AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Les Docks
Page 19 sur 20
Balade sur les Docks
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant
Elhiya Ellis
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard

Re: Balade sur les Docks

Message par : Elhiya Ellis, Dim 23 Sep 2018 - 16:47



Ce qu'il peut être.
 

Pv 84
Elhiya a 17ans


Une semaine, du vendredi au vendredi. Des petites cases noircies par réflexe plus que par l’impatience de l’attente jusqu’à celle de cette nuit, celle où il fallait retourner sur les docks, écouter les clapotis de l’eau et attendre… Pas le retour d’une chouette cette fois-ci, pas une silhouette fantôme non plus, juste se présenter à un rendez-vous en gage de bonne volonté, de loyauté quelque part aussi. Car si le changement n’enveloppait pas d’un cocon réconfortant les pensées, les choix eux ne pouvaient se permettre de changer à tout bout de champ. Question de principes pour certains, question de conviction pour la gosse tout simplement.

Alors, sans surprise, les pieds foulaient de nouveau le sol humide de la zone de déchargement quand les mirettes se baladaient à l’horizon sans but précis. Aucune heure précise n’avait été convenue. L’attente de la mort du soleil et la naissance des étoiles avait semblé être la meilleure de solution pour s’adonner à une rencontre en toute tranquillité. Ironique de penser à ce genre de qualificatif quand la personne à retrouver s’entourait d’ombres, que la quiétude ne serait certainement pas vraiment le mot d’ordre de la nuit. Mais le manteau de nuit s’étendant sur la ville avait toujours ce même attrait, cette même caresse réconfortante aux prunelles même si les astres semblaient toujours aussi ternes.

L’attente se découpait, encore au bord de la jetée, observant les scintillements troubles dans l’eau vaseuse. Quelques pensées partaient rejoindre l’inconnu silencieux à son tour, lui souhaitant d’avoir trouvé l’apaisement qu’il cherchait dans les mensonges dont il s’habillait. Et le soupir, à cette idée trop douce, s’échappait en volute de brume trop chaude pour le début de fraicheur de la soirée. A penser continuellement à ce qui n’était plus, pas étonnant que se lever le matin finissait par devenir douloureux et agaçant. Ce n’était pas d’un simple entrainement qu’il serait nécessaire pour arriver à faire croire que le passé resté passé et qu’il n’avait aucune influence sur ce qu’elle était, ce qu’elle serait, mais qu’avait elle a perdre au final ? Quelques illusions d’enfant et songes d’innocence. Rien d’essentiel.


Ne restait plus qu’à attendre sagement le bruissement d’une cape, le craquement d’un transplanage, les contours incertains de cette soirée, et voir ce qu'il en découlait cette fois ci. Colère mise au placard, les bride de Méfiance restaient toujours présentes malgré tout. Faire le pas manquant pour l'absoudre viendrait peut-être sous le regard de la lune, si l'échange devenait plus simple, plus fluide....
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 84
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Transplanage
Legilimens


Re: Balade sur les Docks

Message par : Mangemort 84, Mar 25 Sep 2018 - 12:02


Des rencontres incertaines, tu en faisais un paquet. Parfois, tu te contentais d’ouvrir les paupières, parfois, c’était les veines qui s’ouvraient sous la pression de tes sortilèges. Et le sang ainsi exposé, ainsi répandu, promettait alors de voir s’ouvrir d’autres voies. Celle de la raison notamment. Les personnes physiquement touchées réfléchissaient ainsi à deux fois à chaque fois qu’ils ouvraient la bouche pour répandre des inepties vous concernant, ou concernant le secret magique. La vengeance était une technique efficace que tu appréciais particulièrement, parce qu’elle mettait en exergue les faiblesses humaines, parce qu’elle te permettait de jouer avec les fils des existences si fragiles, si subtiles.

Mais Ellis n’était pas une rencontre incertaine. Tu savais trop de choses sur son compte pour la ranger dans la catégorie des gens à ouvrir physiquement. Non, elle était de celle qui devait encore prouver sa loyauté, non auprès de l’Ordre, pour lequel elle avait déjà accompli des missions, mais davantage auprès de toi. Tu avais senti sa méfiance lors de votre précédente rencontre, et tu ne pouvais décemment pas lui dévoiler ton identité, même si cela faciliterait certainement les choses. Ou peut-être pas. Après tout, tu ne connaissais pas le futur.

Peut-être d’ailleurs que la jeune femme ne serait pas là. Auquel cas elle devrait répondre de sa déchéance. Mais étonnamment, tu ne doutais pas vraiment de sa présence. C’était différent avec elle, tu le sentais bien. Il y avait quelque chose de plus … fraternel ? C’est donc sur ce genre de pensée que tu quittais Hollow Bastion pour rejoindre les docks. Territoire de votre rencontre passée et des rencontres futures, s’il devait y en avoir. Quelque pas après un transplanage, et tu retrouvais la silhouette de l’élève. De l’apprentie. De celle qui, tu l’espérais, suivrait tes pas.

« Miss Ellis, quel ravissement de vous voir ici ». Ricanement glacial derrière le masque de fer, tu aimes jouer, provoquer. Et Ellis ne fait pas exception. Tu apprécies particulièrement la pousser en dehors de ses retranchements, repousser les limites que tu lui connais pour savoir ce qu’elle a dans le ventre, réellement. Car c’est ainsi que tu confirmerais, ou non, si elle avait l’étoffe de ce que tu avais entraperçu lors de vos différentes rencontres. Alors, comme pour calmer les braises que tu venais pourtant d’allumer, tu lui laissas un « Je suis ravi de voir que vous êtes venus, ainsi donc nous commençons bien cette douce soirée ».
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Balade sur les Docks

Message par : Elhiya Ellis, Mer 26 Sep 2018 - 9:42



Ce qui peut être.
 

Pv 84
Elhiya a 17ans

Les mirettes dans les vagues se perdaient dans l’immensité d’un horizon invisible. Pas de pensées brouillonnes, pas d’interrogation polluante, juste l’attente scandé par un léger battement de pied dans le vide. La pointe des souliers touchait de temps à autre un remous nauséeux de la Tamise. Pas d’amusement aux éclaboussements sur les chevilles, a peine quelques frissons à la température, un peu trop fraiche, sur la peau encore lovée dans la chaleur d’une salle commune au feu crépitant. L’oreille attentive, se tournait à chaque bruit de pas, juste… pour vérifier si la quiétude serait dérangée encore et encore pas trop passage. Un ou deux matous fuyant, des silhouettes empressées de retrouver le confort d’un pub de quartier. Rien pour déranger ces salutations théâtrales.

Les prunelles avaient glissé sur le masque, ne faisant pas cas du ricanement  difficile à justifier dans ce genre de rencontre. Un sourcil s’était brièvement relevé, s’interrogeant sur la nécessité du rire. Pas de question glissée des lèvres pour ne pas être confronté à un silence de plus, ou un sous-entendu quelconque, juste remettre les pieds sur le sol, reprendre une position plus présentable –ou respectable- et offrir un simple sourire en coin.

– Bonsoir, ravie de voir que je suis à l’heure.

Pendant un instant, l’enfant avait voulu demander s’iel s’était attendu à son absence. Leur échanges une semaine auparavant aurait peut-être pu laisser une empreinte de doute. Mais plus que de chercher une gratification quelconque pour sa présence qu’elle jugeait logique, les mèches blondes acquiesçaient simplement à cette illusion de douce soirée qui ne sonnait en rien comme tel. Une douce soirée s’apparentait à un moment agréable volé au temps. En ces compagnies illuminant des parcelles du monde de la gamine. Pour ce soir, ce n’était pas la caresse d’une lueur tendre qui viendrait effleurer ses joues, mais certainement quelque de bien diffèrent qui n’avait pas besoin d’attendre plus.

– Je suppose donc que nous pouvons donc entamer… ce que vous voulez.

Pas de planning collé contre un mur pour connaitre l’écoulement de la soirée. Des incertitudes et des inconnues dans une équation qui ne pouvait, de toute façon être évitée. Elle patientait donc, de nouveau, les mains dans les poches laissant une pensée fuir vers le matricule disparu dont le souvenir fantomatique restait toujours dans un coin de tête. Le changement avait toujours cette difficulté à se frayer un chemin vers l’acceptation.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 84
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Transplanage
Legilimens


Re: Balade sur les Docks

Message par : Mangemort 84, Dim 18 Nov 2018 - 13:49


Navrée pour le délai, souci de notif !

Il y a toujours de la défiance dans ses yeux, une provocation enfantine que tu perçois aisément dans ses rétines. Ca s’imprime, ça percute. C’est parfois surprenant, d’autres fois redondant, ça ne dit pas réellement ce qui se cache derrière les mèches blondes qui volètent, secouées par le vent. Il n’y avait pas de plan prévu à cette soirée, pas d’idéal à réaliser, pas de souffrance à endurer. Ni pour elle, ni pour toi, il n’y avait que deux silhouettes emplies d’Ombre, prête à servir la Cause qui était leur. Après tout, y avait-il plus important que ce Masque posé sur ton visage. Non. Absolument pas. Le reste n’était que pacotille, aucun diamant à venir ausculter sous la pâle lueur d’une lune à peine plus observatrice que les étoiles.

« Que savez-vous des sortilèges impardonnables Miss Ellis ? ». Sourire qui s’aiguise derrière le masque, sourire carnassier, de celui qui s’apprête à dévorer vivante sa proie, sa victime. Se sustentant d’un repas bourratif. Tu penches ta tête sur le côté, n’ignorant pas que tu lui avais déjà infligé la première leçon sur le pan des impardonnables que tu chérissais tant. Avait-elle grandis, muris ? Etait-elle capable de s’en prendre à un être humain, d’imposer sa volonté à quelqu’un par la seule force de sa magie. Il ne serait pas difficile de trouver un moldu pour tester les capacités de la jeune femme. Si les docks n’avaient pas ce genre d’âme, il suffisait de s’éloigner un peu, d’aller attraper le premier qui passerait et de voir ensuite ce dont elle était capable.

Ou mieux, la mettre elle-même en situation de chasse. Qu’elle soit le prédateur qui fond sur sa proie, qu’elle comprenne le pourquoi elle était là, ce que cela incluait. Et les masques auprès d’elle pouvaient bien passer, disparaitre, qu’importe. L’important était qu’elle demeure, qu’elle soit toujours là, prête à réaliser les missions qui lui seraient confiées.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Balade sur les Docks

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 22 Nov 2018 - 18:24



Ce qu'il peut être.


Pv 84
Elhiya a 17ans

Au silence de la possible réflexion, la brise fraiche nocturne s’engouffrait dans la nuque, rendant la patience dure à conserver. Mais au final c’était une question étrange qui s’extirpait du masque. Une sur les sortilèges impardonnables… A part la théorie qu’est-ce qu’une étudiante de Pouldard pouvait bien savoir vu que leur entrainement était interdit ? Les mirettes s’écarquillaient un instant rappelant les souvenir dans la nuit avec une Auror, devenue Lumière-déchue dans les rangs du Ministère, et une bestiole à la forme déjà oublié. Souvenir forcément marqué, par la douleur, par les questions ayant trouvées plus ou moins réponses, et une fin de soirée dans le froid. Hormis ça, elle n’avait pas été torturer de petits animaux et aurait bien pris Daemon en victime désignée même en cette fin de 7ème année.

La mine restait sérieuse, et la réponse forcément assez dans les clous pour débuter.

– Ma foi ce qu’on en dit dans les livres pour commencer. A la pratique interdites, le peu de chose vu dessus n’est que de la théorie, et une expérience vécue avec le sortilège du Doloris. Autant donc dire pas grand-chose pour être sincère, si ce n’est l’étendue de possibilités que peut offrir celui que j’ai croisé.

Diversité d’intensité, variations possibles, mais surtout, porte ouverte aux débordements en cas d’excès de ressentiment. Manipuler la force d’un sortilège avec le désir de faire mal avait au final fait son bonhomme de chemin et même trouvé justification possible d’utilisation grâce, encore une fois, au préfet métisse de Gryffondor. Mais pour l’impero, il n’était composé que de lignes noires couchées sur les grimoires de cours de DCFM. Nul doute que la volonté était nécessaire également. Un peu l’essence propre de la magie dans tous les cas.

– Pour le reste, je ne doute pas de leur utilité possible

En même temps, a 17ans, il n’y avait pas vraiment grand-chose d’accessible sur le sujet à part des bouquins.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 84
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Transplanage
Legilimens


Re: Balade sur les Docks

Message par : Mangemort 84, Ven 23 Nov 2018 - 12:14


Une réponse cousue de fil blanc à laquelle tu t’attendais bien évidemment. Quels sont les élèves qui ont été confrontés aux sortilèges impardonnables ? Peu d’entre eux, ça ne faisait aucun doute. Mais Elhiya était différente et tu ne le savais que trop bien, pour avoir accompagné ses pensées dans la forêt interdite, par exemple. Pourtant, tu ne dis rien, ne dévoile rien de cette entrevue. La laissant garder son propre souvenir et gardant le tien. Comme deux secrets qui ne doivent jamais se croisés. Pas encore en tout cas.

« Ils ont tous une utilité, c’est vrai. Et il vous faudra le découvrir par vous-même. D'ailleurs, Miss Ellis, seriez-vous prête a exercé votre magie sur un moldu ? Juste parce que ce serait une demande de ma part ? ». Le sourire se fait carnassier sous ton masque, comme pour jauger la réponse de l’adolescente. Sa réaction face à cette demande pas forcément incongrue. Après tout, il s’agit de confiance. Tu as besoin de savoir ce qu’elle est prête à faire pour l’Ordre Noir. Obéir aux ordres fait partie de la danse. Jeu morbide mais pourtant intéressant à tes yeux. Tu aimais ça, tu devais l’admettre.

Lancer les hostilités de la sorte, afin de voir ce dont elle était capable. Il ne s’agissait que de mots pour l’instant. Des propos qui te permettront de jauger de sa capacité à réagir à tes demandes. Tu t’approches d’elle, sournoise et murmure « Seriez-vous prête, ici et maintenant, à lancer un sortilège de l’imperium à un quelconque moldu qui passerait sous vos yeux ? ». Les yeux pétillent d’une lueur malsaine. De voir ce qu’elle avait dans le creux des entrailles. De comprendre. Et de nouer, peut-être, une relation de confiance en toute réciprocité.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Balade sur les Docks

Message par : Elhiya Ellis, Dim 25 Nov 2018 - 15:45




Ce qu'il peut être.
 

Pv 84
Elhiya a 17ans

A la réponse nécessairement pré-machée, la réaction en face suivait la suite logique du raisonnement. Demander à une partisane de montrer ses limites avait forcément un intérêt tout dessiné. Qu’importait les quelques semaines manquantes pour écarter l’age scolaire. Les mains dans les poches, les mirettes n’avaient pas sillées à la question aux effluves de propositions glissées hors du masque. Pas de sourcil interrogateur, pas d’offuscation quand bien même torturer de petits animaux n’avait jamais fait partie des divertissements de la blonde. S’exercer était une chose qui demandait parfois de pousser les barrières de la déontologie, même si elle ne se l’était pas autorisé. Mais là, il n’était nullement question d’enseignement, mais juste de mise à l’épreuve, de vérifier la fiabilité de son allégeance ou de son... obéissance. Simple raisonnement qui avait à pointer son nez un jour ou l’autre.

Un souffle du nez s’extirpait, réprobateur bien que silencieux. Utiliser le premier moldu qui passait pour le soumettre à un sortilège sans savoir qui il était et ce qu’il pouvait apporter à la Cause en terme d’information n’avait strictement aucun sens, ni aucune justification. Ce n’était pas les termes pour lesquels elle s’était portée outil ou volontaire plusieurs mois auparavant sur ces mêmes quais humides. Néanmoins, le murmure jugé déplacé vu les propos déjà échappés dessinait des contours différents à l’offre. Sous un impérium, la Raison pouvait bien trouver une sorte de justification à ce genre de chose. Bien moins préjudiciable qu’un doloris, ce genre de chose était bien plus concevable a exécuter, d’autant qu’il avait déjà effleuré l’esprit et l’envie au creux des doigts bien plus d’une fois.

Les mains visées dans les poches, une épaule se haussait. Nulle question de nonchalance, ou d’agacement défiant, juste une acceptation, qui dans tous les cas n’avait pas d’autre choix que d’exister. Le sourire en coin, un peu forcé, rebondissait une joue en croisant un pétillement d’opales dans des interstices de fer. Froncement de sourcils très discrets à cette observation, que pouvait-il y’avoir de tant exaltant à demander à un de ses soutiens de lever une baguette sur un être innocent ? Un besoin quelconque de voir un moldu contrôlé par magie ? Pourquoi pas après tout, chacun trouvait son plaisir où il le voulait… L’interrogation chassée, les mèches blondes dansaient doucement dans un mouvement de tête affirmatif léger.

– Si cela sert à faire avancer les choses, de votre côté, du notre, je ne vois pas pourquoi je m’y opposerais… Sauf.. qu’il n’y a pas grand monde dans le coin

Le regard avait parcouru la zone rapidement, le vide, la nuit enveloppant la ville, l’humidité sur les pavés et quelques chats errant attirés par la possibilité de chasser impunément quelques souris. Le terrain de jeu ne comportait que peu de pauvres victimes potentielles. Dans un sens, de quoi soulager la gamine qui n’avait pas grand-chose à faire faire à un inconnu. A l’imperium encore fallait-il quelque chose à quoi faire plier la volonté.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 84
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Transplanage
Legilimens


Re: Balade sur les Docks

Message par : Mangemort 84, Lun 26 Nov 2018 - 19:12


L’adolescente est récalcitrante, tu le perçois aisément, t’en agace presque. Les jeunes sorciers n’avaient que peu à faire devant l’autorité naturelle. Il semblait que tous aimaient remettre en cause l’ordre établi mais sans se soucier des éventuelles règles qu’il fallait suivre pour y arriver. Pour avoir ne serait-ce qu’un mince espoir de réussite. Le soupir qui s’extirpe de ton masque laisse clairement présager l’agacement qui est tiens. Mais tu sais aussi que la jeune fille a fait face à la disparition de ses figures d’attachement, la rendant, en quelque sorte, un peu attachante à son tour.

« Oh Miss Ellis, je vous croyais moins naïve que ceci ». Pas qui se rapprochent d’elle. Baguette qui s’extirpe, prête à agir. « Qu’importe les ordres qui vous sont donnés, si vous avez prêté allégeance à l’Ordre Noir vous devez y obéir. Remettriez-vous en cause votre allégeance ? ». Les mots tonnent, la tempête s’annonce en fonction des réponses de l’adolescente. « Notre côté, je vous le rappelle, et aussi le vôtre ». Elle s’était rattrapée mais le lapsus ne t’avait pas échappé. Il fallait qu’elle comprenne qu’elle faisait partie d’un tout, et qu’elle n’avait pas le loisir d’y échapper, sauf à vouloir risquer sa vie.

Quand bien même tu n’étais pas la plus tortionnaire du lot, il était probable que si elle se mettait à douter de la sorte, le Maître se ferait un plaisir de lui rappeler ce qui convenait lorsque l’on faisait le choix d’une appartenance à l’Ordre Noir. « J’ai conscience Miss Ellis de la difficulté qui s’oppose à vous, mais j’estime que vous êtes en mesure de passer outre. De trouver une âme qui vivote non loin d’ici et d’y imposer votre volonté ». La baguette caresse la joue de l’enfant, le sourire, qu’elle ne peut pas voir est machiavélique, mais les propos continuent de se déverser, comme pour exulter l’adrénaline de la blonde « Montrez-moi ce que vous valez Miss Ellis ».
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Balade sur les Docks

Message par : Elhiya Ellis, Jeu 29 Nov 2018 - 17:32



Ce qu'il peut être.


Pv 84
Elhiya a 17ans

La voix s’élevait derrière le fer, plus proche, plus audible bien que les mots de collaient pas avec l’accord donné. Les mèches blondes avaient acquiescé, précisant que tant que la requête était comme convenue, concernant le même côté de la route sur laquelle elle avait promis d’avancer, elle s’y plierait. Dur de comprendre comment il pouvait y avoir là une remise en doute à son allégeance. Elle aurait peut-être dû habiller de paillettes d’excitation les mirettes, ou étrier d’un rictus malsain les lèvres à l’idée de lever la baguette sur un badaud. Remuer la queue, japper et sautiller si elle avait été un chien…. A l’obéissance et l’indifférence de ce sur quoi elle devait faire parler le bois, aucune envie malsaine ne grouillait dans le sang pour autant. Alors s’il fallait se plier à un exercice, une énième mission, elle le faisait, sage et obéissante, mais ne viendrait jamais à jeter des confettis de joie sur son commanditaire. Les feux d’artifice, les couleurs, c’était ailleurs, pas sur les docks, pas quand on venait à la remettre en question alors qu’elle avait validé l’ordre donné sachant pertinemment que négocier un refus n’était pas au programme.

« J’ai jamais dit le contraire »

De coté il n’y en avait qu’un, mais à avoir parlé du sien, c’était plus de la confiance que le masque avait déjà dit avoir besoin en preuve personnelle, et sur l’Ordre en général. Le sourcil s’était relevé sur les quiproquos qui n’avaient pas lieux d’être, rappelant à l’être entier l’absence de celui qui avait donné les premiers ordres, les premières missions, les premiers gestes…. C’était plus simple, plus facile, peut-être que l’écoute suivait mieux où que les paroles glissantes sur la langue étaient mieux choisies. Etrange tout de même… Il n’était même pas question de difficulté. Les opales avaient glissé sur les interstices, circonspectes, léger froncement de sourcil, à la suite du discours. S’il fallait se balader pour tomber sur le premier agent de quais du coin, ça ne gênait pas vraiment, les docks regorgeaient, à la nuit tombée de trainards et soulards qui ne serait pas compliqué à débusquer.

Le sourire se glissait sur un coin de joue, celle opposée à la caresse de la baguette. Pas de frisson, pas de terreur ou même de crainte, juste l’acquiescement d’un signe de tête et le sérieux dans les azurs.

«  Bien, si vous n’êtes pas dans l’urgence, une âme finira bien par passer, notamment vers la direction du pub »

Elle avait tourné les talons un dernier regard aux interstices, prenant la route vers le taudis déjà croisé par le passé, ayant déjà entendu de la vie et un peu trop d’alcool premier prix pour y trouver un quelconque intérêt. Il ne suffisait que de quelques pas, attendre à l’angle de la rue, la baguette roulant entre les doigts dans la poche de veste, le nez se relevant au premier bruit de porte, faisant palpiter le cœur plus fort, résonner le sang dans les tempes, serrer les phalanges sur le frêne, attendant patiemment qu’une silhouette ente dans le champ de vision.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 84
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Transplanage
Legilimens


Re: Balade sur les Docks

Message par : Mangemort 84, Sam 1 Déc 2018 - 21:24


Est-elle prête ? Seulement prête à réussir quelque chose que vous lui confierez par la suite ? Oui, sans nul doute. L’hésitation perçue plutôt est éteinte, elle se révèle comme un parfait pion. Aux échecs chaque pièce à son importance, et de pion elle peut devenir reine si elle se débrouille comme il le faut. Tu le sais. Et tu aimes voir sa détermination dans son visage, dans ses prunelles figées. Elle te laisse une dernière phrase et s’avance, attendant sans doute sa future victime.

Le temps passe ainsi, combien de temps exactement, tu ne sais pas. Mais tu restes là, dans son ombre, l’ombre d’une ombre. A attendre qu’une proie vienne. Qu’une cible se bouge jusqu’à vous. Et quand enfin, une silhouette se dessine face à vous, tu vois sa baguette qui s’élève. L’incantation sur ses lèvres, prête à être lancée. Alors que ta voix résonne dans les docks « Suffit Ellis ». Dernier ordre qui annule le premier, tu voulais juste constater qu’elle était prête, et pleinement prête.

« Je voulais seulement m’assurer que vous étiez capable d’obéir, même à un ordre que vous ne compreniez pas ». Sourire sous le masque, audible dans la voix, peut-être, à qui prête attention. Tu murmures « Félicitations Miss Ellis, beaucoup recul lorsqu’on demande ce genre de … Pratique ». Parce que certains n’avaient pas les c*uilles bien positionnées. C’était un fléau, en soit. Mais Elhiya n’était pas de ceux-là et tant mieux. Tu t’en serais voulu de mettre fin à ses aventures juste parce qu’elle n’avait pas le courage de vaincre.

« Je vous avais laissé une mission la dernière fois que nous nous sommes vu. Avez-vous pu avancer ? ». Savoir si elle avait des informations à fournir. A offrir. Et puis après tu t’en retournerais à tes exactions, et tu la laisserais probablement à ses pensées. Ou non, tout dépendait de ce qu’elle avait à te dire, en quelque sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Balade sur les Docks

Message par : Elhiya Ellis, Dim 2 Déc 2018 - 12:52



Ce qu'il peut être.


Pv 84
Elhiya a 17ans

Les lueurs fébriles dégagées par la taverne illuminaient de temps à autre les pavés humides des quais, lâchant une silhouette dansante sur le trajet possible du frêne serré entre les doigts de plus en plus fortement. La respiration coupée, le battement raté à l’agrandissement de la forme distordue devenant de plus en plus humaine, permettre à la concentration de ne pas diverger, de ne pas laisser des « pourquoi faire ? », « dans quel but ? » entacher ce qui s’apparentait de plus en plus à une mise à l’épreuve.  Les souvenirs d’une nuit dans la foret s’entrechoquaient à la nécessité de ne pas chercher ce qu’il en était. Imposer sa volonté restait bien moins préjudiciable que devoir faire mal d’un endoloris très certainement capable de s’exprimer que sous une marée de colère ou de désir de vengeance. Quoi que… tout dépendait de ce qu’il fallait imposer, un simple sort pour plier résolution et désirs d’autrui, une violence psychologique gratuite, capable, poussée à l’extrême de faire des ravages, à ne pas en douter.

La déglutition se faisait complexe, les opales fixaient les contours de plus en plus précis, et le chant du palpitant raisonnait en lourd écho dans les tympans. Une profonde inspiration prise pour le calmer, écouter les bruits de pas claquant dans les flaques d’eau, préparer la baguette, la laisser respirer à l’air libre, longeant la jambe, patiente, juste attendre, lèvres closes, scellées. Un bout de langue humidifiait la bouche, s’entrouvrant à la vision d’un soulier pénétrant le champ de vision, pendant que le frêne s’élevait à mesure que les entrailles se serraient. Ne pas penser, juste faire, même si ca n’avait que peu de sens sur ce coup, coincer l’incantation sur la langue, la rendre précise pour ne pas la jeter dans le vide pour pallier très certainement au manque de puissance derrière l’ordre futile à donner. Souffler les prémices d’un murmure interrompu d’un ordre concis figeant geste et parole.

Le regard se tourne sur les traits du masque de fer, pas d’interrogation dans les prunelles, l’attente simple, et attentive de la suite. Pas de haussement de sourcil ou de fuite de fierté froissée mal placée. Il était, normal, quelque part de remettre en doute son obéissance, vu le dernier échange, le refus clair de se remettre à lui/elle tel que les mèches d’or avaient pu le faire avec un autre matricule. Alors, l’enfant acquiesce d’un mouvement affirmatif léger faisant glisser la frange sur le visage quelques instants avant de la remettre en place dévoilant un frêle sourire en coin aux félicitations étrange. Tapoter sur la tête, donner un bonbon après avoir insinuer qu’elle voulait possiblement changer de route, partir ailleurs, se défaire de son allégeance, juste car les interlocuteurs changeaient risiblement, laissait un arrière-gout amère sur la bouche. L’envie de balancer un « rassuré.e ? » froid et médisant brulait les papilles, mais elle ne laissait rien sortir, rien trop transparaitre, préférant ranger la baguette dans la poche, les opales regardant un instant le moldu s’évanouir dans les ténèbres des quais insouciamment.

Le soulagement libérait viscères, rupture entre Conscience et elle, et lâchait un faible soupir perceptible si l’attention lui était porté. Mais à ce souffle perdu, l’enfant reportait le regard sur la question laissée en suspens rapportant la mauvaise fois à laquelle elle avait pu être confrontée. «  Suite à l’incendie du stand de Waddiwasi, j’ai voulu m’entretenir avec Rachel concernant le petit phénix de feu qu’elle avait fait disparaitre rapidement. Elle a nié, prétextant ne rien savoir, ne rien avoir vu, rendant ses propos plus que bancals. Elle a coupé court à la discussion, devenant plus que méfiante et distante, laisse libre possibilités aux suppositions quant à son besoin d’effacer une marque avant l’arrivée des Aurors sur place » Rien qui ne faisait réellement avancer, juste une petite carte de plus sur le tas existant déjà possiblement.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 84
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Transplanage
Legilimens


Re: Balade sur les Docks

Message par : Mangemort 84, Dim 2 Déc 2018 - 13:20


Elle n’opine pas, ne bronche pas. Mais tu pressens l’énervement de la situation. Toi aussi, à sa place, tu serais énervée, ne comprenant pas la nécessité de remettre en cause les valeurs et engagements portés. Sincère vérité de savoir qu’ils étaient nombreux à faire demi-tour, et que peut-être, elle en faisait partie. Rien, non rien ne justifiait l’abandon de l’Ordre Noir. Pas à tes yeux en tout cas. Mais l’attente passe ailleurs, elle confie le résultat de sa mission. Sa patronne à Waddiwasi semblait vouloir effacer ce petit Phénix rapidement. Pour quel but ? Le regard se fait interrogateur et ta voix demande « Elle t’a déjà parlé des Phénix ? ». Question intéressée, intéressante. Connaître les penchants de la propriétaire de Waddiwasi pouvait être intéressant, à ressortir au moment opportun.

Peut-être n’était-elle qu’une fervente partisane des oiseaux. Peut-être qu’elle faisait plus. T’en savais absolument rien mais l’adolescente titillait ta curiosité. Cela ne faisait aucun doute. « Bien, et hormis Rachel, as-tu vu autre chose ? Vis-à-vis des aurors peut-être ? ». Elle pouvait avoir de longues oreilles, pour entendre les alentours des discussions de ses clients, ou d’excellents yeux pour observer des comportements suspects …

La lumière alentours se faisait vacillante, comme si même la nuit savait que venait le temps de la fin de cette entrevue. Pourtant l’ombre que tu es demeure ici, attendant qu’elle te délivre les réponses à tes questions, ou peut-être davantage encore. A voir ce que la suite de son discours pouvait bien te réserver. De bon, comme de mauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Balade sur les Docks

Message par : Elhiya Ellis, Lun 3 Déc 2018 - 18:04



Ce qu'il peut être.


Pv 84
Elhiya a 17ans

La faible information semblait intéresser, intriguer, nécessiter plus. Normalité de la chose vu qu’une femme ayant questionné l’enfant sur ses opinions fuyait quand il fallait partager les siennes. Mais Rachel n’avait jamais été équitable sur les tables des confidences, laissant le flou prendre consistance quand le doute s’installait sans jamais dire ce qu’elle validait ou non. Contre l’Ordre Noir, amie d’un Auror, elle laissait volontiers les mots terroristes glisser hors de ses lèvres pour qualifier les Ombres, comme celle sur ces quais, mais n’avait jamais rien laissé fuir concernant les oiseaux de feu. Alors les mèches d’or sautillaient négativement à l’interrogation. « Nullement. Néanmoins un des Aurors sur place ne semblait pas étonné d’apprendre qu’elle avait fait disparaitre la marque de feu. Ou du moins n’a-t-il pas fait d’esclandre à ce moment » Dur de savoir pourquoi un d’entre eux s’était offusqué quand un autre n’avait pas bronché.

Et les interrogations continuaient, sur les Aurors cette fois. Le regard fixait un point vide, réfléchissant à ce qui pouvait être partagé. Un monsieur Lumière qui avait fouillé sa mémoire, découvert que quelqu’un avait pris son apparence… Mais cela avait-il un quelconque intérêt ? Dans le doute, autant partager. « Hum, pas grand-chose de plus, un Auror légilimen, venu à Waddi fouiller le livre de compte et ma mémoire pour une historie de feu d’artifice… En dehors de ça, pour le moment, rien de plus » Les gens étaient toujours discrets concernant leurs allégeances ou leur avis concernant le Ministère, et Waddiwasi ne prêtait pas aux confidences comme un pub ou un bar. Autant être réaliste…

Aussi, les azurs se faisaient patiente, attendant de savoir à quoi menait l’interrogatoire à où il avait de base été question d’entrainement. Le doute perlait à l’esprit, à l’année scolaire pas encore finie, seules les missions de petites oreilles ne pouvaient très certainement être confiées. Lassitude du constat..
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 84
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Transplanage
Legilimens


Re: Balade sur les Docks

Message par : Mangemort 84, Mer 5 Déc 2018 - 21:28


Les aurors semblaient savoir quelque chose que vous ignoriez, peut-être ? Ou peut-être pas ? Pourquoi n’étaient-ils pas surpris de voir ainsi disparaitre un oiseau de feu aussi rapidement ? Qu’avait à cacher la propriétaire de Waddiwasi ? Ta tête dodeline de gauche à droite sous les révélations de l’adolescente. Il fallait creuser, sans nul doute. Mais elle continue à répondre à tes questions et tu ne la coupe pas. Te gardant bien de tous commentaires sur les révélations qu’elle t’offre, ne voulant pas couper l’enfant-presque-adulte qui te balance ce qu’elle savait. Sans l’ombre d’une hésitation. Cela te plaisait, bien entendu.

Mais les révélations qui suivent te surprennent par ailleurs. Il faut dire que tu ne t’attendais pas réellement à ça, même si tu te doutais bien que le moment arriverait. Et là qu’il est juste posé devant toi, là que tes doigts pourraient presque détailler le contour de la situation, tu comprends. Oui, tu comprends. Sans poser la question, tu te doutes qu’il s’agisse bien de Lhow, le fameux auror legilimens, beaucoup trop connu pour ses capacités de pénétration d’esprit. Tu soupires, c’est presque imperceptible, ce n’est pas contre elle, mais contre la situation, qui prend soudainement un air plus urgent.

Alors ta voix blanche s’extirpe du masque, comme un pressentiment d’inquiétude, d’orage qui menace. « Qu’a-t-il vu dans votre esprit ? Il s’agissait de Mister Lhow, n’est-ce pas ? ». Ce serait presque risible, il fallait bien l’admettre. C’était plus une affirmation qu’une question, mais au fond tu voulais confirmer la sensation, l’appréhension. Si Lhow savait … alors beaucoup de chose pouvait changer. Ou peut-être pas, après tout. Tu attends, les ébènes posés sur la blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Elhiya Ellis
avatar
Responsable RPGSerpentard
Responsable RPG
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Re: Balade sur les Docks

Message par : Elhiya Ellis, Sam 8 Déc 2018 - 9:06



Ce qu'il peut être.


Pv 84
Elhiya a 17ans

Interrogation suivant le cours d’une logique naturelle. Très certainement pas nourrit pas la possibilité que l’enfant soit affiliée de près ou de loin à l’Ordre mais plus dans l’éventualité d’échange possible avec d’autres masques... ou non… pas là pour juger ce qu’on lui demandait, la blonde faisait appel à sa mémoire, au moment avec Monsieur Lumière derrière le comptoir de la boutique, le livre de compte ouvert sur la page de vente de feu d’artifice, l’intrusion psychique qui n’avait pas génée plus que ça, étant en accord avec ce qu’elle avait à montrer.

Les images se remettaient en place, composant le moment rapide, et la tête opinait au nom de Lhow. « Oui c’était lui. Il s’est vu commander un feu d’artifice rouge. Il semblait… inquiet ou soucieux à ce souvenir. Mais il n’a rien dit de plus, il est reparti directement. Il n’a rien cherché de plus dans l’esprit, et n’a pas donné suite de mon côté en tout cas. » Pour la blondinette l’histoire s’arrêtait là, et ne possédant ni les tenants ni les aboutissants les paroles ne pouvaient se délier bien plus. Alors d’un silence de quelques secondes, elle patientait avant de re-ouvrir la bouche. « Quelque chose qu’il n’aurait pas dû voir dans ce souvenirs ? » L’occlumencie était loin d’être un art inculqué à l’école, compliquer de bloquer l’esprit sans y être entrainé… Aussi, plus que faire perdre plus de temps à l’interlocuteur, l’enfant s’enquérait d’une suite éventuelle ou non. « Autre chose à quoi je peux vous être utile ? » Savoir si l’entre vu s’arrêtait à une mise à l’épreuve de son obéissance ou non
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Mangemort 84
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Transplanage
Legilimens


Re: Balade sur les Docks

Message par : Mangemort 84, Mar 11 Déc 2018 - 17:21


Il y a un temps d’attente, une latence bien heureuse, bienvenue. Permettant aux pensées de s’assembler, de s’associer, de tergiverser à nouveau sur ce que Lhow – si c’était lui – pouvait bien savoir. S’interroger aussi sur ce qu’il avait fait de cette information. Quelqu’un qui lui emprunte son apparence, qui interroge les services de la jeune fille pour obtenir ce qu’il veut. Il devait se poser un nombre incalculable de question, tu en étais certaine, mais tu ne dis pourtant aucun mot, laissant le temps à la jeune sorcière de t’indiquer ce que tu voulais savoir, de préciser. Pour être sûre qu’il s’agisse bien de lui.

Et elle confirme. Indique également que l’auror était soucieux de la révélation, ricanement qui s’extirpe de ton masque. Qui ne serait pas soucieux de voir son apparence ainsi utilisée ? Une question demeure dans les lèvres de la blondinette, intérêt non feint d’une situation qui semblait lui échappé. « Non, rassurez-vous Miss Ellis, il a vu ce qu’il devait voir, et cela est parfait ». La main glisse sur son épaule, comme pour rassurée la jeune fille de l’événement passé. Elle avait fait ce qu’il fallait, et sur ton visage était né un sourire carnassier, prédateur. Prêt à dévorer n’importe quelle proie qui passerait sous tes yeux.

Tu n’indiques rien de plus à l’enfant, elle n’a pas besoin de savoir que c’était toi, caché sous les traits de l’auror. Cela signifierait forcément ta proximité avec ce dernier et pouvait compromettre le masque balafré que tu arborais. Il fallait être plus maline que ça, se contentait de laisser des bribes d’informations. Si elle voulait davantage, alors elle poserait les questions qui dérangent son esprit, qui titillent sa curiosité. Pour l’instant, toi, tu demeurais silencieuse. Avant de répondre à sa dernière question, d’un simple « Non, je crois que vous avez beaucoup fait pour ce soir ». Et les yeux qui pétillent d’une lueur nouvelle, incandescente flamme qui ne s’éteint pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Balade sur les Docks

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 19 sur 20

 Balade sur les Docks

Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Les Docks-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.