AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 13 sur 15
Au Pays de Galles
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005

Au Pays de Galles - Page 13 Empty
Re: Au Pays de Galles
Loredana Wildsmith, le  Dim 6 Mai 2018 - 4:59



Les paroles de Daemon face à ses réactions n'étaient pas des plus plaisantes. Elle aurait préféré qu'il lui dise des mensonges plutôt que d'entendre la vérité qui la frappait de plein fouet à un point qu'elle ne s'était jamais vraiment imaginé. Celui-ci ne pouvait simplement pas être seul à cette soirée organisée par le Ministère. Peu importait avec qui il s'y rendait, l'important était qu'il s'y rende avec quelqu'un. Alors c'était donc à ça qu'elle servait ? À l'empêcher de s'y rendre seul ou avec une personne avec qui il ne voulait absolument pas y aller ? Pour qui on la prenait exactement ? Pour une simple cavalière de bal, telle une cowgirl qu'il avait engagé exprès pour l'événement ? Même pour ceux qui l'avaient vus durant le Lunch ne se poseraient pas de question ? Qu'en était-il d'Aya, sa sœur ? Cette personne qui se souciait tellement peu des coutumes et des obligations ? Allait-elle approuver tout cela ? Loredana en doutait sérieusement et elle était tout de même un peu blessé que Daemon ne se rebelle pas plus que cela par rapport à ce genre de chose qui paraissaient vraiment pas normal pour elle. Évidemment, elle n'avait jamais vécu avec la famille de Daemon, elle ne pouvait pas vraiment juger la décision de ses parents, ou plutôt de sa mère. Malgré tout, elle aurait préféré qu'il lui dise que Loredana était vraiment indispensable, elle était sa petite-amie après tout... Tout cela la dépassait un petit peu. Plus qu'elle ne le pensait à vrai dire.

Toutefois, elle essayait de ne rien laisser paraître, mais cela ne marchait pas réellement. L'expression de son visage en disait bien trop pour que Dey voit qu'elle n'y accordait pas d'importance. Certes, ce n'était pas le genre de soirée auxquelles elle aimait assister. Néanmoins, imaginer Daemon s'y rendre avec n'importe qu'elle autre fille comme si tout était normal était simplement insupportable. Alors oui, c'était une raison nécessaire pour elle de s'y rendre avec lui. Que sa relation avec lui soit officielle, que tout le monde comprenne que c'était elle et aucune autre qui pouvait l'accompagner. Oui, elle agissait par jalousie. Peut-être que ce n'était pas une bonne solution, mais elle ne supporterait pas rester chez elle en sachant qu'il se trouvait à ce bal avec une autre fille. Qu'elle ait plu ou non à sa mère, elle s'en fichait. Il fallait que les gens accepte que le grand Daemon Stebbins très important dans cette société sorte avec une jeune sorcière qui était bien moins connu dans ce monde-là. Il avait beau dire que cela ne lui plaisait pas, elle n'appréciait pas le fait qu'il lui dise qu'il n'avait pas le choix. Elle préférait qu'il se rebelle un minimum, mais elle se rendait bien compte qu'il n'en était pas vraiment capable. Alors elle lui dit tout simplement, essayant en vain de ne pas montrer qu'elle se forçait tout de même un peu, malgré le fait qu'il lui ait dit que ce n'était pas ce qu'il voulait.

- La question ne se pose pas, puisque je serais là pour t'accompagner. Je suis "ravie" d'être la cavalière officielle de l'héritier de la famille Stebbins.

Elle souriait, mais le cœur n'y était pas vraiment. Elle espérait qu'au fil du temps, elle s'habituerait à ce genre de coutume, même si cela serait sans doute assez compliqué, elle qui n'avait jamais vraiment accepté les règles. C'était devenu une habitude pour elle : Faire tout le contraire de ce qu'on lui demandait. En revanche, il était difficile pour elle de cacher bien longtemps ce qu'elle ressentait, au bout de quelques mois de couple, elle ne pouvait pas lui mentir. Elle voulait que leur relation soit prise au sérieux.

- Toi-même tu dis que ça t'embêterait de me voir au bras d'un autre, alors tu penses vraiment que je pourrais l'accepter ? Détrompe-toi, ce ne sera jamais le cas.


Puis il lui parlait de ses parents. Elle avait peur de les voir, ce qui était normal la haine et la douleur étaient toujours présentes au fond d'elle-même et les réflexions de sa mère la blesseraient sûrement, même si elle ne voulait pas se l'avouer à elle-même. De plus, lorsqu'elle s'était rendue au Manoir à Cambridge avec Daemon, les deux n'étaient pas ensemble depuis bien longtemps, il n'avait donc pas été compliqué de le qualifié comme son ami. Aujourd'hui, elle voulait déclarer au grand jour ce qu'il était pour elle. Et elle savait que lorsque sa mère adoptive apprendrait sa liaison avec lui et pire encore, si elle savait qu'il n'était pas un sang-pur, la soirée allait sûrement tourner au drame. Était-ce réellement ce qu'elle souhaitait ? Probablement pas. Pourtant, elle ne voulait pas cacher sa relation avec le Gryffondor. Parce qu'elle n'en avait pas honte. Elle en était tombée amoureuse, c'était un fait qu'elle n'avait pas pu contrôler malgré ses efforts. Aujourd'hui, presque tout Poudlard et même ses parents à lui savaient qu'ils étaient ensembles et qu'ils s'aimaient énormément, ça en crevait les yeux. Elle ne voulait pas se cacher.

- Je ne veux simplement pas qu'elle gâche tout. Je ne veux pas faire mauvaise impression devant tous les membres du Ministère, surtout devant ta mère. Tu sais qu'on ne veut pas s'avancer sur notre relation, mais c'est ainsi : Je ne veux pas que ta mère me déteste, je ne veux pas qu'il y ait un scandale par ma faute...

Daemon avait insisté pour lui acheter sa tenue. Au départ, elle se disait qu'il ne la trouvait pas assez chic pour pouvoir se payer des vêtements dignes de ce nom pour ce genre de soirée. Malgré tout, elle ne voulait pas faire ce genre de réflexion. Elle n'avait simplement pas assez confiance en elle pour se dire qu'elle pouvait parfaitement choisir ses vêtements pour ce genre de soirée. Mais malgré sa fierté, elle avait fini par accepter.

- Je n'aime pas spécialement qu'on choisisse cela à ma place, mais si tu insistes, c'est bien qu'il y a une raison alors je ne me vois pas t'en empêcher...

Malgré ses dires, cela ne lui convenait pas vraiment... Mais il avait insisté, elle ne pouvait pas refuser. Leur repas était terminé, Lore ne voulait pas vraiment traîner et elle avait rapidement demander l'addition que le rouge et or avait payé, puis elle s'était levée.

- Bien. Je ne veux pas que l'on perde de temps, allons nous dégourdir les jambes sur la place, j'ai envie de passer le maximum de temps rien qu'avec toi...

Peut-être qu'avec le temps, il se rendrait compte à quel point elle l'aimait et qu'elle ne voulait pas être juste une cavalière pour lui. Ce n'était pas dans ce sens-là qu'elle voyait leur relation.

Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au Pays de Galles - Page 13 Empty
Re: Au Pays de Galles
Daemon Stebbins, le  Lun 7 Mai 2018 - 0:53





Week-end vital
en amoureux

Loredana Sparks
Daemon Stebbins

“Une femme jalouse est une femme qui aime son homme !.” - ♫♫♫
Je voyais la contrariété qui s'était affichée sur le visage de Loredana et aussi sa manière de me répondre. Je sentais que j'allais prendre et j'avais vu juste. Je la laissais donc sortir ses piques afin qu'elle vide son sac et que je puisse calmement reprendre la main et lui expliquais les choses. Deuxième couche. Mais je n'étais toujours pas décidé à m'énerver je comprenais que tout cela puisse la déranger.

- Amour si je te considérai uniquement comme une simple cavalière, je ne tenterai pas de répondre le plus possible à tes envies que ce soit pour les voyages ou bien tes envies d'apprendre le fonctionnement du monde moldu ou son enseignement. Non je ne demanderai pas non plus à en savoir le plus sur toi en découvrant tes gouts, tes passions ce que tu n'aimes. Je ne me serai pas rendu chez toi pour te soutenir et je ne ferai aucun effort. Si tu n'étais qu'une cavalière, je ne me gênerai absolument pas pour aller coucher avec d'autres filles. Je ne m’investirai absolument pour quelqu'un que je ne verrai que d'une façon utile et surtout je ne t'aurai pas amenée au lunch chez mes parents en m'affichant de ma manière si affecteuse devant ce parterre d'invités et encore moins devant ma mère.

Je respirais pour garder tout mon sang froid et ne pas m'emballer parce qu'il fallait qu'un de nous deux reste rationnelle.

- Ce genre de chose se terminera avec moi. Et non Aya n'aime pas tout cela. Pourquoi crois-tu qu'elle a rendu dingue ma mère durant toute son enfance. Mais je ne suis pas comme elle. J'ai cela dans les veines. Et puis j'ai beaucoup plus de contraintes et de responsabilités qu'elle envers la famille. C'est pour cela qu'elle n'a jamais tenté de changer cela en moi. Ma sœur sait tout cela mieux que personne. Parce que je considère que c'est important. Parce que c'est de cette façon que je montre mon respect à ma mère, envers sa culture et qui elle est.

Je laissais une pause pour que ma déesse est le temps de comprendre et d'assimiler ce que je lui expliquait. Parce que j'étais conscient que c'était à cent mille lieu d'elle tout cela. Ses parents ne l'avaient formée à rien. Moi on m'avait préparé à cela depuis toujours.

- Je sais que pour toi les règles et les contraintes, c'est compliqué. Je ne te demande pas de comprendre mais d'accepter que cela fasse parti de moi. J'étais façonné ainsi. Je peux changer en surface mais j'aurai beaucoup plus de mal en profondeur. Je ne pourrais jamais être aussi différent brutalement. Ce n'est pas dans ma nature ni dans mon éducation.

Puis je continuais:

- Je sais très bien que tu ne l'accepteras pas. Pourquoi crois-tu que je t'ai amené chez moi. c'était pour rendre les choses plus officielles entre nous. Ma mère ne doute pas une seconde que tu m'accompagneras et si je lui disais le contraire, elle aurait très vite fait de trouver quelqu'un. Non parce qu'elle ne t'aime pas mais parce que cela doit être comme ça. La seule autre cavalière que j'ai eu dans ma vie pour ses choses, c'est Aya. Mais maintenant qu'elle est fiancée à Jamie et qu'ils vont se marier. Elle ne peut plus jouer ce rôle. Et puis cela passait aussi tant que j'étais mineur. A présent, je suis un adulte, les règles ont changés.

Je me lançais ensuite sur le sujet épineux de sa famille.

- Ta mère ne fera pas d’esclandre en public, elle aurait bine trop à perdre. Qui crois-tu que le ministère préfera une femme aux idées dépassées et arrêtés. Ou un de ses employés exemplaires, qui vient d'une famille avec un certain pouvoir et qui a toujours tenté de faire les choses au mieux pour la communauté afin de la protéger mais aussi de mieux intégrer les êtres et personnes qui étaient différents. Je pense que tu connais aussi bien que moi la réponse. Surtout en prime si tu témoignes du traitement que tu as reçu. Et si moi, il ne faut pas me mettre en colère. Rappelle toi toujours de l'attitude de ma mère, je suis un agneau à côté d'elle.

Enfin le sujet épineux de la tenue était abordé.

- Je sais parfaitement que tu sais choisir tes tenues et que tu as un goût sûr. Si j'étais maladroit je m'en excuse. Mais si j'ai insisté pour le faire. C'est parce que j'avais en premier de te faire un cadeau et surtout parce que je n'avais pas envie que tu perdes du temps dans les boutiques à te stresser à cause des millions de questions qui te trotteraient dans la tête mais surtout parce que je ne voulais pas que cela empiète sur ton temps de révisions ou le notre. Nous en avons si peu. Mais si tu veux vraiment chercher cette fichue robe, libre à toi. Je ne m'en mêlerai pas.

Je finissais mon assiette assez vite et attendais qu'on nous porte le dessert qui fut englouti rapidement. Ma petite amie avait demandé la note et je m'étais empressé de la régler. Rapidement nous étions sortis de l'hôtel parce qu'elle en avait besoin. Je savais que la conversation avait délicate. Mais je m'étais juré de ne jamais lui mentir et je me tenais à cette ligne de conduite.

J'avais conservé le silence alors que nous nous rendions à la plage. J’espérais ainsi qu'elle arriverait à se mettre à ma place et comprendrait tout ce que je venais de lui dévoiler et que je n'avais pas prévu de lui dire sitôt. D'une parce que je ressentais encore la peur mais surtout parce que je ne voulais pas qu'elle éprouve de pression. Je savais depuis toujours que celle qui deviendrait un jour ma compagne devrait pouvoir me seconder et porter le poids de ma famille dans laquelle, cette dernière serait rentrer en m'épousant. Et ce n'était pas un rôle si facile. D'ailleurs ma sœur avait été plus qu'heureuse d'y échapper car elle avait très vite saisi même pour son jeune âge tout ce que cela entrainerait dans le futur...


Code Daemon
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Au Pays de Galles - Page 13 Empty
Re: Au Pays de Galles
Loredana Wildsmith, le  Lun 7 Mai 2018 - 11:54



Elle voyait bien qu'il essayait de garder son calme malgré ce qu'elle disait. Il avait probablement la certitude qu'elle ne comprenait et il avait tout à fait raison de penser cela. Elle n'avait pas vécu sa vie, n'avait pas été élevée par la même famille, elle ne pouvait pas comprendre qu'il soit contraint de faire tout cela. Alors, comme à son habitude, elle écoutait ses explications sans le couper et avec la plus grande des attentions. Évidemment, qu'elle n'était pas qu'une cavalière, elle réagissait souvent au quart de tour, mais elle savait pertinemment que Daemon l'aimait pour elle et non pas uniquement pour ne pas être seul à un bal. Quand ils sont sortis ensemble, il ne devait pas se dire « Oh super ! J'ai une cavalière pour le bal », surtout qu'il avait longuement hésité avant d'accepter de faire entrer pleinement Loredana dans sa vie.

Elle acquiesçait tout en restant silencieuse lorsqu'il parlait de cette éducation, du fait que c'était ancré en lui et que c'était ainsi. Bien sûr, certains de ses mots lui faisaient serrer les dents, mais elle tentait de le comprendre et voulait malgré tout le soutenir. Elle savait qu'il avait reçu une éducation strict et qu'il était le futur chef de famille après son père. Il lui expliquait les choses en détail et elle comprenait tout de même davantage, même si tout cela était encore un peu flou pour elle, malgré tout. Elle avait posé sa main sur la sienne tout en continuant à rester silencieuse afin de lui montrer qu'elle voulait l'accompagner dans tout cela et l'épauler. Elle finirait bien par comprendre pourquoi cela est si important pour lui. Ils avaient deux vies bien opposées, Lore aurait dû se douter que certaines choses allaient posé problème.
Il la rassurait un peu au sujet de sa mère adoptive, lui disant qu'elle n'aurait pas vraiment l'occasion de faire un scandale à la Gryffondor si elle la voyait à ce genre d'événement et pire encore, tenant par le bras un jeune homme venant d'une famille de sang-mêlé. Voilà ce qui serait le pire pour Mrs Sparks.

Il s'était excusé au sujet de la robe, pensant l'avoir offensé. Loredana se sentait un peu idiote et, encore une fois, elle avait mal compris les intentions de son petit-ami ou peut-être était-ce lui qui s'était mal exprimé. Malgré tout, il y avait eu un soucis de compréhension et elle préférait s'excuser également, comprenant finalement ses intentions.

- Je n'avais pas compris cela... Tu peux t'en occuper si tu le souhaites et si cela te fait plaisir. Je sais que tu sauras faire les bons choix. Tu as raison, je ne peux pas perdre de temps avec les révisions et je tiens davantage au fait qu'on puisse avoir du temps ensemble plutôt qu'à aller faire toutes les boutiques du pays...

Daemon avait payé l'addition et ils étaient ensuite sortis de l'hôtel. L'air frais sur son visage lui faisait du bien. Le soleil n'allait pas tardé à se coucher et elle voulait qu'ils arrivent à la plage avant afin d'admirer ce magnifique tableau qui allait s'offrir. Elle espérait que la plage soit déserte, l'endroit serait davantage romantique. Malgré tout, l'ambiance entre Daemon et Loredana était un petit peu tendue. Lui marchait un peu plus devant, les mains dans les poches. Elle, était un peu plus en retrait, les bras croisé, le regard au sol, pensant à la manière dont elle pouvait sauver cette soirée. Elle savait qu'elle n'était pas facile à vivre et que parfois, Dey pourrait en avoir marre de ses réactions excessive. Il fallait qu'elle arrange les choses.
Elle avait donc fini par accélérer le pas afin de se retrouver à côté du rouge et or. Elle passa sa main autour de son bras, posant la tête sur son épaule tout en continuant leur marche.

- Excuse-moi vraiment pour tout cela. J'ai agi comme une égoïste. Mais j'ai envie de t'accompagner dans te cela et te soutenir dans tout ce que tu entreprends. J'admire ton investissement au sein de ta famille. Tu sais mieux que personne que je n'ai jamais vu les choses de cette façon de mon côté. J'ai passé ma vie dans ma chambre, je n'ai pas tout ce soutien, je ne leur dois rien. Mais si je peux faire quelque chose pour t'aider dans ton investissement envers ta famille, tu sais que je le ferais.

Ils étaient arrivés à temps sur la plage, le soleil commençait à se coucher. Dans son sac, Loredana avait prévu une couverture qu'elle installa par terre afin qu'ils puissent s'installer tranquillement sans avoir peur de se salir. Le spectacle qui s'offrait devant eux était simplement magnifique. La jeune femme profitait de ce moment pour se rapprocher de son petit-ami, se chargeant de lui prendre le bras afin de le passer autour d'elle. Elle se sentait un peu coupable, alors elle voulait simplement arranger les choses. Ils se connaissaient depuis plusieurs mois et elle en tombait davantage amoureuse chaque jour. Chaque dispute, même les plus minimes, était douloureuse. Là, il s'agissait plus d'un manque de compréhension, mais elle ne voulait pas qu'il la pense insensible à ce qu'il pouvait ressentir vis-à-vis de sa famille.

Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au Pays de Galles - Page 13 Empty
Re: Au Pays de Galles
Daemon Stebbins, le  Mar 8 Mai 2018 - 10:42





Week-end vital
en amoureux

Loredana Sparks
Daemon Stebbins

“Une femme jalouse est une femme qui aime son homme !.” - ♫♫♫
Le ton était redescendu. Ma déesse avait repris une attitude un peu plus pondérée. Et cela me rassurait car ce fait prouvait que mes mots avaient réussi à l'atteindre. Ce qui me rendait heureux. Nous étions arrivé sur la plage après la fin du repas. Certes il y' avait un peu de distance mais étrangement, je ne la sentais pas pesante.

On m'avait souvent reproché de ne pas être un grand communiquant et je voyais qu'au moins, à défaut que mon caractère s’améliore, ce point-ci n'était plus le même. J'écoutais, avec amusement, ma petite amie tentait de se rattraper et me donner raison. Puis elle enchaîna sur des excuses encore mais aussi sur le désir de m’accompagner dans mes responsabilités familiales. Je lui répondais alors :

- Je suis touché. C'est aussi une des raisons qui m'ont fait hésité. Je sais que la femme qui sera avec moi devra porter ce poids. Ce n'est pas une chose aisée et facile surtout quand on n'y est pas franchement préparé. Et même si on a des bases, cela reste assez compliqué à gérer. En particulier, si on a été privé longtemps de liberté comme moi et qu'on l'a découverte il y a deux de temps. Car soyons honnêtes deux ans c'est si lent et pourtant si court comparé à nos vies. A cause de cela, je dois d'être entièrement honnête. N'oublie jamais que je ne suis pas totalement britannique bien qu'en ayant plus la mentalité de mon pays natif, la culture japonaise a et occupe une grande part de ma façon de faire les choses. Et même si des fois, j'ai envie de tout envoyer balader ou foutre en l'air, je ne le ferai pas. Ma famille est unie et aimante aussi parce que j'ai cette personnalité. Du fait que j'assume, Aya peut avoir une vie plus simple et libre en gardant sa personnalité. Parce que je me charge de ce qui doit être fait. Papa peut-être aussi insouciant parce que ma mère le soutient et qu'elle connaît parfaitement son rôle. Si un de nous bouge, l'équilibre s'en trouvera modifier. Aya ne pourrait pas rentrer dans ce moule, elle perdrait son âme et surtout son si magnifique sourire. J'ai la chance d'avoir déjà Jamie. Avant qu'il se mette officiellement avec ma soeur, il venait déjà souvent à la maison. Il a vu la façon de fonctionner depuis longtemps. Il a pu s'y habituer. Je reconnais que tout cela peut sembler loin de la modernité, comme si le temps s'était figé. Mais c'est ma famille et je l'aime. Je ferai donc tout pour les protéger et leur permette de continuer à vivre comme il l'entende.

Oui c'était la raison pour laquelle, j'étais si sérieux. Je voulais que chacun d'eux puisse conserver le bonheur qu'ils s'étaient construits. Je ne voyais pas par purement égoïsme exploser tout cela pour des revendications qui n'avaient pas lieu d'être.

Le soleil commençait à se coucher. Je voyais Loredana sortir une couverture de son sac et l'installer au sol. Ensuite elle m'entraina dessus me poussant à m'allonger. Elle se lova au creux de mon bras dont elle s'était entourée. Sentir sa chaleur était la chose la plus délicieuse en dehors de goûter à son corps de rêve. Le silence régnait et c'était agréable. Lentement l'astre descendit comme si il allait plonger dans la mer. Offrant tout un panel de couleurs. Puis juste avant qu'il disparaisse. Il y avait le green flash. C'est un photométéore rare qui peut être observé au coucher du soleil et qui prend la forme d'un point vert visible quelques secondes et qui s'étend en une ligne au sommet de l'image de l'astre tandis qu'il se trouve en grande partie sous l'horizon.

- Amour tu es si exceptionnelle que le soleil nous en offre son plus beau green flash. Soit honorée, c'est très rare. Tu vois quand je te dis que tu es une créature céleste et que tu ne crois pas. Cela en est bien la preuve.

Je la serrais un peu plus contre moi pour profiter de ce simple contact émerveillé par la couleur qui avait été fugace...



Code Daemon
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Au Pays de Galles - Page 13 Empty
Re: Au Pays de Galles
Loredana Wildsmith, le  Mar 8 Mai 2018 - 13:16



Il y avait quelque chose de bien dans leur relation. Quelque chose qui manquait sérieusement à certains couples : Cette chose s'appelait la communication. Certes, ils avaient tous les deux un fort caractère, mais chacun finissait par se rendre compte lorsqu'ils allaient trop loin. Loredana savait que Daemon avait des devoirs envers sa famille. Elle ignorait simplement à quel point c'était. Il lui était déjà arrivé de lui en parler, mais jamais elle n'avait su cela dans les détails comme il était en train de lui expliquer à ce moment-là.
Il était conscient que cela ne serait pas facile pour elle, c'était un poids à porter et cela l'angoissait un peu à vrai dire. Elle appréhendait ce moment, elle qui avait tant été dans l'ombre durant son enfance, elle allait devoir faire le maximum pour être à la hauteur, même si ce serait bien difficile. Elle le faisait pour lui, pour qu'il puisse se rendre à au bal du ministère avec la personne qu'il avait choisie et non pas une femme choisie par sa mère...

- C'est un lourd poids, mais je l'assume. On ne peut pas toujours se permettre de s'échapper et d'espérer être seul à faire ce que l'on veut. Si tu me coaches un peu, ça pourrait peut-être le faire. Je ne dis pas que cela va m'amuser, mais peut-être que ce n'est pas si horrible. Après tout, ce n'est qu'une soirée pour l'instant.

Après cela, elle montrait qu'elle ne voulait pas vraiment continuer à parler de tout cela. Ils avaient si peu de temps ensemble qu'elle ne voulait pas que ce week-end soit gâché par les obligations qui attendaient Daemon. Elle ne voulait penser ni aux devoirs de préfet du rouge et or, ni à ses révisions, ni à ce bal qui les attendait et qui était bien trop proche pour qu'elle soit irréprochable. Elle espérait simplement que personne ne sache qu'elle était la fille de Claudia et Liam Sparks. Personne ne savait qu'elle n'était pas la vrai fille de Claudia, mais ce n'était qu'un détail finalement...

Ils regardaient simplement le couché de soleil, c'était l'une des premières fois qu'elle assistait à cela. La vue était magnifique et sentir les battements de cœur de Daemon rendait se moment bien plus intense et agréable. Puis il y avait ce photométéore, chose qui, selon Daemon, était rare. Loredana n'en avait jamais vu jusqu'à présent et le spectacle était vraiment grandiose. Dey en avait d'ailleurs profiter pour lui rappeler qu'elle était une créature céleste, chose qui lui faisait lever les yeux aux ciel à chaque fois qu'il prononçait ses mots. Et à vrai dire, dés leur première rencontre, il la considérait comme telle. Il avait toujours eu du mal à comprendre comment Loredana faisait pour avoir un tel effet sur lui. Elle, elle concluait seulement qu'il était juste amoureux, lui semblait voir les choses bien plus loin que cela.

Ils étaient restés sur cette plage jusque tard dans la nuit à discuter, s'embrasser et parfois même plus tout en restant correct. Ils profitaient du peu de temps qu'ils avaient ensemble, le week-end passeraient vite et retourner à Poudlard voulait dire qu'ils se croiseraient simplement dans les couloirs, dans la Grande Salle ou dans la Salle Commune. Les seules fois où ils pouvaient passer du temps ensemble étaient lorsqu'ils enfreignaient le règlement, ce qui était rare puisque Daemon était préfet, il fallait qu'il montre l'exemple. Il lui tardait l'été pour qu'ils se voient davantage. Elle savait qu'il ne pourrait pas rester 24h/24h avec elle, mais ils pourraient se voir autant qu'ils le voudraient de juillet à septembre. La suite serait sûrement bien plus compliquée, mais elle ne voulait pas penser à cela pour l'instant.

La suite du week-end se déroula à la perfection. Il avait fait un beau soleil et Loredana avait réveillé Dey aux aurores pour qu'ils profitent pleinement de cette journée. Comme prévu, ils avaient été en montagne afin de découvrir plein de chose tout en se dépensant. Rester enfermée n'était pas ce qu'elle préférait. Ils étaient restés du côté sorciers afin de pouvoir rencontrer toutes les créatures magiques possibles qui vivaient au Pays de Galles. Elle savait que le Vert Gallois vivait ici, mais elle se doutait bien qu'elle n'en rencontrerait pas, ce serait bien trop beau, mais surtout bien trop dangereux.
Tout s'était déroulé sans blessure et les créatures rencontrées, Lore les connaissaient déjà, mais malgré tout, elle avait passé une super journée qui s'était terminée dans la chambre d'hôtel qu'ils n'avaient pas quitté tant ils étaient épuisés par leur journée. On leur avait apporté leur repas et ils avaient pu profiter du temps qu'il leur restait.

Puis Daemon l'avait réveillé le dimanche en fin de mâtiné, d'une manière douce, mais qui l'avait tout de même fait râler. Parce qu'il était temps de partir. Elle avait rangé toutes ses affaires et ils avaient quitté l'hôtel, remerciant le réceptionniste pour son accueil. Ils s'étaient rendue à l'entrée principale et avaient transplané pour se retrouver non loin de l'école. Là, Lore avait pris Daemon dans ses bras et ils étaient restés ainsi quelques instants avant de pénétrer dans l'école où il devait un peu plus se tenir. Ils étaient montés jusqu'à la salle commune, puis Loredana avait grimpé dans son dortoir, tandis que Daemon s'apprêtait à reprendre son travail de Préfet. Le week-end était bel et bien terminé.


[FIN DU RP - Merci Dey ♥ :kiss: ]


Mangemort 08
Mangemort 08
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Au Pays de Galles - Page 13 Empty
Re: Au Pays de Galles
Mangemort 08, le  Dim 3 Juin 2018 - 18:01




Faire le vide


RP unique
TW : Contenu potentiellement choquant


Les journées se suivaient et ne se ressemblaient pas. Certaines gardaient toujours des saveurs bien particulières, héritage d'un quotidien huilé autour d'une habitude sensationnelle. Mais toujours demeuraient des moments d'incertitudes, de doutes, de solitude profonde, aux sommets escarpés qui se faisaient poison de l'âme.

J'avais tout pour être heureux, une femme parfaite près de moi, à accrocher de l'or à chaque aube qui se levait où je pouvais poser mon regard sur elle. J'étais bien ancré dans la société magique, de par mes emplois qui m'offraient un belle diversité et surtout un bon point d'ancrage. Et mon Ordre, surtout, raison de me battre pour un idéal coulant dans mes veines depuis ma naissance.

Aujourd'hui pourtant, cette soirée en solitaire me ramenait à de vieux démons que j'avais longtemps enfouis. Ceux-là même capable de me déchirer l'âme en lambeaux comme si je n'étais qu'un vulgaire morceau de papier inutile. Et la lumière de ma vie n'étant pas là, je me perdais à ces pensées qui me rongeaient.

Y avait-il seulement une chance que tout cela finisse bien pour moi ? Avec tous les crimes que j'avais commis, toutes les personnes que j'avais trahies, restait-il encore une part d'humanité ? Je ne savais plus trop.

Une raison de me battre, oui, sans aucun doute, j'en avais même plus d'une. Ne serait-ce que pour la protéger je mettrais le reste du monde à feu et à sang. Mais en cette soirée j'étais faillible, je n'étais pas l'épée dans la main des ténèbres, j'étais l'être livré aux torrents démoniaques de l'esprit.

Pays de Galles, quelque part aux alentours de Cardiff

J'errais le long d'un lotissement joliment boisé avec des vastes maisons à la richesse certaine. Il me suffisait de voir les véhicules stationnés devant chaque garage pour voir que le fric et l'exubérance puaient à dix bornes dans le coin. Des vérandas majestueuses, des porches d'entrées à double porte qui donnaient l'impression d'entrer dans des manoirs. Ce qu'on appelait le luxe moldu en somme.
 
Ce qui me sortait par les yeux

J'avais comme une envie d'expiation, du genre, palpable au point de la faire ressentir autour de moi. Envie de hurler face au reste du monde, d'hurler des choses qu'il ne comprendrait pas. J'étais seul dans les travées de mes tourments, et personne ne pouvait me comprendre.

Enfin si, une personne, mais ce soir j'étais seul, dans un face à face que je ne pouvais pas gagner. J'avais déjà trop perdu dans ce genre de duel, et bien que cela faisait près de deux mois que je n'avais pas succombé à l'attirance de mon sombre côté, je me retrouvais en tête-à-tête avec lui.

Je me faufilais dans un jardin par une porte dérobée annexant un garage. Je me retrouvais au milieu d'une pelouse et d'arbre joliment entretenus, et d'une piscine non loin dans laquelle s'exclamaient six merdeux d'adolescent certainement ayant plus de zéro sur leur compte en banque que de neurones dans le crâne.

De la musique qui s'échappait d'un outil étrange, des bières à la main en train de rigoler. Un mec en train de peloter une nana certainement ivre. Un autre en discussion visiblement intime avec une autre. Du vomi sur patte en somme. Puis le regard d'un des types se pose sur moi, et visiblement ma tenue les interpelle. Je suis catalogué de taré, il me dit que si je ne sors pas ils vont appeler les flics. Un grand sourire se dessine sous mon masque alors que je lève ma baguette et informule un Silencio sur le gars.

- Les deux pouffes sortez de l'eau, les gogols vous y restez...

Je m'approchais de la piscine alors qu'un s'inquiétait que l'autre pouvait plus parler et que les autres semblaient protester contre mes ordres. Pourquoi y avait-il toujours des cons pour la ramener ?

- Avada Kedavra !

Le pignouf un peu trop intime fut frappé de plein fouet et son corps sans vie se mit à flotter à la surface de l'eau, sous le cri médusé de tous les autres mioches, sauf celui qui pouvait plus parler. Evidemment les deux nanas se sauvèrent de la piscine.

- Bah voilà, là vous obéissez, allez, on se rhabille et déguerpissez d'ici...
- Tommy... Tommy... Qu'est-ce que vous avez fait à Tommy ?! me gueula un des types qui essayait de secouer son pote.
- T'inquiète il dort juste...

Je jetais un regard noir aux deux nanas qui se barraient avec leurs fringues à la main, alors que les quatre mecs, 'fin les trois vivants et celui qui dormaient, me regardaient avec des yeux embrumés d'une crainte certaine.

- C'est pas contre vous vous savez... C'est juste contre moi... Pour éviter de faire bien pire... Alors, estimez-vous heureux, vous auriez pu être dévorés...

Alors qu'un allait l'ouvrir, je pointais la surface de l'eau et balançais un Electrocorpus. L'éclair de lumière frappa l'eau, et tout de suite les quatre mec eurent le coup de foudre. Des cris s'échappèrent depuis la piscine pendant quelques secondes, où je les observais mourir tranquillement. Comme si ces doutes qui m'avaient assailli plus tôt s'échappaient en même temps. Quand le sortilège s'estompa, et qu'ils étaient bien tous les quatre morts, je transplanais loin de là, comme un éclair dans la nuit.
Arnaud Meula
Arnaud Meula
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au Pays de Galles - Page 13 Empty
Re: Au Pays de Galles
Arnaud Meula, le  Sam 14 Juil 2018 - 15:03

PV/LA Elhi,
Acquisition de la prothèse ici

L'attente était devenue longue et ma présence se faisait de plus en plus suspecte, il fallait que j'attende la bonne opportunité pour croiser et saisir Elhiya. Aujourd'hui j'avais besoin d'elle et il était assez difficile pour la joindre ces derniers temps, certainement occupé de son côté, mais cette fois, je ferai preuve de courage et d'un faible taux de patience. Repensant une dernière fois à James qui attend caché pas loin des grilles de Poudlard, l'endroit où nous nous rendrons serait parfait pour nous. Non, ce n'était pas un rendez-vous galant ou un week-end en amoureux comme certains élèves pouvaient faire entre eux sans s'ouvrir aux autres personnes de l'école, mais bien une mission importante qui pesait sur les épaules d'Elhiya, sans même qu'elle ne le sache complétement...

Un éclat d'espoir dans mes yeux quand je l'aperçois, il ne reste plus qu'à l'approcher et la tirer vers la direction souhaitée, mais la situation est assez stressante, c'est un peu comme si j'allais voir une fille pour lui annoncer que je l'aimais, une boule au ventre et les jambes faibles. Trêve de plaisanteries, courage mon garçon, c'est pour ton avenir que tu vas aller l'accoster.

Hey Elhiya! J'espère que tu vas bien!? Tu te souviens quand tu m'as dis être intéressé pour m'aider sur ma main? Et bien c'est maintenant! Ne me quittes pas d'une semelle s'il te plait, j'ai quelque chose à te montrer, mais il faut marcher un peu!

Le tout extrêmement rapide et la tirant légèrement par le bras, nous traversons rapidement le château pour arriver vers les grilles du portail de Poudlard, sans dire un mot durant le trajet, je me contentais de faire la tête de mule et de me concentrer sur l'objectif. Les grilles étant désormais derrière nous, je siffla un brève instant pour appeler James.

James, voici Elhiya, une.... amie serpentard qui va nous aider pour aujourd'hui, tu te rappelles de notre destination? Et bien allons-y! Jetant un léger coup d’œil à Elhiya, S'il te plait, il faudrait que tu nous tiennes vraiment bien pendant le voyage.

CRAC

Le bruit du craquement restait derrière nous, alors que nous nous tenons maintenant au pied d'une jolie maison dans un climat comme celui de l’écosse. Passant la porte en premier et tenant la main à James, je m'arrête dans la salle de vie de la maison en me retournant vers mon invitée.

Bienvenue dans la maison de vacances des Meula! Ne te sens pas gêné, évite de t’énerver et sens toi comme chez toi. accompagné d'un sourire dans sa direction. C'était un peu... surprenant comme méthode pour inviter quelqu'un chez soit, mais si je lui avait expliqué, elle aurait surement refusée ou décalée l'entrevue.

Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Au Pays de Galles - Page 13 Empty
Re: Au Pays de Galles
Elhiya Ellis, le  Sam 14 Juil 2018 - 16:15



Le bâillement aux cils, l’humidité aux lèvres, il me semblait avoir dormi un peu trop longtemps aujourd’hui pour ne pas être totalement déphasée. Je ne savais plus où j’étais, ce que je devais faire, encore moins si je devais surveiller Fanch, l’aider ou l’écouter. Les yeux me brulaient, pourtant je m’était couchée sobre si ma mémoire était bonne, j’avais joué avec la fiole de ménaméninge, la faisant rouler entre mes doigts, attendant ce que certains appelaient le bon moment, ne le trouvant jamais vraiment. Alors j’avais fini le nez dans l’oreiller très tard, sans vraiment entendre la journée s’éveiller, ni les autres. Et là, dans le couloir, c’était pas mieux, je me frottais les yeux, baillant de nouveau au corneille ne faisant pas attention a mon environnement avant d’entre mon prénom.

Un laps de temps à me demander qui me parlait, surtout autant et si vite. J’avais du battre des paupières un bon nombre de fois avant de reconnaitre l’éclopé. « Arnaud ? ».Le sourcil rehaussé, j’essayais de connecter quelques neurones, me demandant ce qu’il me voulait, ce qui pouvait être aussi urgent pour m’attendre à la sortie de la salle commune, si loin de son perchoir… Même Ethan venait pas me récupérer dans les cachots quand il avait à me parler. En fait, vu qu ‘il n’avait jamais rien à dire, c’était surement l’explication la plus logique. En fait, personne ne venait me chercher dans les couloirs du sous-sol, aussi loin que je me souvenais, les lieux paraissait surement mal famé, ou alors j’avais juste trop habitué les gens à aller les extirper moi-même de leurs petits nids douillets au point qu’Arnaud était la seule et unique personne de ce château à se dire qu’il était possible de me croiser du côté de chez serpentard. Par contre, il était gentil le piaf là, mais je ne comprenais rien. «  Quoi ? ta main ? Maintenant ? Une semelle ? Tu veux quoi ? Mais attends ! ». C’était officiel je ne comprenais strictement rien, mis à part qu’il me kidnappait.

Je n’étais pas d’accord, c’était moi qui faisait ça normalement. Mais en fait c’était pas mal comme facon de faire, même si c’était vraiment perturbant. Je comprenais mieux pourquoi on me râlait un peu dessus à chaque fois. Enfin moi au moins j’offrais un bisou de manière générale et j’expliquais en route, alors que là… on parcourrait le couloir principal du château pour se retrouver dehors sans un mot, genre secret d’état et me vriller les oreilles dans un craquement sonore de Transplanage. Dubitative, je scrutais la créature, totalement interdite, me demande pourquoi il voulait me montrer son elfe de maison. C’était un peu de genre d’être magique avec qui je n’étais pas vraiment à l’aise, et la bouche entre ouverte je tardais a dire bonjour, quand je sentis la prise du brun se resserrer sur mon bras et le monde disparaitre désagréablement. Beurk… de l’escorte, je detestais ça, je ne savais jamais où regarder, j’étais ballotée dans tous les sens, et en atterrissant au sol, j’étais prise d’une violente nausée qui m’empêchait d’insulter le serdaigle.

Le souffle coupé, les sens vrillés, pire qu’avec le Kiwicot de Linwe, je cherchais a reprendre mes repères sans cracher l’eau que j’avais dans l’estomac. « Bordel Arnaud préviens ! ». Bon, je supposais que c’était un prêté pour un rendu l’ayant également fait voyagé d’une façon proche pour aller prendre le bateau avec Chad. « Et on est où ? ». Oui, bon si j’avais écouté et levé le nez, j’aurai su et compris. Maison secondaire des Meula, visiblement ça avait des sous dans sa famille, et s’il voulait que je m’extasie c’était loupé, ce genre de détail me laissait complètement indifférente. Je me laissais tomber sur le canapé d’angle rouge en soupirant, la moue boudeuse sur les joues.

– Généralement quand on veut passer du temps seul avec quelqu’un, déjà on lui propose. C’est quoi l’idée du coup ? pourquoi on est chez tes parents ? c’est super grand en plus. Me dis pas que tu veux me les faire rencontrer ou que je leur assure que t’étais bien à la réunion Auror ou avec moi pendant la semaine ou on est parti.

Il était vrai qu’on avait fui l’Angleterre un peu rapidement, je n’avais pas prévenu mes parents, Arnaud avait peut être eu des soucis avec les siens au final.

– Et si c’est pour autre chose… hum… explique moi. James pourrait me faire un tasse immense de café noir s’il te plait ?

Ou qu’il me laisse la cafetière directement, ca le ferait aussi. En attendant, je scrutais les lieux, les mains dans les poches de mon sweat à capuche rose, me demandant ce qui nécessitait de quitter Poudlard
Arnaud Meula
Arnaud Meula
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au Pays de Galles - Page 13 Empty
Re: Au Pays de Galles
Arnaud Meula, le  Mar 17 Juil 2018 - 10:03

Ce serait mentir que de dire que je n'ai pas préparé l’événement, à vrai dire j'y réfléchis déjà depuis plus d'une semaine, depuis l’acquisition de cette prothèse. Ce qui ne semblait guère plaire à Elhi de ce que je peux observer, il est vrai qu'être pris par surprise dès le matin pour aller dans un endroit inconnu en transplanage d'escorte, c'est d'habitude l'une des principales personnes qui utilise ce genre de méthode. Les préparatifs étaient fait rapidement, un transplanage d'escorte à la maison, remettre le compteur électrique en marche, allumer les lumières, aérer les pièces, préparer du café et poser les viennoiseries sur un plateau du plan de travail de la cuisine.

Tu as entendu James? Ramène du café à notre invité et les viennoiseries Françaises que j'ai prépare sur le plateau dans la cuisine. Tu pourras ensuite rester prêts de nous si tu le désires.

Il s’exécuta et posa le plateau remplis de viennoiseries Française et d'une grande tasse de café sur la table basse rouge en face du canapé. C'était un bon elfe de maison, j'avais demandé quelqu'un qui pourrait me protéger et de calme avec qui je pourrai bien m'entendre, il faut dire que notre relation est à la limite de l'amitié. Je l'ai autorisé à m'appeler "Arnaud" et je ne lui ai jamais lever la main dessus contrairement à beaucoup d'autres sorciers.

Ne t'en fais pas Elhiya, nous ne sommes que deux ici. Je suis arrivé ce matin pour tout préparer, c'est un peu comme ma maison principale si tu veux. Je suis désolé de la méthode que j'ai utilisé pour te faire venir ici, mais comprends moi d'un certain côté, c'est parfois plus facile et rapide qu'une longue discussion. N'hésites pas à te servir surtout! Je les ai achetés de bonne heure ce matin pour l'occasion, je ramènerai surement les restes pour mes petites sœurs.

A mon tour, je m'asseyais sur un bord du canapé en posant un objet dans une serviette que je commençais à déballer doucement, il s'agissait de ma prothèse.

Donc, comme tu l'auras deviné, à moins que tu ne dormes encore, j'ai enfin acquis ma prothèse. Faite sur-mesure par un vieil artisan Moldu en Suède pas loin de Falun, elle est faite en silicone et en bois, il faut plisser les yeux pour remarquer que c'est une fausse. Il ne reste plus qu'à la fixer comme tu te doutes.

Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Au Pays de Galles - Page 13 Empty
Re: Au Pays de Galles
Elhiya Ellis, le  Mar 17 Juil 2018 - 10:50

Spoiler:
 

Des viennoiseries ? Ah, enfin quelqu’un qui savait comment me parler. Quel dommage que ce garçon ait une fâcheuse manie à se prendre pour un papillon de nuit attiré par la lumière, j’aurai pu commencer à le trouver intéressant. Mais je supposais que si tout le monde était toujours du même avis sur tout, la vie n’avait plus la même saveur. Et puis, rien n’excluait la discussion avec lui, il savait écouter, même quand il n’était pas d’accord, ce qui n’était pas négligeable. « Merci James ». La moindre des politesses quand je me servais d’un croissant et que les aromes du café me chatouillais le nez. Une gourmandise bien plaisante qui me maintenait silencieuse pendant qu’Arnaud s’expliquait.

Je n’avais que faire des excuses, préférant effectivement qu’on aille dans le vif du sujet que perdre du temps en diverses explications qui menaient à la même finalité : notre présence ici. Je notais juste qu’il avait des petites sœurs, et que nous étions en tête à tête dans cette grande maison.  Pas de remarque grivoise, pas vraiment l’humeur matinale pour ça, et l’ambiance ne s’y prétait pas. Là je voyais plus les pyjamas nounours, les chaussons lapin et la tasse bloquée entre les mains en regardant dans le vide pendant que le Serdaigle me parlait. C’était plus ou moins ça au final.

D’une gorgée bouillante avalée, je baillais et posais ma boisson sur la table, glissant les yeux sur l’éclopé.

– Montre-moi ça alors... T’as pas demandé à un enchanteur de venir en plus ? Quoi que c’est peut être mieux. Tu vas forcement avoir une phase d’adaptation, autant ne pas trop coller de magie là-dedans au début à mon avis. Par contre…


Je voulais bien essayer de la lui poser, mais je n’avais pas mon grimoire de médicomagie avec moi, juste mon bloc de dessin, et de prise de notes qui ne quittait jamais mon sac. J’avais certes lu des bouquins sur le sujet coté moldu, grâce à Mered, mais j’aurai bien voulu avoir l’ouvrage sorcier également, au cas où quelque chose m’ait échappée. En soit, la version non magique n’était pas compliquée, surtout si Arnaud avait acheté un modèle récent où la technologie des moldse était à son paroxysme.


– A défaut d’avoir mon livre, j’espère que tu as pensé à prendre deux trois produits pour faire les premiers essais. Tu hydrates ta cicatrice ? Tu as pris le modèle avec les petits capteurs ? Ca semblait efficace de ce que j’ai lu.

Les moldus redoublaient d’ingéniosité. Ils étaient capables de pallier à la magie avec des moyens qui m’impressionnaienr. Ils n’avaient pas à pâlir de leur manque de don selon moi.  Je piquais un nouveau croissant, la gourmandise étant l’alliée de l’attente, et regardais l’elfe de maison vaquer à ses occupations


Dernière édition par Elhiya Ellis le Mar 17 Juil 2018 - 16:31, édité 1 fois
Arnaud Meula
Arnaud Meula
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au Pays de Galles - Page 13 Empty
Re: Au Pays de Galles
Arnaud Meula, le  Mar 17 Juil 2018 - 16:08

Petit à petit, elle semblait vraiment se réveiller et se pencher sur la prothèse. James continuait lui ses allers-retours entre la cuisine et le salon pour poser du lait, du sucre et des cuillères sur la table basse. A mon tour, j'écoutais les remarques en essayant de réfléchir à plusieurs réponses.

Non, je n'ai pas ramené d'enchanteur, la prothèse devrait agir sans magie normalement, il faut juste la fixer et vérifier que tout est en contact afin que je puisse actionner les doigts, faire des gestes et autre. Le plus dur pour moi sera de me concentrer à ne pas vouloir bouger la main ou les doigts pendant que tu fixeras la main, la tentation..

Hésitant rapidement à prendre une viennoiserie, je me refuse ce luxe. Je n'ai certes pas déjeuner, ni bu depuis la veille, mais l’appétit n'était pas vraiment présent, surtout l'excitation d'avoir enfin cette prothèse et de pouvoir m'entrainer chaque jour à l'utiliser un peu plus. Cela allait être très fatiguant.

Exactement, Il y a des petits capteurs pour capter les signaux nerveux que j’émettrai et réaliser le geste adéquat. J'ai un peu de crème hydratante à mettre avant sur le bout du moignon, mais il faut que ce soir une noisette à poser et à masser pendant un léger moment et un lubrifiant à base d'huile pour la prothèse en elle même si elle venait à être humide ou si elle grinçais, il y a du bois dedans.

Je sortis le petit pot de crème hydratante que je gardais en main droite tandis que l'huile était à l'étage, dans ma chambre principale.

Ça va aller pour toi? J'imagine que ça doit pas être facile de se concentrer ainsi, c'est pour cela que j'ai préparé du café et des viennoiseries.


Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Au Pays de Galles - Page 13 Empty
Re: Au Pays de Galles
Elhiya Ellis, le  Mar 17 Juil 2018 - 16:54


J’écoutais les nouvelles informations, réalisant qu’on était bien en présence d’une prothèse non magique. Mon savoir là-dessus ne se résumait qu’à quelques lectures. Je savais qu’il fallait prendre soin de la peau, faire en sorte que les petits capteurs puissent coller correctement la chair et ressentir les impulsions musculaire du corps. Il y’avait une petite crème, froide à mettre dessus pour aider à l’adhérence, bien qu’il était possible de remplacer le produit par de l’alcool à 90 degré en attendant. Par contre, pour une première utilisation, je supposais qu’il valait mieux suivre un protocole que je n’avais pas sous les yeux.

–Boui, ça ira t’en fais pas. On va déjà s’occuper du moignon, vérifier qu’il ne soit pas trop sensible. Par contre, James peut se rendre chez mes parents pour récupérer mes livres de médecine non magique? y’a quelque chose dedans. Ca serait pas mal de ne pas bruler les étapes non ? Puis tu devrais prendre le temps de déjeuner aussi. Techniquement, tu vas quand même demander un effort d’adaptation à ton corps, autant être en bonne condition. Tes croissants sont super bons d’ailleurs. Tu les as pris où ?

Pas que j’étais une experte en la matière, mais le Royaume Uni était loin d’être les meilleurs boulanger du monde. Je terminais celui que j’avais, me moquant bien de paraitre pour un estomac sur patte en étant une fille et reprenais une gorgée de café, réfléchissant à ses derniers propos. Il disait devoir essayer de ne pas gigoter lors de la pause, mais ce qui m’inquiétait plus était la possibilité du manque de communication entre les petites électrodes et le mouvement qu’Arnaud voulait donner. En soit, ce n’était pas une main magique, mais un petit concentré de technologie qui, en cas de soucis aurait besoin de plus que de coup de baguette pour etre remis sur pied.

–T’es de sang-mélé ?

La question était sortie toute seule, face à son option de se fournir chez un moldu d’un produit qui dérouterait très certainement mon père et ma mère par sa fabrication. Pas que ce fut important, mais la curiosité, pour une personne envers qui je ne m’étais jamais réellement intéressée s’éveillait forcément à mesure que la caféine se diffusait dans le sang
Arnaud Meula
Arnaud Meula
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au Pays de Galles - Page 13 Empty
Re: Au Pays de Galles
Arnaud Meula, le  Jeu 19 Juil 2018 - 18:15

LA d'Elhi pour son adresse

Il est vrai que lors de l’acquisition de la prothèse, j'étais un peu parti rapidement avec l'excitation de bientôt retrouver une nouvelle main. Tandis que je me remémorais certains passage de cet achat, Elhiya semblait déjà bien sérieuse dans la démarche à suivre. Elle s’adressa à James en lui donnant l'adresse pour se rendre chez elle. D'un regard rapide vers James, je lui ordonne:

Bien James, tu peux aller chercher cela s'il te plait?

Alors que nous nous retrouvons seuls, elle me conseilla de manger un morceau afin de supporter ce qui allait suivre, il est vrai que c'était tentant et que l'appétit commençait à venir au fil des minutes, la main droite qui pioche rapidement un croissant et le dégustant quand je réfléchissais au nom de la boulangerie quand Elhi me demanda la provenance des viennoiseries.

Je crois que c'était une boulangerie qui s'appelait "PAUL" dans Baker street à Londres. Une boulangerie qui faisait des spécialités Françaises, il est vrai que c'est assez bon.

Dégustant et se félicitant intérieurement d'avoir fait un très bon choix, tout fut couper par une question que je n'appréciais pas. Mais dans la catégorie "Question à ne pas poser" elle était dans le top3. Je m'arrêtes alors de mâcher pendant quelques secondes pour bien prendre conscience de la réponse que je dois sortir, est-ce que je dis la vérité? Ou un mensonge pour avoir la paix? Bon la verité, après tout elle ne m'a jamais caché quelque chose de grave. Avalant alors la fin de mon croissant, je me frotte la main à une serviette que James allait laissé sur le bout du canapé.

Non. Sang-pur, Famille Meula, j'ai surement beaucoup de liens de famille avec des élèves à Poudlard, mais je ne m'y intéresse vraiment pas.

Je le sais très bien, je viens d'installer une ambiance de mort, mais James serait surement bientôt de retour avec le matériel d'Elhiya pour commencer.


Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Au Pays de Galles - Page 13 Empty
Re: Au Pays de Galles
Elhiya Ellis, le  Ven 20 Juil 2018 - 14:34


LA James (l’elfe)

Une adresse donnée, un crac sonore résonnant contre les murs de cette pièce bien trop grande pour deux personnes, je picorais un pain au chocolat. Gourmandise obligeait. Il aurait été impoli de gaspiller ce genre de petit déjeuner tout spécialement récupéré sur Londres. J’ignorais qu’il y’avait une boutique de ce nom en centre-ville, et notais dans un coin de ma tête qu’il faudrait que je repère les établissements en question.

Me calant comme il fallait dans le canapé, j’attendais qu’Arnaud me montre les produits qu’il avait ou même sa prothèse, mais à la place, il prenais les conseils en compte et grignotait à son tour. Ne serait-ce que pour en pas avoir l’estomac qui grognait. Mais en fait, j’avais surtout l’impression que c’était pour parler au minimum qu’arnaud mangeait enfin. La tasse entre la main, en train de souffler dessus, je levais le nez en entendant son ton, étrange. Le sourcil rehaussé, j’accusais la fatigue de me rendre les interprétations complexes. Mais pour le coup, je ne saisissais pas.

– Bah, s’quoi le souci ? Je m’étonnais juste que tu ait pu accéder à du matériel moldu aussi rapidement c’est tout. Moi, j’m’en fiche après. Même si avoir été de sang-mélé aurait été quand même plus pratique pour accéder à des informations rapidement. Pas besoin de bouquins chez les moldus, , c’est plus rapide de ce que j’ai vu

Enfin, a l’heure actuelle j’étais plus à l’aise avec du papier qu’avec l’ordinateur bizarre que Mered avait utilisé à la bibliothèque. J’avais tout fait sauter, elle n’était pas contente. Au moins un grimoire si tu le faisais tomber et perdais la page, tu la retrouvais vite. Le souci était le transport, car en vrai, personne ne se trimballait avec sa bibliothèque dans son sac. J’avais dejà un sacré fourbi là-dedans d’ailleurs, manquait plus que je rajoute tout ce que je devais lire et je ne retrouverai plus rien dedans. Un nouveau crac m’arracha un sursaut, mon café manquait de se reverser et l’elfe réapparaissait une pile de livres dans les bras. Partagée entre dépit te amusement je lui souris un peu désolée.

– Je suppose que mes parents n’ont pas su quoi te donner. Mais merci James c’est gentil

Je posais ma tasse sur la table, et récupérais le tas de livre de la bibliothèque moldu, au milieu desquels je croisais les couvertures de grimoires sorcier.

– Bon, tu m’montres l’engin ? Et les produits ? Et le document de mesure du médicomage ? T’as pas l’air de vouloir parler famille alors autant s’y mettre non ?

C’est pas que se regarder dans le blanc des yeux me gênait, mais il n’était pas celui avec qui je pouvais passer des heures de silence à juste faire courir mon index dans la paume de sa main en regardant la nature s’éveiller. Alors, autant être occupée au lieu de regarder la décoration de la maison
Arnaud Meula
Arnaud Meula
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Au Pays de Galles - Page 13 Empty
Re: Au Pays de Galles
Arnaud Meula, le  Dim 22 Juil 2018 - 20:26

Encore une fois, je savais que j'en avais surement trop dit pour si peu d'informations. Il est vrai que les modos avaient des moyens plus rapide pour avoir des informations, mais je ne maitrisais pas cette "science" un peu trop futuriste pour moi.

Nop, je ne m'y connais pas là-dedans et c'est un ami sorcier qui m'a parlé d'un artisan Suédois qui parlait un peu Anglais qui pourrait surement m'aider. Il fallait juste ramener une bonne bourse de monnaie.

Je fus immédiatement coupé par James qui revenu de sa mission avec des livres sur lui. Un léger rire nerveux me prit, la situation était... assez insolite à vrai dire, je ne m'attendais pas à le voir avec autant de livres sur lui. Ce fut un léger moment de rigolade dans l'ambiance studieuse et calme que dégagé la maison.

Je ne tardais donc pas à me mettre au travail, à exécuter ce que me demanda Elhi, mettant alors la prothèse à côté d'elle sur le canapé, allant chercher dans le frigo la crème hydratante et prenant l'huile sur un plan de travail de la cuisine, je m'asseyais à nouveau à côté d'elle sur le canapé en posant le nécessaire sur la table, la notice était quant à elle resté dans la serviette qui transportait la prothèse.

Bon, je l'ai lu rapidement, le recto est en Suédois et le verso en Anglais, si j'ai bien compris, ce sont bien des capteurs de nerfs, pour la fixer, il y a comme un système d'emboitement.

Montrant avec ma main droite le geste sur mon moignon, je regarde la notice pour essayer de me rappeler les indications à faire pour la fixer.

Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
PersonnelSte-Mangouste
Personnel
Ste-Mangouste
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Au Pays de Galles - Page 13 Empty
Re: Au Pays de Galles
Elhiya Ellis, le  Lun 23 Juil 2018 - 7:39

Le bouche à oreille. Raison plus que valable. J’acquiesçais d’un signe de tête, réalisant que devais demander à Mered de m’accompagner dans un hôpital moldu pour essayer d’y avoir un stage d’été et me positionner en observatrice et en apprendre un peu plus sur leur méthode. L’idée dans un coin de ma tête, je cherchais l’ouvrage en question, repérais la page marquée au post-it coloré et l’ouvrais pour relire pendant qu’Arnaud récupérais ce que je lui avais demandé. Il s’affairait plus vite que son elfe à se demander pourquoi il en avait pris un en fait. J’ai vu celui de mon ex, relativement réduit à l’état de boniche cuisinier, et n’était pas vraiment à l’aise avec. Mais là, James faisait plus office de majordome qu’autre chose et ne semblait pas se plier en 4 si on ne lui demandait pas. Une relation relativement fluide entre le maitre et l’employé. Un petit détail assez appréciable au final, je pouvais me concentrer tranquillement sur la prothèse enfin ramené.

Les mirettes se levaient pour regarder le fameux sésame, s’interrogeant sur les choix des matériaux avant de trouver l’ensemble relativement esthétique et apparemment léger. Arnaud vérifiait sa notice, et de mon côté j’attrapais les crèmes qui tronais sur la table pour les inspecter. Pas que je m’y connaissais vraiment, mais la curiosité s’éveillait après la lecture du paragraphe sur la mise en place des petits capteurs d’impulsion musculaire. Le gel approprié semblait manquer, ce qui réduirait la possible compatibilité de l’objet. Je grimacais à l’idée et appellais l’elfe.

– James, peux-tu passer à Sainte mangouste récupérer ce qu’il faut pour l’hydratation des électrodes ? Demande à un médicomage qui s’occupe des prothèse magique en lui disant que nous avons une moldue. Au pire, essaye de trouver le Docteur Folley.

Si mon éventuel maitre de stage pouvait nous glisser des conseils de dernières minutes je n’étais pas contre. Mais en attendant, c’était du moignon qu’il fallait s’occuper, vérifier qu’il était apte à être solliciter autant. Un sourire léger à Arnaud en tendant la main droite de son coté.

– Tu me laisses voir ? Je te laisserais mettre la crème hydratante ne t’en fais pas, mais faut regarder si les chairs font pouvoir supporter un frottement continue sans souci. Au pire un sortilège de cousinage minimisé pour les premiers temps, pour t’habituer pourrait être judicieux. Que dis la notice ?

Je me doutais que les non sorcier préconisait une espèce de petite mousse rectangulaire pour éviter de trop enflammer les sens du membre manquant au premiers essais, mais je n’avais pas ce genre d’article, et nos baguettes pouvaient bien être utiles quand même
Contenu sponsorisé

Au Pays de Galles - Page 13 Empty
Re: Au Pays de Galles
Contenu sponsorisé, le  

Page 13 sur 15

 Au Pays de Galles

Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.