AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 9 sur 10
Salle des préfets
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor

Salle des préfets - Page 9 Empty
Re: Salle des préfets
Daemon Stebbins, le  Lun 2 Avr - 22:05





.Voyage dans le temps.

Loredana Sparks
  Daemon Stebbins

“L’histoire doit maintenir vivante la vie.” ♫♫♫
J'écoutais ma déesse parler sur son cas. A cause de sa famille de dégénérés, certains la rejetaient d’ambler à cause d'eux. Lui collant une étiquette et cela me rendait fou de rage. Je n'aimais pas l’injustice même mieux je ne la supportais pas. Alors recevoir une telle info, grrr. Heureusement que j'étais coincé sinon j'aurais pu exploser. Mai je devais maîtriser ma colère parce que je ne voulais pas tout gâcher tandis qu'elle s'intéressait au passé de ma famille. Je respirais et soufflais calmement :

- Oublie ses abrutis. Tout ce qui compte c'est que les gens qui t'aiment et tiennent à toi, te connaissent et savent qui tu es. Une fille extraordinaire. La plus belle créature sur cette terre qui a envouté un garçon ordinaire et qui le rend meilleur chaque instant qu'il est en sa présence. Ce qui est certainement un miracle. Et surtout j'en ai rien à faire de ce que penses ou se demandent les autres. Si je suis avec toi, c'est parce que je t'aime et que tu m'as sauvé des ténèbres qui m'engloutissaient. La chose qu compte c'est toi et moi.

Je ne savais si mes mots l'avaient touchée mais je l'espérais de tout mon être. Je répondais alors à ses autres remarques.

- Pense qu'il a déjà failli être tué enfant. Pour cela, qu'il est aussi adulte. On lui a peut-être dit qu'il serait en sécurité à Poudlard et ça n'a pas été le cas non plus. Pour cela qu'il avait besoin de se créer une armure pour se protéger des autres parce qu'il était seul. Il n'arrivait pas à se lier aux autres, rappel-toi de ça. Il a presque treize ans. Il est comme moi de la fin de l'année. Il se retrouve quasi un an de plus que ses camarades de classe. Cela aussi, ça compte. Tu grandis plus vite quand tu encaisses des épreuves. Ce qui a été son cas.

Je tournais les pages pour arriver à la suite que je désirais lire à ma brunette.

- Je passe à la suite

- C'est une année de fou. Les élèves de cette école sont débiles au possible. C'est à se demander si ils ont un cerveau entre leurs deux oreilles. Croire qu'Harry Potter, héritier de Salazar Serpentard. Et puis quo encore. Pendant qu'on y est pourquoi pas Vous-savez qui ne serait marié avec Dumbledore pendant qu'on y est. Oh j'ai mieux en vérité c'est Rogue et McGonagall qui passent des nuits torrides dans le parc de l'école. C'est pour ça qu'on entend hurler  la mort. Pare que le loup-garous ne se remettent pas des visions de cette folle passion. On croit rêver franchement. Certes je ne sais pas qui cela pourrait être mais faut quand même garder les pieds sur terre par Merlin.

Tout ce qu'on sait pour le moment, c'est qu'un monstre se ballade dans l'école et pétrifie tous ceux qui le croissent. Dernière victime en date, Hermione Granger. Si ça c'est pas la preuve de l’innocence du survivant, je pense qu'il faut faire une série de transplantation de neurones d'urgence à tous ces crétins. Quand je te dis que la compagnie de tes potes livres ou de toi, vaut mieux que de fréquenter n'importe qui, tu me croiras maintenant. Et mon père qui veut que je me mélange avec les autres. Il est dingue y a pas moyen.  

Je préfère bosser mes nouvelles matières. La seule qui a droit à mon respect niveau scolaire, c'est Granger. Elle est brillante et ça rend taret ce pisseux de Malefoy. Il est vert de jalousie lui qui aime tant cette couleur horrible. Si je pouvais, je sortirais des fanions chaque fois que je la croirai dans un couloir en disant GO Granger GO comme au football américain. Dommage qu'il n'y en ait pas plus des gens comme elle. D'ailleurs je ne comprends pas pourquoi Elle supporte Weasley. Au tant les jumeaux sont plein d'humour et brillent par le talent dans ce domaine. Son frère Percy est un élève sérieux et travailleur. Mais lui, je ne lui trouve absolument rien. Il pique des crises pour un rien et devient tout rouge. Ne supporte pas une seconde d'avoir tord. Et niveau étude, c'est un sous-marin tellement il est dans les profondeurs du classement.

D'ailleurs même Justyn qui a huit ans ferait mieux que lui niveau magie. Ok il a tendance à pas être assez sérieux d'après maman. Mais il est intelligent et débrouillard comme pas deux. Il faudrait juste qu'il se discipline un peu. Enfin on peu l'excuser vu son âge. Par contre, cela me fait penser que je dois mettre un coup de collier si je veux rester premier de ma maison dans mon année. Ainsi maman sera fier et si ses frères arrivent à le savoir, ce ne sera que plus jubilatoire. Après tout, ce ce que je sais, ils sont aussi lumineux que Crabbe et Goyle. et ça fait peur quand on les voit ces deux lourdaux.  

Je te laisse, j'ai encore quelques pages en arithmancie à déchiffrer pour conserver mon avance et je veux finir avec que les gars ne reviennent de cette fête où soit disant ils peuvent entrer. Je n'y crois pas une seconde mais faut être charitable...


Code Daemon

Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Salle des préfets - Page 9 Empty
Re: Salle des préfets
Loredana Wildsmith, le  Lun 2 Avr - 23:56


Les mots de Daemon lui faisaient un bien fou. Elle avait besoin d'entendre qu'elle n'était pas seule et qu'il se fichait bien de ce que les autres pouvaient penser. Cela la rassurait de voir que, malgré tout ce qu'il savait sur elle, sur ces tarés qui lui servaient de famille, il était là, auprès d'elle, en sachant très bien que jamais il ne serait accepté par ses parents à cause de son statut de sang-mêlés. Bien qu'ils n'avaient plus le droit de lui dire quoique ce soit, sachant qu'ils l'avaient renié, elle savait très bien que sa mère ne pourrait s'empêcher de piquer sa petite crise si elle apprenait que Loredana puisse s'amouracher d'un sorcier qui n'est pas de sang-pur. Imaginez le jour où elle tombera enceinte de Daemon, si leur relation tient jusque là, évidemment.

- Tu n'es pas un garçon ordinaire, lui avait-elle simplement dit en lui caressant le bras.

Il réagit ensuite à ce qu'elle venait de dire, lui rappelant bien que le jeune garçon avait failli être tué plus jeune et que c'était une chose qui l'avait fait grandir prématurément, ce qui était compréhensible, même si Lore n'avait jamais vécu une telle chose. Elle comprenait pourquoi il était si endurci et pourquoi il ne voulait pas laisser les autres lui marcher sur les pieds. De plus, comme l'a signalé Daemon, il avait presque un an d'écart avec les autres puisqu'il était né en fin d'année et que les élèves étaient obligés d'avoir onze ans le 1er septembre, or il n'en avait que dix à ce moment là et avait dû attendre un an avant de faire sa première rentrée à Poudlard. C'était pareil pour le Gryffondor qui était né en Novembre. Loredana n'était que de quatre mois son aînée et pourtant, il n'était qu'en sixième année alors qu'elle était en septième. L'année prochaine, il serait toujours là, tandis qu'elle passerait à temps complet à la BAM, enfin s'ils acceptaient de la garder, évidemment. Dans tous les cas, parfois la différence d'âge pouvait se ressentir, même si elle n'était que d'un an.

Puis il continua sa lecture et Loredana l'écoutait avec la même attention qu'au début, bien décidée à entendre toute l'histoire de cet homme qu'elle trouvait déjà très intéressant, alors qu'il n'était encore qu'un enfant. La troisième année de Daemon semblait être aussi folle que les deux autres. D'après lui, le célèbre Harry Potter en prenait déjà plein la tête. Soit disant il était l'héritier de Serpentard. Loredana n'avait pas vraiment compris ce passage, mais elle préférait attendre que Dey termine avant de lui poser encore des questions. Elle savait qu'il n'en aurait pas marre. Le fait qu'elle s'intéresse à son ancêtre devait le remplir de joie. Elle savait qu'il tenait beaucoup à lui et qu'il aimait suivre son exemple.
D'après ce qu'elle comprenait, durant sa troisième année, un monstre se promenait tranquillement dans l'école et pétrifiait ceux qui étaient sur son passage. Alors, elle ne comprenait clairement rien à tout ça, elle regrettait quand même de ne pas avoir ouvert plus de livres. Daemon allait vraiment finir par penser qu'elle n'avait absolument aucune intelligence, aucune culture. Qu'elle ne connaisse rien du monde des moldus était une chose, puisque ses parents ne voulaient pas qu'elle ait de contact avec eux. En revanche, elle était censée s'y connaître d'avantage au monde des sorciers et pourtant, certaines choses lui échappaient puisqu'elle n'ouvrait quasiment aucuns livres...

Il semblait admirer cette Hermione Granger, notamment grâce à l'intelligence de celle-ci. En revanche, il ne semblait pas aimer un Weasley. Peut-être parlait-il du jeune rouquin qui était sur les photos qui se trouvaient au Musée. Oui, elle se souvenait bien de lui, mais pourquoi ne l'aimait-il pas au juste ? Juste par rapport à son caractère ?
Le jeune garçon voulait travailler, en apprendre davantage pour être le meilleur de sa maison. Il voulait se prouver à lui-même qu'il était intelligent, mais pas que. Il souhaitait faire partager sa réussite à ceux qui avait voulu lui retirer la vie alors qu'il n'était qu'un enfant. Il n'avait rien à leur prouver, ce n'était que des ordures qui ne méritaient pas de vivre. Mais elle pouvait le comprendre tout de même : Être un sang-pur ne veut pas forcément dire que l'on est un bon sorcier. Les sang-mêlés et les nés-moldus peuvent eux aussi devenir de grands sorciers. La famille de Daemon était la preuve que l'on pouvait réussir même en ayant du sang moldu. Daemon était bien plus intelligent que Loredana, c'était un fait qu'elle ne pouvait nier. Autant le Choixpeau avait hésité entre Gryffondor et Serpentard pour elle, autant le rouge et or aurait très bien pu finir chez les Serdaigle, tout comme son ancêtre.
Ce chapitre était terminé.

- Alors, déjà, c'est quoi cette histoire d'héritier de Serpentard ? Je ne suis pas du tout au courant de cette histoire. Je connais surtout Harry Potter pour ce jour où il a vaincu ce mage noir à la fin du XXème siècle. Pour le reste, je suis un peu pommée... Il n'était pas censé être à Gryffondor ? Et ce monstre, c'était quoi exactement, pourquoi était-il là ? Poudlard est censé être un lieu sûr, bien que j'en doute clairement aujourd'hui. Et que lui a fait ce Weasley pour qu'il le déteste tant ? Désolée, je reprends mon flot questions, je m'en excuse !

Mais cela voulait dire qu'elle était vraiment passionnée par ce qu'elle entendait. Il n'était plus vraiment nouveau de dire que Loredana disait toujours ce qui lui passait par la tête sans vraiment y réfléchir. Malgré tout, elle ne disait rien de mal cette fois-ci, pas comme des fois où elle pouvait dépasser les bornes sans vraiment s'en rendre compte. Et le pauvre Daemon était celui qui allait supporter tout cela. Après tout, il était tombé amoureux d'elle, il allait bien supporter les traits de caractère de la jeune femme, même si c'était parfois très compliqué, n'est-ce pas ?
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle des préfets - Page 9 Empty
Re: Salle des préfets
Daemon Stebbins, le  Mar 3 Avr - 8:18





.Voyage dans le temps.

Loredana Sparks
  Daemon Stebbins

“L’histoire doit maintenir vivante la vie.” ♫♫♫
Ma déesse m'avait fait sourire quand elle avait déclaré que je n'étais pas un garçon ordinaire. Je l'avais embrassé une nouvelle fois dans le cou vu notre position qui rendait la situation plus intime parce qu'à ces mots, ma brunette avait déclenché une vague de désir en moi qui n'avait certainement pas tarder à se manifester dans une certaine partie de mon corps. La scène était en prime d'une sensualité énorme avec l'ambiance que créait le crépitement du feu dan la cheminée. Et le romantisme que provoquait l’alcôve où nous étions. J'avais alors remontè ma bouche pour souffler au niveau de sa jolie oreille :

- C'est toi qui me rend exceptionnel. Sans toi, je ne suis qu'un type au milieu de la foule qui ne se distingue en rien.

Javais senti le frisson qui avait par courir son échine et me donnait envie de plus. Cependant, je devais me contenir. Plus tard, nous jouirons à ce jeu. Mais pour le moment, je devais me reconcentrer sinon j'allais déposer le journal et la basculer afin de profiter de geste pour m'emparer de sa bouche tentatrice et si délicieuse. J'ajoutais, de ce fait ,pour calmer les choses, en tout cas de mon côté, que j'allais lire la suite mais l'envie et la faim était là et j'ai du faire preuve de caractère pour rester maître de moi et continuer ce que javais entrepris. Pour apaiser mon état, je lui proposais alors :

- Je pense qu'un peu de chocolat nous ferait du bien.

C'était avec regret que je me détachais d'elle. J'avais posé le journal sur ma droite quand je l'avais passé dans mon autre main. Même si il était protégé par un sort, je l'avais toujours traité comme la plus délicate des fleurs. Je m'étais levé et dirigeais vers la table où j'avais tout préparé. Je sortais ma baguette et réchauffait le liquide brun en quelques secondes. L'odeur se rependait dans la pièce. Toutefois, à cet instant, ce n'était pas lui que j'avais envie de goûter.

Heureusement Loredana posait une autre série de questions. Ce qui me permit de me distraire de ce que mon corps voulait immédiatement. Je faisais donc un topo sur ce quelle m'avait demandé sans suivre l'ordre de ces questions.

- C'était une des légendes de l'école à l'époque. Mais on sait depuis longtemps qu'elle est vrai. Serpentard avait créé une salle secrète lors de la construction du château, disant qu'il avait dissimulé un héritage pour son descend qui se montrerait digne de lui et de sa vision. Il avait été alors caché là-bas dans cette salle qu'on surnommait la chambre des secrets. En fait, il s'agissait du monstre qui trainait dans les couloirs. On sait où elle se trouve mais elle a été condamné lors de la reconstruction de l'école après la grande bataille de Poudlard. Le monstre était un basilic. Parce qu'il faut savoir, c'est que Salazar était un fourchelangue. C'est pour cette raison que l'emblème des serpentards est un serpent. Le basilic a la capacité de vivre des centaines d'années et si on croise son regard, on meurt immédiatement. Tu vas me dire personne n'est mort. A cette époque, ce qui les à tous sauvés, d'après le récit de John K. Roll,  c'est un archéomage réputé qui s'est penché sur cela, c'est le fait qu'ils ont croisé indirectement le regard de ce serpent mythique. Ils se sont donc retrouvés pétrifier à la place.

Je lui tendais alors la tasse de chocolat et distillais encore mes paroles.

-  Harry Potter n'était pas l'héritier. La preuve en était que par le passé, la chambre avait été ouverte de dizaines d'années avant sa venue au monde. Et oui il était dans notre maison. Poudlard est très sécurisé mais pas infranchissable. L'école a eu plusieurs failles par le passé même au temps de Dumbledore et avant lui.

J'avalais un peu de mon breuvage afin de réfléchir à sa dernière interrogation.

- Mon ancêtre a toujours respecté les gens intelligents, braves ou courageux. Malheureusement Ronald Weasley n'était pas un élève brillant. Il était même médiocre. C'est son amitié avec Harry Potter qui l'a fait devenir un héros. Certes il s'est battu mais je sais que au moment où Potter et Granger avaient le plus besoin de lui lors de la chasse aux informations pour détruire Voldemort, il les a lâchés. Donc je pense que dés qu'il a la rencontré, Daemon s'est fait un jugement rapidement sur lui qui était juste et qui s'est avéré vrai plus tard. Avec ce qu'il avait vécu, je pense que le serdaigle savait rapidement à qui il avait faire. Et puis on ne peut pas aimer tout le monde...

Je finissais ma tasse et invitait Loredana à se réinstaller avec moi.

- Je ne te lirai rien sur la quatrième année. Rien de notable, c'est passé par lui. Il a continué de travailler et à réussi ses examens. Je sauterai donc  la cinquième. Là des choses intéressante se passent.

Je reprenais le journal et me calais sur la page désirée tandis que ma petite amie s'était de nouveau reposer contre moi.

- Le tournois des trois sorciers aurait dû être un point d'orgue dans notre scolarité. Mais il a marqué pour beaucoup d'élèves, la fin de l'innocence. Déjà tout a déraillé quand le nom de Potter est sorti de la coupe de feu. Du coup il n'y avait pas eu trois mais quatre champions. Le tournois est dangereux donc à son âge, il n'aurait pas dû participer. Mais même Dumbledore n'a pas pu empêcher cela. Beaucoup de gens, dans l'école, ont voulu l'humilier parce qu'il pensait que Potter avait triché alors qu'il démentait. Même cet abruti de Weasley ,alors que soit disant il était son meilleur ami, ne le croyait. D'ailleurs ils se sont fâchés un moment. Ils ont donc crée un badge ridicule pour le dénigrer. Comportement d'enfant méchant, cruel et idiot. Bien sûr, j'ai refusé de le faire. Déjà parce qu'ayant observer le survivant, je savais qu'il n'avait rien fait et puis j'avais subi ma part de persécution aussi en entrant à l'école.

Heureusement, c'est un lointain souvenir... Mais qui reste présent un peu encore...

Il faut dire qu'avec ma taille d'un mètre presque quatre-vingt ainsi que mon regard de tueur, on ne me cherche plus. Le seule truc que je ne supporte pas, c'est les dindes qui soupirent quand je passe. Je me suis laissé prendre au jeu quelques fois déjà et je l'ai amèrement regretté. Elle voulait plus...Pas moi... Et le réveil au matin avec une inconnue à qui on ne sait pas quoi dire alors que visiblement on a partagé le même lit et pas pour dormir, c'est pas tellement agréable. La solution dans ce cas là, la fuite pour éviter les explications. Et le pire c'est lorsqu'on la croise dans les couloirs... Foutues hormones, foutu alcool... D'ailleurs j'ai choisis une fille de Beauxbâtons pour le bal. Cela limitera les dégâts si elle veut qu'il y ait plus ensuite. Comme si j'allais m'amouracher de ce genre de filles sans cervelle. Puis surtout j'ai mes BUSE cette année. Mais bon ce n'est pas quelque chose qui m'angoisse vu mes résultats...

Donc Potter s'est retrouvé à devoir affronter un dragon, sauver Weasley dans l'eau alors que des bestioles aquatiques tentaient de l'en empêcher et pour finir affronter un affreux labyrinthe rempli de pièges. Si tout a été bien pour les deux premières tâches. La troisième s'est révélée des plus funestes...

Shakespeare n'aurait pas pu imaginer mieux...

A la fin de l'épreuve quand Harry est apparu. Il était penché sur un corps. Ceddric, l'un des participants, était mort. Harry hurlait, pleurait. Personne ne comprenait car on était tous sidéré, sous le choc...

Diggory était un type bien. Il était à Poufsouffle. Il était un bon élève, toujours serviable et contrairement à moi, il affichait un sourire et un regard chaleureux pour chacun. Même envers ma personne, il était sympa...

Sa mort a porté un coup à l'école. Mais ce qui a été le plus douloureux a encaissé, c'est quand j'ai vu Harry s’accrocher à son corps. Il ne voulait pas l'abandonner. Personne ne comprenait comment cela avait pu arriver. C'est alors qu'Harry a balancé cette bombe. Voldemort était vivant alors qu'on le croyait tous disparu. Ceddric était mort en protégeant le survivant des mangemorts. Si je trouvais pas évident ma vie à cause de mes détraqués d'oncles. Elle était presque un chemin de pétales de rose comparé à celle du gryffondor. Il avait vécu tellement de choses dures avant l'âge d'un an, devait supporter une célébrité qui le gênait, subir la débilité des serpentards et maintenant ça. A sa place, je me serais jeté de la tour d'astronomie. Cependant Potter n'est pas un lâche, c'est un gryffodor. Il est du bois dont on fait les héros. Et il l'avait prouvé au cours des années. Je ne le respecte pas seulement mais je l'admire... Tant de force et de courage alors qu'il n'est qu'un ado...

Je crois que les jours funestes ne font que commencer... L'avenir me parait bien sombre pour chacun d'entre nous...

Je n'ai plus le temps d'écrire. C'est bientôt l'heure de la cérémonie pour Ceddric...  


Code Daemon

Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Salle des préfets - Page 9 Empty
Re: Salle des préfets
Loredana Wildsmith, le  Mar 3 Avr - 11:29


Les mots de Loredana avait fait réagir son compagnon, ce qui la faisait sourire à son tour. Elle avait eu droit à quelques baisers affectueux et sentait que Daemon était sur la retenu. Elle le connaissait assez pour savoir qu'en temps normal, dans ce genre d'endroit, il n'aurait pas hésité. Cependant, ils étaient en train de lire le journal de son ancêtre. Il n'était donc pas le moment de se laisser aller ce soir, il était important pour lui de lui parler de cet homme. Pour éviter de laisser son corps prendre le dessus sur sa raison, il s'était levé pour leur servir une tasse de chocolat. L'odeur était agréable et Loredana allait sûrement pouvoir se réchauffer en buvant cette boisson chaude.

Suite à cela, il avait répondu aux nombreuses questions que la Gryffondor lui avait posées. Elle n'avait pas été au courant que l'un des fondateurs de leur école, Salazar Serpentard, avait crée une chambre secrète dans laquelle se trouvait le fameux monstre, qui s'avérait être un basilique, qui était là pour tuer les nés-moldus. Malheureusement, par pur chance, ceux-ci avaient juste été pétrifiés puisqu'aucuns ne l'avaient regardé directement dans les yeux. Harry Potter avait été accusée à tort par les gens, tout cela parce qu'il parlait fourchelang et que c'était très mal vu. Pour ce qui était de ce Ronald Weasley, elle avait un peu plus de mal.

- Désolé de ce que je vais dire, je ne veux pas critiquer ton ancêtre, mais je pense qu'il l'a jugé un peu hâtivement. S'il se retrouve au musée où nous sommes allés ensemble, c'est qu'il a du faire preuve de courage à un moment ou un autre, non ? Ou est-ce qu'il est là-bas uniquement parce qu'il était le meilleur ami de Potter ?


Parce qu'elle n'était pas des plus passionnantes, Daemon avait préféré faire l'impasse sur la quatrième année. S'il estimait que ça n'allait pas l'intéressait, alors elle lui faisait confiance. Il était donc directement passé à sa cinquième année. L'année où s'était déroulé le Tournoi des Trois Sorciers... ou plutôt des quatre, puisque Harry Potter avait été choisi contre son gré pour concourir. Décidément, ce gamin n'avait jamais de chance, le sort semblait toujours s'acharner sur lui. Évidemment, tout cela avait déclenché les foudres de ses camarades qui se ne se gênaient pas pour l'humilier. Comme à chaque fois, le jeune garçon qui était devenu un grand adolescent ne se mettait pas du côté des autres. Il préférait être seul et se faire son propre avis sur tout ce qu'il se passait autour de lui. Il semblait déjà avoir son petit succès en ce qui concernait les « dindes » comme il le disait, ce qui fit sourire la Gryffondor. Daemon avait un peu le même problème, ce qui avait tendance à énerver Loredana qui tentait tant bien que mal de faire comprendre qu'il n'était plus un cœur à prendre et qu'il ne le serait plus pendant longtemps. Évidemment, il avait tout de même déjà une petite collection derrière lui, ce qui le rapprochait davantage du Daemon qu'elle connaissait.

Les tâches à accomplir durant ce tournoi n'étaient pas des plus évidentes entre affronter un dragon, plonger dans le lac noir avec toutes ses créatures plus ou moins dangereuse pour sauver son ami et la troisième tâche que l'adolescent n'avait pas précisé, mais qui s'était terminé en drame. Un des élèves, dont le prénom était Cédric, était mort durant cette dernière épreuve. Un élève de Poufsouffle qui devait avoir l'âge de Loredana. Le fameux Voldemort qui terrifiait tout le monde depuis des décennies était de retour. Cela faisait beaucoup à encaisser pour un gamin de quatrième année qui s'était retrouvé dans ce tournoi sans le désirer.
La lecture s'était de nouveau terminé. Cela faisait beaucoup pour une année, de vivre autant de chose. Lore était restée silencieuse durant un instant.

- Ça a dû être une année très difficile. L'inquiétude constante que quelqu'un soit tué durant ce tournoi, puis cette inquiétude qui s'avère être vrai lorsqu'un sorcier perd réellement la vie. Et la peur qui a dû s'emparer d'eux lorsqu'ils ont su qu'il avait été tué par un Mangemort. C'était le début de la guerre, je suppose. La fin de leur petite vie d'étudiant tranquille, je me trompe ? Potter avait-il une preuve de son retour ? Vu comment il était traité, des abrutis ont pu croire qu'il disait ça pour s'attribuer toute la gloire, non ?

Elle connaissait déjà la fin de cette histoire, mais n'en avait encore jamais entendu les détails. Quelles étaient les réactions des élèves ? Celle des adultes ? Les moldus étaient-ils concernés ? Et les nés-moldus étaient-ils de nouveau en danger ?

Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle des préfets - Page 9 Empty
Re: Salle des préfets
Daemon Stebbins, le  Mar 3 Avr - 22:36





.Voyage dans le temps.

Loredana Sparks
  Daemon Stebbins

“L’histoire doit maintenir vivante la vie.” ♫♫♫
Ma rouge et or voulait soulever le cas Ronald Weasley. Ben sûr elle ne se rendait pas compte que ce dernier, une fois rentrée dans l'adolescence, avait créé des temps de conflit dés la quatrième année et c'était récurant. Honnêtement, je ne trouvais pas qu'il devait avoir tant d'importance que cela. Parce qu'après tout, c'était Hermione et Harry qui effectuaient le gros du travail.  J'allais don défendre mon point de vue.

- Il ne tiendrait qu'à moi, je ne lui donnerai pas une place aussi important. Parce que Amour, si tu regardes bien les choses. Ronald Weasley passe son temps à se fâcher et bouder soit contre Hermione Granger soit contre Harry Potter. Et ce n'est pas des histoire d'une ou deux semaines mais bien de mois. Donc honnêtement je partage l'avis de mon ancêtre. Je pense que comme ils étaient en permanence ensemble, on ne pouvait pas le dissocier. Cependant je pense qu'un type comme Neville Londubat ou alors une demoiselle comme Luna Lovegood devrait être bien plus en avant que lui ou au moins autant. Il a été courageux autant que ces deux-là  que je viens de citer. Mais il a quand même était lâche vue qu'il a abandonné ses deux amis au moment où ils avaient le plus besoin de lui.

Ma brunette m'écoutait toujours et avait apprécié la pause chocolaté. Je l'avais senti réagir quand j'avais lu sur les partenaires de Daemon. Oui, c'était un point commun entre nous deux, les filles. Pas le meilleur d'ailleurs.

- Je n'ose pas imaginé. Je n'ai jamais perdu personne et encore moins dans des conditions comme celle-ci. Non ce n'a pas été le début de la guerre. Le ministre en place a tenté de discréditer Harry Potter en le traitant de menteur et Dumbledore de vieux fou pour ne pas qu'il perd la face. Tout cela parce qu'il avait peur de perdre son pouvoir. Enfin ça je te le lirai dans quelques minutes. La guerre a commencé beaucoup plus tard. D'ailleurs reprenons comme ça tu auras des réponses et des explications sur certain point.

Je posais à nouveau mes yeux sur le cahier et déchiffrait la suite

- Le Ministre a pété un plomb ! Je ne vois que cela pour expliquer ses agissements. Déjà il envoie l'autre fondu de bonbon rose pour être professeur. Je vais finir par croire la légende que le poste de professeur de Défense contre les forces du mal. On fait plus rien à part lire le livre conforme "au ministère". Et puis à force de la regarder et d'entre cette voix suraiguë e fausse, j'ai la nausée. Puis j'ai les échos de comment elle se comporte  avec Potter. En prime la gazette n'arrête pas de dire que Potter est un menteur au sujet du retour de Vous-savez-qui. L'ambiance est horrible. L'école n'est plus indépendante et ne ressemble plus au Poudlard de mes années précédentes. Le ministère de la magie tente de mettre la main sur elle. Y a que les serpentards qui sont heureux. Mais entre abrutis, ce n'est pas étonné. Heureusement je n'ai pas d'examen à passer. Au fait, j'ai réussi tout ceux que je voulais pour continuer les cours que je désirais. Ma maman été très fière ainsi que Justyn.

Il y a une autre chose dont je ne t'ai pas parlé avant que je continue à te raconter le chaos de l'école. J'ai rencontré une fille. Alizia Writerwood juste après les vacances. Elle est extraordinaire. Blonde aux yeux verts, une peau claire, une silhouette des plus agréables. Notre premier baiser a été étrange. Il est le résultat d'un défi entre nous. Elle est fascinante et belle. Elle me bouleverse. Jamais je n'ai éprouvé de tels sentiments pour quelqu'un. Je ne sais pas où cela va mener et je me suis laissé emporter dans cette histoire. Et le plus drôle, c'est une gryffondore et elle est dans l'année de trio d'or.

D'ailleurs, c'est de cette façon que j'ai entendu parler du projet de Harry. L'armée de Dumbledore. Un moyen de progresser en DCFM mas surtout d'avoir la sensation de reprendre le contrôle de notre école d'une certaine manière. Cela m'a permis de rencontrer plus Harry, Hermione, malheureusement Ron et bien d'autres. On travaille dur et c'est agréable. Les réunions sont secrète car avec toutes les nouvelles lois de l'autre cinglée rose, on n'a tout juste le droit de respirer et encore.

Mais on a été trahi... Les conséquences ont été lourdes. Dumbledore a du fuir. Mais je n'ai aucun regret. Je recommencerai...

Cependant la situation s'aggrave énormément dans le monde magique. Ali est effrayé par mes choix. Je l'aime mais je ne veux pas lui faire subir mes décisions. De ce fait, j'ai choisi de la quitter. C'est horrible, j'ai l'impression de mourir... Elle ma manque tant...

Et mes oncles refont des siennes. Ils ont voulu tuer encore mon père et Justyn cette fois. Je suis fou de rage et j'ai encore plus envie de me battre avec Harry et les autres. Ma mère n'a pas le choix et demande de l'aide. L'ordre du phénix les récupère. Il vienne me chercher et  je dois disparaitre quelques temps pour les rejoindre. On se cache dans une maison. Ma mère a décidé de m'entrainer en occlumancie et légimencie. Cependant mon ange me manque...

Justyn est en train de venir dans notre chambre... Je vais cesser là de me plaindre... Au moins on est tous en vie...


Code Daemon



Dernière édition par Daemon Stebbins le Mer 4 Avr - 19:14, édité 1 fois
Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Salle des préfets - Page 9 Empty
Re: Salle des préfets
Loredana Wildsmith, le  Mer 4 Avr - 11:52


Elle espérait qu'il ne lui en voudrait pas trop d'avoir tenté de contredire les dires de son ancêtre à propos du meilleur ami de Harry Potter. Il est vrai qu'elle ne le connaissait pas, qu'elle ne pouvait pas savoir qui il était vraiment, elle se demandait juste si l'adolescent ne l'avait pas jugé un peu trop rapidement. Après tout, il ne fréquentait pas vraiment le trio finalement. Malgré tout, Dey était d'accord avec lui, pensant qu'il avait été inutilement mis en haut de l'affiche alors que d'autres sorciers méritaient amplement leurs places pour avoir aider Potter de manière similaire. Lui les avait abandonné et Lore savait plus que bien que c'était dans ce genre de situations que l'on pouvait savoir sur qui l'on pouvait vraiment compter.

- Très bien, tu m'as convaincu, peut-être qu'il était un peu lâche, je te l'accorde et qu'il ne méritait pas autant d'attention que les deux autres. Que veux-tu ? Le courage n'est pas inné chez tout le monde, tu sais. Dans tout ton entourage, combien resteraient avec toi si tu étais vraiment en danger, à ton avis ?


Loredana avait acquiescé à la remarque de Daemon. Elle non plus n'avait jamais perdu personne, du moins, pas dans ce sens-là et encore moins devant ses yeux. Elle se demandait comment elle pourrait réagir si la situation se présentait. Elle pensait à sa vraie mère, mais c'était compliqué, elle ne savait même pas à quoi elle ressemblait... Elle ne préférait cependant pas y penser et écoutait Daemon lui dire que la guerre n'avait pas encore commencé à ce moment-là. À vrai dire, personne ne croyait au retour du Seigneur des Ténèbres, ce qui fit légèrement souffler la jeune femme.  Elle savait pertinemment que les sorciers fermaient les yeux dans toute cette histoire, préférant ignorer la réalité plutôt que l'affronter. C'était à la fois compréhensible et à la fois tellement lâche. Loredana allait prendre la parole, mais le Gryffondor lui assura qu'elle aurait rapidement des réponses à ses questions. Alors, elle se tut et écouta la suite de cette histoire.

La sixième année de ce fameux Daemon qui allait donc sur ses dix-sept ans. Une année encore une fois difficile et pleine de péripéties. Le Ministère semblait ne plus savoir ce qu'il faisait. Était-ce la peur qui les faisaient agir ainsi ? Envoyer un membre du Ministère pour leur faire cours de Défense Contre les Forces du Mal et surtout, en leur faisant croire qu'il n'avait pas besoin d'apprendre de sortilèges car tout était sans danger dehors, ce n'était pas vraiment agir par sécurité, mais plutôt les guider vers une mort certaine. La question sur l'avenir de Poudlard se posait.

Les deux Daemon avaient décidément des similitudes, c'était peut-être la raison pour laquelle son Daemon a elle admirait tant cet homme. Après une jolie collection de filles, celui-ci semblait en avoir trouvé une qui lui convenait et dont il était amoureux. Une blonde, comme la première vraie copine du rouge et or. Pour ce qui était des sentiments, cela semblait plus se rapprocher de ce qu'il ressentait pour Loredana, d'après ce qu'il lui disait. À moins que son ex avait entendu les mêmes mots, mais ça, ce n'était pas vraiment son problème à vrai dire. En tout cas, le Serdaigle semblait vraiment amoureux de cette jeune femme qui était plus jeune que lui, puisqu'elle était en cinquième année.
Il avait participé à un projet guidé par Potter afin d'apprendre à se défendre d'une toute nouvelle manière.  Un espèce de groupe appelé l'Armée de Dumbledore avait été crée.  Malheureusement, celui-ci avait été de courte durée à cause d'une trahison et il avait été obligé de se séparer de son amour pour continuer dans ses démarches. Un choix difficile, mais que Loredana comprenait.

Les deux membres de sa famille semblait toujours en vouloir au sang-moldu de Daemon et sa famille. Le retour d'un mage noir devait leur donner davantage de courage pour entreprendre tout ce qu'ils voulaient. D'après ce qui était écrit, Lore en conclu qu'ils avaient cependant échoué. Par pur protection, sa mère a décidé de cacher sa famille dans une maison. L'histoire se termine ici pour le moment et la voix du Daemon du présent se tut.

Occlumancie et légimencie ? Pourquoi cela ? Tu penses que c'était vraiment utile pour lui de fermer son esprit et de pénétrer dans celui des autres ? Pourquoi aurait-on voulu contrôler son esprit ?

Un léger silence, puis elle reprit sur ce qu'elle avait entendu plus haut. Tout cela l'agacer. Cela devait se ressentir puisque, sans s'en rendre compte, elle avait planter ses ongles dans les bras de Daemon.

- Donc le Ministère était contre les opinions de Harry Potter et ne le croyaient pas lorsqu'il annonçait que le sorciers qui les terrifiait tous était de retour. Alors ils essayaient de se rendre à l'école afin que les élèves baissent toute défense. C'est bien ça ? Mais, c'est complètement inconscient ! Alors avant que Lord Voldemort ne soit de retour, ils apprenaient des sortilèges de défenses, mais le jour où ce que l'on va appeler une « rumeur », circule sur son retour, on se dit « Ah beh non c'est faux, on arrête d'apprendre des choses ». C'est complètement con, excuse-moi du mot ! Moi aussi j'aurais sûrement rejoins cette Armée si j'avais vécu à cette époque ! On ne sait rien sur les opinions de cette Alizia dont il semblait vraiment amoureux ? Il la quittait parce qu'elle n'y croyait pas non plus ? Ou simplement parce qu'il voulait lui éviter des problèmes ?

Nouvelle pause avant de reprendre.

- Et les oncles ? Étaient-ils des Mangemorts ou étaient-ce simplement deux abrutis qui ne supportaient pas d'avoir du sang-moldu dans leur famille ?

Encore une fois, elle s'était tournée vers lui de façon à le regarder comme elle pouvait, s'excusant de poser autant de questions.
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle des préfets - Page 9 Empty
Re: Salle des préfets
Daemon Stebbins, le  Jeu 5 Avr - 14:13





.Voyage dans le temps.

Loredana Sparks
  Daemon Stebbins

“L’histoire doit maintenir vivante la vie.” ♫♫♫
Ma déesse avait écoutait tout. J'avais ses diverses réactions et mon bras avait subit une attaque de fureur de ses ongles qui s'étaient enfoncés aux inepties que Daemon rapportait. Du coup, une nouvelle série de questions et de commentaires sortaient de sa bouche. Je m'empressais de répondre à ses demandes.

- Oui Amour. Tu as bien compris. Je suis d'accord complétement invraisemblable. Je sais Amour mais Fudge n'était pas un homme brillant mais un ministre peureux de Dumbledore. Il s'était mis en tête que ce grand sorcier voulait son poste ce qui était faux. Dumbledore ne se préoccupait que de l'école et ses élèves. Te connaissant, je ne doute que tu aurais fait parti du truc. Tout comme moi. Après tout, son sang coule en moi. Si je me souviens bien, c'était une sang-pur et oui il était éperdu pour elle.

Devais-je lui dire que la fin n'était pas heureuse ? Non pas de suite. Ce Daemon avait eut sa part de souffrance.

- Il l'a quitté parce qu'il avait le choix de mettre sa vie en jeu et surtout parce qu'elle était un peu comme Jo, naïve à cause de sa famille, élevé dans une bulle. Parfois l'amour ne suffit pas pour rester ensemble mais pas là. Oui la famille Travers était du même acabit que celle des Black ou des Malefoy. Ils étaient mangemorts. C'est pour ça que Méropée a fui. Elle a entendu et vu des choses qu'ils l'ont terrifiées. Elle savait. C'est pour cela qu'elle était dure avec son fils. Je reprends comme cela tu verras.

Je me rendais aux nouvelles pages que je désire lire à ma petie-amie.

- Les événements au Ministère ont mit fin à mon exil. L'ordre a décidé d'envoyer mon frère et moi à Poudlard durant l'été. Justyn fera son entrée en première année. Moi j'irai en septième malgré mon absence. Pourquoi ? D'une part parce que maman a terminé ma formation sur la légimencie et l'occlumancie. Je suis donc opérationnelle. D'ailleurs, il faut que je te décrive  ma dernière épreuve imaginée par ma mère.

************************* Flash-back *****************
Trois mois ! Cela faisait trois mois que ma famille et moi étions coincés dans cette sinistre maison. Malgré les dix pièces, j'avais l'impression d'étouffer surtout avec la boule de nerf qu'était Justyn. Ca devenait insupportable et de ce fait, le côté sombre de ma personne avait tendance à ressortir par moment. D'un côté, je m'en voulait d'un autre, cette rage m'avait fait faire des progrès impressionnants. L'objectif fixé par ma mère avait été dépassé et je tenais même le double du temps exigé aisément. Il fallait dire que huit heures d'entrainements par jour aide grandement à obtenir un aussi bon résultat surtout quand il n'y a aucun ménagement en face. Toutefois si je ne sortais pas bientôt d'ici moins une heure, je ne répondrais de rien.

Jack, mon père, s'en était aisément rendu compte. Il en avait d'ailleurs touché deux mots à sa femme la veille. Cette dernière lui avait donné raison. Méropée l'avait constaté en pénétrant son esprit car les images qu'elle avait découverte, n'était que rêve d'évasion. Son mari avait donc suggéré, si leur activité le permettait, d'aller continuer leur entrainement exceptionnellement à l'extérieur.

Après s'être mis d'accord avec un membre de l'ordre pour qu'il les accompagne, en demandant le secret pour éviter les histoires, elle m'avait levé une heure plutôt en me faisant signe de garder le silence. J'avais cru qu'il y avait un soucis.Je m'étais habillé en urgence laissant dormir Justyn.

- Maman, que se passe-t-il ? Ils nous ont retrouvés ?
- Non. Seulement, toi et moi avec quelqu'un de l'ordre, nous sortons.
- C'est dangereux. Et si il arrivait quelque chose entre notre absence ? Je ne veux pas laisser Justyn et Papa.
- Daemon, cesse de t'inquiéter de la sorte.Il me semble jeune homme que ce n'est ce genre d'éducation que tu es reçu de ma part. Ton état de nerf nous oblige à sortir. Tu obéiras sinon tu vas exploser. Puis l'ordre et moi savons qui est pour savoir ce qui est bon ou non. Fin de l'échange. Je ne veux rien savoir

La discussion se termina ainsi et je ne prononçais pas un mot de plus. Ma mère avait révélé une facette de sa personnalité qui ne souffrait pas que l'on discute ce qu'elle demandait. Tout à fait comme les sang-purs que j'avais pu observer chez les serpentards. Tom  tendit une chaussure. Ma mère et moi posâmes alors nos mains et le portoloin s'activa. Nous aurions pu transplaner mais pour cela, il aurait fallu savoir où. Nous arrivâmes dans une immense clairière au cœur d'une forêt. J'admirais la beauté du lieu. J'avais l'impression que cela faisait des siècles que je n'avais pas au contact de l'air libre. je respirais alors à plein poumons.
Le membre de l'ordre inspecta rapidement les lieux. Visiblement tout était dégagé et il fit signe à Méropée que tout allait bien. Elle se rapprocha de l'homme et lui souffla quelque chose à l'oreille. Je ne prêtais toujours pas attention. je savourais la caresse du soleil sur sa peau. Pourtant brusquement, je sentais une tentative de pénétration de mon esprit. Je fermais ce dernier et me retournais. Je s'attendait à voir sa mère pratiquer cette tentative mais c'était Tom qui était en pleine action.

- Le changement est une bonne chose. Ainsi nous verrons si tes capacités sont aussi développées qu'il y paraît. Tom ne te fera aucun cadeau. A toi de te protéger et de réussir à garder ton esprit fermé.

Le membre de l'ordre était jeune. Peut-être six ou sept ans de plus que moi. Néanmoins cela ne voulait pas dire qu'il était faible bien au contraire, il pouvait se révéler un adversaire peut-être plus redoutable que ma mère. Les yeux étaient rivés l'un sur l'autre malgré la distance. Le temps semblait défiler plus lentement que d'ordinaire mais une heure passa. Pour le moment aucun de ns ne manifestions de signe de fatigue. La concentration était totale. Alors Méropée lança un sort informulé sur moi pour agrémenter. A la seconde, je percevais une oppression au niveau de la poitrine. Il y a eu une seconde de panique et me ressaisissement. J'entendais même la voix du professeur Lupin . Le seul compétant que j'avais eu au cours de mes années d'études. Le calme et la concentration étaient la clé de tout. Mon esprit se figeait sur ma première rencontre avec Alizia.

Le duel continua ainsi encore longtemps. Malgré toute ma bonne volonté et ma détermination, je sentais que j'allais bientôt lâcher. Soudain mes barrières mentales tombèrent et Tom eut accès à ma mémoire. Ma mère cessait le sort et Tom sortit de ma tête. J'étais à bout de souffle...

J'attendais le verdict de ma mère.

- Pardonne-moi mais je n'avais pas le choix.

Daemon se contenta de répondre :

- Je sais


************************* Flash-back *****************

Ensuite j'ai suivi les cours dans les matières dont j'avais besoin. J'appréhende un peu de revenir. Ce n'est pas mon absence le soucis, tout est au point de ce côté là. C'est de la voir elle. Comment aura-t-elle vécu cela ? Colère, indifférence, oubli... Pire un nouveau petit ami. Rien qu'à cette idée me rendait fou. Si c'était le cas, je... Rien, c'est moi qui suis parti.

Enfin la rentrée est là. Elle est si belle... Justyn est un serdaigle. Lui, il peut lui parler. Je n'ai pas osé. Bryan est furieux contre moi. Je l'aurai été. Il m'a prend qu'Ali s'est inquiété. Elle a eu peur. Etrangement, j'en suis heureux. Un message m'est donné, la gryffondore veut me voir. Je dévale les escaliers au point de rendez-vous. Elle se jette sur moi et me sers. Je me sens mieux. Puis la rouge recule une gifle magistrale. Je ne dis rien, je la mérite. Puis nos lèvres se collent et on passe la nuit ensemble... Jamais plus je ne la quitterai...

Le monde s'effondre les attaques dégénèrent. Même les moldus sont touchés. Malgré mes ASPIC, je m’inquiète plus sur ce qui va arriver. C’est ma dernière année et une ambiance catastrophique en ce début d'Octobre.  La mère d'Hannah Abbot vient d'être assassinée. Je la plains, elle est partie. La peur est là dans chaque cœur d'élève. Quoique veuille faire, je lui ai dis qu'il pouvait compter sur moi. Par contre, je n'ai rien dit de tout ça  Justyn. Il est trop jeune pour intervenir....

D'ailleurs quand on parle du loup... Le voilà...


Code Daemon

Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Salle des préfets - Page 9 Empty
Re: Salle des préfets
Loredana Wildsmith, le  Jeu 5 Avr - 15:49


Certaines choses la faisaient halluciner. Comment un Ministre de la Magie pouvait-il être peureux ? N'était-ce pas lui qui prenait les décisions sur le monde magique ? N'était-il pas censé aider et être présent pour parvenir à vaincre ce sorcier qui terrifiait tout le monde ? D'après ce qu'elle comprenait, il semblerait que non. Les sorciers devaient agir par eux-même, mais de manière illégale, puisque le ministère ne donnait aucune autorisation.
Il était donc temps de passer à la suite. Loredana s'était légèrement redressée pour que son attention soit optimale. Elle avait été très intéressée par la vie de cet homme, surtout parce que Daemon l'admirait, mais à cet instant, la Gryffondor était complètement plongée dans cette vie qui n'avait pas été très simple jusqu'à maintenant. Cet homme vivait des aventures extraordinaires. D'accord, ces pensées-là étaient un peu suicidaires, mais Lore était comme ça. Prête à prendre n'importe quel risque, prête à mourir même, pour sauver son univers. C'était ce qui faisait d'elle une vraie Gryffondor : Qu'elle perde ou qu'elle gagne, elle ferait partie de la bataille. Ce courage était ancré en elle depuis son plus jeune âge.

Durant la première partie de ce nouveau chapitre de la vie de ce Daemon, celui-ci avait décidé de raconter en détail son dernier entraînement avec sa mère à l'Occlumancie et à la Légilimancie. Ils étaient donc cachés dans cette maison, une situation qui semblait complètement déplaire au Serdaigle qui avait l'impression d'étouffer. Un peu comme Loredana quand elle avait compris que la situation dans laquelle elle vivait n'était pas normale. Bien sûr, elle avait mis plusieurs années avant d'oser réagir, le temps que son caractère se développe et qu'elle devienne ce qu'elle est aujourd'hui. Il avait alors été décidé que son entraînement ce ferait en extérieur, ce qui n'était pas plus mal, sinon, il aurait fini par exploser.
Ce dernier entraînement ne semblait pas de tout repos, elle avait même l'impression que cela avait été compliqué et fatiguant. La jeune sorcière n'avait jamais eu à s'exercer de la sorte sur ces pratiques, ils n'étaient pas de la même époque après tout... Tout était censé être calme désormais... Censé... Elle ne savait pas vraiment quel genre de sortilège avait lancé sa mère cependant.

Enfin il avait fait sa rentrée en septième et dernière année à Poudlard, son petit frère faisait sa première rentrée. Daemon approchait donc des dix-huit ans. Il semblait appréhender son retour, notamment à cause des péripéties de l'an passé, qui avait provoqué sa rupture avec la femme qu'il aimait. Oui, il s'agissait d'adolescents, oui à cette âge-là on est censé profiter de la vie et ne pas confondre véritable amour et simple amourette de collège. Cependant, parfois, les choses ne fonctionnaient pas de la même manière et Daemon semblait vraiment amoureux de cette Gryffondor. Ils s'étaient retrouvés et avaient passé la nuit ensemble après une grosse gifle de la part d'Alizia. En imaginant la scène, Lore ne pouvait s'empêcher d'émettre un petit rire. C'était probablement de famille de terminer les disputes de la sorte... Hum, revenons à l'ancêtre.
L'année était loin d'être simple, le monde des sorciers était en danger et la menace se rapprochait à mesure que les jours avancés. La mère d'une élève avait été tuée. Ce n'était ni la première, ni la dernière, mais cela signifiait que tout le monde était en danger. Tout se préparait petit-à-petit et bientôt cela finirait par exploser.
Loredana restait pensive à la fin de cette lecture. Une partie d'elle-même était soulagée que tout cela se soit passé bien avant sa naissance. L'autre partie aurait voulu y être et préparer leur défense. Une fois la lecture terminé, elle prit de nouveau la parole, espérant obtenir des réponses à ses questions.

- Quel était le sort informulé utilisé par la mère de Daemon lors de sa dernière séance d'entraînement ? Pourquoi changer de partenaire est une bonne chose ? C'est par rapport à la puissance du sort ou un truc dans le genre ? N'hésite surtout pas à me dire si je te prends la tête avec mes questions... Je ne t'en voudrais pas... Ou peut-être que si, mais ça ne durerait pas bien longtemps.

Elle sourit, espérant que ses remarques les ramènent un peu à la réalité. Tout cela la chamboulait un peu. Des années de souffrance afin d'obtenir enfin la paix. Une paix qui n'était toujours pas certaine au Xxème siècle.

- Il a donc décidé de retrouver sa copine, mais je te rappelle qu'il la quittait pour la protégé, ils sont loin d'être saufs, alors pourquoi avoir décidé de revenir auprès d'elle en sachant pertinemment qu'il repartirait si l'occasion de présenter pour défendre son monde ? Je ne sais pas si tu vois ou je veux en venir.

Puis elle était venue à poser une dernière question.

- La mort de cette femme n'était pas la première, si ? Ou était-ce juste pour prévenir de ce qui allait arriver dans les prochains mois ? Était-elle une sorcière ?
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle des préfets - Page 9 Empty
Re: Salle des préfets
Daemon Stebbins, le  Ven 6 Avr - 0:50





.Voyage dans le temps.

Loredana Sparks
Daemon Stebbins

“L’histoire doit maintenir vivante la vie.” ♫♫♫
Ma brunette aimait vraiment tout comprendre et tout savoir sur les choses que lui faisait découvrir. Elle avait manifesté le même comportement lors de nos leçon moldue. Elle me harcelait de question jusqu'à ce que je sois allé jusqu'au bout du fin fond du fin fond du dernière tiroir. Cela aurait pu agacer les autres mais pas moi. J'aimais partager e que je savais.

- Non je sais pas le sort que Méropée a utilisé. Quand tu t’entraines trop avec la même personne, tu prends des réflexes parce que tu connais les réactions de la personne. Donc il est bon d'avoir divers partenaires pour savoir comment réagir en cas de situations imprévues. Tu sais très bien que je ne me lasses pas de questions. toutefois, je ne sais pas toujours y répondre parce que mes connaissances sont limitées.

Elle me fit un de ses sourires éblouissants qui me rendait complètement fou d'elle.

- Tu sais parfois on pense pour agir pour le bien des gens et c'est pas le cas. Regarde quand j'ai voulu fuir quand je t'ai vu avec ce type. c'est parce que certes j'avais peur mais je ne cessais aussi de me dire que tu pouvais trouver mieux et plus dignes de toi. Et puis parfois l'amour est tellement immense que c'est douleur morale mais aussi physiquement d'être loin de la personne qu'on aime. En tout il a passé cinq mois séparé d'elle. Comment aurais-tu réagis toi à sa place ? Aurais-tu pu rester aussi loin de moi sans aucune nouvelle ? La guerre était en train d'envahir son monde. Personne ne serait épargnée. Pas la peine de lutter.

Et il y eu cette dernière question.

- La mort de Madame Abbot était terrible parce qu'elle touchait pour le première fois une élève de l'école. Les Abbot était en prime des sang-purs. Puis année était une poufsouffle? donc cela faisait un écho à la mort de Ceddric et surtout le monde savait que c'était les mangemorts les coupables. Puis il y a eu les rumeurs. Le père de Hannah était mort durant la première guerre. Il n'était pas mangemort mais certains journaux trouvaient plus intéressant de jouer la-dessus. Forcément cela n'a pas du l'aider non plus à faire son deuil.

Je feuilletais encore le journal pour qu'on puisse avancer et qu'elle comprenne qui était Daemon et ce qu'avait été le déclenchement de la guerre. Je me remettais à lire.

- Justyn a passé l'année à me rendre dingue. Mais mes menaces n'ont aucun fait sur lui. Il sait que je l'adore trop et que je ne lui ferai rien. Les gens ont du mal à croire que nous sommes frères. Normal. Je suis le solitaire, taciturne. Il le sociale, plein d'humour. On pourrait dire que nous sommes les deux faces d'un même gallion. Le temps s’écoulait entre les études, Alizia et mon frère. Presque on aurait pu oublier que dehors les choses s’intensifiaient.

Malgré le calme apparent, une tension régnait dans toute l’école. C'était le lendemain de mes ASPIC que les mangemorts avaient pénétré dans le château. Comment je n'en savais rien. Cependant comme tous les membres de l'AD, je m'étais mis à me battre. Protéger les plus jeunes étaient ma priorité ainsi que trouvait ma petite amie. Ca tirait des sorts de tous les côtés. Je m'inquiétais aussi pour Harry, était-il la cible de cette intrusion ? Puis il y eu cette rumeur qui se répandait dans tous les couloirs. Dumbledore était mort, tué par le professeur Rogue. C'était un choc pour chacun de nous. Ma scolarité se terminait sur la chapitre le plus sombre de l'école. A ce moment mes examens semblait dérisoire. J'ai réussi à récupérer mon frère et Alizia lorsque tous le élèves furent dans la grande salle. Je cherchais Harry des yeux. Et quand je le vis en grande discussion avec Hermione, j'étais soulagé. Je voulais laisser les deux quelques instants mais McGonagall fut plus rapide. Elle confirma les informations précisant que tous les élèves rentreraient dès demain. La sécurité était plus importante pour le moment.

Dire que j'étais en colère était un euphémisme. On pouvait même dire que j'étais fou de rage. C'est là que la guerre avec Voldemort a vraiment commencé. Cela n'a pas duré. Très rapidement le ministre de la magie a été tué. Celui qui la remplaçait ne prônait pas vraiment des idées d'humanisme. J'étais censé faire des études pour devenir Auror. Mais j'ai vite abandonner l'idée surtout vu les mesures qui avaient été mises en place. Inspection des origines. Harry déclarait comme indésirable premier, il était en fuite avec Ron et Hermione. Ils avaient disparu au cours de l'attaque du mariage de Fleur Delacour et de Bill Weasley. Personne ne savait où il était. Justyn ne voulait pas retourner à l'école. Maman l'a obligé. Là-bas se serait toujours mieux que lorsque sa famille débarquerait pour régler vraiment les comptes. Quand à moi, je lui ai dit ce que je voulais. Rentrer dans l'ordre pour ma battre. Elle comprenait et avait contacter Tom. Tous les bras étaient utile. Alizia était retournée également à Poudlard. Je lui avais demandé de garder un œil sur mon frère. car le connaissant,il ferait n'importe quoi pour se rebeller. Elle avait accepté.

Evidemment, je n'ai pas avoué à Alizia ce que j'avais choisi. Je mettais donc inscrit dans une matière où il y avait peu d'heure afin de me donner un alibi en as de besoin Pour la seconde fois depuis dix-huit mois, nous allions être séparés à cause de la distance mais aussi de mon engagement. L'avenir se présentait obscure. Le seul espoir dans tout cela comme pour les autres, c'étaient qu'Harry Potter change encore une fois la donne et gagne définitivement cette bataille.

Maman vient d'arriver. Elle a une missive pour moi. C'est le rendez-vous que j'attendais. Papa a peur et je le comprends mais tout cela le dépasse totalement. Maman comprend et m'appuie. Il est l'heure de finir de grandir et d'entre enfin adulte...


Code Daemon

Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Salle des préfets - Page 9 Empty
Re: Salle des préfets
Loredana Wildsmith, le  Ven 6 Avr - 9:47


Il lui apprenait, donc, qu'il était mieux de s'entraîner avec une autre personne car les méthodes pouvaient être différentes. Loredana avait acquiescé en restant silencieuse. Elle connaissait ces deux disciplines, mais ne s'était jamais renseignée sur les entraînements nécessaires. Si elle devait choisir entre les deux, elle déciderait de fermer son esprit. Que quelqu'un entre et contrôle son esprit, c'était quelque chose qu'elle ne souhaitait pas du tout, le principe ne lui plaisait pas.
Daemon ne semblait pas en avoir marre de ces questions, ce qui était une bonne chose finalement. Cette tendance qu'elle avait de toujours poser les questions comme ça lui venait dans sa tête, était quelque chose qui n'était pas appréciée de tous. Bien sûr, le Gryffondor lui rappelait qu'il ne pouvait, cependant, pas répondre à toutes les questions puisqu'il ne pouvait pas tout savoir non plus, ce qu'elle comprenait tout à fait et ça ne la dérangeait pas du tout.

Il avait rebondi sur ce qu'elle avait dit sur le Daemon qui était revenu auprès d'Alizia après l'avoir lâché pour la protéger. Dey lui avait rappelé le moment où lui-même avait voulu fuir plutôt que d'avouer ses sentiments. Elle se souvenait de tout, dans le moindre détail, parce que c'était le jour où il avait voulu arrêter, lui disant qu'il n'était pas quelqu'un de bien et surtout qu'elle ne mettrait pas longtemps à trouver quelqu'un d'autre... Comme si la vie était aussi simple que cela. Elle s'était défendue comme elle le pouvait, malgré son caractère qui l'avait poussé à dire des choses qu'elle ne pensait pas. Elle était consciente que l'amour pouvait faire faire n'importe quoi. Comment elle aurait réagi ? En voilà une bonne question. Le Serdaigle avait décidé d'arrêter de lutter et d'écouter son cœur.

- A la place de Daemon, je ne pense pas que je l'aurais quitté. Mais c'est différent, on n'a peut-être pas le même caractère et cette fille n'est pas toi. Je pars du principe que les choses doivent être affrontées à deux, même si, tu le sais autant que moi, cela peut être compliqué. Je n'aurais pas pu rester tout ce temps loin de toi en sachant très bien que tu aurais pu être mort de trouille. Et si j'étais à la place de cette Gryffondor, je ne serais pas restée sans rien faire, j'aurais fait tout mon possible pour te retrouver, même si cela ne servait à rien. Si tu étais revenu comme une fleur après cinq mois sans nouvelles, je doute que j'aurais accepter que l'on se remette en semble... Pas parce que je ne t'aime pas, mais parce que la confiance, c'est la base pour moi et j'aurais préféré que tu me parles, même si te cacher étais la seule solution, au moins j'aurais su pourquoi tu serais parti. Je te retourne la question, comment toi aurais-tu réagi ? Es-tu d'accord avec toutes les actions de ton ancêtre ?

Il avait ensuite enchaîné sur les Abbot. Cela avait répandu la peur chez les élèves de Poudlard, puisqu'il s'agissait de la première mort qui touchait une élève de l'école. Ce qui était le plus effrayant, c'était qu'il s'agissait d'une sang-pur. Alors peu importait la nature du sang finalement, tout ce qu'il fallait, c'était le plus grand nombre de victimes ? Cette pauvre Poufsouffle avait dû bien souffrir après tout cela.
Daemon avait ensuite tourné les pages afin de lire la suite.


Les Mangemorts étaient parvenus à rentrer dans l'école d'une manière que lui-même ne savait pas. En effet, celle-ci étant bien protégée, il était compliqué pour un mage noir d'y faire son entrée et pourtant, ils y étaient parvenus sans grande difficulté cependant. Plus tard, les élèves apprirent que le Directeur de l'école, Albus Dumbledore avait été tué par un professeur de l'école, Severus Rogue. Un autre moment sombre dans l'histoire de l'école et c'était les derniers moments du bleu et bronze dans celle-ci. Ses études à Poudlard étaient désormais terminées et il était temps pour lui de rentrer dans le monde des adultes. Le ministre de la magie avait été tué, Harry et son groupe était en fuite et le ministère faisait une fixation sur les origines de chacun. Il était corrompu et faisait parti des méchants désormais. C'était à vomir selon la jeune femme qui aurait tellement vu sa mère se mettre volontairement de leur côté... Elle ne pouvait s'empêcher de frémir. Selon elle, c'était une insulte aux sorciers qui n'étaient pas de sang-pur. C'était probablement l'effet escompté.
Le moment était venu pour les adultes d'agir et l'ancien Daemon faisait désormais parti des grands et son désir d'entrer dans l'Ordre était tout à fait normal. Il avait pourtant garder tout ça secret à sa petit-amie. Loredana ne pouvait s'empêcher de souffler. Il lui cachait bien trop de choses, cette relation n'était pas saine. Loredana ne voudrait pas que Dey lui cache ce genre de choses importantes. Elle lui en voudrait le jour où elle l'apprendrait.

Tout cela n'était que le commencement. Bientôt, la guerre allait officiellement éclater.
Dey s'était arrêté de lire, le prochain chapitre allait peut-être porter sur la guerre et la bataille finale à Poudlard.

- Alors c'est là que la guerre a réellement commencé ? À la mort de ce Directeur ? Les nés-moldus devaient probablement être effrayé à l'idée de retourner à Poudlard, surtout si c'était marqué sur leur front qu'ils avaient des parents moldus, comme si c'était une honte. Certaines personnes ont toujours cette mentalité de nos jours et c'est bien triste, surtout après tout ce qui s'est passé durant cette période.

Après un moment, elle reprit.

- Pourquoi a-t-il encore caché ses actions à Alizia ? N'était-elle pas au courant de tout ce qu'il pouvait bien se passer en dehors de l'école ? Pourquoi vouloir la protégé au lieu de la mettre dans la confidence et de la pousser à tenter de défendre l'école ? Et je suppose que Harry n'a pas uniquement fuis. On en avait parlé il me semble, au Musée de Baker Street. Il était parti à la recherche des Hoxuses... Hocruses ou je ne sais plus quoi. Enfin, tu vois ce dont je veux parler.

Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle des préfets - Page 9 Empty
Re: Salle des préfets
Daemon Stebbins, le  Ven 6 Avr - 13:48





.Voyage dans le temps.

Loredana Sparks
  Daemon Stebbins

“L’histoire doit maintenir vivante la vie.” ♫♫♫
Loredana avait du mal à comprendre l'attitude du Daemon du passé. Pourquoi ne parlait-il pas durant son exil forcé. Pourquoi ne pas lui avoir envoyer juste un mot pour la rassurer et lui dire qu'il était en sécurité ? Tout cela la rendait perplexe.

- Amour, il faut que tu comprennes que lorsque Tom et sa mère sont venus le récupérer à Poudlard, cela s'est fait en catastrophe juste après la tentative sur son Père et Justyn. Je me suis peut-être mal expliqué. Il n'a pas eu le temps de prendre grand chose. Ils ont utiliser le sortilège de Fidelitas pour protéger la cachette. Et crois-tu que sa mère l'aurait laissé écrire à Alizia et mettre sa famille en danger. Méropée a grandi dans un monde dur et sans pitié. Quand elle se mettait en mode combattante, seul l'objectif compté. Alors les amours de son fils n'étaient pas grand chose face à la menace. En plus de ce que je sais sur Alizia Writerwood, c'est qu'elle a été élevée dans une bulle. Un peu comme Joséphine mais pire encore. Ses parents et sa sœur n’appréciaient pas qu'elle est un petit ami alors qu'elle n'avait que seize ans. Ils ont tout fait pour que l'histoire ne reprenne pas. Même à menacer de la retirer de l'école. Bien sur, Daemon a découvert cette vérité plus tard ?

Il lui a expliqué son absence, j'ai juste sauté ces passages. Elle ne lui est pas retombée comme ça dans les bras et lui ne voulait pas la voir au début. Parce qu'il ne voulait plus la faire souffrir. Mais tu sais aussi bien que moi que lorsqu'il s'agit de sentiments les choses ne se commandent pas. Toi et moi en sommes la preuve. Moi à sa place, je ne sais pas. Je me serais dis que quelque chose serait arrivée et j'aurai été directement voir Dumbledore. Autant frapper fort pour les explications. Après, il a n'a pas eu le choix de disparaitre donc la-dessus. Il n' y a pas à être d'accord ou non. Par contre ce séparer d'elle puis se remettre avec à postériori avec ce que je sais de la suite, je ne sais pas si je l'aurai fait... Mais c'est facile, d'analyser en sachant sur le coup c'est moins évident. Mon jugement est faussé


Puis Ma déesse avait écouté les lignes suivantes. Toujours autant de réactions, toujours autant de questions. Et tout un tas de réponses dans la limite de mes moyens

- Oui avec la mort de Dumbledore le conflit a vraiment commencer. Parce que Voldemort avait peur de lui. A la rentrée suivante, les nés-moldus n'avait plus le droit de venir à l'école. Ils étaient arrêtés pour vol de pouvoir. Certains pensaient que les cracmoles étaient du à cela. Si lors du recensement au ministère, tu n'avais pas prouvé l'origine des tes pouvoirs par la présence d'un sorcier alors c'est que tu les avais dérober. De ce fait beaucoup ne sont pas revenus à l'école. Ne restait que les sang-purs et certains sang-mêlés. En plus des mangemorts avaient été nommés dans l'école. La volonté, mille ans plutôt de Salazar, avait été respectée. Je te l'ai dit Amour. Les gens oublient. Et les choses du coup se répètent encore et toujours.

Puis une autres salves de questions.

- L'ambiance était très sombres. Certains chassaient les nés-moldus, les opposants ou simplement ce qui osait dire le moindre commentaire. Nul n'était à l'abri de se faire arrêter à cause d'une dénonciation anonyme. Les membres de l'ordre étaient recherchés. Leurs proches torturés pur avoir des informations. Alors honnêtement, Daemon n'étant plus étudiant, crois-tu qu'il aurait laisser une telle info. Non. Il valait mieux jouer la sécurité. En plus Justyn aurait tiré les verres du nez de sa petite amie. Imagine le bordel avec une tête brûlée comme le gamin. Pour ce qui concerne Harry, il cherchait les horcruxes avec Hermione et Ron. Qui les a abandonnés un temps pour se planquer chez ses parents. Alors qu'Hermione avait effacé la mémoire des siens pour les protéger. Si ils n'étaient pas détruits, il était impossible de tuer Voldemort. Je te lis la suite. Je te préviens, cela va être dur. Pas seulement par les descriptions mais aussi à cause des morts...

Bientôt elle découvrirait la tragédie.

-  Huit mois que la guerre a commencé et tout va se jouer à Poudlard... Etrange ironie...

Je ne compte plus le nombre de gens que je connaissais et qui ont déjà disparu à cause des rafles, des attentats ou des actions héroïques... Pour le moment tout ce que je sais c'est que ma famille va bien et elle aussi... Visiblement le ministère n'a pas laissé le choix au sang-pur.  Ils ont été contraint de réintégrer l'école sous peine de subir des conséquences terribles. Je n'ai pas pu avoir beaucoup de nouvelles, le courrier est épié.  J'ai pu lui envoyé un mot anonyme en lui disant que mes sentiments mais c'est dur car je voudrais être auprès d'eux pour les protéger.

J'ai eu divers missions au fur et à mesure. Au début ce n'était que de la reconnaissance. Mais vue le nombre d'entre nous qui tombent, on m'a confié des choses beaucoup plus délicates. Vol de plan, élimination de cible... Tuer n'est pas facile. Cela marque votre âme même si c'était vous ou l'autre...

Il y a des jours, je ne reconnais pas le visage que je vois dans le miroir. C'est moi et en même temps, cela ne l'est plus. Trop de choses dans les prunelles... Perdu définitivement l'insouciance et la joie. J'ai changé physiquement... Le corps plus souple mais plus instinctif, mais de pierre... Le visage plus creusé, une légère barbe deux trois jours reste en permanence. Le soin des vêtements est loin, il y a des choses plus essentielles... J'ai la sensation de sentir l'odeur du sang sur moi en permanence...

Le premier cadavre vous marque. Les autres, vous ne les voyait plus... Ils sont oubliés. Liste de morts quotidienne annoncée par la radio libre des jumeaux Weasley. Le trio d'or est toujours introuvable... Tant qu'Harry est libre, l'espoir demeure...

Je me demande parfois si un jour, on pourra reprendre une vie normale ?

Les cauchemars hantent mes nuits. Comme beaucoup, je dors peu. Les songes sont trop effrayants... Tom est tombé aujourd'hui... Qui sera le prochain ? Gringrott est attaqué... On dit que c'est Harry et les autres qui l'ont fait ? Pourquoi ? Quel est le but ?

Il y a de nouveaux membres... Si jeunes... Mon âge et pourtant j'ai l'impression d'être à des années lumières d'eux... Je suis heureux que Justyn et Alizia ne me voit pas... Je suis heureux qu'ils soient loin de toute cette horreur... Nous étions si naïfs quand nous parlions de la guerre... Des enfants crédules... Aujourd'hui la guerre nous a avalés pour vomir des adultes à l'âme tronquée à jamais...

On a reçu un patronus au QG... Tout se jouera à Poudlard...  Etrange ironie...

Me voilà devant la tête de sanglier... Je me rends où on me le dit... Je passe le portrait et prends le passage secret. Je suis dans l'école... Cependant ce n'est plus celle que j'ai connue... Elle est sombre, sinistre... Je fouille des yeux voir si je vois Justyn ou Alizia. J'entends quelqu'un hurlait que les plus jeunes sont en sécurité. Ils ont beau râler qu'ils ne sont pas des gamins, on ne les a pas écoutés et c'est tant mieux...

Au détour d'un couloir brusquement, je vois mes yeux. Ma mère est là pour se battre... Je veux la rejoindre mais elle fait non de la tête... Elle me crie alors : La mission d'abord... J'hoche pour dire que je comprends... Je continue à chercher Ali... Mais je ne peux fouiller plus...

Premier sort, premier corps. Cela tire de tous les côtés.... Les cris, le sang, les morts. Je me retrouve face à un type qui doit avoir mon âge. Il me semble familier. Je dois le connaître mais je me souviens plus... Il se fait frapper d'un sort bleu... Avancer toujours avancer... Combien d'heures ? Combien sont tombés déjà...

La voix de Voldemort se fait entendre. Harry contre la paix... Il ne faut pas que Potter le fasse...On doit combattre et gagner.

Le temps passe...

Puis une clameur nous attire tous dans la cour au petit matin... Les mangemorts arrivent derrière Voldemort. Hagrid est là portant un corps... Harry... Non. Cela ne doit pas être, c'est là qu'en tournant le visage, je la vois Alizia... Mon cœur se serre... Je vois qu'elle a changé aussi... Je sais qu'elle m'a vu parce que nos regards se capturent... Elle voit mes sentiments et moi les siens... Je voudrais aller vers elle... Mais je n'en ai pas le loisir. Voldemort se vante de la mort d'Harry. Ses partisans rient

Neville s'avance et prend la parole et se lance dans un discours enflammé... Un discours digne d'un héros. C'est ce qu'il est à cette seconde... Puis le miracle a lieu. Harry se relève... Les combats reprennent...

L'espoir réchauffe nos cœurs. La lutte est dure... Encore des cris... Des morts... Jets de sors contre jets de sors. Ruine... Cadavre... Course sans fin... Monte... Descend... Sort...

Puis le silence de la victoire... Ni vraiment joyeux ni vraiment apaisant même si Voldemort n'est plus... Trop de morts, trop de chocs, trop de douleurs et de blessures... Je la cherche... Encore et toujours... Puis soudain, je vois Justyn qui pleure dans les bras de ma mère... Je suis soulagé en partie... Il me voit et court vers moi. Je l'accueille contre moi et respire un peu mieux... Puis j'entends ses mots... La peur me saisit... Une boule se forme dans mon ventre... Je vois le regard de ma mère... Je ne veux pas y croire... Pas maintenant... Pas à présent que plus rien ne nous retient... Alors comme un automate, je me dirige vers la grande salle... C'est là qu'on a mit nos êtres chers... J'avance... Je regarde droit devant moi.... Les pleurs et la douleur... Je sais que bientôt, je vais rejoindre ce concert horrible... Encore un pas et je vois la chevelure... Je suis figé... Puis on me pousse dans le dos pour me faire avancer jusqu'à elle... Je ne me tourne pas... Je finis par m'agenouiller et la prends dans mes bras... Le barrage cède... Je ne sais pas combien de temps, je reste là... C'est quand je vois sa famille arrivée que je la lâche enfin... Regard plein de reproches... contre yeux rougis... Silence... Meurtrissure... Ils me haïssent même si je n'y suis pour rien... C'est ma mère qui m'emportent loin d'eux et de leurs reproches... Comment vivre alors que mon cœur est mort...

Cela fait deux mois déjà... Pourtant rien ne change pour moi... Le honneurs et récompenses, je m'en fiche... Les interviews, je les donnent pour ceux qui ne peuvent plus parler et raconter... Pour elle... J'ai vu Harry au ministère... Lui, les autres  comprennent... La société sorcière non... Chacun fait comme il peut...

J'ai dit à maman que j'allais voyager un peu. Que j'avais besoin de respirer loin de tout cela...Papa et Justyn sont inquiets que je ne revienne jamais. Maman a dit qu'elle s’occuperait de tout...

Toi aussi, je te laisse. Car si tu m'accompagnais, je ne ferai que te lire et relire sans cesse... Alors pardonne moi de partir sans toi... Je te promets un jour que je te reprendrai. Cependant je dois vivre seul avec moi-même un temps...  


Code Daemon

Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Salle des préfets - Page 9 Empty
Re: Salle des préfets
Loredana Wildsmith, le  Ven 6 Avr - 15:28


Il défendait son ancêtre et il avait raison. Loredana avait besoin de ce genre de précision pour comprendre réellement la situation. Dey avait déjà tout compris, peut-être parce qu'il avait lu et relu ce journal, il avait donc moins de mal à se mettre dans la peau de son ancêtre. Avec ces explications, elle arrivait davantage à comprendre pourquoi il était parti sans rien dire. La précipitation et l'envie de sa mère qu'il soit à l’abri. C'était une chose logique finalement, mais Lore aurait tout de même très mal vécu cette séparation. Alizia était tout de même parvenue pardonner et à retrouver son amour. Lore savait qu'elle n'était pas comme ça, les choses étaient peut-être bien plus compliquées dans sa tête après tout. Elle avait tout de même reçu des explications, ce qui était la moindre des choses.

- Tu as raison, il est difficile de juger tout cela sans connaître la situation dans laquelle ils étaient. Et on ne pourra comprendre que si on est confronté à ce genre de chose, ce qui, je l'espère, n'arrivera jamais !

Elle n'avait jamais su que les nés-moldus n'avaient pas eu le droit de retourner à Poudlard, ni de se servir de la magie d'ailleurs. C'était une chose tellement horrible d'ordonner ce genre de chose. Les sorciers issus d'une famille de moldus avaient autant le droit que les autres d'étudier la magie. Tout cela, la Gryffondor n'était jamais parvenue à le comprendre et elle savait qu'elle ne le comprendrait jamais. Alors seuls les sang-mêlés et purs pouvaient vivre « tranquillement » ? Et encore, Dey avait bien dit « certains sang-mêlés ». Pendant que les sorciers se préparer à se défendre, Harry et ses deux amis (enfin un et demi, parce que le deuxième avaient un peu tendance à ne pas être à cent pour cent dans cette recherche) étaient à la recherche de tous les Horcruxes pour les détruire et ainsi, affaiblir Voldemort jusqu'à ce qu'il ne soit plus immortel.

Le préfet des rouges avait repris sa lecture. Huit mois s'étaient écoulés, mais ce n'était pas prêt de s'arrêter. Il y avait déjà des morts, beaucoup de morts d'après ce qu'elle comprenait. Ils passaient d'un simple journal à une véritable histoire d'horreur. Daemon avait dû tuer pour assurer la sécurité de ceux qui étaient pour la paix. Cela ne semblait être qu'un mot et pourtant, oser ôter la vie de quelqu'un, même si elle le méritait, ne devait vraiment pas être une chose aisée à effectuer. Il fallait du courage lorsque c'était fait à contre cœur, mais parfois, il n'y avait plus de choix possible, il fallait attaquer pour espérer que tout s'arrête un jour et Voldemort voulait faire le plus de dégâts possible.

La bataille finale allait se jouer à Poudlard. Il était temps de défendre l'école et toutes les personnes qui s'étaient réunies afin de se battre, élèves comme adultes. L'école dans laquelle se trouvait Loredana avait été remplis de corps inanimés de tout âge, de personnes qui avaient seulement envie de vivre en paix. Elle ne pouvait s'empêcher de fermer les yeux. Elle avait levé la tête et regardait le plafond, d'un regard vide. Cette histoire la touchait bien plus qu'elle ne l'aurait pensé. Voldemort veut Harry pour que les gens vivent en paix. Fallait-il croire à ce genre de parole ? Loredana n'y aurait pas cru une seconde, la naïveté ne faisait pas parti de ses défauts principaux.

Potter semblait s'être rendu d'après ce qu'elle entendait de la voix de son petit-ami. Le temps d'un instant, celui-ci s'était fait passer pour mort pour mieux attaquer ensuite, puis après le « discours héroïque » de Neville Londubat dont elle avait entendu parlé un peu plus tôt, Potter s'était relevé et avait entamé ce combat tant attendu entre l’Élu et le Seigneur des Ténèbres. D'autres morts s'ensuivent, il fallait lutter pour retrouver une sérénité méritée. Les sacrifices étaient malheureusement inévitables, c'était ainsi que leur histoire était faite.

Puis c'était la fin. Harry Potter avait survécu, Lord Voldemort avait été vaincu. Un sorcier immortel avait perdu contre un gamin de dix-sept ans. Le soulagement devait sûrement se faire voir, puis une fois l'adrénaline passée, cette joie et ces soulagements laissaient place à la douleur de la perte.

C'est à ce moment-là que Loredana apprit grâce à la lecture du Gryffondor, que Daemon avait perdu la personne dont il était amoureux. Une enfant qui avait la vie devant elle, une vie qu'on lui avait ôtée de manière injuste. Elle ne pouvait comprendre l'immense douleur qu'il pouvait ressentir à cet instant précis, d'autant plus que la famille de la Gryffondor lui reprochaient tout. À quoi bon s'en prendre à lui ? Mais elle savait qu'elle ne pouvait pas comprendre cela non-plus. Sa famille voulait un coupable, leur douleur était bien trop forte pour qu'ils aient les idées en place.  
Loredana ne pleurait pas, mais ses yeux étaient tout de même humides. À croire qu'avec le temps, elle devenait de plus en plus sensible. Ou bien était-ce simplement parce qu'elle ne s'imaginait pas perdre Dey de la sorte. Être amoureuse avait changé sa vision sur beaucoup de choses.

Puis ce chapitre de sa vie s'était terminé sur son départ. Un besoin de changer d'air et peut-être même de changer de vie, un besoin de se retrouver et de réapprendre à respirer. Les pages de ce journal s'arrêtaient donc à ce moment-là, puis qu'il souhaite s'en détacher. Celui-ci a dû traîner et prendre la poussière.
Combien de temps était-il resté ainsi ? Sans nouvelles pages noircies ?

La respiration de l'ex-préfète était tremblante. Elle laissa bien quelques minutes passer, tellement qu'elle avait sentit le regard de Daemon se poser sur elle, il devait sans doute se demander pourquoi elle n'ouvrait pas la bouche. Elle qui pourtant était le genre à poser des tas et des tas de questions.

- Désolée, je suis... un peu... chamboulée par tout cela. Sa voix tremblait. Je savais que cette bataille avait été rude, qu'il y avait eu des pertes...Mais lire autant de détails, connaître les ressentis d'une des personnes qui a vécu cet enfer... Ça me retourne en fait...

Elle laissa passer encore quelques minutes, la tête dans ses mains glacées. Ses ressentis étaient bien pires que lorsque qu'elle avait appris la manière dont été traités les sorciers au Moyen-Âge. C'était différent, c'était grâce à eux qu'ils avaient pu vivre sans autres soucis. L'école avait été reconstruite, les gens avaient continué ou recommencé leur vie. Évidemment, les Mangemorts étaient toujours présents pour semer la terreur et cela ne partirait sans doute jamais...

- Je trouve que ton ancêtre est un homme vraiment courageux. Dés son plus jeune âge il a eu tous ses soucis avec les deux qui n'arrêtait pas de lui chercher des noises, puis toutes ces attaques qui avaient eu lieu. Je comprend pourquoi tu l'admires tant... Combien de temps s'est passé avant son retour et avant sa reprise de l'écriture de son journal ?

Une seule question, pas une de plus. Elle se concentrait sur le feu de cheminée, sur l'endroit chaleureux dans lequel elle se trouvait, même si elle n'avait pas le droit d'être là à la base. Elle avait pris les bras de son petit-ami et avait fait en sorte qu'il la sert contre lui. Juste quelques instants.
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle des préfets - Page 9 Empty
Re: Salle des préfets
Daemon Stebbins, le  Ven 6 Avr - 19:25





.Voyage dans le temps.

Loredana Sparks
Daemon Stebbins

“L’histoire doit maintenir vivante la vie.” ♫♫♫
Loredana avait appris beaucoup sur cette période de l'histoire. Ses parents l'avaient réellement maintenu dans une parfaite ignorance de tout. J'étais heureux qu'elle se soit éveillée de ce sommeil forcé. J'étais fière qu'elle se soit émancipée et cherche à se faire son opinion par elle-même. Je savais qu'elle était bouleversé. Je la connaissais que trop bien. Je l'avais entouré de mes bras pour la réconforter. Je répondais à son unique question.

- Tu vas le savoir bientôt quand je te lirai la suite du journal. C'est un autre pas facile non plus. Pour ce qui est de mon ancêtre, oui il a toujours été fort et courageux. Il a compris, malgré les épreuves, et à cause de sa mère, pris sa place. Je reprends

Je me remettais à déchiffrer l'écriture moins soigner qu'au par avant.

- Voilà je viens te retrouver après tant d'années d'errance. J'ai trente ans aujourd'hui. Je n'avais pas prévu de revenir même si je suis là aujourd'hui. J'aurai aimé encore rester encore un peu au loin. Mais je n'avais pas le choix. J'ai toujours gardé le contact avec ma famille. Maman m'a annoncé la nouvelle immédiatement. Mon frère, Justyn, est mort hier dans un accident de voiture. Survivre à une guerre pour être tuer par un chauffard. Ironique n'est-ce pas ? Ca fait plus de dix ans que je n'ai pas mis les pieds en Angleterre.

Dès que je me suis rendu dans le manoir où vivent mes parents à présent, tout ce que j'avais fui durant ses années, est remonté brusquement à la surface. Les blessures se sont réouvertes. Cependant je ne pouvais pas le montrer devant mes parents. J'ouvre et un elfe de maison vient ouvrir.

- Bonjour, je suis...
- Je sais qui est le jeune maître. Je m'appelle Body. Je suis elfe de maison de votre mère, maître. Vos parents sont au salon.

La créature me laisse passer et prend mes affaires. C'est étrange de voir elfe ici. Je ne comprends pas pourquoi ma mère. Je me laisse guider vers le lieu.

- Bonjour Maman. Papa.

Je me rends compte combien mes parents ont vieilli lorsque je les embrasse. Je pense que c'est le choc qui les a anéantis. Les parents ne sont pas censés survivre à leur enfant. C'est l'inverse qui est naturel. Le silence est assourdissant. Je ne sais pas quoi dire. Qu'est-ce qu'on peut dire à des gens qui ont perdu un fils et dont l'autre est presque devenu un étranger. Oui j'ai beaucoup changé. Je suis parti pour l'ordre en étant un jeune homme plein d'espoir et d'envie et ils ont récupéré un homme bien trop marqué par la vie et la guerre.

- Body te montrera ta chambre pour que tu poses tes bagages. Nous discuterons après.
- D'accord

Je n'ose pas la contrarier au vue des évènements. J'ai envie de demander aussi pourquoi ils ont quitté la petite maison de Londres pour s'installer dans ce genre de demeure. Il faut dire que tout a du changé pendant mon absence. Je grimpe à la suite de l'elfe et découvre une chambre qui ressemble à celle de mon adolescence mais plus grande. Le lieu est différent et pourtant tout est identique. Même la place des cadres photos. Ma mère n'a pas enlevé les photos d'elle. Alizia est pour toujours figé à l'âge de dix-sept ans. Elle me sourit et me fait signe de la main. Elle est tellement pleine de vie. Mon cœur saigne toujours pour elle. Mais je ne le dis pas. Pas la peine, ma mère le sait très bien. Il y a des photos de Justyn que je ne connais pas qui ont été ajouté. Je sais qu'il a souffert de mon absence. Nous étions si complexe. Mais j'étais un être trop sombre pour rester près de lui. J'aurais tué sa joie et son amour de la vie. Je vais me doucher et change de vêtements. Puis je redescends et je vais m'installer dans le canapé en face. Mon père n'est plus là.

- Où est papa ?
- Il veut te cuisiner quelque chose comme avant. Même si tu n'a pas faim, fais un effort depuis hier, il n'est plus lui.
- Très bien.
- Tu sais que dans quelques jours ça va être la commémoration des dix ans de la fin de la guerre. Tu as reçu ton invitation comme chaque année.

Je ne dis rien. Je prétexte d'ordinaire ne pas pouvoir rentrer pour mais là, je ne peux invoquer ce fait.

- Tu devrais y aller. Il serait temps que tu avances à nouveau.
- Elle me manque tellement Maman.
- Peut-être, mais tu as eu assez de temps pour faire ton deuil. J'ai géré cette famille jusqu'à présent. Mais il est tempsque tu prennes ta place.
- Ma place de quoi ?
- De chef de famille. Tu es le premier sorcier de la famille Stebbins. Il y a beaucoup de chose que tu dois faire. Que tu le veuilles ou non. Toi aussi, tu es un héros de guerre.

J'étais en colère.

- Je suis un assassin, c'est sûr. Mais certainement pas un héros.
- Tu devrais alors voir la salle qui a été consacré à la guerre. Tu en es une figure comme ceux de l'AD ou de l'ordre. Et toi, tu as fait parti des deux.

Je garde le silence. Puis j'hésite.

- Tu as...
- Non Harry Potter a exigé que chacun est la place qu'il mérite. Il a œuvré pour faire en sorte pour que personne ne soit oublié. Surtout ceux qui sont tombés ce jour. Ils ont créé un monument avec tous les noms. Elle y est aussi.

J'ai mal... Papa arrive à ce moment. Il tente de maquer sa souffrance. Je pense qu'en fait c'est maman qui lui a demandé de la laisser me parler. On mange. Enfin je grignote sans plus. Tout tourne dans ma tête. Tellement d'informations... Je finis par lâcher.

- Quand est-ce qu'on enterre Justyn.
- Jeudi. Tout est déjà organisé... Il y aura du monde.
- Pourquoi ?
- Ton frère était populaire. Et surtout...

Elle ne finit pas sa phrase et je saisis que c'est ma présence la cause. Je n'aime pas ça. Je ne veux pas de cirque médiatique. Demain j'irai au ministère voir, si je peux faire quelque chose pour cela. Peut-être pourrai-je demander de l'aide à Potter ? Même si je n'ai pas donné de nouvelles pendant ses années. Connaissant le jeune homme qu'il était, il serait peut-être prêt à me filer un coup de main. Je parle peu et rajoute avant de me lever.

- Excusez-moi, je vais me coucher, la journée a été riche en émotion. Bonne nuit Maman. Papa.

Je me lève, les embrasse et monte me coucher. Dès demain, je vais avoir un tas de choses à faire. Quant à cette place de chez de famille. Ce n'est pas pour moi. Mais connaissant ma mère, elle ne lâchera pas l'affaire facilement. Peut-être tenterai-je de jouer le jeu le temps qu'ils se remettent. Trace d'utopie du jeune homme que j'étais...

Je suis épuisé, je te laisse...


Code Daemon

Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Salle des préfets - Page 9 Empty
Re: Salle des préfets
Loredana Wildsmith, le  Ven 6 Avr - 20:48


La suite de l'histoire lui indiquerait à quel moment il a récupéré son journal. Pour la première fois lors de cette soirée, Lore n'avait pas bombardé le Gryffondor de questions. Il faut dire que ce chapitre de sa vie avait été vraiment très difficile. Beaucoup de morts, d'attaques et une école qui avait été détruite par la haine. Rajoutant à cela la disparition de sa petite-amie qui l'avait anéantie. La rouge et or n'avait pas vu de ses yeux ce qui s'était passé cette nuit du 2 mai 1998. Malgré tout, les images qu'elle avait dans la tête lui donnaient la nausée et elle savait que la réalité devait être bien pire que tout ce qu'elle pouvait s'imaginer.

Dey avait tourné les pages pour arriver au moment où son ancêtre avait repris l'écriture de son journal. L'écriture était beaucoup moins lisibles, plus bâclée ou peut-être simplement une écriture plus adulte. Malgré tout, il parvenait à lire sans trop de difficulté et Lore pouvait de nouveau découvrir la nouvelle vie de son ancêtre dix ans après la guerre de Poudlard.
Ils retrouvaient donc un Daemon de trente ans, qui avait été contraint de revenir dans son pays après la mort de son frère, Justyn. Loredana avait tourné la tête vers Dey avec un air qui voulait dire « Non, mais c'est pas vrai ?! ». Malheureusement, le chance ne tournait pas chez cet ancien Serdaigle qui, semblait-il, n'avait toujours pas fait le deuil d'Alizia, même après toutes ses années. Était-il réellement possible d'oublier ? Probablement pas, on apprenait juste à vivre avec la douleur. C'était sans doute plus compliqué pour certains que pour d'autres. Pour Daemon, cela semblait être une réelle épreuve et la disparition de son frère n'allait sûrement pas l'aider à remonter la pente, bien qu'il ne le montrait pas.

Ses parents vivaient désormais dans un manoir et avait investi dans un Elfe de Maison, Body. Ils semblaient détruits par la douleur. Comment accepter la mort de son propre enfant ? C'était sûrement insurmontable pour un parent. Loredana remarqua que l'ambiance était tendud, on peut remarquer que les années passées les ont éloignés. Malgré tout, sa mère a toujours la même autorité, cette force de caractère qui plaisait réellement à Loredana. Elle aurait aimé avoir une mère comme elle, attentive, aimante, tout en étant dure. Elle, elle n'avait que la dernière option, ce qui rendait les choses beaucoup moins sympathique tout un coup. Bien qu'elle était une sang-pur, la mère de Daemon s'était battue pour la paix, la mère adoptive de Lore aurait été capable de lancer le sortilège de la mort sur sa propre fille si celle-ci avait eu le malheur de se mettre en travers son chemin. C'était la vision que Loredana avait des sang-purs à cause de cette vieille peau.
La mauvaise nouvelle du jour pour l'ex-Serdaigle était qu'il devait prendre la place du chef de famille puisqu'il était le seul homme sorcier. Il ne voulait pas cela, ça ne faisait pas parti de ses projets et il ne voulait pas non-plus être considéré en héros alors qu'il avait tué des personnes. Pourtant, c'était bien ce qu'il était, car sans lui et sans tous les autres, jamais ils n'auraient pu avoir la paix. Harry Potter n'était pas le seul méritant dans cette histoire.

La cérémonie pour Justyn avait lieu le jeudi suivant et Daemon devait également assister aux dix ans de la fin de la guerre. Une journée de commémoration où ils rendraient hommage aux victimes, mais aussi aux héros toujours en vie sans qui, le monde serait entièrement aux mains des Mages Noirs et des sang-purs. Si cela avait été le cas, Loredana aurait certainement pu vivre, mais son petit-ami n'aurait sûrement jamais vu le jour.

L'on avait ici l'image d'un homme blessé, abîmé par la fatigue et la haine et à seulement trente ans, ce n'était pas comme ça que l'on est censé vivre notre vie. Elle ignorait qu'elle avait été le destin de cet homme, elle allait l'apprendre plus tard. Allait-il se marier ? Avoir des enfants ? Allait-il devenir un vieil homme et mourir de la manière la plus naturelle possible ? Elle l'espérait du fond du cœur. Il méritait de pouvoir se reconstruire, même si l'image de son frère et de sa petit-amie ne cesserait jamais d'apparaître dans ses pensées. C'était ancré en lui, tatoué dans sa peau, il fallait simplement apprendre à vivre comme cela.


- On voit qu'il est brisé... Avait-elle dit à Dey lorsqu'il eut terminé. On voit qu'il avait encore besoin de quelques années loin de tout cela. Son retour réveille davantage ses blessures et la mort de son frère n'a rien arrangé à tout cela. Je sais que tu connais déjà la fin de l'histoire, Dey, mais ce n'est pas mon cas. Et j'espère sincèrement qu'il finira par être heureux dans sa vie. Ce serait bête qu'il ait vécu tout cela pour finalement vivre dans la tristesse et la douleur, alors qu'il avait ramené la paix dans le monde des sorciers. Si aujourd'hui nous sommes ici toi et moi, c'est en partie grâce aux personnes comme lui. Je n'ai pas pour objectif de rentrer dans l'Ordre, mais je sais que si une bataille venait à se présenter, je serais aux premières lignes pour combattre. Peu importe si j'y laisse ma vie !


Elle avait parlé d'une voix presque douce, c'était même presque un murmure tant elle était plongée dans ses pensées. Elle savait que cette nuit, elle allait penser à ce Daemon, à cette vie et à ce visage qu'elle avait vu au musée et qu'elle risquait de ne pas oublier de sitôt.
Daemon Stebbins
Daemon Stebbins
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Salle des préfets - Page 9 Empty
Re: Salle des préfets
Daemon Stebbins, le  Ven 6 Avr - 22:20





.Voyage dans le temps.

Loredana Sparks
  Daemon Stebbins

“L’histoire doit maintenir vivante la vie.” ♫♫♫
Ma brunette avait plutôt silencieuse sur cette partie. Elle avait fait que très peu de commentaires ce qui était curieux quand on connaissait sa personnalité. Mais cela montrait bien combien elle prenait la teneur de tout ce qui s'était produit. Elle avait dû apprendre un paquet de choses et surtout en encaissé tout autant. Mais c'était sa la réalité. Contrairement à ma cousine, ma déesse faisait face aux événements même si c'était complexe pour elle. Qu'importe elle fonçait et j'adorais ce trait de caractère qu'elle possédait. C'était une jeune femme extraordinaire et au fur et à mesure, du temps que je passais avec elle. J'en tombais de plus en plus amoureux.

- Oui il a touché le fond pendant un moment. Même éloignée, cela le hantait encore et toujours. Oui mais si il n'avait pas vécu tout cela. Il ne serait pas devenu un homme si admirable et important en tout cas pour moi. Oui si notre monde est ce qu'il c'est grâce à des gens comme lui. c'est pour ça que je te dis que l'histoire est importante. J'en ferai tout autant que toi. Je vais poursuivre comme cela tu auras la suite.

Je déposais un baiser dans son cou. Puis je reprenais de parcourir l'histoire de mon ancêtre.

-  Je suis nerveux. Très nerveux. Je n'aurai jamais pensé que le fait de rester, il y a trois ans, aurait autant bouleversé ma vie aujourd'hui. J'avais cédé à ma mère et j'étais allé à cette commémoration. J'avais revu des anciens. J'avais remercié Harry pour son intervention envers les journalistes. Malgré les années, il n'avait pas changé. Il était resté le même type et cela me faisait plaisir parce qu'il avait droit au bonheur vue tout ce qu'il avait enduré depuis la disparition de ses parents. Il s'était marié avec la petite sœur de Weasley. Qui lui-même avait convolé en juste noces avec Hermione. Jamais je n'aurais mis un gallion sur leur union. Il y avait eu quelques questions sur ce que j'avais fais ces dernières années. J'avais expliqué que j'avais voyagé afin de parfaire mes connaissances.

J'avais aussi expliqué que ma mère pensait qu'il était temps que je prenne les affaires de la famille. Après les procès de mes oncles, elle avait récupéré l'argent familiale. Ma mère en avait cédé la moitié pour aider à la reconstruction de notre monde et prendre soin des orphelins. L'autre, elle l'avait géré afin de nous mettre à l'abri pour longtemps. Elle avait créé une entreprise qui avait divers champs d'action dont un était de renforcer la connaissance des sorciers sur le monde moldu. Il y avait eu les livres, les cours et tout un tas d'objets introduits pour que les sorciers s'y habituent. Ce qui permettait à mon père de travailler avec elle en étant le PDG de l'autre côté de la barrière magique. c'était une idée brillante. Assisté à tout cela m'avait permis d'enlever un poids lourd de mes épaules et de mon cœur. Alizia resterait toujours en moi. Mais elle aurait voulu que je continue à vivre à fond pour elle mais également pour moi. Cela aurait été aussi le souhait de mon frère.

J'avais eu souvent envie de fuir par moment. Mais j'avais persévéré et finalement ma mère avait eu raison de me pousser dans cette voix. Cependant je lui avait dis que je ne voulais pas m'impliquer tout de suite dans les affaires. Je voulais d'abord rentrer dans la brigade magique. Je n'avais eu ce rêve et d'ailleurs en vérité ce n'était pas le mien. C'était celui de Justyn. avec mon passé, il aurait été facile d'y parvenir. Mais j'avais tenu à passer l'examen. je l'avais réussi assez brillamment. Et c'est là que j'ai retrouvé l'amour. Bien sûr, il était différent de celui que j'éprouvais pour ma gryffondore. Celui-ci  était plus mature, adulte.

Either avait été très patiente envers moi. Elle avait compris que certaines cicatrices de la guerre étaient toujours en moi. Mais elle n'avait jamais renoncé. C'est une jeune femme courageuse, travailleuse et brillante. Elle a l'âge qu'aurait eu Justyn. il a fallu du temps pour que j'accepte que j'avais moi aussi droit au bonheur et surtout que je me pardonne. Puis au bout de cette reconstruction de ma personne, je l'avais demandé en mariage voilà six mois. Et aujourd'hui était le grand jour. Mais avant qu'elle s'engage, j'avais voulu tout lui déballer alors je t'ai confié à elle. J'avais répondu, par la suite, aux zones d'ombre qui avaient subsistées.

Voilà le tournant qu'avait pris ma vie. Un chemin vraiment inattendu qui avait ramené le bonheur dans mon existence...


Code Daemon

Loredana Wildsmith
Loredana Wildsmith
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage



Salle des préfets - Page 9 Empty
Re: Salle des préfets
Loredana Wildsmith, le  Ven 6 Avr - 23:13


Elle ne parlait pas davantage, laissant l'homme qu'elle aimait réagir aux commentaires qu'elle avait pu faire sur ce chapitre qu'il venait tout juste de lire. Évidemment que tout cela le hantait, il ne pouvait pas oublier toute cette partie de sa vie en un claquement de doigt. Après tout, il avait vécu quasiment toute sa vie avec comme projet d'aider les bons sorciers à vaincre le Seigneur des Ténèbres. Il n'avait pas hésité une seule seconde avant de choisir son camp. Elle pouvait comprendre que la magie noire puisse attirer l'attention des sorciers, même des gentils. Toutefois, elle ne comprenait pas pourquoi certains sorciers issus d'une famille sans problème pouvaient se retrouver avec un masque de Mangemort. Comment en arriver à céder à tout cela ? Elle l'ignorait et au final, elle ne voulait pas savoir.

Toujours est-il qu'il restait encore des pages à l'histoire de Daemon. Sa vie avait tout de même continuer et Loredana avait hâte d'en connaître la suite. L'heure tournait. Il se faisait tard et il n'y avait plus aucun bruit dans le château. C'est comme s'ils étaient seuls, comme si la pièce était éloigné de tout, alors qu'ils pouvaient se faire prendre à tout moment. Malgré tout, rien de tout cela ne compter. Elle était plongée dans l'univers de cet homme et n'en sortirait qu'une fois que Dey aura fermé définitivement ce journal. Savoir tout cela la rapprochait davantage du Gryffondor et elle aimait qu'il lui raconte tout cela, qu'il accepte de la faire entrer dans son monde.
Après un petit geste affectueux qui la fit frissonner de tout son être, il reprit sa lecture. Ils retrouvaient, donc, un Daemon, trois ans après son retour en Angleterre, qui semblait, une nouvelle fois, avoir évolué, mûri, changé.

La commémoration de la guerre semblait s'être bien passée. Il avait parlé de ce qu'il avait fait après tout cela, notamment les raisons de son départ. Le « trio d'or » comme il l'avait appelé durant toute son histoire, avait trouvé sa place. Tous les trois s'étaient mariés et semblaient être épanouis. Ils étaient parvenus à se relever de cet enfer qu'ils avaient vécu avec un courage extraordinaire pour des adolescents en apprentissage de la magie. Daemon, quant à lui, s'était repris en main et malgré ses envies de tout abandonner et de partir, il était parvenu grâce à sa force et à son courage à rester et avait d'abord souhaité entrer dans la Brigade Magique avant de s'investir dans tout cela, toutes ces affaires familiales. Et il était retombé amoureux d'une certaine Either. Comme quoi, il y avait toujours de l'espoir même quand on pense que tout est fini, il y a toujours une lumière qui embelli un monde sombre. Et dans ses ténèbres, l'ancien Serdaigle était parvenu à trouver cette lueur qui l'avait fait remonter à la surface et Lore était très contente pour lui. Il fallait continuer de vivre, c'était aussi simple que cela. Malgré tout, cela n'avait pas dû être simple pour elle de faire sortir Daemon de ses cauchemars pour lui faire connaître le bonheur. Il fallait de la patience, du courage et surtout beaucoup d'amour. Loredana le savait tout ça, Dey n'était pas dans le meilleur de sa forme lorsqu'elle l'avait rencontré. Encore aujourd'hui, alors qu'elle lui avait prouvé maintes et maintes fois qu'elle l'aimait, il lui arrivait encore de douter, de penser qu'il ne la méritait pas, ce qui, évidemment, était complètement faux.

Daemon avait donc demandé Either en mariage au bout de six mois, ce qui semblait peu, mais si l'amour était présent, cela n'avait probablement aucune importance. Et puis, c'est différent lorsque l'on est adulte. L'engagement est peut-être plus simple que lorsque l'on a dix-sept, dix-huit ou même vingt ans. Il allait se marier avec cette femme, ce qui était bon signe pour sa vie future et cela faisait sourire la Gryffondor qui reprenait espoir en l'avenir de cet homme.

- C'est vraiment encourageant de lire ce genre de chose. Ça me permet de comprendre que finalement, on peut toujours se relever si on s'en donne la peine. Même s'il n'a probablement jamais cessé de penser à Alizia, même s'il l'a toujours aimé d'une certaine manière, ça ne l'a pas empêché de recommencer et de reprendre le risque de retomber amoureux. C'est comme faire un saut en parachute, tu prends le risque que celui-ci soit bloqué et ne s'ouvre pas, mais tu sautes tout de même, parce que finalement, c'est la seule manière de savoir s'il s'ouvrira ou pas. Et c'est bien qu'il ait décidé de rester, malgré tout, qu'il ait décidé de se battre, même si c'était loin d'être simple pour lui. Je sais que toi aussi tu es fort, tu as hérité d'une partie de son caractère, même si vous êtes différents sur certains points. Tu as préféré sauter avec moi plutôt que t'enfuir et, selon moi, ça a été la meilleure décision que tu aies prises, même si elle n'a pas été simple.

Elle savait que l'histoire ne s'arrêtait pas là, il restait quelques pages, mais elle remarqua vite qu'il n'en restait pas autant que cela.

- Nous arrivons à la fin, n'est-ce pas ?
Contenu sponsorisé

Salle des préfets - Page 9 Empty
Re: Salle des préfets
Contenu sponsorisé, le  

Page 9 sur 10

 Salle des préfets

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.