AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Boutique d'Animaux Magiques
Page 7 sur 8
Arrière-boutique
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
William West
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005

Re: Arrière-boutique

Message par : William West, Mer 13 Jan 2016, 12:23


Réaction aux attaques et à cette lettre.


Recevoir la lettre du propriétaire de la Boutique d'Animaux Magique n'avait pas surpris William, bien au contraire. Il était en réalité plutôt surpris de ne pas encore en avoir reçu d'autres. Pratiquement aucune boutique du Chemin de Traverse n'avait été épargné cette nuit, sans oublier Gringotts bien sûr, les gobelins étaient furieux et pourtant la banque avait été relativement épargné. Même s'il fallait avouer que retrouver un cadavre sur le pas de leur porte n'était pas nécessairement la meilleure publicité qui soit pour une banque.

Une mince sourire apparut donc sur le visage de William lorsqu'il reçu la lettre, malgré la gravité de la situation le jeune homme gardait le morale. Hormis la femme retrouvé brûlée, il ne semblait pas y avoir de victime à déplorer, le bilan était donc plutôt léger. Enfilant sa veste, le directeur de la SISM roula le morceau de parchemin qu'il glissa dans une poche avant de sortir de son bureau, s'aventurant quelques instants plus tard sur un Chemin de Traverse bien moins fréquenté que d'habitude.

*Les gens ont peur, que ce soit la volonté des phénix, des mangemorts ou des deux, c'est réussi.*

Les pas du Serpentard le menèrent rapidement jusqu'à la BAM où, après un rapide passage dans les rayons pour jeter un coup d'oeil à l'état des lieux, William se dirigea vers l'arrière-boutique où il pourrait trouver le propriétaire. Celui-ci était occupé à déblayé quelques gravats et probablement à recenser les animaux qui manquait, ne s'attendant sans doute pas à ce que West se déplace de lui-même aussi vite. L'un de ses employés était présent mais le jeune homme reconnu sans mal l'un de ses anciens élèves, lui permettant d'identifier sans mal Finrod. S'éclaircissant la gorge pour signaler sa présence, Will prit la parole.


" Monsieur Elensar je présume ? William West, j'ai bien reçu votre lettre. Je crois que vous et moi avons le même point de vue sur les Aurors. "
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Arrière-boutique

Message par : Finrod Elensar, Ven 15 Jan 2016, 09:27


L'explosion due à un sortilège très probablement et encore plus certain que cela soit le fameux "Bombarda" avait envoyé valsé tous les parchemins des commandes des clients, des fournisseurs et autres listes importantes pour la bonne gestion de la boutique. Heureusement que Mathéo, le jeune stagiaire, ne tarda pas à se montrer et vint aider son patron qui ne dit rien. Ce dernier réfléchissait aux raisons de cette attaque, cette fois-ci de bien plus grand ampleur. Car, de ce qu'il avait vu en se rendant au travail. La BAM n'était de loin pas la boutique la plus anéantie par ce qui c'était passé durant la nuit.

- J'espère qu'Eléane ne va pas tarder à venir non plus. Parce que pour tout remettre en ordre, plus aura de mains mieux ce sera. Je vais utiliser quelques sortilèges pour ranger, mais évitons de tout chambouler, les animaux peuvent être blessés ou écrasés, limitons l'usage de la magie pour l'instant, tant que les animaux en liberté ne soient remis dans des cages.

Le Fourchelang informula un ou deux sorts pour avancer le rangement tout en prenant garde qu'un objet en se déplaçant n'heurte pas son employé ou un animal hors de sa cage. Puis rangea sa baguette, lorsqu'un raclement de gorge attira son attention.

- Bonjour, oui c'est moi en effet. Le même avis, je ne sais pas, mais l'on peut dire que je ne les porte plus vraiment en haute estime. Vous devez être Monsieur West, si je ne me trompe. Je ne vois pas qui d'autre peut venir en dehors de mon équipe. Silence. "Je ne pensais pas que vous vous déplaciez. J'ai écrit cette lettre rapidement, histoire d'être certain qu'une fois la boutique remise de cette attaque, elle n'ait plus à en subir d'autres. Pouvez-vous m'expliquer le fonctionnement de votre société ? Le gérant désigna une chaise dont il enleva quelques débris pour que l'invité surprise puisse s'asseoir puis prit un tabouret pour lui-même. Bien que le jeune homme ne soit pas encore certain d'engager cette SISM pour protéger sa boutique, les Aurors ne faisaient plus partie des personnes qu'ils contacteraient en cas de problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
William West
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Arrière-boutique

Message par : William West, Dim 17 Jan 2016, 12:10


Elensar n'avait pas l'air commode, aussi William décida t-il de retenir le sourire qui menaçait de naître sur son visage lorsque le propriétaire mentionna ne pas porter les aurors en très haute estime. Il était désormais clair que les deux hommes étaient sur la même longueur d'onde à ce sujet, même si visiblement ce mépris commun était bien plus ancien chez le directeur de la SISM.

"Je ne pensais pas que vous vous déplaciez. J'ai écrit cette lettre rapidement, histoire d'être certain qu'une fois la boutique remise de cette attaque, elle n'ait plus à en subir d'autres. Pouvez-vous m'expliquer le fonctionnement de votre société ?"

Directement les choses sérieuse, en voyant l'état de la boutique, West ne pouvait que comprendre l'empressement de son interlocuteur aussi ne chercha t-il pas à faire durer et s'installa sur la chaise que venait de lui désigner Finrod. Tout en s'asseyant, Will en profita pour observer rapidement l'homme qui lui faisait face, c'était un véritable géant, qui le dépassait bien d'une tête ou deux... Une tête et demi ? Et la musculature correspondait, le genre de personne contre qui même lui ne prendrait peut-être pas le risque de s'engager au corps à corps.

" J'ai installé mes bureaux sur le Chemin de Traverse, donc quand j'ai reçu votre lettre j'ai préféré venir en personne, c'est plus rapide et pratique qu'un échange de courrier. Si j'avais décidé de vous répondre ainsi je serais probablement encore en train d'écrire la lettre.
Bref, le fonctionnement est très simple. L'on signe un contrat magique qui relie votre boutique à ma société, dès lors que l'alarme se déclenche, le badge que je porte ici, et que chacun de mes employés portera, se mettra à chauffer. Il suffira alors de poser la pointe de notre baguette sur notre insigne et cela activera aussitôt un portoloin nous menant à la boutique dont l'alarme s'est déclenché. La suite dépendra de pourquoi l'alarme s'est déclenché. Actuellement, le seul client que j'ai n'est autre que Gringotts dont toutes les tentatives de cambriolages ont été repoussé depuis que j'ai la charge de la SISM.
"

William avait tenté de faire court mais craignait de s'être perdu en informations superflus. Techniquement, il avait été clair, restait à voir si le propriétaire était convaincu.

" Si vous avez la moindre question, n'hésitez pas. "
Revenir en haut Aller en bas
Eléane Lestrange
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Eléane Lestrange, Dim 17 Jan 2016, 16:25


Et c'était repartis pour une seconde attaque. Eléane avait déjà vécu la première attaque de la BAM qui s'était vu pourvu d'un énorme trou dans la façade à la place de la porte. Mais à part des débris à ramasser et la façade à remonter, ainsi que rassurer les animaux, la boutique s'était assez vite remise en route. Ah oui et il y avait eu deux animaux volés aussi, enfin rien de bien grave comparé à la dévastation à laquelle elle faisait face à peine un pied mis sur le Chemin de Traverse. Toutes les boutiques étaient détruites, les passants, les gérants, les employés des magasins du Chemin, qui arrivaient peu à peu, essayaient de faire face à l'ampleur des dégâts.

La Lestrange pressa le pas pour arriver devant la boutique où elle travaillait, la Boutique d'Animaux Magiques. Celle-ci n'avait pas été épargnée, mais elle semblait moins atteinte que les autres boutiques aux alentours. La brunette resta cependant bloqué devant la façade éventrée lui rappelant la précédente attaque. Elle allait enfin se décider à passer dans le trou qui faisait autrefois office de vitrine à la BAM quand un petit éclat blanc attira son œil. En se rapprochant d'un tas de débris, la jeune femme vit une petite tête triangulaire blanche dépasser sous un tas de briques recouvrant il y a peu le mur de façade de la boutique. Elle posa sa main à plat sur le sol sans la bouger pour laisser le bébé python albinos monter dessus. Contrairement à son meilleur ami et patron, Finrod, elle ne parlait pas fourchelang, mais elle aimait beaucoup les serpents et notamment les python albinos. Et puis elle s'entendait plutôt bien avec Saïca, le dangereux taïpan du désert de Fin.

Après quelques secondes à tâter l'air de sa langue pour essayer de voir si elle représentait un danger, le serpent se décida à monter le long de sa main puis de son bras et de s'enrouler sur son épaule. Eléane se releva pour enfin entrer dans la boutique dévastée. Elle remarqua Mathéo qui nettoyait près de l'entrée, et Finrod qui était assis un peu plus loin avec un homme, plutôt mignon d'ailleurs, qu'elle ne connaissait pas. Elle lança un "Bonjour !" aux trois personnes présentes avant de partir vers un coin de la boutique pour lancer quelques #Reparo sur les cages plus ou moins touchées afin de pouvoir y remettre les animaux qui se baladaient à droite à gauche dans la boutique. Quelques unes étaient inutilisables, mais la plupart étant assez solides, elles avaient résisté aux sorts lancés. L'ancienne Serpentard n'avait malheureusement pas trouvé de vivarium réparable dans lequel mettre son petit protégé. Ceux présents normalement dans la boutique s'étant totalement désintégrés à cause d'un sort. Elle garda donc le bébé python sur son épaule, elle verrait plus tard avec Finrod où le mettre.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Arrière-boutique

Message par : Finrod Elensar, Lun 18 Jan 2016, 20:33


Le jeune homme accepta l'invitation de Finrod concernant la chaise. Ce dernier resta debout finalement. Le tabouret ne semblait pas suffisamment solide pour soutenir le poids du géant gérant. Mais ce n'était pas pour autant que son attention pour le fameux West s'estompa. S'il lui avait écrit, c'était justement pour en savoir plus sur la fameuse société dont on parlait en ce moment : la SISM. Rien ne pouvait promettre qu'elle ferait mieux que les Aurors, mais il était en tout cas difficile de faire pire, c'était une des raisons qui avait poussé Finrod à se détourner des autorités publiques pour se tourner vers le secteur privé.

Avant d'avoir le temps de répondre, Eléane arriva, il lui sourit sans être sur qu'elle l'avait vu, la jeune femme avait dû comprendre que son patron avait une discussion importante et surtout pour l'avenir de la boutique.

- Gringott's ? Effectivement, c'est un sacré client. Mais cela signifie donc que la Banque ne croit plus en nos Aurors ? Cela doit dire que vous avez de sacrées compétences... Et que devons-nous payer pour obtenir vos services ? J'imagine que cela doit être une sacrée somme pour faire intervenir des sorciers de votre trempe.

Puis vint une autre surprise, une tête loin d'être inconnue pointa le bout de son nez. Face, ancienne stagiaire, puis vendeuse de la BAM était venue pour s'assurer que tout le monde allait bien. Finrod était presque touché de cette attention et la salua de la tête pour ne pas paraître impoli face au représentant de la Société Indépendante de Sécurité Magique. Plusieurs mains pour tout remettre sur pieds permettrait au gérant de ne pas fermer le magasin pendant une trop longue période.


Dernière édition par Finrod Elensar le Dim 31 Jan 2016, 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
William West
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Arrière-boutique

Message par : William West, Ven 22 Jan 2016, 22:08


Du monde continuait de venir aider le propriétaire à réparer les dégâts, Finrod pouvait définitivement compter sur ses employés. Actuels et passés visiblement puisque William reconnu sans mal Face qui venait d'entrer dans la pièce. L'ancien professeur la salua d'un mouvement de tête avant de se concentrer à nouveau sur son interlocuteur. Elensar était visiblement intéressé par les services offert par la SISM, chose qui ne surprenait absolument pas le directeur de cette dernière, pourquoi lui aurait-il envoyé un hibou sinon ?

- Gringott's ? Effectivement, c'est un sacré client. Mais cela signifie donc que la Banque ne croit plus en nos Aurors ? Cela doit dire que vous avez de sacrées compétences... Et que devons-nous payer pour obtenir vos services ? J'imagine que cela doit être une sacrée somme pour faire intervenir des sorciers de votre trempe.

Will laissa échapper un sourire à la mention du manque de confiance envers les aurors, ne pouvant cette fois s'empêcher d'afficher clairement ce qu'il pensait, un air légèrement méprisant se dessinant sur son visage.

" Après tout, les aurors ont prouvé à de maintes reprises ne pas être capable d'assurer leur fonctions. Il y a quelques années un cambriolage a eut lieu, l'alarme a bel et bien sonné pendant que les voleurs étaient encore dans les dédales de la banques. Pourtant lorsqu'ils sont remonté avec plusieurs dizaines de milliers de gallions, personne ne les attendait, les aurors ne sont jamais intervenu. A partir de là, Gringotts a totalement rejeté le Ministère et fait appel aux services de la SISM. Je n'y travaillait pas encore donc je ne pourrait pas vous donner plus de détail mais une chose est sûre, tout se déroule bien mieux maintenant. "

*Même si les tentatives de cambriolages ont tendance à se multiplier ces derniers temps, heureusement qu'elles ont toutes été repoussés pour le moment...*

Marquant une pause, le Serpentard pris le temps de s'étirer un peu, il n'avait pas assez dormis la nuit précédente. Un jour il faudrait vraiment que le jeune homme rattrape toutes les heures de sommeil qui lui manquait.


" Pour ce qui est du prix, il y a deux forfaits. Le forfait de base est à quatre gallions mensuel. Cependant, si jamais plusieurs boutiques dans une même zone géographique, disons trois au minimum, passaient un contrat avec nous, l'on pourrait baisser le montant à 3 gallions par boutique. "
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Arrière-boutique

Message par : Finrod Elensar, Dim 24 Jan 2016, 10:52


Aux dires de Monsieur West, les Aurors n'étaient plus que des bons à rien. Il fallait reconnaître que ces derniers temps, les autorités n'avaient pas brillé par leur présence et cela n'était pas passé inaperçu, contrairement à eux... Finrod n'allait pas prendre leur défense. Lui qui, au début, les respectait et avait même accepté de les soutenir dans leur campagne anti-groupes illégaux en plaçant une affiche du Ministère sur la porte de sa boutique.

Écoutant attentivement les informations sur le contrat que l'ancien Serpentard allait éventuellement signer pour que cette société s'occupe de la défense de son magasin. Mais tout semblait trop beau pour l'instant. Le gérant avait encore quelques questions à poser avant de poser sa signature quelque part.

- Combien êtes-vous ? D'agents je veux dire. Et comment pourrai-je les reconnaître ? Je ne veux pas qu'un sorcier ou une sorcière mal-intentionnée se fasse passer pour un de vos employés et me dérobe des créatures. En ce qui concerne votre tarif, cela me semble correct. Aucune des autres boutiques n'a pris contact avec vous ? Je n'ai pas l'intention de laisser le Ministère tranquille. Je vais le mettre devant son incompétence et l'abandon envers des citoyens, j'espère pouvoir compter sur les autres propriétaires de boutiques touchées par ces attaques.

Marquant un temps de silence, le gérant regarda ses employés, ainsi que Face, ranger et remettre de l'ordre. Il ne restait plus grand chose à faire.

- Dans tous les cas, cela m'intéresse et je souhaiterai voir le contrat ainsi que ses clauses, s'il vous plaît. Désirez-vous quelque chose à boire ? Je vais réparer tasses et verres et je crois que j'ai encore du café ou du temps dans une des étagères qui a tenu le coup face à l'explosion.
Revenir en haut Aller en bas
William West
avatar
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens
Legilimens


Re: Arrière-boutique

Message par : William West, Jeu 18 Fév 2016, 18:47


- Combien êtes-vous ? D'agents je veux dire. Et comment pourrai-je les reconnaître ? Je ne veux pas qu'un sorcier ou une sorcière mal-intentionnée se fasse passer pour un de vos employés et me dérobe des créatures. En ce qui concerne votre tarif, cela me semble correct. Aucune des autres boutiques n'a pris contact avec vous ? Je n'ai pas l'intention de laisser le Ministère tranquille. Je vais le mettre devant son incompétence et l'abandon envers des citoyens, j'espère pouvoir compter sur les autres propriétaires de boutiques touchées par ces attaques.

*Bingo !*

C'était désormais totalement gagné, cette évidence sautait aux yeux. L'incompétence du Ministère avait finit par lasser les propriétaires des boutiques et maintenant que l'un d'eux acceptait les services de la SISM, les autres suivraient rapidement son exemple. William souriait toujours, cette conversation se déroulait merveilleusement bien et Elensar se révélait plutôt agréable. Peut-être le jeune homme ferait-il bien d'apprendre à mieux connaître les différentes personnes travaillant sur le Chemin de Traverse ? Après tout, lui-même risquait désormais de très régulièrement les côtoyer.

Sans lui laisser le temps de répondre, Finrod proposa à son invité de boire quelque chose, souhaitant visiblement respecter au mieux ses devoirs d'hôte en affirmant qu'il devait rester un peu de café ou de thé dans un placard. Sans se départir de son sourire, Will refusa poliment.


" Non merci, je dois ensuite aller voir les gobelins, je n'aurais pas le temps de boire quoi que ce soit. "

*Et surtout, je n'aime ni le thé ni le café, le reste du monde doit me considérer comme un ovni.*

" J'ai, pour le moment, trois agents sous mes ordres. Bien entendu, je suis encore et toujours à la recherche d'effectif. Les reconnaître sera très simple, tous porteront un badge avec le logo de ma société et surtout je vous transmettrait leurs identités et une photo de chacun d'eux dès que le contrat sera signé. Je ne vais pas faire de langue de bois et y aller franchement. La SISM étant extrêmement récente, je tiens également à ce que tout se déroule pour le mieux, le moindre déboire serait catastrophique pour moi, s'il devait y avoir le moindre soucis avec l'un de mes agents, je serais aussitôt fini. D'ailleurs, pour ce qui est du contrat... "

William sortit sa baguette et donna un petit coup sur la paume de sa main, faisant apparaître un parchemin proprement roulé et scellé à la cire, le logo de la SISM étant parfaitement apparent.

" Le voici, je vous laisse le lire, seul ou avec vos employés, comme vous le désirez. N'hésitez pas à me recontacter dès que vous aurez pris une décision, prenez le temps d'y réfléchir autant que vous le souhaitez, je ne vous presse pas. Sur ce, j'ai déjà cinq minutes de retard sur mon rendez-vous avec les gobelins donc je vais devoir vous laisser. Les banquiers gobelins sont encore plus susceptible que les autres, c'est dire. Je vous souhaite une bonne journée Mr. Elensar, à très bientôt. "

Se levant de la chaise que lui avait fournit le maître des lieux, William lui serra la main, adressa un geste de tête poli aux autres membres du personnels puis s'éclipsa sans un mot.

Fin du RP


HRP a écrit:
Contrat envoyé par mp.
Pour le logo de la SISM, il n'y en a pas encore, il va falloir que je fasse appel à un gentil graphiste ^^
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Arrière-boutique

Message par : Finrod Elensar, Lun 22 Fév 2016, 13:58


L'efficacité de ce monsieur West de la SISM étonna Finrod. Lui qui était exigeant et rigoureux, il semblait avoir affaire avec une personne faite dans la même trempe et cela faisait plaisir à voir. Le Fourchelang réceptionna le parchemin qui venait d'apparaître et finit d'écouter ce que le représentant de la Société Indépendante de Sécurité Magique avait à dire. Il semblait que celui-soit très occupé. Vu les événements qui venaient de se passer, c'était compréhensible.

- D'accord, merci à vous. Au revoir. Répondit sobrement le gérant regardant le sorcier s'éloigner dans la boutique presque bien rangée... Les employés avaient bien travaillé durant la discussion de deux hommes.

Glissant le contrat à l'intérieur de sa veste pour éviter de le perdre. Certes il ne comptait plus sur le Ministère pour protéger sa boutique mais il ne fallait pas non plus engager n'importe qui et l'étude détaillée du parchemin était la prochaine étape après avoir remis la boutique sur pied. Il se dirigea vers les braves qui nettoyaient et soignaient les animaux.

- Retour au bercail Face ? Merci d'être venue en tout cas. Vous avez fait du bon travail. Encore du grabuge à cause de l'incompétence du Ministère et de ses Aurors pour nous protéger. Et comment vont tes fonctions à Poudlard ?

Cela faisait un moment que l'ancien Serpentard n'avait pas eu de nouvelles de la jeune femme. Chacun étant très occupé. Cela était dommage.

- Que diriez-vous d'un repas au Manoir de la BAM où nous pourrons profiter du bon temps et ne pas à devoir s'occuper de clients ?

Cela faisait un moment que l'idée trottait dans la tête de Finrod et maintenant elle était sortie. Manquait plus qu'à attendre d'avoir les avis de chacun.

Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Arrière-boutique

Message par : Finrod Elensar, Mer 22 Juin 2016, 08:37


Double post, mais pas eu de réponse depuis plusieurs mois. Et réaction à la venue de Rosie Peltz


Lecture tranquille chez soi, une activité que Finrod avait beaucoup pratiquée ces derniers temps. S'étant retiré de la vente, pour plusieurs raisons mais principalement parce qu'il ne voulait plus servir les clients, le jeune homme profitait de la vie de propriétaire. Même si, ne rien faire commençait à le peser. Il fallait qu'il trouve quelque chose à faire de sa vie. Mais là n'était pas la question du jour. Plongé dans un vieux livre auquel il manquait des pages *Il faudrait que je songe à en racheter un*, le sorcier fut dérangé par la venue d'un oiseau dont il reconnaissait l'envoyer : la BAM. L'on remarquait leur appartenance à la célèbre boutique grâce à leur entretien, leurs plumes soyeuses et surtout à leur bon caractère, car l'oiseau vint se poser sur le rebord de la fenêtre ouverte et poussa un petit cri ni trop fort, ni pas assez, pour signaler sa présence. Ni une, ni deux, le Fourchelang se leva, posa la livre sur la petite table du salon et alla apprendre les nouvelles qu'on lui apportait.

Crac. Transplanage dans l'arrière boutique. "Il y a certains avantages à être directeur, euh, patron d'une boutique." Une jeune femme, et ce n'était pas sa meilleure amie, se trouvait ici. Eléane avait eu raison de la mettre ici, pas besoin de discuter avec les clients autour. Est-ce que l'Auror se déplaçait concernant la lettre envoyée au Ministère de la Magie il y a quelques jours par l'AGCT ? Probablement.

Bonjour, je suis Finrod Elensar, enchanté. Miss Lestrange m'a dit que vous étiez Auror. N'est-ce pas ? Que puis-je pour vous ? Est-ce en rapport avec la lettre que j'ai envoyé avec des collègues il y a quelques jours de cela ?

Tout en parlant, le sorcier s'était avancé pour serrer la main de son interlocutrice. Il fallait faire semblant, comme toujours. Mais au bout d'un moment, on s'y habituait.
Revenir en haut Aller en bas
Rosie Peltz
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Rosie Peltz, Sam 25 Juin 2016, 18:22


| Merci d'avoir joué le jeu. |

Le tissu ocre faisait cercle autour d'un tourbillon de boucles innombrables, un jaillissement brun exotique et irrévérencieux. Au mouvement des jambes, l'arabesque pendue amorça une oscillation de l'avant vers l'arrière : un pendule schizophrénique entre la fougue vaillante et tentatrice et l'absolue faiblesse à l'autre de ce visage terreux offert au monde. Guidée par un autre visage ayant cette singularité d'être totalement universel ; cette femme ne se distinguait que par son appartenance physique (sa chair en été marquée, modelée) à la multitude des visages mous. Les yeux verts ou d'une autre couleur de Rosalynn ne purent constater une quelconque dimension rêvée ou transcendante tant la mollesse de ce visage le rattachait à sa pauvre matérialité (de peau, d'ordures en devenir). Le bout de ses lèvres peintes la démangea à nouveau, en dépit d'un pathétisme évident éprouvé pour cette chose violente et pendable.

Passe une autre salle ; le lieu était commun à tout autre. Tout ici semblait vouloir radicalement se détourner du phénomène de singularisation, si bien qu'elle ignorait si elle se trouvait dans ce lieu précis ou dans tout autre lieu possible. Le regard ne s'attarda pas en ce lieu et l'esprit divagua : pensées de la Suisse fantasmée, des Indes d'Amérique et des leurs Indigènes, de neige et de plaine, de brume et de tornade... D'un homme avançant, creusant un sillon entre les formes fabuleuses, imposant de son visage froid un dualisme entre la réalité et ce qui ne l'est pas ; l'Anti-Pensée, le dogmatisme.

Une carrure large, un pas lourd ; l'homme transpire une prestance ferme. Nonobstant cette présence, la femme se revendiquait du Dictateur latin, du Pontifex Maximus s'abouchant avec la liberté.

« Ravie de vous rencontrer. Je vous suis très reconnaissante d'avoir fait le déplacement et je m'excuse du désagrément occasionné ; le fait est que je dois m'entretenir de tout urgence avec vous au sujet de -- vous l'avez habilement deviné -- la lettre que vous avez envoyé à M. le Ministre. Sa-Sachez, si ce n'est déjà le cas, que Mr. Sudworth accorde à votre missive une attention toute particulière. Néanmoins, vos propos soulèvent quelques interrogations. Tout d'abord, parlons de cette fameuse association dont vous vous êtes érigé en porte-parole... Quels sont les membres de cette association ? Comprend-elle tous les commerçants du Chemin de Traverse et, si non, pourquoi cette sélection ? Enfin, quel est le but de cette association ; lobbying ? faire pression sur le Ministère ? Vous comprendrez que l'identité des membres est primordiale : dans l'optique où vous disposez d'une influence certaine, il est évident qu'on ne peut pas laisser n'importe qui en faire usage. »

Le visage neutre pointait son nez vers le public restreint. Enfermés dans cette salle, une espèce de théâtralité s'échappait du dialogue et des propos... Au théâtre, les mots et le corps font se mouvoir le rapport de force. Rosie s'en voulait d'avoir trébuché sur une parole.
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Arrière-boutique

Message par : Finrod Elensar, Dim 26 Juin 2016, 20:41


Étrange jeune femme pensa Finrod. Sur la retenue, à première vue. Aucune main vint à la rencontre de la sienne. Sans se démonter pour autant, le jeune homme ajusta sa coiffe de perles et plaça le capuchon vert foncé de sa cape par dessus. Pas besoin de divulguer des détails physiques à une personne du Ministère. Et encore moins une Auror. Le sorcier croisa les bras tout en portant une certaine attention aux mots qui sortirent de la bouche de la jeune femme.

Il fallait reconnaître que la lettre de l'AGCT avait fait mouche et bien plus que ce que les auteurs en attendaient. Le Fourchelang ressentait une certaine crainte et agressivité dans le discours de la demoiselle. Il avait pourtant été plus modéré dans ses propos, grâce à l'intervention d'Anthony et Crystal, que s'il avait écrit seul cette lettre. C'était d'ailleurs aussi pour éviter d'avoir à assumer seul les éventuelles conséquences que pouvaient avoir une telle lettre. Mais il devait quand même répondre en tant que "porte-parole". Laissant écouler quelques secondes avant de prendre la parole, voulant s'assurer que son interlocutrice avait bien terminé, le propriétaire de la BAM se décida à répondre à toutes ses interrogations.

- Quelle méfiance ! Je suis étonné de voir que vous prenez aussi mal qu'une simple association se forme. Nous sommes des citoyens sans histoire, commerçants devrais-je dire, qui souhaitons nous soutenir suite aux attaques que nous avons subi. Le "nous" désigne, Monsieur Anthony Adams de chez Ollivander's et Mademoiselle Crytal Ertz des Halles Magiques. J'ai envoyé une lettre à la gérante de l'Occamy Doré, mais elle est partie et ne s'est donc pas jointe à nous. Pour ce qui est du Chaudron Baveur, la situation était la même. Et je n'ai pas encore pris contact avec la nouvelle personne en place.Ce n'était pas réellement le cas, mais la situation avec Rurik avait été compliquée avant qu'il ne disparaisse, c'était du cadre de la vie privée. Pas besoin de s'étendre sur ceci.

- Vous savez, si nous nous sommes réunis sous cette appellation c'était pour nous faire entendre d'une seule et même voix. Nous ne militons pas dans la rue, nous ne débattons pas de ceci avec nos clients, enfin pour ma part. Nous sommes que pacifistes afin d'être certain d'être protégés.

Finrod s'était lancé dans un long monologue avec une forme plutôt correcte mais un fond complètement faux. Il voulait user de l'AGCT afin de propager quelques idées anti-Ministère, mais petit à petit. Il ne pensait pas que sa lettre apporterait autant de questions méfiantes. Dans tous les cas, il espérait avoir convaincu l'Auror.
Revenir en haut Aller en bas
Rosie Peltz
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Arrière-boutique

Message par : Rosie Peltz, Ven 01 Juil 2016, 16:02


| Malgré la fin de cette courte entrevue, je reste à disposition dans le cas d'une nécessité de réaction de ma part face à la réponse de Finrod. De toute manière, la pause entre mon long argumentaire et les paroles finales est l'instant d'écoute de la réaction de l'interlocuteur.
Je remercie Finrod d'avoir pris le temps de répondre à ces questions sur le vif. |

Le langage peinait à naître des lèvres roses de la femme : il se cognait contre les dents, tombait dans le palais. Une toile de sèmes sans rapport avec une hypothétique vérité ou réalité plongeant le discours dans les abîmes de l'incompréhension hermétique, dans un langage à soi.

L'acteur face à elle lui donna la réplique. Son visage était parcouru de chaînes perlées, de telle sorte que sa matière charnelle était prisonnière d'un costume. La métaphysique se retrouvait ainsi jetée dans la boue poussiéreuse de la morne existence expérimentale. Cette chose traçait un paradoxe certain entre un lieu affirmant son identité dans la stricte ressemblance à l'universalité économique et un propriétaire singularisé par son appartenance affichée à un non-troupeau. Nonobstant, la femme n'éprouva pas le désagréable sentiment d'altérité : cette chose obstruait l’appellation d'alter ego. Dés lors, au moyen de son algorithme intellectuel, elle émit le jugement implacable que Finrod Elensar devait être pendu.

« S'il n'y a pas de mauvaise réponse, je-je trouve la votre juste. »

Elle tira de sa poche gauche une feuille pliée manuscrite. Ses doigts fins sortirent de quelque part une paire de lunettes à la monture boisée allant se déposer sur l'arrête d'un nez.

« Autre chose, Mr. Elensar : j'ai cru comprendre que vous vous plainiez dans votre lettre d'un manque de réaction de la part des Aurors. Je trouve cette remarque fort à propos. Sachez qu'il n'y a rien de volontaire en cela et que nous aurions souhaité intervenir. Néanmoins, nous ne l'avons pas fait... Pou-pourquoi ? Nous sommes trop peu pour être présents partout et à tout moment, mais, cela, ce n'est pas votre affaire. Non, pourtant, vous êtes concerné par un autre aspect... Je vois que votre dernière missive à l'attention des Aurors remonte à il y a plus d'un an. Depuis, et bien que dans votre courrier vous vous plainiez de l'absence d'intervention des Aurors lors de la dernière attaque en date, nous n'avons eu aucun signe de vous, ni de vos collègues. J'ignore de quelle manière vous vous justifiez mais nous appelons ça de la rétention d'information ou de la dissimulation. Vous dîtes avoir été victime d'un crime mais en aucun cas vous contactez la brigade magique à l'instant où elle peut intervenir efficacement. Il y a peut-être derrière cela une maîtrise insuffisante du sortilège de patronus. Toutefois, je n'ai pas du tout envie d'avoir l'air de rire : ne rien dire c'est cacher, cacher c'est cautionner. Dès lors, ce genre de manifestation fait naître quelques hypothèses : aviez-vous un intérêt à ne pas prévenir les Aurors ? Nous entrons là dans l'illégal... C'est un étrange comportement que de se plaindre d'un manque d'intervention dont vous êtes en partie coupable... Un comportement schizophrénique. Vous évitez peut-être de joindre les Aurors en raison d'un avis défavorable sur cette élite ? Ce n'est en rien une justification : lorsque des vies sont en jeu, ce genre d'opinion ne peut pas être pris en compte. »

Les lunettes prirent leur place d'origine. Le souffle aérait la pneumatique corporelle : JVLIVS, et l'art oratoire. Ce discours épidictique tanguait sous les maladresses du langage.

« J'ose espérer entendre des nouvelles de vous lors du moindre incident à venir. Je vous remercie de vous être déplacé et d'avoir écrit cette lettre  : désormais, nous connaissons votre nom. »

Enturbannée, se pensant être un fantasme orientaliste, elle quitta le lieu les lèvres en feu : ses yeux ne reflétaient que la surface marbrée mais molle du buste du Pontifex Maximus, de la terreur des tyrannicides.

Information supplémentaire :
 
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Arrière-boutique

Message par : Finrod Elensar, Mer 13 Juil 2016, 20:38


La jeune femme face à Finrod le perturbait, non pas au sens qu'elle lui plaisait, trop femme, mais au vu de son comportement si... Hésitant. Cela contrastait avec l'idée que se faisait le jeune homme d'une élite magique au service du Ministère de la Magie. Il fallait croire que les personnalités étaient très variées parmi les Aurors.

En revanche, le manque de confiance ne semblait pas empêcher à la sorcière d'être sèche et de remettre à l'ordre le Propriétaire de la Boutique d'Animaux Magiques. Ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'un jeune apprenti juriste se trouvait derrière l'écran et ce dernier savait ce qu'il se passait lors d'actes comme les attaques des Mangemorts. Il s'agissait de crimes poursuivis d'office et que c'était aux autorités de protéger la population et de prendre les choses comme l'appel à témoin, les constats des dégâts ou ce genre de choses. Mais Finrod n'était de loin pas un étudiant en Droit et lorsqu'il entendit ce qui sortir de la bouche de la demoiselle, il fut étonné. Le Fourchelang pensait manier la langue de manière à manipuler les gens, sans être un expert en la matière mais il s'avait s'y prendre. Il fallait croire que cette fois-ci, cela n'avait pas bien fonctionné. La prochaine fois, il agirait dans l'ombre. La technique de "je me mets en avant afin de montrer que je ne tiens pas à ce que mon identité reste secrète" ne semblait pas avoir porter ces fruits.

Alors qu'elle semblait partir, Finrod ne fit qu'un mouvement de tête afin de laisser paraître du respect et espérait-il, une fausse crainte face au terrible monologue qu'elle venait d'avoir. Son nom était connu de tous, alors que l'Auror le souligne ne lui changeait rien. Il avait qu'une envie, continuer à user de l'AGCT pour mettre des bâtons dans les roues du Ministère. Il connaissait à présent une Auror de plus. C'était toujours des bonnes informations à prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Arrière-boutique

Message par : Nya O'Neal, Jeu 09 Mar 2017, 23:50



All bosses are not the same
(avec Finrod Elensar et Jessie Browns)

Enfin une bonne nouvelle: cela faisait maintenant plusieurs mois que je travaillais à la Boutique d’Animaux Magiques et, pour nous remercier de notre travail, Finrod avait décidé de nous offrir un petit animal de compagnie, à Jessie et à moi. Contrairement aux clients pour lesquels je travaillais en dehors du monde magique, l’ex-Serpentard avait l’air un peu plus reconnaissant du travail acharné effectué au cours des semaines. Lui au moins, il savait comment garder ses employés. J’étais bien contente de bosser pour quelqu’un d’aussi compréhensif. Faut avouer qu’il était quand même plutôt rare d’avoir un patron aussi généreux. Depuis le temps que je voulais un Botruc, c’était l’occasion rêvée.

Plutôt que de rentrer directement après mon shift, je me contentai donc d’aller fumer une cigarette à l’extérieur puis retournai bien vite dans l’enceinte du bâtiment, direction le deuxième étage. On y serait un peu plus au calme qu’au rez-de-chaussée, où les potentiels futurs acheteurs ne cessaient de se relayer au comptoir. La journée avait tout de même été relativement éprouvante et j’avais bien besoin d’une petite pause. Je ne perdis donc pas plus de temps et m’affalai sur le sofa, juste en face du feu. Il faisait quand même un peu frisquet dehors : les cinq minutes passées à l’extérieur m’avaient glacé le sang.

L’heure du rendez-vous avait été fixée une demi-heure plus tard, ce qui me laissait le temps de relaxer un peu. Enfin… Fallait le dire vite. J’avais appris tellement de choses peu glorieuses ces derniers temps que mon cerveau avait un peu de mal à penser à autre chose. Perdue dans mes pensées, je finis même par m’endormir en attendant mes collègues… Avec un peu de chance, il n’y aurait pas de vilain coulis de bave et je ne ronflerais pas trop fort, histoire de ne pas trop me faire une réputation pourrie à quelques secondes de recevoir ma récompense…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Arrière-boutique

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 7 sur 8

 Arrière-boutique

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Boutique d'Animaux Magiques-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.