AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 3 sur 24
Dans la forêt.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 13 ... 24  Suivant
Thomas M
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier

Re: Dans la forêt.

Message par : Thomas M, Dim 14 Aoû 2011 - 12:14


Si je crois bien que c'est la chemin ! on va pouvoir retourner à Poudlard si on le suis.
Thomas pensait qu'ils étaient sauvé, mais ce qu'il ne savait pas c'est que ce chemin menait à un carrefour.

Ho non ! Quelle voie prendre ? Si on prend la mauvaise on ne retrouvera jamais l'ecole !
Thomas hésita longtemps en pensant au risque qu'il pourrait y avoir s'il se trompait de chemin...

Bon, on à aucun indice qui pourrait nous mettre sur le bon chemin. Lequel prends-ton alors ? Je te laisse décider du chemin. Droite? Gauche ? Milieu ?

Thomas n'avait aucune idée du bon chemin à prendre...
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans la forêt.

Message par : Pandora Black, Dim 14 Aoû 2011 - 12:20


Oui, il avait retrouvé le chemin… mais bien sûr c’était un carrefour …. Elle allait vraiment finir par bouder… pourquoi avait-elle quitter Yuze ?! Ah oui, pasque cet abruti se traitait de monstre à tout bout de champs… mais si elle serait restée avec, en ce moment elle serait dans leurs salle commune tendrement enlacer…

- Hmmm…. Pourquoi pas la droite, le chemin semble plus lumineux.

Elle espérait vraiment avoir fait le bon choix, manquait plus qu’ils se perdent encore plus dans cette stupide foret….

Elle eut choisi ce moment aussi pour détaillé le plus grand. Il devait faire dans le mètre-soixante-dix, c’est dire qu’elle devait lui arriver en dessous de l’épaule : en talon ! Une coupe de surfeur australien, légèrement muscler… enfin ce qu’elle retenait c’était ça taille…Humpff ! Elle en avait marre d’être petite !
Revenir en haut Aller en bas
Thomas M
avatar
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans la forêt.

Message par : Thomas M, Dim 14 Aoû 2011 - 12:31


Bien allons à droite, Thomas et Pandora partirent sur le chemin de droite. Après 5 minutes de marches sous les coups de tonerres et sous le vent violent, ils arrivérent devant une énorme cabane en bois (et oui encore).
Thomas remarqua qu'il y avait une pancarte devant-elle. Il s'approcha pour la lire :

Bienvenue dans la cabane hurlante.

Thomas réfléchit un instant et il entendit un léger bruit de piano qui semblait venir de la cabane.
Ce son est très joli dit-il je me demande par qui il est joué. J'aurais bien envie d'aller voir...
Pandora veux-tu venir dans la cabane hurlante voir qui joue ce magnifique son au piano ?
Revenir en haut Aller en bas
Pandora Black
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans la forêt.

Message par : Pandora Black, Dim 14 Aoû 2011 - 12:45


- Je suis une Serpentarde pas une stupide grinffondors !

Elle avait presque aboyé la phrase tellement elle était effrayer…

- Mais j’ai vécu pire donc soit allons dans la cabane hurlante !
-
Elle tremblait, et cette fois ce n’était pas de froid… Elle ce décida donc de s’accrocher au bras du plus grand et de sortir sa baguette

- Si on meurt je te jure que ta vie est finie !

Elle disait même des choses sans queue ni tête, ses neurones était tétanisé d’effroi… Elle se faisait dés film : un homme sans tête qui joue du piano, un vampire, un zombie, des zombies !!! OH MORGANE ! Elle détestait les zombies !

Elle avait la chair de poule et si elle n’était pas déjà décoiffé par la pluie et les bourrasques elle se serait arracher les cheveux ! Le courage, n’était pas dans ses qualités…. Ni ses défauts… cela était sûr ! Et puis, y réagissait même pas le géant à côté ! Il était anesthésié ! Ou il venait de fumer un joint magique au choix….
Revenir en haut Aller en bas
Thomas M
avatar
Apprenti sorcier
Apprenti sorcier
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans la forêt.

Message par : Thomas M, Dim 14 Aoû 2011 - 17:14


Thomas saisit sa baguette, et ouvrit doucement la porte pour qu'elle grince le moins. Le jeune hommes et la jeune fille entrèrent dans la cabane hurlante armés de leurs baguettes.

Je passe devant on ne sait jamais ce qu'il peut y avoir au tournant.

Thomas regarda avec un oeil dans le trou de la serrure et remarqua qu'une personne au physique humain jouait du piano. Ils l'observerent un moment, mais soudain l'homme ouvrit la porte.

Ha ha que que nous allons partir hein, nous vous laissons jouer du piano en paix. Au-au-aurevoir. Bégaya Thomas tout en reculant.

Mais non, venez donc vous asseoir, je vais vous jouer un air, vous devez êtres fatigué, sa va vous requinquer.

Thomas avanca vers Pandora et lui souffla à l'oreille: il ne vaut mieux pas le contrarier, on ne sait pas de quoi il est capable...
Revenir en haut Aller en bas
Nick Sutorn
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: Dans la forêt.

Message par : Nick Sutorn, Lun 15 Aoû 2011 - 15:46


Nick entra dans la cabane car il avait entendu des voix. Il remarqua alors la présence d’un homme et deux jeunes. Il reconnu directement son ami Thomas et une fille qu’il ne connaissait pas. Il entra dans la pièce et demande à Thomas doucement

Qui est cet homme ? Quesque vous faites là ?

Nick en attendant alla voir la jeune femme et la salua d’un sourire amical puis se retournant regarda l’homme qui jouais du piano. L’air de la musique était mélodieux. Il faisait frisquet dans la cabane hurlante.Il y avait qu’une petite faiblesse de lumière dans la salle. On ne pouvais distinguer que les silhouettes des 3 personnes qui se trouvais dans la salle en ce moment ci. L’homme qui jouait du piano avais l’air bizarre ce qui mis Nick sur ses gardes avec sa baguette en bois de Pommier à la main il était prêt à se defendre avec de nombreux sortilège qu’il connaissait
Revenir en haut Aller en bas
Rily Dacker
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Ecureuil




Re: Dans la forêt.

Message par : Rily Dacker, Mar 6 Sep 2011 - 21:21



[ PV Stu-pot et Chloé Greenwood ]

Levée aux aurores comme toujours, ce matin-là, Rily tournait en rond dans sa grande chambre de la Peace's Mansion. La fenêtre grande ouverte et vêtue comme elle était - en sous-vêtements, comme toute fille qui sort de la douche - elle aurait du être gênée ou même simplement fermer la fenêtre, mais vu qu'il n'y avait que les collines pour l'observer là où elle était, elle ne se sentait pas gênée le moins du monde et l'air frais qui entrait dans la chambre lui faisait un bien fou. Elle ne s'en serait privée pour rien au monde!

La jeune femme n'avait pas l'habitude de faire grand cas de ce qu'elle portait, pourtant ce jour-là elle ne trouva rien à se mettre. Un cas banal pour une jeune fille toujours insatisfaite du contenue de sa garde robe, mais Rily n'était pas de ce genre de fille ( mais elle n'allait pas jusqu'à se vêtir de guenille, elle y faisait juste attention un minimum ), c'était donc très... perturbant pour la jeune tête blonde. Il fallait croire qu'elle avait finit par grandir un peu, réduisant la plupart de ses robes à des tee-shirt trop long, qu'elle avait dut jeter les unes après les autres. Elle se retrouva donc à enfiler en grimaçant le survêtement acheter des siècles auparavant. Si prendre un centimètre la condamnait à s'habiller en jogging, en plus un jogging qu'elle s'était jurée de ne porter qu'en dernier recours - c'est à dire pour faire du sport en humaine et non en écureuil.

C'est donc avec une grimace très original qu'elle se décida à faire les magasins, en ce dimanche matin. * Hé ben, ma vieille, t'es sure que t'es une fille ? * se demanda-t-elle en esquissant un sourire: les filles n'étaient pas censée être des férues de shopping?

Rily prit un petit déjeuner en solo dans l'immense cuisine du manoir, puis comme la chaleur se faisait déjà sentir, elle s'autorisa une baignade dans la piscine extérieur avant de remettre à regret son horrible survêtement. Ce n'est qu'après l'avoir enfilé qu'elle se rendit compte que son petit plongeon matinal n'était pas tellement excusé par la chaleur; c'était plutôt une bonne excuse pour se débarasser de son jogging. C'est sur cette pensée amusante surgit de son subconscient qu'elle récupéra son sac à main magiquement et invisiblement agrandi et qu'elle transplana.

Elle apparut dans une ruelle avoisinant une rue réputée de Londres, où les boutiques de vêtements moldues étaient nombreuses. Elle allait s'engager dans ladite rue lorsque Wisp, son (sa?) Phénix, apparut près d'elle dans un tourbillon flamme, arrachant un hoquet de surprise à la jeune femme.

- Ça va pas de me faire peur comme ça, ma belle ?! ... Oh, oui, excuse-moi, je ne t'ai pas dit que je partais, mais tu as toujours à manger, non ? ... Qu'est-ce-qu'il y a, alors?

Son Phénix laissa échapper une légère note plaintive, et Rily fit une moue triste.

- Je sais, gémit-elle. Je n'ai pas eu le temps de m'occuper de toi à cause de l'Ordre et de la boutique, mais je te promets que tu n'auras rien à dire quand je te pomponnerais, Phénix de malheur, acheva-t-elle dans un grand éclat de rire, et Wisp émit une note douce. Ses beaux yeux dorés, tout comme les verts de sa maîtresse, brillaient de joie et d'une confiance retrouvée.

Débarassée d'un poids insoupçonné, la jeune femme laissa son oiseau libre. Elle consacra sa matinée à vider son porte-monnaie, récemment remplie grâce à quelques sorts pratiques (bon, d'accord, ce n'était pas raisonnable de profiter que la monnaie moldue soit si simple à copier, mais au moins ça enrichirais quelques peu les magasins, et valait mieux voir les choses sous cet angle). Le midi, elle s'autorisa une pause déjeuner, avant de transplaner au Chemin de Traverse, où elle passa la moitié de son après-midi. Elle acheva sa tournée par les rues de Pré-au-lard, et lorsqu'elle eût achevé de refaire sa garde-robe avec quelques extras non moins utiles, Rily se permit une nouvelle pause. Entre-temps, elle s'était débarrasser de son jogging avec soulagement, et c'était une jeune femme habillée d'un tee-shirt aux couleurs chatoyantes et d'un short beige qui dégustait une glace, assise dans un arbre à la sortie du village voisin de son ancienne école. Elle observait au loin les tours qui se découpaient dans le ciel, en ressassant de vieux souvenirs. Le temps avait passé, et beaucoup de choses avaient changé dans sa vie, depuis qu'elle avait quitté Poudlard, mais elle caressait toujours l'espoir de revenir un jour au château, de l'autre côté du bureau des profs. Elle attendait avec hâte que le poste de professeur de soin aux créatures magiques se libère, même si elle ne doutait que le présent poste était bien occupé.

Le soleil la sortit de ses pensées en se teintant de rouge, et en l'aveuglant au passage. Rily descendit de son arbre et s'engagea sur les petites routes. Elle avait entendu parler d'un petit village non loin d'ici qui accueillait une très bonne auberge où elle souhaitait passer la nuit. La jeune femme avait, bien sur, la possibilité de transplaner directement chez elle, mais elle préférait s'accorder une nuit un peu différente. Peut-être dormirait-elle mieux? Le soleil, bien que rouge, était tout de même encore assez haut dans le ciel, et c'est sans crainte qu'elle s'engagea dans ce qui semblait être un petit bois.

Mais qui se révéla vite être bien plus: une véritable forêt. Elle marcha une dizaine de minutes sur un petit chemin qui serpentait entre les arbres. C'était bien agréable, et son côté écureuil brûlait de se dégourdir les jambes. Elle céda rapidement à son envie, et en quelques secondes un joli petit écureuil au pelage d'or et aux grand yeux verts se tenait à sa place. En quelques bonds, elle grimpa dans un arbre et entama une course folle de branches en branches, en prenant soin de ne pas quitter le chemin des yeux.

Son attention fut vite emportée. Ce qu'elle regretta rapidement. Elle bondissait, heureuse, légère, libre comme l'air, lorsque sa patte dérapa. La petite branche sur laquelle elle avait prit appuie se brisa net, l'entraînant sans pitié dans sa chute. Rily poussa un piaillement désespéré avant d'atterrir violemment sur le sol. Au milieu de rien. Il n'y avait que des arbres. Sous le choc, elle se retransforma, et elle put admirer le ravissant bleu qu'elle avait sur la cuisse. De plus, son sac à main c'était ouvert, régurgitant tous ses sacs et ses affaires fraichement acheté. La Phénix grogna et s'assit avec peine. La branche cassé avait ouvert une longue estafilade sur son bras, peu profonde heureusement. Ignorant royalement ses blessures, elle entreprit de ranger tous ses paquets, et lorsqu'elle essaya de se relever sa jambe l'abandonna lâchement en lui arrachant un petit cri de douleur. Bon sang, elle s'était vraiment bien débrouillée, et elle était complètement paumée en plus!

La jeune femme ne désespéra pas pour autant. En attendant de recouvrer assez de force pour se relever, elle récupéra sa baguette magique, et la pointa vers le ciel.

- Périculum! lança-t-elle, et une myriade d'étincelles rouges allèrent éclater dans les airs, avant de disparaître quelques insants plus tard; trop tôt au goût de Rily. Elle entreprit de se relever avec précaution. Aïe! aïe! Oulala, ma fille, tu t'es fourrée dans un sacré pétrin, si y'a quelqu'un qui vient t'aider t'aura vraiment beaucoup de chance... mais qu'est-ce-que je fous là, mer**... râla-t-elle, tout en caressant l'espoir de ne pas faire le trajet seule jusqu'au prochain village, d'autant que son genou la faisait souffrir...

Revenir en haut Aller en bas
Paul Hiddleston
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus (Hyène)





Re: Dans la forêt.

Message par : Paul Hiddleston, Mer 7 Sep 2011 - 15:20


Aujourd'hui était un jour spécial pour l'élève de Serpentard qu'était Stuart. En effet aujourd'hui, Stu avait réussi à traîner son petit-ami à Pré-au-lard après des heures lascives pour le persuader de l'accompagner pour cette sortie. Bon certes Alex' lui avait re-claqué à la figure qu'il ne pourrait rester au milieu de la foule plus de deux heures et que surtout il avait encore une tonne de travail à faire mais il avait finit par accepter. En fait Stu' était sûr qu'il allait accepter car même si il essayait de se faire passer pour quelqu'un d'insensible, au fond il était une personne adorable. Enfin avec Stuart tout du moins .. C'est donc après plusieurs heures passées au téléphone - Car il fallait avouer que c'était vachement pratique ce truc moldu - de discussions et de promesses intensives, le vert et argent avait réussi à tirer son copain hors de son appart'.

Le Serpentard qui avait l'habitude de passer ses nuits hors du château pour se balader avait décidé de se coucher tôt la veille. Enfin si deux heures trente du matin étaient considérées comme tôt bien sûr. Réveillé à six heures et douze minutes précises, Stu s'étira en se félicitant de ce record de sommeil en une nuit. Ses cernes légèrement atténuées mais toujours présentes sur son visage très pâle, donnait au garçon un air un peu malade assez adorable. Cela lui conférait un petit côté fragile qui donnait une envie irrépressible à un quelconque interlocuteur de protéger le garçon de tout les dangers. Se levant rapidement et prenant soin de ne pas réveiller ses camarades Serpentards au vu de l'heure matinale pour un dimanche matin, il parti se doucher en vitesse, appréciant l'effet tonifiant de l'eau sur lui. Stuart mettait toujours quelques heures avant d’émerger totalement d'une "nuit" de sommeil et c'est d'ailleurs pour cela qu'il préférait souvent, ne pas dormir du tout. Sortant des douches en sous-vêtements et laissant de ce fait son corps trop maigre et meurtri à la vue de tous, Stuart tout en se dirigeant vers sa malle où reposait des tas de vêtements, jeta un rapide coup d'oeil au dehors grâce à l'une des fenêtres du dortoir. Visiblement le soleil n'était pas du tout au rendez-vous car le ciel était simplement recouvert par des tas de nuages gris menaçant à chaque instants de lacher leur pluie froide sur la tête des gens osant s'aventurer à l’extérieur. De plus le vent semblait de la partie car Stuart l'entendait souffler rageusement sur le grand château.

Le vert et argent enfila donc un jean troué au niveau du genou droit et qui avait l'air un peu usé mais Stuart l'aimait beaucoup, peu importe qu'il soit abîmé ou non. En guise de T-shirt, il choisit de mettre un T-shirt Bob Razowski de Monstres&Cie ou seul son gros oeil était représenté en plein milieu du tissu vert clair. Par dessus il rajouta un épais gilet noir trop grand qu'il ne ferma pas et enfin en guise de chaussure, il se contenta de mettre ses converses BATMAN edition collector. Il attrapa ensuite son bonnet en laine grise non-tricoté main qu'il plaça sur l'arrière de son crâne, laissant juste dépasser ses cheveux de devant et cachant ainsi sa petite queue de cheval dans le-dit bonnet. Il rajouta aussi des lunettes à la John Lennon qu'il venait de retrouver dans un coin de sa malle et que, maintenant qu'il les avait retrouvé, se souvenait qu'il les adorait. Habillé et près à partir il attrapa son sac en cuir de Dragon avant de quitter le dortoir, puis la salle commune des Serpy. Passant par les cuisines pour, chose rare, manger quelque chose de léger sur la route - Comme du chocolat par exemple - il traversa le Grand Hall et d'un pas décidé parti en direction du village de Pré-au-lard. Stu' avait également emmené son furet albinos Peregrin qui était dès lors perché sur son épaule, levant le nez un peu partout à chaque pas fait.

- Alors Peregrin, heureux de revoir Alexander ? En tout cas moi je le suis !

Oui, Stu avait l'habitude de parler à son furet et tout au long du voyage il avait entamé un long monologue avec ce dernier. Il avait rendez-vous à dix heures précises devant les Trois Balais et il remarqua qu'en fait il était arrivé une bonne heure en avance. Pas grave, il flânerait devant les différentes boutiques en attendant. Le village n'était pas encore envahi de monde et cela plut au Seprentard. L'heure passa rapidement, surtout qu'Alexander arriva en avance avec ses cheveux noirs en batailles, ses nombreuses cicatrices au visage et son oeil blanc qui ne voyait plus suite à un accident. Habillé avec peu de couleur et des vêtements simple il n'en était pas pour le moins d'une grande classe. Fumant et foudroyant du regard les gens qui l'approchait de trop près, Stuart vit néanmoins son regard s'adoucir considérablement lorsqu'il vit son petit-ami. Souriant et se courant presque vers lui, le vert et argent sauta dans les bras de son petit-ami en riant. Ils restèrent ainsi quelques minutes, savourant ces retrouvailles avec joie.

Le reste de la journée de se déroula magnifiquement bien, Stuart raconta à Alexander tout ce qui lui était arrivé à Poudlard depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vu et le couple, après plusieurs cigarettes et whisky Pur-feu, s'étaient simplement promenés dans les différentes boutiques qu'accueillaient le village. Stuart offrit à Alexander un nouveau briquet - Car le sien faisait vraiment la gueule - en argent gravé d'un magnifique Serpent, ainsi qu'un T-shirt d'un groupe de musique moldu qu'il adorait. Ils avaient été très étonnés de trouver cela ici en fait, et c'est donc pour ceci que Stu lui avait offert. Ensuite Alexander s'était montré également extrêmement généreux en offrant à son petit-ami un magnifique kit de dessin rangé dans une boite en bois à dorures. Tout le matériel nécessaire à un artiste étant présent dans cette mallette et Stuart avait faillit avoir les larmes au yeux en voyant la beauté de ce cadeau.

Malheureusement le temps pour Alexander de quitter Pré-au-lard arriva bien trop vite aux yeux du vert et argent. Alors qu'il était resté le double du temps prévu, Stu eût l'impression que cela faisait à peine une heure qu'ils étaient tout les deux. Acceptant tristement ce fait, les deux garçons se dirent au revoir doucement, et, après une dernière étreinte, Stuart était en train de faire un beau sourire ainsi qu'un signe de main vers Alex' qui marchait à reculons pour faire de même. L'homme aux cheveux en bataille finit par rentrer dans une vieille dame et après s'être excusé, fit un clin d'oeil à son petit-ami qui riait avant de disparaître dans une rue adjacente.

Et voilà, le vert et argent était de nouveau seul avec son petit furet, planté comme un piquet au beau milieu de la rue, réfléchissant à quoi faire. Il décida de se promener à l’extérieur du village car il ne connaissait pas vraiment. A part la cabane hurlante dans laquelle il avait prit un réel plaisir à visiter, il n'avait jamais vraiment exploré le reste, et pourquoi pas d'ailleurs commencer par voir la foret aux alentours ?

Le vent soufflait fort maintenant et le Serpentard était heureux de pénétrer dans cette étendue d'arbres qui allait le protéger de ce courant glacé. Marchant d'une démarche légère, il repensait à ce merveilleux moment qu'il venait de passer et à son magnifique kit de dessin dont il venait de faire acquisition. Néanmoins, il fût vite tiré de ses pensées car il entendit un bruit étrange suivit de plusieurs étincelles rouges venant colorer le ciel quelques instants. Un Periculum ? Quelqu'un était-il en danger ? Hésitant un peu il finit pas se mettre en courir en direction du sort. Il parcouru ainsi de nombreux mètres mais finalement, il aperçut la source du problème. Avançant vers ce qui semblait être une jeune femme blessée, il regarda de ses yeux noirs dissimulé de moitié par ses lunettes rondes la personne devant lui. C'était une femme au cheveux châtains et blonds qui lui descendait jusqu'aux épaules. Passant devant elle pour attirer son regard, il pu ainsi la détailler davantage. Des beaux yeux bleus-verts, un visage fin ... Stuart ne l'avait jamais vu, mais elle était très jolie. S'accroupissant il remarqua les diverses blessures de la jeune femme, dont une belle à la jambe. Stuart se demanda si elle s'était cassé quelque chose et avant de faire quoique ce soit, il décida de lui parler :

- Hey ! Belle blessure. Je suppose que tu ne peux plus te relever ? Question rhétorique. Tu penses que tu t'es cassé quelque chose ?

Il reposa son regard dans celui bleu et vert de la jeune femme. Il se demandait vraiment comment elle avait fait son compte pour se blesser ainsi. A croire qu'elle était tombé d'un arbre !

Revenir en haut Aller en bas
Ciarán A. Merrow
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Dans la forêt.

Message par : Ciarán A. Merrow, Mer 7 Sep 2011 - 19:47


Elle était là, au milieu de nulle part. Autour d'elle régnait calme et douceur. C'était comme si elle flottait dans le vide ; elle marchait sur un sol inexistant. Personne dans les alentours. Elle se permit une parole.

- Il y a quelqu'un ?

Sa voix était faible et irrégulière. Peut-être allait-elle devenir muette d'un moment à l'autre. Son coeur se mit alors à battre plus vite, si bien qu'elle en oublia les trémolos de ses propres mots. De petits frissons se dessinèrent sur sa peau mate et douce. En vérité, elle avait peur. Peur de quoi ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Elle se mit alors à accélérer le pas, puis à courir, pour fuir quelque chose qui n'existait pas. Elle se rendit compte qu'elle pleurait uniquement quand une larme roula sur sa joue, et vint se perdre sur ses lèvres, laissant un petit goût salé qu'elle appréciait. Seulement, ni ses pleurs ni ses larmes ne pouvaient soulager sa peur. Elle se mit à crier, crier, de peur qu'on la rattrape. Elle ne pouvait penser à rien, laissant son esprit en solitaire le temps d'une course dont elle ne connaissait même pas l'origine. Elle fit pivoter doucement sa tête ; il n'y avait rien derrière elle. Elle ralentit alors le rythme de ses pas, et soupira, soulagée. Regardant autour d'elle, elle ne s'était pas souciée de savoir où elle allait déboucher, si bien qu'elle trébucha, et chuta dans un trou imaginaire dont on ne voyait pas la fin.

______________________________________

Une sensation de vide. Chloé Greenwood se réveilla en sursaut dans le dortoirs des Serdaigles. La jolie brune s'était assise et avait regardé autour d'elle, perdue l'espace de quelques instants. Elle ne savait pas l'heure qu'il pouvait être, et s'en contrefichait royalement : cela faisait à présent bien longtemps qu'elle ne vivait plus dépendamment du temps. Lorsqu'elle posa ses pieds par terre et enfila ses pantoufles, elle se rendit compte que son coeur battait à un rythme inhabituel. Cependant, elle ne se rappelait en rien de son précédent rêve. Coupant court à ses pensées, elle se tourna vers le lit d'Aziliz. Elle dormait à poings fermés, comme les autres filles de sa chambre d'ailleurs. Essayant de faire le moins de bruit possible, elle fouilla dans sa malle à la recherche d'affaires potables à mettre, se munit de ses affaires de toilettes, et fila dans la salle de bain des filles.

Une fois arrivée, elle entrouvrit doucement la porte, qui couina quelque peu. La Serdaigle se pencha légèrement, et conclut avec joie qu'aucune fille n'avait eu l'idée de se doucher avant elle. Elle fit donc couler un bain, et y ajouta un tas de produits qu'elle ne connaissait pas. Se dirigeant vers les lavabos, la jeune Préfète se regarda dans la glace. Son visage était plus ou moins cerné, et elle avait encore la trace des plis du drap sur sa joue droite. Elle ferma la porte, puis se déshabilla.

Le bain était chaud, mousseux et agréable. L'adolescente profita durant plusieurs longues minutes, laissant libre cours à ses pensées. Son père, sa soeur, sa mère étaients les personnes qui revenaient le plus souvent dans son esprit. Tim était absent. Riley lui manquait. Et quant à sa mère...chaque geste, chaque parole anodine ramenait Chloé à son souvenir. C'était involontaire la plupart du temps, mais ça faisait horriblement mal. Elle faisait au mieux pour dissimuler sa douleur avec un simple sourire. C'était une méthode simple, mais très efficace.

Lorsque la bleu-et-bronze décréta qu'elle avait passé assez de temps dans le bain, elle sortit et enroula une serviette autour d'elle. Prenant son temps, elle s'habilla et se rendit compte qu'elle avait pris un tee-shirt de sa soeur. Son estomac se serra, et elle reprit alors toutes ces affaires, retournant dans le dortoir pour les poser.

Après avoir pris son petit déjeuner, elle croisa rapidement quelques amis à elle à qui elle adressa un simple "bonjour" accompagné d'un petit sourire. Elle avait pour le moment envie d'être seule, même si elle ne savait pas trop pourquoi.

Aujourd'hui, la Serdaigle avait envie de changer ses destinations habituelles. Elle ne s'était jamais baladé aux alentours de Pré-Au-Lard, et quoi de mieux qu'un endroit qu'on ne connait pas pour empêcher les mauvaises pensées de nous tourmenter ? Son sac en bandoulière sur l'épaule, elle croisa des tas de visages inconnus. Sa bonne humeur habituelle l'avait quitté pour le moment, mais elle savait pertinemment que ces instants étaient éphémères. Elle se dirigea vers une sorte de bois qu'elle n'avait jamais remarqué auparavant, et aperçut alors des étincelles rougeâtres dans le ciel. La petite brune se frotta les yeux. Était-ce son imagination ou bien...? Ne quittant pas l'étendue bleue des yeux, elle vit bien une nouvelle fois ces petits feux d'artifices rouges. N'était-ce pas par hasard la description parfaite d'un signe de détresse ? Sans se poser trop de questions, elle pénétra dans la surface boisée, pressant le pas.

Cela faisait un moment qu'elle avait marché, et pourtant, aucune trace de personne en danger. Elle devait sûrement avoir rêvé. Mais voilà, elle était bel et bien perdue, à présent. Elle regarda d'abord à sa droite, puis à sa gauche, et cru distinguer entre les arbres des couleurs et des formes humaines. Avec une certaine excitation, elle se dirigea vers elles. Plus la jeune adolescente se rapprochait, plus elle pouvait décrypter et être sûre de ce qu'elle voyait. Une jeune femme dont le visage n'était pas inconnu à Chloé et un garçon qu'elle n'avait de toute évidence jamais vu étaient posé à terre. La Serdaigle eut d'abord peur de les déranger, puis se rappela qu'elle était perdue. Elle se rapprocha donc de manière à être vue.

-Bonjour à vous, je suis déso... Ses yeux se posèrent sur la jambe de la jeune-femme-aux-visage-pas-inconnu, et elle ne put s'empêcher un petit cri de stupeur. Oh mais que t'es-t-il arrivé ? Je suis désolée, de loin j'avais pas vu et... Enfin je serais arrivée plus vite sinon !

Elle s'accroupit auprès des deux jeunes gens, et grimaça. La vue du sang ne l'enchantait pas habituellement. Mais là, c'était différent, et elle ne savait pas pourquoi.

-Peut-être qu'on peut t'aider à te lever, non?

Sa question était idiote. S' ils étaient là, tous les deux posés à même le sol, c'est bien qu'elle ne pouvait pas se déplacer. L'espace d'un instant, Chloé se sentit horriblement bête.
Revenir en haut Aller en bas
Rily Dacker
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Ecureuil




Re: Dans la forêt.

Message par : Rily Dacker, Mer 7 Sep 2011 - 20:43


C'était horriblement frustrant. Frustrant, mais aussi affreusement excitant. Et ça faisait aussi très mal. Assise à même le sol, la jeune femme qui se prénommait Rily et qui était d'ailleurs précédemment tombée d'un arbre éprouvait les plus grandes peines à se relever. Peines qui était, d'ailleurs tout à fait inutile, vu que sa jambe droite refusait purement et simplement de la porter. Ah oui, n'oublions pas qu'elle s'était perdue, aussi. Et ses étincelles rouges venaient de se perdre vainement entre la cime des arbres. La jeune femme blessée trouvait cela follement excitant, mais pas forcément très agréable.

Etincelles perdues vainement ? Pas si sur ! Alors qu'elle tentait pour la énième fois de se mettre debout, elle entendit des bruits de pas. Son cœur manqua un battement. On venait l'aider ? L'idée était trop belle pour être pensée clairement, ce fut donc sous forme d'un espoir léger comme l'air qu'il la caressa avec douceur. Elle n'allait pas mourir seule dans ces bois, oubliée de tous! Au contraire, la chance avait décidé d'être de son côté, ce qui n'était pas pour lui déplaire, bien loin de là. Finalement, peut-être allait-elle renoncer à son idée d'auberge et retourner à Pré-au-lard... sauf si son sauveur (sauveuse?) préférait allonger leur petite balade dans les bois.

- Hey ! lui lança l'inconnu en arrivant. Apparemment, il avait déjà vu ses quelques bobos, car il reprit sans hésitation: Belle blessure. Je suppose que tu ne peux plus te relever ? * Wouah, quel esprit de déduction * songea intérieurement la jeune femme, mais elle ne dit rien, trop heureuse de tomber sur quelqu'un... enfin, que quelqu'un lui tombe dessus... bref, on a compris. Le jeune homme reprit: Tu penses que tu t'es cassé quelque chose ?

Rily ouvrit la bouche pour répondre en grimaçant, mais une autre voix la coupa net, allant jusqu'à lui arracher un sursaut, qui la fit grimacer encore plus. Elle avait à peine pensé qu'une personne pouvait se trouver dans le coin; mais deux! C'était un vrai rêve éveillée!

-Bonjour à vous, je suis déso... commença la jeune fille qui venait d'arriver, avant de se couper net. Son regard venait de se poser sur sa jambe, là où s'étalait son sublime bleu, tout violet. Oh mais que t'es-t-il arrivé ? Je suis désolée, de loin j'avais pas vu et... Enfin je serais arrivée plus vite sinon !

Rily grimaça de plus belle, avant de s'arracher un sourire. C'était elle qui causait les problèmes, et on s'excusait!

- Aha, ne t'en fais pas, c'est juste un petit bobo... heu, pour te répondre, monsieur aux yeux tout noirs... aux yeux tout noir? s'étonna-t-elle, avant de se reprendre : si j'arrivais à me lever, je pense que je ne serais pas par terre, et je crois que je me suis tordu le genou. Rien de grave! Et, heu... continua-t-elle en levant les yeux vers la jeune fille,
pour ce qui m'est arrivé... je suis tombée d'un arbre,
expliqua-t-elle rapidement en désignant ledit arbre, dans lequel on voyait bien le reste de la branche cassé, à une dizaine de mètre.

Son regard exprimait toute sa gratitude, et même si ses paroles étaient empreintes de cet humour parfois vexant qui ressortait quand elle n'en avait pas envie, elle espérait que ses paroles, bien qu'ironique, ne serait pas mal prise. Elle avait en horreur les susceptibles... le cas échéant, elle faisait avec. La jeune fille - qu'elle avait l'impression d'avoir déjà vu quelque part, sans retrouver où - s'accroupit près d'elle et grimaça devant son "petit bobo". Son genou avait un peu gonflé et le bleu ne dégrossissait pas, elle s'était même égratignée et ça saignait un peu. La totale, quoi!

-Peut-être qu'on peut t'aider à te lever, non?
- Ça ne serait pas pour me déplaire en effet... désolée de vous avoir fait bouger jusqu'ici, j'espère que vous ne venez pas de loin, déclara-t-elle d'une voix empreinte d'inquiétude. Elle avait horreur d'être au centre de l'attention pour des choses si futiles.

Elle leur tendit chacun une main, pour qu'il l'aide, accessoirement, à se relever. Elle en profita pour détailler un peu plus le monsieur-aux-yeux-tout-noir. Cette particularité lui disait quelque chose... mais quoi? Qui donc lui avait parlé d'un jeune homme, la quinzaine environ, émacié, aux grands yeux noirs et homo... homo? Il n'y avait que Luna pour lui raconter ses rencontres avec des personnes ayant une... comment dire... sexualité différente? Elle ne retrouvait plus le nom du garçon, mais elle ne doutait pas de s'en souvenir... ou de se faire souvenir, si elle avait l'opportunité de lui demander son prénom. Quand à la jeune fille, apparemment un peu plus âgée (même si elle n'était pas une devin...), elle ne se souvenait ni du lieu où elle l'avait vu, et encore moins de son prénom. Peut-être à la boutique ? C'était fort possible. Probable même. Elle voyait tellement de monde, pourtant certains visages restaient... était-elle de ceux-là? Aucune idée. Elle saurait bien assez tôt.

Revenir en haut Aller en bas
Paul Hiddleston
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus (Hyène)





Re: Dans la forêt.

Message par : Paul Hiddleston, Ven 9 Sep 2011 - 21:44


Derrière ses lunettes rondes - totalement inutile au passage -, le Serpentard regardait la jeune femme blessée droit dans les yeux. A ce moment précis, il observait chez la jeune femme un immense sourire se dessiner sur son visage, elle semblait vraiment très heureuse d'être tombée sur quelqu'un. Enfin même si là c'était plus d'un arbre qu'elle était tombée et que Stuart avait simplement accouru juste après son appel à l'aide. Il fallait avouer qu'elle avait eu de la chance de trouver quelqu'un qui se baladait non loin de l’endroit de son accident et qui, qui plus est, n'était pas complètement perdu. Alors qu'elle allait parler pour répondre à la question du vert et argent, une autre fille arriva, l'air complètement perdu. Stu' quitta la blessée pour poser son regard vers la nouvelle arrivante, il l'avait déjà vu, c'était la préfète de Serdaigle. Il avait faillit se faire chopper par cette fille lors d'une de ses ballades nocturnes. La préfète était de taille moyenne dirons-nous, un visage plutôt rond encadré de long cheveux bouclés d'un rouge particulier assez foncé.

- Bonjour à vous, je suis déso... Elle s'interrompit à la vue de la blessure de l'autre fille, puis reprit l'air contrit : Oh mais que t'es-t-il arrivé ? Je suis désolée, de loin j'avais pas vu et... Enfin je serais arrivée plus vite sinon !

Sentant deux regards interrogateurs peser sur elle, la blessée, avec un sourire semblant cacher une grimace de douleur, expliqua ce qu'il lui était arrivé. Alors qu'elle parlait, Stu' se redressa doucement, prêt à l'aider lorsqu'elle aurait finit d'expliquer ses .. petites folies acrobatiques ?

- Aha, ne t'en fais pas, c'est juste un petit bobo... heu, pour te répondre, monsieur aux yeux tout noirs... aux yeux tout noir ? Si j'arrivais à me lever, je pense que je ne serais pas par terre, et je crois que je me suis tordu le genou. Rien de grave ! Et, heu... Pour ce qui m'est arrivé... je suis tombée d'un arbre.

Un grand sourire clairement amusé avait illuminé le visage maladif du vert et argent face à la remarque de la jeune femme blonde sur ses yeux et au nom qu'elle lui avait donné. Mis à part ça il se doutait bien qu'elle ne pouvait pas se lever, il avait juste demandé ça pour la forme en fait. Quoiqu'il en soit il semblerait qu'elle n'est rien de très grave, un simple genou tordu quoi, en revanche cela devait faire assez mal. En même temps, tomber d'un arbre ! Comment avait-elle fait son compte ? Déjà pour y monter ... Tout les arbres étaient au moins à une dizaine de mètres au dessus du sol ! Suspicieux, Stuart eût soudain un déclic qui débloqua la réponse à cette question. Cette fille était surement un animagus ! Une sorte de petit rongeur ou alors un oiseau ... N'écoutant plus vraiment la conversation, Stu vit s'agiter une main sous son nez. Revenant dans le vif du sujet, il décida avant de prendre la main de la jeune femme de lui lancer un petit sort qui pourrait peut être la soulager un peu. Sortant sa baguette, il murmura :

- Curo as velnus.

Là voilà, ce sort devrait la soulager et l'aider à mieux marcher déjà. Normalement. Enfin il attrapa la main fine de la demoiselle et avec l'aide de la Serdaigle, ils l'aidèrent à la mettre debout. La blondinette ne lâchait pas Stuart du regard et il commençait à trouver cela un peu gênant ... Decidant de faire fît de cette fixation extrême, il demanda :

- Ça va ? T'as pas trop mal ? Je sais pas si le sort que j'ai lancé soulage vraiment, mais bon ..

C'était la première fois qu'il le testait en fait. D'habitude lui se fichait pas mal de souffrir d'une blessure, bien au contraire. Il n'avait donc pas la moindre idée du fait de l'efficacité de ce sort. Il remarqua ensuite qu'il ne savait même les noms de ces deux jeunes filles et pour faire connaissance, savoir cela serait peut être un bon début ...

- Sinon, vous vous appelez .. ?

Maintenant la blessée du mieux qu'il pouvait car il la dépassait d'une bonne tête et demi, il se remémora le chemin qui l'avait conduit jusqu'ici. Il n'avait presque fait que d'avancer tout droit. De plus il avait croisé sur son chemin une grosse souche d'arbre recouverte de champignons avant de voir une sorte de petite clairière comme celle-ci ou une grosse branche barré un côté du passage. Non loin de l'entrée de la forêt il y avait également des mottes de terres plus ou moins grandes et recouvertes de feuilles ... Bon, tout allait bien, il se souvenait parfaitement bien de la route pour quitter ces bois ..

Revenir en haut Aller en bas
Ciarán A. Merrow
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Dans la forêt.

Message par : Ciarán A. Merrow, Sam 10 Sep 2011 - 21:37


Observant toujours l’hématome de la jeune femme qui paraissait grossir à vue d'oeil, Chloé s'interrogea. La blessée était là, couverte de plusieurs égratignures, en pleine forêt. Qu'avait-il bien pu lui arriver ? Peut-être s'était-elle fait attaquée ? C'était là une pensée bien mauvaise et la Serdaigle secoua la tête comme pour faire fuir ces idées qui la terrifiaient. Chloé se tourna près du jeune homme qui était arrivé avant elle. Son visage ne lui était pas inconnu non plus... La préfète croisait de plus en plus de monde à Poudlard, peut-être l'avait-elle déjà repris, ou bien tout simplement adressé la parole une fois ? Alors que sa mémoire lui jouait un tour, la jolie blessée expliqua ses mésaventures :

-Aha, ne t'en fais pas, c'est juste un petit bobo... heu, pour te répondre, monsieur aux yeux tout noirs... aux yeux tout noir ? Si j'arrivais à me lever, je pense que je ne serais pas par terre, et je crois que je me suis tordu le genou. Rien de grave ! Et, heu... Pour ce qui m'est arrivé... je suis tombée d'un arbre.

Chloé fit des yeux ronds. Tombée d'un arbre ? Quelle idée de grimper comme ça, en plein milieu d'une forêt où il n'y avait qu'elle! A moins que... une fois de plus la sorcière avait oublié où elle était et dans quelle école elle étudiait. A Poudlard tout arrivait... En vérité, la jeune femme devait simplement être un animagi. L'espace d'un instant, Chloé fut curieuse de savoir pourquoi elle était venue ici, et ce qui l'avait poussé à escalader ces grands arbres. Dans la forêt, il y en avait tellement que la jeune adolescente avait du mal à les identifier. Il fallait avouer qu'elle n'était pas venue non plus pour faire un compte rendu précis des différentes races qui pouvaient l'entourer. Ce fut un chuchotis qui la fit sortir de ses pensées. A l'aide d'un petit mouvement de baguette, le jeune adolescent avait prononcé un petit « Curo as velnus. », comme pour lui même. La préfète ne savait pas vraiment à quoi servait ce sortilège, mais elle pouvait cependant se douter que cela pourrait soulager la jeune femme. Lorsqu'il la prit par la main, la jeune Serdaigle se mit debout et l'aida. La blessée était sur ses deux jambes.

-Ça va ? T'as pas trop mal ? Je sais pas si le sort que j'ai lancé soulage vraiment, mais bon .. Il marqua une pause. Sinon, vous vous appelez .. ?

La jeune femme était soutenue par les deux adolescents, un bras autour du cou de chacun. Son pied était posé par terre. La prefète espérait de tout coeur qu'elle ne souffrirait pas trop durant le trajet. Et d'ailleurs, où allaient-ils l'emmener ? Chloé prit la parole :

-Ca m'a tellement perturbé que j'en ai oublié de me présenter, je suis désolée... Je m'appelle Chloé Greenwood. Et vous, alors ?

Elle ponctua sa phrase d'un sourire. Et voilà qu'elle venait de faire deux nouvelles rencontres. Il était bien trop tôt pour dire s'ils allaient devenir des amis ou pas. Chloé avait appris à ne plus se questionner sur des choses comme celles là. Il adviendrait de ce qu'il adviendrait, et le temps choisirait pour elle. Il en avait toujours été ainsi, et cela ne changerait pas. Le temps est maître de tout. On ne peut pas l'ignorer, on ne peut pas vivre sans. Il est omniprésent dans nos vies, et tout dépend de lui. Les amitiés, les doutes qui s'estompent. Avec le temps tout change. On ne peut rien prévoir, et c'est ça qui fait le hasard.

Elle pensait à des choses étranges parfois. Pourquoi devenait-elle mélancolique alors que quelques secondes avant, elle se sentait bien ? Son humeur pouvait changer du tout au tout. Chloé était imprévisible, et personne ne pouvait vraiment la connaître par coeur. Ses pensées tourbillonaient sans arrêt dans son esprit, ne lui laissant aucun répit. Elle réfléchissait trop. Elle pensait trop. C'étaient là ses principaux défauts.
Revenir en haut Aller en bas
Rily Dacker
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Ecureuil




Re: Dans la forêt.

Message par : Rily Dacker, Dim 11 Sep 2011 - 11:56


Le jeune homme aux yeux entièrement noirs eu la bonne idée de lui lancer un sort, qui la
soulagea immédiatement. Ses blessures étaient toujours là, mais la douleur était atténuée, et cela lui faisait un bien fou. Ignorer la douleur, c'était bien beau, mais pas très efficace. Rily gratifia le jeune homme d'un sourire et, à l'aide des deux arrivants, elle put se remettre sur pied sans trop de mal. La tête lui tourna un peu, mais le décors cessa rapidement de tanguer et le ciel revint en haut et la terre en bas. La jeune femme soupira de soulagement. Elle avait vraiment de la chance!

-Ça va ? T'as pas trop mal ? Je sais pas si le sort que j'ai lancé soulage vraiment, mais bon...

- Oh ça fait vraiment du bien, merci.

- Sinon, vous vous appelez .. ? demanda-t-il.

Rily, les bras autour des épaules des deux jeunes gens (avec un peu de mal car elle n'était pas très grande), posa son pied à terre. Son genou trembla et elle releva le pied. Bon, elle allait tenter le coup à cloche-pied. Pas très agréable, mais si elle ne voulait pas trop mettre son articulation à l'épreuve, elle n'avait pas le choix. Mais avant de prendre le chemin du retour, les présentations, s'ilvousplaîtmerci.

- Ca m'a tellement perturbé que j'en ai oublié de me présenter, je suis désolée... Je m'appelle Chloé Greenwood. Et vous, alors ?
se présenta la dénommée Cholé. Rily l'excusait sans peine, elle-même n'avait pas pensé à se présenter. En même temps, elle n'allait pas dire "Salut, je m'appelle Rily et je viens de me casser la figure, tu peux m'aider?". Elle prit la parole à son tour:

- Moi c'est Rily, Rily Dacker. Pardonnée Chloé, moi aussi je ne m'étais pas présentée! lança-t-elle avec un sourire. Et toi? demanda-t-elle au monsieur-aux-yeux-tout-noirs.

Elle balaya ensuite la forêt du regard. Comment allaient-ils faire pour retrouver leur chemin? Elle n'avait aucun sens de l'orientation et serait bien incapable de retrouver son chemin. Même si elle s'était retransformée en écureuil, son flair ne l'aurait pas aidé, les odeurs de la forêt avait tôt fait de recouvrir son odeur. Même son nez d'humaine,à l'odorat tout de même un peu plus développé grâce à son don d'animagi, ne pouvait ignorer la douce senteur des feuilles humides ou mortes, l'odeur des fleurs, des bourgeons, de l'herbe, toutes ses odeurs tellement plus présente que la trace aérienne d'un écureuil. Elle n'avait aucune chance seule, Chloé et Stu étaient son seul espoir. Restons positif, au moins, s'ils se perdaient, ils seraient trois, et peut-être savaient-ils transplaner? Rily avait son permis, mais elle avait besoin de pivoter pour transplaner, c'était ce qui lui permettait
de prendre sa Décision. Elle se décida à questionner ses nouveaux compagnons du moment.

- Huuum... dites, vous savez par où c'est, pour rentrer ? Ce serait bête d'errer au hasard, j'aime bien cette forêt, mais je n'ai pas envie d'y passer la nuit, personnellement... Puis elle prit conscience que, dans sa joie de trouver quelqu'un, elle ne s'était même pas préoccupée de savoir ce qui les avait emmené dans la forêt. Et au fait, qu'est-ce-que vous veniez faire dans la forêt ? Ça m'intéresse de savoir à quoi je dois autant d'aide, avoua-t-elle avec un sourire.

* Et puis j'ai envie de savoir si je vous embête beaucoup... * ajouta-t-elle pour elle-même, consciente que si elle le disait de vive-voix, elle n'obtiendrait certainement que des "oh, ne t'en fais pas, ça ne me dérange pas", ou des trucs comme ça... et c'était gênant de se demander si ces réponses-là étaient sincères ou pas. La jeune femme n'était pas du genre à chercher le mensonge partout, mais sa manie à se demander si chaque parole était sincère ou non l'agaçait sérieusement par moment. Et heureusement que ladite manie ne survenait que dans certaines occasions. Elle poussa un soupir intérieur. Se lamenter sur des traits peu plaisant de son caractère était absolument inutile dans la situation où elle était. Valait mieux prêter attention aux réponses de Chloé et de Stuart, si l'un ou l'autre savaient quelque chose, ce serait fantastique!
Revenir en haut Aller en bas
Paul Hiddleston
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Animagus (Hyène)





Re: Dans la forêt.

Message par : Paul Hiddleston, Dim 11 Sep 2011 - 13:14


La-fille-à-la-blessure gratifia Stuart d'un immense sourire de soulagement. Vraisemblablement le sortilège qu'il avait lancé fonctionnait vraiment et donc, elle se sentait un peu mieux. Bien, c'était déjà ça de prit, car avant de retrouver le village de Pré-au-lard, il y avait quand même un petit bout de chemin à parcourir .. La jeune femme remercia Stuart tout en essayant de se maintenir debout du mieux qu'elle pouvait, mais la tache était corsée étant donné que ses deux sauveurs étaient bien plus grand qu'elle et que son genou la faisait souffrir dès qu'elle le posait sur le sol. Réfléchissant à une solution pour que la-fille-à-la-blessure n'ait pas trop de problèmes pour marcher, il fut coupé par la-fille-perdue qui se présenta en s'excusant encore une fois. Passait-elle son temps à s'excuser de tout ?

- Ca m'a tellement perturbé que j'en ai oublié de me présenter, je suis désolée... Je m'appelle Chloé Greenwood. Et vous, alors ?

Stuart la regarda attentivement, n'affichant aucune expression particulière sur son visage émacié. Ainsi donc la préfète des Serdaigles s'appelait Chloé et donc, la grande blessée du jour était ... ?

- Moi c'est Rily, Rily Dacker. Pardonnée Chloé, moi aussi je ne m'étais pas présentée ! Et toi ?

Rily. Elle s'appelait donc Rily ..Et bien il fallait avouer que le vert et argent n'en avait jamais entendu parler ! Ravi de faire de nouvelle rencontre, Stu' lui rendit son sourire et un peu obligé de se présenter lui aussi, dit dans un sourire :

- Je m'appelle Stuart, Stuart Allan Pot. Mais vous pouvez m'appeler Stu' comme tout le monde.

Il scruta l'immense forêt de ses yeux noirs, réfléchissant de nouveau à un moyen plus pratique pour Rily de se sortir de ce merdier. Si au moins il savait transplaner ! Mais bon voilà, il venait à peine d'avoir 17 ans et il comptait avant toute chose passer la formation d'animagus. Quant à Chloé, si elle était encore préfète à Poudlard, c'est qu'elle n'avait même pas l'âge de passer le permis de transplanage. Ils étaient donc coincés de ce côté et étaient condamnés à marcher dans cette vaste étendue d'arbres pendant au moins deux bonnes heures .. Stu' eût alors une idée, jaugeant Rily de haut en bas il envisagea sérieusement l'option de la porter tout du long du trajet. Elle était plus petite que lui et était très mince, il ne devrait avoir aucun problème à la transporter ainsi ...

- Huuum... dites, vous savez par où c'est, pour rentrer ? Ce serait bête d'errer au hasard, j'aime bien cette forêt, mais je n'ai pas envie d'y passer la nuit, personnellement ... Et au fait, qu'est-ce-que vous veniez faire dans la forêt ? Ça m'intéresse de savoir à quoi je dois autant d'aide.

Avant de répondre à ses questions, le Serpentard, qui sans lui laisser le temps de choisir ou de se rebeller, attrapa la jeune femme avec vitesse et douceur pour la porter un peu à la façon d'un prince portant sa princesse. Mais cette comparaison étant niaise et dépourvu de sens ici, nous verrons cela comme une personne normale venant en aide à une personne blessée tout simplement. Souriant à la jeune femme, il entreprit de répondre à ses interrogations. Montrant le nord-est avec son menton, il dit :

- Par là, c'est quasiment tout droit. Oh et t'inquiètes je me baladais juste un peu, je reviens d'un rendez-vous à Pré-au-lard en fait. Tu peux dire merci au hasard.

Il ria doucement, sans sortir de bruit. Un peu comme un souffle saccadé et sourd. Puis il s'orienta vers Chloé pour savoir pourquoi elle était là, même si c'était très certainement dû au hasard encore une fois. D'un petit signe de tête il l'invita à se mettre en marche, car quitte à parler et faire connaissance, autant le faire en avançant. Ils s'engagèrent alors dans une longue marche à travers arbres gigantesques, feuilles mortes, branches cassées et souches d'arbres éparpillés ça et là. Au moins la forêt les protégeait du mauvais temps extérieur même si il fallait avouer qu'il ne faisait pas très chaud pour l'instant ..

Revenir en haut Aller en bas
Ciarán A. Merrow
avatar
Serdaigle
Serdaigle

Re: Dans la forêt.

Message par : Ciarán A. Merrow, Dim 11 Sep 2011 - 17:49


Le sort lancé par le garçon aux yeux noirs de jais avait l'air de soulager la blessée. Son visage, encore crispé quelques minutes auparavant, s'était détendu à l'instant même où la formule eut été prononcée. Cela faisait plaisir à Chloé. Si cela pouvait durer jusqu'à ce qu'ils trouvent un endroit où se poser, ce serait parfait. Les mots de la jeune femme rappelèrent à la Serdaigle que l'autre garçon avait posé une question. A son tour donc, elle se présenta.

-Moi c'est Rily, Rily Dacker. Pardonnée Chloé, moi aussi je ne m'étais pas présentée! dit-elle dans un sourire. Et toi? ajouta-t-elle en se tournant vers l'adolescent.

Rily... à une lettre près, elle aurait eu le même nom que sa mère. Encore une fois, c'était une simple parole, un simple mot au hasard qui lui avait imposé le souvenir de Riley. Cela faisait bientôt 8 ans qu'elle les avait quitté. C'était vraiment idiot de repenser à elle dans une telle circonstance. Durant la semaine ou même pendant les moments où Chloé était entourée d'amis, elle interdisait à ses souvenirs noirs de pénétrer dans son esprit. Elle réservait ses moments de déprime ou sa nostalgie au soir, quand elle était dans son lit, seule face aux démons de son passé. Elle revint soudainement au moment présent, principalement grâce au garçon-aux-yeux-noirs qui se présenta.

- Je m'appelle Stuart, Stuart Allan Pot. Mais vous pouvez m'appeler Stu' comme tout le monde.

Ainsi donc il s'appelait Stuart...Essayant de fouiller dans sa mémoire, Chloé se demandait où elle avait bien pu rencontrer ce dernier. Cependant, rien ne lui revint. Pourtant, ce prénom, plutôt peu commun, elle l'avait déjà entendu. Elle était persuadée que cela ne faisait pas longtemps. Bon sang, elle avait, décidemment, une mémoire uniquement pour ce qui l’intéressait.

-Huuum... dites, vous savez par où c'est, pour rentrer ? Ce serait bête d'errer au hasard, j'aime bien cette forêt, mais je n'ai pas envie d'y passer la nuit, personnellement ... Et au fait, qu'est-ce-que vous veniez faire dans la forêt ? Ça m'intéresse de savoir à quoi je dois autant d'aide.

La Serdaigle hocha la tête en réponse à un dialogue muet, et Stuart prit Rily à la manière d'un prince portant sa princesse sans lui demander son avis. Chloé se posa la question durant une fraction de seconde, de savoir si Stu' et Rily se connaissaient déjà...avant de se rendre compte que ces pensées étaient en fait idiotes, puisque ce dernier avaient demandé le nom des jeunes femmes.

Chloé rit malicieusement. Elle s'était perdue, et c'était d'ailleurs ça qui l'avait amenée vers ses deux compagnons. Elle n'avait décidément aucun sens de l'orientation. Elle n'avait jamais appris à se servir d'une boussole, et n'avait jamais su dans quel sens prendre une carte. Lorsqu'elle pratiquait la course d'orientation dans le monde moldu, elle se débrouillait toujours pour suivre quelqu'un et lui demander de l'aide pour trouver ses bases. Elle arrivait toujours la dernière, couverte de boue et des centaines d'épines coincées dans les cheveux, alors que les autres revenaient impeccables. Elle sourit à ce souvenir, se moquant d'elle même. Elle se tourna vers Rily et Stu' et répondit :

-Je suis une véritable quiche en matière d'orientation alors ne comptez pas sur moi, vous seriez déçus !

Elle sourit. Stuart quand à lui avait l'air de se rappeler du chemin à prendre. Du menton il indiqua une direction que la jeune préfète n'aurait su identifier, et dit :

-Par là, c'est quasiment tout droit. Oh et t'inquiètes je me baladais juste un peu, je reviens d'un rendez-vous à Pré-au-lard en fait. Tu peux dire merci au hasard.

Le hasard... il est vrai qu'il faisait parfois bien les choses. Si les deux sauveurs de Rily ne s'étaient pas trouvés dans le coin, Chloé n'osait même pas se demander ce qui aurait pu se passer. Peut-être que quelqu'un aurait fini par la trouver...Mais au bout de combien de temps ? Elle aurait eu tout le temps de souffrir. Pour uen fois, Chloé fut plutôt contente de s'être trouvée au bon endroit au bon moment. Avant que le jeune garçon ne l'invite à les suivre, Chloé répondit :

-Une petit balade à l'improviste qui m'a menée ici...Juste le fruit du hasard, comme Stu', apparemment !

Elle se mit à rire silencieusement. Regardant ses deux compagnons, elle se sentait plus ou moins inutile. Elle ne pouvait même pas aider Stuart à porter Rily, alors à quoi servait-elle ? Les rejoignant en pressant le pas, Chloé demanda :

-Dites...Stu' tu as mon âge non ? Dans quelle maison tu es ? Et toi Rily, par hasard, tu n'as pas été repartie à Serdaigle ? Enfin, je crois que tu es une des vendeuses d'un magasin mais je me souviens pas le quel...


Ces questions étaient plus ou moins indiscrètes. Peut-être qu'ils n'avaient aucunement envie de parler de ça, mais au moins, ça faisait la conversation et ça évitait que personne ne parle pendant le trajet qui allait les mener dans un endroit que Chloé ne connaissait pas encore.



Revenir en haut Aller en bas
Rily Dacker
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Ecureuil




Re: Dans la forêt.

Message par : Rily Dacker, Ven 16 Sep 2011 - 20:30


Rily poussa un cri affolé lorsqu'elle sentit qu'on l'attrapait, rapidement mais avec douceur, et quand elle se rendit compte que c'était le dénommée Stuart qui l'avait prise ainsi elle s'autorisa un grand éclat de rire. Elle se faisait porter à la manière d'une princesse, c'était trop beau pour être vrai. La blessée lança un sourire à Stu' pour le remercier. Elle savait parfaitement que ce geste était nécessaire et que, s'il en avait été autrement, le jeune homme ne l'aurait pas fait. Il aimait un homme, et elle était trop heureuse de rencontrer celui dont Luna lui avait parlé; le seul homo qu'elle connaisse à ce jour, et jamais elle n'aurait songé qu'il y ait autre chose que de l'aide derrière ce geste. Un autre que lui aurait éveillé ses soupçons, mais là c'était différent. Et puis, elle ne se démontait plus le genou, comme ça ! Puis Chloé - puisque c'était ainsi que s'appelait la jeune femme - leur déclara qu'elle ne pourrait pas les aider, étant un véritable "quiche en matière d'orientation". Comme Rily. Leur ultime espoir résidait en Stuart, et apparemment le Serpentard savait par où ils devaient rentrer. La jeune femme poussa un soupir de soulagement. Ils n'étaient pas complètement perdu!

- Oh et t'inquiètes je me baladais juste un peu, je reviens d'un rendez-vous à Pré-au-lard en fait. Tu peux dire merci au hasard, ajouta-t-il ensuite, et les yeux de Rily se mirent à briller. Rendez-vous? Avec qui? Son chéri-d'amour-qu'il-aimait-surement-très-fort? La yaoiste força ses questions indiscrètes à retourner d'où elle venait.

-Une petit balade à l'improviste, expliqua à son tour Chloé. qui m'a menée ici...Juste le fruit du hasard, comme Stu', apparemment !

Woua! Alors elle ne devait son "sauvetage" que grâce au hasard ? C'était vraiment son jour de chance ! Finalement, sa mauvaise chute lui avait apporté plus de bonnes choses que de mauvaises, quelques égratignures et une foulure, ce n'était rien de grave. Le désespoir et la nuit seule aurait été bien pire, si ses signaux de détresse n'avaient pas porté ses fruits. Un sourire étira ses lèvres. C'était bizarre à dire, mais elle était contente. La jeune femme remercia silencieusement la branche qui s'était cassée, tandis que les jeunes gens commençaient à marcher. Chloé semblait se sentir... comment dire... en recul ? Rily se secoua mentalement. Elle s'était attirée des ennuis plus d'une fois à essayer de deviner les humeurs et ce que pensaient les autres, si Chloé n'allait pas bien, elle comptait sur la jeune femme pour le leur dire. Après tout, elle pouvait très bien ne pas être la seule blessée...

Dites...Stu' tu as mon âge non ? Dans quelle maison tu es ? Et toi Rily, par hasard, tu n'as pas été repartie à Serdaigle ? Enfin, je crois que tu es une des vendeuses d'un magasin mais je me souviens pas le quel...

La vendeuse sourit à nouveau. Ce n'était pas la première fois qu'on lui demandait cela, et ce ne serait certainement pas la dernière. Et Chloé avait une excellente mémoire, au point de se souvenir de la maison de sa camarade de Serdaigle. Rily hallucinait presque. Si un jour elle revenait à Poudlard, presque tous les élèves se souviendraient d'elle comme la vendeuse d'animaux magiques. Cela ne nuirait sans doute pas à sa réputation d'accro aux animaux... d'ailleurs, en parlant d'animaux, elle se demanda un instant où était Wisp... puis ses pensées revinrent vers la conversation et elle répondit d'une voix enjouée:

- Oui, effectivement, j'étais à Serdaigle! Comment tu le sais ? Et puis, oui, je fais partie du staff de la boutique d'animaux ! Tu n'es pas la première à me le demander, lui avoua-t-elle en riant.

Elle se sentait un peu coupée du mouvement, dans les bras de Stuart. Se faire porter comme ça... peut-être que ça en mettait certaines à l'aise, mais Rily se sentait gênée. Surtout qu'elle ne se classait pas dans la catégorie légère, malgré sa petite taille svelte, et elle devait être encombrante pour Stu'. Elle le regarda, pour essayer de deviner si c'était le cas. Au pire, elle pourrait marcher un peu, même si elle ralentirait davantage le mouvement à pied que portée. La bonne ambiance qui régnait, malgré leur situation, chassa ses doutes comme des mouches. Si ça n'allait pas, ils le diraient. Intérieurement, la jeune femme fit les gros yeux. Plus ça allait, plus elle avait l'impression de répéter toujours les mêmes pensées... même si ce n'était que dans sa tête. Un ricanement intérieur la secoua légèrement. Elle devenait vraiment bizarre...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Dans la forêt.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 24

 Dans la forêt.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 13 ... 24  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.