AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 1 sur 19
Parc de Godric's Hollow
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Parc de Godric's Hollow

Message par : Sara Shake, Dim 31 Oct 2010 - 11:42



-------- Description

Le Parc de Godric's Hollow se situe non loin du célèbre Sanglier Rieur. Il contient diverses aires de jeux pour les enfants et une promenade pour les férus de marche à pieds. Le long des chemins, plusieurs bancs ont été placés afin de permettre aux promeneurs de se reposer, à l'ombre d'un arbre ou face au soleil. Les étendues d'herbe sont entretenues, si bien qu'aucun parasite ne vient troubler l'agréable paysage qui s'offre aux yeux. Un petit étang protégé y a été aménagé, passable grâce à un petit pont en pierre.
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Sara Shake, Dim 31 Oct 2010 - 19:12


[ PV Ismaël ]

{ Inauguration de ce nouveau sujet ! }

~ Quelques jours avant Noël ~

Un épais tapis blanc recouvrait Godric's Hollow. L'hiver s'était installé avant l'heure mais cela n'était pas pour déplaire les habitants. Le paysage était vraiment agréable à regarder et la neige n'était pas leur ennemie. Les grands comme les petits y jouaient dedans, faisant des bonshommes devant leur maison ou une bataille de boules dans leur jardin. D'habitude paisible, il résonnait dans le grand village des cris de joie, des cris d'enfants. Pour la nouvelle résidente de Godric's Hollow, c'était bon de vivre dans un endroit vivant et pur. Surtout que le jour même, elle recevait ses jumeaux pour les vacances d'hiver. Les deux petits bouts allaient être heureux de venir en ces lieux.

D'ailleurs, il était l'heure pour la jeune maman de transplaner à la gare de la ville la plus proche. Elle sortit de chez elle, et étant dans un quartier plus sorcier que moldu - ces derniers étaient en très grande minorité - elle disparut et ne reparut que quelques secondes plus tard dans une toilette de la gare, repérée le jour d'avant. Très naturellement, Sara sortit de la cabine et se lava les mains, faignant d'avoir fait ses besoins. Ensuite, elle sortit et se rendit sur le quai où devait arriver le train en provenance de Londres. Une dizaine de minutes à attendre. La jeune femme s'assit sur un banc et croisa les jambes, impatiente de revoir son père et ses enfants.

Quelques minutes plus tard, le sifflement des gardiens de quai se fit entendre. Les gens sur le quai reculèrent de quelques pas et regardèrent le train entrer en gare. La jeune femme se leva et essaya de repérer ses invités parmi la foule qui sortait des wagons. Enfin, ce fut le cri « Maman ! » qui attira son regard. Deux petits enfants, âgés d'un peu plus d'un an, couraient maladroitement dans sa direction, leurs mains dans celles d'un homme âgé d'une cinquantaine d'années. Un grand sourire s'étira sur les lèvres de Sara et ses yeux se mouillèrent vite à la vue de son père et de ses jumeaux. Elle s'accroupit et ouvrit les bras, dans lesquels les deux petits se jetèrent.

Après avoir échangé des bisous et des câlins, la jeune maman se leva, tenant ses deux enfants par la main et fit face à son père. Celui-ci prit sa fille dans ses bras et l'embrassa chaleureusement. Les retrouvailles terminées, la petite famille sortit de la gare et se dirigèrent vers une rue peu fréquentée. La sorcière prit les jumeaux dans ses bras et son père lui prit la main. Transplanage effectué, ils se retrouvèrent tous à quelques pas du manoir de la jeune femme. Un sifflement d'admiration fut émis par le père, qui n'avait jamais vu d'aussi grande demeure. Avec un sourire, la maîtresse de maison les emmena à l'intérieur, loin de la bise glaciale du vent et la neige qui refroidissaient leurs pieds.

Deux jours passèrent. Les jumeaux étaient contents de vivre dans une nouvelle maison et en plus, comme elle était grande, ils avaient de la place pour circuler. Leur nouvelle chambre leur plaisait et c'était là qu'ils passaient la plupart de leur temps, caché parmi leurs jouets. Lily les surveillait étroitement, pendant que le père et la fille étaient au salon et discutaient joyeusement. Quand Sara devait partir pour travailler à Ollivander's ou à la banque, Ben restait volontiers avec ses petits-enfants et aidait les elfes de maison à entretenir la maison.

Les vacances étaient proches. La jeune maman avait pris un jour de congé avant l'heure pour passer du temps avec ses enfants, et avec un vieil ami de la famille. Enfin, vieux n'était pas adapté à son âge, mais plutôt aux années qui le liait à eux. Et étant presque voisins, ils pouvaient tous se revoir souvent, comme avant. Ou presque... car Ismaël n'était pas qu'un simple ami. C'était comme s'il faisait partie de la famille... Ce fut pourquoi Sara dit aux jumeaux qu'aujourd'hui, ils allaient rencontrer leur tonton Ismaël. Heureux de rencontrer une nouvelle personne, les petits étaient impatients de sortir.

Tonton devant venir les chercher au manoir, la jeune femme et les jumeaux, tous emmitouflés dans leur manteau et écharpe, attendaient dans le hall...
Revenir en haut Aller en bas
Ismaël Lievitch
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Animagus : Beauceron noir
Occlumens
Legilimens
Chercheur (DCFM)


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Ismaël Lievitch, Ven 5 Nov 2010 - 21:01


C'était dans la semaine qui précédait la naissance du Christ pour les chrétiens, et pour Ismaël, c'était une semaine qui s'annonçait des plus magnifiques de sa vie.. Il avait trouvé un amour, il avait retrouvé ses amis, il allait rencontrer son neveu et sa nièce ? Non, pas exactement, il n'avait aucun liens de parenté avec les jumeaux de Sara et Chris, mais.. Ils avaient vécu tellement de choses, le couple et Ismaël, que le jeune Lievitch les considérait comme de sa famille, et leurs enfants étaient ses neveux.. Il n'avait qu'un frère, et maître, mais depuis, celui-ci s'était retiré il ne savait où avec sa femme, la belle Isa, et depuis, plus de nouvelles.. Mais au diable ces troubles, car pour l'heure, Ism' allait enfin rencontrer ceux qu'ils considérait, déjà et sans les avoir vu, comme ses neveux.. C'était par une belle journée, où Godric était couvert de neige, qu'il reçu un message comme quoi Sara venait d'acheter un manoir pas loin du sien, et qu'elle souhaitait le voir, et lui montrer ses deux jumeaux.. Arya, sa douce et belle, était partie.. Ismaël se doutait de sa compagnie, mais il ne souhaitait pas en parler, car cela reviendrait à parler de sa propre allégeance, et leur relation était trop jeune, et trop précieuse aux yeux du jeune homme qu'il n'avait pas envie de la voir s'effriter pour des retranchement de positions..

Il avait donc reçu un hibou, et ce, lui demandant de venir les chercher, Sara et ses enfants, à leur manoir, Dangerous Rose Garden, pour une ballade au Parc.. Ismaël avait donc pris une douche, et c'était empressé d'aller dans un magasin, pour offrir aux enfants un cadeau.. C'est ce qu'un tonton ferrait non ? Il alla dans une boutique de jouets magiques, et trouva à son goût un balai miniature où pouvait monter un enfant, et un faux dragon qui crachait un feu des sept couleurs de l'arc-en-ciel, selon l'émotion de son utilisateur, mais d'un feu qui ne brûlait pas. Content de ses achats, il rentra chez lui, et demanda à Fifre, son sous-fifre, de garder la maison, et d'alimenter le feu pour Arya lorsqu'elle revenait.. Il laissa un mot, où il disait être partit dans une ballade dans le Parc, avec son amie Sara, et ses neveux.. Il alla se chercher dans sa penderie un manteau de fourrure, qui allait avec son jean noir.. Pourquoi ? Il allait voir des enfants en bas-âge, et il devait montrer un certain exemple, même si lui n'avait pas outre mesure conscience du froid.. Ainsi préparé, il sortit de son manoir, baguette en poche, et les cadeaux pour les enfants sous les bras, emballés.. Ism' marcha jusqu'au manoir de Sara, qui était en fait très proche..

Son coeur battit la chamane, lorsqu'il arriva devant les grilles du manoir.. C'était nouveau pour lui, cette sensation.. C'était une angoisse, un doute. Allait-il plaire aux enfants ? Le trouveraient-ils digne de confiance ? Puis il chassa ses doutes, ils n'étaient encore que petits, et puis, même s'il ne leur plaisaient pas, lui, sans les connaître, les aimait comme ses propres neveux.. Après tout, les liens forgés avec Sara et Chris étaient tels que leurs enfants étaient de sa famille, et que quoiqu'il arrive, il serait là.. Il souffla, un nuage de buée s'échappa de ses lèvres, puis ouvrit les grilles par un léger geste de baguette.. Il rentra dans la propriété, et regarda devant la porte.. Ism' pensa soudainement qu'l devrait s'acheter, si possible, un attelage pour se déplacer.. Simple idée, ou une pensée qui aboutirait ? Le jeune homme s'avança vers les trois membre de sa "famille".. Tous emmistouflés dans leur manteau et écharpe.. Ism' pensa qu'il avait oublié la sienne, bien qu'il ne sentit pas la différence. Arrivé près d'eux, son visage s'illumina d'un sourire chaleureux, et non feint:


- Sara, ton hibou m'a fait énormément plaisir ! Me voici, avec quelques cadeaux pour les petits.. Il lui fit la bise, puis porta sa totale attention sur les enfants.. Ils devaient avoir plus d'un an, mais pas deux, et il remarqua que sa nièce avait plus les traits de Sara que de Chris, et que c'était l'inverse pour le garçon.... A cet âge, ils ne savaient pas encore parler, et Ismaël se mit à leur hauteur, pour leur offrir un grand sourire familial.. Deux jumeaux, avec le nez et les lèvres de leur père, et les yeux et la forme du visage de leur mère.. bref, des bambins charmants, qui s'annonçaient d'être de très bons sorciers plus tard, vu leurs parents.. Il leur tendit les bras, leur offrant un câlin qu'un oncle ferrait à ses neveux.. Puis après un sourire, il tendit un cadeau à chacun.. Le garçon reçu le balai dans son paquet, et la fille, le dragon miniature contrefait.. Puis il leur dit d'une voix gorgée d'émotion, de plaisir d'enfin les rencontrer, et d'émerveillement:

- Alors, mes enfants, comment vous appelez vous ?

Il attendant avec impatience leur réponse, pour associer à leur deux visages leur voix, et aux deux enfants un nom, une identité.. Pour ne rien gâcher, les deux enfants semblaient..Parfaits. Ils s'annonçaient bien portants, beaux, et déjà, une lueur malicieuse brillait dans leur regard.. Ils allait en faire voir de toutes les couleurs à Sara et son compagnon plus tard.. Au fond de lui, il espérait que ses cadeaux, et sa présence leur plairaient.. De plus, une promenade dans la neige, et dans le charmant village qu'était Godric's Hollow allait aussi les ravir.. Il releva la tête vers Sara, et lui demanda:

- Vous avez emmenagé depuis longtemps ? Tout c'est bien passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Sara Shake, Jeu 23 Déc 2010 - 12:39


Les jumeaux et leur mère attendait leur oncle depuis cinq bonnes minutes maintenant. L'impatience des petits de sortir et de rencontrer une nouvelle personne, pas n'importe laquelle en plus, était palpable. La jeune femme aux cheveux blonds leur lançait des sourires, ses deux mains glissées dans les leurs. Elle aussi était impatiente de revoir son ami. Ils étaient restée trop longtemps éloignés. Et maintenant qu'ils habitaient à quelques pas l'un de chez l'autre, il était facile pour eux de se retrouver souvent. Enfin, en tant que sorciers, il ne leur était pas difficile de transplaner pour se rendre d'un bout à l'autre du pays, pour autant qu'ils connaissent l'endroit...

Perdue dans ses pensées, Sara ne vit arriver son ami que lorsque le bruit des grilles s'ouvrant atteignit ses oreilles. Elle le vit alors s'avancer vers eux, sa respiration rapide, par la buée s'échappant de sa bouche, trahissant un moment son appréhension. Se demandait-il si les enfants l'aimeraient ? En tout cas, les deux parents l'aimaient donc les jumeaux devaient l'aimer eux aussi autant. Puis, qui pouvait ne pas aimer Ismaël Lievitch ? Ce dernier termina sa montée vers sa famille ; son visage s'illumina et afficha un grand sourire chaleureux. Il fit la bise à Sara.

« Sara, ton hibou m'a fait énormément plaisir ! Me voici, avec quelques cadeaux pour les petits.. »

Il se pencha alors vers les jumeaux, qu'il n'avait plus vu depuis qu'ils n'étaient encore que des bébés. Ils avaient bien changé depuis. Le jeune homme les observa un instant, les yeux pétillants, le sourire aux lèvres puis leur fit un gros câlin, tel un papa ours ! Il leur tendit un paquet à chacun, les aida à les déballer. La mère découvrit alors les jouets que leur tonton leur offrait pour les fêtes de fin d'année. Le jeune garçon reçut un balais modèle miniature et la petite fille eut droit à un dragon femelle miniature. Un moment, Sara se demanda s'il était bien prudent de donner de tels jouets à de si jeunes enfants mais en fin de comptes, ils ne semblaient pas dangereux ; le balais ne volait pas réellement ou pas très haut, le dragon ne crachait pas de feu. Satisfaite, elle regarda l'échange entre Ismaël et les deux enfants.

« Alors, mes enfants, comment vous appelez vous ? »

A leur âge, ils ne savaient pas encore bien parler. La jeune mère répondit alors à leur place :

« Aaron et Célya Bennet-Shake... »

Radieux, Ismaël releva la tête vers son amie et lui demanda si l'emménagement du manoir s'était bien passé. La jeune femme hocha la tête et proposa d'aller marcher, et qu'ils discuteraient en chemin, pendant la balade. Ainsi donc, le jeune homme prit Célya par la main tandis que sa mère prit son frère avec elle. La petite troupe dépassa les grilles qui se refermèrent sur eux et marcha en direction du Parc de Godric's Hollow.

« Tout s'est bien passé ! Chris est un peu réticent à venir ici, même si c'est plus calme, mais il n'a pas de bile à se faire ! On garde nos maison à Londres, c'est plus pratique pour le boulot, et notre appartement à Poudlard aussi. Ici, ce sera notre sanctuaire, où nous pourrons passez des moments au calme, en famille. Les jumeaux repartent avec leur grand-père à la fin des vacances, malheureusement. Mais ils reviendront bientôt. Tu comprends pourquoi je ne les garde pas ici tout le temps... »

Elle lui jeta un oeil qui voulait tout dire. Eh oui, leur vie était dangereuse mais exaltante, et les jumeaux étaient trop jeunes pour rester constamment avec leurs parents. Ces derniers ne les oubliaient pas pour autant ! Ben venait avec les enfants pendant les longs week-end, les vacances et le couple se rendait également là-bas quand ils le voulaient. C'était triste mais ils ne pouvaient pas arrêter ces activités...

« Enfin ! Et toi, mon cher Ismaël, raconte-moi depuis l'autre soir. Ça va avec Arya ? Tu sembles bien heureux avec elle. »

La jeune femme sourit et lui jeta un regard espiègle. La petite troupe avait atteint le Parc, qui n'était qu'à cinq minutes de route de chez la professeure de botanique.
Revenir en haut Aller en bas
Ismaël Lievitch
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Animagus : Beauceron noir
Occlumens
Legilimens
Chercheur (DCFM)


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Ismaël Lievitch, Jeu 23 Déc 2010 - 20:23


Il était vrai qu’Ismaël avait trop attendu des deux bambins, lui qui croyait que dès le plus jeune âge on savait parler… A vrai dire il n’y connaissait rien du tout aux gosses, et pour cause, il avait toujours frayé avec des adultes, ou des gens plus vieux que lui ! Bref, après que les enfants eu apprécié leur cadeau respectif, Sara les lui présenta. Aaron et Célya… De beaux prénoms pour de charmants enfants. A vrai dire, Ismaël sentit son cœur faire des petits bonds lorsqu’il regardait le visage des enfants. Ils n’étaient pas de sa famille, mais c’était tout comme. Il avait partagé avec leurs parents tellement de choses ensemble… Puis Sara lui proposa d’y aller, et ils se mirent donc tout les quatre en route vers le Parc enneigé de Godric’s Hollow..

« Tout s'est bien passé ! Chris est un peu réticent à venir ici, même si c'est plus calme, mais il n'a pas de bile à se faire ! On garde nos maison à Londres, c'est plus pratique pour le boulot, et notre appartement à Poudlard aussi. Ici, ce sera notre sanctuaire, où nous pourrons passez des moments au calme, en famille. Les jumeaux repartent avec leur grand-père à la fin des vacances, malheureusement. Mais ils reviendront bientôt. Tu comprends pourquoi je ne les garde pas ici tout le temps... »

Elle lui jeta un regard qui signifiait beaucoup. En effet, le belle Sara et Ismaël partageait tout les deux un passe-temps des plus ténébreux, et la sécurité n’était pas vraiment la chose qui allait le mieux avec ce job. Enfin cette vocation. En allant jusqu’au Parc, il tint la main à Célya, qui semblait heureuse de sortir avec son frère et sa mère dehors. Elle ne réchignait pas à montrer à Ismaël le paysage, et celui-ci avait un sourire heureux aux lèvres.. A tel point qu’il passa quelques minutes où il expliqua à Célya que la neige pouvait être manger en levant la tête et ouvrant la bouche. Lorsqu’il se rappela enfin qu’il devait tout de même répondre à son amie, il la regarda avec un regard d’excuse, puis lui dit d’une voix chaleureuse :

- Oui c’est une raison plus qu’honorable.. Ils sont tellement mignons, innocents.. Son regard se perdit dans le lointain. Comme nous autrefois. Mais tes enfants, s’ils sont aussi avec leur grand-père, ont une vie équilibrée. C’est bien.

Ils arrivèrent dans le Parc, et Ismaël ouvrit les grilles. A ce moment, les deux enfants lâchèrent les mains adultes et partirent en courant dans la neige. Après quelques chutes et des glissades non prévues, ils en vinrent à une bataille de boules de neiges. Ah l’innocence des enfants. Ismaël dégagea de la neige d’un banc, le chauffa pour qu’il ne soit pas mouiller, et invita Sara à s’y installer. Puis il regarda les enfants jouer. Il avait un sourire béat, un sourire d’abruti fini en gros.. Puis Sara parla :

« Enfin ! Et toi, mon cher Ismaël, raconte-moi depuis l'autre soir. Ça va avec Arya ? Tu sembles bien heureux avec elle. »

- A vrai dire, je n’y crois toujours pas… La roue de la fortune a tourné dirais-on.. Le souvenir de Ninyara, bien que présent, n’est plus un poids qui me compresse le cœur… Il lui offrit un sourire gêné. J’avoue qu’être de nouveau en couple après ces années me fait bizarre.. Surtout que je ne sais pas encore si j’y perds ou si j’y gagne..

C’était plus une petite pique envers son amie qu’une réelle constatation, il aimait Arya, et ça il en était sûr. Bien sûr, ses relations d’une nuit lui manqueraient, mais il n’y perdait rien. Il gagnait de la stabilité, et une âme sœur. Il vit le souffle de Sara se transformer en buée, lui offrit un sourire amusé. Tout le monde n’avait pas sa propre résistance au froid.. Il jeta un coup d’œil aux gosses pour voir s’ils ne faisaient pas de bêtises, et leur dit d’une voix amusée :

- Attention ! N’enlevez pas vos gants ! Vous allez avoir froids aux mains !

Il dit ça car Aaron commençait à vouloir saisir la neige par terre à pleine mains. Ils étaient mignons, et Ismaël ne put retenir un mot à l’attention de sa belle amie, dangereuse et précieuse Sara.. sa voix était un murmure, et Sara, qui avait bien connu Ismaël, savait quel exploit cela représentait pour lui de dire cela, dans son état normal.

-Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Angel B. Rosebury
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage
Animagus : Puma


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Angel B. Rosebury, Dim 16 Jan 2011 - 19:13


{Hrpg: Autorisation de Sara, pour poster simultanément.}

    PV: Loulou <3 Ernie MacMillan


Aujourd'hui, c'était une journée un peu spécial pour notre chére Angel. Elle devait annoncer à une personne une nouvelle assez importante et qui changeait la vie à coup sûr. De ce fait, la jeune femme avait très mal dormi, elle avait imaginé la scène sous toutes les coutures. Enfin pour l'instant, l'ex-Gryffondor un peu anxieuse était en train de se préparer. Elle s'habille d'une robe grise cintrée. Ses longues boucles d'or tombaient en cascade sur ses épaules. Et un léger trait noir faisait ressortir ses yeux bleus océans. L'heure avançait à pas de géant et plus les minutes défilaient plus la jeune femme s'inquiétait de la tournure que pouvait prendre les événements. Elle n'avait même pas faim, son estomac était beaucoup trop noué pour avaler un morceau du petit-déjeuné que Laya avait préparé. Emilie encore en pyjama, devant la télévision buvait son biberon de chocolat. En l'allant l'embrasser sur le front, la blondinette remarqua qu'Artémis, le fléreur de la miss était couchée au pied du fauteuil qu'elle occupait. Il était à présent l'heure de partir pour Angel, mais pas sans Lazuria. La jeune femme se tourna vers les escaliers qui étaient sombres en l'absence de lumière.

- Lazuria!

A peine quelques minutes plus tard, deux yeux jaunes apparurent. Lazuria était une panthère noire, ce spectacle aurait pût être très inquiétant pour une personne qui ignorait son existence. * Tiens ce serait amusant de faire cette blague à Jude * Un sourire espiègle sur les lèvres, Angel retourna dans la cuisine où se trouvait actuellement l'elfe de maison.

- Laya! Comme je t'avais déjà prévenu, je pars rejoindre Ernie ... Tu sais pourquoi.

- Oui Madame. Laya souhaite bonne chance à Madame. Et si Madame Angel a besoin, elle peut appeler Laya.

- Merci, mais je préfére que tu restes ici pour veiller sur Emilie.

L'elfe hocha la tête en signe d'approbation.

- Est ce que Madame sait lorsqu'elle sera de retour?

- Non Laya, je ne sais pas du tout, cela dépend de comment ça va se dérouler.

Sur ces derniers mots, Angel attrapa sa cape bleue foncé qu'elle adorait et la lança sur ses épaules. Elle finit par enfiler ses bottes. A présent, voilà la blondinette dans les rues du célèbre village de sorciers. Elle se dirigeait vers le parc, lieu convenu entre Angel et son ex-petit ami, Ernie MacMillan. Cela faisait un peu moins de deux ans qu'ils n'étaient plus ensemble. C'était Ernie qui avait voulu rompre. Angel n'avait pas vraiment compris pourquoi et ne comprenait toujours pas d'ailleurs. Cela avait été si soudain que s'en était incompréhensible. Tout allait très bien en d'eux pourtant. Du jour au lendemain, il avait annoncé à Angel, que c'était fini. Après, elle ne l'avait plus revu. Cette rupture l'avait totalement détruite. Elle l'aimait tellement, elle en était folle amoureuse. Et lui ... il lui avait brisé le coeur. La jeune femme avait eu énormément de mal à l'oublier, enfin elle n'avait pas vraiment réussie... Encore aujourd'hui, quand elle y pensait trop, cette balafre au coeur se rouvrait pour la faire atrocement souffrir.

Enfin bref, continuons notre histoire, avant qu'elle ne retrouve Ernie au parc, sinon vous n'allez absolument rien comprendre. Quelques mois après la rupture, Angel dû partir un an en France pour des raisons familiales. Deux mois après être revenu de cette petite escapade pas des plus réjouïssantes, elle croisa Ernie dans un bar moldus de Londres. Le voir, cela avait réveillé de vieux sentiments enfouit très profond dans un coin de son coeur, mais pas assez profond apparemment ... Oui, elle l'aimait encore, elle n'arrivait pas l'oublier, c'était trop lui demander. Ils avaient parlé une bonne pertie de la soirée, de tout et de rien. Enfin surtout de rien, en faite. Angel avait essayé de savoir pourquoi il avait rompu. Mais rien à faire, il ne pouvait pas lâcher le morceau. Ayant bu quelques verres de trop, sans doute comme son interlocuteur. Ils finirent la nuit chez Angel ...

Le parc était tout proche maintenant. Angel pouvait sentir son coeur battre à une vitesse incroyable dans sa poitrine. Si elle ne faisait pas une crise cardiaque, cela serait un miracle. Lorsqu'elle était Auror, elle avait rarement eu peur. Mais là ... la blondinette était terrifiée. Le jeune femme s'arrêta nette, elle venait de l'apercevoir, comme à chaque fois, son coeur se déchira. Elle prit son inspiration et alla tant bien que mal le rejoindre, Lazuria sur les talons.


- Euh! ... Salut Ernie ...

Lazuria montra les dents, elle n'aimait pas beaucoup les étrangers. Elle était prête à bondir sur Ernie, s'il faisait le moindre petit mouvement.

- Lazuria! Ça suffit! Tonna Angel. Elle reprit un ton plus calme, avant de s'adresser à Ernie. Excuse-la, elle est un peu hostile envers les inconnus, mais sinon elle est très gentille.

Elle l'entraina vers le banc le plus proche, afin de s'asseoir. Elle tentait de se concentrer sur sa respiration, pour essayer de moins stresser. Elle ne voulait pas lui montrer qu'elle était anxieuse. Mais c'était très difficile à cacher. Il l'avait très probablement s'en rendre compte, il n'en était pas possible autrement. C'est d'une voix tremblante et mal assurée qu'elle se jeta à l'eau.


- Bon Ernie. Si je t'ai fait venir, c'est pour te parler de quelque chose de très important. J'aurais très bien pût me débrouiller toute seule, mais j'estime que tu dois savoir. Je ... je ne sais pas comment te le dire ... parce que je ne sais pas quelle va être ta réaction ...
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Sara Shake, Ven 21 Jan 2011 - 13:58


Tandis que la jeune maman racontait son emménagement à Godric's Hollow, la petite troupe arrivait en vue des grilles du Parc du charmant village. La neige s'était remise à tomber. De fins flocons tourbillonnaient au-dessus de leurs têtes et se posaient nonchalamment sur leurs vêtements mais ils fondaient immédiatement au contact de leur chaleur. Alors qu'elle terminait son explication par la vie des jumeaux chez leur grand-père, Sara observait le paysage enneigé. Il n'y avait pas le moindre bruit, comme si les habitants dormaient tous, imitant les ours et autres animaux pendant leur période d'hibernation. Avec un sourire, la jeune femme tourna la tête vers Ismaël, mettant un dernier mot à sa phrase, l'invitant à répondre silencieusement à sa question cachée.

« Oui c’est une raison plus qu’honorable... Ils sont tellement mignons, innocents... Comme nous autrefois. Mais tes enfants, s’ils sont aussi avec leur grand-père, ont une vie équilibrée. C’est bien. »

La jeune femme hocha la tête et lui lança un regard complice. L'innocence, pour eux, était déjà bien lointaine. Sara tourna la tête vers ses enfants et sourit. C'était vrai : ils étaient encore jeunes, purs et naïfs. Comment les laisser vivre près de leurs parents alors que leur entourage n'était pas forcément sain ? Cependant, malgré ces activités douteuses, les personnes qu'ils côtoyaient étaient dignes de confiance. Enfin, malgré cela, les jeunes parents avaient décidé de les laisser grandir loin de tout cela et de les laisser vivre une vie, comme disait leur tonton, équilibrée.

Arrivés devant les grilles du Parc, Ismaël ouvrit celles-ci et la petite troupe continua sa route. Les deux enfants avaient déjà pris la poudre d'Escampette pour jouer dans l'étendue immaculée et encore intacte. Après avoir dégagé un banc, l'oncle s'installa en compagnie de la mère et, un regard bienveillant posé sur les jumeaux, il répondit à la question posée sur son histoire avec la jeune Arya Wolf.

« A vrai dire, je n’y crois toujours pas… La roue de la fortune a tourné dirait-on.. Le souvenir de Ninyara, bien que présent, n’est plus un poids qui me compresse le cœur… J’avoue qu’être de nouveau en couple après ces années me fait bizarre.. Surtout que je ne sais pas encore si j’y perds ou si j’y gagne... »

La jeune femme lui sourit, hochant la tête. Elle n'avait pas connu la Ninyara dont parlait Ismaël mais il lui en avait déjà parlé de nombreuses fois. Son absence lui avait en effet pesé sur le coeur et son amie avait tenté de soulager sa peine, le consolant. Elle pensa alors que c'était peut-être pour oublier la jeune femme qu'il était devenu un « coureur de jupons ». Quoiqu'il aimait ça, auparavant. Un vague sourire éclaira son visage alors que se remémora une soirée dans un endroit sombre, alors qu'elle était encore au début de sa grossesse. Mais elle chassa ce souvenir et regarda Ismaël avec une tendresse fraternelle.

« Attention ! N’enlevez pas vos gants ! Vous allez avoir froids aux mains ! »

La jeune maman sursauta, ne s'attendant pas à ce que son ami crie ainsi. Mais il avait bien vu, Aaron avait enlevé ses gants pour mieux prendre la neige dans ses mains. C'était la première fois que le jumeaux jouaient dedans, l'an passé, ils étaient beaucoup trop petits. D'abord, ils ne marchaient pas.

« Merci » murmura Ismaël.

Sara se tourna vers lui.

« De rien » répondit-elle sur le même ton. « Merci à toi aussi »

Alors, un geste s'apposa à elle, tout naturellement. Elle l'enlaça et le serra contre elle un moment. Ismaël était quelqu'un comme en rencontre rarement. Une personne généreuse, amusante, attachante, gentille et toujours là. Un frère. Sara se détacha un peu et lui donna un bisou sur la joue. Elle lui sourit et se tourna vers ses enfants. Les mots étaient inutiles.

« Et si on continuait à marcher ? »

Elle avait envie de se dégourdir les jambes et les jumeaux s'éloignaient un peu trop. Alors, les deux amis se levèrent et continuèrent à arpenter le Parc. Célya rejoignit son tonton ; elle ne le connaissait que depuis quelques minutes et la voilà qui l'aimait déjà fort ! Elle lui tendit la main pour qu'il prenne. Son frère, plus téméraire, continuait à jouer dans la neige, ses cris de joie résonnant dans le Parc.

« On devrait se voir plus souvent, Ismaël... »

C'était bon de passer un peu de temps avec lui, et puis les jumeaux seraient sûrement heureux de le revoir !
Revenir en haut Aller en bas
Ismaël Lievitch
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Animagus : Beauceron noir
Occlumens
Legilimens
Chercheur (DCFM)


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Ismaël Lievitch, Sam 29 Jan 2011 - 1:49


Le Parc de Godric Hollow, drapé d'une neige blanche et sans trace de pas.. La nature réduite à un état d'hibernation, recouverte d'un linceul éclatant.. Seuls quatre taches de couleurs juraient dans cette vision d'une blancheur extrême. Les deux marmots, Sara, et Ismaël. Qui aurait crû que deux méchants pas beaux cagoulés se retrouveraient pour discuter de tout et de rien en accompagnant des enfants pour une de leur première balade dans le parc enneigé ? Pas moi à vrai dire, dingue comment la vie peut être hasardeuse.. Ism' tenta de se remémorer la dernière fois qu'il avait fait simplement une balade, sans qu'il n'y est rien à coté.. Jamais. Il avait toujours un but lorsqu'il allait quelque part, et le fait de n'avoir rien à faire, si ce n'est discuter, parler de tout et de rien avec Sara, cela lui semblait bizarre.. Bizarre, mais pas désagréable.

Qui aurait bien connu notre jeune homme aurait limite fait une magnifique et mortelle crise cardiaque en l'entendant, lui, monsieur-je-sais-tout, celui qui veut toujours avoir raison (souvent avec raison justement... Non ? Ok), s'excuser. En y pensant bien, jamais on aurait crû qu'on aurait pu appeler le jeune homme tonton. Le fait qu'il était proche de Chris et de Sara, à plusieurs degrés différents, y étaient pour beaucoup. Mais outre ces relations assez.. secrètes (ou pas...) c'était qu'ils se connaissaient tout les trois très bien, et le fait d'avoir été tout les trois à Ollivander's, les pauses cafés, les déjeuner où ils se racontaient tout et rien... heureux, tout simplement. Mais arrêtons là les souvenirs mélancoliques, sinon, on a pas fini..

Lorsque Sara répondit d'une voix douce à son remerciement, Ism' crû qu'elle n'avait pas compris exactement ce dont il parlait.. Mais lorsqu'il vit les yeux pétillants d'amitié de la belle rose, il sut qu'elle avait compris. Sara.. Plus qu'une amie, une soeur. De combat, de coeur.. Ils partageaient tellement de choses. Et maintenant, Sara partageait avec lui le fruit de son union avec Chris, une des choses qui lui tiennent plus au coeur. Le fait de le présenter comme tonton auprès des enfants lui faisait du chaud au coeur. Même un cagoulé pour avoir des sentiments.. La preuve était ces deux bambins, nés d'une passion et d'un amour sincère. Il sortit de ses pensées lorsqu'elle l'enlaça. A ce moment, l'odeur de Sara lui rappela ce qu'il avait vécu ensemble.. Mais plus avec passion, avec tendresse.. Il partagea l'étreinte, puis lui offrit un sourire faussement coquin lorsqu'elle lui fit un baiser sur la joue..

Lorsqu'elle proposa de marcher un peu, Ism' accepta. La raison la plus évidente, c'était que les deux zigotos commençaient à s'éloigner, et la jeune maman n'avait certainement pas envie de passer à Saint-Mangouste avant la fin de la journée.. Bien que les connaissances magiques de celle-ci étaient suffisante pour éviter un passage là bas.Alors qu'ils se baladaient dans le Parc, la petite fille, Célya vint prendre la main de "Tonton Ismaël". Celui-ci la prit avec un plaisir non feint, et c'est ainsi qu'ils continuèrent de marcher, jetant des coups d'oeils fréquents à Aaron, qui semblait trouver la neige plus intéressante que de marcher pour marcher. Téméraire, à son âge.. Il risquait de finir à Gryffondor celui là.


- Tu vois Célya ce qui brilla là bas ? C'est un ruisseau gelé. Il ne faut pas y aller, tu risque de tomber dans l'eau..

Ismaël disait cela car a petite regardait le ruisseau gelé, qui scintillait comme du diamant. Aah les gosses, aussi insouciant tu meurt. La petite main d'enfant dans la grosse papatte d'ismaël lui faisait un effet bizarre, pour la première fois il éprouvait la sensation de vouloir protéger quelque chose qui n'était pas à lui. Un début de gentillesse ? Pouah ! fallait faire avec maintenant.

« On devrait se voir plus souvent, Ismaël... »

- C'est exactement ce que je pensais. Nous nous sommes perdu de vue trop longtemps à mon goût.. Et je sens que bien vite ces deux là vont m'être précieux..

Le sourire qui éclairait la face de notre jeune homme ne laissait aucun doute sur l'importance du rôle de tonton pour Ism'. Il allait être celui qui serait, avec leurs parents, un des adultes en qui on peut avoir confiance, sur qui on peut compter. Chose nouvelle et qu'il ne rejetait pas du tout.. Avec un regard pénétrant, il regarda Sara:

- Ils vont rester toute les vacances ? On pourrait les amener dans les collines voisines, histoire de leur montrer un peu le paysage splendide de Godric..

C'est à ce moment que Célya (non ce n'est pas moi qui est eu cette idée pour embêter Ism') fit comprendre à son nouveau tonton qu'elle en avait marre de marcher à la vitesse des grands, et que le monde serait peut-être moins grand si elle était assis sur les épaules de notre beau jeune homme. Ce qu'après une fausse grimace de dépit Ismaël se pressa d'exaucer le souhait de sa.. nièce. Un cri de joie sortit de la bouche enfantine de Célya, lorsqu'il la porta, puis lorsqu'elle fut en place, elle s'amusa à montrer du doigt tantôt un arbre glacé, tantôt quelques (rares) oiseaux qui passaient par là.. C'était prendre du bon temps sans soucis, c'était une après-midi salvatrice.
Revenir en haut Aller en bas
Désirée Black
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Septième année


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Désirée Black, Jeu 17 Mar 2011 - 17:45


Ps : le dernier poste date du mois de Janvier... Je vais donc me servir du sujet si ce n'est pas possible prévenez moi par MP et je décalerais ^^

Prio Kyle Connor


Cela faisait plusieurs année que la jeune jaune et noir n'avait pas remit les pieds dans ce parc... La dernière fois, elle avait six ans, elle sens souvient comme si s'était hier ! C'était la premier sortie qu'elle faisait en famille, déjà à cette époque il y avait tout pour sa soeur jumelle et rien pour elle... Mais malgré tout, le jour de son anniversaire approchait a grand pas et les souvenirs du passé se bousculaient de plus en plus dans sa petite tête. Persuadé d'avoir tiré un grand trait sur son passé douloureux, elle n'aurait jamais cru qu'elle aurait pu être aussi nostalgique face à ce genre de choses... Elle aurait 17 ans très prochainement et la majorité qui approchait devait la travail légèrement plus qu'elle n'aurais pu l’imaginer, du moins parce que la jeune femme, n'arrivait plus à fermer les yeux la nuit sens revoir sa mère, et sa soeur... C'était devenu pour elle un cauchemar de fermer les yeux, qu'en le soleil disparaissait à l’horizon. Elle se sentait coupable, coupable de ne pas avoir tenté de faire quelques choses l'ors de l'accident qui a touché sa famille. Mais à huit ans qu'est ce que l'on peut demander à un enfant... Elle s'en veut d'avoir trouver le bonheur d'un père, et un vie magnifique alors que malgré tout elle a perdu deux personnes de sa famille. C'est sur un aire nostalgique et plein d'émotion que la jeune femme se dirigea vers le parc de Godric's Hollow. Elle n'avait jamais pausé un jour de congé de sa vie d'adolescente, mais elle avait demandé pour la première fois à will son patron de lui donné sa journée. Sur le coup, il avait été septique, mais étant donné que s'était la première fois, il n'avait pas tiqué très longtemps il avait accepté de fermer le bar pour la journée... Ne sachant pas transplaner, enfin du moins n'ayant pas le permis, la jeune femme avait contacte "luny" l’elfe de maison des Harkness pour lui servir de guide dans les rues entre le chemin de travers et Godric's Hollow. Ce qui lui aurait coûté un peut d'argent et un trajet d'une petite demi-heure dans le magicobus. Ne lui coûta pas un sous et fut aussi rapide que de claqué des doigts pour arriver à destination.

Luny était une jeune elfe de maison qui avait remplacé, l'ancienne elfe de la famille, il y avait deux année de cela. Sharon et Luny s'entendait très bien... Une complicité s'était créer entre elle et Sharon pouvait demande ce qu'elle voulait à la petite elfe. Luny s'était incliner légèrement et avait de nouveau disparue laissant sa maîtresse devant l'entrée du parc... La jeune femme s'était vêtue d'une jean moulant dans les ton bleu, un petit sweet et des bottes dans les pieds par dessus le tout la jeune femme avait rajouté un cape hivernal noir. Le printemps avait peut-être commencé a venir montré le bout de son nez mais le petit vent frais et le ciel gris ne donnait pas spécialement l'envie de se découvrir de trop... Elle entra dans le parc et partie sur l'un des petits sentier de petite caillou blanc. Elle n'était pas venu souvent mais elle se souvenait très bien d'ou elle avait passé, les choses n'avait pas énormément changer depuis la dernière fois. Elle retrouva rapidement les deux arbres qui formait un banc au niveau de leurs pieds... Elle s'y installa quelques minutes avant de se levé de nouveau et de se diriger vers un carrée de sable ou les enfants venait parfois joué... Ce jour là il n'y avait pas grand monde dans le parc, la jeune femme s'accroupi devant le sable et fini par s'allongé de tout son long dans celui-ci. Les bras et les jambes écartés pour formé une étoile... Ses yeux fixait le ciel gris presque blanc. Un temps de neige... Comme il y a dix ans !! Ses pensées se mirent é dérivé et elle entendait presque ses propre rire de joie a cette époque de pouvoir enfin touché le sable et joué comme une petite fille normal, avec son papa qui pour une fois prenait le temps de s'occuper et de jouer avec elle... Combien de temps avait-elle mise a dériver ainsi dans ses pensées avant que la réalisé des choses ne la ramène vraiment... Elle ne le savait pas mais entre ses souvenirs elle entendit, des bruits de pas tout proche. Mais elle n'avait pas envie de bouger restant allongé elle inclina seulement les yeux vers le bas pour voir la personne arriver...

Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Sara Shake, Jeu 9 Juin 2011 - 12:13


Les deux enfants adoraient la neige. C'était la première fois qu'ils la découvraient et ils ne semblaient pas redouter le froid. A leur âge, Sara n'osait pas mettre un pied dedans ! Enfant timide et peureuse, elle pleurait dès qu'il s'agissait de sortir alors que les flocons tombaient du ciel. A ce souvenir, la jeune femme eut un petit rire. Comme c'était loin, tout cela ! A présent, elle était une femme forte, qui n'avait peur de rien. Ou presque. Maintenant, la seule chose qui comptait pour elle était la sécurité de ses enfants. Ces derniers vivaient chez leur grand-père et ne reviendraient vivre chez leurs parents que lorsqu'ils seraient assez grands pour être un minimum autonomes. A ce jour, Aaron et Léa n'avaient que deux ans. Si leur mère devait les protéger de quelconque attaque, les jumeaux ne pouvaient pas se défendre.

La jeune femme regarda ses deux bambins gambader dans l'étendue immaculée qui recouvrait le parc. Quel danger courait-elle, au juste ? Les seuls êtres qui osaient attaquer des gens sans histoires étaient les Mangemorts. Faisant partie de cet ordre sombre, elle ne craignait rien de ce côté. Elle doutait fort que les Aurors ou les hors-la-loi de Phénix calquent leur comportement sur ceux des mages noirs. Ceux-ci étaient certes méchants et vils, mais il y avait une raison à tout cela. Dire qu'ils étaient sans coeur était pure folie : la preuve était juste là, sous les yeux de Sara. Elle aimait Chris, elle aimait ses enfants, elle aimait ses deux soeurs, elle aimait Ismaël et bien d'autres personnes. Comment osait-on dire qu'ils n'étaient doués d'aucun sentiment ?

Elle soupira et leva la tête vers le ciel. Il s'était mis à neiger. Les cris de joie d'Aaron et de Léa la tirèrent de ses pensées. Le petit garçon marchait à côté de son oncle tandis que la petite fille était grimpée sur ses épaules. Un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune maman. Voyant que ses deux enfants et son cher ami, son frère, étaient heureux, des sourires béats sur leur visage, gonflait son coeur de bonheur. Si seulement cela pouvait rester ainsi éternellement ! Elle se jura pour que cela se réalise. Elle se jura qu'elle ferait tout pour que ses enfants soient forts comme elle et leur père, et surtout qu'ils soient heureux.

Lorsqu'Ismaël demanda si Aaron et Léa restaient toute la durée des vacances, la jeune femme prit un temps de réflexion. Le jeune homme n'avait vu les deux enfants qu'à de rares occasions, après leur naissance. Aujourd'hui était le premier jour où ils faisaient connaissance et... il était déjà accroc à eux. Et eux à lui. Un nouveau sourire illumina le visage de Sara. Elle hocha la tête.

« Oui, ils restent jusqu'à la fin des vacances avec nous. Je serai heureuse que tu viennes leur rendre visite tous les jours. Ils t'adorent ! Et puis... ça nous ferait du bien, à moi et à Chris... que tu passes du temps avec nous ! »

Bien des évènements avaient fait que les amis se soient un peu perdus de vue. Mais à présent qu'ils étaient réunis par le même destin, rien ne les empêcherait de renouer les liens si étroits qu'ils avaient tissés au fur et à mesure que leur amitié grandissait. Le point à ce jour était que Sara n'imaginait plus la vie sans certaine personne, et Ismaël en faisait partie. C'était ainsi... On s'attache à des personnes formidables, si fort qu'on a peur qu'un jour elles disparaissent pour toujours. Et quand quelqu'un qu'on aime vraiment s'en va, c'est comme si une partie de l'âme s'envole avec elle. A cause de cette douleur qui ne part jamais, la jeune femme avait peur de s'attacher. Alors elle faisait tout pour garder les personnes à qui elle s'attachait.

La jeune femme sourit à Ismaël. Des flocons plus gros s'ajoutaient aux petits points blancs dans le ciel. Les deux enfants essayaient de les attraper avec leur langue. Ils riaient aux éclats. Riant avec eux, les deux adultes firent de même et bientôt, on entendait plus que les rires mêlés d'enfants et d'adultes dans le silence blanc du parc de Godric's Hollow.
Revenir en haut Aller en bas
Mélina Kuders
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Mélina Kuders, Ven 22 Juil 2011 - 11:48


[Pv avec Kaya Adams]

Depuis que sa tête avait été placardée sur tous les murs du pays, Mélina n'avait encore jamais remis les pieds, dans le village de Godric's Hollows. Cependant, en ce jour anniversaire, de la mort de sa sœur, elle avait décidé de faire un retour aux sources. Il allait sans dire, qu'elle n'allait pas se promener dans le village, sous sa véritable apparence, et pour ne pas pas dénoter avec le paysage du village, elle prit l'apparence d'une vieille femme, dont l'aspect était tout à fait banal dans le coin. Elle était de petite taille, assez rondelette, les cheveux coiffés en chignon, bien sur comme toute grand-mère, la couleur de ses cheveux était poivre et sel, elle avait sur elle, une robe à carreau vert-clair et une veste en coton assez légère, qui formait un ensemble charmant pour une petite mamie, pour clore cette toilette, elle avait des petites chaussures à talons. Elle ne portait ni boucles d'oreilles, du collier, ni fioriture... Pour se fondre encore plus dans le paysage, elle avait à son bras, un sac cabas dans lequel elle avait mis du pain pour donner aux oiseaux, du matériel pour tricoter, des fleurs et un livre.

Son premier lieu de visite fut bien évidemment le cimetière, mais éviter de se faire repérer, elle se promena dans les allées, le regard hagard, elle passa devant la tombe de sa sœur et une larme se mit à couler le long de sa joue, comme elle aurait aimé pouvoir s'agenouiller sur sa dépouille pour lui montrer qu'elle ne l'avait pas oublié, elle aurait aimé pouvoir laisser éclater son chagrin...mais elle ne pouvait pas, elle serait trop facilement repérable, tout le monde connaissait les liens qu'avaient les deux sœurs, les deux seuls enfants de la famille, possédant des pouvoirs
magique. Elle continua son chemin comme si de rien était, mais elle finit par s'arrêter sur une autre tombe d'un vieil homme qui était décédé déjà depuis quelques années, elle y déposa les quelques fleurs qu'elle avait acheté le matin même, dans le but que personne ne fasse attention à elle et se pose des questions à son sujet...et qu'on croit qu'elle était un membre de sa famille, une sœur, une fille...

Lorsque son petit tour au cimetière se soit achevé, elle décida d'aller prendre l'air dans le parc assez ombragé de Godric's Hollow, ce parc était toujours aussi beau surtout en cette période de l'année où le temps était chaud et sec, mais à l'ombre des peupliers, le temps y était toujours très agréable. A cette heure de la journée, les personnes se promenant dans le parc étaient nombreuses, les enfants jouaient innocemment dans les airs prévus à leur égard, tandis que leur parents les observaient d'un œil distrait, tout en discutant avec les autres parents.

Alors qu'elle s'était installée tranquillement sur un banc, une jeune femme passe devant elle, quelque chose se passa dans sa tête lorsqu'elle l’aperçut...NON PAS POSSIBLE , cette jeune femme possédait les mêmes traits que sa chère sœur défunte et sans s'en rendre véritable compte, elle venait de prononcer son nom:

Kirla!!! Elle l'avait dit d'une manière assez audible pour que la personne l'entende...comme si elle espérait qu'elle lui réponde par l'affirmatif.
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Kaya Adams, Ven 22 Juil 2011 - 15:56


Après une longue et fatigante matinée à travailler sur des recherches pour le cours de Défense Contre Les Forces Du Mal, Kaya avait décidée de se rendre au petit village de Godric’s Hollow pour pouvoir décompresser. Kaya avait donc transplaner, de Londres au village des Sorciers, et avait marcher jusqu’au parc. La Poufsouffle avait prit son MP3 moldu offert pour son anniversaire par son père adoptif, et avait mit la musique dans ses oreilles. Depuis quelques jours elle écoutait en boucle la chanson Alone qu’elle trouvait magnifique. La particularité de cette chanson était surtout qu’on pouvait l’écouter juste pour le plaisir, mais elle était aussi très pratique pour déprimer. Kaya finit par s’assoir sur un banc du parc.
Elle perdit vite le fil de ses pensées et mélangea un peu tout. La rencontre avec cette inconnue, ses amies de Poudlard, les cours de l’école, les professeurs, le bal de fin de saison… Pourquoi mélange-t-elle tout ? A dire vrai Kaya n’en avait aucune idée. Ce qu’elle savait par contre, c’était que la fatigue prenait le dessus, et elle commençait à devenir de moins en moins sociale. Souvent, la jeune fille répondait sur un mauvais ton, soufflait pour rien, ne s’intéressait plus à des choses qui valait la peine qu’on y jette un œil.
Kaya releva finalement la tête, et regarda autour d’elle. C’était une belle après-midi, chaude et ensoleillée, les enfants du village étaient sortis jouer dans les herbes pendant que leurs mères parlaient entre elle sur les bancs. Le monde magique n’était finalement pas si différent du monde moldu. On savait juste mieux ce défendre, on suivait des cours plus intéressant, et au lieu de devoir prendre la voiture et payer l’essence, on transplanait.
Kaya n’avait plus rien à faire ici. Elle se releva donc, s’étira et commença à s’éloigner du parc. Elle aurait pu rentrer chez elle en transplanNant, mais elle voulait d’abord faire un tour au Sanglier Rieur, le bar-restaurant, reconnu de Godric’s Hollow. Elle aurait pu y aller si elle ne fut pas distraite par une vieille femme qui cria son nom. Enfin ce n’était pas exactement, la vieille femme avait une écorchure en l’appelant « Kirla » au lieu de « Kaya », mais la jeune fille fut comme surprise et interpellée. Elle se retourna donc vers la concernée. Peut-être avait-elle crut reconnaître sa petite-fille ?
Kaya s’approcha donc de la vieille femme, s’assit sur le banc et lui prit la main, comme elle l’avait toujours fait avec sa mamie malade.


- Est-ce qu’excusez-moi, Madame mais je crois que vous vous trompez de personnes. Je m’appelle Kaya.

Pour une fois dans la journée Kaya sembla se calmer, et réussit même à sourire à la vieille femme, chamboulée. Une première depuis la reprise des cours. Une première depuis qu’elle avait su qu’elle était adoptée en fait. De plus elle ne le faisait pas parce qu’elle devait rassurer cette personne âgée, mais parce que la sorcière ce sentait responsable d’avoir fait espérer a cette grand-mère de revoir sa petite-fille. Elle resta la le temps que la vielle dame retrouve ses esprits, car après tout la Poufsouffle n'était pas presser de rentrée chez elle, et si elle avait été au bar... Mieux vaut ne pas y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Mélina Kuders
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Mélina Kuders, Lun 25 Juil 2011 - 12:16


Trop tard, la demoiselle s'était arrêtée et comme elle pouvait s'y attendre, ce n'était pas sa petite sœur, quelle idiote, elle faisait, en l'espace de quelques secondes, elle dut se dire à elle-même, tu es trop bête ma pauvre fille, tu es trop bête. Cependant, le mal était fait et elle ne pouvait plus faire machine arrière et elle décida de jouer le jeu, en faisant cela, elle gagnait au moins un peu de compagnie.

Roh je suis désolée, Mademoiselle Kaya, je comprends bien que vous ne pouvez pas être ma petite fille, puisqu'elle n'est plus de ce monde. Je suis désolée...mais vous lui ressemblez tellement, vous avez les mêmes yeux. Cela peut vous paraitre étrange, non?

Elle fit une pose et malgré elle, une larme se mit à couler une nouvelle fois le long de sa joue. Même si la mort de sa sœur n'était plus récente, elle ne s'était pas totalement remise, c'était comme si on lui avait arraché une partie de son cœur et la plaie n'était pas encore cicatrisée, et parfois cette plaie saignait. C'était comme si elle s'infligeait une punition, un devoir de mémoire envers une sœur qu'elle n'avait pas comprise et qu'elle avait laissé mourir sans rien comprendre. Elle doutait de pouvoir un jour trouver le repos, elle n'arrivait jamais à avoir le cœur apaisé. Parfois, lorsqu'elle allait sur la tombe, il lui arrivait régulièrement de se mettre en colère contre sa sœur, oui en colère, car en se suicidant sous les yeux de sa sœur ainée, c'était comme si elle lui rejetait tout sur le dos. Et sans avoir jamais eu de réponse, elle pouvait crier sur sa tombe, des pourquoi? c'est pas possible, pourquoi tu m'as fait ça, non, non, non, je méritais pas ça, durant des heures.

Sortant de ses songes, elle se souvint que la jeune fille répondant au nom de Kaya se trouvait devant elle, elle avait très envie d'avoir un peu de compagnie, rester seule dans ce parc, n'était finalement pas une bonne idée, trop de chose lui revenait en mémoire et elle avait besoin de quelqu'un à qui parler.

Mademoiselle Kaya, vous auriez quelques instants à accorder à une vieille femme qui a besoin d'un peu de compagnie?

Mélina se décala un peu, tapota le banc pour indiquer à la jeune Kaya de prendre place à côté d'elle. Qui aurait pu refusé, une telle invitation?
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Kaya Adams, Lun 22 Aoû 2011 - 13:27


[HPRG : Excuse moi pour le Retard et cet horrible RP !]

Les mêmes yeux que sa petite-fille ? Effectivement cela était assez étrange ! Le plus étrange était sûrement l'expression de tristesse qu'on pouvait lire sur le visage de la vieille dame. Elle ne semblait pas que triste mais aussi il y avait un peu de colère dans ses yeux, comme si elle s'en voulait de s'être trompée de personne. Hélas, Kaya n'y pouvait rien et malgré que cela la chagrinait de vers une personne si mal en point, elle ne pouvait rien y faire.
Une petite larme coula sur la joue de la grand-mère, et malgré elle,Kaya se sentit coupable d'avoir fait espérer à cette dame, que sa petite-fille ne soit pas morte. La blondinette ne put donc refuser lorsque la vieille femme lui demanda de s’asseoir près d'elle, histoire d'avoir un peu de compagnie. Kaya prit donc place sur le banc, toujours en tenant la main à la vieille.

Vous êtes toute seule ? Pas de famille qui vous accompagne ?

On ne laisse pourtant une mamie toute seule dehors, surtout lorsque celle-ci se rend au cimentière pour pleurer sa petite-fille et qu'elle semble fragile ! Mais après tout peut-être qu'il n'y avait pas que sa petite-fille qui était enterrer ici. La vieille dame avait peut-être perdu plus que une personne chère à ses yeux. Rougissant légèrement Kaya baissa la tête et reprit :

Excusez-moi, c'était déplacé comme question.

Après tout, peut-être que la dame ne voulait pas entrer dans les détails, ce que Kaya comprenait très bien. Elle décida donc de changer de sujet de conversation et lui demanda :

Au fait comment vous appelez vous ?

Peut-être que grâce au nom de la sorcière elle pourrait la raccompagner chez elle, après lui avoir tenu compagnie un petit moment.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Brodinsky
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage





Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Peter Brodinsky, Dim 25 Sep 2011 - 16:54


[Pv avec Anna Ride]

Il se faisait tard et Peter vagabondait depuis maintenant un certain temps dans le parc de Godric's Hollow. Ce parc avait quelque chose de très appréciable. Sa végétation y était très abondante et l'ambiance qui pouvait y régner amenait chez le jeune homme une sensation de bien-être incroyable. C'est pour toutes ces raisons que l'Anglo-Bulgare appréciait se balader dans cet endroit.

M
ais ce soir là, ce n'était étrangement pas le cas. Il faut dire que la faible lumière que pouvait amener la lune et l'épaisse brume n'étaient pas des plus joyeux. Cet épais nuage qui flottait sur tout le parc, ne permettait pas de voir à plus de quelques mètres devant soi et l'ambiance y était donc pesante, voir même inquiétante. Tout cela était accompagné d'une fraicheur causé par le faible vent qui ne rendait pas Peter très à l'aise.

E
n effet, en ces temps, le jeune homme était de plus en plus tracassé par toutes ces histoires le liant à son père et à tous ces différents mangemorts Bulgares. Et la moindre chose inquiétante rendait Peter tendu et aux aguets. Il était donc clair que la météo n'allait pas aider Peter à se sentir bien.

Malgré tout cela, l'Anglo-Bulgare prit le temps de s'asseoir sur un banc situé au bord d'un chemin sinueux. Le jeune homme vint à l'aide de sa main droite prendre appui sur le dos du banc pour se poser sur ce banc.

F
ace à Peter se dressait d'imposant arbres. Ou du moins ce que le jeune homme arrivait à distinguer au travers de cette brume épaisse. D'un point de vue sonore, on ne pouvait pas dire que le parc était agité. On ne pouvait entendre que le hululement des chouettes ou les branches craqueler suite à leurs chute depuis leurs arbres respectifs.

A
près un certain temps passé, le dos recroquevillé et la tête dans les ses deux mains placées précédemment sur ses genoux, un bruit distinct captiva l'attention du jeune homme. Ce dernier tourna la tête à droite, vers la source de ce bruit. Mais il ne voyait strictement rien. L'aspect intriguant de cette situation commençait à prendre part au jeune Anglo-Bulgare qui commençait légèrement à s'inquiéter. En effet, le parc est habituellement dépourvu de toutes personnes à ces heures là. Et le bruit semblait s'être stoppé dès le mouvement de tête de Peter. Le jeune homme essayait de ne pas faire attention à cela en se disant que ce devait surement être un passant mais il ne pouvait s'empêcher de jeter de brefs coups d'oeil à sa droite, assez nerveusement. Comme si il sentait une menace.

A
près plusieurs minutes, une silhouette semblait se dessiner. Subitement, une sensation de froid vint parcourir le corps de Peter et le jeune homme devint un tantinet plus inquiet. Il resta assit mais cette fois ci, son regard s'était immobilisé face à ce corps lointain. L'anglo-Bulgare se disait alors qu'il ne fallait pas signifier le moindre effet de nervosité mais il avait la main prête à dégainer sa baguette. Comme ci il sentait que la personne arrivant à sa droite était inquiétante.

Les pensées de Peter s'emmêlèrent et toutes les possibilités concernant l'identité de cette personne affluaient en lui. Etait-ce son père, ou bien un missionné du seigneur des ténèbres,ou encore un simple passant. Toutes ces questions trottaient dans la tête du jeune homme et cela n'avait pas pour effet de calmer sa nervosité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 19

 Parc de Godric's Hollow

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.