AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs
Page 4 sur 7
Salle des préfets
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Spencer McKane
Serdaigle
Serdaigle

Re: Salle des préfets

Message par : Spencer McKane, Mer 16 Juil 2014, 02:32


Axelle ne tarda bien heureusement pas à arriver. Elle salua Spencer et passa une main dans son dos avant d’aller s’assoir près de Wells. Le Serdaigle la gratifia d’un sourire. La Higgs entama les hostilités sans attendre. Par le sujet le moins à même de mettre tout le monde d’accord, l’alcool. Ce fut le moment que choisirent Azmaria et Liberty pour entrer. La Serdaigle devait avoir entendu Spencer et Heather hausser le ton, car elle plaça une main rassurante sur son épaule avant de s’assoir. Son avis était clair sur la question soulevée par Axelle. Non. Pas d’alcool pour le bal. Spencer aurait voulu protester, dire que c’était pas cool, que les septième années en était à leur dernière année, et qu’il fallait parfois faire preuve de souplesse par rapport au règlement. Oui mais Liberty lui montrait tout son soutien. Il allait pas se placer contre elle de but en blanc. En plus elle avait apporté des cupcakes.

Liv fut la suivante, et elle n’arriva pas seule. Seth McSoul, dix-sept ans, futur remplaçant de la préfète. Les deux poufsouffles se mirent instantanément d’accord. Pas d’alcool pour le bal. Ce qui faisait trois noms pour deux oui. Wells n’allait sans doute pas cracher sur quelques cocktails pour fêter la fin d’année. Azmaria, comme Spencer, ne s’était pas prononcée. Le Serdaigle glissa un regard vers la jaune et noir, dans l’expectative.

« Alors Axelle, t’as prononcé le mot magique pour m’faire venir ? »

V’là l’autre cruche. Corrigan, sans gêne, lui vola son siège d’un accio bien tourné. Le Serdaigle se retrouva cul par terre, le visage rouge de colère, pendant que la Gryffy lui donnait quelque leçon sur la galanterie et saluait Seth. Spencer, décidé à ne pas trop faire de vague histoire que les choses se terminent le plus rapidement possible, partit s’installer sur une autre chaise. Il ne manqua pas toutefois de fiche un coup de coude à Corrigan au passage. Cette dernière était pour l’alcool à la fête. Voilà qui changeait la donne. Trois contre trois.

« Pour une fois, je suis d'accord avec la troll, déclara Heather en pointant la rouge et or du pouce. Puis on forcera personne à boire si c'est ce qui vous fait peur. Et Liv, continua-t-elle en posant ses yeux sur l’intéressée, je sais qu'au fond de toi tu n'es pas contre. Après tout, tu as déjà bu lors des autres soirées et ça t'avait pas spécialement gênée. Au fait, elle fout quoi la Dorkins ? Parce que c’est pas qu’elle est un peu en retard, mais quand même…

Spencer leva nonchalamment le pouce pour approuver les dires de la Serpentard.

« En retard, en retard. On commence sans elle. Spencer inspira. Moi j’suis pour qu’il y ait de l’alcool à ce bal. Il se tourna vers Liberty. La dernière année, c’est pas tous les jours qu’on la fête. Faut que les gens puissent en profiter. Et on pourra s’occuper de réguler les plus jeunes pour pas qu’ils touchent aux cocktails. »

Le Serdaigle reporta son attention sur la Higgs.

« Mais avant de parler alcool ou autre, j’pensais qu’on devrait peut-être se choisir un thème nan ? On peut se lancer dans un bal costumé… Des idées ? »

Il était ouvert, il était zen, il respirait. Il allait pas se laisser démonter par Wells la vipère ou par l’autre Corrigan. Il allait rester mature et… nan, c’était trop tentant. Spencer saisit discrètement sa baguette et informula vers Violaine un #Sourdinam. Sa voix de pimbêche dégénérée serait peut-être moins emmerdante comme ça.

Si souci, MP moi, et Kaë, désolé mais tu devras taper l’incruste !
Revenir en haut Aller en bas
Trystan J. Harper
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle des préfets

Message par : Trystan J. Harper, Ven 25 Juil 2014, 03:58




HRPG:
 

Apposant enfin ma signature à la lettre que je venais d’écrire pour mon frère, je m’empressai de ramasser mes effets que j’avais laissés s’étaler un peu partout sur la table – parchemins, plumes, encre, manuels, notes de cours... tous ces trucs autant essentiels qu’ennuyeux en fin d’année scolaire. Si dans le moment, je n’avais certes pas le temps de faire un détour vers la volière pour envoyer cette missive à Lovïc, je le ferai toutefois sitôt cette réunion inter-préfet terminé. Jetant d’ailleurs un bref coup d’œil à l’horloge ornant le mur de la Salle Commune, je constatai rapidement que le temps me pressait – comme quoi les minutes passe parfois plus vite qu’on ne le croit. J’allais devoir user de mes raccourcis préférés pour tenter de ne pas arriver en retard à cette rencontre traitant de l’organisation d’une fête de fin d’année.

D’un pas soutenu, j’avais aussi rapidement que possible traversé les couloirs et les escaliers qui me mèneraient jusqu’à la Salle des Préfets où m’attendaient sans doute déjà mes collègues des quatre maisons. Enfin, rapidement jusqu’à ce que je croise un Peeves bien décidé à me bloquer le passage. Ignorant tout mes «Tasse-toi Peeves, faut que je passe ! Peeves ! Tu vas le regretté, laisse moi passé !» l’esprit frappeur continuait de faire échouer chacune de mes tentatives pour le contourner. Parvenant néanmoins à le faire reculer de quelque mètres, je pu enfin bifurquer derrière une statue pour me glisser dans cet étroits passage qui me permettrait de couper au travers les derniers couloirs qui me séparait encore de ma destination. Ça avait en quelque sorte ces bons côtés d’être toujours à la dernière minute comme je l’étais, car au fil des années, ça m’avait permis de découvrir bon nombre de raccourcis dans se château où il était facile de perdre son temps à emprunter des itinéraire beaucoup trop longs. Avec assurance, j’avais traversé en un rien de temps ce raccourci pour subitement me river le nez sur l’arrière du tableau d’Oliver le Grand. Ce portrait d’un sorcier loufoque du temps médiévale donnant à quelque mètres de la Salle des Préfets, ne m’avait encore jamais laissé le passage clos.


«Eh oh ! Oliver, faudrait m’ouvrir ! Tu m’entends ? Oliver ?!» avais-je crier en tambourinant le tableau de plus en plus fort.

Rien. C’était le silence total de l’autre côté alors que le temps, lui, continuait de me filer sous le nez. Là c’était certain, j’allais vraiment arriver en retard… Pourtant, j’avais déjà emprunté sans encombre se passage à de nombreuses reprise auparavant… Mais où pouvait bien être passé se satané Oliver ? Grognant de mécontentement alors que je me voyait forcé de rebrousser chemin, je ne pu m’empêcher de sursauté lorsque l’occupant du tableau me fit enfin l’honneur de sa présence.

«Tiens, c’est toi ?» me dit-il avec le plus grand calme un sourire au lèvres.

«Bordel ! T’étais passé où ?! Peut importe laisse-moi passé je suis vraiment en retard !» si j’avais pu le foudroyer du regard, je crois que je l’aurais fait tellement j’étais en rogne.

«Calme-toi, c’est Peeves qui m’avait dit que je devais vraiment  voir ce qui se passait au 4ème étage… Il a du se trompé puisqu’il n’y avait absolument rien d’anormal là bas.»

Je n’en croyais pas mes oreilles. Cet horrible esprit frappeur avait finalement réussie à me faire perdre mon temps et à me mettre en retard ! J’étais totalement convaincu qu’il l’avait fait exprès, qu’il avait inventé n’importe quoi pour faire sortir Oliver de son tableau et ainsi me piéger dans le passage ! Et ca avait marché. Ruminant bien trop de rage pour ajouter quoi que ce soit, je me contentai que de pousser brusquement le tableau et de filer sans attendre vers la Salle des Préfets où la rencontre avait débuté sans moi.



*



Mon arrivée soudaine dans la salle avait interrompu la conversation déjà entamée entre les Préfets. Puis, balayant d’un regard la table où tous avait prient places, j’avais rapidement constaté la présence d’un nouveau visage – tiens qu’est-ce qu’il faisait là celui-là ? mais également un léger soucis d’organisation : les chaises se trouvaient présentement tous occupé. Génial… et j’allais m’assoir où moi maintenant ?! Disons que je n’étais pas tellement d’humeur à rester tout bêtement debout. Ne trouvant absolument rien dans cette pièce pouvant me servir de chaise, je me tournai alors vers le seul jeune homme présent – enfin, il y avait le nouveau aussi, mais j’allais tout de même pas lui prendre sa place en guise de présentation !

«Alors Spencer… tu vas vraiment laisser une fille debout tout ce temps ? Allez, pousse toi un peu.»

Ne lui laissant pas le loisir de refuser, j’avais déjà commencé à m’installer, l’obligeant à me céder plus de place s’il ne voulait pas être envahis par ma personne. Embêter ainsi Spencer – car il était évident que je l’embêtais, m’avait rapidement fait retrouver le sourire.

«J’ai raté quoi ?»
Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle des préfets

Message par : Spencer McKane, Ven 25 Juil 2014, 04:24


Histoire de pas rester debout, je fais une brève réponse…

Avant même que quiconque n’ait eu le temps d’émettre la moindre idée, Kaëlie fit irruption dans la pièce. Quand on parlait du loup. Pouvaient pas arriver à l’heure les gens ? Elle parcourut le groupe du regard et s’arrêta sur le Serdaigle.

« Alors Spencer… tu vas vraiment laisser une fille debout tout ce temps ? Allez, pousse toi un peu. »

Nan. C’était sérieux ? Nan ! Ils s’étaient ligués aujourd’hui c’était pas possible autrement ! La Gryffondor ne se gêna pas outre mesure, et ce malgré le cri de protestation du concerné. Elle le poussa sans ménagement de sa chaise pour y installer son royale fessier. Nan mais c’était vraiment du grand n’importe quoi cette réunion ! Spencer grogna avant de sortir sa baguette magique dans un mouvement sec tandis que Dorkins demandait ce qu’elle avait manqué.

« Imbéciles ! Vous vivez dans une école de magie mais vous pensez même pas utiliser votre baguette pour vous trouver un siège ! A se demander comment vous avez fini premiers du classement ! »

Le message s’adressait aux deux Gryffondors, et Spencer vrilla un regard agacé sur chacune d’entre elle avant de prononcer un #Gemino des plus exagérés. Sa baguette, pointée sur la chaise utilisée par sa collègue bleu et bronze, émit un filament blanchâtre, et bientôt une duplication de l’objet fit son apparition. Spencer prit place et poussa un soupir agacé.

« J’vous laisse résumer pour Dorkins. »

Y avait pas grand chose à résumer. Ils avançaient pas à pas de géant fallait dire. Mais Spencer avait la flemme. Et vraiment aucune envie de faire une faveur à la Gryffy qui venait de le déloger de son siège.
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Salle des préfets

Message par : Axelle Higgs, Lun 28 Juil 2014, 04:36


- J’te rappelle que l’alcool est interdit dans l’école Axelle.
- J'te rappelle que j'en ai rien à foutre, rétorqua plutôt agressivement la Verte et Argent, son regard se dardant sur la Serdaigle qui venait de s'asseoir à côté de son collègue.

Il était hors de question que qui que ce soit gâche son bal de fin d'année. Cela serait sa dernière soirée à Poudlard et la Verte et argent avait bien envie de s'amuser. Ce n'était certainement par Liberty, qui n'avait que de Liberté que le prénom, qui l'empêcherait de fêter allègrement. Évidemment, c'est à ce moment exact que la seconde préfète de Poufsouffle, celle que la Higgs surnommait Sainte-Nitouche, se présenta dans la salle, une tête inconnue à ses côtés. Une fois installée elle prit part à ce qui tait devenue un débat.


- Je ne pense pas qu'on devrait proposer de l'alcool...Je ne crois pas que la direction apprécierait. Surtout qu'il y aura des mineurs au bal.

Sans blague. Axelle souleva quelque peu sa main droite et fit fermer ensemble ses doigts plusieurs fois, imitant ainsi un clapet, tout en lançant un «Bla, bla, bla» plus qu'ennuyée, signifiant plutôt clairement ce qu'elle pensait. De toute façon, avec Olivia, c'était toujours la même chose : le règlement, les valeurs sûres, la sécurité, la prudence. C'était d'un ra-soir.

Et quand l'autre prit la parole, Higgs la verte soupira bruyamment avant de lancer un «Ta gueule toi, t'es là que depuis cinq minutes» bien senti au nouveau venu. Ça lui fermerait peut-être le clapet. Il était même pas officiellement préfet, machin là, Azmaria était toujours là, nah ? Et bien plus sympathique que lui. Elle n'avait rien dit, mais la Serpentard savait qu'elle était d'accord pour l'alcool. Chose certaine, elle ne ferait pas bonne impression auprès du nouveau Blaireau mais elle s'en fichait puisqu'elle quitta le château très bientôt.

À ses côtés, Wells était restée silencieuse et sa consoeur savait qu'elle attendait une opportunité pour répliquer.


- Alors Axelle, t'as prononcé le mot magique pour m'faire venir ?l

Ah ! Une nouvelle alliée. Corrigan et Higgs ne passaient que très rarement du temps ensemble, mais elles semblaient partager quelques intérêts communs et s'étaient toujours respecté l'une et l'autre. C'était également la petite amie d'Ethan Woods avait qui elle s'entendait plutôt bien. Malgré la compétition Gryffondor Serpentard assez flagrante les préfètes des deux maisons entretenaient une relation plutôt amicale, même s'il y avait parfois des flammèches entre Heather et Violaine.  

Cette dernière, d'humeur sans doute mesquine, décida de s'amuser et vola le siège sur lequel était assis Spencer, bien qu'il restait une chaise disponible. Une fois installée, et alors que le Serdaigle râlait elle prit la parole expliquant son point de vue :


- Alors ça parlait d'bouteilles c'est ça ? Moi je vois pas pourquoi on devrait s'en priver. Les examens sont terminés, le pire qui puisse nous arriver le lendemain c'est de louper le Poudlard-Express et cuver dans la cabane du garde-chasse. Pis j'en connais à qui un ou deux verres ne feraient pas de mal s'ils ne veulent pas passer pour des Trolls sur la piste de danse...

Puis, ayant trouvé le moment opportun, Wells enchaîna, choisissant un moment stratégique pour créer une alliance avec Gryffondor à ce propos. Elle en profita même pour attaquer Samuels.

- Et Liv, je sais qu'au fond de toi tu n'es pas contre. Après tout, tu as déjà bu lors des autres soirées et ça t'avais pas spécialement gênée. Au fait, elle fout quoi la Dorkins ? Parce que c'est pas qu'elle est un peu en retard, mais quand même...

Et ne dit-on pas que les absents ont tort ? Spencer devait être de cet avis, car il décida de commencer sans elle et cela énerva un peu Higgs, car elle savait que la rouge et or serait de son côté. Cependant, quand McKane exprima son avis -favorable- sur la chose, les lèvres d'Axelle s'étirent en un fin sourire victorieux alors qu'elle dardait un regard mesquin sur Liberty. Car Liberté n'avait-elle que de nom, la jeune sorcière étant incapable de penser à enfreindre le règlement.

Et, au grand plaisir de la sorcière, la tête de la blonde absente passa la porte et son regard se posa sur ses collègues. Ses sourcils s'arquèrent légèrement lorsqu'elle vit le nouveau, mais également le manque de place. Kaëlie ne se démonta pas pour autant et s'avança vers McKane «Allez, pousse-toi un peu», lâcha-t-elle après lui avoir fait la leçon.


- J'ai raté quoi ? demanda la Gryffondor, sans accorder la moindre attention à son collègue furieux.

Ce dernier ne resta pas debout comme un idiot et dupliqua plutôt l'une des chaises de la pièce, tout en insultant ses pairs sur leur incompétence. Ce n'était vraiment pas évidement de faire équipe avec les sorcières présentes dans cette pièce. Maintenant, Spencer n'était plus le seul préfet, puisque Seth McSoul était là.


- Les coincés là-bas ne veulent pas d'alcool au bal de fin d'année et c'est totalement absurde, fit-elle en désignant du menton la Serdaigles et les deux Poufsouffles. Si nous interdisons l'alcool, les élèves trouveront tout de même un moyen de s'infiltrer avec les bouteilles du démon ou iront simplement fêter ailleurs. De toute façon, nous sommes déjà cinq à être d'accord sur cette motion, c'est comme si c'était acceptée. Donc on passe sur le thème c'est ça ? Pourquoi pas sorciers célèbres ?
Revenir en haut Aller en bas
Liberty Owen
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle des préfets

Message par : Liberty Owen, Mer 06 Aoû 2014, 21:50


Non mais on était en plein rêve ! Elles étaient sérieuses là, les vipères à vouloir absolument faire rentrer de l’alcool dans l’école ? Liberty n’était pas dupe et savait qu’il y en avait, mais de là à en exposer au cours du bal ? Non, non, non. Axelle allait peut être quitter le château à l’issue de ses ASPICS, mais pour les autres, ils restaient tous là. Les préfets devaient tous risquer leur insigne pour cette fille.

J'te rappelle que j'en ai rien à foutre.

Bam, ça c’était fait. Liberty se mordit la lèvre pour s’empêcher de riposter. Pourquoi elle avait ramené de la bouffe déjà ? Pas pour faire plaisir à ses collègues ! Elle en prit un rapidement et l’engouffra dans sa bouche sans se faire prier. Elle devait se taire pour le moment. Elle devait attendre l’avis de ses collègues.

Les Pouffsoufles allèrent dans le sens de la Serdaigle. Liberty lança un regard reconnaissant à Liv. Elle allait lui manquer. Mais son remplaçant ne s’en sortait pas trop mal en donnant également son avis. Bien. Les préfets sont présents pour faire respecter le règlement, point. Pas pour emmener les élèves vers la débauche. Axelle agressa le nouveau après qu’il ait fini de donner son opinion. La bleue et bronze leva les yeux au ciel de plus en plus irrité. En fait, ce n’était pas un débat. C’était cette Serpentarde qui tirait les ficelles c’est ça ?

Violaine arriva ensuite et donna également son avis, ainsi que Heather et Spencer. Lorsque Spencer déclara qu’il était pour l’alcool durant la fête, la Serdaigle écarquilla les yeux. Sérieusement ? Spencer McKane ? Liberty allait répliquer quelque chose à son collègue mais se ravisa. Elle ne voulait pas qu’il raconte à tout le château sa petite rencontre aux Trois Balais avec Louna Blacke. A son souvenir, il était arrivé quand la joueuse de quidditch se déhanchait sur le bar… Elle allait être très peu crédible si elle lui faisait une remarque au sujet de la consommation d’alcool chez les élèves.

Kaelie arriva ensuite et éjecta son collègue par terre. Liberty eu un sourire de coin moqueur. Bien fait pour lui. Elle se ravisa quand elle le vit pointer sa baguette sur elle. Il faisait quoi lui ? La blonde saisit sa baguette au moment où son collègue prononça un sort pour dupliquer son siège. Liberty et sa paranoïa…

La sorcière regarda Spencer s’installer et s’apprêter à répondre à sa collègue Gryffondor « Kae, tu tombes bien, just… » mais elle fut coupée par son Altesse Higgs qui exposa la situation. "Les coincés" ?

Si c’est comme ça, débrouillez-vous sans moi. Je veux pas me faire virer parce que vous n’êtes pas capable de vous amuser sans alcool, déclara Liberty en croisant les bras et en se tassant dans le fauteuil.

La Serdaigle ne répondit pas à la question de la vert et argent. En sorcier célèbre, et puis quoi encore ! C’était décidé, elle allait attendre sagement la fin de la réunion. Si elle donnait encore une fois son avis, la blonde allait se prendre un sortilège en pleine figure.


HRPG : Vu que je n’ai pas pris le temps de poster dans le sujet du bal, je choisis ce motif pour justifier l’absence de Liberty. S’il y a un pb, MP-moi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle des préfets

Message par : Heather Wells, Mar 26 Aoû 2014, 01:22


Bien qu'elle ne l'admetterait jamais, Spencer et Heather avaient un caractère similaire, c'était sans doute ce qui faisait qu'ils ne pouvaient pas se sentir, très certainement. L'un comme l'autre voulait commencer la réunion sans attendre la Dorkins en retard. Et tout comme la Serpentard, et à son plus grand étonnement d'ailleurs, il voulut également de l'alcool à la soirée. Il proposa également de réguler les plus jeunes afin de s'assurer qu'ils n'approchent pas l'alcool. Et comme pour clore le sujet, il orienta radicalement la conversation: le thème du bal costumé. L'Irlandaise se raidit dans son fauteuil, sentant de nouvelles et longues disputes sur le point de montrer le bout de leur nez. C'est d'ailleurs ce moment que la deuxième Préfète des rouges et ors choisit pour apparaître. Tout comme sa collègue, elle piqua le siège de Spencer. Pauvre chou, c'était toujours aussi comique. Il était impossible pour lui de s'imposer et garder son postérieur dessus. Et le voilà qu'il était debout, avec aucun moyen pour lui de s'asseoir. Grommelant dans la barbe qu'il n'avait pas, il dédoubla alors un siège avant de trouver refuge auprès de sa collègue et de bouder.

Axelle résuma rapidement ce qu'il s'était passé pour Kaëlie et Liberty en profita pour réaffirmer sa position sur l'alcool. D'ailleurs, elle dû comprendre que le débat était perdu d'avance pour elle, si bien qu'elle déclara ne pas vouloir venir au bal. Une sourcil de l'Irlandaise s'arqua tandis qu'elle lançait un regard mauvais sur l'autre coincée de Serdaigle. Elle était sérieuse là ?

- Très bien, lâcha-t-elle sans même plus la regarder, on sera bien mieux sans toi. Pour le thème des sorciers célèbres, je trouve ça vachement restrictif et strict comme idée, nan ? Faudrait un truc cool, fun, un peu ridicule aussi. Pourquoi pas les fruits et légumes ?  
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Salle des préfets

Message par : Invité, Mer 27 Aoû 2014, 12:05


Ce fut plus la tête de McMachin qui amusa Violaine, plus que de le voir les fesses par terre. Quoique, ce spectacle aussi était distrayant...Il lui donna un coup de coude avant d'aller s'asseoir sur le siège restant, à l'autre bout. Quelle répartie, Spencer Well(s) Done !

- Pour une fois, je suis d'accord avec la troll. Puis on forcera personne à boire si c'est ce qui vous fait peur. Et Liv, continua-t-elle en posant ses yeux sur l’intéressée, je sais qu'au fond de toi tu n'es pas contre. Après tout, tu as déjà bu lors des autres soirées et ça t'avais pas spécialement gênée.

Violaine tiqua au mot 'troll' avant de regarder Wells d'un œil furieux. Elle enfourna le biscuit qu'elle avait pris d'un coup, manquant de s'étouffer, pour éviter d'avoir à se rabaisser au niveau de la Verte et Argent et de répliquer à qui mieux-mieux. La rouge et Or observa ensuite avec effarement (la bouche pleine) sa collège Liv' qui jusque là, refusait catégoriquement de voir une goutte d'alcool à leur future soirée. Eh quoi, elle s'imaginait vraiment que les gens allaient se mettre à danser la java en buvant de la tisane à la myrtille ?

Au fait, elle fout quoi la Dorkins ? Parce que c'est pas qu'elle est un peu en retard, mais quand même...

Violaine avala difficilement et s'exclama en voyant que Wells tournait son regard vers elle :

- Hé, t'as cru c'était marqué "Nounou" sur ma tête ou quoi ? Moi j'la suis pas à la trace hein, elle fait c'quelle veut ! J'ai regardé dans la salle commune mais t'sais j'ai pas vérifié si elle était occupée chez Mimi Geignarde...

Spencer enchaîna, comme s'il ne l'avait pas entendu (peut-être le n'avait-il pas entendue ?) :

« En retard, en retard. On commence sans elle. Moi j’suis pour qu’il y ait de l’alcool à ce bal. Il se tourna vers Liberty. La dernière année, c’est pas tous les jours qu’on la fête. Faut que les gens puissent en profiter. Et on pourra s’occuper de réguler les plus jeunes pour pas qu’ils touchent aux cocktails. OKAY on a notre pion attitré !
Mais avant de parler alcool ou autre, j’pensais qu’on devrait peut-être se choisir un thème nan ? On peut se lancer dans un bal costumé… Des idées ? »


Violaine posa la tête dans sa paume de main. C'était une bonne idée, bien qu'elle n'aima pas spécialement se déguiser. Elle tenta de s'imaginer un thème qui plairait à l'ensemble de ses collègues. Mieux valait parler de goût et d'affinité plutôt que de commencer à les imaginer dans tel ou tel costume....certains (ou certaines comme Wells) auraient bien du mal à trouver quelque chose qui les mette en valeur, c'était donc peine perdue que de résonner comme ça.

Alors, enfin, la porte s'ouvrit sur Kaëlie, passablement essoufflée.
Elle regarda l'assemblée ainsi constituée et jeta son dévolu sur le misérable McMachin, le poussant d'un coup de postérieur à en faire crever Shakira de jalousie.
Voilaine pouffa. C'était pas fait exprès hein ! A croire que personne ne voulait voir le Serdaigle aujourd'hui...hum.
En levant les yeux au ciel, la rouquine le regarda s'énerver dans son coin en marmonnant des mots comme 'sorcier' ...'classement' et elle lui fit un geste grossier gracieux de la main avant de reporter son attention sur Axelle qui avait entreprit de faire un short-récapitulatif à la nouvelle venue.

Les coincés là-bas ne veulent pas d'alcool au bal de fin d'année et c'est totalement absurde. Si nous interdisons l'alcool, les élèves trouveront tout de même un moyen de s'infiltrer avec les bouteilles du démon ou iront simplement fêter ailleurs. De toute façon, nous sommes déjà cinq à être d'accord sur cette motion, c'est comme si c'était acceptée. Donc on passe sur le thème c'est ça ? Pourquoi pas sorciers célèbres ?

Violaine ne put s'empêcher de sourire gentiment et tapota d'un air navré l'épaule de Higgs qui était à ses côtés.

Ça aurait pu fonctionner mais je crains que ça devienne un prétexte pour ta collègue Wells qui pourrait s'imaginer venir sans rien. Sa prétention est tellement volumineuse qu'elle se croit déjà figurer sur les cartes de Chocogrenouille..
Elle agrémenta sa réplique d'un sourire forcé en direction de la moche avant que celle-ci ne prenne la parole.

Pour le thème des sorciers célèbres, je trouve ça vachement restrictif et strict comme idée, nan ? Faudrait un truc cool, fun, un peu ridicule aussi. Pourquoi pas les fruits et légumes ?

T'as raison, le ridicule ça te connait...marmonna Corrigan.

Soudain, Liv sembla se renfrogner et elle s'enfonça dans son fauteuil en croisant les bras :

Si c’est comme ça, débrouillez-vous sans moi. Je veux pas me faire virer parce que vous n’êtes pas capable de vous amuser sans alcool.

Sainte Marie-Albus de la boutonnière ! Elle était sérieuse là ?! Si elle voulait pas se faire voir avec des bouteilles, elle avait qu'à pas s'en approcher hein ! Au pire ils feraient un périmètre "Spécial-Liv" avec des lumière clignotantes et des panneaux de signalisation. Mi-dépitée mi-excédée, Violaine finit par reprendre la boîte de gâteaux et la posa sur les genoux de Liv. Qu'elle mange, on l'entendra moins...
Revenir en haut Aller en bas
Seth McSoul
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle des préfets

Message par : Seth McSoul, Mer 27 Aoû 2014, 22:24


Eh ! Eh oh ! Il fait beau dehors, vous ne trouvez pas ? Eeeeeeh oooooh !... Dites, vous auriez pas entendu une voix de jeune homme, par hasard ? Un Poufsouffle, peut-être, non ? Vous ne trouvez pas ça bizarre qu'il y ait un garçon Poufsouffle parmi les préfets ? Non ? Bon, d'accord... Continuez de l'ignorer, ce pauvre garçon...

Oui, ça on pouvait le dire, Seth avait été royalement ignoré depuis le début de la réunion. Il avait eu l'espoir, en pénétrant dans la pièce en compagnie de Liv, qu'on lui accorde un minimum d'attention, que tous se montrent sympathiques avec lui. Mais il ne tarda pas à se rendre compte qu'en réalité, les préfets n'étaient pas des collègues, mais des rivaux. Des rivaux qui luttaient avec force pour imposer le respect. Le Poufsouffle aurait dû penser à apporter un char d'assaut en arrivant, peut-être l'aurait-on plus écouté...

À vrai dire, il y avait bien une élève qui l'avait salué en arrivant - Violaine Corrigan, une Gryffondor -, mais, étant donné qu'elle avait renversé un autre préfet de sa chaise à peine entrée dans la pièce, Seth eut d'abord beaucoup de mal à lui rendre son salut de manière aussi assurée. Toutefois, en voyant qu'aucun autre élève qui entra par la suite dans la salle ne se présenta à lui comme elle l'avait fait, il dût reconnaître qu'elle était sans doute une des plus polies du groupe, avec Liv, Azmaria et peut-être Liberty Owen, de Serdaigle, qui lui semblait plutôt amicale.

Seth fut également dépité de voir que ses propos avaient non seulement été ignorés par ses nouveaux collègues, mais également désapprouvés par la majorité d'entre eux. Tous avaient souhaité présenter de l'alcool au bar, hormis Liv et Liberty. Axelle Higgs, une Serpentard qui exprimait en permanence un profond mépris pour tout ce qui l'entourait, n'hésita pas, d'ailleurs, à lancer une réplique cinglante à Seth lorsqu'il prit la parole :

- Ta gueule toi, t'es là que depuis cinq minutes !

Le Poufsouffle se dit alors qu'il aurait dû attendre avant de parler, afin de pouvoir acquiescer toutes leurs paroles d'un signe de tête sans passer pour un idiot et pour pouvoir faire bonne impression.

- Alors ça parlait d'bouteilles c'est ça ? dit d'abord Violaine Corrigan. Moi je vois pas pourquoi on devrait s'en priver. Les examens sont terminés, le pire qui puisse nous arriver le lendemain c'est de louper le Poudlard-Express et cuver dans la cabane du garde-chasse. Pis j'en connais à qui un ou deux verres ne feraient pas de mal s'ils ne veulent pas passer pour des Trolls sur la piste de danse...

- Pour une fois, je suis d'accord avec la troll, renchérit la Serpentard Heather Wells. Puis on forcera personne à boire si c'est ce qui vous fait peur. Et Liv, je sais qu'au fond de toi tu n'es pas contre. Après tout, tu as déjà bu lors des autres soirées et ça t'avais pas spécialement gênée. Au fait, elle fout quoi la Dorkins ? Parce que c'est pas qu'elle est un peu en retard, mais quand même...

- Moi j’suis pour qu’il y ait de l’alcool à ce bal, déclara à son tour le Serdaigle Spencer McKane, le seul autre garçon présent dans la salle avec Seth. La dernière année, c’est pas tous les jours qu’on la fête. Faut que les gens puissent en profiter. Et on pourra s’occuper de réguler les plus jeunes pour pas qu’ils touchent aux cocktails.

Plus ils parlaient, plus le nouveau préfet pensa qu'il aurait dû répondre comme eux. Après tout, tous leurs arguments étaient réfléchis et bien fondés. Alors que Seth, désemparé, ne se préoccupait plus que des biscuits disposés sur la table, Spencer décida de poursuivre la conversation sur un sujet plus accessible :

- Mais avant de parler alcool ou autre, j’pensais qu’on devrait peut-être se choisir un thème nan ? On peut se lancer dans un bal costumé… Des idées ?

Kaëlie Dorkins, la seule préfète absente jusqu'à présent, entra alors dans la salle et chassa à nouveau Spencer de sa chaise. Axelle Higgs lui résuma tout ce qui s'était dit avant son arrivée en insultant Seth, Liv et Liberty qui avaient tous les trois refusé la présence d'alcool au bal, puis enchaîna :

- Donc on passe sur le thème c'est ça ? Pourquoi pas sorciers célèbres ?

"Quel intérêt, tous les costumes de sorciers se ressemblent !" pensa Seth intérieurement, mais il se garda bien de répliquer afin de ne pas se faire humilier à nouveau.

Mais Liberty, qui semblait ne plus supporter l'ambiance désagréable qui s'était installée en si peu de temps dans la salle, explosa et se renfrogna dans sa chaise :

- Si c’est comme ça, débrouillez-vous sans moi, lâcha-t-elle enfin. Je veux pas me faire virer parce que vous n’êtes pas capable de vous amuser sans alcool.

Lorsqu'elle retrouva le silence, laissant Seth et Liv seuls, dépourvus, au milieu de cette assemblée d'alcooliques fêtards et immatures, Heather répliqua :

- Très bien, on sera bien mieux sans toi. Pour le thème des sorciers célèbres, je trouve ça vachement restrictif et strict comme idée, nan ? Faudrait un truc cool, fun, un peu ridicule aussi. Pourquoi pas les fruits et légumes ?

"Pfff... Fruits et légumes... N'importe quoi..." pensa Seth. Ils ne savaient plus quoi inventer, décidément. En tout cas, le Poufsouffle ne s'imaginait pas en train de se balader en pastèque au milieu de la fête. Non, le mieux serait de trouver une idée mêlant la classe à l'original... N'osant pas prendre la parole à nouveau, au risque de se faire humilier une énième fois, il attendit que les autres répondent. Mais, voyant, que tous semblaient réfléchir en vain à une idée, il prit son courage a deux mains et ouvrit la bouche :

- Et pourquoi pas les créatures fantastiques ? C'est drôle, original et assez classe, il faut l'avouer. Et puis ça fera réfléchir. C'est peut-être pas votre genre à vous, les préfets, de réfléchir pendant un long moment, - il jeta un regard provocateur à Axelle Higgs qui l'avait particulièrement humilié depuis le début de la réunion -, mais ça pourrait aussi aider les élèves à étudier le bestiaire de la magie et ainsi à faire augmenter leurs notes durant l'année prochaine lorsqu'ils auront des examens sur les animaux - parce que je rappelle aussi que le but des préfets est de faire en sorte que l'élève puisse progresser durant l'année, pas se dégrader petit à petit en se... euh... en se bourrant la gueule, si je puis me permettre. Et puis, en plus, il y a en tout des centaines de créatures différentes dans le monde de la magie, alors il y a moins de risque que tous les élèves se ramènent au bal avec le même costume...

Il attendit à peine deux secondes, puis poursuivit :

- Enfin après, c'est votre avis, je comprendrai que vous ne vouliez pas accepter la proposition de ce cher nouveau préfet qui n'a aucun droit de prendre la parole en présence de ses grands mentors... Enfin, mentor, c'est un bien grand mot. Le but du mentor est de donner l'exemple à son disciple, mais je vois que vous n'êtes pas vraiment décidés à donner l'exemple. Mais bon, allez-y, continuez donc de m'ignorer, parce qu'à partir de maintenant j'en ai plus rien à foutre de vous. C'est comme ça que ça marche, non, ici ? C'est chacun pour soi ? Personnellement, je répondrai à Liv et Azmaria, et pour les autres, vous vous débrouillerez. Et là vous répondrez "c'est ça, le bleu, on a pas besoin de toi", comme vous venez de le dire à Liberty, et je m'en ficherai royalement. Donc, pour finir, allez-y, vous pouvez parler, même si j'imagine que vous n'avez pas écouté la moitié de ce que je viens de vous dire.

Eh ben, c'était sorti tout seul. Enfin au moins, tout à coup, ses pensées étaient beaucoup plus légères. Même si une part de lui redoutait à présent les conséquences de son acte.
Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle des préfets

Message par : Spencer McKane, Jeu 28 Aoû 2014, 01:05


Axelle résuma la situation avec brio tandis que Spencer s’agitait sur son siège. Dans l’agacement, la duplication avait un peu loupé. Le résultat était une chaise un poil trop petite. Mais ça il n’en parlerait pas. Manquait plus que ça ! Il entendit Liberty piquer une crise à côté de lui et releva promptement la tête. S’était passé quoi là ? Pis c’était qui le corniaud planté sur son siège à côté de Liv ? Spencer avait loupé une marche ou deux, c’était sûr. Fallait qu’il dorme plus. Et qu’il s’éloigne de Wells. Il tournait plus rond. Pas qu’il ait jamais tourné où que ce soit de toutes façons, ça ne faisait aucun sens. Elle avait mis quoi dans ses cupcakes Lib ? Bon, c’était Lib, donc rien sans doute. Juste de la fatigue, et un sévère agacement qui lui tapait sur le bulbe rachidien sans doute.

« Pourquoi pas les fruits et légumes ? » lança finalement Heather.

Les fruits et légumes. Mais en voilà une merveilleuse idée ! Elle serait la banane et l’autre courge de Corrigan… ben elle serait une belle courge. D’ailleurs elle parlait plus celle-là. Le sourdinam devait avoir fait son petit effet. Ou alors c’était parce qu’elle avait un gâteau entre les dents. Spencer se passa de tout commentaire mais soupira assez fort pour faire entendre son désaccord sur les fruits et légumes. Qu’est-ce qu’elle avait dit Axelle ? Les sorciers célèbres. Ouais, c’était déjà plus fun. Plus… cool. Les fruits et légumes… Non mais où allait-on ?

« Et pourquoi pas les créatures fantastiques ? C'est drôle, original et assez classe, il faut l'avouer. Et puis ça fera réfléchir. C’est peut-être pas votre genre à vous, les préfets, de réfléchir pendant un long moment, mais ça pourrait aussi aider les élèves à étudier le bestiaire de la magie et ainsi à faire augmenter leurs notes durant l’année prochaine lorsqu’ils auront des examens sur les animaux - parce que je rappelle aussi que le but des préfets est de faire en sorte que l’élève puisse progresser durant l’année, pas se dégrader petit à petit en se… euh… en se bourrant la gueule, si je puis me permettre. Et puis, en plus, il y a en tout des centaines de créatures différentes dans le monde de la magie, alors il y a moins de risque que tous les élèves se ramènent au bal avec le même costume… »

Et nia, et nia, et nia. L’avait regardé Higgs de travers lui nan ? Bon, elle l’avait cherché, mais quand même. Un nouveau qu’à de bonnes idées c’est emmerdant. Genre ça casse un mythe.

« Enfin après, c’est votre avis, je comprendrai que vous ne vouliez pas accepter la proposition de ce cher nouveau préfet qui n'a aucun droit de prendre la parole en présence de ses grands mentors... Enfin, mentor, c'est un bien grand mot. Le but du mentor est de donner l'exemple à son disciple, mais je vois que vous n'êtes pas vraiment décidés à donner l'exemple. Mais bon, allez-y, continuez donc de m'ignorer, parce qu'à partir de maintenant j'en ai plus rien à foutre de vous. C'est comme ça que ça marche, non, ici ? C'est chacun pour soi ? Personnellement, je répondrai à Liv et Azmaria, et pour les autres, vous vous débrouillerez. Et là vous répondrez "c'est ça, le bleu, on a pas besoin de toi", comme vous venez de le dire à Liberty, et je m'en ficherai royalement. Donc, pour finir, allez-y, vous pouvez parler, même si j’imagine que vous n’avez pas écouté la moitié de ce que je viens de vous dire. »

Et un nouveau qui pique sa crise c’est pire qu’emmerdant. C’est carrément l’épic fail.

« Ok. T’as fini ta crise on peut parler ? Merci. Du coup, pour en revenir aux fruits et légumes - d’ailleurs j’ai pleins d’idées de déguisement pour toi Wells - c’est vraiment tout pourri comme idée. Pourquoi on se déguiserait pas plutôt en créatures fantastiques ? »

Spencer jeta un oeil au Pouffy qui avait lancé l’idée, comme pour le provoquer. Il finit par rire devant la tête qu’il faisait.

« Ok, ok, je rigole. Mais vraiment, t’es pas obligé de nous faire de grands discours larmoyants pour t’exprimer hein ? Faut baisser la tension des fois. Sinon j’trouve que c’est une bonne idée qu’il a eu le bleu. Meilleure que les fruits et légumes de l’épicier. »
Revenir en haut Aller en bas
Axelle Higgs
avatar
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Spécialité(s) : Fourchelang
Permis de Transplanage


Re: Salle des préfets

Message par : Axelle Higgs, Mer 03 Sep 2014, 03:56


Face aux remarques de Liberty, Axelle roula des yeux, tandis que sa coéquipière se chargeait de lui répondre. Par Merlin, elles formaient tellement un duo du tonnerre. C'est grâce à ce genre d'incident que les préfètes des Serpentards s'étaient forgées une belle réputation de.. Une belle réputation de garces, ouais. N'ayons pas peur des mots.  Heather était revenue rapidement au sujet précédent, celui du thème, considérant le cas de la préfète des Serdaigles clos. Cependant, sa coéquipière tiqua lorsque Wells annonça son idée. Elle avait fumé ou quoi ? Violaine pouffa de rire lança une belle pique à sa condisciple de Serpentard.

La verte et argent allait exprimer son opinion sur cette thématique pourrie, lorsque le nouveau, Seth, n'écouta pas du tout son précieux conseil et se lança dans un monologue. Si le début était intéressant, avec une nouvelle thématique, il tomba bien vite dans l'ennui mortel en récapitulant le rôle des préfets -la bonne étoile de ses saints sorciers!-, les bonnes valeurs et ce genre de truc, sans compter les piques qui furent destinées à la brune assise face à lui.

Les sorciers sont tous pareils ? Haaaa oui. C'est vrai. Axelle avait encore oublié qu'il y a cent ans de ça, il y avait eu un génocide afin d'irradier tout les humains n'ayant pas les yeux et les cheveux du brun immaculé de Merlin. Sans compter que les sorciers ne portant pas de robes noires était automatiquement avakedavrisés. Mais, bordel, la diversité il ne connaissait pas ? Quand le regard du Poufsouffle se planta sur elle, la Higgs n'eut aucune difficulté à soutenir ses iris furieux. Les yeux azurés de la verte et argent exprimait surtout la moquerie. Bras croisés sous sa poitrine, elle avait un insolent sourire en coin aux lèvres. La Higgs ne répliqua pas pour autant, bien qu'elle mourrait d'envie de répéter le geste disgracieux effectué par Violaine quelques instants plus tôt, d'autant plus que le jaune et noir était reparti sur une nouvelle lancée. Il avait grand besoin d'évacuer sa frustration.

Quand il termina enfin, la verte et argent avait de la difficulté à se souvenir de ce qu'il avait parlé au début. Il avait été tellement... assommant. Bravo pour l'intégration au sein de l'équipe des préfets, ce fût réussi avec brio ! Le silence ne dura pas, la voix de Spencer s'éleva. Brave garçon, Axelle n'avait même pas besoin de gaspiller sa salive en premier.


- Ok. T’as fini ta crise on peut parler ? Merci. Du coup, pour en revenir aux fruits et légumes - d’ailleurs j’ai pleins d’idées de déguisement pour toi Wells - c’est vraiment tout pourri comme idée. Pourquoi on se déguiserait pas plutôt en créatures fantastiques ?
- Excellent idée McKane ! répliqua du tac au tac la sorcière, ayant compris les intentions de son ami, lança un regard moqueur à Seth.
- Ok, ok, je rigole. Mais vraiment, t’es pas obligé de nous faire de grands discours larmoyants pour t’exprimer hein ? Faut baisser la tension des fois. Sinon j’trouve que c’est une bonne idée qu’il a eu le bleu. Meilleure que les fruits et légumes de l’épicier.

Le Serdaigle avait prit la paroles, tenta de baisser la tension. Il était meilleure que la Higgs en tout cas. quoique... en réalité, la verte et argent n'avait aucune intention de faire baisser la tension. Elle aimait bien provoquer et se permit donc d'en ajouter une couche supplémentaire au discours de McKane.

- Ouais, des dramas queens, on en a suffisamment ici, fit-elle en désignant du menton les préfètes de Poufsouffle et de Serdaigle. Toi t'es un mec, alors quand tu as une idée ou une opinion, tu nous la dit en moins de vingt mots. Tu verras ce seras tout aussi pertinent et ça va t'aider à travailler ton esprit de synthèse. T'as tellement chialé que j'ai de la difficulté à me souvenir si c'est toi ou McKane qui a eu cette bonne idée.

Elle ne releva rien sur ses remarques à propos des sorciers qui sont tous pareils ou alors de son discours larmoyant sur la réflexion et l'éducation des jeunes sorciers par les préfets. C'était de la pure bullshit et le Poufsouffle s'en rendrait compte par lui-même. Son attention se reporta ensuite sa collègue :

- Come on. Fruits et légumes. Sérieux Wells ? lâcha la préfète à l'intention de sa collègue. Tant qu'à y être je propose comme thème le mardi gras, tiens. J'préfère les plumes et les paillettes que la compote de fruit et légumes.  

Les minutes filaient et la Serpentard commençait à trouver qu'elle perdait son temps. Cela devait sans doute se voir dans son langage corporelle : bouche légèrement pincée en une excessive moue moqueuse, jambes croisées et doigts qui pianotaient sur l'accoudoir de sa chaise. Du coup, elle fit avancer les choses :

- Donc, créatures magiques, qui est pour ?
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle des préfets

Message par : Heather Wells, Sam 13 Sep 2014, 16:41


La brune piocha un beignet au chocolat dans les pâtisseries apportées par... Oh, aucune importance. C'est là qu'elle entendu l'autre ours là et celle-là semblait se foutre de sa gueule. Arrachant un bout de sa nourriture recouvert de chocolat liquide, elle bomba Violaine avec, le tout, accompagné d'un "Ta g*ule" bien mérité. Et pendant ce temps, le nouveau dont elle avait déjà perdu le nom semblait s'être entraîné dans un long et barbant discours. La dernière année fit l'effort d'essayer de se raccrocher mais lorsqu'elle entendit le mot "examen", elle abandonna tout espoir, préférant bailler bruyamment derrière sa main. De cette manière, tout le monde comprendrait qu'elle n'en avait rien à faire de ce que l'autre pouvait dire. De toute façon, c'était un pouffy, donc de base, il partait pas bien dans la vie.

La verte et argent fixait le jaune et noir qui semblait être un véritable moulin à parole. Néanmoins, aucun de ses mots ne semblait atteindre l'esprit de l'Irlandaise. La seule chose qu'elle pensait était: "c'est quand qu'il la boucle celui-là ?". Et quand, par miracle, sa voix cessa de raisonner dans la pièce, Spencer prit le relais. Gé-ni-al ! Un mal de tête commença à naître, ce qui accentua encore plus l'agacement de la Préfète. Mais elle devait le reconnaître, Spencer avait eu une idée de génie. Certes, il ne se gêna pas pour dénigrer l'idée des fruits et légumes, mais fallait dire qu'une fête costumée avec les créatures magiques pour thème, ça faisait trop classe. Ensuite, le bleu et bronze fit des reproches au tout nouveau Pouffy, reproche que ne comprit pas sa collègue. Sans doute parce qu'elle n'avait pas écouté l'autre.

- L'épicier t'*mmerde le piaf, répondit-elle du tac au tac se sentant subitement insultée par Spencer.

Axelle semblait adorer le fait d'être coincée ici autant que sa collègue. Cela devait d'ailleurs expliquer le fait qu'elle s'en prenne au nouveau, mais surtout à Heather. Elle n'appréciait pas le thème qu'elle avait proposé et ne se gêna pas pour le faire savoir. D'ailleurs, pour faire avancer les choses, elle lança les votes à main levé pour savoir qui était pour le thème des créatures. Tandis que l'Irlandaise leva la main, elle leur fit également part d'une idée qu'elle venait d'avoir :

- Moi ! Au fait, ça vous dit qu'on lance des feux d'artifices à la fin de la soirée ? J'ai vu qu'ils en vendaient à Waddiwasi.
Revenir en haut Aller en bas
Spencer McKane
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle des préfets

Message par : Spencer McKane, Mar 30 Sep 2014, 04:55


Axelle y alla aussi de son petit mot, et Spencer ricana sous cape. Elle lança ensuite un vote à main levé pour le thème des créatures magiques, et Heather fut la première à lever la main.

« Moi ! Au fait, ça vous dit qu'on lance des feux d'artifices à la fin de la soirée ? J’ai vu qu’ils en vendaient à Waddiwasi. »

Spencer renifla dédaigneusement, la main en l’air.

« Des feux d’artifices en forme de grosses asperges ? » glissa t-il à l’intention de l’épicière Serpy. « Sinon moi aussi j’suis pour, les créatures magiques j’veux dire, pas les asperges. Tu veux écrire quoi dans le ciel avec tes bombes à mousse ? Bonne année et blablabla ? C’est ringard ! »

Il cherchait la bagarre. Juste un peu. En même temps qu’est-ce qu’il se faisait ch*er là, le popotin sur une chaise en plastique à débattre sur un même truc pendant une plombe ! Pouvaient pas tous se mettre d’accord d’un coup, que l’aprem se libère ?
Revenir en haut Aller en bas
Justin Davis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle des préfets

Message par : Justin Davis, Mar 07 Juil 2015, 17:19


J'utilise un peu le libre-arbitraire de Shela avec son autorisation.


PV Shela Diggle
Soirée entre préfets



Ce soir là Justin n'était pas de ronde. Il était dans son dortoir, enfoui sous ses draps mais un esprit voulait l'empêcher de dormir on aurait dit. Il était stressé, les journées devenaient de plus en plus longues, les examens approchaient bref les journées devenaient un peu ennuyantes. Insomniaque, il se leva doucement de son lit puis saisit quelque chose dans sa valise. Il enfila sa cape d'invisibilité et quitta rapidement la salle commune en ayant pris soin de faire le moins de bruit possible.

Une fois sorti Davis se dirigea vers la Salle des préfets, c'était le seul endroit ou il serait tranquille. Les couloirs étaient plongés dans la pénombre et Justin dut faire attention à chaque recoin du château lorsqu'il se déplaçait. Le sol de pierres était glacial comme à son habitude dans les heures tardives, une bénédiction pour lui qui transpirait à cause de la chaleur de son lit. Une fois arrivé devant la pièce, il donna tout simplement le mot de passe et la pièce s'entrouvrir devant ses yeux.

À chaque fois que le blondinet posait des yeux sur cette pièce, la vision qu'il avait d'elle s'embellissait. Cette pièce était carrément le paradis, il y avait presque tout ce qu'on voulait, et ce qu'il n'y avait pas on pouvait le trouver ailleurs et le ramener ici. Justin se dévêtît de sa cape qu'il pose sur la table basse puis il vint s'assoir sur le fauteuil le plus confortable. Sans plus attendre il sortit ce qu'il avait ramené. Une sorte de sachet avec un truc vert à l'intérieur. Quelques instants plus tard le sachet était presque vide et son contenu était désormais dans un long et fin cylindre (si on pouvait dire ça comme ça). Satisfait de son roulage Justin amena la chose à ses lèvres qu'il alluma avec un briquet moldu. Il posa ses jambes sur la table et apprécia le moment qu'il était en train de vivre. A chaque bouffée d'air son cerveau parut se déconnecter et lui permit d'avoir enfin l'esprit tranquille depuis le début de la soirée. Il était bien, personne ne le dérangeait. Personne ? À voir. Sans doute à cause de la fatigue le sinople ne se rendit pas compte que quelqu'un était rentré et était maintenant juste derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Shela Diggle
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle des préfets

Message par : Shela Diggle, Mar 07 Juil 2015, 23:35


Bordel ce qu'il faisait moche. Trop chaud et moche en plus. Je m'en ficherais pas mal si ce maudit temps n'avait pas rameuté mes colocataires dans la chambre, car j'avais cet irrépressible besoin d'être seule qui me tenaillait les côtes. Auraient pas pu rester dehors, nan ? N'importe où en fait, entre les cuisses de Kholov si elles le souhaitaient, mais pas ici, pas maintenant. J'avais bien l'excuse de la patrouille du soir pour m'éclipser, mais m*rde, j'en avais pas envie. Barnabé tourneboulait dans mes mains ouvertes et je l'observais distraitement, pensive. Je ne saurais dire si je m'en voulais ou m'en félicitais, mais je comptais une nouvelle fois mon rythme imposé au cours de cette semaine. Moins dur que la précédente. Moins dur que la suivante. Fallait bien alterner, au risque de tout perdre, car le danger qu'un jour quelqu'un apprenne et prévienne les autres, tout serait foutu.

- Mmmmraouww...

- Fiches le camp d'ici, pestais-je.

Maudit chat. Toujours là à me prendre par surprise, comme pour m'empêcher de penser tranquille. Ma boulette de poils n'est pas en sécurité ici, pourtant elle a toujours réussi à échapper aux assauts du matou. Je haussais les épaules, relâchant la bestiole et me mis en quête d'une possible bouteille oubliée. Après tout, j'en avais déjà dégoté quelques unes de cette façon, comme si un elfe de maison venait parfois céder à mes caprices de gamine qui cherche à oublier le temps d'une soirée. Mais faut pas s'voiler la face; y'a bien moins d'alcool oublié depuis les quelques mois où j'm'en enfile toute seule. Soudain, ma main ressurgit sous un mouvement dicté par la douleur. Bordel, et pourtant j'suis pas du genre à laisser trainer des trucs coupants dans ma malle... Je zieute mon doigt, puis ma malle, méfiante. Rien de grave, mais je n'arrive pas à trouver la source de cet accrochage. Cependant un détail plus important attire mon regard, un petit sachet soigneusement fermé, délivré de sa place initiale par ma brusque impulsion. Tiens tiens. Cette belle denrée acheté à prix d'ami à ce cher Ashton. Demi-fruit, mais plaisir intact. Pourquoi pas ?

Quelques temps plus tard, je me retrouve à errer dans les couloirs non pas en quête d'un gamin qui préfère se fier à son instinct que d'obéir aux règles pourries, mais d'une salle vide où me défoncer sans encombres. Autrement dit, sans êtres humains. Aussi peu vêtue que le permet le temps, en ayant toutefois de quoi garder la denrée au sec, je me ballade dans le château sans même donner l'apparence de jouer la veilleuse de nuit. La salle des préfets est toute indiquée. De plus, mes confrères seront les derniers à m'interdire de croquer dans ce fruit défendu - et tout de même très prisé, pour un truc supposé interdit. Tous des thugs dans cette école. Tant mieux. Ce s'rait pas marrant sans nous. La porte est juste là, perdue dans un coin sombre, et je gagne l'ouverture sans m'encombrer de prudence. Après tout, c'est chez moi. J'ouvre la porte, la referme et me retourne doucement, appréciant la pénombre calme qui règne sur les lieux. Et pis bien sûr le... Bordel. Je sursaute violemment. Faut m'pardonner aussi, je m'attendais pas vraiment à ce que la fauteuil se mette à cracher un nuage de fumée. Moi qui avais tant voulue être seule. Je m'approchais, plus lasse qu'en colère, en priant pour qu'il ne s'agisse pas d'un préfet, histoire que je puisse le renvoyer dans son dodo. Et bien entendu, il ne s'agit pas d'un élève normal.

- Salut, Justin. On s'amuse sans moi, à ce que je vois.

Je m'assois sur un autre fauteuil non loin de lui, pas le moins du monde disposée à renoncer à mon idée. Il se crame bien son petit délire, lui aussi. Pas question de lâcher l'affaire. Je sors donc tranquillement mon fruit qui arbore une délicate teinte verte - pas sûr, mais disons que dans le noir, la chose paraît verte - et jette un coup d'œil à mon camarade. Loin de moi l'envie d'être moins lucide que lui, ça pourrait tourner en ma défaveur, alors je décide de lui en proposer aussi. Croquant dans le fruit, je lance au Serpent :

- T'en veux un bout ?
Revenir en haut Aller en bas
Justin Davis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Salle des préfets

Message par : Justin Davis, Jeu 09 Juil 2015, 16:17


« Salut, Justin. On s'amuse sans moi, à ce que je vois. »

Et mer**. Vla qu'on pouvait plus être tranquille même dans la Salle des préfets. M'enfin heureusement que c'était que Shela. Justin éloigna rapidement la fumée de devant ses yeux, ses tous petits yeux rouges, pour mieux voir sa collègue. Elle aussi devait avoir été privée de son sommeil pour se retrouver ici à une telle heure. Tout ce qu'elle avait ramenée était un fruit qu'il peinait à distinguer dans la pénombre. Il ramena son pet à la bouche et tira dessus. Les drogues moldus c'est vraiment pas mal. D'ailleurs qui disait que c'était moldu ? Peut-être que c'est un sorcier qui à commercialisé ça en premier en la faisant passer pour une plante ? Peut-être que c'est une plante aux propriétés magiques génétiquement modifiées ? Ouais son cerveau lui disait des trucs chelous, c'un des effets de cette drogue. Pendant qu'il terminait son joint Diggle lui proposa un morceau de son fruit, et il savait très bien quel type de fruit c'était, le truc c'est qu'il avait pas vraiment envie de mélanger les deux drogues pour l'instant.

« Une aut' fois. Mélanger c'pas trop mon truc »

Le préfet crut que sa phrase dura un éternité tellement ses paupières et le poids de ses lèvres lui paraissent lourds. Évidement par galanterie Davis tendit son spliff à Shela, il était d'humeur partageuse, et, quitte à passer la nuit ensemble autant en profiter

« Tiens c'est de la bonne jte jure »

Pendant qu'il le lui tendait d'une main il en saisit un autre qu'il venait de rouler pour se le mettre à la bouche, il en avait assez pour deux, pour trois peut-être même.
Revenir en haut Aller en bas
Shela Diggle
avatar
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Septième année

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Salle des préfets

Message par : Shela Diggle, Ven 10 Juil 2015, 20:09


C'tait pas son trip, apparemment. Tant mieux, y'en aurait plus pour moi. D'autant que c'était rudement bon, ce truc. Ca fondait sur la langue mais fallait mâcher quand même, c'était doux, sucré, citronné et ç'avait même un goût de barbapapa. Si si. Tout ensemble. Il avait dit quoi Ashton déjà ? Les effets dans le quart d'heure ? Cool. J'aurais pas aimé attendre comme une cruche que les effets se fassent, c'aurait fait droguée - ce que je n'suis pas, très sincèrement. Et puis j'pouvais manger un truc sans en avoir peur, et ça, c'était vraiment pas mal. Je jetais un coup d'œil à Justin. Dans la pénombre, je n'arrivais pas à discerner ses traits jusque dans les détails. C'aurait pu être dérangeant, mais savoir que lui ne pourrait pas non plus me sonder me détendait. Il me tendis soudain sa marchandise à lui. Tiens tiens, lui l'veut pas mélanger mais il m'propose de le faire ? Bah, pourquoi pas. Le temps d'une soirée, on s'en fiche pas mal, et si j'fais un bad trip, y'aura au moins quelqu'un pour me sortir de là.

Je tends lentement la main et attrape son joint - me demande d'ailleurs d'où il sort ça -, observant avec minutie la fumée qui s'en échappe et se tortille dans les airs à la manière d'un serpent. Jolie comparaison. Je n'ai jamais fait ça, à la réflexion. J'suis plus du genre boisson. Mais bon, je vois à peu près comment ça marche, assez pour ne pas passer pour la meuf inexpérimentée qui se la joue. J'tire dessus et m'envoie des fleurs; j'ai réussis à même pas tousser une seule fois. Mais le goût est bien moins délicat, bien plus âcre dans ma bouche, aussi je préfère m'en tenir au fruit duquel j'arrache un nouveau morceau. J'sens que ma tension se liquéfie et que ma tête se vide, et bientôt j'n'arrive plus qu'à penser au présent. Soudain je me redresse, ébahie.

- P*tain Justin, tes cheveux ! Je n'vois toujours pas bien les détails de son expression, mais sa touffe a bien viré au... Vert fluo, purée, ris-je. On dirait un punk, mec. T'es super moche avec ça.

C'est vrai quoi, un truc un peu moins flashy au moins... J'ai une bizarre envie d'éclater une nouvelle fois de rire, mais j'sais pas trop pourquoi. Mmmh. On m'a pas mentit sur les effets. J'me sens teeeeellement relax. Très sympa. Hâte de croiser les éléphants roses dont tout le monde parle. C'est classe, un éléphant rose. Avec une trompe et tout. Plein de sous-entendus. L'rose c'est la couleur de la sexualité. J'aime bien. Et puis ooooh, un truc qui bouge. Bouge plus. Je me tourne sur mon fauteuil et ça rebouge. Puis de nouveau plus. Ca brille. M*rde, c'est un miroir.

- Tu connais Ashton ?  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Salle des préfets

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 7

 Salle des préfets

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Académie de Poudlard ~¤~ :: Les couloirs-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.