AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 10 sur 10
Norvège
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
Alhena Peverell
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard

Re: Norvège

Message par : Alhena Peverell, Dim 18 Sep - 17:28


Un.
Deux.
Trois.


La leçon de piano est terminée.
La musique est arrêtée.
Les efforts sont vains.
La discussion ne mène à rien.
Juste un froid glacial.
Des yeux qui papillonnent.
Des coeurs qui bouillonnent.
Une mâchoire qui a mal.
Un passé qui entaille.

Tu devrais partir, murmurent les voix.

Tu devrais rester, murmure la raison.


Mais la raison n'est-elle pas tes voix ?
Paradoxalement, cette musique n'a plus de sens.
Elle s'est éteinte et pourtant tes doigts glissent sur les touches.
Une noire, une blanche.
Les deux en même temps, et un peu de violon dans ce non sens absolu.
Une danse.
Une valse.
Des roses fanées.
Des morts.
Des coeurs blessés.

Je reviendrai, tu sais où l'emmener quand le moment sera venu.

Un baisé volé.
Ne pleurs pas Dorian, la vie est ainsi.
Elle te prendra toujours ce que tu aimes.
C'est comme ça.
Il n'y a jamais de moral aux histoires.

Et le rythme s'accélère.
La cadence t'obsède.
Un dernier regard en arrière.

Il était une fois, le Roi et la Reine...

Du conte des mensonges.
Revenir en haut Aller en bas
Nel Queen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Norvège

Message par : Nel Queen, Lun 19 Sep - 6:40


Je me répète ces vieux mantras, d'un temps ancien que même les Dieux de la Mythologie ont oublié. ''Esprit éveillé, corps endormi''


''Esprit éveillé, corps endormi''

Je deviens l'observateur d'une scène presque incompréhensible si joliment jouée par la Reine, mais elle se perd dans un lointain qui ne lui ai propre, elle pourrait simplifier l'histoire et rendre plus rond le vase à sa droite ou plus carré la table à sa gauche. Le décor s'est envolé, Dorian a disparu et je ne suis plus cet œil malveillant qui sévit comme la gangrène et nous ronge à la moelle.

''Esprit éveillé, corps endormi''

Et si vous répondiez franchement à ses quelques questions ? ... Vous êtes dans une pièce noire, il y'a une torche et une allumette, que faîtes-vous ? J'allume la torche. Vous apercevez une porte devant-vous, que faîtes-vous ? J'ouvre la porte. La porte est fermée. J'enclenche la poignée. La porte est fermée, qu'avez-vous besoin pour sortir de la pièce ? D'une clé !

Est-ce que la clé est dans la pièce ?

''Esprit éveillé, corps endormi''

Tu sembles ailleurs Alhena, je t'observe allongé dans mon lit, des yeux qui s'ouvrent à peine que le faisceau de lumière m'aveugle, un rictus... Combien de temps, je me suis endormi ?

''Esprit éveillé, corps endormi''

La clé est dans ma main.
Ma main est dans ma poche.
Ma poche dans ma veste.

''Esprit éveillé, corps endormi''

Tu parles en vers, je parle à l'envers. L'homme ne peut se déchoir de la volonté magique comme l'ange de ses pouvoirs divins. Le titan qui sommeille se révèle au monde et puisse t'apporter la lumière, cousine.

Je suis éternellement éveillé.
Mon esprit détient la clé pour ouvrir cette cage qui retient mon corps.


Trois.
Deux.
Un.


J'ai jamais aimé le piano, préférant l'harmonica.
Revenir en haut Aller en bas
Alhena Peverell
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Norvège

Message par : Alhena Peverell, Mar 20 Sep - 17:13


L'étrange phénomène des ondes.
L'aurore boréale.
Les couleurs mélangées.
Les astres.
Penser à quelqu'un qu'on a aimé, qu'on aime en ce moment.

Boum, Boum
Fait le coeur

Non, Non
Fait l'infamie

Et les cordes de la harpe(r) pleurent.
Viendras-tu ?
Quand arrêteras-tu de souffrir ?
De te faire du mal.
Tu restes bloqué dans ton monde hypocrite qu'est le rêve.
Redescend sur terre, tu verras c'est bien plus beau.
Queen tu n'es vraiment qu'un idiot...

Est-ce que tu continueras de m'aimer ?

Retournée et éveillée,
La neige tracent les pas de la reine noir sur les carreaux blancs.
Un souffle chaud,
Un murmure en écho,
Des souvenirs d'une autre vie.

À Jamais

Et elle n'entendra pas son ancien amant.
Ni ses blessures et son coeur qui s'effrite.
Le plus grand pion s'en va, laisse au soin du roi de s'occuper du joueur.

Les contes de fée, en fin de compte ça n'existe pas.

Ils nous tuent tous avec douceur...grâce à leurs faux espoirs et leurs mensonges.

Pardon

...Flint
D'avoir aimer quelqu'un qui n'est pas toi.

Fin du RP pour moi
Revenir en haut Aller en bas
Vhagar Meraxès
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Once
Permis de Transplanage


Re: Norvège

Message par : Vhagar Meraxès, Sam 15 Avr - 20:27


Retour aux sources...

avec Daegan Harltøfsen (avec LA)



Fendre les vagues, tanguer et faire du roulis. Prendre la mer n'était pas une habitude, malgré les légendes que l'on racontait sur les Nordiques. Vhagar n'était pas plus que ça à l'aise, pas plus que ça mal à l'aise. Il regardait la proue du bateau casser les moutons sans perdre d'allure. Aussi captivant qu'un feu de cheminé, il aurait pu passer tout le voyage à contempler ce spectacle. Devant lui se dressaient les premiers îlots de la Norvège, bien moins fréquents que dans le nord de celle-ci, mais tout de même magnifiquement parsemés dans le paysage scandinave. Ils avaient quittés le gris de l'Angleterre pour rejoindre l'immaculé blanc de leur pays d'origine. Vhagar et son cousin  Daegan regardaient l'horizon les yeux pleins de souvenirs, joyeux ou tristes, mais tous deux avec la satisfaction agréable de rentrer au bercail. Et pour Vhagar, cela semblait une éternité. Il n'était pas revenu depuis quinze ans. Quinze années de mélancolie, quinze années à devenir fin stratège, et résoudre la sale affaire. Mais pour le moment, il venait juste voir Brinjolf. Son parrain. L'occasion de voir ce qu'il était devenu, et ce que les dragon étaient devenu, aussi. Il n'avait pas vu Otar, le crêteu, comme son père les appelait, depuis ses dix ans. De bonnes chances existaient pour qu'il ai dépassé les vingts mètres. Il verrait bien une fois arrivé.

Vhagar jeta un oeil à son cousin, à ses côtés. Ils étaient seuls à l'avant du bateau. Les autres passagers, probablement tous moldus d'ailleurs, devaient probablement mal supporter le vent du Nord qui donnait quelques gifles glaciales aux deux gaillards Norvégiens. Mais malgré ça, lui avait le sourire. Si Vhagar gardaient ses expressions pour lui, cette fois-ci ne fût pas forcément par habitude. Bien qu'ils n'aient pas tellement eu l'occasion d'être très proches, Daegan et lui restaient de la même famille. Il avait adoré Sieglinde, et ne voyait pas de quoi en vouloir au neveu de sa tendre mère. Il gardait simplement du recul. De l'appréhension. Et si Brinjolf avait des nouvelles de Thorvar? Il n'avait pas vu son frère depuis son enfance, mais il ne saurait trop comment réagir s'il venait à le croiser. Il ne préférait en fin de compte pas que cela arrive. Beaucoup trop de souvenirs, d'appréhensions, de questionnement dans la tête de Vhagar. Il lui fallait penser à autre chose. Et rien qu'imaginer retrouver les dragonnets de sa jeunesse devenus adultes lui fit hausser les commissures. Il envia même de partager le moment avec son cousin.

- Eh, Daegon, ça te dit de faire un tour à Stavanger? Je rejoins mon oncle et ses dragons, tu pourra rentrer demain à Kvaløyvågen si tu le souhaite.


Il releva la tête malgré le grain blanc qui lacérait son visage. La bise était réellement puissance ce matin. Heureusement que l'arrivée se faisait de plus en plus proche.

Tu as mon LA pour le RP
Revenir en haut Aller en bas
Daegan Harltøfsen
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Norvège

Message par : Daegan Harltøfsen, Jeu 20 Avr - 7:44


Penché par dessus la barrière, Daegan observait les vagues se fracasser contre le ferry. Il rentrait souvent en Norvège, en tout cas plus souvent que son cousin, et pourtant pourtant il ne se lassait jamais de ce spectacle. Les deux hommes étaient de la même famille et pourtant, niveau caractère, c'était le jour et la nuit. L'ancien jaune était beaucoup moins sur la réserve que son cousin et il jouissait d'une spontanéité qu'il avait gardé depuis son enfance. Bon, après, il savait que du côté de Vhag' ça n'a pas toujours été rose. Son cousin avait eu une enfance un peu tumultueuse après la perte de ses parents et de son frère.. Histoire étrange dont on évitait de parler au sein de la famille. Du coup, malgré sa curiosité constante, Dae' respectait le silence familiale et ne posait aucune question. Jamais. Pis, de toute façon, c'est pas comme si on en savait beaucoup sur cette histoire.

« Eh, Daegon, ça te dit de faire un tour à Stavanger? Je rejoins mon oncle et ses dragons, tu pourra rentrer demain à Kvaløyvågen si tu le souhaite. » Ouvrant grand ses yeux d'enfant, le jeune homme lança un large sourire à son cousin. « Carrément ! Il en a beaucoup ? » Il n'en fallait pas plus pour occuper l'esprit du nordique durant tout le voyage. Il n'avait jamais été amené à voir des dragons en vrai, il n'allait pas du tout craché sur l'occasion. Et puis ça lui donnerait l'occasion de passer un peu de temps avec Vhag'. Déjà qu'à Poudlard il ne se parlait pas beaucoup, différence de maison oblige, mais alors depuis qu'ils ont quitté l'école... Il s'écrivait, de temps en temps, surtout pour se demander si ils comptaient aller à telle ou telle fête familiale. A part ça pas grand chose de palpitant entre eux. Il pensait même Vhagar incapable d'être sociable. Agréable surprise !

Retournant son visage vers l'horizon, le jeune homme commençait à apercevoir un bout de terre caché derrière la brume. Il prit une longue inspiration avant d'expirer lentement en fermant les yeux. Il viendrait peut-être vivre ici, qui c'est ? Si son futur travail le lui permet. Être à côté de son cousin et se souvenir de l'histoire étrange de sa famille le poussait à se rapprocher de la sienne. Daegan avait beaucoup de chance d'être si bien entouré, il ne devait pas délaisser ça en passant sa vie loin d'eux. Bref, il a toujours été très attaché aux valeurs et aux croyances et blablabla.. Et malgré son attitude, ce grand enfant savait faire preuve d'une sagesse inexplicable. Sa mère en riait parfois, le poussant à profiter des fougues de sa jeunesse avant que les Dieux ne la lui reprenne. « J'adorai vivre ici. »
Revenir en haut Aller en bas
Vhagar Meraxès
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus : Once
Permis de Transplanage


Re: Norvège

Message par : Vhagar Meraxès, Sam 29 Avr - 13:26


Vhagar observa un moment son cousin, qui affichait un sourire radieux à l'entente de sa proposition. Ils étaient tellement différents. Il ne le jugeait cependant pas. Il ne connaissait pas bien Daegan, mais avait du respect pour la voie qu'il avait choisit, et son choix d'être si expressif. Ce n'était pas tellement commun de voir des sorciers du nord montrer leur joie de vivre. Il en était de même pour les moldu d'ailleurs. Mais Daegan, sans véritablement en faire trop, était toujours souriant quand son contexte le permettait. Vhagar ne l'enviait pas, mais pourtant son cousin avait constamment l'air bien plus heureux que lui.

-Carrément ! Il en a beaucoup ?


S'il y en avait beaucoup? Il aurait du le savoir. Quoique non, finalement. Brinjolf avait beau être le cousin de son père, rien ne le rattachait à Daegan. Mais bon, l'élevage de dragon faisait la fierté des Meraxès, autrefois. Vhagar ne s'attendait probablement pas à ce que la sœur de sa mère n'ai jamais parlé, ou pas tant, de cet établissement à sa famille plus proche. Mais après tout, il s'en fichait pas mal, maintenant. Il n'aura qu'à faire la visite à Daegan comme il l'aurait fait pour quelqu'un d'autre de plus, inconnu. Sans prendre en compte le détail, qui faisait de lui un nouvel inconnu. Vingt ans, ça change un homme. Et un gardiennage.

- La dernière fois que je suis venu, il y en avait 7. Quatre Norvégiens à crêtes, Un Vert gallois, un Noir des hébrides, et un Opalœil des antipodes. Mais bon, ça fait longtemps.

Le Nordique se remémorait ses souvenirs d'antant. Les dragons de son père, la vie paisible qu'il menait. Loin de tout. Loin des problèmes, dans la campagne, près de là ou ils allait bientôt débarquer. Et bien que Vhagar savait que rien ne l'attendait, ni ne le forcerait à rester, son cœur se noua, et son stress montait. Vingt ans qu'il préparait un semblant de retour, et il n'était pas encore prêt. Ce paysage si beau lui rappelait le mal et la douleur. Et pourtant rien de tout cela ne s'illustrait sur son visage de marbre. Comme toujours, et même devant son cousin. Ne pas, se laisser aller.

-J'adorai vivre ici.

Le Nordique fît une grimace. Vivre ici, il était vrai que ça aurait pu être chouette. Beaux paysages, les racines. Mais trop de racines, justement. Le blond Nordique avait besoin de changer d'air, et cet air il l'avait trouvé à Londres, Whitecomb Street. Oui, il était bien la ou il vivait. Parmi ceux avec qui il s'était bâti une nouvelle vie. Le Heurtoir, l'ordre. Tout ça. Rien ne le ferait revenir ici.

-Trop de souvenirs...
Revenir en haut Aller en bas
Finrod Elensar
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


Re: Norvège

Message par : Finrod Elensar, Jeu 3 Aoû - 4:56


Liens familiaux

Rp unique




Encore du vent. Qu'importe où se rendait Finrod, il y avait du vent. À souffler, à secouer arbres, branches et feuilles. À rappeler à quiconque l'oubliait que la vie était présente partout. Entre chaque bout d'écorce, sous les feuilles mortes tombées de leur hôte, dans les terriers où la nouvelle portée d'un couple de renards venait de voir le jour ou encore dans les ruelles d'un village qui se réveillait quelques heures après les premiers rayons du soleil. Oui, le vent s'engouffrait partout Le cri d'une porte, le claquement d'une fenêtre ou des rideaux dansant. Une danse au rythme endiablé et violent ou encore doux, presque comme une caresse. Oui, le vent rendait vivant. Le Fourchelang le ressentait. Prenant à plein poumons l'air des rafales qu'il recevait en plein visage. Fermant les yeux pour se délecter d'une telle sensation.

La Norvège.

À présent qu'il avait atteint sa destination, le jeune homme devait commencer ses recherches. Sauf qu'il ne savait pas vraiment où. Et s'il apprenait quelque chose, que faire de ces informations ? Si ces enfants étaient encore en vie ? Et connaissaient-ils son existence ? Cela semblait peu probable. Aux dires de sa mère, les jumeaux avaient été abandonnés mais la confiance que le Fourchelang avait en ses parents avait quelque peu disparu depuis qu'ils lui avaient avoué la vérité sur cette nouvelle partie de la famille, son frère et sa sœur, enfin pour être plus précis, son demi-frère et sa demi-sœur. Sa mère avait fauté. Cela ne dérangeait pas plus que cela le jeune homme. Il fallait reconnaître qu'en voyant son père, il était compréhensible que sa mère ait trouvé du réconfort et de la tendresse dans les bras d'un autre homme. Mais de là à donner naissance.

C'était avec un parchemin indiquant un nom de village imprononçable que Finrod avait transplané depuis la Roumanie, deux jours après l'aveu de ses parents. Il avait ressenti une telle colère. Il avait hésité à partir immédiatement. Mais il se retint grâce un self-contrôle dont l'origine lui était inconnu. Lui si enclin à se laisser submerger par ce sentiment. Après quelques questions à ses géniteurs, le voilà partit. Heureusement que l'anglais s'était répandu à travers le Monde, ainsi il pourrait se faire comprendre. Un étranger cherchant des informations sur des enfants du pays ne passerait sûrement pas inaperçu bien longtemps. Et s'ils prenaient la fuite ? Un homme immense les cherchant... Il y avait de quoi effrayer. La tâche s'annonçait ardue.

Le meilleur moyen d'avoir des informations était d'écouter les gens parler, mais leur langue était inconnue pour Finrod. Il devrait donc se mouiller un peu plus. Il entra dans une taverne à défaut de trouver un autre lieu publique où des ragots pouvaient être colportés. Il sentit quelques regards se tourner vers lui mais rien de bien méchant. Rapidement, chacun retourna à ses occupations. Le sorcier se posa au bar, endroit le plus visible. D'autres personnes s'y trouvaient aussi. Il tâcha de ne pas se poser à côté de quelqu'un de crainte de déranger ou de s'attirer quelques ennuis.

Vint un serveur ou le patron. Rien n'était certain. Ainsi, Finrod commanda une boisson simple mais qui affectionnait bien : le thé. Il n'avait pas été très difficile de se faire comprendre, une boissons simple et internationale, non ? En attendant, le Fourchelang prenait un peu plus connaissance des lieux. Probablement quelque chose d'authentique, architecture style nordique (non pas Ikea, en plus c'est suédois), plutôt bien entretenu, il y avait des coins plus discrets que d'autres qui pouvaient accueillir des groupes allant de deux à probablement dix personnes. Il y avait même deux, trois tables dans des alcôves où l'on pouvait tirer des rideaux. C'était un lieu quelque peu atypique et étrange, pourtant aucune magie ne semblait à l'oeuvre ici, il s'agissait bien d'un village moldu.

N'existait-il pas un sortilège lui permettant de comprendre une autre langue ? Une potion aurait aussi fait l'affaire mais il n'en avait pas et les compétences de sa cousine lui faisait défaut. Il n'avait pas le temps de lui demander qu'elle lui en confectionne une et il souhaitait aussi que ces recherches restent secrètes pour l'instant. Bien que pour l'instant, elles ne soient pas vraiment fructueuses.

Le serveur/aubergiste, difficile à définir cet endroit, amena la commande du presque-géant. Ce dernier avait pris la peine de faire du change. Un transplanage dans une banque avait fait l'affaire. Il laissa donc le montant sur le comptoir, autant régler tout de suite et éviter d'attirer l'attention sur lui. Ses yeux émeraudes fixèrent le liquide qui commençait à prendre petit à petit la couleur des plantes séchées contenues dans ce petit sachet. Puis, commença à réfléchir à un sortilège pouvant l'aider dans cette situation. Il devait bien en avoir un, cherchant dans les tréfonds de sa mémoire, il avait voyagé et ne parlait pas très bien les langues étrangèes. Oui, il se souvenait petit à petit, mais la formule ? Quelque chose en rapport avec l'interprétation... Interpreta, Interpretis ! Oui c'était ça. Dirigeant sa main vers sa baguette, la sortit puis la posa sur ses genoux et invoqua la formule accompagnée d'un Maxima. Quelle était la probabilité que l'on parle de jumeaux magiques ici ? Surtout que rien n'indiquaient qu'ils vivaient encore dans ce village et encore moins dans la région. Mais il fallait bien commencer quelque part. Ce qui encourageait le propriétaire de la BAM était la petite taille de ce hameau.

Quelques mots compréhensibles vinrent aux oreilles de Finrod. Il était évident qu'il ne pourrait tout comprendre grâce à ce sortilège mais il arrivait à saisir quelques bribes de conversation. On parlait d'enfants, de femmes et même d'hommes, bref de tout le monde. Autant de sa vie personnelle que celles des autres, on parlait aussi de forêt et des animaux. Rien qui pouvait intéresser le presque géant dans la situation actuelle. Quelqu'un évoqua ce très grand homme au bar, enfin c'était ce que déduisit Finrod, juste parce que c'était un étranger étrange mais rien qui pouvait informer quoique ce soit sur l'endroit où se trouvaient ses jumeaux. Le sorcier interrompu le sortilège, car il sentait qu'il consommait beaucoup de son énergie magique. Décidant de se jeter à l'eau, il appela d'un petit geste de la main le serveur.

- Est-ce que vous parlez anglais ? Lui demanda-t-il. Après tout, il ne voulait rien de mal à ses enfants, jeunes adolescents plutôt. Mais le serveur fit non de la tête mais pointa une de ses collègues qui venait de remplir son plateau de choppe de bières, de tasses à café et autres récipients. Les deux employés ne devaient être beaucoup plus jeune que le presque géant. S'ils étaient depuis longtemps, ainsi Finrod aurait peut-être une chance...

- Bonjour, vous parlez anglais ? Elle accompagna son acquiescement de la tête avec un "bonjour" chantant. "Je suis à la recherche de jumeaux qui doivent avoir entre treize et quinze ans. Une fille et un garçon. Ils auraient été trouvés et adoptés Oui c'était vague comme description mais le fait que ce soit des jumeaux pouvait avoir un impact important, après tout c'était un phénomène assez peu commun non ? Alors des orphelins jumeaux, adoptés par une personne ou un couple du coin était tout à fait envisageable surtout vu leur venue au monde, abandonné à peine nés...

Un léger silence s'installa, elle dit quelque chose en norvégien à son collègue. Son intonation n'était si agressive ou ne dégageait rien de négatif. Bien que le Fourchelang n'était pas légilimens, il ne semblait pas entendre de suspicion dans sa voix ou en voir dans son langage corporel.

- Je vois de qui vous parlez. Que leur voulez-vous ? Finalement il y avait quand même un peu de méfiance, mais cela redonna espoir à Finrod, allait-il pouvoir retrouver son demi-frère et sa demi-soeur ? Bien qu'une fois qu'il aurait découvert leur identité, il ne savait pas trop comment s'y prendre.

- Je... Je suis à leur recherche, car leur mère biologique m'a demandé de les retrouver.C'était presque vrai, non ? Je vous assure que je ne veux rien leur faire. Juste prendre connaissance de leur vie,
pour savoir comment ils vont.
Habituellement, s'adressant à des moldus, il les aurait torturé pour obtenir de telles informations mais le but n'était pas d'effrayer ces deux membres de sa famille s'ils étaient toujours dans le coin. Sa vie ne pouvait être que du négatif pour eux, il devait être prudent et qu'importe si ces sans-magies s'en sortaient sans une égratignure, il fallait qu'il les retrouve.

Un air d'étonnement traversa le visage de la serveuse. Puis un léger sourire. Puis rien.

- Elle arrive un peu tard... Ils sont partis. Depuis longtemps. Sans rien dire à personne. Même le père adoptif ne sait pas où ils sont allés. D'ailleurs, personne ne l'a revu, lui non plus. Ce fut la douche froide. Il demanda leur nom, malgré tout. Au moins qu'il sache ça. "Sirlan et Sargrid, je crois bien. Quelque chose comme ça. Ils étaient un peu étranges mais gentils. Personne ne sait pourquoi ils sont partis, ils vivaient un peu à l'écart je crois.

C'était de bien jolis prénoms mais qui resteront sans visage malheureusement. Il remercia la jeune femme,
lui déposant un billet sur le comptoir. Avec tout ceci, il en avait oublié son thé qui était presque froid. D'une traite, il le but. Ses recherches s'arrêtaient donc là ? Devait-il demander à d'autres personnes ? Après tout, se baser sur un avis et baisser les bras aussi rapidement n'était pas vraiment du genre de Finrod. Mais avec toutes ses responsabilités, le jeune homme n'avait pas vraiment le temps de partir à la recherche d'inconnus à travers le Monde.


Il poussa la porte de l'établissement, perdu dans ses pensées, ne sachant pas quoi faire à présent. Il regardait le sol, comme si une réponse allait surgir de nulle part pour lui dire quoi faire. Il ne pouvait pas rester loin de l'Angleterre plus longtemps, ils avaient besoin de lui. Il se devait d'être là pour eux.

- Finrod... Interloqué, il leva la tête : sa mère était là. Devant lui. Pourquoi ? "Je sais que tu m'en veux de t'avoir cacher leur existence mais écoute moi. J'ai réussi à savoir où ils étaient. Ils sont en Grande-Bretagne. Ils étudient à Poudlard ! Sa voix se brisa, des larmes coulèrent sur ses joues. Était-ce de la joie, de la tristesse ? Un mélange des deux ? Pourquoi voulait-elle l'aider ? Pour se racheter ? Elle ne connaissait pas la double vie de son fils, elle ne savait pas qu'il avait peur d'attirer des ennuis à ces jumeaux innocents. Il savait qu'il corrompait tout ceux qui croisaient son chemin ou alors il les blessait, lors d'un combat d'idéologie. Les personnes proches du Fourchelang étaient très souvent affectées par cette vie dangereuse qu'il menait.

Ainsi, ils arpentaient les mêmes couloirs que lui quelques années auparavant. Sans ajouter un mot, il transplana, laissant sa mère seule. Il lui fallait encore du temps. À présent, il fallait qu'ils en apprennent plus sur ces jumeaux. Cela allait être beaucoup plus facile.


Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: Norvège

Message par : Mangemort 67, Lun 30 Oct - 17:41


Rp unique et LA de 33

Des ordres avaient été donnés, rien de bien compliqué. Même quelque chose de tout à fait ordinaire pour les Mangemorts. Quelque chose de clair, quelque chose de précis dans un dessein qui l'était tout autant. Et comme d'habitude, je mettais la main à la pâte. Hors de question que je regarde les autres s'amuser. Surtout que nous préparions quelque chose de grand et d'amusant.

Accompagné de la Dame de Glace, duo habituel semblait-il, nous avions transplané loin du Ministère et de ses vulgaires chiens de garde. Pour que tout se fasse comme il faut, nous devions pouvoir agir sans qu'on nous empêche d'agir. Nous étions partis de Hollow dans la matinée, échangeant de place à chaque fois pour la transplanage d'escort.

Nous arrivâmes dans un pays pas inconnu : la Norvège. Fin de saison du tourisme, nous étions pourtant certains de trouver ce que nous étions venus chercher. Début d'automne, le vent soufflait fort venant de la mer. Quelque chose que j'appréciais, le vent, faisant voler nos robes comme bon lui semblait.

- Tâchons d'agir vite et bien. Nous devons les prendre entier. C'était logique après tout mais il valait mieux préciser ce détail.

La journée était quelque peu nuageuse mais rien de bien méchant. Les habitants et vacanciers profitaient d'une température proche de celle de Londres, étonnement, pour marcher le long d'une très longue plage. Un endroit peuplé par définition. Ce qu'il nous fallait. La mage noire n'avait pas dit grand chose, voire rien du tout. À quoi pouvait-elle bien penser ?

Commençons. À peine eut-elle terminé sa phrase d'un éclair vert traversa la ciel et un homme tomba raide mort sur le sable. Sa compagne ne comprit pas tout de suite ce qu'il se passait et ne le saura probablement jamais, car un autre sortilège de la Mort fusa, mais de ma baguette. Si on pouvait éviter d'attirer trop l'attention, cela serait parfait. Mais c'était trop espérer. Quelques personnes tâchèrent de s'éloigner de plus en plus rapidement des deux Ombres que nous étions sur cette plage qui devait apporter joie et tranquillité.

Trois corps furent sur le sol, puis quatre. Des sortilèges n'abîmant pas les corps furent utilisés : un Electrocorpus Maxima frappa de plein fouet deux baigneurs, réchauffés, sortant à peine d'une mer un peu chahutée par le vent tandis qu'un Ango Nubes eut raison d'une sportive et d'un photographe. Grâce à la lévitation, les corps inertes s'empilèrent petit à petit pour s'élever à un total de neuf. Cinq pour moi, quatre pour elle, trois aurait été trop peu mais tellement symbolique et six bientôt trop gourmand.

- Metalo scencio Pour emballer tout ce petit monde. Concentration, au milieu de la panique des gens qui avaient finalement compris que les personnes tombant comme des mouches étaient mortes. Direction Hollow, mais en plusieurs étapes, impossible de transporter tout ceci sans risquer d'en perdre un en route et pourtant, ils étaient tous très importants pour ce qui se préparaient...

Fin du RP - Sujet libre

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Norvège

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 10 sur 10

 Norvège

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.