AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 1 sur 3
Lituanie
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Akshay Lecter
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) :
Permis de Transplanage
Vampire




Lituanie

Message par : Akshay Lecter, Lun 14 Mar 2011 - 13:57


[Avec l'accord d'Eurora]

Akshay et Maxim prirent donc le premier avion en direction de Vilnuis. Le jeune garçon ne disait rien. Soit il observait ce qu'il se passait, soit le plus souvent il regardait dans le vide. Il lui arrivait de sursauter à des bruits importants. Akshay avait regarder l'intérieur de la valise que lui avait donner la femme qui s'était occupé du garçon les trois derniers jours. La valise contenait quelques affaires à son neveu que l'assistante sociale avait récupéré chez ses parents avant de l'emmener dans la famille d'accueil. Il avait quelques tee-shirts, pulls, pantalons et des sous vêtements, mais aussi un lapin en peluche, quelques petites voitures et un album photo. C'est ce dernier qui avait attirer l'attention d'Akshay. Il le feuilleta dans l'avion et parla au garçon. Bien que ce fut un monologue, il pensait que c'était important de discuter avec lui. Tout d'abord parce qu'il arrivait que le garçon s'intéresse à ce qu'il racontait et ensuite parce que cela installait une sorte de lien de confiance entre les deux. Il vit pour la première fois des photos de son neveu bébé, puis un peu plus âgé et enfin à son âge actuel. Il était parfois en compagnie de sa mère, ou de son père ou des deux à la fois. Ces photos le rendirent triste, il aurait aimer être sur quelques unes d'entre elles. Il aurait aimer partager quelques uns des moments qui étaient maintenant figés sur ses photos. Les heures passées dans l'avion furent assez longues, l'enfant somnola beaucoup à ses côtés. Akshay lui ne cessait de se remémorer les paroles de l'inspecteur "il était simplement étendu au sol mort", "aucune trace de lutte". La hasard n'y était sans doute pour rien là dedans. Il était évident qu'un ou plusieurs sorciers étaient à l'origine de ça.

Ils arrivèrent en soirée dans la capitale Lituanienne. Il faisait plutôt froid. Akshay emmitoufla le petit garçon dans un gros blouson. Il lui mit son bonnet et son écharpe et le prit par la main. Il héla un taxi à la sortie de l'aéroport. Avec les quelques restes de sa langue natale il donna sa destination. La chauffeur le regarda d'un drôle d'air fronça les sourcils et le prévint qu'il devrait payer le prix. Sa destination était a plus de trois heures de la capitale. Akshay et Maxim voyagèrent donc en Taxi, l'un plongé dans ses réflexions, l'autre plongé dans un sommeil agité. Ils arrivèrent à une heure tardive. Akshay paya généreusement le chauffeur, celui-ci repartit tout de même en grommelant. Il porta le garçon endormis et la petite valise et se rendit dans l'auberge de son village natal. L'air chaud de l'endroit contrasta avec le froid de l'extérieur. Il reconnut la femme derrière le bar. Elle avait maintenant les cheveux gris et les rides des années qui étaient passées depuis la dernière fois qu'il l'avait vu, c'est à dire une dizaine d'années. La garçon se réveilla brusquement, il avait le visage terrifié. Akshay le posa doucement au sol et le rassura pendant une bonne minute. Maxim replongea alors dans son inertie éveillée. La vielle femme derrière le bar poussa un cris.

-Mais c'est toi Akshay!

Elle courut à son encontre et le serra dans ses bras. Elle avait les larmes aux yeux. Elle lui appris qu'elle savait pour sa soeur et lui donna de sincères condoléances pour son beau frère. Puis elle lui rappela le temps où il venait souvent dans l'auberge, alors qu'il était haut comme trois pommes. Puis cela les amena à parler de la mort de ses parents et de son frère. Elle fut désolée du sort qui s'acharnait sur lui puis tenta de changer de sujet. Elle lui posa beaucoup de questions sur sa vie actuelle. Il évita la plupart d'entre elles et lui appris qu'il était amoureux et papa. Elle demanda si c'était le garçon qui se tenait près de lui. Il lui appris que c'était son neveu rescapé. Puis s'excusant de le fatiguer elle s'écria qu'ils devaient être affamés et éreintés après ce long voyage. Elle leur offrit le repas et la chambre. Akshay tenta de faire mangé l'enfant. Ce dernier n'avala pas grand chose. Pour faire bonne figure, Akshay se força à manger un peu lui aussi. Mais il en eut la nausée. Toute nourriture avait le goût de terre. Il se rappela que cela faisait une éternité qu'il n'avait rien avalé de nourrissant. Il faudrait absolument qu'il chasse le lendemain. Ils montèrent dans la chambre. Le garçon s'endormit aussitôt même s'il avait dormis une partie du trajet. Akshay s'allongea dans le deuxième lit, il ressortit l'album de Maxim. Il s'occupa plus tard à relire les notes qu'il avait prises depuis le début et à planifier ce qu'ils allaient faire le lendemain. L'enfant eut encore un sommeil agité. Il lui arrivait de gémir et il se mit plusieurs fois à pleurer dans son sommeil. Akshay était désolé de ne rien pouvoir faire pour lui. Ce qu'il savait c'est qu'il allait le venger lui et ses parents.

Le lendemain matin à l'aube, il réveilla son neveu. Il descendirent et la propriétaire leur offrit également le petit déjeuné. Le garçon mangea un peu plus que la veille. Cela rassura quelque peu Akshay. Il parla un peu avec lui, lui expliquant ce qu'ils allaient faire dans la journée, mais évitant de parler du moment où ils retourneraient dans le manoir. Le garçon garda le silence, mais l'écouta attentivement. Ils partirent avec des provisions que la vielle dame leur avait empaqueté. Akshay la remercia vivement et lui proposa de l'argent qu'elle refusa. Ils partirent donc. Akshay voulait tout d'abord chasser puis se rendre au commissariat de la commune. C'était sans doute eux qui avaient découverts le corps et commencer l'enquête qui maintenant concernait Europol. Une immense forêt bornait le village. Il se rendit à l'orée de celle-ci en compagnie du garçon. Il lui demanda d'attendre gentiment sur un rocher, il en aurait pour une dizaine de minutes. L'enfant ne dit mot. Il lui semblait de toute façon qu'il n'aurait pas bouger, quand bien même il serait partit plusieurs heures. Mais Akshay fit quelques mètres dans la forêt et voulut s'assurer de sa sécurité.


-Bilbo.

L'elfe apparut dans un craquement sonore prêt à satisfaire le moindre de ses besoins. Akshay lui demanda gentillement de veiller sur le jeune garçon en prenant soin de ne pas être vu, étant donné qu'il ne connaissait pas encore l'existence de la magie, enfin le supposait-il. L'elfe se cacha donc discrètement à quelques mètres du garçon prêt à intervenir au moindre problème. Akshay avait toute confiance en lui. Il se mit donc au courir et à s'enfoncer plus profondément dans les bois. Il mis moins de deux minutes à tomber sur la piste d'un sanglier. Ce qu'il l'étonnait guère, vu que la forêt en regorgeait. Il suivit la piste pendant quelques minutes et aperçut l'animal énorme entrain de fouiller la terre de son groin au pied d'un arbre à une dizaine de mètre de lui. Le vampire ne s'était pas fais remarquer, il n'eut donc aucun mal à bondir sur l'animal avant même qu'il ne s'aperçoive de ce qu'il se passait. Il mit quelques minutes à le vider de son sang. Repus, il s'étira. Il s'était nourrit proprement afin de ne pas éveiller l'attention du garçon. Il retourna à l'orée de la forêt. Quand l'elfe le vit, il disparut comme Akshay le lui avait ordonné. Il vint à l'encontre de son neveu. Celui-ci n'avait pas bougé du rocher et regardait le vide. Akshay lui parla un peu et ils partirent en direction du commissariat du village. Celui-ci était à moins d'un km, ce qui leurs permirent de s'y rendre aisément à pied. C'était ouvert, il entra et se dirigea vers le policier qui était à l'accueil. Le garçon le suivit. Akshay expliqua sa situation, son lien avec les victimes le plus clairement possible. Le policier semblait avoir compris, il n'avait sans doute pas perdu toutes ses notions de Lituanien. Le policier le regarda gravement et alla toquer à la porte de bureau à sa droite. Un officier de police ouvrit, le jeune policier lui expliqua la situation. L'officier regarda Akshay et l'enfant. Il hocha la tête, le jeune policier s'éloigna et l'officier fit signe à Akshay d'approcher. Le vampire et l'enfant entrèrent dans le bureau et furent inviter à s'assoir. L'officier à moustache alla s'assoir derrière son bureau.

-Vous êtes donc le frère de Misha Lecter, et vous avez maintenant son fils sous votre responsabilité.

L'officier s'adressa à lui dans un Anglais parfais, puis il observa attentivement l'enfant.

-Il est moins agité que quand nous l'avons trouvé. Il s'était caché dans une des chambres du haut, quand nous sommes arrivés, il était recroquevillé dans un coin et se balançait sur lui même. Il n'a toujours pas parlé?

-Non, il n'a pas dis un mot.

Akshay lui posa ensuite des questions sur les détails du meurtre et s'ils avaient des indices sur l'endroit où pouvait se trouver sa sœur. Le policier à moustache lui fit part des détails de l'enquête. Il avoua que les circonstances du crime étaient bizarres. La porte d'entrée était fermée, ainsi que toutes les fenêtres, rien n'avait été fracturé. Dans ce cas là, cela pouvait signifier qu'ils pouvaient connaître les ravisseurs, mais dans ce cas là, il ne comprenait pas pourquoi ils auraient refermer la porte après qu'ils soient entrer dans le manoir. Il n'avait pas encore déterminé les causes du décès de son beau frère étant donné que celui-ci semblait avoir fait une simple crise cardiaque. Ce qui n'était pas à bannir, mais c'était peu probable, il avait pu faire une crise cardiaque en voyant les ravisseurs entrer, mais les chances étaient minimes. L'homme était jeune et en bonne santé, rien ne présageait cela. D'autres détails étaient également troublants. Akshay prit notre dans son esprit de tout ce qu'il apprit. Son hypothèse selon laquelle, un sorcier était à l'origine de cela se confirmait de plus en plus. Il sortit du commissariat avec la promesse du commissaire de faire tout son possible pour retrouver sa sœur et ceux qui avaient tuer son beau-frère. Akshay le remercia et s'en alla. Le garçon semblait plus agité maintenant. Akshay avait peut-être eut tord de l'emmener avec lui. Le garçon se rendait bien compte que tout cela avait à voir avec ce qu'il lui était arrivé. Ce sur quoi tous ses cauchemars portaient.

Akshay savait que le moment le plus difficile était venu, il devait se rendre au manoir de ses parents où tous les drames de sa vie semblaient se produire les uns après les autres. Ce manoir s'il n'était pas encore hanté, n'avait vu que trop de cadavres. Le manoir était à quelques kilomètres du village, ils marchèrent. A son approche, l'estomac d'Akshay se noua. Il déglutit, il avait peur de retourner à l'endroit où une dizaine d'année auparavant, il avait tout d'abord vu ses parents se faire assassiner, puis son frère se faire dévorer par un animal. Il avait fuit cet endroit avec sa sœur avec l'espoir de ne jamais plus y remettre les pieds. Mais il était sur le point d'y retourner. Arrivé aux abords du manoir, il vit Maxim se mettre à trembler et à sangloter. Il s'arrêta et lui parla doucement, le rassura. Il sortit discrètement sa baguette de sa poche et lança un sortilège qui fit tomber l'enfant dans un profond sommeil. Il appela Bilbo et lui confia à nouveau la surveillance de l'enfant. Au moindre danger, il devait le transporter chez lui en Irlande.

Akshay laissa l'enfant et l'elfe et se dirigea vers la porte du manoir. La clé était toujours caché derrière une pierre du mur. Des scellés avaient été installées, ils les enleva soigneusement afin de pouvoir les remettre en partant. Il entra. Des souvenirs resurgirent dans sa tête. Le sang, la mort, le froid, la faim, la peur, le loup, à nouveau la mort. Il grimaça et dû s'appuyer contre le mur du hall. Il attendit quelques minutes puis se rendit dans le salon, prudent. Les contours de la silhouette de son beau frère avaient été dessinés à la craie blanche sur la parquet. Rien n'était cassé. Ils n'avaient eu aucune chance de se défendre. Il sortit du salon et monta dans la chambre où le garçon s'était caché d'après ce qu'il avait appris. C'était la chambre de son frère à l'époque. Tout était en place, les photos, les jouets. Simplement le tout était recouvert d'une poussière de plus de diz ans. Il avait envie de pleurer, sa gorge était nouée. Tout son passé lui revenait en pleine face. Cela lui rappelait aussi ce que lui avait dû faire pour survivre après ça, les années qu'il avait passé dans la rue. Sa sœur avait eu plus de chance, elle avait grandis dans une famille d'accueil, des gens très bien apparemment, à cette époque, c'est tout ce qui comptait pour lui. Il imagina Maxim blottit dans le coin, derrière le lit. D'ici il avait pu tout entendre, sa mère crier, le corps de son père tomber lourdement au sol, les objets volés en éclat, puis le silence de mort. Il redescendit au rez de chaussé.

Il observa les lieux à la recherche d'un quelconque indice qui aurait pu le faire avancer. Mais finalement aucun indice n'allait être indispensable...

Un craquement sonore retentit dans la pièce. Un homme d'une soixantaine d'année se trouvait maintenant à moins de trois mètres de lui. Un rictus déformait sa bouche, une cicatrice lui barrait tout le visage. Il le reconnu immédiatement. C'était un des "amis" de ses parents. Un encapuchonné comme il les appelait. Ce dernier lui sourit.


-Akshay quelle bonne surprise! J'étais sûr que tu viendrais ici.

-Où est ma sœur?!

-Oh, elle est envie, ne t'en fais pas. Enfaite tu dois te douter de la raison pour laquelle je suis ici.

Akshay fronça les sourcils.

-Allez fais un petit effort, nous considérions tes parents comme notre famille. Ils sont morts malheureusement. Ce qui nous a causé un certain préjudice. C'était de bons éléments. Tout préjudice a droit à réparation Akshay. Tes parents étaient à la tête d'une sacrée petite fortune, sans parler de ce manoir. Nous voulons juste être indemnisés, c'est normal. Mais comme nous te connaissons, tu n'aurais pas été coopératif, nous avons donc du prendre des mesures, afin d'avoir de bons arguments de pression.

-Vous avez fais tout cela pour récupérer l'héritage de mes parents?

-En effet, tu peux résumer cela comme cela. Vois ça comme un simple dédommagement.

-Vous n'aurez rien.

-Nous te tuerons donc, ainsi que ta chère sœur. Et vu que je n'aime pas être contrarié, ce ne sera pas rapide.

Le cerveau d'Akshay fonctionna plus vite que celui de son interlocuteur. L'homme eut à peine le temps d'esquisser un geste vers sa baguette qu'Akshay était derrière lui et le tenait fermement.

-Vous avez sans doute négligé un détail.

-Comment as-tu.. fais ça?

-J'ai eu quelques ennuis il y a deux trois ans. J'ai subis une petite métamorphose.

-Tu es devenu un vampire..?

-En effet Sherlock. Où est ma sœur?

-Je ne te le dirais pas.

Le sorcier eut un rire sinistre. Akshay tira alors d'un coup sec sur les deux bras du sorcier, d'un un craquement sonore, les deux bras se brisèrent. L'homme hurla, il tomba au sol, ses deux bras pendaient le long de son corps inutiles.

-Où est ma sœur?

-Tu ne saura rien, elle sera morte quand tu le retrouveras.

Akshay sortit sa baguette.

-Endoloris!

Le sorcier hurla de toute ses forces, il se tordait comme un vers sur le parquet. Il dû attendre une vingtaine de secondes.

-Stop, arrêtes! Je t'en supplie...! Je vais te le dire!

L'homme grognait et gémissait de douleur. Le sortilège de torture avait eu raison de lui.

-Elle est à St Saint Petersbourg, dans une cave, l'auberge du fer à cheval! Je t'en supplie...

Akshay s'approcha du sorcier et lui brisa le cou. Il recula dans un coin de la pièce la tête dans les mains. Il venait de tuer à nouveau... Et l'homme avait-il dit vrai? Sa sœur était-elle toujours en vie? Il avait l'impression de devenir fou. Ses sens étaient aiguisés à l'extrême, sa vue se brouilla quelques seconde. Il avait peur de perdre le contrôle. Un autre craquement sonore retentit dans la pièce. Un encapuchonné, la baguette à la main.

-Alors t'a réussis à... Mer**!

En un instant il fut sur lui et il lui brisa le cou. L'homme tomba, sa tête heurta le coin de la table. Du sang chaud coula le long de sa tempe. Akshay perdit le contrôle, il se jeta sur lui. Il mordit la jugulaire et aspira le sang. Du sang humain si onctueux, rien n'était comparable à ce goût. Il avait l'impression de s'en être privé bien trop longtemps. Il laissa le cadavre et se laissa tomber sur la canapé. Il se calma après quelques minutes et le contrôle revint. Lorsqu'il se rendit compte de ce qu'il avait fais il fut horrifier. Il se haït. Mais il était temps d'aller chercher sa sœur, il mit donc cela de côté. Il prit sa baguette fermement et fit le nettoyage. Les deux cadavres et le sang disparurent. Il sortit du manoir et remit les scellées en place. Il se dirigea vers l'enfant endormis. L'elfe en voyant arrivé son maître s'inquiéta. Il lui demanda ce qui n'allait pas, mais Akshay lui assura que tout allait au mieux. Il lui indiqua l'endroit où ils allaient. Akshay avait peur de commettre une bêtise en transplanant dans son état. Il laissa donc son elfe les emmener tous les trois en Russie.
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Lituanie

Message par : Kaya Adams, Dim 21 Aoû 2011 - 16:46


[HRPG : Je pense pas que le RP avant moi est une suite je me permet donc de poster Smile ! RP PRIVE AVEC ELEONORE ! ]


Flash Back – 10 Ans plus Tôt.


Kaya faisait partie du voyage dansle nord de l'Angleterre avec son école. C'était un voyage simple pour découvrir le pays qui durait une dizaine de jours. Son père adoptif avait voulut lui faire plaisir pour ses six ans et n'avait pas trouvé mieux que de lui payer un voyage avec son école moldue.
La fillette avait donc visité le Big Ben, et était passée devant le palais de Buckingham Palace, puis s'était rendu dans les quartiers moins connus de la ville, au Nord. C'est la-bas qu'elle a rencontré Eléonore. C'était une jeune fille beaucoup plus âgée que Kaya, une dizaines d'années devaient les séparer. Ce fut Eléonore qui la ramena au groupe de son école. Même si les deux jeunes filles n'avaient pas vraiment pu ce parler, Kaya espérait la revoir un jour... car qui sait la magie fait souvent des miracles Wink!

Golden House – 10 Ans plus Tard
.


Kaya finit par ce réveiller après cette étrange souvenir de son passé. Aujourd'hui n'était pas un jour tout à fait comme les autres. Effectivement, Kaya avait finit par retrouver Eléonore, qui était aussi une sorcière, et toutesbles deux avaient décidés de partir voyagé en Lituanie, au Nord-Est de l'Europe, histoire de ce retrouver un peu.
Depuis quelque temps déjà, les deux jeunes femmes discutaient par hiboux et parlaient toutes les deux de voyages, mais elles n'avaient pas le temps pour partir. Kaya était dans sa dernière année à Poudlard, la plus importante, et Eléonore travaillait au Ministère.

Mais c'était sans compter sur les vacances d'Halloween,car après tout Eléonore avait réussit à avoir quelques jours de congés et pour Kaya s'était les vacances, elles décidèrent donc de partir ensemble !
Aujourd'hui c'était le grand jour. La valise était bouclée(bien qu'elle eu du mal pour la fermer), Hermès son elfe de maison était prêt pour les faire transplaner, il ne manquait plus que Eléonore qui devait plus tarder.
Kaya voulait absolument partir. Déjà pour retrouver son amie d'enfance, mais aussi pour changer d'air, celui de Londres étant de plus en plus pesant. La jeune femme avait donc vraiment envie de partir en voyage et le plus vite possible.
Puis quelqu'un toqua à sa porte. Kaya qui était installée dans son canapé se releva en sursaut. Hermès s'approcha de la porte, comme d'habitude pour l'ouvrir, mais Kaya l'en empêcha. Elle ne voulait pas que Eléonore pense que la sorcière n'était pas capable de lever ses fesses pour aller à ses invités !
Après une bataille acharnée contre son elfe de maison, et un mal fou à le raisonner pour qu'il arrête de se punir, Kaya ouvrit la porte à son amie. Elle était comme dans ses souvenirs. Toujours aussi blonde et aussi pâle au niveau de sa peau. Physiquement, les deux jeunes femmes se ressemblaient un peu, mais Eléonore était beaucoup plus posée que Kaya.
Les amies se saluèrent puis Kaya invita Eléonore a entrer pendant qu'Hermès prit la valise de la jeune femme et l'emmena avec les affaires de Kaya. Les deux jeunes femmes s'assirent sur le canapé, et Kaya continuait de sourire, heureuse d'avoir retrouvée Eléonore.


  • Alors comment tu vas depuis le temps ?


C'est vrai, que Kaya et Eléonore ne s'étaient pas vu depuis une bonne dizaine d'années, c'est d'ailleurs par le pur hasard que Kaya était tombée sur elle, en plein milieu de chemin de Traverse. Au début, elle ne l'avait évidement pas reconnue, car en plus que la jeune femme avait grandit, elle n'avait pas le même regard que la dernière fois qu'elles s'étaient croisées. Mais, Kaya est une curieuse et lui avait demandée sans aucune gêne si elle était bien Eléonore. Heureusement qu'elle ne s'était pas trompée, même si son amie eu de mal à se rappeler de la blondinette.

Ce jour là, elles n'avaient pas pu beaucoup parler car Kaya devait vite rentrer à Poudlard. Elles s'étaient échangées leurs adresses pour pouvoir discuter par hiboux et une fois Kaya avait été voir Eléonore à la
« Goutte Au Lait », ou elle vivait. C'est depuis ce jour là, qu'elles ont décidé d'aller en Lituanie.

Les deux jeunes femmes discutèrent un peu de leurs vies d'avant, sans vraiment s'attarder, car le passé ne semblait pas quelque chose debon pour les deux jeunes femmes.



    C'est incroyable que nous nous soyons croisées au Chemin de traverse, et le plus incroyable est bien que nous soyons toutes les deux Sorcières !



Incroyable, était le mot en effet. Jamais Kaya n'aurait pensée tomber sur la jeune fille qui lui avait permit de ne pas ce perdre dans les rues de Londres lorsqu'elle était enfant !
Plus elles parlaient ensembles, plus les minutes passaient et ce fut finalement Hermès qui rappela l'heure à Kaya. La jeune fille se rendit elle-même compte qu'il fallait que les deux jeunes femmes partent. La blondinette se leva donc d'un bon, suivit de près par Éléonore, et elles prirent leurs bagages, et se tenir à Hermès qui allait leur permettent de se rendre en Lituanie.


-Hermès, je t'en prie, transplane jusqu'en Lituanie.

C'était une grande et longue distance, Kaya ne pouvait donc se permettre de le faire elle-même. De plus Hermès semblait très enthousiasme à l'idée de servir à quelque chose . Kaya n'attendait plus que les horribles spasmes qu'elle allait recevoir pendant le tranplanage. Qui arrivèrent bien assez tôt. Le Transplanage sembla durer une éternité, et lorsqu'il s'arrêta enfin, les deux jeunes femmes se retrouvèrent dans une petite allée sombre, qui rejoignait le centre de la Capitale, Vilnuis. Kaya remercia Hermès et le congédia. Les deux jeunes femmes allaient loger chez un vieil ami à Kaya, Tomas, qu'elle n'avait pas vu depuis ses dix ans. Lui aussi était un sorcier, il avait finit ses études il y a deux ans et depuis ne travaillait pas.
Les deux sorcières commencèrent donc à se diriger vers une petite ville nommée Elektrênai, une ville plutôt calme. Les deux amies passèrent par la grande place, et remarquèrent que la plupart des familles, les regardaient d'un mauvais œil, et le plus souvent, des ambulances passaient devant les sorcières. Kaya se demandait se qui se passait, car d'habitude les gens de ce pays sont accueillant, presque près à ouvrir leur porte à un inconnu.

Je me demande ce qui c'est passé, ici...

Mais, Kaya se rendit vite compte que cela ne s'arrêtait pas au centre de la Capitale. Toute la ville semblait vivre un accident. La blondinette passera à demander ce qui se passe à Tomas. Heureusement la petite ville de Elektrênai se trouvait qu'à quelques mètres de la Capitale, et elles y arrivèrent vite. Ici, les maisons étaient brulées, la-bas un gamin avait le bras bandé et un œil au beurre noir. Qui avait peut faire ça ? Kaya se demandait si c'était les Mangemorts. Elle qui pensait que les Mages Noirs n'attaquaient qu'en Angleterre, elle avait la preuve sous les yeux que cela semblait faux.

Puis finalement elle retrouva la maison de Tomas. La porte de ce dernier était fermée.

Tomas ? Tomas c'est Kaya !

Ah ouais et comment je peux en être sur ? Répondit il sur un mauvais ton.

Tu m'a cassée le nez quand j'avais 3 ans et tu as réussis à me le réparer tout seul c'est comme ça que tu as découvert tes pouvoirs.

Pas de réponses. Kaya n'avait pas beaucoup de souvenirs avec lui, mais elle se souvient très bien de son nez cassé ! Puis la sorcière entendit des cliquetis. La porte s'ouvra et un jeune homme blond leur ouvrit la porte. Avec un accent de son pays, Tomas dit :

Kaya, je suis heureux de te revoir ! Et toi tu dois être Eléonore je suppose ? Venez entrez, il n'est pu bon de trainer dehors.

Il laissa les deux jeunes femmes entrer, poser leurs affaires, et leurs servit le thé. Kaya but une gorgée et demanda :

Tomas, qu'est ce qui s'est passé ici ?

Le regard du jeune homme changea alors. Il sembla serrer les points sur sa tasse.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Severus
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Lituanie

Message par : Alexander Severus, Lun 22 Aoû 2011 - 18:42


C'était une belle journée pour Eleonore qui devait retrouver quelqu'un, enfin retrouver n'était pas le bon therme car Eleonore et ce "quelqu'un" s'étaient vu il y très longtemps quand toute deux, car oui le "quelqu'un" est de sexe féminin, n'étaient encore gamines. Enfin, bref, depuis quelques semaines, voir des mois, Eleonore et cette jeune femme, maintenant, correspondaient par hibou, et Eleonore savait qu'il fallait qu'elles se revoyent. Ainsi il y avait quelques jous Eleonore et cette jeune femme ,encore inconnue a vos yeux, s'étaient envoyés leurs adresses respectives, et la Wonderland avait sourit en sachant que son amie d'enfance, avait un chez soi, soit une maison à elle. De plus, Eleonore avait été conviée chez la jeune femme, c'est pourquoi Eleonore s'était levée très tôt dans sa peite chambre "A la Goutte de Lait". Toute fatiguée, mais le sourire aux lèvres, la sorcière s'était habillée très lentement mais surement. Affublée d'un slim bleu foncé, de converses rouges et d'un tee shirt blanc uni.

Eleonore ferma sa porte de chambre à clé, puis avec son chat, elle descendit les escaliers en colimaçon pour die a Nathalie qu'elle partait pour toute la journée. En effet, Eleonore devait rejoindre son amie ui avait un elfe, pour pouvoir tranplaner et partir en voyage, ce dont Eleonore avait gardé secret jusqu'a maintenant. Bref, elle prit un petit déjeuner assez rapide puis fila vers la porte d'entrée pour partir. D'ailleurs Eleonore était contente d'avoir pris des jours de congés pour les vacances d'Halloween car elle pouvait ester avec son amie autant qu'elle voudrait, car celle ci étant dans sa dernière année, était en vacances, ce qui devait lui plaire, car Eleonore , se souvenant desa dernière année, se rapella qu'elle avait eu du mal a tenir toute l'année avec le travail a faire surmonté des ASPIC qui approchaient. Eleonore, d'ailleurs, se demanda comment la jeune femme faisait pour tenir sans craquer. Mais elle se jura de lui demander, en arrivant chez elle.

Marchant très vite, Eleonore arriva a la bonne adresse. Remettant une petite feuille dans sa poche-elle y avait inscrit l'adresse de son amie- elle toqua a la porte. S'ensuivit des cris de l'intérieur, Eleonore sentait l'exitation mais aussi le trac, de ne plus plaire a son amie, qu'elle lui dise de repartir. Mais quel fut son soulagement en voyant la porte s'ouvrit, laissant dépassé une petite tête affichant un grand sourire. Eleonore sourit elle aussi. Son amie l'a fit entrer et Eleonore pu admirer son intérieur, la déco moderne et un petit elfe, apparemment triste. Celui ci fit entrer la valise qu'avait emmené Eleonore pour leur eptite voyage. Le chat aussi était entré, et Eleonoe posa une question a son amie tout en répondant a la sienne.

Kaya! Je suis contente de te revoir..Hum je vais bien, je suis soulagée qu'on puisse se revoir, et puis ca me permet de sortir de la vie londonienne et du boulot. Hum, j'avais une question à te poser...Mon chat Taïgo, n'a pas réussi a rester dans ma chambre dans l'auberge ..Peut il rester chez toi, le temps qu'on ne revienne de Lituanie?

Eleonore regarda Kaya, pour dire la vérité, toutes deux s'étaient vu, il n'y a pas très longtemps, mais ne s'étaient pas beaucoup parler. Juste échanger les adresses et puis voila. En même temps Eleonore n'avait pas eu beaucoup de temps pour parler avec la jeune femme. Toutes deux assises sur le canapé de Kaya, elles se souriaient, se regardaient...Sans aucune gêne, comme si Eleonore connaissait Kaya depuis longtemps. Efin Kaya brisa le silence pesant sur els têtes des deux jeunes filles. Pendant ce long silence, Eleonore regardait son chat qui miaulait contre le petite elfe, Eleonore se leva donc et prit son chat dans els bras avant de s'excuser contre l'elfe. Kaya avait parler comme si c'était un mirable, qu'elles se soient revus. Et qu'elles soient toutes deux sorcières. Eleonore hocha la tête, c'était vrai. A l'époque, quand Eleonoe avait vu 10 ans plus tôt Kaya qui devait aoir a peine 7 ans, Eleonoe, elle même avait 14 ans tout au plus. Elle savait déjà qu'elle était sorcière et elle était déjà en troisième année. Mais ele n'avait rien dit a ce sujet à son amie, par peur qu'elle ne la prenne pour une folle. Car Eleonore croyait que Kaya, n'était qu'une moldue perdue, mais non, elle était comme elle!


Toutes les deux se parlaient, en oubliant presque leur but. D'abord voyager et après parler de tout et de rien, de la météo et du boulot. Des amours et de l'argent, bref...un plus plus tard pour tout cela. Ainsi, Eleonore regarda Kaya prendre ses bagages et la Wonderland conssentit a faire de même. Puis, l'elfe se présenta et avant qu'Eleonore ne demande combien de temps allait durer le transplanage, sa main fut attrapée par celle de Kaya et tous les trois tombèrent dans des toubillons ténébreux, pourvus de couleur vives, l'impression de tomber, alors qu'Eleonore tenait bien l'elfe de Kaya...Après un lon transplanage, Eleonore et Kaya tombèrent sur un sol dur et froid. Kaya s'avisa de se mettre en route vers la capital, Eleonore hocha la couette. Eleonore avait apprit, que les deux filles allaient loger chez quelqu'un, un ami de Kaya. Et évidemment, Eleonore était pressée de la rencontrer ce Tomas. Traersant un petite bout d'une ville, dont Eleonore ne se souvenait jamais de ce nom, elle put remarquer que des mères de familles était allongés pleurant quelqu'un, Eleonore, ressentit alors un élan d'affection pour les habitants. Mais pourquoi étaient ils dans cet état? Appaement Kaya s'était posé la meêm question, car elle le lui demanda. Visiblement, Eleonore voulut lui répondre, trainant sa valise, elle essaya de couvrir le bruit de celle ci, tant bien que mal.

Hum..Peut etre un séisme ou un ouragan..Mais on en aurait entendu parler, non?

Enfin, toutes deux arrivèrent devant la porte de ce fameux Tomas. Eleonore sourit, mais s'arrêtant devant la petite porte de bois fermée. Kaya semblait un pêu inquiète mais elle cria devant la porte, mais l'autre sorcière demeura silencieuse jusqu'a ce qu'une voix assez froide s'éleva d'une fenêtre a apparence miteuse. Mais Eleonoe n'écoutait pas le dialogue des deux personnes, car elle s'était tournée vers une vieille femme à qui il manuait un bras et une jambe. son oeil gauche semblait etre affublé d'une coqueterie, non discrête mais il n'y avait pas de quoi en sourire et encore moins en rire. Eleonoe détourna l'attention de la rescapée en entendant la porte de bois s'ouvrir à la volée. Un jeune blond sortit de la maison, il avait un accent, mais Eleonore ne pouffa pas de rire, par simple respect et lui répondit en baissant un peu la voix par peur de éveillé le eptite bambin qui dormait non loin sur une marche de bois.

Hum oui c'est moi, et tu es Tomas..Ravie de faire ta connaissance!

Tomas, alors fit entrer les deux jeunes femmes dans son refuge, ramena les valises à l'intérieur puis servit trois tasses de thé fumantes. Eleonore prit la sienne et sourit a Kaya. Celle ci venait de poser une question. Qu'est ce qu'il se passé ici? Eleonore posa sa tasse par peu de la faire tomber en comprenant ce qu'il se passer. Néanmoins, elle tendit une oreille secourante vers l'ami de Kaya. Celui ci semblait légèrement crispé sur sa tasse qu'il posa lui ausis après une longue gorgée. Il semblait avoir peur de tout dire ou de la éaction des deux jeunes femmes. Toutefois, Eleonore attendit patiemment qu'il trouve les bons mots pour leur expliquer cette situation plus qu'intriguante. Le regard vert de la brunette se posa sur l'intérieur, il y avait un escalier de bois, de bambou, pensa Eleonore, qui devait mener a des chambres, vu qu'il n'y avait pas de lit dans la salle. La salle a anger était aussi un salon doublé d'une cuisine dan sun petit coin. Mais il ne faisait pas chaud ni froid sur la chaise où se tenait Eleonore. Enfin elle retourna ses yeux vers Tomas qui s'apprêtait à parler.

Ah..J'étais sur que tu aller me poser cette question. Question de temps..Vois tu les mangemorts sont de plsu en plus nombreux et ils n'ont pas résister a venir dévaster ce pauvre village en grand nombre. Alors qu'ici il n'y a rien! Strictement rien!

Tomas s'était exprimé en criant presque. Et évidemment, Eleonore avait susauté, heureusement qu'elle avait posé sa tasse bien avant. Elle échangea un regard furtif avec Kaya puis se retourna vers Tomas.

Nous pourrions peut etre aider?
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Lituanie

Message par : Kaya Adams, Mar 23 Aoû 2011 - 18:45


Kaya pensa alors qu'elle n'avait toujours pas répondu aux questions que Eléonore lui avait posé avant de partir. Mais cela attendrait bien un peu car la jeune femme se demandait toujours ce que pouvait bien lui cacher Tomas. Finalement ce dernier prit la parole et leur expliqua la situation.

Ah..J'étais sur que tu aller me poser cette question. Question de temps..Vois tu les mangemorts sont de plsu en plus nombreux et ils n'ont pas résister a venir dévaster ce pauvre village en grand nombre.Alors qu'ici il n'y a rien! Strictement rien!

Kaya sourit à la remarque de son ami. Elle était si prévisible que ça ? Mais son sourire s'effaça bien vite lorsqu'elle apprit que c'était encore les Mangemorts, l'aient responsables de ce désastre. La vérité fit l'effet d'une bombe dans le cœur de Kaya. Elle avait donc bien pensée lors du court passage dans la capitale. Dire que le voyage en Lituanie devait être joyeux... Puf ! Bonjour l'ambiance maintenant ! De plus Tomas était très attristé par ce drame, cela ce lisait sur son visage. Le pauvre, il venait de voir ses amis et ses voisins se fairent attaqués sans pouvoir les défendre, car il aurait été suicidèrent d'attaquer les mages noirs tout seul. Et puis Kaya le connaissait un peu par cœur, comme si c'était son grand frère. Il ne pouvait absolument rien lui cacher. Elle faillit prendre la parole, lorsqu'Éléonore la devança;


Nous pourrions peut être aider?


Kaya sourit. Elle reconnaissait bien là, Eléonore qui aidait toujours dès qu'elle le pouvait. Mais après tout ce n'était pas une mauvaise idée, car maintenant que les principaux lieux touristiques avaient été attaqués par les Mangemorts, et elles n'avaient donc plus rien à faire. Kaya acquiesça d'un mouvement de la tête et prit la parole, joyeusement :

- Oui ça serait une bonne idée !

Le visage de Tomas sembla un peu s'illuminer comme si les deux filles venaient de lui donner un magnifique espoir. Il ne se leva et dit :

Bien commençons dès maintenant !

Mais, mais, et le thé ?! Kaya ronchonna un peu, but une dernière gorgée de son thé et se leva à son tour. Elle hocha la tête prête à commencer le travail de la reconstruction de la ville. Elle prit son écharpe, et ses bottes et attacha ses cheveux pour ne pas être déranger. Il ne lui restait plus que ses mèches rebelles qui retombent sur son visage. Puis lorsqu'ils fut tout les trois prêts, ils sortirent dans la rue.
La maison de Tomas était la seule qui tenait encore debout, il ferma la porte en lançant un sortilège.

J'avais remarqué des hommes louches qui se promenaient dans le village. J'ai préféré mettre des protection.

Kaya comprenait toute à fait son ami. Personne n'était en sécurité en ces temps noirs, même en dehors de l'Angleterre. Puis la jeune femme regarda l'étendu des dégâts. Partout il manquait à un gamin un bras ou une jambe. Certains étaient juste fracturés d'autres ne pouvaient être réparés et il fallait amputés.

Dans le coin de la rue, une petite fille pleurait. Elle saignait au niveau de la tête et sa cheville était tordue. Kaya s'approcha doucement d'elle pour éviter de lui faire peur. La petite fille la regarda
avec ses grands yeux vert-gris, pendant que Kaya regardait ses blessures.


Et bien, tu t'es bien fait avoir.

Kaya sortit sa baguette magique. L'avantage de ce village était que tout le monde connaissait la magie d'une façon ou d'une autre. Kaya prit très délicatement la cheville de la gamine et dit :

Curo As Velnus

Permettant d'alléger la douleur, Kaya avait apprit ce sort en cherchant dans les bouquins de la bibliothèque. Pendant ce temps, la sorcière fit un petit bandage autour de la cheville de la petite fille, et le serra assez fort pour que la cheville reste en place. [/i]
Puis pour que la gamine ne se sente pas trop mal avec le sang qui coulait
sa joue, Kaya utilisa #Tergeo# qui effaça toute trace de sang sur son visage.


Elle ne pouvait plus rien faire pour la petite, ne sachant pas comment soigner une aussi grosse plaie au niveau de sa tête, Kaya lui conseilla de se rendre dans l'hôpital le plus proche. Puis la jeune femme s'éloigna.

Pendant qu'elle était partie soignée la petite fille, elle ne s'était pas rendue compte que Tomas et Eléonore c'étaient aussi mis au travail, pour soigner des enfants, adultes ou personnes agées. Il restait encore beaucoup de travail, mais tout le monde était motivés pour remettre ce petit village de sorcier sur pied.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Severus
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Lituanie

Message par : Alexander Severus, Mer 24 Aoû 2011 - 12:40


Eleonore écouta ce que Tomas et Kaya avaient a dire. Kaya trouva l'idée d'Eleonore superbe et elle s'était levée d'un air réjoui. En oubliant pesque le thé, Eleonoe qui n'avait bu qu'une longue gorgée mais rien comparée a la gande tasse regarda Tomas qui se levait lui aussi. Il n'avait plus son visage renfrogné du début, non, il affichait un sourire dénué d'autres émotions. Eleonore prise d'un élan d'affection prit les trois tasses pour aller les poser sur un plan de travail sal mais assez rangé. Pendant qu'Eleonore se hatait de sortir de la petite maison encore de bout de l'amie de Kaya, Tomas dernière s'affairait a fermer sa porte a clé au moyen d'un sortilège puissant. Eleonore sourit a son amie puis sortit derrière elle dans une rue malfamée du patelin. Non rassurée, Eleonore, tout en marchant, avait tendance a se rapprocher du jeune homme comme par peur que l'on ne l'attaque. Kaya, elle était absorbée a aider une jeune fille comme abandonnée.

Eleonore de son coté, avança encore un peu plus puis s'arrêta devant une maison brulée. Elle échangea un regard avec Tomas puis tous deux s'engoufrèrent dans le braisier. Eleonore parvenue dans un salon bien bâti mais en feu entendit des cris venant de l'étage. Ni une ni deux, Tomas avait accouru dans les escaliers tombant en lambeaux. Seulement il retomba après la 5ème marche gravis, en effet l'escalier était tombé, brulé par le feu carbonisant. Finalement Tomas pensa que d'emboiter des meubles, pas encore brulés les uns avec les autres pour atteindre l'étage, était une bonne idée. C'est comme ceci qu'Eleontoe et Tomas montèerent à l'étage quand les cris retentirent de plus belle. Tomas en avant, dégagea quelques meubles pour qu'Eleonore puisse passer. Son regard put observer les dégradations de la chambre. Puis en desosus d'une fenêtre cassait, se tenait la jamme un petite garçon. Il saignait de genou et sa jambe droite semblait cassée. Eleonroe mit sa main devant sa jamabe puis courut prudemment jusqu'au bambin. Sotant sa baguette de sa poche intérieur, Eleonore fit apparaitre une attelle autour de la jambe saignante du petit enfant. Non convaincue qu'il n'y avait plus personne dans la maison, Eleonore préféra poser la question.


Dis petit..Ou sont tes parents? Tu as des frêres, des soeurs? Y a encore quelqu'un ici?

Puis la sorcière s'arrêta. Elle était inquiéte par rapport au visage du jeune garçon, c'est pourquoi elle échangea un regard avec Tomas. Qui ne semblait pas connaitre l'enfant, malgré ça, il le prit dans ses bras pour écouter ce qu'il avait à dire. Eleonore redoutait ce qu'il allait suivre mais elle écota d'une oreille attentive.

Mes parents...sont morts...Devant moi...J'ai une petite soeur..Elle saignait de la tête...

Puis il ferma les yeux, Eleonreo pausa un baiser sur le front de celui lui, pusi Tomas passa devant Eleonore pour redescendre sur les meubles, portant le jeune garçon. Arrivés en bas, les trois personnes sortirent tant bien que mal de la maison carbonisée. Enfin Eleonore revint vers Kaya qui s'affairait toujours avec la jeune fille. Par contre le jeune enfant que portait Tomas venait de sauter de ses bras pour veni rplonger dans ceux de la jeune fille qui saignait de la tête. Eleonoe lança un regard vesr les deux enfants de bas âges puis regarda les alentours. Plus aucune maison encore debout, quelques personnes dehors ne semblait pas être de confiance. Eleonore s'approcha de Kaya posa sa main sur son épaule et lui posa une question.

Ca va être dur de tout reconstruire..Ou du moins d'aider les personnes...Et pour ces deux enfants, on fait quoi? Leurs aprents sont morts.
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Lituanie

Message par : Kaya Adams, Jeu 25 Aoû 2011 - 11:37


La gamine que s'occupait Kaya, sauta dans les bras d'un petit garçon que venait de ramener Eléonore. Ils étaient frères et sœurs et leurs parents étaient morts dans l'accident. Plus de famille pour les recueillir, plus de moments heureux avec leurs parents... Kaya se demanda bien comment ils allaient faire. Elle ne se sentait pas de taille à les laisser tout seuls dans une rue si mal famée que celle-ci. Ils faillaient les emmener à un orphelinat ou un truc dans le même genre.
Les trois amis restèrent là, un moment avant de se rendre compte qu'il ne restait plus qu'à emmener les deux enfants à la capitale, mais Kaya ne s'en sentait pas de prête à abandonner ses enfants à leur triste sort. Tomas posa sa main sur son épaule et lui sourit. Il avait encore pensés à la même chose.


Je vais les emmener, continuez de ranger et de soigner les blessés.


Kaya le remercia d'un signe de tête, le regarda partir avec les deux enfants puis se retourna vers Eléonore. Cette dernière la regarda et lui dit :

Ca va être dur de tout reconstruire..Ou du moins d'aider les personnes...

C'est vraie que ce n'était pas une tâche facile. Ces deux enfants en étaient l'exemple même. Kaya soupira et lui répondit :

Oui c'est compliqué.... Mais on va continuée parce que si c'était nous qui étions à leur place on serait heureuse d'avoir de l'aide.

C'était vraie après tout. La jeune femme ne savait pas si elles allaient pouvoir tout reconstruire, mais il fallait essayer, se dépasser pour ses pauvres villageois, qui n'avait plus rien. Kaya et Eléonore marchèrent un moment dans les décombres de la ville, et cherchèrent des survivants, mais apparemment, les deux gamins qu'elles avaient sauvés étaient les derniers rescapés de l'attaque des Mangemorts. Kaya avait beau chercher sous les décombres des maisons en bois, il n'y avait rien, sauf quelques corps qui étaient morts, leurs visages crispés par la douleur qu'ils avaient du ressentir. Si en plus de les avoir tués, les mages noirs les avaient torturés... Kaya ne pouvait imaginer la souffrance qu'ils avaient du endurer avant de mourir. Mais Pourquoi, avaient-ils attaqués ce village ? C'est vrai ce que Tomas avait dit, il n'y avait rien d’intéressant ici. Était-ce juste pour le plaisir de tuer des gens ?



Je ne comprends pourquoi ils ont attaqués ici…

Kaya retenait ses larmes. Ici, c'était un peu une deuxième vie. Loin de l'Angleterre et de l'Irlande, loin des souvenirs de sa mère, elle oubliait tout. Les gens étaient tous chaleureux, tous le monde se connaissait dans le village. Kaya passa alors devant une maison noircit par le feu. Pourtant elle la reconnut directement. Même si la maison pouvait s'écrouler d'un moment à un autre, Kaya s'aventura dedans , suivit de près par Eléonore qui ne voulait sûrement pas laisser son amie toute seule.


J'ai grandi ici. C'était la maison de la vieille folle du village. Personne ne connaissait son nom, mais il paraît que c'était autrefois une excellente sorcière au service du bien.

Kaya se rappela alors, que la vieille n'était pas dans les morts qu'elle avait croisés. Un petit espoir s'installa dans le cœur de la jeune femme, espérant peut-être retrouvée la folle.
Elles passèrent dans ce qui était avant le salon et qui ressemblait à un champs de bataille. Les tasses de thé étaient cassées, sa collection d'assiette et de verre à pieds aussi.



Je me demande si la vieille est toujours vivante...

A vrai dire, la blondinette n'y croyait pas beaucoup. Tous étaient morts, alors elle ! Même les plus jeunes n'avaient pas réussit à tenir tête au Mangemorts... Après tout personne ne connaissait la magie attaquante, seule la défensive était utilisée ici, et encore ! Lorsqu'on avait le temps ! Mais la folle était une ancienne combattante, peut-être avait-elle réussit à tenir le coup. Même si Kaya la trouvait spéciale, elle espérait de tout son cœur qu'elle soit encore vivante, pour ramener un peu d'espoir de trouver quelques survivants.
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Severus
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Lituanie

Message par : Alexander Severus, Jeu 25 Aoû 2011 - 12:22


Apparemment Eleonroe et Kaya avaient le même problème, ni l'une ni l'autre voulait abandonner les deux enfants en bas age sans parents et surtout dans les décombres de la ville sans abris..sans protection. Elors vint Tomas qui posa une main tendre qur l'épauel de son amie envisageant d'emmener les enfants avec lui. Eleonore les regarda s'éloigner doucement puis quand elle suivit Kaya au détour d'une maison elle ne vit plus les deux enfants et Tomas. A contre coeur, les deux jeunes femmes avançèrent. Kaya émit une phrase qui toucha Eleonore, oui elles seraient heureuses si elles étaient a la place des deux enfants par exemple et que de l'aide leur soit apporté. D'un sens, Eleonroe se sentait honorée de faire ce travail qui lui tenait a coeu, étant elle même gardienne du ministère.

Tu as raison. Nous n'irons pas baisser les bras!

Puis la Wonderland continua de suivre son amie par peur qu'elle se blesse ou de la perdre, car arpès tout Eleonore ne connaissait pas très bien cette vile. Entendant la voix de Kaya, Eleonore eut l'impression qu'elle pleurait, mais pourquoi? Pour tout ce désastre? La sorcière la plus agée alors vint poser sa main secourante sur l'épaule droit de Kaya qui s'était arrêtée devant une maison. Celle ci était carbonisée, tout fau avait cessé et aucun cri ne s'était échappe. La Wonderland écouta son amie qui venait de s'aventurer dans cette maison. Elle la connaisait. Kaya connaissait la popriétaire de cette maison mourante, oui une amison pour moi c'est vivant! Nah Oo...Ou en étais je? A oui, Eleonore posa alors sa main sur la partie gauche de la tête de son amie pour qu'elle vienne poser sa tête sur l'épaule gauche d'Eleonore. Quelques mots sortirent de sa bouche devant le désastre de la maison.


Je..Je suis désolée Kaya...Elle n'est peut etre pas...morte

Puis Eleonore avança avec Kaya, celle ci avait peur de trouver la vieille folle morte mais Eleonore y croyait. Peut etre s'était elle réfugiée quelque part. Une idée folle traversa subitement la pensée d'Eleonore qui regarda Kaya en la laissant sur place, Après 5 minutes d'inspection, elle tomba sur une porte sans marque par contre. Alors elle l'ouvrit puis son regard se posa dans l'intérieur de la salle de bain. Elle acourut alors jusqu'a une petite baignoire sale qui avait sur elle comme recouvrement une serviette de bain. La plupart des meubles dans la salle de bain étaient noircis. Alors avec un geste précautionneux(Oo) la Wonderland tira la serviette et étouffa un cri quand elle y découvrit une vielle femme. Elle ne saignait pas, n'avait pas de signe de blessures extérieur mais elle ne bougeait plus. Ses yeux étaient fermés, et Eleonore ne voyait pas si elle respirait encore car la jeune femme était par terre se retenant de crier. Etait ce elle la vieille folle dont Kaya parlait? En tout cas, Eleonore accoudée a la baignoire ne prévint pas Kaya. Celle ci serait sans doute accourut plusieurs minutes après, voyant qu'Eleonre était toujours absente.
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Lituanie

Message par : Kaya Adams, Lun 29 Aoû 2011 - 16:07


Kaya traversait toujours la vieille maison au coté de son amie, Eléonore qui essayait de la soutenir. La jeune femme venait en effet de perdre des gens qu'elle avait pu apprécier dans le passé et il fallait qu'elle fasse son deuil. Son amie la réconforta autant qu'elle put, puis s'éloigna cherchant de son coté la vieille sorcière . La sorcière commença alors à chercher dans les moindres recoins une trace de la femme âgée. Elle leva une lourde table en chêne pour vérifier si personne n'était en dessous, mais non , aucune trace de la vieille femme. La blondinette soupira et s'assit sur ce qui restait d'un fauteuil. Elle était exténuée de sa journée, pleines de rebondissements. Kaya se releva et ne perdit pas courage et espoir. Ils avaient déjà sauvés deux enfants, ce qui était pas mal après une attaque de Mangemorts.
Toujours dans ses pensées, Kaya se figea d'horreur lorsqu'elle remarqua l'absence d'Eléonore qui était déjà partit depuis un moment. Le cœur de Kaya fit un bond dans sa poitrine et sauta plusieurs battements. Elle fonça dans la maison pour retrouver Eléonore en passant par dessus les poutres et autres qui l'empêchait de rejoindre la jeune femme. Finalement, elle se retrouva dans dans la salle de bain. La sorcière ne vit pas tout de suite pourquoi, Eléonore avait du s'absenter si longtemps. Elle était posée contre une baignoire, mais cachait son contenu.

Elé' pourquoi tu t'es absenter aussi longtemps ? Je m'inquièta...

Kaya ne réussit pas à finir sa phrase. Elle observa le contenu de la baignoire. Les yeux fermées et les joues ridées, la vieille femme était allongée et ne respirait sûrement plus. Mais la jeune femme ne se sentait pas de taille à vérifier. La blondinette resta debout à coter de Eléonore qui était aussi en état de choc. Kaya ne voulait pas montrer que cette mort la touchait plus que n'importe laquelle, et s'accroupit à coté de son amie.

Merci d'être venue en voyage avec moi, Elé'.

Puis Kaya préféra partir. Elle se leva et aida Eléonore à se remettre debout. Puis les deux jeunes femmes sortirent. Kaya surprit Tomas à l'entrée de la maison.

Tu as déjà emmener les enfants ?

Il lui fit oui de la tête, et Kaya le sentait triste. Cela l'avait beaucoup touché de perdre tout son village en une nuit. Kaya ne pouvait imaginer le laisser tout seul maintenant. De plus il allait sûrement rentrer en Angleterre.

Je te ramène avec moi, Tomas. Tu vas pas arrêter de tant vouloir autrement.

Mais....

Pas de négociations possibles.

Kaya lui sourit au jeune homme. Il semblait pas tellement d'accord, mais la jeune femme savait que c'était la seule chose à faire. Eléonore ce remettait doucement du choc qu'elle venait d'avoir. Puis les trois amis décidèrent de rentrer chez Tomas, boire un verre. Ils s'installèrent autour de la table, pendant que Tomas débarrassèrent les tasses de thé pour sortir des verres plus petits. Il y mit un liquide blanc qui déviait sur l'orange.

En souvenir à ton pays natal, dit il en regardant Kaya.

Kaya connaissait bien cet alcool. C'était du Poteen à base de pomme de terre. La première fois qu'elle avait goûtée, la jeune femme avait cassée le vase de sa grand-mère et mit le feu à la maison. On ne dirait pas mais c'était un alcool très fort, pas pour tout le monde et dur à tenir.
Kaya sourit. C'était l'alcool qu'on servait le plus souvent pour un mariage. Ils feraient un petit entorse à la règle. Quand les trois verres furent servit, touts les trois les levèrent et s'écrient avant de faire cul-sec.

- En souvenir ...
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Severus
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Lituanie

Message par : Alexander Severus, Mar 30 Aoû 2011 - 12:52


Kaya semblait très attristée en voyant cette vieille femme morte pour sa patrie. Enfin Eleonore le voyait comme ça. Elle n'avait surement pas trop souffert, ce qui soulagea Eleonore en remettant la bache sur la baignoire voulant retiré cette image de la têtes des deux femmes. Kaya s'accroupit auprès de son amie puis lui souffla qu'elle était contente qu'elle soit partie avec elle pour ce rude voyage. Eleonoe la remercia elle aussi avec un sourire ponctué de peur. Enfin Kaya aida Eleonreo a se relever puis toutes deux sortirent de la maison calcinée. Kaya vit que Tomas était là. Eleonore lui adressa un regard puis entendit avec joie qu'il avait emmené les enfants. Kaya avait eu une idé,e ou peut etre un ordre vu sa voix. Il souhaitait ramener Tomas avec elles a Londres. Seulement la Wonderland avait une question. Elle al posa sur el chemin du retour, se remettant de l'image de le vieille folle comme l'avait appelé son amie.

Et les enfants où sont ils? Que vont ils devenir?

Tomas secoua la tete et hausse les épaules, il n'en savait rien. Enfin de ce qu'ils allait devenir. Eleonore pensa que el retour à Londres se ferait très vite, ca ril n'y avait plus grand chose à faire, les deux jeunes attristées par ces pertes. Tomas les ramena les deux femmes chez lui, Eleonore qui tenait la main de Kaya comme pour lui remonter le moral ce qui lui était quand même impossible a faire. C'était comme dérober un oeuf a une dragonne ou encore voler un gallion a un gobelin. Eleonore frissona puis jetta un regard à l'extérieur de la maions avant de s'y engouffrer. Les trois amis s'assirent autour de la table où Tomas venait de servir trois grand erres de quelque chose dont Eleonore n'en connaissait pas l'existence ni le contenu. Alors avant de boire le liquide fumant et orangé...Elle se tourna vers Tomas et leva son verre.

Tomas c'est quoi? De l'alcool?

Tomas hocha la tête puis répondit de la voix douce et suave.

C'est de l'alcool mais boit d'un coup et ne pose pas de question!

Eleonroe baissa le syeux puis s'avisa d'écouter le toast de Tomas venait de faire, tous les trois alors levèrent leurs verres et dirent tous ensemble: En souvenir! Puis Eleonoer porta ses lèvres a son verres ou plutot le contraire..L'alcool était fort et sentait pas très bon mais Eleonoe continua de le boire jusqu'a la dernière et petite goutte. C'était très fort, d'ailleurs elle frappa de sa main la table qui trembla, son verre reposa Eleonore laissa échaper un hoquet de surprise.

C'est fort!


Puis Eleonore se retourna vers Kaya. Tomas et elle avaient déjà fini leurs verres. Le voyage du retour allait bientôt arrivé, Eleonore était pressée se revenir a Londre pour pouvoir déménager chez Kaya mais était triste de laisser ce village sujet aux bactéries...Pollution et j'en passe!

On va bientôt partir?
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Lituanie

Message par : Kaya Adams, Mar 30 Aoû 2011 - 14:13


Les enfants occupaient toujours l'esprit de Kaya. Elle avait peur que ses petits bouts soient séparés, et qu'ils ne se retrouvent pas dans la même famille d'accueil. La sorcière finit finalement son verre d'alcool, et tenu comme même son verre et son visage qui se crispa d'un coup. L'alcool passa dans sa gorge, et il se dissipa doucement. Kaya, finit son verre, pendant qu'Eléonore frappa d'un coup la tabme en lui disant c'était très fort.

C'est l'alcool Irlandais répondit Kaya en souriant à son amie.

La fin du séjour en Lituanie approchait. Les trois amis allaient bientôt repartir à Londres, en laissant derrière elle le village mort. La jeune femme auprès préférée prendre une autre décision, mais il n'y avait plus rien à faire pour ce pauvre village.
Kaya ramassa les trois verres, et les lava. Un peu maniaque sur les bords, Kaya lava aussi levier. Puis elle se retourna vers Eléonore et Tomas et soupira. Eléonore dit alors ce que la jeune femme pensait.

On va bientôt partir ?

Kaya fit un signe de tête. Oui c'était l'heure. Hermès, d'ailleurs n'allait sûrement plus tarder. Tous les trois se dirigèrent vers les chambres, ramasser leurs affaires. Kaya avait le cœur lourd de laisser derrière elle autant de mauvais souvenirs de ce dernier voyage en Lituanie. La sorcière boucla sa valise, et d'un coup de baguette magique la fit descendre en la suivant. Tomas et Eléonore étaient déjà prêts, et Hermès était déjà arrivé.
Tomas semblait triste de partir de son village Natal, et Kaya comprenait tout à fait. Elle ne pouvait pas imaginer le laisser seul. Kaya fut heureuse de retrouver son elfe de maison et le prit dans ses bras. Hermès fut surpris et rougit jusqu'au oreille.

Salut p'tit père !

Puis Eléonore, Tomas et elle prirent Hermès par l'épaule et le transplanage commença...Toujours cette horrible sensation mais un sentiment autre... Celui de la tristesse. Mais la jeune femme essaya de penser au retour car Eléonore s'installerait chez elle et Tomas essayait de trouver du travail.

[HRPG : Tu reposte si tu veux ou bien tu poste à la maison Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Septimus Newman
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Loup arctique



Re: Lituanie

Message par : Septimus Newman, Sam 3 Déc 2011 - 23:23


Encore désolé pour l'attente ^^'
_______________________________________

PV : Philéas et Septimus


Septimus soupira d'aise en lisant la réponse de Philéas. L'auror acceptait de l'aider dans son entreprise, assez périlleuse, mais tellement importante à ses yeux. Si ce dernier avait refusé, il n'aurait su que faire. Alicia était enceinte, et n'avait pas autant de connaissances sur les animaux magiques que l'expert. Quand à lui, s'il pouvait se frotter à un loup-garou sous forme animal sans trop de risque, il n'aurait rien pu faire tout seul pour le capturer une nuit durant. Il écrivit rapidement sur un parchemin l'heure et le lieu de leur rendez-vous et confia à la missive au hibou qui fila prestement.

Avec un sourire, le sorcier quitta la cuisine et monta à l'étage, dans la chambre de son fils. Ce dernier lisait calmement un livre sur la métamorphose, prenant de l'avance sur ses études comme lui-même l'avait fait étant enfant. Secouant la tête mais sans perdre son sourire, il referma la porte discrètement et partit dans sa chambre pour se changer. Il lui fallait de vieux vêtements pour cette petite escapade. Il ne doutait pas qu'il finirait par devoir les jeter après cette nuit passé dans les forêts de Lituanie.

Une fois que l'animagus fut prêt, c'est à dire habillé et équipé de sa première baguette qu'il empruntait à sa femme, il se dirigea vers son bureau pour avancer dans son travail. Plus que jamais, il tenait à avancer un maximum dessus, quitte à laisser ses brouillons – Alicia pourrait ensuite compléter une partie de leur histoire. Une erreur était vite arrivé, et malgré les connaissances en enchantement qu'il avait et l'expérience que son futur coéquipier avait dans les animaux, le loup-garou pouvait très bien prendre le dessus sur l'un deux – voire les deux.

Cette idée le ramena quelques années auparavant lorsque Ismaël et lui avaient rencontré un lycanthrope dans la forêt interdite. S'ils ne s'étaient pas croisés par hasard cette nuit-la, ils n'en seraient peut-être jamais revenu. Comme quoi, la vie tenait vraiment un fil parfois – et une bonne dose de chance. Néanmoins, l'homme n'était plus – totalement – ce gamin intrépide qui se moquait des règles. Il avait mûri, en bien ou en mal suivant le bon de vue qu'on adoptait.


-Je ne pense pas que les aurors aient une bonne opinion de moi. Je ne sais vraiment pas pourquoi, murmura-t-il sarcastique en repensant à l'amende qu'il avait reçu quelques jours plus tôt.

Soupirant face à l'attitude de «l'élite» - du moins celle de certains membres, d'autres paraissaient être des gens charmants – le garde-chasse se remit à écrire, fouillant sa mémoire, réfléchissant à la manière de présenter les choses et essayant sans cesse d'être le plus neutre possible. Y compris lorsqu'il évoquait Céleste – et sa troupe. Malheureusement, lorsque Simon vint le chercher, il n'avait que peu avancer. Contrarié, il attira sa cape à lui et sortit de la pièce, en recommandant bien à Simon de prévenir Alicia – tout en restant vague sur les raisons de son départ – puis du manoir.

L'ancien attrapeur prit une pierre qui se trouvait par terre et la transforma en portoloin – acte illégal qui aurait ravi certains anglais, heureusement il était en Irlande et avait quelques connaissances au ministère. Comptant jusqu'à trois, il l'activa et sentit qu'on le tirait par le nombril. Les images défilèrent à une vitesse folle et, un instant plus tard, il fut devant une auberge lituanienne. Il épousseta un instant ses vêtements, vérifia que tout était la – sa baguette comme son sac qui contenait son cahier et diverses potions – et jeta un coup d'œil à sa montre.


-En avance, comme d'habitude, lança-t-il en l'air, fier de lui. Ne reste plus qu'à attendre bouille d'ange.

Le serdaigle eut un petit sourire. Il avait donné ce surnom à l'auror le jour même où il était rentré d'Amérique. Cela faisait quelques années maintenant, et il n'était peut-être plus approprié mais il continuait de le surnommé comme ça – du moins quand il se trouvait seul, n'étant pas son ami, il ne pouvait lui donner des surnoms sans raison. Il secoua légèrement la tête, et en l'attendant, il se mit à regarder les étoiles, et plus particulièrement la lune qu'il trouvait toujours aussi belle que dans son enfance.
Revenir en haut Aller en bas
Philéas Byrne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Martre
Chercheur (Créatures Magiques)


Re: Lituanie

Message par : Philéas Byrne, Lun 5 Déc 2011 - 2:30


Enfoncé dans son vieux fauteuil au cuir patiné, Philéas caressait son fléreur qui s'amusait à lui attraper les doigts du bout de ses coussinets. Le sorcier était installé devant l'un des plans de travail de sa cave, sur lequel reposaient plusieurs lettres. De la paperasse en rapport avec la Tête de Sanglier, un message de Mr Lyffant, ou encore une lettre venant des Carpates, mais ce qui l’intéressait le plus pour l'instant était la dernière missive envoyée par Septimus. Sur cette dernière figurait le lieu de rendez-vous et l'heure à laquelle les deux disciples de Rowena devaient se retrouver.

L'irlandais s'était fait une joie d’accepter cette invitation de l'actuel garde chasse de Poudlard. Outre leur passage au sein de la plus noble des maisons, ils avaient également servi ensemble chez les aurors durant le règne Levitch. Pourtant ils se connaissaient relativement peu. Cette époque ayant été peu propice aux discussions de salon et Sept' ayant quitter les chasseurs de mages noirs avant leur retour en grâce, ils auraient pu se perdre de vue sans s'en émouvoir. Oui mais voilà, c'était sans compter sur un autre élément qu'ils avait en commun : Alicia Rogue, devenue Alicia Newman.
La jeune femme avait en effet épouser l'ex auror, avec lequel elle avait fondé une famille. Mais elle était également l'une des rares personnes avec lesquelles le chercheur en créatures magiques s'était lié d'amitié durant sa scolarité écossaise. Il fallait dire que le relationnel n'était pas son point fort. C'est peut être dans la rareté de ses proches, que l'on peut trouver l'explication à l'importance qu'ils ont à ses yeux.
Finalement, c'est en voulant renouer contact avec l'ancienne verte et argent que le sorcier aux yeux noirs avait vu Septimus pour la dernière fois. Il s'en souvenait comme si c'était hier, puisque le garde chasse était apparu en pagne ! Le type de détail qui vous marque à vie.

C'est un vrombissement venant du plan sur sa droite, qui sorti l'animagus de ses réminiscences nostalgiques. Sa vieille montre à gousset agitait son couvercle comme les élytres d'un coléoptère. C'était sa façon d’annoncer que l'heure de se mettre en route était venue.

    * Faudra que je pense à remercier Cris' pour ce cadeau ! * songea-t-il en posant Marbas au sol.


Vêtu d'un pantalon robuste, d'un épais gilet en laine, d'une solide chemise et de chaussures montantes, le jeune métis était prêt à se mettre en route. Tandis que son employeur se drapait de l'une de ses capes de voyage, Tranchefoule fit son apparition avec l'indispensable gibecière du jeune Byrne. Ce dernier le remercia en le délestant de son chargement et attrapa sa montre qu'il ouvrit d'une main. Comme bien souvent, il avait préalablement changer la trotteuse de cette dernière en portoloin.

Quelques secondes et diverses sensations plus tard, c'est donc sous les étoiles du ciel lituanien que Phil' lança un nouveau Portus avant de ranger sa montre dans l'une de ses poches. Puis il passa la sangle de son sac par dessus sa tête, resserra sa cape grise et se mit en route vers l'auberge. Comme convenu, l'organisateur de cette expédition attendait devant le bâtiment. Le nez en l'air et les sens aux aguets, ce dernier contemplait l'astre lunaire.

    - Tu te mets dans l'ambiance ? demanda l'irlandais arrivé à hauteur de son partenaire.


Tendant une main amicale accompagnée d'un sourire enthousiaste à son interlocuteur, Phil' était prêt à se lancer sur la piste des lycanthropes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Lituanie

Message par : Invité, Mar 10 Fév 2015 - 20:53


Sujet inactif depuis plus d'un mois, je me permet de poster, si problème, MP.


Ces histoires de captures étaient encore d'actualité dans  le monde magique. Vous allez me dire, après mon aventure avec le Vivet et mes deux coloc's, nos heures entières de poursuite pour attraper l’ancêtre du Vif d'or en pleine nuit, jamais plus j'aurais du penser à capturer un autre animal. Pourtant cette nuit là m'avait finalement donné goût à l'aventure, mais aussi à l'argent. C'est pourquoi, un matin (parce que je ne voulais pas prendre le risque d'avoir à nouveau à capturer une créature au beau milieu de la nuit), à l'heure du petit dej', l'heure ou tout le monde dans le manoir est encore assez dans les vapes pour m'écouter,  j'ai rassemblé tous mes coloc's et leur ai proposé cette autre capture, en Lituanie. Pourquoi la Lituanie ? Parce que ça avait l'air cool, bon ok, c'était surtout parce que là-bas, j'étais sûre de trouver ce qui m'intéressait. Seule ma cousine fût partante pour la petite excursion. Byby avait déjà un autre plan avec un dragon ( un dragon qui bouffe seulement des rats, allez pas croire que Byby est devenue courageuse). Thanoush lui, avais l'air d'avoir tout simplement la flemme, ou peut-être était-il lui aussi "réservé" pour une autre capture.


Moi, contrairement à Byby, j'avais décidé de m'attaquer à beaucoup plus majestueux qu'un Dragon. Ma cible aujourd'hui était une licorne. Ces créatures étaient mes dieux, je les vénéraient plus que tout. Genre qui n'aime pas les licornes quoi ? Et qui ne rêverai pas de voir une licorne dans le zoo ? Je voulais que cet honneur nous soit remis à moi et ma cousine, que les gens qui aillent dans le Zoo disent "C'est les deux cousines tarées du Hangover qui l'ont ramenée !" ou encore "C'est la p*te et l'obsédée !". Bref, je voulais réussir à en avoir une. Bien sûr, utiliser la force n'était pas dans mes plans, j'avais prévenu Prilou, on devrait une nouvelle fois faire preuve de patience pour que celle-ci nous approche et nous suive par elle même.


A peine notre excursion décidée, nous nous envolions vers la Lituanie, dans une zone protégée ou les Licornes vivaient en paix. J'étais à nouveau pleine de détermination et priait pour qu'une des licornes soit coopérante assez rapidement, histoire qu'on ait pas à rester une semaine en Lituanie. Nous parcourons toutes les deux les bois, ne faisant aucun geste brusque histoire de ne pas commencer à effrayer les créatures.


1- Ca commence mal, ça fait plus d'un quart d'heure et toujours pas de Licorne.

2- J'ai dis que je ne serai pas pessimiste. Toujours rien mais on va trouver !


3- Après quelques pas seulement, nous apercevons le pelage doré d'une jeune licorne pas encore totalement adulte.

4- Ce n'est pas une mais plusieurs licornes que nous trouvons dans une petite clairière.
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître de jeu
avatar
PNJ
Arbitre neutre
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lituanie

Message par : Maître de jeu, Mar 10 Fév 2015 - 20:53


Le membre 'Laura Greyss' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé 4 faces' :
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Lituanie

Message par : Invité, Mar 10 Fév 2015 - 23:48


Ces histoires de capture me donnaient le tournis. Mais tel un membre d'un fight club, je me rhabillai et retournai au combat... Une licorne... Pourquoi une licorne ? Laura adorait les licornes et m'a fait promettre de ne pas en blesser une. De toute façon j'en avais déjà marre de cette histoire de zoo. Voir une licorne enfermée, ça me semblait être le drame assuré. Je n'irais jamais dans c'te sorte de prison à seul but égoïste et égocentrique. Et pourtant, je les soutenais en capturant des créatures...

Un vert gallois, un vivet doré, et maintenant une licorne. Malheureusement je n'avais que de la gueule, et je profitais bien trop du système pour tourner le dos à une bourse de gallions. Je n'étais qu'une.. Hypocrite. Mais ce n'était pas grave, je ne l'étais que pour moi-même. Comme tout le monde. Tout le monde était révulsé de la misère, de la pauvreté, mais tout le monde profitait de son libre-arbitre pour pouvoir se satisfaire... Ils fermaient les yeux, puis le tour était joué. A la fin ce n'était même plus de l'hypocrisie, juste une façon de ne pas tomber dans la dépression...

Je me plaignais, mais pourtant j'étais là. Dans cette forêt en compagnie d'une personne que j'appréciais. En train de chasser comme si tout était bien et normal...

1) Je continuais de ruminer...

2) L'absence de licorne ne me faisait même pas réagir. C'était peut-être à cause du livre de Chuck Palahniuk que j'avais terminé hier soir, ça rendait assez dépressif dans le genre...

3) J'étais comme plongée dans l'ombre... Normal, nous étions dans une forêt. Mais attendez ! Quelle était cette lumière derrière l'arbre ?

4) Une licorne trottina tranquillement, passant devant nous comme si nous étions des êtres sains d'esprit... Pauvre bête, il n'y avait que des connasses autour d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Lituanie

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3

 Lituanie

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.