AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 5 sur 5
Randonnée au Texas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
Luia Luminos
Serdaigle
Serdaigle

Re: Randonnée au Texas

Message par : Luia Luminos, Dim 25 Oct - 18:46


Luia et son compagnon avaient avancés tranquillement en silence jusqu'à un mage noir. Ou plutôt ils avaient marché jusqu'à ce qu'un mage noir apparaisse devant eux. Luia avait décidé que, bein qu'elle soit devant, c'était à lui de s'en occuper. Mais qu'elle l'aiderait si besoin, il suffisait juste qu'il le lui dise. Elle mit sa baguette bien en avant et attendit. Bon c'était pas très Auror et autre ça mais ils auraient le temps d'n voir plus ensuite. L'homme envoya un sort:

« Plasticinum»

Et il procéda de la même manière que lorsqu'il l'avait menacé, se servant de la caverne elle-même pour attaquer. Des points rocheuses jaillirent du mur. Enfin une pointe se dirigea vers le mage noir. Elle forma une sorte de barre juste derrière sa mage, vu qu'il avait esquissé.

Il passa ensuite devant Luia sans délicatesse ni état d'âme et se servit de son bras droit pour bloquer l'inconnu contre la paroi qu'il avait fait sortir du mur et il attrapa son poignet avec sa main. L'autre comprit vite qu'il allait mourir. L'homme tapota sa baguette contre l'autre paroi d ela grotte et lança le même sortilège. Cette fois, le mage noir eut la gorge traversée de part et d'autre.


L'homme retira son bras et souffla d'un air exaspéré. Il se tourna vers la jeune Luminos et fronça les sourcils en disant:

« On est pas dans un tournoi de duels, là, y'a pas de politesse ou de respect à avoir. On vous apprend rien chez les Aurors pendant les années de formation, ou quoi ? »

Bon d'accord c'était pas très malin. Mais elle réussirait à prouver sa capacité à être Auror et à être discrète. L'homme parla en russe. Luia ne comprenait pas le Russe mais elle comprit vite que cet homme sombre avait sûrement des origines Russes. Il finit par dire:

« Laissez tomber, j'passe devant... Mais d'abord j'assure nos arrières... N'y touchez surtout pas, hein... »

Luia acquiesça de la tête. L'homme passa sa baguette devant le cadavre et lança un sort conditionnel. Puis il se mit en route, suivi par l'Auror. Il vérifia même qu’elle était toujours là. L'homme finit par demander:

« Z'allez m'arrêter pour meurtre, au fait ? »

Bien sûr que non, elle pouvait fermer les yeux sur certaines affaires de temps à autre. Elle répondit donc:

-Mais non, ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous arrêter. On va dire qu'il y a des circonstances atténuantes.

Elle continua ensuite à suivre l'homme à travers les longs couloirs de la cavité. Elle se demanda bien où ils allaient atterrir et s'ils allaient tomber sur d'autres mages noirs. Finalement, ils arrivèrent au fond de la cavité après avoir battu des tonnes de mages noirs, cette fois sans état d'âme. Mais il semblait protégé par un sort magique, un sort de magie noir. Luia tenta tout de même de passer mais se heurta à une protection magique qui la fit retomber par terre quelques mètres plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Randonnée au Texas

Message par : Invité, Ven 30 Oct - 14:44



-Mais non, ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous arrêter. On va dire qu'il y a des circonstances atténuantes.

Ah, les circonstances atténuantes étaient sans doute le fait que ces mages noirs ne se prieraient pas de les tuer sur le champ. Il était logique que la "légitime défense" soit un très bon argument dans cette situation. Elle ne l'avait pas vraiment interrogé sur sa présence ici, ni sur son identité : l'avait-elle reconnu ? Impossible, il ne l'avait jamais croisé, ni au Ministère, ni à Poudlard, ni à Sainte-Mangouste. Elle avait vachement l'air d'une amatrice, et c'était aussi stressant que frustrant : pas question de compter sur son aide, donc.

Leur route les mena au travers de diverses galeries plutôt profondes, mais guère labyrinthiques : les seuls croisements menaient à une ou deux "pièces" annexes, le chemin restant continuait à s'enfoncer dans la montagne. Maintenant c'était sûr et certain, tout ça avait été creusé par magie, le russe sentait même quelques sortilèges qui étaient sans doute placés pour éviter l'effondrement de certaines zones.

** Au moins il sera pas compliqué de détruire cet endroit en partant. **

La première chose qu'il fit en arrivant dans ce qui semblait être la dernière salle, ce fut attraper l'homme le plus proche par le visage et présenter l'arrière de son crâne contre la paroi rocheuse. La passion de cet amour interdit se manifesta en un bruit très mélodieux (ou dégueulasse, selon les gens). Relâcher la pression alors qu'ils avaient progressé jusqu'ici serait assez bête, il avaient pu combattre quelques autres mages noirs, cette Luia faisant plus ou moins ses preuves : en fait, quand elle ne se mettait pas en tête d'être galante, polie ou quoi que ce soit dans le genre, elle était plutôt efficace, au moins les Aurors avaient enrôlé quelqu'un qui savait plus ou moins se défendre.

« Bon, c'est fini... grogna-t-il à l'adresse du dernier adversaire encore debout. Tu m'dis où est ce que je cherche, et on te laissera partir... »

Il s'agissait évidemment d'un énooooooorme mensonge... Mais ce n'était qu'un détail, non ?

« Va te faire foutre... Avada Kedavra»

Meh... Quelle déception, puis c'était quoi ce mouvement de baguette ? Le russe se contenta de faire un pas de côté au moment où le mage noir arma son bras : il avait l'habitude de voir venir un doigt qui appuyait sur la détente, alors un mouvement de bras ou de poignet, il valait mieux éviter de le fixer droit dans les yeux, car l'avantage en étant légilimens, c'était que l'on anticipait tellement mieux les décisions des autres.

Contre-attaquant d'un mouvement sec et brutal, il désarma l'homme en informulant un Expelliarmus. Faisant ensuite quelques pas en avant pour lui bloquer tout itinéraire de fuite, il bloqua une pauvre tentative d'attaque physique et plaqua le mage noir contre le mur à l'aide de son bras gauche.

« Dans ce cas... Je vais devoir être plus persuasif...
- Je dirais rien...
- Soit... »

Pointant sa baguette sur le crâne de cet énergumène aux cheveux courts, il informula un Legilimens et plongea directement dans l'esprit du mage noir. Ce n'était pas évident, mais le loup-garou avait de longues années de pratique derrière lui, quelques difficultés n'allaient pas le faire abandonner... Surtout que l'homme ne pouvait pas s'empêcher de penser à ce qui l'intéressait, et donc... la récolte d'information se passa assez rapidement.

S'écartant d'un coup de la raclure qu'il venait de sonder, en silence pour que Luia ne puisse pas deviner ce qu'il faisait, il ajouta :

« ... Si tu veux pas m'aider, pas la peine de te garder. Eh, l'Auror... Jusqu'ici t'as fait que les désarmer, les immobiliser et tout. J'ai dû passer derrière toi à chaque fois pour buter ces horreurs. On peut pas se permettre de laisser partir celui-ci, alors prouve moi que t'es pas de leur côté et tue le. »

Matt n'avait pas voulu tuer les mafieux qu'ils avaient croisés, et c'était PRESQUE compréhensible. Mais là il s'agissait de mages noirs, c'était bien plus grave, bien plus malsain...

Il y avait aussi le fait que Rurik prenait son pied... Après avoir "accompagné" Anthéa dans le meurtre d'un des hommes qu'elle avait intentionnellement provoqué, voir un Auror glisser inexorablement de l'autre côté de la loi qu'ils chérissaient tant était vraiment orgasmique. Ça lui donnait l'impression de ne plus être le seul qui jouait un double jeu. Même si son cas à lui était... beaucoup plus complexe que ça...

Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Randonnée au Texas

Message par : Luia Luminos, Dim 1 Nov - 16:24


Avant qu'ils ne reprennent leur chemin pour les autres galeries et avant de battre des tas de mages noirs, ils avaient parlé et Luia avait dit qu'elle n'arrêterait pas le jeune homme et qu'ils y avaient des circonstances atténuantes. De toute façon, elle ne connaissait pas cet homme et elle ne l'avait jamais vu avant. Et, même s'il semblait jouer un double jeu, elle ne l'avait pas interrogé plus que ça, elle l'avait juste suivi dans cette caverne après lui avoir dit pourquoi elle était là.

Ils finirent par arriver à la fin et l'Auror s'était heurté à une protection magique la faisant tomber quelques mètres plus loin. Pendant ce temps, l'homme avait attrapé un mage noir et s'était battu avec lui. Enfin, il l'avait mis contre la paroi rocheuse et semblait l'interroger. Avant d'arriver ici, ils avaient eu l'occasion de battre des mages  noirs, du moins de les neutraliser sans les tuer de son côté. Luia se releva et les vit se battre. Il semblerait que l'homme accompagnant l'Aigle avait demandé à l'autre où était ce qu'il  cherchait avant que ce dernier ne lui lance un des sorts interdits, le sort de la mort. L'autre se décala d'un pas de côté et ne fut donc pas touché. Luia se fichait de savoir comment et attendit la suite.

L'autre désarma le mage noir avec un sort informulé et tenta de bloquer une attaque physique en le plaquant de nouveau contre la paroi de la caverne. Ils reprirent une discussion ainsi tandis que Luia tentait toujours de se remettre:


« Dans ce cas... Je vais devoir être plus persuasif...
- Je dirais rien...
- Soit... »

Luia le fit ensuite faire des trucs étranges mais elle s'en fichait. De toute façon, ça devait être un truc louche car il s'écarta de l'homme en silence avant de s'adresser à Luia après avoir parlé deux minutes au mage noir:

« ... Si tu veux pas m'aider, pas la peine de te garder. Eh, l'Auror... Jusqu'ici t'as fait que les désarmer, les immobiliser et tout. J'ai dû passer derrière toi à chaque fois pour buter ces horreurs. On peut pas se permettre de laisser partir celui-ci, alors prouve moi que t'es pas de leur côté et tue le. »

Luia n'avait pas envie de tuer le mage noir, ce n'était pas dans sa nature de tuer, loin de là. Mais elle devait prouver à l'homme qu'elle accompagnait qu'elle n'était pas avec les mages noirs. En effet, jusqu'ici, elle n'avait fait que les désarmer ou autre. Mais celui-là était le dernier. Luia rassembla tout son courage et dit:

-Bien, je vais le tuer...

Elle arma sa baguette et lanca un #Avada Kedavra bien puissant qui tua l'homme sur le coup. Par la suite, elle se mit à trembler, notamment au niveau des mains, et faillit faire tomber sa baguette. Aussi,elle alla à l'écart de l'homme, histoire de ne pas le lui montrer. Tuer n'était vraiment pas dans sa nature... Une fois remise,elle revint vers l'homme et dit:

-Alors, satisfait? On peux avancer dans cette fichue dernière salle et ensuite rentrer chez nous?

Elle avait en effet hâte de rentrer et de se remettre de ses émotions (tuer un homme,même si c'était un méchant, c'est pas rien) devant un bon film Moldu nul à la télévision Moldue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Randonnée au Texas

Message par : Invité, Mar 17 Nov - 17:44



-Bien, je vais le tuer...

Le colosse de l'Est n'avait pas vraiment besoin de confirmation... Elle le faisait ou pas... C'était probablement une manière pour se donner du courage. Les Aurors étaient préparés à cette éventualité, non ? Bon, ça n'excluait pas qu'ils n'avaient peut-être tué qui que ce soit. C'était ce qui s'était passé avec Anthéa. Une très bonne Auror de base, qui devient encore plus douée en allant au delà des restrictions, des barrières, ayant la volonté de faire changer les choses, avancer les enquêtes...

Un éclair de lumière verte illumina brièvement l'espace. La jeune femme s'éloigna tout d'abord en silence. Ohhh, des regrets ? C'était trop tard ma belle, il suffisait de dire non. D'avouer ne pas en être capable. Il n'y avait pas de honte à ça... Enfin, si... Mais c'était pas la fin du monde non plus. Elle essayait probablement de lui cacher ça, mais il en avait trop vu, sa vie avait été noyée sous un tas de situations dans le genre. À force, il avait l'habitude, et entre son métier de médicomage, de policier et ses dons de légilimens, il savait très bien quand quelqu'un essayait de jouer la carte de la dissimulation. C'était pas toujours très clair, mais là c'était beaucoup trop évident.

- Alors, satisfait? On peux avancer dans cette fichue dernière salle et ensuite rentrer chez nous ?

Grognant légèrement de manière affirmative, le sorcier observa ensuite tout autour de lui en s'avançant... Une autre protection magique, hein ?

« J'suis pas venu ici uniquement pour tuer des gens, miss Auror... Fais marcher ta mémoire pour te souvenir de quoi j'ai parlé tout à l'heure... »

Posant sa main sur la paroi invisible de la barrière magique, il ferma les yeux, attendant un bref instant avant d'être en phase avec le flux magique : oh oui, y aller de manière barbare, ça pouvait aussi marcher, mais aussi profondément dans la caverne, il valait mieux éviter d'y aller un peu trop fort et de provoquer un effondrement, surtout avec eux deux encore dedans.

Soufflant un sortilège, il passa sa baguette près de sa main, et l'obstacle invisible commença à se voir, se transformant peu à peu en acier, comme une tâche sombre qui apparaîtrait de nulle part.

« Parfait... Terasectum »

Pointant sa baguette comme s'il s'agissait d'une arme perçante, il la positionna au centre de la surface en acier, qui commença brusquement à fondre, la transformation se propageant également, subissant juste après la fusion du métal, jusqu'à ce qu'une ouverture soit formée, délimitée par des rebords grisâtres, comme une arche d'acier pouvant laisser passer un homme. Ou du moins un homme lambda... Rurik s'engouffra dans l'espace délimité par la protection en baissant la tête et se déportant un peu sur le côté : il n'avait pas envie de perdre du temps à creuser davantage la barrière magique pour avoir un trou adapté à sa taille et sa carrure, il valait mieux ne pas s'attarder, et en plus, il était impatient de mettre la main sur l'objet sombre (enfin, pas littéralement, parce que pour le livre de magie noire, il avait failli y passer en le touchant).

« Ah bah bonjour la finesse... »

La protection magique faisait également filtre, donnant l'impression que l'espace était vide, mais en fait, il y avait une sorte de pupitre en plein milieu de la salle. Dessus, une sphère grise était posée. L'objet sombre ? Un piège ? S'approchant, prêt à se défendre, il se planta devant le pupitre.

« Bon, pas d'pièges, on va voir si le contact est tout aussi mortel que pour le tome... »

Fouillant dans une poche, il en sortit une petite boule enchevêtrée, couverte d'écailles, avec une petite tête, et deux yeux aux pupilles en forme de fente. Un serpent, quoi. Rien de bien imposant, la créature mesurait une trentaine de centimètres de long, ce qui ne faisait pas grand chose une fois le corps replié. Il aurait bien pu choisir un rat, un boursouflet, voire même un chaton, mais le serpent s'était avéré plus pratique à transporter. C'était silencieux... Et en plus, il ne les aimait pas forcément, donc aucun regret à le sacrifier (bon ça, c'était aussi le cas pour les autres options...).

Attrapant la tête de la petite bestiole entre son pouce et son index gauche, il grogna :

« T'agites pas, et si tu m'mords, j'te bute dans tous les cas... »

Ajustant ses doigts pour faire en sorte de ne pas se faire mordre (cette espèce n'était pas venimeuse, mais bon, autant éviter toute morsure quand même). Le serpent siffla légèrement, mais le russe n'y prêta pas attention. Lentement, il abaissa sa main, la créature pendant dans le vide, le bout de sa queue s'approchant de la sphère grise : il s'agissait presque d'une boule de cristal, sa couleur n'était pas complètement opaque, l'intérieur semblait être agité par une sorte de flux magique sombre.

Le moment de vérité : le serpent toucha l'orbe et... et... rien ne se passa. Déposant délicatement l'animal sur la sphère, Rurik l'observa se poser dessus, ses anneaux glissant légèrement sur l'objet, avant de redresser la tête pour regarder le sorcier, sa langue frétillant à intervalles de temps réguliers. Il n'y avait pas besoin d'être Fourchelang pour comprendre que la petite bête était probablement blasée et rassurée à la fois : entre l'optique d'un douleur atroce ou de pouvoirs dépassant l'entendement, il y avait une grosse déception !

Enfin bon, déjà que les gens étaient souvent bien chiants, il n'était pas plus mal de ne pas entendre ces reptiles qui manquaient vachement de classe avec leur absence de pattes. Les gros prédateurs, il n'y avait que ça de vrai !

« Bon, voyons voir ça... »

Attrapant la sphère d'une main en laissa le petit serpent glisser sur le pupitre, Rurik l'observa de plus près. Déjà, il sentait ses poils se hérisser, et il songea que s'il était sous forme lupine, il ressemblerait probablement à une grosse touffe de poils soyeux comme si on l'avait passé sous la douche et au sèche-cheveux. Ce machin sphérique et inutile à première vue possédait une aura magique conséquente, mais rien d'exploitable.

Un bruit sourd fit sursauter le sorcier et tendre sa baguette devant lui. La protection magique s'effondra totalement, la partie transformée en acier tomba au sol et se brisa en quelques morceaux.

« Oh, c'était ça qui alimentait la barrière... »

Balayant le serpent d'un revers de main, lui offrant son baptême de l'air et un crash pas très glorieux au sol, quelques mètres plus loin, Rurik nota la présence de quelques inscriptions sur le pupitre, des runes... de très vieilles runes, probablement des trucs encore plus complexes que tout ce qui pouvait être enseigné à Poudlard. D'ailleurs, il était probable que ce soit enseigné nulle part. Écoutant ses penchants moldus, il tira son téléphone de sa poche et pris une photo des symboles, vérifiant que cela avait bien fonctionné... Oui, ça apparaissait bien sur les images numériques, ce n'était donc pas l'écriture en elle-même qui générait autant de magie, ce devait être la sphère qui y réagissait et qui obéissait à un certain agencement précis, comme un ordre... D'ailleurs, ces runes là devaient dire un truc dans le genre "fais une protection magique"... En bien plus complexe, bien évidemment, mais c'était l'idée.

Se tournant vers Luia, il lâcha :

« Bon bah c'est pas dangereux, c'est son utilisation qui doit l'être... J'vais ramener ça avec moi et me charger de comprendre un peu comment ça marche, non pas que je ne fasse pas confiance au Ministère, mais je préfère m'en charger. Les autorités supérieures ne sont pas toujours compétentes pour réaliser le travail qu'elles sont censées faire. Bien évidemment, il va falloir garder ça secret entre nous... En échange, j'dirais à personne que t'as tué un homme sans défense qui n'était plus armé. »

Sa dernière phrase était légèrement sur le ton de la plaisanterie, cette Auror avait ses qualités et ses défauts, mais comme pour le Mr. Austin, il s'agissait une fois encore d'un truc qui ne les regardait pas, qui était bien loin de leur champ d'action, et qui pouvait potentiellement leur attirer des ennuis. Ils avaient mieux à faire, comme par exemple recoller les morceaux après les nombreux passages de mangemorts ivres qui s'amusaient à faire exploser n'importe quoi avant de transplaner comme des couards... La belle vie, quoi.

L'orbe dans sa main gauche était un peu plus grosse qu'une balle de tennis, ce qui ne posait pas de problèmes au russe pour avoir une bonne prise au vu de la taille de ses grosses paluches. C'était comme si l'objet était à la taille parfaite pour tenir à merveille dans sa main... D'ailleurs, ne lui avait elle pas semblé un peu plus petite sur le pupitre ? Boarf... Sûrement un effet d'optique.

« On peut partir, impossible de transplaner ici, retournons à l'entrée, de toute façon j'ai envie de tout faire s'écrouler avant de partir, pour être sûr que personne d'autre ne réutilise cet endroit. Si t'as des questions existentielles ou des problèmes avec quoi que ce soit, tu m'dis ça en chemin... »

Et sans vraiment lui laisser le choix, il s'engagea à nouveau dans les galeries, prenant le chemin par lequel ils étaient arrivés. Ça allait prendre un petit peu de temps, ils devaient rester prudents, mais il était fortement improbable qu'il reste qui que ce soit d'hostile ici.


Revenir en haut Aller en bas
Luia Luminos
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Randonnée au Texas

Message par : Luia Luminos, Ven 20 Nov - 17:43


Luia n'avait pas vraiment envie de tuer le mage noir mais elle n'avait pas le choix. Elle avait donc dit qu'elle allait le tuer. Bon, maintenant, il fallait le faire. Luia lança le sort et tua le mage noir. C'était la première fois qu'elle le faisait. Bon OK on leur enseignait cette possibilité dans leur formation d'Auror mais ça ne faisait pas tout.

L'éclair avait illuminé l'espace et tué l'homme. Luia s'éloigna en silence. Pas de regrets mais elle avait juste besoin de s'en remettre, elle venait de tuer un homme qui ne lui avait rien fait. A part être un mage noir. Elle se doutait que l'autre trouverait ça bizarre mais elle s'en fichait, elle ne le connaissait pas et devait donc ne jamais le revoir. Elle était ensuite revenu vers l'homme et lui avait demandé s'il était satisfait et s'ils pouvaient avancer vers la salle et ensuite rentrer chez eux. Il lui répondit en grognant, sûrement sa façon à lui de lui dire "oui". Puis il observa autour de lui en s'avançant. Il dit:


« J'suis pas venu ici uniquement pour tuer des gens, miss Auror... Fais marcher ta mémoire pour te souvenir de quoi j'ai parlé tout à l'heure... »

Elle se souvenait très bien de pourquoi il était là. Aussi elle ne dit rien mais lui suivit. L'homme finit par poser sa main sur une paroi invisible, c'était sûrement la barrière magique. Luia en avait déjà vu, bien sûr. Mais aucune comme celle-ci. Luia le laissa faire. Il semblait être en phase avec cette magie-là et elle ne voulait pas interférer. Il passa sa baguette et murmura un sortilège: la barrière apparut alors et se transforma en acier. Il lança alors un sort en pointant sa baguette vers le centre de la surface en acier. Cette dernière finit par fondre peu à peu et une ouverture se forma, elle était délimité par des bords grisâtres. L'ouverture avait la forme d'un homme et l'homme s'y engouffra justement, même si ce fut avec difficulté. Il dit même:

« Ah bah bonjour la finesse... »

Luia le suivit, aussi avec difficulté et sa baguette devant elle, prête à se battre contre des mages noirs ou de la magie noire. Elle était même étrangement prête à tuer de nouveau si besoin. A l'intérieur, Rurik s'approcha du pupitre posé au milieu de la salle. Il se planta devant et dit:

« Bon, pas d'pièges, on va voir si le contact est tout aussi mortel que pour le tome... »

Il sortit un animal de sa poche, un petit serpent. Il attrapa sa tête entre son pouce et son index gauche et lui grogna dessus de ne pas s'agiter et de ne pas le mordre ou il le tuerait. Il ajusta ses doigts et abaissa sa main vers la sphère posé sur le pupitre. Le serpent toucha et rien ne se passa. L'homme posa l'animal sur la sphère et ce dernier fut rassuré et soulagé. L'homme ajouta:

« Bon, voyons voir ça... »

L'homme attrapa la sphère et laissa l'animal posé dessus glisser vers le pupitre. Il l'observa de près. Ils entendirent alors un bruit et l'homme tendit sa baguette devant lui, tout comme Luia. La protection magique s’effondra et se brisa. L'homme dit:

« Oh, c'était ça qui alimentait la barrière... »

L'homme envoya le serpent plus loin puis prit des photos avec son téléphone (tiens, un objet Moldu pour ce type d'homme?) d'inscriptions sur le pupitre. Il se tourna enfin vers l'Auror et lui dit:

« Bon bah c'est pas dangereux, c'est son utilisation qui doit l'être... J'vais ramener ça avec moi et me charger de comprendre un peu comment ça marche, non pas que je ne fasse pas confiance au Ministère, mais je préfère m'en charger. Les autorités supérieures ne sont pas toujours compétentes pour réaliser le travail qu'elles sont censées faire. Bien évidemment, il va falloir garder ça secret entre nous... En échange, j'dirais à personne que t'as tué un homme sans défense qui n'était plus armé. »

Pas de soucis, ça allait à Luia. Elle garderait ça pour elle et n'en parlerait à personne, ni ses amies, ni ses collègues. Et, s'il ne disait rien en retour, tant mieux. Elle acquiesça avant de dire:

-Parfait, ça me va si on fait ça comme ça.

Puis l'homme ajouta:

« On peut partir, impossible de transplaner ici, retournons à l'entrée, de toute façon j'ai envie de tout faire s'écrouler avant de partir, pour être sûr que personne d'autre ne réutilise cet endroit. Si t'as des questions existentielles ou des problèmes avec quoi que ce soit, tu m'dis ça en chemin... »

Luia acquiesça mais l'homme s'engageait déjà dans les galeries par où ils étaient passés. Elle le suivit très vite. En chemin, elle se demanda bien qui était cet homme et s'il avait croisé le chemin d'autres Aurors. Et elle remarqua aussi qu'elle ne connaissait pas son nom. Elle décida donc de dire tandis qu'ils marchaient vers l'entrée de la caverne:

-Juste comme ça, par politesse, pourriez-vous me dire juste votre nom? Je ne parlerais à personne de ma rencontre avec vous, OK? C'est juste histoire de savoir à qui j'ai affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Randonnée au Texas

Message par : Invité, Ven 27 Nov - 17:25


Rurik eut rapidement un élan d'espoir, alimenté par la satisfaction d'être arrivé jusqu'ici et de s'être emparé de cet objet qui transpirait la magie noire : si ça se trouvait, elle allait rester silencieuse et ne pas poser de questions, s'en aller tranquillement et ne plus jamais lui adresser la parole jusqu'à ce que tous deux meurent de vieillesse...

...Eh bien non, après quelques minutes de marche dans les galeries souterraines, elle lui demanda :

- Juste comme ça, par politesse, pourriez-vous me dire juste votre nom? Je ne parlerais à personne de ma rencontre avec vous, OK? C'est juste histoire de savoir à qui j'ai affaire.

Grognant d'un air à la fois amusé et agacé, le médicomage répondit :

« Si tu ne comptes pas en parler, en quoi connaître mon nom te seras utile ? Tu cherches les ennuis... J'te conseille de te contenter de Londres, des mangemorts et autres emmerdes dans le genre qui sont vraiment tes affaires. »

Ils arrivèrent bien vite à l'entrée de la caverne, la lumière du soleil semblait bien plus agréable...

« On va probablement se revoir un jour, et là on fera comme si on ne s'était jamais rencontrés. À ce moment là on pourra envisager des présentations. C'pas ma faute si t'as fais la bêtise de donner ton nom aussi facilement... Et de garder ton insigne d'Auror, aussi. Faut jamais garder son insigne ou la moindre preuve de ce que t'es quand t'es sur une affaire aussi dangereuse, crois-moi. »

Lors de ses débuts dans la police, il avait eu droit à quelques coups de feu offerts pour la simple et bonne raison qu'il était en uniforme... Depuis, il faisait très attention lorsqu'il s'aventurait en territoire mafieux russe... L'uniforme, c'était réservé aux patrouilles, au poste et... aux soirées de gens pompeux auxquels le "commandant Mkrovsk" ne pouvait pas dire non. En fin de compte, se faire tirer dessus, c'était pas le pire.

Lui faisant signe de reculer, ils s'approchèrent du précipice : c'était assez haut... Mais l'avantage d'être sorcier, c'était que l'on pouvait transplaner en cas de chute dans le genre. Bon, ce n'était pas facile, la terreur était capable d'empêcher tout bon sorcier de perdre ses moyens et de ne pas parvenir à sauver sa peau, mais Rurik avait vu bien pire, donc il ne craignait pas vraiment ce genre de situation. Après, s'il pouvait garder les pieds au sol, c'était mieux.

« J'vais tout faire péter... Toutes ces galeries tiennent par magie, je l'ai senti dès qu'on s'est engouffré là dedans... Ils n'ont pas cherché à faire quelque chose de parfait, ça va me faciliter la tâche. C'est stupide de s'accrocher autant à la magie... un peu comme ceux qui font tenir leur maison par des enchantements plutôt que de préparer des fondations correctes. »

Bon, si ça se trouvait, l'Auror ne comprenait pas grand chose à ce qu'il racontait, elle avait probablement été formée à quelques trucs, mais un bon nombre de choses semblait lui passer au dessus de la tête, ce qui était normal au vu de son âge... À vue de nez elle n'était pas sortie depuis bien longtemps du programme d'entraînement de l'élite magique. Il ne lui manquait plus que de la véritable expérience...

Sans prolonger son discours, il pointa sa baguette vers l'intérieur et incanta après quelques secondes de concentration :

« Bombarda Maxima Multiplicare »

Concentrant le sortilège pour l'envoyer le plus loin possible d'eux, c'est à dire directement dans le début du couloir menant aux longues galeries, il recula davantage lorsque la première détonation se fit entendre, puis la seconde, indiquant que l'instabilité des lieux était en train de provoquer le chaos. Attrapant Luia par la nuque, il la tira vers lui juste avant qu'un morceau de roche ne jaillisse depuis la caverne pour tenter de venir lui faire un câlin tout dur et à toute vitesse.

« Viens là... »

La lâchant pour lui laisser le choix de le suivre ou de crever comme une Mer** (le choix n'était pas compliqué, il ne se faisait pas de souci pour elle...), il longea l'étroit chemin en pente qui menait aux grandes étendues désertiques. Le bruit des explosions était moins fort ici. Tout s'arrêta après une bonne minute pendant laquelle le russe s'était contenté de marcher pour s'éloigner un peu du précipice, l'Auror sur ses talons (probablement, en fait il s'en foutait un peu).

Grognant d'un air fatigué, il se laissa aller au sol, en position assise, observant la sphère dans sa main gauche, assez fasciné par sa couleur, et la sensation bizarre qu'elle donnait au toucher. Secouant légèrement la tête, il détacha son regard de cette acquisition et la fourra dans une poche, posant son poing au sol pour se servir d'appui : autant les combats ne le dérangeaient pas, il était endurant et l'adrénaline le rendait aussi survolté qu'une centrale électrice en plein orage... Mais là quand même, entre le combat et le sort puissant qu'il avait lancé pour détruire les lieux... Mieux valait reprendre un peu son souffle et ses forces avant de transplaner loin d'ici.

Sans lever les yeux, il s'adressa à l'Auror :

« Bon, moi j'dois faire une petite pause, j'ai un peu tout fait, là... Tu peux te barrer si tu veux, j'ai plus besoin de toi... J'ai jamais eu besoin de toi, d'ailleurs, mais comme tu t'es légèrement invitée, j'avais pas l'choix. On se reverra probablement, si tu vis à Londres... »

Sentant ses forces revenir petit à petit, il ajusta sa position pour ne plus avoir à prendre appui sur le sol, restant tout de même assis au sol. La chaleur de cet endroit n'aidait pas le russe à se sentir mieux...

« J'préfère insister mais évite de parler de tout ça à n'importe qui, tu pourrais avoir des ennuis... Toi ou tes proches, tes amis... Il s'agit pas d'une menace, mais d'un avertissement... J'ai pas à m'en prendre à toi, à ta famille ou je-ne-sais-qui encore, mais si tu racontes des trucs et que ça remonte jusqu'à certaines personnes, il se passera des trucs mauvais... Et je pourrais rien faire pour toi. »

Lui, il ne craignait pas vraiment grand chose, toute cette histoire était bien au delà de la zone d'effet légale des Aurors, il pouvait brouiller les pistes et échapper aux représailles. Mais elle... probablement pas. Il y avait des choses que l'on n'apprenait pas chez les Aurors, il l'avait bien vu avec Matt et Anthéa. Même Elenna et Alexander, bien que le fait qu'ils fassent partie de l'Ordre leur donne un peu plus de ..."matière" dans ce domaine.

Après, être Auror n'était pas une mauvaise chose, elle avait sans doute tout plein d'atouts que lui ne possédait pas (notamment la poitrine, mais ça, il ne pouvait rien y faire...). Bref, trêve de comparaisons... Elle pouvait partir si elle le voulait, ou lui poser tout un tas de questions auxquelles il serait obligé de répondre (que ce soit avec la vérité ou en l'envoyant chier, hein, selon les questions). De toute manière, là, il ne pensait qu'à une chose : reprendre au plus vite ses forces avant que la chaleur ne le fasse fondre. La Russie lui manquait tellement.

Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Randonnée au Texas

Message par : Axelle Higgs, Jeu 5 Jan - 20:18


[PV Kyara Blanchet]

Higgs frotta l'arrière de sa tête ce matin-là, alors qu'elle émergeait d'un sommeil peu réparateur. Elle avait prit une grosse cuite la veille et il lui restait un goût amer de tequila en bouche. Seule dans une chambre plus ou moins propre, elle avait dormi avec les lumières allumées afin de tenir les blattes à distance. Quitter ce lieu dans les plus brefs délais, tel était sa mission en ce doux dimanche.

Première étape : aller vomir le surplus d'alcool. Deuxième étape : se gargariser au rince-bouche comme si ça vie en dépendait. Troisième étape : déguerpir. Pourquoi n'avait-elle pas concocté quelques potions déjà ? Ha oui, elle n'avait plus les ingrédients nécessaires et elle connaissait peu la communauté magique dans cette région. B*rdel, comment il faisait les sang de bourbe ? songea la jeune femme en plissant les yeux devant le fort soleil. Même s'il était tôt, les gens s'activaient déjà.

Ici, tout le monde était drôle avec des chapeaux de cow-boy, un accent bizarre, pis des cigares. Stéréotypes, certes, mais vrai. C'est donc pourquoi la sorcière s'était procuré un chapeau beige dès son arrivée. Histoire de se fondre dans la foule. Elle portait un short en jean troué, dans lequel se trouvait ses fausses cartes d'identité -Debbie Fisher, 29 ans, NYC- et de l'argent moldu, et un haut de coton noir assez simple. Sa baguette ? Caché dans ses bottes de cow-boy. Eh oui, ça aussi elle avait succombé, mais c'était plutôt à des fins stratégiques pour y camoufler sans problème ce dont elle ne se séparerait jamais.

Trouvant un petit café qui lui semblait sympathique, Axelle commanda un breuvage et s'installa sur la terrasse. Elle repensa à la lettre qu'elle avait envoyé à Kyara. En espérant que cette dernière ne lui ferait pas trop la gueule et viendrait la rejoindre. C'est la première et unique personne de son entourage qu'elle avait contacté depuis son départ. En espérant qu'elle ne le regretterait pas.  
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Randonnée au Texas

Message par : Kyara Blanchet, Dim 8 Jan - 16:43


Kyara avait eu une lettre de la part de sa cousine dont elle n'avait pas eu de nouvelles depuis des mois. Enfin, quand elle disait lettre, c'était plus une ligne disant où se trouvait la Higgs et invitant la brune à la rejoindre. Dans un premier temps, la professeure de Soins Aux Créatures avait balancé le bout de parchemin. Elle n'était pas à disposition, c'était un être humain, avec des sentiments, les gens ne pouvaient tout simplement pas disparaître pendant des mois pour ensuite demander un service. Parce que ça n'était même pas une lettre pour prendre des nouvelles, c'était le pompom !

Trois heures furent nécessaires pour que Kyara se calme et pousse un soupir résignait. S'il y avait bien quelque chose qui la perdrait, c'était sa famille. Elle commençait à en avoir assez d'être la seule à se plier en quatre pour eux. Marre de devoir rattraper les bêtises de tout le monde. Elle était comme ça, elle ne pouvait pas lâcher sa cousine quand on savait que sa sœur jumelle était en prison. Zoey devait avoir perdu de son charme, nul doute que les gardiens devaient avoir un solide self contrôle pour ne pas céder à ses charmes. La Fourchelang c'était toujours demandé si les Higgs n'avaient pas du sang de vélane dans les veines. Si c'était le cas, ça n'avait pas éclaboussé le côté Blanchet.

S'équipant, prenant des affaires classiques, la Française avait effectué le voyage. Même si c'était plus rapide quand on était un sorcier, ça n'en était pas moins fatiguant. D'autant qu'elle était mignonne Axelle de donner le pays et la ville, mais il en fallait plus pour trouver une personne ! Kyara avait donc dû montrer une photo non animée de sa cousine et faire à la bonne vieille manière en demandant aux moldus. La chance était du côté de la Française qui trouva rapidement sa cousine. Assise à la terrasse d'un café, portant un chapeau, elle savourait une boisson, l'oeil morne.

Il y en avait une qui avait fait la fête toute la nuit. Voyant une belle vengeance à prendre, Kyara alla la rejoindre et tapa fortement sur la table, faisant tomber du café au passage tout en parlant à haute voix.

- Axelle ! Tu aurais pu être plus précise sur ta localisation !

Tirant la chaise bruyamment, elle s'installa alors et commanda un chocolat chaud au serveur passant dans le coin.
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Randonnée au Texas

Message par : Axelle Higgs, Dim 8 Jan - 18:34


Sirotant son café, la jeune femme avait de la difficulté à maintenir son calme, son esprit ne cessant de passer par une gamme d'émotions complètement opposée. Difficile de rester détendue dans cette situation, sans oublier le soleil tapant et le stimulant qu'elle s'adonnait à boire, la sorcière s'efforça d'effectuer des exercices de respiration, à défaut d'avoir une potion à portée de main. Merlin que la communauté magique lui manquait.  

Imaginant une ombre derrière, elle se retourna vivement pour constater qu'il n'y avait personne. Au début, elle se traitait de troll stupide, mais maintenant elle n'en faisait plus de cas, jugeant qu'il valait mieux être prudente. Alors que ses pensées allaient à nouveau diverger dans des directions inverses, un mouvement vers sa gauche attira son attention. Cette fois-ci, elle ne paranoïait pas : Kyara s'approcha d'un pas vif vers sa table. Un sentiment de joie naquit dans son coeur, tout comme un stress incontrôlable. Son ventre se mit à gronder. Combien de temps c'était-il passé depuis leur dernière rencontre ? Aucune idée.

Arrivée bruyante, fracassante même, de sa cousine. Cette dernière fit renverser le café -encore chaud, notons ce gaspillage- de la sang-pur qui eut le réflexe de reculer sa chaise pour éviter le liquide sur ses genoux découverts. Elle voulu sortir sa baguette de sa botte, mais sa ravisa au dernier moment, se contenta de gratter son mollet avec vigueur.


- Axelle ! Tu aurais pu être plus précise sur ta localisation ! lui reprocha-t-elle tout en s'installant et commandant un breuvage.

- Bonjour. Moi aussi je suis contente de te voir, nargua la Higgs avec un sourire crispé devant le bruit déplaisant causé délibérément par Kyara.  

Deux doigts appuyés contre sa tempe, elle indiqua au serveur le dégât causé par sa cousine, ce dernier hocha la tête tout en roulant des yeux. Eh, oh, les risques du métiers mon beau, tu avais qu'à étudier, songea la sorcière irritée par cette attitude. Elle pouvait foutre un bordel incroyable si elle le voulait en un claquement de doigts, enfin façon de parler, en un coup de baguette serait plus approprié. Brûler son établissement, tuer des gens et lancer la marque des Ténèbres histoire de leur foutre une peur incroyable. Serrant les poings, elle lui lança un sourire mielleux :  


- Un verre d'eau, s'il-vous-plaît, ajouta-t-elle en brandissant un billet américain.

De toute façon, elle l'avait contrefait, alors ce ne la dérangeait pas vraiment de lui donner un bon pourboire, si ça pouvait redonner son p*tain de sourire. Son regard se posa à nouveau sur sa cousine qui était toujours aussi belle :


- Être plus précise n'aurait pas été un choix judicieux si ma lettre était tombée entre de mauvaises mains, expliqua-t-elle ensuite, sachant que cela ne serait pas suffisant aux yeux de Blanchet.

Cette dernière voudrait sans doute d'autres explications, surtout sur la situation d'Axelle, mais celle-ci passa à un autre sujet, dans l'espoir que cela serait suffisant. Bon, c'était mal connaître Kyara me direz-vous, mais soit :


- Ton contact avec raison. Chris est dans ce pays. T'inquiète pas, je vais te rembourser ce que cela t'a coûté pour trouver ces informations. Je te suis vraiment reconnaissante. Es-tu toujours prête à m'aider ? termina-t-elle à voix basse tandis que l'employé apportait la commande.

Attrapant la verre d'eau glacé, elle le but d'une traitre, même si le contact du froid avec ses dents la fit grimacer.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Randonnée au Texas

Message par : Kyara Blanchet, Mer 11 Jan - 2:03


Paraissant tout sauf fraîche, Axelle salua sa cousine tout en soulignant qu'elle était contente de la voir. C'est ça oui ! Elle était contente de la voir quand elle avait besoin d'aide, sinon la professeure de Soins Aux Créatures Magiques ne semblait pas être assez bien pour avoir le droit à des nouvelles de temps en temps. Doigts appuyés sur la tempe, elle montra alors au serveur l'état de la table et ce dernier sembla vouloir être partout ailleurs qu'ici.

Soit cela faisait longtemps qu'il était dans le métier, soit il était tout nouveau et déçu que cela ne soit pas le travail de rêve qu'il escomptait. La deuxième raison marchait pour le premier cas d'ailleurs. Pour avoir eu l'occasion de faire quelques temps en tant que serveuse, Kyara savait que ça n'était pas chose aisée. Comme disait le vieil adage "le client est roi". Aussi, il fallait se plier à l'ensemble de ses désirs dans la mesure de la légalité bien sur.

Après avoir demandé au moldu de faire son travail, Axelle commanda un verre d'eau tout en tendant un billet. La Fourchelang hocha alors la tête. Elle ne savait pas qu'il fallait payer autant pour un verre d'eau, à moins qu'elle offrait la consommation à sa cousine ou c'était encore un pourboire. Trois possibilités, deux semblaient plus crédibles que la dernière. Mystère, mystère.

- Être plus précise n'aurait pas été un choix judicieux si ma lettre était tombée entre de mauvaises mains.

Donc cela la dispensait quand même de prendre quelques nouvelles ? Puis Axelle n'était pas si bien cachée que ça vu qu'il avait fallu moins d'une heure à sa cousine pour la retrouver. Nul doute que si quelqu'un était à ses trousses, il l'aurait trouvé depuis perpette les olivettes. Mettant les poings sous la table, serrant et déserrant, Kyara devait se faire violence pour ne pas se jeter sur sa cousine. Bah quoi ? Une petite bagarre pour la retrouver, c'est pas comme ça qu'ils faisaient les frères ou les bons potes ? Non ? Rhoo.

- Ton contact avec raison. Chris est dans ce pays. T'inquiète pas, je vais te rembourser ce que cela t'a coûté pour trouver ces informations. Je te suis vraiment reconnaissante. Es-tu toujours prête à m'aider ?

C'était le pompon. Kyara laissa le temps au serveur de revenir pour prendre sa tasse avant de taper une nouvelle fois sur la table. C'était soit ça, soit la tête d'Axelle.

- C'est une blague ? Tu ne donnes pas des nouvelles pendant des mois et là tu reviens comme une fleur sans plus de détails pour me demander de t'aider ?

Serrant le poing, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques avala une gorgée de son chocolat, se brûlant au passage, avant de reprendre.

- J'espère vraiment que tu te fiches de moi. Je suis ta cousine Axelle, ta cousine ! Pas un simple paillasson dont tu sers quand bon te semble ! Si tu veux de l'aide, t'as intérêt à me raconter ce que tu as fait durant ce long silence et surtout me dire pourquoi je n'étais pas assez bien pour que tu donnes des nouvelles.

Sa voix se cassa légèrement sur la fin de phrase, la tristesse laissant la place à la colère.
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Randonnée au Texas

Message par : Axelle Higgs, Lun 23 Jan - 23:48


Il y avait de la tension dans l'air. L'état mental d'Axelle s'était peut-être détériorée au cours des derniers mois, mais la sorcière était encore capable de remarquer quand quelque certaines choses n'allaient pas. Ok, les poings qui se contractaient sur la table étaient un bon indice. En même temps, comment en vouloir à sa cousine ? Il suffisait d'échanger les rôles un instant et la colère d'Axelle serait sans doute pire. Devant les propos de la Higgs, visant à minimiser la situation et ses actes, Kyara frappa à nouveau la table. Celle-ci trembla mais, miraculeusement, aucune tasse ne tomba.

- C'est une blague ? Tu ne donnes pas des nouvelles pendant des mois et là tu reviens comme une fleur sans plus de détails pour me demander de t'aider ?

Ouais. Dis comme ça, c'était pas génial.

- J'espère vraiment que tu te fiches de moi. Je suis ta cousine Axelle, ta cousine ! Pas un simple paillasson dont tu sers quand bon te semble ! Si tu veux de l'aide, t'as intérêt à me raconter ce que tu as fait durant ce long silence et surtout me dire pourquoi je n'étais pas assez bien pour que tu donnes des nouvelles.

Est-ce que Kyara avait prédit la réaction d'Axelle ? Car cette dernière non. Émue par les paroles de sa cousine, la sang-pur du retenir ces larmes et ses grands yeux perçant s'embuèrent. Déglutissant faiblement elle murmura un ''non'' piteux. Prenant une grande inspiration, histoire de se calmer et ne pas éclater en larmes au café, la sorcière regarda sa précieuse amie, sa soeur de coeur et lui attrapa une main qu'elle serra avec une force insoupçonnée.

- Kya, f*ck, t'es la seule famille qui me reste ! T'es la première personne que je contacte depuis des mois... ! Je suis peut-être maladroite, mais je n'ai jamais voulu te faire de mal. J't'assure...

Tout raconter à Kyara revenait à lui parler de ses activités mangemoresques. Chose que la belle française avait oublié et qui les avaient tellement rapproché par la suite. Réduire tout cela à néant ? En même temps, en ce moment c'était pas la joie. 

- J'ai même pas osé donner des nouvelles à William, reprit-elle voulant gagner des points. J'espère qu'il va bien.

La brune était prête à recevoir des nouveaux reproches ou, pire, que Blanchet lui avoue que son petit ami avait passé à autre chose et que la Higgs était chose du passée. Balayant l'air de la main, chassant ainsi ses pensées négative, la sorcière repris son calme et redevint maître de la situation :

- Ok, je t'expliquerai tout. À l'inverse, au moindre reproche, au moindre éclat de colère, je me lève de cette chaise et tu ne me reverras plus jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Randonnée au Texas

Message par : Kyara Blanchet, Jeu 2 Fév - 19:24


L'expression d'Axelle se transforma et malgré le soleil, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques constata que les yeux de sa cousine devinrent plus brillants. Si c'était une technique pour l'amadouer, ça ne marcherait pas. Bon peut-être un peu, mais la colère restait quand même présente. Tendant le bras, la Higgs attrapa alors la main de Kyara et la serra fortement. Ok, si elle voulait lui exploser les phalanges, elle était sur la bonne voie !

- Kya, f*ck, t'es la seule famille qui me reste ! T'es la première personne que je contacte depuis des mois... ! Je suis peut-être maladroite, mais je n'ai jamais voulu te faire de mal. J't'assure...

Mouais ... Ca restait quand même un peu facile. La professeure de Soins Aux Créatures Magiques n'allait certainement pas se contacter de cela comme explication. Même si elle était la première à revoir Axelle. Enfin, comme elle le disait, Kyara était la seule famille qui lui restait, donc elle ne lui avait surement pas demandé de l'aide par ordre de préférence. Même si elle ne lui dirait jamais, la brune pensait que c'était la vision des choses de sa cousine.

- J'ai même pas osé donner des nouvelles à William. J'espère qu'il va bien.

Le sorcier ne risquait surement pas d'apprécier. En tout cas, la Française n'aurait pas vraiment aimé que dans la même situation, elle apprenne que Liam avait été voir Axelle avant de daigner voir sa copine. Ils auraient pu faire un club des délaissés avec William même s'il devait être débordé avec son travail à la SISM.

La sorcière balaya alors l'air de la main, libérant au passage celle de Kyara. Ça n'était pas sans soulagement qu'elle pu la sentir de nouveau, la circulation sanguine ayant repris son cours. La lueur brillante quitta alors ses yeux et Axelle redevint elle-même.

- Ok, je t'expliquerai tout. À l'inverse, au moindre reproche, au moindre éclat de colère, je me lève de cette chaise et tu ne me reverras plus jamais.

Ouah. Ça avait de quoi jeter une nouvelle fois un vent dans la discussion et c'était tout sauf mature. En somme, Kyara n'avait pas le droit de dire ce qu'elle pensait au risque de perdre à jamais sa cousine. Elle avait gagné des points, elle venait de tous les perdre et pire encore. En somme, elle devait être une poupée obéissante. Non. Hors de question.

- Tu es en train de te contredire, tu ne veux pas me faire de mal et pourtant tu menaces de couper totalement les ponts si je m'exprime sur ton absence.

Peut-être qu'Axelle était encore sous le coup de l'émotion ou que c'était le reste d'alcool qui était en train de parler. En tout cas, elle n'aurait pas pu faire plus mal à sa cousine.

- Je vais t'aider, car j'ai toujours été présente et je ne ferais pas de commentaires, par contre je pense qu'après cela notre relation ne sera plus la même. L'amour à sens unique, j'ai assez donné. Alors, quel est le plan exactement ?




Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Randonnée au Texas

Message par : Axelle Higgs, Sam 1 Avr - 19:40


Bon, la situation empirait. Génial.

- Je vais t'aider, car j'ai toujours été présente et je ne ferais pas de commentaires, par contre je pense qu'après cela notre relation ne sera plus la même. L'amour à sens unique, j'ai assez donné. Alors, quel est le plan exactement ?

Fixant la française, Higgs la verte dévoila grossièrement son plan.

- Le plan c'est que suite à ta découverte des plus impressionnantes, j'ai réussis à trouver Chris. Entre temps, il a déménagé dans un petit village non loin de là, Hillsboro, un truc dans le genre. On va lui rendre visite.

Arrêtant ses explications à ce moment-là, Axelle redevint silencieuse, repensant aux dernières paroles de sa cousine. Développait-elle de plus en plus cette incapacité à ressentir de l'empathie. Son absence avait-elle même aggravée la situation ? Tout était tellement plus simple quand la sorcière se trouvait seule, personne d'autre à gérer que son soi et c'était bien suffisant. Famille et amis compliquaient terriblement les choses. Même Kyara et son petit coeur sensible, puisque la sang pur voulait débiter son histoire sans se faire couper. Tout avouer était une chose qui, sans comprendre vraiment pourquoi, lui ferait mal. Une trahiso envers elle-même. Affirmer à la population que la personne sans ce beau masque de lapin, ou de corbeau, était un être anarchique, chaotique, aux idées arrêtés et sans vraiment de pitié. Ce que la population normale appellerait un monstre. Décidant de revenir sur le précédent sujet, Axelle reprit :

- Ce que je voulais dire, c'est attend que j'aille terminer avant de t'énerver.

Un ton un peu froid, le ton d'une petite soeur qui en avait marre de dealer avec la m*rde.

- Tu pourras comprendre dans quelques instants pourquoi j'ai pas vraiment envie de tout déballer, que ça me fait grave ch*er, en fait, alors s'il faut que tu m'interrompe en plus, j'arrête.

Une nouvelle pause, une moue sur le visage :

- Tu me forces à te faire mal, c'est toi qui veut tout savoir. Tout allait bien, avant que je parte, pourquoi tu veux tout détruire, hein ? Tu devrais être contente que je veuille reprendre contact, non ? J't'ai laissé à ce point dans la m*rde Kyara ? Tu m'dis que is je te disais ''Hey, yo, j'ai besoin de me recentrer sur moi-même faut que je parte d'ici pendant un temps indéterminé'', tu m'en voudrais pas plus que ça ?

Le ton était plus doux que celui utilisé auparavant, mais fallait aussi que Blanchet fasse son bout de chemin et tente de la comprendre un peu.

- La curiosité est parfois un vilain défaut...

Kyara, c'était une des seules personnes hors du cercle noir, avec qui Axelle avait des affinités et était capable de maintenir une forte amitié. Secouant légèrement la tête, la chevelure légèrement terne suivant le mouvement, la Higgs regretta le passé :

- J'm'ennuie du temp où on foutait la m*rde au château, c'était plus drôle.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Randonnée au Texas

Message par : Kyara Blanchet, Sam 22 Avr - 20:28


- Le plan c'est que suite à ta découverte des plus impressionnantes, j'ai réussis à trouver Chris. Entre temps, il a déménagé dans un petit village non loin de là, Hillsboro, un truc dans le genre. On va lui rendre visite.

Lui rendre visite. Chouette, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques avait déjà hâte et en disant ça, elle n'était pas évidemment pas sérieuse. Elle se mordait déjà les doigts de devoir aider sa cousine pour elle ne savait quelle besogne. Même si Kyara ne s'en souvenait pas et qu'Axelle n'était pas au courant, ça n'était pas la première fois qu'elle prenait de gros risques pour sa famille. Même si les souvenirs n'étaient plus, la sensation était toujours présente et ça n'était pas vraiment agréable.

- Ce que je voulais dire, c'est attend que j'aille terminer avant de t'énerver.

Super, elle voulait se prendre la tête ... Si elle revenait sur le sujet précédent, la Fourchelang n'était pas sure de rester pour aider Axelle. Famille ou pas, il ne fallait pas la prendre pour un boursouflet non plus.

- Tu pourras comprendre dans quelques instants pourquoi j'ai pas vraiment envie de tout déballer, que ça me fait grave ch*er, en fait, alors s'il faut que tu m'interrompe en plus, j'arrête.

Restant silencieuse, Kyara regardait l'ancienne Serpentard tout en sentant l'impatience la gagner de plus en plus.

- Tu me forces à te faire mal, c'est toi qui veut tout savoir. Tout allait bien, avant que je parte, pourquoi tu veux tout détruire, hein ? Tu devrais être contente que je veuille reprendre contact, non ? J't'ai laissé à ce point dans la m*rde Kyara ? Tu m'dis que is je te disais ''Hey, yo, j'ai besoin de me recentrer sur moi-même faut que je parte d'ici pendant un temps indéterminé'', tu m'en voudrais pas plus que ça ?

Gné ? Genre c'était de sa faute ? A elle ? Alors que c'était Axelle qui avait demandé qu'elle vienne ?! C'était vraiment du foutage de tronche ! Est-ce qu'elle se rendait compte de ses paroles ? De l'absurdité ? Apparemment pas. Elle s'attendait vraiment à ce que Kyara l'accueille avec des confettis ? Bah elle allait être déçue. Au moins si elle avait pris la peine de prévenir, la professeure de Soins Aux Créatures Magiques aurait surement moins eu la sensation de ne compter pour personne. Préférant ne rien dire, l'ancienne Serpentard laissa sa cousine terminer de lui faire la morale et d'essayer de revenir sur le passé. Lui adressant un regard noir, elle croisa alors les bras.

- Garde ta morale, tu aurais pu au moins me tenir au courant plutôt que de te barrer comme une voleuse. Tu penses être la seule à avoir des problèmes ? Tu te trompes grandement. Bref, m'explique pas ton plan si t'as pas envie. On a qu'à se mettre en route et je verrais bien si je me barre ou pas parce que j'en ai marre.

Ambiance, ambiance !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Randonnée au Texas

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 5 sur 5

 Randonnée au Texas

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.