AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 1 sur 16
Les Passages Secrets de Poudlard
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
Hyde Kitamura
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Hyde Kitamura, Jeu 9 Déc 2010 - 12:14


[Sujet autorisé par Chris Bennet]

(Suite PV avec Kélan Andrew, que voici )


Hyde avait acquiessé à la remarque de Kélan. Il avait raison, il valait mieux ne pas trainer ici. Il lui fit signe de le suivre et le guida pas loin de l'entrée du passage mais au lieu de sortir, il appuya sa main sur une pierre qui semblait légèrement en retrait dans le mur. Par cette manoeuvre, la pierre s'enfonca dans la surface solide puis un passage s'ouvrit au sol. Une sorte de trappe était apparue pour les laisser passer.
Entre temps, le Poufsouffle avait lancé à Hyde que désormais, il aurait du soucis à se faire au niveau de la concurrence et qu'il était encore plus ravi par ce fait, de le rencontrer.

- Je prends ca comme un compliment et je suis tout aussi heureux de faire ta connaissance. Les circonstances sont des plus originales par ailleurs, avait-il ajouté en se fendant d'un large sourire à l'intention de ce dernier.

Puis ils avaient filé par la trappe qui s'était immédiatement refermé après leur passage, se dirigeant discrètements dans la seule direction qu'ils pouvaient emprunté.
Kélan était assez grand et sa longue chevelure noire venait se balancer au rythme de ses pas, effleurant doucement sa chute de reins. Il avait le même genre de style que celui de Hyde. Il était étonnant qu'Hyde ne l'ai pas remarqué avant, surtout si lui aussi, avait l'habitude de dépasser le couvre-feu de temps à autre.
Ils marchèrent quelques minutes, discutants de choses et d'autres puis débouchèrent sur un croisement.

- Le chemin de gauche mène du côté de Pré-au-Lard et celui de droite, débouche au fin fond du Parc. Où désires-tu aller?
Revenir en haut Aller en bas
Kélan Andrew
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Kélan Andrew, Jeu 9 Déc 2010 - 12:40


Kélan avait le choix, du moins Hyde lui avait donné. Pré-au-Lard ou le parc, il reconnu que la question était assez difficile. Il avait vraiment envie de titiller les ennuies en cette belle nuit. Au village sorcier, il n'y avait pas grand chose à risquer et il finit enfin par donner sa réponse.

-J'ai bien envie d'aller vers le Parc et pourquoi pas un peu plus tard aller à Pré-au-Lard, quand penses-tu ?

Kélan s'était tourné vers son adonis. Il lui sourit d'une manière étrange mais séduisante et ajouta.


-Que dirais tu de chercher les ennuies, à partir du parc nous pourrions nous amuser à décorer le château à notre manière, non ? En commençant bien entendu par l'extérieur. Et par la suite fuir à Pré-au-Lard.
Revenir en haut Aller en bas
Hyde Kitamura
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Hyde Kitamura, Jeu 9 Déc 2010 - 14:36


Kélan semblait hésiter devant le choix qu'il lui avait donné. Il répondit, au bout de quelques secondes qu'il préfèrait se rendre au Parc puis pourquoi pas après se rendre à Pré-au-Lard. Il s'était tourné face à Hyde avec un sourire des plus séduisants, comme emplit d'une certaine malice et avait suggeré de commettre quelques frasques.

- Qu'entends-tu par "a notre manière?" lui avait demandé le Gryffondor tandis qu'ils s'engageaient dans la fourche de droite.

Le tunnel était assez étroit, aussi, Hyde était passé devant lui pour ouvrir la marche, connaissant mieux les lieux, c'était préférable. Le sol irrégulier en pavé avait finit par déboucher sur un chemin de terre battue, au fur et à mesure de leur progression. Il repensa à cet étrange type de Lierre qui avait provoqué la chute du Poufsouffle dans le passage précédent. C'était la première fois qu'il en voyait et pourtant, il avait parcouru pourtant un certain nombre de fois les divers couloirs secrets mais n'en avait jamais remarqué avant ce jour. Et puis, il y avait eu ces bruits de pas étranges dont l'écho semblait se diriger dans leurs directions mais il n'avait pas souvenir que le gardien de l'école surveillait désormais ces corridors cachés puisqu'il n'avait même pas connaissance de leur existence ou tout du moins, il ne les avait jamais trouvé.

Hyde sortit de ses pensées lorsqu'une lumière spectrale vint baigner peu à peu les murs sombres des parois. La sortie n'était pas loin. A l'approche de l'ouverture sur l'extérieur, il ralentit son allure et observa par la petite fissure dans la roche. Il lanca un sort de localisation pour repérer toute éventuelle présence puis glissa sa main dans la fente rocheuse, actionna une sorte de petit mécanisme situé dans la pierre et se recula. La paroi devant eux se fissure sur tout sa longueur et se divisa en deux parois qui s'écartèrent d'une cinquantaine de centimètres pour leur offrir un passage vers l'extérieur. L'asiatique sortit avec précautions, suivi par le Poufsouffle.

Tandis que l'ouverture se refermait, ils filèrent se réfugier près du pont couvert. Là-bas, il avait un escalier qui descendait le long de la roche, de facon abrupt pour mener dans le vallon. La pente était raide et le paysage qui s'offrait en dessous d'eux donnait le vertige. Mais la vue sur le chateau était imprenable et installés à quelques marches en dessous du terrain, ils étaient aisément dissimulés.
Hyde regarda le Poufsouffle et lui sourit. La lumière de la lune baignait les alentours de facon étrange, donnant une atmosphère quelquepeu inquiètante. L'astre étant le seul témoin de leurs facéties en cette douce nuit d'hiver.
Revenir en haut Aller en bas
Kélan Andrew
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Kélan Andrew, Jeu 9 Déc 2010 - 15:06


Kélan suivit le jeune homme dans le tunnel de droite qui avait préféré passer devant ce qui ne le dérangeait pas tout depuis son exploit de toute à l'heure. Le tunnel était étroit s'était sur mais le plafond était aussi plutôt bas, il ne devait pas mesure plus de 2m10 par ailleurs il le touchait facilement avec ses mains en y regardant de plus près le passage était comme une magnifique ouvre d'art. Tout du moins le plafond au toucher, on pouvait sentir des gravures qui malgré la lumière produit par les baguettes, ne pouvaient être vu. Finalement il décida qu'il en parlerais à Hyde un peu plus tard et répondit d'abord à sa question.

-Bon ce n'est pas tellement "notre" manière mais plutôt que je pensais trafiquer les haut parleur du château et rajouter de la déco plus à notre goût même si je dois avouer qu'il est magnifique.

Ils arrivèrent près
de murs sombres des parois. Kélan avait remarqué que le griffon c'était avancer légèrement plus, il en fit de même mais sans crier gare, Hyde recula, kélan se retint les mains au plafond. Puis finalement il sortir du passage pour atterrir dans le parc qu'il trouva magnifique sous les rayons de lune. Hyde le regardait et kélan lui sourit. Il finit par rompre le silence en se rapprochant du jeune homme dont les rayons lunaires accentués sa beauté.

-Sinon tu as une autre idée maintenant que je viens de découvrir ce spectacle, j'ai plus tôt envie de rester ici. Mais ma proposition est toujours acceptable.

Kélan s'assit et se coucha finalement dans l'herbe en regardant le ciel et attendit une réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Gloire Lecomte
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Gloire Lecomte, Mar 14 Juin 2011 - 21:26


[ PV Sland Menethil ]

Parce qu'elle ne voulait pas être dérangée à chaque coin de couloir, Gloire décida ce jour-là d'emprunter l'un des nombreux passages secrets que recelait le château. Certains n'étaient que de simples couloirs, d'autres des cachettes fort intéressantes à explorer, d'autres encore des culs de sac... et peu d'élèves les empruntaient en général. Elle-même en avait ignoré l'existence, jusqu'à ce qu'elle n'y soit entraînée un jour par des élèves qui avaient voulu se cacher. Depuis, elle en avait découvert quelques autres. Mais bon... pour en revenir à cette journée, l'adolescente cherchait à s'éclipser quand tout cela arriva...

Alors qu'elle sortait de la bibliothèque, une fois de plus, un grand garçon de Serdaigle l'avait abordée et avait absolument tenu à l'accompagner un bout de chemin, mais elle dut aussi s'arrêter à cause de deux élèves de sa maison qui s'étaient perdus. Puis enfin, quand elle dut également faire face à une énième rixe Serpentard Vs Gryffondor, la préfète en avait eu assez pour aujourd'hui et avait faussé compagnie à tous ces soucis une fois résolus en passant derrière une tenture, à l'insu de son compagnon de route.

La tenture en question n'était guère appréciée des élèves, et était même souvent ignorée, car elle ne représentait rien qu'un paysage vide et nu, couvert d'une neige qui tombait inlassablement sur le champ déjà blanc.
La première fois qu'elle s'était arrêtée pour le regarder, la jeune fille avait été fascinée. Alors que d'autres trouvaient cette toile particulièrement ennuyeuse, Gloire en était littéralement tombée amoureuse... et c'est donc tout normalement qu'elle en découvrit le secret. Lorsqu'on s'en approchait un peu et que l'on tendait le doigt pour essayer de toucher cette neige, on était alors aspiré et on passait au travers. De l'autre côté, il y avait une minuscule salle, pas très grande mais confortable, qui permettait de s'installer et d'observer de l'autre côté en toute tranquillité. Sur le côté, un long couloir étroit permettait d'en ressortir un peu plus loin, juste derrière une armure. Et cela faisait des années maintenant que cet endroit était devenu son repaire, son refuge, son abri.

Loin des yeux, la jeune fille aimait s'y réfugier pour lire, écrire, chanter ou tout simplement s'occuper tranquillement. Comme personne, jamais, ne passait par ici, elle avait supposé que personne n'avait encore découvert cet endroit... même si au fond d'elle, elle en doutait un peu. Quoiqu'il en soit, elle s'était tout de même appropriée les lieux en y apportant un plaid rouge et or, un chevalet et un petit secrétaire. Et aujourd'hui, par cette longue journée, elle était bien heureuse de se trouver enfin là. Enveloppée dans son plaid, une chandelle allumée, elle ne put s'empêcher de rire doucement quand elle vit le Serdaigle tourner sur lui-même à sa recherche. Elle s'excuserait demain. Là, elle avait envie de se poser.

Prenant un ouvrage dans son sac, elle se mit à lire dans la lueur du jour déclinant. Il s'agissait d'un recueil de poèmes moldus, et elle en aimait un en particulier. C'était celui qu'elle partageait amoureusement avec son père. Dans un sourire et à voix haute, elle feuilleta jusqu'à le retrouver et sa voix claire résonna bientôt entre les pierres de la petite salle...

Spoiler:
 
Quand elle eut fini, elle se laissa encore emporter quelques instants puis... soudainement, elle ouvrit les yeux. Elle n'était plus seule. Instinct, que voulez-vous. Tournant son regard sur la toile, elle vit qu'un autre élève regardait fixement le paysage enneigé, comme elle le faisait elle-même si souvent. L'avait-il entendu ? Quand elle vit sa main se tendre vers le tableau, elle se releva vite et s'enfonça dans une alcôve sombre de la pièce. Il ne découvrirait peut-être pas l'entrée mais qui sait... A ce moment là, elle s'aperçut qu'elle avait laissé la bougie allumée...
Revenir en haut Aller en bas
Sland Menethil
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Sland Menethil, Mar 14 Juin 2011 - 23:36


Faste journée pour Poudlard l'école de sorcellerie, faste journée pour tous ses élèves gambadant joyeusement à travers les couloir à la recherche d'une salle de cours dont il connaissait déjà le chemin ,mais leurs faignante les insistait à prendre du retard. Faste ... Non piètre journée pour Sland qui comme à son habitude errait comme une ombre à travers les couloirs les moins fréquentés, empruntant le plus de passage secret possible afin d'éviter ces grands couloirs conviviaux. Qu'à cela ne tienne la masse ne l'aimait pas et il lui rendait très bien ... Peut être même trop. Il fallait dire qu'un mauvais sort est si vite lancé et si discrètement de sa main que lorsque la cible se rend compte du piètre dans lequel elle se trouve. Tel le serpent rentrant dans son terrier, le jeune serpentard est à des lieux de là.

Heureusement pour lui, il n'avait pas été réduit à de telle extrémité même si ses plans furent contrarié quand il dut emprunté un immense couloir bondé de ces ingénues. Il eut un rictus qui ajouta à son charisme macabre un bonus qui lui permet de se frayer un chemin jusqu'à l'entrée d'un autre passage secret qui pourrait lui donner un peu de répits. Il bouscula un élève de serdaigle au passage qui tournait sur lui-même.

*Encore un attardé ... et dire que les aigles sont supposés être réfléchis.*

Puis il tendit la main vers la tapisserie et pénétra enfin dans un lieu calme, ou seul le silence régnait. Il éprouva cette délicieuse sensation comme lorsque l'on quitte un réfectoire et que les portes qui séparent cet endroit bruyant d'un paisible couloir finissent par claquer. Mais ce ne fut pas vraiment l’apaisement qui se lut sur le visage de l'héritier Menethil, bien au contraire : ses sourcilles froncèrent tellement qu'ils se rejoignirent presque. Il n'empruntait pas souvent ce passage secret certes, puisqu'il ne passait quasiment jamais dans ce couloir, mais là ce fut un choc.

*Mais qu'est ce qui s'est passé ici ?! Et c'est quoi ce ****ier ?!*

Ses yeux allèrent vers les nouveaux meuble de la salle puis se posèrent sur une bougie à la flamme éclatante. Il grogna et sortit sa baguette magique et en un mouvement évasif il fit soufflé un brusque courent d'air qui souffla la flamme. Mais il n'était pas satisfait pour autant... Aussi s'avança-t-il dans la pièce jusqu'à en être plus au moins au centre, laissa tomber ses bras le long de son corps et ferma l'oeil. Si sa vue avait été handicapée dès son plus jeune âge, Sland avait toujours disposé d'une ouïe très fine, ajoutons à cela son habitude du silence et il n'eut qu'à se concentrer un minimum afin d'entre une faible respiration.

Il poussa alors un profond soupir. C'est ce genre d'évènement qui semble ne pas arrêter de se produire depuis quelques moins, même si la dernière rencontre ne fut pas pour autant désagréable. Allez il avait disons une chance sur dix de tomber sur une personne digne d’intérêt Sachant que la chance l'avait toujours méprisé, il brisa le silence impatient d'en finir.


"Tu vas rester cacher encore longtemps ?"

Il fit ensuite doucement aller une de ses mains jusque dans son sac afin d'en sortir un épais grimoire et commença à bouquiner le temps que son interlocutrice (oui il ne doutait pas qu'il était en présence du sexe opposé) se montre. Et puis il n'était pas pressé, il ne l'était jamais, surtout pas dans un endroit aussi calme avec un livre traitant de la canalisation magique à travers les composant intégrés aux baguettes magiques... Sujet qui le passionnait depuis qu'il s'était en tête d'établir une nouvelle sorte de magie offensive.
Revenir en haut Aller en bas
Gloire Lecomte
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Gloire Lecomte, Mer 15 Juin 2011 - 0:03


Tapie dans l'ombre, la jeune fille vit le garçon du couloir pénétrer sans encombres dans le passage. "Je ne suis donc pas la seule à en connaître l'existence..." se dit-elle tout bas, mais vite, elle se tut de nouveau, l'observant à la dérobée. A son air, il n'était guère content et... était-ce réellement nouveau pour elle ? Non hélas. Aussi haussant les épaules, elle en profita pour le détailler davantage. Comme elle avait l'avantage de le voir éclairé, elle put constater déjà qu'il appartenait à la maison des Vert et Argent, et malgré le fait qu'elle ne croit pas trop à ces histoires de maison, les évènements lui avaient bien souvent prouvés qu'en général, cela n'apportait que des soucis... les rencontres entre Serpents et Lions...

Elle soupira... Erreur fatale ! Bien qu'il soit occupé à s'énerver contre la bougie qu'elle avait oublié d'éteindre, il l'avait peut-être entendue. Elle mit la main sur sa bouche mais il semblait déjà trop tard.
"Tu vas rester cacher encore longtemps ?" dit-il à voix haute avant de prendre ses aises, ouvrant son livre tranquillement et le feuilletant assis là où elle se trouvait encore quelques minutes auparavant. Dans une moue évocatrice mais invisible étant donné où elle se trouvait, ses yeux s'enflammèrent à cette question, certes anodine en apparence mais qu'instinctivement elle n'était pas sûre de bien comprendre. Comme si... comme si elle cachait autre chose ?

"Probablement, je n'ai pas encore décidé." lui répondit-elle du tac au tac. Elle n'était pas sortie de sa cachette, bien au contraire. Elle s'enfonça davantage dans les crevasses que lui proposait le mur dans son dos et réussit même à y dégoter une place plutôt confortable. Heureusement qu'elle avait gardé sa couverture sur elle. D'un rapide coup d'oeil curieux, elle put distinguer le livre qu'il lisait : "La canalisation magique à travers les composant intégrés aux baguettes magiques." et cela l'étonna un peu mais elle préféra ne pas s'attarder davantage sur la question.

En temps normal, elle serait probablement sortie, aurait peut-être souri, se serait peut-être même excusée mais là, non. Elle était bien où elle était et cela aurait du être à lui de partir. Après tout, elle était là avant... Elle ruminait tout cela quand elle se rendit compte qu'elle agissait comme une capricieuse. S'en voulant un peu de ce comportement enfantin, elle prit donc sur elle-même pour "partager" son refuge avec cet individu qui semblait, tout comme elle, vouloir lire en toute tranquillité. "Bah... je n'ai qu'à attendre qu'il s'en aille. Il ne va probablement pas rester là toute la nuit."

Cela dit, elle reprit donc son recueil. "Lumos" chuchota-elle. Et à la faible lueur de sa baguette, elle se remit à lire son recueil, prononçant tout bas, en un murmure les mots qu'avaient dessinés ces moldus des années auparavant. Si l'inconnu avait tourné la tête, il n'aurait vu d'elle qu'une partie de son visage, l'autre étant dissimulée dans l'ombre de sa longue chevelure. Recroquevillée dans un recoin de pierre, elle aurait presque pu passer pour une statue animée. Et seuls son souffle régulier, le soulèvement de sa poitrine au rythme de sa lecture et la lueur dans ses yeux témoignaient de son existence.
Revenir en haut Aller en bas
Sland Menethil
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Sland Menethil, Dim 26 Juin 2011 - 13:55


*Apparemment elle n'avait pas envie de se montrer pour le moment ... Tss ... Et dire que d'habitude c'est moi qui reste tapis dans les ombres ... Enfin bon tachons de nous concentrer sur ce pourquoi nous sommes venus en ces lieux.*

Puis d'un petit coup sec de baguette, il fit léviter son grimoire jusqu'à auteur de son oeil afin de pouvoir lire tout à son aise. Il n'était pas là à proprement parler pour faire de nouvelle rencontre avec la première personne qui aurait découvert un de ses repaires. Aussi resta-t-il impassible durant de longues minutes les yeux fixés sur l'encre noire et morne de l'ouvrage qui allait de mal en pis tendis que l'auteur s'était semble-t-il donner pour mission de faire de chaque lecteur un futur fabriquant de baguette.

Les pages volèrent sous la frustration de son lecteur jusqu'au chapitre suivant qui semblait traiter du sujet qui l'intéressait un peu plus. Les secondes qui suivirent furent donc ponctués par la lecture à mi-voix de gloire et les bruissements de pagse qui dansait presque au rythme des déductions du jeune serpentard. Ce dernier sortis bientôt un bout de parchemin pour y griffonner quelques notes. Ce qui ajouta un autre son à cette étrange mélodie.

Puis ce fut le silence du côté de Sland, le grimoire c'était refermé d'un coup sec, et son oeil unique trahissait un état de lassitude immense. Il n'avait pas trouvé tout ce dont il avait besoin... Et il devrait surement puiser dans des grimoires plus anciens et surement interdit au public.... Mais comment demander de façon simple à un professeur que l'on aimerait consulter un ouvrage sur la manière de puiser l'énergie humaine à travers la baguette afin de canaliser un sort suffisamment longtemps pour...Non en fait le problème serait surtout qu'il faisait partie d'une maison au passer lourd concernant la magie noire...


*Je ne suis pas gâté par dame chance ces temps-ci....*


Il laissa donc échapper un profond soupire tendis que l'objet de ses recherches retombait sur ses genoux. Il passa une main sur son visage tachant de réfléchir posément quand il entendit distinctement les murmures de son hôte si l'on puis dire... De la poésie Moldu ? Un mince sourire illumina le visage du sorcier. Encore une ambiance qu'il aimait beaucoup... Le voile allait tomber tel une révélation lors d'un drame particulièrement émouvant dans une pièce de théâtre...

Il en faisait des tonnes, il en avait toujours fait. C'est ainsi qu'il est, et ce ne serait certainement pas maintenant que cela allait changer. Aussi il se redressa et se leva du fauteuil dans lequel il se trouva jusqu'alors.


"Cela faisait longtemps que je n'avais pas entendus ces verres ... Même si j'ai toujours préféré Baudelaire et Aloysus Bertrand en ce qui concerne les poèmes moldus..."

Lacha-t-il doucement ... un petit écho laissa ses mots se répercuter le long de la paroi tendit que l'on entendait peu à peu le couloir adjacent se vider ... Heureusement pour Sland il n'avait pas de cours pour l'heure à venir. Il allait donc pourvoir passer un peu de temps à divaguer...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gloire Lecomte
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Gloire Lecomte, Dim 26 Juin 2011 - 16:12


- Cela faisait longtemps que je n'avais pas entendu ces vers ... Même si j'ai toujours préféré Baudelaire et Aloysus Bertrand en ce qui concerne les poèmes moldus...

Ces quelques mots troublèrent la lumière qui permettait à la jeune fille de lire. Elle avait été tellement absorbée par ces lignes qu'elle en avait oublié où elle était. Pendant quelques secondes, elle cligna même des yeux et chercha d'où pouvait bien provenir cette voix. Tournant la tête, elle retrouva ses esprits et se rendit compte que cette voix qu'elle cherchait provenait du jeune homme qui était entré tout à l'heure.

Le jour était bien tombé à présent et seules ses lignes se détachaient sur le ciel alourdi. Malgré elle, elle frissonna. Ils ressemblaient à deux ombres, dissimulées l'une à l'autre, mais tout de même liées par cet instant. Elle, elle avait eu tout le loisir de l'apercevoir tout à l'heure aussi malgré l'obscurité était-elle capable de visualiser tout de même ses traits. Lui, par contre, ne savait pas à quoi elle pouvait ressembler et cette pensée la fit sourire.

Reposant son livre et sa baguette, elle lui répondit : "Baudelaire et Aloysus Bertrand sont de formidables poètes, même moldus... Mais pour ma part, je préfère Apollinaire, Hugo ou Verlaine..." Elle se tut alors quelques minutes, laissant le silence faire son entrée, prélude à d'autres bruits. Puis, sa voix s'éleva doucement, comme sortant des murs qui les entouraient et récita mélodieusement :

Spoiler:
 

Les derniers accents s'étouffèrent de nouveau dans l'obscurité grandissante et seules leurs respirations à tous deux dénotaient encore leur présence en ces lieux.

- Pardonnez mon émoi... mais la poésie a toujours cet effet sur moi, lui dit-elle, transperçant ainsi le brouillard qui s'était installé, puis afin de peut-être dénouer cette atmosphère pesante, elle demanda doucement : Venez-vous souvent ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Sland Menethil
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Sland Menethil, Dim 3 Juil 2011 - 21:23


*Une émotive ... tss comme c'est touchant ... Bah presque autant que mon cynisme. Bon tachons au moins de paraître un peu différents de ces autres énergumène pour ne par dire déchet qui s'adonne en guise de passe temps à jeter de l'huile sur le feu d'un ancien conflit.*

Sa dernière phrase le fit rire... Un rire qu'il ne pu d'ailleurs contrôler. Question anodine, un peu fausse sur les bords, mais quand on est de ce monde qui n'aime se montrer en publique cela ne pouvait provoquer que ce genre d'effet... Du moins c'est le seul effet que ces quelques mots eurent sur Sland. Un faible écho répercuta ses éclats à travers la pièces créant renforçant l'atmosphère déjà étrange qui émanait du jeune serpentard.

Il faudrait qu'il fasse quelque chose à propos de son rire. Mais il semblerai que ça ne suis pas une de ses priorités, après tout il n'y a jamais songer. Cette face sombre de son être reste l'une des parties de sa personnalité qu'il affectionne le plus. Aimer la différence étant de toutes les manières son crédo... Il reprit doucement son souffle et s'arracha au confort du fauteuil dans lequel il s'était assis pour lire.


"Les coins et le recoins de ce château... J'y erre durant tout mon temps libre. Ce passage secret là par contre... Ce n'est qu'une solution de repli en cas de force majeur. D'habitude je prend un autre escalier qui m’amène un étage plus bas, depuis cet étage je prend un autre passage secret qui me permet d'accéder au salle de cours de cet étage-ci via un large escalier en marbre qui débouche sur plusieurs porte...

Je n'aime pas la foule... toutes ses personnes copiées l'une sur l'autre ... Pour un peu et j'en aurai des remontés gastrique ..."


Il termina sa phrase doucement, tout en se rendant compte qu'il en disait peut être un peu trop sur sa personne. Cela n'allait pas, même si c'était son habitude quand il daignait adresser la parole à une quelconque personne en dehors des cours. Il devait à présent au moins avoir une idée de l'identité de la personne tapie dans l'ombre. Un bref coup d'oeil suffira... L'instant même ou il plongea son regard dans les ombres et discerna clairement une partie du visage de son interlocutrice lui arracha un curieux rictus.

Il la connaissait, de vue, de nom... Ils suivaient le même cours d’enchantement ... Comment était-ce déjà ... Gloire voilà ... Il s'en rappelait comme si le cours n'était pas encore terminé. Certes discrètes lorsqu'il était entré en retard, cependant quelques minutes plus tard elle s'était montré plus qu'adroite. Son point de vue sur les sortilèges d'amnésie l'avait pour le moins surpris puisqu'il s'était avéré être très proche du sien... Et le fait de la voir maintenant dans l'un de ses repères.... Ah le fil rouge du destin encore ? Toujours était il que les évènements prenaient une tournure intéressante.


"Je pense que tu peux sortir, après je ne pense pas être plus effrayant que Lysander ou n'importe quel élève du cours d’enchantement ... Quoique ... fufufu..."


Revenir en haut Aller en bas
Gloire Lecomte
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Gloire Lecomte, Jeu 7 Juil 2011 - 16:12


( hrp : désolée du retard ^^ )

Silencieuse, elle l'écouta lui parler de ses pérégrinations nocturnes au sein de château. Apparemment, il aimait la solitude et le silence et au fond, elle le comprenait parfaitement... mais ! elle ne pouvait s'empêcher de penser également que cela avait un petit côté... tristounet ? A ce moment, elle avait baissé sa garde et quand elle tourna la tête dans sa direction, leurs regards se rencontrèrent. Elle eut le temps de comprendre à l'étincelle qui y avait jailli qu'il l'avait plus ou moins reconnue.

- Je pense que tu peux sortir, après je ne pense pas être plus effrayant que Lysander ou n'importe quel élève du cours d’enchantement ... Quoique ... fufufu...

Il l'avait bien reconnu. Elle haussa les sourcils à sa fin de phrase et ne put s'empêcher de demander : "Quoique ?"

Elle avait envie qu'il termine sa phrase. Elle n'était pas sûre de bien la comprendre.

- Je pense que tu sais qui je suis, continua-t-elle néanmoins. Du moins de vue et de nom. Mais... rassure-toi, je suis très bien dans cette petite alcôve. Certes, si jamais tu décidais de m'attaquer je ne pense pas pouvoir fuir mais je mise sur le fait que tu préféreras probablement t'en aller à un autre endroit... ou de me lancer un sortilège de mutisme.

Parler la détendait. Et l'obscurité la rassurait. A présent, elle ressentait moins d'appréhension au fait d'être seule avec lui. Bien que l'on raconte souvent les disputes entre Serpentard et Gryffondor, elle n'y croyait pas trop et le fait qu'ils aient pu rester plus d'une heure dans la même salle, seuls, sans se déchirer, le prouvait. Après tout, il était comme elle. Juste à la recherche d'un peu de tranquillité.

- Moi je me cache uniquement à cet endroit quand "l'extérieur" m'oppresse. Comme je n'y ai jamais rencontré personne, je me suis dit que ce coin ne devait pas attirer grand monde, ce qui explique pourquoi je m'y suis... un peu établie. Je suppose toutefois que tu vas me dire qu'il t'appartient ?

Revenir en haut Aller en bas
Sland Menethil
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Sland Menethil, Lun 18 Juil 2011 - 2:33


S'il avait su qu'un jour, qu'il aurait dû se tenir les côtes afin d'estomper son propre rire, Sland ne l'aurai jamais cru pourtant, ceci venait de se produire et ce en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, il avait dû battre en retraite afin de trouver un mur sur lequel s'adosser afin de ne pas s'écrouler au sol devant tant d'hilarité. Cela rendait maintenant la pièce assez glauque. Il n'était pas habitué à rire et quand bien même ce dernier sortait il s'était toujours avéré être aussi froid qu'une bourrasque des vents de décembre. Il attendit bien une minute avant de se calmer petit à petit puis de rendre au lieu son calme.

Il ramassa alors ce qui restait de ses affaires et passa son sac en bandoulière sur une de ses épaules. Il n'avait plus rien à faire ici, il avait déjà suffisamment perdu de temps avec le vieux grimoire pour en passer davantage avec une lionne solitaire qui le considérait comme ... Comme un serpentard à dire vrai... Mais bon que pouvons-nous faire contre les préjugés et les rancunes éternelles ? Cette question allait bientôt trouver la réponse de Sland qui comme à son habitude serait porté par son sens drame à son paroxysme. Aussi s'avança-t-il vers la sortie, posa une main contre le mur puis se retourna doucement. Il lança alors un regard perçant et pénétrant vers la cachette de Gloire. Un regard dépourvu d'émotion, mais qui suffirait à faire frémir les masses.


"Gloire ... Si j'avais voulu te jeter un sort je l'aurai fait dès mon entré en ces lieux. Quant à cette cachette... Tss je n'ai jamais considéré aucunes pièces secrètes de ce château comme étant mienne. Il est inutile de m'attacher à ces vastes murs sachant que je les quitterais bientôt. Je connais juste la plupart d'entre elle ... Enfin suffisamment pour que certains fantômes me compare à 'je ne sais plus quel duo de frères loufoque' qui auraient appartenu à ta maison. Je n'entre ici que lorsque j'en suis contraint et forcé et il n'est pas exclut que j'y retourne d'ici les jours à venir.

En attendant j'aimerais que tu saches une chose ... Si tu m'appréhendes comme un serpentard en tant que tel ... Tu ferais une lourde erreur... Sur ces mots, je te laisse à ta lecture."

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Gloire Lecomte
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Gloire Lecomte, Lun 18 Juil 2011 - 12:10


"Gloire ... Si j'avais voulu te jeter un sort je l'aurai fait dès mon entré en ces lieux. Quant à cette cachette... Tss je n'ai jamais considéré aucunes pièces secrètes de ce château comme étant mienne. Il est inutile de m'attacher à ces vastes murs sachant que je les quitterais bientôt. Je connais juste la plupart d'entre elle ... Enfin suffisamment pour que certains fantômes me compare à 'je ne sais plus quel duo de frères loufoque' qui auraient appartenu à ta maison. Je n'entre ici que lorsque j'en suis contraint et forcé et il n'est pas exclut que j'y retourne d'ici les jours à venir.

En attendant j'aimerais que tu saches une chose ... Si tu m'appréhendes comme un serpentard en tant que tel ... Tu ferais une lourde erreur... Sur ces mots, je te laisse à ta lecture."


Bien qu'ils fussent tous deux dans le noir, elle ne put s'empêcher de remarquer qu'il se tenait contre un mur. Elle supposa qu'il était fatigué... mais non, il semblait juste du mal à tenir debout. Impossible que cela soit de son ressort, elle n'avait rien dit qui puisse ou le faire rire ou le faire pleurer... Toutefois, quand elle le vit ramasser ses affaires, qu'il prononça ces derniers mots et que son regard luit dans l'obscurité, un frisson la parcourut. Craignant de l'avoir blessé, la préfète descendit de son perchoir et se précipita vers l'entrée de son refuge.

"Attends ! Je... je ne connais même pas ton prénom... et... Je ne voulais pas te blesser ou même que tu penses que je te croyais comme les autres Serpentard. Si tu me connaissais mieux également, tu saurais que j'ai toujours trouvé ces rivalités ridicules... Je ne voulais absolument pas te blesser. J'ai dit ça parce qu'habituellement, je suis la seule à le penser et il m'arrive après que des soucis... alors j'anticipe."

Elle ne put empêcher un soupir. A présent, elle se tenait au milieu de la salle et seule sa silhouette se dessinait dans les dernières lueurs des bougies allumées. D'autres souvenirs l'assaillirent. Elle sourit à cette image impromptue.

"Reste. Tu peux rester. Et... euh..."

Sa phrase s'acheva dans un murmure inaudible. Elle était peut-être douée pour parler sans réfléchir mais alors pour dire ce qu'elle voulait, impossible d'aligner trois mots. Elle espérait juste qu'il resterait, sans lui tenir rigueur. Malgré elle, et peut-être aussi malgré lui qui ne le savait pas, il lui rappelait un autre Serpentard qu'elle avait affectionné plus que tout lors de ses premières années. Celui-ci était parti à présent et avait probablement du l'oublier car jamais il n'avait redonné de ses nouvelles. Et d'une certaine façon, celui-ci le lui rappelait et elle avait envie d'en apprendre un peu plus sur lui maintenant qu'elle était sortie de sa cachette.
Revenir en haut Aller en bas
Sland Menethil
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Sland Menethil, Mar 19 Juil 2011 - 1:29


Sa dernière prestation avait fait mouche, à un tel point qu'il avait même réussi à tirer Gloire de son repère. Il entendit vaguement une petite tirade, mais il ne se retourna pas pour autant. Il appréciait certes le geste et esquissa un sourire lorsqu'elle mis à mal les préjugé entre rouges et verts. Mais les sabliers du temps avait déjà parlé et le sorcier était à présent quelque peu lassé de cet épisode tumultueux. Il allait devoir se retrancher dans les pièces les plus secrètes du château dorénavant si jamais il veut espérer passer un jour sans ce type de rencontre aussi enrichissante soit-elle.

Mais à moitié touché par l'avoue implicite de son "hôte" il s'arrêta un instant juste devant la sortie de la pièce. Après tout elle avait dû le supporter durant un bien long moment lui et ses lubies shakespeariennes. Il lui devait bien un petit quelque chose... Il soupira doucement afin d'atténuer sa lassitude puis lâcha d'une voie morne.


"Sland .... Sland Menethil"

Il se retourna alors de manière à lui faire face avant le dénouement. Il replaça d'une main ses cheveux afin qui était auparavant placé de manière à cacher le bandeau fixé devant son oeil droit. Il la regarda une dernière puis lui fit un vague geste d'adieu de sa main droite.

"Le fil rouge du destin ne devrait pas tarder à entremêler de nouveau nos routes de toutes façons. Que ce soit dans un de ces couloirs... Ou sur le terrain de Quidditch..."

Il se retourna alors et avant de quitter la pièce il lâcha.


"Bonne chance pour le match ... Fu fu fu ..."

Dans un bruissement de cape et de cheveux il traversa le mur afin de se retrouver dans le vaste corridors à présent désert et emprunta un petit couloir avant de se fondre de nouveau dans les méandres du château...

*C'est quand même le comble... Non seulement je tombe sur une nouvelle personne, mais en plus il faut que soit encore une gryphy, qui plus est encore une préfète de ce que j'ai pu comprendre et pour couronner le tout elle est membre de l'équipe de quidditch que je ne tarderai pas à affronter...

Ma soif de connaissance me perdra ... Mais bon je ne pense pas pouvoir y faire grand-chose. Cette Gloire ... Je ne suis pas prêt de l'oublier. Cela fait toute de même une deuxième personne digne d'intérêt rencontrée et ce en moins d'une semaine... Mais qu'est ce qui se passe à Poudlard pour que je tombe sur des personnes douées d'un sixième sens et que je me fasse déloger d'une de mes caches.... Il faut que j'arrête avec ces mes... D'ici grand maximum un an je ne serai plus ici et ces recoins n'auront plus aucune importance. Tachons maintenant de faire le point.*


Il marqua donc une pause dans sa course et reste planté au milieu d'un escalier. Il plaça sa main sur son manteau tout en continuant d'analyser posément la situation en reliant les divers évènement récent entre eux. Envisageant toutes hypothèses possibles même et surtout les plus invraisemblables.

*Quelque chose ne tourne pas rond ... Il faudra que je mène ma petite enquête à l'occasion ... Enfin ... Pour le moment rentrons au dortoir ... Une autre rencontre est si vite arrivées.*


Revenir en haut Aller en bas
Gloire Lecomte
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Gloire Lecomte, Mar 19 Juil 2011 - 2:38


"Le fil rouge du destin ne devrait pas tarder à entremêler de nouveau nos routes de toutes façons. Que ce soit dans un de ces couloirs... Ou sur le terrain de Quidditch... Bonne chance pour le match ... Fu fu fu ..."

Face à face, elle put remarquer une fois de plus combien il était grand par rapport à elle... Et c'est donc sans esquisser un geste, trop intimidée, qu'elle le regarda la saluer avant de traverser de nouveau le tableau pour retrouver le brouhaha des couloirs. Restée seule, elle se rendit alors compte à quel point elle avait retenu sa respiration. Sans qu'elle ne sache pourquoi, et malgré ce petit interlude, il la laissait avec une drôle de sensation au creux du ventre. Comme si... comme si rien n'était vraiment fini. Oui, c'était bien ça. Comme il l'avait dit, ils seraient amenés à se revoir. Elle en avait, elle aussi, la certitude.

"Sland .... Sland Menethil" Sa phrase résonnait dans ses oreilles et elle sourit. "Oui... quoiqu'on dise, c'est bien un Serpentard..." se dit-elle et intérieurement, elle se réjouit presque de le recroiser un de ces quatre, que ce soit dans une salle, dans un couloir ou lors d'un match. Il valait le détour et elle ne raterait pas une telle occasion.

C'est donc le coeur plus léger, bien qu'un chouïa troublé, qu'elle reprit place dans le fauteuil qu'il venait de quitter il y a quelques instants. D'un sortilège parfait, elle ralluma les bougies éteintes et fit venir à elle son sac resté dans l'alcôve. Quand il fut sur ses genoux, elle y farfouilla et en sortit un vieux cahier au cuir abîmé et à la reliure dorée, ainsi qu'une longue plume marron à laquelle elle dicta sa rencontre de ce soir. Vous l'aurez compris, la jeune fille confinait dans son journal cet épisode qui lui avait fait forte impression.

"Nous nous reverrons Sland Ménethil..." se promit-elle en fermant son cahier après l'avoir relu. Cela fait, elle reprit alors sa lecture jusqu'à ce que l'heure du couvre-feu ne retentisse et ne l'oblige à quitter son douillet coin secret. Rangeant ses affaires, elle vérifia que personne n'était dans le couloir et s'en fut.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 16

 Les Passages Secrets de Poudlard

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.