AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -32%
-32% sur le purificateur d’air Dyson Pure Cool ...
Voir le deal
229 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 3 sur 6
[Habitation secrète] Robie House
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Mangemort 87
Mangemort
Mangemort

[Habitation secrète] Robie House - Page 3 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Mangemort 87, le  Jeu 16 Juin 2016, 22:33

39, une fois de plus, la jouait provocation, évoquant la possibilité de sexe. No offense, mais dans le masqué, j’avais donné, et aimé, mais sincèrement doutais que l’autre soit un coup à ma pointure. Bientôt déboula le premier. Masqué, certes, mais certainement pas difficile à identifier. Fin surtout quand Tremblement balançait un nombre comme ça, parce que je l’avais déjà entendu, une fois, de la bouche de quelqu’un qui m’avait surprise. Au moins, les choses étaient dites ; et j’avais beau bien le supporter relativement bien, ça changeait pas combien j’avais exécré son entrée. Petit prince rentre à la maison, pas un regard, et v’là qu’on s’avance ! Territoire connu n’est pas territoire dû, et lui marchait, parlait, comme le maître des lieux. Déjà que j’avais du mal avec cette forme d’arrogance, quand tu la couplais au fait que moi -Mangemorte- je me tapais les portes, merci bien mais non. Envie de lui faire tâter ma baguette.

Pas le temps de lui faire le topo magique, ça toque, j'ouvre ; une nouvelle arrivée se faufile. Noire et longue était la robe mais la chair s’exhibait en son dos. Capuche rabattue, regard dissimulé par l’argent. Le bal masqué poursuivit, rythme accéléré, toc et toc et toc et toc, un pivert dans ma tête : une nouvelle danseuse s’illustrait, rousse était sa chevelure et ébène son exquis corset, ou du moins me l’était-il jusqu’à ce que le rose de ses lanières ne m’agresse les yeux. Grrr, ces gentes. Vénitienne elle s’annonçait, au risque de galvaniser l’ego de 67. Un homme ensuite -inconnu, masque s’arrêtant mi-visage- simple, en somme, mais stylé.

Alors que je m’en allais penser que seules les femmes avaient pris ces lieux pour un défilé d’extase et audace, une silhouette androgyne m’attira l’oeil. Chapeau haut de forme, maquillage lui donnant un visage émacié, yeux d’un rouge bien mystérieux, il avait su se faire plaisir sur l’habillement. Et une jupe, encore, fendue délicieusement, un demi-masque ; et gris, le suivant, quoique j’en entrevois une doublure noire noire, et des gants élégants. De la jambe encore, entre une robe fendue, un corset avantageux, une chevelure électrique. Et noir, et simple, et le masque et la cape.

Toquant, dansant ; chacun y était allé de son éclat, odes aux ténèbres ou à l’orgie partisane. C’était fini, ou du moins le semblait ; les retardataires n’avaient jamais les faveurs des masqués. Ce n’était au demeurant un poste sur lequel j’étais bien rigoureuse, affectionnant assez, au contraire, les aises prises avec le temps. Ils m’étaient signe d’optimisme, de refus de crainte face à la mort, de capacité à croire en son improvisation -toutes facultés nécessaires à la participation à notre Cause. Aussi ne m’étais-je trop formalisée des deux derniers, qui gagnaient même un sourire espiègle.

Sourire qui disparût, porte claquée plus que fermée, quand 39 prononça mon matricule. C’était un peu à nous de décider qui était en droit de le connaître ou non. Stop cette fucking hauteur. Je me rappelais du petit, lorsque je n’étais moi-même que partisane, que le Vénitien affichait sans retenue. 49, qu’il s’appelait. Pas si petit, mais c’était loin. L’eau avait comme coulé sous les ponts, et entre les maccabées charriés n’avait jamais su diminuer mon adhésion. Je restais adossée à la porte. Gardienne d’un espace-temps. J’essayais un instant de m’en convaincre, mais à peine mes yeux se posèrent-ils sur mes collègues, déjà affairés à, eux, donner les ordres, que j’en étais rappelée à ma position de larbin.

J’effleurais d’une lèvre malsaine mes parchemins. Comme en essuyant les impuretés. Mes alliés appelèrent leurs favoris, et l'oeil alléché je miaulais les miens.

Dragon funéral
Princesse
Désir saignant
Le Gobelinicide


Mission délivrée, par un charme protégée. Je zieutais, avide, leurs réactions ; si une page demeurait vierge, nous avions un problème.
Malena Kane
Malena Kane
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage


[Habitation secrète] Robie House - Page 3 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Malena Kane, le  Jeu 16 Juin 2016, 23:31

[Sorry pour le petit retard. Je pensais avoir jusqu'à demain. Si soucis, MP.]

______________


La nuit était tombée soudainement et les étoiles brillaient déjà intensément derrière les nuages alors que tu roulais à toute vitesse dans les rues sombres. Dans ton sillage, les pans de ton long manteau, et la fumée de ta cigarette, ta cigarette qui s’accrochait tant bien que mal entre tes deux lèvres. Une sorte d’ivresse ravie et enthousiaste tourbillonnait dans ton sang. Parfois tu riais très fort, à l’improviste, dans le silence, faisant sursauter quelques ombres insouciantes. Et peut-être, également, les rêves d’un ou deux enfants endormis.

Tu roulais. Le plus vite possible. Comme tu savais le faire. Tu ne quittais plus tes patins ces derniers temps. Les démons du passé continuaient de te courir après, gagnaient du terrain jour après jour, heure après heure. Tu le savais. Alors, autant rouler, encore et encore. Puis, t’espérais retomber sur Luciole. Tu l’espérais. Mais au fond de toi, y avait ce doute tenace : avait-elle réellement existé ? Un doute qui t’avait obsédé des jours durant. Des jours gris. Il n’y avait eu que ça, des jours gris. Tu en étais venu-e à te demander d’où venait tout ce gris. Ceux qui bombardent le ciel avec leur canon à gris, doivent en avoir une réserve immense. C’est ce que tu te disais. Et ça te déprimait.

Plus de gris, mais la nuit. Une nuit qui sentait bon le souffre. Sans trop te l’avouer, tu avais attendu cette soirée avec beaucoup d’impatience. À la réception de la lettre, le Dragon qui sommeillait au fond de toi, avait enfin r’ouvert un oeil. L’odeur de destruction, la vision des villes en flammes, des sociétés déchirées, avaient attisé son appétit. Sa curiosité. Tu avais aimé le sentir bouger en toi. Et reprendre, par intermittence, le contrôle de ton esprit - celui-ci, captif d’une pieuvre monstrueuse qui te rongeait les entrailles depuis que tu avais accepté ce poste.

Ce soir, tu te retrouvais. Libre. Furieuxe. Electric et incendie. Et c’était bon. Tu savais qu’il ne te faudrait pas longtemps pour te retrouver engoncé-e, triste dans ta personnalité d’adulte, épaisse et définitive, sans quasiment aucune espoir d’y échapper et de te réinventer. Cette personnalité d’adulte qui pointait le bout de son nez à l’horizon. Tu t’accrochais tant bien que mal aux quelques énergies sublimes, rescapées de la vague terrible de l’âge des responsabilités...

Et cette réunion tombait bien.
Une bouffée d’air frais.
La perspective de futurs événements te réjouissait et t’excitait terriblement.

Il y avait autre chose également. Si. Disons-le. Ces moments de pure puissance que tu avais ressenti. En balançant des moldus, en cramant les squelettes sur le coup de minuit. Tu t’étais senti-e puissant-e. Et tu avais aimé ça. Et tu voulais retrouver ça. Cette sensation. Aussi tenace. Aussi séduisante. Que de la dope. La meilleure Dope. tu avais envie de violence ; et la savoir si proche de toi, à portée de main, te retournait.

Mais. Fallait que tu sois en retard à ce rendez-vous. Le contraire aurait été étonnant de ta part. Quoique un peu moins ces derniers temps. Preuve que tu résistais encore un peu au mal qui te rongeait.

Tu venais d’arriver devant la porte. Personne. Sont déjà surement toustes à l’intérieur. J’espère qu’on va pas s’Emmerd*r. Enfiler son masque - car tu avais décidé de jouer le jeu. Puis, ta dernière fois masquée, c’était lors d’un bal. Et du peu de souvenirs, ce fut une soirée…

Transformer ses patins en bottines, jeter ça cigarette et en allumer une nouvelle. T’étais plutôt sexy dans ta robe. Frapper à la porte. Et attendre.


Le ticket
Pour la liberté furieuse
Et la destruction.


***

Tu devais en être à ta sixième ou septième cigarettes dans un intervalle de 10 minutes. Tu te foutais pas mal de qui pouvait se cacher sous les matricules, et autres déguisements, néanmoins, tu ne te gênais pas pour les bouffer du regard. Vous partagiez un même désir : celui du changement. Tu te surpris à trouver ça rassurant. De ne plus se sentir seul-e. Depuis quand la solitude te questionnait ?

Les secondes passaient. Crac. Crac. Tu faisais bouger ta mâchoire. Imperceptiblement. Crac. Crac. Ce qui déclenchait à l’intérieur de ton crâne, Crac,  Crac, des petits bruits de percussions très agréables. Comme lorsqu’on mastique un os. Crac. Crac.

À quelle sauce alliez-vous bouffer le monde ?
Tu allais bientôt le savoir. Tu n'avais qu'à ouvrir le menu,
qu'une âme débordant des lignes,
venait de t'offrir.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Christopher Branwen
Christopher Branwen
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie


[Habitation secrète] Robie House - Page 3 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Christopher Branwen, le  Sam 18 Juin 2016, 18:26

39 haussait la voix, montrait les crocs, souhaitait montrer qui de nous deux était le maître des lieux. Je haussais les épaules, sans réellement l'écouter, son opinion m'important guère. Je n'avais pas pris la peine de me présenter en personne ici pour écouter ses frasques, son avis n'avait aucun intérêt à mes yeux, un cloporte pouvant se révéler plus intéressant que lui-même ne le serait jamais.

Il fut pourtant celui à prendre la parole, à donner des consignes, à réprimander les retardataires, comment ce scélérat avait-il bien pût prendre autant de galon durant mon absence ? Voilà qui était des plus inquiétant, 70 lui accordait une confiance qu'il ne méritait pas. Peu importe, pour une fois j'étais bien obligé de l'écouter tout en ravalant mon venin. Ainsi donc ils nous avaient convoqués pour nous donner des missions, logique, pourquoi d'autre sinon ? Toutefois, je m'étais attendu à une réelle réunion, semblable à celle qui s'était déroulée sur les docks voilà des années.

Ils nous appelèrent alors un à un et ce fut vers 67 que je dus me tourner, simple coïncidence que ça soit vers le seul du lot que j'appréciais réellement ou était-ce calculé ? A y réfléchir, cela était-il réellement important ? Pas vraiment. Je me leva donc lorsqu'il s'adressa à moi et pris le parchemin qu'il me tendit. Le lisant rapidement je me rassis sans un mot, préférant attendre de voir les réactions et peut-être même attendre de voir le nombre diminuer avant de m'exprimer, tous n'étant pas digne de savoir ce que j'aurais peut-être à dire.
Devon Starck
Devon Starck
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation secrète] Robie House - Page 3 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Devon Starck, le  Lun 20 Juin 2016, 11:19

HRP :Pour citer un philosophe célèbre : un magicien n’est jamais en retard, ni en avance d’ailleurs, il arrive précisément à l’heure prévue.




Des cendres et une douleur cuisante à l’index. Voilà ce qu’il restait à Azphel du passage du messager des ombres dans sa demeure. À peine lu, le parchemin jauni s’était embrasé et le hibou qui l’avait amené s’était enfui sans demander son reste, non sans avoir picoré la chair du sorcier. Il aurait pu le tuer s’il avait eu sa baguette à portée de main ou s’il n’avait appartenu à l’ordre, le vrai…


L’important était ailleurs. Les mots de la missive n’avaient pas satisfait le sorcier. Azphel n’aimait pas que l’on doute de lui, de sa loyauté. Les affiches ? Un Directeur chopé en train de placarder des papiers extrémistes dans Poudlard, ça aurait fait tâche et il préférait garder un pouvoir de décision sur un éventuel séjour à Azkaban. Cela aurait conféré une mission de la plus haute importance aux défenseurs du Bien que d’aller les retirer, mais quand même, c’était des risques pour de la poudre aux yeux. Se mettre en danger pour délivrer une personne, ça passait, pour taguer des murs, cela frôlait la bêtise. Il avait hésité, mais s’était finalement abstenu.



Plus d’importance, Poudlard s’éloignait de nouveau avec dans son sillage de beaux souvenirs mais le même visage amer qui se décomposait alors qu’il disparaissait à l’horizon, dans le passé. Une nouvelle fois il tournait le dos à ce lieu magique de haute importance, qui avait toujours eu une place à part dans son coeur. Le temps des souvenirs, les souvenirs du temps.



* * *



Robie House. De mémoire il n’y avait jamais mis les pieds. Il se demandait à quoi pouvait bien ressembler ce « repère » d’âmes sombres et quelle tournure allait prendre cette petite réunion. Elle serait masquée déjà, et quitte à devoir s’affubler d’un accoutrement inconfortable, il avait opté pour la solution qu’il préférait, le polynectar accompagné par une recharge suffisante pour tenir la soirée. La collecte de cheveux était devenue un automatisme depuis quelques mois et il en avait une collection dont il ne se servirait probablement jamais. Il aurait pu revêtir un masque, mais c’était beaucoup plus amusant de se pointer en quelqu’un d’autre. De toute façon, il doutait que cette réunion change quoi que ce soit à sa routine. Il y allait pour respirer de la nostalgie, essayer de mettre des noms sur des aspirations.

Ce n’était en soi rien d’autre qu’un test, une pause offerte par les pensionnaires d’Hollow Bastion à des partisans parfois muets. De quoi vérifier leur dévouement, ou un simple jeu de pouvoir et d’utilisation, dont Azphel serait, sans spécialement être contre, un instrument parmi tant d’autres ?

 Il avait depuis longtemps fait son choix de toute façon. Il était né pour être attiré par l’obscur et il ne niait pas avoir tapé à la porte des Mangemorts. Aujourd’hui, on l’avait invité à en franchir le seuil.



Miroir, miroir, dis moi qui est le plus beau.

Fiole, conséquence de potion miraculeuse, deux trois gorgées avalées mêlées à ce cheveux répugnant, et l’éclat réfléchissant renvoya, quelques désagréables secondes plus tard, une silhouette bien différente du sorcier qu’Azphel connaissait. Sergeï Kholov se tenait là, sa barbe hirsute dévoilant un sourire ravi, bon vivant. Les ténèbres piochaient leurs partisans dans les plus hautes sphères de l’enseignement sorcier.

Vêtements trop longs. Ou pas assez larges, étriqués, pour la silhouette plus trapue de ce Directeur d’école instrumentalisé. Importance aucune et le sourire du Directeur en disait long. Il ne se rendait pas à une réunion conspirationniste pour être parfait, mais pour s’y amuser et déjà il l’était.



De son manoir en campagne londonienne, Kholov transplana et on put le voir, de bonne heure ce soir là, arpenter les allées commerçantes d’un air jovial, sifflotant une mélodie guillerette entre ses dents. Pas de capuche sur le visage, évidemment, beaucoup, beaucoup plus drôle la danse des faux-sembants.

L’allée des embrumes était soulevée par un halo de mystère ce samedi soir, dans lequel Kholov se sentait bien. Le Directeur de Poudlard toqua à la porte de l’adresse trouvée. Sur son visage, l’illumination d’une grande soirée, il donnait, pour la première fois de sa vie, l’impression d’être important. Une douce créature lui ouvrit et s’il ne pouvait être formel sur son identité, le regard qu’elle avait et le parfum de sadisme qui immaculait sa peau levait un léger doute. 



Kholov se râcla la gorge avant de lui murmurer à l’oreille.

- Je crois qu’on me connait davantage comme un Directeur de Serpentard.

Sourire toutes dents dehors offert. Ni gracieux, ni sexy. Vieux. Regard sénile.

Le bal avait déjà démarré et les masqués patientaient. Des partisanes il y avait, en grand nombre assurément, pas déplaisant pour le vieux cochon qu’il était ; Kholov laissa son regard se poser sur une rousse affriolante, des blondes exquises, miam, il y aurait trouvé une vraie mission à peine la porte franchie.
39. Ce devait être cet homme, là. Instigateur de part ses paroles, à peine patient, la voix un peu folle mais sûre, une voix qui rassure.


Jambes croisées de manière féminine, Kholov s’était assit paresseusement et contemplait ses camarades de soirées en sifflotant des berceuses, ses deux mains jointes sur son ventre rond. Il savait, au fond de lui, que tout autour il y avait des visages connus qu’il ne reconnaissait pas, et il devait admettre, que malgré la sensation particulièrement désagréable qu’il ressentait à l’idée de n’être qu'un jouet de plus, il était terriblement excité de le savoir.



Le bal commença, celui qui devait être 39 exécuta les premiers pas. Ils seraient appelés un à un et le vieux rabougri se jura d’écouter les autres, d’essayer de les deviner. Peine perdue, autant que son propre nom - L’ami au tatouage rayé - ne devait évoquer son identité aux autres.
Sur sa chaise, missive reçue entre les mains, il en prit connaissance avec scepticisme. Ses dents grincèrent, puis plongé dans une profonde réflexion, il sourit de nouveau, et se remit à siffloter, observer les ténèbres se lever une à une pour recevoir leur mission.
Célya L. Shake
Célya L. Shake
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


[Habitation secrète] Robie House - Page 3 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Célya L. Shake, le  Lun 20 Juin 2016, 12:59

Lorsque la porte s'ouvrit pour la laisser entrer, la rouquine eut l'impression de pénétrer dans la gueule d'un loup qui n'attendait que de la dévorer toute crue. Pensée pour un jeu sensuel, qui ici n'en était pas un, ou alors un jeu sensuel dangereux où le moindre mauvais geste pouvait être fatal. Bien droite, Célya marcha jusque dans un grand salon, dans lequel quelques personnes se trouvaient déjà là. Des masqués, ces fameux hôtes de la soirée qui faisaient frémir la jeune femme. Deux autres partisans, sans aucun doute ; l'un était indéniablement un homme au vu de sa carrure, l'autre une femme aux habits terriblement sexy qui dévoilait ses courbes. Elle aussi avait décidé de s'exhiber pour l'occasion. A moins que ce ne fut un homme également sous déguisement polynectarisé... La sorcière prit place dans l'un des fauteuils alignés, aux côtés de la Veuve noire, dont les lèvres étaient peintes en rouge.

« Bonsoir... » lui chuchota-t-elle tandis qu'un autre invité faisait son entrée.

Célya avait chuchoté automatiquement, l'atmosphère qui régnait en ces lieux ne lui inspirant pas du tout l'envie de parler à voix haute. Et puis, avaient-ils le droit de parler, de communiquer entre eux ? Une question qui tournait dans sa tête, la peur de se voir réprimandée comme une enfant lui nouant le ventre. Elle se tut donc et observa les nouveaux arrivants. Des hommes, des femmes, des femmes, des hommes. Tous avaient usé d'un stratagème afin de masquer leur identité. L'un était particulièrement bien habillé, façon de parler, il était très original avec son chapeau. Une femme attira son attention, elle avait elle aussi un masque vénitien sur le visage, celui-ci décoré en jeu d'échecs.

« Vous êtes en retard. J’espère que vous n’aurez pas à nous faire subir d’autres heurts de la sorte une fois que vous aurez vos missions. 87, tu peux fermer la porte. »

L'heure du rendez-vous était atteint et les partisans étaient tous arrivés au compte-gouttes. Un moment de silence s'était installé jusqu'à ce que le Mangemort eût prononcé ces paroles. Perdue dans ses pensées et la contemplation des autres, Célya n'avait pas remarqué qu'en effet, deux retardataires avaient fait leur apparition. L'un ressemblait comme étrangement au Directeur de Poudlard... ce ne pouvait être lui, assurément, il ne serait pas venu à visage découvert. Et puis, il était inconcevable de penser que Kholov était de mèche avec les Mangemorts, son école ayant subi des attaques... à moins que ? Non, impossible. La rousse déglutit et focalisa son attention sur les paroles des mages noirs. Moment crucial.

« Missions donc. Nous comptons sur vous pour répandre nos idées. Nous avons longuement réfléchi à ce que nous pourrions vous faire faire, et nous avons décidé d’utiliser vos positions dans le monde magique. J’ai donc un parchemin à confier à chaque personne à qui j’ai écrit. A votre appel, non pas de votre nom mais vous comprendrez, je vous demanderai donc de vous lever, et de venir vers moi. De même pour mes collègues ici présents. »

Une mission allait être confiée à chacun d'eux. Le Mangemort appela ses moutons, ainsi les deux autres firent de même. Ils usèrent de noms de code, comme aimait à l'imaginer Célya. Pour le moment, aucun de ceux qu'elle n'entendit ne convenait à sa personne. De plus, il lui semblait que le Mangemort qui la contactait à chaque fois n'était pas les deux premiers, mais plutôt le dernier, la femme, qui lui avait ouvert la porte un peu plus tôt. Et bingo. Quand vint son tour d'appeler ses agneaux, la rousse entendit son appellation. Princesse. Elle se leva et s'approcha d'elle, retournant ensuite à sa place avec le parchemin qu'elle ouvrit. Sa mission était intéressante... pouvaient-ils poser des questions à ce sujet ou cela paraîtrait-il idiot ?
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation secrète] Robie House - Page 3 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Invité, le  Mar 21 Juin 2016, 14:26




Partouz... Partisannerie !

Avec Des gens, genre beaucoup.


Pénétrant dans l'antre, la blonde observa les personnes présentes, il était relativement facile de reconnaître les mangemorts, ils étaient à l'aise, attendaient. Elle remarqua celui qu'elle avait elle-même croisé dans la forêt, celui du courrier, celui qui disposait un gros Serpent... Qui n'était pas là, pas visible. Visiblement. D'un hochement de tête elle saluant, ne sachant pas vraiment si elle pouvait parler avant de s'avancer. Une femme fit alors son entrée, partisane très certainement, supposition qui devint certitude quand celle-ci se posa non loin d'elle, lui adressant un « Bonsoir. » chuchoté tout simplement. L'aigle, appréciant la politesse lui adressa à son tour un « Bonsoir. » à voix basse, avant de retourner son regard sur la pièce tandis que d'autres personnes arrivaient.  

Puis vint la fin, un des mangemorts se racla la gorge alors que deux autres personnes entrèrent. « Vous êtes en retard. J'espère que vous n'aurez pas à nous faire subir d'autres heurts de la sorte une fois que vous aurez vos missions. 87, tu peux fermer la porte. » La blonde jeta un coup d'oeil vers la portière, prenant soin de mémoriser le matricule, sait-on jamais, si cela pouvait avoir un jour une utilité. « Missions donc. Nous comptons sur vous pour répandre nos idées. Nous avons longuement réfléchi à ce que nous pourrions vous faire faire, et nous avons décidé d'utiliser vos positions dans le monde magique. J'ai donc un parchemin à confier à chaque personne à qui j'ai écrit. À votre appel, non pas de votre nom mais vous comprendrez, je vous demanderai donc de vous lever, et de venir vers moi. De même pour mes collègues ici présents. » Il fit alors ce qu'il venait de préciser, appelant cinq personnes qui vinrent prendre les ordres de mission l'un après l'autre.

Le mage noir suivant qui vint faire l'appel fut l'homme au Serpent. Sans étonnement, elle reconnut son appellation, comme l'on nomme les divers plats d'un menu de restaurant. « Amis des serpents. » Elle l'avait déjà remarqué sur la lettre reçue, c'était presque comme si le serpent lui manquait plus que l'homme en question. Attrapant le document, elle vit apparaître la mission qui lui était confiée avant de partir en fumer. Faisant un rapide hochement de tête pour faire comprendre qu'elle avait bien saisi ce qu'elle devait faire, l'aigle retourna près de celle qui l'avait salué, laissant les deux autres appeler prendre part de leur propre mission.

Vint alors 87, qui à son tour appela tour à tour ses alliés, quatre personnes, à l'appel du deuxième, Princesse, sa voisine se leva pour prendre possession du parchemin avant de revenir à sa place. « Mission intéressante ? » Elle l'avait soufflée silencieusement laissant un sourire habiller ses lèvres de sang.



Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


[Habitation secrète] Robie House - Page 3 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Evan, le  Mer 22 Juin 2016, 09:17

~ Une journée semblant anodine. Un soleil timide qui jouait avec des nuages et un vent quelque peu incessant, avait ponctué sa traversée. Puis journée anodine se transforma, revêtant une cape de délices. Evan avait glandé dans sa demeure, s'occupant de ses deux loups et des bébés mambas noirs acquis quelques semaines plus tôt. Il les éduquait en Fourchelang, bientôt ils seraient en âge de l'accompagner, mais pour le moment il ne pouvait prendre le risque. Puis il s'était promis de n'user d'aucun sort d'amplification sur eux.  

~ Donc, dans cette journée, l'étrangeté arriva par sa boîte aux lettres, quand un volatile aussi sombre qu'une nuit sans lune ni étoiles, se posa dessus et remarqua d'un air débile qu'il n'y avait aucun orifice pour qu'il dépose sa missive. Le mage sortit donc de sa demeure. Peu de gens la connaissait, tous Mangemort ou ex partisans des ténèbres. Le volant ne s'était pas perdu, non. Le mage récupéra le courrier, et remercia l'ami qui vole avec quelques graines qu'il avait pris avec lui. Il avait la dalle le salaud, et il réclama davantage de bouffe. N'ayant plus rien, et pour protester, Evan arracha une touffe d'herbe qu'il lui balança. Le volatile s'enfuit alors. Il retourna ensuite dans son salon où il ouvrit l'enveloppe.

~ Il avait attendu chaque jour écoulé depuis la mission des affiches chassées [...], des nouvelles de ses "amis". Aussi accueillit-il ce qu'il lut avec un sourire peu courant et un embaumement joyeux de son coeur. Un rendez-vous, entre partisans des ténèbres, et masqué ! Voilà une bonne idée ! La réunion devait avoir lieu le soir même et cela tombait bien, car il s'était cantonné dans sa demeure sans en sortir en ce samedi.

~ Il gagna sa chambre, s'agenouilla, et extirpa de dessous son lit une petite malle qui semblait avoir vécu. Ou peut-être ne l'avait-il simplement pas entretenue. La réponse se perdait dans les années. Baguette en main, il la déverrouilla en prononçant l'incantation qui faisait office de clé. A l'intérieur, son accoutrement fétiche. Des vêtements noir, une longue cape du même teint et, un masque. Qu'il n'avait plus mis depuis bien des années. Surtout que la dernière fois qu'il avait embrassé les Ténèbres, il avait décidé de ne plus en porter. Mais là il fallait venir camoufler. Il ne manquerait pas de respecter cela.

~ En bon professeur de Métamorphose, du moins il l'espérait, le mage changea sa silhouette, de sorte à ce qu'il paraisse plus gros sans pour autant devenir obèse. Il dû d'ailleurs ensuite élargir un peu ses vêtements en conséquence. Il teinta ses cheveux en leur donnant une couleur grisâtre, un soupçon de vieillit pour duper ceux qui le connaitrait potentiellement. Enfin, il modifia sa voix, lui donnant une sonorité beaucoup plus grave, proche du grand père grabataire à l'orée du cimetière. Il s'habilla, son masque, fendu au niveau du front, couvrant son visage. Sa capuche fermant le tout. Il pris ses deux baguettes, sa cape. Il sortit des limites de sa propriété, et transplana.

...

~ L'Allée des Embrumes. Quel parfum merveilleux elle avait ! Il l'aimait, s'en imbibait à chaque pas qui foulait son sol pavé caractéristique. Pourtant, le mage n'était pas là pour humer ses embruns. Non, il avait une mission importante. Il connaissait l'adresse. Se mouvant sous sa cape tel un félin dans une forêt, le pas silencieux, slalomant entre les quelques passants comme s'ils étaient des arbres, il arriva à sa destination. Il était un peu en retard, il le savait. Ses modifications corporelle l'ayant retardé. Soit, il s'en foutait, on ne le reconnaitrait pas. Il toqua à la porte une fois devant elle, on lui ouvrit. Il releva sa manche, marque visible. On l'invita à entrer.

~ Il lui fut désigné un coin salon, il s'y engagea. Il ne s'excusa pas. Il ne salua personne, tout juste s'était-il contenté d'un très léger signe de tête pour son entrée. Il rabattît le capuchon de sa cape volontairement, laissant visible ses cheveux grisonnant. Quitte à jouer des masques autant le faire jusqu'au bout. Il balaya quelques secondes la pièce du regard. Il y avait pas mal de monde présent. Il était prêt à parier que son fidèle ami se trouvait lui aussi dans la pièce, mais il ne pouvait le reconnaître. Il espérait juste qu'il n'avait pas décidé de se déguiser en femme ce qui aurait très bien pu lui aller...

~ Un fauteuil libre semblait l'attendre, il alla poser sa vaste silhouette dessus, enfermant ensuite ses mains dans ses manches opposées, bras croisés.

« Vous êtes en retard. J’espère que vous n’aurez pas à nous faire subir d’autres heurts de la sorte une fois que vous aurez vos missions. 87, tu peux fermer la porte. »

"Et toi tu peux fermer ta gueule ?" #pensée furtive

~ Visiblement il n'était pas le seul à être arrivé en retard, quelqu'un l'avait précédé de peu. Il attendit la suite. Ils allaient tous être appelés. Il se demandait quel nom lui serait donné. "Le testeur de limites", cela devait être lui. Il se leva et récupéra la lettre contenant sa "mission". Il attendit que chacun se soit levé, tiquant sur "Amis des serpents", ça aurait très bien pu être lui aussi. Y avait-il un ou une autre fourchelang que lui dans les invités ? Le mage pris connaissance de ce qu'on lui demandait. L'idée le fit sourire derrière son masque. Cela serait un jeu d'enfant, du moins le pensait-il. Kyara passa immédiatement dans son esprit, cela faisait bien longtemps qu'il n'avait revue son amie foruchelang, depuis un duel où il lui avait mis un vent... Soit, puis Sergeï aussi, il avait toujours dans l'idée de sonder l'homme sur la magie noire, voir de l'explorer avec lui. Pas celui présent dans la pièce, non, le vrai...
Mangemort 67
Mangemort 67
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


[Habitation secrète] Robie House - Page 3 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Mangemort 67, le  Jeu 23 Juin 2016, 22:12

Le retard... Ce que je pouvais exécrer ce genre de truc... Il y avait une heure, il fallait la respecter. J'avais envie de montrer le respect que ces deux zouaves devaient avoir pour nous, mais je n'allais pas lancer une bagarre générale dans une demeure secrète. En premier, elle ne resterait plus secrète longtemps si des sorts venaient à fuser dans tous les sens et secondement si chacun y mettait du sien, pas sur qu'il y ait beaucoup de survivants. Laissons donc cette idée pour un autre moment.

Chacun des partisans s'était donc levé pour venir prendre son ordre de mission. Bien, tous avaient répondu juste à leur nom de code. Dommage, cela aurait été fun. Mes petits protégés, qui ne devaient surement pas besoin de mon aide pour l'être (protéger, faut suivre), ne semblaient pas avoir de question. Tant mieux, rien ne me paraissait compliqué dans ce qu'on leur avait ordonné (oui, oui) de faire. Bon.

- Tout le monde sait ce qu'il faut faire pour notre cause. Remplissez votre mission avec succès et notre chemin vers la victoire sera raccourcira. Partez à présent, nous en avons terminé avec vous. Gardez le secret concernant cette réunion. N'en parlez pas. Nos ennemis peuvent avoir les oreilles qui traînent.

Je fis un geste de la main pour qu'ils comprennent que leur présence ici n'était plus souhaité. Quelle jolie troupe masquée !
Mangemort 39
Mangemort 39
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage
Manumage (niveau 2)


[Habitation secrète] Robie House - Page 3 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Mangemort 39, le  Jeu 23 Juin 2016, 22:21

Les sièges se vidaient et se remplissaient à la suite, un par un. Vos petits partisans venaient à vous. Deux retardataires en faisaient partie. Vous n’étiez pas content. Mais c’était mieux que l’autre retardataire, le dernier. Il n’était pas à vous celui-ci. Cela vous aurait sacrément embêté d’hériter des partisans les moins fiables.

Vous regardiez les choses se faire. Et vous étiez surpris de leur réaction. Absolument inexistante. Vous pensiez que certains auraient des questions. Vous pensiez que certains refuseraient tout simplement. Pas une seule once de surprise à l’apparition des mots, lors de l’inflammation du papier, à la lecture de la mission ? Rien.

On entendait les mouches voler. Vous vous contentiez ainsi d’arborer un petit sourire satisfait, jusqu’à ce que le processus entier soit terminé. Votre regard s’arrêtait souvent sur ceux à qui vous aviez donné la mission. Vous étiez heureux de ne pas avoir cette espèce de bête de foire en blanc et rouge.

Votre regard se tourna ensuite vers 67. Celui-ci en venait à la même conclusion que vous. Et il fut même plus rapide que vous à prendre la parole. Très bien. Que ce soit lui qui leur demande de partir. Ainsi ils auraient l’impression que vous étiez celui menant la danse et 67 le simple homme les congédiant. Vous ne parliez même pas de 87 qui ne servait qu’à tenir la porte. Ah ! Comme vous vous sentiez puissant !

- Sortez par petits groupes, cela devrait éviter d’attirer l’attention.

Et voilà. 67 faisait le geste. Vous vous frottiez les mains. Une bonne chose de faite.

[Vous pouvez poster votre départ, 87 postera un peu plus tard et répondra aux éventuelles questions]
Ashton Parker
Ashton Parker
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation secrète] Robie House - Page 3 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Ashton Parker, le  Lun 27 Juin 2016, 18:44

A la demeure des Mangemorts l'ambiance était tout à fait Mangemoresque. En arrivant, il était parfois difficile de distinguer les partisans invités de leurs hôtes. Bien entendu, sur les trois présents Ashton en connaissait au moins deux. Tous les invités s'étaient également débrouillés pour masquer leur identité mais il ne doutait pas une seconde qu'il avait déjà croisé la plupart d'entre eux au moins une fois. Cependant, les gens n'étaient pas stupides au point de venir à un tel rendez-vous en étant à découvert, pour la simple raison qu'une invitation pouvait avoir été intercepté par une personne non désirée. Afin d'éviter de se retrouver dans une situation délicate, il valait mieux rester caché sous un masque ou une capuche, noir parce que c'était plus classe. Certains étaient déjà arrivés lorsque Parker fit son entrée, il reconnu un certain 26 qui avait décidé de faire le fantaisiste puisqu'il avait apparemment du mal à vivre sa retraite de l'Ordre. D'autres arrivèrent après encore.

Une fois qu'ils furent à peu près au complet, l'un des masqués (les vrais) prit la parole pour leur expliquer leur présence ici et qu'ils allaient les appeler pour leur donner des petits parchemins avec des instructions. Bien évidemment les instructions en question devraient rester secrètes. Ses deux acolytes prirent le relais, distribuant à chaque fois les fameux parchemins. Ce fut 87, la nouvelle recrue, qui s'occupa de celui d'Ashton. Il ne put que se reconnaître à la mention du "Gobelinicide". Sauf si le meurtre de gobelin était courant ces temps si, mais le sorcier avait ses raisons d'en douter. Cependant, le choix de ce surnom en particulier fit tilter quelques neurones, soulevant des questions dans la tête du Métamorphomage. La théorie n'était pas improbable et mériterait d'être creusée par la suite. Après un rapide coup d’œil à la mission qui lui avait été assignée, un sourire en coin s'étira sous son sur le visage du sang-mêlé. Il allait réellement s'amuser et bien en profiter.

67 leur indiqua alors qu'ils pouvaient désormais quitter cette réunion, tout en précisant bien évidemment l'importance de la garder secrète. En même temps qui serait assez idiot pour aller raconter au premier venu sa petite rencontre avec les Mangemorts et leurs partisans ? Trente-Neuf leur indiqua qu'il serait moins suspect de partir par petits groupes, et Ashton décida de lui-même qu'il faisait partie du premier groupe. Sans prendre la peine d'adresser la parole à ses hôtes du soir, il se leva et quitta l'habitation, sans même vérifier si d'autres l'avaient suivi. Un *crac* plus tard et il n'y avait plus aucune trace de son passage dans l'Allée des Embrumes.
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Evan
Evan
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Arithmancie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


[Habitation secrète] Robie House - Page 3 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Evan, le  Mar 28 Juin 2016, 16:00

~ L'ambiance était un peu tristounette. Tout le monde avait visiblement été invité à venir récupérer une mission "personnelle". Si tant est qu'il trouvait logique qu'elle soit propre à chacun et donc, confidentielle, une fois les parchemins en leur possession, ils furent rapidement invités à trouver la sortie. Elle était où la légendaire ambiance des cuisines d'Hollow ? Je vous le demande !

~ Car ouais, même s'il avait été en retard, il avait imaginé tout un tas de trucs, genre des gâteaux apéros, des petites saucisses, de la boisson à gogo, des jeux de cartes avec des noms de magiciens, une soirée ambiancée, mais non... Bref, tout un tas de trucs super sympa que les sorciers faisaient de nos jours quand ils se retrouvaient en petit comité ! A croire que cela relevait de l'irréalité ! Soit, tant pis, se défoncer la tête serait à remettre, pour un autre jour, ou une nuit.

~ Puisqu'il n'y avait pas d'apéros ou d'orgies organisés, le mage se leva, sa cape dans la main prêt à la revêtir avant de sortir. Il s'arrêta près du masqué qui lui avait donné sa mission. Il ne fallait pas être sorti de Durmstrang pour savoir qui il était. Surtout que leur petit jeu était encore secret et le nom qu'il lui avait donné y faisait directement référence. Il se contenta de le regarder, fit un bref sourire qui put paraître pervers, suivit d'un clin d’œil, et passa sa cape sur ses épaules avant de sortir de la bâtisse.

~ Au dehors, nuit avait pris possession des lieux, rendant encore plus lugubre l'allée. Tant mieux, il n'aurait aucun mal à se mouvoir aussi aisément que pour sa venue. Ses pas étaient rapides, bien que rendu silencieux par un sortilège. Quelques minutes passèrent, et les rues Londoniennes ne furent bientôt qu'un souvenir. Le mage transplana alors près de chez lui, pour regagner sa demeure.

~ Une fois à l'intérieur, il retrouva ses compagnons et ses bébés serpents. Il se servit une bonne rasade de whisky qui disparut presque aussi vite qu'elle était apparue. Puis il s'assit dans le fauteuil en bout de table, se mettant alors à réfléchir à l'ordre qu'il établirait pour sa mission. C'était une question de temps.
Malicia Evans
Malicia Evans
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation secrète] Robie House - Page 3 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Malicia Evans, le  Jeu 30 Juin 2016, 00:42

Ouais. C'était lassant. Tu t'ennuyais déjà de la soirée à venir. Tu n'avais pas forcément envie de venir à cette réunion. En plus, tu ne reconnaîtrais personne, y a de quoi devenir parano, non ? Et voilà que tout le monde entre. Y a réellement un silence de mort qui règle dans la pièce, c'est tellement blasant. Ca leur arrive de s'amuser autrement qu'en nous faisant comprendre que l'on ne vaut rien, hm ?

Bref. Un masqué commence à parler. Les MM comptent sur nous pour répandre leurs idées. Pourquoi on serait là pour autre chose, hein ? Un des trois masqués placés devant nous, dit qu'il nous appellera avec des noms de codes.. enfin à ceux qu'il a écrit. Donc, t'attends et en plus t'es obligée d'écouter ce qu'il raconte pour tenter de te reconnaître.

Tu les vois se lever du coin de l'oeil, les appelés. Mais tu t'en fous. Parce que personne ne parle. Papier froissé. Tu n'entends que ce son. C'est chiaaaaaaaaaaaaant bordel. Tu serais pas mieux dans un bar, là ? Avec des petites choses qui te permettent de frôler les nuages.

D'autres personnes sont appelées. Tu te reconnais toujours. Tu soupires en voyant un autre masqué commençant à faire son appel. Ah tiens. Désir saignant. Tu sais pas trop pourquoi, mais ça te fait sourire. De toute façon, il n'y a plus personne qui attends pour recevoir alors tu te lèves. Doucement. Tu avances vers l'autre MM, récupères le parchemin. Il se dévoile petit à petit. Et tu lis. Pis, tu lèves les yeux au ciel. Ouais, vous avez réfléchis par rapport à nos positions dans le Monde Magique. Trop facile.

Alors, tu retournes vers ta chaise. Lassée. Un autre qui se lève. Récupère sa mission. Bien. On peut partir maintenant ? Et oui. Sortir par petits groupes. Pas de soucis ! Tu te lèves en un petit saut gracieux. Tu récupères une flasque dans ta poche et en avale une ou deux gorgées en attendant que le premier groupe se casse. Et hop, quelques minutes plus tard, tu passes la porte, laisses tomber ton masque au sol et transplane dans Londres sans te retourner.

Désolée du retard. C'est tout pour moi. Merci. Au revoir. Etouffez-vous avec vos baguettes.

Christopher Branwen
Christopher Branwen
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie


[Habitation secrète] Robie House - Page 3 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Christopher Branwen, le  Ven 01 Juil 2016, 01:44

Personne n'était bien bavard ce soir, personne n'osait parler, sans doute par peur de se démasquer. En soit, c'était un raisonnement des plus raisonnable, quelle autre raison sinon pourrait pousser à une telle déraison ? Sur ce, cette phrase ayant approximativement autant de sens que la blague du Poufsouffle rentrant dans un café, je vais de ce pas reprendre le récit là où il en était.

- Plouf...

La réunion était officiellement terminée et n'avait finalement eut que trop peu d'intérêt. Certes l'on avait put voir que l'on était un certain nombre à avoir répondu présent à cet appel mais en dehors de cela, qu'en était-il réellement ressortit ? Bien peu de chose et c'était bien triste à voir. L'Ordre était sur le déclin depuis mon retrait voilà quelques mois, à croire que sans ma simple présence, ils n'étaient plus bon à rien. Cela m'enrageait de voir mon Ordre dans un tel état, il fallait que les choses changent.

Je me leva de mon siège puis me dirigea vers 67, me penchant vers lui pour murmurer :

- Je me chargerais de cette tâche, cela ne devrait pas être compliqué... Si tu as besoin de moi, n'hésites pas mon ami... Et dompte un peu 39, je n'ai aucune confiance en cet avorton.

Après un léger signe de tête, je m'éloigna sans demander mon reste et sans m'intéresser d'avantage aux autres invités, tout ceci n'avait que trop duré. A peine je fus sortit de la mansarde que je transplanais au loin...

Départ de 26
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé

[Habitation secrète] Robie House - Page 3 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Contenu sponsorisé, le  

Page 3 sur 6

 [Habitation secrète] Robie House

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.