AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 4 sur 19
Parc de Godric's Hollow
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant
Kaya Adams
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Kaya Adams, Jeu 16 Fév 2012, 21:42



Kaya finissait son travail de bonne heure et de bonne humeur aujourd'hui. Elle devait se rendre à Goddric un peu plus tard dans la soirée. Il pleuvait, Kaya détestait ça. Enfuit dans son manteau, Kaya avait telle une ombre dans le petit village des sorciers. Elle avait un rendez vous important dans moins d'une dizaine de minutes dans le parc et devait absolument ne pas être en retard. Kaya était mal à l'aise stressée par l'enjeu de cette rencontre. Pour elle tout se jouait aujourd'hui, et si jamais elle faisait un faux pas elle risquait de tout faire foiré. Elle avait peur de se trompé, en plus, Kaya se demandait pourquoi elle lui avait donné rendez-vous à Goddric, elle qui détestait ce village. Pourquoi ne pas avoir demandé à ce rencontré à Londres. Le seul avantage de ce village était le bar restaurant non loin de là. Dans le pire des cas, elle pourrait aller noyée son chagrin dans l'alcool.
Kaya arriva au parc de Goddric, sous la pluie, sa cape de sorcier lui évita d'être complétement mouillée. Elle devait bien réfléchir avant de parlée, savoir comment elle allait l'abordée, lui expliquée, car Kaya avait beaucoup de chose à lui dire. Ah que c'était compliqué !
Finalement, la jeune femme traversa le parc, puis s'assit sur un banc. Maintenant, elle ne devait que attendre. Malheureusement, la jeune femme n'était pas une personne connue pour sa patience. Et surtout pas dans ce genre de situation. Kaya se leva et fit les cents pas. Elle remarqua alors une ombre près d'elle. La pluie le lui avait bien caché, mais cette fois, elle l'a voyait très clairement. Kaya garda sa capuche sur sa tête et s'approcha de cet inconnu. Elle attrapa le bras de l'inconnu afin de savoir qui c'était. Ce dernier se retourna d'un coup, tellement rapide, que Kaya, surprise, sursautant, s'éloigna de cette personne. Elle plissa les yeux, se demandant si c'était la personne qu'elle cherchait, avec la pluie, Kaya ne reconnaissait pas son visage, il n'était assez net pour elle.


Excusez moi... Je cherche quelqu'un, vous ne l'auriez pas vu passez ?

Même si l'Irlandaise n'avait l'habitude de parlé à un inconnu mais elle devait trouvé son correspondant et ne pas trainer en papotant inutilement. Finalement, elle réussit à voir le visage d'un homme d'une trentaine d'année, Kaya resta plantée là devant lui. Elle reprit finalement la parole.

J'ai.. J'ai du me trompée, pardonnez moi.

Kaya, un peu confuse, ne savait plus se mettre. C'était-elle vraiment trompée ? Et puis d'ailleurs, c'était à l'anonyme de se présenter pas à elle ! Et puis si c'était pas ce jeune et séduisant jeune homme ? Ah, cette histoire commençait à lui prendre la tête ! En attendant une éventuelle réponse de ce garçon, elle resta là, mais bon, à par la prendre pour une folle, ce dernier ne devait pas pensé grand chose d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Klarh Findirs
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Crocodile marin
Chercheur en Enchantements



Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Klarh Findirs, Sam 18 Fév 2012, 00:14




En fin de compte, Klarh n'eut pas à attendre des masses. Bien que l'arbre sous lequel il s'était réfugié s'avérait être assez touffu, cela ne suffisait pas à contenir toute l'eau tombée du ciel (littéralement !). Il se passait donc régulièrement une main sur le visage, pour en chasser l'eau ruisselante. La première fois, et machinalement, il jeta un œil à sa main, constatant qu'il ne s'agissait pas de sang... Une habitude ? Sans doute, bien qu'il était assez désagréable de se rendre compte après-coup que l'on était tout sanguinolent. Enfin, ce n'était pas le cas, et alors qu'il se laissait encore distraire par ses pensées débiles, il sentit une main lui attraper brusquement le bras.

Se retournant d'un coup, prêt à cogner un éventuel idiot qui osait le prendre par surprise (quand on lui cherchait des noises, mieux valait rester hors d'atteinte de ses poings). Mais il n'en fut pas ainsi : il s'agissait apparemment d'une femme, avec une capuche, mais pas dans le genre mangemoresque, bien heureusement. Elle se recula suite à son mouvement, l'observant silencieusement pendant un bref instant...


- Excusez moi... Je cherche quelqu'un, vous ne l'auriez pas vu passez ?


Haussant un sourcil, Klarh jeta un coup d'œil autour de lui : personne d'autre.

" Eh bien..." commença-t-il de sa voix grave, se gratouillant la barbe avec son pouce." C'qu'il y a pas grand monde, là... Et sans plus d'détails, j'vois pas comment vous aider..."

Son ton n'était ne portait ni reproche, ni mauvaises intentions, il trouvait juste bizarre que quelqu'un cherche une autre personne, au même endroit que lui... Après tout, cela pouvait très bien arriver.

- J'ai.. J'ai du me tromper, pardonnez-moi.


La jeune femme semblait perdue, hésitante... Savait-elle vraiment qui elle cherchait ?

" Hrmm, z'êtes sûre de pouvoir reconnaître la personne qu'vous cherchez ? Parc'que moi aussi j'attends quelqu'un, sauf que je ne sais pas du tout de qui il s'agit... C'est ça l'problème avec les messages non signés, et envoyés par un elfe un peu bizarre..."

A ces mots, il laissa échapper un grognement amusé, se détendant quelque peu, les traits de son visage en firent autant, lui donnant un air un peu plus charmant, et beaucoup moins dur et froid, bien qu'au vu de son apparence, il ne pouvait se défaire de sa présence imposante. Il n'y avait pas grand chose à craindre de cette femme : elle avait l'air encore plus perdue que lui, et si ça se trouvait, ils avaient un point commun : la personne qu'ils cherchaient ne se montrait pas.

A moins que... non, quand même pas ! Comment pouvait-elle être l'expéditrice anonyme si elle ne l'avait pas reconnu ? Ce n'était pas comme s'il était si difficile à différencier de quiconque... ou alors elle était fatiguée, ou bien il ne s'agissait pas d'elle...

Tant de questions, si peu de réponses, pour pas changer. L'Auror était quelque peu déçu : l'arrivée de cette personne l'avait interrompu dans sa trépidante impatience, lui donnant de faux espoirs... Il se voyait déjà avec une explication à ce message anonyme, mais là c'était loupé, retour à la case départ. Mais puisqu'elle était là, autant l'aider à trouver ce qu'elle cherchait, pour qu'elle ne demeure pas ainsi sous la pluie, sans doute pour rien...


" La personne qu'vous cherchez... A quoi ressemble-t-elle ? " demanda-t-il tout simplement, oubliant le fait qu'il n'avait croisé personne d'autre, et ne serait probablement d'aucune aide.

Si ça se trouvait, cette lettre mystérieuse n'était qu'un attrape-nigauds, et il s'était fait avoir comme un bleu. Bon, dans le pire des cas, il avait passé un quart d'heure sous la pluie, rien de plus naturel pour hydrater sa peau... Enfin, naturel et pollué !

Revenir en haut Aller en bas
Zepheryn Belkoven
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Zepheryn Belkoven, Sam 18 Fév 2012, 20:49


Zepheryn s’étira dans le lit, gardant cette chaude et douce couverture collée contre elle et surtout n’ayant pas le courage de se lever face au froid et à la pluie battante qui l’attendait au dehors. L’appartement était désert. Emma avait dû partir au bar, lui ayant laissé son appart’ pour elle seule. Non pas qu’elle n’apprécie pas sa grande maison à Loutry mais qu’aujourd’hui elle avait un important rendez-vous à Godric’s même. Elle n’avait encore jamais mis les pieds dans le grand parc de la ville si bien qu’il lui aurait été impossible d’y transplaner. Elle bailla, longuement, paresseusement et avec flemme. Elle aimait prendre son temps et apprécier les bonnes choses. Le réveil faisait bien partit de ses priorités. Le ciel était gris, laissant apparaître d’impressionnants épais nuages. Il lui avait semblé s’être réveillée en plein milieu d’un rêve et se rendormir une seconde à peine après, réveillée par la pluie et le bruit du tonnerre. Mais peut-être s’était-elle tout imaginé. Elle se leva enfin, contemplant quelque peu la ville de la large fenêtre de la chambre d’ami. Elle avait vu juste. Les rues étaient toutes mouillées. Les habitants, habituellement arpentant habituellement les ruelles et les pâtés de maisons en grand nombre, semblaient inexistants. Les cheveux tous décoiffés et la mine déconfite, observant ce paysage fort peu prenant, Zepheryn fut bien tentée de se glisser de nouveau dans le grand lit et ses couvertures hivernales. Seulement quelqu’un l’attendait. Ou… Peut-être pas. Sa lettre lui avait été parvenu, elle le savait de source sûre. Restait à savoir si la personne concernée en avait été interpellée. Elle était bel et bien décidée à rester coûte que coûte à l’attendre. C’était bien trop capital pour risquer à la rater de peu. Elle l’avait promit. Elle tenait toujours ses promesses.

La directrice reteint un bâillement, s’enfonçant dans sa douche avec bénédiction. Elle ne devait pas traîner, elle n’allait tout de même pas faire attendre celui qui l’attendait… En y sortant, la pluie s’était sortie de ses gonds. Des gouttes d’eau déglutinaient sur les vitres, chargeant le ciel de sa noirceur et de sa grisaille peu envieuse… La jeune femme s’habilla en quatrième vitesse, se maquilla rapidement et sortit de l’appartement de sa meilleure amie avec empressement. Droite. Gauche, puis tout droit… Troisième à droite. Ou étais-ce deuxième ? Emma avait intérêt d’avoir vu juste. Elle s’était bien dit qu’au cas où elle n’aurait eu qu’à demander aux passants son chemin. Seulement il n’y avait plus personne en vue. Ou presque. Un enfant au loin courait en sens inverse, se cachant de la pluie avec son sac d’école avant de tourner au coin de la rue et qu’elle ne le perdre définitivement de vue. Zepheryn, pourtant, s’en tira juste. Devant elle trônait l’imposant parc de Godric’s Hollow. De la faune en débordaient. Vide. Seule la pluie battait avec rage sur les feuilles et les buissons qui embellissaient le lieu. Rapide, la jeune femme franchit la grille et n’eut qu’à marcher quelques pas avant de tomber sur la personne qu’elle devait trouver. Seulement elle était accompagnée d’une autre… Avait-elle eut peur de venir à elle seule ? La jeune femme arriva à la hauteur de l’un qu’elle connaissait et de l’autre qui lui était totalement inconnu. Zeph’ toussota, resserrant un peu son parapluie dans sa paume, n’osant pas interrompre leur discussion mais pourtant se lançant dans la masse.

    Bonjour à vous.


La jeune femme observa l’homme avec attention. Elle était certaine de l’avoir vu quelque part… Et même à plusieurs lieux différents. Mais elle ne devait pas se perdre dans ses pensées. Elle espérait ne pas l’avoir fait attendre.

    C’est moi que tu cherches…


Elle se tourna finalement vers cette charmante femme brune aux yeux pénétrants qu’étais Kaya, avant de poursuivre d’un air plus détaché.

    Je ne t’ai pas fait attendre Kaya, j’espère ! Me présenterais-tu ce charmant jeune homme que nous voici ?


Zepheryn offrit à ce dernier un sourire charmant, à la limite de l’enjôlement. Mais elle ne devait surtout pas oublier pourquoi elle avait demandé à la dirlo des Poufsouffle de la retrouver au plus vite dans ce parc. Un projet assez secret dont elle avait eu soudainement idée il y a quelques jours et qui concernait leurs deux maisons respectives. Cette lettre anonyme prouvait bel et bien à quel point Zepheryn tenait à ce que cette idée reste… Secrète aux yeux, et surtout aux oreilles, de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Kaya Adams, Sam 18 Fév 2012, 22:52



Kaya était toujours sous la pluie. Quelle cruche ! Elle aurait pu prendre un parapluie comme même! Bon, quand est ce que cette personne allait pointer le bout de son nez ? Car c'était pas le tout, mais Kaya aurait voulu préférer un horrible rhume le lendemain et une vilaine toux. L'homme reprit la parole. Finalement c'était peut-être lui qu'elle cherchait, en fait elle ne savait pas du tout. Pendant un instant, elle se demanda si l'inconnu n'avait pas bu. Il parlait d'une façon étrange, un peu du genre campagnarde comme ces personnes un peu bizarre avec une voix rauque qui passait pour des vieux pervers. Oh mon dieu était ce un pervers qui se tenait devant elle ? Est lui qui lui avait envoyé un message secret ? Ah ! Kaya ni comprenait plus rien ! Devait-elle se méfier de cet homme ? A première vue il ne semblait pourtant pas méchant.

    " La personne qu'vous cherchez... A quoi ressemble-t-elle ?
"

Quelle bonne question ! Kaya n'en savait rien du tout ! Quelques jours plus tôt elle avait reçu une lettre anonyme qui lui disait de venir au point de rendez-vous à Goddric au parc. Sa curiosité l'avait emportée, et Kaya s'était donc rendu au parc comme il était indiqué sur l'invitation. Finalement la prochaine fois elle resterait tranquillement chez elle avec ses colocataires et regardés un bon film. Alors que la jeune femme allait répondre à la question, un craquement l'obligea à se retourner d'un coup tout en sortant sa baguette. Finalement ce fut pour découvrir une jeune femme brune, les cheveux mi-long et bouclés que Kaya connaissait déjà. Elle les salua puis se tourna vers l'Irlandaise.


    Je ne t’ai pas fait attendre Kaya, j’espère ! Me présenterais-tu ce charmant jeune homme que nous voici ?


Beeuh... Zepheryn avait fumée ou quoi ? Mais qu'est ce qu'elle faisait là elle aussi ? Mais bon sens, est ce que quelqu'un pourrait expliquer à Kaya ? Elle avait loupé un chapitre ou quoi ? Et voilà que la directrice des Serdaigles faisait du charme au jeune homme ! Namého c'était le monde à l'envers où quoi ? Déjà qui les avaient tous les trois envoyés ici ? Parce que comme même cela faisait une grosse, énorme même, coïncidence ! Ensuite pourquoi Zeph' draguait-elle l'inconnu, Kaya était là avant elle s'était à elle de lui faire du charme en première ? Et enfin, est ce que Kaya pouvait s'abriter sous son parapluie ? T_T. Sans lui demander son avis Kaya se permis de ce mettre sous le parapluie de Zepheryn. Ouuuf ! C'était déjà mieux. Peut-être allait-ils enfin pouvoir s'expliquer ?!

    Qui m'a envoyé cette lettre anonyme ?! Franchement j'y comprends rien ! J'arrive je tombe sur un homme tout seul, c'est à la limité du film d'horreur cette histoire ! Quelqu'un aurait-il une explication ?


Kaya n'attendait pas vraiment une réponse. Plutôt à des cris dans tous les sens, des colères et puis une drague entre la collège de Kaya et l'homme. D'ailleurs comment s'appelait-il ? Sa tête ne revenait pas dans l'esprit de de la directrice. Elle ne l'avait donc jamais croisé au bar, ou à l'hôpital. Elle qui croyait connaître tout le monde magique !


    Excusez moi mais vous êtes qui ? Votre visage ne me reviens pas.


Zepheryn le connaissait peut-être. En aucun cas, Kaya ne l'avait rencontré c'était une évidence. En tout cas, même si leur rencontre n'était pas très attendu et un peu spécial, Kaya trouvait cela assez humoristique. Si on regardait le bon coté des choses on pouvait trouver des cotés positifs. Le fait d'avoir fait de nouvelles rencontres, et qu'ils soit tous les trois dans le même problème. Pourquoi est ce qu'il était tous ici ? Kaya se retourna vers Zeph'. C'était la seule qui n'avait pas expliquée ce qu'elle faisait ici. Elle aussi devait avoir ses raisons de se promener seule dans le parc de Goddric sous la pluie.



    Mais qu'est ce que tu fais là, Zeph' ? Toi aussi t'as reçue un message bizarre ?


Peut-être que la personne qui voulait les voir toutes les trois allaient arriver elle aussi. Kaya n'en pouvait plus de l'attendre. Si elle savait qui c'était la jeune femme l'aurait tué ! L'irlandaise détestait tourner en bourrique et c'était exactement ce qui se passait. Allait on enfin savoir le fin mot de l'histoire?
Revenir en haut Aller en bas
Klarh Findirs
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Crocodile marin
Chercheur en Enchantements



Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Klarh Findirs, Dim 19 Fév 2012, 13:12



Klarh n'y comprenait plus rien, si cette femme ne le reconnaissait pas, ce ne pouvait pas être elle qui l'avait invité ici. De plus, il semblait qu'elle était dans la même situation que l'Auror : invité à venir ici, sûrement par le même elfe, donc par la même personne... Tout ceci était bizarre... Vraiment bizarre...

Il en fut presque certain lorsqu'il lui posa une question, concernant l'éventuelle personne qu'elle attendait. La réponse était lisible sur son visage, malgré la pluie qui prenait un malin plaisir à lui brouiller la vue toutes les trente secondes. La jeune femme ne savait vraiment pas ce qu'on lui voulait, et semblait même être légèrement anxieuse. Klarh essayait pourtant d'avoir l'air le moins menaçant possible, ce qui, malgré tous les efforts du monde, demeurait quasiment infaisable au vu de son apparence, et surtout en cet instant, avec le visage ruisselant de pluie, et son envie croissante de rentrer chez lui pour faire quelque chose de plus utile qu'attendre pour rien.

Rien que pour le contredire, une autre personne arriva : une autre femme, qui avait eut l'intelligence de prendre avec elle un parapluie. Elle s'approcha donc des deux seules personnes présentes...


- Bonjour à vous.

La nouvelle arrivante fixa Klarh avec insistance pendant un bref instant, expliquant que c'était elle qu'il cherchait... A moins qu'elle ne s'adressait à l'autre femme tout en le regardant... Le doute se fit croissant lorsque Klarh remarqua que les deux inconnues se connaissaient...

- Je ne t’ai pas fait attendre Kaya, j’espère ! Me présenterais-tu ce charmant jeune homme que nous voici ?

Voilà qu'on lui faisait du charme, maintenant ? Il ne savait plus quoi en penser, ayant toujours été quelque peu démuni face à ce genre de situations... Que voulez-vous, pendant que les autres adolescents de son âge apprenaient à draguer, à se rapprocher les uns des autres, à apprécier l'insouciance de ces années avant de rentrer dans la vie active, Klarh avait d'autres affaires en cours, et qu'il soit jeune ou pas n'avait pas changé les choses. Aujourd'hui, du haut de ses vingt-huit ans, il avait du mal avec tout ce qu'il n'avait pas eu la chance de connaître... Non pas que ça le rendait triste, mais plutôt ça l'embêtait.

La première inconnue, vint s'abriter sous le parapluie de la dernière arrivante, ce qui prouvait bel et bien qu'elles se connaissaient. La dénommée Kaya, donc, s'indigna donc...


- Qui m'a envoyé cette lettre anonyme ?! Franchement j'y comprends rien ! J'arrive je tombe sur un homme tout seul, c'est à la limité du film d'horreur cette histoire ! Quelqu'un aurait-il une explication ?

Puis, après un bref instant, ne laissant pas l'autre femme répondre, elle se tourna vers Klarh.

- Excusez moi mais vous êtes qui ? Votre visage ne me reviens pas.

Comment ça, son visage de lui revenait pas ? Elle n'avait pas qu'à le regarder si elle le trouvait moche... Un instant... Peut-être qu'elle parlait du fait qu'elle ne le reconnaissait pas, et qu'il ne s'agissait pas de l'expression "ta tête ne me reviens pas". Oui, sûrement, il devait absolument se calmer, cette situation incongrue commençait lentement à lui peser sur le système : il n'appréciait guère toutes ces cachotteries, ayant lui-même l'habitude de tout prévoir, d'être paré à tout... Là, il était presque perdu et anxieux... Cependant, ce n'était pas une raison pour le montrer aux deux autres.

" Je suis Klarh Findirs, Auror, Magenmage et Conseiller du Ministre..." expliqua-t-il, presque blasé, avant d'ajouter : " Mais ça on s'en fout un peu, j'aimerais juste savoir pourquoi on m'a envoyé un message m'indiquant d'venir ici... "

Tout en parlant, il dévisagea les deux femmes. Malgré son ton dur et quelque peu froid, il était facile d'y déceler qu'il ne voulait pas les prendre de haut, comme le faisaient un bon nombre de moldus haut placés, qui balayaient les affaires des autres gens d'un revers de main... Il voulait savoir ce qu'on lui voulait.

Kaya se tourna ensuite vers l'autre femme...


- Mais qu'est ce que tu fais là, Zeph' ? Toi aussi t'as reçue un message bizarre ?

Zeph' ? Quel genre de prénom était-ce ? Bref, en tout cas, elles se connaissaient bien, et cette "Zeph" était la seule à ne pas avoir l'air perdue (ceci dit, peut être que c'était dû au fait qu'elle arrivait à peine...).

" Ou alors... Est-ce que c'est vous qui les avez envoyés ? " demanda-t-il le plus naturellement possible.

En effet, cela était tout à fait probable... Mais cela n'expliquait toujours pas pourquoi il était mêlé à ça. Maintenant son regard, il attendit les réponses. Et elles avaient intérêt à venir, parce que même s'il pouvait être patient, il n'aimait guère que l'on se joue de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Invité, Mar 21 Fév 2012, 22:33


Un peu plus tôt, à l’Auberge des Deux Mondes…

Après avoir passé une St-Valentin complètement pourrie - quasiment seule à tenir le bar qu’elle cogérait, à servir des cocktails à l’eau de rose à des couples niais au possible, Cliodhna avait enfin réussi à avoir un rencard ! Enfin, pour le coup, on pouvait dire qu’elle avait un peu forcé le destin, puisqu’elle avait elle-même pris l’initiative d’inviter le garçon en question, mais qu’importe ! Dignité oblige, elle l’avait fait anonymement… hors de question, en effet, de risquer de se faire humilier en cas de refus.


« ANNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNA ! », hurla-t-elle tout à coup. Elle avait pris sa soirée pour se consacrer à sa vie sentimentale, mais n’avait pas le temps de rentrer chez elle pour se préparer. Les réserves de l’auberge feraient donc l’affaire, au grand désespoir, sans doute, de sa collègue de travail. « Dis, tu trouves pas que cette veste me boudine ? lui demanda-t-elle en l’aplatissant du mieux qu’elle pouvait au niveau du ventre. En même temps, c’est l’hiver et j’vois mal comment je pourrais sortir sans… », ajouta-t-elle pour essayer de se rassurer.

Pour le reste de sa tenue, elle avait opté pour un pantalon qui la moulait bien comme il le fallait, pour un chemisier blanc et échancré, ainsi que pour un petit gilet qui lui éviterait de se les geler en moins de cinq minutes. Des bottes montantes à talons hauts complétaient joliment sa tenue.
« Ah oui, aussi ! s’écria-t-elle à nouveau alors qu’Anna retournait à ses devoirs. Tu n’aurais pas du mascara ? Je viens de vider le mien… ». Et, de fait, au vu de la couche épaisse qu’elle avait déjà appliqué sur ses cils, on n’avait aucun mal à la croire !

Enfin bref, une bonne vingtaine de minutes plus tard, la belle était fin prête, toute bichonnée. Elle passa un trench-coat lie de vin, attrapa un large parapluie à fleur et rejoint sa blondasse de disciple, qui avait fini par retourner à ses clients. Elle l’intercepta alors qu’elle servait des Bièraubeurres derrière le comptoir :
« Ça va, je suis sortable ?! pour le coup, elle avait presque l’air angoissée, ce qui contrastait de son éternelle assurance. Souhaite-moi bonne chance ! Et bonne soirée ma belle, courage avec la table 6, la nana est une vraie teigne… ».


Parc municipal de Godric’s Hollow, présent.

Quelques instants plus tard, la brunette avait transplané depuis une ruelle malodorante pour se retrouver… au bon milieu d’une flaque de boue, dans un bosquet retiré du parc. En effet, ce n’était pas comme à Pré-au-Lard où l’on pouvait transplaner comme bon nous semblait, du fait de l’absence de moldus, et la demoiselle avait donc essayé d’être discrète. Mais c’était sans compter sur cette fichue averse qui n’en finissait plus. C’était malin en tout cas, la voilà qui était trempée et crottée jusqu’aux fesses ! On avait connu plus glamour pour un rendez-vous galant…

C’est ainsi que Cliodhna perdit au moins dix minutes à essayer de refaire une beauté à ses jolies bottes, à grands coups de « Récurvite ! » et de jurons en tous genres. Autrement, son arrivée eut été du pire effet. En plus, ce n’était pas comme si c’était le dernier des moldus insignifiants qui l’attendait, loin de là ! Non, son rencard était un jeune homme de large renommée, particulièrement bien bâti et viril comme elle les aimait. Autrement dit qu’à la moindre fausse note, il ne faisait aucun doute qu’il se rabattrait sur une autre prétendante !

Mouarf, c’était malin, voilà qu’elle était en retard ! Et pas qu’un peu ! Parce que, oui, en bonne lady qu’elle était, elle s’était volontairement accordé un léger retard. Rien de tel pour attiser la curiosité de l’homme qui l’attendait sans doute déjà, impatient de connaître son identité ! Vous imaginez donc le choc que ce fut pour la demoiselle lorsqu’elle constata que personne ne l’attendait sur le banc du rendez-vous. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle se sentit bête, toute préparée, avec son stupide parapluie à fleurs.

En plus, elle avait peur avec la tombée de la nuit… Ah moins que ? Oui, à quelques pas de là, elle aperçut un petit groupe de jeunes gens en pleine discussion. Vu la notoriété dont bénéficiait le beau brun avec qui elle passerait la soirée, ça ne l’étonnerait pas qu’il ait été abordé par des fans passant par là… Mais encore faudrait-il qu’elle en ait le cœur net, c’est pourquoi elle brava la pelouse détrempée pour rejoindre le trio. Dommage que, avec cette pluie et la noirceur ambiante, elle ne pouvait distinguer leurs traits, parce qu’elle aurait l’air bête si ce n’était pas lui !


Dernière édition par Cliodhna Quinn le Mar 19 Juin 2012, 16:12, édité 1 fois (Raison : Reformatage du message)
Revenir en haut Aller en bas
Klarh Findirs
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Crocodile marin
Chercheur en Enchantements



Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Klarh Findirs, Dim 26 Fév 2012, 18:06




Ainsi accompagné de deux femmes inconnues, Klarh n'en menait pas large, peu habitué aux situation de ce genre : il ne savait pas du tout ce qu'on lui voulait, qui étaient ces deux personnes, et surtout, pourquoi l'avait-on contacté par le biais de l'elfe qui distribuait des mots doux le jour de la saint valentin ? Ce devait être ceci qui le perturbait, beaucoup plus que le reste, d'ailleurs. Quoi qu'il en soit, il gardait un visage neutre, calme, ne préférant pas montrer ce qu'il ressentait... Encore un de ses petits défauts, quoi.

Après quelques secondes de réflexion, il ajouta, avant même qu'un des deux inconnues ne puisse lui répondre.


" Hrmm, c'doit être moi qui m'trompe en fait..."

Après tout, cette Kaya et cette Zeph' se connaissaient, et au vu de leurs réactions respectives face à l'Auror, ce devait être lui qui se trouvait au mauvais endroit, au mauvais moment. Entre l'une qui lui demande son nom, et l'autre qui demande à sa collègue de faire les présentations, il ne pouvait qu'être de trop... Mais alors, où était cette personne qui lui avait donné rendez-vous ?

Relevant les yeux pour regarder autour de lui, il crût apercevoir une silhouette, armée d'un parapluie, qui s'avançait lentement vers eux. Ah, bien ! Ce devait être celle qui lui avait envoyé le message, au vu de son air quelque peu pressé (a moins que ce ne soit qu'une impression...). Bref, il fallait donc laisser les deux autres jeunettes à leurs affaires...


" S'cusez-moi... Je suppose qu'vous avez des choses à vous dire, je crois que j'ai trouvé la personne que j'attendais."

Faisant quelques pas pour s'éloigner, il se figea, tournant lentement la tête vers Kaya et Zeph'.

" Au plaisir d'vous revoir, toutes les deux. " fit-il.

Le sourire charmant qu'il ajouta à la suite ne fut pas vraiment prémédité, il voulait juste rester poli et amical, et comme ce n'était pas dans ses habitudes, il pouvait parfois se "tromper" dans certaines actions. En tout cas, il était soulagé de voir quelqu'un d'autre, et priait intérieurement pour que ce soit vraiment la personne qui lui avait envoyé le message. Le fait qu'il soit de plus en plus détendu, avec un sourire non intentionnellement charmeur, devait être du fait de la pluie : l'eau qui ruisselait sur son visage le calmait, lui rappelant ses virées sous-marines, sous forme de crocodile, à ressentir le silence des profondeurs... En cet instant, l'eau qui martelaient le sol et les objets tout autour de lui (lui y compris) formaient un bruit presque assourdissant, imitant presque le fond sonore des abysses qu'il adorait tant. C'est donc ainsi qu'il arriva devant la troisième inconnue, les cheveux trempés (heureusement qu'ils étaient courts), des gouttes qui couraient le long de son visage, quelque peu arrêtées par sa pilosité.

" B'jour, excusez-moi, c'est bien vous qui m'avez fait venir ici, j'me trompe ? " tenta-t-il.

Cela ne pouvait être qu'elle... Non parce qu'il en avait marre d'attendre...Surtout en compagnie de deux autres personnes qu'il ne connaissait pas. Attendre seul le gênait beaucoup moins...Mais ce n'était plus d'actualité depuis qu'il avait remarqué que Kaya (et ensuite Zeph') n'était en aucun cas la personne qu'il attendait.

[Post peut être un peu court, mais ayant enchaîné, je ne peux guère étoffer plus que cela]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Invité, Ven 02 Mar 2012, 21:22


La jolie brunette s’avançait donc, armée de son trench et de son parapluie fleuri, vers les trois jeunes gens. Elle bravait vaillamment l’averse et, sous ses bottes, le sol détrempé s’enfonçait presque à son passage tandis que l’herbe était glissante. Quel temps de chien… Tout à coup l’homme qui dominait le petit groupe l’aperçut et, très vite, vint à sa rencontre.

Tout dégoulinant, il l’interloqua :

« B'jour, excusez-moi, c'est bien vous qui m'avez fait venir ici, j'me trompe ? », visiblement un peu perdu. La première réaction de Cliodhna fut de prendre peur. Ou en tout cas, elle se sentit un peu agressée par cet homme si imposant qui venait de l’aborder, avec ses manières un peu bourrues. Non moins mal à l’aise, elle jugea qu’il n’avait pas l’air très dangereux, mouillé comme il était.

L’air désolé, elle rétorqua donc :
« J’ai peur que vous fassiez erreur… Si je ne me trompe, on ne se connait pas, n’est-ce pas ? ». Il ne fallait pas être un as de psychologie pour comprendre qu’elle était impressionnée et quelque peu déstabilisée. Que lui voulait-il au juste ? Et comment se pouvait-il qu’il ait pu ainsi la confondre avec la personne qui lui avait donné rendez-vous ?

Presque prise de pitié par ce géant en déroute, la jeune femme décida de faire sa bonne action du mois, au moins leur rencontre n’aura pas été vaine :
« Attendez, tenez… », fit-elle avant de ressortir sa baguette de sa poche intérieure et de lancer un « Gemino ! » sur son parapluie, sans se découvrir. Instantanément, il se dédoubla majestueusement.

« Votre virilité en prendra sans doute un coup, mais ça vous évitera de prendre froid, si vous devez encore attendre… », précisa-t-elle en lui offrant la parfaite copie de son parapluie à fleur. Elle lui sourit ensuite faiblement, visiblement quelque peu gênée, voire agacée par cette situation impromptue.

Ne sachant trop qu'ajouter, Cliodhna jeta un nouveau regard aux alentours. Toujours pas l’ombre de son rencard, il allait le lui payer ! Elle rapporta ensuite son attention vers le sombre et colossal inconnu :
« Bon, je ne vais pas vous faire perdre plus de temps… Bonne chance dans votre recherche ? ». Nouveau sourire coincé, vivement que son propre rendez-vous se pointe !


Dernière édition par Cliodhna Quinn le Mar 19 Juin 2012, 16:12, édité 2 fois (Raison : Reformatage du message)
Revenir en haut Aller en bas
Gloire Lecomte
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Gloire Lecomte, Sam 03 Mar 2012, 20:50



- Poudlard -
Gloire venait de finir de se préparer. Cheveux coiffés en une longue tresse qui se balançait doucement dans son dos, chemise blanche immaculée, jupe noire et bottes noires, la jeune femme enfila son imperméable, prit son parapluie et quitta ses appartements. A cette heure-ci, aucun élève ne traînait plus dans les couloirs. La grande horloge sonna et résonna dans l'école pendant que la maîtresse des potions souriait. Elle était dans les temps.

Passant devant la Grande Salle où le brouhaha faisait rage, elle ignora l'appel des mets fumants et continua son chemin. Arrivée sur le parvis, alors qu'elle ouvrait son parapluie, elle vit deux élèves arriver en courant, les bras gesticulant. Etait-ce la pluie ou... ? Oubliant qu'elle devait partir, la Gryffondor abandonna ses affaires et courut à la rencontre des deux silhouettes.

- Que se passe-t-il ? Est-ce que tout va bien ? demanda-t-elle arrivée devant eux.

Trop essoufflés pour lui répondre, ils ne purent que secouer leurs doigts en direction de la forêt. Comprenant qu'elle n'obtiendrait rien de plus, la professeure les rassura et les envoya à l'infirmerie avant d'aller elle-même voir ce qu'il se passait. Cela ne lui prit que peu de temps. A l'orée de la forêt, un des petits nouveaux était assis contre un arbre et même si la pluie ruisselait sur son visage, Gloire comprit sans peine que le garçon s'était blessé. Ni une ni deux, une attelle lui fut mise par un coup de baguette et la jeune femme le ramena au château tout en le rassurant. Une fois celui-ci en de bonnes mains, l'asiatique n'eut d'autres choix que de retourner dans les cachots se changer.

Il lui fallut vingt minutes pour se nettoyer, se sécher et se changer. Un record. L'horloge accrochée à son mur lui indiquait qu'elle avait à présent plus de trente minutes de retard. L'attendrait-il encore ? Sans plus tarder, elle enfila cette fois une longue cape sur sa nouvelle tenue et fila, abandonnant là ses affaires mouillées. Elle aurait tout le temps plus tard de s'en occuper. Son parapluie était toujours posé là où elle l'avait laissé. S'en saisissant, la jeune femme traversa à grands pas le parc, sortit de l'enceinte même du château et dès qu'elle put, transplana.


- Godric's Hollow -

Le transplanage... il n'y avait rien de mieux. Surtout quand on est en retard. La dernière fois qu'elle était venue ici, Gloire n'avait visité que le bar du coin aussi n'avait-elle pu se mémoriser que cet endroit pour atterrir. Ici, la pluie était moins dense mais néanmoins présente. Soupirant, la jeune femme reprit sa course contre la montre. Donner rendez-vous à quelqu'un et être en retard... ce n'était point dans ses habitudes, mais son rendez-vous le comprendrait-il ? Ils ne se connaissaient pas assez pour hélas.

Il lui fallut encore dix minutes pour atteindre le parc. Etrangement, ce fut cet instant que son coeur choisit pour la faire s'arrêter. Qu'allait-elle pouvoir dire ? Est-ce que "Salut, on s'est croisé une fois et je vous ai envoyé une carte de St-Valentin en tout bien tout honneur" allait convenir ? Mince... elle savait décidément choisir ses moments pour réfléchir elle. Elle aurait peut-être mieux fait de réfléchir avant d'envoyer la carte non ?

Trêve de blabla, derrière ce mur, quelqu'un l'attendait peut-être... sans savoir que c'était elle qu'il attendait. Inspirant profondément, la jeune femme avança. La première chose qu'elle vit fut un banc mais personne dessus. Par contre, à quelques pas, il y avait une sorte de "rassemblement". A croire que tout se liguait contre elle ce soir... Hésitante, l'asiatique se rapprocha tout de même.

- Gemino ! Votre virilité en prendra sans doute un coup, mais ça vous évitera de prendre froid, si vous devez encore attendre… Bon, je ne vais pas vous faire perdre plus de temps… Bonne chance dans votre recherche ?

Gloire avait le sentiment de connaître cette voix mais elle ne put distinguer les traits de la personne qui venait de parler car celle-ci s'éloigna en direction de deux autres silhouettes juste derrière, laissant la dernière seule avec un parapluie en main. Pour cette dernière forme, pas besoin de poser de question. Même si la pluie brouillait la vue, une telle carrure ne pouvait appartenir qu'à une personne. Prenant son courage à deux mains, elle s'approcha, souleva son propre parapluie pour le passer au-dessus de la tête de son rendez-vous qui tenait encore sa copie en main et dit tout bas :

- Bonsoir Klarh.


Dernière édition par Gloire Lecomte le Mar 26 Juin 2012, 11:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Klarh Findirs
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Crocodile marin
Chercheur en Enchantements



Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Klarh Findirs, Lun 05 Mar 2012, 12:41



Klarh commençait quelque peu à paniquer : il avait été rencardé ici, au parc de Godric's Hollow... Et toutes les personnes qu'il croisait n'étaient pas celle qui lui avait envoyé ce message. Bon sang, pourquoi n'y avait-il pas de pancarte lumineuse avec son nom marqué dessus, orné de flèches luisantes lui indiquant le chemin à prendre ?... Non, bon, d'accord...

S'approchant de la troisième arrivante, il lui demanda s'il elle était celle qu'il attendait depuis tout ce temps, un brin plus confiant, ou du moins, plein de faux-espoirs.


- J’ai peur que vous fassiez erreur… Si je ne me trompe, on ne se connait pas, n’est-ce pas ?

Grinçant des dents, Klarh se heurta à la dure réalité... En effet, il ne connaissait pas cette femme, elle et semblait avoir vraiment stressé en le voyant approcher un peu trop près. De plus, elle ne lui avait pas fait signe, preuve qu'elle ne le connaissait pas.

" Hrm...D'solé, bien sûr, je ne vous connaît pas." répondit-il "J'aurais pas dû v'nir. Si on veut me contacter, qu'on signe, la prochaine fois." ajouta-t-il en grognant. "Eh bien, bonne soirée, au r'voir..."

Il amorça un mouvement pour s'éloigner...

- Attendez, tenez…Gemino !

Se retournant, Klarh se retrouva nez-à-nez avec un parapluie à fleurs...Euh, elle venait de dédoubler le sien, et lui offrait donc la copie ?

- Votre virilité en prendra sans doute un coup, mais ça vous évitera de prendre froid, si vous devez encore attendre...

Sans vraiment réfléchir, il prit l'objet...

" Hmm...C'pas vraiment nécessaire, vu que j'suis déjà trempé, mais merci quand même." dit-il avec le sourire.

Jetant un coup d'œil autour d'elle, la troisième inconnue semblait un brin agacée : il était vrai que devoir attendre quelqu'un était une chose assez frustrante, et il savait très bien ce que c'était, étant dans le même cas que la brunette.

- Bon, je ne vais pas vous faire perdre plus de temps… Bonne chance dans votre recherche ?

Lui rendant son sourire, Klarh inclina légèrement la tête pour la saluer.

" Merci bien, je n'vais donc pas vous déranger plus longtemps, bonne chance à vous aussi."

Et tous deux s'éloignèrent lentement. Klarh ne savait pas vraiment vers où aller, mais l'envie de rentrer chez lui se faisait de plus en plus forte. Avant toute chose, il sortit sa baguette magique, et suite à un coup bref contre le manche du parapluie, ce dernier se couvrit d'une sorte d'ombre en un instant, pour finalement garder cette couleur : les couleurs criardes et les motifs à fleurs, ce n'était pas vraiment pour lui. Pragmatique à souhait, il songea que ce n'était pas une façon de renier le cadeau de l'inconnue, mais plutôt de l'optimiser...D'ailleurs, il lui ajouta un Impervius pour plus d'efficacité.

Alors qu'il allait relever son nouvel accessoire à l'épreuve de la pluie pour le tester, un autre parapluie apparut au dessus de sa tête. Baissant les yeux, il vit une jeune femme souriante, aux traits fin... Avant qu'il ne puisse mettre un nom sur tout ceci, elle lui dit tout bas :


- Bonsoir Klarh.

Quelle chance, enfin quelqu'un qu'il connaissait...

" Hrm...B'soir...Gloire Lecomte, c'est bien ça ? "

Oui, apparemment, c'était bien la femme avec qui il avait discuté durant la fête de fin d'année organisée par Céleste. Que faisait-elle ici ? N'était-elle pas... Oh ! Était-elle la personne qui lui avait envoyé ce message anonyme ? C'était déjà plus probable, mais face à une connaissance, il lui semblait bien plus difficile d'imaginer la raison d'un tel secret derrière cette lettre.

Il devait néanmoins en être sûr et certain, ce n'était pas comme s'il venait de se tromper sur le compte de trois personnes qui passaient par là...


" Ne m'dites pas que... C'est vous le message envoyé par cet elfe ?" demanda-t-il un peu maladroitement.

En effet, c'était bien plus que difficile, de s'adresser ainsi à une personne qu'il connaissait. Surtout en faisant le lien avec ce message reçu en plein jour de la saint-valentin. Bien... Avant de faire des conclusions un peu trop hâtives, il devait écouter ce que Gloire avait à lui dire, si ça se trouvait, elle voulait lui demander quelque chose en rapport avec sa place d'Auror, elle avait peut-être un soucis et s'était servi de ce système de messagerie pour le contacter sans éveiller les soupçons.

Klarh avait assurément une imagination débordante... Mais rien ne valait la vérité, après tout. Cette dernière avait cependant la fâcheuse habitude d'être absolument différente de tous ces scénarios-hypothèses.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Invité, Lun 05 Mar 2012, 16:12


Le colosse avait fini par trouver son rencard et c’était tout naturellement que la brunette s’était éloignée pour les laisser tranquilles. En d’autres circonstances, elle aurait sans doute été un peu plus sociable et se serait certainement donné la peine de saluer la nouvelle arrivante, mais les jours pluvieux n’étaient décidément pas sa tasse de thé et, après tout, elle avait également un rendez-vous ! Mais que diable faisait-il à la fin ? … C’était dingue ça, à peine célèbre et il se croyait déjà tout permis ?!

Cliodhna s’avança alors vers les deux autres jeunes femmes, à tout hasard. Après tout, avec la renommée qu’il avait, elles n’auraient pas manqué de reconnaître son rencard si elles l’avaient aperçu. En chemin, elle se dit que l’homme qui venait de l’aborder ne lui était pas si inconnu que ça. En effet, elle jurait que c’était un membre de l’actuelle équipe ministérielle, mais comment en être sûre ? Si c’était bien lui, il était également intime avec Anna alors elle n’aurait qu’à lui en parler demain, au boulot !

Mais la belle n’eut pas le temps d’atteindre les deux silhouettes en dessous de l’arbre qu’elle fut heurtée de plein fouet par son rendez-vous du jour ! Et c’était le cas de le dire, le bel Orion Wakefield venant de faire une apparition des plus théâtrales, cramponné sur son balai ! Il avait manqué de peu de frôler la tignasse du rencard du géant et avait plongé droit sur Cliodhna qu’il avait embarquée au passage ! Elle s’était donc retrouvée cramponnée derrière lui et enserrait sa taille du mieux qu’elle pouvait pour ne pas tomber.


« Aaah, mais t’es malade ou quoi ?! s’écria-t-elle écriée, morte de peur.
- Oh ça va hein, si on ne peut plus s’amuser un peu ! avait-il rétorqué, le plus naturellement du monde.

- Et les Moldus alors ?! répondit-elle, décidément pas très rassurée. Tu tiens vraiment à te mettre une armée d’Oubliators sur le dos ?
- Les Moldus ? Ils voient jamais rien de toute façon ! », fit-il, trouvant sans doute la situation très amusante.

Après quelques loopings et autres figures qui finirent valait un arrête cardiaque à la pauvre demoiselle, il finit par se poser à l’autre bout du parc, juste en dessous du petit porche en pierre qui faisait office d’entrée principale. Délicate attention, mais Cliodhna était déjà trempée. Et pour couronner le tout, elle avait laissé tomber son parapluie lorsqu’il l’avait si soudainement embarquée ! Ce fut néanmoins avec beaucoup plus de délicatesse qu’il la fit descendre de son balai, avant de lui-même mettre pieds à terre.

Sans perdre de temps, il demanda :

« Alors, où tu m’emmènes ma belle ?! non sans ce regard charmeur qui avait toujours plus à la jeune femme.

- Et bien… commença-t-elle en reprenant son souffle. Je pensais à un petit resto, juste tous les deux ? Il y a le Sanglier Rieur dans le coin qui est vraiment sympa.
- Ohhh, répondit-il, visiblement mal à l’aise. Nan, c’est pas une bonne idée ça ! Allez, viens, une taverne moldue fera l’affaire ! ».

Et les deux jeunes gens se mirent en route, main dans la main. Bien que trempée et absolument plus présentable, Cliodhna était aux anges, ravie qu’Orion ait répondu présent à ce petit rendez-vous improvisé. Il fallait dire qu’ils avaient un peu perdu contact depuis Poudlard où ils avaient passé sept ans dans la même Maison. Ce qui les avait définitivement rapprochés, c’était la courte participation de l’ancienne Préfète à l’équipe de Quidditch de Gryffondor, lors de leur dernière année. Ils avaient ensuite entretenu un semblant de relation, jusqu’à ce qu’ils ne passent leurs ASPIC.

La vie les avait alors séparés. Depuis, Cliodhna galérait pour se faire une place dans la Communauté sorcière, visant toujours plus haut, tandis que Wakefield avait brillamment entamé une carrière de joueur de Quidditch professionnel, intégrant l’équipe des Faucons de Falmouth, avant d’être engagé en ligue nationale. En tout cas, il était toujours aussi séduisant et il n’avait pas changé, aborant toujours cette éternelle allure de rockeur rebelle. Le moins qu’on puisse dire, c’était que la soirée s’annonçait haute en couleurs !


Dernière édition par Cliodhna Quinn le Mar 19 Juin 2012, 16:13, édité 1 fois (Raison : Reformatage du message)
Revenir en haut Aller en bas
Gloire Lecomte
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Gloire Lecomte, Jeu 08 Mar 2012, 23:32



- Hrm...B'soir...Gloire Lecomte, c'est bien ça ? Ne m'dites pas que... C'est vous le message envoyé par cet elfe ?

Klarh l'avait reconnue mais semblait surpris de la revoir. Souriant, elle acquiesça de la tête et attendit quelques secondes qu'il réalise les faits. La jeune femme pouvait sans difficulté imaginer que l'invitation qu'elle avait envoyée pouvait porter à confusion mais elle n'avait pas trouvé meilleure alternative. Quand elle fut certaine qu'il avait pris conscience de la situation, elle reprit la parole.

- Excusez-moi pour le retard. Il y a eu un incident à l'école et... fin bref. Je m'excuse de vous avoir fait attendre. Dois-je aussi m'excuser pour vous avoir envoyé Cupidelfe ? Peut-être espériez-vous quelqu'un d'autre ?

C'était plus fort qu'elle, son caractère taquin reprenait le dessus.

- Mais je m'égare une fois de plus. Essayons d'abord de nous trouver peut-être un petit coin couvert si vous voulez bien, vous pourrez alors me sermonner de questions si le coeur vous dit. J'imagine sans peine que vous devez vous poser mille et une question sur le pourquoi du comment.

Pendant qu'elle parlait, la professeure ne put s'empêcher de penser quand même qu'elle s'était mise dans une drôle de situation. Et si l'auror lui posait des questions dont elle ne connaissait pas la réponse ? Qu'allait-elle répondre ? Furtivement, elle lui jeta un regard afin d'évaluer les potentiels dégâts de sa démarche mais sans résultats. Elle se décida donc à chercher de l'oeil un endroit plus ou moins couvert.

- Euh... connaissez-vous Godric's Hollow ? demanda-t-elle d'une petite voix hésitante. Je vous avoue que je ne connais pas du tout le coin. Je n'ai été qu'une seule fois au Sanglier Rieur mais sinon rien d'autres. Vous devez me trouver étrange d'avoir donné rendez-vous dans un endroit inconnu seulement j'avais entendu dire qu'il faisait bon ici. Je ne pensais pas qu'il allait se mettre à pleuvoir alors j'ai...

La jeune femme parlait tout en cherchant dans le parc s'il n'y avait pas un endroit qui puisse les abriter et apparemment son souhait fut exaucé. Une petite tonnelle était cachée derrière quelques arbustes et par cette météo déprimante, celle-ci semblait les inviter à y aller. Ravie de sa trouvaille, Gloire se tourna vers Klarh en pointant du doigt la petite maison de bois, souriant d'un air entendu.

- Nous y allons ? Il y a toujours des balancelles, des bancs de pierre ou autres petits supports pour se poser. Nous serons mieux qu'ici je pense... sauf si vous préférez que nous discutions sous ce parapluie... ou chacun sous notre parapluie, dit-elle sans bouger, attendant de voir ce qu'il décidait.


Dernière édition par Gloire Lecomte le Mar 26 Juin 2012, 11:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Klarh Findirs
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Crocodile marin
Chercheur en Enchantements



Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Klarh Findirs, Ven 16 Mar 2012, 14:37




Ayant essuyé un premier échec, puis un second, et enfin un troisième... Klarh ne s'attendait pas vraiment à croiser ENFIN quelqu'un qu'il connaissait : Gloire Lecomte, une charmante jeune femme qu'il avait rencontré il y a de cela quelques temps, à la soirée de fin d'année organisée par Céleste. Si elle n'apparaissait que maintenant, c'était évidemment parce qu'elle était en retard... Ah, les femmes...

- Excusez-moi pour le retard. Il y a eu un incident à l'école et... fin bref. Je m'excuse de vous avoir fait attendre. Dois-je aussi m'excuser pour vous avoir envoyé Cupidelfe ? Peut-être espériez-vous quelqu'un d'autre ?

S'il espérait quelqu'un d'autre ? Hmm, voyons voir... Il avait tout d'abord cru à quelques manigances de ses ennemis, afin de s'occuper de lui sous le couvert d'un message anonyme. Ensuite, il s'était imaginé une quelconque erreur, parce qu'après tout... Qui lui enverrait un message tout plein d'amour ? Non, vraiment, il avait du mal à s'ouvrir aux autres, c'était donc peu probable que l'on s'intéresse à lui. Et si c'était le cas... En fait, il ne préférait pas l'imaginer...

" Pas vraiment, en fait j'ai été assez surpris d'recevoir ça... " fit-il.

Vu que son "rendez-vous" était enfin arrivé, il ne se souciait plus trop du motif de cette invitation : tout allait lui être expliqué dans peu de temps... Non, son principal problème était devenu... Le fait qu'il ne s'arrêtait pas de pleuvoir, bien au contraire, commençait à transformer ses vêtements en éponges taille XXXL plus qu'autre chose. Mais il ne se plaindrait pas... Non, jamais..

- Mais je m'égare une fois de plus. Essayons d'abord de nous trouver peut-être un petit coin couvert si vous voulez bien, vous pourrez alors me sermonner de questions si le cœur vous dit. J'imagine sans peine que vous devez vous poser mille et une question sur le pourquoi du comment.

En effet, il se posait plein de questions, mais était moins pressé de les poser que durant son attente. Gloire observa les alentours, à la recherche d'un éventuel abri, sûrement... Elle lui avoua même qu'elle ne connaissait pas l'endroit, l'ayant invité ici pour le prétendu bon temps qu'il y faisait... Dans ce cas, elle n'avait pas du tout de chance...

Après quelques instants à scruter au loin, la jeune femme désigna une petite maison de bois, qui suffirait amplement à les abriter pour qu'ils puissent parler en toute tranquillité.


- Nous y allons ? Il y a toujours des balancelles, des bancs de pierre ou autres petits supports pour se poser. Nous serons mieux qu'ici je pense... sauf si vous préférez que nous discutions sous ce parapluie... ou chacun sous notre parapluie.

Excellente idée, en somme...

" Moi qui comptait rester là pour me noyer..." dit-il, souriant.

Non parce que parapluie ou pas, au vu de sa carrure, il ne pouvait pas vraiment être totalement à l'abri sous un de ces accessoires. Ensuite, il n'était pas trop emballé par l'idée des"balancelles", mais tant qu'on ne le forçait pas à jouer au singe, tout irait bien.

" Sinon c'une bonne idée, dépêchons-nous..." ajouta-t'il.

Il ne voulait pas que celle qui l'avait invité à venir attrape froid sous cette pluie torrentielle. Repoussant doucement le parapluie de la jeune femme, afin qu'elle puisse s'y abriter totalement durant le mini-trajets qu'ils entamaient.

" Au point où j'en suis..."

A ce stade là, un parapluie ne lui était pas vraiment utile, il lui suffisait juste d'un bon abri pour qu'il puisse se sécher totalement. Faisant signe à Gloire d'avancer, il fit disparaître le parapluie donné par l'inconnue de tout à l'heure. C'était bien gentil de sa part, mais bon... Limite il pouvait se transformer en crocodile pour se sentir comme dans son élément. Mais autant éviter de faire peur à la brune.

Une fois protégé de l'assaut perpétuel des litres d'eau qui lui tombaient dessus depuis le ciel sous une protection stable, Klarh laissa échapper un grognement de satisfaction, enlevant sa veste trempée, la posant sur un rebord, pour qu'elle puisse ruisseler de tout son saoul. En dessous, son haut n'était pas si sec que ça, cette fichue pluie s'était incrustée partout... du moins... presque partout.


" Si c'est pas top-secret, s'est passé quoi à Poudlard ? J'y suis pas r'tourné depuis que j'ai dû faire ce remplacement...directeur des Poufsouffles...moi... Tseuh ! Ça s'voit qu'ils étaient vraiment désespérés."

Imprégnant à sa baguette un petit mouvement en vaguelette, il en fit sortir un souffle chaud pour se sécher. Connaissant quelques astuces, il fit tournoyer brièvement son arme en bois de tilleul, provoquant une faible pulsation, ce qui eut pour effet d'amplifier l'efficacité du sortilège : ça ne marchait que pour peu d'incantations, autant en profiter au vu de la simplicité de ce "séchoir magique".

" Et pour tout vous dire, j'm'attendais pas du tout à votre invitation... C'est toujours plus agréable qu'une ruse de mangemort... J'crois que le travail me monte trop à la tête." expliqua-t-il, plus détendu, se frottant l'arcade avec le côté "poignée" de sa baguette, avant de reprendre son séchage express.

Gloire n'avait pas l'air aussi trempée que lui, sans doute parce qu'elle avait été intelligente et avait songé à un moyen de se protéger de la pluie dès qu'elle s'était aperçue qu'il tombait des cordes. Que voulez-vous, il s'agissait d'une réaction tout à fait normale de la part d'un homme : il était grand, fort, il pouvait très bien endurer une petite pluie de rien du tout ! Bon, il n'avait pas pensé à tout cela en restant sous la pluie, mais cela devait jouer un peu...

Observant la jeune femme, il se dit qu'elle n'était toute aussi ravissante dans ses vêtements de tout les jours que dans sa robe de soirée... Tiens, d'ailleurs, il allait peut-être lui demander pourquoi elle était partie de la fête de fin d'année sans dire au revoir, si elle n'abordait pas le sujet...


Revenir en haut Aller en bas
Gloire Lecomte
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Gloire Lecomte, Dim 18 Mar 2012, 21:22



- Moi qui comptait rester là pour me noyer... Sinon c'une bonne idée, dépêchons-nous... Au point où j'en suis...

- Klarh ! voyons, ce n'est pas rai...

Gloire avait tantôt ri et aurait bien voulu continuer à rouspéter mais elle se dit qu'à ce rythme, son compagnon risquait d'être trempé pour de bon aussi valait-il mieux qu'elle obéisse. Le précédant, elle traversa l'herbe humide jusqu'à la tonnelle où chacun d'entre eux prit grand soin de remettre leurs tenues au sec tout en discutant.

- Si c'est pas top-secret, s'est passé quoi à Poudlard ? J'y suis pas r'tourné depuis que j'ai dû faire ce remplacement...directeur des Poufsouffles...moi... Tseuh ! Ça s'voit qu'ils étaient vraiment désespérés.

- Ce n'est pas secret. Un petit groupe d'élèves a eu la bonne idée d'aller se promener dans la forêt interdite, qui porte si bien son nom puisque personne ne respecte la règle - et l'un d'entre eux a été blessé. Alors que j'étais fin prête pour venir vous rejoindre, j'ai du plonger sous le torrent qui s'abattait là-bas pour aller le chercher. Ce qui explique mon retard. Vous m'en voulez toujours ? demanda-t-elle de nouveau avant de rire à sa dernière remarque sur le choix des directeurs de maison.

Etant donné qu'elle était moins trempée que l'auror, elle n'eut pas grand chose à faire aussi s'appuya-t-elle contre une rambarde et le regarda finir de se sécher. Grand, brun, tout en muscle, imposant... l'asiatique n'était nullement intimidée de l'observer avec autant d'attention. Etait-ce de l'attirance ? de la fascination ? Probablement de la fascination. Il y avait peu d'hommes dans son entourage et dans sa vie, il était donc presque normal qu'elle soit curieuse.

- ...pour tout vous dire, j'm'attendais pas du tout à votre invitation... C'est toujours plus agréable qu'une ruse de mangemort... J'crois que le travail me monte trop à la tête.

- Je peux le comprendre, répondit-elle en souriant, mais ce n'était que moi. Et rassurez-vous, je n'ai aucune intention "mangemoresque". Ce mot existe-il d'ailleurs ?

Gloire avait vraiment le chic et la manière pour s'interrompre pour réfléchir. Se tapotant les lèvres du bout de l'index, les bras croisés, elle vit néanmoins Klarh lui jeter un coup d'oeil pendant que son sortilège de séchage continuait. Malgré elle, elle ne put s'empêcher de lui sourire et de hausser les épaules, dans le genre "désolée d'être bizarre". Cependant, la maîtresse des potions, ne voulant point que le silence s'installe entre eux, reprit sa futile conversation.

- Vous pensez que la pluie va durer longtemps ? demanda-t-elle tout en observant l'eau ruisselante qui tombait du toît. Si elle ne s'arrête pas, nous allons être obligés de rester cloîtrés ici...

Le regard espiègle, elle se hissa sur le parapet en prenant soin de ne pas se faire mal.

- Vous allez probablement être surpris mais pour être honnête, je ne sais pas vraiment pourquoi je vous ai envoyé Cupidelfe. Ce fut... une impulsion. Il me reste juste à déterminer si celle-ci fut bonne ou mauvaise.

La jeune femme s'interrompit dans un petit silence qui aurait pu paraître éloquent si elle n'avait pas repris ses taquineries, d'un air cependant fort sérieux.

- Mais peut-être avez-vous un avis ?

La tête légèrement penchée sur le côté, elle attendit sa réponse avec une sorte de fébrilité que seules les personnes qui la connaissaient pouvaient percevoir. Dans sa tête, plusieurs scénarios s'entrecroisaient déjà mais aucun ne lui paraissait plausible. Après tout, elle ne le connaissait pas plus qu'il ne la connaissait. Si cela se trouvait, à force d'être trop sincère avec lui, elle risquait de s'en mordre les doigts. Quelque part en elle, quelque chose lui disait que Klarh serait un adversaire à la hauteur de ce qu'elle attendait, bien qu'elle ne sache pas elle-même la raison de tout cela.


Dernière édition par Gloire Lecomte le Mar 26 Juin 2012, 11:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Klarh Findirs
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Crocodile marin
Chercheur en Enchantements



Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Klarh Findirs, Lun 19 Mar 2012, 17:16



Klarh suivit Gloire, histoire d'être à l'abri de la pluie torrentielle qui s’abattait sur eux. La pluie ? Quelle pluie ? Ah... Cette pluie là ? A vrai dire, il l'avait presque oubliée, étant déjà complètement trempé. Afin de démarrer la conversation, il lui demanda s'il était possible de savoir ce qu'il s'était passé à Poudlard. Ça ne l'intéressait pas vraiment, mais il posa tout de même la question : il avait beau ne pas être intéressé par les petites affaires de l'école de sorcellerie, il pouvait l'être lorsqu'il s'agissait d'un incident résolu par quelqu'un comme Gloire.

- Ce n'est pas secret. Un petit groupe d'élèves a eu la bonne idée d'aller se promener dans la forêt interdite, qui porte si bien son nom puisque personne ne respecte la règle - et l'un d'entre eux a été blessé. Alors que j'étais fin prête pour venir vous rejoindre, j'ai du plonger sous le torrent qui s'abattait là-bas pour aller le chercher. Ce qui explique mon retard. Vous m'en voulez toujours ?

Ah, c'était moins spectaculaire que ce qu'il avait imaginé... Quelques élèves en danger, rien de bien grave... Surtout quand ceux-ci se mettent volontairement dans de beaux draps : lorsqu'on n'est pas capable de parler à des centaures, se protéger de la flore dangereuse, ou lutter contre des loups garous, on ne se lance pas dans la Forêt Interdite ! A l'évocation de tout cela, Klarh eut comme une envie d'aller s'y promener : s'il y avait vraiment toutes sortes de créatures aussi dangereuses, il s'agissait d'un endroit parfait pour donner une toute nouvelle dimension à ses entraînements... Mais bon, il n'avait guère envie de s'approcher de Poudlard, pour l'instant.

Finissant de se sécher la tête, ne se souciant guère d'avoir les cheveux en bataille grâce au fait de leur faible longueur, il remarqua qu'elle ne se gênait pas de le fixer, observant ses moindre faits et gestes, tout en parlant...

Guère gêné, il continua à se sécher à l'aide de sa baguette magique, répondant à sa question, lui avouant le fait qu'il ne serait jamais douté qu'on puisse lui envoyer un message d'une telle façon.


- Je peux le comprendre, mais ce n'était que moi. Et rassurez-vous, je n'ai aucune intention "mangemoresque". Ce mot existe-il d'ailleurs ?

Lâchant un grognement amusé, Klarh lui rendit son sourire.

" Hrmm, j'pense pas, mais croyez-moi qu'on l'utilise beaucoup entre Aurors... Faut juste éviter d's'en servir dans un rapport." expliqua-t-il, se frottant la barbe de son poing, se sentant un brin engourdi par la fraîcheur causé par cette pluie.

Résistant tant bien que mal à se séparer de son haut pour mieux sécher (il avait toujours préféré le faire "naturellement"), mais même s'il n'était pas du tout pudique, il savait pertinemment que cela pouvait paraître bizarre.

- Vous pensez que la pluie va durer longtemps ? Si elle ne s'arrête pas, nous allons être obligés de rester cloîtrés ici...

Elle exagérait un peu, non ? Il ne s'agissait qu'un peu de pluie, et même s'il se mettait à pleuvoir du feu, rien ne les empêchaient de transplaner ailleurs... Enfin bon, avant qu'il ne se mette à pleuvoir du feu... Il n'eut cependant pas le temps de répondre, vu qu'elle enchaîna aussitôt sur la suite...

- Vous allez probablement être surpris mais pour être honnête, je ne sais pas vraiment pourquoi je vous ai envoyé Cupidelfe. Ce fut... une impulsion. Il me reste juste à déterminer si celle-ci fut bonne ou mauvaise...Mais peut-être avez-vous un avis ?

Une impulsion ? Elle avait eu envie de le revoir ? Cela pouvait s'expliquer... C'était comme lorsqu'il croisait un de ses collègues de travail et décidait de discuter un peu avec. Bon, il fallait avouer que cela était vraiment rare. Après, que ce soit quelque chose de bien ou de mal, où voulait-elle en venir ?

Lorsqu'elle lui demanda s'il avait un avis concernant la question, il fit de son mieux pour ne pas trop perdre sa concentration sur son sortilège en cours : cela ne risquait guère de l'aider si, sur le coup de la surprise, sa baguette se mettait à cracher du feu au lieu de l'air chaud... Pour quelqu'un qui misait sur le contrôle de la magie, c'était assez limite...


" Bah... euh... J'sais pas..."

Cela commençait très mal : il ne savait pas quoi répondre, elle lui demandait de penser à sa place, d'essayer de comprendre ses motivations et le pourquoi du comment de cette envie de l'inviter... C'était une chose qui lui faisait perdre ses moyens... Passant un bras derrière sa tête pour se frotter la nuque, hésitant, il essaya de se sortir de tout ceci.

"... Eh bien, j'suis pas dans votre tête, j'peux pas dire. Ceci dit, on fait rarement les choses sans raisons... Bien que l'on y pense pas forcément sur le coup." répondit-il, reprenant un peu de contenance.

C'était maladif chez lui : s'il se retrouvait seul avec une femme, il ne faisait que jongler entre deux était, tantôt gêné, tantôt empli d'une assurance à toute épreuve. Il lui était impossible de se contrôlait, ça allait et venait en fonction du sujet abordé, des mots que son interlocutrice utilisait, du contexte de la discussion, et de sa abondante capacité à penser à tout et n'importe quoi.

D'ailleurs, cette dernière vint l'assaillir sur le champs : Gloire l'appréciait sans doute, et que le fait qu'il soit venu la voir, elle, toute seule durant la soirée, avait déclenché quelque chose dans l'esprit de la charmante asiatique. Non... Quand même pas... Il était bien trop prétentieux de s'imaginer cela, si ça se trouvait, il s'agissait de l'inverse : elle avait eu pitié de lui, l'incapable d'aborder quelqu'un sans s'y prendre comme un rustre, le pathétique qui n'arrivait même pas à se mettre en valeur malgré toutes ses qualités (d'autant plus que là le narrateur est bien moins modeste que son personnage, tsss...).

Ayant désormais deux propositions qui s'affrontaient dans sa tête, Klarh fut tout de suite moins à l'aise, moins enjoué... Autant il pouvait faire preuve de ténacité au combat, ne lâchant jamais l'affaire lorsqu'il y avait le moindre fil auquel se rattacher, autant il se montrait parfois d'un affligeant défaitisme lorsqu'il s'agissait de relations sociales... Le passé lui pesait encore sur les épaules, il s'était bien endurci de toutes ces batailles menées, mais tous ses échecs avec les gens l'avaient affaibli sur un autre aspect.

Il n'y avait plus qu'à espérer que cette Gloire Lecomte n'allait pas essayer de se jouer de lui, car il avait bien apprécié sa compagnie, et même aujourd'hui, la voir lui avait mis un peu de baume au cœur... Personne ne le savait, mais en ce moment, c'était ce dont il avait le plus besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Gloire Lecomte
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Gloire Lecomte, Lun 19 Mar 2012, 23:47



Balançant légèrement ses jambes dans le petit espace vide qui la séparait du sol, Gloire écouta l'auror essayer de répondre à ses propres pensées... et elle s'en voulut presque d'être aussi embêtante parfois. Sautant prestement de son muret et s'approcha de l'homme qui avait à présent fini de se sécher. Arrivée à sa hauteur - entendez là près de lui car bien entendu niveau taille, il lui aurait fallu une paire de talons pour mannequin - elle s'arrêta et croisa son regard.

- Pardonnez-moi d'être aussi vilaine avec vous. Je ne devrais pas essayer de vous enquiquiner avec toutes mes questions.

La jeune femme avait parlé d'une voix douce. Les bras croisés dans le dos, elle espérait sincèrement que son côté "chipie" ne nuirait pas à leur relation. Bon, elle n'était pas la plus chipie des pestes mais elle avait la fâcheuse habitude de ne pouvoir s'empêcher d'être simplement elle-même. Regardant toujours l'homme dans les yeux, elle essaya de lui faire comprendre ce que parfois les mots ne sont pas aptes à dire et ce que souvent les gens mettent du temps à évaluer.

- Si je vous ai donné rendez-vous ici, je pense que c'est parce que notre première et dernière rencontre m'a laissée une bonne impression. Pas à vous ?

Peut-être n'aurait-elle pas du forcer le destin. Peut-être aurait-elle du attendre et laisser les choses se faire... Pourtant, plus elle le regardait et... une vieille intuition lui disait que si elle n'avait rien fait, ils auraient probablement pu attendre longtemps avant de se revoir.

- Oh à propos, je vous dois aussi des excuses pour m'être éclipsée lors de la fête de Noël. Je suis rentrée rejoindre mon père chez nous et... je vous ai cherché un moment mais ne vous trouvant pas, je suis alors partie. J'avais pensé à vous recontacter... ou peut-être ai-je pensé que vous le feriez peut-être... et en dépit de cause, je n'ai rien trouvé de mieux que cet elfe déguisé.

La conversation commençant à légèrement dévier, l'asiatique recula un petit peu, et ce fut comme si cette distance physique rétablissait toutes les barrières.

- Et sinon, comment s'est terminée la soirée pour vous ? Je veux dire la fête de Noël...

Quelque peu embarrassée - oui quand même - la jeune femme se mit à faire quelques pas. Marcher, bouger... c'était ce qu'elle faisait pour se calmer et cela faisait un miracle sur elle. Apaisée, elle put se tourner de nouveau vers son compagnon.


Dernière édition par Gloire Lecomte le Mar 26 Juin 2012, 12:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Parc de Godric's Hollow

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 19

 Parc de Godric's Hollow

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.