AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 5 sur 16
Les Passages Secrets de Poudlard
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 16  Suivant
Zak Rockwood
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Zak Rockwood, Mer 25 Avr - 13:05



-Bien Sherlock et connais-tu un sors pour ouvrir ça ?

La fille avait rit en disant ça, ce qui tapa sur les nerfs à Zak. Il finit par lui répondre méchamment :

-Qui est venu pour ouvrir un passage secret, moi ou toi ?

Il regarda le contenu de la nature morte et vit qu'elle comprenait un grand arbre qui semblait être un pommier car on voyait des pommes mûres par terre. Zak remarqua que sur l'arbre il y avait une forme de serrure en écorce mais il détourna sa tête car la fille lui parlait :

- Pourquoi tu n'utilise pas la magie pour nettoyer ça ?

Elle lui montrait la tâche d'encre et Zak lui répondit d'un air mauvais :

-Je suis nul en sortilège ménager, j'ai déjà essayé mais des grosses bulles de savon noires apparaissent et une odeur de cramé s'en échappe. Regarde : Recurvite !

Des grosses bulles savons apparaissaient sur la tâche et laissaient échapper une odeur de cramé quand elles éclataient.
Revenir en haut Aller en bas
Camelia Trok
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Camelia Trok, Ven 27 Avr - 14:15


-Qui est venu pour ouvrir un passage secret, moi ou toi ?

Camélia sentit une pointe de colère, il l'avait mal pris, Camélia était un peu gauche avec son humour bizarre.
Elle savait qu'il fallait qu'elle soit honnete.

-OK, désolé, en effet c'est moi qui cherche un passage et pas toi, dans ce couloir il doit y avoir un passage pour pré-au-lard.

Camélia ne pu s'empecher de sourire puis elle décida d'aider le jeune homme

-Utilise la brosse,ensorcele-là avec "gratte, gratte mousse"

Camélia repassa la main autour du cadre et son doigt s'accrocha sur quelque chose.

-AIE ! Satané tableau il m'a fait mal !

Elle repassa la main et décrocha une clé... ou pouvait-elle se mettre ? Il n'y avait rien, du moins aucune serrure visible.
Revenir en haut Aller en bas
Zak Rockwood
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Zak Rockwood, Sam 28 Avr - 8:16


-OK, désolé, en effet c'est moi qui cherche un passage et pas toi, dans ce couloir il doit y avoir un passage pour pré-au-lard.

Zak trouva inutile de vouloir aller à Pré-au-Lard au beau milieu de la nuit, mais il ne fit pas la réflexion. Zak voulait partir très vite d'ici, si le concierge le découvrait en train de discuter à une personne qui souhaiter utiliser un passage secret, en plus il n'avait pas encore finit de nettoyer la tâche d'encre.

-Utilise la brosse,ensorcele-là avec "gratte, gratte mousse"

On aurait dit que la Pouffy avait lu dans ses pensées. Zak se méfia du conseil qu'on venait de lui donner mais il était désespéré et il n'avait plus d'idée nouvelle. Il décida d'essayer, de toute façon il n'avait rien à y perdre. Il pointa sa baguette sur la brosse et chuchota :

-"Gratte, gratte, mousse" !

La brosse s'anima et se mit à luire. Elle se plaça sur la tâche et frotta, des bulles s'échappaient de la brosse. Ces bulles n'étaient pas normales, elles brillaient d'un rose pâle. La tâche s'évanouie trente secondes plus tard, il était étonné la Pouffy lui avait donné un super conseil.

-AIE ! Satané tableau il m'a fait mal !

Zak ramena sa baguette vers la Pouffy, il s'approcha pour voir si elle avait mal, c'était la moindre des choses. Son visage avait changé, il n'était plus en colère, il était soulagé. Zak vit qu'elle tenait une petite clé dans sa main et tout s'éclairci dans son esprit. Ce tableau ne faisait aucun bruit, alors que tout les tableaux dans ce château brayait quand on passait devant. Il n'était pas magique ! Il y avait une clé sur les bords du tableau et il y avait une fente sur le tronc. Sans un mot Zak prit la clé de la main de la Pouffy et l'enfonça dans la serrure. Il y eut un déclic et le tableau s'ouvrit...

Revenir en haut Aller en bas
Camelia Trok
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Camelia Trok, Sam 26 Mai - 4:16


{Olala je suis vraiment désolé ! Mais depuis les vacances c'est de la folie (concours,taff ect..) Je suis vraiment desolé normalement apres le 29Mai ca devrait etre plus calme, si tu veux je repond la et tu repond ensuite en faisant styleque tu veux pas venir avec moi et on cloture le sujet ? }


Lorsque Camelia donna la sort a Zak, elle decela dans les yeux du jeune homme une pointe d'hésitation
Cela était normal de se mefier d'une jeune fille qu'il ne connaissait pas et de plus Camelia devait sembler folle avec son idée de passage secret.
Mais lorsqu'il se decida a faire le sort, Camelia souria car la brosse avec une force soudaine nettoya toute la tache.
Voila une bonne chose de faites,si jamais Rusard venait il verrait que au moins le jeune homme avait finit sa tache.

Lorsque elle passa la main autour du tableau elle trouva une clé et lorsque Zak vit cette clé il s'avanca,prit la clé et l'enfonca au milieu du tableau et a sa grande surprise le tableau s'ouvrit.

Camelia resta bouche bée devant un grand tunnel noir, tout a coup elle se demandait si il ne valait pas mieux d'attendre le jour.
Elle sentt un vent frais qui fit virevolter ses cheveux, elle frissona en effet elle n'avait meme pas de pull.
Elle se retourna vers le jeune homme si il venait ils iraient sinon elle irait seule un autre jour.

-On y va ?
Revenir en haut Aller en bas
Zak Rockwood
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Zak Rockwood, Lun 28 Mai - 8:35


-On y va ?


C'était donc pour ça qu'elle était ici, elle voulait explorer Poudlard. Zak hésitait : il avait envie de parcourir un peu plus Poudlard mais il était vraiment fatigué...
Il recula d'un pas puis il glissa sur la brosse s’écrasa par terre et fit tomber le seau d'eau dans un vacarme immense. Il entendit des bruits de pas derrière lui et ne vit qu'il ne lui restait plus qu'une chose à faire : se cacher dans le passage secret. A vrai dire il pouvait vite s'échapper ou bien expliquer la raison de ce vacarme mais son envie d'aller dans le passage prit le dessus.
Il se releva en glissant sur l'eau savonné et se réfugia dans le passage qui était plein de toile d'araignée.
Il attendit que la Poufsouffle le rejoigne...
Revenir en haut Aller en bas
Rilla Blythe
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Rilla Blythe, Sam 23 Juin - 20:00


HRPG: RP PV avec Vance.

Rilla était heureuse, la soirée qu'elle préparait pour les serdaigles avec sa binôme et sa directrice de maison lui donnait des ailes. N'ayant encore jamais participé à la moindre fête, elle se faisait tout une montagne de l'évènement. Elle savait déjà que pour la première fois de sa vie elle se maquillerait, mais hésitait encore quand à sa tenue.

C'est donc sur un petit nuage qu'elle monta, deux par deux, les escaliers menant au premier étage. Le bas de sa robe bleu caressant le creux de ses genoux à chaque fois qu'elle soulevait une jambe pour la poser deux marches plus haut.
La demoiselle étant dans la lune, ce qui devait arriver arriva, elle manqua une marche et trébucha, se rattrappant de justesse au bras d'un armure. Elle entendit un grincement et lâcha bien vie la décoration.

Elle aurait du s'en tenir là et reprendre son chemin, mais l'armure avait l'air d'un homme ou plus exactement d'un noble chevalier, il n'en fallait pas plus à la rêveuse pour mélanger rêve et réalité. Agissant comme si l'armure lui avait demandé de danser, elle accepta, lui adressant une gracieuse révérence, avant de saisir son bras et tourner sur elle même.

Le mouvement qu'elle fit activa un mécanisme, qui se déclencha dans un léger cliquetis. La jeune fille prit peur, lâcha son cavalier et recula un peu vivement, se retrouvant plaquer contre le mur ou plus exactement contre un tableau, qui pivota.

Rilla perdit l'équilibre, et dans un petit cri bascula vers l'avant dans l'obscurité. Quelque chose amortit sa chute, la retint bien avant qu'elle ne s'affale complètement, quelque chose ou plus exactement quelqu'un...alors que le passage se refermait derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
Vance Levinsky
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Vance Levinsky, Dim 24 Juin - 7:59


Ce jour là, je n'avais rien à faire. Je me baladais les mains dans les poches dans les couloirs du cinquième étage, lâchant de temps en temps quelques soupirs. En effet, j'avais décidé de m'isoler tranquillement, loin de la grande salle et autres lieux de vie grouillant d'élèves et donc de bruit. Alors, en parcourant les couloirs, je me disais que découvrir les environs ainsi que les entrailles du château serait une bonne idée, plutôt amusante. Rien de mieux dans ce cas qu'explorer les passages secrets de Poudlard. Cependant, je n'en connaissais que peu, quelques uns par-ci par-là qui m'aidèrent plus d'une fois à ne pas arriver en retard à mes cours d'enchantement.

En m'approchant d'une galerie de tableaux, mon visage s'éclaira. Je me souvînt d'avoir surpris une conversation entre deux Serpentardes qui songeaient à emprunter un des passages du château pour se rendre quelques étages en dessous. Je me forçais à me souvenir dans les moindres détails de leur conversation. Les seules bribes qui m'étaient revenues suffirent à me contenter. Elles avaient alors parlé du portrait d'un pirate espagnol qui désespérément, vidait l'eau qui envahissait sa minuscule chaloupe. Avançant dans le couloir, je scrutais les tableaux en détail.

- Vous regardez quoi comme ça jeune homme!

Je levai la tête, une femme dans son bain moussant, la recouvrant jusqu'au cou me regardait d'un air hautain et à la fois outré. Je m'arrêtai soudainement puis d'un air un peu méprisant, je lui répondis.

- Je ne vous regardais pas vous madame, vous n'avez aucun intérêt à mes yeux. Cependant, faites une action utile et tentez de servir à quelque chose: savez-vous où se trouve le portrait du pirate espagnol en train de vider son canot en perdition?
- Oh! Oh petit insolent! Fit la femme d'un air choqué. Je ne vois pas pourquoi je vous répondrais après ce que vous venez de me dire!
- Eh bien, si vous ne voulez pas que je tourne votre tableau contre le mur...
- Je peux très bien m'en aller prévenir le concierge!
- Ah oui? Et dans cette tenue?


La femme du portrait se tût, prise au dépourvu. Piégée, en colère et rageuse, elle se rendît à l'évidence et m'indiqua non pas sans mépris le tableau du pirate. Satisfait, je lui adressai un joli sourire et je la remerciait d'une voix angélique. Provoquée et indignée, si elle pouvait sortir de son tableau et me pourchasser, elle n'aurait certainement pas hésité. Peu importe, je passai mon chemin.

Le portrait du pirate désespéré était désormais devant moi, à un mètre au dessus du sol. Avec un sceau vieux comme le monde et percé de toutes part, il tentait de vider sa petite chaloupe qui était en train de couler. Sans même le déranger, je saisis la bordure dorée du tableau et la tira. Le pirate râla et pestait sur moi, lâchant quelques insultes en espagnol tout à fait incompréhensibles. Vite fait, je me réfugiais dans le passage secret.


- Lumos

Ma baguette me servait désormais de torche et j'avançais lentement dans le passage secret. A la première intersection, je tournais à gauche, et je fit déjà face au dos d'un tableau.
Soudain, j'entendis un bruit métallique derrière la toile. Iintrigué, je m'approchai et écoutai, mon oreille posée contre le bois du portrait. D'un seul coup, j'entendis des pas titubant s'approchant de la toile. Craignant un quelconque accident, je m'écartai de ma position. Mais voilà que le portrait tourna et que quelqu'un me percuta. Ma baguette toujours allumée, j'examinai la personne qui s'était effondrée sur moi.


- Hum... Quelle maladresse... fis-je d'un air dédaigneux. Puis-je savoir à qui ais-je l'honneur?

Il s'agissait d'une demoiselle, pour l'instant je ne la voyais pas très bien, mais j'aperçus tout de même la blondeur de ses cheveux et je sentis également une odeur de fleurs. Cependant, je m'écartais et me relevait assez vite, frottant mon uniforme vivement pour enlever la poussière qui s'était étalée sur mes vêtements. J'approchai alors ma baguette un peu plus près afin d'examiner ma futur interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Rilla Blythe
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Rilla Blythe, Dim 24 Juin - 11:29


Avant même de se lever, Rilla commença par s'excuser. C'était la seconde fois en un an qu'elle tombait littéralement sur quelqu'un. Au moins cette fois, elle ne s'était pas réellement fait mal et avait découvert un passage secret dans la foulée.
- Excusez moi, je suis vraiment désolé. J'ai été surprise par la passage secret. J'ignorais qu'il y en avait un à cet endroit.

Alors qu'elle prenait appui sur ses mains et et s'apprêtait à se redresser, elle leva les yeux et rencontra une vive lueur. Eblouit, elle grimaça et porta vivement une main en visière pour se protéger:
- Je vous en prie enlever cette lumière de mes yeux. Il est tout à fait possible de faire connaissance avec quelqu'un sans l'aveugler pour autant vous savez. De plus, un gentleman commence toujours par aider la jeune fille en détresse avant de lui demander son nom.

Les paroles de la serdaigle étaient quelque peu piquantes, mais lui permettaient de retrouver son aplomb. Doucement, elle se releva, notant avec satisfaction qu'elle ne s'était pas foulée une cheville. Après s'être épousseté, elle consentit enfin à se présenter, tendant une main amicale, prête à serrer celle qu'elle espérait recevoir en retour.
- Rilla Blythe, et non je ne me suis pas fais mal, c'est très gentil à vous de vous en inquiéter, ne put elle s'empêcher d'ajouter avec malice.
- Vous êtes?

A présent qu'elle lui faisait face, elle ne put s'empêcher de l'observer. Essayant de ne pas trop le dévorer du regard, mais cherchant à en savoir davantage sur lui.
*Ainsi il est de serpentard. Son regard semble étrange. Tout à fait en raccord avec ses manières. Il aurait pu m'aider à me relever, mais cela ne lui à même pas traversé l'esprit j'en suis sûre. Il n'est pas déplaisant à regarder, mais il semble arrogant. Se méfier des gens arrogants surtout s'ils sont de serpentard. En tout cas, il a au moins mon âge. C'est fou, je jurerai que ses yeux n'ont pas la même couleur...*

Sans s'en rendre compte, intriguée par le regard du jeune homme, elle s'était mise à le contempler. Ses yeux bleus essayant de percer le mystère des yeux vairons. Elle n'avait encore jamais vu personne avec un tel regard.
Revenir en haut Aller en bas
Vance Levinsky
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Vance Levinsky, Lun 25 Juin - 7:26


- Premièrement, si j'enlève la lumière, il fait noir et quand il fait noir figurez-vous qu'on n'y voit plus rien. Et pour faire connaissance quand on n'y voit plus rien, croyez moi c'est pas évident.

J'écartai cependant légèrement la lumière, mais cela ne changeait hélas pas grand chose. Puis je continuai mon discours.


- Secondement je ne suis pas un gentlemen, désolé de vous décevoir et troisièmement, si vous avez réussi à vous lever, finalement c'est que vous n'êtes pas si en détresse que ça n'est ce pas?


Mon ton était calme, mon sourire se faisait rare, mais je n'étais pas énervé, juste un peu désespéré. Moi qui voulait être un peu seul, loin de salles peuplées d'élèves, c'était loupé. Mais bref, voila qu'elle me tendit la main, se présentant sous le nom de Rilla Blythe. Là sur le coup, j'hésitais un peu mais finalement, d'une poigne ferme je lui serrai la main.

- Vance Levinsky...

Je m'empressai tout de même d'écarter ma main de là. Je l'examinai un peu, elle paraissait un peu précieuse, rêveuse, mais bon y en a beaucoup à Poudlard.

- Bien... Je fis alors demi-tour, un peu gêné de la façon dont elle me fixait. J'ai des choses à faire, j'avais pour projet d'explorer les passages secrets et trouver des raccourcis pour me lever le plus tard possible sans louper mes cours... Franchement, ils pourraient au moins mettre des fenêtres ou des torches dans ces passages quoi... On y voit vraiment rien.
Revenir en haut Aller en bas
Rilla Blythe
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Rilla Blythe, Lun 25 Juin - 12:00


Rilla regarda, estomaquée, le jeune homme lui tourner le dos. Elle n'osait croire qu'il l'abandonnait vraiment là, toute seule, dans le noir, sans plus de cérémonie. Bien entendu elle avait sa baguette, mais lui n'en savait rien, et apparemment cela ne semblait pas le préoccuper plus que cela. La serdaigle verbalisa alors ses pensées.
- Waouh! Vous on peut dire que vous savez parler aux filles. Non, vous avez raison, vous n'êtes pas un gentleman ça c'est sûr!

La jeune femme poursuivit, sans se préoccuper de la façon dont son ironie mordante était accueillit.
- Permettez toutefois que je me joigne à vous, dit-elle en lui emboitant le pas, je me sentirai plus en sécurité et craindrai moins de me perdre. Non, non, pas la peine de me répondre, que vous le permettiez ou non je vous suivrai quand même.

Rilla du prendre sur elle et se faire particulièrement violence pour ne pas laisser poindre le sourire qu'elle sentait au bord de ses lèvres. Elle s'obligea à conserver un air impénétrable et à regarder droit devant elle pour ne pas être tenté de dévisager son interlocuteur, encore une fois.

- De plus je vous ferai remarquer,
lacha-t-elle en arrivant à sa hauteur, que s'il y avait des fenêtres, ces passages cesseraient aussitôt d'être secrets. Pour un serpentard vous n'êtes pas très rusé on dirait.

Tout en disant cela, la serdaigle se demandait pourquoi elle s'infligeait la compagnie dudit serpentard alors qu'elle pouvait très bien rester où elle était, se servir de sa baguette pour s'éclairer, et trouver un moyen de faire coulisser le panneau par lequel elle avait basculé dans le passage dans l'autre sens. La vérité lui sauta aux yeux, se retrouver seule dans ledit passage l'effrayait plus qu'elle ne voulait bien l'admettre. Elle craignait de ne pas réussir à ouvrir le passage par lequel elle y était entrée, et pire que tout à ne pas trouver de sortit. Jamais.

Parvenue à ce stade de ses pensées, elle corrigea mentalement après un rapide coup d'oeil à Vance, non ce qu'il y aurait de pire, c'était de se perdre à tout jamais dans les passages avec l'arrogant serpentard. Mais à en croire les paroles de ce dernier, il s'y connaissait un peu en passage secret alors cela ne devrait pas arriver. Mais pouvait-elle seulement se fier à ses dires? Hélas, elle n'avait pas le choix, c'était ça ou rester seule dans un endroit où personne ne songerait jamais à venir la chercher.
- Bon alors où allons nous? demanda-t-elle l'air de rien. A droite ou à gauche?
Vance devrait s'y faire, elle avait décidé de s'imposer à lui qu'il le veuille ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Vance Levinsky
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Vance Levinsky, Mar 26 Juin - 13:58


Pourquoi fallait-il être galant avec les filles alors que de nos jours, certaines se battent pour être là l'égal des hommes. Décidément je n'y comprenais rien... Moi en tout cas, je me disais qu'elle était assez grande pour se débrouiller seule, pas besoin d'assistant. C'est si dur que ça pour une fille de se relever sans qu'on lui tienne la main? Pendant qu'elle m'adressait la parole, je continuais mon bout de chemin, éclairant les couloirs obscurs et secrets du château.
Rilla mettait à mal mes propos. Oui parce que soit disant, s'il y avait des fenêtre le passage n'était plus secret! Je m'arrêtai alors soudainement et pointa la lumière de ma baguette de palétuvier, jointe d'un oeil de serpent, sur l'uniforme de la demoiselle.


- Serdaigle hein? Vous savez que des fenêtres peuvent mener sur l'extérieur et non pas que sur des couloirs? Les passages secrets qui longent les murs extérieurs existent, et restent secrets malgré tout puisque personne en regardant une tour et plus particulièrement une fenêtre se dit "oh! Il y a un passage secret derrière la vitre!" surtout si les fenêtres sont en partie opaques... En tant qu'érudite, instruite et intelligente, vous n'y avez pas pensé?

Mes propos étaient calmes bien qu'incisifs et je ne pus m'empêcher de mêler à tout cela un sourire non pas gentil mais emplit de provocation et d'ironie. Je repris enfin mon chemin dans les couloirs ténébreux en la compagnie de la dite Serdaigle. Arrivés à une intersection, je regardai à droite puis à gauche, et sans même répondre à son interrogation, je filai sur la gauche, la droite étant le chemin par lequel j'étais arrivé derrière le portrait qui avait propulsé Rilla dans le passage.

- Alors comme ça on ne veut pas faire demi tour? Vous avez peut être peur de ne pas réussir à pousser le tableau correctement. Si vous m'aviez demandé, peut être que je vous aurai aidé... Fis-je d'un air peu convaincu . Ou sinon, vous qui devez connaître des tas de sortilèges, un bon sortilège de Lévitation ou de Répulsion aurait pu faire l'affaire... Mais je comprends que votre curiosité ait pu prendre le dessus. Et surtout ne me dites pas que c'est juste pour m'énerver que vous m'accompagnez parce que je ne vous crois pas...

Je m'arrêtai à peine deux secondes pour lui dire:

- Je sais être calme... Très très calme.

Puis je repris ma marche.

- Je m'énerve uniquement quand ça en vaut la peine, quand je suis avec du monde, histoire de m'affirmer mais c'est tout.

Soudain, j'entendis un grincement sourd. Alerté, j'avançai ma baguette, éclairant le plus loin possible. Alors quelques bruits de pas, comme précipités et rapprochés se firent entendre. Le sourire aux lèvres, j'emboitai de nouveau le pas, curieux de découvrir ce qui se cachait derrière ces bruits étranges.
Revenir en haut Aller en bas
Rilla Blythe
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Rilla Blythe, Mar 26 Juin - 20:38


Rilla du se faire violence pour réfreiner le rire qui manqua poindre quand le serpentard lui dit que si elle l'avait demandé il l'aurait peut être aidé. Cela ne devait faire que cinq minutes qu'elle le connaissait, mais c'était amplement suffisamment pour cerner le personnage et savoir qu'il n'aurait même pas daignez refuser de l'aider, préférant la snober outrageusement.

Ce dernier continua sur sa lancée soudain volubile. Elle eut effectivement très envie de le faire léviter mais jugea plus prudent de s'en abstenir. Il fallait toujours se méfier du serpentard qui dort... Il continua de parler et parler encore sous l'oeil dubitatif de la serdaigle.
*Il essaie de noyer sa peur ou quoi? A moins que ce ne soit sa façon de se montrer sympathique...*

- En fait vous savez être irritant, très irritant, marmona-t-elle dans sa barbe, tout en continuant de suivre le jeune homme.

- Euh vous avez des choses à prouver ou quoi? Ne vous sentez pas obligé de me raconter vos états d'âmes hein? Hè! Vous m'écoutez????


Rilla vit un sourire qui ne lui inspira rien qui vaille apparaitre sur le visage de Vance, avec un soupir, et encore moins rassurée qu'auparavant, elle se résigna à le suivre, sans rien savoir d'autres que ce qu'il voulait bien lui confier et qui n'avait strictement rien à voir avec leur périple. Se moquait-il d'elle?

Au bout d'un moment, elle finit par comprendre qu'il suivait les bruits de pas, et pour la seconde ou troisième fois se demanda pourquoi elle n'était pas restée près de l'entrée du passage où elle avait basculé. Se décidant à ne plus subir, elle prit une grande inspiration et saisit le bras de Vance pour le stopper dans son avancée:

- Qu'est ce que vous cherchez comme ça? Les ennuis? ça vous ennuierait beaucoup de me ramener vers une sortie potable que je puisse reprendre le cours de ma vie tranquillement? Parce que vous avez beau faire votre monologue soit disant que je vous suis et blablabla, mais je n'ai pas trop l'impression que vous cherchiez à vous débarassez de ma compagnie. Je pourrai finir par croire qu'elle vous est plus agréable qu'enconbrante.... Puis elle ajouta avec un regain de malice. Peut être avez vous peur de vous retrouvez seul dans ses passages sombres et déserts....Ne craignez rien en ce cas, je vous protégerai...peut être. Là dessus elle se mit à rire.
Revenir en haut Aller en bas
Vance Levinsky
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Vance Levinsky, Mar 26 Juin - 21:23


Ce jour-là, je dois avouer que j'étais vraiment horrible. Moi qui m'était juré à Poudlard de me cacher derrière mon village angélique pour piéger les gens, en ces instants précis c'était un peu foutu. Mais bon, nous n'étions que deux, coincés dans des couloirs sans lumière, exceptée celle produite par ma baguette. La suite des évènements n'allait faire que confirmer ceux qui s'étaient déjà produits. J'avais repris mon calme olympien, filtrant les propos de la jeune Serdaigle, n'entendant que ceux que je voulais entendre. Sur un ton très posé, je ne tournai seulement que la tête en sa direction, l'observant des mes yeux vairons d'un air assuré et quelque peu hautain.

- Et vous dites que je fais des monologues...?

En un léger rire, je continuai ma marche, mes pas frappant le vieux bois du sol qui grinçait sous notre poids. Tout portait à croire que les bruits que j'avais entendu toute à l'heure provenaient de cette zone. Etait-ce une blague qu'on nous préparait ou peut-être de la compagnie, ne serait-ce qu'un vieux rat qui rôdait dans les parages, se complaisant dans l'obscurité, dans les débris de pierre, de bois et dans la poussière qui avait définitivement investi les lieux? En même temps que j'essayais d'attiser ma curiosité, je répondais posément à ses petites attaques insipides qui me faisaient à vrai dire, ni chaud, ni froid.

- Sachez que en effet, votre compagnie ne me déplaît pas. Je vous trouve drôle, vous m'amusez! Je ne pensais pas que vous, les Serdaigles faisiez preuve d'autant de créativité en terme de spectacle humoristique. Voilà au moins une chose que j'aurai découvert aujourd'hui.

Je savais que j'attisais petit à petit le feu de la colère de la jeune Rilla, c'est pour cela que je me tenais prêt en cas d'attaque quelconque. Mais au fond de moi, je me disais que ce n'était pas le genre de cette fille d'attaquer les gens à tout va, surtout sur un coup de sang.

- Quant au fait d'être seul, repris-je sur le même ton, sachez que c'était en réalité le but de ma journée, alors ne venez pas me dire, à moi, que je serais susceptible d'être effrayé par la solitude perpétrée par votre possible absence, puisque en réalité, quand vous vous êtes fracassée contre la tableau - je ponctuai le discours d'un léger rire - j'étais déjà dans le passage qui était il me semble illuminé par ma seule baguette. Il est donc évident que je ne comptais pas sur la présence d'une tierce personne à mes côtés...

Tout à coup, je me stoppai, car cette fois, j'entendis une voix grave et monocorde qui se rapprochai tout doucement de notre position. Nous étions à l'angle d'un couloir étroit. Faisant signe de se taire à Rilla, je penchai la tête pour apercevoir le couloir adjacent. J'aperçus alors un spectre, à l'allure morbide qui s'avançait vers nous. Le sourire aux lèvres. Je me redressai et me retournai une nouvelle fois vers la Serdaigle. Puis très bas je fis:

- Si vous voulez partir, c'est maintenant . Sur un ton ironique, je poursuivis: alors à la prochaine intersection, prenez à gauche, puis tout droit et vous prenez la deuxième à droite. Là vous tomberez dix mètres plus loin sur un nouveau carrefour, mais pas de panique car là vous prenez à gauche, tout droit, puis à droite, encore à droite. Là vous verrez un bout de parquet délabré. Ne passez pas par là et faites demi-tour pour prendre à gauche.

Durant mon petit discours plein d'ironie, je vis le spectre se placer petit à petit derrière Rilla. Il avait en effet traversé tranquillement les murs pour venir nous prendre à revers. Rilla Blythe allait certainement être surprise, mais encore plus en colère que je ne la prévienne guère que le spectre allait la surprendre. Je croyais bien qu'elle allait me fustiger de toutes parts. Mais finalement, aujourd'hui, j'avais envie de rire, et de m'amuser avec la jeune fille.

- Hum... , je murmurai et pointai le spectre derrière elle, je crois que vous avez de la compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Rilla Blythe
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Rilla Blythe, Mer 27 Juin - 20:45


Après avoir pris le soin de se montrer aussi désagréable qu'il savait l'être, le serpentard finit par consentir à indiquer à Rilla le chemin de la sortie la plus proche. D'abord ravie, elle déchanta vite. Une nouvelle fois le serpentard se moquait d'elle.
- Mais comment voulez vous que je retienne tout ça? En plus je n'ai aucune garantie sur la fiabilité de votre itinéraire tortueux. Vous êtes loin d'être le genre de personne qui inspire confiance, sachez le!

Une lueur amusée brilla dans les regard vairon de Vance et Rilla ne put s'empêcher de trouver étrange de voir une telle émotion émaner de l'arrogant serpentard. Alors qu'elle l'observait, fascinée malgré elle par son curieux regard, il l'incita à se retourner, annonçant qu'elle avait de la compagnie.

Sans prêter la moindre attention à ses paroles, elle se retourna machinalement, réagissant au geste qu'il avait fait. La seconde d'après un hurlement s'échappait de sa gorge. Elle recula d'un pas.
- Qu'avez vous a hurler comme ça jeune fille?demanda fort mécontentement le spectre.

La serdaigle avait pâlit sous la terreur, mais parvint au bout de quelques secondes à retrouver un minimum de contenance. Elle sentait le regard amusé du serpentard sur sa nuque, et refusait de lui donner une nouvelle fois la satisfaction de la voir faiblir.
Après une inspiration, puis une seconde, elle sentit que son coeur cessait doucement de s'affoler dans sa poitrine.
- Oh euh excusez moi, parvint-elle à répondre assez posément, c'est que je ne m'attendais pas à trouver quelqu'un derrière moi.

Elle pencha légèrement la tête sur le côté faisant mine d'être pensive:
- Waouh! C'est fou ce que vous ressemblez à mon ami Vance que voici...en bien plus séduisant.
Là dessus elle se retourna et adressa un large sourire au serpentard, clairement par provocation, tandis que le spectre lui, ayant pris ses paroles au sérieux, se rengorgeait en laissant échapper des espèces de gloussements, ce qui le rendait encore plus laid et pathétique.
Revenir en haut Aller en bas
Vance Levinsky
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Vance Levinsky, Lun 2 Juil - 7:56


Quand Rilla se retourna vers le spectre, je ne pus m'empêcher de rire, rien que d'entendre son cri suraigü était drôle, mais voir soudain un teint blafard envahir son visage était juste fantastique. Je scrutais ses réactions face au fantôme qui, il fallait le dire était exceptionnellement horrible. Le spectre était cependant fâché de l'attitude de la Serdaigle, on pouvait en effet dire qu'il était fâché.
Un sourire satisfait s'était fixé sur mes lèvres, j'aimais bien embêter la préfète, cela m'amusait mais au fond de moi, j'étais certain que Rilla Blythe s'était finalement pris au jeu, un jeu cruel de vengeance. Mais une vengeance saine, je ne souhaitais guère faire mal ou blesser, je préférais titiller, attiser la Serdaigle et apercevoir ses réactions. Finalement les Serdaigles en avaient dans leur réserve verbale et c'était drôle de voir à quel point ils pouvaient bien se défendre face à un Serpentard et surtout il était intéressant d'entendre les choses qu'ils pouvaient nous répliquer sans aucun scrupule. Finalement, peut-être que les élèves de Poudlard ne sont pas si différents qu'on voudrait nous le faire croire, malgré la présence des Quatre Maisons...

Le spectre flottait dans l'air poussiéreux des passages secrets de Poudlard, en face de nous. Un spectre pas vraiment attrayant, c'était plutôt même le contraire, et grâce à ça mais aussi grâce à l'effet de surprise, j'avais réussi à effrayer ma cible comme il se devait. Mais il fallait a priori plus que ça pour arrêter Rilla Blythe. Elle scrutait le spectre qui se sentait soudainement offensé et n'hésitait désormais plus à ouvertement me comparer avec ce fantôme immonde. Son ami Vance... quels étranges propos, certainement ironiques au vu de ce que je lui avais fait subir depuis le début de notre escapade. Le spectre scandalisé, disparut soudainement, laissant planer une certaine impression, celle qu'il allait nous préparer un mauvais coup... Cela ne présageait rien de bon. Mais peu importe, encore un peu plus de piment n'allait pas nous faire de mal, au contraire cela pouvait être plutôt intéressant.

Quand la Serdaigle se retournait vers moi avec un vaste sourire, fière de son coup, je ne pus m'empêcher de sourire en retour et en secouant la tête, en croisant les bras, je fis:


- Vous êtes la reine des antiphrases. Je sais très bien que mes yeux vous fascinent alors que ceux du fantôme, pas vraiment! Je suis conscient tout de même que je suis loin d'être laid!

J'étais calme, même souriant, effaçant une légère partie de mon côté froid voire glacial. Finalement je reprenais la marche, mais alors qu'on se rapprochait de plus en plus de la sortie, un mauvais pressentiment s'était emparé de moi. Tout à coup, des grincements lugubres et menaçants se firent entendre, comme s'ils nous étaient directement adressés. Méfiant, je scrutais souvent en pointant ma baguette de palétuvier au sol et au plafond pour éviter quelconque piège. De temps à autre, je surveillais Rilla qui marchait à ma suite et du coin de l’œil j'identifiais ses réactions. Mais alors, j'entendis un craquement sonore d'une intensité effrayante... Qu'allait-il donc se passer, le spectre était-il à ce point en colère après qu'il se soit vexé?
Revenir en haut Aller en bas
Rilla Blythe
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Rilla Blythe, Jeu 5 Juil - 4:15


Rilla leva les yeux au ciel. Elle trouvait le serpentard un peu plus arrogant de minute en minute, et commençait à se demander s'il ne suivrait pas des cours en la matière. Bien évidemment cela elle ne lui en fit pas part, il aurait été trop heureux de l'entendre dire une telle chose. Elle se contenta de répondre à ce qu'il venait de lui dire.
Un petit sourire moqueur aux lèvres elle lâcha:
- Je puis vous assurer très cher que je pense chaque mot qui sort de ma bouche. J'avoue que je trouve vos yeux...étranges, mais de là à dire qu'ils me fascinent vous vous flattez, à moins que ce ne soit comme lorsqu'on est fasciné par quelque bizarreries, et je...Elle se tu brusquement, regrettant soudain ses paroles. Elle ne voulait pas se montrer méchante, surtout à présent qu'il paraissait moins hostile à sa présence, elle s'excusa donc. Sincère.

- Pardonnez moi Vance, je ne voulais pas dire une telle chose. C'est vrai vos yeux me fascinent. Voilà, vous êtes content? Je n'avais jamais vu un tel regard chez un humain. En revanche, sur votre aspect physique permettez moi de garder mes pensées pour moi, cela m'évitera d'être une nouvelle fois désagréable.


Elle aurait certes pu lui expliquer avec plus ou moins de tact que de laid à beau il y avait des tas de paliers à franchir, bien qu'effectivement, elle devait admettre que le jeune homme n'était pas déplaisant à regarder. Pas du tout même et c'était bien là le problème, car il avait une opinion un peu trop haute de l'image qu'il renvoyait aux autres. A non pas douter, il devait avoir une kyrielle d'admiratrices à ses pieds ce qui expliquerait son comportement insupportable et sa prétention. En tout cas, elle, elle n'était pas intéressée. Mais intéressé par quoi au juste? Rilla rougit. Ses pensées prenaient une bien drôle de tournure et tout cela à cause d'un garçon à l'égo surdimensionné. Elle fronça les sourcils et...Et c'est alors qu'elle s’aperçut qu'il avait reprit son chemin sans même l'attendre.
*Le mufle!* fulmina-t-elle in petto en se remettant en marche.

Par fierté elle ne se mit pas à courir, se contentant de hâter le pas l'air de rien et de ralentir quand Vance jetait un regard dans sa direction. Elle finit par le rattraper et pu continuer de cheminer juste derrière lui.
Bien vite des bruits guère rassurants se firent entendre et Rilla colla davantage l'arrogant serpentard, jusqu'à ce qu'un horrible craquement, bien plus bruyant que tous les autres, la fasse sursauter et pousser un petit cri.
- Je vous interdis de vous moquer! Je sais que vous avez peur vous aussi, tout comme je sais qu'en fait vous avez fini par apprécier ma compagnie, surtout maintenant...

Elle avait parlé pour se donner une contenance mais elle n'en menait pas large et avait quelque peu pâlit.
- Qu'est ce que c'est à votre avis?
Elle aurait donné cher pour se retrouver ailleurs.

L'instant d'après un groupe de rats poursuivit par un fléreur passa devant eux à vive allure. Rilla se plaqua contre le mur derrière elle, limite cachée derrière Vance. Elle tremblait légèrement.
- Vous croyez que c'est eux qui faisaient tout se raffut? Oui, bien sûr qui d'autres. Elle se racla doucement la gorge, et se concentra sur sa respiration afin de retrouver un rythme cardiaque normal et arrêter de trembler. Elle avait tellement du lutter pour sa vie à l'extérieur de Poudlard, qu'elle en venait à angoisser à la première occasion, consciente qu'un danger pouvait survenir à tout moment, surtout quand on s'y attendait le moins.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Les Passages Secrets de Poudlard

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 16

 Les Passages Secrets de Poudlard

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.