AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard
Page 26 sur 27
Dans la forêt.
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27  Suivant
Mangemort 32
Mangemort
Mangemort

Dans la forêt. - Page 26 Empty
Re: Dans la forêt.
Mangemort 32, le  Jeu 11 Oct 2018 - 18:14

LA 84


Une fois encore, le Corbeau est accompagné de 84. Les deux masques sont inséparables. Les choses sont plus intéressantes lorsqu'elles sont partagées. Et chacun a son domaine de prédilection. L'une parle, l'autre agit. Chacun son arme, chacun sa façon de faire, et pourtant nul besoin de se concerter pour que ça fonctionne. La forêt les accueille en son sein en cette après-midi des plus fraîches. 32 aime sentir le vent glacial s'engouffrer dans les pans de sa cape, la laissant claquer au gré des rafales. Le masque garde le visage au chaud, protège les yeux. Il ne saurait se sentir mieux.

Les chemins empruntés sont nombreux, quelques mots sont échangés. Ils cherchent sans chercher, davantage enclins à laisser les choses se faire si elles doivent exister. Et lorsqu'un mouvement est perçu au niveau d'un arbre légèrement plus lointain, une vérification s'impose. Cette Forêt est emplie de créatures magnifiques ou de jeunes âmes prêtes à embrasser les Ténèbres. Il est bien connu que les adeptes des sensations fortes aiment venir se faire quelques frayeurs par ici. Et 32 et 84 sont tout à fait prêts à les satisfaire.

Pourtant, en s'approchant, c'est une petite fille qui apparaît. Une première année vu son âge. Elle semble vouloir grimper à l'arbre. Dos à eux, et dans leur marche silencieuse, elle ne les a probablement pas entendus arriver. Il l'observe grimper sur une branche, la tête légèrement penchée sur le côté. Cette gamine s'est perdue pour se retrouver ici, ce n'est pas possible. Personne de sensé ne laisserait une enfant venir jouer seule dans les bois. Qui sait quelle mauvaise rencontre elle pourrait y faire ?

32 secoue lentement la tête de gauche à droite. Non, décidément, beaucoup oublient que la guerre est belle est bien là, et qu'il est grand temps d'ouvrir les yeux sur le monde tel qu'il est. Visiblement, cette enfant ignore tout cela. « Pourquoi grimper ? T'envoler ou t'écraser ? » Le tact n'existe pas chez les Corbeaux, c'est la moquerie qui prend le dessus. Cependant le ton est curieux. Peut être que l'enfant se montrera divertissante.
Invité
Anonymous
Invité

Dans la forêt. - Page 26 Empty
Re: Dans la forêt.
Invité, le  Sam 20 Oct 2018 - 18:11

Un tandem, un brillant binôme. Enfin, brillant. Deux ombres liées, plutôt. Emplies de ténèbres. Qui marchent, côté à côté, sans échanger de mot, sans un regard. Parce qu’il y a une sorte de connexion. Comme si tu pouvais savoir ce que le Corbeau pense quand il s’impatiente. Par exemple. Comme s’il suffisait d’un regard entre vous pour que vous vous compreniez. C’était l’avantage d’évoluer à deux ainsi. Il y avait une sorte de lien psychique qui se crée. Simplement.

Ton duo des enfers avance donc au sein de la forêt qui longe Pré-au-Lard. Si vous étiez persuadé de tomber sur des âmes en mal de sensation, vous ne vous attendiez pas à ce que vous alliez découvrir. Une enfant – quel âge ? – tentant de grimper sur un arbre. C’était vos silhouettes qui l’avait effrayé ou juste un simple parcours de casse-cou ? Fallait qu’elle fasse attention, son cou pouvait se rompre mais pas de la manière dont elle le voudrait …

Et c’est la moquerie du Corbeau qui ouvre les sommations. 32 n’a toujours pas acquis le tact depuis votre dernière sortie, mais qu’importe, sa manière de faire te plait. Une sorte de brutalité qui lui colle à la peau. Tu n’attends pas la réponse de l’enfant, mais tu extirpes ta baguette de ta manche, prêt à faire comprendre à l’enfant qu’il ne fallait pas se jouer de vous. Ni des questions que vous alliez pouvoir lui poser.

Autour, la forêt semblait s’être arrêtée. Comme si l’ensemble du paysage restait figé  à cette rencontre pour le moins surprenante. D’une enfant qui croise la route de deux Masqués. Qu’allait-il advenir d’elle ? Au fond, tu espérais que ça se passerait mieux que sur le chantier …
Camille Zia
Camille Zia
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la forêt. - Page 26 Empty
Re: Dans la forêt.
Camille Zia, le  Dim 21 Oct 2018 - 19:01

Alors que sa main était tendue vers la branche suivante, prête à s'en saisir, Camille entendit une voix s'élever derrière elle. Elle en fut si surprise qu'elle perdit l'équilibre, manquant de tomber à la renverse, avant de se rattraper de justesse en s'accrochant au tronc. Elle s'y colla, les joues rougies, plus par gêne qu'à cause du mince effort produit. Elle détestait être surprise lors de ces moments, où sa curiosité d'enfant prenait le dessus, même si cela n'était arrivé qu'une seule autre fois.

La petite sorcière entreprit de rencontrer visuellement l'inconnu, tout en s'accroupissant sur la branche pour en redescendre plus facilement. Entrèrent alors dans son champ de vision non pas une, mais deux silouhettes sombres, dont chaque visage était recouvert d'un masque différent. La brunette sentit ses joues la brûler à l'idée qu'ils puissent mal interpréter ce qu'ils venaient de voir.

Camille n'avait pas appris à avoir peur des Mangemorts. Au contraire, la terreur qu'éprouvait sa mère rien qu'à la simple évocation de leur nom, l'intriguait plus qu'elle ne lui faisait partager sa peur. Pendant longtemps, la brunette avait tenté de se renseigner à leur sujet, sans grand succès, si l'on excepte une discussion sur un sentier perdu dans le parc du Château. Elle n'avait jamais pensé pouvoir en apercevoir rien qu'un seul d'entre eux (ou du moins pas si tôt), et se retrouvait alors en face de deux Mangemorts d'un coup.

La petite sorcière avait les deux pieds bien ancrés sur le sol, à présent. Elle n'avait aucune idée de la manière dont elle devait réagir, ni de si elle ressentait plus de la fascination ou de l'inquiétude ; aussi, elle s'en tint à ses joues cramoisies et un regard baissé vers le sol, non sans avoir remarqué la baguette que tenait l'une des ombres, tout en tentant de trouver une réponse à la question posée. « Je ne sais pas. ». Camille rougit de plus belle, comprenant que cette tentative était tout autant pitoyable que sa dernière escalade.
Mangemort 32
Mangemort 32
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la forêt. - Page 26 Empty
Re: Dans la forêt.
Mangemort 32, le  Mer 24 Oct 2018 - 10:56

84 semble plus encline que lui à se servir de sa baguette. Elle l'a déjà sortie, pour tenir la petite en haleine. Petite qui semble d'ailleurs bien plus respectueuse que les dernières que vous avez croisés tous les deux. Elle prend le temps de redescendre de son perchoir pour vous faire face. Et elle baisse les yeux devant vous, semblant comprendre qu'elle n'est guère en position de force. Enfin une enfant avec quelque chose d'autre que du vide dans la boîte crânienne. Il commençait à désespérer d'en trouver une un jour.

Cependant, sa réponse le laisse sur sa faim. Mais elle est jeune, il ne peut réellement lui en vouloir. Il ne serait d'ailleurs guère étonné que ce soit la vérité. Enfant, on ne sait pas pourquoi on fait les choses. On les fait simplement par envie, par curiosité. Beaucoup perdent cette façon de faire en grandissant, et c'est bien dommage. C'est ainsi que l'on devient des adultes brimés, des moutons qui se contentent de suivre les chemins imposés sans jamais s'en détourner. Une fois la curiosité envers les choses parties, il ne reste que la lassitude et le manque de volonté.

Le Corbeau se rend compte qu'il n'a peut être tout simplement pas poser la bonne question pour une enfant si jeune. Si 84 est toujours prête, baguette en main, il ne se préoccupe guère de sortir la sienne. Il est étrangement calme. Il a l'impression que cette petite peut être intéressante derrière sa timidité évidente. « Cette forêt n'est pas la plus sure qui soit. Tu devrais éviter de venir ici seule. Sais-tu au moins te défendre ? » Question légitime. A cet âge, peu de sorciers sont capables d'user de leur baguette pour autre chose que d'émettre une lumière.

Ce n'est cependant pas la question la plus importante ici. Non, ce qu'il faut savoir, c'est ce qu'elle sait. Ce qu'elle pense savoir. Ce qu'on lui a appris. « Sais-tu qui nous sommes ? » Tout est tellement mis en œuvre pour que la communauté magique ignore tout de vos agissements, ignore tout de la guerre qui fait pourtant rage, il préfère savoir de quel postulat partir. Et surtout, ce qu'elle pense de tout cela. Il n'y a pas d'âge pour se sentir concerné par la société et ses défauts. Au contraire, plus la remise en question se fait tôt, plus il est possible de changer les choses rapidement.
Invité
Anonymous
Invité

Dans la forêt. - Page 26 Empty
Re: Dans la forêt.
Invité, le  Mer 24 Oct 2018 - 14:58

Une incertitude dans les mots de la fillette. Première du genre à ne pas oser vous défier. Voilà qui était impressionnant d’innocence. Il fallait l’admettre. Jusqu’à présent, tous les gamins que vous aviez croisés avec le Corbeau semblait doués pour vous défier ou pour vouloir jouer avec la Mort alors qu’ils n’avaient pas même vécu. Chaque chose en son temps, tu étais parfois tenté de leur servir ce genre de couplet qu’on t’avait servis également. Il ne servait à rien de vouloir grandir trop vite, ni même de vouloir prendre les armes sans en être capable. Entre l’être et le paraitre il y avait malheureusement un trop gros fossé et trop de jeunes sorciers se sentaient capables alors qu’ils ne l’étaient pas.

Ici, c’était différent, et si ta baguette était toujours pointée sur l’enfant, le Corbeau, lui, semblait se voué à la construction d’une discussion plus appuyée avec l’Enfant. Après tout, pourquoi pas ? Des questions qui sonnent justes, des interrogations pertinentes pour situés à quel chemin de vous la fillette se trouvait.

Vague hochement de tête pour marquer ton accord, tes doigts pianotant toujours sur le bois de ta baguette, marquant une volonté de réponse rapide, indiquant aussi que tu n’hésiterais pas à t’en servir si elle tardait à répondre. Même si tu n’étais pas la plus farouche lorsqu’il s’agissait de s’en prendre aux enfants. Bien au contraire. C’est sans doute pour cela que ta patience n’avait pas encore était abîmée par l’absence de réponse apparente à la première question posée par 32.
Camille Zia
Camille Zia
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la forêt. - Page 26 Empty
Re: Dans la forêt.
Camille Zia, le  Jeu 25 Oct 2018 - 13:41

Les Ombres ne paraissaient pas vouloir s'attarder plus que ça sur la dernière pulsion enfantine de Camille, posant des questions auxquelles elle était moins gênée de répondre. En fait, il n'y en avait qu'un qui avait parlé depuis le début de cette rencontre. Depuis son arbre, la petite sorcière avait cru que la voix appartenait à l'Ombre qui tenait sa baguette pointée sur elle, mais elle se rendait à présent compte que c'était l'autre qui se chargeait de lui poser des questions. Elle n'avait pas encore relevé la tête, mais elle pouvait le deviner à la direction d'où lui parvenait la voix.

L'autre, le Mangemort dont Camille avait aperçu le masque de fer avant de redescendre complètement de son perchoir, ne semblait pas contredire le deuxième, puisque la brunette n'en entendit pas les sons qui pourraient le prouver. Elle devina également qu'il n'avait pas encore baissé sa baguette. Aussi, elle prit soin de donner sa réponse avant qu'ils ne commencent à s'impatienter, en faisant de son mieux pour choisir avec soin les mots qui franchiraient ses lèvres « Je... Je connais les bases des sortilèges de défense dans la pratique et la théorie... Même si je sais que ce n'est pas toujours suffisant. » Mais elle préférait prendre le risque de se retrouver face à un centaure ou une accromentule plutôt que de devoir traverser une foule aux dangers qu'elle redoutait bien plus, comme des personnes trop sociables, des moulins à paroles, ou la bande d'amis de David...

La brunette se sentit ridicule. Répondre qu'elle s'aventurait dans une telle forêt avec, pour seules armes, des sortilèges travaillés dans la théorie et des méthodes de défense de première année ne devait pas faire très intelligent. Mais elle n'osait pas révéler qu'elle avait plus peur de son frère et de la foule que d'une forêt interdite qui fichait la trouille à la plupart des gens qu'on lui avait toujours caractérisés de sensés. Peut-être aurait-elle dû le formuler en argumentant avec le calme de cette forêt, sans dire ouvertement les raisons principales de sa venue ?

Elle préférait tout de même ne pas s'y attarder, se disant que s'ils désiraient vraiment le comprendre, ils lui demanderaient. Ils avaient plus de droit qu'elle concernant les questions, après tout, au vu de la situation.

Camille releva vivement la tête au moment de répondre à la dernière question posée pour le moment. Bien évidemment qu'elle le savait. Elle ne savait peut-être pas grand-chose sur eux, mais elle savait au moins qui ils étaient. La brunette rougit de nouveau, en apercevant les deux masques, puis baissa le regard « Je ne pourrais pas me permettre d'affirmer beaucoup de choses sur vous. Même si j'ai cherché à en apprendre plus que le peu que je sais. Mais je pense pouvoir dire avec certitude... » Camille releva les yeux en direction des deux masques, timidement cette fois-ci « ... que vous êtes des Mangemorts. »

La brunette espérait ne pas en avoir trop dit d'humiliant, tout en en disant assez pour satisfaire la curiosité des Ombres. Elle n'avait vraiment pas envie de leur déplaire, et pas seulement parce qu'une baguette magique était pointée sur elle.
Mangemort 32
Mangemort 32
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la forêt. - Page 26 Empty
Re: Dans la forêt.
Mangemort 32, le  Sam 3 Nov 2018 - 19:01

La petite connaît quelques bases pratiques et théoriques, mais elle admet d'elle-même que ce n'est pas suffisant. Le Corbeau ne peut qu'acquiescer. Ce qu'ils apprennent à Poudlard n'est jamais suffisant. Lui-même en son temps a dû se débrouiller pour en apprendre plus de son côté, en se rapprochant de certaines personnes dont les capacités étaient intéressantes. De toute manière, les cours l'ennuyaient au plus haut point. Sortir du système scolaire avait été un véritable soulagement.

Mais à l'âge de la gamine, les bases sont encore en pleine construction. Son éducation est loin de toucher à sa fin, elle ne fait que commencer. Mais il est de son devoir d'apprendre à réfléchir par elle-même, de remettre en question ce qui semble pourtant pour certains une certitude depuis des années. C'est seulement ainsi que la jeunesse pourra prendre la relève sans refaire les mêmes erreurs que la génération précédente, qui semble tellement persuadée de ses acquis qu'elle refuse de les remettre en cause, au risque de sauter à pieds joints dans sa propre bêtise.

Elle semble savoir qui vous êtes, du moins de nom. Mais ce qui intéresse davantage 32, c'est le fait qu'elle ait cherché à en savoir davantage. Un sourire se dessine derrière le masque. Cette enfant si prompte à baisser la tête devant leurs sinistres silhouettes et la baguette menaçante de 84 est pleine de surprise. « Nous sommes bel et bien des Mangemorts. Pourquoi as-tu cherché à en savoir davantage à notre sujet ? La plupart des enfants de ton âge n'ont guère cette curiosité... » Il veut savoir où elle se place. Si sa curiosité joue en votre faveur ou à l'inverse contre vous.

Un coup d'œil à 84 qui tient toujours sa baguette. Apparemment, ce soir, c'est au Corbeau de trouver les mots. La jeune fille est toujours timide. Elle est du moins bien plus respectueuse que d'autres, et c'est plaisant. Il s'accroupit devant elle, observant son visage attentivement, tête légèrement penchée sur le côté pour la regarder plus à son aise. Une enfant si jeune est forcément innocente. Ils doivent l'empêcher de tomber dans les affres qui polluent le Monde Magique.
Invité
Anonymous
Invité

Dans la forêt. - Page 26 Empty
Re: Dans la forêt.
Invité, le  Dim 4 Nov 2018 - 0:45

Aucun mot n’a encore percé le secret de ton masque de fer. L’Enfant est surprenante, touchante. Aux antipodes des jeunes sorciers que vous aviez l’habitude de rencontrer. Elle répond aux questions du Corbeau, posément, doucement. Presque de manière réfléchie. Elle indique ses recherches, cette soif d’apprendre qu’elle vous témoigne. Elle te plait, irrémédiablement, ce petit ange déchu qui tombe du ciel et qui semble vouloir en apprendre davantage, qui semble vouloir se nourrir du moindre mot qui pourrait s’extirper de vos lèvres. Âme et esprit à façonner. Intéressant.

Et l’ami Corbeau semble penser comme toi, puisqu’il prend le temps de l’explication, de l’indication. Elle avait à sa disposition deux Mangemorts, prêts à répondre à ses questions les plus sinueuses et les plus tortueuses. Prêts à lui tendre la main si elle s’en montrait digne, de l’amener avec vous sur le chemin qui étaient le vôtre depuis longtemps déjà.

Ta baguette se range doucement quand Trente-Deux s’accroupit pour faire face à l’enfant. Tes premiers mots s’échappent doucement « Que sais-tu de nous ? Qu’as-tu entendus à notre sujet ? » Qui s’ajoutent à la question posée par le Corbeau. Après tout, il fallait s’assurer qu’elle ne vivait pas dans un quelconque fantasme. Était-elle seulement conscience de ce que vous faisiez ? Dans l’Ombre, vous œuvriez pour le futur de sa vie de sorcière. Voilà qui était bien résumé.
Camille Zia
Camille Zia
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la forêt. - Page 26 Empty
Re: Dans la forêt.
Camille Zia, le  Lun 5 Nov 2018 - 21:59

La curiosité des Mangemorts ne semblaient pas porter sur les éventuelles erreurs que Camille pouvait commettre à l'oral ; ils ne s'attardaient que sur la partie évasive des réponses de la brunette. Cette fois, l'Ombre à la baguette avait laissé sa voix aux allures féminines traverser le métal de son masque. L'autre Ombre, celle au masque s'apparentant au bec d'un corbeau, s'était accroupie, et avait penché la tête sur le côté, rappelant à Camille un animal, curieux d'un élément nouveau dans son décor.

Devant l'intérêt exprimé pour ses réponses de la part des deux Mangemorts à la fois, aussi bien physiquement qu'oralement, la petite sorcière sentit ses mains se joindrent d'elles-mêmes dans son dos pour tortiller ses doigts, tandis que sa cheville se retenait de faire tourner son pied sur lui-même, la pointe toujours au sol.

Camille ne savait pas par où commencer. Il y avait tant de choses à dire sur sa fascination envers l'Ordre Noir et sur ses nombreuses tentatives pour soutirer des informations les concernant. Elle aurait pu parler de la fois où, toute petite, elle avait réussi à apprendre qu'eux et les Aurors avaient des idéaux opposés, et la mention de masques. Sur l'effroi qu'ils inspiraient à sa mère. Et peut-être aurait-elle aussi pu parler de sa rencontre instructive dans le parc de Poudlard.

Mais tout cela lui semblait long à mettre en ordre, avant de le raconter. La petite sorcière laissa aller son pied au mouvement qu'elle avait retenu, tout en réfléchissant le plus rapidement possible à la meilleure manière d'entamer sa réponse. Bientôt, peu sûre d'elle, elle commença « J'ai cru comprendre que vous n'aimiez pas vous résoudre à rester en dehors des limites imposées lorsqu'elles ne vous semblaient pas justes, et que vous vous battiez pour votre cause par tous les moyens possibles. Même si certaines méthodes pour y parvenir s'avéreraient être lourdes de conséquences, ou simplement extrêmes aux yeux de certains. »

Les tournures de phrases que Camille utilisaient laissaient sûrement entendre sa peur de dire des âneries, qui pourraient éventuellement être en désaccord avec la vérité. Elle stoppa le mouvement régulier de sa cheville, et baissa les yeux en se souvenant de ce qui lui permettrait d'aborder la deuxième partie de sa réponse : sa longue ignorance. La période de sa vie qu'elle avait considérée comme terminée, cette partie de son enfance qu'elle désirait oublier. « Depuis que je suis toute petite, on m'interdit de connaître certaines choses. ».

Sa voix était, à présent, un véritable murmure qui peinait à sortir des lèvres de la petite sorcière. Elle faisait de son mieux pour qu'il soit malgré tout audible aux deux Ombres, mais le double sens de cette phrase insinuait inévitablement l'autre grand secret qui avait régné sur son enfance : l'absence paternelle. « Tout ce qui vous concernait directement en faisait partie, contrairement aux Aurors. Je me souviens que votre simple nom l'effrayait. » Camille n'osait pas prononcer les mots "ma mère". Elle ne les aimait pas. Cette femme n'était sa mère que par les liens du sang. « J'en avais assez. Alors j'ai cherché à comprendre par moi-même. »

Camille se tut. Elle enfonça un peu plus son petit nez dans son écharpe en rougissant, ayant l'impression de ne pas en avoir assez dit ; mais la honte et la gêne de ne pas avoir réussi à se renseigner sur l'Ordre Noir pendant tant de temps la gagnaient. Son pied reprit ses petits cercles de cheville, un peu plus rapidement, cette fois-ci, et plus crispés.
Mangemort 32
Mangemort 32
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la forêt. - Page 26 Empty
Re: Dans la forêt.
Mangemort 32, le  Dim 11 Nov 2018 - 14:24

La méfiance de 84 semble s'estomper peu à peu. Elle pose une question à son tour tout en rangeant sa baguette. De toute manière, face à une enfant si jeune, nul besoin de conserver sa baguette sortie, il suffit de rester suffisamment attentif à son attitude pour l'empêcher de leur nuire en moins d'un quart de seconde. Mais l'enfant ne semble vraiment pas prête à tenter quoi que ce soit. Bien au contraire, son langage corporel exprime une légère gêne, probablement due à la peur de ne pas répondre correctement aux questions posées.

Le Corbeau sourit derrière son masque. Il n'attend pas d'elle d'être une élève modèle, il veut simplement savoir quelles sont ses bases, d'où ils partent avec elle, afin de pouvoir la mener au mieux là où bon lui semble : sur le chemin des Ténèbres. Mais chaque chose en son temps, elle est pour le moment bien jeune, et a beaucoup à apprendre avant de faire un choix si important. Elle doit en être consciente. 32 écoute sa réponse avec la plus grande des attentions, sans chercher à l'interrompre.

Etonnamment, elle est dans le juste. Elle reste vague, relativement évasive, sans doute pour ne pas dire de bêtise. Il suffit de la voir se tortiller pour s'en rendre compte. Mais elle essaie, et 32 ne peut que saluer sa volonté de se montrer sous son meilleur jour devant eux. Il la laisse continuer, en silence. Il n'est guère étonné par ce qu'elle rapporte. Si, effectivement, le sujet de l'Ordre Noir est tabou chez elle depuis sa plus tendre enfance, il n'y a aucune surprise à ce que sa curiosité enfantine cherche à en apprendre davantage d'elle-même. Elle a donc déjà cette faculté à sortir des limites imposées.

Le Corbeau décide qu'il est temps de répondre à ses questions à elle. De lui expliquer quelques petites choses. « Nous n'aimons effectivement pas devoir obéir à certaines règles n'ayant pas lieu d'être. Nous sommes à la recherche de la liberté, et celle-ci ne peut nous être accordée tant qu'on nous demande de rester cachés des moldus. Or, le secret magique est bien trop protégé, donc nos actions peuvent parfois sembler démesurées. Elles sont pourtant nécessaire au bien de la Cause. Au bien de tous les sorciers. » Il préfère exposer les choses avec des mots simples. Simplement pour qu'elle sache, pour qu'elle se rende compte de ce qu'ils sont.

Le sourire du Corbeau est empli d'une certaine tendresse. Et si elle ne peut s'en apercevoir derrière le masque, son ton est tout aussi doux lorsqu'il s'adresse à elle.
« Tu sembles déjà rêver de liberté, ta curiosité envers nous malgré les interdits le prouve. Qui t'interdit ainsi de t'intéresser au monde dans lequel tu vis ? » Probablement ses parents. Mais il préfère être sûr. En savoir davantage sur elle pour mieux la cerner, et ainsi lui prouver que ses rêves peuvent devenir réalité pour peu qu'elle choisisse le bon côté.
Invité
Anonymous
Invité

Dans la forêt. - Page 26 Empty
Re: Dans la forêt.
Invité, le  Dim 11 Nov 2018 - 15:46

L’Enfant est attentive, écoute chaque mot posé par vos deux Ombres. Jeu de carte fragile qui pourrait s’écrouler à la moindre mauvaise réponse. A la moindre illusion d’un piège qui prendra la forme enfantine pour réussir à tromper le monde. Mais la gêne perceptible, le discours tremblant, les paroles évasives. Tout indiquait le souhaite de la fillette d’en découvrir davantage, d’en savoir plus. De remplir sa tête d’autres choses que des inepties qu’on lui servait visiblement. A la fin de son propos, elle enfouissait son nez dans son écharpe, comme pour en chercher la chaleur réconfortante. Et sous ton masque, c’est un sourire attendri qui avait pris place.

Tu laisses au Corbeau le soin de mener la danse. Aujourd’hui, il n’était pas sur ton épaule mais bien en plein vol, et les explications qu’il donne à l’Enfant te conviennent, forcément. Elles adhèrent à ta peau comme un tatouage. Encre indélébile. Tu n’as rien à dire de plus, rien à ajouter tant les paroles de ton partenaire font sens. Depuis quand le Corbeau était devenu un si bon parleur ? Tes yeux alpaguent les alentours, avant de revenir sur la petite fille. Porteuse de l’héritage du monde futur. Peut-être connaitrait-elle la libération des sorciers pour laquelle vous luttiez ardemment ?
Camille Zia
Camille Zia
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la forêt. - Page 26 Empty
Re: Dans la forêt.
Camille Zia, le  Dim 11 Nov 2018 - 21:52

L'Ombre au masque de corbeau semblait comprendre que la brunette n'avait pas pu tout apprendre. Il répondait à la question qu'avait posé la deuxième Ombre pour Camille, ou du moins là où elle n'avait pas su - pas osé - préciser, il lui expliquait ce qu'elle ne semblait pas savoir, et surtout, ce qu'elle ne savait pas encore.

Le nez de la petite sorcière refit progressivement surface, témoignant inconsciemment aux deux Mangemorts de l'intérêt qu'elle portait à ce genre d'informations. Son talon se reposa contre le sol, comme pour laisser la concentration de Camille se diriger sur ce qui était dit, et ses mains, même si elles étaient toujours jointes dans son dos, avaient cessé de se tortiller. C'était un autre genre de curiosité qui faisait surface. Celle-ci était passive, elle se contentait d'écouter, d'observer, pour mieux se souvenir du tout, et elle n'était pas liée à l'enfant qu'elle était. C'était la curiosité qui s'était formée avec le temps, et le silence, celle qui prenait forcément le dessus sur sa curiosité enfantine, quoiqu'elles ne fassent plus équipe qu'elles ne s'affrontent.

Et puis, le bout du nez de la petite sorcière s'enfouit de nouveau dans les plis de son écharpe, le regard baissé, les joues uniquement rougies par la morsure du froid. La question du Masqué, malgré le ton qu'il avait prit, ne la ramenait que trop bien aux pensées qu'elle avait tenté de chasser après sa dernière réponse, au sourire stupide de la jeune femme, au silence pesant malgré la bavarde qu'elle était : à ce dont elle ne voulait pas se souvenir.

Elle chercha un autre moyen de présenter la chose, une autre façon de dire que cette femme était sa génitrice, sans pour autant partir dans des termes trop soutenus, alors que la pensée du père absent venait accompagner celle de la mère étouffante. Elle ne voulait pas laisser le silence s'installer, mais elle ne trouvait pas comment échapper à ces mots, ces mots qui lui écorcheraient la gorge, qu'elle détestait, qu'elle aurait voulu ne pas avoir à prononcer. Finalement, elle releva le menton, et laissa s'échapper de ses lèvres, à voix basse « Ma mère. »

Sans prendre la peine de se réfugier dans les plis de l'écharpe cette fois, sont menton se rebaissa brutalement, comme si elle avait honte de ce qu'elle venait de dire. Elle ne voulait pas que cette femme soit sa mère. Elle ne lui disait jamais rien, elle cachait ses secrets derrière son sourire à dents découvertes et ses yeux pétillants, malgré les questions qui revenaient souvent. Camille lui en voulait, surtout, de ne lui avoir jamais rien dit sur son père. Au moins un récit, une image, quelque chose à quoi se raccrocher...! Mais elle n'avait rien. Elle ne savait rien. Encore moins que ce qu'elle avait pu apprendre sur l'Ordre Noir pendant ses années d'ignorance, qui était le secret le mieux conservé par sa mère, et celui qui avait le plus intrigué, fasciné Camille durant toute son enfance.

Soudain, à travers la mêlée de pensées qui l'avait envahie, elle se souvint de la chance qu'elle avait, déjà, de se trouver en présence de deux Ombres. Ce n'était pas quelque chose qui arrivait tous les jours, et ça comblait un des vides laissés délibérément par sa mère. Elle était égoïste de penser à de telles choses, surtout sur le moment. Son menton revint à sa hauteur habituelle, quoiqu'un peu plus bas, et ses joues s'embrasèrent de nouveau à l'idée que les Masqués aient pu comprendre que son esprit s'était égaré en telle compagnie, surtout qu'elle était loin d'être en désaccord avec ce que le Corbeau venait de lui dire.
Mangemort 32
Mangemort 32
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la forêt. - Page 26 Empty
Re: Dans la forêt.
Mangemort 32, le  Mer 21 Nov 2018 - 20:30

L'enfant ne semble pas vouloir répondre. Le Corbeau ne peut que voir ce blocage qui semble la crisper quelques peu. Cette petite semble déjà bien secrète et renfermée. Bien en colère, pour une si jeune créature. Mais cela le réjouit. Les jeunes âmes perdues sont les plus faciles à remettre sur la bonne voie. Elle a déjà décidé de sortir des sentiers battus par elle-même. Il n'y a plus qu'à l'accompagner avec une main sur son épaule.

Lorsqu'elle donne enfin sa réponse, elle est à peine audible. Mais 32 sait ce que c'est. Les interdits des parents ne font parfois que nourrir une blessure intérieure, un vide profond se remplit de colère, de haine, de vengeance. Cette enfant peut devenir exactement ce que vous avez besoin : une arme indétectable et d'une loyauté sans faille. Il y a certes du travail à accomplir avec elle avant d'en arriver là, mais pour une fois le Corbeau n'est pas pressé.

Il se relève doucement, réduit davantage l'espace qui le séparer de la petite. Sa main se pose sur son épaule dans un contact apaisant.« Relève la tête, les tords de cette femme ne sont pas tiens. » Peu importe d'où elle vient. Ce qui compte, c'est où elle compte aller, et il doit s'assurer que ce soit là où il l'entend. Peu importe son jeune âge. Dans la guerre qui fait rage, chacun a son rôle à jouer, et il est nécessaire que tous soient au courant.

Il n'en reste pas là. Il préfère continuer sur sa lancée. Argumenter immédiatement pour elle. Lui souffler implicitement les réponses qu'elle devra ensuite trouver seule pour être persuadée de leur vérité. « N'aimerais-tu pas vivre sans qu'elle n'intervienne ? Sans que quiconque n'intervienne ? Simplement être celle que tu as envie d'être sans te soucier de personne, si ce n'est de ceux qui partagent ce besoin de liberté ? » Commencer tranquillement par l'éloigner de ce qui la retient à cet ancien monde voué à être détruit. Après tout, vu sa réaction, elle n'a qu'à peine besoin d'y être poussée.

Il est temps que les choses accélèrent un peu. Cette entrevue est intéressante, mais quelques informations basiques manquent encore, et il faut bien y venir à un moment ou à un autre. « Quel est ton nom, petite ? » Montrer son intérêt. Rester calme, doux. Etre étrangement… agréable. Montrer le meilleur côté pour donner envie d'en faire partie. Mais surtout être soi-même convaincu afin de convaincre. Il faut croire que certaines leçons du Pédagogue restent ancrées en sa mémoire.
Invité
Anonymous
Invité

Dans la forêt. - Page 26 Empty
Re: Dans la forêt.
Invité, le  Ven 23 Nov 2018 - 12:14

Et la fillette répond à vos interrogations avec une simplicité déconcertante. Ainsi donc la mère de l’enfant était responsable du carcan dans lequel elle emprisonnait sa fille. Dans la manière d’être, de se tenir de la petite fille, tu perçois aisément sa gêne. Sa peur. Son angoisse peut-être, de cette génitrice responsable de cette prison idéologique dans laquelle elle enfermait volontairement sa fille. Le Corbeau tient toujours la conversation entre ses griffes, son bec acéré s’emploie à laisser des mots qui marqueront sans doute à jamais l’esprit de l’innocente enfant.

Puis une question s’extirpe, demandant le prénom de celle dont la conscience était bien plus aiguisée que d’autres sorciers plus âgés, qui se complaisaient dans le déni. Comme si le secret magique était une couverture moelleuse dans laquelle l’on pouvait s’enrouler. Mensonge à soi-même, tu le sais. Mais qu’importe. Tôt ou tard ils ouvriront les yeux. « Je serais curieuse de savoir … ce que ta mère raconte sur nous … Raconte-nous ». Situé l’étendue de sa méconnaissance vous permettrait sans doute de savoir quoi lui dire, comment la rassurer. Les masqués font peur, tu le sais. Et tu n’hésites pas à profiter de cette peur, à distiller l’inquiétude partout où tes pas passent.

Il y a des faits que l’on vous reproche qui sont vôtres. La cruauté permet aussi de se faire comprendre lorsque les esprits sont trop faibles pour arriver à voir d’eux-mêmes ce qui se trouve pourtant sous leurs yeux. Il faut tenir les paupières. Maintenir éveillé les consciences. Et il ne faisait aucun doute que les jeunes esprits pouvaient se montrer utiles dans cette tâche.
Camille Zia
Camille Zia
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la forêt. - Page 26 Empty
Re: Dans la forêt.
Camille Zia, le  Mer 28 Nov 2018 - 15:31

Le Corbeau s'était rapproché de la petite sorcière, avant de faire un geste que Camille ne comprenait pas. Qu'elle n'arrivait pas à interpréter. Elle pensait que l'Ombre n'avait pas fait cela par hasard ou simplement pour le plaisir de le faire, mais elle ne parvenait pas à comprendre. Elle ne songea cependant pas à lui demander la raison qui l'avait poussé à accomplir un tel geste. Elle l'aurait sûrement fait avec n'importe quel autre être humain, si les interlocuteurs et la situation avaient été différents. Mais en cet instant, elle songeait que ce n'était pas la question à poser, ni la première chose à comprendre. Que ce n'était pas ce sur quoi elle devait s'attarder.

Lorsque le Corbeau l'incita à le faire, elle releva timidement le regard en direction de son masque. Ce sur quoi il enchaîna su parfaitement retenir l'attention de la petite sorcière. Oui, elle ne voulait plus qu'on s'interpose, elle ne voulait plus vivre étouffée par le secret. Elle voulait simplement être Camille. « Si. » répondit-elle. Puis, d'une voix un peu plus forte, elle donna aux Mangemorts ce que le Corbeau venait de lui demander « Camille. Je m'appelle Camille. »

Le Masque de Fer lui demanda par la suite de parler des dires de sa génitrice. La petite sorcière ne baissa pas la tête, cette fois-ci, mais ses doigts se crispèrent dans son dos à l'idée de devoir repenser à sa mère. Elle ne voulait - ne pouvait - malgré tout pas ignorer la question de l'Ombre. Il paraissait que c'était impoli, et elle ne voulait pas être impolie. Pas ici. Pas maintenant. Encore moins envers de telles personnes. « Elle ne raconte presque rien sur vous. Elle ne parle que des Aurors. Mais je sais qu'est elle terrifiée. Par vous, et par ce que vous faites. » Camille se souvenait parfaitement des moments où Mme Zia se retrouvait obligée de mentionner le nom de l'Ordre Noir, ou celui des Mangemorts. Rien qu'à la première syllabe, son visage était en général crispé d'horreur, parfois accompagné d'un immense dégoût.

Le menton de la petite sorcière était à présent redressé à une hauteur à peu près normale, mais ses yeux étaient dirigés plus haut, en direction des masques des Mangemorts, avec une attention toute particulière.
Mangemort 32
Mangemort 32
Mangemort
Mangemort
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Dans la forêt. - Page 26 Empty
Re: Dans la forêt.
Mangemort 32, le  Sam 8 Déc 2018 - 12:39

L'enfant répond, et répond bien. Elle veut déjà sortir des carcans qui lui sont imposés, et cela est bon signe. Si jeune, et pourtant, elle semble pourvue d'une maturité et d'une volonté dont bien des sorciers plus âgés sont dénués. Il sent en elle un potentiel à exploiter, à développer. Il use du bec charmeur pour mieux la prendre sous son aile par la suite. Son nom n'est pas de ceux qu'il doit oublier. Mais avant toute chose, il faut en savoir plus sur elle, sur son entourage. Et c'est 84 qui s'en charge.

Le Corbeau écoute la réponse avec attention. Elle n'apporte pourtant pas beaucoup d'aide, si ce n'est une fois de plus le manque d'informations flagrant envers l'Ordre. Il lui a déjà expliqué l'idée globale à laquelle se rapporte la Cause, et il n'a nullement l'intention d'entrer dans davantage de détails pour le moment. L'enfant ne doit être noyée sous les informations. Et surtout, elle doit prouver qu'elle est digne de la confiance qu'il est prêt à lui accorder.

Tout dans son langage corporel laisse penser qu'elle est en désaccord avec la façon de faire de sa mère. C'est déjà un bon début. Il faut la pousser dans cette direction. Il faut lui faire miroiter une vie dont elle rêve. Et n'est-ce pas là tout l'intérêt de la Cause ? Faire que ceux qui rêvent de liberté puissent s'unir pour qu'enfin elle devienne réalité ? « Nous pouvons t'apprendre beaucoup de choses. Sur la magie et ses pouvoirs. Mais aussi sur toi-même. Nous pouvons t'enseigner à être celle que tu désires, libre de toutes contraintes. » Il marque une pause, le temps qu'elle digère ses propos.

Il ne doit pas brûler les étapes. Il doit être patient. Pour être sûr de parvenir à ses fins. Néanmoins, il n'a pas l'intention de lui mentir. Si elle semble en froid avec sa mère, elle doit tout de même être consciente d'une chose. « Mais pour cela tu dois être capable de discernement lorsque nos ennemis parlent de nous. Nous pouvons nous montrer terrifiants. Nous pouvons faire des choses que la morale réprime. Mais toujours pour... Le plus grand bien. Penses-tu pouvoir accepter cela, Camille ? » Première étape, accepter qu'il faille détruire pour mieux reconstruire.

La prochaine sera sans doute moins évidente. Car des ennemis, la Cause en a, sans doute bien trop malgré le fait que les rangs de ses partisans ne cessent de grandir également. Et il est nécessaire de les identifier au maximum. L'enfant sera amenée à devoir lâcher des noms. Parfois même les noms de ceux qui lui sont chers, ou proches. Si elle semble réceptive aux propos qui lui sont tenus, il est nécessaire de savoir si elle est prête à faire certains sacrifices. Mais cela ne viendra que plus tard. Rien de tel pour tester envers qui va sa loyauté.
Contenu sponsorisé

Dans la forêt. - Page 26 Empty
Re: Dans la forêt.
Contenu sponsorisé, le  

Page 26 sur 27

 Dans la forêt.

Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 25, 26, 27  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Rues de Pré-au-Lard-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.