AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 6 sur 16
Petite promenade en France
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant
Peter Ewing
Gryffondor
Gryffondor

Re: Petite promenade en France

Message par : Peter Ewing, Dim 24 Aoû - 0:44


Plus d'un mois sans réponse, nous nous permettons donc de poster. & Droit au libre arbitre d'Alexie.

PV Alexie Scott & Peter Ewing


Last Raven, Godric's Hollow. 08h00. Mini-Crotte était chez son père pour quelques jours, et je me retrouvai seul au manoir avec Scott. Heureusement, brillant comme je suis, j'avais prévu un petit truc pour nous occuper en attendant le retour de la mocheté. Je m'étais levé et avait préparé le petit dej' en bas pour la feignasse qui dormait encire là-haut. D'ailleurs en parlant d'elle, il était peut-être tant que je la réveille. Madame avait décidé de dormir pour une fois qu'elle ne devait pas se lever pour sa gamine, eh ben non raté ! Je montai à l'étage et sautai sur le lit. Après un doux baiser dans le cou qu'elle n'avait sûrement pas senti, je décidai d'employer la manière forte.

« SCOOOOOTT ! Réveille toi, on bouge ! »

Elle ouvrit à peine les yeux pour me lancer un de ces regards les plus froids avant de les refermer. Non mais non ça allait pas se passer comme ça. C'est moi le chef ici. Je la secouai un peu, un peu beaucoup. Si elle ne bougeai pas son derrière d'ici dix minutes, tout était mort.

« Scott tu dors ? Lève toi, je t'emmène quelque part. » Ma question était débile, et la réponse que j'allais avoir encore plus. « Oui je dors, je suis en plein rêve, je te rappelle pendant la pub. Non mais tu veux pas me laisser dormir sérieux on va où encore ? A une fête pourrie où tu vas finir australopithèque ? » Ahah qu'elle était drôle. Je fis en sorte qu'elle se réveille pour de bon et se redresse. Elle me jeta son air d'autoroute, pour me montrer que je la soûlais. Je m'en foutais, j'avais l'habitude maintenant. Ses cheveux en pétards me donnaient envie d'exploser de dire. Sexy-Scott devenait Scott-Clocharde au réveil. Une vrai gautier. Comme ces gens moldus, qui viennent toquer aux fenêtres des voitures en sortant leur "argent, pour le bébé", ceux à qui, avant, les gentils donnaient une pièce parce qu'ils avaient pitié, maintenant, parce qu'ils sont en panique. Bref, j'étais pas un roumain moi. Je lui montrai alors les deux billets d'avions, comme un père montrerai deux billets de match de baseball à son fils, avec une immense fierté.

« On va à Monac'. MO-NA-CO. »

Un espèce de "Aaaaaaaaaah" s'échappa de sa bouche avant qu'elle ne me saute dans les bras et m'embrasse partout. Ben voilà. Le prochain coup j'lui dit le Groenland pour voir quel bruit étrange elle me fera. J'eus à peine le temps de lui dire que son petit déjeuner l'attendait en bas -car oui, aujourd'hui dans sa maison, Peter avait préparé le petit dej'- qu'elle avait déjà sorti un énorme sac et y fourrait toutes ses affaires. Je n'sais pas si les 8 paires de chaussures qu'elle embarquait lui seraient utiles mais bon, soit. Affaires prêtes, Scott prête, y'avait plus qu'à partir.

10h00. Aéroport. Tel un moldu, j'avais décidé qu'on prendrait l'avion. Parce que l'avion c'est cool. En passant le contrôle, un espèce de douanier nous demanda si quelqu'un qu'on ne connaissait pas nous avait donné quelque chose. Ah bah oui oui bien sûr. Moi je lui ai dit que même les gens que j'connais très bien ils me donnent rien du tout. Et au moment d'embarquer, une hôtesse s'empara de nos petits cartons d'embarquement pour nous montrer le chemin. Non mais elle croit qu'on va aller se foutre dans le truc des bagages ou quoi, y'a pas de feinte c'est pas un labyrinthe non plus ! Bref. Une fois assis, cette même hôtesse nous montrait les gestes ridicules à faire en cas de crash. Et enfin on pouvait décoller. A côté de nous, deux sales gosses avaient pris les bandeaux cache-yeux pour dormir et avaient fait des arcs avec. C'était drôle, j'avais bien envie de faire pareil. Mais non, j'étais un gentleman. Alors je passai mon bras autour d'Alexie et fermai les yeux. J'avais pas peur de l'avion moi. Elle, je savais pas, mais si elle m'énervait pendant le voyage, j'lui dirai de compter les nuages. Je ne sais combien d'heure plus tard, on atterrissait et tout le monde se mit à applaudir le pilote. Quoi ? Le mec il a fait 15 ans d'étude, il gagne une fortune et on doit l'applaudir parce qu'il a fait son job ? Ah ces moldus ! Si à chaque fois que j'étais allé en cours on m'avait applaudit, et ben j'y serais allé plus souvent !

15h30. MONAC' ! MONACO. On y était enfin. Nos affaires étaient déposées à notre hôtel rapidement. Ah le soleil, l'air frais, et ma Scott avec moi. Que demander de plus ? Tel un fou amoureux rempli de possessivité, je passais mon bras autour des épaules de la mère indigne et avançai vers les rues, je ne sais pas où j'allais, mais j'y allais. Lunettes de soleil sur le nez, tel une rockstar, j'allais enfin profiter de petites vacances, et pas avec n'importe qui en plus. La plage, les casinos, les folles soirées, tout nous attendait. Attention les gars, Ewing et Scott sont dans la place.
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


RP Alexie Peter

Message par : Alexie Scott, Dim 24 Aoû - 1:54


« On la joue simple »
[Droit au libre arbitre tout au long du rp]

Je dormais tranquillement et profondément dans mon grand lit. M'endormir au côté d'Ewing ne me dérangeait plus. Il ne bougeait pas tant que ça, ne parlait pas et ne ronflait pas non plus. De plus, j'avais le droit à des bisous dans le cou avant de m'endormir mais également à mon réveil. Je n'étais donc pas à plaindre. Pourtant ce matin là, malgré les bisous et câlins de Peter, je refusai catégoriquement de quitter mon lit bien chaud. J'étais en plein dans un rêve il pouvait pas attendre la pub ? Ewing avait un don pour tout le temps se pointer au mauvais moment. J'étais à deux doigts de conclure avec une star Américaine, nue sur une plage des Caraïbes. Et lui là il venait de tout gâcher. Il avait intérêt à avoir une bonne raison autrement il allait se manger un coup d'oreiller dans la tronche. D'ailleurs pour le chasser, je lui hurlai dessus avec le peu de son que j'osais prononcer. « On va à Monac'. MO-NA-CO. » Mais non ? Impossible. Je n'arrivais pas y croire. Depuis le temps que je lui parlais de la côte d'Azur, ça venait enfin de faire "tilt" dans sa petite tête. Sans même réfléchir, je me jetai dans ses bras et le couvris de bisous. Mon dieu. Lui. Moi. Monaco. Ça allait envoyer du lourd.

Après les embrassades je quittai mon lit pour me préparer mais surtout pour faire mon sac. J'allais à Monaco là pas dans un petit bled paumé en pleine cambrousse. Je devais être classe et raffinée. Je pris donc soin d'emporter mes plus belles tenues, mes plus chères chaussures et mes plus somptueux sacs à main. Une fois prête, je dis au revoir à mes trente millions d'amis et je me rendis à l'aéroport avec Peter. Je n'étais pas très habituée à prendre l'avion. J'en gardais un bon comme un mauvais souvenir. J'y avais retrouvé Phoebe lors de mon séjour au Mexique et j'avais couché avec lui dans les toilettes. Ma fille fut conçue dans des WC minuscule, c'était classe et raffiné ça hein.

Je chassais ces souvenirs de ma tête et suivis Peter vers les douaniers. Ils étaient assez étranges. Il me demandait si j'avais des choses dangereuses sur moi et si j'avais caché des choses dans ma tête. Bien sûr j'avais que ça à faire. Ils étaient même prêts à nous faire une radio des poumons. Quels malades. Heureusement Peter géra rapidement la situation et je continuai à le suivre pour l'embarquement. L'avion était blanc. Même pas on avait le droit à l'avion Barbie bleu avec le micro antivol, les ailes rétractables et la terrasse d'avion. J'étais déçue mais je faisais avec. Des hôtesses de l'air nous indiquèrent nos places, genre comme si on allait se perdre et se mettre dans la soute où la température était juste mortelle. Elles nous prenaient vraiment pour des pingouins celles là. Ces mêmes nanas nous montrèrent ensuite les gestes de sécurité sans même comprendre elles même ce qu'elles faisaient. Genre en cas de problème toi tu vas galerer, l'autre aussi moi je vais rester je sais pas. Enfin bref, des hôtesses pas vraiment professionnelles.

Je m'assoupis et fermai les yeux. A mon réveil, on était déjà arrivés. Super, le vol fut rapide. Aaah la France. Le camembert, la baguette de pain, la marinière, la vie en rose et le béret. Enfin là où on se trouvait c'était beaucoup plus chic que du camembert, c'était genre triple salto arrière de pamplemousse et son coulis de fruits rouges en sac de couchage, sur boulette et arbalète d'ananas et catamaran de coings en confits, installé délicatement sur sa fine pâte mi cuite, mi p*te, mi soumise. J'étais à Monaco quoi, chez les princes et princesses. C'était si beau, si ensoleillé et si cher ! D'ailleurs en parlant d'argent j'avais hâte de voir l'hôtel choisi par Peter. J'imaginais un beau palace avec une suite splendide et un lit pour au moins cinq personnes.  «
Je veux voir l'hôtel Ewing, je veux voir notre chambre. Et après les magasins. J'ai trop besoin de faire du shopping la. »
Revenir en haut Aller en bas
Peter Ewing
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Petite promenade en France

Message par : Peter Ewing, Mar 26 Aoû - 13:36


« Je veux voir l'hôtel Ewing, je veux voir notre chambre. Et après les magasins. J'ai trop besoin de faire du shopping la. »

Est-ce qu'elle voulait juste voir la chambre ou en voir plus ? Ah bah, les magasins évidemment, puis c'est encore moi qui allais porter tous ses sacs. Oui parce que c'était toujours ça. « Allez Peter viens on va faire les magasins s'il te plait je serai pas chiante gnagnagna » Ben voyons et après qui doit se taper tous les sacs et qui se tue les bras ? C'est Bibi ! Je détestais faire du shopping avec elle, surtout quand elle me faisait payer. Puis si je voulais pas j'avais droit à un « Toute façon t'es qu'un radin tu payes jamais tu sers à rien » Gné. En plus, quand on faisait ses boutiques, il fallait à chaque fois que je donne mon avis sur absolument tout ce qu'elle essayait. La plupart du temps je m'en foutais alors je disais que j'aimais tout. Mais dans ce cas là je me prenais un « Mais t'as des goûts de m*rde ça c'est super moche ». J'osais pas lui dire que je m'en foutais parce que je l'aimais tout plein ma petite Scott quand même. L'idée du shopping me plaisait pas tant que ça, mais bon, je l'avais emmenée à Monac' pour lui faire plaisir alors je cédais. Mais d'abord direction l'hôtel.

L'hôtel était majestueux, digne de rois, digne de nous. Parce que nous on pèse dans le game. Le hall d'entrée était immense, scintillant, tout beau, j'avais jamais vu un truc pareil. L'ascenseur de 5467 m² nous monta à notre chambre. Notre chambre ? La bonne blague c'était carrément la suite de la reine d'Angleterre ici ! Un espèce de mini palace rien que pour nous, pour quelques jours. Il y avait un immense salon, une immense salle de bain, une immense terrasse avec jacuzzi, tout en immense. Y'avait même un spa, pour se reposer quand on ose pas. Dans ma tête j'me disais que c'était un peu le paradis ici. J'espère qu'ils ont des Cap'n Crunch. Je regardais Alexie, toute excitée. Pris d'une pulsion -ou pas-, je me jetais sur elle pour la faire retombée dans le grand lit 45 places. Et des câlins en veux tu en voilà. Puis passai une main dans ses doux et soyeux cheveux et l'embrassai tel un hibou. Clap de fin. Je me relevai, avec mon sourire le plus provocateur et fixai Alexie.

« Allez Scott, on doit aller faire ton shopping, on fera ça plus tard. »

J'enfilai rapidement une tenue plus légère, parce qu'il y avait un graaaand soleil à Monac'. Un petit short, t-shirt, vans, ma tenue de tous les jours en fait. Ou presque. Une fois dehors, lunettes sur le nez, je passai mon bras autour des épaule de ma petite préférée. Puis je la laissai choisir où elle voulait aller. Et j'avais pas trop le choix après tout. Genre j'étais son pingouin. La torture commençait alors pour moi. En sachant qu'en faisant un magasin elle ressortait avec 12 sacs, imaginez quand je dois me taper tous les magasins de Monaco. Adieu. En passant devant un marchand de glace, un peu dans le même genre que celui qui vend des popcorns sur le nuage rose du Paradis, je demandai à Scott si elle voulait une glace à la vanille chocolat pistache melon intérieur cuir double airbag. Du coup je lui en achetai une.

Je pensais à la plage, à la mer, aux sirènes et aux anguilles, aux casinos, à tout ça, pendant que madame essayait toutes les paires de chaussures du magasin de luxe où nous étions. Mais quand je dis toutes, c'est vraiment toutes toutes. Et j'avais droit aux « Peter tu les trouves comment ? Eh Tiplouf elle me vont bien celles-là ? Ouh ouh Pit' t'en penses quoi ? Oh Ewing j'te cause, je les prends ou pas celles-là ? » Dans ma tête c'était aaaaaaaaaaaaaaah. J'avais envie de m'arracher les cheveux. Mais je lui répondais, je lui disais ce que je pensais. J'avais juste envie de me suicider en me disant que ça allait être comme ça dès qu'on allait changer de boutique. Alors je sortais quelques gros billets de la monnaie qu'on utilisait ici de ma poche.

« Bon on y va là ? Parce que c'est que le premier magasin et y'en a encore beaaaucoup. Si on pars maintenant je paye. Tu prends lesquelles ? »
Revenir en haut Aller en bas
Alexie Scott
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Petite promenade en France

Message par : Alexie Scott, Sam 6 Sep - 16:57


Peter céda rapidement à mes caprices et m'emmena dans l’hôtel qu'il avait réservé. J’espérais sincèrement ne pas finir dans un hôtel moisi avec un réceptionniste qui s'appelle Jean Jaques et qui porte une gourmette. Ewing connaissait parfaitement mes goûts. Pour moi paradis rimait avec palace, piscine, paysage magnifique mais surtout paradis rimait avec grand lit. Car oui il fallait bien l'avouer, je comptais bien remercier Peter comme il se doit... Je suivis mon Tiplouf pendant quelques instants et nous arrivâmes assez vite devant la façade de l’hôtel. Oh ! My ! God ! A côté du palace, mon manoir ressemblait à un bungalow de camping moldu minuscule. Cette fois ci, le beau châtain avait fait fort. Tels un roi et une reine, nous pénétrâmes dans cet immense établissement décoré avec goût. La réception était des plus chaleureuses et le maître d’hôtel des plus séduisants. Mais à côté de Peter, il ne faisait pas le poids. Après avoir découvert le hall, je suivis Peter dans un immense ascenseur. Personnellement, cela ne m'aurait pas dérangé qu'il se bloque ou que l'un d'entre nous appuis par mégarde sur le bouton stop afin de...

L'étage était fabuleux, mais ce n'était rien comparé à la chambre. Je venais d'atteindre le septième ciel lorsque j'entrai dans celle ci. Juste magnifique. Le Petit Ewing avait gagné au loto ou quoi ? Ce n'était pas simplement une chambre mais carrément un appartement ou une suite pour les VIP (comme nous). Peter me cachait un peu la vue mais je devinais quand même une terrasse qui faisait tout le tour avec un jacuzzi dessus. J'avais l'impression d'être à Las Vegas mais cette fois ci j'étais en compagnie du beau Peter et non de mon Ethan. Je continuais de fantasmer devant le charme et la grandeur des lieux lorsque Peter, tel un félin, me sauta dessus et me fit tomber sur un nuage de soie et de coton. On se calme coco ! Je n'avais jamais vu un lit aussi long et touché des draps aussi soyeux. Puis alors que Peter commençait à me chauffer, il s'arrêta d'un coup et se détacha de moi. Vilain. «
Allez Scott, on doit aller faire ton shopping, on fera ça plus tard » A ce moment là, je me sentis légèrement bête mais lorsque ses lèvres prononcèrent le mot "shopping", je me relevai aussi vite qu'une fusée et le devançai. J'étais déjà en train de baver devant les boutiques de luxe alors qu'il n'avait même pas fermé la chambre.

Lorsqu'il me rejoignit, Peter s'était changé en mode bg, classe. Alors lui, vraiment il était sur le flex. Petite lunettes de soleil en prime, ça ne fait pas de mal. Un bras autour de mon épaule et on était partis ! Je me sentais comme un fauve dans une arène, prête à bondir sur n'importe quel vendeur afin de privatiser toute la boutique mais avant ça, j'avais envie de casser la croûte. Peter me paya une glace que j'avalai rapidement. Déliciiiiiiiiiiiiiiiiiieux. Et puis la séance shopping commença enfin pour de vrai. Ewing m'avait donné carte blanche. Il n'aurait pas du.. Je me précipitai dans la première boutique de chaussures que je trouvais et fantasmai sur les paires exposées en vitrine. Je les voulais toutes. Alors j'en essayai une paire, puis une seconde jusqu'à ce que le magasin fut rempli de boites de chaussures ouvertes. Je lançai des coup d’œil à Ewing qui ne semblait pas réellement captivé ni réceptif. Pourtant, il aimait bien quand mes longues fines jambes se retrouvaient perchées sur des talons hauts. Je faisais des concessions pour lui, à lui d'en faire de même. Il pensait sincèrement qu'en m'emmenant à Monac', je n'allais pas m'acheter 7854653216 choses ? Il est foufou lui. «
Peter tu les trouves comment ? Eh Tiplouf elle me vont bien celles-là ? Ouh ouh Pit' t'en penses quoi ? Oh Ewing j'te cause, je les prends ou pas celles-là ? ». Il ne m'écoutait même pas, j'avais envie de lui balancer une ballerine dans la gueule mais comme je comptais les acheter, je ne voulais pas les abîmer.

Au final je m'en fichais. Je profitais de mon moment et continuai à essayer le peu de paires sur lesquelles je n'avais pas encore mis la main. Je me regardais dans le miroir, quand Tiplouf se réveilla enfin. «
Bon on y va là ? Parce que c'est que le premier magasin et y'en a encore beaaaucoup. Si on pars maintenant je paye. Tu prends lesquelles ? » Il était sérieux lui ? Je voulais prendre mon temps moi. Je suis une princesse moi, une professionnelle et si je voulais passer une heure dans chaque magasin et bien qu'il en soit ainsi. C'est pas un petit merdeux qui allait m'apprendre la vie et encore moins quand celle ci dépend de fringues et chaussures. Complètement fou cet Ewing. Et en plus il me prenait pour une clocharde ! Il voulait payer pour moi. A quoi jouait-il ? Je n'eus jamais besoin de personne pour m'aider financièrement ou je ne sais quoi et lui il se ramène de son donjon et propose de payer pour moi. Il a cru quoi lui, que j’étais une poule qu'il devait entretenir ? Il vivait quand même chez moi et ce à mes frais. « Je les prends toutes. » Peter me regarda alors d'un air d'autoroute. « Toutes, toutes, toutes ? » Je m'approchai de lui, lui pris le visage et l'embrassai sur la bouche. « Oui toutes, je suis une diva moi. » Le vendeur prit pas mal de temps à remballer toutes les chaussures et, une fois les paires payées, nous sortîmes du magasin et je lançai un sortilège afin que toutes les boites aillent à la maison. Je rangeai ma baguette, attrapai Peter par le bras et l'emmenai dans de nouvelles aventures pendant des heures et des heures. J'étais en train de l'achever.
Revenir en haut Aller en bas
Peter Ewing
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Re: Petite promenade en France

Message par : Peter Ewing, Sam 25 Oct - 13:11


Je sentais mon bras se détacher de mon corps, tiré par Scott qui avait déjà repéré le prochain magasin. Mon dieu sauvez-moi. J'allais jamais survivre moi. J'ai été conçu pour bouffer et faire l'australopithèque, pas pour faire du shopping. Mon pauvre honneur, mon pauvre moi. J'avais même pas le temps d'admirer le paysage de Monac', que j'me retrouvais devant un graaaand mur de sacs. Des sacs partout. Et Scott qui bavait devant. Comment on peut rester en extase devant une mini valise fourre-tout ? Ouah mais elle est dans le truc des bagages elle aussi. Elle allait encore tout acheter mais moi je suis pas Rothschild ok ? Ma maman elle me parlait toujours de lui quand j'étais p'tit, mais j'savais pas qui c'était moi ! Un jour j'irai le voir et je lui dirai que ma maman, elle m'a tout dit !

« Tu vas pas rester là dix ans quand même ? T'as cru Louis Vuitton c'était ton pote et t'allais le sponsoriser dans les rues de Monac ou quoi »

Je pouvais pas m'empêcher, j'trouvais ça tellement nul et faible et ridicule et idiot de pas savoir lequel acheter, c'est tous les mêmes ! Mais Scott, c'est une fragile. Tourné vers la vitrine, je pouvais voir dehors, le grand M. Le grand M jaune. THE M JAUNE. LE beau, le grand, le magnifique. LE QG BABY. Là c'était mon QG, ma deuxième maison, ma base. J'arrêtais Alexie dans sa contemplation de sacs pour lui montrer notre prochain lieu à visiter. Bah oui forcément, elle allait pas y échapper, et si elle me sort l'excuse qu'elle veut garder la ligne, elle restera dehors, pleine de fragilité.

« Viens on va là-bas après ! Tu pourras faire comme ici s'tu veux. J'te donnerai une boîte de 9 nuggets et tu choisiras pendant 3 heures laquelle tu mangeras en premier ! »

En attendant je m'étais installé sur l'espèce de fauteuil le plus confortable que j'avais trouvé dans le magasin. J'en avais pour une éternité alors j'en profitais pour mater un peu les vendeuses. Bah oui y'a quoi maintenant ? Elles avaient toutes des fringues et des chaussures de luxe à 1548652€. Et y'en a une qui avait une gourmette, avec son prénom écrit dessus. Elle s'appelait Tiphaine. Peut-être qu'elle avait cette gourmette parce qu'elle avait pas de cerveau et qu'elle oubliait son prénom, et puis sous la douche elle devait s'éclater. Fascinant.

« Ewing bouge toi ! Allez move ton ass, on se tej' ! J'ai pris tous ceux-là, ils sont beaux hein ? »

« Trop cool, tu pèses, ils sont magnifiques, on va bouffer ! »

Wouhou ! Si elle savait comment je m'en fou de ses sacs, je voulais juste aller manger. Enfin dehors ! Libéréééé ! Délivréééé ! Je me précipitai vers le fast-food qui m'appelait depuis des heures. Bien sûr, c'était moi la conchita qui devait porter le plateau pendant que Scott prenait les serviettes et 14 pailles. Bah ouais, parce que nous on mange toujours avec 12 fantômes. Mon dieu, que c'était bon. J'me demandais si c'était meilleur que la cuisine d'Alexie ou non. Ouah ce dilemme. Pour une fois, la tomate de mon sandwich restait en place et j'avais pas de salade entre les dents. J'ai investi dans un système auto-rotatif qui nettoie mes dents. « On est archi posey ici. Et en plus on mange bien fat, comme j'aime. » Mes deux hamburgers et mes frites finis, je pouvais pas m'empêcher de souffler dans ma paille pour faire des bulles dans mon coca. Ghi. En plus j'pouvais même faire du pied à Scott qui mangeait ses nuggets comme une enfant de 4 ans. . Ah si mon père était là, il me sortirait son « Aaaaah c'est qui celle là ? »


La journée shopping m'avait un peu beaucoup épuisé. J'en pouvais plus de courir entre tel et tel magasin et puis d'attendre des heures le temps qu'elle fasse ses choix. J'commençais presque à regretter de l'avoir emmenée ici. Mais non, c'était pour elle, ça lui faisait plaisir, alors à moi aussi. Il devait être genre 21h quand elle se décida enfin à retourner à l’hôtel. Ah tout de suite, ça s'annonçait plus intéressant. Là, on allait s'amuser. En quelques secondes, on se retrouvait dans notre immense lit rien qu'à nous, et on était partis pour une folle et intense nuit.

Comme d'habitude, c'était parfait bien sûr. De toutes façons, personne peut nous tester, nous, les meilleurs. Scott-Ewing, c'est nous ou c'est pas nous ?! Ou on a des relations, ou on en a pas les amis ! La nuit était tombée depuis un moment et j'avais aucune idée de l'heure qu'il était. Mais mes neurones m'avaient lancée une idée de folie de foufou ! Alors je regardais Scott, un grand sourire au lèvres. « Viens on va au casinoooo ! On va s'éclateeer ! »
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Petite promenade en France

Message par : Ashton Parker, Mar 3 Fév - 20:12


Animation MDJ - PV Heather Wells

Ashton avait enchaîné les captures et avait pour l'instant à son actif un détraqueur, un être de l'eau et un vivet doré. Tout allait donc pour le mieux en cette période d'effervescence chez les sorciers. Mais comme on dit, quand y en a plus y en a encore. Le Gryffondor avait donc bien l'intention de ne pas s'arrêter là et de capturer d'autres trucs. Mais il ne s'imaginerait absolument pas qu'il formerait un binôme avec Heather. Oui oui vous avez bien entendu, enfin bien lu : Heather et Ashton étaient parvenus à se mettre d'accord sur un point. C'est-à-dire qu'ils allaient tenter (et réussir bien entendu) la capture d'une nymphe des bois. Le sang-mêlé avait entendu dire par sa sœur qui étudiait à Beauxbâtons, qu'il y avait de ces créatures en France. Ni une ni deux, il s'était mis à la recherche d'un partenaire, et était finalement tombé un peu par hasard sur Wells. Tout le monde savait qu'ils se détestaient tous les deux mais il fallait croire que trouver un intérêt commun permettait de se supporter.

Les deux sorciers s'étaient donc dirigés jusqu'à la limite de Poudlard puis avaient transplané dans une forêt française où on pouvait apparemment trouver des nymphes. Y avait plus qu'à.

1-Des arbres, mais vraiment que des arbres.
2-Ashton marche quelques instants puis aperçoit une nymphe cachée derrière un arbre.
3-Heather lui fait signe qu'elle en a repéré une.

4-En fait nan elle se fout juste de sa g**ule.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petite promenade en France

Message par : Maître de jeu, Mar 3 Fév - 20:12


Le membre 'Ashton Parker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Petite promenade en France

Message par : Heather Wells, Mar 3 Fév - 23:09


Comment Heather s'était retrouvée à faire équipe avec Ashton ? Elle même ne pourrait l'expliquer. Elle se souvenait seulement lui avoir parlé et avoir été transplané en France par son elfe, Eabhan. Cependant, ce qu'elle savait, c'était que cette chasse risquait de très mal se terminer... Elle se retrouvait donc là, avec lui, paumée quelque part en France, n'attendant qu'une seule et unique chose : qu'il tombe et se rompe de coup. Elle en serait ainsi débarrassée pour toujours. M'enfin, maintenant qu'ils étaient là, autant se bouger et ramener la créature. La garde chasse avait rapidement survolé quelques documents sur les nymphes des bois qu'ils recherchaient mais sans plus, si bien qu'en réalité, elle ne connaissait pas grand chose sur eux. Elle n'était même pas sûre qu'il y en avait là où le Gryffondor l'avait conduit mais ce n'est pas pour autant qu'elle comptait faire demi-tour. Elle commença donc à chercher l'une de ces créatures.

1. Heather ne mit pas longtemps à en repérer une et la montre discrètement à Ash.

2. L'Irlandaise a beau chercher, pour l'instant, à par des plantes, elle ne trouve pas grand chose.

3. Rien en vue


4. Ash vient de découvrir quelque chose et la garde chasse s'approche de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petite promenade en France

Message par : Maître de jeu, Mar 3 Fév - 23:09


Le membre 'Heather Wells' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Petite promenade en France

Message par : Ashton Parker, Mer 4 Fév - 15:00


La situation relevait incontestablement de l'invraisemblable. Si une de leur connaissances avait vu Ashton et Heather marcher côte à côte sans essayer de s'entretuer, elle n'en aurait pas cru ses yeux. Bien sûr l'un et l'autre n'attendaient que le moment propice pour essayer de faire crever l'autre "par accident". En attendant ils se supportaient et avaient un but commun : trouver une nymphe des bois et la mettre en cage afin que des petits sorciers viennent baver devant et mettre leurs mains toutes dégueu sur la vitre avant de passer à autre chose. Quel destin idyllique ! Ashley, sa sœur jumelle, étudiait à Beauxbâtons depuis de nombreuses années et lui avait assuré que de telles créatures étaient parfois venues dans leur école. Il avait bien fallu les trouver quelque part c'est nymphes, et d'autres plusieurs sources ce quelque part était ici, au milieu des bois. Ashton n'était même pas certain de savoir à quoi ça ressemblait mais il était certain d'en reconnaître quand il en verrait.

1-La lumière leur joue des tours, à chaque fois qu'ils croient en voir ce n'est qu'un reflet.
2-Une nymphe sauvage apparaît !
3-Une nymphe les observe de loin, se demandant certainement quelles sont leurs intentions.

4-A part du vent et des arbres, pas grand chose.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petite promenade en France

Message par : Maître de jeu, Mer 4 Fév - 15:00


Le membre 'Ashton Parker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Petite promenade en France

Message par : Heather Wells, Mer 4 Fév - 18:07


Dpuis combien de temps les deux ennemis cherchaient-ils une nymphe ? Une bonne heure déjà, au minimum. Au loin, une forme que la Garde Chasse mit du temps à repérer les observait en silence. Même si Heather n'avait jamais rencontré de nymphe, elle savait à peu près à quoi elles ressemblaient. Autant dire qu'elle comprit aussitôt qu'ils étaient tombés sur l'une de ces très belles créatures. Elle s'en voulait presque de ce qu'elle s'apprêtait à lui faire, la capturer sauvagement, l'arracher à sa vie sauvage et tout ça pour l'enfermé dans une minuscule cage de zoo où des millions d'inconnus pourraient se moquer d'elle derrière une épaisse vitre. Mais voilà, si Heather était une Serpentard, ce n'était pas pour rien. Capturer des créatures lui offrait de la gloire et elle aimait ça !

La jeune femme fit alors signe à Parker au cas où il ne l'aurait pas vu. Ce qui n'était pas le cas de la créature qui attendait patiemment la suite des événements, à moitié cachée derrière un buisson.

1. Heather parvient à toucher la créature avec un Tarentallegra, cette dernière peinera donc à s'enfuir.

2. La créature, prisent d'un mauvais pressentiment, disparaît avant même que les deux sorciers ne puissent bouger le petit doigt.

3. L'Irlandaise veut stupéfixier la créature mais touche accidentellement Ashton qui se trouvait sur la trajectoire. Celui-ci tombe lourdement au sol, se cognant la tête au passage.

4. La nymphe se reçoit le maléfice du saucisson en pleine poire et celle-ci se débat férocement pour s'enfuir.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petite promenade en France

Message par : Maître de jeu, Mer 4 Fév - 18:07


Le membre 'Heather Wells' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: Petite promenade en France

Message par : Ashton Parker, Mer 4 Fév - 20:12


Libre arbitre autorisé

Ashton et l'esprit moral ça faisait bien deux, voire trois. Il n'avait pas tellement de remords à l'idée de se ramener là où vivait une nymphe pour la capturer et l'emprisonner en échange de sous et de gloire. C'est clair que ça valait complètement le coup, et tant pis pour la créature qui aurait la malchance de croiser leur chemin ce jour-là. Malgré la difficulté à trouver des nymphes, car celles-ci se fondaient bien dans les bois et connaissaient leur environnement bien mieux que les deux sorciers, ils ne baissèrent pas les bras. Et après une bonne heure de recherches la Serpentard lui fit signe qu'elle en avait repéré une à quelques mètres d'eux. La nymphe les avait bien remarqué et attendait à distance de voir ce qui allait se passer. Heather eut la bonne idée de vouloir jeter un Stupéfix sur la créature, mais évidemment avec ses problèmes de coordination le sort frappa Ashton qui s'écroula immédiatement par terre. Heureusement elle eut la gentillesse, si on peut appeler ça comme ça, de le déstupéfixer afin qu'ils puissent être deux à s'occuper de cette nymphe. Et visiblement ils étaient tombés sur un spécimen particulièrement cruche, puisque même après le sort lancé par la garde-chasse, elle restait là à les observer. Ma pauvre tu sais pas dans quoi tu te mets.

1-La Serpentard lance un Impedimenta afin de faire trébucher la nymphe.
2-Heather est pas capable de marcher droit et se gamèle sur le sol, s'éraflant les genoux.
3-Ashton a surestimé la résistance de la nymphe. Il lance un Electrocorpus trop puissant qui la tue sur le coup.
4-Le Gryffondor lance un Legglutten, la nymphe est fixée au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Petite promenade en France

Message par : Maître de jeu, Mer 4 Fév - 20:12


Le membre 'Ashton Parker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Petite promenade en France

Message par : Heather Wells, Mer 4 Fév - 20:52


La nymphe ne bougea pas, scrutant les deux sorciers comme s'ils étaient l'attraction du coin. D'un côté, Heather avait envie d'attraper la magnifique créature, mais de l'autre, elle préférait la voire disparaître car s'ils l'attrapaient, ce serait elle l'animal de foire. La visant de sa baguette afin de la stupéfixier, Ashton fit un mouvement et se prit le sortilège en pleine poire. Il tomba alors lourdement sur le sol. Et si elle le laissait là ? Il mourrait de faim, ou de froid, et quelqu'un finirait pas tomber sur son cadavre un jour ou l'autre. Ça avait l'air d'être un bon plan... Mais bon, il était là pour l'aider, alors elle retira le maléfice. Étonnement, la nymphe était toujours là. Était-elle suicidaire ? Ou stupide ? Ou... morte ? Le Gryffondor, qui venait de se relever, colla sans état d'âme la créature au sol. Il ne suffisait plus que de la ficeller comme un saucisson et le tour était joué. La garde chasse s'approcha et lui lança un Incarcerem, des solides cordes entourèrent désormais son corps.

Face : et voilà, la créature était à eux !

Pile : Lorsque l'Irlandaise s'approcha de la nymphe, elle remarqua une mauvaise odeur très importante et un coup d’œil suffit à lui apprendre que cette dernière devait être morte depuis un certain temps, d'où son étonnante immobilité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Petite promenade en France

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 16

 Petite promenade en France

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.