AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 6 sur 24
Lèche vitrine ... Ou pas !
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 15 ... 24  Suivant
Azuline Obflady
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Azuline Obflady, Mar 10 Avr 2012, 00:50



Avant de partir avec son père, "la chose" se présenta à elle, avec une voix tellement douce qu'elle était forcement hypocrite. D'ailleurs, elle changea totalement de ton pour s’adresser à la jeune fille qui l'accompagnait. Ces deux-là avaient vraiment une relation bizarre. Elle les regarda s'éloigner, finalement pas si mécontente de ne plus avoir à subir cela. Kyara s'assit à coté d'elle sur le banc et lui répondit quand même.

- Oui malheureusement, bon autant ne pas se voiler les choses hein, que je soit noyé par le Calmar géant si ma mère est amoureuse de ton père. Alors, dis-moi un peu, il fait quoi dans la vie ton paternel ?

Azuline lui lança un regard en coin. C'était quoi cette histoire, si sa mère était avec son père, c'est bien qu'il y avait une raison. En tout cas, la demoiselle n'avait pas vraiment l'air de s'entendre avec sa mère, vu comment elle en parlait. Tant mieux remarque, ainsi il y avait moins de risques qu'elle la vexe, si elle se laissait emporter sur son avis sur "Eloïse". D'ailleurs, ça sonnait très français comme prénom. Elle espérait que c'était une simple coïncidence.

- Mon père? Et bien, il travaille au Ministère, au service de Coopération Internationale & ta mère?

Ouais le ministère, ce saleté de ministère qui lui avait fait quitté la France depuis maintenant deux ans. Elle devait avouer qu'elle avait eu du mal à se faire à l'Ecosse & à l'Irlande. En effet, même si son père travaillait à Londres, il avait préféré s'installer en Irlande son pays d'origine. Elle, en tout cas, avait hâte de passer son permis de transplanage pour pouvoir retourner dans son pays quand elle voulait.
En tout cas, elle ne voyait pas trop ce que pouvait faire la mère de Kyara, peut-être travaillait -elle au Ministère.. Ils cumuleraient vraiment les clichés si c'était le cas. Secouant la tête, elle décida de continuer la conversation, elle devait avouer qu'elle était plutôt curieuse.

- Dis moi, ta mère elle est française? Non je me demandais parce que "Éloïse", ça fait pas très british"

Si finalement c'était le cas, c'était sur qu'elle se vengerait de son père. Faire tout ça pour ça. Enfin, il fallait qu'elle se calme, ce n'était pas vraiment le moment. Et puis, sa voisine risquait fort de la prendre pour une dingue. Elle essaya de la dévisager discrètement, c'est bizarre qu'elle ne l'ai encore jamais vu. Pourtant, celle-ci devait avoir son âge, à quelque chose près. Le mieux était encore de lui demander, plutôt que de se prendre la tête toute seule.

- Donc si j'ai bien compris t'es à Poudlard. Tu fais partie de quelle maison? Moi, je suis chez les Poufsouffles, rajouta-t-elle.

Elle savait très bien que celle-ci n'appartenait pas à sa maison et attendait de voir sa réaction. La plupart du tout, ils étaient assez mal vu, soit disant pas assez intelligents pour être Serdy', pas assez rusés pour être Serpy', ni assez courageux pour les Gryffy'. Tu parles, c'est juste que les Pouffy's n'étaient ni suicidaires, ni malveillants, ni bornés dans les études. Quoique ça dépendait pour lesquels. Après tout, il y avait toujours un peu de tout dans chaque maison, elle avait dejà eu l'occasion de s'en rendre compte. Soudain, elle s'aperçut qu'elle ne s'était même pas présentée, vu qu'elle l'avait ignoré quelques instants auparavant. C'est donc rougissante & mal à l'aise qu'elle rectifia cela.

- D'ailleurs, je m'appelle Azuline.


Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Kyara Blanchet, Mar 10 Avr 2012, 16:02


La jeune fille regarda bizarrement Kyara, surement que sa question l'avait surprise, néanmoins elle lui répondit quand même :

- Mon père? Et bien, il travaille au Ministère, au service de Coopération Internationale & ta mère?

Le service de Coopération Internationale, d'accord en gros ça devait être bien payé, rien qu'au nom on sentait que ça n'était pas le travail bas de gamme. Ce que faisait sa mère ? Rien tout simplement, elle n'avait jamais vraiment travaillé étant donné qu'elle avait hérité d'un assez gros pactole et que lorsque ses parents passeront l'arme à gauche ça serait elle aussi qui récupérerait tout. Mais, il lui en fallait toujours plus aussi, elle avait placé son héritage et pour le moment vivait grâce aux salaires de ses fils qui ne semblaient pas plus dérangésque cela soit dit en passant. Enfin ça n'était pas vraiment son problème tant qu'elle lui fichait la paix elle n'en demandait pas plus.

- Ma mère elle ne fait pas grand-chose il me semble, enfin je ne sais pas vraiment en vérité.

Et elle s'en moquait pas mal de ce qu'elle pouvait faire.

- Dis-moi, ta mère elle est française? Non je me demandais parce que "Éloïse", ça fait pas très british"

Si elle avait deviné c'était qu'elle devait en connaitre un minimum sur la France, comme Kyara et ses frères sa mère était native de ce beau pays. Etant enfant elle avait fait une crise afin que ses parents la scolarise à Poudlard, ils avaient donc comme bien souvent céder et la blonde était allée la-bas où pas la suite elle avait rencontré Bueno le père de Kyara. Après leur mariage suite à un caprice de sa femme ils retournèrent en France bien que Kyara et ses frères furent obligés d'aller à Poudlard à leur tour. Enfin elle ne regrettait pas vraiment ce choix, même si lorsqu'elle était une petite fille elle aurait rêvé de rejoindre l'académie de BeauxBatons qui avait l'air d'être vraiment super... Elle regarda pendant quelques secondes les passants avant de lui répondre :

- Oui elle est Française comme moi et mes frères, ont habitent d'ailleurs en France, mais elle a absolument tenue à ce qu'on aille à Poudlard enfin ... Pourquoi cette question ? Toi aussi tu es Française ?

Cela serait une sacrée coïncidence tiens !

- Donc si j'ai bien compris t'es à Poudlard. Tu fais partie de quelle maison? Moi, je suis chez les Poufsouffles

Elle faisait donc parti des Poufsouffles, cela expliquait pourquoi elles ne s'étaient jamais vus dans Poudlard, elles avaient peu-être du se croiser au détour d'un couloir, mais sans plus. Les Serpentard n'étaient pas de nature à se mêler aux autres élèves des maisons aussi elle ne connaissait que très peu de monde en dehors de ses camarades de Serpentard.

- Et moi je suis chez les Serpentard

Il eut eu un moment de flottement avant que la jeune fille ne reprenne la parole :

- D'ailleurs, je m'appelle Azuline.

Cachant un petit sourire de victoire Kyara lui répondit :

- Enchantée de te connaitre alors Azuline, je ne t'ai jamais croisé dans Poudlard, tu es en quelle année ? À et pour ma mère si tu ne veux pas que ton père la demande en mariage et lui lègue toute sa fortune il vaudrait mieux qu'on les sépares. Personnellement, ça n'est pas mes affaires, mais je ne peux pas rester sans rien faire, ça reviendrait à trahir mes principes, ton père c'est il comportait de manière bizarre ses derniers temps ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Azuline Obflady
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Azuline Obflady, Dim 22 Avr 2012, 13:36



Azuline devait avouer qu'elle était étonnée, Kyara ne savait même pas ce que faisait sa propre mère dans la vie? Cette famille avait l'air un peu bizarre. En même temps, quand on voyait sa mère, elle devait reconnaître qu'elle n'avait pas forcément envie de s'en approcher. Elle ne voyait définitivement pas ce que son père pouvait bien lui trouver, quoique non.. Non elle préférait sortir ce genre de pensées de sa tête. Elle espérait juste qu'elle ne s’intéressait pas à son père pour de mauvaises raisons. Sa camarade avait l'air un peu étonné de sa question sur leurs éventuelles origines françaises. Mais elle lui répondit quand même.

- Oui elle est Française comme moi et mes frères, ont habitent d'ailleurs en France, mais elle a absolument tenue à ce qu'on aille à Poudlard enfin ... Pourquoi cette question ? Toi aussi tu es Française ?

Serrant les poings discrètement, elle essaya de faire abstraction sur ce qu'elle pensait de l'attitude de son père d'avoir choisi une française. Quel manque de tact! Pourtant quand ils avaient déménagé, il lui avait clairement dit qu'il avait besoin d'air & qu'il ne pouvait plus supporter ce pays. C'est bien pour ça qu'ils avaient été s'installer en Irlande. Mais il fallait croire que ça ne le dérangeait plus tant que ça.

- Oui je suis née en France & ma mère était française, elle aussi. C'est pour ça que le prénom de ta mère m'a un peu perturbé. Et moi c'est le contraire, ça fait seulement deux ans que je suis ici, avant j'étais à BeauxBatons. Enfin, ça c'était avant que mon père se fasse embaucher par le ministère ...

Merlin, ce qu'elle avait pu détester cette endroit en arrivant! Il paraissait si hostile, si froid, mais elle avait fini par s'y faire. On s'habitue à tout avec le temps, ou presque. En vérité, c'était surtout le temps qui la faisait déprimer, elle regrettait souvent le sud de la France. Elle se demandait bien ou pouvait habiter la jeune fille & sa famille mais n'osa pas lui demander. Attendez, famille? "moi et mes frères" ? Oh non, ça veut dire qu'elle en avait encore d'autres à rencontrer comme ça. Elle ne releva pas pour le moment, espérant tout de même que ses frères ne soient pas trop nombreux. Elle n’était pas vraiment habitué à ça.
Kyara finit par lui dire qu'elle était à Serpentard, voilà pourquoi elle ne l'avait jamais vu. Elle ne connaissait que quelques élèves de cette maison. Il suffisait qu'elles ne suivent pas les mêmes cours & elles ne se sauraient jamais connu.

- Enchantée de te connaitre alors Azuline, je ne t'ai jamais croisé dans Poudlard, tu es en quelle année ? À et pour ma mère si tu ne veux pas que ton père la demande en mariage et lui lègue toute sa fortune il vaudrait mieux qu'on les sépares. Personnellement, ça n'est pas mes affaires, mais je ne peux pas rester sans rien faire, ça reviendrait à trahir mes principes, ton père c'est il comportait de manière bizarre ses derniers temps ?

Azuline eut l'air surprise quelques instants. Pourquoi elle lui parlait d'héritage et de fortune? Sa mère était donc vénale. Elle ne voyait pas ça d'un bon oeil. Déjà, qu'elle n'avait pas forcement envie d'une "belle-mère", si en plus celle-ci n'était là que pour profiter de son père, ça n'allait pas le faire. Elle n'était pas d'un naturel violent mais elle pouvait le devenir. En tout cas, c'était gentil de la part de Kyara de la prévenir, bizarre mais gentil. Elle commença déjà par répondre à sa première question.

- Non moi non plus, je me souviens pas t'avoir déjà rencontré. Je suis en dernière année et toi? Tu n'as vraiment pas l'air d'aimer ta mère ... Hum bizarre? J'imagine que oui. Il ne répondait plus à mes lettres, à annuler nombre de rendez-vous & à même oublier mon anniversaire.

Ça pouvait paraître enfantin de dire ça. Mais étant donné qu'ils n'avaient plus de famille & qu'ils ne restaient qu'eux, ils avaient toujours mis un point d'honneur à fêter leurs anniversaires en grand, même s'ils n'étaient que tous les deux. Et ça avait quand même était ses 17 ans. Enfin, ce n'était pas le moment d'y penser. Après tout, si la verte lui proposer de l'aider à séparer leurs parents, elle ne pouvait que saisir l'occasion.

- En tout cas, je suis assez d'accord sur le fait qu'il faut les séparer. Le prend pas mal mais j'ai pas vraiment envie de devoir supporter ta mère jusqu'à la fin de ma vie. Tu as des idées pour les éloigner? D'ailleurs, c'est le genre de ta mère de fréquenter les restaurants de luxe?

Il fallait reconnaître que ça n'avait jamais été le truc de son père. Les seuls restaurants dans lesquels il l'avait emmené c'était plutôt les fast-food & pizzerias. Oui, son père était fan de la nourriture moldue mais pas forcément de la haute gastronomie française. C'est bien pour ça que ça la surprenait qu'il aille les attendre dans ce genre de restaurant, surtout qu'il y en avait pleins d'autres dans le village.

Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Kyara Blanchet, Dim 22 Avr 2012, 20:26


- Oui je suis née en France & ma mère était française, elle aussi. C'est pour ça que le prénom de ta mère m'a un peu perturbé. Et moi c'est le contraire, ça fait seulement deux ans que je suis ici, avant j'étais à BeauxBatons. Enfin, ça c'était avant que mon père se fasse embaucher par le ministère ...

Kyara fut surprise en apprenant qu'avant elle était scolarisée à BeauxBatons, étant enfant elle avait toujours rêvé d'y aller et des dizaines de questions envahirent la jeune fille, mais par politesse elle se retenu de les poser à la Poufsouffle. Si elle avait bien compris le sens caché de ses paroles, elle regrettait que son père ne se soit fait embaucher au ministère de la magie. Elle avait dû être obligé de quitter toutes ses amies et toutes ses attaches pour débarquer dans une nouvelle école étant ainsi obligée de tout recommencer à zéro ....

A la suite des paroles de Kyara, Azuline sembla surprise et cogita pendant quelques secondes avant de lui répondre :

- Non moi non plus, je me souviens pas t'avoir déjà rencontré. Je suis en dernière année et toi? Tu n'as vraiment pas l'air d'aimer ta mère ... Hum bizarre? J'imagine que oui. Il ne répondait plus à mes lettres, à annuler nombre de rendez-vous & à même oublier mon anniversaire.

En étant nouvelle pourtant il n'était pas commun de voir un élève changé d'école pendant un cursus scolaire et en temps normal cela ragotait sec dans les couloirs. Aussi, elle était surprise de ne pas en avoir entendu parler ... à moins qu'on ne lui en ait parlé et qu'elle s'en soit désintéressé ... Non peu plausible étant donné qu'elle aurait été dévoré par la curiosité de comment cela se passait dans les autres écoles.

Son père n'était donc pas comme d'habitude, bizarre, très bizarre même, encore ne pas répondre à du courrier cela passé limite tout comme annuler leurs rendez-vous, s'il était débordé cela se comprenait. Par contre, un père n'oublierait jamais l'anniversaire d'un de ses enfants, elle présumait qu'elle était enfant unique ce qui faisait qu'en théorie elle avait eu plus d'attention pendant son enfance. Il y avait anguille sous roche ... sa mère avait surement du utilisé un de ses filtres d'amour artisanaux dont elle en avait le secret. Et bouse de dragon ! si c'était le cas elles étaient dans la mouise pour faire en sorte que le père d'Azuline ne soit pas plumer jusqu'à la dernière noise.

- En tout cas, je suis assez d'accord sur le fait qu'il faut les séparer. Le prend pas mal mais j'ai pas vraiment envie de devoir supporter ta mère jusqu'à la fin de ma vie. Tu as des idées pour les éloigner? D'ailleurs, c'est le genre de ta mère de fréquenter les restaurants de luxe?

Un petit sourire apparut sur ses lèvres en entendant ses paroles, qu'elle se rassure, sa mère ne pourrait supporter jusqu'à la fin de sa vie une nouvelle fille. Donc elle n'épouserait jamais son père étant donné qu'en cas de décès tragique, même si elle récupère comme de par hasard le pactole, elle aura une nouvelle bouche à nourrir. Ceci serait donc inconcevable pour la veille peau, bon point elles n'auraient pas à empêcher un meurtre au moins !
Une idée pour les éloigner ? Euuuuuuuh était la seule réponse qu'elle pouvait donner pour le moment. Si c'était le genre de sa mère de fréquenter les restaurants de luxe ? Oui bien sûr, elle adore même, c'était rare qu'elle s'en passe.

- Je pense que ma mère à du utiliser un filtre d'amour, tu t'y connais dans le domaine ? Et oui ma mère adore aller dans ce genre de restaurant. D'ailleurs je te propose d'aller les rejoindre avant qu'ils ne fassent des folies tous les deux. Profitons en pour épier tout leurs faits et gestes.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Joe Parker
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Joe Parker, Ven 18 Mai 2012, 15:12


Pv Kao Snape

Auror ? Cela faisait maintenant, à peu près, deux mois que Joe l'était devenu. Depuis ce jour, il n'avait qu'une seule hâte pouvoir enfin participer à un combat contre des mangemorts ou encore des membres de l'ordre du phénix. Sa formation avec Stuart ne lui avait donner qu'une seule envie, en ravoir. Dit comme cela, on pourrait croire que Joe est un drogué, mais il est loin de l'être. Une des choses qu'il s'est toujours interdit dans la vie est d'avoir une addiction à quelques choses, peu importe lequel. En démarrant par l'alcool, tout en passant par les jeux vidéos et en terminant par une drogue à laquelle chaque homme s'abandonne : l'amour. Pour le dernier point, Joe devait être encore un des rares à ne pas avoir encore succomber, depuis sa jeunesse il n'avait fait qu'une seule chose : éviter toute relation avec des filles. A l'époque, il trouvait qu'elle n'était que de simple distraction, qui l'empêcherait d'atteindre son but, celui pour lequelle il est né. Bien entendu, avec l'âge ses pensées ce sont envolés, laissant place à d'autre, plus en cohérence avec son âge. Il avait changé, il commençait à maîtriser l'humour aussi, chose qu'il détestait depuis sa plus tendre enfance, très certainement à cause de son manque de maîtrise en la matière. Enfin bref, le jeune homme avait changé mais était également très semblables à ce qu'il était plus jeune, son côté studieux ou encore son côté coincé était encore bel et bien présent. Espéront que jamais ils ne s'en iront, Joe Parker ne serait plus le même sans ce qui fait de lui un être différent !

Ce matin, une envie soudaine était venue s'incruster dans le cerveau du black, son regard n'était pas tourné vers les bouquins mais plûtot vers un endroit dans lequel il n'avait plus remis les pieds depuis un bout de temps, environs ans pour tout dire. Son diplôme de sorcier, Joe l'avait eu très facilement, avec une mention E.E, qu'il rêvait encore et toujours d'améliorer. Voila une de ses seules déception à la sortie de l'école de sorcellerie Poudlard, son effort exceptionnelle aux examens, qu'est ce qu'il aurait aimé avoir un optimal. Mais il s'en était vite remit, en apprenant que même une personne ayant obtenu la mention EE à son Aspics avait le droit de devenir ministre de la magie, qui était le titre que visait Joe depuis son entrée dans le monde magique. Joe allait donc se rendre dans un des derniers village remplie uniquement de sorcier, pré-au-lard ! Le village se situait au bas de Poudlard, il s'agissait principalement de commerce qui était destiné à la vente de produit pour les enfants - adolescents du collège qui, lors des visites autorisées, descendait acheter des bonbons, ou tout autre produit les intéressants. Il y avait également un bar, voir deux, le black n'en était pas certain. Quand il était à Poudlard, Joe ne se rendait pas souvent dans le village, ce qui s'y trouvait ne l'intéressait pas, ses heures étaient des heures perdues, durant lesquelles il n'avait pas la possibilité d'étudier. Il allait essayer de se rattraper un peu, et d'y acheter quelques petits trucs. L'auror se levait donc du bon pied, sachant quoi faire de sa journée. Il ne lui restait plus qu'à s'habiller et le chemin s'ouvrirait à lui.

Une fois sortit de la douche, l'auror se dirigea vers sa penderie de laquelle il sortit une chemise, celle qu'il préferait et qu'il mettait à chaque fois qu'il en avait l'occasion, celle à carreau blanc et bleu, avec une dominance de bleu. Il fallait maintenant enfiler un jeans, après un rapide coup d'oeil, il opta pour un jeans foncé avec quelques "faux trous" à différents endroits, à l'arrière une petite partie du jeans ressortait, dessus on pouvait lire " Jack&Jones". Joe ne portait pas souvent cette marque de vêtement, il n'aimait pas les pulls, enfin pas plus que ça. Mais lorsqu'il était passé devant ce jeans, il n'avait pas pû résister. De plus, bénéficiant maintenant de son salaire d'Auror, il avait de quoi se payer les vêtements moldus qu'il voulait. Les chaussures ? Celles allant avec ce jeans était les Adidas blanche, cela faisait des années que Joe avait cette paire, jamais elle ne s'était déchiré, faut dire que le jeune homme prenait fort soins de ses affaires. Il était maintenant prêt, un petit coup devant le miroir, pour regarder ce à quoi il ressemblait et son voyage pouvait commencer. Malheureusement, lorsque Joe Parker s'arrêtait devant un miroir, le passage était loin d'être furtif, durant quelques secondes, le jeune homme chercha une imperfection, que ça soit un plis sur ses vêtements ou encore un cheveux mal placés. Tout était ok, l'analyse était maintenant terminé, se dirigeant vers la gare, Joe s'apprêtait à prendre le train, pour se rendre dans le village sorcier précédement cités.

Le train qu'il allait prendre était beaucoup plus rapide que celui que prenait les élèves lors de leur venue à Poudlard, au lieu de mettre une journée entière, l'ancien Poufsoufle ne mettrait que deux heures à combler le chemin le séparant de l'école. La gare se trouvant à pré-au-lard, Joe n'aura pas besoin de marcher beaucoup pour se rendre là où il le souhaitais. Le voyage fût tout de même long et fatiguant, Joe n'appréciait pas du tout ce genre de moyen de transport, depuis qu'il fréquente le monde sorcier, le black ne fait plus que des voyages à balai, à tel point qu'il se refusait toujours de passer l'examen de transplanage, un jour peut être il se déciderait. Enfin bref, le jeune homme s'acheta quelques friandises lorsque la dame passait, puis attendait patiement l'arrivé de son train à la gare, il essayait tout de même de se remémorer ce à quoi elle ressemblait, histoire de ne pas rater l''arrêt. Le voyage se déroula sans encombre, bien que très long. Une fois le train arrêter, Joe pût s'en aller tout souriant, se dirigeant vers la rue principale du village qu'il venait d'atteindre. Il devait être à peu près midi lorsqu'il posa son pied droit dans la rue commerçante du village, au loin il pouvait aperçevoir Poudlard, une boule vint se forger dans son estomac, la nostalgie le tenait ! Le village était bondé, c'était donc un jour de sortie pour les élèves, intéressant. Peut être que le jeune homme croiserait des têtes connues, il avait une bonne mémoire, si quelqu'un qu'il croisait souvent à Poudlard approcherait, il le reconnaîtrait très certainement, à moins que le temps n'ait fait des ravages sur le visage de la personne.. que ça soit en bien ou en mal !

L'Auror ne savait pas trop où aller, comme dis plus tôt, il ne s'était rendu à pré au lard qu'une seule fois durant sa scolarité, il aura donc du mal à se repérer. Enfin bref, n'étant pas un enfant, il préfera se rendre du côté le moins fréquenté du village, celui qui, logiquement, devait être fréquenté par des adultes, ou des élèves un peu plus matures. Les noms des magasins présent ici ne lui disait rien, ne lui rappelait rien. Le jeune homme regardait en l'air essayant d'aperçevoir une enseigne familière. Le nez vers l'horizon, le regard vers le haut des magasins, Joe avançait d'un pas rapide et sûr de lui dans les rues plus ou moins déserte qu'il venait de gagner
.
Revenir en haut Aller en bas
Kao Snape
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Kao Snape, Ven 18 Mai 2012, 21:57


Aujourd'hui, aucun cours n'était donné à Poudlard. Nous étions le weekend et en plus, les élèves pouvaient sortir de l'école pour se rendre à Pré-au-Lard, ce village entièrement sorcier. Kao se leva alors un peu plus tard que les autres jours de la semaine. Rien que se lever quelques minutes plus tard était génialissime pour elle. Rien qu'une seule minute pour elle le matin était cruciale. Elle detestait se lever tôt, surtout pour aller en cours, rien ne pouvait la mettre de mauvaise humeur. Elle se donc directement vers la salle de bain des filles. L'eau chaude lui faisait le plus grand bien et cela la rendrait de bonne humeur pour la journée. Il y avait plein de petites bulles autour d'elle et elle s'amusait à les éclater comme une gamine de dix ans. Elle avait beau être majeure depuis un peu plus de deux mois maintenant, elle n'en gardait pas moins son côté enfantin de temps en temps. Une dizaine de minutes plus tard, elle sortit de l'eau pour aller enfiler des vêtements. La Poufsouffle n'était pas le genre de filles à rester trois plombes devant sa garde-robe pour au final mettre quelque chose qu'elle mettait pratiquement tout le temps. Mais elle s'habillait tout de même avec des habits moldus la plupart du temps. Pour cette fois-ci, elle prit un jean slim simple, un tee shirt noir avec quelques dessins dessus et des converses de sa couleur préféré, le violet. Elle mis tout de même sa cape par dessus, on ne sait jamais le temps qu'il peut faire au cours de la journée.

Après une matinée passée très rapidement, il était l'heure pour les sorciers de dernière année de sortir de Poudlard. Une fois là-bas, elle se dirigea directement vers Honeydukes. La gourmande qu'elle était avait tout mangé sa réserve de bonbons en tout genre. A l'intérieur de la boutique, tout était comme à son habitude, coloré et bien rangé. Tout donnait envie d'être acheter et manger dans cette boutique. Mais il faut avouer, le chocolat était la chose qui la faisait craquer. Kao alla donc directement la où ils étaient exposés et en pris une plaquette. Elle pris aussi quelques ballongommes, cela ne pouvait pas faire de mal.

Une fois sortit de la boutique, la jeune sorcière s'éloigna un peu de ses camarades. Elle aimait être seule de temps en temps et marcha donc vers le bout de Pré-au-Lard, là ou elle serait sur de ne pas être dérangée. Elle avança donc dans les rues les plus désertes les une que les autres en n'oubliant pas de saluer les passants. Elle était d'une nature solitaire, mais pas impolie. Tout en s'engouffrant dans le village, elle ouvrit une de ses plaquettes de chocolats pour en manger un morceau. N'arrivant pas à l'ouvrir, elle se concentra dessus et s'asseya sur un banc, pensant qu'elle y arriverait mieux assise que de bout. Quelques secondes passèrent avant qu'elle reussise à ouvrir ce qu'elle venait d'acheter et après avoir lancer quelques jurons contre ce pauvre papier qui ne lui avait rien fait.

Alors qu'elle allait se lever pour reprendre sa route, elle vit un homme non loin d'elle. Il lui disait vaguement quelque chose. Curieuse comme elle était, elle se rapprocha de lui et le reconnu de suite. C'était Joe Parker, un ancien Poufsouffle, sans aucun doute. Ils avaient discuté un peu ensemble il y a quelques années de ça, quand il était encore au château. Depuis, elle ne l'avait pas revu. ll n'avait pas de tout changé, toujours aussi grand et sur de lui. Il était habillé d'une façon moldu lui aussi, et cela la fit sourire. Elle avait apprécié parler jadis avec lui, alors elle s'avança sans gêne, toujours en souriant.

- Salut toi. Tu te souviens de moi ?

La Poufsouffle attendit une réaction du jeune homme en face d'elle, tout en mangeant son chocolat dont elle s'était tant de mal pour enfin le gouter.


Dernière édition par Kao Snape le Dim 20 Mai 2012, 12:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Joe Parker
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Joe Parker, Sam 19 Mai 2012, 16:01


Au loin, à environs une dizaine de mètre de lui, le black pouvait apercevoir une jeune fille, qui ne devait pas être fort loin de la fin de ses études. De loin, il aurait misé sur une septième année, comme Joe elle avait sûrement voulu s'évader de la masse d'élèves déambulant dans les rues de pré-au-lard, certaines personnes n'étaient pas faîtes pour les bains de foules, le black en faisait parti ! D'ailleurs un souvenir lui vint à l'esprit, il y a quelques semaines, il s'était rendu au concert d'un groupe réputé pour l'ambiance qu'il pouvait mettre dans une salle, il y avait donc beaucoup de monde, même plus que ce que Joe avait pu imaginer. A plusieurs reprises, le jeune homme avait faillit sortir sa baguette pour terrasser tout ses moldus associable qui ne cessait de pousser les personnes présentes autour d'eux. Plusieurs fois, il avait été bousculer et ça, c'était le genre de chose qu'il n'aimait pas. Enfin bref, tout ça pour expliquer que le jeune homme déteste être entouré de nombreuse personne, ça le rendait nerveux voir violent des fois.

De loin, Joe pouvait voir les mains de la jeune fille ne pas s'arrêter de bouger, elle semblait essayer de déchirer quelques choses, mais le black n'avait pas une très bonne vue, c'est pourquoi il ne pu identifier ce qu'elle essayait d'ouvrir. Hé oui, normalement, le jeune homme devait porter des lunettes, ce que bien heureusement il ne faisait pas. Un black avec des lunettes ? Sérieusement, vous croyez que ça le fait ? Pas trop enfaite, il n'y en a que très peu qui en portait, et ceux qui était censé en mettre l'évitait tant qu'il le pouvait. Heureusement pour Joe, son problème de vue n'était pas immense, il pouvait donc se passer de lunette qui avait le don de le rendre beaucoup plus moche. M'enfin, pour ne pas que la jeune fille se sentent observer, Joe détourna son regard vers le côté, celui où se trouvait les magasins, bars et autre commerces. Encore une fois, il essayait de se remémorer chaque nom qu'il trouvait sur les enseignes, voir s'il ne se souvenait pas d'un endroit qu'il aurait fréquenter lors de son unique venue dans le village. Sans surprise, le jeune homme ne trouva aucune enseigne de ce genre, même la rue dans laquelle il se trouvait ne lui disait rien. D'ailleurs, le chemin qui lui servirait pour le retour restait encore inconnu. De toute manière, le jeune homme ne saurait pas se perdre dans un si petit endroit !

La jeune fille s'était à présent lever, une chose de couleur noir en main. Du chocolat ? Oui, c'était bien ça, voila donc ce qu'elle avait essayé d'ouvrir lorsqu'elle était encore assise, l'emballage de ce morceau de chocolat. Un sourire vint se forger sur les lèvres de l'Auror, lui aussi avait toujours un peu de mal à ouvrir les emballages, pas seulement de chocolat mais aussi ceux de tout genre de biscuit. La difficulté qu'il éprouvait résidait en la taille de ses doigts, comme tout homme, ils étaient légèrement plus gros que ceux d'une femme, il n'arrivait donc jamais à se munir d'une des parties à déchirer et lorsqu'il y arrivait, c'était du bout d'un doigts, autant dire que c'était assez difficile de forcer avec un morceau de papier calé entre son index et son pouce.

Sortant de ses pensées, Joe se re-concentra sur la recherche d'un lieu connu. Encore une fois, quelques choses le sorti de sa recherche, en effet le jeune homme se sentait "observer" par quelqu'un. Lorsque quelqu'un le fixait, Joe le ressentait la seconde d'après, une étrange sensation venait s'incruster en lui, comme un poids au dessus de sa tête. Son cerveau avait fait un lien, assez bizarre, entre ce sentiment d'oppression et le fait d'être observer. Se retournant lorsque ce sentiment fît irruption, le black pu voir la jeune fille le regarder de loin et s'approcher de lui tout en continuant la dégustation de son chocolat. Son visage ne lui disait rien, l'avait-il connu à Poudlard lors de son passage là-bas ? Peut-être, mais la fille ne devait pas avoir plus de 12 ou 13 ans lorsque Joe avait quitté Poudlard, elle avait grandi depuis tout ce temps, finalement, il n'allait peut être pas reconnaître les anciens élèves qu'il voyait à Poudlard.

Effectivement, il était censé connaître la jeune dame, en tout cas c'est ce qu'elle lui dit en l'abordant. Elle lui demandait s'il se rappelait d'elle. Le jeune black était tellement poli qu'il n'osait pas répondre par la négation. Il réfléchissait donc à une parade à la question. Tout en réfléchissant à son esquive, le black souriait, d'un air rassurant, comme pour répondre à l'affirmative. Finalement, bien qu'assez nul, sa parade avait émergé. Sourire aux lèvres et essayant d'être le plus crédible possible, Joe Parker sortit :

Oulà oui, mais ça fait un bail ! Tu n'étais encore "qu'une enfant", si je peux me permettre, la dernière fois que je t'ai vu. Depuis tu as bien grandi ! la dernière phrase était sorti sans le vouloir, Joe n'aimait pas quand on lui disait "qu'il avait grandi", ça lui arrivait souvent lorsqu'il revoyait quelqu'un de sa famille, absente depuis un moment. Il espérait ne pas avoir heurter la jeune fille avec cette phrase. Mimant un air de réflexion, le black repris la parole. Au faîte, rappelle moi ton nom, je me souviens qu'il était assez originale, c'est d'ailleurs pour ça que je ne l'ai pas retenu

Faut l'avouer, son esquive était plus que débile, mais il ne pouvait rien dire d'autre. Certaines personnes auraient sûrement répondu en disant la vérité, que donc elle ne se rappelait pas avoir connu l'interlocutrice, mais Joe n'avait pas voulu être indélicat (ça se dit ça ? :Oo:). Laissant un mini silence s'installer, mister Parker analysait les expressions de la jeune fille essayant de voir si elle avait démasquer le jeune homme. De toute manière, si le prénom ne lui disait rien, il serait toujours temps de mimer une expression de confusion en annonçant qu'il l'avait prise pour quelqu'un d'autre, ou un truc du genre..
Revenir en haut Aller en bas
Kao Snape
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Kao Snape, Dim 20 Mai 2012, 12:34


Le jeune homme a qui elle venait de parler la regarda en souriant. Mais son sourire trahissait sa réflexion un peu trop longue. De toute évidence, il ne se souvenait pas de la brunette. Kao esquissa alors un sourire en coin tout en le laissant chercher à ce qu'il allait dire. Allait-il avouait ou mentir ? Elle attendait sa réponse avec impatience.

- Oulà oui, mais ça fait un bail ! Tu n'étais encore "qu'une enfant", si je peux me permettre, la dernière fois que je t'ai vu. Depuis tu as bien grandi ! Au faîte, rappelle moi ton nom, je me souviens qu'il était assez originale, c'est d'ailleurs pour ça que je ne l'ai pas retenu.

Le sourire de Kao s'agrandit. Il n'était pas mauvais quand il s'agissait de trouver des parades. Fallait-il qu'elle marche dans son jeu, ou lui dire tout de suite qu'elle avait deviné ? La fierté de l'homme qu'il était en prendrait surement un coup si elle faisait semblant de l'avoir cru. Féministe, elle ? Non. Bon, peut être un peu. Mais elle adorait faire ça. Faire des mauvaises blagues de ce genre était un de ses passe-temps favoris, surtout lorsqu-il s'agissait de faire enrager les autres. Et puis, le faire enrager lui, l'encourager d'autant plus. Rien de mieux que de clouer le bec à quelqu'un qui se foutait de soi. Parce ce que c'est ce qu'il était en train de faire. N'aurait-il pas pu dire qu'il se souvenait pas de la jeune fille ? Non, il a fallu qu'il se montre plus intelligent. Si il veut jouer, pas de problème. De plus, il venait de la traiter d'enfant en ajoutant un "tu as bien grandi". On dirait qu'il parlait à une petite fille de cinq ans. Sauf que Kao en avait 17 et était tout aussi majeure que lui. Mais pour ce qui est du prénom, même si il avait inventé ce qu'il venait de dire, il avait quand même raison.

- Oh, vraiment ? Je crois qu'on était dans notre salle commune la dernière fois qu'on s'est vu, dit-elle alors en souriant avant de rajouter quelques mots. Et non, je n'ai pas beucoup grandi depuis la dernière fois. Enfin, pas physiquement du moins.

Ce qui était vrai. Cela faisait des années qu'elle faisait la même taille : 1m67/1m68. Son poids et sa taille stagnait. Mais elle ne s'en plaignait pas vraiment, elle était dans les normes, pas trop grande ni trop petite, pas trop grosse ni trop maigre, même si elle a des périodes où elle est plus mince que d'autres.

- Et pour ce qui est du prénom, tu as raison. Il est , comment dire... Original. Bien que je le trouve pas très beau, c'est ce qui fait mon originalité. Mais bon, on ne choisit pas son prénom.

Pour tout dire, son prénom n'était pas quelque chose qu'elle appréciait vraiment. San deuxième prénom, June, lui plaisait bien plus. Ses anciennes amies de son école en France l'appelait d'ailleurs comme ça quelque fois. Ce qui ne la gênait en aucun cas. Les gens de France lui manquait, même si elle s'était fait de nouveaux amis ici. Heureusement, elle y retournerait bientôt, pendant les vacances. Son année à Poudlard sera terminé, elle pourra donc y restait plus longtemps. Certes, elle envoyait des lettres régulièrement, mais rien ne valait de vraies retrouvailles.

Kao avait envie de lui faire avouer qu'il ne se souvenait pas d'elle. Alors elle continua es phrases à double-sens, tout en regardant ses réactions.

- Mais on me dit toujours qu'on se rappelle de mon prénom pour son originalité justement, ce qui est plutôt logique. Moi, je retiens plus facilement les prénoms bizarres que ceux trop banales. Le tien n'est pas très courant non plus, donc je m'en souviens.

La Poufsouffle mangea un bout de chocolat, tout en tendant un autre morceau à son interlocuteur. Si il le prenait ou pas, cela lui était égale. Mais elle était polie et mangeait devant quelqu'un ne se faisait pas. Enfin, c'est ce qu'on lui avait appris. Elle na connaissait pas bien Joe, mais elle se souvenait durant leur courte conversation devant la cheminée de leur salle commune qu'il a toujours était sur de soi, et même qu'elle lui avait déjà fait une mauvaise blague a l'époque. A croire que cela serait toujours comme ça entre eux. Et le voir embarrassé comme ça l'avait fait sourire. Mais bon cette fois-ci, elle n'avait pas vraiment le temps de faire "mumuse", car elle devrait bientôt regagner le centre du village pour ne pas s'éloigner trop des gens de l'école. Alors elle décidé d'arrêter de jouer avec lui, et d'en venir au fait. Donc quelques secondes après avoir prononcé sa phrase, elle se rapprocha de lui et lui dit quelques mots, presque en chuchotant.

- Je sais que tu ne te rappelles pas de moi, Joe. Je ne suis pas dupe à ce point. L'instinct féminin, sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Joe Parker
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Joe Parker, Mar 22 Mai 2012, 18:45


Suite à la réponse de la jeune fille, mister Parker fouilla dans sa mémoire en espérant se remémorer ce moment dont elle parlait, celui qu'ils avaient tout les deux, ou à plusieurs, passé dans la salle commune des Poufsoufles. Bon si ce n'était pas déjà avant, maintenant Joe savait que cette fille était une Pouffy, c'est à dire qu'elle avait vécu et qu'elle vivait toujours, dans la même maison que le black avait fréquenté durant ses études magiques. Fouillant dans sa mémoire, encore et toujours, Joe n'arrivait pas à se rappeler de cette fille. Assez étrange pour quelqu'un dont, d'habitude, la mémoire était infaillible. D'une oreille attentive, l'Auror se rendit compte de sa première boulette, en effet, apparement cette pouffy n'avait pas grandit depuis la dernière fois où les jeunes gens s'étaient croisé. Il avait donc commencé par une erreur, très bien joué mon grand ! Le jeune homme souriait, essayant de paraître le plus décontracté possible. Son regard pointé dans celui de son interlocutrice, mais très rapidement, Joe Parker détourna son regard. Une des manies du black était de ne pas pouvoir fixer une autre personne que lui même dans les yeux, ils se sentaient vite mal à l'aise, sentiment qu'il n'avait encore jamais réussi à expliquer. Le regard fuyant, Joe écoutait ce qu'avait encore à dire la jeune fille au nom inconnue !

Un sentiment rassurant parcouru l'entierté du corps du jeune homme, pour sa deuxième partie il avait vu juste. Le prénom de la belle était originale, comme beaucoup de gens enfaite. Sur ce coup là, le black n'avait eu que très peu de chance de se tromper, la pluspart des prénoms du côté sorcier de la population, étaient d'une étrange originalité. Rien que chez les Auror, il pouvait en compter un nombre incroyable. Par exemple, Lysander, était un prénom que jamais Joe n'avait entendu avant de rentrer chez les Auror, un autre prénom qu'il n'avait jamais entendu avant d'entrer dans l'élite magique, c'était celui de sa chef : Lydia. Enfin bref, Joe avait tapé juste, mais ça n'avait pas été trop dur de le faire. Un coup d'oeil sur le côté, il avait entendu un bruit. Apparement, c'était rien d'important.

La jeune fille n'avoua pas son prénom au Poufsoufle, ce dernier se doutait donc du faît qu'elle se doute du tracnar. D'un sourire amusé, Joe écouta la dernière phrase de la demoiselle. Sans pour autant se présenter, elle lui avoua avoir remarqué son petit manège. Ajoutant que c'était sûrement grâce à son instinct féminin. Ho oui, ce sacré instinct, le black en avait souvent entendu parlé, sans jamais pouvoir savoir ce que c'était. Son père avait sûrement dit à son fils adoptif qu'une des choses les plus redoutables chez une femme était leur instinct infaillible, ainsi que différente chose d'ordre physique dans lesquels je ne rentrerais pas. Ne sachant trop quoi dire, et ce sentant mal à l'aise, l'Auror plia son bras droit et l'approcha de son crâne pour y toucher ses cheveux, ensuite il reposait son bras à son endroit d'origine. Il sentait que c'était à lui de prendre la parole, allons-y donc !

Hmmm je ne sais quoi dire mise à part que je suis gêné. J'avoue, je n'ai pas osé avouer mon oublie quant à notre rencontre, j'espère que tu me pardonera ! Par contre, tu m'as rappeler que ton nom était original, mais tu ne m'as pas dit comment tu t'appele..

Laissant une petite pause s'installer. Le jeune homme repensait à sa dernière phrase, analysant s'il n'avait rien dit de méchant ou qui pourrait avoir un double sens. Ne repérant rien de cela, Joe s'efforça alors de réfléchir à sa phrase suivante. Il ne savait pas vraiment quoi rajouter, mais il se devait de faire la conversation.

Si j'ai bien compris tu es une Poufsoufle c'est ça ? Tu me semble être sur le point de terminer tes études, en tout cas tu en as l'air !

Une nouvelle fois, Joe se tût. Tout en parlant, il se rappelait les souvenirs qu'ils avaient pu créer dans cette asallecommune, celle dans laquelle il avait vécu durant des années entières, plus précisement durant 7 années de sa vie qui, bizaremment, ne lui avait pas paru long. Alors que pour les moldus, les études rimaient avec ennuis et dégoùt, pour le côté sorcier du monde, les études étaient une vrai partie de plaisir, les élèves s'amusaient plus que n'importe où ailleurs et lorsqu'ils quittaient l'école, en fin d'année, les jeunes n'attendaient qu'une chose, revenir l'année d'après. Sauf qu'à un moment, on ne revenait plus. Joe se souvenait que ce moment avait été dur pour lui, ce moment signifiait beaucoup de chose. Il se rapprochait de son but, mais ne savait comment y parvenir. A partir de ce moment là, il n'allait plus être chouchouter par des profs, mais emmerdé par des collègues. Enfin, c'est ce qu'il avait pensé, mais en entrant chez les Auror, ils s'étaient rendu compte que ses collègues n'étaient pas chiant, que le travail n'était pas dur, qu'il fallait juste s'appliquer pour réussir !

D'ailleurs, quand tu seras sortie de Poudlard, tu compte faire quoi ? ça m'intéresse tient, de savoir les rêves de "la nouvelle génération".

Petit sourire aux lèvres, Joe Parker cessa de faire retentir sa voix dans cette rue éclairé de pré-au-lard. La parole n'était plus à lui, mais à cette jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Kao Snape
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Kao Snape, Mer 23 Mai 2012, 15:57



- Hmmm je ne sais quoi dire mise à part que je suis gêné. J'avoue, je n'ai pas osé avouer mon oublie quant à notre rencontre, j'espère que tu me pardonera ! Par contre, tu m'as rappeler que ton nom était original, mais tu ne m'as pas dit comment tu t'appelles..

C'était tout à fait l'effet qu'elle voulait donner. Le gêner. Kao rigola alors en le rassurant. Bien sur que non elle ne lui en voulait pas pour ça, elle s'était assez moquée de lui comme ça.

- Mais oui je te pardonne voyons. Même si avouer la vérité de suite aurait était beacoup plus simple.

C'est vrai que la Poufsouffle n'avait pas révélé son nom après tout ça. Fallait-il qu'elle lui dise ou bien le laisser chercher tout seul ? Vu la tête qu'il a, il ne se souvenait pas du tout de la jeune fille. C'était un peu bizarre comme situation, même si ça ne blessait pas Kao. Après tout, ils ne s'étaient vus qu'une seule fois et se souvenir de tout le monde, surtout à Poudlard était assez difficile. Elle dit alors son nom au jeune homme face à elle accompagnée d'un petit sourire.

- Je m'appelle Kao.

Sa plaquette de chocolat était déjà bientôt fini. La sorcière fit une grimace en remarquant cela. Dans sa famille on l'appelait chocovore... Ce n'était pas pour rien. Malgré ça, elle ne grossissait pas, alors pourquoi s'en priver ? Kao ne prit pas la peine de voir la réaction de Joe et plaça le papier dans une poubelle qui se trouvait juste à côté. Jeter les papiers à terre n'était pas dans ses habitudes. Suite à ça, le black lui demanda si elle aurait bientôt terminé ses études.

- Oui j'suis à Poufsouffle, en septième et dernière année.

Elle avait dit ça en souriant et en pensant à ces deux années passées à Poudlard. Elle était arrivée pour sa sixième année, quand ses parents ont décidé de venir vivre dans leur pays natale, l'Angleterre. Ces années avaient passé à une vitesse folle ! Dans quelques mois, elle partirait de cette giganstesque école, déjà. Nostalgie quand tu nous tiens.

- D'ailleurs, quand tu seras sortie de Poudlard, tu compte faire quoi ? ça m'intéresse tient, de savoir les rêves de "la nouvelle génération".

A ce stade de l'année, savoir ce qu'on voulait faire après était important. C'est d'ailleurs pourquoi Kao s'inquiétait. Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle voulait faire plus tard. Ses parents travaillaient au ministère mais cela l'intéressait de moins en moins. Petite, Kao voulait être prof. Mais maintenant qu'elle voyait ce qu'ils enduraient, elle s'abstiendrait. Mais bon il lui restait encore quelques temps avant de partir de Poudlard.

- Je vais surement te décevoir mais... je n'ai pas vraiment de rêves comme tu dis. J'sais vraiment pas quoi faire à la sortie de Poudlard. dit-elle avec une pointe de deception. Et toi, tu fais quoi dans la vie ?

C'est vrai que mainteant Joe était dans ce qu'on appelait la vie active. Il avait bien de la chance d'avoir quitter l'école même si Poudlard était un endroit bien distrayant parfois. Elle attendit alors sa réponse en s'imaginant ce qu'il pourrait bien faire comme métier.

Revenir en haut Aller en bas
Joe Parker
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Joe Parker, Lun 04 Juin 2012, 17:21


La jeune fille ne savait donc pas dans quoi se lancer lorsqu'elle aurait terminé ses études, sur ce point il ne fallait pas se tracasser, en effet la quasi majorité des élèves (que ça soit ceux sortant de Poudlard ou d'ailleurs) ne savent pas encore vers quoi se tourner une fois fini. Certains se dirige vers une carrière politique, d'autre vers une carrière d'enseignant, ceux qui sont dans ces cas là ont de la chance, car ils savent vers où ils vont, Joe faisait parti de ses gens là.. Par contre d'autre sortent de leur études complétement paumées, ne sachant pas ce qui les attends une fois le palier des études terminés. En gros, on espérait tous que ça se termine vite, mais quasiment tous ne savait pas quoi faire une fois sorti de l'école. Kao faisait vraisemblablement parti de cette catégorie de gens là, comme dis plus haut, il ne fallait pas s'inquiéter pour ce genre de chose, ça viendra, il suffisait d'être patient et de prendre son temps pour être sûr d'avoir fait le bon choix.

Kao retourna sa question à Joe, le questionnant sur ce que lui faisait, maintenant qu'il n'était plus à Poudlard, en train de suivre un cours de métamorphose. Contrairement à Kao, le jeune black savait depuis ses 11 ans où il finirait .. Au ministère de la magie. Bien que ça soit son rêve d'enfant, le jeune homme y est arrivé, en effet en ce moment il travaillait pour une des sections du ministère, même si son objectif final n'était pas de terminer Auror, Joe comptait le rester encore quelques temps, il adorait son travail, ce qu'il faisait le passionnait. Et une fois qu'il sera ministre de la magie, il comptera toujours s'immiscer dans les affaires de ce groupe d'élite. Pour lui, c'était très important de défendre la population magique composé de beaucoup de personne impuissante face au mangemort et aux membres de l'ordre du phénix. Bien que ces derniers soit moins cruelles que les cagoulés. Prenant son inspiration, le black prit la parole.

Ce n'est pas grave de ne pas savoir vers quoi se diriger, ça viendra avec le temps. Il faut juste faire un genre de travail sur sois même qui permet de découvrir ce qu'on veut vraiment, vers où il faut aller pour être complètement épanouis.

Un petit sourire vint se former sur le visage de Joe, il avait cherché à rassurer son interlocutrice avec ces quelques mots. Il ne savait pas si ça avait eu l'effet escompté, mais bon, il fallait qu'il continue. Kao lui avait posé une question.

En ce qui me concerne, j'ai toujours eu un rêve, devenir ministre de la magie. Depuis mes 11 ans et mon entrée à Poudlard je n'ai travaillé que pour ce rêve. Et bien heureusement je m'en rapproche, bien que toujours loin. Là je suis Auror et donc déjà actifs dans le ministère, j'essaie d'aider au mieux à votre protection.

Une nouvelle fois un petit sourire vint se forger sur le visage de Joe Parker. Le jeune homme ne s'arrêtait jamais d'afficher ce sourire sur son visage. Enfin bref, regardant sa montre, le black se rendait compte d'une chose.. Il était déjà l'heure de s'en aller. Aujourd'hui était un jours de conger mais le lendemain, il devait rendre un rapport important à sa chef, Lydia. Pour ça, il va falloir qu'il y travaille sérieusement. L'heure était passé à une allure folle et même si sa discution avec Kao n'avait pas été très longue, le temps qu'il avait passé ici, lui, l'était. Un sourire gêné vint se forger sur son visage, il allait faire quelques choses qu'il n'avait pas l'habitude de faire. L'air de rien, le jeune homme essayait de faire paraître un air confiant sur son visage. D'un geste lent et délicat, il prit la main de Kao et sorti sa baguette. Avec cette dernière, il utilisa un sortilège qui inscrivit les pensées de Joe sur la main de la poufsoufle. Dessus y était noté quelques informations, que Joe détailla par la suite à Kao pour être sûr qu'elles comprennent.

,Je t'explique, sur ta main j'ai fais noté différentes informations que tu pourras trouver importantes.. Comme par exemple mon numéro de portable moldu, maintenant si tu n'as pas de GSM, j'ai aussi noté l'étage du département des aurors, si tu veux reprendre contact tu note cette adresse sur l'enveloppe et tu y ajoute mon nom, on me la donnera directement. Pour finir sur une note un petit peu taquine, Joe rajouta Bien sûr, à n'utiliser que lorsque tu sera un peu plus grande

Le jeune homme exagéra son rire pour ensuite faire demi tour et s'en aller. Un dernier signe de la main et Joe se concentra sur la chemin qu'il devait retrouver, celui le menant à la gare.
Revenir en haut Aller en bas
Emma Welesslay
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Emma Welesslay, Sam 14 Juil 2012, 15:13


[RP privé avec Claire Flincherwood.]
C'était la fin de l'après midi, je me promenais tranquillement dans les rues et avenues de Pré-au-lard le célèbre village sorcier.
J'avais la tête ailleurs, mon esprit divaguait vers des océans sans réponse dans lesquels je me noyais aisément. Mais je pouvais en détacher mes pensées. Chaque fois que j'essayais de penser à d'autres choses, je retombais toujours sur la même chose.

Sarkoness. En ce moment je ne pensais presque qu'à lui avec un mélange de honte, d'attirance et d'amertume. J'avais peur. Peur de ce que j'allais faire. C'était le démon de Maximilien et je ne savais qui était le pire entre les deux. Une question me revenait sans cesse: Pourquoi ressentais-je cela pour cette... cette chose?

Je me souvenais de son contact sur mes lèvres. Un gout d'acre, tout simplement.

J'étais habillée d'un jean slim, de taons hauts bien sûr, maquillée comme d'habitude: des lèvres sanguines et yeux noircis. Et pour compléter d'un gros sweat à capuche qui cachait aisément mon corps. Il était rare que je m'habille ainsi mais en ce moment je ne pensais plus tellement à mon apparence. Tout ce qui m'importait c'était le sens qu'allait prendre mon existence dans quelques temps. De quel coté allais-je sombrer? Le mal? ou bien le bien? Si cela ne tenait qu'à moi, c'était assurément le bien, mais c'était Sarkoness qui faisait trembler la balance!

Je marchais le regard perdu vers le sol et les mains dans les poches. Je réfléchissais trop.
Revenir en haut Aller en bas
Claire Flincherwood
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Claire Flincherwood, Sam 14 Juil 2012, 16:46


Je marchais pour la première fois dans les rues de Pré-au-Lard et admirais le petit village. Ces maisons, ces magasins, ces pavés tout ici été beau. Le ciel était bleu azur et les oiseaux qui s'envolaient devenaient de plus en plus petit, au fur et à mesure qu'ils montaient dans les airs.

Aujourd'hui j'étais habillé d'un jean bleu et d'un tee-shirt blanc. Mes chaussure était toute boueuse, mes cheveux étaient en bataille et mon esprit ne cessait de penser à ma cousine. Je ne savais rien d'elle. Était elle brune ou blonde ? Grande ou petite ? Mais ce qui me tourmentait en réalité était de savoir si on s'entendrait bien ou pas ...

Je marchais toujours tout droit en réfléchissant à comment j'allai bien pouvoir faire pour trouver ma fameuse cousine. Quand sans faire exprès, une jeune fille me bouscula. Elle était grande, les yeux noircis, la bouche rouge sanguine. Elle portait un gros sweat à capuches et sans réfléchir je lui dis :

"- Ne dites surtout pas pardon ! "
Revenir en haut Aller en bas
Emma Welesslay
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Emma Welesslay, Sam 14 Juil 2012, 18:23


Peut être devrais-je effacer son souvenir de ma mémoire? Peut être que cela m'aid...Boom! Je venais de bousculer quelqu'un sans faire vraiment attention. Étourdie et sortant un peu de mes pensées je me rendis compte qu'il y avait des gens autour de moi. Des enfants, des adultes, des jeunes gens...
Tout le monde s'activait et bougeait. Curieusement je fus surprise de voir à quel point la vie existait autour de moi sans même que j'y fasse attention.

- Ne dites surtout pas pardon !

La personne que j'avais percutée n'était autre qu'une petite fille. Oui petite fille était le mot parfait. C'était une petite brune, d'à peine quinze ans, un visage possédant encore un visage enfantin. Le plus frappant chez elle n'était pas son age, ni ses vêtements, c'était sa taille. La fille était minuscule!

Je la surplombais de presque de 30 centimètres! Certes j'étais sur talons, mais ce n'était en rien une raison.
Me rapellant de ses mots et voyant quelle s’apprêtait à passer son chemin je l'attrapais par le bras. Non, non, elle n'allait pas s'en sortir comme ça. Elle m'avait à peine laisser le temps de m'excuser, elle m'avait directement accusée.

- Oula ma petite! On se calme! C'est comme ça qu'on parle à ses aînés? Mais pour qui tu te prends?

Pour lui adresser la parole je devais carrément me pencher sur elle, son corps frêle et maigre tenait dans ma main comme si j’étais son seul point d'appuis. Un rictus apparut sur mes lèvres, j'étais de mauvaise humeur aujourd'hui et si elle ne se débrouillait pas pour s'échapper ou trouver une parade j'allais lui tomber dessus bien comme il faut en bonne serpentard que j'étais...

La surplombant de toute ma hauteur je la ramenais vers moi, à 50 centimètres l'une de l'autre. Je plongeais mon regard électrique et dur dans ses yeux.
Je voulais lui montrer ma supériorité. Lui montrer que c'était moi qui commandait par ici. Enfin... Peut être m'acharnais-je sur cette enfant juste parce qu'elle était la seule sur laquelle je pouvais affluer.
Je n'arrivais même pas à décider de ma destinée. Peut être voulais-je sans le savoir vraiment, me montrer à moi même que je servais à quelque chose. A punir cette insolente!
Revenir en haut Aller en bas
Claire Flincherwood
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Claire Flincherwood, Sam 14 Juil 2012, 19:48


- Oula ma petite! On se calme! C'est comme ça qu'on parle à ses aînés? Mais pour qui tu te prends?

Oups ! Encore une fois je mettais laisser emporter et mes lèvres avaient parlé avant même que je puisse réfléchir. Elle me regardait de haut d'un air froid qui me donnait envie de me débattre et de courir loin, loin de cette fille. Mais, mes jambes ne bougeaient plus, j'étais paralysé par la peur qu'elle me jette un sortilège. Elle devait bien avoir 17 ans et il était certain que je n'avais pas le niveau pour me battre contre elle. Dans tous les cas il fallait que je dise quelque chose et je lui sorti d'un air angélique.

-Il faut dire pardon quand on bouscule quelqu'un.

Je priais pour avoir la moindre chance de sortir vivante de cette dispute entre deux inconnues. Je savais bien qu'on n'allait pas se tuer mais j'avais une drôle d'impression. Comme si, il allait se passer quelque chose d'étrange après cette histoire. Je me demandais ce qu'elle allait me répondre, ce qu'elle allait me faire. Je sentais des grosses gouttes dégouliner de mon front . Je stressais, je ne savais pas ou me mettre. Maintenant je sais ce que signifie l'expression tournait sept fois la langue dans sa bouche" et machinalement c'est ce que je fis. J'avais l'impression que des minutes c'était écoulé depuis mais dernières paroles. J'attendais sa réponse, perplexe. Elle tenait toujours mon bras qui commençaient à s'engourdir. Je n'avais pas la moindre idées de ce qui allais ce passé par la suite et d'un coup je lui lâchais.

-Comment s'appelle ta mère ?


Pourquoi faut-il toujours que je pense à voix haute. Oui, j'avais pensé au fait qu'elle pouvait être ma cousine, mais vu comment c'était parti je ne voulais pas vraiment qu'elle le soit. Elle me faisait peur ... À peine avais je traversais une rue de Pré-au-Lard, que j'avais réussi à me mettre une dernière année à dos.

Revenir en haut Aller en bas
Emma Welesslay
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Emma Welesslay, Sam 14 Juil 2012, 20:25


La petite fille me servit un visage d'ange auquel importe qui aurait succombé. Mais pas moi.

- Il faut dire pardon quand on bouscule quelqu'un.

J'eu une forte envie de rire, et de lui en coller une. Elle était devant moi, grande et méchante verte et argent qui faisait peur BBBBoouh! Et elle trouvait le moyen de rire? Je ne savais pas trop quoi lui dire. Je ne voulais pas être violente, les gens dans cette rue affluaient, je me ferrais remarquer sur le champs. Mais je sentais que si je parlais je risquais de m'emporter. Poussant un petit soupir frustré, je gardais mes yeux dans les siens mais tout en assombrissant mon regard, elle était puérile. Tout comme moi en fin de compte. Mes lèvres se détendirent et le rictus que j'arborais jusque là disparut.

La gardant toujours au prés de moi, je vis une goutte de quelque chose que j’associais à de la sueur couler sur ses tempes. Là c'était trop tentant! C'était tellement drôle de la voir ainsi! Je me rendis compte que c'était la première fois de ma vie que je voyais quelqu'un avoir peur de moi. Jusque là je ne me rendais pas compte de ce que je faisais mais j'étais en train d'imiter le genre de personne que j'avais toujours méprisé. Le térroriseur des 1 ères années. Certes c'était une 5ème année mais elle était tellement petite! Je m’apprêtais à la lâcher horrifiée par mes actes quand elle lança:

- Comment s'appelle ta mère ?

A cet instant je ne fis pas que la lâcher, mais je la rejetais légèrement en arrière. Ma mère? Mais Qu'est-ce que ma mère venait donc faire ici? Elle comptait l'appeler pour lui dire que je martyrisais les jeunes filles innocentes?
Fronçant les sourcils je rejetais ma tête en arrière.
C'était vraiment une fille bizarre, je ne m'étais pas attaquée à la bonne.
D'une voix que je voulais froide je déclarais:

- Ma mère n'a rien à faire ici. Pas plus que moi.

Regardant autour de moi je fis quelques pas vers l'arrière pour m'éloigner d'elle. Maintenant c'était plutôt moi qui avait peur....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Lèche vitrine ... Ou pas !

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 24

 Lèche vitrine ... Ou pas !

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 15 ... 24  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.