AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 5 sur 15
Au Pays de Galles
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 15  Suivant
Invité
Invité

Au Pays de Galles - Page 5 Empty
Re: Au Pays de Galles
Invité, le  Jeu 10 Juil 2014 - 12:47

Elle ne put qu'étouffer un rire de joie, son rire cristallin de fille, à mesure que le visage de Noah, qu'elle scrutant d'une manière faussement désinvolte, s'épanouissait. Il y avait eu ce silence si lourd et Saoirse, pourtant plus que coutumière de ce genre de situation, sentait son souffle court. Cet instant avait duré des siècles. Elle avait rarement désiré quelqu'un de cette façon; et tout en elle semblait prendre feu. Retourne à ta chaise. Si elle ne veut pas de toi, c'est pas grave, garde la tête haute et retourne sur ta chaise comme si de rien n'était.

Ce n'est qu'un siècle après que Noah se leva, et lui prit la main. Et déjà, Saoirse voulait l'embrasser encore. Elle sentait trop bon. D'un pas vif, sa belle brune les entraîna vers la réceptionniste, et leur pris une chambre. Saoirse ne disait rien, elle se contentait de discrètement se coller contre le corps de Noah pendant que celle-ci réglait les questions administratives. Un lit double. Même un lit simple, même un tapis aurait fait l'affaire. La jeune femme offrit un sourire innocent à cette vieille chouette d'hôteliere. 21h? Oh, ça leur laissait amplement le temps.

Elle se jeta contre Noah, frémissante, dès qu'elles furent hors de vue dans le couloir. Elle sentait ses doigts sur son dos, jouer avec ses dessous; et elle ne pensait plus, enivree de sensualité. Elle avait 16 ans et, pour la première fois de sa vie, elle allait faire l'amour avec une femme. Elle ne savait pas si c'était Noah, si c'était ce sentiment d'interdit, mais elle se consumait littéralement. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, elle était presque nue, et allongée sous Noah, l'embrassant furieusement, et goûtant au fait que les lèvres de celle-ci étaient bien plus efficaces que celle de la plupart des hommes. Mais son amante s'arrêta brusquement, la maintenant par les poignets. Son âge? Quoi, son âge? Elle était jeune, et belle, et désirable. Et si sérieuse! Saoirse se mordit les lèvres, se retenant de rire doucement. Oh, Noah était jeune. Plus jeune, même, que la plupart des hommes que Saoirse avait péché jusqu'à présent. Son souffle était court d'envie, ses joues rosées, et ses yeux faussement mutins. D'un mouvement du bassin, elle emprisonna Noah dans ses jambes et la propulsa contre elle, la bloquant fermement.

- Ça te gêne, alors, que je sois si jeune?

Elle maintenait son étreinte, joueuse, en se débattant faiblement, comme pour se libérer. Elle chuchota, allumeuse en diable.

- Je t'ai presque nue, et je te veux. Maintenant. Ma jeune et belle amante.

Elle se hissa jusqu'à elle, ne parvenant qu'à remuer ses hanches et la frôler du bout de sa poitrine. Ça suffit maintenant, elle ne voulait plus attendre. Et elle était insatiable, elle voulait tout faire et le faire partout. Elle voulait sentir ce que c'était, que d'être prise par une fille.
Noah Alniott
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Au Pays de Galles - Page 5 Empty
Re: Au Pays de Galles
Noah Alniott, le  Mar 15 Juil 2014 - 19:37

Non ça ne la gênait pas qu'elle soit si jeune. Parce que Noah n'avait jamais su être dans le conforme, elle n'avait jamais su rentrer dans le cadre. Et souvent elle en pleurait, de pas réussir à être normale, à aimer des gens biens qui auraient pu être joliment assorti avec elle, et lui offrir une vie paisible. Elle aurait aimé tomber amoureuse de gens bien et bons, dont la relation ne dérangerait personne. Mais non, elle était trop bancale pour ça. C'est comme si au fil du temps, un nouveau problème se rajoutait dans sa gestion de vie sentimentale. Il lui avait d'abord fallu des filles et non des garçons, et c'était encore trop souvent un problème dans cette société. Puis elle était tombé amoureuse d'une mangemorte alors qu'elle était phénix. D'une fille malfaisante et folle, mais qui l'attirait irrévocablement et hantait encore ses nuits. Elle avait enchainé les plans cul pour se noyer dans les seins des jolies filles et oublier que Jendy était morte, et maintenant, elle était comme frappé par la foudre, complètement bouleversée à la vue d'une jeune fille de seize ans. Mais non, ça ne la gênait pas qu'elle soit si jeune. Saoirse ne la gênait pas. C'était Noah qui se gênait, qui se détestait. Elle même. A ne jamais avoir été capable de se mettre des limites sur rien, à attirer la souffrance et les ennuis comme si ils étaient des aimants.

Saoirse avait cependant tellement d'emprise sur Noah qu'elle fit bien vite taire son cerveau pour mieux entendre les mots qu'on lui susurrait, des mots doux et sublimes, qui permettent de partir loin, qui donnaient envie de continuer, qui illusionnaient, en faisant croire en la beauté de la vie. Alors Noah glissa ses doigts sur la poitrine que Saoirse lui présentait, et fit pencher le corps de la rousse en arrière, pour l'embrasser à nouveau, être chevauchée et chevauchante (wtf ça se dit ?). Des heures durant, elles restèrent collées l'une à l'autre, bruyantes et brûlantes dans le cocon qu'elles s'étaient construit et dans lequel elles étaient merveilleusement bien.


Fin DU RP (Tu peux conclure à ma suite, mais c'était mon dernier poste! J'ai adoré faire ce RP avec toi! La suite bientôt ...)
Invité
Anonymous
Invité

Au Pays de Galles - Page 5 Empty
Re: Au Pays de Galles
Invité, le  Ven 15 Aoû 2014 - 0:47

RP with Merit Sullivan
 
Un seul lampadaire éclairait cette ruelle, devant Alzair la pénombre s'apprêtait à engloutir le jeune garçon. Vous vous demandez sûrement comment le jeune adolescent s'était retrouvé dans cette situation ? Lui qui n’appréciait habituellement pas se retrouver dehors en pleine nuit... Il faut revenir quelques heures plus tôt pour tout comprendre. Alzair venait de quitter Poudlard pour passer ses vacances en compagnie de sa famille. Il avait toujours un pincement au cœur lorsqu'il quittait Poudlard, et ce dernier s'était accentué ces dernier temps. C’était majoritairement dû à ces dernières rencontres, il avait fini par fréquenter des personnes qui lui ressemblaient vraiment... Il s'était enfin séparé de la solitude qui l'accompagnait depuis sa tendre enfance. Ce retour au pays allait lui permettre à la fois, de se recharger ses batteries et de pouvoir relater à son frère ses dernières rencontres. Le trajet entre les Higlands et les Pays de Galles se réalisait généralement par voie maritime. Le jeune Gryffondor traversait la mer d'Irlande grâce à une connaissance de son père qui arpentait quotidiennement cette mer à l'aide d'un petit bateau de plaisance. Il appréciait ce personnage mystérieux qui observait en permanence l'horizon tout en restant silencieux.. Il était un peu comme lui, pensif et  maladroit avec les gens. Le jeune Gallois adorait ces quelques heures au large. Cela le détachait du reste du monde, il restait pensif de longues minutes en admirant les ondulations provoquées par le bateau. Lors de ses premiers pas sur le quais de Swansea, il se retourna en acquiesçant un timide geste de remerciement. A partir de ce moment, l'odeur des chalutiers, la prédominance des roches Galloises dans le paysage lui rappelaient ses escapades enfantines autour de la baie. Il se sentait immédiatement chez lui...
 
Ce jour-là, il avait traversé le centre-ville en quelques minutes, il était pressé de raconter ses péripéties à son petit frère. Il se tenait face à la bâtisse qui avait assisté à ses premiers pas, ses premiers mots... Il traversa d'un pas décidé le gazon, et arriva au pied de la porte principale. Il empoigna la poignée sans hésitation et s'écria :
 
« C'est Alzair ! Il y a quelqu'un ? »
 
Un long silence s'installa, aucune réponse. Déçu le jeune garçon traîna des pieds pour atteindre le salon, toujours aucun signe de vie... Personne n'avait pensé à son retour même pas son petit-frère, il en fut étonné mais il déduisit qu'il avait du être confronté à une urgence... Il inspecta les lieux, rien n'avait changé depuis sa dernière visite. Cependant, un détail intrigua le jeune Gallois : une feuille était scotchée à la table et un message ornait ce dernier. Le jeune Gryffondor arracha la feuille et fut paralysé par la lecture du message.
 
« Bonjour vieil ami, Tu m'as peut être oublié depuis notre dernière rencontre mais ce n'est pas mon cas. Rejoins moi, Rue Rivoli...»
 
Il se mit à relire plusieurs fois le message pour sortir de son état second. Le message était bref, mystérieux mais il contenait un soupçon de danger... Il ne connaissait pas grand monde à Swansea et donc encore moins de " vieil ami ". Le Gallois était toujours paralysé par l'invitation, qui pouvait bien vouloir voir Alzair ? Le mystérieux anonyme connaissait aussi son autre vie puisqu'il connaissait la date de son retour, était-il un sorcier ? Les questions fusaient dans le crane du jeune Gallois mais c'était toujours aussi flou... Il jeta un regard à travers la fenêtre, le soleil était déjà tombé à l'horizon et les premiers lampadaires commençaient à s’illuminés. Si il voulait connaître l'identité de cette mystérieuse personne, il n'y avait qu'une seule solution : il devait se rendre au point de rendez-vous. Personne n'était rentrée à la maison, il se dépêcha donc d'enfiler un blouson et de sortir de l'habitation. Il voulait éviter la rencontre avec un membre de sa famille qui l'empêcherait de se rendre au rendez-vous. Il remonta sa fermeture à éclair jusqu'au menton et se lança d'un pas décidé vers sa destination : " Rue Rivoli... Rue Rivoli ". Ce nom lui disait quelque chose mais quoi ?... Soudain un flash revint à l’esprit du Gallois. C’était dans cette rue que le premier phénomène magique avait apparu et l'avait débarrassé de la bande de voyou qui le martyrisait …
 
Il arriva dans la ruelle, le temps n'avais pas eu de répercussion sur ce quartier.. Les usines désaffectés dominaient toujours les lieux. Mais il n'était pas venu pour observer le paysage. Il s'arrêta au milieu de la rue, la pénombre l'avait encerclé. Il se demandait si ce rendez-vous était finalement une si bonne idée. Soudain une chose métallique heurta le sol, le bruit fit sursauter le Gallois. Il se retourna... Un visage lui faisait face, il lui était familier. Ses traits ne mentaient pas, ce visage appartenait... au voyou qui avait hanté son enfance. Le face à face ne dura que quelques secondes avant que le voyou s'évapora dans l'obscurité. Il était impossible pour Alzair de le suivre, cette rencontre l'avait pétrifié... Il inspecta la place où il se trouvait, une bombe de peinture jonchait le sol.. Il approcha le lieu où il sentit la peinture fraîche. Il inspecta les murs, le voyou avait laissé un mot...
 
« Désolé »
 
Désolé ? Le jeune Gallois allait de surprise en surprise ce soir. Le voyou qui l'avait maltraité sans aucun sentiment pendant plusieurs années venait s'excuser pratiquement cinq ans plus tard. Il se demanda si il devait en rigoler ou en être heureux. Le temps s'arrêta dans la tête du Gryffondor. Alzair s'assit sur le bord du trottoir. Il était maintenant seul éclairé par un seul lampadaire défectueux...
Invité
Anonymous
Invité

Au Pays de Galles - Page 5 Empty
Re: Au Pays de Galles
Invité, le  Lun 18 Aoû 2014 - 1:24

Ca y est ! Elle avait enfin récupéré son chien ! Par on ne sait quel moyen, Merit avait finalement pu aller chercher son gentil chien de l'autre côté du pays. Au Pays de Galles. L'australienne, triste de ne pas voir l'animal avec qui elle avait vécu depuis des années avait craqué, envoyant alors une lettre à ses parents pour leur demander de lui envoyer le chien. Et ils avaient accepté. Irina ne l'aurait pu avec lui mais ses parents lui avaient promis de lui acheter un autre animal pour le remplacer. Un chat apparemment. Depuis le temps qu'elle en rêvait. Et puis, sa petite soeur viendrait souvent chez elle durant l'année, elle pourrait le voir à ce moment là.

Son chien était arrivé tard dans la soirée, si bien qu'il faisait déjà nuit. En plus, la lionne avait rencontré sur le chemin du retour un de ses amis de Serdaigle, elle avait donc passé un bon bout de temps à discuter avec lui. Il avait craqué devant son chien, il ne pouvait plus le lâcher. Après de longues minutes de négociations, Merit lui avait finalement promis qu'il pourrait venir le voir à la maison, mais qu'en attendant, elle devait rentrer chez elle pour l'installer. Dernièrement, elle avait été dans une boutique purement moldue pour acheter tout ce dont il aurait besoin. Sa nourriture, son panier et quelques jouets. Bien sûr, il avait été amené ici avec les jouets qu'ils avaient déjà en Australie. Elle se retrouverait avec une tonne de joujoux pour chien dans la maison maintenant.

Sur le chemin, Merit étouffa deux trois bâillements. Elle s'était louée une chambre dans une auberge sorcière qu'elle avait de suite reconnue. Les chiens acceptés dans la bâtisse, elle avait pu laisser son balai et ses affaires dans sa chambre pour aller chercher l'animal. Mais elle ne pensait pas que le trajet serait aussi long au retour. Elle aurait bien voulu dormir en fin de compte. Si elle avait su elle aurait prit son balai, même si c'était étrange de voir une femme se balader avec son balai à la main en plein milieu des rues...

Les yeux de la jeune femme commençaient à se fermer tout seul... Mais elle ne pouvait pas dormir en pleine rue... Et elle n'avait pas encore son permis de transplanage malheureusement. Les lampadaires étaient tout éteint, hormis un plus loin dans la rue... Elle n'aimait pas vraiment ça, même si elle avait toujours sa baguette sur elle au cas où elle devrait se défendre...
Tête baissée, elle ne vit pas l'homme qui approchait. Son épaule tapa violemment dans celle de la jeune femme, mais ce geste semblait involontaire. Intriguée, Merit regarda l'homme s'en aller en marchant plus vite et continua sa route. C'est là qu'elle vit un jeune homme assis plus loin, sous le lampadaire. Il n'y était pas quelques secondes plus tôt. Il avait sûrement du rencontrer cet homme. Lentement et discrètement, elle s'approcha et passa devant un mur qui sentait la peinture en bombe bien fraîche. Il y avait une inscription... " Désolé ". Elle n'avait jamais vu ça... Toujours aussi intriguée, elle s'approcha du jeune homme assis sur le trottoir et posa une main amicale sur son épaule, pour s'assurer qu'il allait bien.

- Hey, cet homme t'a fait du mal ou t'a volé quelque chose ?
Invité
Anonymous
Invité

Au Pays de Galles - Page 5 Empty
Re: Au Pays de Galles
Invité, le  Lun 18 Aoû 2014 - 19:25

Alzair était maintenant seul. Abasourdi par sa rencontre, il fixait maintenant le sol. La chaussée qu'il observait, était irrégulière et bosselée. Le temps n'avait rien arrangé. Un peu comme lui, le temps n'avais pas refermé les plaies qu'il avait subit pendant son enfance. Et cette rencontre les avait réouvertes. Il eut le réflexe de plaquer sa main sur la seule véritable cicatrice qu'il avait gardé de cette période. La cicatrice qu'avait laissé le couteau du voyou qui venait de revoir. Le jeune Gallois était marqué à vie et lui venait présenter de brèves excuses... il leva les yeux avant de les fermer. Les souvenirs négatifs se bousculaient dans sa tête. Il revoyait les images de son école moldue où assis dans un coin de la cour, il était moqué par les élève qui passaient devant lui. La vue du voyou et de sa bande était aussi omniprésente. Une larme venait de toucher le bitume... Le jeune Gallois en pleurait. Pendant sa vie à Poudlard, il pensait avoir mis de côté pour de bon cette partie de sa vie mais voilà qu'elle refaisait surface. Depuis l'irruption de la magie dans sa vie, il s'était promis de ne plus souffrir de cette époque... Mais c’était plus fort que lui il ne pouvait plus respecter sa promesse, la confrontation avait été trop brutale pour que le Gryffondor puisse résister.

Plongé dans ces pensée, il sursauta quand une main s'appuya sur son épaule. Il pensa dans un premier temps que c'était le voyou qui était revenu sur ses pas. Il se retourna donc brusquement mais il fut surpris de distinguer une silhouette féminine brouillée par ses larmes. Gêné, il se retourna et essuya rapidement ses larmes. Peu de personnes avait pu le voir pleurer. Même si il ne connaissait pas la personne qui se tenait derrière lui, il était rouge de honte que quelqu'un est pu le voir en pleine faiblesse. Il n'osait plus se retourner, il avait peur de devoir affronter le regard de l'inconnue après ça. Et d'abord qui pouvait-il bien se balader dans cette rue à cette heure tardive ? Le jeune Gallois n'était pas en confiance. Soudain il entendit une douce voix le questionner.

« - Hey, cet homme t'a fait du mal ou t'a volé quelque chose ? »

Il souria ironiquement, elle ne pensait pas si bien dire. Cet homme l'avait volé et lui avait fait du mal mais pas comme elle l'imaginait. Il avait volé son enfance et l'avait brutalisé pendant plusieurs années. Il eut d'abord envie de l'envoyer balader. Il n'était pas le genre de personne a se confier et encore moins à une inconnue. Il n'aimait pas non plus les personnes qui s'occupaient des problèmes des autres. Puis il se ravisa, elle ne lui voulait aucun mal et semblait assez sympathique pour se préoccuper d'un inconnu en détresse. Il n'était pas question de dévoiler la douleur qui le remplissait mais il allait lui répondre. Il ne savait pas encore si il allait lui mentir pour échapper au jugement ou allait-il lui dire la vérité et subir un interrogatoire. Et de toute façon, en quoi cette personne pourrai-elle le comprendre... Il finit par répondre pour ne pas l'inquiéter.

« -Euh... Non... En fait si mais ça serait trop long à expliquer... »

Hésitant, il avait finalement lâché la vérité. Cette personne n'était peut être pas là par hasard. C'était peut être un signe, il le lui laissa donc une chance. Il avait été bref et évasif. Si elle était vraiment intéressée, elle devra faire le premier pas. Il était toujours de dos à son interlocutrice, il ne savait donc pas à qui il parlait. Mais ça ne le préoccupait pas, il avait juste besoin d'une distraction pour l'aider à passer ce mauvais moment.
Invité
Anonymous
Invité

Au Pays de Galles - Page 5 Empty
Re: Au Pays de Galles
Invité, le  Ven 22 Aoû 2014 - 22:53

Son chien en laisse, Merit avait regretté d'avoir prit une chambre dans une auberge, aussi loin du lieu où elle devait récupérer son petit chien. Le froid traversait ses vêtements. Elle avait oublié qu'il faisait frais le soir au Pays de Galles. Mais, elle n'avait absolument pas prévu de rentrer aussi tard. Elle haïssait son ami de tout son cœur à l'heure où il était. Si elle ne tombait pas malade, elle aurait bien de la chance. Et elle avait malheureusement laissé toutes ses affaires chaudes à Londres, même un petit accio ne pourrait rien changer.

Fatiguée comme elle l'était, Merit n'avait pas vu au loin un homme s'approcher. Il s'était fondu dans le paysage et l'obscurité tel un caméléon. Son chien non plus d'ailleurs étant donné qu'il avait la tête baissée pour flairer le sol. Finalement, l'homme mystérieux ne l'avait pas vu non plus et lui avait foncé dedans. Pendant quelques secondes, Merit était restée retournée, regardant l'inconnu s'éloigner, pour être sûre que ce geste n'était pas volontaire.

C'est là qu'au loin, Merit avait aperçu ce jeune homme, assis au pied du seul lampadaire allumé de la rue. Si ils avaient tous été allumé ça aurait pu faire une jolie allée. Comme dans les beaux monuments de l'antiquité. Avec sa gentillesse et son côté maternelle, la jeune femme s'était finalement inquiétée et s'était approchée en douceur du jeune homme, qui avait l'air, à son avis, vraiment mal au point. Posant une main sur son épaule, la Sullivan s'était inquiétée à son sujet, pensant que l'homme qui l'avait bousculé lui avait fait du mal.

L'australienne attendit un moment, regardant autour d'elle. La nuit l'inquiétait légèrement. Et elle n'aimait pas se trouver au seul endroit allumé de la rue. Si quelqu'un devait arriver, ils seraient tout de suite vu, et la lionne détestait ça. Elle préférait voir les gens avant qu'ils ne la voient. Et le jeune homme n'avait pas l'air pressé de lui répondre. Elle attendit donc un moment, sa baguette à la main pour se défendre en cas de problème, jusqu'à ce que le jeune homme réponde.

- Euh... Non... En fait si mais ça serait trop long à expliquer...

Un sourcil arqué, Merit alla s'installer accroupi face au jeune homme. Il avait hésité, peut être pour éviter de lui dire la vérité. Mais, elle croyait ce qu'elle disait. Et, au point où elle en était, elle pouvait rester encore un moment pour l'écouter. Elle se revoyait à son âge, en train de se morfondre. La mort de ses grands parents avaient hanté son esprit un moment, et elle se souvenait s'être souvent assise sur un trottoir le soir lorsqu'elle allait mal. Elle pouvait toujours essayer de l'aider. Personne ne l'avait fait pour elle à cette époque.

- Qu'est ce qui s'est passé ? Il t'a frappé, volé ? Ou c'est autre chose ? Tu peux m'expliquer, j'ai tout mon temps.

Elle tenait vraiment à rester. Et si la rue était dangereuse pour elle la nuit, elle l'était aussi pour le jeune homme... dont elle ne connaissait d'ailleurs toujours pas le nom. N'attendant pas sa réponse, elle se présenta.

-Je suis Merit Sullivan. Et toi ?
Invité
Anonymous
Invité

Au Pays de Galles - Page 5 Empty
Re: Au Pays de Galles
Invité, le  Dim 24 Aoû 2014 - 7:23

La présence qu'il sentait dans son dos lui rappelait celle de sa mère. Elle n'avait pas plus être présente quotidiennement pour lui mais à chaque fois qu'elle avait vu Alzair dans ce genre de situation. Elle s'était elle aussi approché de lui et d'une douce voix elle l'avait questionné. Mais à l'époque, le jeune Gallois était vraiment borné et n'avait jamais osé confier ses problèmes. Il avait vraiment cru qu'il pouvait tout régler tout seul. Un brin nostalgique, il réouvrit les yeux... Il faisait toujours face à un mur de pénombre. Il avait l'impression de voir sa mère lui faire face mais il savait que c'était seulement une illusion, d'ailleurs cette illusion disparu au bout de quelques secondes. Lorsque le jeune Gallois avait répondue à l'inconnue qui se préoccupait de lui. La jeune femme s'était déplacé et s'était placé juste devant lui accroupi. Elle fixait maintenant le jeune Gryffondor d'un air inquiet. Elle n'attendit que quelques secondes avant de répondre sur la forme d'un questionnaire d'un ton plutôt soucieux.

« - Qu'est ce qui s'est passé ? Il t'a frappé, volé ? Ou c'est autre chose ? Tu peux m'expliquer, j'ai tout mon temps. »



La jeune femme était vraiment inquiète sur son cas et semblait décidé à en savoir plus sur lui. Le jeune Gallois leva la tête et plongea son regard dans les yeux noisettes de son interlocutrice mais il resta muet. Elle était plus grande que lui, il pouvait distinguer une peau mate avec le faible éclairage du lampadaire et elle possédait une longue chevelure brune. Il n'avait aucune idée de ce qu'elle faisait là, ce qui la poussait à rester devant lui. Il aperçu aussi une ombre derrière la jeune femme, c'était un petit chien. Il semblait avoir peur du jeune garçon et il se protégeait en se plaçant derrière sa maîtresse. La jeune femme n'ayant aucune réponse de la part du jeune Gryffondor enchaîna sur un ton beaucoup plus amicale.

« -Je suis Merit Sullivan. Et toi ? »

Il ne la connaissait, c'était maintenant sur. Alzair toujours silencieux, lui fit signe de la main en tapotant la place qui était à côté de lui, il préférait qu'elle s'installe à côté de lui. Il avait pris la décision de lui dévoiler une partie de son passé. Mais avant ça, il voulait en savoir plus sur elle d'abord. Il n'allait tout de même pas lui raconter ses secrets sans connaître celle de son interlocutrice. Il jeta un regard en direction de Merit. Finalement, le jeune Gallois prit enfin la parole. Son ton était calme et posé... Cette rencontre l'avait calmé mais il fut surpris de pouvoir parler aussi naturellement avec une inconnue.

« -Moi c'est Alzair, enchanté de te rencontrer. Avant que je ne t'en dise plus, je voudrais en savoir plus sur toi. Je ne suis pas le genre de personne à raconter ma vie au premier passant qui passe devant moi... »


Il regarda autour de lui, le décor n'avait pas changé mais il était pourtant beaucoup plus à l'aise. C'était sûrement la personne à côté de lui qui le rassurait, elle dégageait une certaine aura maternelle et rassurante. Il n'avait pas assez eu ce sentiment de sécurité pendant son enfance et le jeune garçon le regrettait...
Invité
Anonymous
Invité

Au Pays de Galles - Page 5 Empty
Re: Au Pays de Galles
Invité, le  Mer 27 Aoû 2014 - 18:03

C'était une soirée particulièrement étrange pour Merit qui venait de se faire bousculer par un homme très bizarre, avant d'apercevoir un homme assis sous un lampadaire, comme s'il avait bu toute la journée. Enfin, la première hypothèse qui était venu à l'esprit de la Sullivan, était que ce jeune homme ait des problèmes. Ce qui était fort probable. Surtout depuis que cet inconnu mystérieux l'avait bousculé. Elle était plutôt méfiante.

Rapidement, Merit s'était inquiétée, s'approchant du jeune homme avant de lui demander ce qui n'allait pas. Elle avait aperçu des larmes perler sur les joues du garçon. Ce dernier avait hésité suite à la question de l'australienne, mais c'était finalement laisser aller, lui offrant ainsi la vérité. Une part de la vérité au moins... Bien sûr, elle voulait en savoir plus pour être capable de l'aider à retrouver le moral et le courage de partir d'ici. Tout deux n'étaient pas vraiment en sécurité ici, même s'il y avait le chien. Et Merit ne pouvait pas user de la magie sur un moldu, et même devant lui. Il n'était peut être pas sorcier... Même si son visage lui paraissait familier.

Par la suite, se rendant compte de la situation, elle s'était rapidement présentée, de peur que ce garçon qu'elle ne connaissait pas, ce méfie d'elle à son tour, bien qu'elle n'était pas des plus menaçantes. Son chien ne l'était pas non plus d'ailleurs. Avec sa bouille, il faisait craquer pas mal de personnes. Tel maitre tel chien aurait-t-elle pu dire. Un instant plus tard, la jeune homme tapota la place qu'il y avait à côté de lui et Merit s'installa le plus confortablement possible tandis que son chien s'allongeait en posant sa tête sur ses genoux. Une main sur sa tête, elle remarqua son interlocuteur lui jeter un coup d'oeil discret, avant de prendre la parole.

« -Moi c'est Alzair, enchanté de te rencontrer. Avant que je ne t'en dise plus, je voudrais en savoir plus sur toi. Je ne suis pas le genre de personne à raconter ma vie au premier passant qui passe devant moi... »

La Sullivan ne se souvenait que d'un seul Alzair. Celui qu'elle avait rapidement rencontré à Poudlard lorsqu'elle était encore scolarisé. Il n'était plus qu'elle de quelques années si elle se souvenait bien. Mais elle ne parvenait pas à se souvenir de sa tête et hésitait encore quant à son identité. Peut-être que c'était lui finalement, qu'elle pouvait se confier sans problème... Un regard à son chien qui s'était enfin endormi, puis un autre au garçon assis à ses côtés. Elle se lança alors sans rien cacher. Au pire, elle pourrait toujours lui dire qu'il avait trop bu...

- J'étais dans une école de sorcellerie avant. Je l'ai quitté il y a quelques mois, après une attaque de Mangemorts... C'était affreux. Et, si je suis venue vers toi ce soir c'est parce que j'ai l'impression de me voir à ton âge. Surtout depuis que tu m'as parlé. J'étais du genre à m'affaler sur les trottoirs ou les murets quand ça n'allait pas... Je suis même passée par l'alcoolémie. Enfin, c'était depuis que mes grands-parents avaient tué par des mages noirs. Mais je ne suis plus comme ça. Et tu devrais changer toi aussi.

La lionne ne savait pas ce qu'elle disait. Avec la fatigue, elle racontait un peu n'importe quoi. Elle racontait quelques moments de sa vie dans le désordre... Le pauvre... S'il était moldu il la prendrait pour une folle.
Invité
Anonymous
Invité

Au Pays de Galles - Page 5 Empty
Re: Au Pays de Galles
Invité, le  Dim 31 Aoû 2014 - 17:02

Le climat maritime de Swansea offrait une certaine pureté dans l'air. Beaucoup de personnes ne remarquaient pas cette subtilité soit par habitude, ou soit parce qu’il la découvrait. Il repensa au nombre de fois où il avait inspiré cet air, elle lui était devenu familière il suffisait qu'il la respire pour qu'il se sente chez lui. Il avait pensé que le retour sur ces terres allait lui faire oublier sa routine et le sortir de sa solitude. Mais cette rencontre avait tout remis en cause, tout était remonté son enfance, son adolescence. Et lorsqu'il eut tout mis bout à bout, il s'était rendu compte que sa vie jusque là n'avait finalement pas eu un grand intérêt... La solitude, les moqueries et la routine voilà ce qui avaient rythmé ses dernières années. Rien d'extraordinaire n'avait pu redonner un élan à sa vie, il avait cru que la magie allait lui redonné un quelconque bonheur mais cela faisait maintenant partie à part entière de sa vie et donc de sa routine. C'était cette vision qui l'avait rendu si émotif... Puis cette inconnue était arrivé, elle avait posé sa main sur son épaule comme si quelqu'un l'avait mis sur son chemin. Il ne savait pas ce qu'elle allait pouvoir lui apporter mais une chose était sure le fait de parler ne pouvait pas lui faire du mal.

Merit s'était finalement décidée à s'asseoir sur le trottoir à côté du jeune Gallois. Alzair était beaucoup plus à l'aise dans cette situation, il n'était plus espier par son regard. Au moment où la jeune femme s'assit, il aperçut la tête de son chien qui venait de s'installer au milieu de ses genoux. Ils étaient vraiment mignon ces deux-là songea le jeune Gryffondor. A la première impression, il semblait avoir affaire à une jeune moldue qui promenait son chien à une heure tardive. C'était la principale raison qui avait refroidit le jeune garçon à se confier, il serait passer pour un fou si il avait commencé à parler de la sorcellerie à une moldue. Mais ce que le jeune Gallois allait entendre, était à l’extrême opposé de ce qu'il pensait. Il s'attendait à entendre l'histoire d'une moldue à la routine banale mais son interlocutrice allait se révéler être beaucoup plus intéressante qu'il l'imaginait...

« - J'étais dans une école de sorcellerie avant. Je l'ai quitté il y a quelques mois, après une attaque de Mangemorts... C'était affreux. Et, si je suis venue vers toi ce soir c'est parce que j'ai l'impression de me voir à ton âge. Surtout depuis que tu m'as parlé. J'étais du genre à m'affaler sur les trottoirs ou les murets quand ça n'allait pas... Je suis même passée par l'alcoolémie. Enfin, c'était depuis que mes grands-parents avaient tué par des mages noirs. Mais je ne suis plus comme ça. Et tu devrais changer toi aussi. »

Le jeune Gryffondor écarquilla les yeux mais il ne savait pas exactement pour quelles raisons tellement elles étaient nombreuses. La réponse de Merit était inattendue. Elle avait à la fois débité deux, trois informations par secondes. Elle avait révéler son identité de sorcière, parler de la mort de ses grands parents, de son alcoolémie, etc... En tout cas, elle avait réussi à complètement désorienter le jeune garçon qui ne savait pas où donner de la tête. Et encore heureusement qu'il était sorcier lui aussi, un moldu l'aurait pris pour une folle dingue et se serait enfuit en courant. Alzair jeta un coup d’œil à la jeune sorcière assise à côté de lui, elle était calme et souriante... Elle caressait même la tête de son chien paisiblement mais comment pouvait-on être aussi calme après ça !! Le jeune Gallois essaya de se calmer et de remettre de l'ordre dans ces idées. Elle était donc sorcière, avait été plongé dans l'alcoolémie depuis la mort de ses grands parents et elle semblait croire qu'elle lui ressemblait. Voilà ce qu'il avait retenu, certaines informations étaient passé à la trappe mais il avait retenu le principal. Dans un premier temps, il avait été soulagé que Merit fasse partit de son monde il pourra donc lui parler sans retenu. Mais dans un second temps, il n’avait pas apprécié la façon dont elle s'était identifié à lui alors qu'elle ne le connaissait pas. Elle était même aller jusqu'à lui demander de changer mais comment pouvait-elle dire ça alors qu'elle ne savait rien... Le jeune Gryffondor sentait la colère monté à lui mais il se calma... La jeune femme n'avait pas eu l'intention de l'énerver, elle voulait juste l'aider. Le jeune Gallois pris alors une grande inspiration. Ok elle a perdu ses grands-parents, la douleur avait du être sensiblement la même que la sienne mais il n'aimait pas qu'on lui donne des leçons surtout quand cette personne ne connaissait pas son histoire.

Il jeta une nouvelle fois un coup d’œil vers Merit, elle n'était pas méchante... Il n'allait pas se braquer avec elle, il voulait en savoir un peu plus sur elle même si il en savait déjà beaucoup mais tout ce qu'elle avait lâché l'avait intrigué. Il allait aussi commencer à parler de lui.

« Comme tu peux le voir, je suis aussi un sorcier puisque je ne me suis pas encore enfuit en courant... On va dire que j'ai été un peu surpris par le nombre d'informations que tu m'as donné. Tu étais à Poudlard ? Tu penses sûrement encore que je me suis fait agressé ce soir mais ce n'est pas du tout ça. En fait tu vas trouvé ça bizarre mais j'ai juste revu quelqu'un qui a fait resurgir en moi un mal profond. Je ne sais pas si tu comprends mais pour te dire ce que j'ai vécu, c'est un peu comme si tu revoyais les mages noirs qui ont tué tes grands-parents... Et aussi je n'ai pas vraiment compris ce que tu voulais me dire quand tu m'as conseillé que je devrais changé alors que je ne t'avais encore rien dit sur moi. En tout cas, le fait de te parler me change les idées... »

Il avait dit ce qu'il avait sur le cœur ce qui était assez rare pour le jeune Gallois. Il ne savait pas encore si Merit allait comprendre ce qu'il ressentait mais lui en parler lui faisait du bien....
Invité
Anonymous
Invité

Au Pays de Galles - Page 5 Empty
Re: Au Pays de Galles
Invité, le  Dim 14 Sep 2014 - 12:55

Elle ne savait pas pourquoi, mais elle voulait l'aider. Merit aimait aider les gens. Surtout quand ils semblaient dans une détresse semblable à la sienne. Et un état semblable au sien lorsqu'elle était encore scolarisée. Sans l'alcoolémie bien sûr. C'était une mauvaise période de sa vie qu'elle avait fini par oublier... heureusement. Ses parents et même le reste de sa famille n'auraient sûrement pas aimé la savoir alcoolique. Et ça n'aurait pas été un exemple pour sa petite soeur. La pauvre... Elle espérait qu'Irina ne prendrait jamais exemple sur elle... Elle s'en voudrait à vie si ça devait arriver.

Enfin bref. Après avoir raconté en quelques phrases pourquoi elle était là, et qui elle était, Merit attendit un moment et un mur de silence s'installa entre les deux inconnus. Mal à l'aise après ce qu'elle avait dit, la lionne avait peur que ce jeune homme ne soit finalement qu'un moldu qui réfléchissait à la manière dont il pourrait exprimer sa peur devant une telle folie. Mais finalement non. L'inconnu se remit enfin à parler, rassurant Merit quant à l'inquiétude qu'elle avait.

« Comme tu peux le voir, je suis aussi un sorcier puisque je ne me suis pas encore enfuit en courant... On va dire que j'ai été un peu surpris par le nombre d'informations que tu m'as donné. Tu étais à Poudlard ? Tu penses sûrement encore que je me suis fait agressé ce soir mais ce n'est pas du tout ça. En fait tu vas trouvé ça bizarre mais j'ai juste revu quelqu'un qui a fait resurgir en moi un mal profond. Je ne sais pas si tu comprends mais pour te dire ce que j'ai vécu, c'est un peu comme si tu revoyais les mages noirs qui ont tué tes grands-parents... Et aussi je n'ai pas vraiment compris ce que tu voulais me dire quand tu m'as conseillé que je devrais changé alors que je ne t'avais encore rien dit sur moi. En tout cas, le fait de te parler me change les idées... »

Merit se rendit compte de son erreur. Elle n'aurait sans doute pas dû lui dire de changer, elle ne savait rien de lui. Mais son comportement lui avait semblé si familier sur le coup qu'elle n'avait pas vraiment réfléchi avant de parler. Se mordant les lèvres, honteuse, Merit caressa délicatement une des oreilles de son chien qui avait fini par s'endormir. L'australienne aussi commençait à sentir la fatigue s'emparer d'elle et ne tarderait sans doute pas à rentrer. Si jamais elle en avait l'occasion, elle pourrait toujours revoir ce jeune-homme pour l'aider.

- A vrai dire, je ne sais pas du tout pourquoi je t'ai dit tout ça. Je me suis reconnue en te voyant, méfiant, renfermé... Et c'est sorti tout seul. La fatigue nous fait souvent dire des choses auxquelles on ne pense pas. Et oui j'étais à Poudlard, à Gryffondor. Je pense t'avoir déjà aperçu mais j'ai quelques doutes. Et oui, je pensais que tu t'étais fais agresser. Ca m'est déjà arrivée, et cet homme n'avait pas l'air d'avoir de bonnes intentions quand je l'ai vu. Enfin, si tu me dis que ce n'est pas le cas, je pense que je peux te croire. Et oui je comprend ce que tu veux dire, même si ça fait un moment que je ne revois plus les mages qui ont tué mes grands-parents. C'était il y a quelques années maintenant.

La jolie brune s'arrêta un instant, reprenant son souffle. Elle avait pour habitude de parler vite mais s'essoufflait vite. Un instant plus tard, la jeune femme reprit la parole, sa main toujours posée sur la tête de Wolf.

- Et je t'ai demandé de changer sans m'en rendre compte... J'ai tellement souffert de ma période " noire " que je ne voudrais pas que ça arrive à quelqu'un d'autre. Mais je suis contente de t'aider, rien qu'en te parlant. Ca me fait plaisir d'aider les gens.
Invité
Anonymous
Invité

Au Pays de Galles - Page 5 Empty
Re: Au Pays de Galles
Invité, le  Dim 14 Sep 2014 - 18:20

Deux heures, deux heures qu'il avait débarqué sur le quai de Swansea. Et pourtant, il n'avait pas eu le temps de revoir sa famille. Il aurait bien aimé revoir la bouille souriante de son petit-frère. Mais malheureusement, les événements s'étaient enchaînes de façon inattendue.  Pour commencer un message mystérieux qui donnait rendez-vous au jeune Gallois puis la rencontre avec un fantôme du passé et finalement l'arrivée d'une jeune sorcière qui se souciait du jeune Gryffondor. Même dans ses nombreuses lectures, il ne se souvenait pas d'un enchaînement d’évenements aussi inattendus. C'était quelques chose que le jeune Gallois n'appréciait pas tant que ça, surtout quand cela réveillait des souvenirs plutôt douloureux. Il préférait son petit train-train quotidien sans surprise ne remettant pas en cause une partie de sa vie. C'est pour cela qui remplissait sa vie plutôt banale avec les nombreuses perspectives que lui offraient la littérature.

Le jeune garçon avait répondu après avoir laissé un léger blanc après que Merit lui ait fait brièvement un résumé de sa vie. Alzair avait mis une poignée de secondes à réaliser à quelle personne, il avait à faire. Mais le battement qu'il avait laissé entre la réponse de la jeune Gryffondor et sa propre réponse, avait mis mal à l'aise la jeune femme. Cependant, le fait que le jeune Gallois dévoile une partie de son identité avait eu pour effet de la rassurer. Il ne connaissait toujours pas la raison qu'il l'avait pousser à s'intéresser à lui mais la prochaine réponse de Merit allait le renseigner sur ses motivations.

« - A vrai dire, je ne sais pas du tout pourquoi je t'ai dit tout ça. Je me suis reconnue en te voyant, méfiant, renfermé... Et c'est sorti tout seul. La fatigue nous fait souvent dire des choses auxquelles on ne pense pas. Et oui j'étais à Poudlard, à Gryffondor. Je pense t'avoir déjà aperçu mais j'ai quelques doutes. Et oui, je pensais que tu t'étais fais agresser. Ca m'est déjà arrivée, et cet homme n'avait pas l'air d'avoir de bonnes intentions quand je l'ai vu. Enfin, si tu me dis que ce n'est pas le cas, je pense que je peux te croire. Et oui je comprend ce que tu veux dire, même si ça fait un moment que je ne revois plus les mages qui ont tué mes grands-parents. C'était il y a quelques années maintenant. »
Merit s'arrêta quelques instant pour reprendre son souffle. La fatigue avait donc influencé ses paroles, il était lui aussi fatigué par son trajet maritime. La nuit était tombée, et les paupières du jeune homme étaient de plus en plus lourdes mais les paroles de l'ancienne Gryffondor le tenaient en haleine. Selon la jeune femme, elle s'était reconnue dans l'attitude du jeune homme. Pourtant il avait du mal à y croire. Elle semblait plus confiante, sociale et déterminée que ne pourrait jamais l'être le jeune Gallois. Le jeune garçon avait malgré ça envie d'y croire, il continua donc à boire les paroles de la sympathique brune.

« - Et je t'ai demandé de changer sans m'en rendre compte... J'ai tellement souffert de ma période " noire " que je ne voudrais pas que ça arrive à quelqu'un d'autre. Mais je suis contente de t'aider, rien qu'en te parlant. Ça me fait plaisir d'aider les gens. »


Les dernières paroles de la jeune femme l'avait vraiment touché, il se retrouvait vraiment dans ce sentiment de ruminer une période noire. Ça lui arrivait de nombreuses fois sans qu'il arrive à s'en débarrasser. Il mourrait d'envie de savoir ce qui avait permit à la jeune femme de se débarrasser de cette pensée qui pouvait le hanter des journées entières. Il espérait sans vraiment y croire que Merit puisse apporter une solution à ses cauchemars récurrents. Cela avait rendu la discussion encore plus intéressante. Le jeune Gallois ne perdit qu'une poignée de seconde avant d'entamer sa réponse.

« Oui ça m'arrive aussi, je suis aussi fatigué. Je viens juste de partir de Poudlard pour les vacances et le trajet a été plutôt éprouvant. Tu es de la région ou juste de passage ? En fait, j'ai vraiment du mal à croire que tu pouvais me ressembler car tu es à l’extrême de mon attitude à première vue. Mais je me retrouve vraiment quand tu parles de ta période noire et j'avais juste une question. Comment es-tu arrivé à t'en débarrasser ? »
Invité
Anonymous
Invité

Au Pays de Galles - Page 5 Empty
Re: Au Pays de Galles
Invité, le  Dim 14 Sep 2014 - 21:16

Merit était intéressée par cette conversation. Et malgré sa fatigue plus que voyante, elle parvenait à garder un minimum de sérieux. Même si ça faisait peu de temps qu'elle était sortie de Poudlard, l'australienne avait gagné en maturité. C'était surtout depuis l'attaque de Poudlard par les Mangemorts. Elle n'avait jamais vécu ça et ça lui avait permis de grandir. De prendre des responsabilités. Elle n'avait même pas pensé à rire de la situation ou même à faire l'idiote. Sa première pensée avait été d'aider son amie, Violaine en la sortant de cette situation.

Maintenant, elle avait l'impression qu'elle voulait aider tout le monde. Ca en devenait même bizarre. Vouloir aider des gens qu'elle ne connaissait pas. Elle allait finir par tomber sur quelqu'un de malveillant si elle continuait. Mais elle s'en moquait pas mal. La présence de son chien avait rassuré la jolie lionne ce soir là justement. Sinon, elle serait déjà repartie, de peur de se retrouver dans une situation difficile.

Alors qu'elle venait de déblatérer tout un monologue concernant sa présence ici et les interrogations d'Alzair, Merit ne savait plus trop quoi faire. Elle avait hâte de se retrouver dans son lit, mais ne voulait pas laisser ce jeune homme là. Même s'il ne se sentait pas forcément en danger, on ne savait pas ce qui pouvait arriver pendant une telle nuit, aux yeux de tous. C'était dangereux.

« Oui ça m'arrive aussi, je suis aussi fatigué. Je viens juste de partir de Poudlard pour les vacances et le trajet a été plutôt éprouvant. Tu es de la région ou juste de passage ? En fait, j'ai vraiment du mal à croire que tu pouvais me ressembler car tu es à l’extrême de mon attitude à première vue. Mais je me retrouve vraiment quand tu parles de ta période noire et j'avais juste une question. Comment es-tu arrivé à t'en débarrasser ? »

La belle australienne regarda un moment Alzair, restant silencieuse. Elle ne savait pas vraiment quoi lui répondre. Elle n'était même pas sûre de la raison qui avait réussi à la faire changer. Elle avait l'impression de n'avoir rien fait pour que tout aille mieux, que c'était le temps qui l'avait aidé. Mais elle ne pouvait pas lui répondre ça, ça ne l'aiderait pas. Et il n'avait pas l'air de pouvoir s'en sortir seul...

- Je comprend, je pars moi même bientôt en vacances. Je suis seulement de passage ici, mes parents m'ont envoyé mon chien depuis l'Australie, je l'ai récupéré il y a quelques heures. Et, c'est normal, j'ai effectivement, une attitude différente à la tienne, mais c'est justement parce que j'ai changé. Le temps m'a beaucoup aidé. Et j'ai essayé de me raisonner, je me suis dis, que je ne pouvais plus rester comme ça. Mes amis ont vu que j'allais de plus en plus mal à cause de l'alcool, mes notes ont dégringolé, j'avais peur de ne pas avoir mes ASPIC et de décevoir mes parents. Ca a été le déclique... Ce n'est qu'après que je me suis rendue compte de mon état. Je faisais la fête tous les soirs, et pendant la journée je me renfermais sur moi-même... J'ai perdu toute sociabilité, je n'avais même plus l'air humaine. Mais tu ne devrais pas avoir de mal à te sortir de cette mauvaise passe, tu as l'air d'aller plutôt bien. Dis toi que tu te sentiras mieux quand tu seras sortie de cette période.
Invité
Anonymous
Invité

Au Pays de Galles - Page 5 Empty
Re: Au Pays de Galles
Invité, le  Dim 5 Oct 2014 - 18:49

Le jeune Gryffondor passa lentement sa main dans sa chevelure tout en replaçant sa mèche sur le côté.  Il jeta un coup d’œil à sa voisine qui semblait quelque peu embarrassée par la question du jeune homme. Alzair se questionnait sur la raison qui rendait la jeune femme quelque peu gênée. Malgré qu'il discutait avec elle depuis quelques minutes, il n’arrivait toujours pas à cerner le personnage de Merit. Le jeune Gallois lui faisait confiance en se basant sur l'aura que dégageait la jeune femme. Il avait l’impression de la connaître depuis des années sûrement du au fait qu'il venait de lui confier son mal intérieur qui n'était connu que par quelques rares personnes. De nombreuses incertitudes se bousculaient dans son esprit. Pourtant il avait envie de se débarrasser de toutes ces pensées qui lui brouillaient l'esprit. Il ferma les yeux, fit le vide autour de lui et commença à écouter la douce voix de son interlocutrice.

« - Je comprend, je pars moi même bientôt en vacances. Je suis seulement de passage ici, mes parents m'ont envoyé mon chien depuis l'Australie, je l'ai récupéré il y a quelques heures. Et, c'est normal, j'ai effectivement, une attitude différente à la tienne, mais c'est justement parce que j'ai changé. Le temps m'a beaucoup aidé. Et j'ai essayé de me raisonner, je me suis dis, que je ne pouvais plus rester comme ça. Mes amis ont vu que j'allais de plus en plus mal à cause de l'alcool, mes notes ont dégringolé, j'avais peur de ne pas avoir mes ASPIC et de décevoir mes parents. Ça a été le déclique... Ce n'est qu'après que je me suis rendue compte de mon état. Je faisais la fête tous les soirs, et pendant la journée je me renfermais sur moi-même... J'ai perdu toute sociabilité, je n'avais même plus l'air humaine. Mais tu ne devrais pas avoir de mal à te sortir de cette mauvaise passe, tu as l'air d'aller plutôt bien. Dis toi que tu te sentiras mieux quand tu seras sortie de cette période. »


L'état que venait de lui décrire la jeune Australienne réconforta le jeune garçon. Il avait en  face de lui quelqu'un qui en avait encore plus baver que lui. Tout cela faisait passer ses crises de solitudes et la répétition de ses cauchemars pour des choses toutes à fait banales. Il n'en était pas encore arriver jusque là et cette rencontre avec cette jeune femme lui permettra d'éviter les erreurs que cette dernière avaient fait. Elle lui aura permit de faire un point sur sa douleur et sur ce qu'il ne devra pas faire à cause de cette dernière. Qu'es ce qu'il pouvait répondre à cela, elle en avait baver et il n'avait pas envie de lui rappeler tout ces mauvais souvenirs. Alzair décida donc de changer de sujets, il savait à quel point il s’effondrait quand on lui rappelait cette vaste époque. Il ne savait pas encore comment Merit réagissait quant à elle dans cette situation. Il ne voulait pas lui laisser un mauvais souvenir. Il décida donc de proposer à l'Australienne de marcher pour changer les idées des deux Gryffondor. Il leva la tête en direction du seul lampadaire qui faisait de la résistance et commença à parler...

« - Tes précieux conseils resteront marqué dans mon esprit et ton histoire me servira d'exemple car j'aurai pu moi aussi basculer dans cet état dans les prochaines années en tout cas je te remercie. Mais depuis toute à l'heure on parle des fantômes qui nous hantent mais ça ne te dirait pas un peu de te changer les idées. Tu allais où ?.. Je t'accompagne. »


Il accompagna ses paroles au geste puisque le jeune Gallois quitta le rebord du trottoir pour se dresser devant Merit et son chien, obligeant presque la jeune femme à suivre le mouvement. Il avait prit initiative de l'échange entre les deux jeunes personnes, ça lui était pourtant plutôt rare...


Dernière édition par Alzair Nore le Dim 8 Fév 2015 - 11:20, édité 2 fois
Invité
Anonymous
Invité

Au Pays de Galles - Page 5 Empty
Re: Au Pays de Galles
Invité, le  Sam 11 Oct 2014 - 22:53

Au fil de la conversation, Merit eut l'impression que son interlocuteur commençait à lui faire confiance. Ca faisait une bonne vingtaine de minutes qu'ils discutaient, mais le jeune homme n'était pas encore parti. Il semblait s'être intéressé à l'histoire de la jeune femme, et surtout à son expérience.

« - Tes précieux conseils resteront marqué dans mon esprit et ton histoire me servira d'exemple car j'aurai pu moi aussi basculer dans cet état dans les prochaines années en tout cas je te remercie. Mais depuis toute à l'heure on parle des fantômes qui nous hantent mais ça ne te dirait pas un peu de te changer les idées. Tu allais où ?.. Je t'accompagne. »

Merit leva la tête vers son interlocuteur qui venait de se lever. Elle lui adressa un sourire et se leva à son tour, réveillant par la même occasion son chien qui s'était endormi sur ses genoux. La jolie brune lui laissa un temps pour reprendre ses esprits et le tira un peu pour l'obliger à avancer. Elle suivit Alzair qui s'était mis à marcher et finit par lui répondre, une pointe de joie dans sa voix.

- Je suis contente que ça puisse te servir d'exemple, et j'espère bien que tu ne feras pas la même bêtise que moi ! Et où est ce que j'allais... A l'auberge ! Elle n'est pas très loin. Un petit kilomètre à pied je pense. Ca ne devrait pas être long. Où est ce que tu es censé aller toi ?

Une fois qu'il lui eut répondu, les deux lions firent le chemin en silence. Wolf dormait presque debout si bien que la jeune femme finit par le prendre dans ses bras où il s'endormi instantanément. Il pesait son poids mais la jolie brune avait assez de force dans les bras pour le porter comme ça jusqu'à l'auberge. En revanche, elle était plus inquiète maintenant qu'ils s'étaient éloignés du seul lampadaire allumé de la rue. N'importe qui ou n'importe quoi pouvait surgir de l'ombre. Peut-être même que quelqu'un ou quelque chose les suivait et qu'ils ne s'en étaient pas rendu compte... Elle était complètement parano...

Finalement, les deux lions parlèrent de tout et de rien durant le trajet qui paru moins long à la belle australienne. Une fois arrivée devant l'auberge, Merit expliqua à Alzair où il pourrait la trouver. C'est-à-dire au Chaudron Baveur ou chez elle. Elle lui donna d'ailleurs l'adresse si jamais il avait besoin de venir lui parler, à un moment ou l'autre. Elle lui adressa un sourire avant de le saluer pour aller dormir.

- Voilà, tu sais où me trouver maintenant. Rentres-bien chez toi et fais attention ! Bonne nuit.

Puis la jeune femme entra dans l'auberge pour rejoindre sa chambre où elle déposa son chien, avant de s'allonger sur son lit et de s'endormir, sans prendre la peine de se changer.

Fin du RP

Jacob G. Kenway
Jacob G. Kenway
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Loup-Garou


Au Pays de Galles - Page 5 Empty
Re: Au Pays de Galles
Jacob G. Kenway, le  Dim 18 Jan 2015 - 16:25

PV Matt Austin



Afin de s'éloigner le plus possible des divers problèmes qui lui sautaient à la gueule, l'ancien Serdaigle avait prit la décision d'inviter un ami de longue date, à s'aventurer dans les montagnes du Pays de Galles. Après une longue marche, ils arrivèrent dans un petit village sorcier qui lui rappelait étrangement celui de Pré-Au-Lard. Jake qui était alors épuisé, s'était dirigé immédiatement dans le pub du coin. Ils burent et mangèrent ensemble, se remémorant les bons moments vécus à Poudlard, les conquêtes, les maux qu'amour infligent et rattrapèrent le temps perdu car il fallait le dire, il ne s'était pas vu depuis longtemps: pour cause, le métier d'Auror de Matt Austin lui bouffait beaucoup de son temps et même s'il était sportif, Jake restait un flemmard qui n'aimait pas bouger son cul de son chez-lui.

Une fois ceci fait, chacun montèrent dans leur chambre. Jake ne perdit pas de temps avant de se déshabiller totalement et rentrer dans son lit. C'est assez rapidement qu'il s'endormit. Le sorcier n'avait pas eu une nuit aussi calme que celle-ci depuis des semaines. Des images, des scènes les plus insensées se bousculèrent l'une après l'autre. Lorsque le soleil le réveilla, il ne garda que le souvenir d'une jeune fille aux cheveux rouge feu, qu'il n'avait jamais vu et d'un pinscher aux ailes de dragons. Bref, il s'attarda sous la douche et se prépara avant d'aller bouffer: T-Shirt gris, Short noir, chaussure adaptée à la sortie. Pour la journée le jeune homme avait prévu une randonnée dans un sentier inconnu du public, selon ce qu'il avait lu dans un bouquin, le chemin regorgeait de flore et faune. Tandis qu'il s'apprêtait à déjeuner, Matt le rejoint. Lorsqu'ils eurent terminé de manger, Jake lui demanda:

    « Alors vieux, prêt à prendre la route? »


L'ex Serdaigle s'assura que Matt était prêt avant de sortir du pub qui servait d'auberge. Il prit la route du sentier. Il faisait incroyablement beau, ça n'était presque pas naturel, mais Jake s'en foutait, il pouvait enfin prendre l'air, il était libre dans la nature comme l'était tout homme au Commencement. En ce moment précis, tout lui était égal. De plus, il visitait pour la première fois ces régions montagneuses, ce qui était plutôt ironique car il avait déjà voyagé dans des pays situés de l'autre côté de la planète mais n'avait jamais réellement prit la décision d'explorer des terres aussi proches de l'Angleterre.

    « Quoi de beau un peu toi? Tout va bien en ce moment? »
Gabin Šprajc
Gabin Šprajc
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Septième année

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de transplanage



Au Pays de Galles - Page 5 Empty
Re: Au Pays de Galles
Gabin Šprajc, le  Dim 18 Jan 2015 - 23:02

Matt avait enfin réussit à décrocher quelques jours de repos auprès du Ministère de la magie. Jours de repos pendant lesquelles le jeune homme avait décidé de partir au Pays de Galles avec l'un de ses vieux amis de Poudlard: Jake G. Kenway. Les deux sorciers s'étaient rencontrés sur un terrain de Quidditch durant leur scolarité. Malgré le fait qu'ils aient une année d'écart, ils étaient devenus de très bons amis. Et même après Poudlard, Jake et Matt avaient gardé contacte. Mais avec son métier d'Auror, l'américain n'avait plus eu l'occasion de sortir avec son ami depuis bien longtemps. Alors c'est avec joie qu'il accepta l'invitation soudaine de son ainé pour une petite excursion dans l'un des pays les plus beaux au monde. Pourquoi ce pays ? Surement pour la richesse historique moldue et sorcière. Les deux ex-Serdaigles partageaient la même soif de savoir et ce voyage allait surement être remplit de nouvelles connaissances.

Une fois arrivée à destination, Jake et Matt marchèrent plusieurs heures sur les chemins escarpés du Pays de Galles, jusqu'à finir par tomber sur un petit village moldu. La nuit tombant, les deux compagnons décidèrent de se rendre dans le pub du coin pour manger et rattraper le temps perdu. Jake ne semblait pas avoir changé, toujours fidèle à lui même. Contrairement à Matt qui travaillait sans relâche, Jake vivait exclusivement sur l'argent de sa famille, ayant un père fortuné. Au niveau relationnel, il se contentait de courtes relations, celles qui ne durent jamais très longtemps, parfois même une nuit seulement. Celui qui faisait battre le coeur de nombreuses jeunes filles à Poudlard aimait encore et toujours être au centre de tout. Mais de tout cela, l'américain s'en fichait. Il ne jugeait pas Jake car ce dernier faisait bien ce qu'il voulait. Tout comme l'anglais ne jugeait pas l'Auror qui se berçait de rêves et d'illusions sur un monde magique en paix. Et c'est bien ce qui faisait leur amitié. Aucun jugement sur la vie de l'autre, juste deux amis qui passent leur temps à rire et à se chambrer. Deux personnes qui ne laisseront pas l'un d'eux chuter seul.

Bizarrement, au court du repas, Matt avait senti que Jake semblait être préoccupé par plusieurs choses, mais par politesse, il ne demanda pas d'explications. Après tout, l'anglais lui dira par lui même s'il juge que cela concerne son compagnon de voyage. Le repas finit, les deux ex-Serdaigles se rendirent dans leurs chambres respectives. Tandis que Jake dormait surement, Matt avait sorti plusieurs dossiers de son sac à dos magique. Finalement, même en vacance, il ne pouvait s'empêcher de travailler à la traque des mages noirs. Et c'est seulement deux heures après le diner que le brun décida enfin de se coucher. Le bruit du village moldu s'éveillant mis un terme aux songes profonds du jeune homme. Il resta quelques minutes au chaud sous sa couette avant de se décider à s'extirper du lit. Une fois la douche prise, son débardeur aux couleurs de Serdaigles et son short identique mit, l'américain enfila ses chaussures de randonné avant de descendre sac à dos à la main, prendre son petit-déjeuner avec Jake. Une fois cela fait, l'anglais s'exclama à l'Auror:

" Alors vieux, prêt à prendre la route ? "

" C'est plutôt à moi de te demander ça ! Ta légendaire flemme ne va pas t'empêcher de marcher plus d'une heure ? "
Matt avait parlé d'une voix moqueuse et accompagnant ses mots d'un clin d'oeil pour charrier gentiment son ami qu'il n'avait pas vu depuis un moment. Car Matt savait pertinemment que l'anglais était bien plus sportif que lui, jouant souvent de sa musculature pour impressionner les jeunes sorcières naïves.

Les deux sorciers sortirent du bar/auberge pour prendre la route. Aujourd'hui, ils aillaient s'aventurer dans la nature profonde du Pays de Galles à la recherche d'un vieux château en ruine dont la légende voulait qu'un dragon l'ait saccagé. Surement un mythe modlu mais qui avait attiré les deux ex-Serdaigles. Mais dans un premier temps, les randonneurs comptaient longer la côte pour savourer toute la beauté maritime du pays. Pays que où Matt n'avait jamais mis les pieds, malgré son voyage autour du monde. Son oncle avait jugé bon de ne pas s'attarder sur ce pays bien trop proche de l'Angleterre. Grave erreur selon l'américain, qui ne regrettait en rien d'être présent ici. Alors que la marche venait de débuter, Jake pris rapidement la parole.

" Quoi de beau un peu toi? Tout va bien en ce moment ? "

" Oh tu sais, rien de bien nouveau Jake. Toujours la même routine. L'un de mes indics me parlent d'une piste sur un mage noir ou un membre de cette foutue Ordre du Phénix, je la suis puis je me rends compte qu'elle ne mène à rien...Matt marqua une courte pause avant de reprendre avec une voix frustrée. Tu sais, j'ai cette impression de travailler sans relâche pour rien. Je lis des tonnes de dossiers, me rend dans chaque coins de l'Angleterre, je sors plus au bar, je vois plus ma famille, tout ça pour rien. Pour le moment, ma seule confrontation avec des mages noirs c'est soldée sur un match nul et j'ai une belle brulure à l'épaule maintenant. L'américain sourit à Jake. Malgré tout, je veux rien lâcher parce que je continue à croire que je mes efforts vont payer. Que chaque chose que je fais, je le fais pour les autres, pour que les gens puissent sortir dans la rue sans avoir peur. Le brun laisse quelques minutes s'écouler sans rien dire avant de reprendre. Donc tu imagines bien que ma vie sociale est au point mort. Mais sinon je vais bien. Et toi alors vieux ? T'as la forme ? Tu as réussit à trouver un boulot ? "
Contenu sponsorisé

Au Pays de Galles - Page 5 Empty
Re: Au Pays de Galles
Contenu sponsorisé, le  

Page 5 sur 15

 Au Pays de Galles

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.