AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 2 sur 19
Parc de Godric's Hollow
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant
Peter Brodinsky
Serdaigle
Serdaigle

Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Peter Brodinsky, Dim 25 Sep 2011, 16:54


[Pv avec Anna Ride]

Il se faisait tard et Peter vagabondait depuis maintenant un certain temps dans le parc de Godric's Hollow. Ce parc avait quelque chose de très appréciable. Sa végétation y était très abondante et l'ambiance qui pouvait y régner amenait chez le jeune homme une sensation de bien-être incroyable. C'est pour toutes ces raisons que l'Anglo-Bulgare appréciait se balader dans cet endroit.

M
ais ce soir là, ce n'était étrangement pas le cas. Il faut dire que la faible lumière que pouvait amener la lune et l'épaisse brume n'étaient pas des plus joyeux. Cet épais nuage qui flottait sur tout le parc, ne permettait pas de voir à plus de quelques mètres devant soi et l'ambiance y était donc pesante, voir même inquiétante. Tout cela était accompagné d'une fraicheur causé par le faible vent qui ne rendait pas Peter très à l'aise.

E
n effet, en ces temps, le jeune homme était de plus en plus tracassé par toutes ces histoires le liant à son père et à tous ces différents mangemorts Bulgares. Et la moindre chose inquiétante rendait Peter tendu et aux aguets. Il était donc clair que la météo n'allait pas aider Peter à se sentir bien.

Malgré tout cela, l'Anglo-Bulgare prit le temps de s'asseoir sur un banc situé au bord d'un chemin sinueux. Le jeune homme vint à l'aide de sa main droite prendre appui sur le dos du banc pour se poser sur ce banc.

F
ace à Peter se dressait d'imposant arbres. Ou du moins ce que le jeune homme arrivait à distinguer au travers de cette brume épaisse. D'un point de vue sonore, on ne pouvait pas dire que le parc était agité. On ne pouvait entendre que le hululement des chouettes ou les branches craqueler suite à leurs chute depuis leurs arbres respectifs.

A
près un certain temps passé, le dos recroquevillé et la tête dans les ses deux mains placées précédemment sur ses genoux, un bruit distinct captiva l'attention du jeune homme. Ce dernier tourna la tête à droite, vers la source de ce bruit. Mais il ne voyait strictement rien. L'aspect intriguant de cette situation commençait à prendre part au jeune Anglo-Bulgare qui commençait légèrement à s'inquiéter. En effet, le parc est habituellement dépourvu de toutes personnes à ces heures là. Et le bruit semblait s'être stoppé dès le mouvement de tête de Peter. Le jeune homme essayait de ne pas faire attention à cela en se disant que ce devait surement être un passant mais il ne pouvait s'empêcher de jeter de brefs coups d'oeil à sa droite, assez nerveusement. Comme si il sentait une menace.

A
près plusieurs minutes, une silhouette semblait se dessiner. Subitement, une sensation de froid vint parcourir le corps de Peter et le jeune homme devint un tantinet plus inquiet. Il resta assit mais cette fois ci, son regard s'était immobilisé face à ce corps lointain. L'anglo-Bulgare se disait alors qu'il ne fallait pas signifier le moindre effet de nervosité mais il avait la main prête à dégainer sa baguette. Comme ci il sentait que la personne arrivant à sa droite était inquiétante.

Les pensées de Peter s'emmêlèrent et toutes les possibilités concernant l'identité de cette personne affluaient en lui. Etait-ce son père, ou bien un missionné du seigneur des ténèbres,ou encore un simple passant. Toutes ces questions trottaient dans la tête du jeune homme et cela n'avait pas pour effet de calmer sa nervosité.
Revenir en haut Aller en bas
Anna Ride
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Biche
Légilimens




Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Anna Ride, Mar 27 Sep 2011, 14:05


Pourquoi n'était-elle pas rentrée chez elle, déjà ? Qu'est-ce qu'elle faisait là, à Godric's Hollow en plein milieu de la nuit alors qu'il commençait à faire froid et qu'une espèce de brume épaisse empêchait de voir à quelques mètres ? Son fléreur, évidemment... Quelle idée de l'avoir emmené dans le parc de Godric pour y faire une balade... Surtout que le chenapan avait préféré s'enfuir en courant pour embêter la blondinette. C'était son truc ça, lui faire perdre son temps. Ça faisait déjà plusieurs heures qu'elle était à sa recherche, en hélant son nom à tout va. Elle savait pertinemment que Brownie était intelligent et qu'il n'était pas perdu, vu le nombre de fois où il lui a fait ce coup là. Mais l'Auror en avait profité pour rester dans le Parc, histoire de se changer les idées.

Habillée d'un simple jean, d'un chemisier et d'un gilet, Anna commençait à se les geler sérieusement. C'était quoi le plan, là ? Attendre encore un peu histoire de voir si Brownie pointait le bout de son nez ou plutôt transplaner direction la maison douillette où était certainement Klarh et où elle pourrait lui demander de lui préparer un bon chocolat chaud ? Esquissant un petit sourire à l'idée d'imaginer son meilleur ami avec un petit tablier rose, s'attelant aux fourneaux, elle finit par prendre la décision de rentrer dans une quinzaine de minutes. Peut-être que Brownie finirait par sentir qu'elle allait partir et qu'il reviendrait vers elle ? Bon ok, elle surestimait peut-être un peu trop le félin.

Les bras autour des épaules pour se réchauffer, elle marchait d'un pas lent. La brume l'empêchait de voir clairement mais elle n'entravait en rien son ouïe. Des bruits de pas se faisaient entendre et, curieuse mais pas vraiment rassurée, Anna s'avança calmement vers la provenance du son. Quelqu'un d'autre qu'elle était dans le parc de Godric's, avec ce temps là et à cette heure-ci ? On ne peut pas dire que ce soit le genre de balade que tout le monde aime faire... Et avec ce qu'il s'était récemment passé au Ministère, la Directrice de Poufsouffle se méfiait de tout et n'importe quoi maintenant.

Anna sortir discrète sa baguette et la pointa ensuite sa baguette vers la silhouette qui se profilait doucement à travers la brume, par simple prévoyance. Elle regardait droit devant elle, sans se soucier d'où elle mettait les pieds. C'est d'ailleurs pour ça, qu'avec la plus grande discrétion, la demoiselle se cogna le pied dans un des bancs qui longeait le petit chemin où elle avançait. Dans un *boum* sonore, elle eu beaucoup de mal à retenir une flopée de jurons à l'encontre dudit banc. Elle ne murmura qu'un « Saleté !» et continua sa route, en sachant pertinemment que la personne qu'elle suivait l'avait entendu. Ce genre de truc, c'était sa marque de fabrique... Toujours à faire les mauvaises choses, au mauvais moment...

La belle blonde s'était arrêtée à quelques mètres de la silhouette en fronçant les sourcils pour essayer de distinguer l'allure de la personne. A vue d'oeil, il s'agissait d'un homme... Il avait l'air d'être assis sur un des bancs et semblait calme. Beaucoup trop calme pour rassurée Anna en fait. Il l'avait entendu, c'était sûr. Alors pourquoi ne bougeait-il pas ? Pourquoi restait-il assis, là ? La seule raison qui vint à l'esprit d'Anna était générée par son inquiétude de se retrouver face à un des sbires d'Efferxon. Alors elle songea directement au fait que si cet homme ne bronchait pas, c'est qu'il savait déjà qu'elle était là... Ou bien qu'il était sûr de lui, de ses capacités à se défendre ou bien à attaquer. Ou peut-être était-il simplement naïf ?

Ne se laissant plus le temps de réfléchir, l'Auror voulait voir le visage de cet homme et cette satanée brume l'en empêchait. Alors elle leva discrètement sa baguette, sans faire de geste brusque afin de ne pas éveiller les soupçons de l'homme non loin d'elle. Informulant un *Eolo Procella* elle se concentra pour que ledit sortilège ne soit qu'à faible puissance. La petite bourrasque de vent que venait de créer la jolie blonde ne ferait pas tomber son adversaire ni quoi que ce soit, elle permettrait juste d'obliger la brume environnante de se dissiper afin de permettre aux deux inconnus de se voir. Mais peut-être que l'inconnu en question n'avait pas envie qu'on sâche qui il était ? Peut-être même qu'il avait vu Anna lancer ce sort et qu'il allait prendre ça pour un affront ? Dans tous les cas, l'Auror se tenait sur ses gardes, prête à se défendre s'il le fallait.


Dernière édition par Anna Ride le Mar 18 Oct 2011, 17:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Peter Brodinsky
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage





Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Peter Brodinsky, Mar 27 Sep 2011, 14:59


Cela faisait plusieurs minutes que le jeune homme observait cette silhouette. Mais il s'aperçut alors que subitement, elle s'arrêta. Après une rapide visualisation, la personne qui se tenait face à Peter semblait être une femme. Et cette femme avait cessée tout mouvement, ce qui semblait relativement étrange aux yeux de l'Anglo-Bulgare.

Peter n'avait pas pu trouver la source du bruit qui avait trahit la jeune femme mais il avait pu entendre le juron sortir de sa bouche. L'ancien Serdaigle s'imaginait déjà cette femme comme étant un tantinet maladroite, que ce bruit était surement une chute, ou qu'elle s'était cognée à quelque chose, mais cela ne diminuait pas la crainte qu'il pouvait ressentir face à cette arrivée nocturne.

Soudain, Peter sentit une bourrasque de vent anormale effleurer son visage. Et la brume semblait se dissiper dans la lignée qui le séparait de la jeune femme. Mais à une hauteur relativement élevée et cela ne pourrait surement pas trahir Peter.

Malgré toutes les prérogatives que le jeune homme avait imaginé, c'est avec une certaine idiotie que ce dernier se leva subitement car il sentait comme un danger.Peter prit appui sur le dos du banc et se dressa sur ses jambes. Et le passage de son visage au travers de cette raie de visibilité ouverte par la jeune femme avait surement trahie son identité. Si c'était un mangemort qui se dressait en face du jeune homme, elle savait dès à présent la cible qu'elle avait face à elle.

Ceci n'arrêta pas Peter qui n'avait qu'une idée en tête : se dissimuler, ou du moins se mettre ailleurs que dans la lignée directe de la jeune femme dont il n'avait pas pu apercevoir un seul trait. C'est donc en dégainant sa baguette et en accélérant la course que Peter alla rapidement se glisser vers un hêtre situé en face de lui. Il franchit donc le chemin sinueux à la hâte, tout en profitant de cela pour prononcer un sort en direction de l'inconnue *Herbae Vivae Maxima*. Une vive lumière verte vint s'abattre rapidement à un mètre de la jeune femme. Cela amena l'herbe à pousser d'un léger mètre sur une sphère légère, ce qui aurait pour but de ralentir la jeune femme.

En voyant l'effet de son sort, Peter secoua la tête de dépit et comprit alors qu'il ne le maitrisait pas encore à merveille car l'effet escompté n'était pas celui là, cela était censé donné une taille supérieur à trois mètres aux herbes. Bref, cela ne devait pas freiner la course du lanceur tout de même, c'est pourquoi il continua sa route jusqu'à l'arbre visé.

Une fois au niveau du végétal, l'Anglo-Bulgare s'y dissimula en se mettant en position accroupi au niveau de la souche, la baguette toujours prête à réagir. A chaque fois qu'une agression se faisait sentir, Peter avait le don de réagir bien trop précipitamment en harcelant de sortilèges, comme un idiot, la personne en face de lui, sans même lui demander son identité. C'est pourquoi le jeune homme eu la présence d'esprit de changer un peu ses habitudes.


-Qui es-tu ?! Que me veux-tu ?! C'est mon pè...


Mais le jeune homme cessa toutes paroles. Sait-on jamais, pourquoi lui parler de son père alors même que ce n'est peut-être qu'une simple passante. Il patienta, remonta doucement les manches de son pull, et assez stressé attendait de connaître l'identité de la jeune inconnue.
Revenir en haut Aller en bas
Anna Ride
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Biche
Légilimens




Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Anna Ride, Mar 27 Sep 2011, 23:40


Les yeux plissés, toujours sur ses gardes, Anna observait attentivement l'homme assit sur le banc. Elle n'avait pas assez bien dosé son sortilège et l'avait rendu quasi-inefficace, elle n'y voyait pas vraiment mieux. La brume s'était dissipée en hauteur, mais stagnait au niveau des épaules, on ne pouvait donc que voir le visage de l'inconnu, encore fallait-il qu'il se lève... C'est en fait ce qu'il fit, d'une manière assez brusque. Se sentait-il menacé ? Peut-être que l'homme était là par hasard, après tout. La Directrice de Poufsouffle était peut-être trop sur ses gardes, finalement.

Lorsque l'inconnu se redressa, il fut face à la jeune Auror pendant l'espace d'une ou deux secondes. Elle put entrevoir le haut de son visage et surtout ses yeux, éclairés à la lueur des lampadaires bordant le chemin du parc... Des yeux d'un bleu-gris magnifique et vraiment obnubilant. L'espace d'un instant, elle eu l'impression de reconnaître l'homme, de l'avoir déjà vu quelque part. Du coup, Anna se détendit légèrement : peut-être qu'il ne lui voulait aucun mal, en fait. Mais ses pensées furent interrompues par un sortilège qui fusa dans sa direction, la faisant sursauter. Alors ça, elle ne s'y attendait pas du tout.

L'herbe qui environnait le chemin où elle était se mit à pousser d'environ un mètre cinquante. Quelle était donc l'utilité de ce sortilège, en fait ? Interloquée, elle leva un sourcil interrogateur. Que cherchait-il à faire, là, au juste ? En regardant à nouveau dans la direction de l'homme elle s'aperçut rapidement qu'il n'était plus là. Elle put le voir se diriger vers les arbres, à travers l'herbe qu'il venait de faire pousser. Que devait-elle faire ? Le suivre quitte à se mettre en danger s'il s'agissait là d'un piège ? Ou bien rester là et l'attaquer ? Elle n'allait tout de même pas se mettre à attaquer un inconnu... Surtout que s'il lui avait voulu du mal, il ne serait pas parti se planquer.


« Qui es-tu ?! Que me veux-tu ?! C'est mon pè...»

Hein ?! Tout ça prenait une tournure assez étrange. On aurait dit que l'inconnu se sentait lui même en danger face à la jeune Auror, elle pouvait même sentir son désarroi dans sa voix. Mais malgré tout, Anna continuait d'être méfiante. On ne sait jamais, un piège est si vite tendu, dans ce monde.

« Je ne te veux rien ! Rien du tout ! Je...» Elle hésita un instant avant de poursuivre. « Je pensais que tu étais quelqu'un d'autre...»

C'était un peu vrai, dans l'ensemble. Elle n'avait pas envie d'expliquer les raisons de cet affront. C'était tout simplement un malentendu qu'il fallait résoudre rapidement. Après tout, elle ne lui voulait aucun mal et lui s'était caché afin d'éviter de se faire attaquer par la jeune femme. Peut-être était-il dans le même cas qu'elle, finalement. Dans le monde des sorciers, il est difficile de faire confiance à qui que ce soit. Mais pourtant, la blondinette avait envie de croire que cet homme n'avait rien à se reprocher. C'est pourquoi elle s'avança prudemment parmi les hautes herbes qu'il avait formé et qui séparaient les deux inconnus.

Une fois de l'autre côté des broussailles, elle put l’apercevoir, accroupi derrière une souche d'arbre. Ne souhaitant pas lui donner l'impression d'un nouvel affront, elle rangea sa baguette. Non mais quelle inconsciente elle pouvait être, parfois. C'était tout bonnement ridicule d'agir de cette façon, mais qu'importe. Anna était à un ou deux mètres de l'homme et le scrutait légèrement. Même accroupi, il avait l'air d'être plutôt grand. Ses yeux étaient absolument intriguant et il avait un charme fou. Ses cheveux mi-long, un peu en bataille le rendait... Attirant, ouais, c'était à peu près ça. Et cette sensation de l'avoir déjà croisé était de plus en plus persistante.

Un bruit de feuilles vint perturber cette première approche avec le jeune homme. Tournant la tête vers la provenance du son, Anna dégaina à nouveau sa baguette tout en pointant les buissons. Plus de peur que de mal, c'était simplement Brownie, son fameux fléreur, qui venait de refaire son apparition. Anna murmura un « Ah bah te voilà enfin, toi...» et attendit qu'il vienne jusqu'à elle. Mais ce ne fut pas le cas... Au lieu de venir à elle, il s'avança d'un pas trottinant vers l'inconnu... Hé bah ça, c'était pas commun du tout. De surcroît, le félin commença à se frotter aux jambes du jeune homme et... A ronronner ?!


« Alors ça... » La jeune femme en était complètement interloquée. Elle croisa les bras et haussa les sourcils. « C'est vraiment pas son genre d'agir de cette façon. Et encore moins avec des inconnus... »

C'était peut-être un peu cliché, mais c'était entièrement vrai. Grâce au petit félin, l'ambiance pesante et pleine de suspicion venait de s'éteindre en une seconde. Les fléreurs ont un don tout particulier pour détecter les mauvaises intentions et sont du genre à ne donner leur confiance qu'en de très rare cas. Seulement, là, il n'avait fallut qu'un court instant pour que Brownie se rapproche du jeune homme. Là, la Poufsouffle n'avait plus aucune doute. Ce beau garçon n'allait certainement pas lui chercher des noises. Il ne restait plus qu'à savoir s'il pensait la même chose d'elle...
Revenir en haut Aller en bas
Peter Brodinsky
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage





Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Peter Brodinsky, Mer 28 Sep 2011, 19:47


Peter attendait donc la réplique de la jeune femme et persistait à penser, pour le moment, que cette femme lui voulait surement du mal. Mais étrangement, après un certain temps d'attente, il ne sentait aucune réplique agressive, aucun sort, ni aucun signe de méchanceté. Même dans la réplique de la jeune femme, on ne distinguait aucune trace d'animosité.

« Je ne te veux rien ! Rien du tout ! Je.. Je pensais que tu étais quelqu'un d'autre...»


Ce qui était étrange dans cette situation, c'est que l'un comme l'autre, ils semblaient avoir été parsemés de mauvaises idées sur l'autre. Apparemment la jeune femme devait aussi être dans la crainte de représailles. Mais après tout c'était peut être aussi un jugement hâtif de Peter car elle semblait nettement moins paniqué que lui. Mais dans l'idéal, Peter se devait de rester aux aguets même si il sentait l'envie de régler cette mésentente au plus vite car la voix mélodieuse de la jeune femme n'était pas sans laisser Peter indifférent. Il jetait donc régulièrement des regards en sa direction. C'est alors qu'il perçut que la jeune femme s'approchait.

Les formes et les traits de la jeune inconnue se dessinèrent progressivement plus elle approchait de lui. Et c'est lorsqu'elle sortit enfin des hautes herbes que l'Anglo-Bulgare pu voir la personne qui se tenait face à lui. C'est une jeune blonde, d'une taille relativement petite, qui semblait avoir son age qui s'approchait. Ses cheveux blonds qui descendaient au dessus de ses épaules avaient un coté anarchiquement soignés. Ses yeux semblaient être d'un bleu plutôt agréable et elle dégageait un certain charme. Tout cela faisait une personne qui au sens de Peter était assez .. attirante. Mais quelque chose intriguait Peter car à l'approche de la jeune femme, son visage lui était commun. Etrangement commun, comme si il avait l'occasion de la voir régulièrement. Lorsqu'il vit que cette dernière avait rangé sa baguette, il en fit de même. Il amena sa main droite à glisser sa baguette dans sa poche.

Soudain, de l'arrière de la jeune blonde surgit un fléreur. Ceci ne fit, étrangement, aucune crainte à Peter car il semblait être intégralement rassuré et décontracté. Il venait de subir un bel ascenseur émotionnel il faut dire, plus rien ne l'effrayait. L'anglo-Bulgare s'attendait à ce que le Fléreur soit craintif, ou assez irrité à son approche et qu'il s'arrête au pied de sa maitresse, si c'était le cas mais voyant le nom qu'elle lui a donné ce devait l'être. Mais au lieu de tout cela, le félin vint se frotter aux jambes de Peter avec un ronronnement qui signifiait apparemment que l'animal l'appréciait et ne sentait aucune crainte en lui. C'est déjà un bon point !.


« C'est vraiment pas son genre d'agir de cette façon. Et encore moins avec des inconnus... »
Répliqua la jeune femme.

Peter profita de ceci pour se redresser. Il prit appui sur le tronc de l'arbre avec sa main gauche et se hissa sur ses jambes pour se tenir face à la jeune femme. Il regarda un instant l'animal pour redresser ensuite son visage et esquisser un sourire à la jeune blonde.

« Peut être qu'au fond ce n'est pas anodin, je ne vous voulais aucun mal, je suis un peu .. un peu .. perturbé par certaines affaires et je m'en excuse.. ces mangemorts ça me .. »


C'est au moment de prononcer ses derniers mots que Peter comprit alors qui il avait en face de lui. Il s'agissait en fait d'Anna Ride, une Auror à temps plein dont il avait entendu parler dans les couloirs du Ministère et dont il avait déjà vu la photo. C'est alors que Peter se sentit extrêmement gêné, il venait alors d'agresser une collègue à lui, ou plutôt une éventuelle future collègue car Peter n'était qu'en formation. Un étrange frisson parcouru l'intégralité de son corps et Peter se mordit alors nerveusement la lèvre inférieur. Il s'approcha alors de la jeune femme et posa sa main sur l'épaule gauche de Anna.


«  Je , je .. Je suis sincèrement désolé de cette énorme erreur que j'ai commise .. Anna Ride ? .. Je ne me suis pas présenté, Peter Brodinsky, Auror en formation . » Peter marqua une pause

« Je me sens vraiment mal là pour le coup .Je vous ai réellement prise pour une mangemort Bulgare ..Je sais pas comment m'excuser de cette boulette . S'asseoir sur ce banc ? Vous offrir de quoi nous réchauffer dans un bar ? Dites moi tout je ne sais pas quoi faire.. »


Peter, regardant Anna, lui jeta un sourire gêné . Il était tellement plongé dans ses excuses qu'il en avait oublié la main qu'il avait posé sur l'épaule de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Anna Ride
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Biche
Légilimens




Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Anna Ride, Jeu 29 Sep 2011, 15:11


Après que son fléreur ait terminé ses frotti-frotta contre les jambes de ce jeune inconnu, celui-ci se redressa afin de se tenir debout face à Anna. Il était plutôt grand, d'une carrure modeste et absolument pas désagréable. Il expliqua rapidement que lui aussi était perturbé par certaines affaires et il évoqua même les mangemorts. A ces mots, la jeune femme tilta légèrement. Le lien entre cet inconnu et le fait qu'elle l'ait très certainement déjà vu se faisait tout doucement dans sa tête.

Brownie restait assis aux pieds du jeune homme et observait la scène d'un oeil curieux. Anna se détendit, décroisa les bras et ne sut pas tellement quoi répondre à son interlocuteur. Elle n'avait pas envie de s'étaler en explications et elle avait l'impression que c'était exactement la même chose pour lui. Le charmant inconnu s'avança ensuite de quelques pas afin de mettre sa main sur son épaule, en guise de paix plus qu'autre chose. Étrangement, un frisson parcouru l'échine de la jolie blonde au contact de la main du garçon sur son épaule, sans vraiment savoir pourquoi. Peut-être avait-elle froid, oui, c'était sûrement ça.


« Je , je .. Je suis sincèrement désolé de cette énorme erreur que j'ai commise .. Anna Ride ? .. Je ne me suis pas présenté, Peter Brodinsky, Auror en formation .» Il marqua une légère pause avant de poursuivre. « Je me sens vraiment mal là pour le coup .Je vous ai réellement prise pour une mangemort Bulgare ..Je sais pas comment m'excuser de cette boulette . S'asseoir sur ce banc ? Vous offrir de quoi nous réchauffer dans un bar ? Dites moi tout je ne sais pas quoi faire.. »

Mince alors ! Mais bien sûr... C'était au Ministère qu'elle l'avait croisé, évidemment... Elle se souvenait qu'un nouveau venait d'arriver chez les Aurors et elle avait vu sa photo lorsque sa candidature avait été étudiée. Ils avaient aussi très certainement dû se croiser pendant qu'elle bossait dans les bureaux et que lui entamait sa formation avec son meilleur ami, Klarh. Comment avait-elle pu oublier un si charmant visage ? La jolie blonde passa une main dans ses cheveux et regarda Peter avec un sourire gêné.

« Ne vous en faites pas, j'aurais dû réagir autrement. Et puis, il me semble que nous nous sommes déjà croisé dans les couloirs du Ministère. J'aurais dû faire plus attention... » Elle ne sut pas trop quoi dire de plus, elle avait surtout envie de se fondre en excuses. Mais la situation était déjà assez gênante comme ça, alors elle préféra rebondir sur la proposition du jeune homme. « Je dois admettre qu'un thé ou un chocolat chaud ne me ferait pas de mal. Je suis gelée ! »

Même si elle ne le montrait pas, la jeune femme était un peu perturbée par cette main qui était toujours sur son épaule. Pourquoi est-ce qu'il ne l'enlevait pas, au juste ? Pas que c'était déplaisant, mais elle en était légèrement gênée. Ce rapprochement soudain n'était pas prévu et la jeune femme n'était pas insensible au charme du jeune homme. Elle ne pensait qu'à cette main, simplement posée sur son épaule et qui ne signifiait absolument rien, mais c'était plus fort qu'elle. Un petit silence s'était installé et Anna en était presque intimidée. Levant ensuite la tête vers le jeune homme, elle voulu lui proposer quelque chose mais fût, l'espace d'une fraction de seconde, absorbée par ses yeux.

« Ahem... » Détournant rapidement son regard, elle poursuivit ensuite. « J'aimerais d'abord déposer mon fléreur chez moi, si ça ne vous ennuie pas. »

Un petit détour rapide par chez elle avant d'aller prendre un verre quelque part était une bonne idée. Comme ça, la jeune femme pourrait passer par la case salle de bain histoire de se passer un coup d'eau fraîche sur le visage et stopper toutes ces pensées qui lui traversaient l'esprit lorsqu'elle regardait Peter, alors qu'elle venait tout juste de faire sa connaissance. C'était ridicule d'être mal à l'aise en présence d'un quasi-inconnu qui allait bientôt être son collègue ! Il fallait vraiment qu'elle se résonne un peu. Se décalant sur le côté, elle rompit le contact entre la main du jeune et son épaule pour ensuite prendre son félin dans ses bras. Maintenant, il ne restait plus qu'à savoir si Peter souhaitait l'accompagner chez elle pour ensuite l'emmener quelque part ou s'il préférait qu'ils se donnent rendez-vous dans un endroit précis. Caressant tranquillement la douce fourrure de Brownie, l'Auror attendit que le jeune homme lui dise ce qu'il en pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Brodinsky
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage





Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Peter Brodinsky, Sam 01 Oct 2011, 20:51


(H.R.P: Désolé ce Rp est très court mais vu la situation je ne suis pas arrivé à creuser suffisamment et il fallait que je réponde vite sinon tu allais me taper .. king )

Peter était toujours au tant gêné par cette situation et dans l'attente d'une réponse de la part de Anna. Il sentait, à la vue du visage de la jeune blonde, qu'elle était aussi relativement gênée mais cela se sentait moins.Ou du moins elle se trahissait par certains gestes anodins. Peut-être avait-elle une meilleure maitrise de ses émotions, ou bien cachait-elle judicieusement la chose. Peter ne savait pas réellement que penser d'elle, ses émotions se mélangeaient et cela aurait été mentir de dire que Peter n'était pas attiré par le charme de Anna. La jeune femme donna alors réponse.

« Ne vous en faites pas, j'aurais dû réagir autrement. Et puis, il me semble que nous nous sommes déjà croisé dans les couloirs du Ministère. J'aurais dû faire plus attention... » Ce à quoi elle ajouta « Je dois admettre qu'un thé ou un chocolat chaud ne me ferait pas de mal. Je suis gelée ! »

Un léger sourire se dessina alors sur les lèvres de Peter. Il était enchanté de voir que la jeune femme ne lui en voulait pas et qu'elle semblait également connaître son identité. C'était donc un échange de faux-semblant qui s'était produit quelques minutes auparavant et qui avait poussé les deux individus à se méfier l'un de l'autre.Mais à présent, l'abcès était crevé et ils savaient tous les deux qu'ils n'avaient rien à craindre. Qu'ils avaient même à partager un verre et en profiter pour se connaître un tant soi peu. Peter vit alors le regard de Anna se joindre au sien pendant un court instant. Ils semblaient tous les deux être plongés dans le regard de l'autre. Un silence s'était installé puis subitement, Peter et Anna baissèrent les yeux. La jeune Auror accompagna cela d'un faible raclement de gorge, comme si elle était gênée, puis ajouta.

« J'aimerais d'abord déposer mon fléreur chez moi, si ça ne vous ennuie pas. »


Soudainement, Peter releva la tête et les questions se multiplièrent. Que devait-il faire ? La suivre chez elle , l'attendre dans un bar ?. Quelle serait la réaction de Anna, si ce dernier la suivait, alors que cela faisait à peine 5 min qu'ils se connaissaient. Peter sentit sa main quitter l'épaule de Anna et vint à nouveau se perdre dans les yeux de Anna.

«  Oh tutoies moi tu sais ! bien écoutes ça ne me gêne absolument pas. Maintenant il y a une chose qui va peut-être te gêner toi. Est ce que j'aurai intérêt à te suivre ou on se retrouve dans un bar ? »

Peter n'avait qu'une seule envie: celle de suivre la jeune femme. Mais il ne pouvait pas se permettre cela sans lui demander son avis .Il faut dire qu'il espérait que Anna ne réponde à sa question que par une seule affirmation mais il ne pouvait pas lui forcer la main. Il baissa ses yeux un court instant mais ne pouvait s'empêcher de regarder la jeune femme. C'est donc assez naturellement et contre lui que ses yeux se redressèrent à nouveau en direction de ceux de Anna dans l'attente d'une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Anna Ride
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Biche
Légilimens




Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Anna Ride, Mar 04 Oct 2011, 15:54


Son félin dans ses bras, caressant sa douce fourrure afin de calmer ses pensées envers le jeune homme en face d'elle, Anna se remémora ce qu'elle venait de dire. Il fallait qu'elle passe chez elle pour y déposer Brownie, c'était sûr. Mais... Est-ce que Peter le prendrait bien ? Peut-être y verrait-il là un genre d'invitation douteuse ? Argh, non, elle ne l'espérait pas. La nuit, quant à elle, devenait de plus en plus noire et l'Auror avait de plus en plus froid. En passant à Pré-Au-Lard, elle récupérerait un gilet ou un manteau, c'était plus sage.

« Oh tutoies moi tu sais ! bien écoutes ça ne me gêne absolument pas. Maintenant il y a une chose qui va peut-être te gêner toi. Est ce que j'aurai intérêt à te suivre ou on se retrouve dans un bar ? »

La blondinette s'arrêta de caresser son animal et regarda Peter avec un air légèrement surpris, mais agréablement. Il était gentleman, ça c'était certain, et cette réponse lui plaisait. C'était donc à elle de choisir la suite des évènements et il fallait qu'elle pèse le pour et le contre. Si elle le laissait partir dans un endroit qu'ils auraient convenu ensemble et qu'elle le laissait tout seul, ça montrait qu'Anna n'avait pas tellement confiance et peut-être que ça jetterait même un froid. Mais si elle l'invitait à l'accompagner, peut-être que justement, elle donnerait l'impression de donner sa confiance trop vite... Oh et puis qu'importe, de toute façon il venait d'entrer en formation chez les Aurors, c'est qu'il devait être digne de confiance. Et puis ce n'était pas comme si elle ne savait pas se défendre, au cas où.

« On ne va pas chipoter pour si peu. » dit-elle en s'avançant vers lui, son fléreur toujours dans les bras. « Tu n'as qu'à venir avec moi, de toute façon je n'en aurais pas pour longtemps. C'est juste histoire de déposer ce machin et prendre un vêtement un peu plus chaud. »

En disant « ce machin » elle avait pointé du regard son fléreur en souriant. Elle aimait bien le taquiner et lorsqu'elle le faisait, il grognait d'agacement. Intelligentes, ces p'tites bêtes là. Regardant Peter dans les yeux, maintenant juste en face de lui, Anna tendit sa main, qui caressait le félin quelques secondes plus tôt, pour la lui tendre.

« Prends ma main. » déclara-t-elle sur un ton amusée. Il y a quelques instants ils étaient prêt à se taper dessus et voilà qu'elle lui demandait de la prendre par la main. « Tu l'as déjà fait ? Transplaner à deux j'veux dire. » demanda-t-elle en souriant.

L'Auror attendit que Peter lui répondu et finisse par prendre sa main pour ensuite pouvoir transplaner en direction de la Maison des Oliviers, à Pré-au-Lard. Il fallait qu'elle se concentre pour ne pas atterrir directement chez elle, mais juste au niveau de son portail, sinon le sort de Peter serait tout tracé : il finirait ligoter par des liens magiques à cause -ou plutôt grâce- aux sortilèges de protection de son ami Klarh. Et puis, Anna n'avait pas très envie de faire fuir le charmant jeune, c'était plutôt l'inverse.
[ Topic libre ]
Suite du RP : ICI


Dernière édition par Anna Ride le Lun 24 Oct 2011, 12:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Juliet Lennox
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage



Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Juliet Lennox, Lun 24 Oct 2011, 12:06


♦ RP with Evanna Ayling ♦

La nuit, malgré la saison, était chaude, et le ciel, dégagé.
C'était une soirée parfaite, sûrement l'une des dernières dont on pouvait profiter allongé sur l'herbe à la belle étoile. Une jeune femme sortit d'un bar. Blonde, mince, plutôt jolie, elle se déplaçait avec aisance, malgré la légère odeur d'alcool qu'elle dégageait. Elle se dirigea prestement vers le parc, parfaitement détendue, sortant une cigarette de sa poche et l'allumant avant d'en tirer une bouffée. la sorcière, nommée Gabriel, était seule. Elle s'assit sur un banc, croisant ses longues jambes et profitant de l'air ambiant. Elle avait trop bu, et perdait peu à peu le contrôle d'elle-même, ce qui ne lui était pas arrivé depuis des années. Une envie, irrésistible, s'empara de la néo-zélandaise. Une envie de révolte, de destruction, d'anarchie. Une envie de s'exposer au danger, encore une fois, une envie de se battre, une envie d'intense. Irrépressible.

Elle remarqua alors une jeune femme...

Revenir en haut Aller en bas
Evanna Ayling
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Evanna Ayling, Lun 24 Oct 2011, 13:50


Il faisait nuit depuis environ une heure. Il devait être aux alentours de 22 heures, mais je ne pouvais être sûre de celle, ne disposant pas d'un objet permettant de lire l'heure. Et oui, moi, je n'ai pas des parents gâteux pour m'offrir une stupide montre. Et puis, quelle importance avait l'heure ? Je n'avais pas froid, je n'étais pas fatiguée. Je me promenais à Godric's Hollow, la nuit, toute seule ? Oui, tout à fait. j'en avais envie, et puis, on apprend des choses non, la nuit ? Je voulais voir ce que le monde me réservait pour une fois. je désirais ardemment passer à la pratique. Qui aurait pu croire cela de la misérable Ayling, qui n'avait même pas réussi à être une Poufsouffle convenable, alors que ce n'était pas dur, qui mesurait un mètre cinquante et avait l'air d'une gamine de douze ans ? Même mes profs s'étonnaient en lisant mes devoirs de me trouver si intelligente, puis ils l'oubliaient, et passaient à des éléments disons plus intéressants. J'avais beau être préfète, cela ne faisait pas de moi une personne appréciée. C'était Azuline qui recevait les compliments. Moi, et bien, je restais dans l'ombre comme toujours.

Pourquoi cette ville ? Parce que de grands évènements s'étaient déroulés. Parce que Voldemort avait failli y mourir. Et que malgré tout ce qui s'était dit, il était le meilleur. Certes il avait perdu. Mais son nom resterait gravé dans la mémoire commune. Et puis, qu'est ce qui prouve qu'il aurait détruit le monde, si on avait écouté ses idées ? Moi j'en avais bien, pour l'intelligence de mes camarades, et tout le monde s'en fichait. Ils auraient pu apprendre que le monde n'est jamais tout noir, ni jamais tout blanc. Bien sûr, il faut les laisser dans l'ignorance...

Je passais dans alors dans un parc. J'ignorais où j'allais, mais je repérais soudain quelque chose d'intéressant. Une fille, d'environ mon âge, blonde, fumant. Assise sur un banc. Je m'approchais après tout même si je en comprenais pas les émotions d'autrui-ce qui était une force finalement- quelque chose me disait que cette nana là tait ce qu'il me fallait. Pour m'amuser un peu. Je m'assis donc à ses cotés, et sentis la forte odeur d'alcool qui affluait. Elle était soûle ? Encore mieux, elle ne se rendrait pas compte que je la manipulais.

Belle soirée n'est-ce pas ? Je suis Evanna Ayling. Je ne pensais pas croiser quelqu'un ce soir. Peut-être que nous étions destinées à nous rencontrer, qu'en penses-tu ?

Je n'avais plus qu'attendre, et à voir si je l'avais ferrée.

Revenir en haut Aller en bas
Juliet Lennox
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage



Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Juliet Lennox, Mar 25 Oct 2011, 09:43


La fille ressemblait à une gamine.
C'est cela qui choqua le plus la blondinette affalée sur le banc, la première fois qu'elle la vit. Rousse, petite, elle s'arrêta devant Gabriel, se présentant avec une décontraction qui exaspéra la néo-zélandaise.

-
Belle soirée n'est-ce pas ? Je suis Evanna Ayling. Je ne pensais pas croiser quelqu'un ce soir. Peut-être que nous étions destinées à nous rencontrer, qu'en penses-tu ?

Tsss. Le destin. Mais bien sur, c'est évident que c'est lui qui nous a réuni ici! Malgré son approche étrange, la sorcière choisit de répondre à la jeune fille, avec un léger sourire au coin:

- Moi, c'est Gabriel McQuinn. Mais tout le monde m'appelle Gab'. Le destin n'est pour rien dans notre rencontre. Je suis là, tu es arrivée, c'est tout.

La jolie blonde décroisa ses jambes et tira une bouffée, installant un silence qui ne l'embarrassait pas le moins au monde. Elle attendait qu'Ayling prenne la parole, étant donné que c'était elle qui l'avait abordé.

Revenir en haut Aller en bas
Evanna Ayling
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Evanna Ayling, Mar 25 Oct 2011, 09:57



La blonde me toisa une ou deux secondes, avant de me répondre, avec un joli sourire en coin :

Moi, c'est Gabriel McQuinn. Mais tout le monde m'appelle Gab'. Le destin n'est pour rien dans notre rencontre. Je suis là, tu es arrivée, c'est tout.

Pour toute réponse, j'éclatais de rire. Oui, vous avez bien lu. Moi, Evanna Ayling, sans émotions, je riais. Tout simplement parce que cette fille semblait répondre totalement aux attentes que j'avais- pas espérées, mais disons- voulu d'elle. Il me fallait une rationnelle, une septique, une délurée. Je devais encore voir comment Gabriel, puisque c'était son nom se comportait, avant qu'on s'amuse un peu.

Je m'assis et à ses cotés d'un bond gracile, puis je la fixais durant une seconde, juste pour m'amuser un peu, avant de déclarer d'une voix lente :

Contrairement à ce que tu penses, et je sais que tu le penses car les humains sont délicieusement prévisibles, je ne suis pas une gamine de douze ans. J'en ai dix-sept, et je suis autonome depuis bien plus longtemps. Tiens aurais-tu la bonne idée de me filer une clope ? Je te rembourserais bien sûr. Un jour. Si tu as de la chance

J'aimais ce rôle là, que je jouais, car j'avais l'impression d'être vivante. De plus, j'avais toujours e envie d'essayer la cigarette, la seule chose m'ayant retenue étant que je n'avais pas envie de rentrer dans une boutique Moldue. Mais si elle ne voulait pas, et bien, je pourrais sans doute en importer de la petite boutique de tabac que j'apercevais au coin de la rue. Mais je pensais qu'elle allait accepter.

Voyant qu'elle n'avait fait aucune geste pour m'en donner une, je rajoutais :

Quant au destin, tu as parfaitement raison. Il n'existe pas. L'humain forge son destin. lors, je peux considérer que c'est le destin vu que c'est de ma propre décision que je t'aborde. Après, je ne connais pas l'avenir. Demain je t'aurais sans doute oubliée. Mais je pense qu'on pourrait s'éclater toutes les deux.

J'acquiesçais un sourire mauvais, avant de regarder le banc, attendant sa réponse. je voulais faire des bêtises ce soir...


Revenir en haut Aller en bas
Juliet Lennox
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage



Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Juliet Lennox, Jeu 10 Nov 2011, 22:45


[Désolée de la lenteur de ma réponse]

Evanna s'assit à côté de moi d'un bond gracile, après être partie dans un grand éclat de rire. Je la fixais d'un regard étrange, un peu vide, peut-être. Elle ne m'inspirait pas confiance, la jeune femme rousse. Trop détendue, trop sûre d'elle, trop... hypocrite. C'était bien le mot. Une envie soudaine de la frapper me saisit. Oui, de la frapper. Peut-être même de la faire saigner. Pour le simple plaisir de l'entendre hurler, pour le simple plaisir de voir le sang couler. Elle comprendrait sa douleur, la...
Mon interlocutrice se mit à parler d'une voix lente, interrompant le fil de mes pensées un peu trop tortionnaires.

Contrairement à ce que tu penses, et je sais que tu le penses car les humains sont délicieusement prévisibles, je ne suis pas une gamine de douze ans. J'en ai dix-sept, et je suis autonome depuis bien plus longtemps. Tiens aurais-tu la bonne idée de me filer une clope ? Je te rembourserais bien sûr. Un jour. Si tu as de la chance.

"Les humains sont délicieusement prévisibles"... Tsss. Et elle, c'était quoi? La reine du pays des Merveilles; et pas une humaine? Et pour la cigarette, elle était bien placée pour m'en demander une. J'avais la conviction intime qu'elle me manipulait. De son petit sourire narquois et ses manières faussement maniérées, elle tirait les ficelles et m'empêchait de penser. L'alcool rendait mon esprit brumeux, et les pensées vides de sens qui se bousculaient dans ma tête et n'avaient rien à voir ne m'aidaient pas. Qu'était-elle dans ma vie, au fond? Demain, ce ne serait qu'un vague fantôme. Une silhouette vue une seule fois dans ma vie. Avant que je pusse répondre quoi que ce soit, ni faire un geste, elle enchaîna:

Quant au destin, tu as parfaitement raison. Il n'existe pas. L'humain forge son destin. lors, je peux considérer que c'est le destin vu que c'est de ma propre décision que je t'aborde. Après, je ne connais pas l'avenir. Demain je t'aurais sans doute oubliée. Mais je pense qu'on pourrait s'éclater toutes les deux.

C'était sur, Evanna savait ce que je pensait. Elle m'avait ferré comme on ferre un poisson. Et j'aimais ça. Ce n'était pas une amie, pas même une connaissance, peut-être une ennemie -pour un peu je la détestais-, mais elle avait raison, ça n'avait pas d'importance. Seul comptait le moment présent. Et nous voulions toutes les deux nous éclater.

Je lui adressais un sourire renversant, renversant et sauvage, mes yeux virant au doré sans que je m'en rende compte le moins du monde. Et lui filais une clope. Geste anodin, mais qui scellait en quelque sorte notre association d'une nuit dans le but de faire les pires conneries. Je me levais prestement, avec ma souplesse et mon agilité coutumière, et je fis volte-face, me tournant vers elle. Pendant la conversation, j'avais eu un peu de temps pour décanter (si l'on peut dire), et mes idées étaient plus claires. légèrement plus claires.

Ça me va. Tu veux faire quoi? J'ai pas de préférence, je te suis. Futur brumeux souvenir, c'est la nuit, mais les rues sont bondées. Surement de sorciers. Taâchons donc de ne pas faire un coup d'éclat, je n'ai pas envie de passer devant la Justice Magique.

Elle ne m'avait pas dit qu'elle était une sorcière, mais je le savais. J'en étais sûre. Je la gratifiais d'un sourire narquois.
Revenir en haut Aller en bas
Evanna Ayling
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Evanna Ayling, Ven 18 Nov 2011, 13:24


Ma chère compatriote, après ma proposition, renversa la tête en arrière en souriant. " C'est bon, c'est dans la poche" Puis, alors que je remarquais que ses yeux avaient viré au doré, elle me tendit une clope, en un indiscutable signe d'accord. Je la pris d'un geste lent, avant de l'allumer discrètement à l'aide de ma baguette. Je pris une bouffée, sentant la nicotine s'infiltrer dans mon corps, et calmer tout tremblement. J'étais prête à fêter notre accord.

Gabriel m'indiqua alors que c'était bon pour elle. Puis elle se renseigna, qu'est ce que je voulais faire ? Les rues étaient bondées de sorciers, mais il ne fallait qu'on se fasse choper par la justice magique. C'était la seule chose certaine : il était hors de quetsions que j'aille moisir dans les geôles du ministère. Et puis, j'étais encore à Poudlard, préfète qui plus est. Je n'avais aucun intérêt à me faire renvoyer avant d'avoir mes ASPICS avec Optimal. Gaby m'offrit un sourire narquois, et je réfléchis à al manière la plus drôle de s'amuser...

Je pense qu'on devrait modifier notre apparence avec un sortilège. Mais disons qu'on pourrait apparaître un peu plus effrayante non ? Pour commencer. Après, j'ignore si tu sais le faire...

J'avais lourdement appuyé sur les derniers mots, pour qu'elle comprenne que la seule qui décidait là, c'était moi, et moi seule. Après, si les autres n'étaient pas assez bien, toutes les deux, on pouvait trouver des activités intéressantes... Très intéressantes.
Je lançais alors le sortilège, taillant mes dents en pointes, obscurcissant mes cheveux jusqu'à ce qu'il deviennent noirs, et augmentant un peu ma poitrine. Je voulais être fatale pour les sorciers de cette nuit. Je fis apparaître un miroir et contemplait le résultat. Je pouvais passer pour normale dans l'obscurité, mais dans la lumière... J'étais plutôt effrayante. Je reconsidérais Gabriel :

Alors ma chérie, tu y vas ? Histoire qu'on moissise pas trop longtemps dans ce parc. Il y a sûrement des quantités de sorciers à séduire et à terroriser non ?

Tout cela allait être bien. Nous allions nous éclater.

Revenir en haut Aller en bas
Juliet Lennox
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage



Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Juliet Lennox, Dim 04 Déc 2011, 17:26


Ma compatriote proposa de changer notre apparence, pour paraître plus effrayantes. Pourquoi pas? Surtout que je pouvais faire très peur, quand je m'en donnais la peine... Evanna noircit ses cheveux, tailla ses dents en pointe, et... augmenta le volume de sa poitrine. Je lui adressais un sourire narquois, avant de changer d'apparence moi-même.
La jeune rousse doutait de mes capacités? Elle avait tort. Avec une facilité déconcertante, mes yeux virèrent au doré, et devinrent animaux, sauvages. Mes dents s'allongèrent, c'étaient désormais celles d'un prédateur. D'un coyote, plus précisément. Un coup de baguette magique, et mes cheveux se colorèrent, d'un noir corbeau. Un autre, et mon bustier noircit aussi, ainsi que mes bottes. Question beauté, ça allait: j'étais plutôt jolie, selon la plupart des gens.
J'adressais à Ayling un demi-sourire. Celle-ci s'impatientait: elle avait hâte de faire des conneries, séduire et tourmenter les sorciers et Moldus de ce village.

-
Je suis prête. Alors, quel est le programme?

Je me laissais assez manipuler par ma camarade, mais je m'en foutais complètement. Après cette nuit, si je la revoyais... Je la ferais payer. Mais pas ce soir. Ce soir, nous n'étions que deux démentes, enjôleuses et insolentes.

Revenir en haut Aller en bas
Evanna Ayling
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Evanna Ayling, Dim 11 Déc 2011, 16:02



Gabriel ne tarda pas à m'imiter et je la vis d'un seul coup de baguette changer sa couleur de cheveux, et ses vêtements, pour devenir une bête aux yeux dorés et eux dents pointues. Très bien, très bien, notre jeune ondine savait donc utiliser son cerveau. Elle me plaisait de plus de plus, tant qu'elle continuerait à être d'accord avec moi bien sûr... Je remarquais avec toutes les deux des dents d'animaux, des cheveux noirs, nous pouvions presque passer pour des sœurs. Puis de jeunes sorciers éméchés ne feraient pas attention à nous n'est-ce pas ? Nous ferions ce que nous voulions, nous les leurrons.

Gab' m'indiqua alors qu'elle était prête, et elle me demanda la suite du programme. Je réfléchis une seconde à ce que nous pouvions bien faire. Nous faire passer pour des sœurs, rentrer dans la rue, aborder un ou deux des sorciers que nous croiserions et j'entendis rire là bas, puis flirter ouvertement... Les hommes sont tous les mêmes. Et quand il croiraient nous avoir dans leur poche, nous leur lancerions des sorts...

Nous nous ressemblons un peu ainsi. Nous pourrions nous faire passer pour d'aguicheuses frangines, aborder des hommes un peu bourrés, ceux que nous entendons hurler dans la rue là bas, puis les draguer, pour leur lancer des sorts amusants et effrayants pour eux... Quand penses-tu ? Tu en connais ? Au fait, tu as bien 17 ans ? Ce serait bête de faire prendre à cause de la Trace...

Bof, au pire, je m'amuserais toute seule et la petite regarderait... Mais elle était sans doute majeure, j'en mettrais ma main à couper...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 19

 Parc de Godric's Hollow

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.