AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 12 sur 13
Cimetière de Godric's Hollow
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant
Lizzie Bennet
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005

Re: Cimetière de Godric's Hollow

Message par : Lizzie Bennet, Mar 22 Nov - 5:03


silence
absence
un instant je crois
qu’il connaît pas ces runes
ce serait une belle blague
de tomber sur le seul mangemort
qui ignore de quoi
retourner le sort

La mémoire revient bientôt au jeunot masqué. Il tousse moins, sa voix commence à prendre des allures adolescentes. J’ai peur. Espère ne pas me tromper. Parce que déjà il change le nom de la rune. Est-ce qu’il la confond avec une autre ? Est-ce que j’ai mal apris la mienne ? Non, non, je suis sûre de l’appellation, c’est quand même le nom de ma plus fidèle alliée ! Il doit y avoir une explication. Plusieurs runes, ou plusieurs langues runaires... runaises ? runoises ? Comment ça s’accorde ce mot ? J’y connais tellement rien en nécromancie, c’est affligeant. Puis-je avoir meilleur enseignant qu’un mangemort ? Non.

Noui. Un meilleur mangemort. Non. Ta g*eule Liz. Arrête de cracher sur ce que tu as, et commence par estorquer tout ce que tu peux de celui là. Ce que tu peux tient en des 6-7 syllabes absolument imprononçable. Great. Tu sais pas comment elles s’écrivent. Tu as su, fut un temps, tu t’y connaissais bien en runes, mais la mémoire se la joue traitresse pile quand il faut pas. La base. Je vais encore passer pour une cruche. Marre marre-et le premier qui fait une remarque non je ne pensais pas à l’eau, jusqu’à maintenant, dog j’ai envie de pisser à présent, voix, quitte moi, laisse moi penser en silence.

A collage
I'm all sewn up
A montage
I'm all sewn up


Enfin non, pas en silence, pas tout à fait, je pense mieux quand je pense avec ma voix de lecture, y a plus de détails de raisonnement, j’évite les 300 ponts et raccourcis causant parfois la perte d’informations. Re-connecte tes neurones. Lie les petits points. Non, rien à faire, je connaissais pas celles là. Elles venaient pas du même alphabet. Pas possible. Enfin, pour la majorité. Je reconnaissais la dernière. Une sorte de prisme, dont l’utilisation permettrait un faisceau plus focalisé, précis, tout ça. Je savais la dessiner, celle là. Les autres... Je préférais qu’il le fasse. Qu’il m’apprenne.

La lueur des bougies piquait un peu les yeux, je gérais mieux l’obscurité, mais dans le même temps ça permettait de mieux l’observer. Oui. Je sais. Le principe des masques c’est qu’ils voulaient pas être connus blablabla. Mais je pouvais bien spéculer un peu, non ? J’en connaissais un, de Mangemort, en la personne de McKinley. Combien d’entre eux fréquentaient Poudlard ? C’était censé être la meilleure école tout ça tout ça, donc avec un peu de chance...

The automatist's undoin', the whole world starts unscrewin'

As time collapses and space warps

You see decay and ruin, I tell you,
"No, no, no, no
You make such an exquisite corpse"


Sauf que si je continuais à le regarder par dessous il allait mal le prendre et me jeter. Et j’allais rien apprendre. Nada. Radeau. Rideau ? Après. J’étais pas super sûre qu’il veuille vraiment m’apprendre un truc. Parce que le nanana faut les mettre dans l’ordre, j’étais au courant quand même, c’était le principe de base de l’utilisation des runes. Sauf que ça m’empêchait pas d’être cruche. Carafe. Girafe. Me laissez pas disgresser, je crois que les bougies étaient un peu trop parfumées, la tête me tournait. Du coup, le sens de lecture il partirait d’où ? Du menton de Harshing ?

J’avais pas posé la question qu’il commençait à tracer. Le sens de lecture partait de son regard à lui, j’suppose. C’est comme ça en tout cas que j’utilisais mon laguz. Avec le z de la luz, lumière, renaissance, etc. Quelque chose, pourtant, me paraissait encore manquer.
- Tu mettrais pas aussi un -hésitation- Raigo ? Raido ? Ça clarifierait le Daeg non ? Et on clôture par le Wyrd pour une meilleure acuité runaire ? Ton interrogatif. Approximatif. J'avais encore beaucoup à apprendre... et espérais que le manque à combler ne le fasse pas partir en courant. Il fallait bien partir de quelque chose, non ? Non ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cimetière de Godric's Hollow

Message par : Ebenezer Lestrange, Dim 8 Jan - 18:54


Elles étaient un peu moches mes runes malgré leur couleur bleue. Fallait dire que, de base, j'avais une magnifique écriture digne d'un gosse atteint de Parkinson. A cela, ajoutez les gravillons du sol. Oui, les parterres de ce cimetières n'étaient point couverts de béton parfaitement lisse mais jonchés par d’innombrables fragments de roche mère provenant de blablabla. On s'en fout, on fait des runes. Ou plutôt, je faisais des runes et Bennet posait des questions.

Non mais sérieux, qui utilisait le mot acuité ? Puis ça voulait dire quoi ? Surtout concernant une rune qui ne s'écrivait pas. Alors j'hochai la tête parce que ouais, Raido ça collait bien et puis vu que le Wyrd bah ça se voyait pas, on pouvait toujours considérer qu'il était à la fin. Puis voilà. Maintenant, y avait plus qu'à recopier le motif de base, éviter de tousser à cause de la fumée des bougie et arrêter de penser à mon manque flagrant de vocabulaire, bien que le lexique Bennetien n'était sans doute pas le plus évident. Puis ses buts aussi ne sautaient pas aux yeux. Pourquoi Harshing d'abord ? Elle n'était même pas belle en plus de sentir le rat crevé. De plus, elle n'avait rien de transcendant à raconter. Certes, elle était plus intéressante à réveiller qu'un vulgaire boursouflet.

Fredonnant à voix basse l'ouverture de la Marche funèbre pour me mettre bien dans l'ambiance, enchaînant les runes et surveillant du coin de l'oeil ce que faisait Lizzie, je ne pouvais qu'avouer que ça devenait bien classe notre machin. Genre c'était presque artistique comme scène. Un cercueil en bois ouvert, des symboles brillants de partout, Renata devenait peu à peu sapin de Noël avec option guirlandes électriques. Bientôt, il n'y avait plus qu'à combler le cercle pas trop trop régulier. Hop, on laisse un petit espace vide en mode "ceci est un wyrd sauf si ça fait tout foirer" et on réfléchit à l'étape suivante. Euh, joker ?

- A toi de finir !

Voilà, comme ça je me mouillais pas et, si ça foirait, bah ce serait de la faute du final donc de l'autre. Comme ça, je gardai ma réputation de Mangemort super cool et elle ne perdait rien vu qu'elle tutoyait déjà le noyau terrestre tellement sa c*nnerie pesait lourd. Qu'allait-elle faire ? Une invocation en latin inversé ? Supplier les cieux pour qu'Harshing cligne des yeux ? Déjà, j'avais l'impression que les cheveux de la vieille bougeaient. Mais ce n'était peut-être que le vent. En tout cas, j'en avais marre de camper ici, le ciel s'éclaircissait à vue d’œil et mon masque commençait à glisser.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lizzie Bennet
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Cimetière de Godric's Hollow

Message par : Lizzie Bennet, Lun 24 Avr - 21:49


(Pardon, j'croyais que c'était à toi)

Le monde n’a de sens : 57 t’obéit. Il met la petite dose de reluctance et de rejet qu’il faut, mais quand même. Si on dépasse son sourire révulsé, on peut voir qu’il approuve. Ou qu’il y connait rien. Qui apprend quoi à l’autre, au juste ?
Il fredonne un chant macabre, on se croirait dans un livre. C’est irréel. Y a un nuage noir qui flotte au dessus de vous, et tout. La magie des bougies, ou de la fatigue. Un truc comme ça.

Les esprits simples demandent à ne pas être oubliés. Ce soir, tu veux être effacée. Tu veux jouer avec la frontière de la vie et la mort pour t’en approcher une fois de plus. Elle t’obsède. Il faut glisse sur la falaise. Il te demande de finir. Tu le regardes. Lit-il tes pensées ? Finir. Mais à son chant presque ininterrompu, il semblerait que non. Il a pas compris que t’y connaissais rien ? Bon. Tant pis. Il faut apprendre. Commencer quelque part. Alors tu te mêles à son théâtre.

Comment fonctionne la résurrection ? La pierre doit être tournée trois fois. Tu souris. « Je crois que c’est un truc comme... »
360 degrés. Pour K.
Duro, vers l’ange déchu gardant le cimetière.
360 degrés. Pour A.
Duro, vers le cercueil de bois.
360 degrés. Pour T.
Duro, vers les plantes indolentes.

Il ne se passa rien. Tu guettais pourtant, les ruines s’élevant, la poussière s’envolant.
Rien.
L'étendue de ta méconnaissance affichée. Oui, il s'agissait sans doute de sorts plus sombres. Mais tu connaissais que ceux pour faire revenir les images des gens. Avec le manuel, tout ça. La vraie. La vraie résurrection. T'y connaissais rien.

Insuffisante.

Oui. Bon. C’est peut-être pas trop ça. C'est tout. Au moins t’as pas brûlé le corps. Vous pourrez le réutiliser. Vous... tu. Ce 57 t’inspirait pas confiance. Et puis, surtout, tu voulais pas le voir. Pas maintenant. A la rigueur, bien que tu l’aurais jamais admis, t’aurais bien aimé avoir Ashton à tes côtés. Ou Ebenezer. Pas cet inconnu.
— Je crois qu’il faut que tu partes.


D’une voix d’outre-tombe. Ou d’outre-mer. Tu sais jamais, t’es juste d’outre, d’autre. Demain tu regretteras. De l’avoir laissé filer. De n’avoir amélioré tes relations avec les Mangemorts. Pour l’heure, tu sens, que tu es en train de glisser. De ne plus être toi. Et tu le repousses car tu ne veux juste pas

— qu’il découvre l’autre
— qui s’éveille

Tu fermes les yeux
Quelques secondes supplémentaires
Tu penses à l'endroit où transplaner
Pourtant
Tu ne parviens à rejoindre
Le néant

there's a place i try to go
but i can't disappear


[Fin pour moi]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ebenezer Lestrange
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cimetière de Godric's Hollow

Message par : Ebenezer Lestrange, Dim 30 Avr - 13:52


Bien sûr, ça foira. Il ne se passa rien, pas la moindre étincelle ou secousse, rien de chez rien. Pourtant, j'y avais cru un instant, quand Bennet avait commencé sa supposition, qu'elle avait fait mumuse avec sa pierre. Pierre qui sortait de je sais pas trop où. Peut-être de sa poche, elle avait toujours des trucs bizarres dans ses poches alors elle pouvait se la jouer Petit Poucet. J'en savais trop rien mais je trouvais pas ça trop c*n. Du moins, ça aurait pas été trop con si on avait la pierre de résurrection des frère Peverell, du deuxième dont je me souvenais plus du nom pour plus de précision, mais ce n'était pas le cas. Déception. On avait plus qu'à partir à la chasse aux trésors, ça pouvait être sympa puis on était rodé en équipe, RJ pouvait en témoigner.

Sauf qu'elle n'avait pas l'air partie pour un road-trip la sorcière. Elle avait pas l'air contente d'être une incompétente finie. Pourtant, ce devait être ennuyeux de tout réussir du premier coup, les tentatives ratées s'avéraient souvent plus cool que tout le reste. Là par exemple, j'avais bien rigolé. Puis j'allais être riche avec tous les bijoux que j'avais piqué alors je pourrai me permettre plein de nouvelles tentatives sans finir complètement fauché. Que la vie pouvait être cool. Pas comme Lizzie qui voulait que je déguerpisse alors que j'étais bien là, à regarder le soleil arriver.

- Oui, je perds mon temps avec toi, c'est bien connu.

Mi-sérieux, mi-ironique. J'hésitai à enlever mon masque, juste parce que ça l’embêterai de savoir que je m'étais foutue de sa gueule. Sauf qu'elle avait pas l'air d'humeur. Genre en plein spleen hydien. Bref, j'y connaissais rien en psychologie, en comportementalisme et autres matières chiantes qui voulaient comprendre les humains. Alors qu'on s'en foutait des humais, seul l'amusement comptait. Je m'étais relevé, j'avais bien remis mon masque en place, pour la dernière fois, et j'avais épousseté ma cape. Vu la tonne de poussières qui la tapissait, j'allais pouvoir créer une réplique du cimetière à Hollow Bastion.

Un dernier regard à Renata. Toujours aussi livide, toujours aussi morte surtout. C'était bien essayé. Peut-être qu'un jour, j'y arriverai vraiment, sans le manuscrit d'Albert l'Ancien et sans en faire des inferis. Juste des morts qui se relèvent avec un air étonné peint sur la gueule.

- Range le cadavre en partant !

Et sur cette dernière déclaration, je m'en allai en transplanant.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cimetière de Godric's Hollow

Message par : Liskuvo Kalsi, Lun 1 Mai - 18:42


Le RP du dessus étant terminé, je reprends.
RP avec Amortencia Lovegood, Loredana Sparks et Madilyn Nebulo. LA de Lore et Maddie.

Les soirs d'aventures sonnent à la porte. L'heure de rentrer dans le village tandis que la lune rentre dans notre ciel. C'est le moment qu'on a choisi pour s'infiltrer dans Godric's Hollow. Nous c'est trois jeunes élèves de Poudlard. Loredana et Madilyn avec moi. Les raisons qui les ont poussé à faire ça, je m'en moque un peu. Je suis plus dans l'optique de faire ce que je veux. Quel qu'en soit le prix. Donc deux personnes pour assurer les problèmes ça m'avait semblé utile. Restait à les trouver, mais ce fut simple, aucune difficulté.

Nous voilà donc marchant en silence vers le cimetière du sinistre et valeureux village. Chacun perdu dans ses pensées j'imagine, à moins que ce ne soit dans sa peur quand à l'épreuve. Beaucoup de monde dit que l'église est hantée, mais au lieu de colporter des rumeurs quoi de mieux que d'aller vérifier par soi-même ?

Si ça se trouve c'est réellement le cas. Mais les fantômes c'est pas forcément bien méchant, ils demandent pas grand chose. Juste un peu d'attention, que je suis capable d'offrir si il a des choses sympa à me donner en échange. C'est donnant donnant la vie vous savez. Un peu comme la loi de l'échange équivalent. Pour tout ce qu'on donne on reçoit quelque chose qui vaut exactement la même que ce qu'on a donné. Ainsi on avance chacun dans notre coin. Bien sûr il est toujours possible d'être généreux mais ce serait bête de le faire avec des élèves ou des fantômes, je leur doit rien et je veux pas qu'ils me soient redevables. Sauf les élèves d'exceptions, mais eux on va éviter d'en parler.

Mon premier objectif est d'attendre la pleine nuit dans le cimetière en extérieur. En plus de nous permettre de discuter pour faire connaissance ça ne nous demande pas grand chose à faire. Juste se balader entre les tombes en faisant bien attention à si on voit une lueur suspecte transparaître. Y'a rien de difficile. En arrivant aux abords du lieu-dit j'avise du regard les passants qui semblent pour la plupart étrangers à cette scène, la plupart sont sûrement en train de rentrer chez eux pour passer la nuit tranquille. Pas nous, un regard vers les deux filles.

- J'espère que vous êtes parées. On y va !

Et je fais les premiers pas dans le lieu des morts. Bien sûr je ne m'attends pas du tout à voir quelque chose de sitôt, il faut être patient, c'est un peu comme un événement exceptionnel, la patience sera maîtresse de tout. Le but c'est de passer le temps pour ensuite explorer tout de fond en comble. Alors autant commencer maintenant à le passer, ce temps.

- On risque d'être là pour un moment, vous pensez que c'est vraiment hanté ici ou non ?

Question débile, au final on s'en moque un peu, mais j'ai pas vraiment envie de passer la soirée à pas parler. Je me sentiras mal au bout d'un moment. Puis y'a une jeune, autant la rassurer un peu. Qu'elle se sente pas perdue ou paniquée, sinon après elle va rameuter tout le monde par ici et pour le fantôme ce sera raté. Je prends la liberté de m'asseoir sur la première tombe venue sans regarder le nom. Finalement je suis bien là. La soirée va être longue, mais sûrement intense.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Loredana Sparks
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cimetière de Godric's Hollow

Message par : Loredana Sparks, Lun 1 Mai - 22:12


Ok. Je n'avais probablement rien à faire ici, j'avais tant de choses à faire. Mes amis m'attendaient pour une petite sortie tranquille. Il aurait peut-être mieux valu que je les rejoigne, que je ne m'embête pas avec des personnes que je connaissais à peine. Pourtant c'était ici que j'avais envie d'être ce soir. Les personnes qui me connaissent savent que j'aime les défis, j'aime vivre des aventures et ce soir, c'est l'occasion pour moi de sortir de ma routine de découvrir de nouvelles choses et surtout de visiter pour la première fois Godric's Hollow où elle n'avait jamais mis les pieds, pourquoi pas ce soir ?
J''avais entendu Liskuvo parlait de l'Eglise de Godric's Hollow et avait décidé de l'aborder pour lui demander si ça le dérangeait si je l'accompagnais dans sa démarche, demande qu'il a bien évidemment accepté, sinon je ne me serais pas retrouver là, quoique c'était bien mon genre d'espionner les gens contre leur gré lorsqu'ils faisaient quelque chose de bien trop intéressant à mon goût. Avec nous se trouvait Madilyn, une jeune fille que j'avais rencontré dans un train pour l'Ecosse, quelques semaines plus tôt. Une jeune fille très gentille, mais qu'elle ne connaissait pas vraiment. Liskuvo ? Elle ne le connaissait que de nom et savait qu'il était l'un des préfets de Poufsouffle, rien de plus. C'était ainsi. Je se baladais en pleine nuit dans un cimetière avec deux personne que je connaissais à peine.

Notre but cette nuit était de découvrir si l'Eglise du village était hantée comme le disaient les rumeurs. La nuit n'étant pas tout à fait là, il nous était préférable d'attendre dans le cimetière en attendant la nuit complète. Est-ce j'avais peur ? Non, j'étais plutôt sur-excité. La peur ne faisait pas partie de mon vocabulaire, j'aimais bien trop les risques pour ça. Et puis, étant en dernière année d'études, je pense connaître assez de sorts pour me défendre si nécessaire, là était le plus important. J'étais plongée dans mes pensées et observais le cimetière en silence, à la recherche de la moindre lueur, du moindre mouvement provenant des tombes ou d'ailleurs.
Liskuvo prend la parole.

- J'espère que vous êtes parées. On y va !

Je fais un "oui" de la tête, puis entrai à mon tour dans le cimetière. Un lieu froid, silencieux, paisible je pourrais dire. Pour le moment, aucun signe, rien. Juste du silence, du vide. Je passe de tombe en temps regardant les noms, des noms que je ne connaissais pas. Certaines tombes étaient remplies de fleurs, d'autres étaient abandonnées, je ne pouvais dire depuis combien de temps la tombe était installée ici, mais elle partait en ruine, la famille avait peut-être disparue ou elle l'avait simplement oublié ce qui pouvait me rendre triste si j'avais été une personne sentimentale, ce qui n'était malheureusement pas mon cas.
Liskuvo demanda notre avis. Cette endroit était-il hanté ? Je l'ignorais celui-ci s'installa sur une tombe, sans vraiment faire attention où il mettait les fesses. Ce geste aurait pu choquer des gens, mais pas moi, je m'en fichais royalement et j'aurais probablement fait la même chose si je n'avais pas voulu observer le moindre recoin de cet endroit.

- Je ne sais pas s'il est hanté. Je l'espère en tout cas, surtout que tu risques de te faire botter les fesses si l'esprit de la personne qui se trouve dans la tombe sur laquelle tu es assis vient à nous, dis-je en plaisantant.

Nous allions attendre, observer. Je ne voulais pas repartir sans avoir rien vu, je ne voulais pas être venue pour rien et mes camarades pensaient sûrement la même chose, je n'en savais rien.
Revenir en haut Aller en bas
Madilyn Nebulo
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cimetière de Godric's Hollow

Message par : Madilyn Nebulo, Mer 3 Mai - 15:17


Bon. Quand faut y aller, faut y aller.

Les yeux fermés, j'inspire un grand coup. Allez. Et là, la grande machine à regrets s'enclenche. Ben tiens ! Ça faisait longtemps qu'on l'avait pas entendue, celle-là.
Pourquoi ? Je n'aurais jamais dû. Jamais dû accepter ce défi ridicule. Mais comment refuser ? C'était pendant le repas. J'étais assise seule, à côté d'une bande de Gryffondors de troisième année, à manger en silence. Et tout d'un coup, l'un d'entre eux se lève, me pointe du doigt et ricane : " Je parie que t'es pas capable ! ". Devant mon œil perplexe et effrayé, il a triomphé :" Ha ! Tu vois ! ". Et là, j'ai compris de quoi il parlait. De la fameuse église de Godric's Hollow dont ils discutaient depuis le début du repas. La panique s'est insinuée en moi. Et son amie, la colère. Je voyais tous ces imbéciles ricaner de bon cœur, s'acharner sur moi, pauvre petite fille. Je n'avais aucune envie de me rendre à cette église mais...Je ne voulais pas perdre la face. Je venais juste d'arriver à Poudlard et me bâtir une réputation de poule mouillée n'était sûrement pas la meilleure chose à faire. Du moins, de mon point de vue. Alors, lentement, armée de tout mon sang-froid, je me suis levée à mon tour et j'ai annoncé :" J'en suis parfaitement capable.". Le calme plat et ébahi qui a suivi, ainsi que l'expression incrédule du garçon, ont été des moments succulents. D'un air de défi, je les fixais hautainement. Ce n'est qu'après que ça a commencé à dégénérer.
J'ai appris qu'une fille de Gryffondor ainsi qu'un de nos préfets de chez Poufsouffle s'y rendaient. Alors, j'ai suivi.

Et donc, me voilà ici. Tremblotante devant le cimetière, dortoir des défunts et des âmes égarées. C'est effrayant de se dire qu'ici, juste sous nos pieds, ils sont là. Peut-être qu'ils nous entendent. Qu'ils nous voient. Un frisson remonte le long de ma colonne vertébrale. Là-bas; l'église jette son ombre devenue inquiétante par l'obscurité grandissante.
Allez, Maddy. Ne sois pas cette agaçante petite fille modèle, pour une fois.
OK.

Liskuvo, le jaune et noir, se retourne vers nous :

- J'espère que vous êtes parées. On y va !


Et c'est parti. Il pose son pied sur le lieu de mes peurs, et franchit la frontière invisible qui me retient. Je déglutis. Il ne lui est rien arrivé. Pour l'instant.

- On risque d'être là pour un moment, vous pensez que c'est vraiment hanté ici ou non ?


La pourpre Loredana lâcha une plaisanterie qui ne me provoqua même pas une simple esquisse de sourire :

- Je ne sais pas s'il est hanté. Je l'espère en tout cas, surtout que tu risques de te faire botter les fesses si l'esprit de la personne qui se trouve dans la tombe sur laquelle tu es assis vient à nous !

Je me retournais vers lui, et écarquillais les yeux. Inconscient ! Sans aucun souci, Liskuvo, détendu, était assis sur une tombe. Je réprimais un gémissement. Ce n'était pas tant le manque de respect pour le pauvre bougre là-dessous qui me gênait. Mais... Ça ne le dérangeait pas de s'asseoir là où, à à peine un mètre de profondeur, se trouvait un cadavre ! Je frissonnais.

En soi, je n'étais pas si superstitieuse. Mais, enfant, les légendes écossaises qui regorgeaient de fantômes, monstres et morts racontées par ma vieille nourrice m'avaient quelque peu traumatisée. Et puis, quand même, j'étais une moldue... Enfin, je me considérais comme telle. Et que enfant moldu n'a jamais eu peur des fantômes ? Ou du fameux monstre caché sous le lit ? Tandis que les sorciers avaient grandi dans l'idée que les fantômes existaient, inoffensifs ou non, et qu'il fallait faire avec. Il faut avouer qu'ils avaient tout de même un sacré avantage !

Jouant la décontractée, je ris discrètement. Et je posais mon pied dans l'enceinte du cimetière. Cette fois, aucun tremblement, ni frisson. juste du soulagement. Il ne s'était rien passé. Pas de morts-vivants qui surgissaient comme par magie. Ni de corbeaux qui croassaient. Juste le silence. Ça faisait comme un vide, et, allez savoir pourquoi, ça me surprenait.

- C'est parti !
Revenir en haut Aller en bas
Amortencia Lovegood
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cimetière de Godric's Hollow

Message par : Amortencia Lovegood, Dim 7 Mai - 22:58


Aujourd'hui, pas cours. Aucun pu*** de cours de la journée ! Libérée, délivrée ! Petite dispense qui va bien, pour le style. Et on file à Godric's Hollow ! Juste pour se balader, et pour rendre visite à ma grand-mère , parce qu'elle est gentille, qu'elle me donne des gâteaux et que je suis une petite fille respectueuse... Mais surtout parce qu'elle me donne des gâteaux !

La journée défile à toute vitesse, et rapidement le soir s'installe, les étoiles apparaissent, les personnes se font de plus en plus rares dans les rues, et les maisons s'éteignent pour décider du coucher de la population habitante. J'imagine des familles heureuses dans ses maisons. Magiques ou moldues, peu importe. Du moment qu'on est heureux. Dernière petite balade dans le village quand il n'y a personne et promis, je rentre à Poudlard. Bien que j'hésite encore sur le moyen de locomotion... Mon balai est avec moi comme d'habitude, en taille réduite et je peux m'apprêter à le faire grandir à tout moment, mais je me demande si le Magicobus est possible à utiliser jusqu'ici.

Les maisons défilent , les lumières s'éteignent petit à petit. Et cela fait déjà trois fois que je passe devant ce cimetière. Et devant ce même groupe de jeunes. De loin, il me semble les reconnaître mais si je me trompais ? Je ne voudrais surtout pas passer pour une idiote. Malgré tout, je décide -en toute discrétion-, de m'approcher. A vrai dire, il est déjà tard, et cela fait déjà plusieurs fois que je les remarque...

Je m'approche alors doucement d'eux, et c'est alors que je vois... le préfet Pouffy ? Ma cousine ? et Loré ? Ah. OK.

A peine le temps de m'approcher, que je les vois déjà repartir. Et s'approcher de plus en plus de l'église qui se situe au milieu du cimetière. Entrant dans le cimetière, je sentis un frisson des plus froids me traversant le dos, comme si je sentis une présence. Une présence de morts. N'importe quoi... Et je continue de les suivre. Délicatement.

Et puis zut, marre d'être là en snicky...

- Hé ho ! Les gars ! Attendez-moi !
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cimetière de Godric's Hollow

Message par : Liskuvo Kalsi, Sam 13 Mai - 12:10


Une petite blague sort, c'est sûr que pour peu que la tombe habite un fantôme et il sera pas content. J'ai pas non plus tenté de déchiffrer l'inscription, je m'en moque un peu. Je voulais juste montrer qu'il fallait pas avoir peur de tout et qu'au final rien de bien grave ne peut nous arriver. Au pire un fantôme à part nous traverser ça devrait pas faire grand chose. En théorie du moins, c'est plus compliqué si on s'attache à la pratique et qu'on oublie les fantômes pour la plupart pacifistes de Poudlard. Je me suis jamais beaucoup attaché à l'étude des entités invisibles de ce monde, si ça se trouve c'est dangereux ce qu'on fait.

- C'est parti !

Voix de la jeunesse qui nous incombe d'y aller. Aucune idée de son état d'esprit actuel, c'est possible que ce soit pour se rassurer, entendre le son de sa voix au travers du cimetière silencieux. En tout cas elle a le mérite de motiver les troupes. Faudrait pas qu'elle s'excite trop non plus, si un fantôme c'est comme un demiguise niveau peur on risque pas d'en voir beaucoup, à crier comme ça.

- Hé ho ! Les gars ! Attendez-moi !

Hoquet de surprise. La voix m'a fait plus peur que je ne voudrais l'admettre. C'est mieux de voir avant d'entendre mais là ça a résonné dans notre dos. Je me retourne vivement et aperçoit une jeune fille que j'ai l'impression de connaître. Une élève de Poudlard à priori, elle nous aurait suivi ? C'est complètement fou, faire peur à des citoyens honnêtes de la sorte...

- Euh...qui es-tu ?

Gêne dans la voix, j'aurais peut-être du savoir, mais déjà retenir les noms des membres de ma maison ce n'est pas simple alors si en plus on doit se mettre à se rappeler de tout le monde. J'ai déjà du aller en cours avec elle une ou deux fois mais sans rien de plus. Je vais pas me rappeler de tout le monde non plus, c'est bien insignifiant. Je hausse les épaules dans sa direction.

- Bon bah...bienvenue dans cette expédition alors, on cherche un fantôme.

J'en profite pour me lever depuis ma tombe, ça fait du remue-ménage tout ça. Faudrait peut-être s'y mettre un tantinet. Je jette un vaste coup d'oeil à l'ensemble du cimetière en me demandant où on pourrait bien trouver un esprit malin par ici. Malin ou non d'ailleurs, si il est bienveillant c'est sympa aussi, ça ouvre à la discussion, et tout ça, et tout ça. Le principal c'est de se balader, pas de rester là à ne rien faire. Les cimetières ça me connait, j'ai pillé des tombes un jour avec un imbécile et une inconnue. Là y'a trois inconnue mais le boulot reste le même.

- Y'a plus qu'à s'y mettre. Je vais aller tout droit pour voir, si vous voulez vous mettre à deux, chercher solo, ou tous ensemble, comme vous voulez. En tout cas le premier qui voit un truc prévient les autres !

Aussitôt dit aussitôt fait je pars le plus silencieusement possible tout droit, observant chaque sépulture et m'attendant à voir transparaître la moindre petite lumière, on va finir par voir quelque chose. Il faut espérer, c'est la clé.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Loredana Sparks
avatar
Préfet(e)/Gryffondor
Préfet(e)/Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cimetière de Godric's Hollow

Message par : Loredana Sparks, Lun 22 Mai - 16:49


Tout ça paraissait un peu dingue. Nous étions simplement trois personnes, nous nous connaissions même pas ou presque pas et pourtant, nous étions là, dans un cimetière à chercher la moindre trace de sur-naturel. Etait-ce une bonne idée de s'aventurer là-dedans ? Probablement pas, ils ne savait pas ce qui les attendaient, mais prenait tout de même le risque. A vrai dire, ça correspondait parfaitement à mon caractère; peu importe ce qu'on me demande, tant que c'est nouveau pour moi et que ça demande de prendre des risques, je répondrai toujours présente. Le danger était réellement ma tasse de thé, mais cela ne voulait pas dire non plus que j'étais suicidaire. Non. Je voulais simplement vivre et découvrir des choses et pas seulement des paysages, je voulais tout découvrir, les bonnes comme les mauvaises choses et ne reculais devant rien.
Nous avions à peine eu le temps de commencer notre exploitation, qu'un cri vint briser le silence. Il ne s'agissait pas d'un cri de peur non. C'était quelqu'un qui nous appelait.

- Hé ho ! Les gars ! Attendez-moi.

C'était Amortencia, une élève de sa maison que j'avais rencontré quelques mois plus tôt dans le parc de l'école. Une rencontre quelque peu mouvementée à vrai dire. Je me rappelais amèrement d'avoir littéralement agressé Amortencia qui n'avait absolument rien demandé. Un geste que j'avais bien évidemment regretté et les excuses avaient suivies et heureusement.
Je lui souris. Puis revint vers Liskuvo qui avait quelque chose à dire. Il accueillit brièvement la nouvelle venue puis se leva de sa tombe (un peu bizarre dit comme ça à vrai dire). J'en conclus que ça allait bientôt commencer. J'espérais au fond de moi que l'on trouve quelque chose, que l'on ne soit pas venu pour rien. Nous étions tous là pour quelque chose. Certains étaient venus par curiosité, d'autres, comme Amortencia avait simplement suivi le rythme et moi j'étais venue simplement pour avoir été une oreille indiscrète, une chose pas trop grave en soi puisque Kalsi avait accepté que je vienne sans vraiment opposé de résistance.

- Y'a plus qu'à s'y mettre. Je vais aller tout droit pour voir, si vous voulez vous mettre à deux, chercher solo, ou tous ensemble, comme vous voulez. En tout cas le premier qui voit un truc prévient les autres !

Et il s'avance, tout droit, comme prévu à la recherche de la moindre petite lueur qui prouverait que c'est hanté. Je lançai des regards à gauche à droite et derrière moi, ne sachant pas trop de quel côté me diriger. Je ne voulais pas suivre Kalsi, non pas que sa présence me gênait, après tout, c'est moi qui avait demandé à venir, mais parce qu'il valait mieux se séparer pour être certain de trouver quelque chose.

- Ok. Je vais sur la gauche en espérant trouver quelque chose.

Je laisse le reste de mes camarades décider du chemin qu'ils devaient prendre. Qu'importe si quelqu'un me suivait ou non, je continuais mon chemin parce que nous étions là pour ça. Rien pour l'instant ne semblait vouloir se manifester pour le moment, du moins de son côté en tout cas. Elle jeta un oeil vers ses camarades au cas où ce soit plus intéressant de son côté. Malgré tout, elle gardait sa baguette à la main au cas où. C'était l'avantage d'avoir 17 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Amortencia Lovegood
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cimetière de Godric's Hollow

Message par : Amortencia Lovegood, Dim 4 Juin - 21:01


Le Pouffy sembla... troublé par ma présence interruptive. Quant à Loré, elle me fit simplement un sourire, nous nous étions reconnues sur le coup bien sûr, et ma cousine, j'imagine qu'elle m'eût reconnu, bien qu'elle ne fit pas vraiment attention et ne me dit pas un mot, concentrée sur sa mission.

- Euh... Qui es-tu ?

L'heure est aux présentations on dirait, il est temps que ce jeune homme me connaisse, faisons bref malgré tout :

- Je m'appelle Amortencia Lovegood, Amor' si vous voulez, j'ai 15 ans, Gryffondor, élève de cinquième année et VOUS, vous m'intriguez beaucoup, dans ce cimetière, surtout toi sur ta tombe, dis-je en le pointant du doigt

Simple. Rapide. Efficace. De toute façon, il n'en sauront pas plus. Ils n'avaient pas besoin d'en savoir plus. Me souhaitant rapidement la bienvenue, et m'expliquant la mission, j'en conclus rapidement qu'il s'agissait en fait, d'une chasse au fantôme. Cette situation dans laquelle je me suis mise, m'attirait grandement, bien qu'elle était bien loin de me mettre en confiance.
Il était maintenant temps de partie en expédition. Le préfet alla tout droit, La Gryffy se dirigea vers la gauche.

- Bon, et bien, dans ce cas, je vais sur la droite, bonne chance !

Bizarrement, je venais d'arriver mais j'étais déjà complètement imprégnée de ma mission. Déterminée comme jamais. En danger, certes, mais déterminée ! J'espérais vraiment trouver un fantôme, cela pourrait être marrant, captivant, et surtout aventureux, ça me plaisait vraiment cette petite escapade dis-donc ! Ma trajectoire était tracée et j'empruntais déjà le chemin sinueux à travers les tombes...
Revenir en haut Aller en bas
Madilyn Nebulo
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cimetière de Godric's Hollow

Message par : Madilyn Nebulo, Sam 10 Juin - 16:00


Sorry, I'm late...

Soudain étonnamment calme - ou du moins j'essayais - je parcourus des yeux l'étrange paysage qui m'entourait. Ah ouais. Vachement...euh, on va dire bizarre, pour pas passer pour une trouillarde.
Absorbée par ma contemplation, je ne faisais pas vraiment attention à ce qui se passait autour de moi, mais quand je me réveillais un peu...
Mon visage s'éclaira.

- Amor' !


Mon expression se fendit d'un large sourire.

- Contente de te retrouver ici !


Puis la discussion se poursuivit, et j'appris donc que Loredana allait explorer le côté gauche, que mon préfet, Liskuvo, lui, avait décidé d'aller de l'avant au sens littéral, et que ma cousine choisissait le côté droit. Bon ben, et moi alors ? Je n'allais tout de même pas retourner en arrière...si ?

- Bon ben, je vais avec toi..., lançais-je à Amortencia. Enfin, si tu veux bien, ajoutais-je aussitôt, pour ne pas passer pour le pot de colle bien pénible qui te suis partout où tu vas.
Revenir en haut Aller en bas
Liskuvo Kalsi
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Cimetière de Godric's Hollow

Message par : Liskuvo Kalsi, Mer 14 Juin - 23:35


Elle s'appelle Amortencia, elle nous balance toute sa vie. À priori elle a 15 ans et elle est à Gryffondor. Moi je voulais juste savoir son nom, pour savoir avec qui on va découvrir les fantômes et tout, pas grave maintenant je connais toute sa vie je pourrais dire que c'est ça faute, description bien précise que je ferais aux Aurors si on a un petit soucis.

La séparation se fait sans problèmes, personne ne me suit évidemment. Tant pis à vrai dire, j'espère que ce sera moi qui trouverait le Saint Graal du chasseur de fantôme au final, je serais plutôt content. Après tout c'est moi qui ai lancé l'expédition alors je serais content si ça pouvait m'arriver, mais bon faut pas être trop optimiste comme ça, vaut mieux voir les choses les unes après les autres, tombe après l'autre, je commence à en avoir marre de visiter les cimetières pour rien.

Je jette un œil large aux groupes, la rouge qui était là au début est partie toute seule elle aussi dans son coin, la nouvelle arrivante est suivie par la petite Poufsouffle, elle a du préférer suivre quelqu'un, qu'elle connait sûrement, ce serait logique. On est donc un groupe avec deux rouges et deux jaunes, c'est marrant de se dire que ce sont des maisons comme ça qui décident de faire n'importe quoi dans des villages sorciers, je me serais pas attendu à voir ça durant ma première année à Poudlard.

Une lueur attire mon attention, lumière bleutée vers le centre du cimetière, loin de moi, je suis trop excentré pour voir ce que c'est avec précision. Je fais de grands gestes pour attirer l'attention des autres, mais j'avais oublié que si ils regardaient pas dans ma directions ils pourraient pas voir ce que je fais, suis-je bête. J'élève la voix.

- Hé ! Regardez ! Là !

Je pointe du doigt la lueur et commence à me rapprocher lentement, le cœur qui commence à s'exciter, c'est allé plus vite que prévu, même si la nuit est déjà bien tombée depuis un moment je m'attendais à passer des heures pour rien et là on voit déjà quelque chose. Je me rapproche plus près, discernant mieux, mais pas encore totalement. Je vois quelqu'un, il y a quelque chose, un vrai fantôme. C'est un homme je pense, mais je n'en suis pas si sûr.

- Euh...bonjour ?

Aucune réaction de sa part, le temps s'est refroidi au fur et à mesure que je m'approchais, la nuit doit avoir un lien avec ça. Ce truc aussi, je me tourne vers mes compagnons de voyage et hausse les épaules. Il ne se passe rien, je vais les laisser essayer quand même, le temps qu'on comprenne ce qu'il se passe pour de vrai. C'est un peu effrayant cette situation, j'ai l'impression qu'il va se mettre à bouger d'un coup d'un seul. Autant j'ai l'habitude des fantômes de Poudlard autant là, je ne me sens pas en sécurité avec lui, je ne sais pas du tout à quoi m'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cimetière de Godric's Hollow

Message par : Peter McKinnon, Mar 8 Aoû - 21:47


Plus d'un mois sans réponse, je me permets de reprendre le sujet
MP moi si soucis
Avec
Asclépius Underlinden


Fine bruine sur le cimetière de Godric's Hollow en ce samedi matin. C'était normal, ce jour là on enterrait quelqu'un. Et aux enterrements, il y a toujours au moins une fine pellicule d'humidité aux enterrements et un soleil aux abonnés absents. Parce que ce jour-là c'était le principe, pas que la petite troupe présente était triste, mais ce qui comptait c'était que tout le monde en eu l'air. Puisqu'ils étaient les deux seuls petits-enfants de la défunte, Peter et sa soeur se tenaient devant l'énorme trou dans lequel on était en train d'enfuir le cercueil. Derrière eux, des sorciers semblaient avoir tenu à faire le déplacement, ce n'était pas étonnant tant la vieille grand-mère de Peter avait passé sa vie à côtoyer des sorciers de sang-pur (bien qu'elle eut épousé un sang-mêlé).

Camilia n'avait pas spécialement tenu à être présente, mais Peter avait bataillé ferme pour qu'elle soit présente. Etant donné le caractère pour le moins affirmé de son aïeul, il n'avait pas parié sur une grande assemblée. Et puis, elle avait été hébergée pendant l'absence de Peter chez ses grands-parents, la moindre des choses c'était d'être là. Bien qu'il avait tenu à ce qu'il y ait un minimum de présence pour le dernier au revoir à sa "vieille", Peter avait tout de même réussi à organiser la cérémonie au cimetière de Godric's Hollow, bien qu'elle n'y ait jamais résidé. La seule raison était que c'était là qu'il avait installé son Manoir et qu'il avait un temps relativement limité à consacré aux défunts, les vivants mobilisants déjà tout son esprit.

Et voilà, la femme mise en terre, ils allaient pouvoir passé à l'épisode des condoléances reçues de la part des présents. Ce n'était pas trop tôt pour l'ancien préfet, placé entre son grand-père (devenu veuf) et sa cracmolle de soeur. Tous deux étaient hors service concernant le rayonnement du nom McKinnon. Il allait donc devoir se servir de ce tragique évènement pour faire un peu de "réseau". Gardant la tête baissée, dans un élan de dignité, il s'apprêtait à tailler le bout de gras avec les premiers éplorés ...
Revenir en haut Aller en bas
Asclépius Underlinden
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Cimetière de Godric's Hollow

Message par : Asclépius Underlinden, Mer 9 Aoû - 0:40



Il avait trituré ses gants de cuir noirs tout du long de la cérémonie, quand il ne lançait pas des regards ennuyé à la ronde, ou qu’il ne remettait pas en place une bouclette rebelle qui se serait échappé de son chignon sophistiqué. Autant de gestes qui permettaient d’envoyer un message non-verbal assez clair : il s’ennuyait. Et en plus, il pleuvait. Bon, ça, c’était plus pour le décor. Parce qu’avec la magie, on pouvait se tenir chaud et au sec malgré les intempéries. Mais, question de principe.
Il s’ennuyait car, même s’il avait en commun quelques gênes avec la personne aujourd’hui mise en terre, il n’avait dû la voir que cinq fois dans sa vie. Grand maximum. Et tenir avec elle encore moins de discussions. De toute façon, pour ce qu’il aurait eu à lui dire… Jamais un Underlinden ne l’avait écouté, alors ça n’allait pas commencer avec feu la sœur de sa grand-mère, Hécube.

Sa grand-mère… Parlons-en. Il doutait qu’elle se soit souvenue avoir une sœur. La mort de son premier mari l’avait beaucoup affecté par le passé (c’était ce qu’il se disait dans les réunions de famille, lui n’avait jamais connu ce Léopold), la mort du deuxième, celui qui la fit entrer chez les Underlinden, encore plus. Comme quoi, les mariages d’amour existent encore… Faut dire, cette pauvre dame avait enterré les deux, ses parents et quelques-uns de ses enfants mort-nés. Avait perdu sa fille de vue suite à une broutille et l’autre, sa mère à lui… C’était tout comme. Elle n’avait pas même fait acte de présence aujourd’hui.

Du coup, on l’avait désigné volontaire. C’était toujours comme ça. Surtout qu’il semblait être de nouveau visible, depuis que ses fiançailles étaient devenues à la fois concrètes et officielles. Donc. Bon. Merci Kohane, grâce à toi j’assiste à des enterrements de parents éloignés sous la pluie au milieu d’une société prête à te dévorer au moindre faux pas.

A cette pensée, il vérifia que la broche en forme de feuille de tilleul qu’il arborait sur sa cape noire était toujours en place, ainsi que sa bague aux armoiries de sa famille. Bon. Tout était là. Avec ces signes extérieurs d'aristocratie archaïque, il prouvait qu’il était de ce monde, et qu’il avait le droit d’être là.
Quelle chance.

Il aurait pu continuer à se morfondre pour des broutilles sociales, si sa chère grand-mère n’avait pas littéralement sautée de sa place, avant de s’en aller en courant de ses petites jambes bottées. Et lui, stupide, resta un instant, les yeux vitreux, à la regarder galoper, avant de se lancer à sa poursuite, sautant de chaise en chaise puis de tombe en tombe pour la rattraper : « - Attendez-moi, je vous en prie ! »

Hécube Underlinden était petite, vieille et ridée à la façon d’une pomme ayant trop vécue dans la corbeille de fruits. Pourtant, elle avait conservé les traits doux de sa jeunesse, ainsi que son regard curieux, qui avait fait d’elle une digne bleu-et-bronze en son temps. C’était quelqu’un de réservé, mais également d’imprévisible. On la disait folle. M’enfin… L’on disait aussi beaucoup de choses.

Après une course-poursuite et un dérapage parfaitement réussit de sa part (il fit d’ailleurs un clin d’œil fier à la jeune fille qui se trouvait là, histoire de la remercier d’avoir été le témoin de ce moment d’éclat), il parvint finalement à rattraper sa grand-mère, qui s’était rapproché de la tombe de sa sœur en opérant un grand détour.
Probablement pour éviter certaines personnes. Après, restait à savoir lesquelles.
Ou, peut-être voulait-elle rendre ses hommages à la défunte en toute intimité ?

« - Vieille taupe. T’es qu’une vieille taupe, va. Pis maintenant que t’es sous terre, t’es encore plus une vieille taupe. Sauf que t’iras plus galoper, hein ? Pour une fois que tu racontais pas que des bêtises en disant que t’allais y passer avant moi… Peuh. Faut vraiment que t’ais toujours raison hein ? Même jusqu’au bout. »

Se dandinant d’un pied sur l’autre, le jeunot finit par défaire le ruban qui retenait ses boucles. Avec le temps, de toute façon, ça n’allait pas tarder à friser dans tous les sens.
M’enfin, c’est pas comme si ils allaient s’attarder non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Peter McKinnon
avatar
Modération RPGSerpentard
Modération RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Cimetière de Godric's Hollow

Message par : Peter McKinnon, Sam 12 Aoû - 13:40


Alors qu'une partie de la petite troupe de sorciers avait commencé à se constituer en une sorte de chaine avançant cahin-caha jusqu'à tombe sans pierre tombale et aux trois derniers McKinnon, une agitation toute particulière avait lieu. Une sorcière, assez âgée, s'était élancée bien au-delà du troupeau d'éplorés, bien au-delà du trou mortuaire d'ailleurs, et s'était retrouvée face aux McKinnon de l'autre coté du cadavre de la grand-mère de Peter. Lequel, particulièrement étonné de ce spectacle, ouvrit la bouche avant de la refermer mollement. La défunte n'aurait pas du tout apprécié ce genre de spectacle, elle qui était à cheval sur les bonnes manières et toutes ces histoires que l'ancien préfet avait fini par intérioriser malgré tout ...

- Vieille taupe. T’es qu’une vieille taupe, va. Pis maintenant que t’es sous terre, t’es encore plus une vieille taupe. Sauf que t’iras plus galoper, hein ? Pour une fois que tu racontais pas que des bêtises en disant que t’allais y passer avant moi… Peuh. Faut vraiment que t’ais toujours raison hein ? Même jusqu’au bout.

L'ancien élève de Serpentard se pinça la lèvre inférieure, tout en fixant la dame qu'il n'avait jamais vue. Il n'avait même pas remarqué le dérapage du jeune homme qui l'accompagnait, ni le clin d'œil à destination de sa sœur que celui-ci avait laissé trainer. Peter ne put s'empêcher de marmonner :

- Mais qu'est-ce que c'est que ce cirque ... ?

Apparemment ce spectacle aussi particulier qu'improvisé n'avait échappé à personne. Pas même au grand-père de Peter qui se pencha alors légèrement vers lui pour lui souffler un petit « Voici la sœur de ta grand-mère ». Honorable vieux sorcier au caractère inébranlable, Cornelius McKinnon avait fait ses études à Poufsouffle avant de servir de punching ball à la grand-mère de Peter pendant le reste de ses jours. Comme ses ancêtres McKinnon, qui vivaient dans la peur de la lumière depuis la fin des années 1970 et le décès et la torture de la plupart d'entre-eux, il était d'un naturel extrêmement discret. A l'évidence, ce n'était pas lui qui allait se déplacer pour demander à la dame de faire preuve d'un peu de distinction. Quant à Camilia, personne ne savait qu'elle existait, sa grand-mère ayant tout fait pour cacher qu'il y avait une cracmolle dans la famille.

Dans un soupir, Peter se dévoua alors, passant un coup de main sur sa cape, pour en faire tomber quelques gouttes d'eau restées là suite à son imperméabilisation, il se mit en route vers l'autre coté de la tombe. Mais, assez vite, son attention se déplaça de sa grande-tante vers le jeune homme qui l'accompagnait et qui avait la grande particularité d'être un ancien camarade de dortoir à Peter ... Que faisait-il là ? Question qui se réglerait bien assez vite. Peter était arrivé auprès de la sorcière âgée.

- Bonjour, ma chère grande-tante euh ...

*Pfffff, tu n'as même pas idée de comment elle s'appelle ...*

- Chère grande-tante, est-ce que je peux vous inviter à nous rejoindre ? Ainsi qu'Asclépius ?

Peter avait ajouté une allusion à son ancien camarade des verts en ne sachant pas trop qui ils étaient l'un pour l'autre, mais ils se connaissaient de toute évidence, peut-être même étaient-ils venus ensemble, du coup c'était autant de les convier tous deux. D'autant que, mine de rien, le gérant de l'Occamy n'était pas mécontent de voir quelqu'un qu'il appréciait parmi tous ces inconnus. Car c'était vrai qu'il appréciait le sorcier au sang bleu, même s'il ne savait pas trop ce qu'il était devenu depuis sa sortie de Poudlard. Cela faisait bizarre de le voir là. Même si cela collait parfaitement au genre de la grand-mère de Peter de fréquenter des gens de "la haute", Il ne s'était pas attendu à ce qu'Asclépius Underlinden connaisse sa famille ... encore moins qu'il en fasse partie !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Cimetière de Godric's Hollow

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 12 sur 13

 Cimetière de Godric's Hollow

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.