AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
ASOS : jusqu’à -50% sur les pièces ...
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 1
Page 7 sur 8
Bureau du Ministre de la Magie
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Luke Peverell
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard

Bureau du Ministre de la Magie - Page 7 Empty
Re: Bureau du Ministre de la Magie
Luke Peverell, le  Lun 31 Déc - 15:13

LA d'Alhena

Le nouveau ministre se redressa et se dirigea vers le buffet où il avait déjà entreposé quelques bouteilles, pour servir ses interlocuteurs lors des réunions qui se tiendraient dans son bureau. Il en sortit deux verres à pied ainsi qu'une bonne bouteille de rouge française, qu'il ouvrit d'un coup de baguette. Le blond n'appréciait pas spécialement ces mangeurs de grenouilles sans pouvoirs, mais il devait bien admettre que leurs bouteilles étaient excellentes.

Luke servit son amie d'un bon verre et lui tendit, tandis qu'elle continuait d'expliquer sa réaction. Le serpentard porta son verre à ses lèvres et retourna s'asseoir sur le fauteuil de velours, perdu dans ses pensées. La situation sortait totalement de son ordinaire cadré et solitaire. Lui qui n'avait ressenti aucune honte ou gêne depuis des années, croulait actuellement sous une honteuse culpabilité. Après avoir participé à la création de trois petits êtres, ce qui avait bouleversé sans aucun retour en arrière possible la vie de leur mère, il avait proposé de la marier. Même si ce projet partait d'une bonne intention - légitimer des enfants et leur éviter d'être la risée des sang-pur - il risquait surtout de priver son amie d'un mariage d'amour.

L'héritier Belt se fit néanmoins la promesse d'être un bon mari et père. Il ne gâcherait pas plus la vie de cette famille ne marcherait plus jamais sur les traces de son propre père.

- Je te fais la promesse que ce ne sera pas "si horrible" que ça, répondit avec assurance le jeune homme, en accentuant les mots utilisés par Alhena. A vrai dire, cela ne nous engage même à rien. Ce mariage ne sera qu'une couverture officielle. Personnellement, cela ne me dérange pas si tu fréquentes quelqu'un d'autre, tant que les médias n'en n'apprennent rien.

- D'accord, je vois. Cela me convient, de toute manière nous verrons au fur et à mesure, répondit la sorcière.

Le politicien acquiesça et se reposa sur le dossier de son fauteuil. Les complications ne faisaient que débuter.

Fin du RP
Charlie Langforth
Charlie Langforth
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau du Ministre de la Magie - Page 7 Empty
Re: Bureau du Ministre de la Magie
Charlie Langforth, le  Sam 7 Mar - 17:54

Saison 30 - Printemps

Procédure bâclée avec Azaël Peverell

Bonne humeur matinale en arrivant au Ministère, nuit de sommeil courte mais revigorante. Des nouvelles fraîches pas si catastrophiques. Charlie Langforth avait espoir que sa journée continue sur cette lancée. Ce n'était sans compter sur les Directeurs de Département dont un en particuliers : Ravental.

Le Directeur de la Justice Magique semblait avoir fauté gravement. Étaient-ce les hormones de la Saint-Valentin ou une envie de faire du zèle ou encore d'abuser de son pouvoir ? Pourtant le sorcier semblait être plus malin que cela. Or l'Auror, au nom connu, ne semblait pas serein face à l'attitude de son supérieur au point d'en informer directement la dirigeante de la communauté magique. Cette dernière avait soupiré profondément. Elle tenait pas à avoir un scandale sur les bras qui viendrait entacher sa carrière et son mandat. Elle qui avait tout fait pour arriver à la plus haute place du Gouvernement.

Elle devait agir, c'en était certain. Et vite.

Entendre la version de Azaël Peverell. Comprendre ce qu'il s'était passé. Obtenir le rapport écrit, si cela avait déjà été rédigé, connaître les noms, les lieux. Tout, rien ne devait lui échapper.

Assise dans son bureau, elle écrivit la lettre en réponse à celle de l'Auror, convoqua un elfe qui en se fit pas attendre et qui fila tout aussi rapidement qu'il était arrivé. Ordres clairs : seul Azaël Peverell devait obtenir cette missive.

Elle n'avait plus qu'à attendre, chose que la jeune femme n'appréciait pas. Et elle commençait à jouer nerveusement avec ses doigts, tout en regardant la porte face à son bureau. Espérant à chaque instant que le sorcier se présente afin de mettre au clair cette affaire.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Bureau du Ministre de la Magie - Page 7 Empty
Re: Bureau du Ministre de la Magie
Azaël Peverell, le  Sam 7 Mar - 19:39

LA accordé


La réponse de la Ministre de la Magie ne s'est pas fait attendre. Un petit Elfe de Maison a eu tôt fait de t'apporter une missive des plus brèves et des plus claires. Tu as remercié la créature avant de récupérer le rapport tout juste rédigé par ta main à propos de cette affaire sur ton bureau. Tu n'as malheureusement pas encore eu accès au dossier concernant l'arrestation du Morveux, ce dernier étant soit à la Brigade Magique, soit conservé par Ravental en personne. Et tu n'as pas eu le temps de partir à sa recherche tellement les choses se passent rapidement.

De toute façon, ton rapport suffit à décrire l'entièreté des faits auxquels tu as assisté, et les noms de plusieurs autres témoins oculaires de la scène y figurent, ce qui est amplement suffisant pour le moment. Quelques bruits de couloir du Ministère t'ont également permis d'apprendre ce qui lui était reproché. Tu te diriges donc rapidement vers le bureau de la Ministre, non sans vérifier auparavant l'impeccabilité de ton costume. Ce n'est pas tous les jours que tu te retrouves convoqué par la Ministre, et il est hors de question de donner une mauvaise image alors même que tu dénonces celle donnée par ton directeur de Département.

Rapport sous le bras, tu frappes à la porte du bureau, et une voix se fait aussitôt entendre à l'intérieur pour t'autoriser à entrer. Tu ne te fais pas prier pour pénétrer dans la pièce. Tu t'avances jusqu'au bureau pour saluer la femme qui se trouve derrière d'un signe de tête respectueux accompagné d'un :

- Madame la Ministre.

Ton regard se plante directement dans le sien tandis que tu lui tends le rapport fraîchement rédigé des deux mains. Tu n'as pas l'intention de passer par quatre chemins, ça n'a jamais été ton genre. Et ce n'est pas face à la sorcière la plus influente de Grande Bretagne que tu vas changer quoi que ce soit.

- Voici le rapport que j'ai rédigé suite aux événements d'hier soir. C'est l'unique exemplaire, il n'a pas encore été relayé.

Pour une fois, tu fais les choses dans les règles. Pour le Morveux. Tu ne peux pas en vouloir à Ravental de ternir l'image du Ministère et du service et en faire de même en exposant ainsi un tel scandale sans avoir l'aval de la Ministre auparavant. T'espères simplement que tout cela ne sera pas étouffé purement et simplement.
Charlie Langforth
Charlie Langforth
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau du Ministre de la Magie - Page 7 Empty
Re: Bureau du Ministre de la Magie
Charlie Langforth, le  Mar 10 Mar - 19:59

L'Auror est là. Entre,

L'impatience présente laisse place au sérieux dont elle a su faire durant toute sa carrière. Charlie comptait bien régler cette affaire dans les règles.

- M. Peverell. Salutations en retour, indication de la main lui indiquant qu'il pouvait s'asseoir. Ce serait les seuls signes de politesse de l'entrevue. Un cas de force majeure s'était présenté tôt à son bureau aujourd'hui, il n'était pas question de tourner autour du pot. Même son assistante n'était pas au courant. Du moins pour l'instant, moins cette histoire s'ébruterait plus elle aurait de temps pour agir sans subir de pression populaire ou de ses adversaires politiques.

Le dossier en main, qu'elle tenait d'une main pour lire les grandes lignes, ce n'était pas la première fois que la Ministère en lisait un, Les informations principales, elle savait où les trouver.

- Merci de votre rapidité. Assise, cette fois, la sorcière continuait de scruter les mots de l'agent d'élite. C'était important qu'elle comprenne bien le déroulement des événements. Bien. Je lirai en détails tout ceci mais je tenais à voir avec vous certains moments de l'arrestation avec vous. Il n'y avait aucune mission sous couverture, vous et monsieur Ravental étaient présents par hasard au même endroit. C'est bien ça ? Elle lui laissa le temps de répondre.

- Et ce monsieur... Vérification du nom dans le dossier. Askin était nu ? Comment cela est arrivé. Expliquez-moi l'arrestation et les éventuels autres agents que vous-même ou M. Ravental présents sur place.

Un ordre, pas donné sèchement mais qui faisait comprendre qu'il fallait parler et que chaque fait et geste serait pris en compte. La Ministre devait savoir. Et les informations lues ne lui avaient pas plus, une soirée spéciale indiquée dans le rapport, cela signifiait qu'il y avait du monde. Peu de chance que le bouche à oreilles n'ait pas été déjà mis en marche.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Bureau du Ministre de la Magie - Page 7 Empty
Re: Bureau du Ministre de la Magie
Azaël Peverell, le  Mar 10 Mar - 22:03

Tu t'assois tranquillement sur le siège en face du bureau de la Ministre lorsqu'elle te fait signe. Tu déboutonnes ta veste de costume dans le même mouvement, lui épargnant ainsi d'affreux plis donnés par la position assise lorsqu'elle est fermée. Nouveau signe de tête lorsqu'elle te remercie pour ta rapidité, tu préfères passer sur toutes les politesses d'usage pour en venir au fond du sujet, seule chose qui importe réellement ici. Les yeux rivés dans les siens, tu réponds à sa première question sans la moindre hésitation.

- Aucune mission de couverture pour ma part, uniquement une volonté de passer une bonne soirée. Je ne sais pas ce qu'il en était pour Monsieur Ravental, mais étant donné son accoutrement d'empereur romain, je doute fort qu'il ait prévu une quelconque arrestation en y allant.

En repensant à la scène, le pathétique de la situation te saute aux yeux. Vraiment, ce spectacle douteux qu'il a offert à tous les invités de la soirée était loin d'être à ton goût. Et voilà qu'arrive le véritable motif de ta présence ici, l'arrestation d'Askin qui s'est retrouvé exhibé à poil devant une bonne partie de la communauté magique britannique. Fouillant un instant dans tes souvenirs afin qu'ils soient les plus exacts possibles, tu prends quelques secondes avant d'expliquer le déroulement des choses.

- C'était une soirée de Saint-Valentin, basée donc sur des rendez-vous dont certains pouvaient se faire à l'aveugle dans des cabines insonorisées et plongées dans le noir. Je ne peux donc pas vous dire comment le prévenu s'est retrouvé dans cette situation délicate, d'autant plus que j'admets avoir porté peu d'intérêt aux personnes présentes avant cet esclandre.

Tu reprends ton souffle un instant, le temps de pouvoir reprendre les choses où elles en étaient.

- En revanche, lorsque Monsieur Askin est sorti de la cabine dans laquelle il se trouvait, il était déjà attaché, pieds et poings liés, et le pantalon baissé. Et Monsieur Ravental l'a fait lévité jusqu'à la scène de l'établissement pour faire à tous un petit discours sur la justice. J'ai dû intervenir moi-même afin de rhabiller Monsieur Askin pour qu'il soit présentable.

Nouvelle pause pour une réflexion. Qui d'autre était présent ? Tu sais qu'il y avait un brigadier, mais tu ignores son nom, ou alors tu n'en as qu'une vague idée.

- Il n'y avait que Monsieur Ravental, moi, et un brigadier. Il s'appelle... Brighton ? Quelque chose comme ça, je ne saurais vous dire exactement, je ne le connais pas. Je l'ai déjà croisé dans les couloirs du Ministère avec son chien, si ça peut vous aider à le retrouver. Le brigadier en question s'est assuré que tout le monde sorte des cabines insonorisées pour pouvoir profiter du discours de Monsieur Ravental, ainsi que de l'humiliation publique de son prévenu exhibé sans pantalon à la vue de tous. Deux autres brigadiers sont arrivés ensuite, par transplanage, afin d'emmener directement Messieurs Ravental et Askin au Ministère.

Tu t'en tiens aux faits, évitant tout jugement envers ton Directeur de Département. Et pourtant, tu n'en penses pas moins. Agir ainsi au nom du Ministère est une véritable honte, et tu ne peux tolérer une telle indignité.
Charlie Langforth
Charlie Langforth
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau du Ministre de la Magie - Page 7 Empty
Re: Bureau du Ministre de la Magie
Charlie Langforth, le  Ven 13 Mar - 14:03

Ce qu'elle entend ne lui plaît pas. Alors pas du tout. Cependant, elle tâche de ne pas trop le montrer, même si ses sourcils ont dû se froncer quelques secondes, laissant apparaître quelques rides d'expression.

Tout était dans le rapport, mais c'était plus rapide d'entre un témoignage qui d'autant plus était fait par un agent du Ministère, elle pouvait donc avoir confiance. Le sérieux et la droiture du jeune homme plut à la Ministre. Un sorcier soucieux de l'ordre et des citoyens. Cela la rassurait de pouvoir le compter dans l'élite britannique. Pas de notes donc, uniquement de l'écoute, attentive, mémorisant les détails importants. Rien n'échappait à la sorcière.

Elle doutait fortement de la nécessité d'une telle humiliation et d'une telle attitude envers une personne cachant un don de métamorphomagie.

- Quel a été le comportement de M. Askin ? Bien que le Directeur n'avait aucune raison de se comporter de la sorte, si l'hôte de la soirée avait pu paraître agressif ou peu coopératif, une envie de calmer et de remettre de l'ordre pouvaient être éventuels compréhensibles. Bien qu'en tant que Directeur, perdre son sang-froid ne montrait pas une bonne image de son département.

- Comment ont réagi les personnes présentes ? Les invités, les employés ? Elle avait eu un aperçu du comportement des agents du Ministère, à présent, elle voulait prendre la température de l'opinion publique présente lors de l'arrestation.

Charlie n'avait pas quitté son siège. À présent silencieuse, elle attendait les réponses mais tâchait de réfléchir à l'après de cet entretien. Antonius devrait lui aussi s'expliquer.

- Savez-vous où se trouve M. Askin ? Question qu'elle venait de se poser, profitant d'ajouter cette dernière la liste, une de plus ou de moins.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Bureau du Ministre de la Magie - Page 7 Empty
Re: Bureau du Ministre de la Magie
Azaël Peverell, le  Sam 14 Mar - 13:16

Aucune réelle réaction de la part de la Ministre, si ce n'est davantage de questions. Tu n'en attendais pas moins, mais ça te frustre quand même un peu. De ne pas savoir où elle se place réellement vis-à-vis de toute cette histoire. Et pourtant, tu n'as pas vraiment ton mot à dire. Alors tu te contentes une fois de plus de donner ce qu'on te demande. Élius a toujours eu un comportement décalé, à la limite de la folie. Et cette soirée l'a prouvé une nouvelle fois. Tu te rappelles parfaitement de son rire. Il ne comprenait rien à ce qu'il se passait, c'était évident.

- Askin riait. Je doute fort qu'il comprenait la gravité de la situation. Il voulait simplement que la soirée continue, que les invités s'amusent. C'est comme si... Il prenait cela comme un spectacle improvisé.

Peut-être est-ce étrange expliqué ainsi, mais il suffit de connaître un minimum le Morveux pour que tout cela prenne du sens. En attendant, rire n'a jamais été un crime, et ce n'est pas aujourd'hui que ça va commencer. Sa question suivante t'oblige cependant à ne pas cacher plus longtemps ton intervention auprès de Ravental dès lors que l'esclandre a commencé.

- Il se trouve que j'ai été le premier à réagir, et je n'ai pas hésité une seule seconde à dire devant tout le monde ce que je pensais de cette façon de procéder. Il était totalement inconcevable pour moi que tous les agents du Ministère puissent-être reliés à cela. D'autres ont également exprimé leur désaccord, notamment Velina Adams, l'employée de Monsieur Askin qui réclamait un mandat qui n'est jamais arrivé. Mais la plupart des invités s'est contenté d'observer la scène sans rien dire. Peut-être par peur d'être également emmenés...

Pure spéculation de ta part, mais quand on voit que le Directeur de la Justice Magique n'hésite pas à humilier publiquement ses prévenus, ça donne moyennement envie de se retrouver à la place du type qui se fait embarquer. Quant à l'endroit où se trouve Askin à présent... Tu n'es sûr de rien, tu as simplement entendu quelques bruits de couloir, des rumeurs qui courent. Rien de concret, et pourtant, rien d'étonnant non plus.

- D'après les rumeurs qui circulent, un transfert vers Azkaban a eu lieu dans la nuit. Je suppose donc qu'il y est emprisonné, mais je ne peux vous l'assurer. Un transfert si rapide sans même un procès public après une telle arrestation... J'espère que ce ne sont que des bruits de couloir, sinon mon département risque fort de se retrouver face à un mur à chaque intervention qui nécessite l'aide de nos citoyens...
Charlie Langforth
Charlie Langforth
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau du Ministre de la Magie - Page 7 Empty
Re: Bureau du Ministre de la Magie
Charlie Langforth, le  Mer 25 Mar - 13:55

Elle note les détails importants dans une liste mentale.

Attentive mais ne regarde pas l'Auror, elle écoute. Il est évident que ce qu'il dit ne correspond pas aux procédures du Ministère mais là encore, la jeune femme ne comprend pas comment un éminent Directeur puisse agir de la sorte, de manière aussi.. violente envers la population. Déjà que le recensement n'avait pas vraiment plu, agir de la sorte avec les personnes ne s'étant pas annoncées, cela ne ferait que donner de l'eau au moulin des groupuscules agissant contre le Gouvernement.

Le sorcier semble très remonté. À un tel point, que la Ministre se demande si ce dernier pourrait encore travailler sous les ordres de Ravental.

- Je vous remercie pour votre temps et toutes ces explications détaillées. Vous pouvez partir, sauf si vous souhaitez ajouter quelque chose. Je me charge de régler cette affaire. Je vous demande de bien vouloir garder tout ceci pour vous le temps que des décisions soient prises. Cette fois-ci, elle posait ses yeux sur l'agent d'élite puis se leva, reposant le rapport. Je le garde ici et vous le rendrait une fois que cette affaire soit derrière nous. Ajouta-t-elle en indiquant le dossier posé sur son bureau.

Elle se dirigeait lentement vers la porte, une fois le sorcier parti, elle convoquerait le Directeur de la Justice Magique et le connaissant, Charlie savait d'avance que les choses ne seraient pas simples.
Azaël Peverell
Azaël Peverell
ModérationSerpentard
Modération
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage
- Animagus : Chien-loup Tchécoslovaque


Bureau du Ministre de la Magie - Page 7 Empty
Re: Bureau du Ministre de la Magie
Azaël Peverell, le  Sam 28 Mar - 12:03

L'entretien touche à sa fin. La Ministre annonce qu'elle va régler cette affaire en personne, tout en précisant que tu dois garder le secret. Ta mâchoire se crispe légèrement à cette demande, mais tu n'es pas dupe, cela relève davantage de l'ordre qu'autre chose. Et ça ne te plaît pas. Les gens ont le droit de savoir. Cependant tu n'as pas vraiment ton mot à dire dans cette affaire. Tu te lèves donc à la suite de la Ministre en inclinant légèrement la tête.

- Bien, Madame la Ministre.

Mais malgré toute cette bonne volonté, tu ne peux t'empêcher d'ajouter quelques mots. Des explications qui te semblent importantes et qui méritent d'être partagées. Non plus à propos de l'affaire en elle-même, mais bien à propos de ton ressenti vis-à-vis de tout cela. Parce que ça va changer ta façon d'aborder ton travail tant que tu devras le faire sous les ordres de Ravental, et il est hors de question que cela finisse par te retomber dessus.

- Je dois tout de même préciser que ma vision de la justice diffère visiblement énormément de celle de Monsieur Ravental. Je refuse d'agir sous les ordres ou même simplement d'être associé à quelqu'un qui ne respecte ni la dignité humaine, ni les valeurs morales qui m'animent. J'estime que mon travail est de protéger les citoyens, pas de les opprimer en abusant du pouvoir que me donne mon badge ou mon statut. Si Monsieur Ravental ne change pas sa façon de procéder et qu'il m'est impossible de passer outre ses ordres qui iront à l'encontre de ce en quoi je crois, je me verrais forcé de démissionner. J'espère que vous le comprenez.

Ce n'est en aucun cas une menace, ou même du chantage. Tu te contentes d'exposer les choses telles que tu les vois, avec la sincérité qui t'a toujours caractérisé. Tu reboutonnes ta veste dans la foulée, attendant la réponse de la Ministre avant de la saluer et de quitter le bureau pour retourner vaquer à tes activités.
Charlie Langforth
Charlie Langforth
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau du Ministre de la Magie - Page 7 Empty
Re: Bureau du Ministre de la Magie
Charlie Langforth, le  Lun 6 Avr - 9:58

L'Auror se sent libre de donner un aperçu du fond de sa pensée. En entendant ses mots, Charlie n'apprécie guère cette liberté, cela se voit d'ailleurs au léger froncement de sourcils qui s'est créé lors du petit discours du sorcier. Elle hésita à le remettre à sa place, la jeune femme ne lui avait rien demandé, il n'avait pas donc pas de raison de s'exprimer de la sorte. Mais la Ministre devait garder son énergie pour plus tard, car Ravental se montrerait probablement plus ardu à gérer.

- Je vous remercie de votre honnêteté. Se contenta-t-elle de dire et l'invita à sortit.

La porte se referma. Elle souffla pour remettre ses idées en place et s'attaquer à la suite de sa journée. Réfléchissant toujours à comment gérer cette affaire, il est temps, à présent, de discuter avec l'un des principaux protagonistes. Plus vite elle agirait, moins M. Askin subirait le zèle du Directeur du Département.

La jeune femme se dirigea vers son bureau, pris un bout de parchemin et y écrivit quelques mots. Une convocation dans l'urgence. Elle fit venir un elfe de maison à qui elle ordonna de ne donner cette lettre qu'en mains propres au destinataire. La petite créature fila à toute allure, contente de remplir une mission pour une sorcière aussi illustre que la Ministre de la Magie.

Cette dernière reprit le rapport de Peverell et profite du temps qui lui restait avant la venue du Directeur de la Justice Magique pour prendre connaissance des détails de cette affaire tirée par les cheveux.
Antonius R. De Lanxorre
Antonius R. De Lanxorre
Maitre de JeuSerdaigle
Maitre de Jeu
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Bureau du Ministre de la Magie - Page 7 Empty
Re: Bureau du Ministre de la Magie
Antonius R. De Lanxorre, le  Lun 6 Avr - 21:15



- Une lettre pour vous, Directeur Ravental ! De la Ministre Langforth ! C’est confidentiel !

Les manches de ma chemise relevées, mes gants en peau de dragon enfilés, mon tablier et mon sécateur en main, j’avisais l’affreuse créature qui me tendait une lettre scellée en plein milieu de ma serre. Et dire que je m’apprêtais à m’occuper de mes plants de rosée de lune. Ces elfes de maison du Ministère n’ont donc aucun savoir-vivre ? J’espère au moins que l’affaire est d’importance. Venant de Charlie, je n’en doute pas énormément. Elle n’avait pas pour habitude de me convoquer aussi précipitamment. Et c’était heureux considérant sa relative jeunesse. Ministre à trente-trois ans, qui aurait pu l’imaginer il y a encore quelques décennies. Tout en soufflant longuement par le nez, je pose sèchement mes manicles sur le rebord d’une table de culture et arrache la missive des mains de l’elfe. J’en découvre le contenu en secouant légèrement la tête, sourcils relevés. Quelle hâte pouvait bien animer Charlie au point d’en oublier l’ultime lettre de son nom de famille dans sa signature ? L’affaire Wildsmith ? L’affaire De Lanxorre ? L’affaire Askin ? Je fronce mon regard une seconde. Non, il devait s’agir de l’affaire Askin. Au vue de l’avancée des deux autres et des récents événements, c’était la seule option logique. Posant le papier dans un coin, j’ôte à la hâte mon tablier et attrape ma veste en sortant. Je tends ma main vers l’elfe de maison et demande sèchement.

- Au Ministère. Vite.

En une seconde, me voilà sur mon lieu de travail. Bondé, comme à son habitude. Dans le grand hall, l’animation me fatigue presqu’instantanément. Fort heureusement, plus on gravit la hiérarchie, plus on vous fait de la place dans les couloirs. Une sorte de protection bien pratique, au demeurant. Quelques ascenseurs plus tard, me voilà au Niveau 2, Département de la Justice Magique. J’ai tellement entendu cette voix automatique prononcer ces mots que je pourrais les réciter dans mon sommeil. Je passe en trombe devant ma secrétaire, claquant les portes derrière moi. Un peu d’exercice avant de m’élancer dans quelques tirades bien pensées. J’attrape un attaché-case en cuir frappé du sigle doré du Ministère, le remplit de divers dossiers trainant sur mon bureau et réalise le chemin inverse avec la même vivacité. Je monte. Niveau 1, Cabinet du Ministre. Quelques mouvements d’épaules plus tard et me voilà devant la porte du bureau de Charlie. Un rapide coup d’œil à son assistante m’apprend que je suis effectivement attendu. J’ajuste ma cravate et ma coiffure. Trois coups rapprochés à la porte.

- Ministre Langforth ? Directeur Ravental. Puis-je entrer ?

Spoiler:
 
Charlie Langforth
Charlie Langforth
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau du Ministre de la Magie - Page 7 Empty
Re: Bureau du Ministre de la Magie
Charlie Langforth, le  Mer 8 Avr - 14:33

Quelques ordres donnés pour endiguer au maximum la fuite d'informations. Charlie en avait donné à son assistante qui devait se charger personnellement de vérifier si une quelconque annonce avait été faite ou si des bruits de couloir commençaient à circuler. Elle avait surtout carte blanche pour corriger quoique ce soit qui puisse annoncer un procès excessif et bâclé.

Pendant ce temps, la Ministre replongea dans le rapport afin d'avancer au maximum sa lecture avant l'arrivée de Ravental. Elle nota que l'Auror s'était assuré d'inscrire tous les détails qui lui revenaient à l'esprit. Soit il était très consciencieux ou alors très révolté contre son supérieur. La sorcière présuma que c'était les deux. Elle marchait sur des oeufs. Peverell n'était pas n'importe quelle famille dans le Monde Magique, leur influence s'assurerait de la faire tomber si elle tâchait de suivre la voie empruntée par ses prédécesseurs. Elle secoua légèrement la tête pour remettre ses idées en place. Le but était de rendre la justice sans que les fautes commises n’entachent sa carrière, pas question de subir une pression autre que celle d'accomplir son devoir en âme et conscience.

Elle n'eut pas le temps de faire plus que l'on frappa à la porte. Évidemment, son assistante n'étant pas présente, personne ne pouvait annoncer les visiteurs. La jeune femme posa le dossier et alla ouvrir la porte.

- Antonius, entrez. Sourire courtois mais professionnelle. La Ministre remarque son assistante à son bureau, probablement trop occupée par les tâches récemment données pour annoncer la venue du Directeur.

La sorcière marcha d'un pas sur vers son siège invita Ravental à prendre place face à elle.

- Je ne vais pas passer par quatre chemins, nous devons aller au plus vite alors je compte sur votre collaboration. L'affaire de monsieur Askin est arrivé jusqu'à moi. Bien qu'il ait commis une infraction, la procédure employée semble avoir été... Excessive. Pouvez-vous m'expliquer l'arrestation et surtout ce qu'il s'en est suivi pour qu'en une nuit il se retrouve à Azkaban comme s'il était le Seigneur des Ténèbres lui-même ?

Fixant le sorcier droit dans les yeux, elle tenait à lui faire comprendre que les choses étaient graves et qu'il fallait jouer carte sur table, les discours politiciens pour éviter les sujets sensibles ou éviter des questions qui l'étaient tout autant n'avaient clairement pas leur place ici.
Antonius R. De Lanxorre
Antonius R. De Lanxorre
Maitre de JeuSerdaigle
Maitre de Jeu
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Bureau du Ministre de la Magie - Page 7 Empty
Re: Bureau du Ministre de la Magie
Antonius R. De Lanxorre, le  Ven 10 Avr - 21:19

Avertissement

Ce RP mentionne du contenu sensible :

Autre : Vocabulaire choquant







J’ouvre un dossier sur mes genoux. L’affaire Askin, bien. Je parcours rapidement les rapports en ma possession et débute mon exposé.

- Je ne reviendrai pas sur le cadre, il a déjà été fixé par la presse. Ainsi donc, l’agent de Police Magique Burton m’a signalé durant la soirée qu’Elius Askin a fait démonstration de métamorphomagie devant lui et devant une partie des convives. J’ai consulté les dossiers du Ministère et ai découvert qu’il n’était pas recensé. J’ai chargé en conséquence l’agent Burton de garder un œil sur Askin et de rester dans un périmètre lui permettant d’agir s’il venait à récidiver. Je n’ai rien ordonné d’autre. Burton et Askin se sont rendus dans une boîte insonorisée. Burton a pris la décision d’immobiliser Askin en lui appliquant deux sortilèges d’Incarcerem et en saisissant sa baguette. L’agent est ensuite venu me trouver pour me dire ce qu’il avait entrepris dans cette boîte. Nous n’avions plus le choix que de l’emmener, c’était déjà allé trop loin. J’ai découvert Askin dans un état second. J’ai fait le choix d’annoncer notre intervention devant la foule. J’ai informé les convives que Monsieur Askin ne pourrait pas continuer à exercer ces fonctions d’hôte pour cette soirée et ai transplané avec lui vers le Ministère. Certains sont intervenus. L’Auror Peverell a pris le soin tout à fait à propos de cacher l’intimité du propriétaire des lieux. Vélina Adams a exigé un mandat. Une fois au Minisère, s’agissant d’une simple contravention en flagrant-délit, je n’ai pas jugé utile de réunir le Magenmagot pour si peu.

Je marque un temps pour changer de dossier. Je sors le procès-verbal de l’audience et commence à le détailler.

- Dès notre arrivée au Ministère, j’ai fait retirer les liens d’Askin et l’ai fait conduire en cellule provisoirement. Mon intention était de le libérer après le paiement d’une somme symbolique et de procéder à son inscription au registre. Afin que la chose ne prenne pas une tournure d’inquisition, j’ai pris soin de demander à un collègue, le chef de la Police Magique Becker, de représenter la société civile. Askin s’est vu proposer l’aide d’un avocat. Tout était censé se dérouler de manière posée et simple.

Me voilà à nouveau dans le silence. Je sers ma mâchoire et fais pivoter ma chevalière autour de mon annulaire. Je prends une grande inspiration. Mon regard se noircit en repensant à cette fameuse audition. Je reprends mon propos.

- Askin a commencé par refuser l’assistance d’un avocat. Il a ensuite eu un comportement inqualifiable vis-à-vis de ma personne et de celle du Chef de la Police Becker. Permettez-moi de ne pas vous citer ses éléments de langage. Lisez plutôt par vous-même.

Je pose face à Langforth le procès-verbal complet de l’audience détaillant les propos tenus et les gestes réalisés. Quelques éléments sortent du lot : « ça fait combien de temps qu't'as pas b*ndé ? » ; « Tiens, mon adn aussi. Ça glissera mieux pour ta br*nlette Ravental. » ; « faudra m'ramener à la soirée, j'ai soif. » ; « Vous sortez d'où Ravental ? » ainsi que quelques gestes déplacés. Une trace de bave est également présente sur l’un des formulaires. Je m’accorde une grande respiration avant de reprendre.

- Tout cela est allé trop loin. De la part de mon Département tout d’abord, j’aurais dû sanctionner Burton pour sa prise d’initiative. Je ne souhaitais pas qu’il ligote et déshonore Askin de la sorte. De ma part, également. Je reconnais que j’aurais dû réunir le Magenmagot à la suite du dérapage d’Askin et laisser l’assemblée juger ses propos durant l’audience et qu’une exfiltration plus secrète aurait été préférable. Je ne suis ni un monstre ni un fou, Ministre Langforth. Je n’ai pas fait le choix de me conformer aux réquisitions de Becker sans raisons. Askin est aussi allé trop loin. Si le Ministère laisse les citoyens insulter et déshonorer copieusement les membres de son gouvernement, cela n’est guère plus glorieux qu’une intervention musclée que je reconnais hors de propos. Nous devons sans délai donner une suite immédiatement.

Je masse longuement l’arrête de mon nez avant de reprendre dans un soupire, le plus sérieusement du monde.

- Ne passons pas par quatre chemins. Maintenant que vous avez publiquement annoncé que vous repreniez l’affaire, vous devez me sanctionner Ministre Langforth. D’une part pour cette utilisation déraisonnée de la force publique et d’autre part pour cet excès de zèle. Vous seriez en droit d’exiger ma démission. Je vous la fournirai sur l’instant si vous me la demandez ; l’honneur me le commande. Mais je vous demande avant cela d’entendre cette suggestion. Je tiens à ma charge. Je tiens à ma réputation et je pense être tout à fait capable de continuer à servir le Ministère. Je n’ai pas perdu les compétences et les qualités qui m’ont mené à être nommé à la tête de ce Département, échelon par échelon. Cet évènement, je le vois comme une leçon importante. Celle qui invite à la tempérance et au respect souverain des procédures. Si vous publiez un communiqué, vous prendriez directement à la charge du gouvernement tout entier mon méfait par votre simple parole, ce qui n’est pas, à mon sens, dans l’intérêt du Ministère. Askin a suffisamment payé pour son erreur et pour la mienne. Nous devrions dans un premier temps le libérer sans délais. Dans un second temps, je pourrais publier un communiqué dans lequel je présenterais mes excuses officielles à la communauté magique. J’y réaffirmerais que mes actions ne traduisaient en aucune façon la politique générale du Ministère et m’engagerai solennellement à ce que cet évènement soit le dernier de son espèce. Soyons objectifs. Vous me tiendriez ainsi et vous vous assureriez de la parfaite conduite de la justice, réduisant à néant le risque de nouvelles bévues, voir scandales, qui pourrait exister avec un remplacement. Ma collaboration vous est acquise.

J’étais déterminé à conserver ma fonction et à continuer de servir. J’avais agi de manière certes disproportionnée mais pas irréfléchi. Askin était bien fautif, il avait bien aggravé son cas. La carte de l’apaisement, de la justice et de la mesure était la plus sûre à jouer et la plus cohérente si l’on souhaitait réaffirmer la ligne voulue par Langforth tout en évitant un scandale vis-à-vis de l’unité gouvernemental par le renvoi sans concession du second personnage de l’Etat Magique en appliquant tout de même une sanction.

Charlie Langforth
Charlie Langforth
Ministère de la Magie
Ministère de la Magie
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Bureau du Ministre de la Magie - Page 7 Empty
Re: Bureau du Ministre de la Magie
Charlie Langforth, le  Jeu 16 Avr - 11:30

Le discours du Directeur débute. Attentive, Charlie Langforth ne rate rien. Note chaque détail important. S'assure de ne rien louper autant dans ce que Ravental dit et ce qu'il ne semble pas vouloir lui dire. La sorcière connaît la manière de faire d'Antonius, il sait y mettre la forme pour parvenir à ses fins. Le ton pris et les termes employés pour qualifier sa faute grave n'étonnent guère la jeune femme. Atténuer autant que possible ce qu'il a commis et tenter de justifier ses actions. Elle trouvait cela presque risible... Si elle n'était pas Ministre et embarquée dans cette affaire.

Les arguments se succédaient et Charlie tâchait de garder un visage neutre, ne souhaitant pas montrer ses émotions au Directeur. Tout en l'écoutant, elle réfléchissait à ce qu'elle devait faire.

- Je crois que vous ne vous rendez pas compte de la situation. Finit-elle par dire après avoir laisser écouler quelques secondes après la fin de la tirade du Directeur. Nous ne parlons pas d'une bévue, comme vous semblez le penser, d'un de vos subordonnés. Mais bel et bien d'une erreur commise par vous-même. Dès le moment où vous avez cautionné les actes de cet agent, Burton, vous avez pris la responsabilité de tout ce qui a suivi. En tant que représentant de l'État et de la Loi, vous avez outrepassé vos droits. Une voix ferme et dure. À partir de quel moment pensez-vous pouvoir usurper les pouvoirs du Magenmagot ? Et qu'un agent fasse office de partie civile. M. Askin méritait tout au plus une amende et éventuellement une nuit dans une de nos cellules vu son attitude mais certainement pas Azkaban !

Alors qu'elle comptait enchaîner sur l'absurdité des chefs d'accusation, en particulier la récidive, on frappa à la porte. Son assistante se montra sans attendre une réponse, cela devait être urgent.

- Madame la Ministre, je suis désolée de vous déranger mais voici ce que les Directeurs ont reçu ce matin dans le courrier du jour. Se levant de son siège, la jeune femme craignait le pire. Elle se saisit de la lettre et pris connaissance de son contenu. La forme ne l'intéressait guère contrairement au fond. Elle finit par tendre la missive au Directeur et donna l'ordre suivant à son assistance : Écrivez au Directeur d'Azkaban de n'accorder les visites que dès demain au plus tôt. Il est hors de question que cela prenne de trop grosses proportions avant qu'on ait repris la maîtrise de l'affaire. Et vous avez vu ? Il s'agit d'un membre du corps professoral de Poudlard ! Vous avez vraiment bien choisi votre bouc émissaire ! L'assistante n'attendit pas son reste et fila exécuter les ordres de la Ministre. Cette dernière regarda la porte se fermer et laissa au sorcier le temps de lire la lettre, déchiffrer serait plus adéquat.

- Revenons à nous. Non seulement la procédure de jugement n'a pas été respectée mais le Droit non plus. Vous ne pouvez pas condamner quelqu'un pour récidive s'il n'a jamais été condamné. De plus, il s'agit de ne pas se déclarer auprès de nos services qui est illégal, pas l'utilisation. Je ne sais pas ce que vous aviez pris ce soir là mais il faudrait penser à réfléchir plus lorsque vous agissez ou alors cela vous coûtera votre poste. Nous allons libérer M. Askin après une enquête que je mènerai et qui a débuté dès ce matin, il recevra une compensation financière de la part du Gouvernement mais qui sera prise sur le budget de votre Département. De plus, vous vous excuserez publiquement. Ainsi que les agents trop zélés qui vous ont suivi dans cette erreur professionnelle que je vais d'ailleurs me charger de rencontrer dans les plus brefs délais. D'ici là, vous ferez profil bas. Vous savez quoi ? Vous vous ferez porter pâle le temps de l'enquête. Une fois celle-ci terminée, vous ferez vos excuses auprès de M. Askin et via la presse. Vous pouvez disposer à présent. 

Exaspérée par la situation, elle savait à présent que les Directeurs des départements étaient au courant. Bien que certaines soient plutôt calmes, elle craignait que d'autres, hostile à Ravental, profite de la situation pour lui tomber dessus. Ne pas le renvoyer, du moins pour l'instant, lui semblait le plus juste. Une enquête devait être menée et terminée avant que toute décision soit prise et plus vite elle avançait aujourd'hui, plus vite M. Askin sortirait. En retardant les visites, la Ministre espérait gagner du temps pour elle. À présent, elle devait enchaîner avec d'autres entretiens tout aussi agréables que ceux passés jusqu'à présent.
Antonius R. De Lanxorre
Antonius R. De Lanxorre
Maitre de JeuSerdaigle
Maitre de Jeu
Serdaigle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : - Permis de Transplanage


Bureau du Ministre de la Magie - Page 7 Empty
Re: Bureau du Ministre de la Magie
Antonius R. De Lanxorre, le  Mar 28 Avr - 13:23


Les propos de Langforth s’écoulent et s’égrènent lentement à mes oreilles. J’écoute les consignes, les enregistre. Visiblement, je ne « comprenais pas » la situation. Dans de telles circonstances, il faut reconnaître que toute forme d’échange semble compromise. Maman a donné sa petite leçon de morale à bébé. Voilà qui est heureux. Nous allions devoir continuer notre travail, avancer. Je me redresse, attrapant ma bannette et selon les consignes, je sors du bureau en saluant la Ministre.

- Ministre Langforth.


Départ d'Antonius, merci à mon partenaire d'écriture !



Élius Askin
Élius Askin
DirectionSerpentard
Direction
Serpentard
En ligne
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Divination

Spécialité(s) : Métamorphomage


Bureau du Ministre de la Magie - Page 7 Empty
Re: Bureau du Ministre de la Magie
Élius Askin, le  Sam 23 Mai - 2:27

< RP précèdent : À travers les barreaux
"En bonne et due forme" > Avec Charlie Langforth S.31/Printemps
Connaît-on vraiment le goût de la délivrance avant de l'inspirer à pleins poumons ? Avez-vous déjà rêvé de pouvoir hurler sans entendre votre écho résonner mille fois contre les murs impitoyables d'Azkaban ? Ma libération a d'abord eu le parfum du parchemin neuf ; celui qu'on réserve aux correspondances officielles du Ministère, même pas un peu humide en ayant traversé la Mer du Nord. Chaque mot semblait vouloir dire pareil : j'allais m'faire enfin s*cer pour dédommagement. Une seule foutue nuit à attendre et la mystérieuse Charlie Langforth se prosternerait devant moi au nom des excès commis par l'autorité Magique. Ouais, j'connais pas la Ministre, pas plus que le Directeur de son Département de la Justice y'a quelques mois, c'est grave ? Après tout ce temps, ma courtoisie en est rendue au niveau d'mon enfermement : zéro. Uniquement la pourriture peut survivre à cet endroit vous savez.

Alors me v'là, impatient, détraqué de l'intérieur, presque moisi jusqu'à l'extérieur. Évidemment, ils m'ont filé des chaussures et un pantalon noir de gardien en dessous de ma tunique rayée devenue trop grande ; je portais juste un bermuda en plumes quand on m'a enfermé le fameux soir de la Saint Valentin. Les menottes d’anti-magie toujours aux poignets, mon visage émacié s'est fendu d'un rire convulsif en voyant la prison s'éloigner de l'autre côté d'une énième tempête salée. Il paraît que les retours passent plus vite que les trajets d'aller, pourtant c'était interminable de rejoindre les côtes anglaises et la civilisation. Sans me rendre ni ma baguette, ni ma précieuse métamorphomagie, la dernière épreuve ne fut pas le portoloin en direction du Département des Transports Magiques, mais bien de passer par un bureau avant d'être affranchi. Escorté dans cet état face à la Maîtresse des lieux, j'entame une révérence désordonnée et teintée de sarcasme. Prisonnier 469, cellule 126, secteur 0.

Contenu sponsorisé

Bureau du Ministre de la Magie - Page 7 Empty
Re: Bureau du Ministre de la Magie
Contenu sponsorisé, le  

Page 7 sur 8

 Bureau du Ministre de la Magie

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Ministère de la Magie :: Niveau 1-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.