AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
-33%
Le deal à ne pas rater :
DYSON V7 MOTORHEAD ORIGIN Aspirateur balai sans fil
229.99 € 340.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 6 sur 9
[Habitation Secrète] Wood's Cottage
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Invité
Invité

[Habitation Secrète] Wood's Cottage - Page 6 Empty
Re: [Habitation Secrète] Wood's Cottage
Invité, le  Ven 27 Oct - 23:34

Le bruit d'une porte qu'on ouvrait fit immédiatement cesser les sanglots de Kalén. Elle se figea, n'osant plus émettre le moindre son, ses yeux grands ouverts dirigés vers le sol.
Elle attendait. Fébrile. Anxieuse. Secouée de tremblements intensifiés par son mutisme latent. Elle ne pensait plus, à vrai dire, tout paralysé qu'était son esprit par la peur qui l'étranglait.

Des pas sur le sol, se rapprochant. Et une voix, une autre cette fois qui résonna dans la pièce obscure. Une voix différente, qui véhiculait autre chose. Peut-être plus tranchante encore que la précédente. Sans appel.

"Bonsoir, que me vaut se plaisir ?"

Le frisson qui parcourut le dos de la jeune fille sembla ne pas vouloir s'arrêter. Elle ne put étouffer un tremblement, tâchant, tant bien que mal de taire ses gémissements de peur.
L'autre répondit. Entendre son propre nom fit bondir son cœur. Le fait qu'il le connaisse ne l'étonna même pas ; elle l'avait presque oublié, piégée dans sa propre terreur.

D'autres mots surgirent du discours. Élève à Poudlard. Wildsmith. Brûler. Journal.

Qui était cet.te inconnu.e qui semblait si bien connaitre sa vie ? Comment avait-il eu toutes ces informations ? Était-ce quelqu'un de son entourage, à Poudlard ? Peut-être même l'un de ses amis ?

Mais quels amis ? Osvald et Arty ne feraient jamais un tel choix, et de toute façon, ils étaient trop jeunes pour faire partie de l'Ordre Noir. N'est-ce pas qu'ils étaient trop jeunes ? Une autre vague de larmes menaça de la submerger lorsqu'elle eut cette pensée. Elle ne pouvait imaginer avoir été trahie par l'un d'eux.

Ses actes qu'elle avait pleinement assumé la desservaient à présent. Elle avait peur. Elle ne voulait pas mourir. Elle se demanda si elle regrettait.
Non, elle ne regrettait rien. Elle regrettait seulement son erreur de ce soir. Oui, elle était beaucoup trop jeune pour les affronter. Jamais elle n'aurait du s'aventurer si tôt dans un lieu dangereux. Elle aurait du écouter Elly, rester à l'écart, se faire la plus petite possible, agir dans l'ombre jusqu'à être prête. Et cette erreur serait peut-être la dernière.

Alors, lentement, péniblement, elle releva la tête. Tenta un regard. Puisant l'énergie qui lui restait pour lever les yeux. Elle ne les provoquait pas, cela aurait été trop stupide. Elle attendait seulement, résignée, leur verdict, sa vision floutée de larmes discernant à peine le visage du pantin, le masque rouge de carnaval.
Mangemort 67
Mangemort 67
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


[Habitation Secrète] Wood's Cottage - Page 6 Empty
Re: [Habitation Secrète] Wood's Cottage
Mangemort 67, le  Lun 6 Nov - 14:21

Les sombres mots sortirent de la bouche de nonante-et-un comme une mélodie funeste dans mes oreilles. Ainsi donc, nous voilà enfin en possession d'une petite moucharde. Choisissant le mauvais chemin, la mauvaise voie à suivre. Et Elly qui revenait sur scène... Évidemment... Comment faire en sorte que la situation soit pire ?

- Tu es sûr de ce que tu avances...? Question rhétorique. C'était un petit cadeau qu'on me faisait là. De quoi appâter la Cheffe des Aurors, ce n'était pas rien. Il fallait que quelqu'un l'informe de cet événement, elle voudrait sûrement épargner à cette gamine les douleurs que j'étais prêt à lui infliger.

Retroussant la manche de ma robe noire, la marque adorée dansant, aussi noire que mon cœur. Il fallait appeler celui qui était directement en contact avec la sorcière d'élite : zéro-huit. Appuyant dessus, le mage noir venait d'être prévenu qu'on avait besoin de lui.

- C'est du bon travail mon cher. Maintenant, voyons ce qu'elle peut nous apprendre cette petite. Usant de la magie pour transformer ma baguette en couteau, inscrire mon matricule sur le torse de nos prisonniers était devenu un petit rituel des plus appréciables.

Je m'approchais d'elle petit à petit. Préparant la zone pour recevoir cette douce scarification. Et je commençai mon oeuvre. À nouveau, le six rouge apparu sous mes yeux puis le sept. Je commençais à me faire la main. Quelques gouttes coulaient, tachant le haut qu'elle portait. À présent, tu étais marqué, un souvenir dans ta chair mais que tu n'as pas désiré. Je te hanterai ma chère, tu auras beau effacer ce matricule, je sais que ton esprit sera tourmenté.

- Qui d'autres est proche des Aurors dans les élèves de Poudlard ? Exigeai-je. En redonnant forme à ma baguette. Voyons les premières réactions, que je choisisses le meilleur moyen pour lui délier la langue.


Mangemort 08
Mangemort 08
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


[Habitation Secrète] Wood's Cottage - Page 6 Empty
Re: [Habitation Secrète] Wood's Cottage
Mangemort 08, le  Lun 6 Nov - 18:42






Une nuit à l'apparence d'un silence. Sur Londres, un ciel parfaitement étoilé posait son empreinte saisissante. Et toi, tu étais avec ta compagne, en train de dîner dans le salon du haut de votre nouvelle demeure, vos animaux près de vous. Après une dure journée aussi bien pour elle que pour toi.

C'est alors que tu sens l'appel, dans ton avant-bras que tu regardes machinalement bien qu'il est pourtant recouvert, voyant où l'on te demandait d'aller. Ton maître t'appelait. Tu sens le regard d'Elly qui se fait interrogateur, aussi tu choisis de ne pas lui cacher.

- On m'appelle. Ce n'est peut-être pas important. Je vais essayer de faire vite.

Tu récupères quelques mots de sa part, qu'il faut que tu fasses attention tout en captant une légère pointe d'inquiétude dans son regard et sa voix. Tu lui souris, lui offre un baiser en lui disant de ne pas s'inquiéter, lui promettant de revenir rapidement. Et tu descends au rez-de-chaussée et file directement dans la chambre, où tu récupères tout ce dont tu as besoin. Le tiroir magique, ta cape, ton masque. Tu t'habilles, prends ta baguette. Et tu transplanes.

Pré-au-Lard. Plus précisément Wood's Cottage. La demeure ne t'était évidemment pas inconnue puisque c'était là où tu avais joué cartes sur tables avec 67, pour lui annoncer ta liaison avec Elly. Et le fait que ça soit lui qui te demande de venir en ce même lieu, tu ne pouvais t'empêcher de te demander si cela avait un lien ou non.

Tu déambules telle une ombre et pénètre dans la demeure, accueilli par le même elfe qui avait assisté à la scène entre lui et toi quelques semaines plus tôt. Tu suis l'elfe jusque dans le salon où tu trouves 91 en compagnie de 67 qui masque une victime sur un fauteuil.

Tu avances lentement en t'interrogeant sur l'identité de la dite personne. Etait-ce pour cela qu'il t'avait demandé de venir ? Tu avances, lâchant un "Bonsoir mes frères" à l'attention de tes compagnons d'arme.

Et tu la vois alors. En t'arrêtant non loin de ton maître. La jeune femme. Tu restes bouche bée l'espace de quelques secondes, mais absolument rien ne trahit ce qui te traverse sous ton masque.

Kalen, la protégée d'Elly. Que faisait-elle là ? Ton regard alterne entre 67 et 91 et rapidement tu en viens à te dire que c'est ce dernier qui avait ramené ce trophée. Sous ton masque, tu sens une angoisse qui grimpe lentement. Tu ne savais pas ce qu'il te demanderait. Tout comme tu ne savais pas quoi faire. Même si pour le moment, tu n'avais qu'une seule chose à faire, attendre de connaître les détails.
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation Secrète] Wood's Cottage - Page 6 Empty
Re: [Habitation Secrète] Wood's Cottage
Invité, le  Lun 6 Nov - 23:23

Les mots continuaient de trancher l'atmosphère glaciale. Kalén écoutait, son yeux alternant entre les deux masqués. Aucune autre partie de son corps ne bougeait, elle écoutait, en alerte, en attente de la suite. Comme un meurtrier devant ses juges, patientant avant le verdict.

Mais c'était eux les meurtriers. C'était eux qu'il fallait juger, pas elle. Des sentiments contradictoires fusaient dans son esprit, entre angoisse et colère, rage et terreur.

"...maintenant, voyons ce qu'elle peut nous apprendre cette petite."

La Poufsouffle tourna brusquement son visage vers le masque carmin. Il s'avançait vers elle, lentement. Kalén avait l'impression que le temps s'étirait, que le Mangemort se mouvait au ralenti, comme pour accentuer l'effet dramatique de sa menace. Le souffle coupé, le cœur immobilisé dans ses battements emballés, ses yeux fixaient la baguette tendue, menaçante, qui se changea soudainement en couteau effilé. La jeune fille ne put retenir un gémissement de terreur.

La couteau s'avance, lame brillante dans les ténèbres. Kalén tire sur ses liens, cède à la panique. Sa respiration accélérée s'étouffe sous ses sanglots, et les larmes lui brouillent la vue.
Il n'y a plus que ce métal froid qui pénètre sa chair.

Un hurlement de douleur.

Elle sent la chaleur de son sang contraster avec la lame glacée. Couler le long de sa peau. Elle les sent, les deux numéros, s'inscrire en elle comme une brulure au fer blanc.
Elle les sent s'ancrer, s'encrer en elle comme s'encreraient les chiffres d'un vulgaire détenu arrivant dans sa geôle. Mais l'encre est du sang, son sang.

Le supplice s'arrête, mais la douleur est vive. Elle sanglote sur sa chaise, la tête basculée en avant, ses mèches de cheveux tombant sur sa plaie sanglante.
La voix s'élève à nouveau.

"Qui d'autres est proche des Aurors dans les élèves de Poudlard ?"

Elle lève les yeux, tombant nez à nez avec la baguette du masqué. Les mots mettent du temps à s'ordonner dans son esprit, tant il est obnubilé par la blessure qui saigne sur son torse. Qui ? A Poudlard ?

"Je... je ne sais pas..."

C'est vrai, elle ne sait pas. Elle ne connait pas les autres, ne sait même pas s'ils existent. Mais cette réponse ne leur plaira pas, elle en a conscience.
Kalén ferme les yeux appréhendant la violence imminente.

Elle clos ses paupières, attendant le sortilège.


Mais une porte s'ouvre, comme un gong annonçant la fin du supplice. Pauvre idiote. C'est un troisième qui entre en scène, un masque vert couvrant son visage. Un autre bourreau, un autre tortionnaire, qui viendra probablement ajouter sa pierre à l'édifice de sa souffrance.
Qui sont-ils, ces anges diaboliques qui se proclament porteurs d'un message d'espoir, alors qu'ils ne propagent que mort et destruction ?
Que veulent-ils, ces artisans du mal persuadés d'être dans la lumière ? Et pourquoi elle, en cet instant précis.
Mangemort 91
Mangemort 91
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation Secrète] Wood's Cottage - Page 6 Empty
Re: [Habitation Secrète] Wood's Cottage
Mangemort 91, le  Dim 12 Nov - 17:34

Rapport presque militaire. Prouver notre volonté, racheter une place volée par on ne sait qui. Ou peut-être que nous ne savions que trop bien. Peut-être que le problème restait encore trop complique a résoudre. Le déni restait encore confortable a ce niveau, le novice voulait notre mort et poser des mots dessus relevait de l'impossible. Alors nous attendions un peu, l'ego écorché vif par un trop plein de mots. De maux. D'ennuis. Nous avions besoin d'exulter. D’être utile pour se prouver que 40 avait tort. De servir. Une paranoïa nouvelle qui nous poussait a croire que le Maître nous jetterait si nous cessions de servir. Le novice avait immiscé la peur dans notre cerveau-malade.

C'est du bon travail mon cher. Maintenant, voyons ce qu'elle peut nous apprendre cette petite.

Des mots qui rassurèrent presque instantanément. Alors que nous l'admirions a l'oeuvre. Il y avait quelque chose de gênant et de malsain dans cette façon de graver son matricule dans le torse de ses victimes. D'autant que notre captive n’était aujourd'hui qu'une enfant. D'ordinaire nous aurions réagi. Mais la soif de reconnaissance de notre utilité était trop forte. Alors, tandis que son couteau mordait la chair de la petite, nous ne bronchions pas. La question fusa alors que Matricule Zéro-Huit pénétrait dans la pièce.  Silencieux, nous caressant d'un bonsoir étonnamment court. Il nous avait plus habituées au longues déclarations, aux longues envolées qui nous tiraient des rires, mais pas a ce genre de phrases courtes. Nous lui rendions donc son bonsoir.
Alors qu'entre trois mots la petites baragouinait qu'elle ne savait rien.
Et une lueur malsaine qui allumait notre regard alors que nous murmurions doucement
Menteuse.    
Mangemort 67
Mangemort 67
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


[Habitation Secrète] Wood's Cottage - Page 6 Empty
Re: [Habitation Secrète] Wood's Cottage
Mangemort 67, le  Dim 12 Nov - 19:17

Ce cher sombre 08 se montre enfin. Quelque chose tique chez lui, étonné de voir une élève impliquée, proche d'Elly selon les dires de nonante-et-un, il en a entendu parler c'est certain. Peut-être que je peux tirer avantage de cette situation. Tâchons de voir...

La petite répond à ma question. Elle prétend ne rien connaître, celui qui l'a ramenée rajoute en couche. C'est évident qu'elle ment. Elle tient vraiment à passer un sale quart d'heure. Pourtant, je me retiens de me défouler sur elle. Pas tout de suite...

- Elle ment n'est-ce pas zéro-huit ? Elle n'aurait rien à nous apprendre ? Pourtant si elle s'est impliqué auprès des Aurors, elle devrait savoir quelque chose. Elle avait bien conscience des risques qu'elle prenait, elle devait s'attendre à ce qu'on vienne la cueillir comme un fruit mûr.

J'attrape le visage de l'élève pour le lui relever et nous faire face... Trois ombres terribles prêtes à lui en faire baver. Ainsi se rendra-t-elle compte qu'elle n'a pas le choix que de délier sa langue, au pire je la lui arracherai, je ne sais pas encore.

- Ma petite, il serait bête d'y perdre la vie. Ango Nubes Minima Une légère fumée tueuse sort de ma baguette pour venir caresser son visage mais loin de toute tendresse. Que vas-tu faire ma petite ? Suffoque, panique et parle... C'est tout ce que je te demande, tu auras peut-être la vie sauve.

Puis j'interromps mon sortilège au bout de longues secondes, voire même une minute ?

- Parle-moi et tu vivras. Lui murmurai-je à l'oreille après avoir l'avoir immobilisée avec mes mains.



Mangemort 08
Mangemort 08
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


[Habitation Secrète] Wood's Cottage - Page 6 Empty
Re: [Habitation Secrète] Wood's Cottage
Mangemort 08, le  Dim 12 Nov - 21:36






Tu restes silencieux, observant Kalén marquée par cette aventure qu'elle n'avait surement pas envisagé. Tu te demandes comment 91 avait pu la trouver, car si tu avais su qu'il était sur sa piste que tu lui aurais dit vouloir t'en charger toi-même. Tous un tas d'ébauches de plans se forment dans ta tête. Mais tu sais que si 67 est présent, il y avait peu de chance que tu puisses la faire sortir incognito de la demeure ou de pouvoir orchestrer sa fuite.

Pourtant tu en as envie. De la protéger, de l'emmener loin de ces murs trop froids pour ses épaules encore frêles. Et les quelques mots qui sortent de ses lèvres te donnent envie de dégager 67 et 91 de là. Elle était encore une élève. Et surtout elle était sous la garde d'Elly. Confronté à tes idéaux, à ce choix qui te fait crisper ta mâchoire. Tu serres les poings. Tu attends.

91 prétend qu'elle ment, et tu te crispes davantage sous ton masque. Tu ne sais pas ce que 67 serait capable de lui faire. Tu n'as pas envie de savoir au fond, car tu sais que tu ne le laisserais pas faire. Tu ne voulais pas le voir lever la main sur elle.

Et 67 s'adresse à toi, te demandant confirmation qu'elle ment. Ton regard passe de sur Kalén à celui de ton maître, quelques secondes où tu sembles réfléchir. Tu devais rester impassible, comme toujours, pourtant tu t'apprêtais à lui mentir. A mentir à celui à qui tu avais juré fidélité. Parce que tu en avais juré une plus grande encore. Et tu te devais de protéger l'élève martyrisée devant toi.

Perdu dans ta réflexion, tu vois 67 qui lui envoie un sortilège pour la faire suffoquer, avant de lui demander de nouvelles informations.

- C'est inutile d'en arriver là... Je ne pense pas qu'elle mente... Mais oui je sais qu'elle est très proche des Aurors. Elle ne connait peut-être pas qui sont les autres élèves à Poudlard informant les Aurors, mais elle est bien en lien avec eux et donc, possiblement importante pour eux.

Tu devais gagner du temps. Tu devais t'assurer que 67 ne lui fasse davantage de mal. Le temps que tu trouves un plan pour l'aider. Ou que tu préviennes Elly. Tu ne savais trop. Mais tu ne pouvais accepter cela, sans savoir quoi faire précisément.

- Peut-être pourrions-nous essayer d'en tirer quelque chose autrement ? En voyant avec le ministère ?

Rien de précis dans ta tête, seulement l'envie qu'il arrête, de s'en prendre à l'élève. Tu ne bouges pas d'un poil, gardant ton regard froid sous ton masque qui observe la scène comme si tu y étais indifférent, bouillant d'envie d'y mettre fin.
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation Secrète] Wood's Cottage - Page 6 Empty
Re: [Habitation Secrète] Wood's Cottage
Invité, le  Dim 12 Nov - 23:39

Le premier, son kidnappeur murmure quelque chose. Un mot qui fait froid dans le dos de Kalén. Bien sûr, il ne la croit pas. Mais c'est l'autre qui l'inquiète, celui qui l'a mutilé, celui qui est plus grand, beaucoup plus grand...
Kalén le regarde, plonge son regard dans le masque rouge. Est-il réellement privé d'humanité, ce visage sous ce voile carmin ? N'a-t-il jamais aucun remord lorsqu'il le retire, revenant sur les actions commises ?

Non, bien sûr. La vérité est subjectivité. Pour lui, ce sont les autres les inhumains. Elle le sait, et c'est sûrement ce qui provoque ses actes de barbarie.

Il s'adresse au nouvel arrivant. 08. Ce chiffre s'inscrit dans son esprit, à l'instar du 67 gravé dans sa chair. 08. Le masque d’émeraude. Elle l'observe un instant, écoutant le discours de 67. Il ne bougeait pas, immobile au centre de la pièce. Son expression prisonnière, figée par son masque de loup.

"Elle ment n'est-ce pas zéro-huit ? Elle n'aurait rien à nous apprendre ? Pourtant si elle s'est impliqué auprès des Aurors, elle devrait savoir quelque chose. Elle avait bien conscience des risques qu'elle prenait, elle devait s'attendre à ce qu'on vienne la cueillir comme un fruit mûr."

Il ne la croit pas non plus. C'était prévisible. Les lèvres de Kalén restent résolument closes. Elle ne sait pas quoi dire, ne sait quoi répondre à sa question indirecte.
La main glaciale interrompt le cours de ses pensées. Lui enserre le visage, serrant ses doigts sur la peau de la blairelle. Quelques mots, puis une formule prononcée. Une formule trop connue, qui lui avait valu de frôler la morts quelques heures plus tôt.
La fumée s'élève à nouveau, meurtrière. Les larmes de Kalén affluent, comme la première fois. Ses yeux et sa gorge piquent et elle sent l'air quitter peu à peu son corps

"Non... je vous en prie... je ne sais rien...", suffoque-t-elle, rassemblant ses dernières forces dans cette phrase.

La fumée disparait soudain brutalement, en même temps que l'étau qui l'empêche de respirer.

"Parle-moi et tu vivras" murmure le rouge à son oreille, immobilisant de ses mains le moindre de ses mouvements.

Il fallait qu'elle trouve quelque chose, n'importe quoi, un mensonge à leur raconter, un nom à inventer pour qu'ils la laissent partir. Ces ombres cauchemardesques, menaçante, qui tenaient le fil de sa vie entre leurs doigts coupants. Elle tenta de rassembler ses pensées, de réfléchir, de faire le vide dans son esprit embué de détresse.
Mais elle n'eut pas le temps de trouver quoi que ce soit d'acceptable à dire. Le Mangemort au masque vert, 08, prit la parole. Kalén l'écouta, sans réellement croire ce qu'elle entendait. Etait-il réellement en train de lui éviter la torture ? Tous les masqués n'étaient donc pas avides de sang ? Intérieurement, la jeune fille nota cette information.

Mais déjà, l'homme proposait quelque chose.

"Peut-être pourrions-nous essayer d'en tirer quelque chose autrement ? En voyant avec le ministère ?"

Qu'entendait-il par là ? La jeune élève pensa tout d'abord à sorte de prise d'otage, imaginant les mages noirs l'échanger aux Aurors contre des informations.
Elle eut un coup au cœur à cette idée. Jamais Elly ne lui pardonnerait de les avoir mis dans un tel pétrin... Mais cela signifiait peut-être aussi que son sort n'était pas tout à fait scellé. Elle regarda 08, priant intérieurement pour que ce soit le chef, celui qui aurait, à la fin, le dernier mot sur cette histoire. Son regard trahissait sans doute de la supplication, les larmes mouillant encore ses joues tremblantes.
Mangemort 67
Mangemort 67
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


[Habitation Secrète] Wood's Cottage - Page 6 Empty
Re: [Habitation Secrète] Wood's Cottage
Mangemort 67, le  Ven 17 Nov - 8:46

Cette fumée mortellement dangereuse avait fini d'agir. Grâce à la Magie le panel de possibilités pour faire souffrir quelqu'un augmentait grandement, il suffisait d'avoir une imagination fertile. Quelle serait la suite ? Car la jeune sorcière ne semble pas prête à cracher quoique ce soit, ce qui a le don de m'énerver. Les Aurors avaient des espions parmi les élèves mais ne les avaient jamais fait se rencontrer ? Un légilimens aurait pu éclairer grandement la situation.

Alors que je m'éloigne de la petite, les mots de zéro-huit atteignent mes oreilles. C'est évident qu'il la connaît. Elly a été mentionné, il fallait que j'en tire profit. Les émotions et sentiments nous font faire des choses stupides.

- Je crois c'est ton jour de chance ma petite. Dis-je à l'encontre de la prisonnière inutile. Je vais va prévenir Elly Wildsmith, la Cheffe des Aurors, elle doit savoir que nous détenons une de ses petites protégées. Peut-être que cette gamine comptera suffisamment pour nous permettre d'obtenir quelque chose... Si ce n'est pas le cas, son cadavre jonchera bientôt les rues de Pré-au-Lard ou les couloirs de Poudlard... C'était décidé. Elle vait de la chance d'avoir plus de valeur vivante que morte, car les tourments que je comptais lui infliger encore et encore, exigeant toujours une réponse, auraient fini par lui ôter la vie.

- Neuf-un, garde ton trophée le temps que j'envoie cette lettre et que nous ayons une réponse. Assure-toi qu'elle soit notre invitée forcée jusqu'à ce que je le décide. N'hésite pas à lui faire payer ses audaces mais en attendant donne-lui de quoi boire et manger, il faut la garder en vie...

Puis je me tourne vers mon cher Huit. Connaître ses pensées m'indiqueraient sûrement que je devais brûler dans les flammes les plus destructrices et dévorantes du monde. Pourtant, il devait comprendre que le poste de sa compagne ne pouvait lui épargner ce genre de situations.

- Merci d'être venu, quelle bonne idée de la voir comme monnaie d'échange... Lui murmurai-je. Tu peux partir, nous n'avons plus besoin de toi, je te préviendrai si c'est le cas.

Hors de question de le laisser seul avec cette Kalén. Même si je me trompais et qu'il ne la connaissait pas plus que cela, il suffisait que le prénom d'Elly fut été prononcé pour que ma méfiance soit accrue. Je quittai la pièce pour chercher un parchemin et une plume. Le transplanage à Hollow pour donner la lettre à Killer, notre hibou, qui deviendrait le message d'un bien sombre message puis je reviendrai sans attendre à Wood's Cottage après avoir chargé Brutus de me tenir au courant d'une éventuelle réponse.




Mangemort 08
Mangemort 08
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


[Habitation Secrète] Wood's Cottage - Page 6 Empty
Re: [Habitation Secrète] Wood's Cottage
Mangemort 08, le  Lun 20 Nov - 14:16






Tu observes Kalén, et distingues sans mal le désarroi en elle. Les larmes sur ses joues comme des preuves supplémentaires de cette détresse. Tu ne savais pas trop quel écho trouveraient tes mots. Tu voulais avant tout que 67 arrête de s'en prendre à elle, tes pensées entrevoyant plusieurs issues possibles.

Veiller à sa sécurité risquait d'être compliqué, et un instant tu te demandais quelles conséquences aurait ton choix. Et tu écoutes les mots de 67, qui semble d'accord avec ce que tu viens de suggérer, octroyant un répit à l'élève. Mais rapidement, une tête inquiète te pare sous ton masques, en entendant l'allusion à Elly.

Car tu savais, qu'elle ne laisserait jamais Kalén seule ici, et que quoi que lui demanderait 67, elle y répondrait. Et un frisson de peur te parcourut l'échine. Tu n'avais pas envie qu'elle prenne elle aussi des risques, alors que tu pourrais peut-être te débrouiller pour extraire toi-même Kalén de cette maison de ténèbres.

Et tu l'écoutes, qui parle du plan que tu as aidé à faire germer dans son esprit. Mais tu n'envisages pas une seconde qu'Elly prenne part à tout cela. Comme tu te doutes qu'au vu de votre relation, jamais il ne te laisserait garder Kalén après ce que tu venais de dire.

Tu le vois qui s'adresse à 91, évidemment c'est lui qui serait en charge de veiller sur elle. Après tout il l'avait ramenée, puisque toi tu aurais tout fait pour l'écarter. Les mots qui s'échappent te font grincer des dents, imaginant déjà ton compère qui se fera certainement un plaisir d'infliger de mauvais traitements à l'élève.

Tu n'aimais pas cette idée, pas plus que celle de 67. Pourtant tu en étais à l'origine et tu ne pouvais t'empêcher d'angoisser pour la suite. Tu espérais qu'Elly t'en parlerait peut-être et que vous pourriez trouver un moyen d'extraire Kalén, tu serais prêt à le faire pour elle. Quitte à t'opposer au masque rouge qui avance maintenant vers toi.

Il te remercie, avant de te dire que tu peux partir, mais qu'il te préviendra au cas où. Tu restes pensif quelques secondes, n'imaginant pas du tout la suite des événements se dérouler sans toi. Tu n'aimais déjà pas qu'il te demande de partir et de savoir que ton collègue allait être seul pour s'occuper de l'élève.

- Tu peux compter sur moi, comme toujours... Préviens-moi pour la suite, je serais disponible.

Phrases au ton de sincérité, mais fausses au fond de toi. Tu n'avais pas envie de servir ton ordre là. Juste de protéger Kalén. Et tu n'avais pas envie non plus que 67 traite avec Elly. L'idée même te répugnait et te donnait l'envie d'en découdre avec l'homme s'il osait seulement la toucher.

Mais pour l'instant tu devais garder ce voile d'apparence, faire comme si tout était normal. Alors tu t'inclines respectueusement, et fait demi tour sans même accorder un dernier regard à Kalén, ni à 91 que tu aurais certainement envie d'étriper juste en imaginant ce qu'il pourrait lui faire.

Tu sors de la demeure comme tu étais venu, transplanant loin de là, où tu pourrais te battre avec tes pensées qui te dévoraient. Perdu entre tes idéaux et la femme que tu aimes, prêt à trahir les premiers pour aider la seconde, ta compagne. Tremblant aux multiples idées qui te passaient en tête, tu espérais bien avoir rapidement des nouvelles de tout cela, où trouver une autre issue pour éviter qu'elle soit impliquée...
Mangemort 91
Mangemort 91
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation Secrète] Wood's Cottage - Page 6 Empty
Re: [Habitation Secrète] Wood's Cottage
Mangemort 91, le  Mer 22 Nov - 22:09

C’était une voix presque enfantine, peut-être un peu trop pour les circonstances. Si 28 avait été la, nous aurions pousser la chanson juste ce qu'il faut pour rire un peu. Augmenter la peur de la petite. Car après tout, rien ne nous séduisait plus que la peur dans ses yeux, cette envie de la voir parler. Parce qu'elle devait savoir des choses, et si 28 n’était plus, et ne nous reconnaîtrait jamais en nous faisant face, nous avions toujours quelque chose d'elle qui nous plaisait. Une innocence malsaine dans les moment les moins adaptes. Et c'est que nous jouions ce soir, aux alentours de l'enfant. Nous jouions sur sa peur, sur ses sens. Parce que jouer sur l'esprit était d'autant plus amusant. Nous rions beaucoup trop. Silencieusement. Nous jubilions aux mots du maître qui intimait de voir plus grand. 40 a nos yeux hors-jeux, seul se dressait encore 08 pour devenir le bras droit de 67, nous rendre indispensables, et nous allions finir par y parvenir.

Le Maître a ce quelque chose de Mise en scène, parler a l'impersonnel, menacer indirectement. Et relever le regard effraye vers nous trois. Ombres de chair, suffisamment grande pour couper toute fuite. Toute tentative de riposte. Nous aimions le leitmotiv du trio, d'autant plus lorsque les deux seuls Justes appréciables. Les deux seuls que nous tolérions, qui nous considéraient. Triptyque terrifiant et un sourire malsain.  Et étouffement qui nous ravit encore plus. Parce que reproduction. Nous aimions. Les idées de Zéro-Huit et les directives qui tombent. Le plan malsain et plaisant a souhait, un sourire qui s’agite. Soulagement inconscient de voir l'enfant s'en sortir.

Neuf-un, garde ton trophée le temps que j'envoie cette lettre et que nous ayons une réponse. Assure-toi qu'elle soit notre invitée forcée jusqu'à ce que je le décide. N'hésite pas à lui faire payer ses audaces mais en attendant donne-lui de quoi boire et manger, il faut la garder en vie...

Carte blanche, si la garder en vie était au fond la seule préoccupation du maître. Nous hochions la tete, attendant la suite. Le jeu était termine, et une once d’humanité reprenait le dessus. Alors que le maître disparaissait. Zero Huit suit et nous soufflons un peu. Le masque froid nous attrapions l'enfant. Retirant les liens, gardant la baguette a la main. Elle n'irait pas loin sans la sienne.

Ne tente rien et il n'arrivera rien.

Te mener a la cuisine. Boire manger. Sans te quitter des yeux. Sans cesser de te viser. Nous n’étions pas inhumains.
juste légèrement complexées
     
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation Secrète] Wood's Cottage - Page 6 Empty
Re: [Habitation Secrète] Wood's Cottage
Invité, le  Jeu 23 Nov - 21:57

Transi de peur et de froid, Kalén tremblotait, son regard passant frénétiquement du masque rouge au masque vert. Elle attend, le souffle coupé, le verdict du chef. C'est évident désormais, que le visage carmin mène les autres.
Ses mots viennent le lui confirmer, tandis que sa réflexion semble prendre fin.

"Je crois c'est ton jour de chance ma petite."

Kalén sent son cœur descendre quelques étages dans sa poitrine, et son estomac bondir, en entendant cette phrase. Ainsi le masque émeraude avait été écouté, elle avait une chance de survivre.
Mais la suite de son discours rajoute une dose de plomb dans ses tripes. Elly. Ils allaient l'échanger contre Elly. L'éphémère sentiment d'allégresse s'était envolé pour laisser place à une terreur encore plus terrible encore que celle qui l'a rongé jusqu'alors. Elle serait, en quelque sorte, responsable de la capture d'Elly. Elle imagine alors sa mentor, sa maman-lumière, à cette même place, subissant les tortures de ces monstres.

Le cœur au bord des lèvres et des larmes plein les yeux, Kalén clos ses paupières, incapable de supporter d'autres visions de la sorte. Même la mention de son cadavre jonchant Pré-au-Lard n'arrive pas à la hauteur de l'image détruite d'Elly.


Mais le chef reprend la parole, s'adresse à son kidnappeur. Neuf un. Soixante-sept, zéro huit, neuf un. Ses trois fléaux, anges exterminateurs, surplombs de ses cauchemars. Ancrés dans sa peau et dans son esprit, l'un saignant à l'instar de l'autre.
Les mots emplis de menaces ne lui font plus rien. Elle est vidée, comme allégée de tout sentiment. Ses grands yeux bleus semblent avoir perdu de leur couleur, comme voilés de blanc, aveugles, incapables de voir ce qui l'entoure. Fixés droit devant elle.
Elle entend l'autre s'approcher, la saisissant, lui retirant ses liens. Peu importe les cordes, autre chose l'entrave à présent. La boule, immense, de culpabilité qui étouffe sa gorge, empêchant l'air de passer. Qui bride ses poumons, expulsant le peu d'air qui leur reste. Son rythme cardiaque emballé pulse la musique de l'attente, lente, sourde, terrible.

Elle sait qu'elle doit manger, pour ne pas envenimer sa situation. Pour obéir, pour survivre. Mais qu'est-ce que survivre lorsque l'on troque sa vie contre celle d'une autre ? Qu'on laisse allégrement l'âme de l'amie s'échapper en sacrifice, alors que la notre baigne tranquillement de vie ?
Toute est noué dans son corps, rien ne passera, de toute manière. Même s'ils la forçaient, elle rejetterait tout, aussi sec, elle le sait bien.

Alors elle reste là, debout, assise, sous l'emprise de ces tremblements incontrôlables qui ne la quittent plus, fixant les victuailles d'un air hagard, fou, plein de terreur.
Mangemort 67
Mangemort 67
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


[Habitation Secrète] Wood's Cottage - Page 6 Empty
Re: [Habitation Secrète] Wood's Cottage
Mangemort 67, le  Jeu 23 Nov - 22:36

Deux jours plus tard

Cette chère Wildsmith avait mordu à l’hameçon, du moins semblait l'avoir fait. Pas question de laisser passer cette chance. La lettre annonçant le rendez-vous n'avait pas tardé après la réponse de l'Auror. Il avait souri en voyant les mots moralisateurs et menaçants de la jeune femme. Il était dangereux de jouer pareillement alors que la vie d'une personne à laquelle elle tenait, parce que c'était forcément le cas au vue de sa réaction à la capture.

J'avais envisagé quelques plans pour garder la jeune prisonnière et garder la sorcière d'élite afin d'user l'une de l'autre pour les faire parler. Mais cela pouvait fortement contrarié zéro-huit et le but n'était pas que le tout finisse en duel entre nous deux. Et puis, rien ne me garantissait que ce serait Elly qui se pointerait.

Transplanant dans la prison improvisé de la jeune femme.

- On va rencontrer un Auror ce soir. Pour un échange. Tiens-toi tranquille, tu seras bientôt libre... Dis-je à l'encontre de la gamine. "Tu m'accompagnes et tu pourras te reposer après. Bande-lui les yeux, elle ne doit rien voir de l'extérieur de la Demeure" Ajoutai-je à l'intention de neuf-un. Puis, avançant vers mon compère dans un murmure que lui seul pouvait entendre : "On transplane, elle ne doit pas savoir qu'elle était retenue à Pré-au-lard."

Et sans ajouter de mot, je tournais les talons pour sortir de la demeure et attendait le duo pour transplaner ensemble.


Suite du rp : ici




Mangemort 67
Mangemort 67
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


[Habitation Secrète] Wood's Cottage - Page 6 Empty
Re: [Habitation Secrète] Wood's Cottage
Mangemort 67, le  Jeu 7 Déc - 9:02

LA pris, si souci me MP
Suite de ici

Retour à la case prison sans passer par la case départ, les joueurs ont changé mais pas les règles... Quoique Peltz ne devrait pas avoir de connaissances amicales dans l'Ordre Noir, nous pourrons ainsi nous en donner à cœur joie. Lui arracher des informations dans le sang et la douleur, ses larmes inonderont le sol de cette demeure.

Suivis de la prisonnière et de son geôlier, j'attends qu'il la dépose sur un sofa pour prendre la parole.

- Tu en as fini pour l'instant. Va te reposer, neuf-un. Tu as fait du bon travail. Je vais appeler huit pour qu'il prenne la relève. Ce n'était pas une suggestion mais bien un ordre. Le mangemort avait capturé et surveillé pendant deux jours la gosse. À présent, il devait reprendre des forces et se montrer à son travail, deux jours d'absence passaient rarement inaperçu.

Soulevant ma manche gauche, dévoilant ainsi ma marque j'y appuyais ma baguette, appelant le masqué qui m'aiderait à faire parler l'Auror. Le petit rituel annonçant le début des hostilités allait commencer : le soixante-sept serait bientôt scarifié dans sa chair. Lui rappelant, si elle s'en sortait vivant, mon matricule. Personne ne devait l'oublier, j'allais être celui qui mènerait l'Ordre Noir à la victoire !

La lame fraîchement apparue se retrouva vite à dégager le haut du torse de la jeune femme et à y épouser la chair.

- Bienvenue Rosie Peltz... Vous allez vite regretter d'être venue ici... Et d'une main expérimenté j'inscrivis le six puis le sept dans un rouge aussi magnifique et criant de vie que celui de mon masque...

Ce n'était que le début.


Invité
Anonymous
Invité

[Habitation Secrète] Wood's Cottage - Page 6 Empty
Re: [Habitation Secrète] Wood's Cottage
Invité, le  Sam 9 Déc - 0:31

67 et 08 ont mon LA pour ce RP (si si j'vous jure que je ne dis pas ça sous la contrainte)

Après tes mots, l’enfant semble se calmer et cela t’apaise. De ton côté, tu n’as guère le temps de calmer ta respiration, d’essayer de reprendre le contrôle de toi-même, qu’un sortilège s’extirpe d’une baguette adverse et t’empêche toute capacité de mouvement. Ce n’est pas comme si tu avais prévu de t’enfuir en courant. Parce que ce n’était pas le cas en fait, tu fermes tes yeux alors qu’une silhouette s’approche de toi, venant vérifier que les liens ne sont pas prêts à se défaire. Tu n’opposes aucune résistance alors que doucement, un foulard se noue sur tes yeux. Tu es désormais privé de ta vue, de ta capacité de mouvement, et tu déglutis. Tu savais, après tout, dans quoi tu allais t’engager.

Tu entends un mouvement, un bruit, des pas. Tu ne sais pas trop en fait. C’est impressionnant, comment le corps humain peut s’abandonner lorsqu’il est privé de ses fonctions primaires. Voir, être vu. C’est quelque chose qu’on sous-estime, dont on ne prend jamais conscience parce que nous y sommes habitués. Mais là, cette nuit-là, tu remarquais combien c’était précieux, que de pouvoir voir et se mouvoir sans être entravé, par de quelconques liens que ce soit.

Ta tête tournoie un instant, tu as l’impression d’être aspirée dans une sorte de tunnel. Tu n’as rien vu venir, et tu viens de subir un transplanage d’escorte qui te rends totalement nauséeuse. Pour un peu, tu rendrais presque le maigre contenu de ton estomac sur celui qui t’agrippe fermement. On te bouscule pour te poser sur un canapé dont tu ne sais rien. Le silence devient pesant, mais tu ne diras rien, tu ne sais pas quoi dire. Tu es là, à attendre l’issue fatale de cet échange. La faucheuse, toute de gris vêtue.

Une voix s’élève, demandant à celui qui t’avait visiblement ligoté de s’en aller se reposer – et cette idée te fit sourire d’une manière niaise. Même les méchants avaient besoin de repos visiblement. Y’avait-il des congés lorsque vous vendiez votre âme au diable pour le service de l’Ordre Noir ? La réflexion t’arrache un sourire qui ne dura que quelques nanosecondes. Il avait cité le matricule qui faisait battre ton cœur. Ce matricule qui, par une froide nuit avait failli avoir ta peau. Ce matricule qui, depuis, dormait dans tes draps, épousait dans une parfaite harmonie les courbes de ton corps. Zéro-Huit. Qui d’autre. Un vertige te saisit et inconsciemment tu les remercie de t’avoir mise sur l’espèce de canapé. Parce que tu aurais été capable de t’écrouler en te rendant compte de la tournure que prenaient les évènements.

Tu ne vois rien, mais tu perçois qu’une silhouette – le masque rouge sang ? – s’approche de toi. Tu te débats, mais avec les liens qui t’enserrent, tu ne réussis pas à faire grand-chose, si ce n’est ressembler à un lardon géant. Tu inspires et expires alors que, brutalement, le tissu de ton haut, de ta cape, vole en éclat. Un frisson d’horreur s’extirpe sur ta chair. Et les mots que prononcent le masqué te font peur. Vient-il simplement de te souhaiter la bienvenue en enfer ?

Tu cherches tes mots "Que vou..." mais tu n'as pas le temps de finir ta phrase, que tu sens, sur ta poitrine, quelques centimètres sous la clavicule, à l’endroit de ton cœur. Une lame froide comme l’hiver, qui découpe tes chairs. Tu n’as pas conscience de ce que fait le masqué, si ce n’est qu’il lacère tes chairs, sans précaution aucune. Et ta douleur s’extirpe sans mal via ta gorge, un cri retentit alors que tu te mords la lèvre rageusement à mesure que le sang coule sur ta peau. Chaleur sanguinolente qui se répand. Tu refuses de te laisser vaincre, et tu ne cesses de mordre ta lèvre d’une rage qui ne t’est pas habituellement. Pourtant, tu tressailles sous la douleur alors que des larmes s’extirpent silencieusement sur tes joues.
Mangemort 67
Mangemort 67
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


[Habitation Secrète] Wood's Cottage - Page 6 Empty
Re: [Habitation Secrète] Wood's Cottage
Mangemort 67, le  Sam 16 Déc - 20:31

LA de 91


Alors que le cri de la jeune femme s'étouffe dans le silence de la demeure. Les murs l'arrêtent, gardant prisonnier le hurlement de douleur, seules les larmes coulent preuves de ce qu'elle venait de vivre. Un entaille dans sa chaire. Il n'avait pas fallu attendre longtemps pour que son sang coule et pourtant... Ce n'était que le début.

Un crac annonce le départ de nonante-et-un. Un petit peu de repos ne lui fera pas de mal. La gamine avait dû être surveillée pour s'assurer que personne ne viendrait l'arracher de nos griffes.

- Attends-toi à subir bien pire... Lui murmurai-je à l'oreille. Puis, je la laissai seule... J'avais besoin de décompresser un petit peu et je m'étais donc un petit peu éloigné. La rencontre dans la Forêt Interdite s'était bien déroulée. Aucune attaque n'avait eu lieu et il semblait que rien ne trahissait notre position actuelle. C'était d'ailleurs assez étrange. Le Gouvernement avait-il été mis au courant de cet échange loin d'être équitable ?

Approchions-nous du but final ? Avec les succès de ces derniers temps, nous collectionnions les informations, avec tout ceci, des plans plus précis et plus agressifs en place. Mais il ne fallait pas se précipiter surtout que le Bureau des Aurors devaient être en alerte vu qu'une des leurs étaient entre nos mains. Chaque chose en son temps.

Zéro-huit, où es-tu ? Nous avions de quoi nous amuser un peu...
Contenu sponsorisé

[Habitation Secrète] Wood's Cottage - Page 6 Empty
Re: [Habitation Secrète] Wood's Cottage
Contenu sponsorisé, le  

Page 6 sur 9

 [Habitation Secrète] Wood's Cottage

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.