AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Boutique d'Animaux Magiques
Page 6 sur 7
Arrière-boutique
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Eléane Lestrange
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Eléane Lestrange, Mar 23 Juin 2015 - 18:30


Eléane s’était mise à nettoyer tous les gravats quand Finrod s’éloigna d’elle, elle se retourna légèrement en entendant une voix se présenter et ne fit plus attention à ce qui se disait quand elle se rendit compte qu’il s’agissait de deux Aurors. C’était le boulot de Fin’ de gérer ça. Elle continua son déblayage du sol, poussant magiquement les morceaux de mur et de verre brisé de ce qui fut la vitrine. Cela lui demandait pas mal d’effort de concentration. Mais elle entendait toujours en bruit de fond Finrod et les Aurors parler, en entendant son nom elle se retourna légèrement, saluant les deux femmes de la tête puis retourna à son travail, celles-ci n’ayant pas l’air de leur porter plus d’attention que ça à Face et elle.

Face vint l’aider rapidement et elles deux les débris furent très vite mis sur le côté et elles purent aller souffler contre un mur, regardant Finrod et les Aurors continuer à discuter. L’une des femmes s’éloigna légèrement du gérant et de l’autre femme pour observer le sol, elle lui disait vaguement quelque chose mais n’arrivait pas à se souvenir de quoi. Soudain Face lui mit un coup de coude pour l’interpeller et lui dit :

"Eh ! Tu trouves pas qu'elle ressemble à la Championne de Duel d'Angleterre ? Mais... J'crois pas qu'elle s'appelait Sybil Howell..."

En effet, la  championne s’appelait, euh, à zut c’était quoi son nom déjà ? Ah oui, Anthéa Dowell. Elle s’en souvenait, enfin à peu près, car elle avait déjà entendu son nom dans l’une de ses conversations avec Finrod, quand il lui parlait de ses années à Poudlard. Il lui semblait que cette Dowell était le souffre-douleur de son meilleur ami à cette époque. En regardant plus attentivement la femme, La brune se rendit compte qu’en effet elle ressemblait beaucoup à la femme qu’elle avait vue en photo dans le journal et présentée comme Anthéa Dowell, championne de duel d’Angleterre. La demoiselle dit donc d’une voix assez forte pour être entendu de toutes les personnes présentes dans la boutique détruite.

"Tu as raison, on dirait Anthéa Dowell, la championne de duel !"
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Arrière-boutique

Message par : Finrod Elensar, Mer 24 Juin 2015 - 11:45


Apparemment, l'Auror, qui avait posé les premières questions, n'était pas disposée de répondre aux siennes. Rien de bien étonnant, les employés du Ministère avaient toujours de trèèès bonnes raisons pour ne pas tenir informer la population qui se trouvait être les premières victimes. Dans le cas de la gare de Londres, cela devait être une attaque magique qui avait probablement un lien avec l'Ordre Noir. Et si cela s'avérait être juste, Finrod n'en avait que faire, il aurait même bien voulu y prendre part. Tandis que l'attaque de sa boutique, il ne comprenait pas vraiment pourquoi les mages noirs l'auraient explosée vu que le gérant, lui-même, était un de leurs partisans. Mais dans tous les cas, l'ancien Serpentard n'évoquerait évidement pas ces détails...

Alors qu'il s'apprêtait à donner quelques informations au sujet du client qui se retrouvant sans commande à présent, l'Auror partit enquêter. À ce moment-là, Finrod lui porta un peu plus d'attention. Jusqu'à présent, il était complètement absorbé par ses réflexions au sujet du vol: pourquoi? Qui?. Décidément, la sorcière lui semblait familière... Ses yeux émeraudes la scrutaient. Puis il revint sur sa collègue, le gérant ne souhaitait pas éveiller des soupçons en observant trop assidûment une Auror.

- Ce client s'appelle Stanley Churchill. Aucune adresse donnée, il souhaitait venir chercher lui-même sa commande. Vu la taille des animaux, ce n'était pas très pratique, mais le client est roi... Physiquement, il était de taille moyenne, il avait une moustache. C'est un peu près tout ce dont je me souviens. Voyez avec mes employées, peut-être qu'elles pourront vous donner plus de détails. Nous sommes dans les restes d'une des boutiques phares du Chemin de Traverse, des clients, on en voit tous les jours, alors difficile de se souvenir de tous.

Sur ces mots, le Sang-Pur les chercha du regard. Il les vit en train de parler entre-elles. Alors qu'il allait leur demander de se remettre au travail. Le patron vit qu'elles avaient déjà bien avancé dans le rangement et ne dit donc rien. Il fallait que les deux sorcières encaissent le coup. Leur lieu de travail était complètement éventré. Et les animaux étaient tous traumatisés et, ou, blessés. Il faudrait du temps pour tout remettre en ordre et pour que la boutique puisse rouvrir. Une fois que les Aurors s'en iraient, Finrod irait parler à Eléane et Face, après tout, ils n'avaient pas vraiment eu l'occasion de discuter vu que les Aurors s'étaient pointés très rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Elenna Benson
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Arrière-boutique

Message par : Elenna Benson, Jeu 25 Juin 2015 - 13:27


Les sens de la belle étaient en éveil, scrutant chaque coin et recoin à la portée de son regard gris, chaque bruit déclenchant chez elle une attention toute particulière, chaque odeur pouvant être révélateur d’indices. Parfois, il pouvait y avoir du bon à être loup-garou, encore plus lorsque l’on travaillait pour le Ministère de la Magie. Enfin… Les preuves restaient des preuves et Elenna doutait que son odorat développé suffise à convaincre ce cher Petrus mais cela pouvait toujours la mener sur une piste. C’était beaucoup plus intéressant dans l’Ordre du Phénix finalement. Elle pouvait y utiliser ses atouts sans que cela dérange personne, ou presque, et sans qu’on lui demande de se justifier encore et encore. Ça fonctionnait au feeling et surtout, ça fonctionnait bien.

Un peu plus loin dans la boutique se trouvait deux jeunes femmes, certainement les vendeuses de la Boutique d’Animaux Magiques (et non magiques aussi d’ailleurs). Elles s’afféraient à remettre en ordre ce qui avait été déplacé, cassé ou autre, jetant des regards insistants vers les deux Aurors et plus particulièrement sur Anthéa, qui aujourd’hui se faisait appeler Sybil. Finrod Elensar se contenta de répondre aux questions qu’on lui posait, présentant rapidement ses deux employées. A priori, il avait déjà entendu parler de l’attaque du même genre à la gare de Londres. Si c’était les mêmes personnes ? C’était une bonne question mais ils n’avaient aucun moyen concret de le savoir même si en son for intérieur la jeune femme savait que ce ne pouvait être des coïncidences.

" Mais ce client, à quoi ressemblait-il ? Comment s'appelait-il ? Avait-il un quelconque signe distinctif qui pourrait rendre son identification plus facile ? "

Anthéa en profita pour lancer les hostilités, son sortilège de détection de sort marcha à merveille, faisant naitre les filaments si connus par les Aurors, ceux qui les aidaient bien souvent à connaître les intentions des attaquants. Elenna fronça les sourcils alors que les chuchotements des deux vendeuses parvinrent à son ouïe lupine. Les pipelettes avaient reconnu sa collègue et ne se gêneraient certainement pas pour rapporter comme des gamines à leur employeur dès que les représentantes de la justice seraient parties. Elle déposa un regard froid sur les jeunes filles avant de porter de nouveau son attention sur le gérant des lieux.

" Ce client s'appelle Stanley Churchill. Aucune adresse donnée, il souhaitait venir chercher lui-même sa commande. Vu la taille des animaux, ce n'était pas très pratique, mais le client est roi... Physiquement, il était de taille moyenne, il avait une moustache. C'est un peu près tout ce dont je me souviens. Voyez avec mes employées, peut-être qu'elles pourront vous donner plus de détails. Nous sommes dans les restes d'une des boutiques phares du Chemin de Traverse, des clients, on en voit tous les jours, alors difficile de se souvenir de tous. "

" Merci pour ces informations, nous allons tout-de-même faire quelque recherche sur cet homme. Il faut se méfier de tout le monde monsieur Elensar, même la plus jolie des enfants du monde peut cacher un côté sombre. Pour ce qui est de la coïncidence avec l’attaque de la Gare de Londres, je ne peux vous confirmer qu’elle soit en rapport avec celle de votre boutique. Nous n’avons aucun signe distinct qui puisse nous faire penser que les deux délits aient quelque chose en commun. Bien entendu, si nous avons du nouveau, je me ferai un plaisir de vous en informer. "

Elenna fit un mince sourire à l’homme comme pour lui montrer toute sa compassion. Elle aimait cet endroit et les animaux alors la demoiselle n’était pas insensible à ce qui avait été fait ici.

" Je vous conseillerai de mettre ou remettre des sortilèges de défense sur votre magasin pour éviter que cela ne se reproduise ou du moins aussi rapidement, que les Aurors puissent intervenir la prochaine fois, s’il y en a une. Ce que je ne vous souhaite pas. Elle posa son regard sur les deux vendeuses, faisant un pas vers elle. Mesdemoiselles ? Avez-vous quelque chose à rajouter, nous dire, qui pourrait nous aider un peu plus dans l’enquête ? "


Dernière édition par Elenna Benson le Jeu 2 Juil 2015 - 1:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Eléane Lestrange
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Eléane Lestrange, Sam 27 Juin 2015 - 19:14


LA de Face

Rahhh Finrod était sourd comme un pot, elle pensait avoir parlé assez fort pourtant, mais il faut croire que l'éloignement que Face et elle avait par rapport aux autres personnes présentes dans la boutique, et le bruit que faisait les curieux dehors n'aidait pas à la faire entendre de tous. Cependant, l'Auror qui se trouvait près de Fin semblait les avoir entendu étant donné le regard noir qu'elle leur lança, si elle pensait lui faire peur comme ça, c'était pas gagné, Eléane aussi savait y faire avec les regards noirs et en avait reçu de bien plus effrayant venant notamment de son père, roi en la matière. C'était tout de même étrange qu'elle les ai entendu et que son patron qui se trouvait juste à côté n'est rien entendu tout comme l'autre Auror qui avait mentit sur son nom, mais après tout elle devait avoir une bonne ouïe.

Eléane se concentra sur l'Auror blonde, l'ancien bouc-émissaire de Finrod, qui venait de se relever et de se tourner vers Finrod et sa collègue. Elle lança un regard mauvais dans la direction du gérant de la boutique, un regard tout ce qu'il y a de pas discret. Sauf que son meilleur ami, trop concentré à répondre à la femme qui avait été présentée comme étant Elenna Benson, n'y faisait pas du tout attention. La Lestrange et sa collègue furent soudain interpellées par la femme qui parlait avec l'Elensar. *Ah tient, on s'intéressait à elles finalement.* Songea la demoiselle ironiquement. Il faut dire que jusqu'à maintenant les deux employées avaient l'impression de faire office de pots de fleur. Est-ce qu'elles savaient autre chose ? La brune ne voyait pas quoi ajouter à ce qu'avait dit le patron, après tout c'était lui qui c'était occupé de cette commande, il était le plus à même de répondre aux questions, ce qu'il avait d'ailleurs fait. La jeune femme se rapprocha donc des deux Aurors et du gérant, embarquant sa collègue en même temps. Elle allait parler lorsque Dowell lui coupa la parole en s'adressant à la seconde Auror pour lui dire qu'elle partait et l'attendait dehors. Puis elle sortit sans un signe de tête ou un au revoir en direction de Finrod, de Face ou d'elle-même, apparemment la politesse n'avait pas fait partit de son éducation. Eléane finit par répondre à la question de l'Auror Benson.

"Non, pour ma part je n'ai rien à ajouter de plus, en tout cas pas en ce qui concerne l'enquête. Par contre si je devais ajouter quelque chose, ce serait pour vous faire remarquer votre manque de politesse, enfin surtout celui de votre collègue. Apparemment le fait d'être sacrée Championne de Duel d'Angleterre monte à la tête de certain et les font se sentir supérieur aux autres. Il semblerait qu'elle ai peur qu'on la reconnaisse, c'est sûrement pour ça qu'elle nous a donné un faux en se présentant, parce qu'il nous semble bien à ma collègue et à moi-même qu'il s'agisse d'Anthéa Dowell. A-t-elle peur qu'on se jette sur elle comme un chien sur un os pour qu'elle nous signe un autographe ?"

Eléane doutait de ça mais sait-on jamais, en tout cas, si elle croyait cela elle était bien loin du compte, la brune n'était pas du tout admirative de son titre, pour dire vrai, ça ne lui faisait ni chaud ni froid.

"Enfin, je trouve que c'est un gros manque de professionnalisme, mais après tout, on a pas tous la même éducation au niveau du respect accordé aux personnes qui nous entourent. J'irais bien le dire à miss Dowell personnellement, mais vu qu'elle s'est sauvée comme une voleuse... Et le fait que vous ayez l'air de cautionner son mensonge est aussi un manque de professionnalisme de mon point de vue. Le mensonge fait-il partit des "qualités" à avoir dans votre métier ? Si c'est le cas ça ne donne pas du tout envie de faire confiance à la justice."

Sa tirade finit la jeune femme put enfin reprendre son souffle, elle avait déballé tout ce qu'elle pensait. Ce n'était peut-être pas le lieux ni l'endroit mais elle s'en fichait, elle n'avait jamais eu la langue dans sa poche.
Revenir en haut Aller en bas
Elenna Benson
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Arrière-boutique

Message par : Elenna Benson, Jeu 2 Juil 2015 - 1:26


La situation était assez délicate et Elenna le sentait. Chacun de ses sens semblait lui crier de fuir avant de se faire avoir dans une histoire puérile entre sa collègue et le gérant de la boutique d’Animaux Magiques. De plus, les deux gamines/vendeuses qui bossaient là semblaient se délecter de cette découverte qu’elles venaient de faire. Elles avaient l’air fier, tellement fier que c’en était ridicule. S’il y avait bien une chose qui avait le don d’agacer la jeune femme, c’était ces gens incapables de garder leurs langues dans leur poche, avides de critiquer une situation sans même se demander qu’elle peut bien en être la raison.

Les deux adolescentes semblaient ravies qu’on leur accorde enfin de l’attention. Ces jeunes avaient tellement besoin d’attention que c’en était épuisant. Heureusement que l’ancienne Poufsouffle n’avait pas été ainsi plus jeune, elle se serait certainement agacée toute seule. Les vendeuses étaient prêtes à rajouter leur grain de sel et à fourrer leur nez là où elles n’auraient pas à le faire si elles avaient été bien élevé. Anthéa, elle, semblait avoir compris la manip de sa collègue et fit un pas en avant, pour adresser un dernier regard vers le gérant. Une personne normale aurait juste vu là un dernier geste de compassion. Pourtant la louve sentait toute l’amertume qui émanait de la blonde.

" Bon, Elenna, je pense qu'on en a finit ici. On ne pourra rien récolter de plus comme informations. Une effraction, un vol, aucun indice, et l'endroit est bourré de résidus magiques. Bref, on ira pas plus loin. Je te laisse finir avec les employées de monsieur Elensar. Je t'attendrai devant la boutique, à tout de suite. "

" Bien entendu, je te rejoins dès que j'en ai fini. "

Elenna suivit du regard l’autre Auror jusqu’à ce qu’elle sorte de la boutique avant de reporter son attention sur les deux jeunes filles qui attendaient toujours pour prendre la parole et arrêter de faire les potiches. Dommage, elles étaient bien là-bas.

" Non, pour ma part je n'ai rien à ajouter de plus, en tout cas pas en ce qui concerne l'enquête. Par contre si je devais ajouter quelque chose, ce serait pour vous faire remarquer votre manque de politesse, enfin surtout celui de votre collègue. Apparemment le fait d'être sacrée Championne de Duel d'Angleterre monte à la tête de certain et les font se sentir supérieur aux autres. Il semblerait qu'elle ai peur qu'on la reconnaisse, c'est sûrement pour ça qu'elle nous a donné un faux en se présentant, parce qu'il nous semble bien à ma collègue et à moi-même qu'il s'agisse d'Anthéa Dowell. A-t-elle peur qu'on se jette sur elle comme un chien sur un os pour qu'elle nous signe un autographe ? Enfin, je trouve que c'est un gros manque de professionnalisme, mais après tout, on a pas tous la même éducation au niveau du respect accordé aux personnes qui nous entourent. J'irais bien le dire à miss Dowell personnellement, mais vu qu'elle s'est sauvée comme une voleuse... Et le fait que vous ayez l'air de cautionner son mensonge est aussi un manque de professionnalisme de mon point de vue. Le mensonge fait-il partit des "qualités" à avoir dans votre métier ? Si c'est le cas ça ne donne pas du tout envie de faire confiance à la justice. "

La belle haussa un sourcil, écoutant attentivement le plaidoyer de la vendeuse qui semblait sûre et certaine de tout ce qu’elle avançait.

" A croire que la célébrité monte à la tête en effet. Avez-vous déjà vu des films moldus mademoiselle ? Connaissez-vous ceux que ces chères personnes appellent « une couverture » ? Je dois avouer que ma collègue n’a pas songé que son physique était connu de tous maintenant et aurait dû y penser mais moi je n’avais guère pensé que les sorciers agissaient sans réfléchir. Je vous trouve bien sûre de tout ce que vous avancez mais il me semble que vous ne travaillez guère au Ministère et que vous ne pouvez donc pas savoir en quel honneur ma collègue a dû cacher son identité, ou alors il faudrait revoir nos défenses. Le mensonge est parfois de mise et je ne m’excuserais certainement pas de mettre à bien une mission donnée par le Ministre de la Magie. Si vous avez dû mal avec les couvertures, je vous invite à offrir un stock complet de Polynectar au bureau des Aurors, ainsi nous n’aurons plus ce soucis.

Elenna la gratifia d’un sourire avant d’hôcher la tête.

" Merci pour votre… précieuse aide du coup mademoiselle. Monsieur Elensar. Merci pour votre coopération et n’hésitez pas à me contacter en personne si vous avez besoin de quoique ce soit, une question ou une demande. Bonne fin de journée messieurs, dames.

Faisant quelques pas en arrière, la petite femme aux cheveux de neige sortit de la boutique avant de rejoindre Anthéa qui l'attendait dehors. Elenna ne dit rien, se contentant de tendre son bras à sa collègue pour qu'elles transplanent ensemble et disparaissent en un craquement.



[ Rp terminé ]
Revenir en haut Aller en bas
Eléane Lestrange
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Eléane Lestrange, Ven 28 Aoû 2015 - 20:40


La journée venait enfin de se terminer, une longue et dure journée à aller et venir dans toutes les allées de cette boutique qu’elle connaissait maintenant par cœur. Mais au moins son métier lui permettait de bouger et n’était pas aussi rébarbatif qu’on aurait pu le penser au premier abord. En effet, oui elle vendait tout le temps des animaux, mais les clients étaient différents, leurs demandes, leurs attentes étaient différentes, les animaux aussi étaient différents, chacun son caractère, sa propre identité. Et la brune adorait cette diversité dans les êtres qu’elle côtoyait.

C’était donc la fin de cette harassante journée, et la jeune femme n’aspirait qu’à rentrer chez elle, mais malheureusement, il fallait qu’elle range la boutique avant. Elle ne savait pas si les autres étaient partis, mais se décida à aller boire un verre d’eau dans l’arrière-boutique avant de commencer son rangement. En passant devant la table, habituellement vide, elle remarqua une lettre posée. Sa curiosité gagnant contre sa raison, la Lestrange s’empara du parchemin et parcourut les lignes, c’était une lettre de Sergeï Kholov, le nouveau directeur de Poudlard. Il demandait au gérant, soit Finrod, de lui remettre le nom des toutes dernières personnes à avoir acheté des boursouflets. Et Eléane se souvenait très bien de la dernière vente de boursouflets qui avait eu lieu, puisque c’est elle qui s’en était occupé, et aussi parce que la commande était hors-norme et surtout qu’elle venait de son frère. Mais qu’est-ce qu’il avait fait comme bêtises encore ?! Il lui avait affirmé qu’il les utiliserait pour une tombola ou elle ne savait quoi encore, pas pour… pour quoi d’ailleurs ? Kholov n’avait pas voulu en dire plus. Quoi qu’il en soit, la jeune femme se doutait bien que son frère n’allait pas échapper à une forte punition si son nom arrivait aux oreilles du directeur, enfin aux yeux plutôt puisqu’il le lirait sur la lettre que Finrod devait lui envoyer.

Seulement elle ne pouvait pas laisser son frère dans les problèmes comme ça, et espérant que son patron n’ai pas encore envoyé la lettre à Kholov, elle se décida à faire une chose, qui la mettrait fortement dans l’embarra si ça se savait. La brune alla vers le registre où chacun mettait ses ventes et le nom du client et qui se trouvait dans l’arrière-boutique. Elle rechercha la page où elle avait inscrit le nom de son frère plus ce qu’il avait acheté et réfléchit un instant avant de trouver quel nom mettre à la place de celui d’Ebenezer. Puis une fois le nom trouvé, elle souffla un bon coup pour se donner un peu de courage puis effaça le nom du Serdaigle et le remplaça. Il était maintenant écrit « Irma Gevoariun ».
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Arrière-boutique

Message par : Finrod Elensar, Dim 30 Aoû 2015 - 17:39


Le gérant de la BAM ne pensait qu'à la lettre que le directeur de Poudlard, en personne, lui avait envoyée. À quoi pouvait bien avoir servis des boursouflets au point que Kholov écrive une lettre au magasin pour avoir des informations ? Était-ce peut-être très grave. Mais la politique de la maison était stricte. La liste des clients ainsi que la liste des comptes étaient privés et n'étaient dévoilés que si les autorités magiques l'obligeaient à le faire. L'ancien Serpentard ne regrettait pas d'avoir agi de la sorte. Sa réputation et celle de la boutique en auraient pâti.

Alors qu'il revenait de la réserve, afin de s'assurer du bien-être des créatures qui s'y trouvaient, Finrod vit son employée et amie, Eléane, qui... Qui faisait quoi ?!

- Hé, mais qu'est-ce que tu fais ? Dit-il en lui posant calmement mais sûrement, sa main sur l'épaule de la jeune femme. "Dis-moi. Tu n'étais pas en train de falsifier quelque chose ?"

Finrod n'avait même pas regardé la liste des comptes. Il n'y avait pas pensé. Mais il n'étais non plus sur et certain de ce qu'il venait de voir. Après tout, le jeune homme faisait confiance à la sorcière. Mais avait-elle tenté de cacher quelque chose ?

- Tu es tombée sur la lettre du directeur de Poudlard et tu as tenté de cacher quelque chose ? Sache que c'est moi qui vais devoir assumer les conséquences si cela se sait. Je n'ai donné aucun nom à Kholov, tout simplement parce que c'est confidentiel.

Ile se pouvait qu'en agissant de la sorte, Eléane attire l'attention sur la boutique. Et c'était tout le contraire de ce que recherchait Finrod. Bien qu'il aimait son job, cela lui permettait de garder une certaine image et celle-ci se devait être le plus lisse possible afin de ne pas attirer l'attention. Ainsi, l'ancien Serpentard pouvait vaquer librement à ses occupations. La Lestrange avait peut-être simplement entré une vente, mais le magasin était fermé depuis un bon bout de temps et il connaissait la rigueur de la sorcière pour ne pas attendre d'entrer les ventes dès que celles-ci étaient conclues.

- Alors, dis-moi ce que tu faisais .

Le Sang-Pur restait là, face à elle. Le ton était ferme mais ne s'était pas élevé. Il ne fallait non plus exagérer. Et après tout, cette histoire de boursouflet et de Kholov en resterait à la lettre que le gérant venait d'envoyer.


Dernière édition par Finrod Elensar le Lun 31 Aoû 2015 - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eléane Lestrange
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Eléane Lestrange, Dim 30 Aoû 2015 - 21:37


Eléane n’eut même pas le temps de refermer le registre des clients qu’elle sentit une grande main se poser sur son épaule, ce qui la fit sursauter. Elle était tellement prise dans son méfait qu’elle n’avait entendu aucun pas qui s’approchait. Elle se retourna lentement essayant de se remettre de sa surprise et de se composer un visage froid pour paraître le plus normale et donc innocente possible. Et qui sait, peut-être que sa froideur ferait peur au malotru et e ferait fuir. Mais en découvrant son interlocuteur, elle savait qu’elle était mal, très mal. C’était Finrod, son meilleur ami certes, mais aussi son patron, et s’il découvrait ce qu’elle avait fait, elle ne donnait pas cher de sa peau. Il l’avait aussi apostrophé en lui demandant ce qu’elle faisait.

"Hé, mais qu'est-ce que tu fais ? Dis-moi. Tu n'étais pas en train de falsifier quelque chose ? Tu es tombée sur la lettre du directeur de Poudlard et tu as tenté de cacher quelque chose ? Sache que ce moi qui vais devoir assumer les conséquences si cela se sait. Je n'ai donné aucun nom à Kholov, tout simplement parce que c'est confidentiel. Alors, dis-moi ce que tu faisais."

Et hop, en plein dans le mille ! La brune voyait bien dans les yeux de son meilleur ami qu’il essayait de ne pas croire en ses propres propos. La Lestrange ne voulait pas attirer les ennuis sur l’ex-Serpentard, mais elle se devait aussi de protéger son frère, elle était coincées entre les deux. Elle ne savait pas quoi faire, dire la vérité à Finrod et prendre le risque de perdre son travail, mais surtout l’amitié de celui-ci, ou tout lui cacher et risquer que ce qu’elle venait de faire ne soit un jour découvert, et que tout retombe sur Fin’ ? Non, elle ne laisserait jamais ça arriver, si quelqu’un devait prendre, se serait elle, et pas Fin et la boutique.

En attendant, la jeune femme ne savait toujours pas quoi faire, tout dire ou ne rien dire ? Le seul problème, qui était en même temps la solution à son dilemme, c’est que le sang-pur la connaissait par cœur, après tout ils étaient amis de puis ses 11 ans donc depuis neuf ans déjà, elle ne pouvait donc rien lui cacher, il le découvrirait tout de suite. Il fallait donc qu’elle avoue tout. Eléane prit une grande inspiration et se lança.

"Oui j’ai lu la lettre de Kholov, tu connais ma curiosité, je n’ai pas pu m’en empêcher. Fin’, je sais qui a acheté les boursouflets dont Kholov parle, c’est moi qui me suis chargé de la livraison. J’ai vendu trois cent quarante boursouflets à Ebenezer, et je ne veux pas qu’il ait des problèmes. Je ne sais pas ce qu’il a fait avec ces bestioles, mais vu le ton employé dans la lettre il risque une forte punition, et qui sait, peut-être même l’exclusion. C’est peut-être exagéré, mais je préfère prévoir le pire pour faire au mieux. Je dois le protéger, c’est mon frère, c’est ma famille, et on ne laisse pas tomber un membre de sa famille."

La petite brunette reprit son souffle avant de continuer sa tirade.

"Alors oui j’ai falsifié la liste, j’ai mis un faux nom. Je sais que ce n’est pas bien, que je risque que tu me vire, et que je risque aussi notre amitié. Je ne souhaite ni perdre ton amitié, ni mon travail, mais je ne pouvais pas laisser Eb risquer l’exclusion, déjà que Père l’a renié depuis son entrée chez les Serdaigle, mais là il le tuerait. Si ça venait à se savoir, sache que j’en prendrais toute la responsabilité, et que tu n’en pâtiras pas, ni la boutique. Mais je ne peux pas m’excuser pour ce que je viens de faire, puisque mes excuses seront fausses."

Eléane attendait la sentence, en regardant Finrod droit dans les yeux, non pas pour le défier, mais pour lui montrer la véracité de ses propos ainsi que sa détermination à ne pas changer ce qu’elle venait de faire. Elle ne voulait pas perdre une amitié aussi forte que celle qu’elle avait avec le sorcier, mais la famille avant tout, même si quelque part, Finrod faisait partit de sa famille puisqu’elle le considérait comme son frère.

Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Arrière-boutique

Message par : Finrod Elensar, Lun 31 Aoû 2015 - 15:59


*Mais oui... Évidement... Tout ça pour son frère. Une des seules personnes pour laquelle Eléane se compromettrait.*

Son amie n'arrangeait pas les choses. L'ancien Serpentard ne pouvait comprendre la relation qu'unissait Eléane et Ebenzer, lui-même étant fils unique et avait appris à se contenter de lui et de lui seul. Mais là, la sorcière compromettait la réputation de la boutique. Il ne pouvait tolérer un tel comportement. Surtout dans son dos. Et si cette histoire de boursouflets allait plus loin ? Si le Directeur de Poudlard obtenait une autorisation pour lever le secret professionnel ? Allait-il risquer d'attirer l'attention sur la boutique en couvrant, à son tour, le petit frère Lestrange ? Bon pour l'instant, la question ne se posait pas. Il ne restait plus qu'à espérer que Kholov s'en tienne à ce que le gérant lui avait envoyé comme réponse et cette histoire finirait par être oubliée .

- Tu aurais dû me prévenir avant de faire quoique ce soit. J'aurais très bien pu avoir donné la liste au Directeur de l'école. Si j'avais vu le prénom de ton frère dans la liste, je serais très probablement venu te voir avant de faire quoique ce soit...

Ile se tut. Après tout ce n'était pas si grave, c'était l'amour qui avait fait agir Eléane, pour sa famille. Mais cela ne devait plus se reproduire. Le Fourchelang tenait à être sur du lieu où il travaillait. Si le soucis était interne, cela pouvait se résoudre sans heurt, mais à l'externe, Finrod aimait pouvoir gérer ça lui-même. Prévoir les éventuelles conséquences, les personnes concernées et qui pourraient être mises au courant. Oh non ce n'était pas de la paranoïa. Sa vie avait pris un certain tournant qui l'obligeait à faire plus attention. À présent, son poste à la BAM était son travail mais aussi utile pour son image.

- Pour ton frère. J'imagine que tu sais pas ce qu'il a fait de tous ses boursouflets... Kholov n'a pas eu l'air d'apprécier dans tous les cas. Et n'aies pas peur pour ton frère, je pense qu'il aurait très bien pu s'en sortir tout seul. Il a plus de cran qu'il en l'air, je dois l'admettre. Il marqua une petite pause. "Je ne vais pas te virer. Mais sache que c'est la fois où j'accepterai un tel débordement de ta part. S'il y a une prochaine fois, tu prends la porte à coup d'incendio dans ta face. D'ailleurs en parlant de Face. Je lui ai rendu un petit service il y a quelques jours. J'ai découvert qu'elle cachait son vrai visage. Rien de dangereux pour nous, mais on va dire qu'elle a une réelle aversion pour les moldus...

À ces mots il sourit. L'ancienne Serpentard allait sûrement comprendre de quoi cela retournait. À présent, il fallait savoir l'opinion sur Mathéo, le petit stagiaire. Une boutique remplit d'anti-moldus. Pratique pour pouvoir se couvrir les uns les autres si cela s'avérait nécessaire.

- Bon, on oublie cet incident. Si je reçois une lettre du Directeur, je te tiendrai informer. Mais je ne te garantis pas de couvrir ton frère. J'aviserai sur le moment.

Et le gérant s'en alla.

- Je te laisse fermer Dit-il en passant le pas de la porte des employés.

Fin du RP pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Eléane Lestrange
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Eléane Lestrange, Dim 13 Sep 2015 - 13:26


Le stresse montait en Eléane, la sentence tardant à se faire connaître puisque Finrod semblait s’être retranché dans ses pensées et l’avoir complètement oubliée. C’est ce moment que choisi son esprit opportuniste de Serpentard, que certains qualifiaient de lâche, pour lui dire de profiter de l’inattention du vert et argent pour fuir très loin de la boutique. Mais elle savait que ça ne servirait à rien, le géant la rattraperait bien assez vite, et puis il savait très bien où la trouver.

"Tu aurais dû me prévenir avant de faire quoique ce soit. J'aurais très bien pu avoir donné la liste au Directeur de l'école. Si j'avais vu le prénom de ton frère dans la liste, je serais très probablement venu te voir avant de faire quoique ce soit... Pour ton frère. J'imagine que tu sais pas ce qu'il a fait de tous ses boursouflets... Kholov n'a pas eu l'air d'apprécier dans tous les cas. Et n'aies pas peur pour ton frère, je pense qu'il aurait très bien pu s'en sortir tout seul. Il a plus de cran qu'il en l'air, je dois l'admettre. Je ne vais pas te virer. Mais sache que c'est la fois où j'accepterai un tel débordement de ta part. S'il y a une prochaine fois, tu prends la porte à coup d'incendio dans ta face. D'ailleurs en parlant de Face. Je lui ai rendu un petit service il y a quelques jours. J'ai découvert qu'elle cachait son vrai visage. Rien de dangereux pour nous, mais on va dire qu'elle a une réelle aversion pour les moldus..."

Le soulagement s’empara de son corps lorsqu’il lui annonça qu’elle ne serait pas virée. Elle apprécia même le compliment que fit le gérant à son frère. Elle savait bien que son frère pouvait se débrouiller seule mais elle ne pouvait s’empêcher de le protéger, très peu de personne pouvait se féliciter de faire se manifester son instinct protecteur à leur égard. A vrai dire il n’y avait que sa famille, enfin pas toute sa famille puisque sa cousine Eiyline Drow la rebelle n’y avait pas le droit, et Finrod. Et Alex, mais c’était différent.

Son ami passait vraiment du coq à l’âne là, à un moment on parle de sa faute et d’un seul coup on passe à Face. D’ailleurs, c’était quoi ce jeu de mot pourri entre face et Face, Finrod devait vraiment être fatigué, ou malade. Mais ce qu’il disait était intéressant, alors comme ça la pouffy qui vivait dans son appartement avait les mêmes convictions que les deux Serpentard au niveau des moldus, et bien on en apprenait tous les jours. Vraiment très intéressant, il faudrait qu’elle creuse cela plus en profondeur. La brune se dit qu’elle en parlerait à sa colocataire un jour où Alex ne serait pas à l’appartement, le blond ayant des parents moldus, n’aimait pas trop quand sa petite-ami faisait allusion à son aversion pour eux et puis Face serait peut-être un peu plus encline à lui parler s’il n’était pas là.

"Intéressant ce que tu me dis là, je vais essayer de voir jusqu'où va son aversion."

Dit la jeune femme exprimant ses pensées à voix haute.

"Bon, on oublie cet incident. Si je reçois une lettre du Directeur, je te tiendrai informer. Mais je ne te garantis pas de couvrir ton frère. J'aviserai sur le moment. Je te laisse fermer."

Sur cette dernière phrase il partit. Eléane souffla, elle avait échappé au pire, mais bien qu’elle n’ait pas obtenu de son patron qu’il protège à coups sûr Ebenezer, elle se dit que si cette histoire venait à évoluer elle pourrait peut-être réussir à le faire changer d’avis. Bon au moins il lui avait assuré de la tenir informer de l’avancement de l’affaire. Aller, il était temps de retourner au travail et donc de s’attaquer ce qu’elle aurait déjà dû commencer depuis longtemps, le rangement.




FIN DU RP
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Arrière-boutique

Message par : Finrod Elensar, Mar 12 Jan 2016 - 12:03


Réaction suite à l'attaque des Mangemorts 43 et 57


Encore... Voilà le mot qui vint à l'esprit du propriétaire de la Boutique d'Animaux Magiques... Encore... Une attaque contre sa boutique. Bon il n'était pas trop à plaindre lorsqu'il voyait l'état des autres boutiques. Dévastation et destruction. Il y avait certes un trou mais pas de flammes. Heureusement qu'il y avait des sortilèges de défense. Mais tout était à refaire... Soigner les animaux, remettre tout en état, fermer la boutique et voir les clients partir. Des pertes. *Et de la paperasse encore !*. Parce qu'au début, il pensait appeler les Aurors, à nouveau, pour faire constater les dégâts. Sauf qu'un autre nom vint à son esprit. Un certain William West avait réussi à repousser un Mangemort dans un établissement et avait fait la publicité d'une société de protection. C'était donc vers lui que le Fourchelang avait décidé de se tourner et plus que vers lui à l'avenir si ce qu'on disait sur ce sorcier était vrai.

C'était donc décidé, l'ancien Serpentard allait contacter cet homme afin de lui demander ses services pour la boutique. Une plume dans la main, un parchemin pas trop abîmé et un hibou grand-duc quelque peu déboussolé mais vite remis sur pattes avec quelques graines de miamhibou et la lettre s'envolait au loin. En attendant, Finrod sortit sa baguette et commença gentiment à faire le nécessaire pour tout ranger. Il espérait quand même voir ses employés ne pas trop tarder, il avait besoin d'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Mathéo Angur
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Arrière-boutique

Message par : Mathéo Angur, Mar 12 Jan 2016 - 22:17


Un changement brutal tout d'un coup, quelque chose se passait et c'était une chose totalement inédite pour Mathéo. La boutique à été attaqué. Il avait su que juste avant qu'il n'était arrivé là-bas, il y avait déjà eu une attaque. Mais cette fois, bah, il était présent. Il était à la boutique cette semaine et évidemment, au moment de l'attaque, Mathéo le sut presque directement. Bien, bah allons-y, fonce à la boutique.

Il mit plusieurs minutes avant d'arriver à destination. Normal, il ne savait toujours pas transplaner et pour avouer, ça aurait été très pratique pour être là-bas en deux trois mouvement. Sauf qu'à la place, il se mit à courir en plein milieu de Londres, se foutant littéralement de tout ce qui pouvait se produire à côté de lui. Au fur et à mesure qu'il approchait, il compris que quelque chose se tramait. Tiens, ils étaient entré en action ceux là...

Le chemin de traverse. Enfin. C'est pas trop tôt. Bon, c'était pas autant le bordel qu'il imaginait. Il voyait juste quelques animaux s'enfuir dans tout les sens ? Non... Bref, il avançait pour comprendre un peu mieux ce qu'il se passait. Et là, bah il y avait un trou... Ouais, bah fallait bien qu'ils rentrent quelque part... À l'intérieur se trouvait déjà son patron... Il était temps qu'il arrive, il avait sûrement besoin d'aide.

- Besoin d'aide ?

Sans attendre de réponse. Mathéo commença à aider son patron a nettoyer la boutique dans un premier temps et de nettoyer les débris causé pas une explosion. Pfeuh... Mathéo avait déjà bien assez peur pour le sort de ses bêtes. Comment il pouvait avoir l'esprit tranquille maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
William West
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Arrière-boutique

Message par : William West, Mer 13 Jan 2016 - 12:23


Réaction aux attaques et à cette lettre.


Recevoir la lettre du propriétaire de la Boutique d'Animaux Magique n'avait pas surpris William, bien au contraire. Il était en réalité plutôt surpris de ne pas encore en avoir reçu d'autres. Pratiquement aucune boutique du Chemin de Traverse n'avait été épargné cette nuit, sans oublier Gringotts bien sûr, les gobelins étaient furieux et pourtant la banque avait été relativement épargné. Même s'il fallait avouer que retrouver un cadavre sur le pas de leur porte n'était pas nécessairement la meilleure publicité qui soit pour une banque.

Une mince sourire apparut donc sur le visage de William lorsqu'il reçu la lettre, malgré la gravité de la situation le jeune homme gardait le morale. Hormis la femme retrouvé brûlée, il ne semblait pas y avoir de victime à déplorer, le bilan était donc plutôt léger. Enfilant sa veste, le directeur de la SISM roula le morceau de parchemin qu'il glissa dans une poche avant de sortir de son bureau, s'aventurant quelques instants plus tard sur un Chemin de Traverse bien moins fréquenté que d'habitude.

*Les gens ont peur, que ce soit la volonté des phénix, des mangemorts ou des deux, c'est réussi.*

Les pas du Serpentard le menèrent rapidement jusqu'à la BAM où, après un rapide passage dans les rayons pour jeter un coup d'oeil à l'état des lieux, William se dirigea vers l'arrière-boutique où il pourrait trouver le propriétaire. Celui-ci était occupé à déblayé quelques gravats et probablement à recenser les animaux qui manquait, ne s'attendant sans doute pas à ce que West se déplace de lui-même aussi vite. L'un de ses employés était présent mais le jeune homme reconnu sans mal l'un de ses anciens élèves, lui permettant d'identifier sans mal Finrod. S'éclaircissant la gorge pour signaler sa présence, Will prit la parole.


" Monsieur Elensar je présume ? William West, j'ai bien reçu votre lettre. Je crois que vous et moi avons le même point de vue sur les Aurors. "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Arrière-boutique

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 7

 Arrière-boutique

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Boutique d'Animaux Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.