AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Vie et communauté HP2005 ~¤~ :: Notre communauté :: FAQ
Page 1 sur 1
Guide : Traitement de texte, règles orthographiques...
Xoumi
avatar
Exclu(e) du jeu !
Exclu(e) du jeu !

Guide : Traitement de texte, règles orthographiques...

Message par : Xoumi, Lun 28 Fév - 18:46


Rédiger des RPs avec un traitement de texte


OpenOffice
Afin d'aider nos membres dans la rédaction d'un RP, nous vous conseillons d'utiliser un logiciel de traitement de texte afin de minimiser les fautes d'orthographe. Microsoft WORD™ est un traitement de texte qui requiert l'acquisition d'une licence (sauf contre-indication lors de l'achat d'un ordinateur) qui peut être très chère (150 € pour un tarif étudiant). Pour pallier à ce problème, nous vous conseillons d'installer (avec l'autorisation préalable de vos parents si vous n'êtes pas majeur) d'OpenOffice. Vous pouvez librement le télécharger ci-dessous :


Son téléchargement est tout à fait légal.


Reverso
Une autre alternative s'offre à vous si vous n'avez pas le droit (ou la flemme) d'installer OpenOffice : Reverso (cliquez ici). Généralement connu pour ses traductions, il permet aussi une correction en ligne de vos textes. Cependant attention, une correction est limitée à 2000 caractères, au-delà de cette limite, le texte est corrigé partiellement. Nous vous conseillons donc de faire une correction paragraphe, par paragraphe et pas tout d'un coup. Voici un exemple avec la capture écran ci-dessous :


L'accès à ce site est totalement gratuit. D'ailleurs, notre équipe a intégré cette option dans l'espace de rédaction d'un message :



Ce tutoriel a été rédigé par Levi. Toute reproduction non autorisée est passible de poursuite.
Aucune reproduction possible sans notre accord, conformément à l’article L122-1 du CPI.
Les icônes utilisées pour illustrer le tutoriel proviennent du site DryIcons ou de ForumActif.


Dernière édition par Kyara Blanchet le Ven 30 Sep - 21:01, édité 7 fois (Raison : Tutoriel mis à jour le 30/09/2016)
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Guide : Traitement de texte, règles orthographiques...

Message par : Sara Shake, Lun 28 Fév - 18:50


Bonjour, bonsoir,

Si vous rencontrez un ou plusieurs problèmes au niveau de l'orthographe ou de la rédaction d'un RPG, ce sujet est idéal, utile et fait pour vous. Que vous soyez jeunes RPGistes ou vétérans, visitez cette liste : elle peut vous aider dans presque tous les domaines !


*Les liens servent à vous renvoyer directement au niveau du morceau qui vous intéresse.

- Les tolérances orthographiques
- L'accord du participe passé
- Le passé simple
- Le présent
- C'est - S'est - Ces - Ses - Sait & Ce - Se - Ça - Sa
- A - à - ou - où
- Les homonymes/Les homophones
- Les déterminants numéraux cardinaux
- Quelques petites règles d'orthographe


Dernière édition par Sara Shake le Lun 26 Déc - 14:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Guide : Traitement de texte, règles orthographiques...

Message par : Sara Shake, Lun 28 Fév - 18:51


Les tolérances orthographiques


Certains mots ont deux orthographes possibles, que l'Académie française ou les principaux dictionnaires ont enregistré, souvent à titre de variantes. l'Académie française enregistre les rectifications publiées au Journal officiel du 6 décembre 1990 en spécifiant : "Aucune des deux graphies ne peut être tenue pour fautive".

L'accent circonflexe

L'accent circonflexe n'est plus obligatoire sur les voyelles i et u.

Ancienne orthographe => Nouvelle Orthographe

abîme  => abime
abîmer => abimer
accroître => accroitre
août => aout
apparaître => apparaître (et tous les verbes en -aître)
boîte => boite
brûler => bruler
chaîne => chaine (et tous les verbes en -chaîner)
connaître => connaitre (et tous les verbes en -connaître)
coût => cout
coûter => couter
croûte => croute
dîner => diner
emboîter => emboiter
encroûter => encrouter
entraîner => entrainer
flûte => flute
flûtiste => flutiste
fraîche => fraiche
fraîcheur =>  fraicheur
goût =>  gout
goûter =>  gouter
île =>  ile
maître => maitre
maîtresse => maitresse
maîtrise => maitrise (et le verbe maîtriser)
mûre => mure
plaît => plait
presqu'île => presqu'ile
ragoût => ragout
sûre => sure
sûrement =>  surement
sûreté => sureté
traîner => trainer
traître => traitre
traîtrise => traitrise


Il faut maintenir l'accent circonflexe sur les terminaisons des verbes.

nous suivîmes - nous voulûmes (passé simple)

REMARQUE  Certains mots conservent leur accent circonflexe parce qu'il permet de les distinguer d'autres mots homonymes.

du lait, la porte du jardin - j'ai courir
un grand mur - un fruit mûr
sur la table - sûr de lui

Les noms propres et leurs adjectifs dérivés conservent également leur accent circonflexe.

Nîmes, nîmois

L'accent grave sur le e ouvert

On peut désormais accentuer sur le modèle de semer les verbes conjugués sur le modèle de céder (accent grave sur les formes du futur et du conditionnel).

je cèderai (au lieu de je céderai...)
il cèderait (au lieu de il céderait...)

On peut désormais conjuguer sur le modèle de peler et de acheter tous les verbes en -eler et -eter.

épeler; j'épèle (au lieu de j'épelle...)                    
moucheter; il mouchète (au lieu de il mouchette...)

Les verbes jeter et appeler, ainsi que leurs dérivés, conservent leur conjugaison habituelle (doublement du t et du l à certaines personnes et certains temps).

Les mots en -ement dérivés des verbes en -eter et en -eler prennent également un accent grave (amoncèlement, dénivèlement, ensorcèlement, étincèlement...), de même que les mots suivants:

abrègement, afflèterie, allègement, allègrement, assèchement, cèleri, complètement, crèmerie, crènelage, crèneler, crènelure, empiètement, évènement, fèverole, hébètement, règlementaire, règlementairement, règlementation, règlementer, sècheresse, sècherie, sènevé, vènerie.

L'emploi des consonnes doubles dans une même famille de mots

Il est maintenant admis d'uniformiser l'emploi des consonnes doubles dans les mots qui sont formés sur le même radical.

Ancienne orthographe => Nouvelle orthographe

bonhomie => bonhommie (comme bonhomme)
cahute => cahutte (comme hutte)
chariot => charriot (comme charette)
combatif => combattif
combative => combattive
combativité => combattivité (comme combattre)
imbécillité => imbécilité (comme imbécile)
interpeller => interpeler  
j'interpelle => j'interpèle
il interpellera => il interpèlera
persifler => persiffler (comme siffler)
sotie=> sottie (comme sottise)

Les mots en -iller ou -illier

On admet l'orthographe -iller dans les mots suivants, où le i ne s'entend pas.

Ancienne orthographe => Nouvelle orthographe

joaillier => joailler
marguillier => marguiller
ouillière => ouillère
quincaillier => quincailler
serpillière => serpillère


Les mots composés

Tous les noms composés d'un verbe ou d'une préposition et d'un nom suivent la formation du pluriel dans les noms simples : le nom, quel que soit son sens, s'accorde au pluriel.

un perce-neige    =>    des perces-neiges
un après-midi      =>    des après-midis

Les noms composés d'un nom propre ou d'un nom précédé d'un article singulier restent invariables.

des trompe-la-mort

Les noms composés suivants séparés par un trait d'union ou une apostrophe peuvent s'écrire en un seul mot:

arcbouttant, arrachepied, autostop, bassecontre, bassecontriste, bassecour, bassecourier, basselisse, bassetaille, bouentrain, branlebas, brisetout, chaussetrappe, chauvesouris, chèvrepied, cinéroman, clochepied, coupecoupe, couvrepied, crochepied, croquemadame, croquemitaine, croquemonsieur, croquemort, croquenote, faitout, fourretout, hautecontre, hautelisse, hauparleur, jeanfoutre, lieudit, mangetout, mêletout, millefeuille, millepatte, millepertuis, passepartout, passepasse, piquenique, platebande, porteclés, portecrayon, portemine, portemonnaie, portevoix, potpourri, poucepied, poussepousse, prudhomme, quotepart, risquetout, sagefemme, saufconduit, tapecul, téléfilm, terreplein, tirebouchon, tirebouchonner, tirefond, tournedos, vanupieds, vélopousse, véloski, vélotax.


Message originel de Yasmine


Dernière édition par Sara Shake le Lun 28 Fév - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Guide : Traitement de texte, règles orthographiques...

Message par : Sara Shake, Lun 28 Fév - 18:51


L'accord du participe passé


Travaillant est le participe présent du verbe travailler ; ayant travaillé, son participe passé ; ayant été travaillé, son participe passé passif. On appelle aussi communément participe passé la forme réduite travaillée.

Selon le groupe du verbe il se termine par (travaillé) si le verbe est du 1er groupe, par -i si le verbe est du 2ème groupe (fini), par -i , -u, -s ou -t si le verbe est du 3ème groupe (sorti, venu, pris, fait).

Il existe trois règles principales d'accord.

Première règle : si le participe est employé, sans auxiliaire, avec la valeur d'un adjectif, il s'accorde comme un adjectif, en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.

Exemples :

- Une défaite acceptée.  => le participe passé "acceptée" s'accorde au féminin singulier avec le nom "défaite";
- Des fronts dégarnis.  => "dégarnis" s'accorde au masculin pluriel avec le nom "fronts";
- Un noble appauvri.  => "appauvri" s'accorde au masculin singulier avec le nom "noble".

Deuxième règle : si le participe passé est employé avec l'auxiliaire être, il s'accorde en genre et en nombre avec le sujet du verbe.

Eexemples :

- Elle est descendue.  => le participe s'accorde avec le sujet elle qui est féminin singulier et prend donc un -e à la fin.
- Ils sont partis.  => le participe partis s'accorde avec le sujet ils qui est masculin pluriel.

Troisième règle : si le participe passé est employé avec l'auxiliaire avoir, il ne s'accorde jamais sauf si le verbe a un COD (complément d'objet direct) et que celui-ci est placé avant le verbe.

Exemples :

- Il a respiré un nuage d'acide toxique.  => le participe passé respiré reste invariable car le COD "un nuage d'acide toxique", est placé après le verbe.
- Les baguettes qu'elle a achetées.  => le participe passé achetées s'accorde avec le COD "les baguettes" qui précède le verbe "a achetées".


Il existe cependant d'autres utilisations du participe passé, notamment comme suit :


- employé comme "adjectif"

Ex : Il était musclé => Le sujet a une qualité.

Le participe est un attribut du sujet. Il s'accorde avec le sujet.

- dans un temps composé

Ex : Il était parti

Ici, on constate que ce n'est pas un participe passé comme un autre : il s'agit d'un plus-que-parfait.

Message originel de Yasmine


Dernière édition par Sara Shake le Lun 28 Fév - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Guide : Traitement de texte, règles orthographiques...

Message par : Sara Shake, Lun 28 Fév - 18:52


Le passé simple
Le passé simple exprime des faits passés, complètement achevés qui ont lieu à un moment déterminé, à un moment précis, sans idée d'habitude et sans lien avec le présent.
Le passé simple marque la succession des faits, c'est le temps du récit.

Comparaison du passé simple et de l'imparfait :

L'imparfait exprime des actions qui ne sont pas encore terminées ou qui le sont.

Règle :

1) Au passé-simple, tous les verbes du 1er groupe ont les mêmes terminaisons : Ai - as - a - âmes - âtes - èrent.

2) Au passé-simple, tous les verbes du 2è groupe ont les mêmes terminaisons : is - is - it - îmes - îtes - irent.

3) Beaucoup de verbes du 3è groupe, notamment la plupart des verbres en -dre, ont au passé-simple les terminaisons en -i- : Je descendis, je mis, j'appris, je suivis, je m'enfuis.

Exemple :

Respirer : Je respirais, tu respiras, il respira, nous respirâmes, vous respirâtes, ils respirèrent.

Grandir : Je grandis, tu grandis, il grandit, nous grandîmes, vous grandîtes, ils grandirent.

Descendre : Je descendis, tu descendis, il descendit, nous descendîmes, vous descendîtes, elles descendirent.

REMARQUES IMPORTANTES


  • La voyelle A, ne peut être utilisée comme terminaison qu'avec les verbes du 1e groupe (les verbes en ER)
  • la voyelle --in-- ne s’emploie qu’avec les verbes "tenir" et "venir", et tous les verbes de leurs familles.
  • au singulier, les verbes du 2e groupe ont des formes homonymes au passé simple et au présent de l’indicatif (cela facilite la recherche des formes du passé simple, puisque lorsqu'on connaît UNE forme, on les connaît TOUTES, compte tenu de la régularité des terminaisons)
  • seules les 1ère et 2e personnes du pluriel présentent des accents circonflexes sur la voyelle de la terminaison. (Exemple : Nous Allâmes, vous écoutâtes)

Message originel de Solly Shark


Dernière édition par Sara Shake le Lun 28 Fév - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Guide : Traitement de texte, règles orthographiques...

Message par : Sara Shake, Lun 28 Fév - 18:52


Le présent


Premièrement, il est important de savoir qu'il n'existe que trois groupes de verbes.
- 1e groupe : les verbes dont l'infinitif se termine en ER
- 2e groupe : les verbes dont l'infinitif se termine en IR
- 3e groupe : Ceux qui ne répondent pas aux critères du 1e et du 2e groupe

Cependant, peu importe le groupe du verbe, les terminaisons conjuguées sont fixes.
Au présent, les terminaisons possibles avec
Je : S-E-X-AI
Tu : S-X
Il : C-A-D-E-T (Le c étant une terminaison fort rare, mais puisqu'elle existe, on doit l'écrire)
Nous : ONS - ES (Le ES notamment avec le verbe être "Nous sommes")
Vous : EZ - ES (Le ES notamment avec le verbe être "Vous êtes")
Ils : ONT - ENT

Conjugaison du 1e groupe (Exemple avec aimer)
Les conjugaisons du premier groupe sont relativement simples et faciles, mais parfois les radicaux changent beaucoup et peuvent avoir deux formes de radicaux.
Exemple :
Le radical sans terminaison de Peser est : pès-/pes-
Le radical sans terminaison de Jeter est : Jett-/Jet-
Le radical sans terminaison de Payer est : Pai-/Pay-

JE/J' aime
TU aimes
IL/ELLE aime
NOUS aimons
VOUS aimez
ILS/ELLES aiment

Conjugaison du 2e groupe (Exemple avec finir)
La principale caractéristique des verbes du 2e groupe est constituée par l'ajout du suffixe -iss-
entre le radical et la terminaison de certaines personnes de certains
temps (Surtout les temps pluriels). Le radical des verbes du deuxième groupe est régulier et stable
sauf pour les verbes Fleurir et Haïr.

JE/J' Finis
TU Finis
IL/ELLE Finit
NOUS Finissons
VOUS Finissez
ILS/ELLES Finissent

Conjugaison du 3e groupe (Exemple avec dire)
Il est difficile d'établir un tableau concrèt pour les verbes du troisième groupe, puisque le troisième groupe contient l'intégralité des verbes qui n'entrent pas dans les deux autres catégories. Cependant, si vous connaissez vos terminaisons de base (Commen mentionné plus haut), tout devrait bien aller. Suffit de ne pas se faire avoir, d'être vigilant. Pour la cause, nous ferons plusieurs exemples.

JE/J' Dis
TU Dis
IL/ELLE Dit
NOUS Disons
VOUS Dites (Pas de Disez s'il vous plaît!
)
ILS/ELLES Disent

Nouvel exemple, avec Vendre

JE/J' Vends
TU Vends
IL/ELLE Vend
NOUS Vendons
VOUS Vendez
ILS/ELLES Vendent

Nouvel exemple, cette fois avec Rompre

JE/J' Romps
TU Romps
IL/ELLE Rompt
NOUS Rompons
VOUS Rompez
ILS/ELLES Rompent

Un autre exemple, cette fois avec Pouvoir

JE/J' Peux
TU Peux
IL/ELLE Peut
NOUS Pouvons
VOUS Pouvez
ILS/ELLES Peuvent

Et finalement, nous avons les verbes particuliers.


                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                               
ALLERFAIREDIREAVOIRÊTRE
vaisfaisdisaisuis
vasfaisdisases
vafaitditaest
allonsfaisonsdisonsavonssommes
allezfaitesditesavezêtes
vontfontdisentontsont
Mais sinon, ce qu'il faut vraiment regarder quand on conjugue un verbe du troisième groupe au présent, c'est le radical. Certains verbes ont des variations de radicaux assez particulières.  

  • peindre : pein- / peign-
  • joindre : join- / joign-
  • résoudre : résou- / résolv-
  • tenir : tien- / ten- / tienn-
  • recevoir : reçoi- / recev- / reçoiv-
  • devoir : doi- / dev- / doiv-

Message originel de Solly Shark


Dernière édition par Sara Shake le Lun 28 Fév - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Guide : Traitement de texte, règles orthographiques...

Message par : Sara Shake, Lun 28 Fév - 18:52


C'est - S'est - Ces - Ses - Sait

Il n'y a pas que sur forum que nous constatons qu'il y a beaucoup de fautes de confusion vis-à-vis de ces formes ci-dessus. Pour vous aider, voici un petit récapitulatif de l'emploi de chacune d'elles ! Lisez attentivement et retenez bien :

C'est : Forme contractée de cela devant une voyelle (généralement un "e"). On peut le remplacer par sa forme entière ou encore par c'était (forme passée).

Exemple : C'est très joli => C'était très joli => Cela est très joli.


S'est : D'un verbe pronominal ou réfléchi au passé composé, où "est" est l'auxiliaire. On peut le remplacer par s'était (forme de l'imparfait)

Exemple
: Il s'est envolé pour Paris => Il s'était envolé pour Paris


Ces : Déterminant démonstratif pluriel. On peut le remplacer par ce (ou cettesi le mot apparenté au déterminant est au féminin).

Exemple :
Ces fleurs sont très jolies => Cette fleur est très jolie.


Ses : Déterminant possessif. On peut le remplacer par les siens (ou les siennes si le mot apparenté au déterminant est au féminin). Ce pronom sert à indiquer la possession.

Exemple :
Ses habits sont très abimés => Les siens sont très abimés.


Sait :
3e personnel du singulier du verbe savoir. On peut le remplacer par savait (forme passée).

Exemple :
Il sait sa leçon => Il savait sa leçon.


Message originel de Yasmine


Ce - Se - Ça - Sa

Même chose que pour ce qui a été dit précédemment : beaucoup de personnes confondent ces formes ci-dessus. Or, bien entendu, elles ne signifient pas la même chose ! Donc, voici des exemples et des explications sur chacun de leur emploi. Lisez et retenez :


Ce : Déterminant démonstratif singulier. On peut le remplacer par ces (forme plurielle)

Exemple
: Ce chat est très souple => Ces chats sont très souples


Se : Uniquement avec un verbe pronominal à l'infinitif.

Exemple : se lever => Je me lèvre, tu te lèves, il se lève, etc.


Ça : Forme contractée de cela. On le remplace par sa forme entière. (attention à la cédille)

Exemple : Ça prend du temps => Cela prend du temps


Sa : Déterminant possessif singulier féminin. On peut le remplacer par ses (forme plurielle)

Exemple : Sa voiture est bleue => Ses voitures sont belles.


Par Sara Shake


Dernière édition par Sara Shake le Lun 28 Fév - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Guide : Traitement de texte, règles orthographiques...

Message par : Sara Shake, Lun 28 Fév - 18:53


Le « a » et le « à »


- « a » sans accent

1) Forme conjuguée du verbe « avoir » à la 3e personne du singulier

Exemple : Il a une tâche sur sa chemise.

2) Auxiliaire « avoir » à la 3e personne du singulier

Exemple : Elle a mis sa veste sur le porte-manteaux.


- « à » avec accent : Préposition

Exemples
:
Nous sommes allés à la piscine.
Richard aime qu'on pense à lui.


Tip : Il existe un petit truc pour savoir si on doit ou non mettre d'accent sur le « a » :

- Si on sait le remplacer par « avait », alors on ne met pas d'accent.

- Si on ne sait pas le remplacer par « avait », alors on met un accent.


Le « ou » et le « où »


- « ou » sans accent : Permet un choix (ça ou bien ça)

Exemples :
Tu prendras du thé ou du café ?
J'irai prendre le bus ou le train.


- « où » avec accent : Indique un lieu

Exemples :
J'irai où tu iras.
Où es-tu parti ?


Fait par Sara Shake
sur base de Yasmine


Dernière édition par Sara Shake le Lun 28 Fév - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Guide : Traitement de texte, règles orthographiques...

Message par : Sara Shake, Lun 28 Fév - 18:53


Les homonphones/Les homonymes

Définition

"Homonyme" ou "Homophone" qualifie un mot ayant la même prononciation qu'un autre mais dont le sens ou l'écriture est différent.

On ne peut pas réellement dresser de liste, car les homonymes sont assez nombreux. Cependant, vous trouverez dans les sujets plus hauts (notamment les "c'est - ces - etc" ainsi que le "a et à") quelques petits exemples. Voici aussi certaines fautes répétées souvent :

- danse / dense

1) Il danse comme un pro - Cette danse vient de l'Afrique.
=> Verbe "danser" 3e personne du singulier - Mot : enchaînement de pas et de mouvements.
2) La forêt était dense. Le densité de population.
=> adjectif qui signifie "très épais"

- flamand / flamant

1) Un peintre flamand. Les Flamands et les Wallons.
=> adjectif qualificatif - Nom propre désignant une population.
2) Le flamant rose baignait au bord de l'eau.
=> flamant rose : animal aux pattes longues.

- foi / fois / foie

1) Il garde la foi quoi qu'il arrive.
=> avoir la foi : croire en quelque chose
2) La prochaine fois que je te surprends... !
=> marque une multiplication
3) Le chocolat crée des crises de foie.
=> organe qui sécrète la bile

- faim / fin

1) Sa faim le taraudait.
=> besoin, désir de manger
2) C'est la fin de l'histoire.
=> Terme
2bis) Il était aussi fin qu'un fil de fer.
=> adjectif signifiant "mince"

- flan / flanc

1) J'ai mangé un flan au caramel.
=> pâtisserie
2) Le flanc droit du cheval était blessé.
=> partie latérale du corps

- fond / fonts / fonds

1) Au fond de la vallée on entendait le son d'une corne.
=> partie basse, reculée d'un terrain
2) Le prête a rempli le fonts pour le prochain baptême.
=> bassin où repose l'eau bénite
3) Notre société doit récolter des fonds pour ses projets.
=> capital (argent)

- vers / vert / ver / verre / vair

1) Ce poème compte plusieurs vers.
=> ensemble de mots formant une unité rythmique et régi par des règles de poésie
J'ai été vers ce mendiant.
=> maque la proximité
2) Mon pull est vert.
=> couleur
3) Le ver de terre a creusé un tunnel.
=> invertébré
4) Le vase en verre est cassé.
=> matière
5) Ce manteau est de vair.
=> fourrure blanche d'écureuil.

- quelque que / quel que / quelques

1) Quelque habile que soit cet artisan, il y a des défauts.
=> adverbe équivalent à "si"
2) Quel que soit ton jugement, je t'ignorerai.
=> adjectif indéfini qui s'accorde avec le sujet du verbe
3) Quelques personnes se rassemblaient là.
=> adjectif indéfini signifiant "plusieurs"

- la / l'a / là

1) La lumière était claire.
=> déterminant article
2) Il l'a prise hier.
=> l' remplace un COD.
3) Je n'irai pas là.
=> désigne un endroit.
3bis) Celui-là me plaît.
=> démontre un objet au loin.

- quoi que / quoique


1) Quoi que tu désires, je ne te le donnerai pas.
=> équivalent à "quelle que soit la chose"
2) Quoique cette histoire soit passionnante, je m'endors.
=> équivalent à "bien que"

- quel(le) / qu'elle

1) Quel train prends-tu ?
=> adjectif interrogatif
2) Crois-tu qu'elle ira à l'école aujourd'hui ?
=> "que" suivit de "elle" = élision

- saut / sot / sceau / seau

1) Il a fait un saut de plusieurs mètres.
=> action de sauter
2) Quel sot !
=> adjectif signifiant "sans intelligence"
3) Il a imposé le sceau royal.
=> cachet qui rend authentique un document
4) Ce seau doit peser dix kilos !
=> récipient pouvant contenir du liquide

- filtre / philtre

1) Ce filtre est sale.
=> matière au travers de laquelle on fait passer du liquide ou du gaz pour le purifier
2) Il a administré un philtre miracle.
=> breuvage magique

- basilic / Basilique

1) Ce plat est épicé au basilic.
=> plante aromatique
2) La Basilique est riche en vitraux.
=> église catholique ou vieux bâtiment romain où se tenaient les commerces


Il y en a encore beaucoup d'autres ! Mais ce serait bien trop long pour dresser une liste.

Fait par Sara Shake
sur base de Yasmine



Dernière édition par Sara Shake le Lun 28 Fév - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Guide : Traitement de texte, règles orthographiques...

Message par : Sara Shake, Lun 28 Fév - 18:54


Les déterminants numéraux cardinaux

Les déterminants numéraux cardinaux ont un comportement semblable aux autres déterminants. Ce sont des mots grammaticaux. Ils sont construits à partir d'une liste limitée (un, deux, trois... vingt, trente... soixante, cent, mille). Les formes simples des déterminants numériques peuvent se combiner et donner des formes composées par :

- juxtaposition (addition) ;

quarante-sept, cent six

- juxtaposition (multiplication) ;

quatre-vingts, trois cents

- coordination.

quarante et un

Plusieurs de ces procédés peuvent être utilisés pour former un même déterminant numéral cardinal.

quatre-vingt-douze, deux cent soixante et un

REMARQUE Le trait d'union n'est utilisé qu'entre les éléments qui représentent les dizaines et les unités.

mille neuf cent quatre-vingt-trois


Message originel de Yasmine


Dernière édition par Sara Shake le Lun 28 Fév - 19:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Guide : Traitement de texte, règles orthographiques...

Message par : Sara Shake, Lun 28 Fév - 18:55


Quelques petites règles d'orthographe

- té/tié :

Les noms féminins qui se terminent par ou tié ne prennent pas de -e à la fin : la liberté, la pitié.
Sauf : la dictée, la pâtée, la montée, la pité, la jetée.

- ce/se

-se fonctionne avec un verbe : se lever.
-ce ( et sa famille ) fonctionne avec un nom : ce collège.

ce que, ce qui, ce dont : -ce remplace cela.

- app

Les verbes qui commencent par -app prennent 2 p : apparaître, apprendre, appliquer, appeler...
Sauf : apercevoir, aplatir, aplanir, apitoyer, apeurer, apitoyer.

- y/ie

Les verbes en -y changent leur -y en -i devant un -e : je nettoie.
Remarque : les verbes en -y peuvent garder leur -y : je balaye.

- cer

Les verbes en -cer : il faut penser au -e avant le -o : nous plaçons.

- ger

Les verbes en -ger : il faut penser au -e devant le -o : nous mangeons.

- eter

Les verbes en -eter doublent leur -t : je jette.
Sauf : acheter, haleter.

NB : Pour savoir, il suffit de le répéter à haute voix. Si on prononce le "e" comme [è] alors on double le "t".

- eler

Les verbes en -eler doublent leur -l : j'appelle.
Sauf : peler, déceler, marteler, modeler, geler, ciseler : je pèle, je décèle, ...

Message originel de Yasemine
Revenir en haut Aller en bas
Xoumi
avatar
Exclu(e) du jeu !
Exclu(e) du jeu !

Re: Guide : Traitement de texte, règles orthographiques...

Message par : Xoumi, Ven 2 Juin - 1:01


Depuis quelques années, le Projet Voltaire s'est développé en France en proposant différents parcours dans le but de progresser en orthographe. Vous trouverez sur le site du Projet Voltaire des exercices sur les erreurs les plus répandues ainsi que des fiches explicatives afin de ne plus les commettre.
De nombreux établissements scolaires proposent à leurs étudiants de passer la Certification Voltaire, véritable valeur ajoutée sur le marché du travail. A l'instar du TOEIC, vous obtenez un résultat que vous pouvez communiquer dans votre CV.

En vous souhaitant une bonne utilisation de ce site.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Guide : Traitement de texte, règles orthographiques...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

 Guide : Traitement de texte, règles orthographiques...


Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Vie et communauté HP2005 ~¤~ :: Notre communauté :: FAQ-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.