AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 45 sur 46
Promenade au bord du Lac
Aller à la page : Précédent  1 ... 24 ... 44, 45, 46  Suivant
Rachel Ester Pasca
Serpentard
Serpentard

Re: Promenade au bord du Lac

Message par : Rachel Ester Pasca, Mer 28 Juin 2017 - 21:37


HRP : Nous vous invitons à répondre à la suite des posts pour écrire la réaction de votre personnage s'il tombe sur l'un des tracts.

Un sort conditionnel a été lancé sur les prospectus par Morrìgan (ressemble à un journal lambda jusqu’à ce qu’un sorcier/moldu en rapport avec la magie ou autre le touche)

RP unique
Se déroule au petit matin

Quand on est là-haut
Perdus aux creux des nuages
On regarde en bas pour voir
Son amour qui nage
Et l'on voudrait bien changer
Ses ailes en nageoires
Les arbres en plongeoir
Le ciel en baignoire


Etait-elle oiseau ou poisson ? Parce que dans le fond elle aimait autant voler que nager. Nager, c'était les vacances quand elle étais gamine, c'est-à-dire le bonheur, la liberté... C'était toujours ça...Tout était différent, on n'était plus sur terre...Adieu les soucis ! Et voler, c'était intense ! On pouvait ressentir tous les éléments en même temps. Et jamais vous ne serez plus léger que parmi les nuages.

Ce soir pourtant, l'air de rien, elle choisissait un camp. Elle choisissait de voler, comme un phénix. Un jour réussirait-elle à en devenir un. Un vrai de vrai. Le premier fait de glace et non de feu. Le premier à mourir de froid et à renaître dans la neige. Le premier à infliger un autre type de brûlure. Un jour peut-être.

Alors Ester transforma ses derniers prospectus. Elle ferait certainement en sorte d'être présente, lorsque quelqu'un tenterait de les déloger du ciel. Car ainsi, elle pourrait les admirer entrain de qu’ils s’embraser tel de vrais Phénix.



L'Étincelle




Cher.e.s étudiant.e.s, professeur.e.s, membre du personnel.



Ces derniers jours ont été une grande épreuve. La prise en otage de certain d'entre vous, l'attaque au sein même de l'école de magie la plus réputée au monde, et la disparition d'un directeur qui ne vous protège plus par son absence. Ce message est pour celles.ceux qui doutent, celles.ceux qui ont peur, celles.ceux qui sont dégoûté.e.s, celles.ceux qui se rebellent, celles.ceux qui n'en peuvent plus de ces situations.

Nous vous demandons de vous relever de ces épreuves. Cette expérience face aux attentats ne vous ont pas rendu plus faible. Seulement, pour certain, plus vulnérables encore par la fatigue et l'habitude. Nous vous demandons de ne pas céder à toute avance des mages-noirs autant dans la vie que dans vos esprits, dans vos cœurs comme dans vos corps. Certains ont été blessés, certains sont indemnes. Mais votre résistance font de vous des combattants contre l'injustice, le doute et la peur. Certain d'entre vous ont-il déjà reçus des cours sur les Patronus, ou en ont peut-être déjà enseigner ce thème: un formidable bouclier, défenseur contre la peur. Et bien, cher étudiant.e.s, professeur.e.s, membre du personnel, nous vous demandons de lever ces boucliers face à la peur d'un attentat nouveau. Nous vous demandons de résister aux Mangemorts, véritables Détraqueurs de notre société. Mais n'oubliez pas, étudiant.e.s, professeur.e.s, membre du personnel, que les Mangemorts sont de piètre Détraqueurs. Il est plus facile de se battre contre un homme, une femme, un adolescent emplit de haine et chercheur d'un faux pouvoir que de se battre contre la peur elle même et son baiser de mort. La peur de la faiblesse ont fait d'eux des illuminés capable de tuer leurs familles, et de se briser eux-mêmes. Cher ami.e.s, l'humanité n'est pas une faiblesse. C'est une force qui se nourrit de ce que nous avons de plus commun. De plus ancien. Chaque pas vers la solidarité, vers le courage et vers la tolérance vont vous rapprocher d'une magie ancienne, plus combative et plus forte encore. Les meilleurs boucliers ne se forment pas avec plusieurs baguettes ? Les Patronus ne viennent pas en aide grâce à vos meilleurs souvenir ? Ceux-ci ne sont pas emprunt d'amour ? D'amitiés ? De compassion ? D'empathie ?

Étudiant.e.s, professeur.e.s, membre du personnel. Nous ne vous demandons pas de vous battre sous un même étendard. Nous ne vous demandons pas de vous battre sous les feux du Phénix. Nous vous demandons de vous battre et de résister pour vous, et avec vos propres armes. Vous qui formez l'individualité dans la société. Vous, qui, par vos actions individuelles, sauvez l'Humanité et votre intégrité,  telle une fourmilière. Si chacun d'entre vous se bat pour lui… Alors c'est toute la société qui se rassemblera sous une seule et même force, une seule et même puissance : Votre renoncement à la peur, au doute, afin de participer au combat contre les ténèbres qui vont si souvent vous priver de quelque chose, de quelqu'un, et même parfois de votre propre vie. Que vos baguettes se lèvent. Que les Patronus se rassemblent. Luttons tous contre l'obscurité pour être encore libre de nos propres choix, et nos propres vies. N'oubliez pas, si vos baguettes vous ont choisies, ce n'est pas pour être esclave des ténèbres, mais pour être manipulés par vous et par vous seuls. Pour vos propres capacités, vos propres pensés. Brandissez là, faite lui confiance. Vous vous protégerez mutuellement.





L'Ordre du Phénix.

Codage de Louna ©


Edit Lizzie : Bonjour Rachel. Conformément au Règlement RPG, en zone RPG, votre post doit contenir un minimum de 600 caractères, citations et formulaires exclus. Celui-ci en fait 0. Merci de bien vouloir éditer votre message pour le compléter et de faire plus attention à l’avenir. Cordialement.


Dernière édition par Rachel Ester Pasca le Jeu 29 Juin 2017 - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lina Park
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade au bord du Lac

Message par : Lina Park, Jeu 29 Juin 2017 - 11:57


Rp privé avec Trystan J. Harper

Une envie de prendre l'air. Voilà ce qui m'as donnée envie de sortir du château en ce début de soirée. C'est une belle soirée qui s'annonce, le ciel foncé qui héberge les étoiles est déjà présent. C'est beaucoup mieux ici que dans la salle des mystères où  je me trouvais il y a à peine quelques minutes avec cette fameuse Ellana. Enfin le passé c'est le passé, et le présent c'est le présent. D’ailleurs le présent a décidé de mener mes pas tout prés du lac. Le lac, l'eau, c'est un endroit qui me plaît mais malheureusement je n'ai pas encore pu le visiter dans son ensemble.

Une légère bourrasque de vent parviens a mon visage et fait valser en arrière les quelques mèches rebelle qui avait pris place sur mon visage, qui est à présent totalement dégagé. Je suis la première arrivante a être parvenue dans cette endroit, je suis donc, seule. Cela ne me dérange pas. Je m'avance doucement vers le bord du lac, et m'assoie juste devant celui ci. Une telle vue est juste sublime, cette endroit semble presque irréel, on se croirait dans un rêve.

Un prospectus, c'est la seule chose qu'il y a pour me tenir compagnie. Curieuse comme je suis, je m'en approche le plus possible afin de pouvoir le lire. A la fin de ma lecture il s'embrasse tel un Phénix. Je regarde calmement le spectacle. Sans aucun doute cela proviens de l’ordre du phénix... Combattre pour l’ordre du Phénix ou bien pour les Mangemorts ? C'est vrai que depuis le début de cette bataille je suis restée totalement neutre, je n'ai pris le parti d'aucun des deux groupes. Choisir le blanc ou bien le noir ? Sauf que dans la vie, rien n'est totalement noir ou bien blanc, dans la vie il y a du gris. Pour moi, les deux n'ont pas totalement raison ou bien tort. En ce moment, a mes yeux, ni les Mangemorts ni l'ordre du Phénix ne me correspondent. Mon patronus ? Je ne l'ai pas encore... Et puis en ce moment comme je ne suis attirée par aucun des deux clans, je ne vois pas vraiment a quoi je pourrais servir. Si je fais quelque chose autant le faire a 100%. J'en conclu donc pour le moment que la bataille n'est pas l'une de mes plus grande préoccupation. Mais je vais garder les propos de l'ordre du Phénix quelque part dans mes pensées.

Maintenant, il vaut mieux chasser le mauvais moment de la vie qu'est la guerre et plutôt penser a quelque chose de positif. Et puis en ce moment je n'ai pas vraiment la tête a choisir mon camp pour la bataille. Je relève légèrement la tête afin d'observer les étoiles, elles qui brillent tant et qui sont de même couleur que ma maison. Ces petits être de lumières sont toujours à pour nous éclairer même dans les plus sombres moments.
Revenir en haut Aller en bas
Trystan J. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade au bord du Lac

Message par : Trystan J. Harper, Lun 24 Juil 2017 - 5:15



The Black Lake
— PV Lina Park


Hors-RPG:
 

Avec Whiskers perché sur mon épaule, j’avais profité de ce début de soirée et des derniers rayons de soleil avant la tombée du crépuscule, pour sortir prendre l’air dans le parc de Poudlard. L’écureuil roux qui m’accompagnait, scrutait méticuleusement l’herbe à nos pieds afin de dénicher les quelques noisettes qui étaient tombées de leurs arbres. Lorsqu’il en apercevait une, il s’empressait alors de bondir au sol pour la récupérer, avant de reprendre place sur mon épaule et d’y grignoter tranquillement sa trouvaille. Il en était déjà à sa cinquième noisette lorsqu’on atteignit la rive du lac où je décidai de m’arrêter un instant.

Assis en tailleur sur un roché dont l’une des parois plongeait droit vers le lac, je faisait face à cette vaste et profonde étendue d'eau de près de 800 mètres de diamètre. Située au sud du château, le lac de Poudlard était niché au beau milieu d'une vallée dont les derniers rayons de soleil découpaient le contour des montagnes qui l’entourait, d’un halo de lumière dorée. Fixant le reflet de ce décors féerique à mes pieds, je ne pu m’empêcher d’imaginer les différentes créatures qui peuplaient ces profondeurs. Je connaissais bien le calmar géant,  évidement, mais quelles autres êtres nageaient également dans ces eaux ? Des sirènes ? Des Strangulots ? Mon regard fut soudainement attiré sur ma droite, par la brève lumière orangée d’un feu qui se consuma en quelques secondes seulement. Ce dernier m’avait même semblé flotter dans les aires, au dessus du lac.

Piqué par la curiosité et le regard chargé d’interrogation, j’avais sauté en bas de mon roché et mis le cap vers l’endroit où il m’avait semblé apercevoir ce feu. J’avais ainsi rejoint la seule personne présente sur les lieux : une Poufsouffle que je ne connaissais pas encore. Cette dernière, ne semblant pas encore avoir perçut ma présence, avait le regard tourné vers les quelques étoiles qui avaient déjà commencées à briller dans le firmament, signe que la tombée du jour était bel et bien arrivée.

«– Salut ! J’ai rêvé ou il vient d’y avoir un feu dans le ciel ?»

Au même instant, je vis un parchemin voler dans les aires tel un oiseau au dessus du lac. M’approchant pour tenter d’en lire le texte qui y était inscrit, je ne parvint qu’à y voir le dessin d’un Phénix avec comme titre : L’Étincelle. Il faisait toutefois trop sombre pour que je puisse en déchiffrer plus. Tendant la main pour attraper le prospectus, ce dernier s’embrasa subitement alors que je ne l’avais qu’effleuré du bout des doigts. Pris par surprise, j’avais laissé échappé un petit cri strident en me reculant précipitamment de plusieurs pas – Whiskers se terrant derrière mon cou en m’enfonçant ses petites griffes dans la nuque. Grimassent de douleur en repoussant le petit rongeur, je m’étais retourné rapidement vers la Poufsouffle :

«– Wouah ! Qu’est-ce que c’était que ça ?»
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lina Park
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade au bord du Lac

Message par : Lina Park, Mar 8 Aoû 2017 - 20:46


J'ai toujours appréciée l'eau, en même temps, elle est essentiel à ma survie. Mais je me demande bien quel créature peut bien se cacher dans ces eaux profondes. Avec un peu de chances ce sont des sirènes. Enfin, les sirènes du monde magique ne sont pas totalement semblables à celles qui ornait les histoires que nos parents nous lisaient durant notre enfances, elles sont même beaucoup plus dangereuse et honnêtement je ne me réjouis pas du jour où j'aurais à faire à elles. Sortit de nul part, un jeune garçon d'environ mon age, la chevelure brune et les yeux d'un bleu d'acier se présente à moi.

– Salut ! J’ai rêvé ou il vient d’y avoir un feu dans le ciel ?

U
n feu dans le ciel ? Ha il veut certainement parler du parchemin dans le ciel, donc lui aussi il a vu ce petit spectacle de lumière. Pourtant, je n'avais pas remarqué ça présence, c'est étrange. Il devait certainement être à un endroit que je ne peut pas apercevoir de là où je suis ou bien il n'était peut être as loin et j'étais tellement absorbé par mes pensées que je ne l'ai pas remarqué. Ça c'est possible, contrairement à ce qu'on pourrait penser parfois je peux être une grande rêveuse coincé dans sa bulle et c'est comme si le monde autours de moi n'existait plus. Ho tiens, un petit écureuil se tiens sur son épaule, c'est sûrement son animal de compagnie. A cette petite découverte je me mets à sourire. J'ai toujours aimé les écureuils, ils sont tellement mignons avec leurs grands yeux et leurs pelages bruns. Le jeune garçon attrape le parchemin. Mauvaise idée, quand on le touche il s'embrase directement. J'avais raison puisque dés qu'il le frôle du bout des doigts le bout de papier disparaît en se transformant en cendre. Par contre, contrairement à moi ce garçon n'avais pas l'air d’être au courant puisqu'il reste choqué par la situation et pousse un léger cri efféminé. A ce moment là j'essaie d 'étouffer mon rire à l'aide de ma main histoire de ne pas me faire remarquer mais on dirait que c'est peine perdue.

- Wouah ! Qu’est-ce que c’était que ça ?

C'est étonnant qu'il ne sois pas au courant, enfin je dis ça mais moi aussi j'aurais pu le prendre en main et je serai dans sa situation et je parie que moi j'aurais même pu me brûler avec les braises. Je lève afin de pouvoirs lui faire fasse, entre temps mon rire c'est calmé, je sais que c'est pas gentil de se moquer mais a situation était quand même drôle. Je me décide finalement à lui répondre afin de ne pas lui mettre un vent parce que se prendre un vent c'est pas cool.

- C'est un parchemin que l'ordre du phénix à sûrement du déposer ici, c'est pour en quelque sorte nous dire qu'on ne dois pas se laisser faire par les mangemorts. Un petit mot pour nous convaincre qu'il ont raison et peut être nous dissuader de rejoindre leurs rends enfin tu vois le genre je présume. D’ailleurs la prochaine fois je te déconseille d'essayer d'en toucher un, tu risquerais de te blesser

Je n'avais pas remarqué mais il fait une drôle de tête... Il à repousser le rongeur lorsque le parchemin s'est embrassé. Hé mais il a des traces de griffures sur la nuque ! Ça ne dois pas être très agréable... Je peux au moins faire ça pour pardonner mon impolitesse de m’être légèrement moqué de lui. Je m'approche un peu plus de lui réduisant les quelques mètres qui nous séparaient, je me place à coté de lui? sort ma baguette  et lance un #Episkey en direction de sa nuque.

- Voilà comme ça tu ne devrais plus avoir mal ! C'est l’écureuil qui t'as fait ces traces ? Je marque une petite pause et lui offre un sourire amical. Ha, au fait je suis Lina Park et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Trystan J. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Promenade au bord du Lac

Message par : Trystan J. Harper, Mer 23 Aoû 2017 - 2:35



The Black Lake
— PV Lina Park


Je l’avais à peine effleuré du bout de mes doigts, que l’étrange prospectus volant, vers lequel j’avais négligemment tendu la main, s’était soudainement embrasé à mon contacte. À l’image du Phénix qui y était illustré, le parchemin s’était majestueusement enflammé pour s’éteindre dans une nuée d’étincelles qui virevoltèrent un instant au dessus du lac. D’abord soufflé par le vent, les restes du braisier avaient tourbillonnés avant de se déposer, aussi légèrement qu’une plume, à la surface de l’eau.

J’avais poussé un cris de surprise en voyant les flammes me lécher soudainement le bout des doigts, ce qui me valu le rire moqueur de la Poufsouffle présente sur les lieux – bien qu’elle tenta d'étouffer son gloussement en se plaquant une main sur les lèvres, ce fut peine perdue. Je m’étais alors tourné vers elle, faisant fit de son hilarité, pour lui demander ce que c’était que cette histoire de parchemin inflammable.

La jeune fille sembla d’abord surprise par ma question, ce qui ne manqua pas d’aggraver l’état déjà sensible de mon égo froissé par ses moqueries. Puis, elle s’était levée afin de mieux me faire face. Plus petite que moi, je pouvais voir ses cheveux noirs ondulés au gré du vent, alors que les derniers rayons du soleil laissaient filtrer quelques mèches rousses dans cette chevelure de jais. Le teint cuivré de son visage aux grands yeux noisette, laisserait deviné des origines plus exotiques que le Royaume-Unis. Une fois son hilarité quelque peu dissipée, la Poufsouffle se décida enfin à me répondre :

«– C'est un parchemin que l'ordre du phénix à sûrement du déposer ici, c'est pour, en quelque sorte, nous dire qu'on ne dois pas se laisser faire par les mangemorts. Un petit mot pour nous convaincre qu'ils ont raison et peut être nous dissuader de rejoindre leurs rangs, enfin tu vois le genre je présume. D’ailleurs la prochaine fois je te déconseille d'essayer d'en toucher un, tu risquerais de te blesser.
– Ouais bah ce n’était pas écrit qu’il allait s’embraser si on le touchait… D’ailleurs, je ne vois pas trop l’utilité si ça nous empêche d’en lire son message ! »

Le choc de la surprise passé, mon irritation prenait soudainement le dessus. C’est vrai quoi, quel était le but d'ensorceler un parchemin pour qu’il s’enflamme alors qu’on tentais simplement d’en lire son texte ?! D’autant plus s’il s’agissait d’un discourt de propagande visant à nous faire rejoindre les rangs d’une organisation secrète tel que l’Ordre du Phénix… Qui diable allait bien vouloir rejoindre une organisation dont l’invitation menaçait de nous bruler le bout des doigts ?! À moins, bien sûr, que ce ne fut pas pour recruter, mais plutôt pour menacer le camp adverse ? Bah, dans un cas comme dans l’autre, j’aurais préféré ne pas manquer me bruler la main par ce stratagème.

Bien que j’eu repoussé Whiskers, après que ce dernier m’ait enfoncé les griffe dans la peau du cou – était-ce une réaction causé par la peur du feu ou par celle du cri de surprise que j’avais poussé ? Je n’aurais su le dire, mais les traces de griffures laissées sur ma nuque m’étaient toujours bel et bien douloureuse. Ma grimace, alors que je me passais une main à l’arrière du cou, n’échappa pas à la Poufsouffle. Celle-ci s'approcha un peu plus près de moi, réduisant les quelques mètres qui nous séparaient, pour se placer à mon coté. Avant même que j’ai le temps de réagir, elle sortit sa baguette magique pour en lancer un #Episkey en direction de ma blessure. Je sentis alors la brulure des écorchures s’estomper tranquillement dans un léger picotement.

«– Voilà comme ça tu ne devrais plus avoir mal ! C'est l’écureuil qui t’a fait ces traces ? elle marqua une pause pour me sourire amicalement. Ha, au fait je suis Lina Park et toi ?
– Trystan Harper, et merci, c’est effectivement beaucoup moins douloureux comme ça. Whiskers n’avait probablement pas vraiment l’intention de me faire mal… mais il faut lui reconnaître qu’il est un vrai froussard quand il s’y met ! »

Caché derrière le tronc d’un arbre, le petit écureuil roux nous lançait des regards furtifs d’où une lueur apeurée brillait – évaluant prudemment si le danger était finalement écarté ou non.

«– M’enfin… J’imagine que ça vaut mieux pour lui d’être un froussard que trop téméraire. Au moins, comme ça, ça lui empêche de se mettre les pieds dans les plats ou de se bruler le bout des doigts sur un papier combustible ! »

À cette dernière phrase, j’avais lancé un regard entendu vers Lina, lui souriant d’un air coupable ; coupable d’être moi-même trop téméraire.



● ♢ ● ♢ ●


Absence de Lina ici, merci de ne pas utiliser notre sujet si jamais ça fait un mois.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sora Okinawa
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade au bord du Lac

Message par : Sora Okinawa, Dim 15 Oct 2017 - 20:56


Sora se baladait à l’extérieur du château, dans l’immense nature sauvage entourant l’édifice de pierre caché à la vue des moldus. Depuis la conférence de presse et l’annonce du nouveau directeur de Poudlard, les choses avaient pas mal bougé dans l’esprit du jeune homme. Les répercussions sur Poudlard se faisaient encore attendre puisque les informations sur la prise de fonction du brésilien, à présent directeur de l’école, se font rares, mais Sora savait qu’elles arriveraient rapidement. Comment cela impactera-t-il la vie des jeunes élèves à l’école ? Les règles seront-elles moins strictes ? Sora ne pouvait le dire, et même s’il essayait tant bien que mal de percer les secrets du futur en s’entraînant régulièrement à la divination, il n’avait pas encore un assez bon niveau pour pouvoir prétendre posséder des informations exactes sur ce qu’il se passerait dans les temps à venir pour le collège de Sorcellerie Poudlard.

Sortant d’une petite séance de divination, seul avec lui-même, Sora voulait s’aérer un peu l’esprit et sortir de cette bulle de cours qu’il avait autour de lui. C’est donc pour ça qu’il prit le soin de prendre avec lui Mizu, Ame et Kaijin puis de sortir dans le parc du château, afin de philosopher en se rapprochant de la nature. C’est sur le lac qu’il jeta son dévolu : son samedi après midi était libre, et c’est donc ici qu’il allait le passer. Il devrait peut-être réviser, mais qu’importe : après tout, il avait du temps. Et il révisait rapidement, donc autant s’aérer un peu l’esprit. C’est donc vers les eaux grises et tranquilles du Lac que Sora se dirigea, afin de se reposer l’esprit.

Qu’est-ce que ces eaux noires abritaient ? Des choses dangereuses, et des créatures aquatiques. Des sirènes certainement, mais aussi des strangulots. Plein d’animaux étranges, que Sora aimerait observer de plus prêt. Mais, la prudence lui disait de ne pas y aller : dans l’air, il a de quoi se défendre. Pas dans l’eau. C’est pour cela que le jeune homme se risquait à aller très souvent dans la forêt interdite : il se savait capable de se défendre seul avec sa baguette et son Katana contre les créatures qu’il pourrait y rencontrer, puisqu’après tout, il n’allait pas loin. Cependant, dans l’eau… c’était un autre exercice. Un exercice vraiment différent. C’est donc pour cela que Sora continua de marcher sur la berge, ne faisait qu’observer de loin les traces laissées par le calamar géant qui lézardait dans les eaux calmes du lac.

C’est donc un Sora longeant la berge que les gens pourraient trouver, observant calmement l’horizon alors que ses trois oiseaux volaient joyeusement au dessus de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Yume Yu
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade au bord du Lac

Message par : Yume Yu, Dim 15 Oct 2017 - 21:25


Yume faisait tout pour mieux s'intégrer dans l'école de sorcellerie mais son retard dans l'apprentissage et ses lacunes en Anglais l'isolait. A vrai dire à part à Osvald,elle ne parlait à personne.
Elle avait décidé que ça allait changé et pour ça elle voulait pouvoir parler Anglais sans soucis, ce serait déjà ça de gagner.
Yume était donc partit pour le lac car pour il était fondamentale d'être dans un lieu calme et reposant pour bien travailler. Sa liste de vocabulaire sous le bras, elle s'était dirigé vers le lac en répétant inlassablement son vocabulaire:
-hada-faire,gada-aller,boda-voir,badda-recevoir,issda-exister/avoir

En descendant vers le lac elle trébucha, se rattrapa et remarqua une scène un peu "magique" (et, oui, le jeu de mot est pourri).
Un jeune homme se promenait les yeux dans le vague trois volatiles volant autour de lui. Yume fut impressionnée, elle trouvait cette scène poétique. Elle en resta là béate du vol des oiseaux et du jeune homme qui ne semblait ne point se préoccuper de ceux-ci qui jouaient entre eux.
Elle s'approcha plus près et remarqua avec surprise que l'autre élève était Asiatique, il avait un petit air de japonais. Elle ne savait pas comment , peut-être parce qu'elle avait vécu dans les deux pays, mais pour elle des Coréens et des Japonais étaient tout à fait différend et reconnaissable.
Elle s'approcha donc et lui dit, dune voix pleine de curiosité:
-Tu es japonais?
A peine avait elle ouvert sa bouche qu'elle s'auto-réprimanda, elle avait toujours ce talent d'aborder les gens sans aucune forme de politesse alors qu'on ne lui avais appris que ça durant son enfance.
Elle fronça des sourcils et fit une grimace de gêne pour elle même et finit par relever la tête en attente d'une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Sora Okinawa
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade au bord du Lac

Message par : Sora Okinawa, Dim 15 Oct 2017 - 22:40


Alors que le jeune Serdaigle s’avançait tranquillement sur le bord de l’étendue aqueuse, un événement qu’il ne remarqua qu’un peu tard se déroula non loin de lui. Une élève, visiblement Serdaigle au vu de l’écusson brodé avec soin sur sa robe, se dirigea vers l’aiglon aux yeux bridés. Que souhaitait-elle ? Le jeune homme n’en savait rien, mais la petite étoile qu’il put déceler dans le regard de la jeune fille, qui devait avoir son âge, l’informa qu’elle avait vu quelque chose d’intéressant. Alors que la douce voix de la jeune asiatique s’élevait dans les airs, Sora l’écouta d’une oreille attentive alors qu’il repérait des traits familiers sur le visage de la jeune beauté à la peau blanche.

Tu es japonais ?

Voilà une question posée sans ménagement. Mais cela n’embêta pas le moins du monde Sora, qui remarqua aisément la réaction instantanée de regret que la jeune fille eut. Aurait-on quelqu’un d’impulsif, ayant l’habitude de parler trop vite et sans appliquer de formules de politesse ? Et bien, il semblerait bien. L’accent clairement asiatique dans l’anglais de la jeune femme ainsi que ses yeux bridés et sa peau blanche comme neige renseignèrent le jeune homme sur ce qu’il voulait savoir : la jeune femme était clairement asiatique, et des traits japonais se dessinaient sur son visage. Cependant, d’autres traits se dessinaient aussi, des traits qu’il ne saurait reconnaître. Quelqu’un qui n’est pas totalement japonais ? Hm, cette hypothèse était à explorer, et le jeune homme n’allait pas s’en priver. Mais, pour l’instant, l’heure était à la réponse. Il fallait répondre à la jeune femme, qu’elle ne se sente pas délaissée ou observée :

Oui, exactement ! Répondit Sora, en japonais, tout en affichant un sourire chaleureux afin de réconforter son interlocutrice.

Sora marqua une petite pause alors que Mizu et Kaijin, le jobarbille et la chouette chevêche faisant partie intégrante de la famille du jeune homme, descendait plus bas pour inspecter Yume. Alors que Mizu passa en vol stationnaire pour observer calmement la jeune fille, Kaijin s’amusa à voleter joyeusement autour du duo asiatique. Ame, quand à lui, se rapprocha un peu plus des deux jeunes gens et profita d’une branche bien placée pour se poser et observer la scène. Alors que Sora lâcha un petit rire au vu du comportement de ses trois amis, il les présenta tous les trois :

Lui, c’est Mizu. C’est un jobarbille. dit le jeune homme en pointant le petit oiseau bleu qui observait Yume d’un regard interrogateur. Elle, c’est Kaijin, une chouette chevêche. expliqua ensuite Sora en tentant tant bien que mal de montrer la chouette chevêche qui n’était pas plus grosse que son poing. Et lui, c’est Ame, un augurey. finit Sora en pointant du doigt l’oiseau vers foncé bien plus gros et tranquillement posé sur une branche. Moi, je m’appelle Sora. Ravi de te rencontrer ! En quoi puis-je t’être utile ?

La politesse habituelle et l’art du langage du jeune homme refirent surface. Maintenant, il fallait voir comment la jeune fille allait-elle répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Yume Yu
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade au bord du Lac

Message par : Yume Yu, Lun 16 Oct 2017 - 22:24


Sa façon si traditionnel de s'exprimer me fit sourire jusqu'au oreille, il y avait si longtemps que je n'avais pas eu l'impression d'être chez moi. Comme ma mère, me l'avait appris, Je me remis bien droite la tête légèrement inclinée et tout en parlant, en japonais bien entendu, je m'abaissai mes mains à plat sur mon ventre le bout des doigts superposés:
-Je suis honorée de te faire ta connaissance, je m'appelle Yume Yu, du clan Yu, fille de Choi Bae Chim.
Je me suis ensuite redressée lentement et ait, bien entendu, attendue d'être droite avant de relever les yeux pour regarder avec bonne humeur mon interlocuteur. Je me suis ensuite tournée vers les rapaces et les aies un à un salué d'un hochement de tête respectueux.
Je finis par m'adresser à nouveaux à Sora et lui dit:
-Toi aussi tu as vécu au japon? Parce qu'à vrai dire, ce serait bien de parler avec quelqu'un qui comprendrait ma culture! Non pas que les autres élèves ne me comprennent pas...parce que c'est plutôt moi qui ait du mal à m'adapter à la culture anglaise. Bref ça serait chouette quoi....
J'avais lâché ça d'une traite n'étant pas sûre de m'être bien exprimer mais ce qui me rassurait c'est que le japonais me revenait sans difficulté malgré que cette langue ne soit pas ma langue maternelle. Ma langue maternelle étant le Coréen.
Je le regardais anxieux qu'il me prenne pour une idiote sortie dont ne chez où et de surcroît asocial.

Revenir en haut Aller en bas
Sora Okinawa
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade au bord du Lac

Message par : Sora Okinawa, Dim 22 Oct 2017 - 0:42


Un sourire se dessina sur le visage de le jeune fille asiatique, munissant son visage d’un air heureux qui lui allait plutôt bien. Elle était contente. Contente de rencontrer quelqu’un de japonais ? Étant donné que la fille était très certainement japonaise, il y avait fort à parier que ceci représentait la raison de son heur. Contente de rencontrer quelqu’un qui pourrait la comprendre, peut-être ? Sora pensait avoir trouver la bonne réponse, cependant il attendit que son interlocutrice se présente avant toute chose.

- Je suis honorée de te faire ta connaissance, je m'appelle Yume Yu, du clan Yu, fille de Choi Bae Chim.

Yume Yu, donc… un nom japonais, évidemment. Le clan Yu ? Sora ne connaissait pas. En même temps, cela aurait été étonnant étant donné qu’il ne vit pas au japon et n’y a quasiment jamais vécu… mais bon. Son étude poussée de son pays natale aurait pu lui être utile dans cette situation, mais il fallait croire que nom. A côté de cela, son père était Choi Bae Chim… Un nom qui n’était clairement pas Japonais. Aux yeux de l’Okinawa, qui était plutôt perspicace en règle générale, cela sonnait Coréen. Il n’était sur de rien, mais cette éventualité était à garder en mémoire.

Pendant que l’aiglon réfléchissait, la jeune fille salua comme il était normal de le faire au japon puis salua chacun des oiseaux d’un hochement de tête. Mizu y répondit avec un petit looping, gardant son silence habituel caractéristique des jobarbilles. A côté de cela, Kaijin continua son petit manège tout en gazouillant joyeusement, et Ame répondit d’un signe de tête gracieux. Ensuite, la jeune fille reprit la parole, et Sora l’écouta d’une oreille attentive :

- Toi aussi tu as vécu au japon? Parce qu'à vrai dire, ce serait bien de parler avec quelqu'un qui comprendrait ma culture! Non pas que les autres élèves ne me comprennent pas...parce que c'est plutôt moi qui ait du mal à m'adapter à la culture anglaise. Bref ça serait chouette quoi....

Sora comprenait mieux, maintenant. La jeune fille est en fait une expatriée arrivée à Poudlard il y a peu. Elle a donc encore un peu de mal à s’adapter. Sora serait bien évidemment content de discuter avec elle pour l’aider et la rassurer. Il préféra cependant passer sous silence le fait qu’il est orphelin et qu’il a toujours vécu en Angleterre presque, puisqu’il avait beaucoup étudié la culture de son pays natal, et l’avait vécue plusieurs fois. Il répondit  sur un ton enjoué à son interlocutrice :

- Oh, je vois… Et bien oui, je suis parfaitement à même de te comprendre, toi et notre culture ! Il faut dire que c’est très différent, l’Angleterre par rapport au Japon, donc je comprends que tu t’y perdes. Marchons un peu, c’est toujours plus agréable de discuter en marchant.

Appliquant ce qu’il venait de proposer à sa jeune amie, Sora commença par une question plutôt simple :

- Cela fait peu de temps que tu es en Angleterre, non ? Pourquoi être venu à Poudlard ? Il me semblait que Mahoutokoro était une très bonne école, pourtant.
Revenir en haut Aller en bas
Yume Yu
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade au bord du Lac

Message par : Yume Yu, Dim 22 Oct 2017 - 12:45


Sa question me fit rire intérieurement, il est vrai que j'aurais pu être scolarisé là bas, depuis longtemps et n'aurait pas eu un tel retard dans mon apprentissage:
-Mon grand père maternelle s'est toujours opposé à ce que j'aille dans cette école sans que je ne sache vraiment pourquoi. Et oui cela fait très peu de temps que je suis ici, cela doit faire deux voir trois mois que je suis arrivée. Si je suis venu ici c'est parce que le travail de mon père le conduisait ici alors il a préféré m'emmener avec lui que me laisser seule avec...ma mère.
J'avais marqué un temps d'arrêt ne sachant si je voulais en parler mais après réflexion rien ne m'obligeait de développer ma situation pour le moins tumultueuse.
-Mon père est le représentant d'une grande firme coréenne d'artefact magique. Il a été muté ici à Londres. Et toi tu es né ici ou tu viens du japon? Ton accent Anglais est tellement parfait...


Revenir en haut Aller en bas
Sora Okinawa
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade au bord du Lac

Message par : Sora Okinawa, Dim 22 Oct 2017 - 21:42


La réaction de la jeune femme à la question de Sora était étrange, comme si la jeune femme s'attendait à cette question. On lui avait déjà certainement posé la question. Du moins, c'est ce que Sora décryptait de son comportement :

- Mon grand père maternelle s'est toujours opposé à ce que j'aille dans cette école sans que je ne sache vraiment pourquoi. Et oui cela fait très peu de temps que je suis ici, cela doit faire deux voir trois mois que je suis arrivée. Si je suis venu ici c'est parce que le travail de mon père le conduisait ici alors il a préféré m'emmener avec lui que me laisser seule avec...ma mère.

La phrase s'était conclue d'une étrange manière, comme si la mère de Yume était la pire personne avait qui elle pouvait rester seule. Une folle, peut-être ? Sora ne saurait le dire. Après tout, il n'avait pas la capacité de lire dans les esprits... Du moins, pas encore. Sora comptait bien apprendre l'Occlumancie, un art de magie noire qui l'intéressait pas mal. Mais, pour l'instant, la trace était toujours sur lui, donc il devait attendre et apprendre l'occlumancie plus tard dans sa vie.

Il écouta la suite du discours de son interlocutrice :

- Mon père est le représentant d'une grande firme coréenne d'artefact magique. Il a été muté ici à Londres. Et toi tu es né ici ou tu viens du japon? Ton accent Anglais est tellement parfait...

Quelques peu flatté, Sora rigola doucement. En effet, on apprend a bien parler anglais quand on y vit depuis tout petit. L'Okinawa avait récupéré une autre information, celle que son père travaillait dans une grande firme coréenne d'artéfacts magiques. Cela confirma les pensées du jeune homme : son interlocutrice est japonaise ainsi que coréenne. Après ces quelques conclusions, Sora répondit à la jeune fille :

- Je suis né au Japon, mais je vis en Angleterre depuis que je suis bébé. Il m'est arrivé plusieurs fois de revenir sur mes terres natales, cela dit. Oh, tu sais, on apprends a bien parler anglais après 15 ans de vie Anglaise. répondit Sora, avec un petit rire.

Il ajouta ensuite :

- D'accord, je vois. Du coup, ton père gagne bien sa vie, non ? Cela doit-être difficile de voyager tout le temps, cela dit.
Revenir en haut Aller en bas
Yume Yu
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade au bord du Lac

Message par : Yume Yu, Lun 23 Oct 2017 - 20:24


Aurait il été adopté? C'est ce à quoi me faisait penser son histoire. Ne voulant pas l'importuner avec ça je souris et répondis à sa question:

-Il gagne en effet plutôt bien sa vie, mais pour mon grand-père il n'en gagne pas encore assez....

Je ris amèrement, mon grand-père était quelqu'un d'assez strict. Rien que pour pouvoir épouser ma mère mon père avait dû signer un contrat avec lui un contrat qui donnerait lieu au divorce si il n'était pas respecté. L'une des conditions avait été qu'il permettent à ses enfants de porter le nom de famille maternelle et de toujours apporter une certaine somme d'argent par mois pour pouvoir tenir le train de vie auquel ma mère était habituée étant jeune.

-Et à vrai dire en dehors du Japon et de la Corée je n'ai pas vraiment voyagé, mon père ne m'emmenait pas mon frère et moi avec lui. Ma situation actuelle est survenue suite à certains évènements. Donc c'est une première pour moi! A vrai dire je trouve l'Angleterre très joli. Même si les cerisiers en fleurs de Tokyo et l'écoulement calme du fleuve Han (en Corée) me manquent énormément. Et toi tu préfères l'Angleterre ou le Japon?
Revenir en haut Aller en bas
Sora Okinawa
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade au bord du Lac

Message par : Sora Okinawa, Mer 8 Nov 2017 - 13:38


La question du jeune homme pouvait paraître indiscrète, cependant la jeune fille y répondit sans vraiment montrer une quelconque opposition. Sa réponse était claire, et rappelait à Sora de vieux souvenirs de ses voyages au Japon.

Il gagne en effet plutôt bien sa vie, mais pour mon grand-père il n'en gagne pas encore assez.…

C'était effectivement un problème : si l'on prend en compte le fait que la majorité de la population japonaise est composée d'anciens, il est normal aux yeux de Sora d'y trouver des personnes très conservatrices et très strictes. En vue des normes ultra strictes de la société japonaise, on peut se dire que c'est commun d'y rencontrer des gens de ce genre. Après tout, les écoles japonaises peuvent aller jusqu'à imposer aux élèves le fait de se teindre les cheveux en noir… Après tout, ce n'est pas pour rien que la société japonaise est si libre sur certains points : les japonais ont besoin d'avoir l'esprit bien loin de cette société si stricte et fermée quand ils sont chez eux.

Le rire amer qui sorti de la bouche de la jeune femme fit comprendre à Sora que les actions du grand-père de Yume étaient telles qu'à présent, la jeune femme ne devait certainement pas porter dans son cœur le vieil homme. Peut-être que Sora se trompait, cependant. En vérité, il espérait se tromper. Son expérience lui a malheureusement appris que sa famille est ce qu'il y a de plus proche de soit, même quand on à l'impression qu'ils veulent tout sauf garder cette proximité.

Et à vrai dire en dehors du Japon et de la Corée je n'ai pas vraiment voyagé, mon père ne m'emmenait pas mon frère et moi avec lui. Ma situation actuelle est survenue suite à certains évènements. Donc c'est une première pour moi! A vrai dire je trouve l'Angleterre très joli. Même si les cerisiers en fleurs de Tokyo et l'écoulement calme du fleuve Han (en Corée) me manquent énormément. Et toi tu préfères l'Angleterre ou le Japon?

Hm, difficile question que celle-ci. Quel pays le jeune homme préférait ? Difficile, très difficile… Commençant à réfléchir, le jeune homme lista les éléments que possédaient chaque pays… Les deux culture étaient très différentes, à un tel point qu'elles en devenait presque incomparable. Les différences de religion aussi, d'architecture, de gastronomie… Toutes ces choses, Sora les appréciaient, peu importe qu'elles soient anglaise ou japonaise. Il préférait nettement la langue japonaise, mais en même temps il était très attaché à la langue anglaise. L'architecture des temples Shinto au Japon était si belle… cependant, certains bâtiments anglais étaient tout aussi magnifique. Au final, le jeune homme ne pouvait pas vraiment choisir. Ce serait comme lui faire choisir une origine plutôt qu'une autre : Sora en était tout bonnement incapable.

Hm, je ne saurais choisir un pays plutôt qu'un autre. Chacun est une part même de mon existence, et choisir serait préférer l'un plutôt que l'autre. Au final, chaque pays a ses qualités et ses défauts… Cela fait que je suis tout simplement incapable de choisir entre l'Angleterre et le Japon. Je pense que ce sera la même pour toi, mais je te le demande quand même : préfère tu la Corée, ou le Japon ?

Sora était effectivement curieux de savoir ce que pensait sa jeune amie sur ceci. Avoir un autre point de vue est toujours intéressant, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Yume Yu
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Sixième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade au bord du Lac

Message par : Yume Yu, Mer 8 Nov 2017 - 15:05


Il est vrai que vu sous cet angle, il était difficile de choisir. La Corée c'était mon foyer, l'illustration de la famille mais aussi du respect. C'était les fous rire avec mon frère, les bêtises en séries, le doux sourire de ma mère, attendre mon père à la fenêtre pendant des heures et des heures. Tandis que le Japon c'était le beau mais aussi le rude. Le beau de par le pays qui a su harmoniser modernité et vétusté et également par les retrouvailles avec mon grand-père et ma grand-mère. Mon grand-père aussi autoritaire soit-il avec mon père n'en restait pas moins quelqu'un d'aimant et d'adorable.. Et le rude car ce sont les règles et les traditions parfois très lourdes. Mais malgré mon attachement je savais dans lequel je voudrais passer le restant de mes jours.

Je finis donc par dire:
-Je pense que je préfère tout de même la Corée au Japon. J'y ai passé plus de temps et je la connais mieux. Car pour moi avant d'aimer quelque chose il faut le connaître, et il n'y a rien que je ne connaisse plus que la Corée (en terme de pays).

Je n'étais pas mécontente de ma réponse. Et le fis savoir par une léger sourire.

-Au fait tu es en quelle année? Parce que si ça se trouve on a cours en semble et je ne m'en suis pas rendus compte...
Revenir en haut Aller en bas
Sora Okinawa
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Promenade au bord du Lac

Message par : Sora Okinawa, Dim 19 Nov 2017 - 16:52


Yume se plongea dans une réflexion intense, que Sora pouvait facilement remarquer à son regard, perdu dans le vide, comme si la jeune nippo-coréenne ne regardait rien. Après quelques instants, la jeune femme donna une réponse a Sora avec un sourire satisfait, comme si ladite réponse plaisait à la jeune fille :

Je pense que je préfère tout de même la Corée au Japon. J'y ai passé plus de temps et je la connais mieux. Car pour moi avant d'aimer quelque chose il faut le connaître, et il n'y a rien que je ne connaisse plus que la Corée (en terme de pays).

Et bien, Sora s’était bien trompé. Tout le monde n’était peut-être pas aussi philosophique que le jeune homme ? Toujours est-il que la jeune femme avait un autre point de vue, ce qui était plutôt intéressant, trouvait Sora. C’est vrai que préférer quelque chose qu’elle connaît mieux pouvait être logique, cependant Sora ne pouvait choisir via ceci puisqu’il a passé son enfance entière à étudier le japon sous toutes ses coutures, tout en vivant en Angleterre. Étrange comme vie, non ? Toujours est-il que le jeune homme en était satisfait, et qu’il ne changerait certainement qu’une seule chose : la disparition de ses parents. Acquiesçant à la jeune fille alors qu’il se forgeait son propre point de vue à partir de la réponse de son interlocutrice, Sora la laissa continuer puisqu’elle semblait vouloir ajouter quelque chose :

Au fait tu es en quelle année? Parce que si ça se trouve on a cours en semble et je ne m'en suis pas rendus compte...

Ah, une question aisée à répondre venait d’être posée. Aucune réflexion à apporter, juste une réponse normale. Pour une fois ! Sora y répondit le plus normalement du monde, mais en blablatant sur tout et rien juste après. :

Je suis en sixième année. Et toi ? C’est vrai que c’est une possibilité, et ce serait amusant qu’elle soit vraie.

Après une petite pause, le ciel reprit :

Il y a tellement peu d’étudiants asiatiques, et plus particulièrement d’étudiants japonais... c’est fou. Je n’en connais que deux en te comptant toi, donc bon. Enfin, il faut dire que je ne suis pas la personne la plus sociable non plus ! Ajouta Sora, avec un léger rire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Promenade au bord du Lac

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 45 sur 46

 Promenade au bord du Lac

Aller à la page : Précédent  1 ... 24 ... 44, 45, 46  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.