AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Les Docks
Page 16 sur 16
Balade sur les Docks
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
Leo Keats Gold
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Re: Balade sur les Docks

Message par : Leo Keats Gold, Jeu 27 Avr 2017 - 13:33


LA accordé

Tu savais que ça marcherait, tu le connaissais assez pour ça, c'était un peu triste tout de même de l'attraper par la boisson alors que le gosse devait avoir à peine seize ans, mais bon, c'était ainsi qu'il fallait fonctionner. Puis t'en avais marre de cette visite qui s'éternisait, t'avais envie de te détendre, de jouer avec les mots, et les glaçons au fond d'un verre. T'étais donc contente de voir une masse lourde tomber à tes pieds, enroulée dans un tissu qui devait être initialement un rideau. T'aurais pu partir comme ça,
le laisser là, mais t'étais pas non plus un monstre, et l'entrain qu'il montrait à vouloir te suivre te touchait. Donc tu le sortais de là, puis vous preniez tout bêtement la direction de la sortie du musée, à la recherche d'un bar quelconque ouvert à cette heure tardive. Et laisser cette soirée des plus étrange derrière vous.  


Fin du rp
ou la conclusion la plus foireuse jamais réalisée
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lizzie Bennet
avatar
Responsable RPGPoufsouffle
Responsable RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Balade sur les Docks

Message par : Lizzie Bennet, Ven 2 Juin 2017 - 16:09


@PV 87

Londres se meurt ma douce
Londres se meurt et les enfants grandissent
On ne fait pas assez pour changer les choses
Ça m’est insupportable
Je ne peux compromettre mon identité
Plus maintenant
Cela ne signifie pourtant que je ne puisse poursuivre
La lutte

Il faut que je contacte quelqu’un
Je lui avais dans le temps rendu service
Ce soir c’est d’elle dont j’ai besoin
Et je sais qu’elle répondra à l’appel
Elle ne peux résister à certaines croquettes
J’ai préparé les affiches
Les plans marqués et les banderoles
Même un petit stand à tenir
Lèvera-t-elle sa camisole ?

Je compte sur elle comme je n’ai jamais
Pu compter sur moi
Elle est la béquille de ma faiblesse
Elle est la force que je ne sais représenter
Et ce soir c’est elle qui peut s’amuser

Cela fait quelques semaines que je sème
Dans les rues des alertes et des invitations
Des publicités dans leurs boites aux lettres
J’espère qu’ils n’ont loupé l’information
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 87
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Balade sur les Docks

Message par : Mangemort 87, Ven 2 Juin 2017 - 16:10


La grognasse a encore besoin de toi
C’est drôle quand elle était enceinte
Elle savait prendre soin des choses
Depuis l’accouchement elle est autre
Elle est prudente calculatrice
Bien moins amusante
Tu te lasses de sa compagnie

Elle t’a un jour fourni
Un partisan de bon goût
Si elle a une idée pour mettre le secret à bout
Tu lui accordes 5 minutes
Pas plus
Il ne faudrait pas non plus
Que ce masque prenne la lumière
Et tu sais qu’ils te guettent
Partout tout le temps
Tu n’es pas tranquille

Tu vois parfois passer des ombres
Il n’y a personne
Pas un fantôme une âme rien
Juste la fumée de tes peurs
Qui se condense en un point
Tu sais qu’ils sont là pourtant
Qu’ils approchent
Depuis que tu as perdu le secret de ton nom
Rien n’est sûr

— C’est quoi le plan ?
Me déçois pas.

Elle a intérêt à avoir une bonne idée
Tu n’as pas de temps à perdre
Tu as des moldus à secouer
Des phénix à retourner
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Lizzie Bennet
avatar
Responsable RPGPoufsouffle
Responsable RPG
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)


Re: Balade sur les Docks

Message par : Lizzie Bennet, Ven 2 Juin 2017 - 16:11


Des palpitations me parcourent la nuque
Ce soir on joue pas aux échecs
Au concours de crachats de noyaux
Ce soir on retire une brique du secret
Si les attaques frontales ne suffisent
On la jouera pernicieuses ma belle

Alors oui je sais
J’aurais pu mettre un titre moins loufoque
J’aurais pu prétendre qu’on avait un concert ou autre
Mais les gens qui seraient venus n’auraient pas ouvert
La porte intérieure
Il me fallait des gens qui croyaient encore
Aux contes pour enfants
Il fallait leur donner des os sur lesquels se faire les dents
Pourquoi prêcher des convaincus et non des sceptiques ?
Jamais le sceptique n’investira le projet
Le convaincu pourrait prendre un livre des archives
Un répertoire de noms
Un grimoire de sorts

Pourquoi donner ce matériel aux moldus ?
Etait-ce un gâchis ?
Peut-être oui
Mais si on ne leur donnait rien
Comment voulez-vous qu’ils ouvrent les yeux ?
Ils ne savaient pas regarder

Ils avaient laissé ça à trois âmes d’enfants
Leur coeur était rompu aux chiffres
Aux bulletins et aux lignes administratives
Il fallait leur fournir ce qui leur parlait
Et laisser les plus motivés former des congrès locaux
Il fallait croire en leur capacité d’organisation
Car c’était ce qu’il nous restait

Je lui ai tout expliqué le sourire aux lèvres
Je lui ai confié quelques affiches supplémentaires
J’avais même préparé un portoloin pour elle
Puis elle a rabattu son masque et disparu
Avec les rêves de ce que je n’osais plus faire

(Suite...)
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Balade sur les Docks

Message par : Elhiya Ellis, Sam 17 Juin 2017 - 10:15


Les larmes ne sont qu'une pluie soudaine
Pv
Andrew Lusta

Chronologiquement, ce rp se passe après l’accident à Londres.
sur ce texte pour Elhiya

    La nuit noire, les bruits étouffés de la ville, les odeurs diverses désagréables, le fracas d’une bouteille lâchée sur le sol, les éclats de voix d’une bagarre, rien ne parvenait à la blonde qui traversait les docks sans but précis. Son monde s’était écroulé lentement sous ses yeux, impuissante, terrorisée, elle n’avait rien pu faire, restant simple spectatrice d’un cauchemar éveillé. Depuis, le sommeil l’avait abandonnée. Les songes s’étiraient inexorablement en vision d’horreur des derniers instants de son amie d’enfance, et d’elle-même incapable de bouger. Les rêves semblaient si réels qu’elle se réveillait toujours en pleurs, l’odeur du sang frais dans le nez troublant ses sens.

    Ce soir, malgré les millions d’étoiles au-dessus de sa tête, ne serait pas différent des autres. Elle lutterait vainement contre la culpabilité et la colère qui se nourrissait de son esprit affaiblit, mais que faire ? Que faire pour panser la blessure laissée par la disparition de Lucy ? Il lui suffisait de fermer les yeux pour revoir le visage de la blondinette si souriante, si radieuse, lui faire de grands signe. Son cœur s’enserrait dans sa poitrine à cette image, de nouvelles larmes chaudes venaient brouiller sa vision. C’était sa faute, Elhiya ne pouvait s’enlever cette idée de la tête. Elle aurait dû être plus prudente, elle aurait dû sortir sa baguette directement et stopper l’hémorragie. Oui, elle aurait dû… mais ses mains, son corps, ne lui répondaient plus à ce moment. Elle était restée paralysée de peur, noyée par la panique et le chagrin... Tout était de sa faute…

    Ses parents avaient raison au final... Ils auraient de quoi être fiers d’eux, Elhiya leur concédait enfin que moldus et sorciers ne devaient pas se mêler pour le bien de chacun. Elhiya s’était rapprochée de Lucy dès leur première année de maternelle, et pour quel résultat ? Elle n’avait pas pu la sauver... tant d’années à étudier à Poudlard, pour ne même pas être capable d’exécuter un minimum de sortilèges de médicomagie quand la situation l’exigeait… C’était désolant, non, rageant…

    Elle le savait depuis toujours, le monde qui les entourait n’était qu’une simple illusion que chacun s’efforçait de rendre réel... Tous ces sorciers soient disant bien-pensants, qui se croyaient supérieurs, se fourvoyaient tout autant que ces idiots de non-mages incapables de prodiguer les premiers soins à une gamine allongée sur les pavés de la capitale. Leurs mondes étaient si fragiles, si incertains, si identiques au final… car rien, oui, oui ni personne, n’était à l’abri dans son propre univers. Les sorciers pouvaient sur un mage noir et être victimes d’un sortilège, au même titre qu’un moldu pouvait voir sa vie interrompue par un simple chauffard… oui, personne ne pouvait se targuer d’être plus à l’abri qu’un autre…

    De nouvelles larmes roulèrent sur les joues de l’adolescente, totalement indifférente à ce qui se passait dans la rue qu’elle traversait en trainant les pieds. Il faisait froid, une brise légère mordait son visage, mais Elhiya ne frissonnait même plus. Les yeux dans le vide, elle se contentait de marcher, ignorant où ses pas la mèneraient. La seule certitude qui l’habitait était très simple : n’importe où ou ailleurs, ce serait la même chose. Elle aurait beau marcher pendant des heures, ses remords ne l’abandonneraient jamais. En même temps comment cela pouvait-il en être autrement ?

    Un soupire douloureux lui échappa, ses yeux glissèrent sur un chat qui changea de trottoir en la croisant. Il avait raison, dieu sait ce qu’il pouvait lui arriver en restant à côté de la blonde… Une voiture aurait pu surgir du néant et l’écraser lui aussi…Elhiya baissa la tête, fixant ses pieds, tout en s’enserrant dans sa veste, et remarqua quelques gouttes de pluie en train de laisser des traces sur le bitume.

    Rentrer se mettre à l’abri aurait pu être judicieux, mais la gamine se trouvait loin du quartier commerçant et n’était pas apte à supporter la présence de quelconque autre humain de suite. Tout au contraire, ce quai sombre et abandonné était parfait. Ici, elle pouvait juste oublier d’être ce qu’elle était. Elle pouvait être personne, elle pouvait être une simple ombre qui se déplaçait sous la pluie en direction de la jetée. Là-bas, rien ne l’attendait. Rien si ce n’était l’absence d’être-vivant… Rien si ce n’était le bruit redondant et étouffant des gouttes de pluie s’écrasant sur le sol… Rien si ce n’était l’eau de la tamise malmenée par ce début d’averse. Rien…

    Arrivée au bout du quai, debout sur le bord de la jetée, Elhiya inspira profondément, mais cette douleur indicible était toujours présente, l’accompagnant inexorablement. Ça faisait mal, si mal… Elle ferma les yeux, leva la tête vers le ciel, apaisant ses yeux rougis grâce à la fraicheur des gouttelettes de pluie, et s’abandonna totalement à son ami désespoir. Après avoir essayé vainement de lutter contre lui, elle embrassait chacun de ses reproches, chacun de ses remords, chacun de sans regrets. Ça en servait à rien... ça ne servait plus à rien, elle le savait depuis plusieurs jours… Ses jambes vacillaient dangereusement, ne la tenant plus, la faisant s’écrouler à genoux sur le sol, en pleurs. Plus rien n’existait, ni la pluie ruisselant sur son visage, ni les vêtements qui lui collaient à la peau, ni même les bruits de pas derrière elle…

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé

Re: Balade sur les Docks

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 16 sur 16

 Balade sur les Docks

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Les Docks-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.