AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Vacances Camping : code promo 30€ + annulation ...
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Les Docks
Page 6 sur 16
Dans une nuit Brumeuse
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant
Ailinn Kafka
Serdaigle
Serdaigle

Dans une nuit Brumeuse - Page 6 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Ailinn Kafka, le  Mar 26 Fév 2013 - 12:13

« He ho ! Toi ! Fuis, vite ! »

En entendant cette voix lointaine, Ailinn regarda vivement autour d’elle en se demandant à qui pouvait bien s’adresser cet homme, puisque les docks étaient déserts à cette heure. Ce n’est que lorsqu’elle réalisa qu’il lui criait sans aucun doute à elle de fuir, qu’elle se retourna, faisant au passage retomber son capuchon qui révéla ses cheveux cuivrés, et aperçut enfin la menaçante silhouette encapuchonnée qui s’avançait vers elle, ses longs bras squelettiques saillant sous sa cape élimée tendus en sa direction.

Son cri d’effroi déchira la nuit.

Détalant à toutes jambes, la rouquine fouilla frénétiquement les poches de son jean en quête de sa précieuse baguette tout en courant désespérément sur les quais interminables, sans plus faire attention à ce qui l’entourait. Fuir, fuir, échapper à cette créature des enfers.
Elle ne comprit son erreur qu’une fois coincée, acculée à l’extrême bord de la jetée, ses pieds en équilibre précaire sur le rebord de pierre rendu glissant par la mousse verdâtre qui s’y accumulait.

Un détraqueur. Elle était foutue.

La fillette aux yeux d’émeraudes à présent emplis de larmes tendit un bras tremblant vers la créature, sa baguette serrée entre ses longs doigts frémissants. Elle n’avait que faire que l’homme au bout du quai soit peut-être un Moldu, et tout ce qui comptait, à présent, c’était sauver sa peau.

« Sp… Spero… »

Seule une vague lueur apparut au bout de la baguette de chêne. Elle avait déjà perdu le fil de ses pensées, et sentait le désespoir l’envahir tel une vague dévastatrice, emportant tout sur son passage. Elle n’avait plus qu’une envie : se recroqueviller dans un coin pour pleurer tout son saoul.

Cependant, le détraqueur ne l’entendait pas ainsi, et la saisit par le col, l’élevant au plus près de son visage putréfié tandis que les pieds de la petite sorcière s’agitaient dans le vide, juste au-dessus des flots noirs et tumultueux de la Tamise.

En un dernier sursaut de conservation, la rouquine pointa sa baguette vers le gardien d’Azkhaban, tout en murmurant d’une voix faible :

« S… Spero Pa… »

Tout était perdu. La Serdaigle le savait à présent, et préféra fermer ses yeux clairs pour s’abandonner au désespoir et à sa mort certaine.
Phoebe Monroe
Phoebe Monroe
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Dans une nuit Brumeuse - Page 6 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Phoebe Monroe, le  Lun 11 Mar 2013 - 19:07

[Désolé pour le retard ...]

Un sentiment nouveau prit part du corps tout entier de Phoebe. Ce n'était pas de la peur, ce sentiment était bien plus puissant et terrassant, ça se rapprochait plus à de la terreur. Un instant qui semble durait éternellement, où l'on sent arriver le pire et qu'on l'attend. L'espoir n'existe pas dans cet état d'esprit, on ne veut rien faire pour empêcher ce qui se passe actuellement autour de nous. Pire, on veut voir la suite. Le corps ne suit plus le cerveau qui lui fonctionne à toute allure, il analyse toutes les possibilités, toutes les solutions mais il ne peut agir seul. Le coeur, quand à lui, diffuse dans le sang le poison paralysant tout en se rassurant que ce qui arrive ne le concerne pas. Toute sa vie Phoebe a fait preuve de dédain et d'indifférence envers les autres, toute sa vie il s'est mis en tête que rien ne servait d'aider autrui car on ne lui rendra jamais ce service. Les circonstances d'aujourd'hui étaient graves, le moment était-il venu pour lui de révulser son comportement pour pouvoir enfin faire quelque chose que l'on pourrait qualifier de bien ? Ce sentiment ne pouvait pas durer, il fallait réagir et vite. Une sorte de combat semblait s'être déclenché dans son esprit, allait-il rester à rien faire ici ou aider cette jeune fille ?

Son état léthargique finit par laisser place à de la précipitation, il n'était plus temps d'attendre que le jour passe, il fallait agir et vite. La jeune fille aux cheveux ardents étaient aux mains du détraqueur. Les iris semblables à des émeraudes de Phoebe cherchaient frénétiquement le morceau de bois de houx qui constituait la baguette du professeur. Quand il prit enfin possession de cette dernière une montée d'adrénaline pénétra le corps du jeune homme. Il allait la sauver, il allait enfin paraître pour quelqu'un d'héroïque, pour un vrai Gryffondor. Durant toute sa scolarité le jeune homme a dut écouter les ressassements de sa directrice au sujet du courage qui était une valeur principale chez Gryffondor. Il entendait toutes ces histoires sur des héros légendaires qui ont été à Gryffondor et il se sentait faible et indigne. Plus tard il se mit à l'esprit que le vrai courage c'était d'affronter le regard haineux des autres, avoir le courage de dire ce qu'on pense et non pas de faire ce qu'une infime partie de la population est capable de faire.

Le sang-mélé accouru en direction de la scène tragique, quelque chose ne tournait pas rond tout de fois. L'air était désormais glacial, bien plus qu'il n'y a quelques minutes, les dalles de pierres humides qui recouvraient le quai étaient glissantes ce qui était du au verglas. Ce n'était pas tout, une étrange impression envahi Phoebe, comme s'il n'allait plus pouvoir rire de toute sa vie, comme si cet acte était égoïste et insouciant. Toutefois, ça motivation n'était pas vaincu par les effets ravageurs du détraqueur, il gardait toujours en lui-même l'envie de secourir l'enfant qui à ses yeux représentait quelque chose d'innocent.Rien au monde ne pouvait l'empêcher à cet instant de pouvoir se rendre utile, de pouvoir montrer de quoi il est capable. C'est un grand défi qu'il se donnait, il ne savait pas s'il était capable de produire un patronus assez puissant pour faire fuir le détraqueur. L'occasion ne s'était jamais produite auparavant et il avait donc jugé qu'il n'était pas utile de s'entraîner.

Plus qu'un mètre ou deux le séparait de la créature surveillant en temps normal Azkaban, son coeur battait tellement fort qu'il eut peur de rompre ses côtes. Phoebe leva sa baguette et essaya de faire abstraction de tout ce qui l'entourait pour ce concentrer sur un souvenir précis, un souvenir où sa joie était à son comble. Il essaya de trouver un souvenir adéquat et le premier qui lui vint à l'esprit fut le jour où il reçut le courrier lui énonçant ses résultats lors des ASPIC's. Ce jour-là il fut particulièrement heureux et fier de ne pas avoir passé toutes ces années de dur labeur pour rien. Il se souvint même qu'il avait passé la journée à sourire si bien qu'une crampe était survenue la nuit. « Spero Patronum » Le sortilège venait d'être lancé, une sorte buée constituée de lumière s'échappa de la baguette de Phoebe, le vidant d'une partie de son énergie. Il avait espéré obtenir un patronus corporel mais le manque d'entraînement avait des répercutions et il semblerait que le souvenir choisi ne soit pas assez fort.

La détraqueur s'attaqua à la buée qui avait tout de même le pouvoir de contrer quelques unes de ses attaques, le patronus semblait former un bouclier. Le détraqueur lâcha la jeune fille qui tomba au sol, la chute a surement due lui faire mal vue la hauteur d'où elle était suspendue mais au moins elle n'était plus dans les mains du ravisseur des ténèbres. Le bouclier finit pas céder, le détraqueur pouvait donc reprendre son assaut mais cette fois-ci il avait deux proies à sa portée. Phoebe était exténuée, ce fut un effort considérable d'invoquer un patronus corporel. Il était maintenant à découvert et il se demanda s'il avait bien fait de secourir la jeune fille ... Son inconscience l'avait mené à un danger imminent, en temps normal il n'est pas du genre à agir sans prendre un minimum de recul mais cette fois-ci les circonstances étaient différentes et il s'est avérer que Phoebe perdait relativement le contrôle de lui-même quand il fut bloqué dans les cuisines de Poudlard, un souvenir douloureux qui le marquera encore longtemps. De toute manière il était fier d'être venu au secoure de cette jeune fille et il referai si jamais l'occasion se reproduisait.
Ailinn Kafka
Ailinn Kafka
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Dans une nuit Brumeuse - Page 6 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Ailinn Kafka, le  Jeu 28 Mar 2013 - 17:13

[Phoebe, je suis vraiment, vraiment désolée pour ce retard monstrueux !]


Une lueur éclatante déchira soudain l’obscurité de la nuit londonienne, allumant une infime lueur d’espoir au fond du cœur de la Serdaigle. Quelqu’un venait à sa rescousse, Merlin, merci infiniment !

« Spero Patronum ! »

Le Détraqueur, affolé par cette soudaine attaque en traître, lâcha la jeune fille pour se précipiter vers son nouvel adversaire. Le sortilège avait produit une sorte de bouclier tremblant plus qu’une véritable forme corporelle, mais la rouquine ne se rappelait pas avoir jamais rien vu d’aussi beau au cours de sa brève existence.
Profitant de ce sauvetage providentiel, Ailinn jeta un coup d’œil à son nouvel ange gardien. Un jeune homme d’une vingtaine d’années, aux cheveux aussi sombres que la nuit d’encre et aux yeux d’un bleu éclatant. Mais… ne l’avait-elle pas déjà croisé, auparavant ? Chassant ces pensées futiles, la rouquine se redressa, bien qu’un peu chancelante, sur ses deux pieds, et rattrapa sa baguette de chêne rouge, prête à se défendre.

Les élèves de troisième année étaient jugés trop jeunes pour s’entraîner à produire des sorts si complexes, mais la jeune fille s’était exercée quelques fois, dans le silence pesant de leur grand dortoir.
Pense à quelque chose d’heureux, Ailinn, concentre-toi.

Naomé, la serrant tendrement dans ses bras d’adulte, le parfum enivrant de ses cheveux d’ébène et la douceur incomparable de sa peau olivâtre. Retrouver sa mère, enfin, après toutes ses années. Vivante.

« Spero Patronum ! »

Une forme vague s’échappa de sa baguette, tandis que la jeune femme vacillait à nouveau. Elle était épuisée, à bout de forces. Et pourtant, il fallait qu’elle fasse quelque chose si elle ne voulait pas finir complètement hagarde à Sainte-Mangouste…
Le Détraqueur se rapprochait à nouveau d’elle, lassé du jeune homme.

Trouve quelque chose de plus joyeux, par tous les Pitiponks baveux de Pré-au-Lard, n’importe quoi d’heureux…
Le doux visage de Naomé, aussi mystérieux que Mona Lisa, faiblement éclairé par la lueur diaphane d’une baguette d’olivier, tandis qu’elle l’emmenait au creux de ses bras, hors de la misère de la rue, jusqu’à la petite auberge irlandaise. Le sentiment d’être aimée, enfin, pour la première fois. Le parchemin scellé qu’elle avait reçu à ses onze ans, signé de la main du directeur de Poudlard. Son voyage à Venise avec Ahlys, les gondoles sur le canal. Sa marraine qu’elle aimait tant. Jackson, son grand frère qu’elle ne pourrait jamais quitter.

« SPERO PATRONUM ! »

Un oiseau scintillant au bec fluet s’échappa de la baguette de chêne rouge, avant de foncer en piquée sur la créature des ténèbres, sous les yeux émerveillés de la petite sorcière.
Phoebe Monroe
Phoebe Monroe
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Dans une nuit Brumeuse - Page 6 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Phoebe Monroe, le  Dim 31 Mar 2013 - 12:55

Totalement vidé de son énergie, Phoebe se trouvait au sol, il n'avait plus la capacité de se lever, du moins il n'en avait plus envie. Il ne se mettait pas à l'esprit qu'il allait surement rejoindre le repos éternelle, non, il était simplement fier de lui. Fier comme il ne l'a jamais été auparavant. Il venait commettre un acte noble et courageux. Il ne ressentait plus le besoin de rabaisser qui que se soit, ni même de déverser sa rage sur des innocents. Il se sentait valorisé et mourir ne serait rien de plus qu'une consécration. La vie est courte mais elle donne l'opportunité de se rattraper, alors que l'on a qu'une seule mort, mieux vaut ne pas la rater pour laisser sur cette terre le meilleur souvenir possible.

Les doigts du sorcier étaient congelés, accroupi, il sentait que ses jambes ne pourraient pas le soulever. Du coin de l'oeuil, il vit la fille. Elle se battait, elle se battait contre une mort qui semblait être pour le moment invincible. Pourquoi n'en ferait-il pas de même ? Au second essai de la jeune fille, quelque chose d’extraordinaire se produisit. Elle n'avait pas seulement créer une sorte de bouclier, la buée forma peu à peu une forme, plus précisément un oiseau. N'en croyant pas ses yeux, Phoebe admira bouche bée le patronus se déplacer avec légèreté et grâce vers le détraqueur. Une brèche sembla s'ouvrir, une sorte de lumière étincelante combattait en ce moment présent une ombre des plus noire. Une once d'espoir apparue dans le coeur du jeune homme et l'envie de se battre revenue d'elle-même. Le détraqueur n'allait pas se laisser faire, l'oiseau de lumière avait besoin d'aide. Se relevant péniblement, Phoebe était de nouveau prêt à faire face. Dégainant sa baguette, il ferma les yeux pour mieux visualiser le souvenir où il pouvait clamer à voie haute qu'il était heureux.


**Se rappeler, se rappeler ...**

Ils sont revenus ! Mon père est de retour !

Un enfant criait dans les rues de Saint-Andrew, il devait avoir cinq tout au plus. Il courait, courait dans les rues gravillonneuses. Il criait, criait dans l'air venteux. Les marchands se retournaient et l'on pouvait voir des femmes sortir des maisons pour pouvoir l'observer tout en souriant. Oui, désormais à Saint-Andrew on pouvait recommencer à sourire. Les marins étaient revenus après plus de deux semaines d'absences, deux semaines où le village écossais se retenait de respirer, se retenait de respirer. Personne ne voulait se mettre à l'esprit qu'ils étaient perdus en mer, la majorité des femmes ici étaient mariées à des marins et le père de cet enfant qui court en était également un. Ce dernier était surnommé l'enfant du phare, simplement car il vivait dans le phare du village. Chaque matin il regardait au loin vers l'horizon. Il cherchait des yeux son père, le surveillant et espérant que rien ne pourrait lui arriver. Sa mère, quand à elle, s'était mises à prier jours et nuits pendant leurs absences. Elle s'en remettait à quelqu'un qu'elle jugeait tout-puissant pour qu'un miracle se produise et qu'il ramène son mari. L'enfant venait d'arrêter sa course effrénée, il était au bout de la digue, il pleurait des larmes de joie, il revivait.

**Se rappeler à tout jamais ...**


Spero Patronum.

Ce n'était pas une simple buée qui se dégagea de la baguette, celle-ci prit peu à peu vit. Une larme coula sur le visage du jeune homme et au même moment son patronus se créait. Les volutes de fumée disparurent peu à peu pour laisser place à un animal fait de lumière. A première vue on aurait put le prendre pour un chien mais ses oreilles pointues et sa queue touffue entre les jambes laissaient clairement apparaître que ce n'était rien de plus qu'un chacal. Certains peuvent en rire, toutefois Phoebe avait l'impression que ce chacal était la représentation de son âme. De ce qu'il est. Le chacal courut en direction du détraqueur. La lumière affrontait désormais les ténèbres.
Ailinn Kafka
Ailinn Kafka
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Colibri rouge
Chercheuse


Dans une nuit Brumeuse - Page 6 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Ailinn Kafka, le  Dim 31 Mar 2013 - 15:43

L’espoir. Cet éternel sentiment, qui attrape votre cœur pour le pincer entre ses doigts diaphanes, jusqu’à ce que cette pression inhabituelle altère votre souffle. L’espoir vous habite et vous fait vivre, alors même que tout est réellement perdu.

Dans l’obscurité impalpable de cette nuit brumeuse, l’oiseau d’argent tranchait impitoyablement les ténèbres, nuée d’espoir sauvant les deux sorciers de la perdition éternelle. Quelques instants plus tôt, Ailinn pensait jusqu’au plus profond d’elle-même qu’ils allaient mourir, et pourtant, chaque détail de la scène lui démontrait qu’elle n’avait pas eu tort d’espérer. Jamais elle n’avait réussi à produire un patronus corporel de si bonne qualité, et les deux émeraudes liquides de ses iris suivaient chaque mouvement du volatile, fascinées.
Ainsi donc, son patronus était un bruant fauve… La jeune femme avait toujours admiré ces oiseaux insaisissables, dont se dégageaient une double impression de chaleur et de liberté. Bien sûr, le plumage de son bouclier n’avait pas l’éclat flamboyant des originaux, mais aucun doute ne pouvait subsister. Un bruant.

L’oiseau fonçait sans pitié vers le Détraqueur, et laissa même échapper quelques bribes d’un chant trouble, faisant reculer la créature de quelques pas.
La petite sorcière, inquiète, se rapprocha hâtivement du jeune homme qui gisait quasiment à terre, à bout de forces, lorsqu’une deuxième forme étincelante jaillit de l’obscurité. Quelque peu effrayée, la rouquine recula vivement en apercevant l’animal efflanqué dont les oreilles pointues de laissaient aucun doute sur l’identité. Un chacal.

Bien qu’elle n’ait jamais étudié ce sortilège ailleurs que dans le secret confiné de son dortoir d’azur, la jeune fille savait que les Patronus étaient une sorte de miroir de l’âme, et cela la rassura quant à l’identité de son sauveteur. Au moins n’était-ce pas un animal monstrueux qui avait jailli de la baguette…

Une bataille millénaire s’engagea entre les deux fragiles créatures d’argent et l’horreur à l’état pur, lors de laquelle ténèbres et lumière s’entredéchirèrent, entrecoupée des gémissements étouffés du gardien d’Azkaban, qui finit par s’enfuir entre les entrepôts déserts des docks.

La rouquine expira profondément toute l’angoisse accumulée, et se retint au mur de tôle de l’un des hangars, épuisée. Elle avait l’impression de s’être vidée de toute énergie, de n’être plus qu’une coquille creuse, vide, presque morte. Une dernière flamme de vie brillait encore au fond d’elle, infime et tremblante, tandis qu’elle se laissa glisser, assise, sur le sol humide des docks.

« Par Merlin, mais qu’est-ce que c’était, ça ? Je croyais que les détraqueurs ne sortaient pas d’Azkaban ! » murmura-t-elle.
Phoebe Monroe
Phoebe Monroe
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Loup-Garou


Dans une nuit Brumeuse - Page 6 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Phoebe Monroe, le  Sam 6 Avr 2013 - 14:09

La férocité cruelle et sans limite du chacal s'alliait à a perfection avec la légèreté douce de l'oiseau chanteur. Oui, le patronus de la jeune fille produisait quelques douces bribes de gazouillements qui paraissaient irréelles devant une telle intensité de ténèbres. Phoebe était troublé par la hargne du chacal, il ne semblait pas vouloir faire déguerpir le détraqueur, on ressentait plutôt une envie de le mettre au tapis, de lui faire mal, de l'affaiblir à tout prix pour pouvoir le dominer. Cette mentalité ne ressemblait pas vraiment au jeune homme, enfin c'est ce qu'il en pensait. Il ne s'est jamais perçu comme un charognard, un fourbe, un traître mais était-ce cela que tout le monde voyait en lui ? Une sorte d'humain qui se nourrit du malheur des autres, qui se réjouit de voir quelqu'un tomber ...

Déglutissant, il remarqua tout de même que le détraqueur semblait fléchir, reculer pour enfin disparaître. Où était-il passé ? Ça personne ne le savait, ça dépassait surement le savoir des deux jeunes sorciers ici présents. L'après-coup fut terrible pour le jeune homme, il ne sentait plus aucune présence d'énergie dans son corps qui n'était plus qu'une sorte d'enveloppe vide. S'agenouillant au sol en vitesse pour ne pas tomber de tout son soul, l'ancien préfet ressentait tellement de fatigue qu'il n'arrivait pas à penser qu'un jour il sera de nouveau en forme. Ses yeux se refermèrent, les images du détraqueur étaient encore gravées dans sa rétine. Il revoyait les mains putrides sortirent de la cape noire pour enfin soulever la jeune fille, il revoyait le visage effrayants laissant entrevoir par moment une sorte de trou qui a surement du aspirer plusieurs âmes. Malheureusement, il n'avait pas de pensine pour pouvoir entreposer toutes ces idées noires et sombres.

La baguette qui se trouvait dans sa main s'échappa pour tomber sur le sol enchaînant un son clair. Il va surement avoir du mal à réutiliser la magie dans les jours qui vont suivre. Il était toutefois fier de lui : il avait réussi à invoquer un patronus corporel, il connaissait désormais sa forme mais une once de mystère planait dessus, pourquoi un animal aussi malfamé que le chacal ? Il était aussi fier d'avoir pour une fois réalisé un acte de bravoure pur, il venait de sauver une enfant au risque de mourir.
- Par Merlin, mais qu’est-ce que c’était, ça ? Je croyais que les détraqueurs ne sortaient pas d’Azkaban, souffla la jeune fille dans un murmure.
- Aucune idée, Phoebe se releva péniblement. Je pense qu'il ne reviendra plus maintenant ...

Le jeune homme espérait de tout coeur ce qu'il venait de dire, il ne se sentait plus la force de pouvoir combattre à nouveau le détraqueur. Ramassant sa baguette pour enfin la mettre en sécurité dans sa poche, il finit par décider qu'il était temps de partir, mais avant il voulait tout de même adresser une parole à le jeune fille.
- Restes prudente quand tu te promènes seule ...

Sur ces mots, il s'en alla laissant la jeune fille dans ses pensées qui devaient être troublées.

FIN DU RP


[Désolé pour la qualité pas top ...]
Liam Riu
Liam Riu
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Dans une nuit Brumeuse - Page 6 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Liam Riu, le  Dim 12 Mai 2013 - 22:54

RP avec Azmaria Slown

La chaleur commençait à envahir les rues de Londres, qui s'étaient accoutumées au printemps et se préparaient à accueillir l'été. Les gens qui s'y baladaient ne portaient plus les grands manteaux, les grosses écharpes ou même les gants pour se protéger du froid. Tous exhibaient à présent leurs habits légers, gardant malgré tout pour la plupart un léger manteau. Le soleil était là, mais jouait parfois à cache-cache avec les nuages. Rien qui prévoyait la pluie, mais juste de petit cumulus.

Et dans cette ambiance pré-estival, deux têtes blondes dévalaient les pavés. Une grande, une petite. Un garçon, une fille. Azmaria, Liam. Les deux Pouffys étaient en pleine découverte de Londres. Une sorte de petite visite pendant un week-end où ils avaient eu une autorisation miraculeuse de sortir du château visiter la capitale britannique. Celle-ci possédait des attraits qui plaisait beaucoup à Liam. Résultat, à force de venir souvent chez son frère, il avait pris l'habitude de faire un tour du côté de la grande ville pour explorer ses endroit les plus secrets, et admirer tout ce qu'on pouvait y faire. Il en était devenu presque incollable sur celle-ci. Et c'est bien pur cela qu'il s'y trouvait au côté de la jeune sorcière.

La petite Miss Slown avait toujours représenté pour le garçon la fille qu'il aimait charier, embêter, et observer péter un câble à cause de lui. Ce n'était jamais rien de méchant, il appréciait la jeune jaune et noir. C'était juste qu'il ne pouvait s'en empêcher lorsqu'il la croisait au détroit d'un couloir ou dans leur salle commune. Et elle avait toujours une gentille rancœur lorsqu'elle le voyait. Cela faisait d'ailleurs quelques mois qu'elle le menaçait de se venger, mais jusqu'à présent, ces quelques "vengeances" n'avaient fait qu'amuser le garçon. Ce qui alimentait l'agacement de l'élève.

Mais il avait été assez étonné de la voir débouler pour lui demander de l'accompagner dans Londres pour qu'il lui fasse visiter les coins connus. Il avait été très surpris, puis ensuite enchanté et puis encore très surpris. Il ne pensait pas qu'elle puisse venir vers lui pour cela. Mais il avait sauté sur l'occasion. Il n'aurait par contre pas pensé qu'ils arriveraient à y aller... Et maintenant, ils s'y trouvaient.

La ville était toujours aussi incroyable pour le jeune homme. Elle lui rappelait de nombreux souvenirs. La journée était bien entamée, et dans quelques instants, les deux jeunes gens commenceraient à voir les soleil se coucher. Il faudrait qu'il rentre alors à ce moment-là, pour éviter de rencontrer des gens pas trop nets. Il avait assuré qu'il s'occuperait d'Azmaria à la directrice, rien ne devrait lui arriver. Et rien ne lui arriverait.

En descendant une rue, Liam pensa à un dernier endroit où il pourrait emmener la jeune fille. Mais le chemin serait sûrement long. Il décida de prendre un raccourci. Enfin, ce qu'il pensait être un raccourci.

- Viens, j'ai un dernier endroit à te montrer!

La prenant par la main, il la força à le suivre. Il était comme un gamin qui voulait montrer tous ces joujous. Il exposait ce qu'il connaissait et ce qu'il aimait. Ils commencèrent à prendre une allée étroite. Ils marchaient vite sur les pavés, esquivant les quelques passants qui allaient de l'autre côté. D'où ils étaient entrés en fait. Et ils tombèrent sur une rue sale. Oui, complètement sale. Des déchets de partout, des barres de fer. Mais qu'est-ce qu'ils faisaient ici? Ce n'était pas vraiment l'endroit où il pensait atterrir. Il ne connaissait même pas cette place. Il se stoppa, observant de chaque côté.
Azmaria Slown
Azmaria Slown
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans une nuit Brumeuse - Page 6 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Azmaria Slown, le  Mer 15 Mai 2013 - 17:00

L’été arrivé doucement, mais surement. Les rues de Londres étaient plus chaudes à présent, et presque tous ses habitants avaient laissé tomber les gros manteaux pour des plus fins, et les écharpes. Le ciel était clair, et le soleil jouait à cache-cache avec les nuages. Il ne pleuvrait sans doute pas, ou alors, rien ne le laisserait à prévoir. Au final, la journée était parfaite pour une promenade…

C’est dans cette ambiance, que l’on pouvait apercevoir deux adolescents de Poudlard se promenait, la jeune fille écoutant attentivement tout ce que pouvait raconter le blond à ses côtés. Une simple petite balade dans la ville ou la blonde avait passé les sept premières années de sa vie, sans jamais l’avoir visité réellement. Liam semblait en savoir long sur cette ville, et lui montrait tous les coins qu’il fallait connaitre.
Qui aurait cru qu’elle serait en sa compagnie aujourd’hui ? Personne. Pour la simple raison que même s’il le faisait gentiment, la charrier et l’embarrassé semblait être l’un des passe-temps favori du blond. Il ne pensait pas à mal, mais chaque fois qu’elle tentait une vengeance, cela ne faisait qu’amuser un peu plus Liam et la mettait hors de ses gonds comme la fois au Chaudron Baveur, bien qu’elle n’ait pas répliqué… Mais, elle avait quand même était le voir lui, pour une visite de la capitale. Il avait semblait surpris, qui ne l’auraient pas été, mais avait accepté et ils obtinrent une permission de sortie exceptionnelle.

Le jaune et noir semblait être le plus excité des deux durant cette promenade, ce qui amusait un peu la jeune fille. On aurait dit un enfant dans un magasin de jouets ! Puérile ? Non… Mais mignon, ça l’était ! Elle se retint de le lui dire, ne voulant pas le vexer en insinuant qu’à ce moment précis il ressemblait à un enfant. En jetant un coup d’œil à sa montre, la jeune fille se rendit compte qu’ils devraient bientôt rentrer… Ce qu’elle trouva bien dommage puisque jusque-là, la compagnie de son préfet n’avait pas été désagréable.

- Viens, j'ai un dernier endroit à te montrer!

Sans même lui laisser le temps de répondre, il la prit par la main et l’entraina vers une rue étroite. Elle ne savait pas vraiment ou est-ce qu’il voulait l’emmener, mais elle lui faisait confiance… C’était bien la première fois depuis qu’elle l’avait rencontré ! Il marchait rapidement, un peu trop pour la blonde qui devait trottiner derrière lui pour le suivre esquivant du mieux qu’elle pouvait, les passants qui les croisaient. Ils finirent par débouché sur une rue… Sale. Des déchets trainaient un peu partout… Des bouteilles, des caisses crasseuses, des barres de fer… Liam se stoppa net, et la blonde lui rentra doucement dedans un peu surprise. Il ne semblait pas savoir où ils se trouvaient ce qui était un problème… Ses yeux vairons fixèrent ceux du blond quelques instants avant de lui dire…

- Je t’en prie, dis-moi que c’est une blague et que tu sais ou on est.

Elle sera un peu plus la main du blond… La jeune fille détestait se perdre, et ne pouvais s’empêcher d’angoisser légèrement. Pour une fois, elle ne lui en voudrait sans doute pas de lui dire qu’il s’agissait d’une blague…
Liam Riu
Liam Riu
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Dans une nuit Brumeuse - Page 6 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Liam Riu, le  Lun 20 Mai 2013 - 23:05

Liam ne comprenait pas ce qui lui arrivait. C'était... Impossible pour le Poufsouffle. Ils se retrouvaient dans un quartier qu'il n'avait jamais au moins visité, une partie de la ville qui lui était inconnue. C'était possible ça? Enfin, c'est pas comme s'il était Londonien... Il en était encore surpris malgré tout. Bon, il fallait relativiser! Tout allait bien, c'était même mieux pour eux deux de découvrir une autre partie de Londres. Ils voyaient tout au moins. Il espérait juste qu'il pourrait rentrer à l'heure. La nuit, ce n'était pas toujours une ville très fréquentable... Comme chaque grande ville.

Malheureusement, Azmaria avait remarqué son désarroi face à l'endroit où il se trouvait. Mince, il ne fallait pas qu'elle panique ou quoi ce soit. Sinon, il aurait probablement du mal à la contenir. Mais trop tard, elle commençait déjà à angoisser et lâcha en resserrant son étreinte dans sa main:

- Je t’en prie, dis-moi que c’est une blague et que tu sais où on est.

Il se devait de lui mentir. Mais il n'aimait pas ça. Il ne pouvait pas vraiment lui faire ça, il ne savait pas ce qu'il pourrait arriver en traversant ce genre de quartier. Mais tant qu'il était avec elle, il ne lui arriverait rien. Oui, c'était sûr. Alors, il décida de faire passer cette vérité positivement comme il savait le faire. Affichant son sourire angélique, il se pencha et lui prit les deux mains pour lui parler droit dans les yeux.

- Hey Azmaria! Tu commences à flipper? Il rigola légèrement et enchaîna: T'inquiète pas. C'est une quartier nouveau, autant l'explorer non? On trouvera peut être des choses cool à faire. Tu n'as qu'à me suivre.

Il lui fit un signe de tête pour lui montrer qu'il était en confiance. Ce n'était pas vraiment l'état d'esprit qui régnait chez lui en ce moment, mais peut être que ça la rassurera. Alors, il la lâcha pour la prendre par les épaules. Et c'est comme ça qu'il l'entraîna dans les rues. Il ne pouvait pas faire demi-tour après ce qu'il lui avait dit. Il lui montrerait qu'il n'était pas assuré, il fallait qu'elle voit qu'il assumait son choix et qu'il ne pouvait rien leur arriver.

Cette pensée disparut immédiatement lorsqu'il aperçut cette silhouette au loin. Une sorte d'ombre à l'apparence humaine qui marchait devant eux. Non, elle marchait vers eux. Le préfet n'arrivait pas vraiment à distinguer ce qu'il voyait. Il se concentra sur Azmaria pour éviter de trop y penser et commencer à angoisser à son tour. Elle arborait toujours ce petit air enfantin, une petite blonde qui lui donnait très envie de lui faire peur à chaque fois qui la croisait.

Mais la situation n'était pas du tout pareille. Elle était même critique pour le blond qui détourna d'un coup son regard vers cette silhouette. Elle venait de pousser une sorte de.. Grognement. Un grognement? Depuis quand les gens poussaient des grognements? C'est l'instant où Liam jugea approprié d'observer attentivement ce qui se dessinait au loin. De là où ils se tenaient tout à l'heure, on aurait pu comparer cela à un humain... Mais ça n'en était pas un. C'était trop grand... Trop gros... Et il sentait d'ici l'affreuse odeur de la créature qui se tenait loin d'eux.

Encore une fois, le blond s'arrêta. Il avait son coeur qui battait très vite, ses mains devenaient un peu moites. Il allait encore effrayé la jeune fille par son comportement, mais il était lui même dans cet état. Il savait ce qu'il y avait là-bas. Il connaissait ce genre de créatures, en même temps, c'était sûrement sur celle-ci qu'on étudiait le plus. On parlait surtout du danger de la croiser. Et voilà qu'ils se trouvaient devant elle. Et voilà qu'elle se mettait à courir. Une course lourde, on pouvait sentir trembler la terre dans dans un rayon de 1 kilomètre. Et oui, quand on avait une consistance comme celle du Troll qui leur fonçait dessus, on avait tendance à défoncer les pavés. En tous cas, les deux Poufsouffles étaient complètement paniqués.


Dernière édition par Liam Riu le Lun 27 Mai 2013 - 19:53, édité 1 fois
Créature Magique
Créature Magique
PNJ
Créature Magique
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Dans une nuit Brumeuse - Page 6 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Créature Magique, le  Dim 26 Mai 2013 - 14:33

Binocle était un Troll plutôt timide qui n'appréciait pas la venu d'étranger sur son territoire. Binocle était un troll réservé et il adorait la solitude. Cette nuit là, Binocle se fit peur lui même à cause d'un étrange bruit qui le dérangea durant sa sieste. Lorsqu'il ouvrit les yeux, Binocle constata qu'il s'était endormi contre un grand chêne et qu'il faisait maintenant nuit. Le gros troll posa sa main sur son ventre et constata que celui vibrait. Binocle avait faim. Il se leva alors de son lit de fortune sans aucun souplesse et vient s'écraser contre l'arbre en face avant de rebondir sur celui d'à côté. Binocle n'aimait pas beaucoup se lever et aimait plutôt dormir.

Alors, Binocle se mit à marcher lorsqu'il eut retrouver un semblant d'esprit. On lui avait appris à mettre un pas devant l'autre. Il chercha tant bien que mal de la nourriture. Binocle passa devant une grande maison qui lui rappela quelque chose. Il tourna autour de la grande bicoque, se frotta la tête comme si cela allait lui donner une réponse et il se souvint soudain qu'il s'agissait de sa maison. Devant la porte d'entrée se trouvait son gourdin qu'il aimait tant. Avec un gourdin, c'était beaucoup plus simple pour trouver de la nourriture. Binocle se saisit alors de son arme et partit pour trouver de quoi rassasier son ventre qui hurlait famine.

Alors qu'il marchait tranquillement en regardant tant bien que mal de droite à gauche, Binocle sembla aperçevoir un en cas particulièrement alléchant. Binocle se mit alors à courir de toutes ses forces parce qu'il avait très faim et quand il avait faim, Binocle n'était plus fatigué. Malheureusement, la jolie petite bête sembla lui échapper. Binocle s'arrêta alors et émit un grognement de mécontentement. Il avait faim ! Binocle renifla et sembla sentir quelque chose de particulièrement frais et qui devait se trouvait non loin de lui. Alors qu'il baissa la tête il constata que deux petite créature pas plus grande que deux de ses mains se trouvaient juste là. Binocle pencha sa tête vers la droite. Binocle avait faim. Alors pour pouvoir manger ce qui semblait être très bon et juteux quoi qu'un peu petit, il donna un grand coup de son gourdin dans leur direction. Avec un coup sur la tête, les deux petites créatures n'allaient pas pouvoir leur échapper lorsqu'il les mettrait à bouillir dans sa grande casserole.
Azmaria Slown
Azmaria Slown
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans une nuit Brumeuse - Page 6 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Azmaria Slown, le  Dim 26 Mai 2013 - 18:41

Le courage n'était pas une vertu qui caractérisait la jeune fille. Elle en avait, mais avait utilisé une bonne partie en demandant à Liam de l'accompagner... Il lui prit les mains et la regarda dans les yeux avant de lui demander avec un sourire si elle commençait à flipper.

La blonde ne voulait pas lui avouer qu'elle angoissait et lui lança un regard qui signifiait « dans tes rêves ! ». Comme si elle allait lui dire oui ! Malgré cela, l'idée de visiter une rue que ni lui, ni elle ne connaissait ne la rassurait pas. Elle aurait aimé faire demi-tour, et rentrer au château mais le préfet semblait vouloir se promener encore un peu...

La jaune et noir sentit les mains du jeune homme sur ses épaules, et il commença à la pousser à l'intérieur de la ruelle. Elle se laissa faire un peu réticente, mais il semblait sûr de lui... La blonde tenta de se convaincre qu'il ne lui arriverait rien tant qu'il était avec elle.Au loin, on pouvait voir se dessiner une silhouette ce qui rassura un peu la jeune fille. Si le coin n'était pas sûr, personne ne traînerait seul ici. La silhouette se mit à marcher dans leur direction... Vers eux ? Liam s'arrêta soudainement.

La jeune fille lui lança un regard interrogateur, puis tourna finalement ses yeux vairons vers la « chose » au loin... Un humain n'aurait pas défoncé les pavés, seule une créature imposante pouvait faire autant de dégât... Un troll ! Ils en entendaient assez parler en cours pour savoir qu'il valait mieux ne pas rester là.

- Liam ?

Elle était inquiète et sa voix le montrait bien. Mais Liam ne semblait pas vouloir bouger. C'était pas le moment d'être tétanisé par la peur ! Il avait intérêt à réagir parce qu'elle n'avait pas sa baguette et qu'elle préférait ne pas avoir à l'utiliser en dehors du château. La blonde se demandait quel était le mieux... Fuir ou attendre une réaction de son préfet ?

La créature mit un coup de gourdin dans leur direction, ce qui fit sursauter la blonde et elle attrapa la main du blond par réflexe, avant de se précipité hors de portée de la créature. Elle fixa la créature quelques secondes, avant de se dire qu'il faudrait qu'ils aillent se mettre a l'abri. La blonde se mit a marcher aussi vite que ses petites jambes le lui permettait tenant toujours fermement son préfet.
Liam Riu
Liam Riu
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage


Dans une nuit Brumeuse - Page 6 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Liam Riu, le  Mer 29 Mai 2013 - 18:36

Les membres de Liam étaient complètement pétrifiés. La peur en était pour quelque chose, mais c'était plutôt dû à sa réflexion. Il pensait, il pensait. Que devaient-ils faire? Ils avaient un Troll qui s'était lancés sur eux. La réaction normale était de fuir. Et c'est à présent que sa peur intervenait. D'un côté, il voulait partir, de l'autre, il en était incapable. Sa tête tournait trop, il fallait trouver une solution, tout de suite.

C'est la voix de la petite Azmaria qui lui permit de reprendre ses esprits. Elle l'appelait. Oui, c'était bien son nom qu'il entendait. Pourquoi? Pour qu'il bouge bien sûr. Et il allait bouger! Il sursauta pour se réveiller enfin, mais le Troll était trop proche. Il défonçait la rue en courant, il causait de gros dégâts. Liam avait envie de sortir sa baguette pour l'arrêter, mais il n'en eut pas le temps. Aussitôt arriver, il lança un bon coup à l'aide de son gourdin dans leur direction.

Azmaria lui attrapa la main et ensemble, ils coururent se mettre à l'abri. Enfin, pour l'instant. Ils étaient juste partis sur le côté pour éviter se prendre l'espèce de massue qu'il tenait. Ils avaient vraiment eu chaud. Sur quelques secondes, ils auraient pu être éjecté et la créature n'aurait eu qu'à les prendre pour les avaler tout rond. Non, ils n'étaient pas ici pour se faire bouffer. Ils étaient là pour visiter! Qu'est-ce qu'il foutait là de toute façon?! Les Trolls, tu trouvais ça dans le monde magique! Et encore, c'était rare d'en voir. Et là, en plein Londres, un Troll. Le préfet avait envie de lui dire de dégager, de rentrer chez lui. Mais il était peut être chez lui ici?

Voulant éviter d'y penser, il détourna la tête vers la jeune blonde. Il voulait encore une fois lui montrer que tout allait bien. Pour la mettre en confiance, pour éviter qu'elle ne s'affole. Mais il ne pouvait tout simplement pas. Il était paniqué lui aussi, mais se cachait bien de le montrer. Le problème, c'était que dans cet état il ne pouvait pas rassurer la jeune Pouffy qui devait angoisser au plus profond d'elle. Tout ce qu'il pouvait faire, c'était tout mettre en place pour qu'elle ne soit pas blessée et qu'il ne lui arrive rien.

C'était presque impressionnant à quel point il pouvait s'en vouloir dans cette situation. Il regrettait tout en fait: d'avoir accepté d'aller lui faire cette visite de Londres, de l'avoir emmené ici plutôt que de rester à l'écart de quartier comme celui-ci, de se tenir en sa présence devant un monstre gigantesque et enfin, de ne pas pouvoir trouver de solution pour se sortir de ce pétrin. Il savait à quel point il pouvait être stupide, insouciant et naïf. Mais là, tous ces défauts remontaient en lui pour lui donner cette honte envers lui. C'est vrai, on pouvait avouer qu'il était dur avec lui. Mais il ne pouvait s'en empêcher et il savait que d'autres auraient mieux géré que lui en ce moment.

Il fallait qu'il agisse, c'était sûr. L'énorme masse se tournait dans tous les sens, les cherchant alors qu'ils n'étaient qu'à côté de lui. La débilité d'un Troll était fascinante. Mais au moins, cela lui laissa le temps de peaufiner l'idée qui germait dans sa tête. Il n'était absolument pas sûr de lui, mais qui ne tentait rien n'avait rien et puis, ce n'est pas comme s'ils avaient le choix. Alors, il tourna sa tête vers le jeune sorcière et lui:

- Surtout, tu ne bouges pas. Tu restes ici, et tu m'écoutes ok? Dès que je te dis de partir, tu vas courir. Et tout se passera bien et on en rigolera. Parce que cette histoire sera derrière nous...

Ses paroles étaient destinées à la mettre à l'aise, faire descendre le stress qui était probablement enfoui en elle. Mais d'un autre côté, le Suédois se rassurait lui aussi. Il se donnait du courage sur ce qu'il s’apprêtait à faire. Il lui faudrait agir vite, et surtout prudemment. La deuxième consigne allait sûrement sauter. Alors, il fit face au Troll qui venait de les repérer. Soufflant un bon coup, il s'avança vers lui.

Décidé et stressé en même temps, Il se planta devant le Troll. Il voulait attirer son attention, il voulait qu'il ne regarde que lui. Alors, ramassant une canette qui traînait, il la lança dans la tête du gros monstre. Il sentait très fort également, et c'était dur de rester aussi près de lui sans avoir envie de gerber. Cela lui piquait même les yeux, et il ferma la bouches pour éviter que les mouches qui tournaient autour de lui ne rentre à l'intérieur. Le Coca arriva en plein dans son oeil. Bravo Liam! Il savait bien viser. Une fois qu'il eut les oreilles de la créature tournées vers lui, il lui lança, criant presque:

- Hey le puant! Regarde moi! Tu veux nous manger? Pourquoi tu t'attaques pas à moi d'abord? J'suis bien meilleur que la petite là-bas. Je t'attends!

Il avait sortit ça sans vraiment y réfléchir. Il voulait juste l'attirer loin d'ici et Azmaria pourrait partir alors. Il était prêt à s'enfuir en courant cette fois. Il se mit en position pour détaler. Il avait un plan en tête en fait, mais il se savait pas vraiment comment le réaliser. Il attendait de voir la réaction de l'humanoïde. Il jeta un regard à sa camarade. Peut être le dernier, cela dépendrait de comment il se sortait de sa position.
Gary Kent
Gary Kent
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans une nuit Brumeuse - Page 6 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Gary Kent, le  Jeu 11 Juil 2013 - 10:23

Rp avec Emma Duchêne :

Je marche le long des quais de Londres, la nuit est fraiche aujourd'hui et une légère brume recouvre le sol froid et humide. La lune se reflète sur la Tamise, je m'arrête de marcher et contemple le fleuve, mes mains son dans mes poches de mon pantalon. Je lève les yeux au ciel avant de regardais parterre.
Je pris une petite pierre et la jette à l'eau avant de reprendre mon chemin. Je venais toujours ici avec mon père. On longeait les Docks, il m'expliquait comment fonctionnait chaque machine d'ici, et puis on parlait de pêche de poissons et d'oiseaux. Il me manque énormément. C'est la première fois que je reviens ici depuis l'arrivais de mon beau-père. Après avoir bien marché un moment, je finis par m'arrêter et contemplé une nouvelle fois la Tamise.
Le vent souffle légèrement, emmenant avec lui le gout du sel. Des nuages apparaît, cachant la pleine lune.

- Tu me manque papa. Dis je tout bas.

Je soupir, une larme roule sur ma joue pale. Je regarde mes pieds.Une branche craque non loin, je me retourne vivement et je vis une fille, elle était rousse et elle porté l'uniforme de Gryffondor.

- Que fait tu là ?
Emma Duchêne
Emma Duchêne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans une nuit Brumeuse - Page 6 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Emma Duchêne, le  Jeu 11 Juil 2013 - 10:47

Je descends une petite ruelle pour déboucher dans les Docks de Londres, ce genre d'endroit sont plutôt sombre, humide. Il fait frais cette nuit, un peu trop à mon gout... Je frisonne quand le vent gifla mes joues. Une petite boule noire... Enfin, je dis petit, mais elle était quand même bien large, me passe entre les jambes, je pus voir juste sa queue qui disparaît dans l'ombre. Je grimace de dégoût... C'était un gros rat.
J'allonge mon pas. Le ciel est clair, pas un nuage et puis il y a cette magnifique pleine lune. Je continue de marcher, la tête dans les nuages... Mais je redescends vite sur terre en remarquant que je me suis perdu, ce n'est pas mon genre d'être tête en l'air, oh là, j'ai un problème moi. Je regarde de gauche à droite en essayant de me souvenir de mon trajet. Mais rien n'y fait, je suis restais trop longtemps dans mes pensers.
Je me remis à marcher et je tombe sur un mec, seul au bord de la Tamise, je reconnus vite fais sa tenue, c'était un Serpentard. Au tant demander de l'aide à quelqu'un d'autre, mais pas à un Serpentard !
Je voulais filer à l'Anglaise, mais je marche sur une branche, le mec se retourne et me voit.
- Que fait tu là ? Me demanda t-il.
- Je peut te poser la même question ?
Gary Kent
Gary Kent
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans une nuit Brumeuse - Page 6 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Gary Kent, le  Lun 15 Juil 2013 - 20:58

- Je peu te poser la même question ?

Elle croisa les bras, je la regarde. Je voulais lui renvoyer la question, mais je fus coupé par un hurlement d'une femme qui me donna la chair de poule, surtout après avoir entendu un loup. Je regarde la gryffondor qui regarde un pent de mur, elle avait l'aire horrifier. JE fonce les sourcils et risque un regard... Du sang gicla sur le mur et une femme fut jetée non loin de nous. Elle était en sangloter, le visage difforme. Des frisions me parcours le dos, la rousse fit un pas en arrière. Une ombre courbée s'approche de noue.
Alors je fais de même, un pas en arrière, puis deux et trois. Des yeux rouge sang apparaissent puis un corps, envoyant ce monstre, j'ai eu le réflexe de prendre ma baguette et la pointer sur lui. Le loup-garou hurle encore une fois, la rousse prit aussi sa baguette. Je la regarde, puis me retourne vers le loup-garou. Se dernier cour vers nous. Que faire ? je suis là à le regarder et je fais rien. Je pris mon courage à deux mains et pris aussi le sort qui me vient en tête :

- Aguamenti

Le jet d'eau était tellement fort que le loup-garou retombe en arrière. Un petit sourire triomphal apparaît, mais s'évase quand il se relève et grogne. Ces dents luisent à la lumière, parfois, elles étaient tachées de sang. Il court vers moi, je me jette à gauche pour l'éviter, il levé sa patte je mets ma main devant ma tête mais au moment où il allait me griffais, quelqu'un jeta un sortilège, je regarde en direction de la jeune gryffondore.

- Je te croyais partie.
Emma Duchêne
Emma Duchêne
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans une nuit Brumeuse - Page 6 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Emma Duchêne, le  Lun 15 Juil 2013 - 21:22

je croisais les bras, le serpentard me regard. J'attendis une répons de sa part, mais un hurlement d'une femme coupa notre discussions. Je sursaute quand je vois apparaître une ombre courber sur le pent d'un mur, même deux. Celle d'une jeune femme qui se fait déchiqueter par un monstre. Ce dernier hurle. Le serpentard suis mon regard, du sang gicla sur le mur et une femme fut jetée non loin de nous. Elle était en sangloter, le visage difforme. Je pouvais entendre mon cœurs s'affoler, mon pouls s'accélérais et mon souffle se fit entendre. J'avais peur.
Je commence à faire un pas en arrière, même quatre, l'autre fais de même, un pas en arrière, puis deux et trois. Des yeux rouge sang apparaissent puis un corps dont le pelage fin étai gris sourie, envoyant ce monstre, moi et la serpentard eurent le réflexe de prendre nos baguettes et les pointaient sur lui. Le loup-garou hurle encore une fois. Le garçon me regarde avant de se retourné vers la bête. Se dernier cour vers nous. Mon sang fis q'un tour, la gars lui lance un sort :

- Aguamenti

Le jet d'eau était tellement fort que le loup-garou retombe en arrière. Mais il se relève et grogne. Ces dents luisent à la lumière, parfois, elles étaient tachées de sang. Il court vers le serpentard, il se jette à gauche pour l'éviter, le loup levé sa patte et le serpentard mets ma main devant ma tête. Un voile d'horreur se pose sur mon visage. Je ne s'avait pas quoi faire ! j'avais tellement peur que je n'arrivais même pas à réfléchir. Un moment j'ai crue que mon cœur aller s'arracher. Au moment où il allait le griffait, je pointa ma baguette.

- Diffindo

Des plais s'ouvre sur sont corps, il hurles de plus belle.

- Je te croyais partie.
- Même si nos maisons se font la "guerre" on doit s'entraider dans les moments d’extrême urgence.

Je m'approche de lui et l'aide à se relever. Nous courons pendant un moment mais le loup-garous nous rattrape, se dernier agrippe mes jambes et me traîne loin du gars, puis il essaya de me mordre.
Contenu sponsorisé

Dans une nuit Brumeuse - Page 6 Empty
Re: Dans une nuit Brumeuse
Contenu sponsorisé, le  

Page 6 sur 16

 Dans une nuit Brumeuse

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 11 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Les Docks-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.