AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 21 sur 25
Lèche vitrine ... Ou pas !
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23, 24, 25  Suivant
Lïnwe Felagünd
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor

Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Lïnwe Felagünd, Mar 06 Oct 2015, 13:39


La dite Serdaigle fut tout d'abord étonnée et surprise par toutes ces nouvelles informations qu'avait donné Lïnwe à propos du Quidditch. Mais quelques secondes plus tard, son visage surpris se détendit dans un sourire de reconnaissance. Puis elle ajouta, tout en agitant son écharpe:

- Salut, je m'appelle Elena Denger, Serdaigle. Et toi ? De quelles maisons viens-tu ? Et merci pour tes indications, je ne connais pas encore beaucoup de choses sur le monde des sorciers, je suis née moldu. Elle baissa la tête gênée. J'ai dû te paraître vraiment débile et... Folle !

Oh, une Serdaigle. Pour le moment, il n'en connaissait vraiment qu'une seule c'était Harmony Lin, peut être qu'Elena la connaissait, il lui demanderait sûrement plus tard si ils continueraient de discuter un peu ensemble. En attendant, la fille avait relevé la tête pour le regarder avant d'enchaîner une dernière phrase.

- Tes cheveux c'est naturel ? Elle rougit. Désoler pour ma question ça ne me regarde pas. Saurais-tu m'en dire plus sur le Quiiddiitch ? Décidément, j'ai vraiment du mal à prononcer. Quidditch!

Le garçon arqua un sourcil. *Naturel ? Tu me prends pour un flamby ?!* s'exclama intérieurement le Gryffondor. Drôle de question pour entamer une conversation avec un inconnu, mais c'est vrai qu'elle avait l'air un peu loufoque et c'est sûrement ce qui plaisait à Lïnwe. Sinon, il se serait déjà mis à courir dans la direction opposée.

- Je suis de Gryffondor. Oui, c'est ce que je me suis dis quand tu parlais de balai à poussières. Mais il ne faut pas avoir honte, je suis sûr que tu connais plein de choses que moi, né-sorcier, je ne connais pas. Et non, tu ne m'as pas paru débile ! ajouta-t-il en riant. Peut être un peu folle c'est vrai, mais surtout drôle en y repensant.
Euh... ça ? dit-il en soulevant une mèche de sa main droite, oui c'est naturel. Tu n'es pas la première à me demander cela, rassure-toi.
Oh et bien oui, bien sûr que je peux t'en dire plus. Tu veux savoir quoi exactement ? Comment se déroule un match ? Les règles basiques ? La composition de l'équipe ? Ça fait beaucoup d'informations d'un coup. Si tu veux, on pourra aller aux Trois Balais après, autour d'un verre ? C'est un bar populaire, mais je n'y suis encore jamais allé
, avoua-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elena Denger
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Elena Denger, Mar 06 Oct 2015, 15:46


- Je suis de Gryffondor. Oui, c'est ce que je me suis dis quand tu parlais de balai à poussières. Mais il ne faut pas avoir honte, je suis sûr que tu connais plein de choses que moi, né-sorcier, je ne connais pas. Et non, tu ne m'as pas paru débile ! ajouta-t-il en riant. Peut être un peu folle c'est vrai, mais surtout drôle en y repensant.

Euh... ça ? dit-il en soulevant une mèche de sa main droite, oui c'est naturel. Tu n'es pas la première à me demander cela, rassure-toi.
Oh et bien oui, bien sûr que je peux t'en dire plus. Tu veux savoir quoi exactement ? Comment se déroule un match ? Les règles basiques ? La composition de l'équipe ? Ça fait beaucoup d'informations d'un coup. Si tu veux, on pourra aller aux Trois Balais après, autour d'un verre ? C'est un bar populaire, mais je n'y suis encore jamais allé, avoua-t-il.

Un gryffondor... Elena ce remémora la répartition. Les lions Rouges et ors mais, oui bien sûr ! Les braves et courageux. C'est vrai, qu'en y repensant, cette maison l'avait attiré au début. Mais avec son envie de toujours tout savoir, Serdaigle lui correspondait beaucoup mieux.
Le "un peu folle" la fit rire jaune intérieurement. Au moins elle était fixée, il allait falloir rapidement qu'elle arrête de parler toute seule avant d'être prise pour une dingue par tout le monde.

Elle lui adressa un sourire quand il lui répondit pour ses cheveux, la jeune Serdaigle n'aurait pas cru qu'il se serait donné la peine de répondre à une question aussi malpoli, elle lui en fut très reconnaissante même si elle ne le montra pas. Quand il lui énuméra toutes les choses qu'il savait sur le Quidditch, elle fut assez choquée au début. Tant de choses autour d'un " balai ...

- Je ne pensais pas qu'il y avait tant de choses à savoir autour d'un balai ! Et je suis désolée, je viens de m'apercevoir que je ne t'ai pas dit s'il te plait pour ma demande de renseignement sur le sujet. Elle se mordit la langue, si on père avait été là, c'est clair qu'elle aurait eu une remarque. J'accepte volontiers le verre, je ne connais pas encore Pré-au-lard, c'est la première fois que je viens, ça sera l'occasion de découvrir un nouveau coin.

Elle ajusta son écharpe et commença à avancer vers le centre du chemin. Après quelques pas elle s'arrêta cependant ce rappelant qu'elle ne connaissait pas du tout les lieux et que pour le coup elle serait juste capable de trouver le bar des siècles après Lïnwe. Portant une main dans ses cheveux elle ajouta en rigolant :

- Je crois qu'il vaut mieux que tu passes devant ! Sinon c'est clair que l'on arrivera jamais à destination !
Revenir en haut Aller en bas
Lïnwe Felagünd
avatar
Responsable GGryffondor
Responsable G
Gryffondor
Année à Poudlard : Cinquième année

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Lïnwe Felagünd, Mar 06 Oct 2015, 16:19


[LA d'Elena]

- Je ne pensais pas qu'il y avait tant de choses à savoir autour d'un balai ! Et je suis désolée, je viens de m'apercevoir que je ne t'ai pas dit s'il te plait pour ma demande de renseignement sur le sujet. Elle se mordit la langue, si on père avait été là, c'est clair qu'elle aurait eu une remarque. J'accepte volontiers le verre, je ne connais pas encore Pré-au-lard, c'est la première fois que je viens, ça sera l'occasion de découvrir un nouveau coin.

*Sérieux ? Elle revenait sur sa demande ? Elle aurait très bien pu appartenir à une famille de sang archi-pur. Ou peut être qu'il y avait une similitude dans le monde moldu. Il y avait peut être différents statuts de moldu* se dit Lïnwe. Tout de même pris au dépourvu, c'est sur le ton de la surprise qu'il lui répondit:

- Euh... mais c'est pas grave ça ? En tout cas, oui, on peut dire qu'il y a beaucoup de choses à apprendre sur les balais, c'est quand même l'outil des joueurs de Quidditch et puis, c'est l'un des transports magiques le plus répandu, sans compter le transplanage bien sûr, ajouta simplement le garçon.

La Serdaigle prit ensuite l'initiative de faire demi-tour en direction de la Grand-rue, mais elle se retourna soudain:

- Je crois qu'il vaut mieux que tu passes devant ! Sinon c'est clair que l'on arrivera jamais à destination !

- Oui d'accord, suis moi répondit Lïnwe en rigolant.

C'est ainsi que les deux élèves longèrent les maisons et les boutiques qui se dessinaient dans l'allée principale. Ils remontaient progressivement la petite avenue en direction de Poudlard. Sur le trajet, le Gryffondor n'avait rien dit de plus. Il observait simplement le paysage autour de lui et à un moment, il s'arrêta devant une devanture tout aussi cocasse que les autres. Au-dessus de la porte était inscrit: « PUB / AUBERGE - LES TROIS BALAIS ».
Ils étaient arrivés à destination.

- Et voilà Les Trois Balais, si Elena veut bien se donner la peine de me suivre, ajouta-t-il en tournant la poignée de la lourde porte en bois et en penchant la tête en avant pour la saluer.

Parfois, il parlait de la sorte pour se moquer des riches adultes avec sa petite sœur. A cette pensée son sourire s'affaissa immédiatement, le manque et la distance étaient tout deux des maux insupportables pour l'être humain.

[Fin de ce RP _ Suite ici]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Marjory U. Damian, Lun 30 Nov 2015, 23:52


Pv avec Jade Wilder.

Aujourd’hui, elle avait rendez-vous avec Jade. Elle était toute contente, cette jeune fille, elle l’avait vraiment adorée, au premier regard ainsi qu’au second et qu’à tous les autres. Elle était magnifique, et elle avait vraiment l’air doux et gentil. Alors Marjory se prépara avec beaucoup d’attention pour ne pas avoir l’air ridicule à côté de cette jeune fille. Une fois ceci fait, et ne tenant plus en place, elle se dirigea vers la sortie de l’école. Oui, elle était en avance. Mais les deux jeunes fille s’étaient dit qu’elles pourraient un peu revoir les sorts qu’elles avaient étudiés en cours de Métamorphose, lors de leur première rencontre officielle, alors si elle arrivaient un peu plus tôt et s’échauffait avec quelques sorts, cela ne pourrait qu’être bénéfique pour sa réussite lors de leurs révisions !

Elle traversa donc le jardin, toute dans ses pensées, puis les grilles d’entrée de Poudlard pour ensuite arriver à Pré-au-lard. Il n’y avait encore que peu d’élèves qui traînaient ici et là, donc elle trouva très facilement un banc près de l’endroit de leur rendez-vous. Il permettait aussi une vue de loin pour qu’elle puisse voir l’italienne arriver, et qu’elle range sa baguette. En parlant de celle-ci, elle s’en empara et la leva devant elle (sa baguette bien sûr, pas son aînée Poufsouffle …). Elle allait commencer par un sortilège simple, qu’elle avait déjà réussi un certain nombre de fois, juste pour sentir la magie affluer.

- #Lumos.

L’extrémité de sa baguette s’éclaira. Bon. C’était un sortilège simple, elle n’avait vraiment aucune difficulté à le réaliser. Bien sûr, à l’instant, en pleine journée, il ne servait à rien, mais comme il n’était pas fréquent pour elle de se promener partout avec une lampe de poche, c’était un sort qui pouvait bien servir !

Voilà qui était fait. Elle éteignit donc cette lueur magique d’un « #Nox », qui était le contre sort qu’elle avait étudié, puis passa à l’étape supérieure. Un autre sortilège qu’elle avait déjà appris, mais qu’elle ne réalisait pour le moment que sur de petits objets … Elle visa alors une feuille marron, tombée de l’arbre qui la surplombait, de sa baguette.

- #Wingardium Leviosa.

Elle avait emprunté le ton décidé qui s’imposait. La feuille s’éleva doucement dans les airs en suivant les mouvements de sa baguette. La petite blonde était contente d’elle, mais c’était quelque chose qu’elle avait déjà réussi à faire. La feuille était légère, ce n’était pas un grand exploit. A côté de la feuille se trouvait un petit morceau de branche. Elle s’accroupi pour le soupeser puis se rassit en le reposant. Il avait le poids qui lui semblait être l’étape supérieure. Sa baguette vint de nouveau se pointer vers ce morceau de bois et elle lança de nouveau le sortilège.

- #Wingardium Leviosa.

La branche se souleva alors légèrement, avant de tomber aussi sec sur le sol. On aura presque dit que quelqu’un avait donné un coup de pied dedans. Alors voilà, c’était là qu’elle en était. La fillette ferma les yeux quelques secondes avant de les rouvrir, beaucoup plus concentrés, et de relancer le sort avec tout l’entrain dont elle était capable.

- #Wingardium Leviosa !

Cette fois, le morceau de bois suivit sa baguette tout comme l’avait fait la feuille quelques secondes plus tôt. Marjory, très contente d’elle, la fit tournoyer dans les airs avant de la reposer tout doucement à quelques centimètres de la feuille. Voilà les objets qu’elle avait déjà réussi à faire voler. Elle avisa ensuite une branche plus grosse, prononça de nouveau distinctement « #Wingardium Leviosa », mais la branche tressauta juste très légèrement. Elle décida alors de laisser tomber avec ce sort pour le moment et d’y revenir plus tard, elle avait déjà passé une étape, autant se pencher sur autre chose.

Elle choisit alors l’un des sorts qu’ils avaient étudié en cours de Métamorphose, qu’elle avait déjà réussi à réaliser partiellement à la fin de celui-ci et auquel elle s’était ré entrainé depuis. Elle pointa alors de nouveau sa baguette vers la feuille et lança ledit sortilège.

- #Kaleidem.

La feuille devint tout de suite transparente. Elle lança un sourire à la cantonade, que personne ne vit puisqu’il n’y avait personne autour d’elle. Il était vrai qu’elle s’était plutôt pas mal entraînée et que cette feuille était une cible plutôt facile. Comme elle l’avait fait pour le sortilège de lévitation, elle se tourna alors vers la petite branche et lança un nouveau « #Kaleidem » qui agit instantanément. La branche se retrouva comme intermittente. Certaines parties de celle-ci n’étaient plus distincte alors que les autres étaient tout à fait visibles. Un petit peu frustré par ce résultat, le sortilège sortit alors de nouveau de la bouche de la première année afin de faire disparaître entièrement la branche d’arbre.

- #Kaleidem !

Celle-ci disparu alors toute entière. Un nouveau petit sourire de contentement, dirigée à elle seule cette fois, lui échappa. Elle regarda alors sa montre, qu’elle gardait toujours, même si c’était un objet moldu, depuis qu’elle était à l’école. Que le temps passait vite quand on faisait de la magie ! Il était presque l’heure de leur rencontre. Levant les yeux vers le chemin qui lui faisait face, elle prononça par deux fois les mots qui lui permettraient de redonner leur visibilité à ses deux cibles de sortilèges.

- #Finite Incantatem !

Elle vérifia ensuite que les deux objets étaient réapparus avant de prendre une position plus détendu sur le banc et d’attendre sa nouvelle amie.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Jade Wilder, Jeu 10 Déc 2015, 15:30


Dieu, que Jade détestait l'hiver. Non mais vraiment hein. Bon d'accord, il est vrai qu'elle appréciait la beauté de la neige recouvrant les environs, et le côté familial des fêtes de fin d'année. Mais le reste.. non, absolument pas. Le froid, le vent, la monotonie, c'était vraiment pas fait pour elle. C'était plus simple en Italie, puisqu'un tel froid n'était pas présent dans son pays natal, alors forcément, la jeune fille était peu habituée aux hivers glacés d’Écosse.

Cela faisait plusieurs jours déjà que Jade ruminait dans son coin. C'était simple, son moral commençait à descendre en flèche, elle était toujours prisonnière de son fauteuil, n'allait plus voir Jake et Jasmine pour ne pas les inquiéter, ne quittait plus ses livres pour réviser.. tout cela ne lui laissant pas vraiment l'esprit libre pour tout ce qui pesait sur ses petites épaules. La fatigue s'ajoutait donc au constat, ce qui bien entendu, ne donnait rien de bon au final. Alors forcément, ce jour là, Jade était plutôt heureuse de quitter Poudlard, le temps d'une sortie à Pré-au-lard. Mais pas n'importe quelle sortie.

Ce jour là, elle avait rendez-vous avec Marjory, la pouffy la petite pouffy la plus mignonne que Jade avait pu voir depuis son arrivée. Non mais franchement, Marjory était tout simplement adorable, elle lui rappelait beaucoup sa petite soeur, en un peu plus âgée et plus sensible certes, mais les deux se ressemblaient beaucoup. La présence de la Poufsouffle apaisait Jade d'une certaine manière, comme si elle était vraiment avec sa famille, comme si elle se sentait.. bien. Seules quelques personnes avaient cette faculté, chose que Jade n'avouerait sans doute pas de sitôt. Sa devise était toujours valable "Quand on s'autorise à aimer quelqu'un, on prends le risque de le perdre". Alors non, Jade n'aimait pas du tout Marjory. C'était juste une connaissance, comme tous ceux que Jade avait apprit à connaitre et qu'elle app.. non ! La ferme, stupide blonde.

C'est avec ces pensées vraiment positives que Jade finit de se préparer. Elle laissa ses cheveux relâchés et mit une écharpe autour de son cou. Pas un oeil vers le miroir. Elle ne supportait plus de se voir dans ce fauteuil sans âme, contrainte de rester presque immobilisée.

Besoin de respirer.

Quittant le château en utilisant à plusieurs reprises la lévitation de cet instrument de torture - pas facile d'être en fauteuil dans un château - Jade finit pas rejoindre l'extérieur et se rendit à Pré-au-lard sans détour. Elle avait vraiment besoin de se balader avec Marjory, de prendre l'air et de penser à autre chose. Ça devenait une nécessité absolue à ce stade. La blondinette était, de plus, légèrement en retard. Bon d'accord, pas en retard, l'heure n'était pas passée, mais pour quelqu'un qui a l'habitude d'arriver en avance, c'était un retard inadmissible. Fort heureusement, elle ne tarda pas arriver aux abords du village, et peu après, à apercevoir Marjory.

De loin, la Poufsouffle la vit ranger sa baguette, sans doute que la blondinette s'était entrainée un peu en l'attendant, parfait. Elle avait un super bon potentiel magique cette fille, plus tard elle ferait des merveilles. Tout le contraire de Jade, qui semblait être un vrai boulet depuis la seconde même où elle avait découvert ses pouvoirs. Non, elle n'était pas négative, juste un peu déprimée. Beaucoup, ok.

Effaçant sa mine maussade par un sourire calme, Jade finit par rejoindre la première année au banc qu'elle s'était trouvé. Les deux jeunes filles n'avaient pas de programme spécial, à part un léger entrainement, mais sans doute allaient-elles faire un peu les boutiques. En tous les cas, c'était officiel, Jade se sentit bien mieux alors qu'elle avait finalement la plus jeune sous les yeux.

- Salut Marjory.. J'ai cru aver.. voir.. que tu appena inizia.. commencé un peu ?

Concentration bon sang, elle connaissait la plupart de ces mots en plus. La fatigue l'empêchait de se concentrer ou quoi ? Allez, elle était là pour penser à autre chose après tout.

- Come stai ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Marjory U. Damian, Sam 23 Jan 2016, 20:43


Marjory venait tout juste de tout remettre en ordre les « accessoires » qu’elle avait utilisés pour mettre en œuvre sa magie lorsque Jade arriva près d’elle. Elle avait dû, de loin, la voir avec sa baguette à la main … Bon, tant pis, ça c’était rien. Ce qu’elle vit lui fit par contre un effet étrange. Elle le savait, certes, la jeune fille l’avait prévenue dans sa lettre, mais le voir était autrement plus surprenant. La jeune fille avait l’air réduite dans son fauteuil. Et pas uniquement réduite dans le sens physique du terme, handicapée, mais aussi mentalement. Elle ne savait pas vraiment comment l’expliquer, mais malgré son sourire, elle avait l’air fatiguée. Enfin, peut-être était-ce seulement l’accessoire qui lui donnait cette impression … Il était tellement imposant ! Ca n’avait pas dû être facile d’arriver jusque-là ! Alors oui, même si elle avait encore tendance à l’oublier, ils étaient des sorciers et pouvaient utiliser la magie, mais tout de même, dans une école qui était un château, rempli de marches, elle avait dû s’amuser pour atteindre la sortie …

Enfin. La petite fille était contente de voir son ainée et fit son maximum pour cacher la surprise qu’elle avait ressentie à son arrivée. Ca ne devait pas être agréable non plus de voir le changement dans le regard des gens à cause d’un simple fauteuil roulant. Elle lui fit donc un grand sourire alors qu’elle la saluait et lui posa une question, toujours en utilisant quelques mots italiens. Ca la fit sourire, elle aimait bien la façon de parler de la jeune fille, parce qu’on arrivait de toute façon à la comprendre et ça lui donnait un petit charme, en plus de l’accent.

- Coucou Jade ! Oui, j’ai un peu commencé … Je suis désolée de pas t’avoir attendu mais bon, j’étais en avance alors je me suis dit pourquoi pas ?

Elle agrandit son sourire, adoptant un air légèrement penaud. Elle se doutait bien que la jeune fille n’allait pas lui en vouloir, elle était vraiment sympathique, mais bon, la blondinette ne voulait pas qu’elle pense qu’elle avait autre chose à faire ou quoi que soit de ce genre.

- Come stai ?

Encore un peu d’italien ! Come. Stai. Ça avait les mêmes consonances que le français. Marjo pensait bien avoir compris ce que la jeune fille voulait lui demandé, mais elle avait peur de tomber à côté. En même temps, elle ne voulait pas mettre mal à l’aise Jade en lui demandant de traduire ! Alors, elle répondit, d’une voix hésitante, à ce qu’elle avait compris de ces deux mots.

- Euh … Je vais bien … Et toi ? Comment ça se passe avec ce … Fauteuil ?

Mince ! Mais qu’est ce qui lui avait pris de demander ça ? Elle s’était trop concentrée sur le fait de répondre à la question et les mots étaient alors sortis tous seul. Comment ça se passe ? D’après toi, comment est-ce que ça se passe, espèce de blonde sans cervelle ? Elle était dans ce cas parce qu’elle s’était faite attaquer par un mangemort, ou du moins l’un de leurs alliés, ça devait être bien plus qu’handicapant, et voilà que la petite fille arrivait et lui demandait « Comment ça se passe » ? Nan mais franchement, il faut pas être très délicat pour poser ce genre de question ! Se reprenant toujours mentalement, elle s’empressa d’ajouter :

- Euh, excuse-moi pour cette question, je sais pas ce qu’il m’a pris, je me doute bien que ça doit pas être agréable …


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Jade Wilder, Mar 01 Mar 2016, 14:42


Ce regard.. Jade commençait à y être habituée. Mélange d'analyse et de pitié, parfois de compassion pour certains, comme c'était le cas pour Marjory. Ce même regard qu'on lui lançait après la mort de ses parents. A l'époque la mini-elle ne supportait pas ces regards plus ou moins insistants, voulant dire de près ou de loin "Bon sang, que va t-elle devenir ?". A de nombreuses reprises, elle avait envoyé sur les roses diverses personnes à cause de ça, peu apte à accepter les jugements. Depuis, elle avait grandit, et prit en sagesse. Elle savait mieux lire ces regards aussi et celui de Marjory n'était pas péjoratif. L'interrogation n'était pas toujours un défaut, il y avait mille et une façons de voir quelqu'un.. comme elle. Ou plutôt, dans l'état où elle se trouvait. Mais tout irait bien, n'est-ce pas ? Oui, tout irait bien.

Gardant son sourire, Jade passa sa main dans ses cheveux, enroulant légèrement les pointes autour de ses doigts. Nouveau signe de nervosité, plus léger que l'habitude de se ruiner la lèvre. Elle n'avait pas à être nerveuse en présence de Marjory voyons. Secouant doucement la tête, Jade sourit légèrement.

- Ne t'excuse pas, non è grave. Tu mérites de progred.. progresser et c'est pas moi qui vais t'être.. de bon consigli.. conseil.

Au contraire, Jade était ravie de voir que la jeune fille se débrouillait aussi bien. Elle n'avait malheureusement pas eu le temps de voir quels sorts la plus jeune avait expérimentés, mais soit. Ce n'était pas bien grave, du moment qu'elle était fière d'elle-même. L'Italienne avait toujours été comme ça, préférant voir les autres s'épanouir que de faire attention à son propre bonheur. Au final, elle pouvait même dire que c'était le bonheur des autres qui entrainait le sien. Un sourire pouvait rayonner sa journée, tout comme une peine pouvait la ruiner. Et dans ce dernier cas, il était fort possible qu'elle perde ses moyens, laisse aller son impulsivité. Personne ne faisait de la peine à ceux qu'elle aimait voir sourire. C'était sans doute très idiot, mais c'était ainsi et malgré tous ses efforts, la blondinette ne pouvait lutter pour ça. Alors elle espérait de tout coeur que Marjory puisse être heureuse et s'épanouir dans la magie.

- Euh … Je vais bien … Et toi ? Comment ça se passe avec ce … Fauteuil ?

Hésitation d'abord, sans doute à cause de ses propres mots. Il fallait qu'elle arrête de penser que tout le monde pouvait la comprendre. D'accord c'était transparent mais tout de même, le but n'était pas de poser problème aux autres. Ce qui dérangea véritablement Jade fut la tête que tira soudain la plus jeune. Quoi, pourquoi faisait-elle cette tête ? Il se passait quelque chose ? Elle n'avait rien dit pourtant, d'accord elle était la reine des gaffes mais de là à gaffer sans rien dire.. Non, il y avait autre chose, mais quoi ?

- Euh, excuse-moi pour cette question, je sais pas ce qu’il m’a pris, je me doute bien que ça doit pas être agréable …

Levant lentement un sourcil, Jade ne sut que répondre sur le coup. Elle n'avait pas du tout pensé à mal. Faisait-elle peur à la jeune Poufsouffle ? C'était étrange tout de même, elle n'avait rien d'effrayant si ? Sans doute n'était-ce qu'une gêne par rapport à sa.. situation, si on peut l'appeler ainsi. Elle-même n'était pas à l'aise, mais elle continuait tout de même à sourire, parce-qu'il le fallait. Souriant donc en penchant légèrement la tête sur le côté, Jade haussa les épaules.

- Je ne l'ai pas.. pris mal. Diciamo che.. c'est dur de s'y habituer de nouv.. Hm. Je m'y fais en me disant que j'en sortirais.. presto, c'est l'important. On y va ?

Un léger signe de tête vers les boutiques fut suffisant pour illustrer sa question plus précisément. Pas qu'elle aimait faire les boutiques, bien au contraire, mais ça les détendrait sans doute que de penser à autre chose qu'aux sujets délicats. Se dirigeant donc vers les boutiques, Jade gardait un oeil sur la plus jeune, vieux réflexe. Cependant il ne fallait pas laisser planer le silence, elle ne tarda donc pas à prendre la parole.

- Alors, , che cosa hai.. hum.. révisé ? Les cours se.. euh.. passer.. bien pour toi ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elenna Benson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Elenna Benson, Mer 30 Mar 2016, 21:53


Tour de garde.
Autorisation de Jade pour poster.


Allo ? Y'a quelqu'un ?


U
n reniflement bruyant résonna dans les rues désertes du village de Pré-au-Lard. Remuant le bout de son nez comme à son habitude, la jeune femme se mit à ronchonner contre ce froid qui semblait ne pas vouloir plier bagages pour laisser place au printemps, au soleil, aux papillons et aux jolies fleurs, bref, à ce qu’on aimait et qui accompagnaient le beau temps. Elenna venait à peine de sortir de chez elle, s’emmitouflant dans sa petite veste fétiche et, à son plus grand plaisir, fut très surprise. Le ciel n’était pas gris et plein de nuages menaçants, non. Ce matin, le ciel avait retrouvé sa couleur azur et seuls quelques petits cumulus se plaisaient à parsemer la grande étendue bleue. Un mince sourire se dessina sur son visage alors qu’elle le tendit vers le ciel, fermant les yeux quelques secondes et profitant des rayons du soleil qui caressaient ses traits de poupée.

Abaissant sa capuche pour profiter de ce renouveau, la demoiselle jeta son regard à droite puis à gauche dans la ruelle où elle habitait. Peu à peu, les gens sortaient de chez eux, certains pour profiter du printemps et d’autres pour tout simplement aller travailler. Ces derniers tiraient d’ailleurs une tête déconfite, quelle idée de s’enfermer dans un bureau avec un soleil si radieux… Pour une fois, Elenna remercia son cher et tendre Petrus, qui avait eu la bonne idée de lui assigner ce tour de garde ce matin, matin durant lequel elle n’aurait pas à lire de la paperasse ou mettre sa vie en danger. Alléluia. A cette douce pensée, elle s’élança dans les rues de Pré-au-Lard pour effectuer sa ronde et guetter un quelconque crime. Avec un peu de chance, les malfrats décideraient de rester bien cachés chez eux et feraient preuve de discrétion au moins aujourd'hui. Pas de Mangemort à l'horizon depuis l'arrestation de Clyde Higgs, il fallait que ça continue comme cela. Soit c'était une bonne nouvelle car ils avaient tous fuis, soit ils préparaient un gros truc, et ça c'était moins bien de suite...
Revenir en haut Aller en bas
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Marjory U. Damian, Dim 03 Avr 2016, 16:08


Jade avait toujours son sourire … Comment le définir ? Serein. Du moins, c’est la façon dont le voyait Marjory. Elle avait l’air tout à fait bien malgré le fait qu’elle se trouvait en fauteuil. Elle était aussi rayonnante que d’habitude, et la petite blonde portait toujours son regard admirateur sur elle. Elle avait été l’une des première personne à l’aider lors de son arrivé à Poudlard il y avait quelques temps. En fait, il y avait eu Mathéo … Et puis elle. Même si ça avait été rapide, puisqu’il y avait juste eu ce fameux cours de métamorphose, elle avait vraiment été touchée par sa façon de prendre soin d’elle et de la pousser à continuer et à faire mieux. Alors aujourd’hui, même si elle avait été touchée par un sort qui lui avait fait beaucoup de mal et l’avait placée dans un fauteuil, elle l’admirait toujours autant. La Damian se retrouvait beaucoup en elle, dans quelques aspects. Ceux qu’elle appréciait le plus d’elle-même. Et sur les autres aspects … Eh bien elle était différente. Elle avait l’air plus fort. Même dans cet accessoire de soin handicapant, elle avait une présence incroyable, et elle avait l’air aussi serein que d’habitude. La fillette espérait qu’elle irait bien.

- Ne t'excuse pas, non è grave. Tu mérites de progred.. progresser et c'est pas moi qui vais t'être.. de bon consigli.. conseil.

Bon, elle ne lui en voulait pas d’avoir commencé sans elle, c’était déjà ça ! Mais elle était persuadée que son ainée pouvait être de bon conseil. Alors certes, elle avait peut-être des petits problèmes en magie - et encore, la petite ne pouvait pas en être sure, elle ne s’y connaissait pas assez et de toute façon ne l’avait vu lancer de sorts qu’une seule fois, mais bon, puisqu’elle le lui avait dit, elle la croyait - mais elle devait bien être plus évoluée qu’elle. Elle en était sure et certaine. Enfin, elle ne voulait pas la mettre mal à l’aise, ou qu’elle se sente obligée à l’aider plus avant, alors elle lui fit un petit sourire penaud.

Cette fameuse question qu’elle avait posée. Mais pourquoi, vraiment, pourquoi est-ce qu’elle ne réfléchissait jamais avant de parler ? Tourner fois sa langue dans sa bouche, comme on disait, mais voilà elle ne l’avait pas fait, elle ne le faisait jamais. Et pourtant elle devrait. Souvent. Elle devrait vraiment réfléchir, puisque la plupart des choses qui sortaient spontanément de sa bouche étaient clairement idiote. Et elle détestait avoir l’air idiot ! Mais là, c’était bien pire que d’avoir l’air idiot. Là, elle avait pu faire du mal à quelqu’un qu’elle appréciait, et plus encore, qu’elle admirait. Elle regarda alors prudemment la jeune fille. Celle-ci leva un sourcil. Mais que voulait dire ce regard ? Et voilà. Elle pensait qu’elle avait voulu lui faire du mal. Ou que c’était de la curiosité malsaine. Ou quelque chose dans le genre. Même si elle venait de s’excuser, c’était sorti de sa bouche. Et ça avait dû la toucher.

Ou peut-être que non en fait. L’esprit de Marjory se calma à l’instant où les commissures des lèvres de Jade se relevèrent. Elle avait souri. Ce qui signifiait qu’elle n’avait pas été blessée, n’est-ce pas ? Ouf. Tout allait bien alors. Du moins, elle l’espérait. Et ce haussement d’épaule …

- Je ne l'ai pas.. pris mal. Diciamo che.. c'est dur de s'y habituer de nouv.. Hm. Je m'y fais en me disant que j'en sortirais.. presto, c'est l'important. On y va ?

Voilà. Ouf, encore une fois. Elle ne l’avait pas pris mal. Tout allait bien alors ! La fillette eut alors un sourire rassuré. Tout allait bien, elle n’avait pas gâché la journée ! Et puis elle voulait y aller, alors c’était parfait ! Que la journée à Pré-Au-Lard commence !

- Oui, je suis sure que ça ira très bien pour toi, et rapidement. Tu es quelqu’un de fort ! Bon, allons-y !

Puis elle sauta sur ses pieds et elles partirent toutes deux en direction du village. Elle adorait être avec Jade. Elle hésita quelques instants à lui proposer de pousser son fauteuil, car ça devait être usant de la pousser toute la journée. Mais non, cette fois, elle tourna sa langue et se rendit compte de l’erreur qu’elle avait failli faire. Elle ne voulait surtout pas lui laisser croire qu’elle pensait qu’elle n’arrivait pas à se débrouiller seule. Parce qu’en plus, elle était sure que ça se passait très bien. Et puis si jamais elle avait besoin, la petite blonde espérait que sa compagne savait qu’elle le ferait sans souci et qu’elle pouvait demander sans problèmes !

- Alors, che cosa hai.. hum.. révisé ? Les cours se.. euh.. passer.. bien pour toi ?

Elle lui fit donc la liste des sortilèges qu’elle venait de jeter. C’était des sortilèges simples, certes, et certains qu’elle n’avait pas réussis à effectuer du premier coup alors qu’elle les avait déjà travailler en cours. Mais déjà, le fait de voir quoi que ce soit répondre à un simple mouvement du bout de bois qu’était sa baguette, elle trouvait cela extraordinaire. Elle ne s’y était pas encore tout à fait habituer, et elle avait toujours plein d’étoiles dans les yeux lorsqu’elle faisait de la magie. Laissant ses yeux trainer sur le village qu’elles étaient en train de traverser côte à côte, elle répondit à Jade.

- Les cours se passent très bien. C’est quand même fou ce qu’on peut faire avec la magie ! Dire qu’l y a seulement quelques mois je ne pensais pas que tout cela était possible ! Chaque chose que j’apprends en rapport avec la magie me passionne. Et pourtant je viens de commencer. J’espère qu’un jour j’arriverais à faire tout ce dont on parle en cours ! Ça doit être vraiment utile au quotidien !

A l’instant où elle prononça ses derniers mots, elle se rendit compte que la magie n’était pas qu’utile. Elle pouvait faire des choses communes, certes. Mais elle pouvait aussi aider les gens. Malheureusement, comme sa voisine en avait fait les frais, elle pouvait aussi faire beaucoup de mal. Alors elle décida de ne pas aller plus loin et jeta un regard en biais à la belle en espérant qu’elle n’avait pas remarqué son trouble.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Jade Wilder, Lun 02 Mai 2016, 16:12


- Les cours se passent très bien. C’est quand même fou ce qu’on peut faire avec la magie ! Dire qu’l y a seulement quelques mois je ne pensais pas que tout cela était possible ! Chaque chose que j’apprends en rapport avec la magie me passionne. Et pourtant je viens de commencer. J’espère qu’un jour j’arriverais à faire tout ce dont on parle en cours ! Ça doit être vraiment utile au quotidien !

Un léger sourire vint prendre place sur le visage de Jade. C'était assez incroyable pour elle que d'entendre ces paroles de la part de Marjory, puisque c'était également ce qu'elle pensait. Presque mot pour mot. Ce n'était sans doute pas pour rien que l'Italienne l'avait prise sous son aile, Marjory lui ressemblant beaucoup sur certains points. Cette petite lui faisait à la fois beaucoup à elle-même mais aussi à sa petite soeur.. et ce dernier point était plutôt dangereux. Oui, dangereux. Marjory n'était pas dangereuse, loin de là, en tout cas pas pour son ainée, mais c'était cet attachement qui s'avérait problématique. Jade ne devait s'attacher à personne. Même pas à cette fille qui représentait sans le vouloir une bonne partie de sa vie et de ce pour quoi elle se battait.

La solution la plus simple dans ces conditions aurait été de fuir tout simplement. De laisser Marjory en plan et de l'ignorer à Poudlard. Sauf que Jade en était incapable. Elle ne pouvait faire ça à la petite Poufsouffle et d'un côté elle n'en avait même pas envie. Quelle part d'elle-même écouter, hein ? C'était un dilemme infernal, qu'elle vivait au quotidien et qui n'était visiblement pas prêt de s'arrêter.

Quoi qu'il en soit, la vision que Marjory avait des cours plaisait beaucoup à Jade. Si elle continuait avec un tel avis et avec une telle motivation, il était évident que la Poufsouffle irait loin, elle avait de très bonnes capacités. Mais visiblement, il allait encore falloir qu'elle prenne confiance et qu'elle s'entraine. Jade n'était pas franchement de bon conseil sur ces deux points qui lui faisaient incroyablement défaut, mais qui sait, peut-être que ses encouragements seraient suffisants pour que son double miniature progresse ? Croisons les doigts. Plongée dans ses réflexions, Jade hocha néanmoins la tête après les paroles de Marjory.

- Tu apprends vite, sono sicuro.. que tu en sauras beaucoup dans po.. peu de temps.

Voix posée et confiante, l'adolescente n'avait aucun doute à ce propos. Néanmoins lorsqu'elle observa de nouveau la plus jeune, elle fronça doucement les sourcils. C'était quoi cet air préoccupé ? Depuis le début de leur entrevue, quelque chose semblait tarauder l'esprit de Marjory sans que Jade ne sache véritablement quoi. Peut-être qu'avec quelqu'un d'autre, la jeune fille n'aurait pas cherché réponse, mais là c'était Marjory. Hors de question de laisser planer un quelconque malaise, surtout pour cette balade sensée être agréable pour elles deux. Elles n'avaient qu'à peine regardé certains articles et l'entrainement n'avait pas débuté. Alors autant régler ça dès le début.

- Quelque chose.. ne va pas ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Elenna Benson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Elenna Benson, Jeu 02 Juin 2016, 17:26


Tour de garde.
Rp unique.


Il pleut des chats et des chiens...


L
es soirées à Pré-au-Lard, c’était de la routine à force. La jeune femme y vivait et elle ne comptait plus le nombre de rondes qu’elle avait pu faire dans les rues du village. Elle connaissait par cœur, chaque coin et recoin, chaque cave, chaque grenier, chaque avenue ou boulevard. De jour comme de nuit, Elenna pouvait se retrouver dans cette petite ville. Mais elle vivait là et n’aimait pas s’y retrouver pour le boulot. C’était son petit coin de paradis, là où elle passait ses nuits aux côtés de son fiancé et elle aimait à croire que tout y était tranquille, que les emmerdes se trouvaient loin et les Mangemorts aussi.

Pourtant la demoiselle continuait de faire des rondes ici sous les ordres de ce cher Petrus. Et aujourd’hui, en pleine après-midi, il pleuvait des cordes. Des abats d’eau tombaient sans s’arrêter, cachant le paysage derrière un rideau de pluie qui permettait de voir seulement à quelques mètres devant soi. Quel temps de chien ! Avec tout ce bordel, elle allait finir par sentir le loup mouillé, pas très agréable. Emmitouflée dans sa veste, la capuche sur la tête, Elenna n’était pourtant pas à l’abri de la météo qui semblait prendre un malin plaisir à faire tomber les gouttes de biais, trempant la pointe de ses cheveux ainsi que son visage de poupée, son maquillage noir lui coulant sur les joues comme si elle vivait le plus grand chagrin d’amour de tous les temps. Elle grogna, passant sa main sur sa frimousse et étalant encore un peu plus ses peintures de guerre.

Ses mains étaient plongées dans les poches ventrales de son semblant de blouson. Coincée dans l’une d’entre elles, sa baguette magique ne bougeait pas d’un pouce, prête à faire tomber la moindre personne qui viendrait embêter la jeune femme. Elle n’était pas d’humeur alors il valait mieux que les mages noirs se fassent discrets en cette « belle » après-midi. L’Auror plissa les yeux pour voir un peu mieux devant elle mais les rues étaient désertes, elle était la seule maboule qui avait eu assez de foi pour sortir sous ce temps merdique. Tellement concentrée sur les rues qui faisaient face à elle, la louve plongea son pied droit directement dans une flaque d’eau où elle aurait pu se noyer. Elle jura, sautant à pied joints un peu plus loin pour esquiver les autres pièges naturels. Continuant sa route, accompagnée d’un flot de râles, elle acheva son tour de garde.
Revenir en haut Aller en bas
Marjory U. Damian
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Marjory U. Damian, Ven 03 Juin 2016, 18:05


Encore une fois, boum, gaffe. Du tact, Marjo, de la subtilité ! Elle n’était pas très douée pour ça. Enfin, cela pouvait dépendre du sujet, mais en tout cas, quand il s’agissait de la douleur que quelqu’un d’autre ressentait, du mal qu’on avait pu lui faire … Eh ben la subtilité ne semblait pas vraiment présente. Il fallait qu’elle bosse là-dessus. Après, peut-être qu’elle voyait du mal toute seule. Ça lui arrivait souvent aussi. Et c’était en voyant toujours le mal dans ce qu’elle disait, que cela se transformait en gaffe. Parce qu’elle était un livre ouvert, on le lui avait déjà dit plusieurs fois, et que son malaise se ressentait toujours au kilomètre à la ronde. Et là, eh bien … Elle était persuadée que Jade avait dû le voir. Elle était intelligente, et savait lire les gens, comme cette fois, il n’y avait pas si longtemps, en cours de métamorphose … Elle avait su lire sa détresse et l’avait aidé à la surmonter.

Essayant donc de cacher tant bien que mal son malaise, elle sourit à Jade qui lui disait qu’elle allait vite s’améliorer. Ce serait vraiment super si elle s’améliorait, et le plus vite possible ! Comme ça, elle pourrait protéger les gens qu’elle aime. Elle aurait pu protéger Jade de celui, qui qu’il soit, qui l’avait attaqué lors du cours de Divination. Elle aurait pu protéger tout le monde de l’explosion. A la place de ça, qu’avait-elle fait ? Elle s’était laissée pousser sur le côté par Mathéo, qui avait pris le sort sur lui, pour la protéger, elle. Et puis elle s’était enfuie. Certes, on ne pouvait pas en attendre beaucoup plus de quelqu’un qui ne connaissait sa nature de sorcière que depuis quelques mois. Mais elle aurait tant voulu faire plus. Tant voulu pouvoir soigner ceux qui avaient été blessée. Pouvoir rester, et apporter son aide. Etre moins faible. Etre plus forte.

Mais Jade avait dû remarquer quelque chose. Son air sombre, le malaise qu’elle ressentait, la fausseté sous le sourire. C’était sûr, après tout. La jeune femme la comprenait d’un regard, elle était comme une sœur. Très proche même si cela ne faisait que quelques temps qu’elles se connaissaient. Alors elle n’allait pas lui mentir, elle allait lui dire toute la vérité, lui expliquer ses pensées. En espérant que celles-ci ne la feraient pas souffrir. Ce qu’elle voulait, c’était protéger ses amis. Pas les faire souffrir davantage.

- C’est rien de grave. Juste … Quand on parle de la magie, je pense toujours en premier à ses bienfaits, à ce qu’elle peut apporter. Mais … elle peut aussi faire du mal ! Elle jeta un coup d’œil à son fauteuil. Comme elle t’a fait du mal.

Parce que c’était ça l’inquiétude de départ. La magie n’était pas que l’existence des jolies licornes ou la possibilité de faire voler des objets ! C’était aussi pouvoir faire du mal, en un simple mouvement de baguette. Marjory ne voulait surtout pas gâcher leur après midi. Mais elle avait déjà commencé à le faire avec ses pensées qui s'échappent par ses yeux, alors autant continuer, expliquer, et essayer de établir les choses pour pouvoir ensuite profiter au maximum de leur sortie.

- Je voudrais tant en savoir plus. Mais j’ai peur de ce que je pourrais découvrir. Tout ce que je veux, c’est savoir me servir de la magie positive … Peut-être apprendre à protéger les gens. A les soigner. Comme j’aurais voulu te protéger, et te soigner …

Voilà, elle avait tout dit. Tout ? Tout ce qu’elle s’autoriserait. Dirait-elle qu’elle avait peur, peur d’en découvrir trop et de se complaire dans cette magie, dans cette facilité ? Au quotidien. Ranger sa chambre, faire ses valises … Pour tout. Il pouvait devenir tellement facile de faire ces choses. Comme de faire du mal. Où était la limite ? Elle était là où on décidait de la poser. Et c’est ce qui lui faisait peur. Serait-elle capable de s’imposer une limite, de ne pas chercher à en savoir toujours plus, jusqu’à ce qu’elle ait dépassé les frontières de ce qu’elle trouvait bien, de ce qu’elle trouvait morale ?

Voilà quelque chose qu’elle ne dirait pas. Elle ne devait pas laisser penser à ceux qui l’entouraient qu’elle n’avait pas confiance en ses limites. Parce que peut-être qu’ils auraient peur, et ça elle ne le voulait surtout pas. Alors elle s’arrêta là dans son explication, elle était bien suffisante comme ça. Son trouble premier venait de là, après tout. Elle ne mentait pas, cachait seulement une partie de la vérité, vérité qui était sienne et à personne d’autre, qu’elle ne laisserait pas reposer sur quelqu’un d’autre. Du moins … Pas pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Jade Wilder
avatar
Préfet(e)/Poufsouffle
Préfet(e)/Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Jade Wilder, Dim 07 Aoû 2016, 18:53


- C’est rien de grave. Juste … Quand on parle de la magie, je pense toujours en premier à ses bienfaits, à ce qu’elle peut apporter. Mais… elle peut aussi faire du mal ! Comme elle t’a fait du mal.

Sans pouvoir s'en empêcher, Jade fronça les sourcils face aux paroles de Marjory. Alors c'est pour ça qu'elle semblait étrange depuis le début de leur conversation ? Ce n'était pas très étonnant en fait, le cours de Divination et plus particulièrement ce qui était arrivé durant ce cours, n'était pas des plus facile à encaisser. L'Italienne, elle, avait beaucoup de mal à passer à autre chose et ça, peu le voyaient vraiment. Se retrouver dans un fauteuil était un échec cuisant, le défi était alors de passer au dessus et de retrouver l'usage de ses jambes au plus vite. Ça ne serait jamais parfait. Elle avait énormément de travail sur elle-même à produire pour pouvoir aller de l'avant et oublier ce qu'il s'était passé. Mais pour autant, elle refusait d'y accorder une trop grande importance. Parce-que ce genre d'attaque n'arriverait pas tous les jours, parce-que forcément, le coupable finirait par être arrêté. Et parce-que pour une fois, l'adolescente voulait être égoïste. Concentrée uniquement sur sa rééducation, elle mettait presque les cours et sa vie en général, de côté. Si ça la dérangeait ? Non. Pour une fois, celle qui avait des yeux partout avait préféré établir des priorités. C'était comme ça qu'elle parvenait à garder la tête haute, à ne pas penser à ce qu'il aurait pu se passer, à sa mort si personne n'était intervenu et à celle des autres élèves si là aussi, personne n'avait réagit. Tout s'était passé très vite. Mais c'était derrière à présent et le mieux à faire était de laisser le passé au passé. La Jade rationnelle parlait pour une fois, sans doute par simple instinct de protection pour Marjory d'ailleurs, car au final, lorsqu'elle était seule, beaucoup trop de "Et si..." venaient parfaire son petit discours mental. Pathétique.

- Je voudrais tant en savoir plus. Mais j’ai peur de ce que je pourrais découvrir. Tout ce que je veux, c’est savoir me servir de la magie positive … Peut-être apprendre à protéger les gens. A les soigner. Comme j’aurais voulu te protéger, et te soigner …

Marjory avait un coeur en or, pas de doute. Inconsciemment, Jade était très fière d'elle, comme si elle ressentait ce besoin de l'aider, de la soutenir en permanence, un peu comme elle le faisait avec Jasmine d'ailleurs. Pourtant, le lien était loin d'être le même, mais ce cours de Métamorphose avait changé bien des choses. Quoi qu'il en soit et bien que sa manière d'oublier soit très peu efficace, Jade pouvait comprendre Marjory. Ses doutes à propos de la magie. Elle-même les avait eus pendant longtemps ces doutes, jusqu'à réaliser certaines choses essentielles qui, il fallait l'espérer, aideraient la plus jeune à aller mieux.

- C'est pas la magie qui m'a.. fait du mal, c'est la persona che.. qui s'en est.. servit contre moi.

Un léger soupir la prit alors qu'elle détournait le regard sur une des façades de magasin. Rien de bien intéressant dans le cas présent, mais c'était avant tout pour rassembler ses pensées avant d'argumenter. Du moins, argumenter si elle en était capable avec ses problèmes de langage.. Néanmoins, une idée lui vint. D'un signe de tête, elle indiqua un des objets en vitrine.

- Tu vois ça ? Comme toute chose, ça peut être usato.. pour faire du mal, tuer même. Tout peut l'être, même une simple.. euh, je crois que c'est.. "marche".. si tu choisis de pousser quelqu'un, ça lui fera du mal. La Magie, c'est pareil. Certes il y a plusieurs nuances de magie, ma non dipende.. de ça. Si un sorcier décide de.. faire du mal, c'est sa volonté. Pas celle de la force elle-même. Qualcuno voleva.. enfin, a voulu faire du mal à notre classe. Et d'autres.. l'ont protégée au contraire. Ce n'est pas la magie qui m'a sauvée ensuite, mais les personnes qui ont décidé de utilizz.. l'utiliser.. pour moi.

Elle avait d'ailleurs toujours des remerciements à formuler, malheureusement tout lui prenait bien trop de temps en ce moment. A aucun moment la blairelle n'avait pu parler à Evan, Lizzie ou Laurae, à part. Et si elle avait pu ? Elle n'aurait sans doute pas osé. Cercle infernal dont elle avait beaucoup de mal à sortir. Cependant, là n'était pas la question désormais, elle y arriverait peut-être un jour. Toujours est-il qu'elle était vivante grâce à leurs actions. La Magie aurait toujours été là, mais si personne ne l'avait utilisée..

- Je ne serais plus de ce monde, sans ça. Et toute la classe s'est mobilit.. mobilisée, pour que les dégâts soient moindres. C'est ça que je veux ri.. retenir, pas l'attaque en elle-même. Un jour il y aura une justice.

Et le jour où elle saurait le nom de la personne qui avait fait ça.. les choses seraient bien différentes. A priori, c'était elle qui avait été l'élève la plus touchée. Pourquoi elle ? Aucune fichue idée. Mais quoi qu'il en soit, ça ne resterait pas impuni car bien plus d'élèves auraient pu être blessés. La simple idée que Marjory, ou Shela, ou qui que ce soit durant ce cours, aurait pu mourir.. lui donnait la nausée. Littéralement, voilà qu'elle ne se sentait pas au top. Pourtant elle décida de lutter contre ce sentiment pour le moment, puisqu'une autre chose était importante à dire.

- N'ai pas.. peur de la magie. Tu es quelqu'un de bien, tu feras des choses mera.. magnifiques avec elle. J'ai confiance en toi, et.. je sais que tu y arriveras haut.. euh.. facilmente. Tu es douée.

En effet, Marjory avait un grand avenir de sorcière devant elle, si elle ne se laissait pas dépasser par la peur. Mais le petit doigt de l'Italienne lui disait que de toute façon, la plus jeune saurait trouver la bonne voie et qu'on l'y aiderait. Que ça soit Jade ou quelqu'un d'autre qui le fasse, d'ailleurs. En attendant, il valait mieux écourter le rendez-vous.

- Dimmi.. ça t'ennuie qu'on rentre ? Je suis désolée.. mais j'ai du mal in questo momento à assurer des.. journées "normales".

Légère amertume, sa condition physique l'épuisait déjà mais la rééducation ainsi que son rythme de cours et de révisions devenait difficile à tenir. Elle se rattraperait une autre fois sans doute, en espérant que la plus jeune ne le prenne pas mal..


~ Fin du RP pour moi, merci puce ♥ ~
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nawel Anderson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Nawel Anderson, Jeu 18 Aoû 2016, 11:11


[PV Eléa Aliace]

La rue était bordée de diverses boutiques, étalant leurs couleurs joyeuses sur des écriteaux engageants, chacun rivalisant d'imagination et d'adresse pour attirer les clients. Après tout, ils en avaient bien besoin. Les journaux, tant sorciers que moldus, débitaient chaque jour les noms des nouvelles boutiques vandalisées, expliquaient les dégâts causés par quelque conflit entre deux sorciers (bien sûr, le nom de sorciers et l'origine magique des dégradations n'étaient précisés que dans les articles sorciers), et autres nouvelles tout aussi joyeuses. Bien que l'inquiétude des sorciers ne soit pas si terrible qu'ils abandonneraient l'idée de toute sortie, certains prenaient le parti de ne sortir dans les lieux publics que lorsque cela était nécessaires, et les emplettes se faisaient à la hâte.

C'était à cela que songeait Nawel en marchant dans Pré-au-Lard, constatant que les passants étaient moins nombreux au fur et à mesure des années. Elle en était un peu attristée car elle aimait l'animation de ce village de sorciers, l'ambiance conviviale qui y régnait autrefois. Et encore ! D'après ses parents, ce qu'elle avait connu n'était qu'un vague reste de la bonne humeur d'autrefois. La situation politique du pays semblait se dégrader, et si Nawel gardait la plupart du temps ces préoccupations trop sérieuses pour elle hors de son esprit, elle ne pouvait les ignorer dans le demi-silence qui régnait autour d'elle.

Ce n'était pas pour autant qu'elle allait renoncer à ses propres habitudes, car après tout, pourquoi pleurer et se cacher quand on pouvait encore rire et sortir ? Si le climat politique n'était pas merveilleux, il n'avait pas encore atteint le seuil de l'insoutenable (du moins dans l'esprit de Nawel) et elle ne voyait aucune raison de ne pas se rendre dans sa boutique préférée, dont le nom importe peu. Des confiseries à perte de vue, un déferlement de couleurs, de formes, de sons, de goûts, d'odeurs, chaque sens ne pouvait que se régaler sitôt la porte franchie, porte que Nawel poussa avec une satisfaction sereine. Quelques élèves de Poudlard se trouvaient là, venant comme elle chercher de quoi régaler leurs papilles gourmandes.

Depuis que le nouveau directeur avait interdit l'accès aux cuisines -la plaçant comme une infraction de niveau 2, voyez-vous ça ! - Nawel était bien malheureuse. La pauvre enfant avait pris pour habitude lors de ses premières années de s'y rendre en cas de petit creux, elle discutait alors avec les elfes de maison qui étaient d'une gentillesse rare, et repartait les bras remplis de victuailles. Quel beau temps que ce temps-là ! Elle s'y était une fois rendue en cachette, et les elfes de maison avaient sûrement eu moins peur qu'elle, bien qu'elle ne se soit pas faite attraper. Malgré la tentation, elle n'avait pas recommencé, et si elle y avait songé de nombreuses fois, la petite froussarde doutait de retenter sa chance un jour.

Mais pourquoi parlons-nous donc de Poudlard ? Nous nous trouvions dans un magasin à Pré-au-Lard si je ne m'abuse. Aussi retournons-y. Nawel hésita beaucoup devant les rayonnages, il faut dire que le nombre de variétés de confiseries n'aidait pas vraiment à faire son choix, et Nawel était tentée par tous les goûts. Elle fouilla dans ses poches, grimaça en voyant le peu qu'il lui restait - elle avait encore grillé tout son argent de poche, en nourriture bien sûr - reporta son regard sur les multiples étagères, hésita de nouveau. Parfois, avoir le libre-arbitre était une chose bien pénible. Choisir entre des chocogrenouilles, des dragées surprise de Bertie Crochue, des patacitrouilles, des fizwizbiz ou encore des bulles baveuses, ne trouvez-vous pas cela comparable à de la torture psychologique ? Alors c'est que vous n'êtes pas gourmand, ou du moins pas autant que Nawel, qui finit par prendre plusieurs paquets de friandises dans ses bras, et de se diriger vers la caisse pour faire la queue.

Vous ai-je déjà dit que Nawel est, outre d'être très gourmande, aussi extrêmement maladroite ? Si ce n'est pas le cas, sachez qu'il ne passe pas un jour sans que l'étourdie ne renverse quelque chose, et c'est ce qui, bien sûr, ne manqua pas d'arriver. La jeune fille, tout en se dirigeant vers le caisse, heurta une étagère et fit tomber une bonne dizaine de sachets qui firent beaucoup de bruit, ne manquant de faite tourner toutes les têtes présentes dans le magasin vers la malheureuse. Celle-ci piqua aussitôt un fard, puis se baissa, ramassa les bonbons, les reposa rapidement sur l'étagère, et vint se mettre au fond de la file, la tête baissée et les joues écarlates. Apprendrait-elle un jour à gérer cette fichue maladresse ?
Revenir en haut Aller en bas
Eléa Aliace
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Eléa Aliace, Jeu 18 Aoû 2016, 13:40


Eléa avait finalement décidé qu'elle irait à Pré-Au-Lard, d'habitude elle ne le faisait jamais car elle n'aimait pas la compagnie mais là, il lui fallait acheter quelques bricoles. Elle s'était donc habillé ce matin, avait mis sa robe Serdaigle, prit son petit déjeuner et elle était partie.
C'est vrai que c'était agréable de se promener dans les rues, de voir les boutiques, les passants. Ils avaient tous l'air pareil, habillé pareil avec leur cape de sorcier. Il y avait quelques enfants qui courraient par ci par là. Ce n'était pas forcement la grande joie. Enfin, vu la situation c'était assez normal. Les gens étaient moins joyeux. Finalement, peut-être que la jeune fille aurait du rester à Poudlard dans la salle commune. Elle aurait pu finir ses devoirs, lire un bon bouquin. Être tranquille.  
De plus, comme il y avait des gens de partout, elle était un peu stressé. Il se passait mille choses à la fois. Étant mal-entendante, même avec son appareil, elle manquait pleins de choses. C'est comme ça qu'elle faillit se faire renverser par un vélo. On aurait pu la considérer comme maladroite mais ce n'étais pas ça le problème. Elle n'entendait pas. C'était aussi simple que ça mais à la fois tellement compliqué. Les gens s'attendaient à ce qu'elle entende comme tout le monde avec son appareil mais c'était pas du tout ça. C'était différent, les sons n'étaient pas les mêmes.

Elle allait faire demi tour et rentrer quand elle se retrouva devant un magasin de bonbons. L'envie lui pris donc de rentrer pour regarder ce qu'il y avait.
Le magasin sentait bon. Il y avait des enfants qui courraient, pleuraient, réclamaient...beaucoup de bruits et de sons qui venaient de partout. Eléa se sentit légèrement mal à l'aise et baissa un peu son appareil. Déjà, les sons s’estompaient et elle se sentait mieux.
Elle se dirigeait vers la caisse quand soudain une étagère tomba juste à côté d'elle. Le bruit ne se fit à peine entendre dans son appareil mais c'est en voyant les têtes se tourner, qu'elle se dit que le son avait du être fort. Des bonbons jonchaient le sol tout autour d'une jeune fille qui vu sa cape venait de Pouffsoufle. Elle était rouge de honte et s'empressait de tout ramasser. Eléa qui n'avait rien de mieux à faire, ramasser quelques bonbons qui trainaient vers elle et les amena vers la fille.

-Tiens, elle lui tendit les bonbons. Tu as besoin d'aide? Tu t'es pas fais mal?
Revenir en haut Aller en bas
Nawel Anderson
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Nawel Anderson, Jeu 18 Aoû 2016, 22:30


Les regards avaient beau se poser sur tout et tout le monde à chaque instant, leur poids ne prenait toute leur réalité que lorsque tous étaient braqués sur nous. Un philosophe moldu avait déclaré que la honte n'existe que par le regard d'autrui, et à ce moment-là, Nawel en était bien consciente. Les têtes s'étaient déjà retournées, car qui s'intéresse plus de deux secondes à une abrutie qui fait tomber une étagère ? Pourtant, elle était encore rouge de honte. Un autre de ses défauts, ses joues s'enflammaient bien trop facilement. Parfois, elle se serait volontiers donné des gifles. Mais pour tout vous dire, je ne crois pas que ça changerait grand chose, à part rougir un peu plus sa peau délicate.

Alors que Nawel se frottait machinalement l'épaule avec laquelle elle avait heurté l'étagère, tout en tentant en vain de devenir invisible, une fille habillée avec l'uniforme de Serdaigle s'approcha d'elle et tendit vers elle une main remplie de bonbons. Oups, visiblement Nawel n'avait pas tout ramassé comme elle l'avait cru. Non mais quelle cruche ! Piquant de nouveau un fard - décidément, elle aurait eu sa dose de honte - elle prit les bonbons et tenta d'articuler une réponse correcte :

- Non, enfin, oui merci pour l'aide mais non, je ne suis pas blessée, enfin, je ne crois pas...

Hmm, tentative ratée. Tout en parlant, la jeune fille replaçait d'une main peu adroite les bonbons dans les sachets sur l'étagère, devant parfois s'y prendre à deux fois après avoir mis une sucrerie à côté. Elle tâchait de tout replacer comme à l'origine sans faire de nouveau dégât, mais la honte lui faisait légèrement trembler la main. Comme elle avait vraiment l'air ridicule dans le silence à réorganiser tout ce bazar, elle continua à parler, comme si en l'écoutant on ne verrait pas ce qu'elle faisait. Ce qui n'était pas le cas bien sûr, mais chut, laissons-la espérer.

- Au pire, ce ne sera qu'un bleu de plus, ce n'est pas comme si je n'étais pas habituée à être une catastrophe ambulante... Si je continue sur ma lancée je pourrai peut-être me reconvertir en Schtroumpf !

Et voilà, la blague pourrie, on l'attendait celle-là ! Si Nawel avait beaucoup de qualités, - la bienveillance, l'altruisme, la loyauté, la générosité - l'humour n'en faisait pas partie, ou du moins, l'humour généralement admis comme potable. Oh, elle faisait rire les gens, certes, mais c'était plus par incrédulité devant un niveau aussi bas dans ses blagues. Ou alors, les gens avec le même humour pourri qu'elle. En tous cas, Nawel semblait s'enfoncer de plus en plus dans l'embarras, et elle se demandait en son for intérieur s'il pouvait exister une rencontre plus embarrassante, et si elle pouvait aller encore plus bas. Malheureusement pour elle, je crois que oui...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 21 sur 25

 Lèche vitrine ... Ou pas !

Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22, 23, 24, 25  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.