AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-42%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike Air Max 200 – Noir/Blanc
73 € 125 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Les Docks
Page 6 sur 20
Balade sur les Docks
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant
July Swann
Poufsouffle
Poufsouffle

Balade sur les Docks - Page 6 Empty
Re: Balade sur les Docks
July Swann, le  Mer 12 Déc 2012, 21:39

Le Gryffondor n'eut pas l'air rebuté à l'idée de voyager sur dos d'un dragon, ce qui surprit la rouquine. Était-il sérieux ? Pouvait-il l'être ? Les dragons étaient des créatures extrêmement sauvages et dangereuses. À choisir, elle préférerait toujours le trajet en bus, même si cela était plus long et tout aussi inconfortable.
La jeune fille ne savait pas trop si son ami avait dit cela sérieusement ou en plaisantant. Elle opta finalement pour la deuxième solution et répondit :
- Et à condition qu'il ne te crache pas de feu dessus !, s'exclama-t-elle, la voix hoquetante, au grès des secousses de l'impérial, Ce n'est pas réputé pour être très amicale ...
- Tu crois qu'on risque de faire un séjour à St Mangouste ?, demanda le rouge et or après une courte pause.
July regarda son interlocuteur avec un sourire jusqu'aux oreilles : il ne se préoccupait pas de ce qu'il adviendrait de lui si il montait sur un dragon, mais de la fracture qu'il pourrait se faire dans le bus.
- Je n'espère pas ! Même si les os cassés sont relativement faciles à soigner. Plus que les brûlures d'un dragon en tout cas !, ajouta la rousse avec un regard malicieux.

Le bus continuait ses soubresauts et les deux adolescents continuaient à rire et à se percuter. July agrippa le bras d'Andrew, pour essayer de gagner en stabilité. Elle se rendit cependant vite compte que cela n'était pas suffisent et fit glisser ses mains autour de la taille du garçon.
Bien que quelque peu désagréable, la sang-mêlée jugea le trajet trop court, car rapidement, le bus s'arrêta dans un grincement de pneu, signe de la brutalité du coup de frein, et la sorcière annonça :
- Le Chaudron Baveur !
La rouquine desserra ses bras et leva des yeux déçus vers le garçon. Elle lui fit un petit sourire résigné et lui dit :
- Bon, ben, à la prochaine fois alors. N'oublie pas que tu dois m'apprendre le sort du patronus !
En guise d'au revoir, elle lui embrassa la joue ... Un peu trop proche des lèvres pour que cela ait vraiment été involontaire. D'autant qu'elle n'avait plus l'excuse du bus qui remue trop puisqu'il était à présent à l'arrêt, attendant que le garçon descende.
Andrew Ridgaley
Andrew Ridgaley
Gryffondor
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Balade sur les Docks - Page 6 Empty
Re: Balade sur les Docks
Andrew Ridgaley, le  Mar 25 Déc 2012, 20:45

- Oui c'est vrai qu'on dit qu'ils ne sont pas amicale mais je suis sur que c'est parce que dés le départ on a peur d'eux alors ils sont agressif car on les traite comme des créatures dangereuse, oui elles le sont, mais pas tant que ça je crois.


Il lui sourit et continuait de s'accrocher au lit, il était fasciné par les dragons et ça le sera jusqu'à sa mort car il trouvait cette créature "majestueuse", elle inspirait le respect. Il regarde par la fenêtre où le paysage défilait à toute allure, il essayait de distinguer le décor mais c'était difficile, il avait mal à ses yeux qui essayaient de capter des détails donc il reporta son attention sur la jolie rousse qui lui parlait.

- Je n'espère pas ! Même si les os cassés sont relativement faciles à soigner. Plus que les brûlures d'un dragon en tout cas !


- Si je devais choisir entre un os cassé et une brûlure je choisirais un os cassé. Être brûler ça doit être terrible, je n'aimerais pas tester !


Andrew trouva que le trajet était passé rapidement, trop vite à son goût car il avait à peine parlé avec July dans le Magicobus, il aurait voulu prolonger leur conversation mais il se faisait tard et ils allaient avoir plein d'autre occasion de se parler comme dans Poudlard, les cours, Pré-au-Lard, etc. Il rendit le baiser que la Poufsouffle lui fit et se lève, il avait remarquer son baiser qui avait dérapé vers ses lèvres mais ne dit rien.

- A bientôt. Et oui ne t'en fais pas, on ira dans le parc de Poudlard près du lac, c'est un bonne endroit pour être détendu et se concentrer sur le sortilège.


Il embrasse de nouveau sa joue en souriant et sort du Magicobus car la femme s'impatientait, elle ne voulait pas perdre une minute de plus ici, elle avait un timing à respecter. Il va sur le trottoir et fait signe à July avant que le Magicobus ne parte en trombe. Il imaginait la jeune fille s'accrocher tant bien que de mal au lit pour ne pas finir à plat ventre recouverte de bleu. Cette image fit rire le Gryffondor qui s'engouffra dans le Chaudron Baveur pour pouvoir repartir chez lui ensuite. Il avait passer un bon moment avec elle, ils se sont découvert un peu plus et il aimait beaucoup sa personnalité, elle était de bonne compagnie. Andrew se doutait qu'ils allaient se voir d'avantage, ils deviendront de très bons amis même plus si ils continuaient à bien s'amuser ensemble. Le Gryffon voyait cette année sous un bonne oeil.

[Fin du RP]
Joe Parker
Joe Parker
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Balade sur les Docks - Page 6 Empty
Re: Balade sur les Docks
Joe Parker, le  Mar 12 Mar 2013, 11:55

Azmaria Slown

D'un geste rapide, le jeune Joe Parker était sortit de son lit. Aujourd'hui, il avait prévu d'aller se promener. S'était son jour de congé, il avait le droit d'en profiter. Il allait se promener à Londre, il allait très certainement pleuvoir mais il s'en fichait royalement. Cette petite journée lui permettra de souffler, de sortir du monde dans lequel il vit. Celui où il ne fait que travailler, jour et nuit pour mener une carrière parfaite. Depuis plusieurs années, il travaillait ainsi, toujours de la même façon, à faire les mêmes choses chaque jour. Sa carrière d'Auror lui prenait beaucoup de temps, il ne pouvait pas vraiment se concentrer sur autre chose. Il n'avait plus Kao, son ancienne copine avec qui il avait emmenagé. Il n'avait plus rien, il était seul dans une grande maison à fouiller dans tout ses dossiers pour essayer de découvrir qui peut bien faire partie des mangemorts. Il devait aussi mener des recherches sur l'ordre du phénix, mais il s'en préoccupait beaucoup moins, eux essayaient de faire en sorte que la justice triomphe, Joe ne pouvait se résoudre à les mettre à Azkaban, au fond ils étaient bon. Cette perpétuelle recherche commençait à l'ennuyer, il avait besoin de quelques choses pour le relancer, lui redonner l'envie d'avancer et de faire en sorte que la justice, sa justice, triomphe du mal qui est représenté par les mangemorts. D'autre, à sa place, le traiterait d'imbécile, qu'il avait la chance de faire un métier prenant et bourré d'imprévu ! Qu'il avait obtenu de la reconnaissance de la part des autres, que son métier était sûrement l'un des plus fantastiques, que chaque élève de Poudlard à sûrement déjà rêver d'être Auror une fois dans sa vie.. Mais ce que tout ses gens ne savaient pas, s'était ce qui en découlait. Pas le temps pour les amours, pas le temps pour les amitiés. Rien. Joe n'avait pas d'amis, seulement ses collègues.. D'ailleurs, parlons-en, depuis qu'il est Auror, il en a vu mourrir pas mal de ses collègues, de ses amis. Tant de chose que l'on ne doit pas supporter lorsque l'on est serveur ou banquier. Des fois, Joe se prenait à rêver d'une vie normal, sans tout ce stress..

Chassant toute ses pensées néfastes de son cerveau, le jeune black se levait. Il allait se diriger vers la salle de bain pour s'y laver, prendre une bonne douche qui chasserait sa déprime. Il en avait besoin. Au fond, même s'il critiquait son métier, il l'aimait plus que tout et donnerait tout pour le garder.. Même une vie de famille heureuse. La justice passera toujours en première, même devant une femme ou des enfants. Il prenait sa douche, laissant couler l'eau chaude sur ses cheveux. Elle lui faisait du bien, la douche. Il repensait à ses amis, Stuart.. La personne de qui il avait tout appris, sans lui il ne serait pas cette homme si fière et fort. C'est de lui qu'il avait appris le métier. Il y avait aussi Klarh, lorsqu'il était arrivé chez les Auror, il l'avait pris comme modèle. Il représentait l'Auror parfait, intelligement et fort. Il avait tout ce dont rêvait un homme de lois. Lui aussi était parti, même cette homme, aussi fort qu'un rock avait du abandonner. Tant d'autre collègue qui avaient vu leur vie raccourcies à cause des mangemorts. Il les détestaient. A présent, Joe était l'Auror le plus expériementé du service, peut être le plus fort ? Il ne savait pas et ne voulait pas savoir. Il avait décidé d'endosser un rôle fort, celui de protéger ses amis, ses nouveaux collègues : Kao, Enigmera, Ahlys,.. Elles représentaient la lois, elles aussi maintenant. Joe avait vu tant d'Auror mourrir que jamais il ne pourra en laisser d'autre partir. Cela semblait peut être présomptueux, mais le black sentait que s'était à lui de protéger ses amis.

Il sortait de sa douche, cette dernière n'avait pas eu l'effet escompté. Ses pensées funestes n'étaient en rien partie, elle s'était encore plus installé dans son esprit. Le jeune black s'habillait à présent. Il savait que dehors, il allait faire froid. Londres est réputé pour être une ville où il pleut toujours, où le froid fait frissonner les plus chaleureux des voyageurs. Il enfila alors un jeans de couleur clair, il n'avait que ça quasiment. Il enfila ensuite un simple t-shirt blanc pour enfiler par dessus un pull, blanc également, avec un col roulé. Sur le pull, l'ont pouvait voir le dessins d'une ville ainsi qu'une écriture "Shiney". Il ajouta au tout sa doudoune, pour être sûr d'avoir bon. Une fois les lacets de ses chaussures blanches lacées, il prit la porte. Son voyage vers Londres débutait maintenant. Il allait arriver assez vite, pour ne pas prendre son balai, il prit le Magicobus. En à peu près 40 minutes, le chemin entre Loutry et Londres fut comblé par le bus. Entre temps, celui-ci avait effectué plusieurs arrêts. Joe ne prenait pas souvent ce bus, la raison en était la façon de conduire du pilote, rien de plus désagréable ne lui venait à l'esprit. Joe sortait, le bus s'était arrêté aux abords de la Tamise. Joe allait s'y promener tout le long, les mains dans les poches ruminant ses vieux souvenirs.

Une fois à l'extérieure du bus, le changement d'ambiance fut radicale. Dans le bus, il y avait du bruit, de la chaleur, des gens. Ici, c'était vide. Il n'y avait personne, juste le vent qui soufflait et faisait du bruit. L'eau remuait légèrement, rien d'exceptionnel. Quelques goutellettes de pluies tombaient du ciel pour se poser une fois sur la joue de Joe, une fois sur son pied ou encore sur ses épaules. La tête baissé, les mains dans les poches le jeune black se promenait lentement. Prenant soins de respirer l'air environnent. L'odeur était désagréable, mais le black essayait d'en faire abstraction. Le silence qui se dégageait d'ici lui faisait du bien. S'il retournait dans le centre de Londres, tout disparaîtrait et, pour le moment, il n'avait pas envi de ça. Il voulait juste profiter de ce moment de silence. Se retournant, il aperçu derrière lui une jeune fille qui marchait également. Joe lui sourit puis continua son avancé.

Azmaria Slown
Azmaria Slown
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade sur les Docks - Page 6 Empty
Re: Balade sur les Docks
Azmaria Slown, le  Mar 12 Mar 2013, 13:39

Après avoir chercher le sommeil pendant plusieurs heures, Azmaria c'était levé en silence afin de ne réveiller personne... Comme d'habitude en fait. Il n'était pas rare de la trouver dans la salle commune dés trois heures du matin, ses cauchemar la sortait du lit souvent très tôt... Et elle n'arrivait pas a s'en débarrasser. Elle refit son lit avant de chercher des vêtements autre que ce qu'elle portait a l'école, aujourd'hui elle devait aller a Londres... Elle se dirigea vers la salle de bain et prit une douche afin de chasser la possible expression de frayeur sur son visage. Elle se rappela alors l'arrivée de cette lettre et la peur qui c'était glisser en elle... La lettre provenait de l'orphelinat dans lequel elle avait grandit, elle y avait passé sept ans, et durant ces sept ans, tout les autres l'avaient rejeté... Non, en fait, elle avait toujours été rejeté, par ses parents biologique, les autres enfants... Elle secoua la tête afin de chasser ses idées noir, ils l'avaient invitée a venir, alors elle irait. La jaune et noir sortit et s'habilla avant de mettre une veste et de ce rendre a l’extérieur.

Il allait pleuvoir... Ce fut la première constatation de la jeune fille en arrivant a Londres. Bien qu'elle est passé plusieurs années ici, elle ne s'y faisait toujours pas... Elle avait décidé de marcher, et ce, malgré le froid très présent. Elle longeait les rues bruyante en espérant se perdre et ne jamais arrivée a destination, mais il en fut autrement... Elle ne se perdit pas et arriva devant l'orphelinat. Elle prit une grande inspiration avant d'entrer, et fut heureuse de voir que la directrice était là pour l'accueillir. La veille femme la serra dans ses bras et la fit entrer en prenant soin de lui demander si sa santé se faisait meilleur. Elle prirent le petit déjeuner ensemble, et la veille femme la laissa seule en compagnie de ses anciens camarades. Ceux-ci, n'avait pas changer, ils ressentaient toujours autant de haine envers Azmaria et ne s'en caché pas... Ils lui en firent voir de toute les couleurs, si bien qu'elle écourta sa visite en prétextant une maladie quelconque.

Elle marchait a présent au bord de la Tamise, elle ne voulait pas rentrer au château, pas encore. Les passant qui la croiser de temps a autre se retourner curieux de voir une jeune fille si jeune ici mais détourner vite le regard quand ils croisaient les yeux vairons de la jaune et noir. L'odeur n'était pas très agréable, le paysage non plus... Mais le silence était exquis pour qui sut l'apprécier. Elle marchait doucement, les yeux dans le vague tentant de chasser le souvenir de cette matinée quand un homme se retourna et lui fit un sourire. A cause de la surprise, elle trébucha sur une bouteille, ça n'était vraiment pas son jour ! Elle n'avait pas remarquer l'homme jusqu'à ce que lui la remarque... Elle se releva et alla s'asseoir sur une caisse qui traînait. Elle sortit sa baguette et la fit tournoyer entre ses doigts tout en observant la surface de l'eau. Elle ne s'inquiétait pas que l'homme puisse la voir, elle ne faisait pas de magie et s'il été moldus il se dirait sans doute qu'elle ne fais que jouer avec une branche...
Joe Parker
Joe Parker
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Balade sur les Docks - Page 6 Empty
Re: Balade sur les Docks
Joe Parker, le  Mer 13 Mar 2013, 08:30

Joe n'avait pas prêter attention plus que ça à la jeune fille derrière lui. Même si s'était un jour d'école, il arrivait souvent que les moldus sèchent les cours pour s'amuser ailleurs, ce qui n'arrivait jamais à Poudlard ! Essayer un peu de sécher un cours dans l'école des sorciers, jamais plus on ne vous y reprendra.. Joe, lui, n'avait jamais osé. Tout en continuant de marcher, le black imaginait toute sorte de punition qu'aurait pu trouver le concierge de Poudlard pour des élèves sécheurs. Il jeta un dernier coup d'oeil à la jeune fille derrière lui pour voir un peu ce qu'elle pouvait faire, cependant il fut étonné par sa vision. Assise sur une caisse, la jeune fille tenait sa baguette en main. Elle s'amusait à la faire tournoyer dans ses mains, sans pour autant lancer des sorts. Joe trouvait cette idée légèrement inconscient de prime abord. Mais en y réfléchissant un peu plus, il se disait qu'aucun moldu ne conclurait qu'il s'agissait d'une sorcière mais plutôt d'une jeune fille s'amusant avec un morceau de bois bien taillé. Malgré tout, cette fille le perturbait. Qu'est ce qu'elle foutait ici ? A une heure pareille ? N'avait-elle pas d'autre chose à faire que de s'asseoir sur cette caisse ? Stoppant sa promenade, Joe avançait à présent vers la demoiselle, il ne la connaissait pas et s'était d'autant plus logique que cela faisait 10 ans qu'il était sorti de Pouldard.

Le temps de combler les quelques mètres, quelques images revinrent à l'esprit de Joe. Le jour de son arrivé à Poudlard, qu'est ce qu'il était heureux. Un né-moldu, comme lui, qui découvrait un monde extraordinaire, un monde qu'il ne suspectait même pas d'être. Son envoie à la maison Poufsoufle. Peu importe la maison, il était heureux. Il n'en connaissait aucune, aucun doute pour lui, la maison des jaunes étaient la meilleurs. De toute sa scolarité, jamais il n'a gagné la coupe des quatres maisons, par contre il l'avait fait en tant que Directeur. Et ce grâce à la précieuse aide de ses deux préfètes : July Swann et Selenna Grimm. Le jeune Parker se demandait d'ailleurs ce qu'elles étaient devenues. Il avait entendu parler de Selenna, elle était devenu directrice à la suite de Joe, malheureusement elle n'était pas resté longtemps à ce poste. Il arrivait près de la jeune fille, Joe ne savait pas trop comment l'aborder, il ne voulait pas passer pour quelqu'un de mal intentionnés
.


Bonjour jeune fille. Je me présente, Joe Parker et je suis Auror. Je vous ai vu de loin, joué avec votre baguette et je me suis demandé une chose.. Pourquoi n'êtes-vous pas à Pou.. à l'école ?

Joe s'était rattrapé. Il ne voulait pas être trop explicite dans ses paroles. Pour lui, il était évident que ce qu'elle tenait en main était une baguette magique mais ce n'est pas pour ça que cette dernière était à elle. Joe était resté vague, de ce qu'il avait dit, aucun moldu n'aurait pu conclure que le black parlait de magie. Le seul détaille qui pourrait faire cloche c'est le métier, celui d'auror. Joe s'était sentit obligé de le dire, pour mettre la jeune fille en confiance, lui prouver qu'il ne lui voulait aucun mal. Il essayait tant bien que mal de ne pas mettre la jeune fille mal à l'aise, il avait essayé d'éviter d'utiliser un ton accusateur, pour ne pas mettre un stress à la jeune fille. Puis, certaine personne était très émotive, rien que le fait de se faire questionner par un Auror pouvait leur faire couler des larmes. D'un coup d'oeil, Joe essaya de repérer une caisse, comme pour la jeune fille, ou tout autre objet qui pourrait lui permettre de s'asseoir. Mais il ne trouvait rien, en tout cas rien de propre. Et Joe était quelqu'un de très délicat, qui détestait de se salir ce qu'il aurait fait, sans aucun doute, en posant ses fesses sur une de ces caisses dégueulasse.
Azmaria Slown
Azmaria Slown
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade sur les Docks - Page 6 Empty
Re: Balade sur les Docks
Azmaria Slown, le  Mer 13 Mar 2013, 17:43

Ses yeux vairons fixer avec intensité la surface aqueuse devant elle et sa baguette continuer de tourner entre ses doigts avec dextérité. Si a l'extérieure elle semblait calme, il n'en était rien... A l'intérieure, les pensées s'entre-mêlait et se croiser a une vitesse hallucinante, elle avait besoin de temps pour savoir se qu'elle voulait. Voir disparaître les gens qui l'avaient mise au monde ? Oui. Ne plus être obliger de ce cacher a Poudlard ? Oui. Pourquoi tout n'était pas plus simple...

Pendant qu'elle se posais des question qui lui semblait importante, son esprit était ailleurs. Elle ne remarqua pas l'homme qui s'approchait d'elle, elle luttait trop pour s'occuper d'une broutille ! Pourtant, son oeil rouge fini par se poser sur l'homme qui se trouver a présent a côté d'elle, le bleu étant caché par quelques mèches qu'elle remit derrière son oreille. Elle le fixait mais sans vraiment le voir, son visage restant neutre... Finalement l'homme lui adressa la parole ce qui eu pour effet de la faire réagir...

<< Bonjour jeune fille. Je me présente, Joe Parker et je suis Auror. Je vous ai vu de loin, joué avec votre baguette et je me suis demandé une chose.. Pourquoi n'êtes-vous pas à Pou.. à l'école ? >>

Joe Parker, Auror... C'était son jour de chance ! Elle poussa un soupir reportant son regard vers le ciel et les gouttes de pluies qui en tombais. La pluie lave les coeurs et fais oublier les meurs quel qu'ils soient... Elle ne répondit que brièvement, elle n'avait pas vraiment envie de parler, même a un Auror.

- J'avais rendez-vous, et je sèche...

Le ton du Parker laissait comprendre a la jeune fille qu'il ne lui voulait aucun mal, de toute manière il n'aurais pas put même si il l'avait voulut... Elle savait que certaine personne réagissez mal quand un Auror leur posez une question, c'était idiot si on avait rien a se reprocher ! Elle lui demanda avec un peu plus de peur dans la voix...

- Vous allez me forcer a rentrer ?

Elle ne voulais pas rentrer, du moins pas au château... Elle, c'était Paris qu'elle voulait regagner, l'endroit ou ses parents adoptif, les seuls personnes qui l'aimaient l'attendait...
Joe Parker
Joe Parker
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Balade sur les Docks - Page 6 Empty
Re: Balade sur les Docks
Joe Parker, le  Jeu 14 Mar 2013, 11:25

En observant un peu mieux, Joe se rendait compte que cette fille était triste. Quelques choses de profond, qui peut être l'empêchait de s'épanouir. Normalement, personne n'aurait pu voir ce genre de blessure mais Joe avait subit la même chose étant plus jeune. Il ne se sentait pas à sa place, nul part. Il compensait par de l'étude et en s'isolant. Lorsqu'il était à Poudlard, Joe n'avait pas beaucoup d'amis, de connaissance. Il était toujours froids et ne voulait pas de la compagnie des autres. Cette attitude lui venait de son manque de confiance en lui, mais aussi de son manque de connaissance sur lui même. Il ne savait pas qui il était réellement. Un Parker ? Bien sûr que non, les Parker il les aime plus que tout au monde mais ce ne sont pas ses vrais parents. Joe avait été adopté dés son plus jeune âge par une famille de blanc, les Parker. Ils étaient moldu et l'avait donc élevé dans ce monde, le black ignorait tout de la magie, il ne savait même pas qu'elle existait, les Parker non plus d'ailleurs. Il lui arrivait de se demander, "Qu'est ce que je suis ? Un né moldu ? Un sang mêlé ? Un sang pur ?" Jamais il n'avait trouvé de réponse, pas même une bride. Ses parents n'étaient pas plus avancé que lui sur la question. Joe avait entamé des recherches, pour comprendre, pour savoir ce qu'il était réellement. Malheureusement, elle n'avait mené à rien. Juste au Sénégal, ce que Joe savait déjà.


- J'avais rendez-vous, et je sèche...

Joe souriait intérieurement. La jeune fille lui répondait ça comme s'il s'agissait d'une chose normale. Elle n'avait même pas peur des représailles qu'elle pourrait avoir si le jeune black allait la remettre au concierge de Poudlard. Elle ne semblait pas du tout préoccuper par ça. Joe le voyait dans ses yeux, la tristesse qu'elle ressentait l'avait surmonter, elle dominait son corps, son cerveau. Le black n'avait pas souffert à ce point, mais il avait trouvé le courage, seul, d'abandonné cette colère, cette tristesse. Devait-il mettre au profit de cette jeune fille son expérience ? Ou justement, la laisser s'en sortir seule. Il ne savait pas trop, puis après tout ce n'était pas ses affaires. Ce n'est pas parce qu'il est Auror qu'il a le droit de s'immiscer dans la vie privé des gens.


- Vous allez me forcer a rentrer ?

C'est vrai qu'il aurait pu le faire. Peut être même qu'il en était obligé. D'habitude, il aurait obligé la jeune fille a retourner chez elle, dans son dortoir d'il ne savait quelle maison. Il regardait la fille, puis posa son regard sur l'horizon, face à lui. Il était toujours debout et observait la Tamise. Les souvenirs de sa jeunesse remontaient, la tristesse, elle, resta ancré au plus profond de son être. Il ne pensait plus à sa famille biologique, en vieillissant il avait conclut que ce n'était pas la meilleure chose aussi bien pour lui que pour ses parents adoptifs à qui cette envie faisait mal, même s'il disait le contraire. Reposant son regard sur la fille, Joe ouvrit la bouche.

D'habitude je t'aurais forcé, oui. Mais il me semble que quelques choses ne va pas..

Joe se tut quelques instants, il voulait laisser un petit silence s'installé. Durant ce moment, il reposait son regard sur la Tamise. Le mouvement de l'eau était très esthétique, comme s'il avait été créé par un architecte de très haut niveau. Architecte, un métier typiquement moldu. Joe s'était toujours demander pourquoi les sorciers ne faisaient jamais des travaux de moldus. Genre, un sorcier dentiste ou encore coiffeur. Dans son entourage, il n'avait jamais entendu parler de ça, un sorcier ou une sorcière coupant les cheveux. Se promettant de chercher une fois rentré chez lui, Joe continua.

Tu sais.. Aujourd'hui, pour toi, je ne serais plus Auror mais un peu ton psychologue. J'aimerais t'aidé, moi aussi je souffrais beaucoup à ton âge et je reconnais quand quelqu'un souffre autant que je l'ai fais. Je suis prêt à t'aider s'il le faut, tu n'as qu'à me parler. Attention, je ne t'oblige à rien.

Joe souriait, il voulait essayer de mettre la jeune fille en confiance. A présent, il sut que s'était à son tour de se taire et à la jeune fille de s'exprimer. Au pire, elle ne voudrait pas et Joe la laisserait là, il ne voulait pas la forcer à rentrer à Poudlard. De toute manière, elle ne risquait pas grand chose par ici. Puis, Londres et sa pluie la lasserait rapidement. Très vite, elle souhaitera retrouver la chaleur du château, l'amour de ses amis.
Azmaria Slown
Azmaria Slown
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade sur les Docks - Page 6 Empty
Re: Balade sur les Docks
Azmaria Slown, le  Jeu 14 Mar 2013, 19:12

Le Parker semblait mené un combat intérieure entre la ramener ou tous simplement la laisser tranquille. De toute manière, si il décidé de la ramener, elle ne se laisserait pas faire. Pourquoi rentrerait-elle ? Pour voir ses amis, ceux qui pouvait la soutenir... En avait-elle au moins... Elle connaissait quelques garçons, mais a par Adriel, un gryffondor, tous restait des connaissance rien de plus. Elle avait beaucoup trop de mal a s’ouvrir aux autres, mais elle faisait de son mieux pour cacher son manque de confiance en elle derrière un sourire, enfin d'habitude... Finalement, l'Auror posa son regard sur la jaune et noir, et lui dit...

D'habitude je t'aurais forcé, oui. Mais il me semble que quelques choses ne va pas..

La jeune fille leva son regard vairons vers lui, un peu étonné par sa réponse... Cela se voyait tant que ça ? Sans doute, il ne l'aurais pas remarquer sinon. Elle était soulagée qu'il ne décide pas de la ramener de force au château, car elle aurait été capable de fondre en larmes sur le champ... Après tout, elle voulait simplement rentrer chez elle, on ne pouvait pas lui reprocher ça...

Un silence s'installa entre eux, et alors que le regard de l'Auror se perdait dans les vagues de la Tamise, celui de la jeune et noir était dirigé vers le ciel remplis de nuage, laissant les gouttes de pluie perler sur son visage.

Tu sais.. Aujourd'hui, pour toi, je ne serais plus Auror mais un peu ton psychologue. J'aimerais t'aidé, moi aussi je souffrais beaucoup à ton âge et je reconnais quand quelqu'un souffre autant que je l'ai fais. Je suis prêt à t'aider s'il le faut, tu n'as qu'à me parler. Attention, je ne t'oblige à rien.

Psychologue ? Elle se rappela celui dans l'orphelinat ou elle avait passé sept ans de sa vie... Il n'avait été d'aucune utilité, tout e qu'il faisait c'était lui poser des questions pour la forme... Mais au fond Azmaria le savait bien, il la rejeter... Sans raisons, comme tous les autres... Il voulait l'aider, mais avait-il seulement les réponse qu'elle cherchait... Sa ne coûter rien d'essayer.

- Vous vous êtes déjà demander, qui vous étiez ? Pourquoi vous étiez née alors que personne ne veut de vous ? Moi oui, tout le temps...

Elle attendais une réponse, une réaction... Elle avait besoin d'aide, elle en était consciente et la, elle en demander. Maintenant elle espérait avoir fait le bon choix...

Joe Parker
Joe Parker
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Balade sur les Docks - Page 6 Empty
Re: Balade sur les Docks
Joe Parker, le  Ven 15 Mar 2013, 11:33

Joe observait les alentours. Il n'y avait pas grand chose de beau sur ce quai. Tout puait, l'odeur de poissons régnait en maître dans cet environnement. Ce n'est que maintenant que Joe réalisa que l'odeur allait très certainement s'incruster dans ses vêtements, l'odeur de poisson pas frais devrait facilement disparaître après un tour dans la machine à laver moldu. Joe aimait beaucoup utiliser les affaires inventées par les moldus, il n'avait que ça chez lui. Il n'utilisait quasiment pas la magie, il souhaitait vivre comme les moldus comme il l'avait fait dans sa jeunesse. Il ne voulait pas perdre le plaisir de cuisiner, ou encore celui d'aspirer.. Enfin ce plaisir là, il pouvait facilement s'en passer. Son observation fut interrompu par la réponse que lui donnait la jeune fille. Joe reportait alors son attention sur elle, posant son regard dans les yeux de l'élève.

- Vous vous êtes déjà demander, qui vous étiez ? Pourquoi vous étiez née alors que personne ne veut de vous ? Moi oui, tout le temps...

Au début, Joe fut étonné. Ce que vivait cette jeune fille, il l'avait vécu. Au final, il se ressemblait plus que ce qu'il pouvait laisser entendre. Ce qu'elle avait décrit, Joe l'avait ressentit dans sa jeunesse, mais maintenant ce n'était que de l'histoire ancienne. Il s'était battu pour faire disparaître ces sensations, il avait tout fait pour oublier qu'il ne savait pas qui il était vraiment, il avait appris à se suffir de sa vie, de ce qu'il savait d'elle. Il ne ressentait plus le besoin de savoir qui était ses parents. Quant à la question du but d'exister, Joe s'était également poser la question mais que très peu, pour éviter la question il s'était posé des objectifs, il s'était donné des rêves inaccessible ou en tout cas très dur à attendre. Lui, il avait voulu devenir ministre de la magie. D'ailleurs, il le voulait toujours, même si son rêve avait été mit de côté pour le moment. Il avait faillit s'en rapprocher dernièrement, lors des élections. Il s'était présenté sur la liste des candidats au magenmagot. Joe y avait terminé 5ème, à quelques voix de la quatrième place qui était synonyme d'entrer au magenmagot. Joe réfléchissait tranquillement aux mots qu'il allait utiliser.

Finalement, on se ressemble un peu. Comme je te l'ai dis, je m'appelle Joe Parker, nom très anglais pour un noir. J'ai été adopté très jeune par une famille de Londres, je n'ai jamais su qui j'étais réellement.. Ok, je possède des pouvoirs magiques mais.. est ce que je suis un né-moldu ? un sang pur ? Je ne l'ai jamais su et ne le saurais probablement jamais. Lorsque j'avais ton âge, moi aussi je me posais toute ces questions et bien d'autre encore

Joe se stoppa dans son récit, il ne voulait pas donner trop d'information à la fois. Il voulait partager son histoire avec la jeune fille. Lui dire qu'il ne fallait pas se laisser submerger par l'inconnu. La peur, celle de ne pas savoir qui on était au fond de nous, n'était pas saine. Il fallait s'en débarrasser au plus vite. Joe avait vu sa jeunesse perturbé à cause de cette peur. Aucun amis, aucune copine, aucune vie sociale, juste de la solitude et de l'étude. Il ne voulait pas que cette fille vive la même chose que lui. Lui s'en était sorti tardivement, aux alentours de ses 24 ans, s'il pouvait empêcher autant d'année de doute à cette fille, il allait le faire volontier. Il continua.

Il ne faut pas que tu te focalise là dessus. Oublie tout ça. Ne t'enferme pas, ouvre toi aux autres. C'est grâce à eux que tu oubliera ce que tu ne sais pas.. Fixe toi des objectifs, c'est peut être bête mais ça marche tu sais. Pour moi, ça a marché. Mais pas un objectif à ta portée, un objectif très dur à atteindre, une chose que tu ne te pense pas capable de faire. Fixe toi ce rêve et dis toi que si tu existe, c'est pour ça. Donne toi tout les moyens pour y arriver.

Joe ne savait pas s'il devait à présent se taire ou continuer à parler. La jeune fille ne semblait pas très émotive, ou en tout cas elle ne le montrait pas. Plus la conversation avançait, plus Joe se voyait en cette jeune fille. Il se revoyait à 14 ou 15 ans, assis dans la salle commune des Poufsoufle, à un bureau. Sur lequelle se trouve un cours d'histoire de la magie qu'il essaie de connaître par coeur. Des fois, lorsqu'il essayait de se rendormir, Joe repensait à ses années à Poudlard. Il éprouvait du regret, celui d'avoir passé autant de temps dans les bouquins au lieu de se faire des amis. Puis ensuite, le regret laissait sa place à la fierté. Celle d'avoir maintenant un rôle dans le monde magique, un rôle impotant. La fierté d'avoir ramener la coupe des quatre maisons aux jaunes.


Et si jamais il te faut absolument des réponses, je peux t'aider à en avoir..

Joe ne savait pas pourquoi il se sentait obliger d'aider cette fille. Il ne la connaissait pas, ni elle, ni ces parents. Alors pourquoi s'investir autant près d'elle ? Il n'en avait aucune idée, un peu d'altruisme ne faisait pas de mal de toute façon. C'était sûrement à cause de la ressemblance entre son histoire et celle de la jeune fille, dont il ne connaissait pas le prénom d'ailleurs. Il lui demanderait plus tard, pour le moment il allait se contenter d'écouter ce qu'elle avait à dire.
Azmaria Slown
Azmaria Slown
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade sur les Docks - Page 6 Empty
Re: Balade sur les Docks
Azmaria Slown, le  Ven 15 Mar 2013, 12:27

Qu'allait-il répondre ? Allait-elle être déçu ? Elle ne le savait pas... Peut-être que les réponses qu'il lui apporterait lui ferais comprendre que certaine de ses pensée comme celle de voir ses parents biologique disparaître était mal... Enfin, celle-ci était mal, elle le savait...

Finalement, on se ressemble un peu. Comme je te l'ai dis, je m'appelle Joe Parker, nom très anglais pour un noir. J'ai été adopté très jeune par une famille de Londres, je n'ai jamais su qui j'étais réellement.. Ok, je possède des pouvoirs magiques mais.. est ce que je suis un né-moldu ? un sang pur ? Je ne l'ai jamais su et ne le saurais probablement jamais. Lorsque j'avais ton âge, moi aussi je me posais toute ces questions et bien d'autre encore.

Ils se ressemblaient ? Un peu... Lui aussi avait été adopté également, mais lui ne savait rien sur ses parents biologique... Elle, elle savait ! De quoi ils étaient capable, elle se souvenait de la blessure qu'ils lui avaient infliger. Trop de mauvais souvenirs replisser a présent son esprit... Elle avait peur, peur d'être comme ses géniteurs, aussi cruel et violent qu'eux...

Il ne faut pas que tu te focalise là dessus. Oublie tout ça. Ne t'enferme pas, ouvre toi aux autres. C'est grâce à eux que tu oubliera ce que tu ne sais pas.. Fixe toi des objectifs, c'est peut être bête mais ça marche tu sais. Pour moi, ça a marché. Mais pas un objectif à ta portée, un objectif très dur à atteindre, une chose que tu ne te pense pas capable de faire. Fixe toi ce rêve et dis toi que si tu existe, c'est pour ça. Donne toi tout les moyens pour y arriver.

Ne pas se renfermer... Plus facile a dire qu'a faire, elle avait passé sa vie enfermer dans un orphelinat, puis ensuite c'était soit le manoir des Slown, soit l’hôpital. A telle point qu'elle n'avait jamais vraiment pu essayer de se faire des amis... Si, elle en avait eu une, elle était muette et était aussi seule que la jaune et noir... Elles avaient vite sympathiser, mais toute les bonnes choses ont une fin. Il lui proposé de ce fixé un objectif... Mais quel objectif ? Elle refusait quelque chose en rapport avec la magie... Un objectif dur a atteindre... Le pardon ? Mais est-ce que cela comptait comme un objectif ?

Et si jamais il te faut absolument des réponses, je peux t'aider à en avoir..

Il proposais de l'aider... Peut-être pouvait-elle le croire, il pouvait peut-être l'aider. De toute manière, il ne lui rester pas beaucoup d'autre option... Tout en fixant ses mains, elle dit après plusieurs secondes de silence...

- Je sais... Qui sont mes parents biologique. Je sais que je suis sang-pur... Mais est-ce que le fait de savoir fait de moi une personne comme eux ? Pourquoi lorsque je trouve quelqu'un que j'aime, on fait tout pour me l'enlever ?

Elle prit une grande inspiration, au fond, elle pensait dire des choses idiote, qui n'avait aucun sens... Elle avait une amie, la mort lui avait pris, Des parents adoptif qui l'aimait, ses parents biologique faisait tous pour les séparés... Ce qu'elle souhaitait, c'était juste passé du temps avec ses parents, c'est tout...

- J'ai fait des efforts pourtant, pour paraître heureuse quoi qu'il arrive... Pour arrêter de pleurer, alors pourquoi je n'arrive pas a l'être ? Vous savez, c'est dur de ne pas se renfermer quand on a été rejeter par ses parents sous prétexte que l'ont n'es de mauvaise constitution, d'être rejeter par les gens autour de nous...
Joe Parker
Joe Parker
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Balade sur les Docks - Page 6 Empty
Re: Balade sur les Docks
Joe Parker, le  Dim 17 Mar 2013, 13:18

Voilà, j'ai répondu ! Désolé pour la qualité, j'ai du écrire en vitesse :$


Je sais... Qui sont mes parents biologique. Je sais que je suis sang-pur... Mais est-ce que le fait de savoir fait de moi une personne comme eux ? Pourquoi lorsque je trouve quelqu'un que j'aime, on fait tout pour me l'enlever ? J'ai fait des efforts pourtant, pour paraître heureuse quoi qu'il arrive... Pour arrêter de pleurer, alors pourquoi je n'arrive pas a l'être ? Vous savez, c'est dur de ne pas se renfermer quand on a été rejeter par ses parents sous prétexte que l'ont n'es de mauvaise constitution, d'être rejeter par les gens autour de nous..

Joe avait un peu de mal à comprendre ce qu'il se passait. Les paroles de la jeune fille lui semblait vague, comme si elle racontait son histoire à quelqu'un qui la connaissait déjà, comme si elle se la racontait à elle même en réalité. Joe était doté d'une grande capacité de déduction, c'est d'ailleurs pour cela qu'il avait été accepté chez les Aurors. Pour sa facilité à créer des plans d'actions lors d'un combat, à assimiler un plan très rapidement. Les qualités de combat étaient arrivées par après. Bref, Joe stocka les différentes informations que lui avait donné la jeune fille dans un coin de sa tête. Puis, chacune à leur tour, il les analysa rapidement. Au final, après une minutes de réflexion (et de silence) Joe put déduire plusieurs choses. Tout d'abord, la jeune fille venait d'une famille qui ne devait pas être une bonne famille. D'après ce qu'il avait pu comprendre, d'après la peur qu'avait cette fille de leur ressembler, Joe pouvait déduire qu'ils devaient être de mauvaise personne. Ensuite, si elle parle de parent biologique c'est qu'elle aussi est une fille adopté. Elle a été adopté, Joe ne savait pas par qui, par quelle famille mais il en était sûr. Aucun enfant normal ne parle de ses parents en y ajoutant la mention "biologique" à côté. Seul les adoptés le font. Une troisième chose qu'il put déduire c'est le fait que quelqu'un essayait de contrôler la vie de la jeune élève, là non plus il ne savait pas de qui elle parlait.. Sa famille biologique ou sa famille adoptive ? Il n'en savait encore rien. Et enfin, la dernière chose qu'il put déduire c'est le fait que cette fille subissait un rejet, un rejet pour "mauvaise constitution".. Qu'est ce que ça voulait dire ça "mauvaise constitution".

A présent, Joe comprenait un peu mieux la situation dans laquelle se retrouvait la jeune fille. Grâce à son analyse, il s'aperçut que la ressemblance qu'il avait avec elle n'était qu'apparence..En réalité, les maux de cette fille était bien plus profond que ce que Joe avait pu éprouvé dans sa jeunesse. Lui n'avait pas autant de soucis. Il n'était pas rejeté par les autres, il se rejetait tout seul. Il refusait de lui même le contact avec autrui, alors qu'elle, était forcé. Le black était triste, triste pour cette fille qui vivait des choses très durs pour quelqu'un de son âge. Les épreuves qu'elle enduraient n'était pas faîtes pour des enfants, les enfants n'avaient pas à se poser autant de question, n'avaient pas à se faire rejeté par les autres pour quelconques raisons. Un silence s'était installé depuis quelques minutes maintenant. Joe voulait maintenant le briser.


Tu sais.. je ne peux pas te dire comment toi tu peux être heureuse.. Le bonheur est subjectif, il dépend des personnes.. Nous n'avons pas tous les mêmes conditions pour éprouver du bonheur.. Moi.. par exemple, je trouve mon bonheur en me noyant dans le travail. Je n'ai pas d'amis, je n'ai pas de petite copine et pourtant je me sens heureux..

En réalité, Joe mentait légèrement. Actuellement, il n'était pas heureux. Il l'avait été, dans les mêmes conditions, durant ses études et jusqu'à ses 22 ans. Mais ses conditions pour atteindre le bonheur avait évolué lorsqu'il avait connut les joies de l'amitié, de l'amour. A partir de ce moment là, il avait réalisé à quel point ces sensations pouvaient prendre de l'importance dans la vie d'un homme. Et il l'avait réalisé encore plus lorsqu'il avait brutalement tout perdu. Ses amis ? Mort ou parti. Sa copine ? Partie. En une année, il était passé du bonheur total à une dépression profonde. A l'heure actuel, il sortait de la dépression. Il se remettait à sortir, à profiter de la vie et sa conception du bonheur avait une nouvelle fois changé. Il devait travailler d'arrache pied pour être heureux. Il devra arrêter, blesser voir tuer des mangemorts pour être à nouveau heureux. Il reprit la parole.


De quoi as tu besoin pour être heureuse ? Crois-tu vraiment que le fait d'avoir des amis t'aidera à l'atteindre ?
Azmaria Slown
Azmaria Slown
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade sur les Docks - Page 6 Empty
Re: Balade sur les Docks
Azmaria Slown, le  Dim 17 Mar 2013, 14:18

Tu sais.. je ne peux pas te dire comment toi tu peux être heureuse.. Le bonheur est subjectif, il dépend des personnes.. Nous n'avons pas tous les mêmes conditions pour éprouver du bonheur.. Moi.. par exemple, je trouve mon bonheur en me noyant dans le travail. Je n'ai pas d'amis, je n'ai pas de petite copine et pourtant je me sens heureux..

C'était vrai, le bonheur... Il ne se manifestait pas de la même manière pour tout le monde. Certains, comme Joe le trouver dans le travaille, d'autre dans leur passion... Mais elle, dans qu'elle condition était-elle heureuse ? Avant de venir ici, elle ressentait un bien être certains avec ses parents, mais... Même si ils lui manquaient, elle avait trouver des personnes avec qui elle se sentait aussi bien... Pouvait-elle en déduire qu'elle était heureuse avec ses personne ?

De quoi as tu besoin pour être heureuse ? Crois-tu vraiment que le fait d'avoir des amis t'aidera à l'atteindre ?

Elle observa la surface de l'eau avant de reporter son regard sur ses mains... Elle pensait avoir besoin d'être aimée pour être heureuse, car si l'on est aimée alors on est forcément heureux. Du moins elle c'était persuadé de sa il y a déjà longtemps, c'était son objectif.

- Je l'ai crut oui. J'ai crut que si j'arrivais a me faire aimer d’autrui, alors je serais heureuse... Vous n'avez eu personne dans votre vie ? Une personne dont la simple présence prés de vous, vous rendez heureux ?

Il fallait qu'elle l'avoue, elle n'était pas si malheureuse a l'école... Elle se sentait juste un peu seule. Mais par moment elle s'amusait bien, comme avec Adriel ou Garett et elle gardait de précieux souvenir avec eux. Un sourire se dessina sur son visage, elle l'avait trouver sa condition au bonheur... Elle ne voulait pas que les gens l'aime forcément, non... Ce qui la rendait heureuse c'était de pouvoir aimer les gens ! C'est pour ça qu'elle avait peur de devenir mauvaise, elle avait peur de blesser les gens qui comptait pour elle.

- Je croit... Que se qui me rend heureuse, c'est de pouvoir aimer. Aussi, je ne croit pas que se noyer dans le travail peu remplacer une amitié ou une relation amoureuse.
Joe Parker
Joe Parker
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Balade sur les Docks - Page 6 Empty
Re: Balade sur les Docks
Joe Parker, le  Lun 18 Mar 2013, 12:01

Je l'ai crut oui. J'ai crut que si j'arrivais a me faire aimer d’autrui, alors je serais heureuse... Vous n'avez eu personne dans votre vie ? Une personne dont la simple présence prés de vous, vous rendez heureux ?

Joe ne réagissait pas à ce que venait de dire la jeune fille.. en tout cas en apparence. Il était vrai qu'il avait eu une telle personne dans sa vie. Il se souviendrait toujours d'elle, de son sourire, des traits de son visage. Il l'avait aimé, durant quatre longues années, elle aussi l'avait aimé, enfin il le supposait. Durant quatre années il n'avait eu qu'elle en tête, elle lui donnait l'envie de vivre, l'envie de se lever chaque matin et d'aller travailler pour elle, pour qu'elle soit heureux, pour qu'elle ait de l'argent. Mais, il avait finalement perdu cette personne, du jour au lendemain. Par sa propre faute, il ne pouvait s'en vouloir qu'à lui même. Il avait perdu l'envie de se battre et par la même occasion son premier amour. Depuis Kao, il se posait des questions sur l'amour, sur le fait que son bonheur ne dépende d'une seule personne. L'amour n'est-il pas pervers ? Joe pensait que si, car à un moment de notre vie il est inévitable que l'un des deux amoureux partent que ça soit volontairement ou non et si notre bonheur dépend de cette personne que nous perdrons de toute manière ça équivaut à dire qu'un jour toute notre vie sera chamboulé par la disparition et que par la même occasion nous vivrons, une nouvelle fois, un moment de solitude, un moment de peine intense où le bonheur sera totalement absent de notre vie. Joe ne voulait pas dire ça à la jeune fille, il fallait qu'elle continue de croire en l'amour, si elle en avait envi. Ce que Joe pensait n'était pas la vérité pour tout le monde, il ne voulait pas lui montrer à quel point la vie était sadique, à quel point l'amour était sadique. Elle était jeune et il ne fallait pas qu'elle perde son insouciance à son âge. Elle ne devait même pas avoir 16 ans.

Je croit... Que se qui me rend heureuse, c'est de pouvoir aimer. Aussi, je ne croit pas que se noyer dans le travail peu remplacer une amitié ou une relation amoureuse.

Elle n'avait pas tort. Lorsque l'on a connu autre chose que le travail, lorsqu'on a connut l'amour ou l'amitié, il est vrai que travailler nuit et jour ne suffit pas à combler un homme ou une femme. Mais lorsque l'on ignore ce qu'est l'amour ou ce qu'est l'amitié, ils ne peuvent pas nous manquer. Ils ne peuvent pas contribuer à nous rendre heureux étant donné que pour nous, ils n'existaient pas. Joe avait été comme ça durant sa jeunesse, il n'avait connu que l'amour de ses parents adoptifs, mais n'avait jamais eu de petite copine ni de réel amis. Laissant ses pensées de côté, le black reportait son attention sur la jeune fille. Il ne savait même pas comment elle s'appelait. Il allait maintenant parler.

Si, j'ai déjà rencontré une telle personne. Malheureusement, je l'ai perdue et mon existence s'en ait retrouvé bouleverser à jamais.. Je ne préfère pas rentrer dans les détails, il y a des choses qu'il faut que nous, adulte, vous laissons découvrir par vous même, sans intervenir dans votre éducation.

Joe en avait marre d'être debout, il avait mal aux jambes à forces. Il prit alors une caisse, sale et puante et posait ses fesses dessus. Tampi, il mettrait son jeans à lavé dés qu'il rentrerait. Joe reprit la parole.

Tu serais étonné de ce qui peut remplacer une amitié ou une relation amoureuse lorsqu'on n'a jamais connu aucun des deux.. ensuite, il enchaîna Mais.. dis moi, comment t'appelle tu ?
Azmaria Slown
Azmaria Slown
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Balade sur les Docks - Page 6 Empty
Re: Balade sur les Docks
Azmaria Slown, le  Mar 19 Mar 2013, 20:47

Si, j'ai déjà rencontré une telle personne. Malheureusement, je l'ai perdue et mon existence s'en ait retrouvé bouleverser à jamais.. Je ne préfère pas rentrer dans les détails, il y a des choses qu'il faut que nous, adulte, vous laissons découvrir par vous même, sans intervenir dans votre éducation.

Il avait déjà eu une telle personne... Une personne qui avait beaucoup compté, mais que finalement il avait perdu. C'est vrai, elle y avait de nombreuse chose qu'il fallait qu'elle découvre par elle-même, et il ne fallait pas qu'elle se repose uniquement sur le confort et la protection que ses parents lui proposer...

Tu serais étonné de ce qui peut remplacer une amitié ou une relation amoureuse lorsqu'on n'a jamais connu aucun des deux... Mais... dis moi, comment t'appelle tu ?

Elle leva son visage vers le ciel, et remarqua un peu maussade, que la pluie ne semblait pas vouloir s’arrêter. Elle se concentra alors sur la phrase que venait de prononcé l'Auror... La jaune et noir ne savait pas se qui pourrait remplacer une amitié, mais, pour n'avoir jamais eu de relation amoureuse, elle ne savait pas non plus comment remplacer celle-ci... Ce qu'elle savait, ce que par moment, l'amour faisait mal et faisait faire des idioties. La jaune et noir se souvint alors que Joe lui avait demandé qu'elle était son prénom, et qu'elle n'avait toujours pas répondue...

- Je m'appelle Azmaria Slown, je suis a Poufsouffle. Dans quel maison étiez-vous ?

Peut-être un peu simplet comme façon de détourner la conversation, mais généralement efficace. Certains sujet peuvent blesser, et elle avait compris qu'en demander un peu plus sur cette relation que Joe avait eu pourrait être déplacé, voir même lui faire revivre des moments douloureux...
Joe Parker
Joe Parker
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible


Balade sur les Docks - Page 6 Empty
Re: Balade sur les Docks
Joe Parker, le  Lun 29 Avr 2013, 16:16

J'avais voulu changé le sens de la conversation. Resté dans ce genre de discutions allait plombé une ambiance qui, déjà, n'était pas au plus haut. La jeune fille était triste, ça se voyait, et le fait de s'être remémorer ce genre d'histoire avait plongé Joe dans une partie de son passé plutôt sombre. Je regardais cette fille et attendait sa réponse, cette dernière ne se faisait pas attendre.

Je m'appelle Azmaria Slown, je suis a Poufsouffle. Dans quel maison étiez-vous ?


Azmaria.. Un nom plutôt particulier que je n'avais encore jamais entendue, jusqu'à aujourd'hui. Nul doute que je n'aurais aucun mal à le retenir. Après les noms et prénoms de la jeune fille vint le nom de sa maison, celle qu'elle fréquentait à Poudlard.. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je m'étais rendu compte qu'en réalité, elle occupait la même maison que j'avais moi même fréquenté durant sept années pour ensuite la diriger durant une petite année.. remportant, au passage, une coupe des quatre maisons. J'étais plutôt fière de ce résultat, bien entendu le mérite ne me revenait pas. Il revenait aux élèves, qui avaient travaillés d'arrache pied afin de gagner cette coupe qui n'avait plus atterrit chez les jaunes et ors depuis de nombreuses années. Ce dont j'étais fière, ce n'était pas de cette coupe mais plutôt de "mes" élèves, ceux que j'avais par moment soutenu. J'étais fière de voir à quel point ils avaient tout donné pour remporté cette coupe. Je me perdais dans mes pensées, je ne savais pas trop combien de temps j'y étais resté. Je répondais à Azmaria.

Hé bien.. figure toi que j'ai moi aussi été un Poufsoufle, il fut un temps.. J'ai même dirigé la maison, il y a 6 ans plus ou moins.

Cela faisait longtemps que je n'avais plus mit les pieds dans le château, j'étais à présent loin de toute ces disputes d'élèves, de gamin. Loin de tous ces devoirs qui, avant me paraissait être la tâche la plus ennuyante du monde.. Comme tout les étudiants, je n'avais qu'une seule envie : entré dans le monde du travail, gagner de l'argent et devenir un homme responsable.. A présent que j'étais cet homme, je ne souhaitais que l'inverse.. revenir en arrière, revenir à Poudlard pour y faire mes devoirs.. Être un homme actif n'était pas de tout repos, après de nombreuses années de travailles j'avais eu le temps de m'en rendre compte. Je voulais revenir un peu en enfance, sourire nostalgique aux lèvres je posais quelques questions à Azmaria.

Alors.. dis moi un peu comment se porte notre belle maison.. Ils en sont où les Pouffy à Poudlard ? Tu te sens bien là-bas ? D'ailleurs, qui dirige la maison maintenant ?
Devon Starck
Devon Starck
Poufsouffle
Poufsouffle
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Balade sur les Docks - Page 6 Empty
Re: Balade sur les Docks
Devon Starck, le  Mer 24 Juil 2013, 18:43

[RP with Junie Shape]

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Le Chemin de Traverse avait été le point de chute d'Azphel pour une énième journée occupé à ne rien faire. Il y avait passé l'essentiel de son après-midi à reluquer toutes les boutiques, si bien qu'il en connaissait par coeur les contenus. Il avait ponctué sa passionnante journée par un tour à Gringotts où il était resté à discuter dans le hall pendant près d'une heure avec un gobelin qui avait réussi à le captiver avec des discours sur le recul économique du monde moldu... Passionnant.

Le mage noir avait ainsi vu le soleil disparaître derrière les façade des magasins, alors qu'il marchait d'un pas assuré dans l'allée des embrumes. Il s'arrêta à hauteur de la boutique fermée d'accessoires de magie noire, pour contempler ce qu'il pouvait dans la pénombre, en essayant d'entrevoir de nouveaux articles qui pourraient susciter un intérêt de sa part. Son regard s'arrêta sur une série de différentes potions alignées les unes à côté des autres et son sang se glaça. Les potions... Un picotement étrange s'empara du sorcier quand il comprit, quand il se rappela.. Ce mois-ci, il avait oublié de prendre sa potion Tue-Loup.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Paralysé par la peur, chose qui d'ordinaire ne lui arrivait jamais, il jeta un regard calculateur au ciel. S'il avait des minutes devant lui, elles s'écouleraient très rapidement. Azphel ne pouvait transplaner, aussi, reprenant ses esprits,  mut par une  concentration et un instinct de survie (pas la sienne, mais celle des autres) il se mit à courir très rapidement sur le Chemin de Traverse. Il devait à tout prix trouver un endroit où il pourrait être esseulé. Durant ses premiers mois de lycanthropie, cela n'avait pas eu d'importance, au contraire, il avait pris un  malin plaisir à subir sa transformation, non loin de moldus...

Mais depuis six mois, il se maîtrisait pleinement, il s'était habitué aux changements de son corps et il se refusait de tuer des innocents gratuitement de cette façon. Mais ce soir, il ne se contrôlerait pas, il n'était plus habitué à vivre sa lycanthropie sans potion Tue-loup... Il devait à tout prix se cacher. Il avait remonté la rue comme une balle, sans faire attention aux exclamations des personnes présentes et s'étaient rapidement retrouvé dans une rue moldue adjacente au Chaudron Baveur. Il jeta un bref regard au ciel qui était couvert par les nuages. Bizarrement, le halo scintillant qui devrait émanait derrière l'un d'eux n'était pas là.

¤ ¤ ¤ ¤ ¤ Il descendit la rue à toute allure, sans céder au point de côté qu'il sentait dans sa poitrine ; il devait absolument s'écarter des axes principaux de la ville. Sans vraiment faire attention aux routes qu'il empruntait, il arriva au niveau des docks, sur les bords de la Tamise. Là, il sentit un picotement s'emparer de son corps, et alors il sut qu'elle était là, la pleine lune, brillante de mille feux au-dessus de lui. Il tituba jusqu'à des caisses de bois pour se cacher derrière, même s'il savait l'effort inutile. Une fois transformé, il ne réussirait pas à se contrôler. Les os de ses jambes s'arquèrent d'un  coup sec, le faisant tomber au sol.

Il sentit son dos se courber violemment et son corps changer de morphologie au point de lui arracher des cris de douleur. Cédant à la violence du changement il se laissa tomber sur le sol et subit dans un silence résolu la fin de la transformation. Se relevant péniblement sur ses pattes, moitié endolori, moitié essoufflé, le loup se redressa exténué, de la bave coulant de sa bouche. Sa respiration était saccadée, on sentait qu'il essayait de trouver du calme, de contrôler la folie animale qui avait pourtant bien pris le dessus sur le mage noir. Caché derrière ces caisses de nourritures, Azphel était impuissant, il n'était même plus là. Il n'y avait qu'un loup-garou maîtrisé depuis trop longtemps, qui reprenait son souffle, mais qui pensait déjà à trouver quelqu'un, n'importe qui, un être humain à dévorer...
Contenu sponsorisé

Balade sur les Docks - Page 6 Empty
Re: Balade sur les Docks
Contenu sponsorisé, le  

Page 6 sur 20

 Balade sur les Docks

Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 13 ... 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Les Docks-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.