AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 6 sur 16
Promenons-nous dans les bois...
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant
Invité
Invité

Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Empty
Re: Promenons-nous dans les bois...
Invité, le  Lun 29 Juil 2013 - 16:23

Perchée sur mon tabouret, je l’écoutais me conter sa journée. Je devais le reconnaître, monsieur savait trouver les mots aussi pouvais-je sans peine voir se dérouler dans mon esprit chaque scène qu’il avait vécu. Plus d’une fois je souris, et plus d’une fois mes yeux brillèrent de curiosité. Quand il arriva sur l’instant où ma personne avait attiré son attention, j’en fus presqu’émue mais j’avais assez de recul pour savoir que seul le cadre y avait contribué.

- … quand à ce que j'attends réellement de cette discussion, certainement de passer une soirée des plus agréables en votre compagnie. J'ai remarqué en entrant qu'ils louaient des chambres à l'étage. Peut-être pourrions-nous apprendre plus l'un de l'autre dans l'une d'entre elles tout en contemplant le soleil en train de se coucher dans l'horizon à travers une fenêtre ouverte. Cela me permettrait de voir deux merveilleux paysages en même temps...


Cette fois-ci, je ris franchement, abandonnant spontanément l’image probablement glaciale que je renvoyais habituellement. Son audace n’avait d’égal que son parler et cela était plutôt amusant.

- Je vois que vous êtes optimiste, finis-je tout de même par répondre. C’est tout à votre honneur, au moins vous n’avez pas peur de vous brûler les ailes mais vous savez, j’ai déjà une chambre et j’ai déjà eu le temps de l’explorer. Si j’avais su plus tôt que mon chemin croiserait le vôtre, j’aurai probablement laissé cela à la providence.

C’était futile et presque mensonger car telle que j’étais, il était inconcevable qu’un homme pénètre un jour dans mon espace personnel. Autant les croiser en public ou en extérieur ne me faisait pas peur, il était pour moi hors de question d’en rencontrer dans un espace fermé. J’aurais eu l’impression d’être enfermée et prise au piège… et cela n’était pas là une pensée fort agréable. Précautionneusement, je repoussais cette idée et me reconcentrais sur mon vis-à-vis.

- Mais puisque ma compagnie semble vous plaire, peut-être accepterez-vous de m’accompagner ? Je m’ennuie fermement sur cette chaise haute et mon corps a besoin de bouger. Je pensais finir de boire, me changer et aller explorer les environs. Est-ce là une occupation à votre convenance ? Sinon je ne crains que vous ne deviez rester seul accoudé à ce bar.

Un léger sourire amusé sur les lèvres, je sautais lestement de mon siège – en essayant de ne pas avoir la tête qui tourne par deux verres d’un alcool inconnu – et m’en fus en direction de la porte de la salle sans vraiment de cérémonie. Me suivrait-il ? M'observait-il ? Peut-être me trouvait-il un peu cavalière ? Voire franchement agaçante ou probablement trop sûre de moi mais ce n'était pas ma préoccupation première. Nous avions commencé une sorte de "jeu" et je ne faisais que le suivre... Quand j'atteignis la porte, je me retournais enfin de nouveau vers lui, tête légèrement penchée sur le côté en l’observant, sa silhouette se découpant dans la lumière déclinante, et lui dit simplement :

- Rendez-vous devant l’auberge dans cinq minutes ?

Ce n’était pas vraiment une question, même si cela en avait la forme. J’étais sûre qu’il serait là. Peut-être se cacherait-il pour me narguer ? Peut-être jouerait-il franc jeu comme jusqu’à présent ? Peu m’importait comment il allait jouer, mon instinct me soufflait qu’il ne laisserait pas tomber aussi facilement.
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Empty
Re: Promenons-nous dans les bois...
Evan, le  Jeu 1 Aoû 2013 - 14:11

~ Un rire de la jeune femme accueillit ses derniers mots, était-il aller trop directement à "l'essentiel" ? Les phrases qui s'échappèrent ensuite le laissèrent perplexe, bien qu'appréciant son sens de la répartie. Il n'aurait pas ce qu'il souhaitait si facilement et la femme avait l'air bien décidée à ce que le jeu entre eux, dont les limites étaient incertaines, continu. Feignant un sourire, Evan termina son verre en attendant qu'elle continue, attendant de voir vers quel chemin elle allait l'envoyé.

~ La vie était un jeu permanent, où l'on pouvait choisir de prendre des risques, d'aller à l'encontre d'une aventure, d'une personne, de tout simplement forcer la chance ou le destin au risque d'y perdre une part de joie; mais néanmoins en y gagnant le fait de pouvoir vivre sans une nouvelle part de regrets. C'est ce que souhaitait le mage noir avant tout, profiter et oser dans sa soirée, quand bien même ne gagnerait-il rien d'elle, au moins il partirait avec le sentiment d'avoir essayé plutôt que d'avoir attendu sans ne rien faire.

~ La suite de la discussion lui fit décrocher un grand sourire à la belle, voyant alors la zone de leur jeu s'étendre lorsqu'elle lui proposa qu'il se joigne à elle pour qu'ils aillent s'aventurer au dehors. Il l'observa descendre de son siège sans lui répondre, amusé de la tournure qu'elle donnait à ses avances. Elle s'en alla jusqu'à la porte et il ne cessa de la regarder, jusqu'à ce qu'elle ne se retourne en lui fixant un rendez-vous devant l'auberge quelques minutes plus tard. Il se leva alors à son tour pour lui répondre d'une voix forte, que tous les autres clients du bar auraient à loisir d'entendre également bien qu'il se foutait royalement de leurs ressentiments.

- Avec grand plaisir ! Je ne comptais pas vous quitter si tôt ! Je vous attends devant l'entrée !

~ Il la regarda s'éloigner et quitter le bar, probablement vers sa suite dans laquelle il s'était imaginé aller avec elle, même si pour le coup ce n'était pas le cas. De toute façon, il n'était pas du genre à abandonner et bien des occasions se présenteraient certainement à lui dans la suite de leur aventure. Il se resservit un verre plein qu'il avala sec avant de s'assurer que la jeune femme n'était plus là. Discrètement, il sortit sa baguette de son jean et lança en informulé un sortilège de confusion sur le barman, afin de n'avoir rien à payer et de pouvoir sortir tranquillement.

~ Il gagna alors la sortie de l'établissement, déplorant son accoutrement, du fait qu'il était vêtu d'un jean troué et d'un simple polo, bien que ce dernier mettait en valeur son corps musclé. **Tu t'en fous de toute façon, tu vas pas à une soirée tu es très bien comme ça et pis c'est pas un rencard !** se dit-il intérieurement, comme pour se rassurer d'être présentable.

~ Une fois dehors, il remarqua que le soleil s'était caché dans l'horizon, parant le ciel d'une nappe orangée avec des tons de rouge peu habituel pour sa sortie silencieuse. De l'orient se dessinait des étoiles qui s'emparaient tranquillement du ciel, la lune pas encore brillante se camouflant parmi les quelques nuages avec sa teinte blanchâtre. Heureusement pour lui, ce n'était pas la pleine lune, aussi pouvait-il accompagner la jeune femme qui qu'elle soit dans la nuit qui arrivait à petits pas.

~ Il se demandait vers où l'inconnue avait décidée d'aller et si leurs pas les mèneraient vers une situation dans laquelle il devrait user de la magie, car, si tel était le cas il se devait d'agir avec prudence. Car autant il lui était presque certain que la jeune femme était une sorcière, autant  il ne pouvait se permettre de montrer clairement sa pleine aisance avec la magie noire et il devrait donc minutieusement choisir ses sorts le cas échéant.

~ Il se demandait également comment la jeune femme viendrait vêtue, l'imaginant avec plaisir avec peu de vêtements. Après tout, une brève pensée le traversa qu'elle avait peut-être des fantasmes inassouvis à réaliser en extérieur, et que c'était la raison pour laquelle elle souhaitait l'emmener dehors. Même si au fond, il s'attendait réellement à devoir marcher avec elle, et savait qu'il devrait batailler pour qu'une issue plus charnelle ne se dessine entre eux...
Invité
Anonymous
Invité

Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Empty
Re: Promenons-nous dans les bois...
Invité, le  Lun 5 Aoû 2013 - 11:59

Je l'abandonnais donc sans aucun scrupule au bar et montais tranquillement me changer. J'adorais courir à Pré-Au-Lard et je ne changerai pas mes habitudes. A défaut de pouvoir piquer un sprint, je pouvais toujours marcher et un peu de compagnie serait toujours agréable. Au pire, je marcherai seule et cela ne me changerait pas d'habitude. Mais une voix en moi me disait que je ne me trompais pas et que l'inconnu du bar m'attendrait en bas. Retirant mes sandales, je tronquais mon jean par une short en toile noir et enfilai une paire de tennis qui serait probablement plus adapté à la marche. Par contre, je gardais ma chemise blanche car plus agréable. Un coup d'oeil dans le miroir me confirma que mon apparence semblait vouloir pour l'instant rester entre le blond et le roux aussi haussais-je les épaules dans un constat flagrant.

"Quand on n'a pas le choix...on n'en a pas..." me dis-je simplement et hop ! un élastique au bras, j'entrepris de natter ma longue chevelure. Je la finissais quand j'arrivais devant l'auberge. Une boucle, deux boucles et j'étais prête. Sans même prêter attention autour de moi, je m'étirais doucement la colonne, levant les bras au-dessus de la tête, sur la pointe des pieds. C'était un rituel destiné à me détendre et une fois prête, je me tournais enfin pour chercher si mon compagnon impromptu serait présent ou non.  Quand mes yeux se posèrent sur lui, un sourire se dessina sur mon visage, faisant apparaître la petite fossette qui se dissimulait habituellement dans le coin droit de mes lèvres.

- Je vois que vous n'avez pas peur de l'inconnu. Nous y allons ? l'interpellai-je alors en glissant mes mains dans les poches de mon short.

Cette fois-ci, je décidais de l'attendre et l'observais donc silencieusement se rapprocher de moi, évaluant sans m'en cacher l'aura et la force qu'il dégageait. Malgré moi, un petit frisson parcourut mon échine et une sonnette d'alarme se déclencha dans mon cerveau mais je refusais de l'écouter, du moins pas pour l'instant. Il était là et nous devions partir, je n'allais quand même pas m'enfuir parce que mon esprit détectait quelque chose que je n'avais pas encore perçu.

Quand il fut à ma hauteur, nous prîmes donc une petite route de sable qui nous mena bientôt vers un petit bois. Je ne réfléchis pas vraiment et m'y engouffrais avec lui. Nous marchions d'un bon pas et pour l'instant aucun mot ne franchit mes lèvres. Je ne savais pas trop de quoi parler... surtout quand on marchait. Habituellement je me contentais de courir et de regarder la route devant moi alors là, je ne savais pas trop quoi demander. Et puis, je préférai ne rien demander et ne rien savoir car après tout, je n'étais pas moi et je détesterai mentir sur mon identité. Mais je le ferai si cela était nécessaire.

- Ca va ? Vous ne vous ennuyez pas trop ? finis-je tout de même par demander au bout d'un énième tournant. Je doute que cette ballade silencieuse soit à la hauteur de vos espoirs, me trompe-je ?

Je ne savais pas ce que j'avais mais j'avais vraiment envie de le pousser dans ses retranchements et cela me rendait provocatrice. Pas physiquement mais dans mes mots. Comme si je cherchais à tester ses limites. Discrètement, je jettais un regard vers lui et attendis sa réponse. Qu'allait-il me répondre ? Allait-il réagir ? Ou me planter là ? Dans tous les cas, l'impatience et la curiosité qu'il suscitait en moi grondait au fond de moi mais je n'en laissais rien paraître, continuant tranquillement ma marche, cassant de temps à autre une branche pour occuper mes mains et ne pas laisser ainsi mon esprit vagabonder.
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Empty
Re: Promenons-nous dans les bois...
Evan, le  Mer 7 Aoû 2013 - 10:30

~ Cinq minutes, il n'eut pas à l'attendre plus longtemps. Rapidement il la vit à travers la porte de verre avancer dans sa direction, arborant des baskets et un short qu'elle n'avait pas auparavant. Il se demanda un instant jusqu'où les mènerait leur escapade, mais affichait une mine heureuse quand à l'accompagner et peut-être en découvrir un peu plus sur elle.

- Bien sûr ! Je vous attendais ! répondit-il simplement à la jeune femme avec un sourire.

~ Les deux sorciers se mirent alors en marche au couchant dans un silence presque meurtrier, comme chacun perdu dans ses propres pensées et que c'était seulement leurs pas qui décidaient où ils allaient. Une petite route de sable s'étendait non loin de l'établissement qu'ils avaient quitté, et ils l'empruntèrent sans se retourner, et sans non plus en connaître l'aboutissement.  La petite route se termina sur un bois, étrange contraste qui ne lui sauta pas aux yeux, et les deux s'engouffrèrent dedans après avoir échangé un bref regard.

~ Tout comme elle, il était perdu dans ses pensées. Leur jeu à l'auberge s'était terminé étrangement et là, il ne savait pas trop sur quel sujet rebondir, si ce n'est peut-être s'immiscer plus en profondeur dans la vie de la belle inconnue, au risque d'entendre à son tour des questions auxquelles il devrait certainement mentir. Finalement, c'est elle qui brisa le silence pesant qui régnait depuis leur départ de l'auberge, comme-ci chacun se rappelait soudainement qu'il marchait accompagner.

- Oh, euh oui ça va ! répondit-il d'abord sortant de son voyage intérieur et revenant à la réalité. Non je m'ennuie pas du tout, bien que je vous avoue que je n'ai pas pris réellement le temps d'observer les paysages que nous traversons. Je m'en allais dans mes pensées... Et, sinon, oui vous vous trompez, cette balade n'est pas pour me déplaire, bien qu'elle soit auréolée de silence. Disons que lorsque je me pose dans un bar le soir, généralement je ne prévois pas de le quitter pour aller m'aventurer dehors, bien qu'il m'arrive fréquemment de sortir pour contempler la splendeur du ciel étoilé !

~ Sa réponse défensive, bien qu'il essaya de garder une apparence tout à fait impassible, était néanmoins sincère. Il s'était un instant imaginé finir la soirée dans la chambre de la belle, mais au fond la balade ne lui déplaisait pas. Il était juste parti dans des pensées lointaines, certainement comme elle d'ailleurs. Le sorcier se retourna pour voir le chemin qu'ils avaient parcouru, mais ils avaient pris tellement de virages qu'il ne saurait dire avec exactitude depuis combien de temps ils étaient entré dans le petit bois. La nuit semblait avoir posée son voile au-dessus de leur tête, et un bref regard lui offrit une vision souriante, s'évadant près de ces perles lumineuses qui composaient la toile du ciel.

- Et vous alors ? rebondit-il en relançant la conversation sur elle. Cette soirée vous apporte-t-elle ce que vous en attendiez ? Il vous arrive souvent de vous aventurer comme cela, un soir à l'extérieur avec un inconnu ? Où est-ce seulement par curiosité et que cela fait partie d'un rituel visant simplement à me jauger ?

~ Sa dernière question aurait très bien pu lui être retournée, car il était facile pour quiconque analysait le comportement des gens de percevoir qu'une telle situation était née par deux envies communes, et pourtant sensiblement différentes de découvrir des informations sur l'autre. Mais il avait profité de l'occasion pour essayer de la mettre en position inconfortable et de déceler une éventuelle faille dans les mimiques de son visage.

- Au fait, je ne connais toujours pas votre nom, mademoiselle.... ?
Invité
Anonymous
Invité

Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Empty
Re: Promenons-nous dans les bois...
Invité, le  Mar 3 Sep 2013 - 13:56

Ma question posée, je le vis revenir doucement à la réalité et à moi. Sa réponse, comme depuis nos premiers mots, était toujours aussi franche et directe et je ne pus m'empêcher de rire doucement à l'évocation de ses attentes envers les bars.

- Et vous alors ? Cette soirée vous apporte-t-elle ce que vous en attendiez ? Il vous arrive souvent de vous aventurer comme cela, un soir à l'extérieur avec un inconnu ? Où est-ce seulement par curiosité et que cela fait partie d'un rituel visant simplement à me jauger ?

Cette fois-ci, mon rire sonna franchement, résonnant à travers la profondeur des bois. Ce n'était rien de mauvais mais vraiment un rire franc et amusé. Je décidais donc de jouer carte sur table. Une fois n'était pas de coutume et puis, je ne craignais rien sous cette apparence. Je m'arrêtais donc dans ma marche pour lui faire face, les mains levées en signe de reddition.

- Je l'avoue, je vous testais. Habituellement, je ne parle pas aux inconnus. Du moins pas sans être sûre et certaine qu'il n'y ait des témoins, au cas où j'aurais affaire à des malappris mais...

Allais-je lui dire la vérité ? Non pas jusque là...

- Mais disons que ce soir est particulier. Et puis, vous n'avez pas l'intention de me faire du mal n'est-ce pas ?

Nouvelle boutade. Ceci n'était qu'une demi-question. Je n'étais pas assez stupide ou encore ivre pour ne pas comprendre qu'assurément toute personne normalement constituée ne répondrait jamais "si" à une telle question. Un sourire malicieux se dessina sur mon visage, dévoilant une nouvelle fois la petite fossette logée sur le coin gauche de ma joue, puis je repris la route.

- Au fait, je ne connais toujours pas votre nom, mademoiselle.... ?

- Si vous me le permettez, gardons pour l'instant l'anonymat, répondis-je calmement. Je me doute bien que cela doit piquer votre curiosité mais j'éprouve un certain frisson à rester pour une fois inconnue.

Et cela était vrai. L'anonymat ajouté au visage inconnu me conférait une sorte de bulle mystérieuse qui semblait me dire que ce soir tout était permis. Que quoiqu'il puisse arriver, j'allais pouvoir en réchapper. Cela me rassurait et me détendait, dévoilant en moi la passion et l'insouciance que j'avais toujours refoulé.

- Puisque nous sommes deux, seuls au milieu des bois, et que le silence, même s'il est appréciable certaines fois, semble nous peser, que diriez-vous de jouer ? Je vous propose un action ou vérité... Par contre, aucune vérité qui puisse nous permettre de connaître l'identité de l'autre. Cela vous tente ? Après tout, c'est une manière comme une autre de faire connaissance. Si vous êtes d'accord, je vous laisse commencer.
Okreäl Eyzürid
Okreäl Eyzürid
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Empty
Re: Promenons-nous dans les bois...
Okreäl Eyzürid, le  Ven 1 Nov 2013 - 19:11

{HRP : Je me permet d'embrayer sur un nouveau RP, comme ça fait deux mois que plus rien ne se passe dans ce sujet là. Le RP est en compagnie de Jarrod Prescott, mais est ouvert à qui veut bien nous rejoindre, plus on est de fous hein... (: }


Okreäl courrait de partout, allant d’un coin à l’autre de sa tente. Si cette dernière paraissait ridicule vue de l’extérieur, elle l’était nettement moins à l’intérieur et semblait presque trop vaste. Elle était en effet soumise à un sortilège d’Extension indétectable.
La jeune femme, une tasse de thé dans une main, sa baguette magique dans l’autre, était de plus en plus angoissée. La petite horloge posée sur la table basse lui rappelait, grâce à son tic-tac incessant, qu’elle était maintenant presque en retard ; et qu’elle le serait complètement d’une minute à l’autre. Mais Okreäl était tellement bien, il y a déjà maintenant un quart d’heure, emmitouflée dans sa couverture, qu’il lui fut impossible de se réveiller à une heure… raisonnable. Et la jeune femme en payait les conséquences. Elle devait obligatoirement se dépêcher, sinon elle louperait son rendez-vous au ministère, qui était déjà prévu depuis plusieurs mois.

Elle sorti de sa tente après s’être étouffée trois fois avec ses tartines et après avoir perdu une de ses chaussures. Les yeux encore bouffis, elle replia sa demeure en deux-trois coups de baguette. Puis elle se dirigea hâtivement vers la lisière de la forêt, afin de retrouver l’endroit qu’elle avait repéré la veille. Il devait s’y trouver un portoloin qui l’emmènerait directement devant les portes du ministère. Okreäl ne savait pas encore à quoi pouvait bien ressembler l’objet.

Une fois la lisière atteinte, elle couru à travers les grands arbres en se fiant aux points de repères qu’elle s’était fixée la veille. C’est complètement essoufflée qu’elle arriva dans une petite clairière. Un vieux coussin crasseux, qui semblait avoir vécu plusieurs guerres d’affilé, était posé sur une grosse souche d’arbre. Okreäl se précipita dessus, ferma les yeux, les rouvrit. Elle était toujours dans la clairière. Peut-être avait-elle un peu d’avance finalement ? Elle sorti hâtivement sa petite horloge, pour se rendre compte que le portoloin ne fonctionnait plus depuis trois bonnes minutes déjà. De rage, Okreäl frappa le coussin de toutes ses forces contre la souche d’arbre, sachant pourtant qu’elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même. Elle louperait forcément son rendez-vous au ministère… Et devrait attendre longtemps avant d’en avoir un nouveau.

Elle entendit soudain quelqu’un arriver en courant derrière elle.
Jarrod Prescott
Jarrod Prescott
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Empty
Re: Promenons-nous dans les bois...
Jarrod Prescott, le  Ven 1 Nov 2013 - 21:32

Jarrod était invité à un rendez-vous ministériel des plus importants, mais comme à son habitude le garçon était très en retard, en effet Jarrod avait un véritable problème avec la notion de temps et il arrivait donc toujours en retard. Il courut comme un fou furieux vers la fameuse forêt où était présent le Portoloin qui devait l’amener à son fameux rendez-vous très important. Le garçon s’arrêta net à la lisière de la forêt, sa baguette dans la main droite, son manteau d’automne dans la main gauche, le garçon était tout débraillé, son pantalon trainé au sol et descendait un peu trop, les lasser de ses chaussures était faits à moitié. Il prit donc cinq minutes pour replacer sa mèche de cheveu sur le côté et mettre son blouson sur le dos, refaire ses lasser qui trainé au sol et pour finir il remonta son jeans. L’entrée de la forêt était présenté avec un léger chemin de terre ou était situé des tas de feuilles d’arbre mort qui jonche de part en part le chemin du sou boit, peut-être en guise de décoration automnale, une idée peut être de Moldu. Jarrod entama sa marche rapide en direction de la forêt et se fia à l’instruction qu’il avait reçue pour se repérer dans le petit bois afin de trouver le fameux Portoloin.

Jarrod courait dans tous les sens, il s’était malencontreusement perdu dans le sous-bois manifestement vaste. L’indication qu’il avait reçue était pourtant claire, il devait suivre le chemin de terre et tourner au grand arbre au bout, certes l’indication était peut-être flou, même un peu trop floue. Le sous-bois ou forêt était très vaste, il y avait des grands arbres imposants qui perdaient leurs magnifiques feuilles jaunies par l’automne, ils étaient présents partout autour de Jarrod qui perdait au fil des minutes sont calme si précieux.

C’est dans un moment de panique ou Jarrod était sur le point de tout faire bruler avec la magie qu’il crut apercevoir une femme très finie et très grande aux chevaux d’une étrange couleur. Il avança discrètement et il remarqua bien au loin une femme qui courait après quelque chose ou pour aller vers un objet. La femme en question que Jarrod aperçut brièvement, mais assez pour la décrire un minimum, elle était d’une certaine beauté, une beauté qui ne pouvait pas passer inaperçu. L’hypothèse de Jarrod était qu’il avait croisé une sorcière et non une moldu, il ne put apercevoir son visage et si oui ou non elle possédait une baguette magique. Après la phase d’observation du sorcier il décida de courir en direction de la jeune femme aperçue, après un petit moment de course Jarrod arriva finalement en courant à toute allure vers la jeune sorcière, qui faisait d’étrange geste en direction d’une souche d’arbre, Jarrod n’arrivait pas à apercevoir l’objet qui était manipulé par la jeune femme. Il fonça dans sa direction qui lui posa une question tout en reprenant sa respiration.


- Heu ..  Pardon ….   mais tu n’aurais pas remarqué …..  la présence d’un objet ….  inhabituelle dans le coin ?

L’homme réussie à s’exprimer malgré sa difficulté à reprendre son souffle, en effet il n’était pas sûr du statut de sorcier de la femme et Jarrod préféra rester prudent sur la situation et notamment sur l’emplacement du Portoloin.


Dernière édition par Jarrod Prescott le Dim 3 Nov 2013 - 16:25, édité 2 fois
Okreäl Eyzürid
Okreäl Eyzürid
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Empty
Re: Promenons-nous dans les bois...
Okreäl Eyzürid, le  Sam 2 Nov 2013 - 11:27

Un jeune homme arriva en courant dans sa direction. Okreäl se retourna vers lui et cessa de tambouriner la souche d’arbre avec son coussin. En effet, si le nouvel arrivant était un moldu adepte de joggings forestiers, il la prendrait à coup sûr pour une fille à qui il manquerait une case. Plus il se rapprochait et plus Okreäl était impressionnée par la puissance du jeune homme. Il était carrément barraqué et assez grand. Il arriva complètement essoufflé, et en reposant son corps, il s’adressa à Okreäl :

- Heu .. Pardon …. mais tu n’aurais pas remarqué ….. la présence d’un objet …. inhabituel dans le coin ?

Okreäl souri, et comprit qu’elle n’était déjà, d’une, pas la seule sorcière dans cette forêt. Mais elle comprit également qu’elle n’était pas non plus la seule à être complètement en retard. Elle fit un petit signe d’excuse au sorcier, qui à ce qu’elle avait compris, était ici pour se rendre au ministère également.

- Désolé, mais je crois bien que tout comme moi, tu viens de louper le départ du portoloin… Euh, si c’est ce que tu cherches bien sûr ?
Ajouta t-elle, anxieuse. Mais elle comprit que l’Homme était bel et bien là pour ça, elle le perçu dans ses yeux couleur ambre. En fait, ce vieux coussin était posé en évidence, juste là, sur cette souche. Mais je pense qu’on arrive trop tard, car je le porte depuis tout à l’heure et rien ne se passe. Je suis dégoûtée, j’avais un rendez-vous super important au ministère aujourd’hui… Je devrais d’ailleurs quasiment déjà y être…

La jeune femme écarta les bras en signe de désolation. Elle s’assit sur la souche d’arbre, exactement là où était le coussin il n’y a pas dix minutes. Elle pris l’objet entre ses bras avant de se rendre compte de la crasse du coussin. Elle l’expulsa finalement à trois mètres de ses pieds en soupirant. Avec un objet crasseux comme ça, aucun moldu n’aurait voulu toucher au portoloin… Okreäl releva la tête et s’adressa au jeune homme.

- Allais-tu au ministère toi aussi ?
Et puis, comme elle se senti en confiance en compagnie de ce type là, elle embraya : Comment t’appelles-tu ? Si ce n’est pas trop indiscret, bien entendu.
Jarrod Prescott
Jarrod Prescott
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Empty
Re: Promenons-nous dans les bois...
Jarrod Prescott, le  Sam 2 Nov 2013 - 23:36

Le jeune homme compris vite que la jeune demoiselle devant lui était une sorcière. Une sorcière qui était en retard à un rendez-vous ministériel très important, tout comme le jeune homme qui par déduction comprit qu’il était très en retard, même trop en retard. Jarrod se déplaça d’un bout à l’autre du sous-bois en aller et retour pour se calmer. La jeune demoiselle devant lui était une femme très peu âgée, mais surement adulte peut être d’une vingtaine d’années, les cheveux de la femme étaient d’une étrange couleur étrange qui attira le regard de Jarrod. Le Portoloin était un vieux cousin usé par le temps, d’une couleur blanche, mais noirci par le temps, une odeur désagréable émanée de l’objet.

Un sourire discret se dessina sur le visage de la jeune sorcière, elle plissa les yeux et fit un signe d’excuse en direction du garçon. Jarrod avait passé une longue journée pour clore cette fameuse journée il était en retard à son rendez-vous très important pour un poste lambda au ministère. Pour conclure toute l’histoire, la sorcière qui était manifestement dans le même problème que Jarrod, confirma la non-activité du Portoloin.

- Désolé, mais je crois bien que tout comme moi, tu viens de louper le départ du portoloin… Euh, si c’est ce que tu cherches bien sûr ? En fait, ce vieux coussin était posé en évidence, juste là, sur cette souche. Mais je pense qu’on arrive trop tard, car je le porte depuis tout à l’heure et rien ne se passe. Je suis dégoûtée, j’avais un rendez-vous super important au ministère aujourd’hui… Je devrais d’ailleurs quasiment déjà y être…

- Ha, d’accord je comprends alors pourquoi tu es énervé après ce cousin crado. J’avais aussi rendez-vous pour un entretien avec un auror pour un boulot minable et ennuyeux au ministère.

Jarrod avait anticipé la prochaine question de la sorcière qui voulait savoir par pure curiosité la raison de la venue du sorcier. La jeune demoiselle qui était en confiance mais surtout, elle voulait surement tuer le temps et faire de plus ample connaissance avec le jeune homme. Les deux jeunes personnes avaient un point en commun au final, celui d’être arrivé au mauvais moment et avoir une fâcheuse habitude à arriver en retard au rendez-vous.

- Comment t’appelles-tu ? Si ce n’est pas trop indiscret, bien entendu.

Le soupir discret du jeune homme causé par l’énervement de la situation se fit ressentir, mais la demoiselle qui était toute souriante et très sociable n’hésita pas à lancer la discussion avec Jarrod pour faire connaissance. Le sorcier leva la tête vers le ciel pour observer l’énorme nuage qui passait tout doucement au-dessus de lui, il plaça ses deux mains dans les poches de son gros manteaux, il prit le temps de s’asseoir délicatement à côté de la charmante sorcière, il la fixa un instant, puis il lui sourit et il répondit volontairement à la demoiselle.

- Je m’appelle Jarrod Prescott, je suis anglais et toi ?
Okreäl Eyzürid
Okreäl Eyzürid
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Empty
Re: Promenons-nous dans les bois...
Okreäl Eyzürid, le  Jeu 14 Nov 2013 - 13:23

La jeune femme fut soudain amusée par la situation dans laquelle elle, et Jarrod, puisqu’il se dénommait ainsi, se trouvaient finalement. Ils étaient en effet tous les deux en colère d’avoir loupé leur rendez-vous à cause de leur retard ; mais se trouvaient tout de même là à discuter, et à profiter de ce moment disons… offert par leur bêtise. Le jeune homme, emmitouflé dans son grand manteau, répondit à sa question et lui expliqua alors qu’il allait au ministère dans le but de trouver un emploi, qui tout du moins n’avait pas l’air de l’enchanter. Il lui apprit que ce boulot devait être proposé par un auror. Cela intrigua assez Okreäl qui sourit d’un air malicieux, comme elle le faisait à chaque fois qu’elle était intéressée par ce qu’on lui racontait. Le jeune homme vint s’asseoir à côté d’elle, et ne semblait pas pressé de déguerpir. De toutes manières, ils avaient chacun du temps devant eux maintenant que l’emploi du temps de leur journée se trouvait tout chamboulé. Okreäl embraya donc, tout naturellement :

- Wouhahou, un boulot proposé par un auror ? C’est quoi comme boulot au juste ? Et tu dis qu’il doit être ennuyeux ? J’aimerai bien qu’on me propose un travail ces temps-ci. Mais attend je sais, t’es un auror en fait mais tu veux pas me le dire !

Okreäl explosa de rire, mais continua, en faisant comprendre à Jarrod quelle blaguait, bien entendu.

- En fait, moi j’allais au ministère, enfin, je devrais être au ministère (elle accentua bien fort sur le « devrait », car elle sen voulait de ne pas y être, malgré l’agréable moment quelle était en train de passer en compagnie de Jarrod.) pour… régler une amende, en fait.

La jeune femme sourit, mais cette fois-ci c’était plus car elle se trouvait un peu mal à l’aise. Elle ne souhaitait pas s’épancher sur le sujet. Heureusement, ce n’était pas une amende bien élevée, car Okreäl ne croulait pas sous l’or, c’était le moins qu’on puisse dire. Elle ne connaissait tout de même pas encore assez bien Jarrod pour lui annoncer qu’elle s’était faite prendre en possession d’objets considérés comme illicites par le ministère. Elle ne pensait pas mal faire, bien au contraire, mais sa naïveté avait fait qu’elle se trouvait tout de même convoquée au ministère pour régler son amende, sa « dette envers la communauté magique », comme il l’était spécifié dans le parchemin officiel qu’elle avait reçu, il y a de ça une semaine.
Okreäl se rendit compte d’ailleurs qu’elle ne s’était toujours pas présentée.

- Oups ! Excuse-moi, je ne me suis pas présentée. Je suis de nationalité Slovène, mais je vis en Angleterre ces temps-ci, car c’est là que j’ai fait mes études, à Poudlard en fait. D’ailleurs, y étais-tu également ? Ton visage me dis quelque chose.
Enfin bref, je m’appelle Okreäl. Okreäl Eyzürid pour être exacte. C’est un nom qui vient du nord. Et là, bah je vadrouille entre la demeure de mes frangins à Godric’s Hollow, l’appartement de ma sœur à Londres, et la nature où je plante ma tente. Mais il y a peu de temps j’étais en Europe de l’Est ; où j’ai pu suivre des dragons. Mais je ne les ai encore que peu aperçus, et je compte bien y retourner rapidement. Enfin… si le ministère ne me prend pas tous mes sous.


Elle rigola, tout en croisant les doigts pour que ce soit vrai. Puis elle demanda à Jarrod ce qu’il faisait dans la vie pour le moment, et d’où il venait.
Invité
Anonymous
Invité

Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Empty
Re: Promenons-nous dans les bois...
Invité, le  Ven 21 Fév 2014 - 18:07

[je me permets de poster le précédent RP n'ayant pas été actif depuis un moment]

Il était très exactement 23h54.

Whisper s'en souvient bien, à vrai dire si vous étiez dans les bois , trempé jusqu'au aux os, transi de froid, tiraillé par la faim, épuisé, recouvert d'écorce et de ronce, la boue pénétrant dans votre narine droite, une toile d'araignée gluante et urticante recouvrant votre bras gauche, le visage couvert d'égratignures et autres plaies, tout en étant poursuivi par une vingtaine d'acromentules toutes plus féroces et furieuses les unes que les autres, il est certain que chaque détail, même le plus insignifiant, s'implante dans votre crane et vienne plus particulièrement vous hantez le soir lorsque vous chercherez à trouver le sommeil.

Le serpentard donna un violent coup de pied à la base d'un vieil arbre et continua sa folle course dans le noir. Comme prévu l'arbre s'écroula et écrasa au passage deux araignées, ce qui ne fit que renforcer la rage des survivantes.

-Voleur! Voleur! Assassin! Je te déchiquetterai! Je te mangerai les os!

Whisper tenait furieusement sa sacoche pleine contre son torse, un liquide verdâtre et épais dégoulinait de la fermeture. Le septième année sortit fébrilement une fiole de la poche intérieure de son manteau, arracha le bouchon avec les dents et la bu aussi sec en faisant volte face.  Les araignées se rassemblèrent et chargèrent, bien décidées à faire regretter sa naissance à cet odieux personnage.

Le serpentard prit alors une énorme inspiration, sa poitrine se gonfla et sembla tripler de volume. Un cri monstrueux s'échappa alors de ses lèvres. C'était un bruit terrible, inhumain et incroyablement fort. Une onde de choc renversa les araignées qui furent catapultées en arrière alors que les arbres, souches et autres végétaux tombaient  sous la puissance d'une telle rafale. De toutes parts les oiseaux et autres animaux fuyaient.

Whisper s'écroula alors, suffoquant; sa gorge lui faisait horriblement mal. Mais son repos fut de courte durée puisque 4 araignées rescapées de son attaque, s'avançaient en boitant. Le serpentard se leva péniblement et manqua de tomber. Ses poumons étaient en feu , la moindre inspiration lui transperçait la poitrine.

-Mes frères! Mes sœurs! Il faiblit!

Le serpentard reprit sa course effrénée dans les bois et lança deux bavboules à l'aveugle dans son dos, tout en serrant toujours sa sacoche. L'une des araignées poussa un cri, signe que l'un des projectiles avait atteint sa cible. Un faible sourire s'afficha sur le visage de Whisper, l'acide que la bavboule contenait avait du avoir raison de la créature.

Soudain le jeune serpentard trébucha et s'étala de tout son long sur un sentier. Il se redressa rapidement et s’arrêta net. Et pour cause, quelqu'un se trouvait devant lui.
Invité
Anonymous
Invité

Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Empty
Re: Promenons-nous dans les bois...
Invité, le  Mer 26 Fév 2014 - 19:19

23h54, une heure à laquelle les gens dorment paisiblement habituellement.
Les bois étaient couverts d'un épais brouillard qui réduisait de beaucoup la visibilité, à peine distinguait-t-on quelques formes et silhouettes à plusieurs mètres à la ronde.
S'aventurer parmi la forêt demandait maintes précautions, il fallait se faufiler avec grâce, scruter à ses pieds les éventuelles racines et souches pour ne pas s'y prendre les pieds, si bien que courir en ces lieux devenait un véritable exploit.

C'est alors qu'un cri retentit, Malagolf se rua vers sa provenance. C'est là qu'il vit un jeune sorcier à ses pieds. Immédiatement, Malagolf lui tendit la main pour l'aider à se relever. Après coup, il lui demanda ce qu'il faisait dans cet endroit.

Bonsoir, eh bien, quelle chute ! Pourquoi vous trouvez-vous en ces lieux par une heure si tardive ?
Invité
Anonymous
Invité

Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Empty
Re: Promenons-nous dans les bois...
Invité, le  Dim 20 Juil 2014 - 18:21

PV avec Ellie Sneckles

Samedi arriva vite. Spencer quitta le château armé de son sac à dos, dans lequel il avait inséré tout ce dont il aurait besoin pour le weekend. Un simple sortilège d’extension avait suffit à faire tout tenir à l’intérieur. Le Serdaigle devait retrouver Ellie à Pré-Au-Lard, d’où ils prendraient le Magicobus pour Ashford. Paraissait que les Croup se réunissaient principalement dans le sud de l’Angleterre. Ils allaient bien voir si c’était vrai. Spencer ne tarda pas à entrer dans le village, et il se dirigea sans attendre vers la gare. Il avait laissé Chef au dortoir. Il n’était pas certain qu’un Fléreur aurait sa place dans leur petite aventure. L’ex-préfet avait délaissé l’uniforme pour une tenue à la moldu, histoire de passer inaperçu. Un vieux jean lui couvrait les jambes, et il avait enfilé un ample tee-shirt gris. sa veste était suspendue sur son bras. Il était tôt, mais il ne faisait pas si froid.

Spencer prit place sur un banc et déposa son sac à côté de lui. Ellie ne devrait pas tarder. La Gryffondor avait une vie sociale aussi étendue que celle de Spencer, et c’est un concours de circonstances qui les avait réunis un jour dans un couloir. Ils avaient parlé créatures magiques, et en étaient venus à s’organiser un weekend de chasse aux Croups on ne savait comment. Quoi qu’il en soit, le Serdaigle était très enthousiaste à l’idée de cette petite aventure. Ellie avait l’air d’être une personne sympathique, et qui ne se prenait pas la tête. Et puis surtout, elle avait l’air honnête. Il était peu probable que quoi que ce soit tourne mal ces deux prochains jours. Spencer commenaç à siffloter. Le Magicobus devait arriver vers huit heures et quart.
Invité
Anonymous
Invité

Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Empty
Re: Promenons-nous dans les bois...
Invité, le  Sam 2 Aoû 2014 - 16:44


Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Tumblr_n5c1leanYp1r9o8f8o3_250

Hunting trip !    
PV Spencer McKane


Pour une fois, Ellie était à peu près à l'heure, ce qui, croyez le ou non, était vraiment exceptionnel. C'était pas qu'elle aimait pas être ponctuelle, au contraire ! C'est juste qu'elle parvenait toujours à oublier quelque chose ou à faire une bêtise. Cette fois, elle était totalement prête et n'avait normalement rien oublié, tout du moins c'est ce qu'elle espérait. Il serait peut-être temps qu'elle investisse dans un Rapeltout, bien qu'elle était pas persuadée que ce serait utile, il serait sans doute rouge en permanence de toute façon.

Voilà donc que notre chère rouquine s'en allait vers Pré-au-Lard, un sac bien rempli sur le dos et un sourire aux lèvres. Elle portait de simples vêtements moldus, un t-shirt et un pantalon léger accompagné de converses bien serrées. Aujourd'hui, Ellie retrouvait un camarade de classe, Spencer McKane. C'était difficile pour elle de se dire qu'elle avait rendez-vous avec quelqu'un. Faut pas croire hein, y'avait absolument rien de louche, et c'était loin d'être un rendez vous autre qu'amical, elle avait même pas pensé à cette possibilité en fait, non non, c'était juste que pour elle, l'idée que quelqu'un était volontaire et prêt à passer plus de cinq minutes avec elle lui paraissait complètement irrationnel. Elle était donc bien évidemment heureuse, et pourtant, une boule ne cessait de grandir dans son ventre au fur et à mesure qu'elle s'approchait du lieu de rencontre.

Il n'y avait pourtant probablement aucune raison de s'inquiéter. Spencer avait l'air très sympathique, et quand ils ont planifié ce mini-voyage, ils avaient parlé ensemble de la manière la plus naturelle qui soit. Et pourtant, Miss Sneckles n'arrêtait pas de s'inventer des scénarios catastrophes à chaque pas qu'elle faisait.

Bien assez vite, elle arriva enfin dans le village. Aussi, apercevant quelqu'un de dos ressemblant vaguement au Serdaigle tournant au coin d'une rue, sans plus réfléchir, elle se mit à courir après pour le rattraper. Sa course ne fut pourtant pas très longue, car après avoir parcouru cinq ou six mètres, voilà qu'elle se retrouvait étalée par terre après avoir marché sur ses propres lacets. Et heureusement qu'elle n'était pas allée plus loin car, quand elle releva la tête, elle aperçut Spencer juste au dessus d'elle, assis sur un banc.


- Coucou Spence', lança-t-elle alors, encore par terre.

Gênée, elle n'osa même pas se relever et s'assit à même le sol, faisant comme si de rien était et lâchant un rire nerveux alors qu'elle se frottait les genoux.

- Je suis en retard ?

HRPG : Désolée pour la qualité du RP et mon temps de réponse. >.<
Tu m'aimes quand même ? :(
Invité
Anonymous
Invité

Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Empty
Re: Promenons-nous dans les bois...
Invité, le  Jeu 7 Aoû 2014 - 15:56


Accord de Miss Sneckles (que j’aime quand même) pour l’utilisation de son libre-arbitre

Spencer n’eut pas attendre bien longtemps avant l’arrivée fracassante de sa camarade griffonne. Il sourit en l’apercevant, et émit une grimace en la voyant trébucher sur son lacet et s’étaler sur le bitume. Aïe. Maladresse et chasse aux croups, voilà qui promettait !

« Coucou Spence » lança t-elle sans prendre la peine de se relever.

Elle aussi s’était vêtue à la moldu, ce qui soulagea Spencer. Maladroite, mais réfléchie la Sneckles.

« Salut ! » répondit-il avec enthousiasme.

Le Serdaigle la vit finalement s’assoir à même le sol et se frotter le genou, les joues rouges de gêne. Spencer prit un air amusé.

«Je suis en retard ? »

Secouant la tête à la négative, Spencer attrapa son sac et vint s’assoir près d’Ellie.

« Du tout ! Le Magicobus ne devrait pas tarder. » Spencer jeta un oeil à sa montre, qui indiquait huit heures et onze minutes. « Cinq minutes ! Enfin quatre s’il est vraiment ponctuel. »

Et le Magicobus était connu pour sa ponctualité. Au moins autant que pour l’exubérance de sa conduite.

« Alors, prête pour notre chasse aux croups ? J’ai fais quelques recherches, et je pense qu’on devrait en trouver facilement là où on va. Par contre, moins sûr qu’on puisse en capturer un… Faudrait établir une stratégie ou quelque chose… »

Un croup était un animal fidèle aux sorciers. Mais ça, c’était lorsqu’il était domestiqué. A l’état sauvage, rien n’assurait que la créature les suivrait pour qu’ils puissent le garder. Spencer entendit une pétarade qui le sortit de ses pensées, et bientôt le Magicobus surgit à l’angle de la rue. Il slaloma joyeusement jusqu’à eux et pila devant les deux sorciers. Spencer déglutit tandis que le contrôleur en sortait. Le voyage devait durer quelques minutes, ce qui ne voulait pas dire qu’ils en sortiraient indemnes. Il se leva et aida Ellie à faire de même avant de s’approcher du bus.

« On va prendre deux tickets pour Ashford s’il vous plaît » lança t-il tout à trac.

Sitôt dis, sitôt fait. Les tickets furent imprimés dans un cliquètement mécanique, troués sans la moindre précaution, et on les invita à s’assoir à l’intérieur sans plus de cérémonie une fois qu’ils eurent payés. Spencer donna un supplément histoire d’avoir droit à un chocolat chaud, mais dès lors qu’il eut la tasse dans les mains et que le bus s’ébranla, il comprit son erreur.

« Waaaaaaaaah ! Punaise, je savais qu’on aurait du prendre le traaaaaaain ! »

L’intégralité de sa boisson se déversa sur son tee-shirt, et Spencer maugréa en sortant sa baguette. Il s’aspergea d’un #Aguamenti et frotta la tache du dos de la main. Il lança ensuite un #Consectetuer Dryer et attacha un oeil appréciatif à son travail. Comme neuf. Ou presque. Il avait quand même perdu un bon chocolat chaud. Il regarda Ellie, accablé et sursauta tandis que le Magicobus virait encore de bord.
Invité
Anonymous
Invité

Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Empty
Re: Promenons-nous dans les bois...
Invité, le  Jeu 23 Oct 2014 - 21:11

[PV Steven Gaudreault ; Pas de réponse depuis plus d'un mois]



~ Promenons-nous dans les bois, tant que le loup n'y est pas ~

Il courrait. Il courrait le plus rapidement possible. Pourquoi ? Pour sauver sa peau. Si quelqu'un avait dit à Sunny que celui-ci maudirait, un jour, une femme, le Gryffondor lui aurait ri au nez sans aucun doute... et pourtant, c'était bel et bien ce qu'il était en train de faire. Maudire cette femme sur cent générations pour avoir oublié que ce soir-là, c'était la pleine lune... *Oublié ?! Mais bien sûr, elle voulait juste te bouffer, Potter, oui !* ... et qu'elle avait un léger problème de fourrure directement lié au calendrier lunaire, justement.

Comment s'était-il retrouvé dans cette situation ? Il avait simplement accepté une ballade dans les bois de la jeune femme. Il la trouvait tout à fait à son goût et très réceptive au jeux de séductions. Oui, elle était douce, belle, intelligente, légèrement naïve aussi, et surtout, surtout, elle avait oublié de mentionner un fait plutôt important. C'était une loup-garou. Et il fallait que ce soit la pleine lune se soir-là, et que mademoiselle n'est pas pris cette foutu potion.
*C'est quand même pas compliqué de se rappeler qu'il faut prendre une potion...*

Quand la jeune femme c'était transformé, il avait sorti sa baguette dans la seconde. Il avait d'abord eu l'idée de tenter un sortilège d'entrave, mais son maléfice n'eut aucun autre effet qu'énerver encore plus la bête. En pensant de bête, le Sang-Mêlé avait l'impression de se retrouver dans un remake de la belle et la bête, mais une version légèrement plus gore, où il se retrouvait être la belle.

Il courrait donc, vite, très vite, même. Les réflexes qu'il avait acquis en faisant du Free Running était revenu tout seul et il passait tous les obstacles avec une agilité et une rapidité surprenante. Bien sûr, ce n'était pas suffisant pour mettre plus de distance entre la belle jeune louve, qui lui courait après comme un lionne poursuivrait sa proie, et lui-même. En même temps, il était la proie, à ce moment-là.

Une blessure. Il grimaça. La louve l'avait rattrapé et, un coup de patte plus tard, le voilà à terre, le bras en sang. Il devait bien avouer que les griffes de loup-garou étaient plutôt acérées. Il venait d'en faire l'expérience. Encore que la louve avait visé son bras gauche et qu'il utilisait sa baguette de l'autre main. C'était sa seule chance, aussi, après avoir lancé un #Repulso qui envoya valser la bête, le jeune Potter repartit en courant sans demander son reste.

Il avait mal, bien evidemment, tenant son bras de sa main valide sans lâcher sa baguette. Une idée stupide lui vint alors, mais si ça marchait, ça pourrait lui permettre de gagner quelques précieuses secondes avant de finir en steak pour créature affamé. Se retournant rapidement, il se concentra sur un souvenir particulièrement heureux. Il pointa alors sa baguette sur le loup qui se rapprochait, et cria.


- #Spero Patronum ! Le cri du jeune homme du s'entendre d'assez loin, à la vue du nombre d'oiseau qui s'envola dans la seconde. De sa baguette, une brume argentée sortit rapidement, avant de prendre la forme d'un magnifique renard. Le renard-patronus parti directement en direction du loup, connaissant la tâche qui était sienne, et Sunny ne chercha pas à savoir directement si la diversion avait marché, courant toujours à perdre haleine. Il s'autorisa toutefois un petit coup d'oeil derrière lui et sourit : pas de loup-garou affamé en vue.

Quand il se retourna, courant toujours, il crut apercevoir une ombre. Il ne savait pas si c'était un homme, une femme, un enfant ou encore un cheval, mais la première pensé, plutôt logique, qu'il eut, fut de prévenir l'inconnu. C'est ce qu'il fit à sa façon.


- Bordel, cour ! Cour si tu n'veux pas finir en steak ! Le cri furieux du loup-garou, qui avait dû comprendre que le renard argenté n'était qu'une diversion, fit écho à son cri. Il accéléra. Si la chose dans la forêt se faisait croquer, il n'aurait aucunement besoin d'avoir de remord, il l'avait prévenu. Il accéléra encore...
Contenu sponsorisé

Promenons-nous dans les bois... - Page 6 Empty
Re: Promenons-nous dans les bois...
Contenu sponsorisé, le  

Page 6 sur 16

 Promenons-nous dans les bois...

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.