AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 3 sur 4
[Habitation Secrète] Old oak Manor
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Mangemort 49
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite

Re: [Habitation Secrète] Old oak Manor

Message par : Mangemort 49, Mar 1 Mar 2016 - 13:22


Vraiment, les moldus étaient des créatures vraiment pas très résistantes ! C'en devenait presque décevant. Il ne fallu que quelques minutes pour que la vie du sang-pouvoir s'écoule en même temps qu'il se vidait de son sang. Une fois qu'il eut l'air plutôt mort, Quarante-Neuf le laissa retomber au sol dans une marre de sang sous les yeux horrifiés de leurs autres victimes. Pendant ce temps, 70 qui semblait avoir retrouvé de l'énergie s'était mise à torturer un homme qui se vida de ses entrailles suite à un sortilège de 13. Quelques instants plus tard et lui aussi n'était plus qu'un cadavre.

Il eurent ensuite droit à une petite visite de 90 et 26, leur apportant les victimes qui leur manquaient pour compléter leur tableau de chasse. Ça faisait tout de même un bon paquet de moldu à torturer et achever tout ça ! Un sourire s'étira sur le visage du Mangemort alors qu'il lisait la peur dans le regard des pauvres sangs-pouvoirs qui passaient probablement la pire et dernière nuit de leur vie. D'ailleurs, leur durée d'existence se raccourcissait de plus en plus puisque Treize, en bon sadique qu'il était, accéléra le processus de cuisson en alluma de nouvelles bougies sous les fesses de leurs invités. N'attendant pas que leur lent travail s'effectue, il embrasa lui-même l'une de leurs prisonnières telle une torche humaine.

Alors qu'elle se calcinait rapidement, les autres moldus toujours attachés se mirent à hurler de terreur. Mais vous inquiétez pas mes petits, vous allez bientôt mourir vous aussi. Ah ! Il y avait tellement d'impatience dans leurs yeux, c'était touchant à voir ! Matricule Quatre-Neuf s'approcha de l'une des victimes et lui promena doucement sa baguette sur son visage alors qu'elle tremblait de peur. Il lança alors un gros #Electrocorpus, et la jeune femme se pris la décharge de plein fouet. Elle tressauta pendant quelques secondes avant de s'écrouler sans vie. Utilisant ensuite un #Numen Arma, Quarante-Neuf se retrouva avec un sabre dans les mains et décapita d'un geste sûr l'homme qui se trouvait à sa droite. Bon, il lui manquerait la tête mais une fois l'invocation pour réveiller les morts utilisée il marcherait aussi bien que les autres, c'était l'avantage.

- Bon, va falloir accélérer un peu le processus de fin de vie je pense, lança-t-il à ses deux acolytes.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 28
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Occlumens
Manumage


Re: [Habitation Secrète] Old oak Manor

Message par : Mangemort 28, Lun 26 Déc 2016 - 21:29





Le Noël des Mangemorts
avec 91, 87, 82, 67, 39, 28 et 08.



Nous chantions en traversant Godric's  Hollow, un paquet sous le bras. C'était la douce nuit des Noël, et sous les vents tempétueux de l'hiver, nous nous apprêtions pour la fête. N'entendez vous pas es rires et les mélopées de bonheur ? Le peuple étourdis par cette magie incandescente boit plus qu'il ne faut. Mais nous, Mangemorts, serviteurs des Ténèbres, voulions passer une soirée en famille. C'était ce que nous étions. Une famille. Si certaines identités nous échappaient, nous nous en moquions : les matricules nous suffisaient. 67, le chef, puissant et respectueux de ses soldats, à la poigne d'acier et au mental de fer. 87, la séduisante cat woman à la violence aussi charnelle que ses formes délirantes. 82, notre antipode, qui n'était de toute façon pas réel à nos yeux. 08, l'animalité brute, l'homme sauvage au charisme époustouflant. 39, à l'apparence physique toujours changeante et à la personnalité si étrange. Enfin, 91, notre binôme de coeur et d'esprit. Oui, tous seraient là, ce soir, accompagnés de 28 et moi.

Nous poussons la porte d'Old Oak Manor après avoir dévié les protections avec notre marque et nos connaissances. Nous étions les premières, et nous avions toute la décoration à paufiner. Après avoir rendu la lumière à l'habitat, nous avions dépoussiéré les lustres et allumé les bougies. En prenant soin d'éviter d'abîmer le mobilier, nous avons dressé la table et le couvert, pour sept corps et bien trop d'esprits. Nous avions choisis le vert et l'argenté comme couleur phare, n'en déplaise aux amis étrangers. Finalement, près de l'âtre où flambait désormais un bon feu, nous avions installé et décoré un sublime sapin naturel. Les boules scintillaient comme des étoiles et les guirlandes chantaient des comptines de Noël. L'ambiance était à la fête et à la chaleur, même chez nous autres, masqués terrifiants.

Car nous partagions tous les mêmes idéaux et luttions avec acharnement pour nos principes et nos objectifs. Une fois dans l'année, en cette nuit de recueillement, nous nous acordions une soirée douce et libératrice entre amis passionnés de la même Magie. Celle qui brûle les corps et dévore les esprits. Nous avions fait passer le mot : chacun devait tirer au sort un Mangemort à qui il offrirait un cadeau. Nous ne savions pas de qui nous allions recevoir et avions uniquement le matricule de celui à qui l'on donnait. Le principe avait enthousiasmé le petit groupe et nous-même gardions dans notre proche les chiffres reluisants sur le petit bout de parchemin.

Quand tout fut prêt, nous vérifiâmes que notre elfe avait bien cuisiné et puis nous sortîmes quelques bouteilles. Après avoir glissé notre cadeau sous le sapin, nous prîmes place dans le fauteuil près du feu dans l'attente de nos compagnons masqués. Le Noël des Mangemorts allait pouvoir commencer.

Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 39
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage
Manumage (niveau 2)


Re: [Habitation Secrète] Old oak Manor

Message par : Mangemort 39, Lun 26 Déc 2016 - 22:38


En cette fraîche soirée d’hiver, connus pour ses musiques, ses joies et ses fêtes, vous vous baladiez seul. Comme le souhaitait la tradition, le bas peuple de cette ville se regroupait en famille. Il s’agissait d’un des moments propices dont vous auriez pu profiter pour développer vos idées. Vous auriez pu gâcher le moment.

Seulement vous n’étiez pas persuadé de la portée de ce geste. Idéologiquement, vous vouliez dire. Car, quels que soient vos mouvements, vos actions étaient toujours réprimandées. On ne vous voyait que comme les gros méchants, personne ne voyait le réel message. Car personne ne prenait le temps de le comprendre. Alors que pourtant, vous étiez des personnes sensibles. Ayant un véritable sens du bien commun. Des personnes humaines, comme vous et moi, enfin surtout vous, à qui l’on pouvait même faire un câlin de temps en temps.

Pour preuve, vous aviez donc décidé de faire de cette date religieuse une véritable fête. Pas de celles classiques où vous faisiez voler quelques moldus, non, vous aviez décidé de vous fier à la tradition. C’est en famille que vous fêtiez la naissance d’un bébé tout rose et juif. Dans votre véritable famille, évidemment, celle uniquement composée de chiffres. Car les matricules étaient votre identité première, celle à qui dévouiez tous vos actes.

Vous sifflotiez ainsi un léger « Vive le vent d’hiver » alors même que votre silhouette féminine se baladait dans les rues. Vous aviez décidé de reprendre cette apparence qui vous avait tant plu durant ces vacances passées avec 28. Et justement, alors que vous passiez toutes les barrières de sécurité de ce manoir de Godric’s Hollow, c’est 28 que vous trouviez dans le salon. Vous lui souriez, complice, avant d’ajouter un :

C’est trop vert ici. Pour moi les couleurs de Noël c’est rouge et or…

Vous ne changiez pourtant rien. Vous n’aviez jamais été un grand appréciateur de votre première maison, car seule la noire avait su vous accueillir en son sein. Vous déposiez doucement votre cadeau au pied du sapin joliment décoré avant de prendre une chaise et de faire apparaître dans les airs un lapin que vous aviez pris le temps de cuisiner toute la journée. Le lapin, vous en aviez mangé dans votre tendre jeunesse. Cette bête était devenue depuis longtemps votre spécialité.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 82
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation Secrète] Old oak Manor

Message par : Mangemort 82, Lun 26 Déc 2016 - 23:19


____________________




Un mangemort en vélo avançait dans les rues d’hiver. Sur le chemin qui menait  au Old oak Manor, on rencontrait quelques moldus, l’air heureux, insouciants. Ce soir, on l’était aussi. Jamais dans notre famille, on avait fêté noël. Ce soir, on la fêterait avec notre nouvelle famille. Notre famille de coeur, et surtout d’âme. Une grande nuit, éternelle, se profilait.

La fumée de la cigarette piquait les yeux. Le pompon blanc sur notre masque dansait comme un enfant sans rythme. Parfois, on se surprenait à lever la tête, croyant apercevoir le traineau du père noël dans le ciel. Faux espoir. À chaque fois, un nuage - ou le toit d’une maison, s’amusait à nous le dissimuler. On finirait par le voir flirter avec les étoiles, on le savait. Et qui sait ? Peut-être qu’à la fin de la nuit, accepterait-il que l’on vole avec lui ?

Plus on avalait le bitume, plus on avait la sensation de prendre la route pour un autre monde. Un peu comme Alice. On allait tout droit vers le pays des merveilles. Il n’y avait qu’à suivre la signalisation sur les maisons : du bleu, du rouge, du vert, du or, des guirlandes qui s’entremêlent sur les murs, les poteaux, des boules illuminés sur des arbres en feu. En ces instants, on avait l’étrange conviction que le monde tombait plus facilement dans la félicité que dans le désespoir de la destruction.

On laissait le vélo à côté de la porte principale, et après vérification de notre identité, le manoir nous laissa entrer en son sein. Dans le salon, un grand sapin, décoré : L’entrée vers le pays des merveilles devait se trouver quelque part sous les branches…

Près du feu, deux Mangemorts avaient pris place. On reconnut 39, en belle jeune femme ce soir. On était fasciné par ses transformations incessantes, on rêvait parfois d’en être capable. Fascination également pour 28. Reflet inverse de notre matricule, de notre âme, l’existence de 28 était comme enveloppée de brume, était-elle réellement là, devant On, ou peut-être était-ce On qui était un peu flou ? Qui de nous deux.

Sortir une cigarette. Aller près du feu.
Et prendre soudain conscience de cette odeur alléchante. Renifler l’air :
Du lapin.

- 39 ! C'est le... Lapin Blanc ??! (Etions-nous vraiment dans le pays des merveilles d’Alice ?!) Il a l’air d'avoir bon goût. On peut goûter ?
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation Secrète] Old oak Manor

Message par : Mangemort 91, Mar 27 Déc 2016 - 1:54


Ce soir, une rumeur. Une clameur. Qui monte en puissance, en quelques pulsations. Deux trois cloches qui tintinnabulent au loin, derrière les collines et les clochers d'églises. Il est six heures, dans le square les fleurs poétisent. Un vieil homme sort claudiquant d'un bar miteux dont les lampes anciennes jettent au sol leurs tâches jaunâtres.  Ils étaient attendus ce soir, mais la dinde ne les attendraient pas. Et le lapin blanc, même en période de fête, ne semblait pas disposés à leur faire de cadeau. Tapant du pied, le masque vissé, ils attendaient patiemment qu'une jeune biche pointe son museau. Jetant des regards agités à l'horloge du quartier. Les secondes passent, les chiens aboient, mais la gazelle ne parait toujours pas. Et c'est avec regret que sur le pépé ils rabattent leurs idées. Après avoir vaincu avec peine cette odeur aigre de vinasse à moitié digérée, s'être affairés quelques minutes au dessus du corps imbibé rendu muet par quelques coups de baguette préoccupée, ils purent enfin prendre tranquillement le chemin de l'habitation secrète qui se cachait non loin.   Ils marchèrent doucement, sifflotant

♪ Petit Papa Noël,
Quand tu descendras sous Terre,
T'faire bouffer, par des vers par millier,
N'oublie pas de bien t'étouffer  ♪

Ils n'aimaient pas Noël, ils ne le fêtaient plus depuis des années déjà, et leur dernier rapport avec le grand homme rouge avait été des plus tendus. Mais cette années, tout était différent, cette année, ils étaient devenus grands. Ils s'étaient entourés de frères plus ou moins fidèles, et le réveillon s'apprêtait à être passé en douce compagnie. Après avoir lustrer le présent qu'ils avaient apporté du bout de leur cape, et y avoir accroché une petite chaînette, ils le glissèrent dans une pochette cadeau qu'ils avaient pris soin d'apporter. Puis, poussant la lourde porte de la demeure en lui présentant leur laisser passer gravé dans leur sang, ils purent enfin accéder au salon. Ils reconnurent 82, cigarette en main, parlant de lapin à une belle jeune femme qui se devait très sûrement être 39, sentant le rouge leur monter aux joues, ils espérèrent que leur masque le dissimulerait suffisamment. Ils posèrent ensuite leurs yeux sur la délicieuse 28, l'alouette. Ils contournèrent ensuite leurs frères avant d'aller déposer sous le sapin leur présent. Puis s'approchèrent de 39

"Bonsoir notre frère, ce corps vous va à ravir vous savez ! Joyeux Noël à vous !"

Puis ils se mirent à siffloter, eux aussi, un Vive le Vent d'hiver enjoué.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: [Habitation Secrète] Old oak Manor

Message par : Mangemort 08, Mar 27 Déc 2016 - 14:01





Merry Christmas à Very Bad Land.
With la Symphonie, 28, 39, 67, 82, 87 & 91



L'hiver épousait les rues, charmait les herbes par sa fraîcheur, emprisonnait d'humidité les toits, parfois les cœurs. Il, observait tout cela. Masque de fer sur le visage, qu'il tomberait dès l'orée de la demeure franchie. Longue cape  obscure comme une nuit sans étoiles ni lune. Traces du temps dans son sillage sous quelques marques de combats déchus. Gros paquet sous les bras. Dans le pantalon aussi, mais c'était un autre registre. Il marchait à couvert d'un sortilège, sous les rues qui laissaient un florilège, de dégueulasses décorations mielleuses qui urinaient de bonheur sur son cœur obscur.

Il connaissait bien l'endroit où il se rendait. Cette demeure existait depuis les premiers temps où il avait rencontré la route Sacrée. Magie noire. Le vent se faisait carillon, déposant un message frais. Les flocons n'avaient pas été invités, mais au Diable. Une fois qu'ils seraient tous ensemble, la chaleur et la bonne humeur déborderaient par chaque godet vidé, comme dans d'autres situations par chaque corps laissé sans vie.

Chantent, chantent, chantent les ténèbres !
A la gloire de ceux qui portent le Sang-Pur !
Hante, Hante, Hante les cœurs funèbres,
Et détruit ceux qui sont de race impure !

Frères d'armes. Amies. Amants. Amour. Il voyait chacun des matricules de la portée, comme une note savoureuse, mystérieuse, avec laquelle il serait prêt à l'ébat sans mesure, décontenancé, sur l'archipel des désirs sans fin. Pas de sexe défini, les numéros unisexe appellent à l'infini. Il arriva, près de la demeure. Marque en apparence. Quelques mots échappés aux nuages soucieux. Arrivée dans les lieux. Grise mine sous-titrait le paysage. Vers l'Obscur rivage.

Nous, Vous, On, Ils, déjà présents. Il se joignant à l'île de ces diamants. Salut enjoué. Rien à foutre ce soir.  Il enlève le masque. Il n'est un secret que pour les apparences. Il posa son masque de fer sur la table, le capuchon en arrière. Il était d'humeur joyeuse. Sa vie avait pris un nouveau sens, et ici il n'avait que des amis. Il admira la déco, se demandant qui s'en était occupé. C'était festif. Mais Made in Dark Land, ça avait du sens. Les Serpents à l'honneur des couleurs pour la grande table. Il aimait. Un feu bien venu discutait chaleureusement dans toute la pièce. Un grand sapin à l'habit de couleurs dansantes s'était fait son petit coin à lui. C'était peut-être le matricule manquant, Lui.

Quelques cadeaux déjà dormaient sous ses épines. Alors, après avoir lancé un "Bonsoir mes amours" à ceux qui épousaient les mêmes fondements que lui, il alla déposer son paquet près des autres. Son paquet cadeau... La lumière était suffisante pour embrasser convenablement les ténèbres.

Sent, sent, sent venir l'odeur de la mort !
A la gloire de ceux qui font les lois !
Peur, peur, peur dans les êtres qui sont décor,
Qui mourront sous nos voix !
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation Secrète] Old oak Manor

Message par : Mangemort 67, Mar 27 Déc 2016 - 19:31


Ô douce nuit, saiiiinte de nuiiit...

Bas les cœurs, haut les masques. Ce soir était un grand soir comme on n'en voyait peu. Pas de baguettes brandies, pas de sortilèges qui cherchent à entailler la chair. Non ce soir est un soir où l'Ordre Noir reste calme, il y a une trêve pour tous. Étonnant n'est-ce pas ? Je retrouvais mes mages noirs, mes combattants, mes fidèles pas de marche funèbre vers un pont, pas de psychopath sitting next to you. Nous allions profiter d'un moment chaleureux et festif en cette soirée d'hiver.

Avant de rejoindre la demeure cachée, je profitais de ce village où le Lord noir fut défait pour la première fois. C'était une partie du cours d'Histoire de la Magie que j'avais particulièrement bien écouté. Je ne savais pas à cette époque que je me retrouverais à la tête des Mangemorts. J'étais de loin pas aussi puissant que Voldemort, c'était une chose certaine mais j'avais repris le flambeau malgré tout.

Je profitais donc de l'air frais dans ce village qui semblait avoir gardé un certain charme authentique malgré les années. C'était appréciable. Le vent profitait du tissu léger pour refroidir mon corps. Il était temps que j'aille retrouver mes compères masqués. Telle une grande ombre je rejoignis notre demeure où il semblait avoir déjà un peu d'animation.

Je n'étais jamais venu dans cet endroit. Toujours à traîné à Hollow Bastion ou ne faire que passer dans celles que nous possédions. Il fallait dire que les repas en commun étaient plutôt rares, sur le pouce était plus dans notre habitude. J'arrivais donc à destination. Ouvrant la porte et rejoignit l'origine du bruit.

Apparemment, j'étais presque le dernier, il ne manquait que ma cousine ou était-elle dans une autre pièce ? Tiens, la décoration était au couleur de ma maison à Poudlard, subtile. Était-ce en mon honneur ?

- Bonsoir tout le monde. Très belle soirée, n'est-ce pas ?

Je remarquai que les cadeaux étaient au pied du sapin, d'un léger coup de baguette, le mien alla rejoindre les autres. Je me demandais bien qui avait offert quoi pour qui. Beaucoup trop d'interrogations.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 87
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: [Habitation Secrète] Old oak Manor

Message par : Mangemort 87, Mar 3 Jan 2017 - 22:31


dis moi, renard, te souviens-tu
de quand tu avais une famille rien qu’à toi ?
tu en as eu une par le passé
je te l’assure
par les moldus et le feu elle t’a été dérobée
alors tu as préféré t’éloigner
avant de démembrer tout ce qui t’était cher
tu as voulu tout trahir et reconstruire ailleurs
faire germer d’autres blés
dresser avec adresse des promesses
d’une nouvelle équipée
pour ce nouvel enfant qui n’allait plus tarder
pour ce cousin découvert
pour le mentor avec lequel le lien
par va-et-viens s’usait sans encore céder
dis moi, renard, te souviens-tu
de ce que tu as éprouvé quand cette famille
s’est ouverte à toi ?
quand elle s’est étendue, t’a embrasée toute entière
dans ses diversités croissants ?
quand ses masques divergeants t’ont offert leur confiance ?
renard, renard ce soir il faut y aller
avoir l’audace de se pointer au rendez-vous
même si je crois
que tu as peur de croiser
l’oeil du seigneur que tu as déçu
dans tes insuffisances tes manques tes faiblesses
il te faut être là
pour le geste
d’être là pas seulement quand la guerre le requiert
que tu veux sauver ses arrières
mais aussi quand les ténèbres se gorgent de chaleur
que pour eux tu es prête
à reprendre le risque de t’attacher d’aimer
qu’à leurs âmes tu te veux par plus d’un serment
enchaînée
à vie
libérée par votre noeud
votre lien
dissimulée dans une partie éteinte de la maison tu attends
hésite
non ce soir tu ne crieras j’arrive
tu descendras sans te faire attendre
renard renard n’aie crainte
ce soir c’est à l’amour que vous vous adonnez
l’amour de la déconstruction
en vue du remodelage
d’un système aux moeurs corrompues et putrides
ce soir vous prenez le temps de saluer
les risques pris
quand l’autre fois une ombre t’a libérée des sables
ce soir est une réaffirmation
de votre présence les uns pour les autres
tu te glisses hors des pénombres
Please don't make any sudden moves

tu pourrais prendre peur
si l’on voyait combien la culpabilité a rongé
ce qu’il restait de ton âme
alors tu ré-hausses le masque
une guirlande verte trône autour de ta gorge
< un instant tu envisages de la resserrer un peu
< juste assez pour avoir mal
< puis dans un soupire te glisses qu’à tes frères d’armes
les marqués
les masqués
pour lesquels tu ferais n’importe quoi
tu poussas le moldu vers la salle principale
oh, il n’était au menu, pas exactement
mais il fallait bien quelque chose pour servir d’amuse-gue*le
encore sous l’emprise de ton Impero, il se mit à chanter
tu avais épluché tout un choeur pour trouver le bon
le plus véreux des bons barytons
celui-là pouvait et servir d’orchestre et de kapla humain
< c’était un peu trop silencieux sinon
c’est toujours utile, une playlist à Noël, non ?

un sourire sarcastique trouait ton regard
comme une luciole trop vive pour être réelle
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 28
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Occlumens
Manumage


Re: [Habitation Secrète] Old oak Manor

Message par : Mangemort 28, Ven 13 Jan 2017 - 22:51



Le monde arrive, le monde s'écrase. Il se dilate, puis il s'empale, en phase, dans l’amphore ravie de nos corps meurtris par les années de damnées. Parviens-tu à discerner le mouvement que nous exerçons sur la terre ? Nous la faisons tourner. Tout est grâce à Nous. Nous le savions déjà depuis notre naissance, on nous la souvent dit. Tu fais tourner la Terre, petite, tu fais tourner les gens en bourrique. Qu'ils parlent, nous on s'enlace. Et on se lasse de l'attente quand enfin 87, la petite dernière, retardataire, passe et ferme la porte avec un moldu chantant. Très original. Très design. Pourquoi pas un joli abat-jour ? Ou peut-être une carpette. C'est un cadeau pour le groupe et nous avons tout préparé. Nous allons prendre notre part en premier.

Le pied sur l'abdomen, la baguette à la main, nous tirons sur le bras et crac, d'un coup d'if, nous sommes armés d'une nouvelle canne. Très sympathique, cette petite affaire. Le cri et les larmes le font tomber dans le vide. Pauvre moldu. Un #Revigor et il courra bientôt comme un lapin. Nous relançons la musique avant d'aller chercher le champagne. Masqué ne veut pas dire mauvais goût. Nous servons les coupes que nous distribuons. Nous la donnons tout de même à 82, même si nous ne sommes pas sure qu'une hallucination soit capable de boire. Nous ne voudrions pas lui paraître impolies.

- C'est l'heure, mes amis.

Nous remontons nos manches et un nouveau coup de baguette, le sapin et ses présents vient à nous. Nous sourions de toutes nos dents avant de nous tourner vers nos Mangemorts chéris. C'est une fête de famille et nous sommes contentes de la passer avec la notre, aussi peu colorée soit-elle. Remarque. Il y a du jaune, du rouge, du bleu et du vert... Chacun en a pour sa préférence.

- Qui veut commencer ? ♪

Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 39
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage
Manumage (niveau 2)


Re: [Habitation Secrète] Old oak Manor

Message par : Mangemort 39, Dim 15 Jan 2017 - 18:01


Et ils arrivèrent. Tous. Un par un. Votre petite famille. Celle qui ne s’était pas déchirée. Loin d’un père haï, d’une sœur trop aimée et pourtant partie, d’une mère adorée et chérie, jadis… Votre famille s’était délitée, pour mieux un jour se reconstituer. Et vous souriiez, de les voir tous réunis, qu’importent les histoires qui vous lient.

L’attente fut un peu longue. 87, comme à son habitude, se fit attendre, mais elle amenait un cadeau de groupe qui changeait le ressentiment de chacun. Un chanteur moldu, qui vous faisait tous bénéficier d’une voix grave et profonde. Il accompagnait bien l’ambiance, lugubre et chaleureuse à la fois.

Et puis, la charmante 28 s’avança et demanda qui souhaitait commencer. Sans hésitation aucune, alors que le sapin et les cadeaux venaient se loger devant vous, vous vous avancâtes d’un pas, et d’un ton enfantin, criiez « Moi ! Moi ! » avant de saisir votre paquet. Ou plutôt celui que vous offriez.

Oui, les Mangemorts ne croyaient plus depuis longtemps au Père Noël, pour la simple et bonne raison que leurs costumes gris les reléguaient dans la catégorie des « mauvais ». Mais évidemment, les traditions devaient se poursuivre. C’est pourquoi vous aviez bien pris soin de choisir le cadeau idéal pour votre partenaire.

Le paquet n’était pas très gros, mais il était soigneusement emballé. Il était revêtu d’un papier bleu et bronze, que vous aviez choisi pour l’occasion, surmonté d’un petit noeud noir mat. Au centre du cercle, vous fîtes le tour du sapin, une fois, puis une deuxième, comme pour faire durer le suspens, et vous chantiez cette charmante chanson d’enfant : « Une heure, le facteur n’est pas passé, deux heures… » Jusqu’au moment tant attendu… « Le facteur est passé ! »

Vous vous étiez arrêté devant Mangemort 82 et vous lui tendiez le paquet, votre visage féminin tout souriant. Vous saviez que cette troisième main allait lui plaire. Connaissant l’individu, une troisième main n’est jamais de trop…

[Mangemort 82 aura le loisir de découvrir une Main du Singe Maudit]
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 91
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation Secrète] Old oak Manor

Message par : Mangemort 91, Dim 15 Jan 2017 - 23:10


Fantômes d'une nuit sûrement trop féconde où dansaient autrefois chevreuils et orignaux. Rituel païen ou mauvais sort de l’œil, ils avaient vu le jour. Un à un, écrins portés par des parents mal-aimants, ou parfois l'opposé, qui aimaient un peu trop. Qui en attendaient trop. Question rhétorique dans l'âme analphabète d'un cerveau mal branlé. Mais si une chose était clair, c'est que ce soir, partenaires à leurs pieds, de premier choix, de premier ordre. Peu, ou pas d'amour, de quoi enchanter les contours d'une soirée peu mondaine et peu conventionnelle. Enfin, parfois avec détours plus ou moins volage, ou des envies de patinage, tous avaient pointé leur nez plus ou moins bien masqués. Le leur, allongé comme la trique agitée d'un puceau ensommeillé, jaugeant d'un air nouveau la petite assemblée et le moldu chantant un air bien enjoué. L'épaule à l'agonie sous les plis avisés de la semelle de leur chère sœur à l'inventivité si débridée. Saignée médicale qui n'enlevait rien au charme de la bande son artisanale.

La coupe saupoudrée d'une élégance folle dont les bulles acidulées ne cessaient d'exploser, et l'annonce de l'ouverture du banquet.      Le mot d'ordre avait retenti, les présents se devaient enfin d'être remis. Les doigts agités alors qu'ils allaient s'empresser de ramasser leur dû, l'offrir à l'invisible retardataire, mais l'ingénu enguirlandée fut plus rapide, et dans une comptine enfantine qu'ils ne purent qu'apprécier, le premier père noël se décida à passer. Suspens intenable et la roulette russe de leur frère femme qui se stoppe sur l'étrange Matricule 8-2. Un haussement d'épaule et leur présent aussitôt s'agitant dans leurs paumes. Si tous les chemins semblaient mener jusqu'à Rome, ils n'en prirent pas quatre pour autant, et s'approchant d'une presque mère mélomane, ils remirent son cadeau à Quatre-Vingt-Sept, sans plus de cérémonie qu'un bateau à l'agonie. Présent qu'ils espéreraient utile et apprécié par leur mentor des premiers jours, leur secours. Attention particulière et volonté de plaire.  


Mangemort 87 reçoit donc un collier orné d'un oeil fraîchement cueilli, stabilisé par un #Duro.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: [Habitation Secrète] Old oak Manor

Message par : Mangemort 08, Lun 16 Jan 2017 - 8:55


Tic tac la pendule tournait. Ils attendaient. Pas qu'eux d'ailleurs, mais tous les pronoms. Il vit arriver 67, tout enthousiaste, ça faisait plaisir, ça sentait les roulages de pelle dans tous les sens entre deux morceaux de barbac, de dindes ou de verre à terre. Et non pas ver de terre, ça serait dégueu ça !

Puis 87, essence divine, clôtura la bal des invités, invitant, à ses côtés, Ô un moldu paraît-il chantant ! L'avait l'air bien dodu celui-ci ! Et sa voix plutôt entrainante, bien qu'à la longue des verres échoués certainement plus chia*te !

Tout s'enchaine, des ténèbres la chaîne,  boissons dans les coupes chantent à l'unisson, dans les corps épris de cette ambiance festive. Il prend ses couverts, instruments d'argent, tapant sur la table et chantant à tue tête.

Il est des nooooooooooooooooooooooooooooooootres ! ♪
Bourrons-lui la gueule comme les auuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuutres ! ♪


Puis, il regarde 67.

C'est un ivroooooooooooooooooooooooooooogne ! ♪
On le reconnaît bien à sa trooooooooooooooooooooooooooooogne ! ♪


Bref, l'ambiance était survoltée, il y avait du Voltali dans l'air. Avec max IV of course. C'était en voyant ses frères et soeurs qui ne chantaient pas, qu'il décida de la fermer. Puis vl'à que Sublime 28 décide d'avoir un troisième bras, ou des doigts en plus au choix. Bam le moldu, viens là, que je t'arrache un truc en trop. Gerbes de sang qui volent, plaisir des yeux, je regarde Nous avec des yeux amoureux.

Puis vînt l'heure des cadeaux, elle toujours annonçant cette attendue. D'un sortilège nous récupérions nos présents. La joie chantait en chaque paquet. Le moldu chantait avec un bras en moins. 39 ouvrit le bal, partant dans l'idée de faire deux tours de la table à cloche pied sous peine de filer trois trouvailles, imaginez le délire ! Bref, Vous s'arrêta près de On, qui gagna une Ô combien sublime troisième main. Il regarda 28, 82, 28, 82. Hum. Cette soirée s'annonçait doigtée...

Ils suivirent. J'imaginais bizarrement très bien son cadeau. Sa Folie rejoignait la mienne, j'avais pu le constater dans deux sorties commune. Ils offrit son présent à 87, le chat câlin qu'on a envie de garder dans ses bras et de d'over poutouter. Voyez le tableau quoi ! D'ailleurs, voir, c'était bien là le sens à entrevoir ! En effet, matricule 91 offrit à la belle, un collier pourvu d'un œil ! C'était super badass en vrai ! Il avait l'air tellement vrai qu'il supposa que c'était pas un faux...

Il se leva alors, grand sourire sur le visage, prenant son gros paquet dans ses deux mains. Oui, il avait un paquet particulièrement imposant qui nécessitait ses deux mains pour être employé dans toute sa largeur ! So', il mime le manège de 39, s'amusant à faire le tour de la table, scrutant les silhouettes une à une pour faire durer le suspens. Il jeta même un regard au moldu et au sapin, pour faire croire que ça pouvait être l'un d'eux l'heureux élu !

Puis, finalement, sautant, à côté de l'Elu (You are in the matrice you know that ?!), avec un "TADAAAAAAAAAAM !" théâtral, déposa son gros paquet, sous les yeux ébahis de 67.

- T'inquiète, aux femmes aussi ça leur fait cet effet là mon pote !

Mangemort 67 découvre une grosse boite rectangulaire. A l'intérieur, emmitouflés dans des herbes et pailles qui servaient de protections, se trouvent deux obus qui, vue, de haut, ressemblaient étrangement à une paire de seins... Mais en vérité, il s'agissait de deux oeufs d'Acromentules.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 67
avatar
Chef des Mangemorts
Chef des Mangemorts
Spécialité(s) : Transplanage
Fourchelang


Re: [Habitation Secrète] Old oak Manor

Message par : Mangemort 67, Mar 17 Jan 2017 - 15:18


Excité, excitant. La soirée s'annonçait aussi folle que sauvage. Aussi cruel que douce. Aussi familiale qu'une famille de Mangemorts réunis. Des orphelins de la vie.

Loin les tourments d'une société étouffante, loin les cruels sortilèges sauvages des ennemis. Ce soir, ce n'était que cadeaux et bonheur pour la bouche, les oreilles, les yeux et le cœur. J'étais satisfait de ne pas être le dernier, la cousine qui a du retard sait se faire pardonner. Un moldu chanteur. Quelle délicate intention. Aussi délicat que l'acte de 28 qui semblait avoir besoin de combler quelque manque affectif avec ce bras arraché. Ferait-elle des cures-dents des os ?

Coupe de champagne acceptée avec gentillesse, ce n'est pas le breuvage préféré mais les petites bulles et le goût font quand même bon ménage dans ma bouche. J'apprécie l'instant. Je regarde la joyeuseté dans chacun des regards, sur chacun des corps. Ce soir, nous sommes entre nous.

Je reste silencieux. Peu habitué à cette ambiance. Hollow reste sombre malgré tout. Ce soir tout est couleurs lumières et sons. Je sens que je vais arracher la langue du chanteur quand il commencera vraiment à me gonfler. Mais pas le temps, à moins que cela soit mon cadeau ?  Une langue sanguinolente ?

Les premiers cadeaux sont tous chorégraphiés. Ont-ils tous répété sans rien me dire ? Je ne possède pas de talent pour la chanson, ni pour la danse. Que faire lorsque ce sera mon tour ? Mais avant cela, je découvre une boîte comme cadeau, dois-je y ranger mes chassures 08 ? Non, elle n'est pas vide, elle même très pleine. Une poitrine. Une blague de mauvais goût ? Mais à y regarder, je reconnais ce qui s'y trouve. Oh... Oh... Deux œufs et pas de n'importe quoi. Pas de poulet, ni de merles, ni d'aigles, ni boa, ni de saumons, ni de mésanges, ni d'hirondelles, ni de doxy... Non rien de tout ceci mais bel et bien d'acromentules ! Bouche-bée.

- Wow... Merci ! Je le prends dans mes bras pour ce cadeau magnifique ! Je vais devoir acheter une demeure avec un parc, mon appartement ne pourrait accueillir deux araignées géantes, si j'arrivais à les apprivoiser ou du moins une.

- C'est à mon tour d'offrir mon cadeau...

Je me baisse pour prendre le mien d'une taille assez imposante. Je souris, je regarde tout le monde. Tu, Ils, Nous, Je oh un miroir, On, Il et Vous...

- Cadeau. Sourire, mains tendues vers le métamorphomage du groupe, 39.

Emballé sobrement, de rouge et d'or (oui c'est sobre) avec un petit nœud. Sera-t-il content de ce présent ?


C'est une horloge que découvre 39. Elle est de forme rectangulaire avec des aiguilles (jusqu'ici tout va bien). Le haut est plat. On y voit une petite figurine ressemblant étrangement à 39 sous forme civil. Il faut savoir que tous les quart d'heure, il change d'apparence. Tantôt c'est une jeune femme ressemblant à 70, tantôt il s'agit de 26 puis même Sergeï apparaît et même Petrus ! Tous les piles, la figurine redevient 39 pendant une minute et le cercle recommence. Puis à minuit, six petites figurines sortent de l'horloge. Chacune représente Je, Tu, Il, Nous, Ils et On. Cette particularité a été ajoutée par 67 afin d'éviter tout soupçons lors de la commande. Le décor de ce drôle de petit ménage est la cour de Poudlard devant la grande porte. Il existe un petit bouton pour désactiver l'apparition des Mangemorts, il serait bête de se trahir à cause de ceci.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 82
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: [Habitation Secrète] Old oak Manor

Message par : Mangemort 82, Mer 18 Jan 2017 - 20:02



Porte close, la nuit avait galopé férocement et était arrivée à temps dans le manoir, à bout de souffle, la langue pendante mais néanmoins excitée de rire toute la nuit avec des tarés. Tous les ténébreux étaient enfin présents. Il était difficile de ne pas regarder 28, notre hallucination si réelle. On avait une sorte de pincement au cœur, peiné qu’elle ne puisse profiter autant que nous de la joie d’être en vie.

La peine fut de courte durée. La joie prenant rapidement place. C’est qu’On découvrait Noël et ses étranges traditions ! On ignorait jusqu’alors qu’il était coutume de ramener un moldu chanteur ! Ou encore de lui arracher un bras pour s’en faire une canne ! Ou encore plus surprenant, qu’une hallucination vous serve une coupe de champagne ! C’était fantastique. Noël avait vraiment quelque chose de magique.

Et vint le moment tant attendu. 28 proposa de débuter la distribution de cadeaux… et par un hasard très étrange, comme si 39 avait entendu 28, Vous commença. On oublia rapidement cette curieuse coïncidence car… le premier cadeau était… était pour On ! On prit le paquet dans nos mains, comme s’il s’agissait d’une relique. On se demandait ce que le Père Noël – qu’on avait vu passer dans le ciel un peu plus tôt, avait laissé à 39 pour que Vous nous le distribue…

En quelques secondes, il eut des lambeaux de bronzes et bleus sur le sol. Comme les restes d’un Serdaigle. Dans le paquet il y avait une main… très étrange. On approcha notre museau pour la sentir, déceler une odeur – peut-être qu’on trouverait à qui elle appartenait… et enfin On comprit ! 91 ayant refusé de nous faire goûter un bout d’oreille de Gryffondor, 39 avait eu l’idée de nous offrir toute une main ! « Merci 39 ! On te dira si c’est bon ou pas. On t’en gardera même un bout ! »

Tout content que On était, On ne fit pas attention aux autres cadeaux. Puis vint notre tour. Ah ! Notre cadeau. On s’avança, tout timide, vers 28… un gros paquet entre les mains… mais au moment de lui donner, On se ravisa… hésita… et on posa finalement le paquet par terre, près du sapin. On sortit un autre petit paquet de notre poche, et on le tendit à 28, avec un sourire grand comme un arc-en-ciel ; « Oh, oh, On sait que les autres ne te voient pas, mais on voulait te faire un cadeau quand même. Joyeux noël ! »

On attendit que 28 ouvre le paquet… On espérait que Nous aime. On avait voulu lui offrir un tapis volant d’Arabie (dans le paquet près du sapin) Mais On l’aimait trop… ! Imaginez ! Un tapis volant ! Le Père Noël l'avait déposé ce matin près de notre lit pour qu'On le donne à 28... mais un TAPIS VOLANT... On voulait le garder… surtout qu’On aimerait l’utiliser cette nuit pour rattraper le Père Noël qui distribuait les cadeaux. Et décision prise On se promit d’emmener 28 avec nous pour se faire pardonner.


------

28 trouvera dans ce petit paquet, une paire de Miroir à double sens. amour
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 39
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage
Manumage (niveau 2)


Re: [Habitation Secrète] Old oak Manor

Message par : Mangemort 39, Dim 22 Jan 2017 - 21:01


Déballage de papier, arrachage suivi de près, vous regardiez les faits et gestes de 82 avec appréhension. Et son regard, fasciné par la jolie main, blanche et squelettique, que vous lui offriez, vous rassura. Un sourire fendit même votre visage féminin, jusqu’à ce que la réaction de 82 se fasse entendre.

« Merci 39 ! On te dira si c’est bon ou pas. On t’en gardera même un bout ! »

Vous fronciez les sourcils un instant, ne comprenant pas tout à fait ce que 82 y voyait. Mais pourquoi pas. Vous préfériez cependant lui donner un conseil, grâce à un « Si tu veux le manger, souhaites-le et brise lui un doigt d’abord » bien placé. Au moins, 82 ne s’étoufferait pas avec un poil de singe mal taillé ou quelque chose du genre.

Vous reprîtes votre place en souriant, heureux d’avoir été le premier, et vous attendiez que chacun se dévoile. 08 semblait s’en être pris un bon coup, à moins qu’il ne soit désormais pris d’une admiration telle pour vous qu’il souhaitait vous imiter. Enfin, l’imitation étant selon vous un compliment, surtout venant de 08, vous le laissiez faire en souriant. Et découvriez quel lèche-cul il pouvait faire. Il offrit deux nibards à 67. Et euh… Ce n’était pas censé être pour vous les nibards ? Non ? Dommage…

Enfin, peut-être pas si dommage que cela, car à son tour, le Seigneur des Ténèbres se leva, gros, très gros, énorme cadeau sous le bras. Comme une enfant, vous trépigniez d’impatience. Un gros cadeau, un gros cadeau ? Vous, vous vouliez un gros cadeau. Parce que s’il était gros, c’est parce que vous aviez été très très sage. Et très très gentil. Alors le cadeau il était très très gros.

Vos yeux s’arrondissaient et vous priiez pour que ce paquet soit pour vous. Allez Père Noël ! Donne-le lui !

67 tendit enfin les mains vers vous et le paquet, tout de rouge et d’or vêtu, se retrouva bientôt entre vos mains. Vous bégayiez à peine un « Merci », avant d’entreprendre, sans soin aucun, de déchirer le papier pour découvrir le plus vite possible le cadeau qu’il renfermait.

Les lambeaux de rouge et d’or tombaient progressivement au sol, et vous ne regardiez que ce que vous découvriez. Tant pis, les elfes nettoieraient. C’était votre moment de gloire. Et vous découvriez une horloge à l’intérieur. Une horloge, rectangulaire, et deux aiguilles. Elle était bien réglée. Et l’aiguille venait tout juste de passer au 12, si bien que vous pouviez admirer la petite figurine, très ressemblante à votre forme originelle.

Vous prîtes le temps de détailler le cadeau, votre bouche d’arrondissant d’un O jamais prononcé. Vos doigts fins parcoururent le contour de l’horloge, tandis que vous approchiez vos yeux pour découvrir les spécificités de celle-ci. L’entreprise vous prit plus d’une minute, si bien qu’en relevant la tête, vous voyiez que la figurine avait changé. Votre O s’arrondit. Et sans plus de cérémonie, vous posiez l’horloge soigneusement sur la table, avant de vous tourner et d’enlacer le cou le torse de 67 – parce qu’il était trop grand – de vos bras. Et vous serriez, fort, les larmes aux yeux, car, comme le pull de Gulli, ce cadeau était l’un des très très rares que vous aviez jamais reçu.

- Merci patron, merci !
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 28
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Occlumens
Manumage


Re: [Habitation Secrète] Old oak Manor

Message par : Mangemort 28, Dim 29 Jan 2017 - 0:11




Nous adorons les cadeaux ! Comme une enfant, nous sourions à en faire éclater les yeux. Se voir offrir des présents sans avoir été vraiment très sages - quoi de plus beau ? Les yeux brillants, nous regardions nos amis - que disons-nous ? Notre famille ! - se faire passer tour à tour des paquets riches de merveilles. N'était-ce pas beau, cette simplicité, cette tradition que nous perpétuions, comme nous aimions les traditions ? Chaque chose était ici à sa place, sauf 39 peut-être, comme nous allions le faire dans le monde des sorciers. Pas à pas, nous rétablirions l'ordre des choses, et ce moment de partage nous confortait dans le choix de nos frères et soeurs.

Alors le Songe s'approcha de nous, camouflé sous un 8 et un 2, pied de nez au 28 scintillant. L'Hallucination était presque palpable. Les autres ne pouvaient pas la voire et pourtant... nous aurions juré que Trente-Neuf avait reçu son cadeau de la main du Songe. Idioties. Nous avions encore trop bu. Oui, c'était cela. Quoi d'autre. Alors lentement, comme pour nous faire l'amour, 82 déposa dans nos mains un petit paquet et souffla quelques mots : « Oh, oh, On sait que les autres ne te voient pas, mais on voulait te faire un cadeau quand même. Joyeux noël ! » Nous ne voulions pas l'offenser en lui montrant que On n'était absolument pas réel et qu'il n'était qu'un foutu Songe que nous faisions souvent, qu'une Hallucination nous suivant jusqu'au Jour.

Mais deux cadres, deux miroirs à double sens. Bien vite, avant qu'il ne s'éloigne, nous glissions la moitié de la paire dans la main du Songe. Qui sait, cela pourrait peut-être nous servir un jour d'avoir à nous adresser à notre Hallucination ! Nous la remercions d'un baiser volé que de toute façon personne ne remarquerait avant de chanter les paroles d'une comptine de Noël.

- Un, deux, trois petits lutins
S'amusent depuis c'matin
À préparer des cadeaux
Emportés par le traîneau ♪


Entamant une étrange danse, nous récupérions notre paquet sous le sapin avant de le déposer sur les genoux de Ils, notre binôme tant aimé, tant loué, tant chanté. Nous accompagnions le tout d'un baiser sur la joue, avant de nous assoir près d'eux. Ils étaient notre plus proche Mangemort, et nous étions très heureuse d'avoir pu leur offrir ce drôle de présent. Et quelle hâte de le voir l'ouvrir !

- Noël, Noël, faut aider le Père Noël
Noël, Noël, vite, vite c'est Noël
Quatre, cinq, six pirouettes
Et des folies plein la tête ♪


Nous mettions un coup dans le ventre du moldu pour qu'il chante avec nous, et c'est ce qu'il fit d'une voix chevrottante. Après quoi, nous laissions à 91 le plaisir d'ouvrir notre cadeau.


Tinoël a écrit:
91 trouvera dans son paquet un Chartier dressé pour chanter des comptines vulgaires, avec autour du cou une écharpe de Gryffondor qui se resserre quand il ne dit pas assez de gros mots !

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation Secrète] Old oak Manor

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4

 [Habitation Secrète] Old oak Manor

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.