dirais, la solitude que ma situation provoque. Et la peur… De peut-être ne jamais connaitre la joie d’être entouré. »

Tout était dit, dans un discours aussi pitoyable, mais pourtant complet. C’était ainsi, une vie s’écoulait, et je n’avais pas forcément de temps à perdre dans ce genre de babillage. Je n’étais pas pressé pourtant, j’avais simplement rendez-vous avec mon destin, et il se pouvait très bien que je ne quitte jamais cette endroit. Bah dans le fond… Qui me pleurerait ? Mes parents ? Soit, et après ? Je n’avais ni ami, ni amour… Rien de ce qui construit un homme. Rien de ce qui lui est essentiel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Lieux sombres de Godric's Hollow

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 18

 Lieux sombres de Godric's Hollow

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.