AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac
Page 47 sur 49
Promenade au bord du Lac
Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 46, 47, 48, 49  Suivant
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle

Promenade au bord du Lac  - Page 47 Empty
Re: Promenade au bord du Lac
Theya Alomora, le  Mer 13 Juin - 0:26


 

Avec l'autorisation du LA de Jace


Le Serpentard semblait un peu sur la défensive. Après tout, sa cicatrice devait être la raison de ses craintes... Il remercia néanmoins Theya et lui demanda d'arrêter de s'excuser. Tu vois à force d'en faire trop tu saoule les gens, arrête un peu. Theya essaya de prendre en considération sa requête malheureusement sa nature de Poufsouffle prit le dessus et après s'être à nouveau excusée le jeune garçon lui rappela qu'il fallait arrêter.

Theya ne savait pas trop où se mettre, elle rougit un peu avec ces réprimandes qui pourtant n'étaient pas agressives, c'est juste toi qui est hyper sensible. Elle ne dit plus un mot pour ne pas déranger le garçon, elle comprit qu'elle parlait trop et qu'il semblait que ça avait le don d'agacer le Serpent blessé. Mais quelque chose l'interpella, elle ne l'avait pas reconnu... Bon sang Theya il a fallut que tu tombes sur lui ! Il s'agissait du fameux préfet qui les avait trouvé elle et la jeune Gryffondor quand elle s'était fait attaquée par une Acromentule... Non mais toi et ta chance alors... Elle en resta bouche bée. Heureusement, ils arrivaient au lac, elle allait pouvoir être tranquille quelques secondes.

Elle respira un coup quand celui-ci se dirigea vers le lac pour se rincer les mains et le visage avec le mouchoir donné plus tôt. Elle s'assit sur l'herbe et observa le jeune garçon près du lac. Elle n'avait même pas remarqué qu'il avait des mitaines alors qu'elle lui avait donné le mouchoir. Ses mains semblaient avoir également des cicatrices. Elle baissa sa tête en signe de culpabilité. Il est déjà tout amoché et toi tu aggraves son cas... Bah bravo ! Malgré ses cicatrices, il semblait très à l'aise et elles n'avaient pas l'air de le déranger. Bon sang mais qu'est-ce-qu'il y a pu arrivé pour avoir ces blessures...

Elle l'observait fixement sans se rendre compte que sa victime avait tourné sa tête pour lui parler et se présenter. Mais pas que, histoire de mettre encore plus mal à l'aise la jeune fille il lui rappela qu'elle aurait pu utiliser sa baguette pour réparer ça ! Pourquoi tu n'y as pas pensé plus tôt ?! On lui avait appris le sort en question en plus... Mais lors de ce genre de situation de détresse ou blessures elle avait des réflexes moldus. Sans doute pour éviter d'adopter des réflexes magiques en dehors de l'école et recevoir une lettre du Ministère de la Magie.

Histoire de se lancer un peu des éloges il dit même qu'il faisait parti de l'équipe de Quidditch. Ouais bah n'en fait pas tout un plat. La Poufsoufflette était un peu véxé du ton que Jace avait pris avec elle alors qu'elle n'avait pas fait exprès de le percuter. Bon je vais lui montrer que les Poufsouffle aussi peuvent se faire respecter ! Alors, elle lança un regard un peu moins doux et peiné à sa victime, il semblait un peu trop, hum, autoritaire ?

C'est bizarre. Theya, à la première impression pensait qu'il était plutôt du genre doux, pourtant il était très défensif... Elle voulait en savoir plus, résoudre l'énigme que semblait être Jace. Ouais bon tu vas attendre parce que vu dans l'état que tu l'as mis vaudrait mieux que tu répares tes bêtises avant. Elle se leva en lui lançant un regard sérieux et sorti sa baguette de sa poche. Ses yeux noisettes et dominants, les pupilles dilatées, elle s'approcha de tout son sérieux, se pencha pour se mettre à genoux face à Jace et agita sa baguette en prononçant le sort #Episkey. Le nez semblait reprendre sa forme normale et le saignement se réguler jusqu'à ce qu'il s'arrête. Elle admira son travail en faisant exprès de toucher son visage avec délicatesse pour ne pas trop lui faire peur et qu'il la rejette, tout semblait être bon.

Elle pris la parole pour la première fois depuis quelques minutes pour lui dire avec un ton un peu vexée :

- "Alors oui, comme tu peux le voir, Jace je connais le sort Episkey. Ensuite, non ce n'était pas intentionnel de te percuter tel un boomerang, crois-moi que si je t'avais reconnu j'aurais vraiment fait attention. Je ne suis pas du genre à faire du mal aux gens volontairement. Ce n'est pas pour rien que je suis Poufsouffle n'est-ce-pas ?" Elle prit cette fois un ton plus doux pour dire "Est-ce-que tu vas mieux ? Tu as des douleurs ? Les saignements se sont arrêtés et ton nez a repris une forme normale. Si tu as besoin je peux t'emmener à l'infirmerie."

Elle fouilla dans ses poches Bon sang tu es pleine d'objets inutiles mais comme quoi, ça peut servir ! Elle en sorti un miroir et le donna au Serpent et rajouta :
- "Tiens, si tu veux évaluer la réparation des dégâts que je t'ai causé" en lui lançant un petit clin d’œil et un sourire en coin, histoire de donner un ton sarcastique à la situation.

Pour le moment elle espérait simplement que le garçon avait compris qu'il n'était pas la peine d'être agressif avec elle ou de se sentir en danger, et qu'elle serait prête à tout pour se rattraper.

 
Invité
Anonymous
Invité

Promenade au bord du Lac  - Page 47 Empty
Re: Promenade au bord du Lac
Invité, le  Jeu 14 Juin - 0:15

Je sentais que l'ont me regarder fixement à nouveau, je tourne doucement la tête vers elle après lui avoir dit quelques mots plus sec que je ne l'aurai cru et je la vois me faire un regard que je ne pensais jamais voir chez un Poufsouffle. Elle sort sa baguette par Merlin qu'est-ce qu'elle va me faire et alors qu'elle fait un mouvement avec sa baguette je ferme les yeux crispant la mâchoire et j'entends un seul mot.

-#Episkey.

Une petite montée de douleur à cause de mon nez qui retrouve sa position initiale et je sens ses doigts toucher mon nez me faisant ouvrir de nouveau les yeux en rond, totalement muet, me demandant ce qu'il vient de se passer et de ce qu'elle vient de faire. Et puis une chose qui n'est pas arrivée depuis longtemps maintenant je sentais mes joues s'empourprer...
Par contre elle semblait en vexée du ton que j'ai employé avec elle. Cette fille est étrange elle s'excuse encore de m'avoir rentré dedans et que ce n'est pas le genre de personne à faire du mal aux gens volontairement, pas comme moi.

-Ce n'est rien...

Dis-je dans un léger murmure, puis prenant une voix plus douce elle rejoue les mamans ou infirmière comme vous le souhaitez ce qui me fait sourire d'un amusement sincère.

-Je vais demander à Mademoiselle Shields de te prendre comme assistante si tu continues comme ça, tu ferais une chouette infirmière.

Je la regarde fouiller dans ses poches, qu'est-ce qu'elle va encore me sortir ? Et finalement ce n'est qu'un miroir rien d'étonnant qu'une fille se promène avec un miroir dans sa poche... C'est une fille. Elle me tend donc le miroir en me faisant un clin d’œil et un sourire en coin. Ça va aller oui ? C'est moi qui fais ça normalement et pas l'inverse... Bref, je ne peux m'empêcher de voir à quoi ressemble mon visage, plutôt beau garçon, le nez a repris sa place initiale. Avant que je ne m'arrête quelques secondes sur ma balafre à la joue... Je me relève, lui rend son miroir et je vais m'adosser contre un arbre en faisant signe à Theya de s'approcher.

-Merci Theya...

Dis-je en détournant les yeux comme ci c'était un supplice pour moi de remercier quelqu'un...

-Tu es loin d'être comme tout le monde, tu peux me parler de toi ? Si tu en as envie....
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Promenade au bord du Lac  - Page 47 Empty
Re: Promenade au bord du Lac
Theya Alomora, le  Jeu 14 Juin - 1:27


 

Le Serpentard était bouche bée que Theya la touche au visage. Le sang lui montait même aux joues pour leur donner une jolie teinte rosée. C'était la première fois qu'elle faisait rougir un garçon. C'est bizarre, pourtant son ton agressif d'il y a quelques minutes ne montraient pas qu'il pouvait être "sentimental". Enfin bref, ce Serpentard semblait vraiment être une girouette émotionnellement parlant, ou bien, c'était l'effet de toucher sa cicatrice ?
Theya secoua sa tête pour ne pas y penser. Il évoqua la possibilité d'assister Mademoiselle Shields car selon lui, elle ferait une bonne infirmière. Ouais il dit plutôt ça pour se rattraper vu qu'il avait compris qu'il t'avait vexé ! Beau parleur !

Celui-ci se leva pendant que Theya était encore à genoux, elle le regarda se lever la bouche légèrement ouverte, ébahie part son aisance, sa grandeur, sa beauté, ce mystérieux... Oula Theya tu te perds. Il l'a remercia et paraissait une fois de plus gêné. Bah dis donc faut t'habituer à être poli mon grand !
Elle l'observa se déplacer tranquillement vers un arbre quand Jace lui fit signe pour qu'elle s'approche afin d'en savoir plus sur elle.

A vrai dire Theya ne savait pas quoi faire. Le Serpent semblait être... Une farandole d'émotions contradictoire à lui seul. Comme toi idiote ! - Non c'est pas vrai ! Elle l'observa un moment, lui debout adossé à l’abri d'un arbre. Il avait l'air d'être le genre de garçon à avoir confiance en lui, à draguer les minettes... Mais pourtant il avait aussi des réactions qui montraient le contraire...

Lors de l'escapade nocturne avec Loredana il lui avait paru tellement froid, obscur, et intimidant. Que là elle ne savait pas trop quoi penser de son comportement. Se jouait-il d'elle ? Nous allons bientôt le savoir.
Toutes ses pensées l'avaient légèrement fait rougir, et le fait qu'il veuille en savoir plus sur elle... Qu'il la trouve différente... Oui je suis différente, je n'ai pas une histoire des plus communes mais je n'en parle pas, encore moi à un inconnu. J'ai un caractère bizarre, je suis gentille comme une Pouffy mais j'ai de la force dans mon caractère... Je ne me laisse pas faire. Gare à toi si tu t'apprêtes à me blesser !

Elle ferma les yeux un instant encore à genoux, les mains sur ses cuisses, elle releva sa tête pour regarder intensément le bleu azur des yeux de Jace, son regard énigmatique était indéchiffrable, contrairement à celui de Theya qui était un livre ouvert...
Elle prit une lente inspiration et se leva doucement pour se rapprocher du garçon mystérieux. Elle fit quelques pas gracieux vers lui, on dirait que tu marches comme si tu étais au bal, arrête un peu. Elle prit un air plus sérieux et croisa les bras avant d'arriver face à Jace pour lui répondre droit dans les yeux :

-"Eh bien Jace, que veux-tu savoir de moi ? Tu m'as l'air bien curieux à mon sujet aujourd'hui..." pensant à leur première rencontre dans la forêt où le préfet n'avait même pas chercher à connaitre son prénom.

Elle reprit d'un regard pétillant et de son plus beau sourire en coin :

- "Je suis en 5ème année à Poufsouffle, comme tu le sais. Je suis maladroite, comme tu as pu le remarquer, je suis gentille, après tout je suis une Poufsouffle et gentille est mon deuxième prénom non ? Aimante, Attentionnée, mais il ne faut pas trop se moquer de moi ou, être agressif et autoritaire sans raison si non mon caractère bien trempé pourrait t'en faire voir de toutes les couleurs... Enfin je dis ça je dis rien, ne le prend pas pour toi hein" lui lançant un clin d’œil et à nouveau un sourire charmeur, elle se fit un plaisir de regarder sa réaction.

Pendant ce temps, elle contourna le jeune Vert et argent pour se placer de l'autre côté de l'arbre. Ils étaient ainsi adossés chacun sur chaque opposé de l'arbre, sans pouvoir se voir. Simplement entendre la respiration de l'un et l'autre, les bruissements de feuilles, partager le même arbre, le même air, le même ciel, à seulement un mètre d'espacement, sans pouvoir se toucher ni se regarder.
Theya était parcourue de frissons, à cause du vent, ou bien de ce type ?
Elle prit la parole en calant sa tête contre l'arbre et en fermant les yeux pour se concentrer sur son environnement extérieur et ses sens :

- "Et toi alors Jace ? A part te venter de faire partie de l'équipe de Quidditch, d'être préfet, d'avoir un an de plus que moi, et de te faire un plaisir de profiter de ma gentillesse, qu'est-ce-que tu peux me dire sur toi ?" Le ton sarcastique de Theya justifiait son sourire en coin taquin, elle voulait savoir si elle allait réussir à le bouche-bée à nouveau. Soit tu es très forte, soit il est tout le temps bouche bée. Elle se mordilla la lèvre inférieur, rougit instantanément par ce pincement et rigola intérieurement, ne savant pas à quoi s'attendre de la réaction du beau Jace... Ca va lui faire bizarre que la petite fille peureuse qu'il a vu dans le parc l'autre soir ne soit pas si timide que ça.

 
Invité
Anonymous
Invité

Promenade au bord du Lac  - Page 47 Empty
Re: Promenade au bord du Lac
Invité, le  Jeu 14 Juin - 18:17

La jeune Theya décide après quelques instants d'intense réflexion de venir me rejoindre dans une démarche très sympathique je trouve. Elle se plante devant moi les bras croiser me fixant dans les yeux et moi soutenant son regard, elle me demande qu'est-ce que je veux savoir et que je suis bien curieux à son sujet aujourd'hui.
Petit sourire en coin de sa part que je m'empresse de copier à mon tour écoutant sa réponse, cinquième année chez les jaunes, gentille, aimante, attentionnée et n'aime pas particulièrement le ton agressif et l'autorité mal placée. Finissant sa phrase par un clin d’œil et un sourire charmeur, et bien mademoiselle me feriez-vous du charme ?

Je suis cette fille du regard pendant qu'elle me contourne pour se mettre de l'autre côté de l'arbre, communion avec la nature... C'est amusant cette façon de « jouer » du moins pour l'instant. C'est intime si on peut dire. Et puis pour briser le petit silence qui s'installe elle décide de me poser la même question, qu'est-ce que je peux lui dire sur moi ?

-Eh bien comme tout bon Serpentard qui se respecte je suis destiné à mal tourné j'imagine...

Dis-je sur un ton amusé alors qu'au plus profond de moi je sais, je sais que c'est réellement le cas. Avec ma récente prise à voix haute concernant la stupidité du secret magique ce n'est plus à douter....

-J'ai seize ans, bientôt dix-sept. Je suis très studieux, d'où le fait que je sois un chapeauflou comme toi j'imagine avec ton « caractère bien trempé » tu aurais pu atterrir chez les Gryffondor. J'imagine que toi comme moi ne paraissons pas être ce que nous sommes réellement, j'aime beaucoup ça... Sinon... Je n'ai ni frère ni sœur, j'ai deux cousines une à Serpentard et l'autre chez Serdaigle, et pour finir j'ai beaucoup trop de cicatrice à mon goût.

Ça par contre c'était bien vrai, vraiment pénible de se promener avec des mitaines tout le temps mais je ne me sens pas prêt de laisser mes mains à la vue de tous. Theya les a probablement vu car ils étaient imbibés de sang, mais je respecte sa décision de ne pas posé de question par rapport à cela.

-Et projet d'avenir, pendant un moment je voulais être Auror mais ce n'est plus le cas. Je te dirais pourquoi une prochaine fois.

Dis-je en souriant amusé malgré qu'elle ne me voit pas, c'est sûr que c'est légèrement problématique de vouloir devenir Auror et se prendre une amende pour vandalisme dans un commerce Moldus... Ce n'était même pas moi d'ailleurs, j'ai juste murmuré mon venin à l'oreille d'une sorcière majeure pour qu'elle lance un confundo pour ne pas payer....
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Promenade au bord du Lac  - Page 47 Empty
Re: Promenade au bord du Lac
Theya Alomora, le  Jeu 14 Juin - 20:54


 

L'air effleurait la peau de Theya, elle souri de sentir cette légère brise sur son corps et dans ses longs cheveux bruns. En ce moment même elle était heureuse, elle aurait presque envie de se baigner dans le lac...

Elle s'était peut-être trompée après tout l'autre soir... Il n'avait pas l'air si méchant, plutôt mystérieux oui.
Il cachait peut-être quelque chose ? Se cacher derrière une façade ? Mais d'ailleurs pourquoi tu te poses toutes ces questions ?
A la vérité elle ne savait pas.
Elle jouait avec lui, en se cachant derrière un arbre. Peut-être pour qu'il ne lise pas sa réaction dans ses yeux.

Il est beau oui, elle ne l'avait pas remarqué le soir de leur première rencontre. Elle était plutôt énervée ce soir là, il faudrait peut-être que tu t'excuses de ton comportement aussi. Tu n'as pas été très sympa avec lui. Oui mais il est si... Si... Rah autoritaire ! Il veut tout et son contraire. Une seconde il est doux, bouche-bée, et l'autre il est dominant, autoritaire... Est-ce comme ça qu'il charme les minettes ? Mais bon sang Theya arrête ! Tu ne lui plais pas de toute façon. Une pouffy avec un Serpentard ? Est-ce vraiment compatible ?

A vrai dire Theya se faisait un tas de scénarios dans sa tête. Elle ne connaissait Jace que depuis quelques minutes et ses pensées fusaient dans son esprit. Pourquoi réfléchis-tu autant ? Est-ce que lui aussi sent cette connexion "intime" même avec un arbre nous séparant ? Tu dois te faire des idées ma pauvre, redescend sur Terre.

Jace prit la parole pour lui expliquer qu'en tant que Serpent il était destiné à mal tourner. Ah bon ? Pourquoi ça ? Theya voyait continuellement le bon chez les autres même si eh bien... Elle pouvait être de mauvaise foi comme l'autre soir... Mais ce garçon était tellement contradictoire qu'elle ne savait que penser. Après tout il avait peut-être raison et c'est Theya qui se faisait des idées sur sa gentille personne.

Pourtant, Jace continua de parler et ses paroles semblaient confirmer les pensées de Theya. Trompé de maison, il est studieux, il n'est pas comme ce que l'on peut penser... Fait-il ça exprès ou est-ce la réalité ? Theya décida de laisser le venin faire son travail.  Il avait de la famille à Poudlard, des cousines, Serdaigle et Serpentard ? Oh ! Ça expliquerait son côté studieux... Il évoqua ses cicatrices en estimant qu'il en avait beaucoup trop. Dois-je lui poser la question de comment il se les aies faites ? Pour ça j'aurai envie de les toucher et je ne sais pas s'il sera d'accord... Il semblait être assez surpris que je le touche, pourtant chez Theya c'était naturel. Elle était tactile, sans le vouloir, elle aimait le contact avec les gens. Ça a déjà failli te causer des problèmes avec Eros d'ailleurs...

Alors, je lui demande, je lui demande pas ? Je le laisse m'en parler ? Est-ce que ça le dérange ? Il s'était isolé pour enlever ses mitaines... C'est qu'elles ne doivent pas lui rappeler de bons souvenirs peut-être ou qu'il en est pudique.  Il parla de ses projets d'avenirs, il voulait devenir Auror fût un temps mais ne voulait pas dire la raison de ce changement iet préféra attendre avant d'évoquer les raisons. Ah ? Le mystère refait surface... Moi qui pensait qu'il se livrait facilement, il est bel et bien mystérieux...

Theya chercha ses mots en repensant aux yeux azur de Jace, elle avait envie de regarder à nouveau son visage, elle avait besoin de ce contact, de vérifier qu'elle n'avait pas rêver en le regardant, cette connexion étrange, intime, qu'elle n'avait jamais ressentie auparavant. Elle décida finalement de prendre la parole :

- "C'est vrai que le choixpeau semble s'être trompé pour nous deux... Mais tu sais, je me sens malgré tout bien chez les Poufsouffles, bien que mon caractère ressort de temps en temps mais ce n'est pas génant."


Il est vrai que Theya s'était toujours bien senti les Poufsouffles même si elle avait espéré intégrer les Gryffondor. Elle n'était pas du tout déçue du choix du choixpeau, cette maison l'avait fait grandir, rencontrer d'autres personnes et récemment une nouvelle connaissance, Romance avec qui elle avait énormément de points communs.

Elle reprit calmement et toujours souriante :

- "Tu es donc fils unique. Tu viens d'où ? J'ai un frère simplement pour ma part, qui n'est pas dans l'école il l'a déjà terminé il y a plusieurs années" Nostalgique de la maison, elle poussa un discret soupir, elle voulait en savoir plus sur Jace, connaître le vrai Jace, pas celui en surface qu'elle avait rencontré l'autre soir... Elle poursuivit :

- "Auror ? Et tu ne veux pas me dire pourquoi tu ne veux plus, tu joues la carte du mystère ? J'aime bien ça. Alors je suis impatiente d'être à la prochaine fois pour découvrir ça..." Se mordillant une fois de plus la lèvre en imaginant Jace derrière l'arbre, elle voulait le rejoindre mais se retint par peur qu'il se sente pousser des ailes et que Theya retombe de son petit nuage paisible.

Le temps était superbe, elle tourna la tête pour observer le lac, tellement beau, la lumière du soleil scintillait sur l'eau, l'air ébouriffait ses jolies boucles et ses yeux prenaient une teinte plus orangée avec les rayons du soleil. Elle voulait pousser Jace à se livrer un peu plus et lui poser d'autres questions mais peut-être qu'il ne voulait simplement pas en dire plus. Pourtant il a dit "une prochaine fois", il insinue que nous allons repasser un moment ensemble ?

Elle avait entendu Jace dire l'autre soir que le parc était son péché mignon, un point commun avec Theya. Elle aurait pu passer jour et nuit à l'extérieur avec un beau temps pareil... Tu divagues comme toujours ! Elle reprit en chassant une bête qui avait fait son apparition sur son nez :

- "Et si non, quels sont tes passes-temps Jace ?"

L'insecte ne voulant pas partir de son nez elle secoua sa tête et se cogna ce qui produit un léger boum contre l'arbre. Tu ne changeras jamais, deux gaffes en une après-midi Theya. Un peu étourdie elle se mit à rire doucement en attendant la réaction du mystérieux garçon.

 
Invité
Anonymous
Invité

Promenade au bord du Lac  - Page 47 Empty
Re: Promenade au bord du Lac
Invité, le  Ven 15 Juin - 0:21

La jeune fille reprend la parole à ma suite commençant par le Choixpeau qui s'est peut-être trompé de maison lorsqu'ils nous à répartis. Elle m'informe aussi qu'elle se sent très bien chez les Jaunes et que son caractère ressort de temps à autre, me faisant rire un petit peu. Oui j'ai pu le remarquer, peu de personnes me parlent comme tu m'à parler l'autre soir sans en payer le prix. Mais avec elle je ne vois pas l'intérêt de faire quoi que ce soit de méchant ou de cruel, pas qu'elle n'en vaut pas la peine loin de là, mais aurai rien à y gagner j'imagine...
Ensuite elle me demande d'où je viens et me parle de son frère aîné qui à terminer ses études il y a quelques années maintenant.

-Eh bien j'ai vu le jour à Londres, je vis et j'ai grandi à Teddington. Avec ma mère Iris et mon père Haedus, celui-ci travail au Ministère... Et j'ai un elfe de maison que j'ai nommé Ulule, très gentil et il fait de très bon plat.

Ensuite elle mentionne le fait que je voulais être Auror, et qu'elle aime ça que je joue la carte mystère m'arrachant au passage un petit sourire narquois. Je ne suis pas aussi facile à faire parler ma jolie même si tu es impatiente d'être à notre prochaine rencontre.

-Ne soit pas trop impatiente...

Dis-je en tournant légèrement la tête en sa direction malgré le tronc d'arbre qui nous sépare.

-Profite de l'instant présent.

Après cela elle me demande quels sont mes passe-temps, autre que de retirer des points, mettre des punitions, et engueuler les élèves qui ne respectent pas le règlement j'imagine. Alors que j'ouvre la bouche pour lui répondre j'entends un très léger « boum » comme-ci quelque chose avait cogné contre le tronc d'arbre et puis un rire léger, celui de Theya.
Je décide alors de contourner l'arbre qui me sépare d'elle, et je la regarde avec un petit sourire amusé en la regardant dans les yeux.

-Mes passe-temps : volé, apprendre de nouveau sortilège, j'essaye d'apprendre à lancer des sortilèges informulés actuellement. Et je pense rajouter « Venir à la rescousse de Theya » sur la liste.

Lui dis-je en lui faisant un clin d’œil joueur.

-Allez c'est à mon tour de soigner ton petit bobo, baisse la tête.

Puis je m'approche d'elle, écartant ses doux cheveux bruns de là où elle s'est cognée. Puis j'embrasse le sommet de son crâne avant de rajouter.

-Je crois que chez les Moldus ils appellent ça un « bisou magique ». Tu va avoir une petite bosse je pense.

Avant de la regarder de nouveau dans les yeux alors que ce gros arbre qui nous séparait n'existe plus dans ce petite monde, elle et moi à quelques centimètres l'un de l'autre. Mes yeux lapis plongeaient dans les siens noisettes. Que vas-tu faire maintenant petite Theya, tu ne peux plus te cacher, tu peux fuir... Mais je te rattraperais.
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Promenade au bord du Lac  - Page 47 Empty
Re: Promenade au bord du Lac
Theya Alomora, le  Ven 15 Juin - 1:30


 

Aïe ça fait mal, je vais avoir une bosse, mais cela n'empêchait pas de faire sourire Theya de sa maladresse. J'espère que c'est passé inaperçu, je vais pas avoir l'air bête...
Elle entendit quelques pas feutrés sur la pelouse. Quoi, mais, qu'est-ce-qu'il fait ? Oh non il a entendu... Stupide Theya ! Le regard mystérieux du beau brun fit son apparition au coin de l'arbre avec un sourire en coin auquel Theya ne pouvait pas ne pas répondre.

Il répondit à sa question en la regardant droit dans les yeux, il aimait passer du temps à voler, lancer des sortilèges... Voler oh oui, voler, j'ai hâte que Lizzie continue de m'apprendre à voler et peut-être faire partie de l'équipe... Voler mon rêve depuis que je suis enfant, m'évader dans les nuages et rêver, admirer le parc vu d'en haut, voir les oiseaux migrer et les nuages se déplacer au rythme lent du vent, admirer la lueur divine du soleil et sentir la paix qui règne la haut, dans le ciel. Au delà de ses problèmes, au delà de tout. Pouvoir réfléchir seule au monde avec pour seules compagnies les oiseaux et le paysage. Voler, voler seule, et une idée lui vint soudain en plongeant son regard dans celui de Jace, voler avec Jace ? Arrête tu es stupide.

Mais l'improbable se produit et Jace semblait apprécier voler au secours de la jeune Poufsouffle. Sur ces paroles Theya le regarda la bouche entre-ouverte, elle ne savait que dire ni quoi faire.
Son ton autoritaire fit son apparition mais différent cette fois, il s'approcha d'elle pour lui demander de baisser la tête pour voir les dégâts de la maladresse de Theya. A sa grande surprise Jace fit quelque chose dont elle ne s'attendait absolument pas. Un bisous magique ? On m'en a pas fait depuis très longtemps, depuis que je suis enfant à vrai dire...

Parcourue d'un léger frisson au contact de ses lèvres sur son crâne, et de ses mains blessées sur ses boucles brunes, le cœur palpitant. Elle n'avait jamais été aussi proche d'un garçon, aucun garçon n'avait jamais osé s'approcher d'elle autant. Mais pour lui tu ne dois pas être la première, ni la dernière, simplement une de plus...

Elle releva la tête, ses boucles tombaient en cascade sur son visage pour cacher ses yeux, elles senti la respiration de Jace à seulement quelques centimètres d'elle. Waouh, il est proche, heu très proche. Elle souffla vers le haut et secoua sa tête laissant ses cheveux déambuler autour de son visage. La lumière du soleil éclaircissait ses boucles en un brun légèrement auburn, des yeux noisettes avec des pigments orange. La proximité de Jace pouvait lui permettre de voir ça... Il est proche, le corps de Theya frémit à cause du vent ? De Jace ?

Jace qui plongeait ses yeux d'un bleu digne d'un lagon, elle était emprisonnée, comme Scylla sur son île avec Charybde situé sur l'autre côté du Détroit. Sauf que là, il n'y avait pas de détroit, pas de mer, pas d'arbres. Juste Theya et Jace se regardant les yeux dans les yeux.

Theya essayait de lire dans son regard mais il restait impénétrable. Mystérieux jusqu'au bout Jace. Elle pouvait sentir son haleine, une odeur sucrée, douce, qu'on aurait eu envie de goûter. Theya ferma les yeux, arrête ne fait pas ça. Si quelqu'un doit le faire c'est lui. C'est bien trop tôt, vous vous connaissez à peine, tu ne sais pas ce qu'il veut, tu vas peut-être être une fille de plus pour lui. - Non, son physique veut dire ça mais il semble tellement plus... Profond, son âme ne semble pas être aussi obscure...

Les secondes s'écoulaient et elle senti les mains de Jace sur sa taille. Attend ça fait combien de temps qu'elles sont là... Son pouls s'accéléra, elle avala sa salive et laissa sa bouche entre-ouverte essayant de contrôler sa respiration pour ne pas se perdre et en oublier de respirer.

Jace, qui es-tu, qui es-tu réellement, que me fais-tu, pourquoi es-tu une si grande énigme... Pourquoi suis-je autant attirée par toi, un inconnu que je ne connais réellement que depuis quelques minutes, est-ce moi ? Le fais-tu exprès ? Suis-je une de plus ? Les yeux noisettes de Theya suppliaient d'apporter des réponses à ses questions muettes. Elle fini par remuer ses lèvres pour en sortir un doux son :

- "Merci... Cela faisait longtemps que l'on ne m'avait pas fait de bisous magiques..."

Elle continua de le regarder d'une proximité qui était au-delà de l'intime. Leurs visages n'étaient qu'à quelques centimètres. S'il le fait, vas-tu accepter ? Que vas-tu faire ? Réfléchis vite, elle vit le visage et le corps de Jace se rapprocher un peu plus.

Change-toi les idées ! - Non, Impossible. Mes pensées sont bloquées sur une seule et même personne. Elle se mit à imaginer elle et Jace courant vers le lac tout deux habillés, jeunes et insouciants, amoureux. Arrête ! Arrête Theya !

Perdue dans le regard de Jace, elle laissait le venin Jace prendre possession d'elle, en attendant ce qu'il lui ferait, sa réaction, que va-t-il faire ? Que pense-t'il ? Oh je t'en pris Jace, dis moi à quoi tu penses, ouvre-toi à moi, n'aies pas peur, libère toi de tes secrets...

 
Invité
Anonymous
Invité

Promenade au bord du Lac  - Page 47 Empty
Re: Promenade au bord du Lac
Invité, le  Ven 15 Juin - 10:17

La jeune fille avait l'air réellement surprise que j'apprécie de voler à son secours car juste après avoir dit cela elle est totalement confuse sa fine bouche entre-ouverte.
Relevant la tête laissant ses cheveux tombaient sur son visage, je la regarde amusé alors qu'elle secoue la tête pour rendre une position normale à ses cheveux. Je m'empresse de laisser glisser mes mains le long de ses joues avant d'écarter ses cheveux de son visage pour mieux voir ses yeux noisette avec quelques pigments orange et voir le reflet du Soleil révèle son côté auburn.

Theya ferme les yeux et je laisse glisser mes mains le long de son dos jusqu'à sa taille pour me rapprocher d'elle une fois de plus alors que celle-ci reste muette sa bouche entre ouverte. Puis une fois qu'elle ouvre de nouveau ses yeux, je m'attends à ce qu'elle dégage mes mains mais non, un simple petit « merci ». Elle continue de me fixer nos visages à quelques centimètres et très délicatement je la pousse un petit peu pour qu'elle soit plaquée contre l'arbre auquel elle était appuyée quelques minutes plus tôt.

J'approche encore et encore, jusqu'à ce que nos lèvres se touchent dans un doux baiser. Mon cœur s’accélère alors que je continue de serrer Theya contre moi, va-t-elle l'acceptée ? J'ai de très fort doute à ce sujet, mais je n'ai pas pu y résister plus longtemps et puis j'en avais envie... Et ce dont j'ai envie je prends. Je continue de l'embrasser avant de reculer légèrement pour la laisser respirer et puis...

-Excuse moi je n'aurai pas dû...

Ce n'est pas contre toi ma jolie, mais je t'ai quand même embrassé sans ton autorisation. Je recommencerais seulement si tu m'y permets ma jolie Theya, et j'ai également hâte de te revoir, de repasser du temps avec toi...
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Promenade au bord du Lac  - Page 47 Empty
Re: Promenade au bord du Lac
Theya Alomora, le  Ven 15 Juin - 11:32



Tu vas finir par suffoquer. Le cœur battant la chamade. Trop concentrée sur les yeux de Jace, ils lui évoquaient ses week-ends à la plage avec sa famille... Elle nageant et s'amusant, l'insouciance de l'enfance et maintenant l'incertitude de l'adolescence. Jace... Mais qu'est ce que tu me fais...

Sans s'en rendre compte il l'avait blotti contre l'arbre. Mais.. La seconde suivante ne fut qu'un tourbillon de sensations qu'elle n'avait jamais ressenties. Qu'est ce que cette farandole ? Elle voulait se blottir contre lui, toucher son visage mais ne voulait pas qu'il se fige. Ses lèvres avaient un goût sucré dont on ne pouvait se rassasier,
Jace... Je n'avais jamais ressentie ça... Fais-tu ça a toutes les filles ? - Arrête et laisse toi aller.

Theya lui rendit son baiser, mon premier baiser, elle essaya d'entourer son cou de ses bras mais trop tard... Jace s'était reculé, le regard perdu. C'est moi, c'est ma faute... J'ai fais quelque chose de mal, encore... Le regard perdu de Theya se posa sur Jace pendant qu'il s'excusait de l'avoir embrasser. Le tourbillon d'émotions s'arrêta et laissa place à de l'angoisse. C'est moi j'en suis sure... C'est ma faute...

Elle le regarda les yeux à la fois surpris et tristes, tristes de ne plus le sentir contre elle. La question revenait sans cesse dans sa tête. Jace... Que me fais-tu, ressens-tu toi aussi ça, je suis perdue, je te connais a peine mais... Je n'ai jamais rencontré quelqu'un comme toi. Qu'est ce que je fais ? Que dois je faire ?

Sans s'en rendre compte elle s'était avancée vers Jace pour caresser d'une main délicate sa cicatrice. Le garçon blessé, le regard perdu et surpris de Jace se plongea à nouveau dans celui de Theya. Jace, je t'en pris... Je suis perdue, quelles sont ces sensations, je te connais depuis 5 minutes et tu arrives à me faire ressentir des choses que je n'ai jamais... jamais connues... Theya regarda simultanément les yeux de Jace et ses lèvres, je ne peux pas résister... Cette fois c'est elle qui prit la parole :

- "Pardon, mais..."

Sans s'y attendre elle-même, une pulsion incontrôlable, elle déposa un doux baiser sur les lèvres du Serpent. Pour lui montrer qu'elle en avait envie mais qu'elle n'était pas sûre de ce qu'il voulait d'elle, de ce qu'il était... Tout ce qu'elle savait c'est qu'il était mystérieux. Le serpent mystérieux. Qui était doux et agressif... Jace...

C'est trop tôt on se connaît a peine... Mais tes lèvres, toi, je ne sais pas, cette attirance, cette connexion, cette impression que nous sommes seuls au monde... Je n'ai jamais ressenti quelque chose d'aussi intime, plongeant son regard perdu dans le sien, elle finit par prendre la parole timidement, ses mains cette fois dans sa nuque pour jouer avec les cheveux de Jace...

- "Je... Je pense que tu as pu constater que... J'étais d'accord. Jace... Je... On se connaît depuis quelques minutes et..." Elle prit une profonde inspiration pour se donner du courage, les yeux brillants, tu vas pas pleurer non ?

- "J'en avais envie, mais est-ce raisonnable ? Je ne sais pas si tu ressens cette... Cette connexion... J'ai peur, c'est la première fois que je... On ne se connaît pas et tu... Tu m'attires comme un aimant."

Elle rougit sur ces paroles et déposa à nouveau un baiser sur les lèvres du Serpent.

- "Ce n'est pas contre toi du tout, j'aime passer du temps avec toi, et je voudrais qu'on se revoit, pour mieux se connaître. Je ne veux pas te blesser, ni moi souffrir... Tu es..." Elle rigola nerveusement et poursuivi :

- "Tu es Jace.." en lui souriant "C'est bientôt la fin d'année, que penses-tu de profiter de ce dernier mois ensemble, en nous voyant dans le parc pour mieux se connaître. Ou ailleurs, si ça se passe bien cet été on pourrait s'envoyer des hiboux... Pardon je m'emballe peut-être... Mais oui Jace, tu me plais"

Le regard perdu, ce paysage utopique, tout était parfait pour un premier baiser... Elle espérait juste que Jace ne la repousse pas, et qu'il accepte sa proposition. Le cœur battant elle espérait en attendant sa réponse, le regard dans ses yeux pour percevoir une émotion. Tu es indéchiffrable Jace...


Invité
Anonymous
Invité

Promenade au bord du Lac  - Page 47 Empty
Re: Promenade au bord du Lac
Invité, le  Ven 15 Juin - 22:13

Avec son LA toujours Ange

Theya me rendit mon baiser mais je ne lui laisse pas le temps d'en profiter pleinement que je recule avant de m'excuser. Puis je croise son regard, son doux regard noisette remplis de surprise et de tristesse... Dans le silence qui suivit elle s'était approchée de moi pour commencer à placer sa main sur ma cicatrice mais je ne lui en laisse pas le temps, ma main droite ayant attrapé sa main avant qu'elle ne touche ma joue, je la regarde surpris de ce geste. Je garde sa main entrelacée dans la mienne quelques instants avant qu'elle ne passe ses mains à ma nuque pour qu'elle puisse jouer avec mes cheveux ce qui me provoque des petits frissons. Et puis sans que j'aie le temps de réagir, encore une fois cette Poufsouffle arrive à me surprendre, elle approche son visage du mien et pose un baiser sur mes lèvres que je lèche après cela tel un bon serpent.

Elle m'explique alors qu'elle a effectivement envie de m'embrasser comme j'ai envie de l'embrasser, son regard est brillant, regrette-t-elle ? Elle me parle d'une connexion, oui je la ressens aussi et  je suis, d'après ce que j'arrive à comprendre, le premier garçon qu'elle embrasse. Je vois ses joues rougir avant qu'elle ne me face un autre baiser que je savoure.

Alors qu'elle recommence à parler je place mes mains autour de sa taille et je la serre contre moi. Theya me dit que ce n'est pas contre moi, qu'elle aime passer du temps avec moi... Mais elle ne veut pas me blesser et elle ne veut pas souffrir. Disant que je suis eh bien... Moi. Puis elle me propose de se voir plus souvent dans le parc et que si tout va bien, nous pourrions communiquer cet été et pour finir elle avoue que je lui plais. Grand sourire sur mon visage avant de pencher mon visage d'une pour déposer un petit baiser sur sa joue et deux lui murmurer à l'oreille.

-Toi aussi tu me plais Theya.

Puis j'éloigne mon visage la gardant cependant contre moi avant de lui rajouter.

-Si je ne m'abuse cet été avec mes parents nous retournons en France mi-Juillet, je vais y rester un mois je pense comme d'habitude. Si tout va bien d'ici là... Peut-être que tu pourrais venir, qu'est-ce que tu en dis ? C'est une assez grande maison dans les bois, à quelques kilomètres de la plage. Peut-être que ça pourrait te plaire... Enfin si tu es d'accord hein ainsi que t'es parent, je veux pas de problème avec eux.

Ce serait problématique d'avoir déjà des problèmes avec ses parents avant même des avoirs rencontrés. Puis va falloir que j'en parle aussi à ma mère, ça, ça va être un poil plus problématique.
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Promenade au bord du Lac  - Page 47 Empty
Re: Promenade au bord du Lac
Theya Alomora, le  Ven 15 Juin - 23:59



Jace, tes yeux, ton visage, tes lèvres sucrées, tes mains dans mon dos, ton contact... toi. Il avait rejeté la main qui voulait toucher sa cicatrice. Mince... Je ne voulais pas lui faire peur, à vrai dire cette cicatrice c'est comme si elle n'était pas là pour moi. Mais pour lui, ça doit lui être difficile... Elle regarda d'un air désolé, pour s'excuser en silence, mais elle comprit qu'il ne lui en voulait pas car il enlaça sa main avant que la Jaune et Noir entoure son cou de ses bras. Il ne me rejette pas, et n'est pas énervé.

Theya senti les mains de Jace glisser dans son dos pour l'enlacer, là, je suis bien. Parcourue d'un léger frisson, elle rougit encore une fois en essayant de cacher son visage en fourrant son nez contre son bras et le regardant de ses petits yeux noisettes. Sans s'y attendre il l'embrassa sur la joue, il n'a pas mal pris ce que tu lui as dis... Il ne me repousse pas... Il respecte même ma décision...

Le respect, Theya posait un point d'honneur sur cette valeur. Et que Jace ne l'embrasse plus cela l'a rendait un peu triste, mais à la fois elle lui en était reconnaissante. Cela voulait dire qu'il respectait sa décision, d'attendre, de faire connaissance. A vrai dire la jeune Poufsouffle ne s'attendait pas à une réponse comme celle-là. Elle pensait qu'il allait la remballer et lui dire "je passe mon tour". Mais non, il était là, l'enlaçant et la serrant près de son corps, lui murmurant à l'oreille qu'elle lui plaisait aussi.

Je lui plais, mon Dieu. Elle ne pût s'empêcher de sourire timidement en essayant d'enfouir son visage contre son bras, parcourue d'un léger frisson elle continua de lui caresser les cheveux, ça il semble apprécier.
Elle profitait de ce moment, lui, elle, près du lac, en cette douceur de fin de printemps, les rayons du soleil réchauffant leur peau, sous les branches de l'arbre, isolé de Poudlard, des étudiants, des devoirs. Elle voulait à nouveau sentir ses lèvres mais se retint, Non il ne faut pas, tu lui as dis d'attendre, ça viendra peut-être un jour, plus tard, l'année prochaine vu qu'il y a l'été entre...

Et là Jace fit une proposition disons, surprenante, très surprenante. Il aurait une maison familiale en France dans laquelle il passait la plupart de ses vacances avec ses parents. Il a des origines françaises ou est-ce simplement un plaisir d'avoir une maison là-bas ? Jace lui proposait de venir passer quelques temps là bas, avec lui, en France. Waouh... Theya entrouvrit légèrement la bouche tant elle était bouche-bée. Cette fois c'est toi qui me surprend Jace. Je ne sais pas... Il est trop tôt pour se décider. A part la soirée de notre escapade nocturne avec Loredana et là, on ne se connait pas... Mais ça pourrait nous rapprocher, s'isoler de Poudlard.

Theya avait toujours eu envie de voyager, et la France... Près de la plage... Dans les bois... Sa première rencontre avec Jace lui revint en mémoire et elle en rit doucement, leur première rencontre n'avait rien de comparable avec celle-ci. Qui l'aurait-cru ? Les yeux ronds et surpris de Theya s'adoucissaient en entendant Jace parler car il ne voulait pas la forcer, et voulait l'accord de mes parents.
Sur ces paroles elle ne put s'empêcher de lever un sourcil. Je ne crois pas que ma mère t'ait donner l'autorisation de m'embrasser Jace... Après un long moment de silence et de changements d'expressions elle prit enfin la parole :

- "Je ne m'attendais pas à une proposition pareille..." La parole en suspens, elle regarda le visage de Jace prendre une moue triste. Non non non Jace ! Je n'ai pas finis attend !

- "J'ai toujours rêvé d'aller en France Jace, si ma mère est d'accord ça sera avec plaisir. Mais je ne veux surtout pas vous déranger avec tes parents hein ! Je ne veux pas créer de conflits entre vous, je viendrais seulement s'ils sont d'accord de m'accueillir quelques jours" elle lui lança son plus beau sourire, le regard pétillant d'euphorie. Toi et moi en France... Jace... Je ne te connais que depuis quelques secondes et ces dernières ont été... bouleversantes.

- "Je peux prévenir ma mère d'ici la fin du mois par hiboux si tout va bien entre nous..." en lui lançant un regard timide. Un peu gênée, elle lui demanda "Heu... Vous avez assez de chambres ?..." en n'osant pas le regarder dans les yeux.

C'était un sujet assez sensible avec Theya. Déjà qu'elle avait du mal à vouloir aller plus loin avec Jace pour le moment sans mieux se connaître, dormir dans le même lit... Elle rougit à cette pensée. Il devait avoir déjà connu des filles, avoir de l'expérience mais Theya... Aucunes expériences, elle avait toujours eu peur d'être avec un garçon, elle ne se sentait jamais à la hauteur où ne ressentait rien de particulier. Jace elle ne saurait l'expliquer...

Avant qu'il réponde elle repensa à quelque chose qu'elle tenait à lui dire :

- "En fait Jace, je voulais te dire... Tu sais pour l'autre soir avec Loredana, tu sais la Gryffondor avec laquelle tu m'as trouvé dans la forêt, désolée d'avoir été si... Désagréable ?" Elle fit un sourire gêné à Jace en battant des cils afin de le charmer et qu'il accepte ses excuses, elle pouffa doucement de rire en pensant qu'elle avait hâte de repasser des moments comme celui-là avec lui.


Invité
Anonymous
Invité

Promenade au bord du Lac  - Page 47 Empty
Re: Promenade au bord du Lac
Invité, le  Sam 16 Juin - 19:57

Elle me fait un regard triste après lui avoir attrapé la main mais je lui fais comprendre que je ne lui en veux pas, ce n'est pas de sa faute si elle ne sait pas que je n'aime pas qu'on touche ma joue. Et elle se mit à rougir pendant que je glisser mes mains le long de son dos, tu n'es pas discrète à te cacher comme ça contre mon bras ma belle. Ah bah visiblement je la fais encore rougir, je crois que c'est parce que je lui ai dits qu'elle me plaisait, je regarde sa petite tête se cacher avec un large sourire moqueur avant que je nous fasse tourner sur place pour pouvoir m'asseoir dos à l'arbre et j'attire ma douce Theya à moi pour qu'elle puisse s'asseoir à son tour entre mes jambes et l'enlacer une nouvelle fois dans mes bras.

Suite à ma proposition de vacance en France, elle me dit qu'elle ne s'attendait pas à ça. Alors je penche ma tête par-dessus son épaule pour lui montrer ma petite moue triste. Et je vois que cela à fonctionner vu qu'elle m'explique un peu plus ce qui lui passe par la tête. Et finalement elle accepterait volontiers si sa mère est d'accord et si les miens aussi du coup. Je la serre encore plus fort contre moi tout joyeux.

-Je gère mes parents, mon père y aura pas de soucis il te laissera un Portoloin à disposition le moment venu. Ma mère je vais devoir un peu plus... Négocier.

Elle me dit que de son côté elle pourra prévenir sa mère avant la fin du mois, je ne lui laisse pas le temps de continuer que je lui embrasse une nouvelle fois la joue mais laissant un peu plus mon visage à proximité du sien.

-Tu va voir, ça va être bien. Tu vas t'y plaire.

Ensuite elle me demande d'une petite voix si nous avons assez de chambres là-bas, alors je laisse un petit moment de silence complet essayant de réfléchir à quoi dire... Car pour moi oui c'est logique qu'il y ait assez de chambre mais elle n'a jamais vu la maison... Enfin LES maison. Je commence d'abord à ricaner légèrement avant de rire à gorge déployée et je lui dis d'un petit ton moqueur.

-C'est une toute petite maison y a que deux chambres, vraiment tout petit va falloir se serrer...

Rigolade de nouveau en plus de glisser mes mains jusqu'à ses reins pour la chatouiller.

-Mais oui qu'il y a assez de place, hmmm la chambre de mes parents, d'Ulule, la mienne et une chambre d'amis. Une salle de bain avec douche et baignoire, et y a un petit salon de jardin. Nous pourrions prendre notre petit déjeuner dehors tranquillement...

Et je pose une nouvelle fois un doux baiser sur sa joue avant que je ne lui répondre sur ses excuses, je souris amusé.

-Ne tu'en fais pas, on va dire que je n'ai pas étais extrêmement... Agréable aussi. C'est rien va, la prochaine fois je pourrais peut-être même t'accompagner.
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Promenade au bord du Lac  - Page 47 Empty
Re: Promenade au bord du Lac
Theya Alomora, le  Sam 16 Juin - 22:19


 

Me faire tourner dans l'herbe, être assise sur l'herbe douce contre lui, sentir son visage proche du mien, sa barbe naissante qui me chatouille doucement à chaque fois qu'il dépose un baiser sur ma joue. Jace...
Elle n'aurait jamais cru qu'il pouvait être...si doux ? Il y a quelques jours elle le trouvait tellement froid, antipathique, imbus de lui-même... C'est fou ce que l'on peut parfois croire... Jace était, avec elle du moins, tout le contraire de ce qu'elle s'était imaginée.

Les craintes de Theya se dissipaient petit à petit, et maintenant elle n'avait en tête que les quelques jours qu'elle allait pouvoir passer avec lui. J'espère que maman sera d'accord... Je pris pour que ce soit le cas.
Apparemment le père Becker sera forcément d'accord pour que Theya vienne mais sa mère ça va être... Compliqué ? Ouïe... Ce n'est pas encore fait alors... Je préfère attendre que cela soit sûre avant de prévenir maman. J'aimerai tellement, maintenant que je viens de lui dire oui, je serais déçue si ça tombe à l'eau...

La barbe de Jace grattait un peu mais c'était agréable, elle aimait sentir ses lèvres déposer des baisers sur sa joue.
Les paroles de Jace venaient perturber Theya car celui-ci lui indiqua, en riant qu'il n'y avait que deux chambres... Il se moque de moi ou... ? Elle se figea, chacun de ses muscles contractés, je vais... dormir avec lui ? Pas sûr que maman soit d'accord... Elle s’apprêta à revenir sur sa décision quand Jace se mit à rire aux éclats, et elle senti sa main glisser sur ses reins, wow qu'est ce qu'il fait ? Et se mit à la chatouiller en lui décrivant la maison française, Theya rigola à cause de ses chatouilles en écoutant vaguement ses paroles avant de sentir un nouveau baiser sur sa joue.

Il répondit à ses excuses en proposant même de l'accompagner à sa prochaine escapade. Hm ça pourrait être sympa... J'en ai bien envie... Par contre si on se fait prendre ça va être compliqué pour lui surtout qu'il est préfet. Quand il finit sa phrase, elle se tourna pour être face à lui et le regarda avec des yeux pétillants de malice, leva un sourcil et fit un sourire en coin pour tendre ses mains vers sa taille et lui dire :

- "Alors comme ça, tu te ris de moi ? Et en plus tu me chatouilles ?"

Toujours avec son sourire en coin, elle se mit à agiter ses doigts sur sa taille afin de créer des petites chatouilles sans réponses. Rah il ne craint pas les chatouilles ! Hm j'ai une idée, on va plutôt tester la douceur... J'ai cru percevoir des frissons tout à l'heure.
Jace n'étant pas réactif aux chatouilles, Theya décida d'effleurer doucement de ses doigts fins les côtés de son torse par dessus son uniforme de Serpentard tout en fixant son regard pour voir sa réaction, toujours le sourire au coin des lèvres de la jeune Poufsouffle, continuant de remonter ses mains pour atteindre sa peau au niveau de la clavicule, là, cette connexion, quand je te touche, est-ce que tu la sens Jace ? Une question muette qu'elle essayait de lui transmettre par son regard et son sourire charmeur, glissant ses mains de sa clavicule à son cou, puis à sa nuque, afin de pouvoir lui caresser, et passer ses doigts dans ses cheveux noirs de jais.  
Nous allons voir si tu voudras encore me chatouiller, j'aimerai t'embrasser mais ça serait me jouer de toi tandis que là mes caresses... Elles peuvent te faire ressentir notre connexion, cette électricité qu'il y a entre nous.
Toujours à genoux et continuant de caresser ses cheveux, sa nuque, elle lui parla comme si de rien était, toujours avec son sourire malicieux :

- "Le petit-déjeuner à l'extérieur ça me tente beaucoup" laissant en suspend sa phrase pour l'observer, et plonger dans le brouillard de la mer azuréenne de ses yeux, elle reprit :

- "Mais qui est Ulule ?, ta petite-amie que tu gardes emprisonnée chez toi en secret ?" Toujours avec un regard amusé, elle glissa sa main droite sur sa joue gauche, celle qui n'avait pas de cicatrice pour toucher sa barbe naissante, fascinée elle l'observait profiter de ses caresses, guettant chaque réaction et changement d'expressions faciale. Oui Jace, même ça je veux en connaitre les moindres détails, connaître chaque traits de ton visage, chacune de tes expressions...

- "J'espère que ta mère acceptera, je serais déçue de ne pas pouvoir venir si elle ne veut pas... Elle est très protectrice avec toi ?" se rapprochant un peu plus de Jace, toujours à genoux, pour sentir un peu plus son odeur, ta peau est si douce...

- "Une escapade nocturne tous les deux ? Il ne faut pas me le dire deux fois tu sais, insomniaque comme je suis... Mais si l'on te chope ça risque de poser problèmes... Et je ne veux pas te causer des problèmes..."

Le regard toujours taquin, elle décida d'arrêter ses caresses par une légère pression sur ses épaules comme si elle massait ces dernières. Elle enleva ses mains brusquement de lui et les croisa dans son propre dos. Elle se pencha pour avoir son visage à quelques centimètres posa ses lèvres sur sa joue lisse et approcha ses lèvres de son oreille pour lui chuchoter :

- "Maintenant tu sauras qu'il ne faut pas se jouer de moi, j'ai préféré une vengeance douce car je ne suis pas vexée, mais gare à toi, on ne sait pas ce qui peut me passer par la tête Jace..." En pouffant de rire doucement. Elle plaça ses mains sur l'herbe pour ne pas tomber en avant sur le beau Serpent et lui déposer un doux baiser sur sa joue gauche.

- "Tu ne m'en veux pas trop j'espère..." susurra-t-elle a l'oreille de Jace pour finir par lui faire un clin d’œil.

Vois ce que tu me fais Jace... Tu me rend joueuse, imperturbable, libre, audacieuse. Je n'ai pas peur de toi, mais de ce que tu me fais, de ton venin.


 
Invité
Anonymous
Invité

Promenade au bord du Lac  - Page 47 Empty
Re: Promenade au bord du Lac
Invité, le  Dim 17 Juin - 14:25

Je sentis tous les muscles de son corps se contracter lorsque je lui ai dit que c'était une toute petite maison et qu'il va falloir se serrer, je pense qu'elle aurait commencé à un peu plus réfléchir à ma proposition avant que je ne me mette à rire. Son rire, malgré que cela soit provoqué par les chatouilles, est d'un doux son à mes oreilles très agréable, après un énième baiser poser sur sa joue elle se tourne pour être face à moi alors que je garde mes mains sur ses reins. Son petit regard de malice et son sourire en coin n'arrivent pas à me retenir d'approcher mon visage du sien sans pour autant l'embrasser.

Alors qu'elle me demande si je me moque d'elle, je fais un petit oui de la tête avec un petit sourire joueur. Elle essaye donc de me chatouiller sans pour autant y parvenir et mon petit sourire en devins un grand en plus de hausser les sourcils la mettant au défi. Elle laisse donc ses doigts se promener sur mon torse par-dessus mon uniforme et je la laisse faire en la regardant dans les yeux savourant son contact. Petit sourire charmeur de sa part alors qu'elle sa main jusqu'à ma nuque puis dans mes cheveux me procurant un frisson le long de ma colonne vertébrale me faisant faire une légère pression sur ses reins. Theya continue de me caresser les cheveux au niveau de ma nuque me faisant toujours autant frissonner alors qu'elle commence à discuter style de rien.

-Tu te doutes bien que nous n'utilisons pas de voiture, normalement si tout ce passe bien je pourrais passer mon permis de transplanage avant l'été... On pourra se promener partout en un claquement de doigt...

Et je commence à mon tour à lui caresser le bas du dos par-dessus son uniforme, tu me fais frissonner je vais te faire frissonner. Faisant style de rien je ferme les yeux savourant ses gestes et je pose ma tête contre l'arbre, et elle me demande qui est donc Ulule disant, d'après la tonalité de sa voix, qu'elle est ma petite amie. Et je me mets à ricaner une nouvelle fois, j'ouvre de nouveau les yeux avant de poser un petit baiser sur son petit nez.

-Ulule c'est mon elfe de maison, c'est lui qui prépare la plupart des dîners, sauf si ma mère souhaite faire la cuisine ou mon père mais lui c'est très rare.

Ensuite elle quitte mes cheveux pour caresser ma joue gauche, elle me dit qu'elle serait triste si elle ne peut pas venir... Oui moi aussi je serais très triste. Theya se rapproche de moi intensifiant mais caresser sur ses reins toujours par-dessus son uniforme, et me dit qu'elle aimerait effectivement une petite escapade nocturne ensemble. Puis sans crier gare elle retire ses mains qu'elle croise dans son dos avant de me murmurer à l'oreille qu'elle à eux une vengeance douce j'approche alors mon visage du sien avant qu'elle ne l'éloigne pour probablement éviter que je l'embrasse. Mais elle me murmure encore à l'oreille, me demande si je ne lui en veux pas trop.
D'une fausse petite moue triste je lui dis.

-Tu ferais une bonne Serpentard... Mais si je t'en veux un p'tit peu... Un baiser devrait suffire pour te faire pardonner.

Je penche mon visage vers le sien dans un petit sourire narquois alors que je la regarde dans les yeux, continuant mes caresses au creux de ses reins. Tu joues, je joue... Ma douce Theya, certes je t'ai demandé de m'embrasser pour te faire pardonner mais je peux m'empêcher de reposer un baiser sur ta joue.
Theya Alomora
Theya Alomora
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de transplanage


Promenade au bord du Lac  - Page 47 Empty
Re: Promenade au bord du Lac
Theya Alomora, le  Dim 17 Juin - 15:56


 

Ton contact Jace, ton souffle dans mon cou, ta proximité. Je vais vraiment devoir te demander ce que tu me fais. Ses mains sur mes reins, par dessus mon uniforme, ne descend pas trop bas Jace... S'il te plaît.
Jace savourant les caresses de la jeune Poufsouffle, lui, fermant les yeux pour décupler ses sens, je suppose. Je lui fais de l'effet, il en oubli même de répondre à certaines de mes questions... Est-ce que toutes les filles lui font cet effet ? Il parle de voiture, moyen de transport, permis de transplanage, nous allons pouvoir nous déplacer en un claquement de doigt...

Si peu concentrée sur ses paroles à cause des caresses de Jace et sur la douce torture qu'elle voulait lui infliger pour s'être moqué d'elle. Elle entrouvrit la bouche pour laisser passer l'air qu'elle inspirait et expirait pour se contrôler de ne pas se mettre contre lui, se laisser enlacer et le laisser l'embrasser. Qu'est-ce-que cette sensation tellement inconnue ? Est-ce que je t'attires autant que toi tu m'attires ? Comment cela se fait-il, j'ai l'impression de te connaître déjà, connaître ton jeu, tes intentions, et cela ne fait que quelques minutes... Comment est-ce possible ? Ressens-tu toi aussi cette proximité ? Comment peut-on ressentir une intimité comme celle-ci en si peu de temps.

Le cœur battant, elle écoutait le beau Serpent parler de son elfe de maison, Ulule, ah mais il me semble qu'il m'en a déjà parler tout à l'heure mais j'étais trop occupée et chasser la bête sur mon nez. Ton odeur est exquise Jace, cette électricité entre nous...

Il prend son air taquin quand il dit qu'il lui en veut de s'être venger, il propose un baiser pour se faire pardonner. Theya se figea quand il déposa un doux baiser sur la joue de la jolie brune. Un baiser... Non, non, si je t'embrasse je me jouerais de toi, je ne veux pas te faire croire des choses... Je te l'ai dis, tu me plais, mais je veux attendre de mieux te connaitre... Bien sûr que je veux t'embrasser, bien sûr que tu m'attires comme le soleil attirait Icard... Je ne veux pas aller trop vite au risque de me bruler les ailes...

Le regard perdu de Theya plongea dans celui de Jace, que dois-je faire... Je ne veux pas que tu partes, je ne veux pas que tu penses que je suis une girouette, que je m'amuse avec toi... Ce n'est pas le cas... Tes lèvres sont le Fruit défendu de l'Arbre de la Vie. Je suis comme Eve, la tentation est trop forte mais je ne veux pas quitter ce jardin d'Eden que l'on a créé à deux en quelques minutes. Que dois-je faire... Ce n'est pas fairplay... Tes lèvres sur mon nez, ma joue...
Theya ferma les yeux un moment, réfléchis... Elle le regarda encore une fois avec un regard fuyant et perdu. Elle se mit face à lui, et tenta de le regarder mais elle était tellement perdue... C'est un dilemme horrible que tu me pose Jace... Tu es la tentation même. Elle finit par réussir à le regarder dans ses yeux bleus et chuchota :

- "Jace..." baissant sa tête et la relevant pour lui lui demander "Que me fais-tu ? Ce n'est pas fairplay... Suis-je la seule ? Je veux t'embrasser, bien sûr, c'est une torture pour moi de me retenir mais je le fais car... Et bien... Je ne veux pas nous blesser, et on vient de se rencontrer... Tu m'as dis que je te plaisais mais... Je sais pas je ne veux pas te faire peur mais..."

Elle prit une grande inspiration en fermant les yeux et poursuivi :

- "Je ressens une connexion, une électricité, entre nous. Je te l'ai dis vaguement et je pense que tu l'as compris, tu es le premier que, j'embrasse, le premier qui s'intéresse à moi, le premier qui me caresse de cette manière, le premier qui me regarde de cette manière. " Elle plongea plus intensément son regard dans les beaux yeux de Jace, un peu paniquée et continua doucement en plaçant ses mains autour de son cou, j'ai besoin de ça, besoin que tu me dises que tu ressentes cette connexion.

Elle glissa ses doigts dans ses cheveux, caressant les bords de son visage le décoiffant un peu au passage sans faire exprès, glissa ses mains sur ses épaules, ses bras, évitant de toucher ses mains pour pas qu'il ne la rejette en touchant ses cicatrices. Elle remit ses mains doucement autour de son cou, et reprit :

- "Jace j'ai tout simplement besoin d'être rassurée, que cette connexion ne soit pas à sens unique, que je suis la seule, en ce moment bien sûr, avec qui tu as "cette connexion". Je me fiche des filles qui peuvent te courir après enfin non mais..." elle secoua la tête et dit "Je veux juste savoir si tu ressens ça aussi, et si c'est unique où si tu peux le ressentir avec d'autres ce qui voudrait dire que je me suis trompée et que c'est moi qui me suit un peu emballée..." le regard gêné et timide, ma vieille tu as bu ou quoi pour réussir à te livrer comme ça ? C'est le venin...

- "Ta proposition de venir en France avec toi, ce n'est pas rien, pour moi, et je pense que pour toi aussi vu que tu dois négocier avec ta mère... Et demander à ton père de me faire un portoloin... J'ai juste besoin de temps, pour te connaître, pour savoir ce que tu veux, comment il faut agir..." Elle prit son visage entre ses mains doucement en faisant attention de ne pas toucher sa cicatrice pencha sa tête vers la sienne et l'embrassa doucement, retirant ses lèvres elle le regarda doucement et lui dit "Cela fait dix minutes que je me retiens de t'embrasser, sans parler de ma tirade, je veux juste du temps, je pourrais t'autoriser à m'embrasser, sans contraintes, mais j'ai juste besoin d'en savoir plus sur toi. Alors oui je te donne ce baiser, j'en avait envie" elle l'embrassa à nouveau "mais je ne veux pas te blesser, ni que tu me blesse..."

 
Invité
Anonymous
Invité

Promenade au bord du Lac  - Page 47 Empty
Re: Promenade au bord du Lac
Invité, le  Lun 18 Juin - 12:18

J'entends son souffle venir de sa bouche, je continue mes caresses sans pour autant n'allez plus loin que nécessaire. Je ne veux pas être brusque avec elle bien que quelques minutes après cela je lui demande un baiser... Et je n'aurais sans doute pas dû, elle me fait quelques regards fuyant ou perdu j'ai été trop loin visiblement. Je m'apprêtais à présenter des excuses de mon attitude mais elle chuchota en première.
J'écoute ce qu'elle dit, j'écoute tout ce qu'elle dit ne voulant pas la couper dans sa lancée, je stop mes caresses et je la regarde dans les yeux et elle me dit que je suis le premier qui l'embrasse, qui la touche comme ça... Bref le premier de tout et elle passe ses mains autour de mon cou, mes épaules, mon visage faisant attention de ne pas toucher à ma cicatrice et je lui souris, un sourire chaleureux qui se veux bienveillant. Mon sourire chaleureux se transforme un peu en sourire amusé quand elle mentionne les filles qui me courent après.

Elle mentionne alors nos futures vacances en France ensemble, elle veut apprendre à me connaître elle veut savoir ce que je veux vraiment avec elle. Je me redresse un petit peu pour qu'elle n'ait pas la peine de se pencher en avant pour me parler, et elle prit mon visage entre ses mains avant de m'embrasser, quelle sensation délicieuse... Et encore une me disant au passage que cela fait une dizaine de minutes qu'elle se retient de faire cela.

Je glisse mes mains meurtries jusqu'à son visage et c'est à mon tour de poser un petit baiser sur ses douces lèvres. Éloignant légèrement mon visage d'elle je décide de reposer mon dos contre l'arbre en attirant Theya contre moi laissant mes mains dans son dos pour qu'elle pose sa tête contre moi.

-Je te respecte beaucoup Theya, et je m'excuse de t'avoir demandé un baiser je n'aurai pas dû je te demande pardon... Mais oui il y a quelque chose entre nous, c'est réciproque. Et je suis fier d'être le premier de tout ça, le premier qui t'embrasse, le premier qui te caresse comme ça, qui te regarde comme ça... J'espère pouvoir dire un jour que je serais le dernier. Un premier baiser c'est important le miens était... Chaotique dirons-nous mais tu ne veux pas entendre ça maintenant...

Je laisse l'une de mes mains glisser jusqu'à ses cheveux et je commence à m'amuser avec avant de continuer ce que j'ai à dire.

-Oui cette connexion et loin d'être à sens unique, je ne t'aurai pas embrassé comme je l'ai fais, je ne t'aurai pas pris dans mes bras comme ça si ce n'avait pas été le cas. Faut que tu sache que si toi et moi ça va plus loin... Tu seras la première que je présente à mes parents. Mon père ne dira rien pour les Portoloins et ma mère je m'en occupe... Oui elle est trop protectrice avec moi, je suis son seul et unique fils. Et puis elle m'a élevé quasiment toute seule, mon père était rarement à la maison à cause de son travail au Ministère... Il y a eu beaucoup de dispute pendant un moment avant que je n'intègre Poudlard. Ma mère qui voulait que je finisse à Serpentard et mon père à Serdaigle.

Je pose mon menton sur sa tête tout en continuant de jouer avec ses cheveux.

-Je te raconterais l'histoire de mes cicatrices... La vrai. Mais ça va devoir attendre un petit peu d'accord ?
Contenu sponsorisé

Promenade au bord du Lac  - Page 47 Empty
Re: Promenade au bord du Lac
Contenu sponsorisé, le  

Page 47 sur 49

 Promenade au bord du Lac

Aller à la page : Précédent  1 ... 25 ... 46, 47, 48, 49  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Le Parc :: Le Lac-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.