AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
Maillot de football Third Paris Saint-Germain – ...
Voir le deal
54 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes
Page 4 sur 6
[Habitation secrète] Robie House
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Alhena Peverell
Alhena Peverell
Responsable MDJ-GHarryPotter2005
Responsable MDJ-G
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


[Habitation secrète] Robie House - Page 4 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Alhena Peverell, le  Jeu 7 Juil 2016 - 1:59

Vraiment, vraiment désolée du gros retard.

Des masques, du polynectar à n'en plus finir quand tu aperçois ton faux supérieur hiérarchique. Il était évident que celui-ci ne viendrait pas à visage découvert à une telle réunion. Tu n'étais pas une idiote non plus, pas une abrutie finie pour ne pas pouvoir faire le calcul. Après tout, n'étais-tu pas digne de sang ? Il fallait rendre honneur à ta lignée, à cet attroupement. Mais toutes ses pensées brutales, en réalité te passent bien au dessus de la tête. Assises sur sur une chaise, tu attends que la réunion commence enfin. C'est un peu long à débuter, mais l'attente s'explique par les deux retardataires. Ce qui n'a pas bien l'air de plaire à 39. Tu le comprends, tu n'aimes pas le retard toi non plus. Enfin quelque chose qui vous fait un point commun finalement.

Puis l'heure sonne. C'est le Mangemort que tu connais qui commence et déblatère qu'ils vont vous confier des missions. Tu n'es pas plus enjouée que ça, à la limite de l'ennuie et de sortir une lime à ongle pour faire passer le temps. Mais bref, tu espères juste que cela ne soit pas quelque chose de trop barbant. Déjà que cette soirée n'était pas très mouvementée, t'avais envie d'un truc qui bouge, qui démange, qui pique. Du mordant, avec certainement, plein de sang sur les mains. Ça c'est amusant.
Puis tu entends des surnoms, voient des personnes se lever et prendre leur foutu parchemin. Puis 39 arrive à son dernier rouleau, le tiens certainement. Tes pensées sont confirmées par le nom appelé : L’inconnue aux lèvres délicieuses.

Tu te lèves, ne te précipites surtout pas vers lui. Ta démarche est la même que celle que tu adoptes habituellement, peut-être cela te trahira un jour qui sait ? Puis tu arrives à sa hauteur, prends ce qu'il te tend et déroules la chose. Hum... Ta langue picote d'amertume mais tu ne dis rien. Cette mission est plutôt simple, mais tu vas t'en contentais. Tu lances seulement un regard bien étrange à ton mangemort puis vint te rassoir sans prononcer un seul mot. Et puis la rivière de nom continue de couler. C'est ennuyant à mourir. Mais plus pour très longtemps, c'est encore ton mangemort qui met fin au calvaire. Décidément, il était bien bavard cette nuit.

- Sortez par petits groupes, cela devrait éviter d’attirer l’attention

Tu te lèves, tu es une des dernières à rester. Attendant, respectant les consignes données. Ce serait bien dommage de se faire attraper maintenant, vraiment. Puis juste avant de partir, tu passes près de celui qui t'as demandé de venir.  Tu t'arrêtes et fais courir tes doigts sur son épaule. Tu lui murmures très bas, d'une voix suave et rauque un léger : « Dommage. Je pensais qu'on allait s'amuser bien plus que cela. Une autre fois, très certainement... »

Tu laisses flotter cette tension étrange, sourire malsain sur tes lèvres. Telle une carnivore qui en demande plus. Puis tu t'échappes sans un regard pour les autres, sauf la fille Mangemort. Étrange sentiment de déjà vu mais tu n'attardes pas plus finalement. Tu t'envoles ailleurs, tu transplanes à ton Manoir.

Départ d'Alhena


Dernière édition par Alhena Peverell le Ven 8 Juil 2016 - 19:59, édité 1 fois
Célya L. Shake
Célya L. Shake
LégendeSerdaigle
Légende
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Cygne)


[Habitation secrète] Robie House - Page 4 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Célya L. Shake, le  Ven 8 Juil 2016 - 19:55

Le parchemin déroulé sur ses genoux, la fausse rousse examinait la mission qui lui avait été confiée. Celle-ci était intéressante, de certains points de vue. Tandis qu'elle laissait ses yeux vagabonder sur les mots, Célya en venait déjà à échafauder des plans pour mettre à exécution ce qui lui était demandé. En soi, c'était tellement simple ! Mais la jeune sorcière n'était pas des plus douées pour cette tâche, elle aurait donc du fil à retordre. Néanmoins, les Mangemorts comptaient sur elle ; si elle voulait atteindre ses propres objectifs, l'ex-Serdaigle devait se plier au jeu. Elle passa sa langue sur ses lèvres et leva les yeux du parchemin, observant ses voisins ayant pris connaissance de leur propre mission.

« Mission intéressante ? » souffla l'acolyte aux lèvres rouges assise à ses côtés.
« Oui, je pense qu'elle pourra l'être... » répondit Célya sur le même ton. « Et toi ? »

Le tutoiement lui était venu naturellement, comme si, au fond d'elle, la blondinette connaissait la personne qui s'était déguisée. Était-ce chose possible ? Sans doute. La jeune sorcière écouta la réponse de sa voisine et porta ensuite son attention sur l'assemblée. Apparemment, celle-ci prenait fin, car l'un des Mages Noirs énonça quelques mots avant de les inviter à quitter les lieux. Cette réunion secrète avait été fort brève, mais il n'en fallait pas plus. Et puis, moins longtemps les partisans resteraient là, ensemble, mieux cela valait pour leur sécurité à tous. Le Mangemort qui les avait accueillis leur conseilla de sortir par petits groupes, histoire d'être discrets. Ouais, en voilà une bonne idée.

Tandis que tout le monde prenait la direction de la sortie, en faisait en sorte de ne pas tous sortir en même temps, Célya se posait des questions. L'intitulé de sa mission était chouette, c'était vrai, mais pas clair au plus haut point. Du moins, la jeune femme comprenait deux sens à cette formulation. Aussi, la rouquine se leva mais ne partit pas tout de suite. Elle rejoignit la Mangemorte, celle qui l'avait appelée, et après s'être annoncée timidement, lui glissa quelques mots discrets. Non pas par peur, mais par respect... et peut-être un peu de peur, d'accord.

« Pardonnez-moi, j'aurais besoin d'un éclaircissement, pour être sûre de mener à bien cette mission, » dit-elle sobrement. « C'est bien moi qui devrais être à l'origine de ce qui est demandé ? »

C'était peut-être totalement idiot comme question, ça l'était très certainement. Cependant, la blondinette voulait être bien sûre d'avoir compris sa mission, afin de ne commettre aucune erreur. Elle espérait que la Mangemorte ne la frappât pas pour cette interrogation ; était-elle violente ? A vrai dire, Célya ne la connaissait pas, elle ne savait pas ce dont elle était capable. Ce dont ils étaient tous capables. Elle frissonna, alors qu'elle avait chaud.

Histoire de pas laisser 87 toute seule avec sa porte
Mangemort 87
Mangemort 87
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation secrète] Robie House - Page 4 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Mangemort 87, le  Ven 12 Aoû 2016 - 6:05

HRP - J’ai voulu attendre les derniers, mais faute de nouvelle réponse en un mois, je clôture ce RP.

Dans l’aventure des champs
L’écriture se promène


Les missions furent transmises ; quatre protégés jouiraient à présent de mon suivi. Ils avaient intérêt à être brillants... L’Ordre avait besoin d’eux, comme eux avaient besoin de l’Ordre pour créer un monde d’une part safe, mais surtout un monde de sens. D’autres ordres furent lancés -plutôt par Tremblement, qui de toute évidence adorait le rôle de leader, quoiqu’il soit loin d’en avoir la carrure. M’enfin, il m’avait étonnée, alors je tâchais de garder mon calme et mon respect -notion qui peut à peu se dessinait en mon esprit. Les avoir pour compagnons d’armes modulait profondément nos liens et perspectives et visions etc etc. Et c’était réapprendre à voir et je crois que j’aimais ça car ils tissaient du neuf dans mon vide trop plein de troubles. Les silhouettes obtempéraient, sortant au compte goutte. Chacun avait un drôle d’air -un coup celui de l’homme voulant lire ce que cachaient les masques, un coup celui du regard déjà bouillonnant de scénarios pour accomplir sa mission. Ils oeuvraient pour l’avenir, et certains paraissaient en avoir conscience. C’était... beau à voir ? Je crois. Oui. Les regarder était un spectacle agréable. L’une pourtant s’arrêta pourtant. M’interrogeant sur les biais de réalisation de sa mission. Stop- toute masquée, fallait que je re-situe. Oui, c’était bien Princesse. Ou du moins celle ayant répondu à l’appel. J’avançais mes lèvres vers son oreille, si bas que nul n’aurait pu l’entendre.

- Ta mission se fait en deux actes. Le premier peut être de ton fait, ou observé, ou délégué ; mais le second doit partir de tes idées et se répercuter aussi intensément que possible. Je compte sur toi.

Un sourire entendu ; j’avais presque l’air aimable. Qui aurait pu me reconnaître derrière ce double masque ? Deux pas en arrière, je la laissais s’effacer au rythme qui lui convenait. Comme nul autre ne semblait avoir de question, les lourdes portes ne tardèrent à s’abattre. Bientôt le silence se fit. Rien ne tournait, rien ne bougeait ; pourtant tout était. Chaque impossible n’était qu’un possible, son inverse l’étant tout autant. Les lignes de la subversion légaliste et révolutionnaire se floutaient peu à peu, mais pour une concentration des moyens vers la Cause. De la panique naîtrait l’abolition du secret. Le retour des droits des sorciers. Tout était lancé, allumé, insufflé ; nous partions à l’abordage du système. Et j’avais, aussi improbable que ça puisse sembler, foi en nos partisans.
Mangemort 67
Mangemort 67
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


[Habitation secrète] Robie House - Page 4 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Mangemort 67, le  Ven 23 Sep 2016 - 22:32

Rencontre entre 39, 87 et William West



Ah, retour ici. Où avait eu lieu la réunion des partisans. Cela faisait un moment. Certains avaient mieux réussi que d'autres. Mes Mangemorts me faisaient des rapports, je soupçonnais certains de camoufler l'incompétence des sorcières et sorciers dont ils s'occupaient. Pour l'instant, je n'en avais que faire de ceux-ci, des incapables, des peureux. Pas digne que je leur accorde de l'intérêt. Il fallait que je me concentre sur les actifs mais je devais m'assurer qu'ils l'étaient pour nous, pour notre cause et qu'ils n'oublient pas comment ils en étaient arrivés là. Se couvrir, de défendre. L'Ordre noir était ainsi.

West était attendu ce soir. Lors de conférence de Petrus, notre cher Ministre... Ahaha. Le Directeur de la SISM semblait bien trop... Arrogant, encore plus qu'à son habitude. Cela faisait un moment que l'on avait plus de nouvelles de lui. On avait pu le voir, entendre son discours. Mais je voulais connaître son but, ses objectifs actuels, son plan s'il en avait un. Il fallait que l'on se remémore la fidélité qu'il y avait entre nous et lui. Bien qu'il n'était plus des nôtres, nous étions toujours dans le même camp à nous battre pour la même chose.

Je ne venais pas seul ce soir. 87 et 39 étaient là. Je ne savais pas si c'était pour revoir William ou pour venir constater les changements opérés dans la demeure. Nous avions demandé à notre elfe de maison, Brutus, de faire le nécessaire pour que la décoration soit plus présente sans pour autant être accueillante et de qualité comme dans le manoir d'une grande famille.

Nous étions arrivés un moment avant l'heure de rendez-vous. Nous avions prévu de modifier la sécurité de nos demeures pour s'assurer que tout était conforme et que seuls les Mangemorts actuels étaient au courant des protections mises en place.

Notre joli trio attendait notre ancien frère d'arme. Il ne devait plus trop tarder...
Christopher Branwen
Christopher Branwen
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie


[Habitation secrète] Robie House - Page 4 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Christopher Branwen, le  Lun 26 Sep 2016 - 17:32

La lettre se désagrégea entre les mains de l'ancien professeur qui se surprit à sourire. Le ton de celle-ci était assez ambivalent, une première partie amicale et chaleureuse, une main tendu dans sa direction tandis que la fin du texte était toute autre. Il s'agissait plutôt là d'un poing brandit, prêt à frapper au moindre faux pas de la part du sorcier. William n'aimait pas du tout la menace qui émanait de cette lettre, pourtant il la comprenait, comment pourrait-il en être autrement ?

La dernière fois que le serpent avait répondu à une invitation qu'ils lui avaient envoyé, celui-ci s'était montré arrogant, sûr de lui et presque impérieux, ne répondant pas au ordre qu'on lui donnait ni n'acceptant de courber l'échine devant personne. A noter que la dernière partie ne changerait jamais, sa fidélité avait été offerte bien longtemps auparavant, personne d'autre ne pourrait jamais en profiter et ce quoi qu'il advienne. Pourtant ils étaient ses frères et même s'ils ne répondaient plus à ses ordres depuis son éloignement, jamais ils ne cesseraient de l'être. Pour cette raison, Will se devait de répondre à leur invitation et de tout faire pour que les choses se passent pour le mieux.

Rouge, ou plutôt 67, se devait de se montrer menaçant, d'avoir l'air de lui donner des ordres. Le pouvoir était toujours pyramidal, il ne pouvait y avoir qu'une seule personne au sommet et William s'attribuait cette place au sein d'une pyramide à laquelle il n'appartenait plus. Il était logique que le véritable chef l'en déloge sans hésiter une seconde.

Le serpent se prépara rapidement pour l'occasion, vêtements sombre et de véritablement remarquable, pour une fois il ne cherchait pas à attirer l'attention. Sur le chemin, Will ne put s'empêcher de se demander qui serait présent, verrait-il de nouveaux masques ? Sans doute, les choses avaient sans doute changés depuis que 70 avaient décider de laisser les rennes à 67 pour s'éloigner à son tour. Sa source d'information avait disparu et William n'aimait pas ne plus savoir ce qu'il se passait à la minute exact où cela se passait. Il se sentait vulnérable et cela était intolérable.

Le jeune homme finit par passer la porte, se rendant directement dans le salon où il était déjà attendu, nul doute qu'ils avaient eut vent de son arrivé bien avant qu'il ne pose la main sur la poignée. Finalement pas de nouveauté dans le comité d'accueil, dommage. Sur les trois masqués visible -qui sait s'il n'y en avait pas d'autres cachés ?- seul 67 était un réel allié à ses yeux. Sachant que l'actuel chef des Mangemorts se devrait certainement de remettre son invité à sa place, voilà que les choses ne s'annonçait pas pour le mieux.


" Bonsoir... Rouge. Je préférais les surnoms venant des péchés capitaux mais les couleurs c'est pas mal non plus. "
Mangemort 39
Mangemort 39
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage
Manumage (niveau 2)


[Habitation secrète] Robie House - Page 4 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Mangemort 39, le  Lun 26 Sep 2016 - 22:10

Bras croisés sur votre petite poitrine, vous attendiez, en tapant du pied. Si votre poignet avait osé arborer une montre, vous auriez sans aucun doute jeté un œil à ses aiguilles. Pourquoi n’arrivait-il pas ? Ce n’était pas parce que le convoqué avait un rendez-vous à une heure précise qu’il ne devait pas arriver avec au moins une demi-heure d’avance ! Si cela n’avait tenu qu’à vous, vous auriez demandé à ce qu’il vous rejoigne sur le champ. Mais ceci n’avait pas été du goût de 67. Il avait voulu marquer un véritable changement ailleurs. Prendre toutes les précautions.

C’est ainsi que Brutus avait dû se charger de la décoration de la demeure. Elle qui avait reçu la visite des partisans avait beaucoup changé. Pas de fauteuil moelleux, confortable. Pas de quoi s’asseoir pour lui. Pour vous en revanche il y avait ce qu’il fallait. Une chaise que vous occupiez nonchalamment, jambes croisées, dos droit, adoptant une posture convenable pour le sexe faible que vous jouiez.

Si vos cheveux bleus étaient coupés courts, votre visage fin, à découvert, ne laissaient aucun doute. Vous étiez une femme aujourd’hui. Et si votre poitrine n’était pas opulente, elle vous plaisait. On disait souvent que les meilleures seins étaient ceux qui tenaient dans la main. Ou en tout cas, vous le disiez, et cela vous suffisait amplement.

En effet, comme le décor et les protections, vous aviez eu droit à un ravalement de façade. Voir un nouveau visage était censé déstabiliser un tantinet votre interlocuteur. Interlocuteur qui arrivait finalement, d’ailleurs, à l’heure, mais pas suffisamment pour vous. Vous ne pouviez vous empêcher de pincer les lèvres.

Alors vous poussiez un gros soupir théâtral lorsqu’il prit la parole, car il ne pouvait s’empêcher de se remémorer le bon vieux temps apparemment. Comme pour montrer qu’il avait existé un jour, avant de disparaître, de n’être plus qu’un anonyme dans une foule démasquée, perdant ainsi toute identité. Vous vous racliez la gorge, en un bruit qui faisait penser à une dame toute de rose vêtue ayant vécu au siècle dernier, pour lui indiquer d’une voix fluette :

- Nous vivons dans le présent, monsieur West, et il serait temps pour vous d’en faire de même. Vos vieux souvenirs ne vous aideront pas.

Vous étiez certes doté d’une voix fluette ce soir, mais elle n’en était pas moins cassante, et vous appréciiez d’autant plus l’effet de votre phrase une fois celle-ci sortie de votre gosier. Un petit sourire sur vos lèvres, pour lesquelles vous vous étiez grandement inspiré de celles tant rêvées de Mangemort 70, et vous jetiez votre tête en arrière. Il était temps pour vous de vous détendre et de laisser les choses se faire.


Dernière édition par Mangemort 39 le Mer 5 Oct 2016 - 16:49, édité 1 fois
Mangemort 87
Mangemort 87
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation secrète] Robie House - Page 4 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Mangemort 87, le  Mer 28 Sep 2016 - 0:29

Rideau.
Toc toc toc toc toc toc toc toc toc toc. Toc. toc. toc.
LE CHOEUR (chantant) -
il fallait ouvrir le Jeu de la Tuerie en l’Île des Ondes
et, Nouvelles Vouivres, Illuminer les noirs secrets.


(Un murmure, fort, souffle. Le choeur se tait. Des voix se lèvent, se mêlent, s’emmêlent. Injonctions à la liberté. Parfois, le monde humain les couvre et les voile.)


Danse dans la rue
Ouvre la fenêtre
Reprends contact avec la nuit
Sors de la maison


Tu te rappelles, mon amour, de combien l’on courrait sur les tours
Et lui en contre-bas, dans une bulle d’individualisme
Lui qui volait si impétueux que nul vent n’aurait pu le faire dévier
Lui qui volait si creux qu’une aiguille l’aurait fait choir
Tu n’as guère d’aiguille, mais des griffes à foison ;
Et il est plus que temps de lui rapprendre les règles de la maison.

Refus de le laisser pavaner son entrepreneurialisme,
Crainte de le voir s’éloigner de Fins entrevues,
Lui qui vous connaissait, vous devait être frère.
Il était l’heure de sonder et faire crisper les ondes,
De réécrire, redéfinir, pour arpenter ensemble
Les langues de ce monde aux magies si fécondes.

Assieds toi sur le perron

Plante des fleurs
Partage ce que tu as

Lève la tête quand tu marches

Amène des enfants au parc

Utilise ta bibliothèque

Discute avec les anciens

Intéresse toi à la politique

Sois médiateur




(Un elfe traverse la pièce. Il joue des reliefs et couleurs et habitudes, les mélange et défait et toujours renouvelle. Les Mangemorts changeaient. Un ancien revenait, trois nouveaux parcourraient vos repères. Et les trois masques se fidélisant évoluent, chaque, à leur étage. 67, plus assertif. 39, plus volatile. Bleu aujourd’hui. Toi, plus toi. Chaque pas t’était réaffirmation idéologique. Au delà de tes monstres internes, un sens émergeait, fil rouge qui guidait. Il était temps que les lieux imprègnent les différences. L’elfe bouge plus vite. A présent, le confort se limite au côté des résidents ; les âmes passagères sont accueillies de façon plus spartiate. Jusqu’à l’odeur de l’habitation est modifiée ; à la poussière du passé se superposait une nuance de varech, iodée à souhait. Comme asséchant les feuilles de corps désossés.)


Le maître t’appelle. Il est temps de changer les clefs de la maison. D’officialiser que vous emménagez. Aux sorts de protection usuels, tu mêles un #Anthemius Vocania Condicionalis « Dès que quelqu’un entre, sauf si le Seigneur des Ténèbres le reconnait actuellement comme Mangemort. » Tant de neutralité que tu lui confies les codes. Pour un peu, on pourrait croire que tu lui fais confiance, au géant. Peut-être même que toi, tu y crois.  Mais ce n’est l’histoire important pour l’heure. C’est aujourd’hui qu’Il vient. West. Qu’on redéfinit l’essence.

Attache toi au passé

Chante en choeur

Cherche à comprendre

Eblouis-toi

Pardonne autrui

Tue tes démons

Enchante-les


Tu guettes. Tu sais qu’à présent, ils t’estiment assez pour ne pas te limiter à la portière, mais tu ne supportes pas de voir 39 trépigner d’impatience sur sa chaise. Ou alors c’est juste que t’as besoin de l’air extérieur pour ne pas perdre la raison. Ou alors on s’en fout. Ombre, tu restes tapie dans l’obscurité. Retires les sécurités principales quand il approche. Les remets juste après. Il n’a peut être pas même remarqué le changement. Mais là, là il ne sort que lorsque vous le désirez. Tu hésites à pousser le bouchon et lui retirer ses pouvoirs. Ce n’est pas bien difficile à faire. Mais 67 dirait que West est votre partisan, votre ami, qu’il faut le traiter avec respect et non chercher à en animer la hargne. Tu abaisses ta baguette, sachant qu’il aurait raison. Il y a quelque chose de distinct dans les traits de West, ce soir. On dirait presque de l’humilité. Ou peut-être est-ce seulement que le noir lui va bien et suffit à le couvrir d’excuses. Tu crois 67, as envie d’essayer. De faire confiance.

Léger crissement de parquet, et tu empruntes un léger raccourci pour te trouver dans le salon, avec les deux Masqués, avant qu’il ne vous atteigne. Ta tenue s’affine avec le temps, et ton oeil de verre examine, froid mais neutre, les moindres dialogues corporels. Les jambes croisées, presque trop, de 39. Les sourires à chaleur limitée. Les raclements de gorge. Oh, ton mentor semble sur le bord de l’implosion. Cette rencontre sera pour le moins plaisante, mais il vaudrait mieux éviter qu’il gâte l’affaire de tensions palpables. Pour l’heure, tu réserves ton jugement et claques la langue contre ton palais, en signe de désapprobation.
87 - Mon frère veut juste dire qu’on compte sur toi pour partager notre idée du présent. Sourire félin.

Echange des rêves


Voyage et découvre
Accueille les gens
Pose des questions
Organise des repas

Ramasse les déchets

Ecoute les oiseaux






Mangemort 67
Mangemort 67
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


[Habitation secrète] Robie House - Page 4 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Mangemort 67, le  Mer 28 Sep 2016 - 22:44

Quelle tension. Oulalala. 39 qui avait décidé de se moquer de West. 87 qui ne passait pas par quatre chemin du pourquoi du comment de la rencontre. Hé mais moi alors ? Je devais faire le pot de fleur alors que c'était quand même-moi, de ma belle plume, qui avait convoqué notre ancien frère d'arme.

- Du calme, du calme, les amis... William. Cela faisait longtemps. Enfin pas si longtemps que cela, mais longtemps que l'on n'avait pas échangé quelques mots. Silence. Il fallait bien lui faire comprendre que sa venue n'était pas pour une partie de plaisir. Mais cela n'allait pas tourner au règlement de compte interne. "Tu étais fortement remonté à la conférence de Petrus. Tu avais décidé de te mettre avant. Tu semblais presque oublier que tu agissais pour une cause plus grande que simplement la tienne. Voyait-il où je voulais en venir ? Je préférais prendre des gants avec cet ego sur-dimensionné qui en énervait plus d'un, il était facile de le froisser. Et il fallait aussi reconnaître que j'avais du respect pour lui. Un homme, un bel homme, qui savait y faire avec la magie et qui semblait décidé. Mais contrairement à moi, il avait décidé de jouer à visage découvert.

- Je crains, enfin nous craignons que tu nous oublies avec qui tu travailles. Que tu oublies les raisons pour lesquelles tu t'es battue avec nos anciens frères et sœurs d'armes.

À ce moment-là, j'avais hésité à faire un petit coup de tête en direction de 39-70. Mais je n'étais pas forcément très fan de cette mise en scène. Quoique comique, j'aurais préféré que cette mascarade aie lieu en dehors des affaires des Mangemorts. Chacun assumait ses actes après tout et les sorcières et sorciers qui formaient l'Ordre Noir étaient tous atypiques à leur façon. J'étais là pour une raison bien précise. Une fois que cela serait réglé, ils étaient libres de se provoquer mutuellement, je n'en avais que faire.
Christopher Branwen
Christopher Branwen
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie


[Habitation secrète] Robie House - Page 4 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Christopher Branwen, le  Jeu 29 Sep 2016 - 14:24

La voix le surpris, se révélant totalement inconnu alors que William aurait juré qu'il s'agissait de 39. C'était finalement une femme, alors pourquoi avait-il sentit la présence de son esprit tordu ? Le serpent croisa le regard de la vermine aux cheveux bleu ayant osé s'adressé à lui de la sorte et projeta doucement son esprit. Il ne souhaitait pas attaquer et encore moins que cela se remarque, simplement en découvrir plus sur son interlocuteur. Le doute n'était pourtant pas permis, la manière dont était agencé cet esprit ne lui rappelait que trop bien celui de 39, ce dernier c'était donc à ce point amélioré au point de pouvoir modifier son apparence de la sorte ? Voilà qui était inattendu... A moins que ça ne soit du polynectar bien sûr. Peu importait en réalité puisque tandis que le directeur de la SISM observait d'un regard glacial son "frère d'arme", 87 prit à son tour la parole.

Au moins le message était clair, il n'avait visiblement pas été convoqué en tant qu'ami de l'Ordre, à moins que cela ne soit simplement ces deux là qui faisaient preuve de bien plus de zèle qu'ils ne devraient. Les paroles de 67 auraient tôt fait de lever ce doute. William se tourna donc vers lui à l'instant précis où il ouvrait la bouche. Peut-être était-il en effet tant qu'il rappelle à ses coéquipiers lequel d'entre eux était le chef. Il fit, sans grande surprise, mention de la conférence de presse ayant eut lieu quelques jours plus tôt. Il semblait que le mage noir avait paru relativement énervé à ses frères d'armes, voilà qui était surprenant, lui-même avait au contraire eut l'impression d'être plutôt calme, hormis peut-être au moment où la capture de Zoey avait été mentionné bien entendu.

Les mots étaient lâchés, blessant, presque humiliant même. Bien sûr, ils n'étaient pas mentionnés de manière clair et précise mais il était impossible de ne pas comprendre leur sens : William n'était absolument plus considéré comme un des leurs.

Il n'était désormais qu'un partisan parmi tant d'autres, à la différence prêt que les connaissances qu'il avait le rendait particulièrement dangereux. Et dire que le jeune homme pensait que le seul soucis était sa volonté de commandement et l'insoumission dont il faisait preuve...


" Vous craignez que j'oublie ? "

William marqua un silence, sans rien dire ni faire de plus avant de tendre son bras gauche tout en remontant la manche de son pull de son autre main, exhibant la marque des ténèbres y apparaissant, le serpent servant de langue se mouvant lentement.

" Je doute de pouvoir un jour oublier ça... Peu importe... Pour reprendre tes mots, tu m'as trouvé remonté lors de la conférence ? A croire que tu ne me connais pas mon ami... Je peux t'assurer que j'étais parfaitement calme et je dirais même assez amusé par la situation. "

*Petrus n'arrive tellement pas à se sortir de la m*erde dans laquelle il nage sans cesse qu'il en devient sympathique. J'ai presque de la peine pour lui.*

Will afficha un léger sourire tandis qu'il parlait de son amusement durant la conférence, comme pour illustrer ses propos. Le jeune homme souhaitait toujours que les choses se déroule pour le mieux entre lui et les Mangemorts, pourtant il ne pouvait s'empêcher de décrypter chacune des phrases de 67, les reformulant pour leur rendre leur véritable sens.
Tu semblais oublier que tu es à notre botte, nous craignons que tu n'oublies pour qui tu travaille...

Voilà des mots qui ne lui plaisait pas le moins du monde mais l'occlumens n'en montrait rien, conservant son sourire de façade sans rien montrer de la colère qui bouillait légèrement en lui. Encore parfaitement contenu, celle-ci resterait apprivoisé tant que les choses ne s'aggraverait pas, tant qu'il parviendrait à ignorer les deux autres mangemorts et à se concentrer uniquement sur 67.


" Quant au reste... Bien sûr que je me mets en avant, c'est mon rôle ! Oublies tu la raison pour laquelle la SISM a été créée ? Oublies tu la raison pour laquelle 70 et moi avons décidé que je m'éloignerais pendant un certains temps, oublies tu qui prends le plus de risque en énervant régulièrement le Ministère sans pour autant masquer son visage ?! Je fais l'objet d'une enquête des aurors, certains d'entre eux rêvent de me voir faire le moindre faux-pas, le simple fait d'être ici leur donne une raison suffisante pour m'envoyer à Azkaban sans procès ! Juste par sécurité, comme ils l'ont fait avec Zoey ou Clyde... "

Sans s'en rendre compte, William s'était avancé d'un pas tandis qu'il parlait. Reprenant le contrôle de ses nerfs, il recula et inspira profondément. Le manque de confiance qu'ils avaient en lui ne l'étonnait pas outre mesure étant donné les nombreux changements au sein de l'ordre depuis le départ de 70, cependant cela l'affectait bien plus qu'il ne l'aurait cru. Cela faisait maintenant 8 ans qu'il portait cette marque et jamais il n'avait même songé à les trahir alors être traité de la sorte par ceux qu'il avait un jour dirigé lui faisait du mal, Will était bien forcé de l'admettre.

*Pas pour rien qu'elle avait décidé de m'appeler Anger... Dire que je voulais Pride...*

N'essayant même pas de retrouver son sourire, il continua sur un ton bien plus calme, comme pour s'excuser de s'être emporté.

" Je sais parfaitement les raisons qui me poussent à agir de la sorte, inutile de tenter de me les rappeler... Bref, votre message étant... Parfaitement passé et parfaitement compris... Pourquoi tu voulais me voir ? "

William continuait de ne s'adresser qu'à 67, ayant consciemment choisi d'ignorer les deux autres, craignant de perdre à nouveau le contrôle si jamais il répliquait à la moindre pique qui lui était lancé.

*Je me voilais encore la face mais c'est pourtant officiel maintenant... Je ne suis plus un Mangemort... C'est étrange de se dire ça..Pourtant je crois qu'à leurs yeux je n'en ai même jamais fait partie. Oui, je n'ai jamais fait partie de leur ordre...*
Mangemort 39
Mangemort 39
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage
Manumage (niveau 2)


[Habitation secrète] Robie House - Page 4 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Mangemort 39, le  Jeu 6 Oct 2016 - 22:05

Une bonne inspiration et vous vous détendiez. Vous vous attendiez à ce que West prenne mal vos propos. Mais c’était sans compter sur l’intervention de 87, qui atténuait déjà vos dires. Votre tête, déjà basculée vers l’arrière, se tourna vivement vers elle et vous lui jetiez un regard assassin. Et puis, alors même que vous laissiez vos émotions vous submerger, vous sentiez que quelque chose se passait mal. C’était… C’était subtil, comme embrouillé. Des images vous revinrent à l’esprit sans même que vous en compreniez l’origine, et en deux ou trois secondes c’était déjà terminé.

Vous n’aviez aucune idée de ce qui avait pu se passer, mais cela vous avait fait perdre un peu de votre superbe. Vous qui cherchiez à vous détendre, étiez à présent crispé.e. Difficile pour vous de vous sentir à votre aise, d’autant plus que 67 demandait également à se calmer. Vous ne saviez pas si c’était adressé à vous précisément ou à l’ensemble de la pièce mais vous aviez du mal à vous sentir limité. Parce que le masque des Mangemorts vous avait toujours donné davantage de possibilités, au lieu de vous restreindre. Parce que les contraintes, vous ne les trouviez que sous votre véritable apparence, et que vous passiez votre temps à essayer de vous en défaire.

Alors vous souffliez simplement, essayiez de prendre sur vous, et enfin, vous essayiez d’écouter ce qui se passait, de remettre de l’ordre dans vos idées. La seule pensée de galvaniser West par votre comportement étrange vous empêchait d’agir comme un gosse. Il suffisait d’afficher un air de supériorité parfaite et il finirait bien par comprendre qui ici était le maître. Vous. Vous trois évidemment, pas vous seulement… Tout au moins c’était ce qu’il fallait laisser penser aux deux autres.

Alors vous croisiez et décroisiez les jambes, écoutant les dires de West. Il semblait un tantinet énervé… Voilà qui vous permettait d’afficher un léger sourire. Lui était capable de remettre en question l’intégralité d’un ministère… Mais il ne supportait pas qu’on lui fasse une remarque ? Tiens donc ! En relevant la tête, vous vous permettiez de la pencher sur le côté, et de sourire encore. Mais ce sourire fut de courte durée.

Malgré le fait que vos yeux soient rivés sur West, celui-ci se permettait de vous snober totalement. Vous offriez l’image d’un élève subjugué par son professeur, alors même que celui-ci n’avait d’yeux que pour un autre. Et le bouquet fut encore lorsqu’il se permit de demander pourquoi 67 voulait le voir. Vous ouvriez de grands yeux et, vous contenant au maximum, vous vous contentiez d’un raclement de gorge enfantin, à la Dolores Ombrage encore une fois. Juste histoire de capter l’attention.

- Pourquoi il voulait vous voir ? Pourquoi nous voulions vous voir, monsieur West. Vous semblez oublier que nous sommes trois à attendre de vous des réponses, très cher. Et à agir de la sorte, vous ne semblez pas nous offrir une grande image de fidélité. A l’ordre Noir je veux dire, non à Rouge seul.

Et sur cette petite phrase, vous vous permettiez de vous lever avec grâce et élégance, profitant de votre frêle corps de femme pour avoir une démarche souple. Vous vous approchiez délicatement de lui et lui murmuriez, à sa seule destination, un doigt délicatement posé sur les lèvres que vous aviez reproduites, de mémoire, à l’image de celles de 70.

- J’ai pourtant des choses intéressantes à te montrer mon chou…
Mangemort 87
Mangemort 87
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation secrète] Robie House - Page 4 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Mangemort 87, le  Ven 14 Oct 2016 - 1:49

Il ne t’écoutait pas, regardant 39, et vira à ton maître sitôt que celui-ci parla. En civil, vous n’étiez pourtant en rapport armé... Une petite moue te secoua la bouche sur la gauche, le temps de dire -. 67, tu voulais pas le décevoir, pas encore, non. Tu pensais juste tamiser la lampe d’inspection que 39 abattait sur 26. Will, pardon. West même. Qu’est-ce qui te prenait ? C’était lui qui était censé être confus, pas toi. T’avais mangé quoi ce matin ? Pas plus que ce midi. Ah. Ceci explique cela. Tu redressais la tête, sourcils légèrement froncés, parcourant la scène d’un regard mi-dubitatif, mi-perdu.

Apparemment, y avait pas assez de filtre dans ton langage, non. T’essayais d’appliquer les leçons de ton maître, mais c’était pas naturel, y avait du boulot à faire... Ou alors, on oubliait, on arrêtait de se contrefaire, on restait soi ? Tu retournais au feu aussi dévastateur qu’auto-destructeur. C’était bien ça, tu maîtrisais, tu y excellais même. Si facile de se cantonner à un masque. Les gens n’attendaient que ça : que tu choisisses une identité, un label, une boîte, t’y enfermes, y sommeilles bien sagement. Ou même te battes, si ta vie devait être un duel, tant que tu étais constante, et fixe dans tes positions.

Et dans le même temps, tu savais que ce n’était qu’un de tes visages ; que ta principale ADN était la mouvance. Interne comme externe, les masques oscillaient les uns après les autres au gré des circonstances et humeurs et besoins. Il suffisait de se poser, et déposer sur tes joues celui que 67 jugeait nécessaire à votre sécurité, votre progression, votre ambition. Ton regard se fit moins hésitant, tu dardais sur West une opale neutre, un visage inexpressif, comme une ombre qui dort.

67 parla, et tu reconnus en ses mots un discours qu’il t’avait tenu, il n’y avait pas si longtemps. « Tu étais fortement remonté à la conférence de Petrus. Tu avais décidé de te mettre avant. Tu semblais presque oublier que tu agissais pour une cause plus grande que simplement la tienne. » « Je t'ai sentie très impliquée lors de la conférence de presse, voire trop. L'Ordre doit passer en premier et qu'importe nos ressentis personnels. » Peut-être vous ressembliez-vous plus que tu ne l’avais imaginé ? Dans vos travers, en tout cas.

L’ancien professeur de potions redressa sa manche, piqué au vif par vos vagues de mots ; sa marque, encore fraiche malgré le temps s’étant écoulé, palpitait. Il s’écriait ne pas oublier. « Nous t’entendons. » Timbre adouci. Et après, après la discussion bascula ; il parlait du passé, des origines, de 70, des missions fixées par de précédentes âmes marquées. Il parlait d’une ère à laquelle tu n’avais jamais appartenu, d’un ordre auquel tu n’avais appartenu, dont tu fouillais les racines, et tu te surpris à te sentir, toi, étrangère, quoique rien dans ton regard ne le laisse envisager.

Etais-tu insécurisée par sa position ? Craignais-tu que 67 t’abandonne au profit de 26 ? Non, ça n’avait de sens. Le 6 était avant, du côté du passé, et le 7 pointait vers toi. Tout, jusqu’à vos matricules indiquait la direction que l’affaire devait prendre. Et pourtant, pourtant tu te sentais comme un cadet qui voit son aîné revenir après de longues études, ou un voyage, exhiber ses courages, expériences, et une part de toi le jalousais, je crois. Etait-ce de la jalousie, cette piqûre inquiète ? Qui sait ? Tu ne te rappelais pas l’avoir déjà éprouvé, cela aurait aussi pu être une vague envie de manger des marshmallows en savon.

Tu n’arrivais à l’accueillir, et lui ne te jugeait pas digne de discussion, ne s’adressant qu’aux Grandes Personnes, celles qui comprenaient, vous voyez le genre ? Tu retins le « L’ensemble de l’Ordre est conscient de ton importance pour notre cause commune. La réciproque ne nous est pas toujours palpable. » qui te démangeait les lèvres. Tu ne voulais entrer dans son jeu, trépigner pour obtenir de l’attention ; tu éprouvais en revanche une nette incompréhension des jeux de pouvoirs sous-tendus par une idéologie pensée commune et inclusive.

Son ton s’élevait, aussi ; le manque de maitrise que 67 vous avait reproché s’illustrait au nouveau pas qu’il faisait vers vous. Mais il s’efforçait lui aussi d’apprendre, et recula. La défensive marquait toujours ses traits. Oui, il y avait un rapport père-fils : j'parlais bien fort pour être un homme / j'disais je sais, je sais, je sais. « ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα.. » -murmure à toi-même. Là aurait été meilleur refrain. D’ailleurs, à y bien regarder, il ne s’adressait pas aux Grandes Personnes mais au Parent 1 masqué.

Et de fait, mon mentor commençait, lui, elle, à s’impatienter. Raclement de gorge caractéristique, quoiqu’un peu plus fluet cette fois, et il formule son besoin d’être adressé directement, d’être respecté. Etait-ce la bonne approche ? Peut-être plus que les messes basses un peu louches qu’il vint lui souffler l’instant d’après. Meh. Tu faisais un peu chat de décoration, mais sentais qu’en intervenant tu risquais d’empirer les choses... Quoique. T’étais pas trop sûre de ce que 39 pouvait lui siffler -s’agissait-il de menaces ?- ; peut-être le silence serait-il pire encore ?

Pour une fois que ta baguette ne crépitait pas trop, une simple diversion pouvait être bénéfique, aussi te contentas-tu d’un neutre et professionnel et décalé « Comment avance ta mission ? ».
Mangemort 67
Mangemort 67
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


[Habitation secrète] Robie House - Page 4 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Mangemort 67, le  Lun 24 Oct 2016 - 17:04

J'étais mélangé entre la rancune d'avoir vu mes anciens frères et sœurs d'armes s'en aller petit à petit, me laissant, abandonnant la cause pour laquelle nous avions versé du sang, pour laquelle des mages noirs étaient tombés sous les baguettes tueuses de nos adversaires et l'affection, oui je crois que c'était ce que je ressentais, envers ceux qui étaient retournés, enfin certains, à leur vie loin du masque. Will faisait partie de ceux que je respectais impliqué et puissant. Le jeune homme était magiquement excitant, quoique son physique pouvait aussi aidé. C'est pour cela que je ne comprenais pas sa décision de quitter l'Ordre. Il était utile où il était mais pourquoi lui et pas un sorcier moins... Moins West tout simplement.

Pour expliquer le comportement des autres, je crois que l'on peut les qualifier d'emmer**urs impliqués. Ils avaient envie de voir l'Ordre réussir tout en jouant et des fois les limites étaient dépassées. Dans tous les cas, je n'allais pas empêcher le Directeur de la SISM s'il levait la baguette sur l'un des deux Mangemorts, surtout 39. Il le cherchait bien, elle ce soir en l'occurrence.

- Il est important d'avoir un échange. D'avoir un retour, de nous montrer que la marque sur ton avant-bras ne sert pas uniquement de décoration ou de preuve pour les Aurors de t'envoyer à Azkaban, nous l'avons tous. Nous devons collaborer pour parvenir à mettre fin au gouvernement en place.

Je ne bougeais pas, aucune envie de me déplacer, de m'imposer. J'avais affaire à quelqu'un qui me connaissait et qui était dans notre camps. Il s'agissait uniquement d'un réajustement du lien qui nous liait.

87 avait pointé juste.

- Oui, dis-nous où en es-tu dans ta mission? Rajoutai-je calmement.
Christopher Branwen
Christopher Branwen
LégendeSerpentard
Légende
Serpentard
Année à Poudlard : Sixième année

Matière optionnelle : Médicomagie


[Habitation secrète] Robie House - Page 4 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Christopher Branwen, le  Lun 14 Nov 2016 - 20:41

Désolé pour l'attente

Pour la première fois, le regard de William quitta celui de 67 depuis sa décision de les ignorer pour se plonger dans celui de 39. Un profond dégoût émanait des yeux vert du serpent, son masque d'occlumancie s'étant maintenant totalement fracturé.

" Je n'ai aucune fidélité à prouver aux chiens dans ton genre... Retourne auprès de ton maître avant que je ne m'énerve vraiment. "

Sa main était crispé sur sa baguette, prêt à réagir au moindre signe d'agressivité. La voix de 87 s'éleva à son tour, lui demandant où en était sa mission mais West n'y prêta pas la moindre attention. Il savait parfaitement qu'il aurait à répondre mais préférait attendre, attendre que 67 lui demande lui-même, sans quoi ses lèvres resteraient scellées. 39 était l'unique exception que le jeune homme s'accordait, laissant sa colère parler une fois de plus avant de retrouver l'air impassible et froid qu'il affichait auparavant.

Un incendie brûlait malgré tout encore dans son regard, rien ne pouvant éteindre cela à l'heure actuelle. Finalement, Rouge prit la parole, tentant visiblement de calmer le jeu. Il poursuivit en affirmant que sa collègue avait visé juste et demandant à son tour où William en était de sa mission. Le serpent se tourna alors vers son "ami", semblant à son tour nettement plus calme dès lors que 39 ne se trouvait plus directement dans son champ de vision.


" Moins loin que je ne le voudrais. J'ai du mal à placer mes pions dans les différentes boutiques, je pensais qu'il serait aisé d'obtenir un contrat de chacune d'elles mais visiblement je me fourvoyait... Seul la Boutique d'Animaux Magique et le Chaudron Baveur sont sous-contrôle mais ça j'assume que vous le savez déjà. La propriétaire du Chaudron travail pour moi à la SISM, elle est mes yeux et mes oreilles là-bas. Je pense pouvoir affirmer sans me tromper qu'elle serait une parfaite candidate pour devenir l'une de vos partisane, si ça n'est pas déjà fait. Par contre elle est du genre indépendante, pas du genre à apprécier les ordres, juste un conseil comme ça. "

Will marqua une pause, en y réfléchissant, la dernière phrase s'appliquait également à lui. Sauf que pour le moment il n'apprenait absolument rien aux Mangemorts, il était à parier que les masqués connaissaient déjà tout cela et ne seraient donc pas spécialement heureux d'entendre que leur informateur ne leur apprendrait rien de nouveau.

*Après tout j'ai toujours dit que j'étais là en tant que force de frappe, pas que je serais un bon espion... Dommage, le rôle est sympa pourtant.*

S'éclaircissant la gorge, le jeune homme reprit.


" Au niveau des autres boutiques... Je n'ai pu que jeter un très rapide coup d’œil mais je dirais que c'est Ollivander's qui possède les meilleurs défenses, ce seront donc les plus difficile à convaincre de demander mon assistance. Quant à l'Allée des Embrumes... Vous y avez déjà toutes les informations nécessaire, cette allée n'appartiendra jamais au Ministère, qu'elle qu'en soit le gouvernement, c'est un lieu à part.
Et le meilleur pour la fin, Gringotts, s'il existe bien un lieu où j'ai pu m'infiltrer c'est celui-là. Ils haïssent toujours autant le Ministère et ça c'est une bonne nouvelle. Les gobelins sont... Difficiles mais je dirais que dans l'ensemble le directeur de la banque m'aime bien. Enfin, pour un sorcier. Autrement dit, au moindre faux pas il fera tout pour me faire disparaître mais que voulez vous, c'est un gobelin. S'il le pouvait, il ferait disparaître la totalité des humains de la surface de la terre d'un revers de la main. On ne pourra jamais les considérer comme de véritable alliés mais... Ce ne sont pas des ennemis.
"
Mangemort 39
Mangemort 39
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage
Manumage (niveau 2)


[Habitation secrète] Robie House - Page 4 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Mangemort 39, le  Ven 2 Déc 2016 - 1:44

[Désolé également, j'ai fait au mieux]

Vous vous étiez avancé, vous aviez joué. Cette dernière petite phrase, prononcée avec les lèvres de 70, vous faisait sourire. Si vous aviez été plus en confiance, vous auriez terminé la pique en lui claquant gentiment les fesses. Seulement vous voyiez la main du sorcier, posée sur sa baguette, et vous n’aviez pas envie de lui laisser une seule occasion de vous balancer un sortilège. Nous que vous ayez peur de lui, car à trois contre un vous saviez pertinemment qu’il ne pouvait vous faire aucun mal… Simplement… Vous saviez que la haine qui vous unissait était particulière. Que vous seriez le premier touché. Que ni 67 ni 87 ne pourraient comprendre ce lien. Et que ni l’un ni l’autre n’avaient à s’interposer. Dans ce cas, autant ne pas déclencher la guerre.

Alors vous profitiez simplement du fait d’avoir avancé, de l’avoir à présent dépassé, et de vous trouver derrière lui. West vous avait insulté à son tour, directement cette fois, mais vous préfériez voir la haine qui le parcourait plutôt que vous sentir ignoré. Vous savouriez même cette insulte et souriiez, inspirant à plein nez, derrière lui. Vous étiez heureux. Car vous existiez.

Et West semblait plus détendu tandis qu’il ne vous voyait pas. Il répondit, balançant du charabia en tout genre. Puisque vous étiez derrière lui, vous vous amusiez à quelques gamineries. Tandis qu’il parlait, vous bougiez la main, indiquant un signe universel de « bla bla bla » à vos compères. Vous saviez qu’il ne vous accorderait pas de très grande importance, à part en vous insultant, aussi ne prêtiez-vous pas grande attention à ses paroles.

Il tentait de se glorifier. Normal. Vous-même, si vous aviez un jour décidé de raccrocher votre masque et de revenir à votre pauvre petite vie stérile, comme lui l’avait décidé, à ramper dans la boue chaque jour, peut-être seriez-vous en train de défendre la réussite de l’entreprise que vous meniez. Surtout face à trois mangemorts dont un absolument craint.

Car oui, s’il vous haïssait, vous n’aviez pas le moindre doute au monde sur le fait qu’il vous craignait. Quoi, mieux que la haine, permettait de décupler les pouvoirs ? C’était sans aucun doute pour cette raison qu’il ne vous avait toujours pas attaqué. Vous en revanche, pouviez continuer, verbalement, de lui adresser quelques remarques… Surtout lorsqu’il parlait de la haine viscérale des gobelins envers les sorciers.

- Je connais certains humains qui mériteraient bien de mourir en effet… Surtout lorsqu’on voit à quel point leur réussite est faible dans la mission qu’ils se sont vus confier.

Mangemort 39, un. William West, zéro.
Mangemort 87
Mangemort 87
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Manumagie (Niveau 1)


[Habitation secrète] Robie House - Page 4 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Mangemort 87, le  Mar 10 Jan 2017 - 20:42

(sorry, j'avais pas tilté que c'était mon tour)

Tu aimais de moins en moins la direction de cette soirée. Quand tu les voyais, là, se pavaner ensemble, et la douceur du ton de 67 à son égard... Etais-tu jalouse ? Envieuse des années sous masque qu’ils avaient partagé ? Etais-tu assez insecure pour virer si nerveuse sitôt qu’un autre se profilait dans le sillon de ton cousin ? En un sens, ça se comprenait. Sous tes apparences de femme fatale à la confiance en soi inégalable se cachaient plus de fractures que l’oeil humain en devinait. C’est assez beau, en vérité, combien certains sorciers se cassent l’esprit, se brisent les genoux, se déchirent à coup de mots à coup de drogues à coup de brûlures à coup de verres pétés. Comme des cygnes devant se rompre les pattes pour enfin gagner la noirceur qui les rongeait.

Tu restais là, plantée comme un fantôme, à les regarder parler depuis leur souffre d’un autre temps. West prenait un malin plaisir dans l’indifférence à ton égard, et ses gamineries te fatiguaient presque autant que celles de 39. Non parce que ok, le type vous apprenait rien de nouveau, mais de là à sortir la paume en camembert pour matérialiser son désintérêt pour leur interlocuteur... Tout tournait en rond. Tu étais touchée que 67 n’ait soufflé ta question d’un revers de main, qu’il s’en fasse l’écho, mais c’était toujours la même chose... impossible d’avoir une réponse quand c’est la femme qui demande, hein ? Ça faisait légèrement sexiste sur les bords, rien de bien neuf. Enfin, tu savais même pas si c’était ça ou l’arrogance débordante du directeur de la SISM qui jouait en ce sens.

Malgré tes frustrations, tu écoutas avec attention ce qu’il disait. Ouais, Boccini, vous saviez. Au moins, il se faisait pas haïr par les gobelins, et ça, ça c’était pas mal parce que vu son tempérament et le leur, il devait arrondir les angles à mort avec eux là... Fatiguant qu’il ne sache en faire de même quand il était question de Vous. de toi. Mais d’un côté, ça évitait de tomber dans les hypocrisies encore plus éreintantes.

Si 39 ne put s’empêcher de laisser sa rage faire surface, tu posas une main sur son épaule, comme pour le détendre, lui signifier de respirer. On aurait dit des enfants pouvant pas se saquer, à se traiter de chien et souhaiter le voir écrasé par une bagnole. Des menaces à l’immaturité chronique... tu les avais vu plus malins, par le passé. La haine et le mépris semblait altérer leur échange, les escalader, mais si 39 ouvrait le feu trop ouvertement, il ne ferait que donner raison à West.

Ne sois pas un chien sur la défensive, l’ami. C'est ce qu'il veut. La voie féline est plus insidieuse, et rangeant les griffes tu revins au sujet principal.

Merci, pour les gobelins. Ceci dit, me semble que ta mission ne se limitait pas aux contrats ? Côté idéologie des commerçants, qu’as-tu découvert ? Voix presque douce. Dernière chance.
S’il attend que 67 répète ça, encore une fois. Tu sais pas trop ce qui te retiendra -au mieux de partir en dramaqueen, au pire de le cribler des sortilèges fourmillant dans ton esprit.
Contenu sponsorisé

[Habitation secrète] Robie House - Page 4 Empty
Re: [Habitation secrète] Robie House
Contenu sponsorisé, le  

Page 4 sur 6

 [Habitation secrète] Robie House

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.