AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier
Page 2 sur 9
Les Chambres
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Raymond
Serdaigle
Serdaigle

Re: Les Chambres

Message par : Raymond, Mer 2 Nov 2011 - 9:05


- La vache ! Tu m'avais pas dis que t'avais profité de ces cinq ans pour faire un stage sur le
réconfort à Guantanamo !

La remarque cynique de Philéas toucha plus que de raison l’infirmier de fortune qui suspendit un instant son geste. Se retenant de serrer plus fort, il était inutile de se venger sur un blessé, Ray fixa les prunelles sombres de l’irlandais d’un regard appuyé. Il relâcha la pression en poussant un long soupir. La mauvaise humeur de son ami était justifiable, compréhensible, c’était inutile d’en rajouter. Au prix d’un petit effort, il se tût et continua d’enrouler la bande soigneusement autour de sa cuisse attentif au fil de sa pensée.

- Je ne …
Commença Raymond en entendant le nom d’Eloi. Il s’interrompit.
" je ne pense pas que ce soit une bonne idée " Voilà ce qu'il allait dire. Après tout il était peut être bien vexé. Voilà qu’il n’osait plus parler, dire ce qu’il pensait, réconforter. Il s’empêtrait dans des pensées qu’il jugeait trop invasives dans la vie de Philéas qu’il venait à peine de retrouver.
De quel droit lui dirait-il ce qu’il devait faire ou pas ? Avait-il seulement une idée de ce qu’impliquait le fait d’être auror en ces temps troublés ? De toutes les difficultés qu’avaient du traverser Philéas, seul ? Il était bien assez grand pour se défendre, il n’avait pas besoin de lui. Son regard se perdit sur la bande parfaitement repliée qu’il venait de fixer. Philéas jeta un coup d’œil dans le couloir, le jeune mage suivit des yeux la longue traînée sombre qui commençait à coaguler, son regard d’azur déterminé revint sur l’aubergiste.
- Je viens avec toi. J’ai deux mots à lui dire à ce crétin !
Il se redressa et pour ne pas lui laisser loisir de répliquer, ajouta en lui tendant le bras pour l’aider à se relever.

- Je t’ai préparé quelque chose à manger, tu m’en diras des nouvelles !
Revenir en haut Aller en bas
Philéas Byrne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Martre
Chercheur (Créatures Magiques)


Re: Les Chambres

Message par : Philéas Byrne, Jeu 3 Nov 2011 - 3:29


    - A taaaaaaaaable ! entonna Philou qui arborait un sourire pensif.


A vrai dire il n'avait absolument pas faim et son estomac s'évertuait à lui rappeler l'épisode de la corbeille à papier, mais il savait que ce geste était une façon amicale de le réconforter et il en était reconnaissant. D'autant que la cuisine de son ami était loin d'être une torture.

Il attrapa le bras tendu et, prenant appuie contre le mur, se releva en grimaçant. La tête lui tournait un peu, aussi resta-t-il immobile un instant. Juste le temps de considérer la proposition du cuistot.
Très égoïstement, il était ravi d’entamer un nouveau périple avec son ancien voisin de dortoir. Cela ne pouvait que rendre une nouvelle rencontre avec Eloi moins désagréable. Mais ses souvenirs irlandais, lui laissaient craindre une issue fatale. Ils avaient frôlés le pire une fois, auraient-ils encore cette chance ? Le sorcier à la peau d'airain aurait voulu se montrer catégorique, il aurait aimé être capable d'interdire au blondinet de prendre part à cette histoire. Il venait déjà de se ridiculiser devant Céleste, il n'avait pas envie de voir disparaitre le vivet bleu & bronze une nouvelle fois...

Mais ce soir là, dans le couloir désert de la Tête de Sanglier où se mêlaient les odeurs du sang et de l'essence de dictame, l'Irlandais voyait le monde divisé en trois catégories : ceux dont il doutait, ceux qu'il avait déçu et ceux avec qui il avait déjà affronté le pire. Hors, seul l'un d'entre eux était présent à ses côtés et il ne put se résoudre à l'écarter.

    - Avant d'aller où que ce soit, il faut d'abord que j'entre en contact avec cet idiot. Vu les activités auxquelles il s'adonne, tu te doutes bien qu'il se montre discret. D'ailleurs je ne pense pas que c'était chez lui qu'il m'avait hébergé quand il m'a offert le grimoire, une intuition... s'interrompit-il en fronçant les sur-cils. De toutes façons je vais avoir un peu de temps à moi dans les jours à venir. dit-il en songeant qu'il lui était impossible de faire face à sa supérieur après s'être laissé aller devant elle. Je m'occupe de ça et je te tiens au courant. conclut-il avec une tape sur l'épaule de son infirmier d'un soir.


Gardant une main contre le mur pour préserver son équilibre précaire, l'animagus avança dans le couloir en boitant. La préparation du jeune Cochin et l'essence médicinale avaient grandement endormis la douleur. Bientôt s’effacerait cette fin de journée et ses traces sanguinolentes, ne laissant derrière elle qu'une vague impression d'amertume.
Revenir en haut Aller en bas
Raymond
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) :



Re: Les Chambres

Message par : Raymond, Jeu 3 Nov 2011 - 9:16


- Hep hep ...s'exclama Raymond . Où tu vas comme ça? Tu veux faire un maraton avec le muscle de la cuisse en charpie ?
Comme il n'avait pas bougé d'un iota, son ami s'était retenu au mur. Le jeune cuistot secoua la tête comme s'il parlait à un enfant. Il guida l'aubergiste jusqu'à son lit où il le laissa tomber et d'un geste d'avertissement avec le plat de la main sur son torse.

-Laisses moi faire, et détends toi ! Si tu sollicites tes muscles, tu vas mettre un an à guérir complètement ! Je reviens.

Le blondinet se retourna une fois dans l'encadrement de la porte pour s'assurer que Philéas ne le suivait pas. En passant dans le couloir, il effaça enfin les gouttes de sang à coups de recurvite. Étant peu concentré, il finit par les envoyer à voix haute vu qu'un seul sur deux était efficace en informulé.

- Recurvite... récurvite... récurvite ... récurvite

récurvite ...Recurvite... récurvite...


Le jeune mage poussa la porte les bras chargés d'un plateau la baguette dans une main. Il posa sur la petite tablette de nuit le même petit plateau qu'il avait utilisé quelques heures plus tôt pour servir des hydromels à Kimoka et Thaïs. Il y avait les mêmes petits flacons aux épices sur le plateau avec un bol de soupe fumant. Il s'assit en tailleur sur le lit à baldaquins contre un poteau et se saisit d'une bouteille d'hydromel. Il savait qu'il faisait gravement irruption dans la vie intime de son collègue. Que celui ci avait envie d'être seul. Qu'il avait besoin de réfléchir. Hé bien, il ferait ça plus tard. Pour l'instant, il était hors de question qu'il rumine. Chaque fois qu'il l'avait laissé seul auparavant, ce dernier en avait profité pour s'enfoncer un peu plus dans les abîmes il ne commettrait plus cette erreur.
Ray leva la petite fiole finement sculptée et but une gorgée enflammée à même le goulot du flacon.
- A la libération de Madame Byrne. Il étudia les nuances sur le masque neutre qu'offrait habituellement Philéas lorsqu'il était submergé d'émotions.
- Bon d'accord, céda-t-il. Je m'en vais. Seulement, j'attends que t'aies au moins absorbé la moitié de ton bol de soupe, et je sais que tu n'as pas faim.
Coupat-il .Ses lèvres s'étirèrent d'un doux sourire sincère. Ses yeux brillaient d'une indicible empathie. Il n'y avait qu'avec lui que cela pouvait se produire. Depuis cinq années, ils s'étaient perdus de vue et après seulement quelques heures ce fut comme s'ils ne s'étaient jamais quittés.

Le blondinet sirota silencieusement son hydromel en prenant ses aises sur le lit.
Revenir en haut Aller en bas
Philéas Byrne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Martre
Chercheur (Créatures Magiques)


Re: Les Chambres

Message par : Philéas Byrne, Ven 4 Nov 2011 - 21:19


Cela faisait longtemps qu'on avait pas envoyé Philéas dans sa chambre de la sorte, mais cela lui procurait toujours le même sentiment de frustration. Pourtant il obtempéra, il en avait assez de se débattre seul dans cette obscure purée de pois qu'était devenue sa vie. Alors il fit ce qui lui avait toujours porté chance, s'en remettre à son ami auquel il faisait une confiance aveugle.

Regardant le blondinet quitter sa chambre, l'animagus se redressa un peu pour s'assurer que Grimm les avait suivit. Il ne tarda pas à apercevoir l'œil rubis qui grimpait sur le lit. Le rat s’avançât vers son maître et vint se lover dans le creux de sa main. C'est en le voyant que Phil' songea à celui qui le lui avait offert.
Le jeune Gallois avait en effet mit en sécurité un objet qui pourrait être utile pour retrouver la disparue. C'est l'évocation mentale de cette piste qui permit au blessé de trouver une autre voie à explorer. Un sourire calculateur s'afficha sur son visage, tandis qu'il jetait un regard vers les nuages qui filaient sous le rayonnement lunaire.

Ce fut le retour de son ami qui lui fit détourner les yeux de la fenêtre, pour les poser sur un plateau chargé. Cette vision de Ray' jouant les valets de chambre l'amusa beaucoup, au point d'en oublier un peu ses inquiétudes. Le métis ne pouvait s'empêcher d'imaginer la réaction de Tranchefoule s'il venait à savoir qu'on empiétait sur ses plates bandes.
Il se jura pourtant de n'en dire mot, de peur que l'elfe n'aille se venger sur ce pauvre Claribert.

Mais en écoutant le toast du vivet blond, les yeux de l'Irlandais s'embuèrent et son visage se ferma. Il tourna rapidement les yeux vers la fenêtre et inspira profondément, avant de bloquer sa respiration. Puis il plongea ses yeux humides dans ceux couleur d'orage de son ami, tout en se mordant la lèvre inférieur. Il éclata finalement de rire en laissant une larme perler le long de sa joue.

    - Elle est libre ! jubila-t-il, l'air incrédule.


Le contexte dans lequel il avait apprit la nouvelle et le silence de sa mère, lui avait fait perdre de vue l'essentiel : elle était libre. Il avait attendu ça pendant 14 ans et c'était arrivé. Il voulait être optimiste et croire qu'elle était encore en vie. Il ne pouvait en être autrement !
A présent il devait poursuivre sa quête et la retrouver. Si elle voulait lui tourner le dos, elle devrait lui dire en face. Il savait qu'il ne pourrait pas encaisser une telle annonce, mais il n'avait plus envie de douter.

Obéissant aux recommandations de son cuisinier, le sorcier aux yeux noirs prit son bol à pleine main et en absorba la moitié d'une seule traite. Reposant bruyamment le contenant en terre cuite sur le plateau, Philou serra sa gorge dans l'une de ses main. Fronçant les sur-cils, il regrettait de ne pas avoir laissé le temps à sa soupe de refroidir. Son oesophage le brûlait et il ne sentait même plus son pharynx.

    - Avant que tu ne partes ! articula-t-il avec peine. Je dois te dire quelque chose. J'ai peut être un moyen de retrouver ma mère sans faire appel à Eloi. Mais je pense qu'on ne devrait écarter aucune piste. Et puisqu'on est en plein dans les histoires de familles, je crois que tu devrais prévenir Raynor que tu es de retour... D'autant que Claribert, ton canard est toujours en Irlande.


Et pour cause ! Il est facile d'implanter de faux souvenirs à quelqu'un et de lui ré-inventer une vie, mais c'est autre chose que de pouvoir y inclure un colvert ! C'est ce qui avait amené le vieux mage à accueillir chez lui le volatile de son fils.

L'image du maladroit palmipède, qui s'insinuait dans ses pensées, permit au convalescent de penser à autre chose que la perspective d'une nuit pleine de questions et de doutes. Il regrettait d'être blessé sans quoi il se serait éclipsé pour ne pas avoir à faire face au flot des inquiétudes qui ne manqueraient pas de précéder son sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Les Chambres

Message par : Mangemort 08, Jeu 9 Fév 2012 - 16:29


[HRP : Suite de mon arrivée au comptoir. Je laisse 14 en bas pour me battre en haut]

~ Sérieusement ! Mais LA BLAGUE ! Trahit par son propre Seigneur ! 08 afficha un air dépité quand 14 lui avoua qu’il avait changé son rhum en eau ! Une envie de meurtre lui passa à travers la tête ! Mais il retrouva vite le sourire quand ce dernier lui rendit sa véritable choppe, et avala tout le liquide qu’elle contenait d’un trait. La discussion qui s’en suivit parla d’elle-même, d’une bassesse intellectuelle telle, qu'il se demanda sérieusement si 14 n’avait finalement rien bu, et s’il ne débitait pas plus de conneries que lui.

- Rassure-moi, c’est pas du café qui te met dans cet état ?
- Je sais pas trop ce que j’ai bu en fait, la machine à café est inutilisable en plus ici…
- Ça promet si t’es bourré…
- Surtout quand je vois dans l’état que tu es parfois…

~ Après, tout s’enchaîna très vite ! 14 avait décidé également de faire mumuse, pendant que lui glandait sur la chaise en regardant le feu et les flammes qui crépitaient sur les murs. Une nouvelle explosion faillit le faire tomber à la renverse. En effet, le SDT avait créé une nouvelle ouverture dans un mur, aidant l’air glacial de l’extérieur à s’engouffrer un peu plus dans le bâtiment.

- Super c’était très utile que je fasse du feu si c’était pour faire ça ensuite !
- Oups, je pensais pas que ça ferait un trou si gros…
- Parfois je me dis qu’il y a pas que dans mon cerveau où il y a du vent...

~ 08 eut soudainement l’impression de rêver, en entendant la voix d’une femme s’élever. Son QI relativement bas par moment ne lui permis pas de comprendre tout de suite qu’ils avaient de la compagnie, mais se croyait en train de fantasmer éveiller… Pourtant, le « PSCHITTT » qui s’éleva du bar avec la fumée, après que le feu dessus fut éteint aurait dû l’avertir. Mais non ! Alors que 14 semblait lui parler et faire des gestes désespérés pour tenter de communiquer avec lui, il fut frappé de plein fouet par un sortilège qui l’expulsa à l’autre bout du bar, récoltant en prime une chaise dans la tronche.

~ L’exquise pensée qui l’avait traversé momentanément s’évada aussitôt par la douleur du choc. Heureusement qu’il avait son masque, sinon il aurait pu se casser le nez ! *Tain, mais quelle ***** !!!* pensa-t-il alors qui se relevait baguette en main pour lui faire face, le corps légèrement endolori. Il entendit la bonne femme balancer un sort en direction de son confrère, mais ce dernier sembla s’en sortir habilement.

~ 08 s’était relevé près des escaliers menant à l’étage supérieur, probablement aux chambres. Regardant vers l’entrée du bar d’où il avait subi l’attaque, il vit une autre silhouette s’avancer. Une nouvelle femme et son visage lui rappela un lointain souvenir. Du moins, il était certain de l’avoir déjà vue, mais où ? Au dehors, une autre silhouettes semblait venir se joindre à la fête.

- Je vais en attirer en haut et je m’occupe d’appeler de l’aide, lança-t-il à son confrère qui lui répondit favorablement d’un signe de tête.
- ELECTROCORPUS !

~ Il avait balancé son sort vers les deux femmes, mais sans chercher à viser réellement l’une d’entre elle. Le but était surtout d’effectuer une diversion. Le Mangemort se rua alors dans les escaliers qui menaient aux chambres de l’établissement. Il pénétra dans l’une d’elle après avoir au préalable défoncé la porte.

- Tain mais ça caille ici ! Ils pourraient mettre le chauffage ! J’aurais du laisser 14 venir en haut…

~ Il tira sur la manche de son avant-bras gauche pour faire apparaître la Marque des Ténèbres et il pointa sa baguette dessus, pour appeler des confrères à l’aide. Car si les deux personnes qui se ramenaient étaient également contre eux, ils allaient vite avoir du fil à retordre ! 08 se posa sur le lit, tout en gardant fermement sa baguette dans sa main gauche, et sortit la flasque de whisky qu’il avait apporté. Par chance, elle était encore intacte après le vol plané qu’il avait fait ! Il avala avec plaisir quelques gorgées du liquide ambré, histoire de remonter un peu son moral et de se préparer. Il se lança un sortilège afin de modifier sa voix, prenant un timbre plus grave, pour éviter de tomber sur quelqu’un qui pourrait le reconnaître.

- Bon, il s’agit d’accueillir chaleureusement mes futurs invités…

~ Il était dans une chambre rustique, du bois quasi partout et un lit dont le confort ne semblait pas être la qualité première. Les planches de bois au sol n’avaient pas pris feu et il n’aimait pas l’ambiance froide qui régnait dans la pièce. Aussi, avec un nouvel « Incendio » il décida de foutre le feu à l’armoire derrière lui contre le mur. Puis il alla se positionner debout à côté du lit, fixant la porte d’entrée, sa baguette fermement tenue dans cette direction, à l’affut du moindre mouvement pour attaquer la première personne qui viendrait…


Dernière édition par Mangemort 08 le Dim 12 Fév 2012 - 20:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anna Ride
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Biche
Légilimens




Re: Les Chambres

Message par : Anna Ride, Dim 12 Fév 2012 - 20:14


{ Suite directe de : ici }

Lorsqu'Anna arriva à l'étage de l'Auberge, non loin des chambres, elle ne mit pas longtemps à trouver où se cachait le second intrus. Non seulement il avait totalement défoncé la porte d'une des pièces mais, en plus, une odeur de brûlé se faisait déjà sentir, témoin que le cagoulé s'était déjà attaqué à la destruction du mobilier.

Sa baguette en main, elle avança à pas feutrés dans le couloir, essayant de rester discrète malgré le bois qui craquait sous ses pas. Arrivée dans l'encadrement dans la porte, la jeune femme patienta quelques instants, tentant de capter quelques sons provenant de la chambre. Avec un peu de chance, le Mangemort se déciderait à bouger et elle réussirait à le localiser, au moins approximativement.

Pendant cet instant d'attente et de silence, elle entendit les trois adversaires du rez de chaussée qui continuaient à se lancer des sortilèges. Anna se mit à s'inquiéter de tout un tas de choses. Pourvu qu'Alicia et l'autre jeune femme n'aient rien au cours de cet échange de sorts. Pourvu que personne ne soit dans l'Auberge à part eux. Pourvu que ce ne soit pas Klarh qui réponde à l'appel de son patronus, elle détestait avoir à combattre à ses côtés, s'inquiétant plus pour lui que pour sa propre vie.

La jeune femme poussa un soupir silencieux et se prépara à croiser la baguette avec cet intrus. Dos au mur, elle jeta un coup d'oeil discret à travers l'encadrement de la porte, sans pour autant y passer la tête. Anna situa sans aucun mal le brasier que venait de créer magiquement son futur adversaire et réfléchit à la manière dont elle allait pouvoir le situer dans la pièce exiguë, sans se faire piéger.

Elle informula d'abord un Illusionis qui se matérialisa en quelques secondes sous ses yeux. *Cette tenue de boulot me va vraiment pas...* pensa la jeune femme en pointant sa baguette sur son double afin de le contrôler. Le but de la manœuvre était simple : faire diversion. Juste avant que l'illusion ne pénètre dans la pièce, Anna informula un Bombarda Retardum qui vint se positionner juste derrière la matérialisation de son premier sortilège. La jolie blonde ne prit pas le temps d'observer la petite boule d'énergie se positionner, qu'elle était déjà en train de courir à toutes jambes dans le couloir afin d’échapper à la future explosion.

Même si Anna avait contrôlé la puissance du sortilège afin que l'explosion ne soit pas aussi conséquente qu'elle l'aurait dû, elle n'avait pas envie d'être sur place lorsque la boule d'énergie libérerait sa bombe. Même si la meilleure solution qu'elle avait trouvé était de tout faire péter, la blondinette ne souhaitait pas réduire en miettes l'Auberge de Philéas... Une fois à une distance raisonnable, elle se retourna, s'accroupi, se boucha les oreilles et baissa la tête. Elle était toujours dans le même couloir, afin d'avoir un visuel direct lorsque la bombe exploserait ou lorsque le Mangemort serait sorti de la pièce. Elle n'avait pas compté le temps qui s'écoulait depuis que la petite boule s'était matérialisée... Quinze secondes, c'est peu. *BOUM*
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Les Chambres

Message par : Mangemort 08, Mer 15 Fév 2012 - 16:48


~ 08 guettait l‘ouverture de la porte avec une concentration extrême, comme un rapace attendant le moindre geste de sa proie pour lui bondir dessus. Bien que l’alcool avait pris possession d’une partie de ses neurones, -en plus d’en avoir consommé une grande partie avec les nombreuses années d’alcoolisme qu’il traînait derrière lui-, il arrivait tout de même à être plus ou moins « lucide ». Son dédoublement de personnalité et sa folie passagère depuis qu’il état devenu un lycan, tout cela faisait que, bien qu’instable mentalement, il en était pas moins redoutable lors des affrontements. Et là, il ne perdait pas son objectif de vue ni ses priorités de Mangemort.

~ Une bonne minute s’écoula et, ne voyant toujours personne pointer le bout de son nez, il préféra s’allonger un instant sur le lit, tout en gardant un œil ouvert vers l’ouverture et sa baguette prête à l’action.

- 'Tain mais en fait, il a l’air confortable ce lit !

~ Dix secondes plus tard, le Mangemort était sous les draps, gardant juste un bras dehors, à savourer la chaude couverture qui le réchauffait par-dessus sa cape. « La vache, ça fait du bien en fait, p’têtre que je reviendrais ici un jour prendre du repos ! » L’armoire à sa gauche était toujours en feu et il se laissa distraire un instant en contemplant les flammes, pensant à un bon feu de cheminée dans les cuisines et ce que cela pourrait apporter…

~ Quand il reporta son regard vers la porte, il fut un instant décontenancé. « Mer** c’est une illusion ou quoi ??? ». Devant lui se dessinait le ravissant visage d’Anna Ride, une jeune femme blonde qu’il avait rencontré au Bar des Ténèbres à l’occasion d’une soirée masquée. Il eut l’air con l’espace d’une seconde, avant de se rappeler que la situation était parfaitement improbable ! Que pouvait-elle faire ici ? Il sauta du lit –façon de parler, en fait il a glissé derrière avec le drap et la couverture comme un boulet- vers l’armoire en feu comme pour se protéger.

BOUM

~ Une explosion déchira l’entrée de la chambre et le haut de son lit pris une sacrée claque ! Il se cacha sous les draps et sentit plein de choses lui tomber dessus. « P*tain c’est la guerreeeeeeeeeeeee ! 14 !!!!!!!! » Telle fut sa réaction pathétique sur l’instant… Quand l’explosion sembla prendre fin, il sortit péniblement d'en dessous de sa cachette de fortune en repoussant de nombreux morceaux de bois. Par chance il était indemne. Décidément c’était la deuxième fois qu’il se faisait surprendre de la soirée. Il se redressa sur le lit, du moins sur le matelas, vu que le haut du lit n’était plus qu’un souvenir et qu’un morceau du plafond s’était décroché. Si c’était bien Anna, qu’est-ce que cela voulait dire, était-elle Auror ? Il avait le chic pour choisir les femmes avec qui flirter… Soit, il y penserait plus tard, mais l’idée de la combattre si c’était vraiment elle ne lui plaisait pas.

~ Il se redressa tant bien que mal avant de réfléchir à ce qui venait de se passer. Visiblement, l’image qu’il avait vue d’Anna était un leurre, qui s’était avéré être un piège avec un Bombarda habilement dissimulé derrière. Un BOMBARDA RETARDUM en plus, quelle ironie (Et oui j’ai inventé ce sort avec 08 lors du combat à Poudlard en aout 2008, bref…). Le Mangemort reprenant ses esprits après ce deuxième choc subit en l’espace de quelques minutes, il décida de prendre les choses en mains et avança d’un pas rapide vers le trou qui séparait ce qu’il restait de la chambre au couloir…

- Protego.

~ Il avait envoyé son sortilège sur lui afin d’éviter une attaque ultérieure de son adversaire. Là, il avait la rage, et peu lui importait que ça soit ou non réellement Anna qui s’en prenait à lui, pour le coup, il était énervé. Il pénétra dans le couloir à toute allure, marchant sur de nombreux débris qui jonchaient le sol tels des cadavres. Rapidement, il vit la jeune femme dans un coin du couloir et, sans même un instant de compassion, il leva sa baguette vers elle.

- Sectumsempra !
Revenir en haut Aller en bas
Anna Ride
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Biche
Légilimens




Re: Les Chambres

Message par : Anna Ride, Mar 28 Fév 2012 - 15:06


L'explosion venait de retentir et le sol, ainsi que les murs, avaient tremblé pendant quelques fractions de secondes. Lorsqu'elle se releva afin de regarder les dégâts et d'essayer de visualiser son adversaire, Anna fit un rapide état des lieux. Quelques poutres apparentes s'étaient écroulées sous l'intensité de la bombe à retardement et il ne restait plus grand chose de la pièce où se trouvait le Mangemort, à part de la fumée et quelques débris qui jonchaient le sol.

Restant cachée encore quelques instants afin de voir un quelconque mouvement et attaquer sans plus tarder, Anna fut trop longue à la détente. Le Mangemort, un peu hagard, devait avoir plusieurs années de combat derrière lui et à peine l'avait-il repérée au coin du couloir qu'il hurla un sortilège menaçant et violent. Anna pointa une des poutres qui étaient tombées au sol et lança un Expulso en faisant un geste en hauteur afin que la poutre soit projetée en avant et en l'air.

Le sortilège de son adversaire frappa ladite poutre avec une violence inouïe et celle-ci se fit déchiqueter entièrement. Déglutissant légèrement, Anna s'imagina un instant, si elle n'avait pas réussi à éviter ce sortilège, l'état dans lequel elle aurait pu être à cette seconde... Reprenant vivement ses esprits, la blondinette sorti de sa pseudo-cachette et avança, baguette en avant et d'un pas décidé, vers le cagoulé qui se trouvait à présent face à elle, à une bonne quinzaine de mètres.

Traverser le couloir de cette façon, complètement à découvert, était vraiment inconscient. Mais Anna, bien que digne représentante des Poufsouffle, n'était pas complètement débile. A peine quelques petites secondes à traverser le couloir, la jeune femme transplana pour atterrir juste derrière son adversaire et, sans attendre une seconde de plus, lui balança un Electrocorpus quasiment à bout portant.

Ne regardant même pas si son sortilège avait atteint sa cible, la jeune Auror fit volte face et se mit à courir sur à peine cinq ou six mètres avant de pousser la porte d'une des chambres qui n'avait pas été détruite par l'explosion, puis y pénétra avant de se coller à un des murs, juste à côté de l'entrée. La respiration haletante, la jeune femme était attentive au moindre bruit pouvant provenir de l'étage où elle se trouvait.

Alors que quelques secondes la séparaient de l'arrivée potentielle de son adversaire, Anna entendait des bruits de sortilèges en provenance du rez de chaussée. Les renforts devaient très certainement être arrivés et elle espérait par dessus tout que ses collègues géraient la situation. Qui pouvaient bien avoir répondu à son appel ? Kimoka ? Peter peut-être ? Elle ne l'espérait pas... A part Klarh, elle ne savait pas du tout qui était de garde cette nuit et la crainte que son meilleur ami puisse subir le moindre supplice était assez pesante... Enfin bon, il étiat tout de même assez grand pour se débrouiller tout seul contre des mages noirs. Après tout, il faisait parti de ceux qui avaient su donner de bonnes raclées en Bulgarie -contrairement à elle qui s'était lamentablement trompée de destination-, sans parler de la mise en abîmes du Seigneur des Ténèbres lui-même.

Chassant de son esprit l'éventualité que ses proches amis puissent être un étage plus bas en train de se battre contre des cagoulés sans scrupule, Anna se reconcentra sur son propre combat. Qu'en était-il de son mage noir, à elle ? S'était-il prit son sortilège de plein fouet ou avait-il astucieusement paré son attaque à revers ? A l'affut du moindre bruit, l'Auror serra ses doigts autour de sa baguette de cocotier, le coeur battant la chamade, prête à une éventuelle riposte.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: Les Chambres

Message par : Mangemort 08, Mer 29 Fév 2012 - 16:46


~ Submerger par la haine, la colère, l’alcool, et une envie de pisser qui montait crescendo, 08 essayait de réfléchir plus vite que son cerveau ne pouvait penser. Anna esquiva son sortilège en se servant d’une poutre qui demeurait auparavant au sol, faisant ainsi voler en éclat le morceau de bois qui fut découpé par la violence de son sort. Il observa son adversaire qui était à une distance raisonnable, s’avancer vers lui. Il la maintenait toujours en joue de son côté, mais il ne lança pas de nouveaux sortilèges.

~ Le Mangemort fut surpris, quand la demoiselle qui avançait vers lui, s’évapora dans un crac sonore caractéristique au transplange. Sentant le piège venir à 10 kilomètres, il se retourna aussitôt, mais trop tard. Il l’avait entendu formuler son sort. Son Protego, qui servait uniquement contre de faibles sortilèges vola sous le choc, se dissipant en un halo bleuté et il fut projeté de quelques mètres en arrière.

~ Par un miracle qu’il mit sur le dos de la bouteille de vin blanc, il parvint à retomber sur ses pieds d’une manière surprenante, mais non sans se cogner la tête contre le mur assez violemment. Il avait eu le temps de voir Anna qui se dirigeait en trombe vers une autre chambre. Il gardait sa baguette fermement dans la main gauche, et retira quelques secondes son masque de sa main droite qu’il mit entre ses jambes. Son masque était fêlé en partie au niveau de la tempe droite et, en passant sa main sur son visage, il sentit une légère plaie à son arcade sourcilière.

~ Il prit quelques secondes pour se remettre du choc. Bien que léger, sa tête bourdonna un instant et la sensation n’était pas très agréable. Il n’avait plus rien à boire ça allait mal. Il espérait que 14 s’en sortait bien en bas, et qu’il n’était pas en train de danser en tutu sur une table pour amuser la galerie comme lui seul savait le faire… Il replaça son masque sur son visage et, bien que l’envie de se défendre était présente, il peinait à se résigner à attaquer pour de bon la jeune femme.

~ Jamais il ne la tuerait, il ne voulait pas lui faire de mal, mais il était obligé de se défendre pour le coup. Que penserait son Maître s’il ne le faisait pas ? Et il devait préserver son anonymat vis-à-vis d’Anna, surtout maintenant qu'il y avait de fortes chances qu'elle soit une Auror.

~ Il informula un « Serpensortia », faisant apparaître un cobra venimeux, un naja, particulièrement agressif, de près de deux mètres de long. Le naja est un serpent qui a un venin de type neurotoxique, pouvant paralyser les muscles de ses victimes. En cas de morsure, il peut tuer un homme entre deux et dix heures, suivant la résistance de l'organisme du sujet. Si jamais elle était mordu, elle aurait le temps de se faire soigner.

« Ne bouge pas mon ami » ordonna-t-il au serpent dans un sifflement caractéristique des fourchelang.

- BOMBARDA !

~ Il avait lancé son sortilège en visant l’entrée de la chambre où il avait vu Anna partir se réfugier. Cela était uniquement pour faire diversion, pas pour la blesser, il avait volontairement mis peu de puissance dans son sort. Le serpent allait se charger du reste. Il lança un sortilège de désillusion sur le naja afin de le rendre totalement invisible, avant de se remettre à lui parler en fourchelang.

« Il y a dans la pièce au fond une femme qui me veut du mal. Trouve-la ! Et mord-la ! Fait cela pour moi et je t’en serais reconnaissant mon ami »

~ Le Mangemort resta soigneusement à l’abri au fond du couloir, alors que le serpent se mouvait silencieusement, tel un assassin royal, invisible, vers sa proie… Anna. Pendant que son assassin avançait, il en profita pour momentanément ranger sa baguette, afin de se soulager dans un coin du couloir de cette envie pressante qui le dérangeait…
Revenir en haut Aller en bas
Anna Ride
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Biche
Légilimens




Re: Les Chambres

Message par : Anna Ride, Ven 13 Avr 2012 - 15:03


HRP : Mes excuses pour le retard.

Toujours dans l'attente d'un quelconque mouvement, d'un quelconque bruit pouvant trahir la position du Mangemort, Anna se décida finalement à bouger de quelques mètres sur la droite afin de s'éloigner de la porte à côté de laquelle elle se trouvait. Attendre patiemment que le cagoulé vienne jusqu'à elle n'était pas une bonne idée et sa position était par ailleurs plutôt à son désavantage. Alors qu'elle s'éloignait doucement et discrètement de la porte, l'Auror entendit le prochain sortilège de son adversaire et eut le temps de se protéger le visage et de se tourner de trois-quart afin d'éviter de se prendre de plein fouet les projectiles dû à l'explosion qui se produisit.

Étrangement, le sort n'avait pas fait autant de dégâts qu'elle l'aurait pensé. La porte était évidemment détruite, un pan du mur était tombé en poussière mais un Bombarda digne de ce nom aurait très certainement coûté plus à la jeune femme que des égratignures sur les bras et une tenue d'Auror légèrement déchirée. Balayant l'air devant elle afin d'y voir un peu plus clair à travers la poussière que venait de générer cette petite explosion, Anna avança de quelques pas en avant afin de sortir de la pièce. Scrutant le sol afin d'éviter de passer à travers le parquet endommagé, la blondinette entendit un bruit assez effrayant et pour le moins étrange. S'arrêtant net et tendant l'oreille attentivement, l'Auror était persuadée d'avoir perçu comme un sifflement.

Alors qu'elle regardait toujours autour d'elle, immobile dans la même pièce, Anna aperçu une masse invisible se déplacer au sol, à travers la poussière, rendant la forme de cette chose tout à fait perceptible. Ce truc ondulait au sol, faisait deux bons mètres, au moins... Et ce truc avançait doucement mais sûrement vers elle. La poussière n'allait pas rester bien longtemps et rendrait donc la position de cette bestiole impossible à détecter. La jeune femme serra sa baguette entre ses doigts et prononça un Finite Incantatem sur la masse ondulante qui perdit son pouvoir d'invisibilité, découvrant ainsi un serpent qui avait l’air bien décider à lui entailler la peau.

Même si elle avait plus ou moins deviné ce qu'était cette chose, il fallait qu'elle en ait le coeur net, et le fait de voir l'animal se diriger vers elle la rendait folle. Retenant un cri d’effroi et perdant totalement le sens des priorités, Anna transplana dans une autre pièce afin d’échapper à ce serpent qui menaçait de lui sauter dessus d'un moment à un autre. *Pourquoi faut toujours que j'me tape des saletés de bestioles dégueulasses... Et puis qu'est-ce que ce serpent fout là ?* pensa la jeune femme en frissonnant encore à l'idée que cette chose ignoble était encore en vie, très certainement dirigé par le Mangemort contre qui elle se battait. Elle n'avait même pas eu le courage de lui lancer un sortilège, paralysée par le dégoût de cet animal à sang froid, ce qui ne rendait finalement pas la tâche facile car le reptile rôdait encore.

Affronter des Mages Noirs prêt à la tuer et à liquider toute sa famille et ses amis, prendre des risques tous les jours pour arrêter des criminels ou partir à l'autre bout du globe afin de partir à la recherche d'objets magiques, ça n'avait pas le don de faire peur à la jeune Auror. Mais se retrouver face à un serpent de deux mètres de long ou n'importe quel reptile en voulant à sa chair, ça oui, ça lui foutait la trouille et la rendait totalement inutile.

Sortant doucement de la pièce dans laquelle elle avait précédemment transplaner, Anna se retrouva à nouveau dans le couloir où elle avait laisser le Mangemort quelques minutes auparavant. Peu de temps s'était écouler entre l'instant où elle avait lancer son sortilège contre le cagoulé et le moment où le serpent était apparu dans la pièce où elle se trouvait et lorque la jeune femme pénétra dans le couloir qu'elle avait quitté, quelle ne fut pas sa surprise d'observer que le Mangemort attendait, face au mur... *Non mais... Il nous fait quoi là ? ... Il... Non...*

« Hey, ça va, ça s'passe bien la pause pipi ? » s'exclama-t-elle à l'intention du Mage Noir qui avait l'engin à l'air en train de se faire plaisir sur les murs de l'Auberge de son ami.

Juste après s'être adressé à lui et n'attendant pas qu'il ramasse ses affaires, la jeune femme informula un Fulmene Repente en plein vers son entre jambe. Après tout, l'eau est un conducteur puissant de l’électricité et s'il pouvait devenir eunuque après ce combat, ça empêcherait la multiplication de taré dans son genre. Ne prenant pas la peine de voir si son sort avait rendu stérile son adversaire, la jeune femme pénétra à nouveau dans une pièce afin de s'y cacher, oubliant presque qu'un énorme serpent traînait dans les parages.
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Les Chambres

Message par : Kaya Adams, Ven 29 Juin 2012 - 16:00


[hrp : autorisation de Gloire, réservation prise pour une nuit (compte de Kaya)]
Kyara & Kaya & Edjin ♥



Tout avait commencé en début de soirée. Kaya était décidée se soir là à retourner voir ses anciens collègues de travail au Bar des Ténèbres, lieu qu'elle avait très bien connu puisqu'elle en avait été l'heureuse propriétaire. Donc, elle avait décidé en plus de cela de savoir si Kyara serait heureuse de devenir marraine de l'enfant qu'elle portait. Kaya n'en était pas réellement fière, mais depuis plus de sept mois elle avait le ventre rond, et elle commençait à s'habituer à l'idée qu'elle allait bientôt devenir maman. Malheureusement le papa lui n'était pas au courant et Kaya ne savait pas comment le lui dire. C'était aussi pour cela que la jeune femme voulait l'aide de Kyara. Peut-être que celle ci aurait une solution à son problème. Pourtant la soirée ne s'était pas passée, mais alors pas du tout comme prévu.
Peu de temps après que Kaya soit arrivé au bar, deux Mangemorts avaient fait éruption et avaient commencé à tout faire exploser autour d'eux. Kaya s'était donc lancée dans la bataille, non sans difficulté, et avait attaqué un des mangemorts. Elle savait que dans son état elle ne pouvait pas faire grand-chose, mais elle ne voulait pas revoir le tragique accident qu'il y avait eu quelques années plus tôt au mariage d'Eléonore et Léo. Le marié était mort ce jour là, et Kaya s'en voulait toujours, car après tout, elle n'avait pas prévu que le mariage deviendrait une telle horreur.
Malheureusement étant enceinte de sept mois et demi , Kaya n'avait pas toute possession de ses mouvements et après quelques échanges forcés, Kaya s'était vite retrouvée désavantagée, et avait été touché en plein dans le ventre. Alors qu'elle commençait à saigner d'un peu partout, la jeune femme n'eut d'autres solutions que de demander de l'aide à Kyara pour la faire transplaner dans un endroit calme où elle pourrait accoucher. Car oui, à cause de cette blessure, Kaya avait fini par perdre les eaux, et elle sentait bien que le travail avait commencé à cause de nombreuses contractions, de plus en plus douloureuses. Malheureusement, elle ne pouvait pas accoucher seule et surtout pas dans son état. Kyara le compris vite, et transplana directement en tenant bien fort la même de son amie. Kaya et elle avaient vraiment des aventures folles après tout, les deux jeunes femmes avaient vécues pas mal d'aventures jusqu'à aujourd'hui et elles s'en étaient toujours bien tirées. Mais Kaya ne savait pas si Kyara serait faire face seule à un accouchement. Pourquoi serait-elle seule ? Tout simplement parce que dans la panique générale, Kyara avait transplané vers la Tête du Sanglier et non pas vers saint Mangouste et Kaya n'allait pas survivre à un deuxième trajet. Bien qu'elle avait refermé la plupart de ses blessures, il lui restait le plus dur à faire. Sortir ce bébé de son ventre en deux, trois poussés. Elle avait un peu peur, pour elle et le bébé puisqu'elle n'était pas encore à terme et que le bébé allait être un petit prématuré de sept mois et quelques semaines. Les deux jeunes femmes montèrent très rapidement à l'étage, s'installant dans les chambres. Kaya se coucha rapidement sur un lit, respirant le plus lentement possible et essayant de se calmer. Elle aurait vraiment préféré être au coté de Keira, et que celle ci lui prescrive une potion pour la douleur. Une sorte de péridurale version sorcier. Malheureusement, la jeune femme allait ressentir tout ce qui se passait en elle, puisqu'elle n'avait rien contre sa propre douleur. A coté d'elle, Kyara était toute paniquée parce qui venait de se passer en moins d'une demi-heure. Kaya comprenait bien, mais elle avait juste un tout petit peu besoin d'elle pour accoucher là !

    « - Kyara écoutes moi s'il te plait... Kyara ! KYARA ! »


Kaya ne put pas se retenir plus longtemps et une nouvelle contraction lui empêcha de crier une nouvelle fois sur la jeune femme. Bien sûr, ce n'était pas de sa faute, mais la Poufsouffle avait besoin de quelqu'un sur qui se défouler et crié un grand coup et manque de chance pour la phénix, cela tombait sur elle !

    « - KYARA ouvre bien grand tes oreilles, je vais pas me répéter. J'accouche, c'est nul que ce bébé est décidé de venir maintenant, mais si tu ne m'aides pas il risque de mourir puisque je ne suis pas arrivé à terme, mais que ce foutu mangemort m'a touché au ventre et tout à été chamboulé ! Donc ce que tu vas faire, c'est te bouger le cul, envoyer un patronus à Edjin, et tant pis si il apprend sur le tas qu'il est papa, il nous faut de l'aide là ! »


Kaya respira un grand coup après sa longue phrase et posa sa tête contre les oreillers. Elle crevait de chaud, et elle avait mal partout. Aux jambes, au ventre, à la tête. Il fallait que son accouchement soit rapide, sinon elle risquait de ne pas tenir longtemps. Elle ne savait pas si appeler Edjin était une très bonne idée, mais son mensonge avait duré trop longtemps, il était temps qu'il apprenne la vérité, même si pour un homme de son âge, il allait sûrement pleurer et fuir. Mais Kaya voulait être franche pour une fois, et si le moyen que le jeune homme le sache était qu'il l'aide à accoucher, alors très bien qu'il se dépêche on avait pas toute la journée. Une nouvelle contraction la fit se plier en deux et Kaya lança un regard à Kyara. Elle savait que la jeune femme avait aussi peur qu'elle, mais une des deux devait être forte. Kaya accouchait, elle pouvait pas tout faire...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Les Chambres

Message par : Kyara Blanchet, Ven 29 Juin 2012 - 19:58


C'était toujours lorsque l'on ne s'y attendait pas qu'une surprise arrivait et elle n'était pas toujours bonne. Manque de chance pour Kyara elle avait eu une mauvaise surprise, très mauvaise même. La journée avait bien commencé de même que la soirée, elle allait même être impeccable lorsque Kaya, son amie était arrivée. Pour faire simple la jeune femme était un peu comme la grande soeur qu'elle n'avait jamais eu. Kyara n'avait pas l'occasion de la voir beaucoup, mais cela ne l'empêchait pas de vraiment adorer son amie.

Kaya avait donc débarqué gonflé comme un ballon de baudruche. La co-gérante savait qu'elle n'était pas encore à terme, il lui restait encore quelques mois, il n'empêche qu'elle était déjà bien gonflée ! À croire qu'elle attendait des jumeaux qui sait ? Elle ne disait pas non de voir deux minis Kaya gambadait de partout. Elle pensait qu'elles auraient pu prendre un verre, sans alcool pour la jeune femme bien sûr et parler de tout et de rien et bien non. Apparemment le destin en avait décidé autrement, deux mangemort avait débarqué au bar et avait commencé à mettre le souc en y prenant un malin plaisir. Mué par la peur que son amie ne soit blessée et étant Phenix, Kyara s'était jeté dans la bataille sans hésiter.

Aloys et deux inconnus, des aurors d'après ce qu'elle avait entendue. Elle était contente qu'ils soient là du fait qu'elle ait faillit faire une crise cardiaque en voyant le jeune homme participer au combat. S'ils n'étaient pas arrivé, elle aurait dû le faire sortir à coups de pieds dans les fesses où bien l'assommer afin qu'il ne soit pas blessé dans le feu de l'action. Après avoir poussé un petit soupir de soulagement elle replongea dans le combat. Les sorts fusaient de toutes parts et alors qu'elle jetait un coup d'elle vers sa soeur d'arme, le coeur de Kyara faillit s'arrêter.

Non seulement elle était en sang, mais un liquide qui n'avait rien à voir avec un sort s'était répandue sur le sol. Même Kyara qui n'était pas experte dans les accouchements comprit que Kaya venait de perdre les eaux. Elle allait accouché sous peu, mais c'était trop tôt ! Elle n'était pas encore arrivée à terme ! Le bébé risquait de mourir ! Apparemment son amie en était arrivée à la même constatation, car elle demanda à la co-gérante de l'amener au plus vite dans un endroit où elle pourrait accoucher. Complètement paniqué à cette idée, Kyara prit sans hésité la main de Kaya et transplana afin de l'emmener à Sainte Mangouste où des professionnels la prendrait en charge.

Dans un plop sonore elles disparurent pour réapparaître non pas à Sainte Mangouste comme le voulait Kyara, mais à la tête de sanglier. Retenant un flot d'injure, elle aida alors Kaya à monter les escaliers et la fit s'allonger sur son lit pendant que Kyara se rongeait les sangs. Elle était partie du combat sans savoir si celui-ci était terminé, elle était partie en les abandonnant ... Elle avait abandonné Aloys et les autres. À cette pensée, elle sentit sa tête lui tourner et du s'asseoir en se mettant la tête entre les jambes afin de se détendre.

- Kyara écoutes moi s'il te plait... Kyara ! KYARA !

Revenant sur terre la brune se leva alors d'un bond se rappelant qu'elle avait une femme enceinte sur les bras et qu'elle ne savait pas quoi faire, mais alors pas du tout. Le bébé n'attendrait probablement pas qu'elle aille chercher du secours et de toutes les manières elle était trop épuisé pour transplaner sans risques. Déglutissant avec peine elle se rendit alors compte qu'il ne restait plus qu'une seule solution : elle allait devoir la faire accoucher ici. Poussant un petit gémissement elle se mit alors à espérer qu'il y avait une autre solution, mais elle eut bien vite la confirmation du pire.

- KYARA ouvre bien grand tes oreilles, je vais pas me répéter. J'accouche, c'est nul que ce bébé est décidé de venir maintenant, mais si tu ne m'aides pas il risque de mourir puisque je ne suis pas arrivé à terme, mais que ce foutu mangemort m'a touché au ventre et tout à été chamboulé ! Donc ce que tu vas faire, c'est te bouger le cul, envoyer un patronus à Edjin, et tant pis si il apprend sur le tas qu'il est papa, il nous faut de l'aide là !

Gné ? Elle n'avait pas dit à Edjin que c'était lui le père ?!!! Mais elle attendait quoi ? Elle aurait voulu venir avec le bébé dans les bras et le lui donner en lui apprenant la nouvelle. Super technique pour que le jeune homme choppe un infarctus ! Bon en tous les cas, elle comprit que si elle ne se ressaisissait pas rapidement elle n'arriverait à rien. Après avoir poussé un grand coup elle hocha la tête montrant ainsi qu'elle avait compris avant de sortir sa baguette et de se mettre au boulot.

Poussant un grand soupir, Kyara se concentra alors sur un souvenir suffisamment heureux pouvant faire apparaître son loup argenté. Lorsque ce fut chose faite elle donna alors le message qu'il devrait délivrer.

- Edjin, c'est Kyara, je sais pas comment te dire ça et j'ai pas vraiment le temps d'entrer dans les détails. Si tu es debout, assied toi. On a besoin de toi à la Tête de Sanglier, Kaya est en train d'accoucher et surprise c'est toi le papa ! Ramène donc tes fesses fissa !

Voilà une bonne chose de faite, tout en tentant de garder son calme elle se rendit alors compte que Kaya transpirer à grosse goutte. Pointant sa baguette sur elle Kyara fit alors apparaitre une brise d'air afin qu'elle se sente mieux avant d'ouvrir la fenêtre et de retourner auprès de son amie. Prenant au passage un tabouret elle s'installa dessus et prit la main de Kaya dans la sienne.

- Tient le coup, il arrive, qu'est ce que je dois faire en attendant ?


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Edjin
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Légilimens
Occlumens


Re: Les Chambres

Message par : Edjin, Dim 1 Juil 2012 - 10:59


Cette journée aurait pu très bien se passer. Elle avait d'ailleurs plutôt bien commencé : Edjin avait décidé de n'ouvrir Honeydukes que l'après-midi, c'est pourquoi il avait pu faire une longue grasse matinée qu'il n'avait pas eue depuis longtemps. D'autant plus que pour une fois depuis un bon moment, sa nuit n'avait pas été troublée par des cauchemars ou autres insomnies qui l'embêtaient maintenant depuis deux mois. Autrement dit, le début de sa journée était carrément parfait, et il espérait que ce ne serait pas qu'éphémère, même s'il ne fallait pas trop espérer et croire aux miracles qui ne viendraient certainement jamais. Après avoir passé trois heures de plus qu'habituellement dans son lit, le jeune blond s'était réveillé et était parti prendre une douche. Après avoir fini de prendre sa douche, il était descendu dans la cuisine et avait préparé un bon petit-déjeuner qui avait fini très rapidement dans son ventre. Ce n'est qu'après ça qu'il était parti à son travail à Pré-au-Lard, en transplanant.

Là encore, l'après-midi du co-gérant d'Honeydukes fut presque parfaite : Il n'y avait pas grand monde à la boutique, donc pas trop de travail à faire, et il put même partir faire un tour à Poudlard pour voir un match de Quidditch entre l'équipe de Gryffondor et l'équipe de Serpentard. Après, il était bien évidemment rentré à la boutique pour faire son boulot. Depuis peu, il n'aimait pas réellement venir travailler à Honeydukes, il le faisait par obligation. Il avait créé cette boutique avec Luna, mais cette dernière était partie en congés maternité, et le blondinet s'ennuyait un peu sans elle à la boutique. Il appréciait généralement faire des batailles de pâte à pâtisseries avec sa collègue, ou encore discuter avec elle de tout et de rien. Mais là, à la boutique, il ne ressentait qu'un manque d'euphorie en son absence. Relativisant un peu, il termina de préparer quelques pâtisseries, puis s'allongea sur un fauteuil dans la salle servant de restaurant. C'est alors que la journée commença à devenir horrible...

Au moment où il commençait à s'assoupir dans son fauteuil, un patronus en forme de loup argenté pénétra dans la boutique. C'était le patronus de Kyara, il pouvait le reconnaître entre mille après l'avoir vu plusieurs fois. Edjin se demanda un instant pourquoi l'ancienne Serpentarde lui envoyait un patronus, et il craignait qu'il ne soit arrivé malheur à un membre de l'Ordre et qu'il soit obligé de partir en mission à l'improviste. Mais ce n'est pas du tout le message que délivra le loup argenté :

    - Edjin, c'est Kyara, je sais pas comment te dire ça et j'ai pas vraiment le temps d'entrer dans les détails. Si tu es debout, assied toi.

Super, le jeune blond était déjà assis, même allongé. Et il se demandait bien quelle nouvelle allait lui annoncer Kyara pour qu'elle lui demande de s'asseoir.

    - On a besoin de toi à la Tête de Sanglier, Kaya est en train d'accoucher et surprise c'est toi le papa ! Ramène donc tes fesses fissa !

Edjin imaginait tout, absolument tout, sauf ça. De nature à détester l'idée d'avoir des enfants, ce que venait de lui annoncer sa collègue Phénix était le pire cauchemar qui pouvait lui arriver. Et d'ailleurs, comment Kaya pouvait-elle savoir que le papa de son gosse était le jeune Phénix ? Ils n'avaient couché qu'une seule fois ensemble, et ce n'était sûrement pas la première ni la dernière fois de Kaya, peut-être le papa était-il quelqu'un d'autre ? C'est pourquoi le jeune blond décida de ne pas aller à la Tête de Sanglier. Il n'avait pas à assumer la responsabilité d'un gosse qui n'était pas le sien. Surtout si le gosse était une plaie. D'ailleurs, peut-être que tout ceci était simplement une mauvaise farce de Kyara et Kaya, ce qui ne serait pas étonnant venant d'elle. En revanche, si ce n'était pas une face et que le blondinet était bel et bien le père de l'enfant de Kaya, il était dans la mouise. Surtout s'il n'assumait pas. Toujours en réfléchissant à ça, en se faisant plein de contradictions et de paradoxes, l'heure tournait, et peut-être que Kaya était en train d'accoucher. C'est là qu'une pensée vînt à l'esprit d'Edjin. Il s'assit sur un fauteuil, s'étant levé pour réfléchir peu de temps avant, puis il se mit à compter... 1... 2... 3... 4... 5... 6... 7... Cela ne faisait que sept mois et demi qu'Edjin et Kaya avaient couché ensemble. Si cette dernière accouchait vraiment, l'enfant était-il prématuré ? Et pourquoi l'accouchement se déroulait à la Tête de Sanglier ?

C'en était trop. Edjin se posait bien trop de questions pour rester assis dans sa boutique : Il devait faire face à la vérité, et si Kaya était véritablement enceinte de lui, il devait se rendre à l'évidence. Bien qu'Honeydukes soit près de la Tête de Sanglier, il préféra transplaner plutôt que de marcher à pied d'un boutique à l'autre...

Il arriva juste devant le restaurant de Gloire Lecomte. Il pénétra à l'intérieur et monta directement à l'étage. En théorie, Kaya n'allait pas accoucher devant tout le monde dans le restaurant, elle avait sûrement réservé une chambre à l'étage. Et ce ne fut pas difficile de deviner dans quelle chambre elle se trouvait, vu les cris qui s'en échappaient à moins que ce soit des cris un peu plus ambigus. Il ouvrit immédiatement la porte et vu un spectacle des plus étranges. Kyara était penchée sur Kaya et ne savait pas ce qu'elle devait faire, tandis que Kaya était allongée sur un lit, en sueur, en sang, et en train de souffler. Edjin poussa un juron puis s'exclama :

    - Ah ouais donc t'es vraiment enceinte ! P'tain j'vais devoir garder un gosse quoi, l'horreur !

Il commença à faire les cents pas dans la chambre de l'auberge, tout en lançant des remarques à tout va :

    - P'tain, je couche une fois avec toi, un gosse. Oh on se mettra jamais en couple toi et moi, j'veux pas 36 gosses non plus ! Il recommença à faire les cents pas, s'arrêta, puis s'exclama : Et tout ça à cause de toi ! C'est toi qui m'as foutu sur ce lit quoi !

Si Edjin continuait de lancer ce genre de remarques à tout va, la discussion allait bientôt dégénérer...
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Les Chambres

Message par : Kaya Adams, Dim 1 Juil 2012 - 16:44


Kaya essayait à tout pris de se calmer intérieurement. Elle devait se concentrer mais aussi essayer de calmer Kyara qui faisait les cent pas et qui semblait complétement perdue et chamboulée par ce qui venait de se passer. Cependant, les deux jeunes femmes n'avaient pas le temps de se reposer, Kaya ordonna presque à Kyara de prévenir Edjin. Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle faisait, la situation lui échappait complétement et surtout le fait qu'elle ne savait pas comment faire pour accoucher alors que Kyara n'avait aucune notion de médecine. De plus, Keira devait être trop occupée à Saint Mangouste et Kaya ne voulait pas la déranger pour si peu. Enfin si peu, elle accouchait tout de même !
Bref, Kyara envoya son patronus à Edjin puis en revenant vers Kaya elle lui demanda ce qu'elle devait faire. Elle lui ouvrit la fenêtre et lui envoya un peu d'air frais ce qui lui fit le plus grand bien. Puis elle s'installa près de Kaya et lui prit la main. La jeune femme la serra très fort, sentant une nouvelle fois son corps se crisper sous l'effet des contractions. Elle essaya de souffler le plus calmement possible, mais rien à faire, Kaya sentait tous ses muscles se contracter et elle souffrait terriblement. Elle réussit tout de même à prendre la parole mais du parler très lentement afin de se faire comprendre par son amie.

    «  - Faut que... Tu fasses sortir ce bébé... C'est à toi de le faire. »


Elle savait que Kyara arriverait à le faire, elle devait juste se concentrer. Ce fut à ce moment qu'Edjin se décida à arriver. Kaya l'avait même oublié celui là, tellement elle avait mal. Ils se regardèrent un long moment et Kaya allait lui crier dessus pour lui demander de l'aide mais ce dernier la devança. En clair, il râlait parce qu'elle était enceinte et qu'il voulait pas de gosse. Ah parce qu'elle en voulait un peut-être ? C'était quand même un peu de sa faute si elle était dans cet état aujourd'hui, mais non monsieur et prude et chaste et il n'avait absolument rien fait, Kaya était encore l'entière responsable de se désastre.

    « - Parce que tu crois quoi p*tain ? Que quand t'as couché avec moi, je me suis dit : Allez celui là il va me faire un gosse ? T'as pas encore assez de maturité pour te croire capable de devenir papa ! »


Même si elle souffrait un peu qu'il repousse son enfant ainsi, elle n'allait pas le plaindre pour autant. Il faisait les cents pas dans la pièce qui avait le don d'énerver Kaya et en plus il se permettait des remarques stupides. Ah bon, il comptait ce mettre avec elle ? Ah oui c'est vrai, juste après avoir couché ensemble, Edjin avait voulu sortir avec Kaya et cette dernière l'avait gentillement remis à sa place. Elle ne voulait pas d'un gamin stupide et immature dans sa vie, elle avait déjà assez de problème personnels comme ça. Mais monsieur avait cru que passer une soirée ensemble et pouf, ils allaient se mettre en couple. Il croyait quoi ? Que Kaya se voyait marié avec lui ? Non mais il se foutait les doigts dans le nez si il avait pensé ça à un moment de sa vie. Et en plus maintenant c'était de sa faute si ils avaient couchés ensemble ! Sans était trop pour Kaya, elle se redressa sur le lit et le regarda d'un regard noir.

    « C**nard ! C''est toi qui a commencé, tu m'as embrassé, j'ai répondu, on a couché ensemble et après tu t'es imaginé des choses comme quoi on pourrait sortir ensemble ! Et excuse moi la prochaine fois tu te protègeras, t'auras pas de gosse sur les bras ! »


Kaya aurait du ne pas le prévenir, mais elle savait que si jamais elle venait à disparaitre, l'enfant finirait avec Edjin, et pour sa bonne conscience elle préférait qu'il soit au courant. Même si elle n'avait pas imaginé lui dire ainsi, maintenant c'était fait et il allait assumé. Elle se plia une énième fois en deux puis n'ayant pas fini son coup de gueule sur Edjin elle reprit de plus belle.

    « Et tu devrais être heureux d'avoir été prévenu, car si un jour je meurs, tu récupères le gosse et à ce moment là t'aurais rien compris de ce qui t'arrivais ! Maintenant aide donc Kyara à me faire sortir ce bébé de mon ventre, fermes un peu ta grande g**ule et arrête de faire le gamin ! »


Elle soupira et reposa sa tête contre les oreillers. Ce n'était vraiment pas le moment de se disputer, elle avait pas que ça à faire, tout ce que Kaya voulait c'était que ce gosse sorte de son ventre et qu'elle puisse le soigner, le mettre en couveuse puis elle pourrais s'occuper d'elle. Mais pour l'instant son enfant était la priorité et elle devait tout faire pour qu'il reste en vie à seulement sept mois et demi.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Les Chambres

Message par : Kyara Blanchet, Lun 2 Juil 2012 - 14:03


Très mauvaise idée que d'avoir prit dans sa main celle de Kaya, car à peine elle la toucha que celle-ci se referma sur elle et entreprit de la serrer avec force. Et même si comme ça on ne le dirait pas son amie en avait de la force ! Kyara allait finir avec la main écrabouiller si elle continuait à la serrer comme cela. Espérant qu'elle ne lui casserait rien elle attendait les instructions de la jeune femme tout en essayant de ne pas grogner de douleur. D'après ce qu'elle savait en ce moment Kaya baignait dans un mélange d'hormone faisant qu'elle serait d'humeur très très irascible et qu'il ne fallait pas lui en vouloir. Il fallait la comprendre face à la douleur on ne pouvait vouloir qu'une chose, expulser ce bébé avant de devenir complètement folle. Kyara devait assurée, elle n'avait jamais fait d'accouchement et n'en avait jamais vu alors elle était un peu beaucoup dans la bouse d'hippogriffe. Bon le point positif était que Kaya étant une médicomage lui donnerait toutes les directives à suivre, en soit la Phenix n'aurait qu'à se mettre en mode pilotage automatique et à suivre les ordres.

D'ailleurs en parlant de suivre les ordres, elle se demanda ce que fichait Edjin. Il ne fallait quand même pas trois plombes pour venir ici ! Bon peut-être qu'il lui fallait un peu de temps pour avaler la nouvelle et découvrir qu'il allait être papa, mais il fallait qu'il se ressaisisse très vite, car le bébé ne survivra peut-être pas. Kyara ferma alors les yeux en se donnant une claque mentale, il ne fallait pas parlé de malheur, tout allait bien se passer. Kaya allait accouché sans problème et elle fera un beau petit couple avec le gryffon, ils vivront heureux et feront pleins de petits bébés. Voilààà, il faillait positiver et ne surtout pas pensé à ce qu'il pourrait se passé. Retenant un nouveau grognement Kyara se mit à compter dans sa tête, si Edjin ne ramener pas ses fesses dans les deux minutes à venir elle enverrait Edwin qui le ramènerait par la peau des fesses !

- Faut que... Tu fasses sortir ce bébé... C'est à toi de le faire. Dit alors Kaya

Cela la jeune femme l'avait bien compris, après tout elle était la seule dans cette pièce ! Alors c'était logique, évitant de faire cette remarque à son amie, Kyara hocha la tête signifiant ainsi qu'elle avait compris. Ses jambes étaient en coton et elle n'en revenait pas de ce qu'elle allait faire, mais il ne fallait pas qu'elle cède à la panique, surtout pas. Soufflant un grand coup elle allait lui demandé ce qu'il fallait qu'elle fasse lorsque Edjin arriva enfin après avoir ouvert vivement la porte. Au début un silence s'installa, mais après quelques secondes le futur papa reprit ses esprits et prit la parole.

- Ah ouais donc t'es vraiment enceinte ! P'tain j'vais devoir garder un gosse quoi, l'horreur !

Kyara s'attendait à tout sauf à ça. Enfin elle se doutait qu'il ne sauterait pas de joie, apprendre sur le vif une telle nouvelle chamboulerait tout le monde, mais quand même ! Il avait l'air de s'en moquer totalement de ce qui pouvait arriver à Kaya ainsi qu'à son fils, oui parce qu'il allait en avoir un ! En tous les cas il était suicidaire que de balancer de telles méchancetés, au vu de l'état de la Phénix il était fort probable pour qu'elle le prenne mal et lui fasse savoir. Et sans surprise ce qui devait arrivé, arriva, Kaya lui répondit afin de dire ce qu'elle en pensait.

- Parce que tu crois quoi p*tain ? Que quand t'as couché avec moi, je me suis dit : Allez celui là il va me faire un gosse ? T'as pas encore assez de maturité pour te croire capable de devenir papa !

Et c'était partit pour un tour, si la situation avait été un peu moins critique et que Kyara avait toujours sa main de libre elle serait allé se prendre du pop corn et l'aurait mangé tout en les regardant se crêper le chignon. Sauf que là, il y avait des choses beaucoup plus importante que de faire cela ! Petit à petit la jeune femme commençait à perdre patience et en temps normal il fallait évité pour le bien de tous que cela n'arrive. Apparemment Edjin n'en avait pas fini, car après s'être mis à faire les cent pas dans la pièce il se remit à parler.

- P'tain, je couche une fois avec toi, un gosse. Oh on se mettra jamais en couple toi et moi, j'veux pas 36 gosses non plus ! Et tout ça à cause de toi ! C'est toi qui m'as foutu sur ce lit quoi !

... Une batte, qu'on lui donne une batte pour qu'elle refasse le portrait à ce crétin ! Aaa, mais elle était une sorcière où elle avait la tête ! Sa baguette alors, qu'on lui donne sa baguette ! Elle n'avait jamais rien d'entendu d'aussi stupide. Se pinçant l'arrête du nez Kyara de sa main libre, Kyara fit de gros efforts pour ne pas se mettre en colère et intervenir. Ca n'était pas ses affaires, elle n'avait pas à intervenir ...

Retrouvant une force soudaine Kaya se redressa sur le lit et alors qu'elle fusillait son ancien amant lui répondit d'une voix pleine de colère.

- C**nard ! C''est toi qui a commencé, tu m'as embrassé, j'ai répondu, on a couché ensemble et après tu t'es imaginé des choses comme quoi on pourrait sortir ensemble ! Et excuse moi la prochaine fois tu te protègeras, t'auras pas de gosse sur les bras !

Mon dieu ... on croirait avoir des enfants dans la pièce, tous deux étaient majeurs et n'étaient même pas capable de s'assumer un tant soit peu ! De toutes les manières elle savait qu'ils n'avoueraient jamais que c'était de leur faute, ça serait toujours l'autre le fautif et jamais ils n'avanceraient s'ils continuaient ainsi. Kaya se crispa une nouvelle fois se pliant en deux avant de reprendre de plus belle.

- Et tu devrais être heureux d'avoir été prévenu, car si un jour je meurs, tu récupères le gosse et à ce moment là t'aurais rien compris de ce qui t'arrivais ! Maintenant aide donc Kyara à me faire sortir ce bébé de mon ventre, fermes un peu ta grande g**ule et arrête de faire le gamin !

Ce fut la goutte d'eau qui fait débordé le vase pour Kyara. Elle avait déjà vu assez de mort dans sa vie, entendre son amie parler de cela la fit sortir de ses gonds. Ils avaient oubliés sa présence et bien pas pour longtemps, elle allait en effet leur rappeler qu'elle était toujours là et ils allaient le regretter. Enlevant sa main de celle de Kaya, elle se leva avant de fixer sa camarade et pointant un doigt sur elle de prendre la parole avec froideur.

- Tu as la chance d'être en cloque sinon je t'en foutrais une pour dire un tel ramassis de bêtise ! Alors maintenant tu arrêtes de suite se petit manège stupide c'est compris ?! Vous êtes tous les deux fautifs pour en être arrivé là, tu te rallonges de suite et tu nous donnes tes instructions pour qu'on fasse sortir ce pauvre enfant !

Voilà une bonne chose de faite, c'était bon pour Kaya, ne rester plus qu'Edjin. Malheureusement pour lui, il n'était pas enceinte aussi Kyara ne se priva pas de se lâcher. Elle n'avait pas du tout supporter le fait qu'il dénigre autant son enfant, qu'il le rejette avant même qu'il ne soit né. Etant né dans une famille où on ne désirait pas d'elle, Kyara savait ce que ça faisait et il était hors de question que cet enfant ne vive la même chose qu'elle. Il fallait donc faire passé le message et pour cela il n'y avait qu'un seul moyen. Kyara savait qu'il risquait de riposter, mais elle s'en moquait complètement, elle osait même de le faire tient ! Laissant donc pendant quelques secondes Kyara elle se mit droit devant Edjin et leva la tête vers lui. Il était en effet plus grand, mais ça n'était pas du tout un problème pour elle. Avant qu'il ne puisse faire un seul geste, Kyara lui balança son poing dans la mâchoire. Elle avait tapé avec la main que Kaya avait broyé un peu plus tout et ce fit donc mal en tapant, mais elle s'en moquait complètement, elle était même à présent soulager.

- Quant à toi, tu te racontes ce que tu viens de dire ?! Ta soeur d'arme va peut-être y laisser la vie et la seule chose que tu arrives à dire c'est que c'est de sa faute. Kyara secoua la tête avant de reprendre. Le pire c'est que tu rejettes ton enfant qui n'est même pas né, qui ne verra peut-être jamais la lumière du jour. Tu me dégoûtes Edjin, je ne pensais pas vraiment que tu étais ce genre de personne à avoir aussi peu d'importance pour son enfant. Alors maintenant tu ouvres tes oreilles et tu m'écoutes. On va aider Kaya a accoucher parce qu'avant tout c'est notre amie et après tu pourras mettre les voiles et retourner à ta vie misérable.

Elle lui tourna alors le dos fixant Kaya, les mains sur les hanches et attendit ses instructions. Elle savait qu'en tournant le dos à Edjin elle prenait le risque qu'il ne se venge. Qu'il ose seulement tenter, elle encaisserait le coup avant de l'envoyer six pieds sous terre. Il était peut-être plus vieux qu'elle, mais il n'avait pas interêt de la sous estimer.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Edjin
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Légilimens
Occlumens


Re: Les Chambres

Message par : Edjin, Mer 4 Juil 2012 - 14:39


Cette journée avait pourtant bien commencé. Mais concernant la soirée, c'était bien la pire soirée qu'Edjin pouvait avoir. Il venait tout juste d'apprendre qu'il allait devenir papa - évidemment, il n'avait pas sauté de joie -, et maintenant qu'il se trouvait devant Kaya enceinte qui allait accoucher prématurément d'ici peu, il ne trouvait rien de mieux à faire que de se disputer avec elle. D'un autre côté, c'était normal, se disputer détendait et permettait de faire évacuer le stress. Et pour se disputer, le jeune blond n'y allait jamais de main morte, tout comme Kaya. Les deux futurs parents avaient tous les deux un caractère très fort et débordant, s'emballant très vite. Kyara qui était présente ne devait plus savoir où donner de la tête, et ce n'était pas plus mal, cette histoire ne lui concernait en rien. Alors que le jeune Phénix venait tout juste de dire que devenir père allait être l'horreur pour lui, Kaya lui lança, indignée :


    « Parce que tu crois quoi p*tain ? Que quand t'as couché avec moi, je me suis dit : Allez celui là il va me faire un gosse ? T'as pas encore assez de maturité pour te croire capable de devenir papa ! »

Le jeune blond regarda Kaya avec des yeux ronds. Alors qu'il venait juste d'insinuer que c'était l'horreur pour lui de devenir père, la mère de son enfant venait de lui envoyer à la gueule qu'il était complètement immature. Pourtant il était évident qu'entre lui et elle, c'était elle la plus immature des deux, sauf qu'elle n'avait pas l'air de s'en rendre compte. Rien que de vouloir garder cet enfant était immature étant donné qu'elle savait qu'elle ne saurait pas s'en occuper, et que de toute façon il serait malheureux. Edjin lui répondit alors, presque en criant :

    - Au contraire, je suis assez mature pour savoir que ce gosse ne sera pas heureux avec un père comme moi, et encore moins avec une mère comme toi ! Tu ne sais même pas comment changer la couche d'un gosse et tu souhaites garder celui que tu as dans le ventre, qui est le plus immature des deux là ?

Au fond de lui, Edjin savait qu'il mentait et qu'il ne se sentait pas capable de devenir père, de s'occuper d'un enfant. Et ce, à cause de sa haine pour les enfants. Enfin... Pas pour les enfants. Plutôt sa haine de devoir s'occuper d'un enfant. Ce n'était pas son genre de changer la couche d'un gosse ou de lui donner un biberon, et il avait espéré ne jamais avoir à le faire. Surtout qu'il ne voyait que du mauvais chez les enfants. Pendant neuf moi il donne à une femme un ventre aussi gros qu'une planète, ensuite quand ce n'est encore qu'un bébé il pleure tout le temps et les parents ont des nuits blanches, le visage plein de pots pour bébé car il recrachera tout, etc... Lorsque c'est bambin et enfin, ça court de partout, c'est intenable, insoutenable, ça fait des bêtises, il a toujours besoin de vêtements, de jouets, alors qu'il n'offre rien, à part pour la fête des mères et la fête des pères, et encore. Ensuite, ça devient un ado en crise qui veut un téléphone portable, un ordi, la solitude, mais que un parent à son service quand même. Et enfin, quand il part de la maison, les parents sont tristes. Souffrir pendant plus de 18 ans avec un gosse pour à la fin être triste n'était pas quelque chose de concevable pour Edjin, et c'est bien pour cela qu'il ne voulait pas d'enfants. Alors qu'il imaginait tous les malheurs qui lui arriveraient durant une vingtaine d'années, Kaya le tira de ses pensées en criant :

    « C**nard ! C''est toi qui a commencé, tu m'as embrassé, j'ai répondu, on a couché ensemble et après tu t'es imaginé des choses comme quoi on pourrait sortir ensemble ! Et excuse moi la prochaine fois tu te protègeras, t'auras pas de gosse sur les bras ! »

Sans réfléchir, le jeune blond répondit sur le même ton que Kaya :

    - T'inquiète pas que j'ai jamais été aussi heureux que tu me foutes un râteau ! Et toi t'aurais pas pu te protéger ? Tu connais ni la pilule ni les préservatifs féminins peut-être ?! Retourne à tes cours d'éducation sexuelle ma pauvre au lieu d'enseigner le soin aux créatures magiques !

Il fallait avouer que tout ce que se balançaient au visage Kaya et Edjin était dur. Tandis que Kaya accusait Edjin d'être immature et d'être un gamin, ce dernier l'accusait d'être la source de cet enfant qu'il ne voulait pas. Il jeta alors un regard sur Kyara qui ne savait plus où se mettre et qui avait une tête outrée à chaque fois que les deux futurs parents parlaient. La future mère lança alors :

    - Et tu devrais être heureux d'avoir été prévenu, car si un jour je meurs, tu récupères le gosse et à ce moment là t'aurais rien compris de ce qui t'arrivais ! Maintenant aide donc Kyara à me faire sortir ce bébé de mon ventre, fermes un peu ta grande g**ule et arrête de faire le gamin !

La réponse d'Edjin ne se fit pas attendre, malgré que sa réponse soit stupide :

    - Pardon ? Parce qu'en plus je dois faire sortir ce gosse de ton ventre ?! Ah non mais là t'as rêvé ma p'tite, ce gosse tu vas le garder dans ton ventre toute ta vie et tu vas pas accoucher !

... Quoi de plus beau que de demander à la mère de son futur enfant de garder le gosse dans son ventre ? Si quelqu'un avait été là en tant que spectateur, il aurait certainement trouvé cette scène comique tellement les deux futurs parents se lançaient des remarques sans queue ni tête.

Kyara se leva alors et commença à engueuler Kaya. Mais de quoi elle se mêlait ? Etant donné qu'elle était de dos, Edjin n'avait qu'une envie : Lui balancer un stupéfix dans le dos histoire qu'elle s'occupe de ses affaires et retourne jouer à sa poupée plutôt que de se mêler des affaires des grands. Mais il n'en eut pas le temps car Kyara s'approchait de lui. Elle lui saisit alors le menton, et c'est alors que le blondinet comprit qu'elle allait le frapper. Il s'écarta alors légèrement de côté et le poing de Kyara heurta son épaule solide qui ne ressentit que peu de douleur. Il n'eut même pas le temps d'engueuler l'ancienne Serpentarde car déjà elle disait :

    - Quant à toi, tu te racontes ce que tu viens de dire ?! Ta soeur d'arme va peut-être y laisser la vie et la seule chose que tu arrives à dire c'est que c'est de sa faute. Kyara secoua la tête avant de reprendre. Le pire c'est que tu rejettes ton enfant qui n'est même pas né, qui ne verra peut-être jamais la lumière du jour. Tu me dégoûtes Edjin, je ne pensais pas vraiment que tu étais ce genre de personne à avoir aussi peu d'importance pour son enfant. Alors maintenant tu ouvres tes oreilles et tu m'écoutes. On va aider Kaya a accoucher parce qu'avant tout c'est notre amie et après tu pourras mettre les voiles et retourner à ta vie misérable.

Edjin et Kaya se regardèrent, puis leurs regards se tournèrent vers Kyara. Ils s'exclamèrent en même temps :

    - La ferme Kyara !

Au moins, ça avait le mérite d'être clair. Sauf que maintenant que Kyara savait qu'elle devait se la fermer, qu'Edjin avait dit tout ce qu'il avait à dire à Kaya, et que cette dernière n'était pas en état de discuter, le jeune blond se rendit vite à l'évidence qu'il fallait faire accoucher la future mère le plus rapidement possible. Il s'approcha alors de Kaya et lui demanda, un peu sèchement :

    - Bon, je fais quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Les Chambres

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 9

 Les Chambres

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard :: La Tête de Sanglier-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.