AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 12 sur 15
Au Pays de Galles
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor

Au Pays de Galles - Page 12 Empty
Re: Au Pays de Galles
Daemon Stebbins, le  Dim 29 Avr 2018 - 8:20

!!! Attention scène sensible et explicite !!!





Week-end vital
en amoureux

Loredana Sparks
Daemon Stebbins

“Une femme jalouse est une femme qui aime son homme !.” - ♫♫♫
La scène de la douche s'enchaînait sur celle du lit par l'envie de ma petite amie de continuer nos ébats visiblement sur le lit surtout après le baiser qui venait de rééchanger après que nous nous soyons lavés. Elle avait aussi faim que moi ce qui ne me déplaisait absolument pas bien au contraire. J'aimais quand son côté impulsif et primaire prenait le dessus. Cela permettait de nous offrir toute une nouvelle palette de gestes et de sensations qui ne faisait que croître le désir que j'avais d'elle et le plaisir que nous partagions.

Au début de nos relations, elle avait une certaine pudeur. certaine la peur d'être juger et cataloguer. Il fallait dire que même si nous étions au XXII ième siècle, la société sorcière avait une grande tendance au conservatisme contrairement à celle moldue où les mœurs étaient beaucoup plus libres. Bien sûr, il y avait eu quelques avancées mais on pouvait parfaitement sentir le décalage entre un né-moldu et un soit disant sang-pur qui restait toujours dans son monde. Pour ma part, j'étais habitué à jongler entre les deux univers ? Néanmoins, avec le temps et la pratique, ne me regardez pas comme cela, je n'ai que dix-sept ans et je suis rempli d'hormones, elle était beaucoup plus à l'aise avec ses envies et ses désirs ce qui était un pur bonheur pour ma part.

En quelques pas, je me retrouvais sur le matelas, prisonnier de son bon vouloir et de la direction qu'elle voulait emprunter. Je m'étais laissé faire. Que voulez-vous, j'aimais aussi qu'elle m'impose ce qu'elle avait en tête. Parce que la nouveauté décuplait les sensations. Et plus j'avais de plaisir, plus je pouvais lui en donner ce qui était quand même le but premier de notre pratique de faire l'amour. Je ne connaissais personne qui pourrait dire le contraire. Elle avait donc commencé par déposer une pluie de baiser, s'attardant sur certaines parties de mon corps. Léchant ou mordant légèrement d'autres. Elle s'était arrêtée juste quelques secondes, en me regardant , à la limite où mon être était le plus sensible et expressif. Elle avait se sourire espiègle puis au final, elle avait repris ce qu'elle avait interrompu. Une sentiment intense s'était emparé de moi en quelques secondes. J'avais glissé mes doigts dans ses cheveux. Elle était en train de me pousser vers la folie. Je sentais que je n'allais pas résister longtemps. Alors elle s'était arrêté toujours avec un sourire qui en disait longtemps puis était remontée avec le même genre de tortures délicieuses.

Puis, elle était remonté ne pouvant plus attendre de jouer en accord avec moi. Chaque fois que nos corps s 'unissaient, j'avais l'impression d'être aux portes du paradis. Les mouvements s’exécutaient dans une chorégraphie parfaite créée uniquement pour nous deux. Je me collais à aller pour intensifier les choses. Cependant comme toujours j'en voulais plus encore et encore plus. J'avais fini alors par reprendre le contrôle pour amener ma déesse et moi à l'extase parfaite. Les mouvements avaient été plus rapides et mon corps se tendait tout comme le sien. Puis nous y étions. Cela me semblait toujours trop court et long à la fois.

Je m'étais enlevé délicatement puis allonger sur le côté. Je l'avais ramener à moi comme toujours. La sentir était quelque chose de vital pour moi. Parce que j'avais peur de me réveiller et que tout cela ne soit qu'un rêve. Ma brunette était appuyé sur moi

- Toi aussi amour.

J'avais déposé un baiser sur le haut de ses cheveux. Puis elle avait laissé filé cette phrase qui n'était qu'un appel au vis de sa part.

- Amour, cela ne dérangerait pas le moins du monde. Tu sais que je suis prêt à exécuter tout ce dont tu as envie sur ce sujet. Et mon corps est là juste pour satisfaire le tien.

Evidemment même si nous venions de finir, un tas de nouvelles images explosaient dans mon esprit et cela se remarquait sur mon mon être surtout lorsque je sentais la main de ma petite amie, descendre lentement de plus en plus.

- Amour, si tu continues de la sorte, nous allons repartir pour un troisième round. Cela ne me dérange pas le moins du monde bien au contraire.

Et pour appuyer mes dires, ma main se posait sur sa poitrine, me permettant de jouer langoureusement avec. Je la sentais appréciais mes caresses et un léger soupir de plaisir s'échappait de ses lèvres. Je n'avais pas envie d'attendre à nouveau. Je la basculais sur le côté et commençait à mon tour, à la torturer pour qu'elle ressente à nouveau du plaisir alors que mon autre descendait pour l'amener à mon tour vers une folie que j'espérais partager à nouveau d'ici quelques instants...


Code Daemon
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Au Pays de Galles - Page 12 Empty
Re: Au Pays de Galles
Loredana Wildsmith, le  Dim 29 Avr 2018 - 23:33




Elle se sentait bien à présent. Elle ne pensait plus à rien à cet instant. Pouvoir enfin être seule avec Daemon était un chose qu'elle attendait depuis bien trop longtemps à son goût. C'était pour cette raison qu'elle avait décidé de profiter au maximum de lui avant leur retour obligé à Poudlard avec toutes les obligations qu'ils avaient là-bas. Elle tentait de ne pas penser à cela, elle avait besoin d'un peu de vacances tant la fatigue était présente. Ce week-end était une coupure, mais elle comptait bien sur les vacances d'été pour passer davantage de temps avec son petit-ami. Surtout s'ils allaient passer tout le mois de septembre sans se voir une seule voir. Elle aimerait partir en vacances à l'étranger, elle qui aimait tant voyager. Pourquoi pas en Allemagne ? Elle parlait couramment la langue. Ou la France, mais ce serait plus compliqué. La mère adoptive de Loredana ne l'avait pas forcer à apprendre cette langue.
Bien. Il semblait que Dey n'était pas encore rassasié. Elle prenait cela pour un compliment alors il faut dire qu'elle en jouait un petit peu d'ailleurs. Il n'avait pas résister bien longtemps avant de reprendre la main et de posséder une nouvelle fois le corps de sa compagne. En quelques minutes seulement, ils avaient repris leurs activités...


***

Elle s'était, par la suite, de nouveau blotti dans ses bras, fermant les yeux afin de ressentir toutes les sensations possibles. Elle ignorait combien de temps ils étaient restés ainsi. Mais, elle ne voyait pas où elle pourrait être mieux actuellement. Les bras de Daemon était l'unique endroit où elle se sentait vraiment bien. Lui était la seule personne avec qui elle était simplement elle-même, sans en faire trop, sans jouer le rôle de la fille parfaite, parce qu'elle ne l'était pas. Dés le départ, elle n'avait pas cherché à l'impressionner et il l'avait accepté avec ses défauts, même si parfois leurs conversations pouvaient être explosives, chacun prenait toujours la peine d'écouter l'autre et de le comprendre malgré leur entêtement. C'était ce qu'elle aimait dans sa relation avec lui. Ils se complétaient mutuellement, se donner des conseils, se disaient les choses comme elles étaient.
La jeune femme sortit de ses rêveries et se leva afin d'enfiler des vêtements secs qu'elle avait dans sa valise. Même si elle le souhaitait grandement, ils n'allaient pas rester dans la chambre durant tout le week-end, sinon quel intérêt d'être allé jusqu'au Pays de Galles. Ils auraient très bien pu rester dans son appartement à regarder des films et à manger des hamburgers.

- Allez mon petit, on se rhabille, j'ai envie de bouger un peu !

C'était l'un des défauts de Loredana. Elle ne pouvait pas rester trop longtemps au même endroit sans bouger. Elle avait besoin de sortir, d'explorer les choses. C'était ainsi qu'elle était faite : Une aventurière en quête d'adrénaline. Bon, ce n'était pas ce week-end qu'elle allait vivre des aventures dangereuses, mais juste pouvoir connaître les paysages de ce pays étaient suffisants.

- Alors, comme tu t'es occupé de toute l'organisation, je suppose que tu as établi un programme ? Il est bientôt dix-neuf heures, qu'as-tu prévu ?

Elle était ensuite sortie sur le balcon afin de profiter de la vue. Celle-ci était absolument magnifique, malgré ce temps pluvieux. Elle aurait bien sortie une cigarette, mais elle savait que Daemon n'était pas spécialement fan de cette habitude qu'elle avait. Alors, elle faisait en sorte de diminuer lorsqu'il était avec elle. Ça au moins, elle en était capable.
Vu le temps qu'il faisait dehors, elle avait opté pour un jean au cas où Daemon proposerait de sortir de l'hôtel. Le printemps était là, mais cela ne se voyait pas vraiment pour le moment. Heureusement qu'elle avait pris quelques vêtements chauds.

Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au Pays de Galles - Page 12 Empty
Re: Au Pays de Galles
Daemon Stebbins, le  Lun 30 Avr 2018 - 12:16





Week-end vital
en amoureux

Loredana Sparks
  Daemon Stebbins

“Une femme jalouse est une femme qui aime son homme !.” - ♫♫♫
Je me levais en râlant du lit. Je n'avais pas franchement envie de sortir de cette chambre. On aurait très bien pu se faire monter à manger en se servant du room service. Cependant connaissant ma petite amie, cette solution n'était absolument pas envisageable. C'est pour cela que j'avais réservé une table dans le restaurant de l'hôtel. J'avais prévu aussi un tour à la mer si il ne se mettait pas à pleuvoir à nouveau afin d'admirer les éléments de la nature.

Je passais donc devant Loradana en tenu d'Adam. Oui toujours sans gêne et sans complexe. Mon corps et moi étions à l'aise ensemble donc je ne voyais pas pourquoi j'aurais dû jouer les prudes surtout après ce que nous avions fait sur ce lit et surtout que cela faisait des mois que ma brunette et moi avions des relations intimes qui ne se passaient pas forcément cacher dans les couvertures et sur un matelas. Non, je ne vous donnerais pas de détails sinon ma déesse me tuerait. Votre imagination suffit largement pour le deviner.

J'enfilais donc un jeans et une chemise. Rien de très habillé mais assez correct pour ce genre d'établissement.

- Le programme est simple. Manger. Parce que si je ne me restaure pas, je vais tomber d'inanition et tu sais que quand j'ai faim, je suis encore pire qu'un enfant de cinq ans. Ensuite balade romantique sous les étoiles au bord de la mer afin de profiter des éléments. Enfin si le temps le permet.

Je lui tirais donc la langue avant qu'elle ne puisse émettre une quelconque protestation. Je m'emparais de sa main et l'entrainait en direction.

- J'ai réservé ici. Certes c'est un peu chic mais beaucoup moins qu'à Venise. L'ambiance est calme et intimiste comme tu aimes. Puis je ne connais pas réellement la nourriture irlandaise. Alors ce sera un moyen de parfaire mes connaissances dans ce domaine. De ce fait, malheureusement, je ne pourrais pas te conseiller pour le repas. La seule chose que je connaisse c'est la bière.

Nous étions montés dans l’ascenseur et j'en profitais pour serrer lo contre moi sans me soucier comme toujours si nous étions seuls ou non. Le cling de notre étage se faisait entendre.

- Sortons, nous y sommes.

La salle était bien agencée. Le décor était beau mais pas tape à l'oeil. Il y avait plusieurs tables mais ce n'était pas aussi vaste que les derniers restaurants où je l'avais emmené. Le maître d'hôtel venait nous accueillir.

- Mademoiselle, Monsieur.
- La réservation est au nom de Stebbins.
- Oui je vous amène immédiatement à votre table.
- Merci.

Nous avions suivi l'homme qui devait avoir une cinquantaine d'années. Ces cheveux blancs étaient parsemés de quelques touches de roux. Ses yeux étaient bleus mais chaleureux. Il était plus petit que moi mais avait une bonne constitution.

- Nous y voici.

Je tirais la chaise pour que Lo s'installe. Puis je prenais place en face.

- Voici les menus.
- Merci

L'homme s'éloignait.

- Prends ce que tu veux. Tu as payé la chambre, je paie tous les repas.

Je consultais donc la la carte. Vue que nous étions au bord de mer, je décidais que je mangerais du poisson et des crustacés. Pour commencer, j'avais regardé les entrée. il ne faisait pas si chaud que cela donc j'optais pour une soupe. Mon choix se porta que Seafood Chowder. C'est à base de poissons et de fruits de mers et de légumes assaisonnés. Très nourrissante et particulièrement équilibrée, cette soupe est un met traditionnel, souvent servit dans les villages côtiers d’Irlande d'après ce que je lisais. Suivi de fishcakes. Il s'agissait d’une sorte de cake à base de poisson, d’oignons et de petits légumes d'une sauce sucrée/salée et légèrement épicée appelée “sweet chili. Je passais à la liste des plats principale et repéré immédiatement Salmon. Une tranche de saumon rôti a pour particularité d’être tendre et fondant en bouche. Mariné dans un mélange de miel, de vinaigre de cidre, de whisky, de thym et de citron. Cela donnait un pavé presque confit, qui cuit ensuite au four. Son accompagnement est du riz. Fromage,  Guinness Cheese. Mélange de plusieurs fromages irlandais avec un peu de bière Guinness. Enfin le dessert, Bara Brith, sorte de pain d'épices aux fruits secs typique.

- As-tu fais ton choix Amour ? Pour ma part, c'est bon. Si cela ne te dérange pas, je te piquerai de tes assiettes afin de tester. Enfin si tu veux bien.



Code Daemon
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Au Pays de Galles - Page 12 Empty
Re: Au Pays de Galles
Loredana Wildsmith, le  Lun 30 Avr 2018 - 19:06




Elle aurait dû se douter de sa réponse. L'activité favorite de Daemon après Loredana, c'était manger. Elle s'était rapidement rendue compte, à force de passer du temps avec lui, qu'il avait un appétit d'ogre qui impressionnait la jeune femme. Il devait vraiment coûter cher à ses parents quand il n'était pas à l'école. Malgré tout, ça l'avait toujours fait rire de voir tout ce qu'il pouvait ingurgiter en un seul repas. Un être-humain normal aurait déjà exploser, mais lui semblait juste être rassasier quand il finissait tous ses plats. Elle ne fut donc pas étonnée de l'entendre dire qu'il était l'heure pour eux d'aller manger dans le restaurant de l'hôtel. Ça lui convenait parfaitement. Après tout, elle commençait tout de même à avoir faim elle aussi. « Pitié non, ne me joue pas l'enfant de cinq ans ou je te laisse seul ici ! », avait-elle pensé. Elle n'avait même pas eu le temps de dire quoi que ce soit, d'approuver ou non ce petit programme qu'il avait préparé. Non, il l'avait directement entraîné vers l'ascenseur de l'hôtel en direction du restaurant. Décidément, il semblait vraiment presser de se restaurer.

- Tu sais bien que je me fiche que ce soit chic ou non, je préfère les ambiances détendues, je n'aime pas être obligée de me tenir droite comme un piquet.

Ça, c'était ses parents, pas elle. Sa mère adoptive lui avait toujours dit de se tenir droite, de ne pas faire ceci, de ne pas faire cela. Et au final, Loredana faisait exactement l'inverse. Elle se la jouait provocatrice devant Mrs Sparks, c'était lors de sa crise d'adolescence. D'ailleurs, elle se demandait parfois si elle n'y était pas encore. Elle ne se sentait plus vraiment enfant, mais ne se sentait pas adulte non-plus. Elle se trouvait entre deux phases. Il faudra bien qu'elle avance vers la phase adulte un jour ou l'autre. Mais en septembre, quand elle sera confrontée à la vraie vie d'adulte, tout sera différent et elle gagnera en maturité, elle n'en doutait pas une seconde.

- Je ne suis pas une très grande amatrice de bière, tu sais que ce n'est pas vraiment mon truc. T'en fais pas pour les conseils, je vais réussir à choisir toute seule ce qui me fait plaisir.

Ils étaient sortis de l'ascenseur et avaient atterri dans le restaurant de l'hôtel où ils furent immédiatement accueilli par le mettre d'hôtel. Loredana laissait Daemon lui parler et se contenta de soucis légèrement, par politesse.
Une fois arrivés à leur table, Daemon tira la chaise pour Loredana et s'installa à son tour. La carte en main, la jeune femme commença à scruter la carte pendant que Dey lui disait qu'il paierait tout les repas. Lore se mit à rire.

- u dis cela uniquement parce que tu sais que tu coûtes cher. Tu sais que je m'en fiche, je peux très bien payer aussi ! Enfin, si tu le veux vraiment, fais-toi plaisir.

Après cela, Loredana consulta la carte afin de trouver les plats qui lui faisaient envie ce soir. Elle ignorait ce dont elle avait envie ce soir, elle préférait y aller au feeling. Elle hésitait entre beaucoup de plats. Beaucoup d'entre-eux étaient drôlement appétissant, mais elle savait pertinemment que ses yeux étaient bien plus gros que son ventre.
Au bout de quelques instants, elle avait fini par faire un choix.

- Tant que tu ne finis pas mes plats, il y a aucun soucis, dit-elle un sourire moqueur sur les lèvres.

Le serveur revint vers eux au bout de quelques minutes afin de prendre leur commande.

- Alors je vais prendre les Arancini en entrée, puis ensuite l'agneau en plat principal et en dessert une Panna Cotta. Et toi, chéri ?

Oui, le dessert d'origine italien était fait exprès. Elle avait besoin de redécouvrir les bons côtés de ce pays qui n'avait pas voulu d'elle pendant dix-sept ans. Elle se souvenait encore de son week-end à Venise avec Daemon. Tout avait été si parfait jusqu'à ce qu'ils décident de faire des recherches sur la famille italienne de Loredana. De ce fait, elle ne savait pas vraiment si ce week-end était un bon ou mauvais souvenir. C'était sûrement un peu des deux et cela la rendait un peu mélancolique.
Une fois les plats commandés, il ne leur restait plus qu'à attendre.

Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au Pays de Galles - Page 12 Empty
Re: Au Pays de Galles
Daemon Stebbins, le  Lun 30 Avr 2018 - 20:32





Week-end vital
en amoureux

Loredana Sparks
Daemon Stebbins

“Une femme jalouse est une femme qui aime son homme !.” - ♫♫♫
Un serveur vint à son tour prendre notre commande. Ma déesse fit par de ce qu'elle désirait et comme toujours, je trouvais qu'elle ne mangeait pas énormément. Bon évidemment, j'étais un évritéble estomac et j'ingurgitais tout ce qui me passait sous la main. Cette fringale avait commencé quand j'avais commencé à pousser de vingt centimètres en l'espace de trois à peine. D'ailleurs je grandissais toujours même si ma croissance s'était ralentie. Je pensais que je finirais vers les maximum de mètre quatre-vingt-quinze. C'est à dire sept centimètres de plus qu'actuellement. Loredana ralerait que je suis trop grand. Mais cela, je n'y pouvais rien car cela ne dépendait pas de ma personne.

- Pour ma part, je vais commencer par prendre une soupe Seafood Chowder. Suivi de fishcakes. En plat principale, mon choix se portera sur un salmon et son accompagnement de riz avec une sauce au citron. Le fromage, quant à lui, ce sera du Guinness Cheese. Enfin le dessert, je prendrais un Bara Brith avec un supplément de glace vanille et de chantilly. En apéritif, je vais prendre un de vos whiskey pur-feu Jameson de douze ans d'âge. Et pour le repas, je pencherais pour L’Irish Mead comme vin. Merci.

Je redonnais la carte ainsi que Lo.

- Je pense que si on désire une boisson chaude, on verra enfin de repas. Sinon, je n'ai rien établi pour demain parce que j'avais envie que tu participes aussi. Je voulais découvrir encore plus ce que tu aimes ou pas. J'ai besoin d'en savoir plus sur toi car j'ai l'impression que je ne te connaitrais jamais complétement. Amour, tu me fascines chaque jour d'avantage et j'ai sa sensation que je ne serai jamais assez rassasier de ta personne ou de chaque parcelle de ton corps.

Heureusement personne ne pouvait entendre mes derniers mots. Cependant je remarquais avec délectation le rougissement de ses joues.

- Amour, ne dis pas que ces quelques mots te mettent mal à l'aise sachant que je t'ai déjà chuchoté des choses beaucoup plus imagées dans le passé. Peut-être faudrait-il que je t'entraine un peu plus à entendre ce genre de propos.

Je m'étais mis à sourire de manière suggestive et d'un air carnassier. Ma jambe allait, donc sous la table, rencontrer la sienne et je commençais à la frotter de manière explicite. J'aimais la voir réagir ou mal à son aise. Parce que ça me donnait encore plus envie d'elle. Et si je m'étais écouté, nous serions remontés dans la chambre sans manger. Cependant alors que mes prunelles se faisaient intenses dans les siennes, mon estomac se manifestait afin de protester sur les idées que je venais d'avoir en tête.

Nous avions éclaté de rire ce qui interrompait complétement l'instant de tension que j'avais provoqué quelques minutes plus tôt.

- Alors qu'as-tu envie de faire demain ? Visiter un château ? Faire une randonnée ? Ou bien on peut rester lover ensemble toute la journée. Cependant je suis certain que tu ne choisiras pas cette option.

J'attendais son bon vouloir...


Code Daemon
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Au Pays de Galles - Page 12 Empty
Re: Au Pays de Galles
Loredana Wildsmith, le  Mar 1 Mai 2018 - 13:53




Une fois les deux commandes prises, le serveur reprit les cartes et repartit. Loredana ignorait si l'attente était longue dans ce restaurant. Daemon ne laissa pas le silence s'installer entre-eux et entreprit de commencer la conversation afin que l'attente paraisse moins longue. Il préférait que ce soit elle qui choisisse le programme du lendemain. Il est vrai que, jusqu'à maintenant, elle l'avait toujours laissé gérer les activités lors de leurs diverses sorties. Non pas parce qu'il ne voulait pas qu'elle décide de ce genre de choses, mais plutôt parce qu'elle n'avait absolument aucun sens de l'organisation, contrairement à Daemon qui préférait que tout soit décidé à l'avance. Ce n'était pas le genre de Loredana, elle avançait et faisait les choses qu'elle avait envie de faire sur le moment. Elle pouvait prévoir une chose et le lendemain, décider tout autre chose.

Elle sentait ses joues devenir rouges en entendant les mots de Dey à son égard. Peu importe ce qu'il disait, dés que c'était en public, elle avait cette réaction. Non pas que ce qu'il lui disait la gênait, au contraire, elle appréciait fortement. Disons plutôt qu'elle avait encore cette pudeur qui l'empêcher de réellement rentrer dans son jeu. Alors elle se contentait de sourire en secouant la tête, tentant de faire partir les pensées qu'elle avait en tête. Puis, elle avait senti sa jambe frotter la sienne et n'avait pas essayé de l'en empêcher. Elle soutenait son regard lorsque le ventre du rouge et or s'était mis à émettre un son qui devait s'entendre à l'autre bout du restaurant. Ils avaient éclaté de rire, une chose qui faisait du bien à la jeune femme. Elle appréciait leur complicité, c'était tellement rare finalement. Daemon et elle ne s'entendaient pas sur tout, mais les petits moments complices qu'ils s'offraient étaient comme un trésor pour elle. Il n'était pas uniquement son petit-ami, il était son meilleur ami.

- Heureusement que tu as pris assez à manger ! Quand ton estomac s'exprime, il ne fait pas semblant !

Ils avaient continué de rire durant quelques secondes, puis Daemon avait retrouvé son sérieux pour lui demander ce qu'elle voulait faire le lendemain. Il lui fit quelques propositions, dont une qu'il savait très bien qu'elle refuserait. Rester dans une chambre toute la journée alors qu'ils étaient dans un autre pays n'était pas vraiment ce qu'elle préférait.

- Bravo, tu me connais assez bien pour savoir cela ! Sinon je pencherais plus pour la randonner, mais du côté sorcier, qu'on puisse rencontrer quelques créatures magiques intéressantes qui vivent au Pays de Galles, qu'en penses-tu ? S'il fait beau, ce sera encore plus agréable en plus !

Elle était assez enthousiaste à vrai dire en pensant à cela. Depuis qu'elle connaissait Daemon, elle avait enfin eu l'occasion de voyager et c'était une chose qu'elle appréciait fortement. Elle espérait que cela n'allait pas s'arrêter ainsi. Même s'ils ne voulaient, pour l'instant, pas trop s'avancer dans l'avenir afin de ne pas être déçus si leur relation ne fonctionnait pas, elle ne pouvait s'empêcher de commencer à réfléchir sur une destination pour cet été. Elle n'allait pas voir son petit-ami durant tout le mois de septembre, elle voulait profiter de l'été pour faire un maximum de choses possibles avec lui.
Peu de temps après, le serveur revint vers eux avec leurs entrées, ce qui était très bien puisque Lore commençait à ressentir la faim, même si celle-ci était bien moins importante que celle de Daemon.

Son entrée était peu consistante et c'était très bien ainsi. Elle n'aimait pas avoir le ventre trop plein lorsqu'elle mangeait. Si Daemon et elle voulait sortir un peu après, il fallait qu'elle soit juste rassasier, inutile de se goinfrer. Puis généralement, ce n'était pas vraiment de plats équilibrés dont elle avait envie lors de ses fringales, elle se rabattait surtout sur les sucreries tout droit sorties de chez Honeydukes. Elle avait fait le stock chez elle d'ailleurs.
Elle prit un morceau de son entrée et tendit sa fourchette vers Daemon qui lui avait si gentiment demander de tout lui faire goûter afin qu'il approuve ou non.

- Qu'en penses-tu, Monsieur le Gourmet ?

Puis elle avait repris à manger jusqu'à en avoir assez. Elle tenait tout de même à garder de la place pour la suite, sinon, elle n'aurait plus faim pour le dessert et c'était ce qu'elle attendait le plus à vrai dire.

Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au Pays de Galles - Page 12 Empty
Re: Au Pays de Galles
Daemon Stebbins, le  Mer 2 Mai 2018 - 19:43





Week-end vital
en amoureux

Loredana Sparks
Daemon Stebbins

“Une femme jalouse est une femme qui aime son homme !.” - ♫♫♫
J'absorbais chacune des paroles de ma rouge et or tout en observant chacune de ses expressions. J'aimais voir comme la lueur de ses yeux brillaient quand elle abordait un sujet qui l'intéressait. La manière dont son nez se fronçait ou comment elle plissait son front quand elle n'était pas d'accord ou qu'elle était contrariée. Je voulais savoir c'est mille chose que j'ignorais sur elle et ses réactions. Parce que plus j'en savais, plus tombais irrémédiablement amoureux d'elle. Je l'avais su dés la première fois où nos regards s'étaient croisés qu'avec elle, tout était différent. Cependant ce n'était qu'au file des mois que j'avais réalisé combien cette vérité était profonde. Je ne lui avais jamais dit. Mais elle peuplait mes songes chaque fois que la période de nos rencontres était trop longue. Je m'étais surpris à griffonner son prénom sur mes cahier comme un gamin lorsqu'il était épris pour la première fois.

- Oui, oui. Tout ce qui te fera plaisir Amour. Du moment que tu es heureuse, cela me convient parfaitement.

J'avais lâché cette phrase le plus naturellement comme une vérité universelle. Parce que même si notre histoire n'avait que quelques mois, j'avais du mal à me souvenir, en-dehors de l'obscurité, comme c'était avant de la rencontrer. Et plus je tentais de m'en rappeler et plus c'était compliqué. Mais cela me convenait parce que je réalisais qu'avant elle, certes j'avais eu un coup de cœur, un pseudo première amour mais qu'avec elle c'était tout à la fois. Elle était devenu mon univers complet. Le soleil qui me permettait de me mouvoir la journée et la lune qui me faisait sentir en sécurité au creux de mes rêves. Elle était mon tout et cela me faisait réellement peur par moment de dépendre autant d'elle.

J'étais revenu à la réalité de l'instant au moment où elle me tendait sa fourchette en me demandant ce que j'en pensais. Je passais mes lèvres autour du de l'instrument et grattais la nourriture vers l'intérieur de ma bouche. C'était bon, je ne pouvais pas le nier.

- C'est délicieux mais bien moins savoureux que toi Amour.

Mes prunelles s'étaient faites de braise, intense et complètement englouties par l'océan étincelant qui m'avait capturé voilà déjà cinq mois. J'étais un naufragé à sa merci mais je n'avais absolument pas le désir d'appeler à l'aide. Non je voulais rester son prisonnier pour l'éternité. Je savais que ce genre de pensées étaient dangereuses. Mais je m’étais déjà noyé et il était beaucoup trop tard pour remonter à la surface.

- Est-ce que tu veux goûter mon plat ?

Demandais-je de la manière la plus sensuelle qui soit. Je voulais allumer un brasier en elle qui ne s'éteindrait seulement quand nos corps seraient en communion. Je voulais la posséder autant qu'elle me possédait. Cette alchimie entre nous était toujours aussi forte, puissante mais surtout animal. Des fois, il était inutile de parler, l'autre savait ce que sa moitié souhaitait ou pensait. C'était un lien que je ne pensais jamais vivre. Un lien dont je n’aurais jamais pu soupçonné l'existence entre deux êtres. Surtout que Loredana et moi étions les deux faces d'une même pièces. Elle était la lumière et moi les ténèbres. Cependant elle avait réussi à transpercer cette carapace avec une force incroyable sans jamais abandonner une seconde.

J'avais donc pris une culière de ma soupe et l'avais avancé vers sa bouche. Tout en continuant à la dévorer des yeux et attendant qu'elle veuille bien en déguster le contenu...


Code Daemon
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Au Pays de Galles - Page 12 Empty
Re: Au Pays de Galles
Loredana Wildsmith, le  Mer 2 Mai 2018 - 20:39




Il était d'accord avec ce qu'elle proposait pour la journée du lendemain, mais elle voulait que cela lui fasse plaisir aussi. Après tout, s'il avait envie de la connaître davantage, c'était un bon moyen, même s'ils savait à quel point elle aimait l'aventure, se rendait-il compte des risques qu'elle pouvait prendre pour un peu d'adrénaline ? Probablement pas. Elle non-plus ne connaissait pas ses limites, mais cela ne l'inquiétait pas plus que ça. Elle aimait se sentir vivante en explorant les choses. Elle était donc contente de pouvoir faire tout cela avec lui. Elle avait eu plusieurs fois l'occasion de faire des activités qu'il appréciait. Elle l'avait vu explorer le musée de Baker Street comme un enfant moldu de cinq and à Disneyland et elle avait aimé le voir ainsi. C'était sûrement ce genre d'étincelle qu'il voulait voir dans les yeux bleus de la jeune femme. Pourtant, toutes ces activités lui avaient vraiment plu. Elle avait apprécié découvrir tout cela sur sa vie. Mais Lore était une fille qui avait besoin de bouger. C'était ainsi et ça risquerait de l'être pour toujours.

- Parfait alors, on fait comme ça, dit-elle tout sourire, en espérant sincèrement que le temps serait potable.

Puis il avait goûté son plat et semblait avoir apprécié. Cependant, la seule chose qu'elle voyait à cet instant, c'était ses yeux qui en disait vraiment beaucoup. Elle se perdit un instant, ne sachant plus vraiment où elle se trouvait. Elle ne voyait que lui à ce moment. Il la tira de ses rêveries en lui demandant si elle aussi voulait goûter son plat. Elle se contenta de lui faire un signe de tête en guise d’approbation. Puis il lui tendit la cuillère et elle s'approcha lentement afin de la porter à sa bouche. Le goût était doux, léger et agréable en bouche.

- Délicieux aussi !

Elle passait discrètement sa langue sur ses lèvres afin de ne louper aucune saveur. Elle finissait son entrée puis posa sa fourchette, attendant qu'on lui apporte la suite. Daemon continuait de la regarder dans les yeux, elle ne mit que quelques secondes à lui faire remarque. Elle lui dit en chuchotant.

- Arrête de me regarder comme ça, on dirait que tu vas me dévorer !

Elle se mit à rire légèrement, puis le serveur était venu vers eux et avait coupé le jeu du regard dans lequel ils s'était tous les deux engagés. Il avait ramassé leurs entrées puis les fit attendre encore quelques instants avant de revenir avec le plat principal que Lore entama sans attendre tant la faim était présente. Encore une fois, c'était un régale, elle ne regrettait pas d'être venue ici, ça valait vraiment le coût ! Elle n'était pas vraiment difficile niveau nourriture. Toutefois, c'était souvent fade dans les restaurants où elle était là. Ici, en revanche, c'était comme il faut et elle appréciait grandement. Le meilleur dans tout cela était qu'elle pouvait partager tout ceci avec l'homme qu'elle aimait. Il l'accompagnait dans toutes ses aventures désormais et elle voulait découvrir la vie avec lui. Ils n'allaient sûrement pas apprécier tout, seraient sûrement déçus de certains pays, mais elle voulait tout de même qu'ensemble, ils fassent un maximum de chose.

- Je ne suis jamais venu dans ce pays, comme tu dois t'en douter. J'ai hâte de pouvoir visiter l'une des plages du Pays de Galles, ce doit être magnifique lors du couché de soleil. Tu as déjà vu ça toi, auparavant ?

Sans lui demander la permission, elle prit sa fourchette et la planta dans le plat du Gryffondor, sans faire attention s'il était d'accord ou non avec cela. Elle se disait que, malgré tout, après plusieurs mois passés ensemble, il ne lui en voudrait pas. Ou peut-être que si, elle n'en savait rien. Dans le toute, elle le regarda et lança.

- Tu permets ? Avec un air tout à fait innocent.

Elle aimait jouer à ce jeu de temps en temps. Un petit jeu de séduction tout à fait innocent mais qui ne faisait que croître leur complicité qui était née à partir du moment où elle avait posé ses yeux sur lui.
Elle était de bonne humeur, elle avait son petit-ami pour elle toute seule durant toute un week-end qui venait à peine de commencer. Malgré ses petites jalousies qu'elle avait du mal à contrôler, elle était sûre que ça allait être un nouveau moment inoubliable, comme l'avait été le carnaval de Venise, avant qu'elle se rende chez sa tante... Il avait le don de la faire rire et de lui redonner le sourire, même quand tout semblait noir autour d'elle. Sans lui, elle aurait probablement eu plus de mal à se remettre de tout ce qu'elle avait appris sur sa famille. C'était encore difficile parfois, elle faisait encore des insomnies et lorsqu'elle dormait, elle faisait des cauchemars qui la réveillaient en pleine nuit, parfois il était même à ses côté quand cela se produisait. Avec lui, elle avait l'impression que beaucoup de choses devenaient possibles.


Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au Pays de Galles - Page 12 Empty
Re: Au Pays de Galles
Daemon Stebbins, le  Mer 2 Mai 2018 - 21:10





Week-end vital
en amoureux

Loredana Sparks
Daemon Stebbins

“Une femme jalouse est une femme qui aime son homme !.” - ♫♫♫
Je n'arrivais pas à détourner les yeux d'elle. Il fallait dire qu'entre sa beauté, sa plastique et son charisme, cela était difficile. Elle avait ensorcelé mon âme, mon corps et mon être. J'avais beau tenté de me raisonner, mon cerveau faisait parti des abonné absent depuis que je lui avais avoué mes vrais sentiments dans la cabane hurlante cet après-midi-là. alors qu'à l'origine, je voulais tout arrêter parce que j'avais eu peur de la jalousie que j'avais éprouvé parce qu'elle avait été trop proche d'un autre élève. Cela m'avait rendu dingue et terrorisé à la fois. Parce que je savais à ce moment que je ne pouvais plus nier que ce que j’éprouvais pour elle était un amour démesuré. De ceux qu'on ne peut vivre qu'une fois dans son existence tout entière parce que le jour où celui-ci disparait et bien tout le reste a un goût de cendres.

Je continuais de la détailler malgré moi et elle me le faisait remarquer. Je répondais alors :

- Si je pouvais, Amour, c'est bien ce que je ferai dans ce restaurant au milieu de la table. Toutefois ce n'est pas très bien élevé. donc j'attendrai que nous soyons totalement mon seul. Pour savourer jusqu'à la dernière bouchée, ce savoureux désert qui est devant moi mais que je ne peux encore déguster.

A mon plus grand regret, nous avons été interrompu dans cet échange des plus existant par notre serveur qui était venu débarrasser la table afin de pouvoir apporter la suite. Il était revenu deux minutes plus tard avec nos plats principaux. J'en profitais pour verser du vin à Loredana. il fallait dire que mon whiskey avait été avalé depuis un petit moment et que j'avais me besoin d'alcool pour parvenir à me détendre de cette tension sexuelle qui me faisait sentir à l'étroit dans mon pantalon et qui ne demandait qu'à être assouvie.

- Oui Amour. Je suis déjà venu ici avant de rentrer à Poudlard. C'était lors d'un voyage scolaire. Nous étions allés à Cardiff. La capitale du Pays de Galles. Nous y avons passé une semaine. Papa a toujours pensé qu'il était important de visiter les autres coin du royaume afin de mieux comprendre les moldus mais aussi les autres sorciers. Il a toujours trouvé notre pays, l'Angleterre un peu trop arrogante en ce prenant pour le centre de l'univers. Certainement un héritage de l'époque où nous étions un empire. Mais c'est une chose commune à toutes les grandes puissances. Donc que des vieux bâtiments pas de paysage.

A peine avais-je fini ma réponse que ma brunette prenait sa fourchette pour me piquer un peu de mon assiette.

- Je permettrai beaucoup plus Amour. Mais c'est pour lorsque nous serons en privé enfermé à double tour dans notre chambre.

J'avais eu alors un sourire de triomphe qui se muait en rire devant l'expression qu'elle affichait. Cela me sidérait toujours de la voir réagir de la sorte alors que nous avions pu exprimer très clairement corporellement notre talent exceptionnel au lit. Certes j'avais de l'expérience. Mais elle était ma première partenaire à s'accorder à la perfection sur ce plan avec moi. Oui j'avais connu des choses plus qu'agréables. Néanmoins en rien comparable avec ce que je vivais avec elle depuis la première nuit. Mon corps n'était jamais assez rassasier d'elle. Et je me demandais si cela serait réellement possible un jour.

J'avalais alors un peu de mon verre pour me donner une contenance et cacher mon propre désir qui ne semblait pas vouloir diminuer...


Code Daemon
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Au Pays de Galles - Page 12 Empty
Re: Au Pays de Galles
Loredana Wildsmith, le  Mer 2 Mai 2018 - 21:59




Contrairement à elle, Daemon était rarement mal à l'aise dans ce genre de situation. Lui assumait totalement ce qu'il ressentait et se fichait de lui dire certaines choses en public. Évidemment, il gardait tout de même une certaine retenue, mais il parvenait à la faire rougir avec le peu de choses qu'il pouvait lui dire rajoutant parfois quelques gestes qui se voulaient discrets, mais tout de même assez expressifs. Mais cela prouvait qu'il ne mentait pas, que ses sentiments étaient bien réels et elle ne pourrait pas douter de tout cela. Ce n'était pas lui qui lui faisait peur. Oui, il fallait qu'elle s'avoue que parfois, elle avait peur qu'il s'en aille. Loredana n'est pas une fille simple à vivre au quotidien. Elle est parfois lunatique, n'aime pas garder pour elle ce qu'elle a à dire et peut parfois s'énerver contre lui pour une raison tout à fait inexistante. Et durant ces moments, elle se disait à chaque fois qu'il ne le supporterait pas longtemps et qu'il finirait simplement par claquer la porte sans faire demi-tour. Et c'était ce qui lui faisait le plus peur. Elle essayait de prendre sur elle, mais ce n'était pas vraiment facile. Elle ne parvenait pas à lui cacher sa colère, sa tristesse... C'était un fait et elle espérait qu'il passerait outre.

- Avant d'être seul, on va d'abord profiter de l'extérieur ! Les murs de la chambre attendront cette nuit si cela ne te dérange pas.

Elle lui faisait un clin d’œil, sachant pertinemment qu'il aurait préféré un petit détour à l'étage avant de continuer leur petite soirée en dehors de l'hôtel. Elle ne pensait pas qu'à la partie physique de l'amour, elle pensait aussi aux restes. Aux simples câlins, à des moments presque romantiques qu'ils s'offraient de temps en temps. Même si le désir était toujours présent, elle aimait aussi qu'ils soient juste dans les bras l'un de l'autre à se dire des mots doux. Et avant le feu d'artifice, elle comptait bien s'accorder quelque chose de plus romantique. Histoire de profiter de lui d'une toute autre façon.
Daemon était donc déjà venu dans ce pays auparavant et dans la capitale en plus. Elle ne pouvait s'empêcher de l'envier en entendant tout cela. Loredana n'avait jamais été à l'école moldue avant Poudlard. Elle restait toujours à la maison et à part Nyx, sa cousine éloignée, elle n'avait jamais vu d'enfants. Ou du moins, aucuns à qui elle avait déjà parlé. Évidemment, elle ne connaissait donc pas les voyages scolaires et n'avait jamais quitté l'Angleterre avant de rencontrer Dey. Elle avait ce goût amer, cette sensation d'avoir eu une enfance gâchée par une mère qui ne se souciait pas de ce que pouvait ressentir sa fille et qui ne tenait pas compte de la solitude dans laquelle cette dernière avait grandi. En disant cela comme ça, on pourrait même parler de maltraitance, même si sa mère n'avait jamais levé la main sur elle, enfin... pas jusqu'à récemment. Mais ses mots suffisaient à être blessantes. Traiter sa fille, même si elle ne l'était pas vraiment, de bonne à rien alors qu'elle avait à peine six ans, c'était peut-être parfois pire qu'une claque sur la joue.

- Comment est Cardiff ? Tu as aimé ? Je veux dire, par rapport à ici, les paysages doivent être vraiment magnifiques. As-tu eu d'autres voyages scolaires à l'étranger avec Poudlard ?

Daemon ne lui avait encore jamais parlé de tout cela. Elle s'intéressait beaucoup au passé de son petit-ami et non, elle ne se souciait pas uniquement du passé proche et de ses histoires avec les filles, mais aussi de son enfance, de ce qu'il avait fait, ce qu'il avait eu... Ça lui permettait de le connaître davantage. Il connaissait déjà plus ou moins l'enfance de la Gryffondor. Il savait qu'il n'y avait rien à raconter. Sa vie avait réellement commencé à quinze ans, lorsqu'elle s'était rebellée et avait commencé à faire le mur pour rejoindre ses amis moldus. Les amis, les garçons, l'alcool et tout le reste. Elle avait réellement commencé à vivre à cet âge-là.
Elle mangeait son plat encore chaud pendant qu'il lui répondait et buvait quelques gorgées de son verre de vin qui était vraiment pas mauvais. Elle ne s'y connaissait pas énormément, mais ce n'était pas le cas de Daemon alors elle lui faisait confiance et généralement, il ne faisait rarement de mauvais choix.

- Excuse-moi encore pour toutes ses questions. Tu sais à quel point j'aime en savoir beaucoup sur toi ! Un jour viendra où j'en saurais bien assez pour arrêter avec mes questions toujours trop nombreuses à la suite.

Elle sourit et bu une nouvelle gorgée de vin.

- J'aurais aimé connaître l'école moldue. Connaître les matières, les programmes scolaires, me faire des amis moldus bien plus jeune et faire des activités. Je n'ai appris que les matières sorcières, de manière théorique bien sûr. Ma mère était très strict par rapport aux règles. Il était hors de question que je pratique la magie avant d'aller à Poudlard.

Elle s'était ensuite tue, laissant les pensées de son enfance l'envahir. Parfois, elle voulait qu'on lui fasse tout oublier, boire une potion d'Amnésie ou un truc dans le genre. Qu'elle oublie toute sa famille...

Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au Pays de Galles - Page 12 Empty
Re: Au Pays de Galles
Daemon Stebbins, le  Jeu 3 Mai 2018 - 17:49





Week-end vital
en amoureux

Loredana Sparks
  Daemon Stebbins

“Une femme jalouse est une femme qui aime son homme !.” - ♫♫♫
Je l'écoutais encore et toujours. Manifester son besoin d'extérieur , à 'air libre contre mon besoin d'être dans la chambre avec de l'air enfermé entre nos deux bouches qui auraient exécutées le ballet le plus parfait par l'intermédiaire de nos langues en premier, puis de nos mains en second et pour finir par nos corps. Je levais simple mes épaules de  manière négligée et répondais par une phrase mitigée avec un air de conspirateur.

- Comme tu veux Amour. De toute façon, je me rattraperai d'une façon ou d'une autre.

J'en avais  profité pour emprisonner sa main qui trainait sur la table et impulsais un mouvement de pouce en forme d'infinité entre son pouce et son index. Je le faisais de manière lente et suggestive afin de provoquer de légères décharges le long de son avant bras. Comment ça, je suis un sadique et un perfide. Non madame, je sais ce que je veux, c'est différent. Et ce dont j'avais envie, c'était cette jeune femme qui me rendait complétement fou d'elle, à chaque second que je passais en sa présence. Et la meilleure manière de l’honorer et de lui prouver que je l'aimais, était dans un lit pour l'envoyer au paradis. Evidemment je ne faisais pas que cela. Nous avions des échanges verbaux nommés conversations. Il y avait les diner, les voyages, d'accord le sexe, les balades, la visite au manoir les cadeaux, les escapades. Est-ce que j'ai déjà dit le sexe ?

Enfin je ne la résumais pas à un corps sinon je n'aurais jamais recouché avec elle et surtout je ne l'aurais jamais emmené à un lunch chez mes parents. Mais bon je suis un adolescent bourré d'hormone. Je n'y peux rien si j'aime aussi passé avoir des échanges physiques avec la seule fille qui me comblent à chaque fois même si la faim persistes. Je peux vous dire que cela n'était jamais arrivé au par avant. Bref, ma brunette m'interrogeais encore et toujours. Et moi je lui répondais encore et toujours.

- Cardiff est sympa. Il y a quelques très beaux bâtiments. Les gens sont loin des clichés qui sont véhiculés en Angleterre. Mais il n'y a rien à faire. Mon cœur bat uniquement pour l'Ecosse en particulier les Highlands. Quand je suis là-bas, je me sens à ma place, faisant parti d'un tout. D'ailleurs j'aimerai vivre là-bas plus tard. J'aime sentir l'air marin aux bords des falaises abruptes qui plongent dans l'océan. Un jour, je t'y emmènerai.

Si je l'avais pas fait, c'est parce que le spectre d'Elhiya planait dans la petite maison que j'adorais. C'était là-bas qu'elle m'avait offert sa première fois et c'était après cet épisode que tout avait commencé à changer. Lentement elle était devenu quelqu'un d'autre. Ou alors je n'avais pas su le voir avant. Je ne voulais pas que Loredana se sente menacer par cela. C'est pour cela que j'avais retardé la chose. Je voulais que notre couple soit fort et cimenté pour aller affronter ce fantôme là. Même si j'avais eu la confirmation au magasin que plus aucun sentiment bon ou mauvais existé pour la verte. Je voulais emmener ma rouge et or là-bas pour les bonnes raisons et non simplement effacer le passage de la serpentarde là-bas.

- Je n'ai jamais fait d'autres voyages scolaires. Et tu sais en-dehors du cours à l'étude des moldus, Poudlard n'organise pas ce genre de chose.

Puis comme toujours ma déesse s'était excusé de trop m'interroger. Mais je savais pourquoi elle le faisait c'était ce même besoin de connaître tout de l'autre afin de mieux le cerner et de savoir parer à toute situation où l'un de nous se sentirait en danger émotionnellement.

- Amour, ne t’inquiète pas. Si je n'ai pas l'envie de répondre tu le sauras. Tu as déjà vu comment je pouvais réagir sur un sujet sensible.

Oui quand elle m'avait obligé à vider mon sac sur Sarah alors que je n'étais pas encore prêt à le faire. Mais je n'insistais pas sur cela. Elle me faisait part de ses regrets et envie avorté de son enfance.

- Malheureusement Amour, je ne peux rien faire pour cela. Le passé est ce qu'il est et nous ne pouvons pas le changer. Pour ce qui est des amis moldus. Je n'ai pu en garder aucun à cause de la magie. Il est extrême dur de vivre comme sorcier dans la société moldue. J'admire d'ailleurs les élèves de Poudlard qui arrivent à jongler durant tout leur scolarité entre les deux mondes. Mais bien généralement, il est rare qu'il fasse leur vie là-bas. Ils intègrent la notre parce que c'est plus simple et parce que nous pouvons être nous-même totalement. Cependant on ne peut pas révéler le secret. Certains parents rejettent leurs enfants justement à cause de la magie. Le célèbre Harry Potter a grandi dans une famille comme cela. Ils le traitaient comme un elfe de maison de famille sang-pur et le faisait vivre dans un placard sous l'escalier juste parce qu'il était sorcier. Les choses ne sont jamais aussi idylliques qu'on pourrait le croire.  

J'avalais un peu de vin afin de me lui laisser le temps d'assimiler.

- Par contre pour les matières scolaires, cela je peux t'aider même si mon niveau ne dépasse pas celui d'un collégien vue que j'ai quand même fait une année de plus puisque je suis né en fin d'année et que je ne pouvais rentrer avant d'avoir eu mes onze ans à Poudlard. Donc si cela te fait plaisir, tu en choisiras une et nous pourrons l'étudier durant l'été. Pour le moment tu as assez de choses à réviser avec tes ASPIC.


Code Daemon
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Au Pays de Galles - Page 12 Empty
Re: Au Pays de Galles
Loredana Wildsmith, le  Jeu 3 Mai 2018 - 18:46



Elle l'avait écouté parler de Cardiff avec une grande attention. Le voyage était quelque chose de vital pour elle. Elle ne se voyait pas passer sa vie en Angleterre, à Londres, à ne voir que les mêmes choses encore et encoure. Elle aimait son pays, ce n'était pas le soucis, mais elle avait simplement besoin de découvrir d'autres horizons, de changer de pays et pourquoi pas elle aussi vivre ailleurs. Elle ne connaissait pas l'Écosse non-plus, n'y allait que pour rejoindre le collège. Elle n'avait jamais visité d'autres endroits de ce pays. Un jour peut-être en aurait-elle l'occasion. Il faudrait qu'elle le rajoute dans sa liste de pays à visiter ! Avec Daemon serait le mieux, mais si leur histoire ne marchait pas, elle irait seule.

- Les paysages d'Écosse son magnifique... Du moins, vu de Poudlard, j'aimerais découvrir ce qu'il y a à côté. C'est avec plaisir que je te laisserai m'emmener là-bas un jour.

Elle était majeure, n'avait plus la trace sur elle et possédait son permis de Transplanage. Dans quelques mois, elle serait diplômée (normalement) et pourrait faire tout ce qu'elle veut lorsqu'elle ne travaillerait pas. Si la BAM acceptait de la garder en tant que vendeuse, elle allait pouvoir mettre encore de côté et passerait ses week-end et ses vacances en dehors du pays. Ou du moins, autant qu'elle le pourrait parce qu'il fallait qu'elle se rende à l'évidence, ça n'allait sûrement pas pouvoir être tous les week-ends. Disons qu'il fallait qu'elle soit sage et qu'elle organise ses voyages proprement afin de ne pas se retrouver dans des situations délicates. Évidemment, elle espérait que Daemon soit avec elle. Même si elle savait qu'ils ne se verraient pas de tout le mois de septembre.
Daemon n'avait pas fait d'autres voyages et il avait sans doute raison : Les voyages scolaires devaient uniquement avoir lieu dans les cours d'Études des Moldus. Elle n'en savait rien, elle n'avait jamais assisté à aucun de ces cours. À l'époque, sa mère avait pris soin de vérifier qu'elle ne prenait pas cette matière, elle aurait refusé de toute façon. C'était pour ça que Lore connaissait si peu de choses sur les Moldus. Et encore, elle s'améliorait de plus en plus au fil des jours. Elle arrivait presque à se servir de son Smartphone lorsqu'elle était dans le monde des moldus, ce qui était déjà un grand pas pour elle.

- Je n'ai jamais été à l'école avec Poudlard, mais j'avais des amis moldus qui habitaient non-loin de chez moi. Je trouvais toujours une excuse pour ne pas leur dévoiler où j'habitais puisque le Manoir est invisible pour eux. Imagine, des moldus chez moi... C'est impensable en fait... Malgré tout, je les voyais chaque été, j'ai découvert la vie avec eux en fait. La fête, l'alcool et même le sexe... C'est différent, certes, et on ne peut pas être à cent pour cent honnête. Malgré tout, ça me faisait du bien d'être avec eux. Maintenant que je suis partie de Cambridge, je ne les verrais plus, c'est peut-être pas plus mal ! J'imagine oui que certains moldus puissent avoir du mal à accepter la côté sorciers de leurs enfants. Mais d'un côté, cela peut se comprendre, même si je ne cautionne pas qu'on puisse rejeter quelqu'un pour cela.

En effet, elle pouvait comprendre que ça pouvait faire un choc d'apprendre que son enfants puisse être un sorcier lorsque l'on est moldu. Malgré tout, il reste tout de même son enfant... Si l'un des enfants de Loredana s'avérer être un moldus (si elle tombait enceinte d'un moldu) ou un cracmol (si elle tombait enceinte d'un sorcier), elle ne lui en voudrait pas et l'aimerait tout autant. Il fallait savoir accepter ce que la vie nous offrait. Loredana avait cette manière de penser. Contrairement à sa mère adoptive qui l'aurait probablement mise à l'orphelinat si elle n'avait pas développé de pouvoir en venant d'une famille de sorcier. Son père l'aurait-il laissé faire cela ?

- Oui, d'accord, les ASPIC d'abord ! Je t'assure que je ne lâche rien, je me suis plongée à fond dans les révisions comme je te l'avais promis ! Les gens n'auront plus à me supporter à Poudlard l'an prochain, parce que je vais l'avoir ce diplôme, même si ça semblait impensable il y a encore quelques mois... M'enfin, tout le monde pensait que j'allais redoubler ma cinquième année. Mais j'ai tout de même obtenu huit BUSES sur les dix et pour moi, c'est vraiment un exploit ! Je pense donc qu'il y a de l'espoir pour les ASPIC!

Elle avait fini son verre de vin ainsi que son plat. Le serveur était de nouveau revenu débarrasser et leur apporté le dessert qu'elle commença à déguster lentement. C'est encore une fois un délice. Elle n'était pas autant optimiste à l'intérieur, mais elle ne voulait pas inquiéter son petit-ami. Elle révisait oui, mais quelque chose lui disait qu'elle allait se planter en beauté. Une sorte de petite voix qui était apparue dans sa tête et qui passait son temps à lui dire qu'elle était bonne pour faire une autre septième année à Poudlard. Malgré tout, elle gardait le sourire de le Gryffondor, s'était resservie un verre et le leva avec de trinquer avec lui tout en disant.

- Comme ça, en juillet, nous aurons plusieurs choses à fêter entre mon diplôme et mon anniversaire et l'an prochain, ce sera ton diplôme à toi !


Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au Pays de Galles - Page 12 Empty
Re: Au Pays de Galles
Daemon Stebbins, le  Ven 4 Mai 2018 - 16:36





Week-end vital
en amoureux

Loredana Sparks
Daemon Stebbins

“Une femme jalouse est une femme qui aime son homme !.” - ♫♫♫
Je l'avais dévoré pendant qu'elle exprimait sa fascination des paysages qu'on découvraient des fenêtres de la tour de Gryffondor. L'avantage d'être en hauteur c'est qu'on pouvait voir au loin ce qui se cachait. Et c'est vrai que c'était magnifique. Pour ma part, je m'étais déplacé de ma propre initiative en Ecosse parce que je vibrais pour ce pays et son côté sauvage surtout dans les Highlands. J'avais l'impression d'appartenir à cette terre. Et si j'avais pu, j'aurais déplacé le manoir familiale là-bas. Cependant, les affaires avaient toujours tenu mon père. C'était pour cela qu'il avait choisi aussi la carrière au ministère. Il pouvait continuer son métier même si il gérait tout ce qui concernait ce qui relevait de la famille Stebbins. Honnêtement, je n'aurais pas été capable de faire ce genre de choix comme lui à vingt-cinq ans. Mais j'avais un avantage par rapport à sa personne. Je savais qu'Aya et Jamie serait là pour m'épauler. Je ne serais pas aussi désemparé et puis ma ma mère m'avait bien former. Donc je savais que je pourrais profiter de cette terre que durant quelques années avant de devoir me fixer à Londres définitivement.

- Oui c'est la plus belle terre qui existe au monde. J'aurai aimé pouvoir y passer toute mon existence mais cela ne sera pas possible. Un jour viendra où je devrais prendre la place de mon père et vivre au manoir pour reprendre les raines de la famille. Je ne déteste pas Londres mais je ne m'y sens pas chez moi. Enfin j'aurai Aya et Jamie en renfort. Je ne retrouverais pas comme mon père à vingt-cinq à devoir tout gérer seul. Aya avait un an quand mes grand-parents sont morts dans un accident. Moi je suis arrivé trois plus tard. Tu sais Amour, Papa a du tout reprendre du jour au lendemain. Cependant il n'a jamais voulu lâcher son poste au ministère. Heureusement ma mère, avec sa rigueur et son talent, a su l'aider. Papy est venu durant deux trois mois pour le soutenir. Tandis que mon oncle Hijo gérait les choses au Japon en son absence. C'était aussi un bon test pour lui. Mais je ne m'entend pas bien avec lui et ses enfants. Il n'a pas réellement digérer le choix de ma mère.

Je n'avais rien rajouté de plus sur mon oncle. pas la peine de dire à Lo qu'il avait encouragé ses enfants à être désagréable dirons-nous avec ma sœur et moi. Heureusement je n'étais pas obligé de les fréquenter. La seule chose qu'il ne pouvait pas digérer et que la famille de mon père était plus prestigieuse que la leur. Mais ce n'était pas pour cette raison que mes grand-parents avaient accepté ce mariage. Non ils voulaient juste que leur fille soit heureuse.

- Amour. Pour ma part, j'ai perdu de vue une partie de mes amis moldus entrant au collège. Même si ce n'était que pour une année, ma mère a tenu à ce que je sois dans une de ses institutions privées stylées pour gamin de bourge. Mais ce n'est pas le standing qui intéressait ma mère. c'était le niveau scolaire. Car si la meilleur du coin avait été public, elle m'aurait expédiée sans réfléchir plus. Et dans ce genre d'école, tu n'as pas vraiment d'amis, tu as des compétiteurs. Ce qui me saoulait au plus au point surtout que je savais que je ne saurais plus là l'année prochaine. Enfin bref. J'ai quelques connaissances moldues mais c'est pas l’intermédiaire de Jamie.

Je ne pouvais m'empêcher de rire quand elle parlait de son diplôme

- Déesse tu es un esprit brillant quand tu le désires. Seulement tu n'avais pas trouvé la bonne motivation pour te plonger dans les études. Mais avec ma présence tout a changé.

J'éclatais à nouveau d'un rire qui avait fait retourné les autres clients. Je m'étais rapidement repris en m'excusant. Logiquement, ce n'était pas le genre de lieu où on aimait être interrompu par un phénomène de la sorte. Non, il fallait rester discret, pondéré et se faire oublier au maximum.

* Juillet *

Je n'aimais pas y penser. Parce que cela voulait dire que ma brunette et moi allions être séparés à la prochaine rentrée. Cela allait être dur. Nous évoluerions dans deux monde différents. Même si nous n'avions que quatre mois d'écarts sur le papier. A cause des règles de Poudlard, cela représentait une année scolaire complète. C'était la seconde fois que je me rendais compte que c'était nul d'être né en fin Novembre. Mais je ne voulais pas gâcher le week-end avec cela. Donc j'avais enchainé comme si de rien était.

- Oui et je vais pouvoir te gâter si tu réussis.

Cependant je changeais de sujet parce que je n'avais pas envie de penser à ce maudit mois.

- Par contre Amour, cela me fait penser. J'ai une faveur à te demander et j'espère que tu me l'accorderas. Voilà en mai, il y a le bal du ministère. Soirée très officielle en grande pompe avec toute la crème de la crème de la société et ceux qui travaillent là-bas. Evidemment Papa doit doublement s'y rendre comme employé mais aussi comme Stebbins. Aya et Jamie y vont aussi comme ils font parti de l'institution. Forcément moi, je suis aussi condamné à y aller. Le truc, c'est que j'ai besoin d'une cavalière. Un fille plutôt brillante et avec un corps de rêve, cela ne gâcherait en rien la soirée. Alors je me demandais si par le plus grand des hasard, tu n'en connaîtrais pas une qui pourrait m'accompagner. Il faut aussi qu'elle soit à Gryffondor, avec du caractère. Parce que dans ce genre de soirée, il faut savoir renvoyer la balle à l'adversaire. Et surtout surtout, j'insiste c'est le plus important. Il faut qu'elle soit raide dingue de moi et moi d'elle. Est-ce que tu connais cette perle rare ?

Avoir vue son visage était un pur bonheur au fur et à mesure que j'avais fait la description. J'aimais l'embêter de cette façon car j’adorais ses réactions. Je reprenais mon sérieux et reformulais correctement.

- J'arrête de t'embêter. Plu sérieusement, tu veux bien m'accompagner ? Si tu ne viens pas maman a dit qu'elle me collerait n'importe quelle fille disponible parce qu'à mon âge, il était hors de question, je cite, que l'héritier des Stebbins se point seul. Que cela voudrait dire que je suis incapable de choisir une partenaire.... blabla blabla... Je te passe la suite. Mais bon j'ai eu droit à bien dix minutes de discours que je n'ai pas franchement écouté. Donc à toi de voir ce que tu veux faire.

Non ma mère ne m'avait pas menacé tout à fait mais je savais que Lo ne serait pas forcément en clin à venir à ce genre de chose. Donc j'avais parié sur sa jalousie pour obtenir son approbation...


Code Daemon
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Au Pays de Galles - Page 12 Empty
Re: Au Pays de Galles
Loredana Wildsmith, le  Ven 4 Mai 2018 - 17:38



Daemon parlait de l'Écosse avec une grande passion qui faisait sourire la jeune femme qui buvait ses paroles, comme à chaque fois qu'il lui racontait quelque chose sur lui. Il avait cette manière de parler comme s'il lui lisait un roman. Des paroles légères et prenantes, il avait dû se rendre compte à quel point elle aimait lorsqu'il parlait. C'était pour cela qu'elle ne se retenait jamais de lui poser les questions qu'elle avait en tête. Elle aimait entendre la réponse et grâce à lui, elle avait appris beaucoup de choses en peu de temps. Il ferait vraiment un très bon professeur. Au moins un cours auquel elle aurait été vraiment attentive. D'ailleurs, elle appris qu'il ne s'entendait pas avec tous les membres de sa famille notamment du côté de sa mère, ceux qui vivaient au Japon. Certains n'appréciaient pas le choix de sa mère, qu'elle se soit marié avec un anglais et qu'elle ait quitté son pays d'origine pour vivre avec lui en Angleterre. Lore, elle trouvait ça beau, même s'il était tout de même assez difficile d'imaginer Mrs Stebbins en femme amoureuse. Non pas parce qu'elle n'avait pas de sentiments, mais plutôt parce qu'elle avait une facilité à les cacher et à rester stoïque, du moins, c'était ce que Loredana avait vu en la rencontrant lors du Lunch auquel elle avait été invitée.

Dey n'était jamais parvenu à garder contact avec ses amis moldus. Loredana se demandait si elle reverrait les siens un jour. Elle ferait peut-être un saut à Cambridge pendant les vacances, histoire de voir s'ils étaient encore là. Eux aussi avaient probablement des examens à passer en fin d'année, peut-être allaient-ils quitter la ville ensuite, ou même le pays. Loredana n'aurait pas supporté d'être dans une institution privée. Les compétiteurs ? Très peu pour elle, elle les aurait envoyé sur les roses dès le premier jour et c'est sûr qu'elle ne se serait sûrement pas fait des amis... Ce qu'appréciaient ses amis, c'était son fort caractères et le fait qu'elle n'ait pas sa langue dans sa poche. Parce qu'ils étaient ouverts d'esprits et aimaient l'honnêteté. Après tout, seul ceux qui aimaient se voiler la face n'appréciait pas le franc-parler de la jeune femme. Des gamins hypocrites dans une école de bourges n'auraient sûrement pas apprécié ce genre de comportement.

Puis il avait brièvement parler du future diplôme de Lore et était rapidement passé à autre chose. Il avait commencé à parler d'un bal du Ministère ou elle ne savait quoi. Elle l'écoutait parler puis plus il avançait la conversation plus elle plissait le nez, comprenant que c'était avec elle qu'il voulait y aller. Ce n'était pas vraiment son truc, les bal officielles de gens riches. Elle n'y avait jamais été conviée par le passé, mais elle savait que ses parents s'y rendaient également... Chose qui n'était pas spécialement une bonne idée en soi. Puis il était parvenu à toucher son point sensible en disant que si elle ne venait pas, il serait contraint de trouver une autre cavalière, car il était hors de question, selon sa mère, qu'il y aille seul. Sérieusement ?

- Et toi, tu accepterais volontiers de te rendre à ce bal du Ministère avec un fille qui n'est pas ta copine comme si tout était normal et je ne devrais rien dire ? Beaucoup de personnes m'ont vu au Lunch, tu vas passé pour quoi si tu te ramènes avec une autre ? C'est bien pire que d'y aller seul, selon moi... Si j'accepte et que je tombe malade au dernier moment, tu vas en prendre une autre aussi ?

Elle essayait de le convaincre que ce n'était pas une bonne idée et elle ne comprenait pas vraiment comment il pouvait accepter ce genre de chose. M'enfin, d'un autre côté, elle savait que cela lui ferait plaisir qu'elle l'accompagne. Puis ce serait l'occasion de rendre leur relation encore plus officielle qu'elle ne l'était déjà.

- Bon. Si tu cherches une fille de Gryffondor, raide dingue de toi, je pense que je pourrais faire l'affaire. Mais... il faut tout de même que tu saches... Mes parents vont à ce bal chaque année pour bien représenter la famille Sparks. Il est possible qu'ils y soient cette année également... J'espère pas... enfin... Je ne voudrais pas gâcher cette soirée à cause d'eux...

Elle baissait la tête, n'aimant pas vraiment reparler de ses parents depuis tout ce qui s'était passé avec eux. Elle ne les avait pas revu. Leur bonne à tout faire lui avait envoyé un hibou pour prendre de ses nouvelles un mois auparavant, mais la Gryffondor n'avait pas répondu. Les revoir n'était pas une chose qu'elle attendait...

- Enfin... Il y aura beaucoup de monde, la probabilité pour que je les croise est faible n'est-ce pas ? Dans tous les cas, j'accepte de venir avec toi, il faudra simplement que je me trouve la tenue parfaite afin de me fondre dans la masse. Ce n'est pas avec des robes bon marché que je vais faire bonne impression.


Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au Pays de Galles - Page 12 Empty
Re: Au Pays de Galles
Daemon Stebbins, le  Sam 5 Mai 2018 - 23:13





Week-end vital
en amoureux

Loredana Sparks
Daemon Stebbins

“Une femme jalouse est une femme qui aime son homme !.” - ♫♫♫
Je devinais le genre de réaction de ma déesse à des miles à la ronde. Jalousie quand on appuyais dessus, c'était si aisé de la faire réagir. Je ne disais pas que je n'étais pas tout aussi réactif quand elle jouait cette corde. Mais j'arrivais quand même mieux à me maîtriser. Enfin c'était ce que je pensais de mon point de vue.

- Honnêtement Amour, j'accepterai sans joie d'aller avec une autre. Parce que maintenant, je suis un adulte. Et un adulte, en plus avec mon statut, ne peut se rendre à ce genre de soirée seul. Cela est mal vu dans ce monde. Et, je ne le dis pas pour te blesser. Mais même si les gens m'ont vu avec toi au lunch, cela ne les choquerait absolument pas que je sois avec une autre cavalière. Malheureusement le monde sorcier est très conservateur. Surtout dans ces hautes sphères parce qu'ils pensent que les choses doivent être ainsi. En prime je suis un sorcier, donc les conventions font que tout m'est permis contraire à ces malheureuses sorcières qui n'ont pas le droit de dévier d'un yota des bonnes manières. Et pour information, je ne cautionne pas cet état. Je le déteste même. Cependant déesse, il faut que tu comprennes que j'ai des devoirs et des responsabilités envers ma famille et je les assumerai toujours. Même si cela ne plaît pas.

Oui c'était aussi cela la réalité de ce monde. Même si les choses paraissaient simples. Qu'on avait l'impression que je jouissais d'une grande liberté en apparence. La réalité était toute autre. Il y avait un prix à payer pour cela et je l'avais accepté à ma majorité en prenant possession de mes affaires d'héritier.

- Mais je préfère largement que ce soit toi et de loin. Parce que je n'ai pas envie que les photos de la soirée qui seront publiées te blesse. Par que je sais que je serai exactement dans le même état de colère si je te voyais au bras d'un autre dans la gazette. Cependant je ne veux te forcer à rien. Je ne veux pas être comme ta mère qui t'a toujours manipulée et maltraitée.

C'était la vérité. Mon monde n'était pas un chemin de pétale rose empli de cœurs tout le long. Finalement les derniers mots de ma demande avait fini par la convaincre au vue de son dernier commentaire.

- Et alors, on s'en fout de tes parents. Tu es librement de vivre et de voir qui tu veux. Ou alors, c'est peut-être que tu as peur du regard de ta mère sur nous. C'est sûr me présenter comme un ami est plus simple que comme petit-ami. Parce que je serai parfaitement la remettre en place si elle dépasse les bornes. Tu as vu comment je peux être lors de ce lunch. Je navigue depuis longtemps dans ces eaux contrairement à toi.

Oui je piquais encore. Mais la peur, je n'en voulais plus dans notre relation car elle avait eu une trop grande place dans les premières semaines de notre histoire. Donc aux grands maux, les grands remèdes. Car je sentais sa peur face à cette maudite famille qui l'avait souffrir pendant tant d'années et j'accepterais certainement pas que cela se produise durant cela.

- Je t'ai dis même si on les croise, on s'en fou. Du monde ou pas, je ne la laisserai pas faire ce qu'elle veut. Et si elle attaque, elle sera bien reçue.

Finalement elle acceptais de venir.

- Pour ce qui concerne ta tenue, ne t’inquiète pas et laisse-moi m'en occuper s'il te plaît.

J'avais pris ses mains dans les miennes en la regard droit dans les yeux afin de la faire céder à ma demande. Oui je savais exactement ce qui lui fallait et j'aurais Aya pour confirmer mes choix.

- Aller. Fais-moi plaisir, je t'en prie.


Code Daemon
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Au Pays de Galles - Page 12 Empty
Re: Au Pays de Galles
Loredana Wildsmith, le  Dim 6 Mai 2018 - 4:59



Les paroles de Daemon face à ses réactions n'étaient pas des plus plaisantes. Elle aurait préféré qu'il lui dise des mensonges plutôt que d'entendre la vérité qui la frappait de plein fouet à un point qu'elle ne s'était jamais vraiment imaginé. Celui-ci ne pouvait simplement pas être seul à cette soirée organisée par le Ministère. Peu importait avec qui il s'y rendait, l'important était qu'il s'y rende avec quelqu'un. Alors c'était donc à ça qu'elle servait ? À l'empêcher de s'y rendre seul ou avec une personne avec qui il ne voulait absolument pas y aller ? Pour qui on la prenait exactement ? Pour une simple cavalière de bal, telle une cowgirl qu'il avait engagé exprès pour l'événement ? Même pour ceux qui l'avaient vus durant le Lunch ne se poseraient pas de question ? Qu'en était-il d'Aya, sa sœur ? Cette personne qui se souciait tellement peu des coutumes et des obligations ? Allait-elle approuver tout cela ? Loredana en doutait sérieusement et elle était tout de même un peu blessé que Daemon ne se rebelle pas plus que cela par rapport à ce genre de chose qui paraissaient vraiment pas normal pour elle. Évidemment, elle n'avait jamais vécu avec la famille de Daemon, elle ne pouvait pas vraiment juger la décision de ses parents, ou plutôt de sa mère. Malgré tout, elle aurait préféré qu'il lui dise que Loredana était vraiment indispensable, elle était sa petite-amie après tout... Tout cela la dépassait un petit peu. Plus qu'elle ne le pensait à vrai dire.

Toutefois, elle essayait de ne rien laisser paraître, mais cela ne marchait pas réellement. L'expression de son visage en disait bien trop pour que Dey voit qu'elle n'y accordait pas d'importance. Certes, ce n'était pas le genre de soirée auxquelles elle aimait assister. Néanmoins, imaginer Daemon s'y rendre avec n'importe qu'elle autre fille comme si tout était normal était simplement insupportable. Alors oui, c'était une raison nécessaire pour elle de s'y rendre avec lui. Que sa relation avec lui soit officielle, que tout le monde comprenne que c'était elle et aucune autre qui pouvait l'accompagner. Oui, elle agissait par jalousie. Peut-être que ce n'était pas une bonne solution, mais elle ne supporterait pas rester chez elle en sachant qu'il se trouvait à ce bal avec une autre fille. Qu'elle ait plu ou non à sa mère, elle s'en fichait. Il fallait que les gens accepte que le grand Daemon Stebbins très important dans cette société sorte avec une jeune sorcière qui était bien moins connu dans ce monde-là. Il avait beau dire que cela ne lui plaisait pas, elle n'appréciait pas le fait qu'il lui dise qu'il n'avait pas le choix. Elle préférait qu'il se rebelle un minimum, mais elle se rendait bien compte qu'il n'en était pas vraiment capable. Alors elle lui dit tout simplement, essayant en vain de ne pas montrer qu'elle se forçait tout de même un peu, malgré le fait qu'il lui ait dit que ce n'était pas ce qu'il voulait.

- La question ne se pose pas, puisque je serais là pour t'accompagner. Je suis "ravie" d'être la cavalière officielle de l'héritier de la famille Stebbins.

Elle souriait, mais le cœur n'y était pas vraiment. Elle espérait qu'au fil du temps, elle s'habituerait à ce genre de coutume, même si cela serait sans doute assez compliqué, elle qui n'avait jamais vraiment accepté les règles. C'était devenu une habitude pour elle : Faire tout le contraire de ce qu'on lui demandait. En revanche, il était difficile pour elle de cacher bien longtemps ce qu'elle ressentait, au bout de quelques mois de couple, elle ne pouvait pas lui mentir. Elle voulait que leur relation soit prise au sérieux.

- Toi-même tu dis que ça t'embêterait de me voir au bras d'un autre, alors tu penses vraiment que je pourrais l'accepter ? Détrompe-toi, ce ne sera jamais le cas.


Puis il lui parlait de ses parents. Elle avait peur de les voir, ce qui était normal la haine et la douleur étaient toujours présentes au fond d'elle-même et les réflexions de sa mère la blesseraient sûrement, même si elle ne voulait pas se l'avouer à elle-même. De plus, lorsqu'elle s'était rendue au Manoir à Cambridge avec Daemon, les deux n'étaient pas ensemble depuis bien longtemps, il n'avait donc pas été compliqué de le qualifié comme son ami. Aujourd'hui, elle voulait déclarer au grand jour ce qu'il était pour elle. Et elle savait que lorsque sa mère adoptive apprendrait sa liaison avec lui et pire encore, si elle savait qu'il n'était pas un sang-pur, la soirée allait sûrement tourner au drame. Était-ce réellement ce qu'elle souhaitait ? Probablement pas. Pourtant, elle ne voulait pas cacher sa relation avec le Gryffondor. Parce qu'elle n'en avait pas honte. Elle en était tombée amoureuse, c'était un fait qu'elle n'avait pas pu contrôler malgré ses efforts. Aujourd'hui, presque tout Poudlard et même ses parents à lui savaient qu'ils étaient ensembles et qu'ils s'aimaient énormément, ça en crevait les yeux. Elle ne voulait pas se cacher.

- Je ne veux simplement pas qu'elle gâche tout. Je ne veux pas faire mauvaise impression devant tous les membres du Ministère, surtout devant ta mère. Tu sais qu'on ne veut pas s'avancer sur notre relation, mais c'est ainsi : Je ne veux pas que ta mère me déteste, je ne veux pas qu'il y ait un scandale par ma faute...

Daemon avait insisté pour lui acheter sa tenue. Au départ, elle se disait qu'il ne la trouvait pas assez chic pour pouvoir se payer des vêtements dignes de ce nom pour ce genre de soirée. Malgré tout, elle ne voulait pas faire ce genre de réflexion. Elle n'avait simplement pas assez confiance en elle pour se dire qu'elle pouvait parfaitement choisir ses vêtements pour ce genre de soirée. Mais malgré sa fierté, elle avait fini par accepter.

- Je n'aime pas spécialement qu'on choisisse cela à ma place, mais si tu insistes, c'est bien qu'il y a une raison alors je ne me vois pas t'en empêcher...

Malgré ses dires, cela ne lui convenait pas vraiment... Mais il avait insisté, elle ne pouvait pas refuser. Leur repas était terminé, Lore ne voulait pas vraiment traîner et elle avait rapidement demander l'addition que le rouge et or avait payé, puis elle s'était levée.

- Bien. Je ne veux pas que l'on perde de temps, allons nous dégourdir les jambes sur la place, j'ai envie de passer le maximum de temps rien qu'avec toi...

Peut-être qu'avec le temps, il se rendrait compte à quel point elle l'aimait et qu'elle ne voulait pas être juste une cavalière pour lui. Ce n'était pas dans ce sens-là qu'elle voyait leur relation.

Contenu sponsorisé

Au Pays de Galles - Page 12 Empty
Re: Au Pays de Galles
Contenu sponsorisé, le  

Page 12 sur 15

 Au Pays de Galles

Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.