AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 1 sur 3
[Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Clélia Skywolf
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales

Message par : Clélia Skywolf, Lun 20 Déc 2010, 16:32


_________________________________________

Voici l'habitation des membres de l'Ordre du Phénix

Ils peuvent dès à présent poster

Amicalement
_________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Lileas White
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: [Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales

Message par : Lileas White, Mer 22 Déc 2010, 07:30


Manerium Flammae Aeternales.



Le manoir se trouve au bord du lac de Côme, dans la région de Milan, près de la frontière italo-suisse. Il comporte trois bâtiments principaux, ainsi que deux tours, deux cours hautes, et une cour basse.

Plan des différents bâtiments :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Zhadrryen Black
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Loup


Re: [Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales

Message par : Zhadrryen Black, Lun 10 Jan 2011, 11:19


Le temps en Angleterre avait perdu un peu de sa morne de d'habitude, mais c'était vraiment déprimant à force de voir un ciel nuageux et des flocons de neiges tombait toute la journée, c'est pour cette raison que Nathalie avait réussi à acheter une nouvelle maison sur les bords du lac de Côme en Italie pour être exact. Elle avait chargé Matéo et Zhadrryen d'aller vérifier que tout était en ordre, de placer quelques sortilèges de protection afin d'être tranquille quand les membres de l'ordre iraient dans cet havre de paix pour se reposer et regagner un peu de force.

Zhadrryen avait donner rendez vous à son compère chez lui afin qu'ils puissent s'y rendre directement. Le jeune homme avait la possibilité d'effectuer des longs transplanages du fait de son ancien statut de formateur. Malheureusement, il ne pouvait se rendre d'un seul coup à cette distance, il devait faire le déplacement en plusieurs étapes afin de ne pas provoquer d'accidents.

Lorsque Matéo fut arriver au 86 Eden avenue, les deux jeunes hommes se placèrent l'un à coté de l'autre, l'ancien professeur agrippant le bras du concierge. Ils firent un tour sur eux même et disparurent dans un crac sonore, ils se retrouvèrent au bord de la manche sur les cotes anglaises, un second saut les amena cette fois ci en France, puis un troisième du coté de Marseille, avant d'effectuer leur dernière étape pour se retrouver à quelques mètres de leur future demeure.

Elle était magnifique, Nathalie avait vu les choses en grand, mais c'était nécessaire pour la bâtisse puisse accueillir tous les membres en même temps. Zhadrryen contempla la demeure et observa les différents éléments afin de garder à l'esprit chaque détails.

Matéo commença à avancer vers les portes que Zhadrryen le retint par le bras, il lança un simple sortilège afin de détecter qu'il n'y avait personne dans la maison, on est jamais trop prudent, il n'y avait personne, le jeune homme sourit à son camarade et lui dit :


- C'est bon, la voie est libre et ça à l'air tranquille, mais on devrait rester sur nos gardes tout de même, on ne sait jamais.

Pendant que Matéo acquiesça d'un signe de tête, le concierge prit sa baguette et lança quelques sortilèges de défenses assez basique :

- Cave Inimicum, Repello Moldum, Protego Horribilis.

Matéo était à l'intérieur, Zhadrryen entra également, puis il appela Mouni, ce dernier apparût instantanément dans un crac sonore, il s'inclina et demanda ce qu'il pouvait faire :

- Mouni va prévenir les autres elfes de maison de l'ordre pour leur dire d'amener les différentes affaires de chaque membre de l'ordre, nous allons commencer à installer notre maison de vacances.

Ce dernier s'inclina une nouvelle fois et disparut, Zhadrryen regarda le rez de chaussé.
Revenir en haut Aller en bas
Lileas White
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: [Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales

Message par : Lileas White, Sam 15 Jan 2011, 13:48


Ce jour là, Mateo avait été chargé d'une mission de grande importance. Il – accompagné de Zhadrryen - allait devoir vérifier que la nouvelle acquisition de l'Ordre du Phénix, un manoir sur les bords du ô combien magnifique Lac de Côme, était un lieu sûr, et qu'aucun piège de quelque nature n'avait été tendu. Évidemment, les deux hommes devaient ensorceler le lieu afin que les moldus soient repoussés et que la grande bâtisse soit invisible à quiconque n'était pas au courant de son existence.

Vêtu d'un simple trench coat noir, de bottes montantes, d'un pantalon et de gants de la même couleur, le cadet Aëndal se rendit chez Zhadrryen, à Eden Avenue. Il arriva devant la porte d'entrée une bonne minute avant l'heure du rendez-vous. Il frappa, et on lui ouvrit. Après quelques politesses, Mateo agrippa le bras du concierge de de Poudlard, et ce dernier, spécialiste en transplanages intercontinentaux, l'emmena jusqu'en Italie en quelques transplanages, devant le manoir.

Alors que Black observait la nouvelle demeure, le second quartier général de l'Illustre Ordre du Phénix, Mateo, un genou à terre, la tête baissée, les mains sur la poitrine, se remettait de ce voyage aussi rapide que désagréable. Il avait toujours eu horreur des transplanages. Quelques instants plus tard, il inspira un grand coup, et se releva. Il était vrai que l'endroit était splendide. Le lac, le manoir; le gâteau, la cerise. Mais l'heure n'était pas à la contemplation de cette beauté architecturale. D'un pas rapide et discret, le grand homme à la longue chevelure bordeaux s'avança vers la porte d'entrée, celle-ci était bordée par deux petites tours.

Soudain, il sentit qu'on le retenait par le bras. Zhadrryen, logiquement. Ce dernier lança un « hominum revelio ». Mateo le remercia d'un geste de la tête, et regarda l'effet du sortilège. Visiblement, il n'y avait personne à l'intérieur. Il fallait rester prudent, mais c'était déjà un soulagement.


- C'est bon, la voie est libre et ça à l'air tranquille, mais on devrait rester sur nos gardes tout de même, on ne sait jamais.


Mateo acquiesça, et continua son chemin jusqu'à la porte, pendant que le concierge de Poudlard lançait les premier sortilèges autour du manoir. Il sortit sa baguette, la serra fort dans sa main droite, l'extrémité passant comme d'habitude entre son majeur et son annulaire. Enfin, il entra.

La première salle, sorte d'antichambre assez luxueuse, était plutôt petite. Quelques mètres devant lui se trouvait une autre porte. Le jeune homme avança, prenant garde à tout objet, tout mouvement suspect, et ouvrit la seconde porte. Elle menait à un couloir. Mateo pénétra dans le couloir, et lança quelques sortilèges de détection basiques. Cet étage-là avait l'air sûr. Il s'arrêta un instant, appuyé contre le mur du couloir, au bord de l'ouverture que la porte qu'il venait d'ouvrir fermait habituellement. Zhadrryen entra à son tour dans la salle d'entrée.


- Il s'agit là d'un bien beau bâtiment. Voilà un investissement à la hauteur de mes espérances.


Il sourit à son compagnon. Il portait beaucoup d'estime à ce dernier. En effet, les évènements vécus à Poudlard les avaient inévitablement rapprochés. Il ne savait pas tellement comment le considérer. Zhadrryen était un homme de confiance, agréable et serviable. Il ne tarderait pas à être considérer par le cadet Aëndal comme un vrai ami, c'était évident.

Monsieur Black appela son elfe de maison, lui donna quelques ordres, et ce dernier repartit. Mateo ajouta quelques mots.


- A quand remonte notre dernière conversation, Zhadrryen? Des mois, sans doute ! Ah, quel dommage que mon travail au Ministère me prenne tant de temps ! Quand le travail ici sera terminé, je t'offrirai un verre de whisky pur feu, et nous discuterons tranquillement.


Mais cela ne les empêchait en rien de parler maintenant. Il avait envie de savoir comment se passait sa vie de famille depuis que Mione était revenue. A quatre, cela devait être un gros changement... Des plus plaisants, bien sûr ! Le jeune homme avança dans le couloir, invitant son compagnon à le suivre.


- Comment se portent Jenifaël et Sirius?
Revenir en haut Aller en bas
Zhadrryen Black
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Loup


Re: [Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales

Message par : Zhadrryen Black, Lun 17 Jan 2011, 07:27


Les deux compagnons venaient de visiter les différents bâtiments, et rien ne semblait suspect. Mouni venait de repartir quand Matéo revint des différentes étages. C'est vrai qu'entre eux deux, il y avait quelques choses de fort, surtout après ce qu'il s'était passé dans la forêt interdite quand le professeur, à ce moment là, était venu aider le concierge à se sortir d'une plante carnivore.

Une amitié était née, mais elle avait prit du temps à se former. Par exemple quand Matéo avait eu des soucis et qu'il en avait attenté à sa vie, il n'en avait pas parlé au concierge. De même quand Zhadrryen avait eût des doutes sur son couple, il aurait du aller se confier plutôt de faire ce qu'il regrettait amèrement maintenant. Mais bon c'était le passé, et suite à la proposition du magenmage, il ne pouvait qu'en résulter que quelque chose de bon.


- J'accepte avec plaisir de boire un verre en ta compagnie. C'est vrai que la dernière fois où l'on s'est vu, je n'étais pas en grande forme.

Effectivement, le jeune homme s'était enfermé un petit moment sur lui même afin de montrer son amour à Mione, qu'il avait faillit perdre pour ses bêtises. Matéo et Clélia étaient venu le voir pour prendre de ses nouvelles, mais il avait très peu parler. ensuite Matéo demanda au père comment se portaient ses enfants, Zhadrryen sourit et lui répondit :


- Ils se portent à merveille, ils sont curieux de tous, et je crois que leur pouvoirs ne vont pas tarder à émerger, on peut les voir essayer de se concentrer quand ils veulent quelques choses qu'on ne veut pas leur donner. Je crois même que Sirius ne va pas tarder à faire ses premiers pas. Et toi comment ça va depuis la dernière fois? Tu sais que tu peux tout me dire.
Revenir en haut Aller en bas
Akshay Lecter
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage
Vampire




Re: [Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales

Message par : Akshay Lecter, Lun 21 Fév 2011, 16:54


Akshay avait laisser Lohann à la garde de Bilbo, il embrassa son fils et sortit de sa maison de Pré-au-lard. Le ciel était lourd, le paysage enneigé. L'Angleterre en hiver était un peu triste. Leur acquisition en Italie les redynamiserait. Il jeta un œil derrière lui, la maison était paisible sous son manteau neigeux. Les protections qu'il avait pris soin de poser autour de la maison étaient puissantes. Il était confiant. De plus, Bilbo et Twen, ses deux elfes étaient aux petits soins pour Lohann. En cas de danger, Akshay avait mis au point un certain nombre de plan en place. Tarek son hippogriffe somnolait dans le jardin derrière. Le goinffre venait d'engouffrer cinq furets. Après ce copieux repas, la sieste serait probablement conséquente.Akshay transplana dans le parc de Pré-au-lard. Le parc à la fois paisible et tranquille le détendait, mais lui rappelait également le drame qui s'y était produit. Il avait tuer quelqu'un ici. Ce souvenir le fit grimacer. D'un autre côté, cela lui rappelait également l'heure magique qui avait précéder la première nuit qu'il avait passé avec Eurora. Merlin s'y trouvait, il voletait au dessus de la cime des arbres, presque invisible grâce à son plumage blanc. A l'approche du vampire, le phénix émit quelques notes mélodieuses et descendit doucement vers son maître. Akshay tendit son bras et l'oiseau magique s'y posa. Les deux êtres surnaturels se regardèrent dans les yeux. Dans un brasier lumineux le phénix et le vampire disparurent.

Akshay et Merlin se retrouvèrent sur les bords du lac de Côme. Akshay regarda autour de lui. Le ciel ici était d'un bleu étincelant. Akshay d'un œil aiguisé observa l'île au milieu du lac. Il vit nettement les deux silhouettes entrain de discuter devant le magnifique et impressionnant manoir qui les surplombait. Zhadrryen et Mateo devaient avoir installé un certain nombre de protections autour du manoir. Ainsi, Akshay qui ne connaissait pas encore la nature des sortilèges mis en place, préféra la prudence. Il sortit sa baguette et d'un geste fit apparaître son patronus. Le lion argenté disparut pour réapparaître devant les destinataires du message qu'il délivra.

La voix d'Akshay résonna devant Zhadrryen et Mateo "Je viens d'arriver au bord du lac, je transplane jusqu'à vous."

Akshay envoya Merlin. Le phénix vola rapidement au dessus du lac en direction de l'île. Akshay lui transplana. La sensation d'écrasement et d'étouffement le submergea. Akshay se concentra. Son permis de transplanage était récent. Il resta prudent, il n'avait pas encore l'habitude de ce genre de déplacement et l'assurance qui va avec. Il atterrit à un vingtaine de mètre des deux membres de l'ordre. Il sourit et vint à leur encontre.

"Bel endroit n'est-ce pas?"


Il prit le temps de regarder l'immense manoir qui les surplombait. Il était magnifique et imposant. Le phénix blanc survola les tours du manoir et commença un chant mélodieux. Il avait hâte de visiter les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Severus
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: [Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales

Message par : Alexander Severus, Lun 19 Déc 2011, 09:09


Il régnait un calme impeccable dans l'appartement d'Eleonore et Leo. Ceux ci, fraîchement mariés, dormaient encore, le silence était maître, mais quelqu'un le bafoua. Eleonore se retourna, attrapa à tâton sa baguette magique, posée sur la table de chevet, puis la pointa à l'endroit où un chat miaulait.*Sbaf* Le silence redevint maître. Eleonore alors conssentit quand même à se lever. Aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres. Elle découvrirait avec les membres de l'ordre du phénix, la seconde demeure, celle où se déroulait un repas de Noël à 18 heures.. Un autre Q.G. mais plus perfectionné et plus au calme. Loin de la vie londonienne, dénuée de folie... Alors la jeune femme, retira sa partie de couette, prit ses chaussons, et les yeux a demis-clos elle adressa quelques mots à Leo qui dormait paisiblement. Peut être allait il l'entendre.. Peu importe, c'est d'une voix éteinte et encore endormie, qu'Eleonore prévenait qu'elle allait partir. <<J'y vais chéri. >> Seul un grognement de déception parvint à ses oreilles cachées dans sa grosse masse de cheveux blonds.

Alors, Eleonore referma doucement la porte de la chambre pour ne pas réveiller encore plus son cher et tendre époux, puis elle s'affaira à descendre en bas, dans la cuisine plus précisément. Une pensée traversa alors son esprit. Pensée qu'elle exprima alors tout haut. <<Faudrait que je m'achète un elfe >> elle qui n'avait jamais eu d'animaux à part Taïgo, le chat feignant qui vieillissait de jour en jour... Oui un elfe lui serait peut être utile, pour elle comme pour Leo, qui, il fallait l'avouer était dépassé par tout le boulot qu'il avait déjà à la boutique de baguettes plus sa vie à la maison. Mais elle n'avait pas que ça à faire, acheter un elfe qui demanderait quand même de l'entretien... Enfin, la Wonderland pensa d'en parler à Leo, quand cette journée serait finie. Mais pour l'instant, ce n'était que le début, et encore.. Bon c'est déjà ça, Eleonore s'était levée presque en même temps que le soleil, qu'elle vit en relevant le volet de la cuisine. Taïgo vint alors dévaler les escaliers pour venir lui miauler dessus. Après tout, c'était lui qui l'avait réveillée... Mais la jeune femme n'apporta pas plus d'attention au chat, qui maintenant filait vers le salon, la queue entre les pattes. Maintenant, elle faisait du café, bien sûr en s'aidant de la magie... Pendant que le café était entrain de bouillir, la jeune femme s'avisa de remonter là haut, pour pouvoir aller s'habiller. D'ailleurs, ceci fait, Eleonore redescendit à temps pour pouvoir prendre une bonne tasse chaude de café. C'était son petit déjeuner, car, elle, ne mangeait jamais rien au petit déjeuner,même si elle savait qu'elle devait manger, seulement c'était simplement au dessus de ses forces (é__è). Elle passa aussi la journée dehors, à la boutique de Peyton et Anthony et enfin vers 17h30, elle revint vers Pré Au Lard, sans pour autant rentrer chez elle.

Pré au Lard, s'offrait devant elle. Magnifique village où il y régnait un grand froid. Peu de personnes étaient encore dehors et Eleonore, après avoir bien ajusté son écharpe orange autour de son fin cou, s'encouragea pour transplaner. Un, deux trois D, plus de trace d'Eleonore dans le village de Pré Au Lard...

~¤Manoir¤~

Eleonore réapprut alors tout devant legrand manoir appartenant aux Phénix. Merveilleuse famille qu'ils faisaient, la Wonderland avait tenu à arriver tôt. Tout ce qui la chagrinait était seulement que Leo ne puisse rien savoir de tout ceci... Mais c'était la règle, et Eleonore avait bien fait la promesse. Bref, Eleonore alors regarda à l'angle de la rue, à sa droite, à sa gauche. Personne pour l'instant. Ici se passerait un grand repas de Noël avec tous les membres de l'ordre, ils pourraient faire connaissance, et s'amuser en même temps. Mais pour l'instant, Eleonore pénétra dans le grand manoir, en prenant soin de ne pas être vue. L'intérieur était sublime et elle n'avança pas plus dans l'entrée du manoir, étant donné qu'elle n'y avait jamais pénétré auparavant. elle ne voulait tout de même pas s'y perdre. Puis quelques pas se firent entendre derrière elle. Le repas de Noël avec l'ordre au complet serait vraiment une soirée inoubliable...
Revenir en haut Aller en bas
Mione
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales

Message par : Mione, Lun 19 Déc 2011, 09:13


¤*...*¤ Période de Noël ¤*...*¤

Le magnifique lac de Côme était déja recouvert presque entièrement de givre. L'air était froid, vif même, mais malgré cela, plus doux qu'à Londres. Le paysage était endormi, tout engourdi par la froideur environnante. Et Mione rêvait elle aussi de pouvoir se coocooner sous une couette bien épaisse, un chocolat chaud à la main, tout contre la fenêtre, à ragerder la neige tomber.

Mais pour le moment, elle pataugeait dans un chemin menant au manoir des Phénix. Leur manoir de vacances. Elle laissa échapper un petit sourire. Quelle bonne idée ils avaient eu d'investir dans ces belles pierres et surtout ici, en Italie. Rien de tel pour les changer de leur quotidien londonien. Encore fallait-il y transplaner avec précision. Ce qui n'avait pas été le cas de la jeune femme qui devait donc trainer sur un chemin pentu une poussette double et deux valises d'une grandeur plus que raisonnable. Zhad devait la rejoindre d'une minute à l'autre avec Sirius et le reste de leurs affaires. Mais il n'était pas dis qu'il la retrouverait dans cette situation grotesque, son chignon complètement défait et le visage rougi par l'effort. Surtout qu'elle commençait carrément à se les geler...

Elle parvint avec difficulté à atteindre le perron et put enfin souffler un peu. Elle approcha sa main de la porte de la demeure et attendit avec une petite pointe d'appréhension. C'était la première fois qu’elle venait ici et elle espérait avoir correctement compris les instructions de son mari pour entrer dans la demeure. Après quelques secondes, la porte s'illumina et s'ouvrit lentement sans un seul grincement. La jeune maman put rentrer dans un hall majestueux. *Ça valait vraiment la peine d'avoir fait tout ce chemin !*

Les elfes de maison envoyés par leurs propriétaires Phénix commençaient déja à s'affairer pour décorer la demeure aux couleurs de Noël et Mione chercha le sien des yeux. Ce fut lui qui la trouva en premier et elle sursauta quand elle le sentit à ses côtés.
- Madame Mione est arrivée ! Mouni s'inquiétait !
- Ah bon ? s'étonna Mione. Les autres Phénix sont déja là ? interrogea-t-elle en jetant des regards de tous côtés.
- Non madame, pas tous. Miss Wonderland est la seule à être là. Mouni avait juste peur que Madame n'arrive pas à monter la pente avec la poussette, expliqua-t-il.
- Eh bien tu vois, j'y suis arrivée ! dit-elle avec un brin de fierté. Tu sais où se trouve notre chambre ?

Zhad avait déja eu l'occasion de visiter la demeure mais elle non. C'était une grande première.
- Mouni va tout installer, ne vous inquiétez pas ! Il souleva Jenifaël de la poussette avec précaution, s'empara de tout le barda avec ses bras frêles, et un claquement plus tard il avait transplané.

Mione prit la main de sa fille et s'enfonça dans le hall. Il lui tardait que ses amis se joignent à elle. En attendant il lui fallait trouver cette Miss Wonderland. A vrai dire, elle n'avait pas mis les pieds au QG depuis un moment et ce nom lui était totalement inconnu. Mais le repas de Noël était justement le meilleur des moyens pour faire connaissance...
Elle tourna le coin du couloir et avisa une jeune femme au pied de l'escalier. Visiblement la grosse partie du manoir se trouvait dans les étages puisqu'à part deux portes sur la droite, le mur s'arrêtait là. Après une petite toux discrète pour annoncer son arrivée, elle avança avec un sourire vers l'inconnue.

- Bonjour ! Je suis Mione, enchantée. Et voici ma fille, Jen'.
Elle avait beau se creuser la tête, son visage ne lui disait vraiment rien.
- Impressionnante cette demeure, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Arya Wolf
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Louve
Occlumens


Re: [Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales

Message par : Arya Wolf, Lun 19 Déc 2011, 21:10


Avec l'arrivée de l'hiver et l'approche de la fin de l'année, la neige s'était finalement décidée à tomber sur Godric's Hollow. Voilà qui avait de quoi réjouir Arya, qui avait toujours adoré contempler les paysages immaculés sous un lourd manteau de poudreuse. Pour elle, Noël sans neige c'était un peu moins magique... Cette fois encore, elle était servie! Ce n'était cependant pas le froid qui l'empêchait de continuer de rendre visite à Riley, son Suédois à Museau Court, afin de perfectionner sa "domestication", si on pouvait user d'un tel mot pour parler d'un dragon. Le reptile ailé avait beaucoup grandi, et il était parfaitement docile avec elle à présent. Pour l'hiver, il avait une grotte pour abri, construite par magie. Cela s'était avéré nécessaire.

La jeune femme avait passé ces derniers jours à acheter les cadeaux qui lui manquaient pour Noël. Si le 25 décembre était réservé à une fête intime avec Ismaël, le 24 au soir, elle avait un repas avec tous les membres de l'Ordre dans leur manoir en Italie. Et le 26, elle allait passer sans aucun doute la journée au manoir familial... A se faire couver du regard par tout le monde. Merveilleux. Il fallait dire qu'elle tirait de plus en plus vers son cinquième mois de grossesse, et que son ventre rond était de plus en plus voyant. Elle avait dû effectuer une révision de sa garde-robe, et ce n'était qu'un début. Mais elle avait horreur d'être traitée comme une malade ou une mourante. Elle allait parfaitement bien après tout...

Pour des raisons de commodité, elle avait décidé de faire transporter ses cadeaux aux membres de l'Ordre par les Elfes de Maison du quartier général. Tout transporter par elle-même en transplanant serait assez peu commode... Et inutile de penser à envoyer un des Elfes d'Ismaël. Pour peu qu'ils sachent où se rendre, ils pourraient devenir d'excellents espions de par leur fidélité forcée... A se demander si elle ne devait pas s'en acheter un rien que pour elle. Enfin...

Elle sortit du manoir alors que la nuit était déjà tombée. Bien emmitouflée dans des vêtements simples mais élégants pour l'occasion, surmontés de couches de vêtements chauds pour le trajet et d'une cape de voyage, le nez enfoui dans une écharpe, elle s'éloigna dans la neige, les mains dans les poches. Les flocons s'étaient remis à tomber dru, comme des multitudes de plumes immaculées. C'était vraiment magnifique. Elle n'avait évidemment dit à personne où elle allait. Du moins, pas précisément. Une simple annonce d'un repas entre vieux amis pour Noël, à l'étranger, et les sortilèges de protection du manoir feraient le reste au cas où elle serait suivie. Ce qui l'étonnerait.

Elle continua à marcher dans la neige pendant un bout de temps, songeuse, s'éloignant de toute zone où elle risquait d'être vue. Il s'agissait d'éviter de se faire voir par les Moldus, car elle comptait bien transplaner. Une fois hors de vue de tout passant ou habitant regardant par la fenêtre, elle ferma les yeux pour se concentrer. Tout était tellement calme que cela ne lui fut pas difficile. Elle pensa tout naturellement aux trois D nécessaires à sa manoeuvre magique, et en invoquant à son esprit sa destination précise, elle se sentit comme aspirée brutalement.

Un certain nombre de ballotements et de tourbillons plus tard, ses pieds rencontrèrent le sol dur de la terre ferme. Elle resta un petit moment avec les yeux encore clos. La tête lui tournait quelque peu. Elle n'avait jamais eu de soucis avec le transplanage, mais depuis qu'elle était enceinte, c'était quelque chose de plus délicat. Elle ouvrit les yeux finalement, pour regarder où elle se trouvait. Et elle fut soulagée de voir qu'elle ne s'était pas trompée. Le manoir, majestueux, se situait au bord du lac. Elle n'aurait pas à marcher beaucoup pour y arriver, ayant transplané relativement près. Une chance, pour elle qui n'était encore jamais venue directement, faute de temps.

Les fenêtres étaient allumées, laissant penser qu'il y avait de l'activité à l'intérieur. Parvenue sur le perron sans encombre, bien qu'ayant senti nettement la présence des sorts de protection, elle s'arrêta pour taper des pieds par terre, afin de nettoyer ses semelles de la boue et de la neige qui avaient pu les crotter. Un discret sort de nettoyage plus tard, et il n'y paraissait plus rien. La porte s'ouvrit sur ses gonds par elle-même quand elle releva la tête. Un flot de lumière l'accueillit, alors qu'elle pénétrait dans le grand hall. Des Elfes, nombreux, s'affairaient de toute part à achever la décoration des lieux, vastes, sublimes, chaleureux. Elle songea qu'elle allait passer plus souvent du temps ici, surtout durant sa pause maternité, si elle en avait l'occasion...

Elle laissa son regard s'attarder sur le gigantesque sapin qui décorait le hall, givré de glace véritable qui ne fondait pas, grâce à la magie, ce qui contrastait magnifiquement avec la décoration rouge et or traditionnelle qui l'ornait. Chez elle, elle avait plutôt opté pour du bleu et argent, couleurs qu'elle affectionnait... Mais cette décoration là se mariait à merveille avec son environnement. Vraiment bien vu. Un Elfe de Maison s'approcha d'elle pour prendre ses affaires, et elle les lui confia en retirant ses vêtements de voyage. Sa valise devait normalement se trouver déjà là, avec les cadeaux qu'elle avait prévus... Elle avait préféré ne pas s'en encombrer pendant son transplanage, et elle avait donc voyagé léger. Elle verrait bien cela une fois qu'elle se retirerait dans sa chambre. Elle avait beau ne jamais être venue, elle savait au moins dans la théorie où elle logeait.

Elle inspira un bon coup, heureuse d'être là. Un peu de convivialité et de légèreté dans le cadre de l'Ordre ne pouvait faire que du bien à tout le monde. Surtout au vu du nombre de nouvelles recrues... Tout le monde ne se connaissait pas encore bien, et pour former une vraie famille, tout cela était nécessaire. Elle avisa d'un coup d'oeil deux sorcières qui étaient déjà là. Elle reconnut sans le moindre mal Mione, ainsi qu'Eléonore, qu'elle ne connaissait que peu. Comme pour l'aider à se décider à les rejoindre, elle sentit le bébé gigoter dans son ventre, ce qui lui fit lever les yeux au plafond, et avancer vers ses collègues. Mione avait sa fille avec elle, mais pour l'instant pas de trace de Zhad ou de son fils.


" Bonsoir Mione, bonsoir Eléonore. Je crois que cette soirée promet d'être des plus agréables... Tiens Mione, il ne te manquerait pas un de tes petits bouts, et un mari, par hasard?"
Revenir en haut Aller en bas
Akshay Lecter
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage
Vampire




Re: [Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales

Message par : Akshay Lecter, Mer 21 Déc 2011, 05:56


*Manoir Lecter, Irlande*

Akshay s’affairait dans la chambre de Lohann, dans leur manoir Irlandais. Lohann et Maxim étaient entrain de s’amuser avec des balais miniatures. Ils tentaient de les attraper en plein vol. Son fils naturellement plus vif réussit à en saisir un. Maxim contrarié semblait en vouloir à son cousin. Akshay n’avait pas encore réussit à régler ce problème de jalousie que son neveu éprouvait pour son fils. Il y avait différents raisons à celle-ci. D’abord Maxim avait vécu de dures épreuves, il avait perdu son père et sa mère était toujours alitée à l’étage du manoir, sans avoir dit un mot depuis qu’elle s’était faite torturée. Ensuite Lohann qui était un enfant pas comme les autres vu qu’il avait hérité de quelques caractéristiques vampiriques, comme des capacités surdéveloppées. Et son cousin avait du mal à se faire à cette différence.

Akshay faisait beaucoup attention à lui. Quand il l’observait, il avait une étrange sensation au fond de lui. Il avait l’impression de replonger quinze en arrière et de s’observer lui-même. Outre leur ressemblance presque surnaturelle, leur passé à tous deux était semblable. Il avait lui-même mal tourné avant de reprendre un chemin un peu moins tortueux. Cela l’effrayait, il espérait que Maxim échappe à l’adolescence noire qu’il avait lui-même vécu. A première vue, le contact avec Lohann semblait lui être bénéfique. Mais son passé ne pouvait s’envoler d’un coup de baguette magique, alors que celui d’Akshay le hantait toujours. Il tenta de chasser ses sombres réflexions. Aujourd’hui ils allaient se rendre en Italie pour fêter le réveillon avec tous les phénix.

Il avait envoyé tôt ce matin son elfe afin d’aider pour l’arrivée de tous les phénix. Ils s’étaient mis d’accord pour envoyer un maximum d’elfe là bas. Bilbo très enthousiaste s’était empressé de transplaner. Akshay était finalement monter préparer leurs valises pour leur petit séjour. Il ajouta quelques jouets que les garçons affectionnaient et boucla leur valise. Son sac à lui était déjà prêt et léger.


-Les garçons, on y va !

Lohann et Maxim laissèrent les balais miniatures de côté et se levèrent avec hâte. Akshay leur enfila un manteau épais, une écharpe en laine, des moufles et un bonnet. Les deux cousins surexcités souriaient jusqu’aux oreilles. Bien que Lohann fût plus jeune que son cousin de trois ans ils semblaient avoir le même âge. La croissance accélérée de son fils s’était un peu calmée cependant et cela avait rassurée Akshay et Eurora. Maxim avait huit ans et du haut de ses quatre ans, son cousin paraissait avoir le même âge. Ils pourraient peut-être enfin lui fixé un âge. Il ne voulait pas de questions embarrassantes, il avait donc décidé de dire l’âge que paraissait son fils si on lui posait la question. Une fois tout le monde emmitouflées et les valises dans l’entrée. Akshay vérifia les sorts de protecion autour du manoir. Tout était à sa place et fonctionnel. Il alla rapidement voir sa sœur dans son lit. La jeune femme dormait. Elle semblait paisible. Depuis qu’il l’avait retrouvé elle semblait avoir quitté leur monde pour une réalité parallèle. Certaines personnes ne réussissaient jamais à se remettre de ce qu’ils avaient vécu. Il confia les soins de sa sœur à Twen, son autre elfe de maison, et sortit enfin dehors avec les garçons.

-Merlin.

Son murmure arriva jusqu’à son phénix. L’oiseau magique au plumage blanc immaculé se laissa planer jusqu’à eux. Il se posa sur l’épaule du vampire. Akshay plongea les yeux dans les profondeurs de ceux du phénix. Ils disparurent dans un flash blanc.

*Lac de côme, Italie*

Ils arrivèrent devant l’entrée du manoir des phénix. Lui était déjà venu ici et connaissait un peu les lieux. Les deux garçons levèrent des yeux émerveillés vers l’habitation majestueuse. Le phénix s’envola au dessus du manoir et fit entendre sa voix mélodieuse. Ils se dirigèrent tous les trois vers la grande porte et entrèrent. Dans un craquement, Bilbo apparut devant eux. Il semblait déborder de la joie de Noël. Akshay eut le temps de voir plusieurs autres elfes qui s’affairaient.

-Maître Akshay votre chambre est prête. Je vais monter vos valises et vos affaires.

Le vampire et les deux garçons ôtèrent leur manteau, gants, écharpes et bonnets et le petit elfe tout content s’en empara et disparut avec tout l’attirail. Ils se dirigèrent au bout du couloir et passèrent devant l’immense sapin rouge et or. Ils trouvèrent trois phénix au pied de l’escalier, Mione qui avait déjà combattu à ses côtés, Arya qu’il voyait souvent à Poudlard et Eleonore qu’il connaissait très peu. Mione était accompagné de sa petite fille. Les enfants pourraient jouer ensemble.

-Bonjours mesdemoiselles.

Il serra la main aux phénix.

Il s’adressa aux trois jeunes femmes.

-Voici Lohann, mon fils. Le garçon qui ressemblait beaucoup à Eurora leva les yeux, sourit franchement et s’adressa joyeusement à elles.

-Bonjours.

Mione était la seule à avoir déjà vu son fils, mais cela faisait longtemps.

-Et voici Maxim, mon neveu. Le garçon qui ressemblait lui de manière surnaturelle à Akshay souffla timidement :

-Bonjours.
Revenir en haut Aller en bas
Actarius Bright
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Aigle royal
Fourchelang
Occlumens
Chercheur (Créatures Magiques)


Re: [Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales

Message par : Actarius Bright, Mer 21 Déc 2011, 16:56


L'Italie... Un bien beau pays que voilà. Actarius était arrivé dans la matinée au bord du lac de Côme pour contempler silencieusement la propriété de vacances des Phénix. Une majestueuse acquisition ! Ce n'était pas un placement inutile, pour sûr. Voir un tel manoir lui rappelait des souvenirs, des souvenirs qui remontaient à son enfance en Bulgarie et qui lui faisait penser à ses rares heures passées à jouer dans le jardin de la propriété de ses parents. Il avait passé plus de temps dans la bibliothèque avec ses trente-six milles précepteurs que dans le jardin ou dans sa chambre avec ses jouets. Les quelques rares qu'ils avaient eu pour ses anniversaires et pour Noël... Ou pas... Soit. Il ne regrettait pas son enfance quoiqu'il en fût. Toutes ses épreuves qu'il avait traversé avait fait de lui ce qu'il était devenu après tout. Riche, orphelin, Sans-domicile-fixe, Garde-Chasse et vendeur, Phénix, Ministre, Langue-de-Plomb... C'était son lot.

Au-dessus de lui, Morkër, son troisième phénix adulte après Fafnir et Faerya s'agitait, bruissant impatiemment des ailes quand les deux autres suscités restaient paisiblement et sereinement installés sur son épaule. Le rappelant à l'ordre d'un cri aigu déployé par sa gorge d'Aigle Royal qui eut l'effet escompté - et qui fit sursauter au passage Aster, l'elfe de maison à sa charge, qui avait quitté les cuisines du manoir pour venir l’accueillir et prendre sa seul sacoche -, l'actuel Ministre de la Magie se décida enfin à s'activer et à passer les portes du Manerium Flammae Aeternales pour rejoindre la chambre qui lui avait été réservé. Il y resta un long moment, changeant une couleur abjecte par-ci, un détail qui ne lui plaisait pas par-là afin que sa chambre soit... Bah, Sa chambre.

Après s'être changé pour une tenue plus décontractée, à savoir une chemise blanche toute simple et un pantalon quant à lui noir qui s'alliait à ses bottes en cuir de Dragon de la même couleur, Actarius quitta la pièce pour rejoindre les autres Phénix dont Aster l'avait informé de l'arrivée. Selon l'elfe, il devait y en avoir au moins trois ou quatre... Lesquels étaient-ce donc ?

Tout en se posant la question, Actarius avait quitté le second bâtiment du manoir pour rejoindre le bâtiment central. Là, après avoir traversé, il tomba sur quatre Phénix comme on lui avait dit, accompagné ou porteur sinon d'enfants pour certains. Il les avait déjà croisé par plusieurs fois au Quartier Général mais leurs relations n'étaient pas allé plus loin que ce qu'impliquait leur statut de Phénix. Aujourd'hui, Réveillon, ils auraient peut-être l'occasion de réparer cela... Enthousiaste - ah que c'était rare... ! -, il s'approcha donc de ses compagnons...

Bonjour ! Comment allez-vous ? Il serra la main du vampire et fit la bise aux trois dames et aux enfants avant d'enchainer : Vous ne comptez pas rester là, si ? Il me semble qu'il y a un salon juste au-dessus, par là. Ce serait certainement mieux pour discutailler et aussi pour Arya... Il adressa un sourire à cette dernière : Je n'en ai pas encore eu l'occasion d'ailleurs... Félicitations !
Revenir en haut Aller en bas
Mélina Kuders
avatar
LégendePoufsouffle
Légende
Poufsouffle
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: [Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales

Message par : Mélina Kuders, Mer 21 Déc 2011, 17:35


Peu de choses avait changé chez les phénix, depuis qu'elle avait décidé à nouveau de les rejoindre. La seule chose qu'elle ne connaissait pas, était la seconde demeure de l'ordre. Elle en avait appris l'existence, par hasard, lorsqu'elle avait croisé des collèges, au quartier général de l'ordre. D'ailleurs, il y avait décidé de faire un petit repas pour les fêtes de fin d'année. Il n'y avait pas mieux pour faire connaissance et en apprendre plus sur ses collègues. Elle en avait rencontré quelques-un comme Eléonore, Zhad, Mione ou encore Claire, mais elle ne pouvait dire qu'elle était capable de travailler avec eux, en harmonie et qu'elle ne pouvait pas se reposer sur eux, à 100%, si elle se trouvait en difficulté. D’où l'intérêt de passer un peu plus de temps ensemble, hors tour de garde et terrain.

Mélina était plus qu’excitée à l'idée de cette petite fête ... enfin, elle n'avait pas besoin de ça pour être dans cet état ... Rien que de lui parler des fêtes de Noël et la phénix se transforme en gamine de 3 ans. Vous parsemez le tout de neige ... vous obtenez une folle dingue. Bon vous inquiétez pas, elle sait se tenir en public, quoi que, cela restait à voir.

Cependant, elle avait un soucis de taille à résoudre, elle avait deux invitations pour la veille de Noël et ne voulait manquer aucune des deux fêtes. Et trouver une solution à son problème, n'avait pas été évidente ... Heureusement, son père lui été venu en aide. Il avait en sa possession, un retourneur de temps qu'il gardait précieusement dans un coffre qu'il tenait de son arrière grand père. Ce bijou était tellement dangereux qu'il n'en avait jamais parlé à quiconque, mais pour une fois, il décida d'en faire exception pour sa fille chérie. Par contre, il lui avait bien spécifié qu'elle ne devrait en parler à personne et dès le lendemain, elle devrait le lui remettre, car son utilisation devrait rester exceptionnel. Mélina avait bien compris le message et avait décidé de respecter scrupuleusement ce qu'il lui avait dit. En tout cas cela permettait de profiter des deux soirées.

Ainsi, pour cette soirée de festivité, la gérante du Sanglier Rieur avait tenu à préparer une spécialité réservée pour les fêtes de fin d'année : Une buche glacée aux marrons, bon elle se doutait bien que tous les phénix n'étaient pas adeptes du sucré, mais elle espérait faire plaisir aux gourmands qui en prendraient. Elle avait été le matin même cherché, tous les ingrédients, elle maitrisait bien sa recette et comme la journée s’annonçait chargé par rapport aux repas, elle avait décidé qu'il fallait qu'elle prenne l'air et faire quelques courses, avant le marathon gourmet.

Pour cette soirée, elle avait décidé d'adopter une tenue assez simple, mais classe, un pantalon noir avec un pull angora de couleur rouge, plus quelques accessoires comme une parure collier / bracelet à grosses perles de couleur blanche qui rappelait la saison hivernale. Elle avait aussi choisi de prendre son manteau blanc avec son bonnet et son écharpe en laine, le tout dans les tons blanc crèmes ... en harmonie avec le temps neigeux. La tenue n'était peut être que secondaire, mais elle n'aimait ressembler à rien, surtout pour les grandes fêtes, c'était toujours l'occasion de tester de nouvelles tenues.

Une fois, la préparation de la petite douceur dont elle était très fière, terminée, elle l'emballa soigneusement, et transplana direction le Manoir des phénix : Manerium flammae aeternales.
Elle ne l'avait jamais vue, mais on lui avait donné toutes les indications nécessaires, pour arriver à bon port. Quand son corps se matérialisa, elle se trouva au bord d'un lac gelé, d'après ce qu'elle savait, il s'agissait du lac de Côme. Elle le trouve ce paysage tout simplement magnifique, le manoir des phénix était en surplomb du lac. Mélina n'avait jamais vu une telle demeure ... aussi grande et aussi belle et elle appartenait à l'ordre, quelle aubaine, elle allait en profiter. Quand elle eut fini de contempler ce qui l'entourait, elle prit la direction de l'entrée. Apparemment, elle n'était pas la première arrivée, elle pouvait voir les traces de pas, dans la neige. D'un coup, cela la rassura, car elle pourrait déjà papoter, mais d'un autre côté, elle appréhendait et s'ils n'avaient rien à se dire ? Elle chassa rapidement cette idée de sa tête ... C'est pas possible, elle se rendit compte que son raisonnement était stupide. Elle arrivait à hauteur des fenêtres du rez-de-chaussé, elle pouvait observer une douce lumière qui filtrait à travers ses carreaux embués par les écarts de températures entre la chaleur intérieure et la froideur hivernale de l'extérieure. Elle voyait vaguement de petites ombres s'agiter. Il devait s'agir certainement d'elfes qui devait s'atteler aux derniers préparatifs.

Mélina ouvrit la porte d'entrée et essayer de trouver son chemin, dans ce labyrinthe de ce manoir, il manquait peut être quelques écriteaux expliquant la direction à suivre, comme dans les musées moldus. Ne savant où aller, elle resta plantée jusqu'à qu'un elfe vient à son aide.
Miss Kuders ?
Oui,
Vous devriez vous rendre au salon, quelques membres de l'Ordre si trouve déjà. Prenez par ici.
Merci pour l'information.

Elle lui sourit avant de prendre le chemin de ce salon. Dans le couloir, elle entendit des voix, enfin ... quelques personnes étaient déjà en train de parler. De ce qu'elle pouvait voir, elle n'était pas en terre inconnue, elle connaissait au moins de vue toutes les personnes qui se trouvaient ici.

Bonjour à tous, dit-elle avec un grand sourire.
Elle n'avait pas trouvé d'autres banalités à sortir et décida de se fondre dans le groupe, il fallait avouer qu'elle n'était pas très à l'aise, pour le moment. Oui sa folie de ce matin s'était totalement évaporée, peut être qu'après un verre ou deux, cela irait mieux


Dernière édition par Mélina Kuders le Jeu 22 Déc 2011, 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Parker
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Mésange azurée


Re: [Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales

Message par : Lizzie Parker, Jeu 22 Déc 2011, 10:36


Voilà à peine un mois que Lizzie faisait désormais partie de l’Ordre du Phénix, cette société secrète que l’on avait fait renaître de ses cendres pour combattre les mages noirs. A présent, la jeune fille intégrait une nouvelle famille dont les liens et leur vie seraient étroitement liés, après s’être engagée et avoir prêté serment. Le serment inviolable… Jamais au grand jamais la Serdaigle aurait cru un jour pratiquer ce genre de magie. Certes, lorsqu’on lui avait annoncé que le serment inviolable était l’étape finale de son entrée définitive à l’Ordre, la plus importante, un passage obligé pour quiconque voulait faire partie de cette incroyable famille, cela lui avait fait peur, très peur même. Mais après mûre réflexion, la bleue et bronze savait qu’au fond de son cœur, c’était ce qu’il y avait de mieux à faire, qu’intégrer cette société secrète lui permettrait de réaliser son but, de se battre pour la cause qu’elle avait choisi, de venger la mort de sa défunte meilleure amie, Ruby… C’est pourquoi elle avait finalement consenti de bonne grâce à prendre cette grande décision, faisant d’elle un membre à part entière, changeant sa vie et son destin pour toujours…

A l’occasion des fêtes de fin d’année, et de Noël plus particulièrement, Lizzie avait été chaleureusement conviée à une réception donnée dans la résidence secondaire de l’Ordre du Phénix, pour le dîner du réveillon, le 24 décembre. Le but était de réunir tous les membres, profitant de cette occasion qu’était Noël, afin que les nouvelles recrues puissent faire plus ample connaissance avec les anciens, et de se retrouver autour d’une table et d’un bon repas, à partager et à échanger. Ce qui d’ordinaire, changeait des entrainements ou des combats, il fallait le reconnaitre. La jeune fille avait trouvé l’idée excellente, aussi elle n’avait pas hésité une seconde à faire partie de la soirée. Bien qu’habituellement, la jeune fille fêtait le réveillon de Noël en compagnie de sa véritable famille, la sorcière avait prétexté qu’un bal était organisé à Poudlard, qu’elle ne voulait absolument pas le rater, et qu’elle serait de retour le lendemain, le 25 décembre, pour le grand repas de Noël avec ses parents et ses grands-parents paternels. Et le 26 elle partirait en France, voir son oncle et sa tante, ainsi que ses cousins de Normandie qu’elle n’avait pas revu depuis les vacances d’été, pour y rester jusqu’au 30. C’était là un beau programme en perspective, et surtout très chargé. Ses parents avaient bien évidemment accepté de la laisser partir le 24, pour rien au monde ils n’auraient refusé quoi que ce soit à leur fille chérie. Ce qu’ils ne savaient pas, c’était que le réveillon avec l’Ordre du Phénix, se déroulerait en Italie, et plus particulièrement au Lac de Côme. Heureusement que les transports magiques étaient beaucoup plus rapides que les transports moldus, cela faciliterait grandement la tâche de la Serdaigle.

Le jour du 24, Lizzie était prête à s’envoler pour le Manerium Flammae Aeternales, tel était le nom qui avait été donné à cette résidence secondaire. Bien qu’ayant son permis de Transplanage, la jeune fille ne pouvait pas faire un tel déplacement jusqu’en Italie. De 1, elle n’y avait jamais mis les pieds, et tout le monde savait qu’il était plus que risqué de transplaner vers une destination où l’on n’avait jamais été, et de 2, la distance géographique était bien trop importante pour une sorcière de son niveau, qui ne possédait son permis que depuis quelques mois seulement. Avec sa directrice de maison, Rily Dacker, également membre de l’Ordre, tout avait été planifié pour que la Serdaigle puisse se déplacer rapidement et sans danger : elle irait au manoir par portoloin. Vêtue chaudement en raison du temps hivernal qui régnait sur tout le Royaume-Unis, et munis d’une petite valise, la bleue et bronze dit au revoir à ses parents, qu’elle retrouverait le lendemain, et tranplana de Harlow jusqu’à Pré-au-Lard. Une fraction de seconde plus tard, Lizzie atteignit le petit village de sorcier sans mal, dont les toitures recouvertes de neige ressemblaient étrangement à des pains d’épice. De la rue principale, la sorcière marcha jusqu’à la maison où vivait Rily, qui se situait non loin de là, à quelques minutes à peine. La jeune femme l’attendait et la fit entrer chez elle. Le portoloin était prévu pour 16h précise, la jeune fille avait 10 minutes d’avance, c’était parfait. Discutant amicalement avec Rily, la boite de conserve qui servait de portoloin se mit alors à briller, signe qu’il était temps de partir pour Lizzie. La sorcière salua brièvement la jeune femme qu’elle retrouverait plus tard, s’empara fermement de sa valise qu’elle ne devait surtout pas lâcher et posa un doigt sur le portoloin.

Immédiatement, Lizzie eut la désagréable sensation d’être tirée par le nombril et tout se mit à tourbillonner autour d’elle, jusqu’à en avoir presque la nausée… Soudain la Serdaigle atterrit à quelques encablures d’une magnifique bâtisse de pierre. Se relevant lentement, la jeune fille observa alors le merveilleux paysage qui s’offrait à elle, de ses yeux bleus écarquillés. Une grande et magnifique demeure se tenait là devant elle, au bord de cette immense étendue d’eau givrée qu’était le Lac de Côme, entourée d’arbres et des Alpes italiennes recouvertes de neige. Ce décor paradisiaque était tout simplement à couper le souffle et la bleue et bronze resta là quelques secondes, plantée bêtement à contempler ce qui l’entourait. Puis, se souvenant qu’elle était attendue, la sorcière empoigna sa petite valise et se mit en route en direction de l’entrée du manoir. « Eh ben... L’Ordre du Phénix ne lésine vraiment pas sur les moyens… » pensa-t-elle. Une fois arrivée devant l’entrée, Lizzie poussa la lourde porte et pénétra à l’intérieur, le cœur cognant contre sa poitrine.

Le hall était immense, et l’intérieur superbement décoré. Abasourdie par ce qu’elle voyait, Lizzie était complètement émerveillée. Aussitôt un elfe de maison se précipita vers elle pour l’accueillir. Après une révérence la créature s’empara immédiatement de sa valise ainsi que de son manteau et du reste de ses vêtements de voyage pour déposer le tout dans la chambre qu’on lui avait assigné. « Le service est impeccable en tout cas. » se dit la Serdaigle, bien qu’elle n’avait jamais trop apprécié l’utilisation d’elfe de maison. La seconde suivante, un autre elfe apparut et la pria de le suivre afin qu’il la conduise jusqu’au salon où les membres déjà arrivés se trouvaient. Regardant tout autour d’elle d’un air curieux, le stress de la bleue et bronze augmentait à mesure que ses pas la conduisait vers le salon. Depuis sa cérémonie du serment inviolable où tous les membres avaient étés présents, la jeune fille n’était plus retournée au QG de Londres, car elle était toujours à l’école, aussi, elle n’avait pas vraiment eu le temps de rencontrer et de discuter avec tout le monde. Une fois arrivée devant la porte du salon, l’elfe lui indiqua la porte avant de disparaître en transplanant. Le pouls s’accélérant, ne sachant pas sur qui elle tomberait une fois à l’intérieur, Lizzie retint son souffle et poussa la porte.

Plusieurs personnes étaient déjà présentes et bavardaient tranquillement, le visage rayonnant. Lizzie reconnut la patronne du Magic Cookies, Mione, l’air toujours aussi joyeux et agréable, tenant une petite fille par la main. La jeune femme était en grande conversation avec Eleonore Wonderland, celle qui l’avait entrainé et avec qui elle avait prêté serment, et avec Arya Wolf qu’elle connaissait très bien, vu qu’elle était sa professeur de DCFM. La Serdaigle remarqua que le ventre de sa professeur commençait joliment à s’arrondir, présage d’un heureux évènement. Une autre femme était présente, et même si elle l’avait également aperçu lors de son intégration à l’Ordre, la sorcière ne savait toujours pas qui elle était. La bleue et bronze tourna ensuite son regard vers les deux membres masculins déjà sur les lieux : Akshay Lecter, l’infirmier de Poudlard, « Toujours aussi pâle. » remarqua-t-elle, accompagné de deux bambins et … – son cœur fit un bond – Le ministre de la Magie en personne, Actarius Bright. Lorsque la sorcière l’avait vu la première fois lors de son serment inviolable, Lizzie avait cru être en plein délire : LE ministre de la Magie ! Membre de l’Ordre ! LE MINISTRE DE LA MAGIE QUOI ! La jeune fille avait été à deux doigts de déglutir son dernier repas tellement cela l’avait surprise. Depuis, elle s’était faite à l’idée que désormais, elle faisait partie du même groupuscule que le ministre en personne, qu’ils allaient se côtoyer souvent, peut-être même partir en mission ensemble etc… Mais le voir ici, en de telles circonstances, c’était quand même sacrément déstabilisant.

Faisant un pas timide en direction des membres, Lizzie s’efforça alors d’ouvrir la bouche afin de marquer sa présence :

- Euh… Bonjour tout le monde, fit-elle d’une voix toute aussi timide, en esquissant un sourire.

Savoir que certaines personnes qu’elles connaissaient depuis des années, les membres du personnel de Poudlard entre autre, ainsi que son amie Zepheryn, faisaient parties de l’Ordre du Phénix avait constitué un sacré choc pour elle, et elle avait toujours un peu de mal à s’en remettre. Parmi tous ces gens si importants, plus âgés qu’elles, si puissants, et si proches les uns des autres, la jeune fille ne se sentait pas du tout détendue, se demandant continuellement ce qu’elle fichait ici…



Dernière édition par Lizzie Parker le Sam 07 Juil 2012, 07:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zepheryn Belkoven
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: [Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales

Message par : Zepheryn Belkoven, Jeu 22 Déc 2011, 10:51


    La neige ne cessait plus de tomber, ses flocons par milliers commençant à délaisser une légère couche sur une terre d’hors et déjà durcie par une gelée sombre. Un coup de vent accueillit Zepheryn, la faisant frissonner un traitre instant, alors qu’elle écartait l’immense portail séparant le château du froid pesant. Un sentiment de liberté lui réchauffait cependant le cœur dans ce dédale de froid et de glace opaline. Un sentiment de liberté troublé par un brin fort de peur et d’angoisse. Se trouver une deuxième fois confrontée à ces gens, ces sorciers qui faisaient parti du même groupe la stressait plus encore que le jour de son serment. Il devait être aux environs de midi, mais Zepheryn avait choisi un moyen de transport qu’elle n’avait plus utilisé depuis… Depuis son changement de famille, après avoir découvert le corps de son père enseveli dans une marre de sang pourpre. Un long voyage en avion. Un allé sans retour, du Brésil à l’Angleterre. Quand allait-elle enfin se décider à remettre les pieds sur sa terre natale ? Elle ne se sentait pas encore prête. Pas assez en confiance avec elle-même. Mais elle sentait que l’instant approchait, gagnant de jour en jour un peu plus d’assurance. Mais aujourd’hui, elle allait pouvoir découvrir un pays qu’elle n’avait encore jamais visité : l’Italie. C’est avec une certaine hâte et avec un certain empressement que Zepheryn se dirigea vers la zone séparant Poudlard du monde extérieur, lui permettant de transplaner vers l’aéroport. Aujourd’hui, heureux jour de 24 décembre, beaucoup d’élèves étaient parti rejoindre leurs familles respectives. Dans l’empressement général, elle avait tenté d’apercevoir Lizzie Parker, une amie sincère avec qui elle avait déjà beaucoup partagé et qui surtout faisait à présent autant parti qu’elle de l’Ordre du Phénix. Cependant même après l’avoir cherché dans l’aile de Serdaigle, elle n’avait trouvé aucune trace de la jolie brune. Elle espérait tout de même qu’elle assiste bien à leur premier repas de Noël avec l’Ordre, et également le premier rassemblement après leur Serment Inviolable.

    Zeph’ se retourna, contemplant les traces de pas qu’elle avait laissées dans la neige mais surtout l’immensité du château qui l’avait abritée ces 7 dernières années. Elle ferma les yeux, pensant fort aux trois D avec détermination et se représentant le bel aéroport Heathrow dans la tête.

    * *
    *

    Munie d’une valise et d’un sac à main, habillée de la tête aux pieds comme les moldus arborant un épais manteau fait de laine et des chaussures fourrées, la jeune femme contemplait le lac de Côme avec calme. Elle était quelque part rassurée d’être enfin arrivée à destination. Elle ne s’était pas rendu compte à quel point reprendre l’avion la terrifiait. Une chose était sûr, elle préférait largement le transplanage et même son éclair de feu flambant neuf à ces secousses et ces atterrissages à provoquer de bons hauts le cœur. L’eau du lac était calme, d’une couleur azurée dans un décor fait de neige à couper le souffle. Zepheryn avait eu le temps de se balader quelque peu entre les ruelles Italiennes, contemplant les petites maisons colorées faites de brique et les immenses montagnes enneigées impressionnantes au loin. Une immense faune séparait le grand manoir du lac tranquille, un manoir si impressionnant dans sa grandeur et sa surface qu’un instant Zepheryn ne su par où aller. Tirant sa valise, son bonnet négligemment posé sur ses cheveux ondulés, elle sentait son cœur battre à tout rompre. Le moment était enfin venu. Il commençait à se faire tard, mais elle était dans les temps. Elle espérait ne pas arriver trop en avance, mais également pas trop en retard. Elle voulait éviter de se faire trop mal remarquer pour une première fois. Mais intérieurement, ce qui la préoccupait le plus et lui donnait le plus à réfléchir allait être ses retrouvailles avec Claire. Ce petit bout de femme qu’elle avait toujours rêvé de devenir, finalement. Quelque chose… Un lien semblait les unir et donner à la Serdaigle un sentiment de force et de confiance. Dans les yeux de l’ex-Gryffondor brillaient sans cesse une lueur indéfinissable… L’on y voyait à quel point elle avait vécu - et souffert – malgré son jeune âge et cette beauté presque surnaturelle fulgurante donnait à son visage et à ses fins traits un certain mystère à sa personne. C’était du moins ce qui lui avait semblé, la première fois qu’elle l’avait vue à Loutry Saint Chaspoule, dans ce parc où elles avaient échangées leurs premiers échanges sur ce banc qui – elle en était certaine – resterait à jamais gravé dans sa mémoire. Puis elle apprit à d’avantage la connaitre. En rencontrant sa petite Mia, petite princesse adorable, elle comprit pourquoi cette lueur de fierté et cet amour infini brillait dans ses pupilles à chaque instant où elle parlait de sa fille. Ce rapprochement soudain avec une personne extérieure à Poudard et surtout adulte lui avait permis de se remettre en question, et de se sentir plus en sécurité qu’elle ne l’avait jamais été. Cependant elle n’aurait jamais, au grand jamais imaginé qu’elle puisse appartenir à l’Ordre, et c’est avec bonne surprise qu’elle l’avait retrouvée au Serment Inviolable, s’occupant elle-même de son cas. Son regard, cette commissure au coin des lèvres. Cette expression plaquée sur son visage. Zeph’ ne s’était jamais sentie aussi… Mal à l’aise et incompréhensive. Elle avait cherché son regard, mais la Phénix avait fui le sien. Ses sourcils étaient restés froncés tout le long du Serment, et la belle Vélane s’était faufilée entre le reste des Phénix lorsque Zepheryn fut annoncée définitivement Phénix. La jeune femme, à présent, désirait plus que tout comprendre. Qu’est-ce que cette réaction signifiait ? S’était-elle baignée d’illusion, chaque merveilleux instant passé en sa compagnie avaient-ils été vains ?

    Resserrant son sac contre elle et relevant la tête avec détermination, la jeune recrue poussa la porte d’entrée et pénétra dans le Manoir. Une atmosphère chaleureuse semblait planer dans le lieu - mais peut-être étais-ce seulement grâce au changement de température fulgurant qui eu bon d'emplir la jeune fille d'une chaleur agréable. D'un ploc, un petit elfe de maison proposa de prendre ses affaires et de les monter dans sa chambre. Déjà avait-elle une chambre ? Quelque peu intimidée - ça commençait fort -, elle lui tendit son manteau et sa valise, sans pouvoir s'empêcher de le remercier avec chaleur. Pour l'occasion elle avait choisi de porter sa robe faite de laine rouge qu'elle adorait porter pour les bonnes occasions. Elle se frotta les mains, tandis que touché par son sourire le petit elfe lui pointa du bout de son doigt frêle la direction à prendre pour rejoindre les autres convives. Ainsi n'était-elle pas seule, ou du moins seconde à pénétrer le manoir, ce qui eu bon de la rassurer quelque peu mais pas suffisamment pour cesser son coeur battre anormalement vite. Au détour d'escaliers, dans le couloir, se trouvaient là du beau monde. Du beau monde, même des enfants, et aucun qu'elle ne connaissait. Sentant ses joues se rosir malgré elle, elle s'avança un peu plus d'un pas incertain et leur sourit timidement à tous, ne s'étant toujours pas rendu compte qu'elle n'avait pas retiré son bonnet de laine.

    « ... Bonjour ! »

    Elle avait à son soulagement réussi à sortir un mot sans bagayer. Pour une fois, c'était pas mal. Un visage familier lui apparut, caché jusqu'alors par un Phénix, et Zepheryn reconnut avec joie la jolie serveuse de Magic Cookies. Cliente assidue, elle gagnait déjà un bon point. Elle en perdait un cependant, avec la présence de son professeur de Défense contre les forces du mal qui devait lui en avoir voulut d'avoir raté son dernier cours, qui pourtant s'été avéré d'après ses camarades être intéressant. Son sourire s'élargit un peu plus en découvrant son ventre bien rond, et bien encore plus en voyant peinte sur le visage des trois enfants - une petite fille et deux garçons plus grands - cette belle expression emplie d'innocence. S'adressant visiblement à elle, qu'elle reconnut comme étant... Actarius Bright. Elle l'avait vu dans les journaux, en avait tant entendu parler. Mais c'était bien la première fois qu'elle le voyait en chaire et en os, l'intimidant presque d'avantage. Quelque part, elle se sentit légèrement soulagée de ne pas trouver Claire. Trop peur de recroiser ce regard, un regard presque... Indifférent qu'elle ne reconnaissait plus. Soudain, elle aperçut une tête lui étant bien familière, qui eu bon de la rassurer d'un seul coup et de retirer toutes ses interrogations et ses inquiétudes : Lizzie. Elle s'approcha d'elle toute souriante et l'enlaça, évacuant par ce geste tout ce qui lui restait sur le coeur.

    « Je t'ai cherchée ce matin mais je ne t'ai pas trouvée. Ca fait vraiment plaisir de te voir ici ! »

    Tout le soulagement de constater qu'elle était bel et bien venu se sentait dans sa voix, et Zepheryn se détacha finalement de son amie, impatiente de voir Rily Dacker, sa directrice de maison mais également le genre de femme qu'elle avait toujours rêvé de devenir arriver. Car malgré leurs années de différences, Zepheryn se sentait presque aussi proche d'elle qu'elle ne l'avait été de Claire. Du moins presque.
Revenir en haut Aller en bas
Claire Wilson
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales

Message par : Claire Wilson, Ven 23 Déc 2011, 06:52


    Le temps passait si vite que déjà Noël pointait le bout de son nez en Grande Bretagne. Claire aimait la neige qui jonchait sur le sol pendant cette période de l'année ; cela permettait de voir le monde autrement, plutôt que le vert habituel de l'herbe ainsi que le gris des routes, tout était couleur blanc. Cela lui donnait le sentiment d'un changement radical, comme si toutes les erreurs de l'année s'effaçaient devant ce blanc si pur apporté par la neige. Elle resta plusieurs minutes à regarder à travers la fenêtre, plongée dans ses pensées. Atana était parti pour les périodes de fêtes afin de retrouver quelques membres de sa famille laissant les deux petites blondes seules dans la grande maison d'Atali's. Heureusement, elle avait reçu une invitation pour fêter le réveillon du 24 Décembre en Italie, dans la demeure si secrète des Phénix et elle en avait été plutôt rassuré. En effet, il était plus facile de faire connaissance avec ses partenaires autour d'un bon repas que sur un terrain de combat. Elle le répétait suffisamment dans sa tête pour s'être convaincu : avoir confiance en son partenaire de combat était d'une importance capitale et il était hors de question qu'elle déroge à la règle, même si en six ans les Phénix avaient véritablement changé. Elle regarda l'heure sur la grande horloge du salon et constata qu'elles étaient déjà en retard pour le repas et cela l'irrita un peu. Ce n'était pas dans l'habitude de la demoiselle de ne pas être ponctuelle mais depuis qu'elle était Maman, rie n'était comme avant. Il fallait toujours tout faire en fonction de Mia, et là encore, la petite fille traînait dans sa chambre et ne descendait toujours pas alors que sa mère l'avait déjà appelé. Que faisait-elle ?

      - Mia, petit coeur, dépêche toi on est déjà en retard !
      - Mais Mamou j'ai perdu mon Doudou...

    Voilà où était la problème. Ce Doudou allait la rendre folle ; il n'était jamais à sa place et toujours planqué quelque part sans que l'on comprenne comment il était arrivé là. Elle demanda à sa fille de descendre avant d'utiliser le sortilège "accio" pour retrouver l'objet tant convoité par Mia. Lorsque la petite peluche apparu dans les mains de la jeune Maman, elle s'accroupit à la hauteur de l'enfant pour le lui donner et la petite lui offrit un jolie câlin et un petit bisou dans le coup. Elle aimait cette petite plus que sa propre vie, ça c'était sur. Une fois que tout était enfin prêt, elle prit sa petite dans les bras afin de transplanner tranquillement jusqu'en Italie. Le trajet allait être "long" et éprouvant pour la petite mais préférable. Après avoir donné les directives à son Elfe de maison qui devait bien prendre soin de la maison, elles partirent donc un 'crac' sonore. Elles arrivèrent près du Lac de Côme et le spectacle offert par la beauté du paysage coupa le souffle aux deux jeunes femmes. La petite fille se saisit d'une poignée de neige comme si elle était différente que celle de Grande-Bretagne. Avec son petit bonnet et ses gants, ses petites bottines, sa robe noir, ses collants blanc et son grand manteau rouge recouvrant le tout, la petite Mia était magnifique. Claire pouvait rester des heures à la regarder jouer et s'amuser tant son innocence la touchait au plus profond de son être. Mais elles avaient rendez-vous et la Maman ne manqua pas de le rappeler à Mia. Elles se dirigèrent donc toutes les deux vers Manerium Flammae Aeternales. La demeure était immense et dès qu'elles eurent franchi la porte, un petit elfe fit son apparition prenant les affaires des Wilson pour les mettre dans leur chambre qu'elles allaient partagés.


    Elle s'avança vers la pièce où des voix se faisait entendre. Instinctivement, Mia prit la main de sa maman et se rapprocha de ses jambes légèrement impressionnée par l'inconnu qui arrivait. Claire aussi avait une crainte qui était bien différente de sa fille, celle de retrouver Zepheryn qu'elle avait croisé avec surprise lors du serment inviolable. Cette fille, elle l'aimait beaucoup plus qu'elle ne l'imaginait... Ensemble, elles avaient fait connaissance au Parc de Loutry Saint Chaspoule, par hasard, et elles avaient appris à faire connaissance. Faire des confidences à une inconnue faisait parfois du bien et c'était ce qu'avait fait la jeune Serdaigle à l'époque sur un banc près d'une petite marre. Elles avaient discuté pendant plusieurs heures et s'était promis de se revoir. Ce fut le cas et à plusieurs reprise, la jeune brune était venue à Atali's prendre le café et discuter et cela pendant plusieurs semaines. Une véritable relation s'était créé entre Mia et Zepheryn, la fille de l'ancienne Gryffondor réclamait toujours un câlin à sa nouvelle amie. Mais le jour où elle s'était recroisées au 12 Chemin de la Salamandre Grise, Claire avait eu une réaction bien particulière et peu habituelle. Les sourcils froncés et légèrement en retrait, elle avait été touché d'une réaction bien peu commune et qu'elle apprenait à détester tant la signification était importante. Voir la jeune Zepheryn ici signifiait que dans les prochains jours, elle allait être confronté à des Mangemorts, confrontés aux blessures et surtout à la mort. Et c'est à ce moment précis qu'elle se rendit compte à quel point elle s'était attaché à la demoiselle car elle ne voulait pas la voir souffrir. Et elle se détestait de s'être attaché à quelqu'un aussi fortement parce qu'elle aurait encore dans ses pensées la crainte de voir son amie souffrir sans le savoir.

    La réaction de sa fille ne se fit pas attendre, lorsqu'elle vit que Zepheryn était dans la salle, elle courut vers elle les bras ouvert pour lui faire un petit câlin. Claire quant à elle parcourut la salle d'un seul regard. Les visages qui étaient là, elle les avaient déjà vu rapidement lors de la cérémonie du serment inviolable mais comme elle avait rapidement disparu pour éviter de parler à Zeph, elle n'avait pas eu l'occasion de parler aux autres. Mione et Akshay était encore là, il y avait aussi Arya avec qui elle avait discuter quelques minutes la dernière fois dans le salon du QG, Actarius Bright, le Ministre de la magie qu'elle avait vu plusieurs fois dans la Gazette, Mélina contre qui elle avait du refaire un entrainement et qui lui avait donné du fil à retordre et bien évidemment, Zepheryn. Deux personnes qu'elle ne connaissait pas encore se trouvait là aussi. L'une d'entre elle près de Zeph devait être nouvelle puisqu'elle avait fait le serment la dernière fois et l'autre elle ne la connaissait pas du tout. De nature joyeuse mais tout de même inquiète de voir son amie ici, Claire prit le temps de dire :

      - Bonjour... Et la petite timide qui manque à ses devoirs de politesse c'est ma fille Mia.

    Simplement, avec un grand sourire. Il y avait beaucoup d'enfant, plus qu'elle ne l'aurait imaginé. Mais Mia restait toujours dans les bras de sa nouvelle amie. Claire entreprit de faire la bise à tout le monde, s'était plus chaleureux. Elle s'approcha de Mione avec un grand sourir avant de lui avouer qu'elle était heureuse de la savoir toujours dans l'Ordre. Elle fit le tour, ne manquant pas de se présenter aux deux personnes qu'elle ne connaissait pas puis arriva enfin au niveau de son amie Zepheryn à qui elle fit aussi la bise avant de lui glisser discrètement à l'oreille :

      - Je crois qu'il faut qu'on parle après le repas.

    Elle passa sa main dans les cheveux blond de sa petite fille qui ne se décidait pas à lacher la Phénix. Claire quant à elle se dirigea plus vers Mione afin de savoir ce qu'elle était devenue...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3

 [Habitation Secrète] Manerium flammae aeternales

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.