AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Les Docks
Page 16 sur 16
Dans une nuit Brumeuse
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
Alice Grant
Serdaigle
Serdaigle

Dans une nuit Brumeuse - Page 16 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Alice Grant, le  Lun 26 Nov 2018 - 22:14

Poste unique
FB: Alice à 16 ans
Trigger warning: contenu sensible

No surprises (Radiohead)


- Maman, je sors.
- Avec tes amis?
- Yep.
- Bonne soirée, ma puce.
- Merci.

Tap, tap, les pas.
Clic, clac, la porte.
Clap, clap, les applaudissements.
Tu ne les mérites pas. C'était très mal joué.
Comme toutes les comédies dramatiques...
Avec les rires près-enregistrés.
Qui tournent en boucle dans ton crâne.
Des rires déments de condescendance.
Que la folie est venue glisser là;
Une voix de plus ou de moins...

A heart that's full up like a landfill
...
Bruises that won't heal
...
You look so tired and unhappy


Tu es devenue une très mauvaise actrice, Alice.
Mets-y au moins un peu d'énergie!
Non...
Un peu de cœur!
Non plus.
Un peu d'âme!
Je ne sais pas, ce qu'il te reste...
Tu n'as plus assez pour tromper ta mère.
Elle a un regard inquiet à chaque fois que tu quittes l'appartement, maintenant.
Elle ne creuse pas.
Elle fait bien.
Tu en as assez de devenir le personnage secondaire pathétique d'un film en noir-et-blanc.

Silent, silent
This is my final fit, my final bellyache with
No alarms and no surprises


Il fait noir, et il fait froid.
Même le sourire du Cheshire ne brille pas.
Tu es seule.
Tu es triste.
Tu t'approches des docks.
L'eau est noire, et sûrement froide.
C'est tentant.
Mais tu n'as pas le cran de mourir.
Remarque, t'es pas très vivante non plus.
Tu es déjà bien amochée.
Presque vivante
Presque morte.
Une zombie.
Qui va finir par bouffer tout son entourage.
La question c'est:
Est-ce que tu crois encore en un antidote?

Such a pretty house, such a pretty garden
No alarms and no surprises


Tu t'assois dans un coin,
Là où hier y'avait un sans-abri
A peine plus vieux que toi
Avec ses deux chiens.

Tu sors un sachet de ta poche
Que t'as acheté à une vieille sorcière la veille
Tu lui as demandé les risques
Elle t'a répondu en lançant un galion en l'air
Pile ou face?
Pile.
Perdu.
Une chance sur deux d'y passer dans un mauvais trip.

Mince, il fait vraiment super froid...
T'aurais dû lui filer quelques pièces moldues,
Au gars,
Au lieu de tracer comme si t'étais pressée...
Maintenant que t'y penses...
T'aurais dû...

Tu fais tomber l'unique bonbon dans ta main
Arc-en-ciel
Ça en jette
T'as jamais touché à quelque chose d'aussi fort
Tu regardes autour de toi en cherchant la peur mais c'est à peine si quelque chose s'agite dans ton ventre.

La bise glacée gèle tes doigts.
T'aurais au moins pu lui dire bonjour.
Au type.
Juste un bonjour.
Ça coûte vraiment pas grand chose.
Ses chiens peuvent pas lui dire bonjour.
C'est pas des humains.
Ils peuvent pas parler.
Mais toi, t'es humaine, non?

Tu regardes les couleurs à peine visibles
Pourquoi elles ne sont pas déjà en train de diffuser leur poison dans tes entrailles?
Ça t'a coûté une blinde.
Alors, qu'est-ce que t'attends?

Un bruit sur ta droite.
Un bruit sourd d'un poivrot qui se fait éjecter d'un bar.
Et qui part en titubant.
Ça sent...
Ça sent la bagarre.
Tu te lèves, des fourmis dans les jambes.
Alors que t'es pas assise depuis très longtemps.
Le sdf il a dû rester sur le goudron pendant des heures hier.

La pilule colorée tombe dans la bouche d’égout à tes pieds.
Argh!!
Mauvaise cavité!
Tout un investissement qui part en fumée!
Pas de chance...
Peut-être bien que c'est le vent...
Ou que tu l'as laissée tomber...
Pas très courageuse, la junkie en pâte à modeler...
Bref, tant pis.
Tu t'approches de la porte du bar.
Les murs tremblent, les voix rugissent: la bataille fait rage...
Tu retrousses tes manches, fait mine de craquer quelques os,
Il doit bien te rester des muscles sous la peau...
Personne ne remarque que tu te glisses entre les coups,
A chercher de la vie dans les poings sur ton visage plus que dans les uppercuts que tu tentes d'envoyer...
Se défouler...
Ça fera l'affaire pour cette nuit.
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Dans une nuit Brumeuse - Page 16 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Elhiya Ellis, le  Dim 17 Fév 2019 - 14:54


Ce qui doit être
 

Pv 84


Un corbeau messager, une missive qui ne demandait pas des nouvelles, pas vraiment, pas dans le sens propre du terme. Le sourcil s’était haussé à la lecture des mots, me demandant ce qui justifiait soudainement une reprise de contact avec tant de temps laissé dans le vide. Mais soit… Le papier abandonné sur le bureau j’avais continué ma journée sans réfléchir au sujet. Combien de jours et de nuits étaient passées depuis ma dernière entrevue sur les docks ? J’avais cessé de compter, croisant d’autres routes inconnues, sans retenir les noms ou même les idées, partageant des bouts d’instant confirmant que je n’avais chercher à courir après des fantômes. Alors cette reprise de contact, ne changeait rien à l’écoulement du jour. Mes recherches sur l’inconscient en fil conducteur, j’avais passé les heures qui suivaient dessus.

Le temps avançait, le soleil se mourrait loupant la caresse de son amante d’argent, heure pour moi de me préparer, avaler un truc et partir. Un petit mot laissé visible pour Theya si elle repassait dans le coin pour notre balade nocturne à venir, j’attrapais ma veste finissait ma pomme, m’emmitouflait dans mon écharpe et quittait le château pour pouvoir transplaner tranquillement jusqu’aux quais que trop connus de la capitale anglaise. Silence coutumier de l’heure habituelle perforé par le crack de mon arrivée, les mirettes cherchaient succinctement une silhouette moldu ou non, d’un besoin d’oubliette à prodigué ou de salutations à offrir. Rien de prime abord, surement car le point de rencontre était un peu plus vers le rebord des clapotis de l’eau.

Silencieusement, les pas rejoignaient le reflet de la Tamise, la main gauche jouait avec le paquet de cigarette quand la droite effleurait le ruban de dentelle de ma baguette. Un souvenir caressait l’esprit soudainement, à l’image déformée de mon reflet dans l’eau sombre. J’ignorais pourquoi ça me revenait maintenant, à cet instant précis, les mots de Mon inconnu et ses doutes sur ses actes, ses gestes et ses choix, sa perdition à l’encre parfumée, ce conflit entre ce qui était attendu de nous et ce qu’on faisait presque instinctivement. L’envie de relire ses mots, lui reparler, le retrouver brulait la pulpe des doigts alors que c’était le bâtonnet de nicotine que j’allumais en patientant. Je lui enverrai un hibou en rentrant, juste pour savoir ce qu’il advenait de lui. C’était bien un lui ? le doute s’instaurait soudainement… il me semblait bien…. Je relirais ce soir, après tout, je n’avais pas été entièrement honnête dans mes courriers… il était peut-être temps, maintenant que je me demandais pourquoi je répondais à l’appel d’une Ombre pour qui je ne nourrissais pas les même terme d’allégeance que la première
Invité
Anonymous
Invité

Dans une nuit Brumeuse - Page 16 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Invité, le  Dim 24 Fév 2019 - 17:32

Trop occupée. C’était bien le souci. C’est ainsi que les partisans – qu’ils soient élites ou non – se retrouvaient à moins croisé vos routes. Symptômes d’une confiance trop forte dans les âmes qui faisaient légitimement partis de l’Ordre Noir ? Difficile à dire. Parfois, c’est juste que le temps passait à une vitesse relative, et qu’il était difficile de sauter d’un train en pleine marche. Alors il fallait adapter les montres, les pendules, les horloges. Il fallait prendre le temps de. Pour ne pas laisser tomber les âmes qui avaient juré allégeance aux silhouettes, aux ombres de la nuit.

C’est ainsi que tu avais repris contact avec la jeune Ellis. Croisée au détour de Poudlard, sourire narquois sur le visage, rien ne présageait qu’elle sache qui tu étais. Et c’était mieux ainsi. Jusqu’à présent, peu était au courant de qui se cachait sous le masque balafré et cela te suffisait. Pour vivre heureux, vivons caché ? Non. Il s’agissait davantage de protection. Moins étaient les gens informés, moins étaient à craindre les représailles, les tentatives de chantage en suspens. Rien de tout ça. Tu voulais, en tout cas, te l’épargner.

Alors quand tes pas te portent au bord de la Tamise, sur les docks longuement parcouru, foulé par tes pas, par ton ombre. Tu ne mets guère longtemps à retrouver l’infirmière. Silence durant de longues minutes, tu l’observes à distance raisonnable. Juste pour voir s’il n’y avait personne alentours qui seraient susceptibles de vous épier, de vous écouter. Non, juste elle. Silhouette dans la nuit. Et toi, ombre dans les ténèbres.

- Bonsoir Miss Ellis. Politesse de mise. Respect dû à peu de profils, peu de personne. Tu sais que cela n’aura que peu d’importance pour elle. Mais qu’importe. Tu attends, laisse passer quelques secondes légères, avant de rajouter quelques mots. Je vous prie de bien vouloir m’excuser pour ce délai monstrueux … nous avons beaucoup de travail … C’était vrai. Les Ombres n’avaient jamais été autant occupés que ces derniers temps. Briser le secret magique ne se faisait malheureusement pas en un jour.


Dernière édition par Mangemort 84 le Mar 12 Mar 2019 - 9:29, édité 2 fois
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Dans une nuit Brumeuse - Page 16 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Elhiya Ellis, le  Ven 8 Mar 2019 - 14:20


Ce qui doit être


Pv 84
Flashback en accord avec 84

Je ne savais pas, vraiment... C’était à cause d’une promesse, ou plusieurs du moins. Ne pas avoir l’impression de laisser les choses inachevées, en pause, alors que tout le monde agissait ainsi… peut-être… Je ne savais plus vraiment si c’était réellement plus simple de se contenter de répondre présente, de requérir un peu de consistance là où je n’étais qu’une parmi d’autre. Je n’étais pas bien sûre, pas plus que je savais ce que lui était devenu dans ses tourments qu’il m’écrivait. Un détail bien entendu, un de ceux qui ne chamboulait pas le monde, mon monde, plus maintenant en tout cas. Ce n’était qu’une simple brise oubliée, qui m’avait oubliée au milieu d’un ciel d’automne aux millions de feuilles soufflées. Surement…

Une bouffé de nicotine pour ne pas laisser les idées divaguer, un sursaut me saisissait aux salutations nocturne. J’en avais presque oublié qui j’attendais. « Bonsoir… » Pas de nom, ou surnom, première fois que ce manque restait collé à la langue. Son matricule n’avait été confié, mais, c’était encore plus impersonnel que l’abandon de prénom selon moi. Les mirettes glissaient donc pour se heurter au masque, offrant un signe de politesse en palliatif à la nomination fantôme. Question de politesse, d’égard ou simplement d’habitude, je ne savais plus vraiment, là aussi. Mais l’coute se faisait des plus attentives. Moins des choses, la requête devait avoir un but. Forcément…

Des excuses arrachaient à mon sourcil une courbure rehaussée. Des mots pour les silences et l’absence, déconcertante début d’échange, j’en bafouillais presque. « Je… ce n’est rien. Je conçois. » Bien que je ne comprenais toujours pas les périodes de battements à attendre, à rester à reprendre une vie des plus tranquille sans rien attendre. Un sourire en coin ourlait les lèvres, trahissant le trouble, ou du moins la surprise aux justifications offertes. On m’avait fait venir pour ça ? Vraiment ? « Je suppose que si urgence il y’avait eu, vous m’auriez appelé plus tôt de toute façon.. Que puis-je faire ce soir ? » Assurer que je ne doutais pas, pas autant qu’il était possible que ce soit réellement, et triturer machinalement le pendentif au cou, en justification de la patience toujours de mise. Toujours…

La petite étoile dansait entre les doigts, me demandant si les quais feraient de nouveau office d’entrainement, un de plus, un de ceux au détour de passage d’un moldu ivre d’une nuit dans un pub. Les souvenirs étaient un peu flous, sauf les premières rencontres. Me demander de faire plier la volonté d’un inconnu alors que je n’étais qu’étudiante m’avait autant frustrée qu’agacé. Le jeune âge m’interdisait certains sorts, alors, il avait fallu attendre un peu, donnant aux caprices de la baguette et de la volonté des parfums étrange d’anciennes entrevues avec une ex-aurore. J’avais moins hésité, mais ne concédais toujours pas à faire parler le bois gratuitement sur ce qui me semblait dénué de la moindre trace de mal. Complètement paradoxal, je concédais également, mais l’obéissance avait encore des limites que je n’avais encore jamais su dépasser, surement pour cela que mes sorts, sans aucune situation d’urgence ou perte de contrôle des émotions restaient léger, dans les normes, rien de plus. Peut-être…

Je me demandais donc, s’il était question de passer en revue l’ensemble de nos échanges. Ce serait justifié, désormais qu’il ne me restait plus qu’une année d’étude en médicomagie. L’enfance, ses doutes et ses faiblesses devaient avoir fui depuis quelques temps. Les opales patientaient docilement sans rien dire
Invité
Anonymous
Invité

Dans une nuit Brumeuse - Page 16 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Invité, le  Mar 12 Mar 2019 - 9:53

Il y a du changement chez la jeune femme, il est aisément perceptible, là sous tes yeux. Derrière ton masque balafré, tu perçois bien entendu la surprise de tes mots. Et un retour de sa part tout aussi surprenant. L’insolence qui tombe, surprenant. Une latence de quelque seconde, avant que la fidèle amie ne revienne, fidèle au poste, provoquant un sourire sous ton masque : Elhiya ne changeait pas. Non. Elle continuait à être celle qu’elle avait toujours été, l’insolence comme fer de lance. L’interrogation tombe alors que tu hoches la tête.

- La question serait plutôt de savoir ce que je peux faire pour vous.


La réponse aurait pu être « absolument rien », mais cela faisait déjà longtemps que les rencontres s’enchainaient le long des docks, et quelque chose transparaissait trop souvent : la jeune femme, pourtant douée, mettait un cruel manque de volonté à obéir, quel que soit l’ordre donné. S’il n’allait pas dans le sens qu’elle voulait, alors ses sortilèges manquaient de puissance. Il fallait corriger le tir, rapidement. Sans quoi cela lui serait préjudiciable. Autant que cela pourrait être préjudiciable à l’Ordre Noir. Et tu ne le tolèrerais pas.

- Vous savez Miss Ellis, nous avons coutume de laisser nos partisans agir par eux-mêmes, nous n’aimons pas la hiérarchie verticale, quand bien même nous sommes parfois obligés de nous en servir. Une légère pause alors que ta baguette tourne entre tes mains gantées. Votre absence de volonté ou plutôt, votre manque de bonne volonté quand un ordre vous est donné … m’intrigue autant qu’il m’agace. Vos incantations manquent de puissance lorsque les raisons de faire d’un acte vous échappent.

Ce n’était pas des reproches, même si cela y ressemblait cruellement. Il s’agissait juste de faire comprendre à la jeune femme qu’elle pouvait autant vous mettre en danger que se mettre en danger. Et que ce n’était pas concevable. Perdre des partisans, des Mangemorts, tu savais que c’était possible, bien entendu. Mais tu n’avais pas envie que ce soit fait sous tes yeux, alors que tu aurais pu faire changer les choses. Souvenir de vos rencontres, de ses refus, de son absence de volonté lorsque un élément lui échappait.

- Dans ce groupe, vous n’êtes pas seule. Et votre absence de motivation à réagir pourrait nous coûter très cher … autant en vie humaine qu’en espoir détruit.
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Dans une nuit Brumeuse - Page 16 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Elhiya Ellis, le  Mar 12 Mar 2019 - 12:45


Ce qui doit être
 

Pv 84
Flashback en accord avec 84

Ce que l’ombre pouvait faire pour moi ? Car on en était arrivé au stade de baby-sitting soudainement ? A trop de rencontres dans des coins humides il était devenu question de nourrir un lien paternaliste ou fraternel ? Genre pouvoir s’appuyer dessus ? Nourrir une confiance mutuelle quasiment affective ? Nan… ça n’avait pas de sens après m’avoir clairement rappelé que les contour d’ombres changeaient et que ce n’était pas quelque chose d’important tant que l’objectif restait toujours le même. Ce numéro ou un autre, aucune différence, alors attendre quelque chose de sa part ne collait pas. Les sourcils s’étaient froncés très légèrement au-dessus des opales fixées sur les interstices, gardant le silence, patientant de comprendre.

Il ne fallut que quelques secondes pour que les reproches ne fusent, ou du moins l’injuste verdict d’un juge et bourreau n’ayant même pas pris le temps de lire le dossier au complet. Il n’y avait pourtant pas tant de pages que cela à la lecture offerte, à moins qu’en fait je n’avais jamais laissé de lecture possible depuis le passage et la disparition d’un blond. Peut-être… Mais le blâme restait inéquitable. .. absence de volonté […] votre manque de bonne volonté […] Sérieusement, encore fallait-il me donner des consignes qui ne semblait pas ressembler à un spectacle pour émerveiller ou terroriser les petits enfants... A quoi bon jouer d’impero sur un ivrogne, ou de diffuser un soupçon de douleur à un être qui m’indifférait ? a la limite qu’iel m’offre donc Jace sur un plateau pour se faire une idée du niveau de non-indolence existant…. Un soupir exaspéré m’échappait,le claquement de langue réprobateur restait contrit en bouche sous obligation.

Nul besoin de me dire que la puissance de mes sorts était bien trop instable pour être viable. Nul besoin de parler d’unité de groupe, car ce joli mensonge cousu de fils ébène n’existait pas. Un ricanement filait entre mes dents en l’entendant parler de possible danger si je ne savais réagir comme il fallait quand on me le demandait.

– Ouai bien sûr, l’unité… on en parle ? Comme avec Fanch laissé en prison volontairement ? Magnifique groupe que de laisser un partisan seul dans son coin non ? Je doute que ce soit quelque chose que l’Ordre compte protéger.. le « groupe » comme vous dites. On est remplaçable après tout, c’est bien ce que vous avez dit non ? Vous comme nous ?

Je n’avais pas cilié, tachant au moins de ne pas laisser l’agacement parler de trop, soupirant à nouveau en roulant des yeux bien malgré moi. Une longue inspiration pour baisser l’énervement lié indéniablement à l’histoire du Serpentard où je n’avais du rester que spectatrice. J’aurai pu lui balancer que depuis l’incarcération le garçon avait un suivi psychologique, je menais de mon coté, ou encore qu’il était lié sous serment inviolable pour soutenir la Cause, alors que l’ordre n’avait que faire de son devenir. Alors… a mes yeux, mon manque de motivation n’égalait que leur manque d’implication envers leurs soutiens. On en revenait au principe de babysitting, il n’avait jamais été question d’un lien du genre, alors….

– Mais soit…. S’il est question encore de doute sur les discours entre ma baguette et moi-même, on rejoue la scène du poivrot ? Y’en a plein, il suffit de choisir, c’était bien ca l’idée ?

L’irritation en maitre j’avais montré d’un coup de menton la porte du bar en contre bas, j’avais toujours refusé de lever la baguette sur les lambdas, ça ne faisait que prouver que la magie était dangereuse et les sorciers capricieux, mais après tout, s’il fallait encore et toujours des preuves..
Invité
Anonymous
Invité

Dans une nuit Brumeuse - Page 16 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Invité, le  Mer 13 Mar 2019 - 10:38

Les propos touchent plus que voulu, tu le sens, tu perçois, cette colère sous-jacente qu’elle s’apprête à t’offrir aux premiers de ses mots. Tu souris sous le masque, attendant cette réaction, voulant la voir dans un autre rôle que l’enfant insolente. Alors quand elle te balance des reproches sur votre incapacité à s’occuper d’un certain Fañch. Ta langue claque sur ton palais, retenant un flot presque vulgaire remettant l’enfant à sa place. Lorsqu’il n’y aucune connaissance des coulisses, des prises de risques, il convient de ne pas porter de jugement hâtifs et honteux sur des identités qui se donnent, qui se vouent corps et âme à une cause si chère à leurs cœurs, que la mort ne représente pas un fardeau mais bien un cadeau. Se battre jusqu’au bout. Jusqu’au dernier souffle.

- Vous êtes bien naïve Miss Ellis.

Les mots tombent, sont lourds de sens et tu sais la colère que tu t’apprêtes à déclencher chez la jeune femme : après tout, tu ne la connais que trop bien. Même si elle ignore qui se cache sous ton masque, même si elle ignore tout de toi, de tes sacrifices, de tes confessions, toi, tu le sais. Tu sais ce que vous avez fait, ce que vous étiez prêts à faire pour cet élève injustement emprisonné.

- Vous parlez, une nouvelle fois, de chose que vous ignorez. Parce qu’aucun masqué ne s’est montré à son procès, parce qu’aucun coup d’éclat n’a été fait au Ministère, vous pensez que nous n’avons rien fait pour votre ami ?

L’appui du mot choisi, la langue qui roule, insidieuse, telle un poison prête à enfermer le sang dans une douleur infinie. Quelques pas t’éloignent d’elle, ta baguette frôle tes doigts gantés, magie qui ne demande qu’à s’exprimer, qu’à faire parler la colère qui gronde sous tes traits balafrés. Mais pourtant, aucune incantation, aucun sortilège ne s’extirpe. Seulement la voix, blanche, qui s’élève à nouveau :

- Voilà ce dont je parle depuis toute à l’heure, vous pensez avoir la science infuse, vous ne tenez pas compte de nos avis, du fait que vous n’êtes pas seule dans ce grand cercle qu’est l’Ordre Noir. Vous vous voyez comme remplaçable, tandis que nous vous voyions comme une aide précieuse dont nous ne pourrions-nous passer. Nul n’est irremplaçable, il est vrai, mais nous n’aimons pas perdre la vie de nos alliés, nous n’aimons pas perdre les âmes qui sont prêtes à se damner pour la Cause qui est nôtre. Vous … et votre nombrilisme persistant.

Les mots sont lâchés, prêts à faire exploser une bombe que tu sais puissante, violente. La main est prête à agir en connaissance de cause, à la moindre tentative de sortilège. Tu n’aimais pas ça. Repousser les gens dans leurs retranchements, les faire comprendre, par la force, qu’ils étaient dans le faux. Tu préférais la douceur des mots à la violence des actions. Mais parfois … parfois … les mots ne suffisaient pas. Et il fallait plus.
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Dans une nuit Brumeuse - Page 16 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Elhiya Ellis, le  Mer 13 Mar 2019 - 11:56


Ce qui doit être
 

Pv 84
Flashback en accord avec 84


Il était simple de tourner le dos, claquer la langue ou "la porte" et juste bougonner. L'échange verbale n'avait de sens que dans les souvenirs de l'enfance justifiant cette allégeance à un ordre qui avait tendu une main quand il fallait. Et si ça avait été un autre ? Les contours de cette vie auraientété différents? Si Lucy était là pour donner son avis, je serais restée la à écouter le procès de ma personne? Je ne savais pas vraiment et ne m'attendais pas à  ce genre de tournure...

La naïveté était forcément de mise. Elle permettait d'éviter les réflexions chronophages et laissait à impulsivité un terrain de jeu tout trouvé. "Et alors?". Questionnement naturel glissant hors de mes lèvres instinctivement. Un sourcil rehaussé, je ne voyais pas le souci. Autant être honnête, j'ignorais bien entendu ce que l'ordre avait pu décider pour la suite avec Fanch et ne voyais uniquement que l'indifférence qui dégoulinant encore plus des masques. Raisonnement injuste et puéril? Oui très certainement, et ce n'était certainement pas après avoir récupéré le serpentard à la sortie de la prison que je comptais me radoucir. Pourquoi faire de toute façon ? Les mots continuaient, prouvant bien le contraire de ce qui était sous entendu.

Si j'estimais savoir mieux que tout le monde, je ne me prendrais pas pour ce que cette ombre avait  dit que j'étais : une parmis d'autres, interchangeable... Alors.. alors, je ne pus contenir un souffle du nez sarcastique. Vouloir briser le secret et se trimballer librement était bien nourri d'une idée de base nombriliste au final. Ça m'aurait fait presque rire quelque part. Mais dans le laïus offert, un détail appuyait sur ce qui sonnait comme une incohérence ou un beau foutage de gue*le pour moi.


-Une aide précieuse?

Le ricanement était amer, le sourire en coin étirait un rictus que trop teinté d'une autre nuit en compagnie de ce matricule a enchaîner des sorts pour atteindre les limitesde l'épuisement. A magie bridée il était possible de cumuler plusieurs sorts, mais ce n'était pas ce qui était cherché cette nuit ci.. nan il était plutôt question  du rapport puissance /consommation, nul besoin  d'une effort de mémoire très long pour me rappeller que je n'avais pas fait briller la fierté de mon interlocuteur.. impossible de ne pas claquer de la langue en réprobation

-Si vous le dites, ça ne semblait pas être le cas les autres fois n'est ce pas?

Regard fixe sur les interstices, doigts toujours sur la baguette, patients au bord de la limite d'un simple caprice d'enfant désireux de changer de point de vue
Invité
Anonymous
Invité

Dans une nuit Brumeuse - Page 16 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Invité, le  Jeu 14 Mar 2019 - 15:12

La femme-enfant ne semble pas comprendre ce que tu t’évertues pourtant à lui dire. Serait-ce différent si c’était quelque d’autre ? Aurais-tu montré les crocs depuis bien longtemps si un autre visage t’avais fait face ? Sans l’ombre d’un doute. Parce que tu en as plus qu’assez de ces personnes qui ne comprennent pas l’entièreté de la chose. Qui ignorent ce qui se passe en coulisse mais qui se laisse aller de prompts jugements totalement faux. Cette fois-ci, c’est à toi de soupirer, de t’éloigner encore. Comme si t’éloigner d’elle pouvait éloigner la colère qui commençait à poindre sous ta peau.

- Oh pardonnez Miss Ellis. Voix outrageusement forcée, tout comme la révérence que tu fais, tout en gardant ton regard sur elle. J’ignorais que vous étiez une princesse à ménager, je saurais m’en souvenir pour les prochaines fois où nous nous verrons. Si cela arrive, puisqu’au vu de votre comportement, je me demande clairement ce que vous faites dans nos rangs.

La phrase est cinglante, faites pour faire réagir la jeune fille. Il était temps qu’elle sache que tout ne pouvait pas lui tomber tout cuit dans le bec, qu’elle devait se battre pour que vous puissiez la respecter, lui faire confiance. Que son insolence perpétuelle pouvait lui porter préjudice, autant qu’à l’Ordre Noir.

- L’insolence n’est pas un trait de caractère que nous remercions. Bien loin de là. Il faut parfois vous pousser dans vos retranchements pour savoir ce que vous valez vraiment. Dédain affiché alors que tu te détournes d’elle. Jusqu’à présent, j’ai surtout eu l’impression de perdre mon temps autant que le vôtre.  
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Dans une nuit Brumeuse - Page 16 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Elhiya Ellis, le  Ven 15 Mar 2019 - 14:33


Ce qui doit être
 

Pv 84

Spectacle de rue, ou théâtre de nuit, je ne savais pas trop ce que les contours de la comédie dessinait, outre irritation et agacement.  Parler sans savoir. C’était ce qu’iel me reprochait, mais lui ou elle, là, derrière le masque, se croyait possesseur de vérité ? ce n’était pas une seule, commune, que nous voulions atteindre, que les autres, bien plus personnelles ne lui étaient offerte aux creux des mains…. Ridicule… Tant la prise de parole que la mascarade… Les opales roulaient de nouveau, le soupir s’étouffait dans une longue chute qui se voulait discrète et.. je regardais, coincant le sourire en coin sans rien dire.

Les années écoulées auraient voulu que je passe outre, me contente d’hausser les épaules, répliquer « et donc », mais quelque chose piquait encore insidieusement, je ne savais pas quoi. Le manque de confiance ? Le jugement erroné ? La mise en doute ? Les conclusions hâtives ? Un mélange d’un peu tout ça brodé du dédain dont iel m’arrosait allégrement…. Ridicule… que cela me touche encore.. Je soupirais de plus belle, fermais les yeux un instant, serrais les dents pour ne pas répondre plus que ce qu’il ne fallait. Possiblement.

– Perdre votre temps ? Bien, alors que puis-je faire pour vous éviter de perdre votre temps ?

Jouer de la baguette pendant une heure comme l’autre fois ? Faire danser un moldu juste pour rendre le temps à celui perdu ? S’il y’avait que ça.. Le #Tarentallegra touchait le badaud au loin qui n’avait rien vu venir…. Ridicule… car inutile après tout, ce n’était pas ce dont il était question, iel préférait un #Terraballi Mortis en linceul gratuit à l’inconnu ? Ce n’était même pas drôle à regarder… une boule de terre qui enveloppait l’homme plus loin incapable de bouger malgré son besoin de gigoter les pieds…. Simple libération d’impulsivité, et iel me parlait d’insolence ? Alors que je restais sagement à chaque fois à me plier à des exercices ?  Pénible… Frustrant… Agaçant… encore plus que l’autre idiot qui allait finir par manquer d’air et moins de patience déjà que trop envolée.

- Faire de nouveaux essais plus concluants?

Ce n'était pas chronophage ca?
Invité
Anonymous
Invité

Dans une nuit Brumeuse - Page 16 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Invité, le  Ven 29 Mar 2019 - 22:39

Un soupir se meurt sur tes lèvres, tu n’en peux plus des discours de la jeune femme, de cette indolence perpétuelle qui couvait sous ses traits. Dans ses yeux pétillant pourtant d’une malice certaine. D’une intelligence incontestable. Tant de qualités gâchées par un seul défaut, c’était tellement dommage. Nouveau soupir alors que tu la regarde lancer quelques sortilèges à des moldus non loin. Il n’y avait pas de compréhension entre vous. Elle avait des attentes auxquelles tu n’étais pas capable de satisfaire : tu n’étais pas le masque qu’elle attendait. Et de ton côté, tu en avais plus qu’assez de son comportement, tu n’étais pas là pour la biberonner, mais bien pour l’aider à avancer dans la voie noire qu’elle s’était choisie : en était-elle seulement digne ? Tu balaies ses interrogations, laissant les mots s’enfuir de ton masque :

- Ça suffit ! Voix froide, incarnant possiblement l’autorité – que tu savais inefficace sur elle mais qu’importe, elle devait se rappeler pourquoi elle était là, après tout – votre comportement ne vous sert pas et je suis fatiguée de devoir sans arrêt vous expliquer les choses. Montrez-vous plutôt digne des missions qui vous sont confiées.

Claquement des chaussures sur le sol, la cape virevolte avec le vent, les yeux pétillent, là, sous le masque d’acier. Nouvelle mission à lui donner, des choses à savoir, à récolter. Tu n’attends guères longtemps : trop de temps perdu déjà.

- Inutile de traîner plus en longueur, nous aurions besoin de glaner quelque information à propos de votre ancien travail. Murmure qui s’extirpe pour être bien comprise. Waddiwasi. Il faudrait que nous ayons quelques informations sur le personnel de cette boutique. En êtes-vous capable ?

Question rhétorique, puisque si elle ne l’était pas, tu ne lui aurais pas donné cette mission. Un but défini, bien sûr, et l’autre plus flou dont elle n’aurait pas conscience immédiatement. Il fallait parfois se montrer plus … secret. Et là, c’était une circonstance sur laquelle elle n’avait pas besoin de tout savoir.
Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Dans une nuit Brumeuse - Page 16 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Elhiya Ellis, le  Mer 10 Avr 2019 - 16:42

Digne des missions qu’on me donnait ? le sourire en coin habillait les lèvres doucement, retenant d’appuyer sur le fait que cela n’avait aucun sens, car depuis la dernière mission qu’un numéro disparu m’avait donnée, je n’en avais pas vraiment eu. Et s’il fallait prendre en compte la discussion forcée avec une patronne d’une mauvaise fois ou d’une amnésie fulgurante autant dire que je n’avais pas a etre digne de quoi que soit. Mais passons, si ça pouvait lui faire plaisir, je me contentais de couper le sortilège jeté et lui offrait l’attention apparemment demandée.

Sans trop de surprise, toujours la même chose demandée, aller fouiner du coté de mon ancienne responsable, tenancière de boutique de farce et attrapes. Dur de passer ça pour anodin à force non ? Je n’avais jamais trop caché mes opinions à Rachel, me voir poser des questions de nouveau n’avait strictement rien de discret. Mais soit, autant se concentrer sur les employés. Depuis mon départ, j’ignorais qui était avec Alice. Alors, pourquoi pas. De toute facon, même si je disais que j’en avais raz les socquettes de me trainer du coté de Waddiwasi, je n’aurais pas une proposition autre.

–Oui, pas de souci, je m’en occupe.

Au moins c’était mieux que l’entrainement. La baguette rangée dans la poche suivit par les mains, je supposais qu’il n’y aurait pas plus pour ce soir, et laisser donc glisser les politesses pour obtenir l’autorisation de partir et aller voir si la boutique était toujours à la même place.

-Je ne vais donc pas vous faire perdre votre temps plus longtemps. Je suppose que vous me recontacterez pour avoir un rapport de la situation, aussi, je vous souhaite une bonne soirée.

Formule de politesse, bien que je supposais que derrière le masque l’être vivant avait bien sur mieux à faire que trainer sur les quais pour me donner des consignes supplémentaires. Jusqu’à preuve du contraire, ce n’était pas que des numéros, ce serait relativement étrange quand même
Invité
Anonymous
Invité

Dans une nuit Brumeuse - Page 16 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Invité, le  Ven 19 Avr 2019 - 14:17

Elle accepte – elle n’a guère le choix de toute manière. Elle dit qu’elle ne veut pas te faire perdre du temps – que faisiez-vous depuis toute à l’heure alors ? Tu soupires. L’enfant avait grandi et il apparaissait clairement que vous ne vous compreniez plus. Qu’importe. Tant qu’elle faisait ce pourquoi elle était là, le reste t’importait bien peu. Tu laisses un simple « En effet » s’extirpait de ses lèvres alors qu’elle te confirme qu’elle sait que tu la recontacteras pour avoir les infos dont elle pourrait disposer. Eternelle ritournelle qui s’enchaîne sans s’offusquer. Après tout, seul le temps est le maitre d’œuvre dans ce genre de chose. La confiance ne s’achète pas, elle s’acquiert au prix de dur labeur.

Sans un mot de plus, sans un regard pour la jeune femme, tu transplane loin des docks de Londres. Direction Hollow. Au fond de ton esprit tu espères qu’elle change de méthodologie. Sa manière de prendre les choses n’étaient pas vraiment la plus en vue. Il fallait bien qu’elle comprenne que face aux mangemorts, il fallait beaucoup plus que du respect.

- Départ de 84 -
Contenu sponsorisé

Dans une nuit Brumeuse - Page 16 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Contenu sponsorisé, le  

Page 16 sur 16

 Dans une nuit Brumeuse

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Les Docks-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.