AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 2 sur 12
Collines de Loutry Ste Chaspoule
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Emma Welesslay
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Emma Welesslay, Dim 13 Mai 2012 - 19:27


Juste après que j'eus enfin réussis à détourner le sens de la conversation, il s'accroupit à mes cotés et continua:

- Oui, en effet. Il y en avait deux, mais c'est celui-ci que j'ai choisi ou plutôt l'inverse.

Il me tendis une main marbrée d'une jolie marque de crocs. Je la prit touchant du bout des doigts les trous que cela avait engendré, cela avait du faire sacrément mal à la base. Mais il semblait ne plus en souffrir et prendre plutôt ce sujet à la rigolade. Pour couronner le tout il s'exclama:

- On peut dire qu'il a du caractère non, comme toi si j'ai bien compris. . D'ailleurs, tu peux me tutoyer, je ne suis pas fan du vouvoiement.

Sa comparaison entre le croup et moi aurait pu choquer certaines personne mais pour ma part je le prenais plutôt pour un compliment. Je lui adressais un franc sourire puis me replongeais dans la contemplation de Raijin. Mais alors que j'étais moi même avec le croup, je sentis que le regard de Yun se plongeais lui, dans ma contemplation. Une sensation des plus incroyables m'envahie alors. Quelque chose de lourd, de plaisant, mais d'également gênant... Ne voulant pas le mettre mal à l'aise je ne lui montrais pas que j'avais la connaissance de ses yeux qui s'égaraient sur moi, mais alors que je trouvais le temps un peu long à feindre l'inconscience j'entendis sa voix demander:

- As-tu quelqu'un dans la vie?

Tout de suite je tournais la tête vers lui incrédule. Yun se releva vivement me tournant ostensiblement le dos.
As-tu quelqu'un dans la vie? Quelle question... Avais-je quelqu'un dans la vie... Pourquoi me demandait-il cela? Que cherchait-il exactement? Je fixais toujours mon regard interrogateur dans son dos, lorsque... Tout s’éclaircit. Les regards, les paroles... Je lui plaisais? Un petit sourire apparut aux coins de mes lèvres, en voilà une technique de drague! Se retourner pour ne pas me faire face. Peut être qu'il n'avait pas l'habitude de faire cela, comme je n'avais pas l'habitude que l'on me demande comme cela. Je me relevais donc, laissant Raijin choir au sol, je posais une main légère sur son bras et répondis doucement:

- Pourquoi? Que ce passe-t-il? Que cherches tu?

J'aurais pu lui dire que non. Mais j'attendais sa réponse avant. J'avais facilement repris le tutoiement. C'était quelque chose de naturel pour moi mais l'effet Valens se propageait en moi comme la peste. Je me plaçais devant lui.

- Je croyais que tu avais été à Gryffondor. Hors à Gryffondor on fait face aux choses non? Fais-moi face. Ne sois pas timide avec moi, je déteste cela... Je préfère de loin la franchise.

Je n'avais pas dit cela méchamment, au contraire j'y avais mis toute ma douceur. Posant mes yeux dans les siens et ayant laissé mon sourire dans son dos, j'avais moi-même dit avec franchise, comme pour montrer l'exemple.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Emma Welesslay
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Emma Welesslay, Jeu 17 Mai 2012 - 16:58


Yun soutenait mon regard mais mes paroles l'avaient piquées au vif. Il dit avec un calme des plus sereins:

- Je l’ai demandé car tu me plais, tout simplement. Et que je n’ai pas pour habitude de voler un cœur déjà pris. Bien qu'avec le tien, il faut voir. Cela peut paraître bizarre, mais je suis ainsi.

Oui, il venait de confirmer mes pensées. ainsi donc il souhaitait me conquérir? Déjà? Lui aussi me plaisait, beaucoup même, mais n'allait il pas un peu vite?
Il posa sa main sur ma joue en une caresse délicate. J'étais électrisée, peu de temps avant je m'adressais à lui comme mon égal mais là, en cet instant je me sentais petite fillette. Je fermais les yeux, savourant son contact. Il se pencha sur moi approchant ses lèvres de mes oreilles, ses cheveux jouant dans les miens, son nez fin effleurant mon cou... Je serais un peu plus ma main sur son bras rendant l'étreinte. Et il murmura tendrement au creux de mon oreille:

- Merci pour ce que tu viens de dire. Mais tu n’as toujours répondu à ma question.

J'ouvris les yeux en grand comme percutée. Il déposa sur ma nuque un baiser, ses lèvres s’imprimant sur moi, j'espèrais garder la sensation de ce contact pour toujours... Il se redressa de toute sa hauteur brisant tout contact me rappelant que c'était à mon tour, à mon tour de m'exprimer...
Je devais lui répondre mais quoi? J'avais des sentiments pour Yun, mais tellement nouveaux que les exploiter ainsi maintenant m'effrayait... De plus, il ne me connaissait pas. Tout comme je ne le connaissais pas... Il n'avait aucune idée de qui j'étais et ce que j'avais fait. De plus, cette attirance folle et horrible que j’entretenais avec Sarkoness, le considérerait il comme "Quelqu'un dans ma vie"? Et Valens, les sentiments incroyables qui nous unissaient l'un à l'autre, certes pour moi je ne le considérais pas comme un amant mais un ami. Mais pour le rouge et or, serait-il "Quelqu'un dans ma vie"?
Tant de questions se bousculaient en moi, mais alors que je posais mes yeux sur son visage tous mes doutes s'envolèrent.

Je passais un bras dérrière son cou et me rapprochais de plus en plus jusqu'à sentir pour la seconde fois son souffle sur mon visage. Nos nez entrairent en contact résultat de la proximité que j'avais instaurée entre nous.
Doucement je lui murmurais à mon tour:

- Non je n'ai personne...

Je ne lui avait pas mentis, si l'expression "quelqu'un dans la vie" voulait dire ce que je pensais je ne lui avais pas mentis.
Je posais mes lèvres sur les siennes, non, je n'avais pas de craintes à avoir, ce que je ressentais pour Yun était bien plus fort que ce que je ressentais pour le pauvre démon...
Je décollais ma bouche de celle du jeune homme retirant une des mains que j'avais derrière lui pour à mon tour lui caresser la joue.

- Je... Je crois que... tu me plais aussi.

Un petit sourire fleurit sur moi. Et j’enchaînais:

- Mais ne trouves tu pas que cela va un peu trop vite?

Je ne voulais pas lui cacher que la perspective d'entretenir une relation alors que nous venions à peine de nous revoir m'ébranlait quelque peu. Je voulais connaitre son avis sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Emma Welesslay
avatar
Serpentard
Serpentard

Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Emma Welesslay, Ven 18 Mai 2012 - 22:23


Yun glissa ses mains autour de ma taille enlacés l'un à l'autre comme reliés... Puis il dit calmement comme si tout cela n'était que simplicité:

- C’est possible, mais je m’en fiche. Si tu trouves que je vais trop vite, alors je m’arrêterai là.

Il ponctua sa phrase d'un autre baiser sur mes lèvres me rappelant tout ce que j'éprouvais pour lui... Et semant la pagaille dans mon esprit. Ohhh... J'aurais pu chavirer complètement, mes jambes flanchèrent alors qu'il s'écartait de moi. Devant l'écart qu'il avait instauré je sentis d'un coup une enveloppe de froid me couvrir de toute parts malgré la douce cape entourée de l'odeur de Yun.
Non, je ne voulais pas qu'il s'éloigne... J'avais envie de me cacher dans ses bras jusqu'à... je ne sais combien de temps. Il s'assit au sol tout près de moi, je me rendis alors compte que avec tous nos baisers échangés il avait une épaisse couche de rouge à lèvres sur la bouche. Il était tellement éclatant ainsi, le rouge sanglant qu'il portait en cet instant était totalement en harmonie avec son magnifique oeil rouge. Cet oeil si envoûtant... Il caressait distraitement Radijn et alors que je restais debout près de lui comme une empotée il me dit toujours avec cet irrésistible calme:

- Je crois que je suis tombé amoureux de toi. Mais je ne pense pas être celui qui te faut. Je risque ma vie, je suis étrange et voyage très souvent. T'amener avec moi serait un délice, mais je ne sais pas. Malgré tout, je garde espoir, que cela soit réciproque.

Oui je voulais le suivre, encore plus s'il risquait sa vie... Non, s'il devait côtoyer la mort, je VOULAIS la côtoyer également, avec lui.
Le rouge et or m'affirmait qu'il était bel et bien sous mon charme tout comme je l'étais sous le sien. Ses yeux m'obnubilaient tellement, que je me sentais dans un état second... Uniquement sous la direction de ses paroles, de ses gestes. Il ajouta encore une fois devant mon silence:

- On ne se connais presque pas, voir pas du tout en fait, mais au fond de moi, j'ai l'impression de t'avoir toujours connu. Je ne m'en étais pas rendu compte la dernière fois, mais c'est ainsi que je suis et je suis fier de ce que je suis.

Oh oui il pouvait en être fier. Il était magnifique et avec la fine couche rouge qui recouvrait ses lèvres faisant ressortir le contraste de ses yeux il était encore plus envoûtant. Même si ce maquillage lui allait à ravir je l'imaginait mal s'en appliquer tous les matins... Pendant qu'il passait inlassablement ses doigts sur les oreilles du croup, je fus prise d'une envie implacable de me jeter sur lui et alors qu'il commença à lui parler j'entrepris d'assouvir mes envies.
Je tombais à quatre pattes me ruant non loin de lui, je passais mes mains proches de ses oreilles, pressant la tête vers la mienne. Lui collant un langoureux baiser qui exprimait toute ma passion pour lui, tout cela dura quelques minutes mais je ne pouvais m’arrêter, complètement droguée...

- Je veux te suivre n'importe où, rester avec toi, encore et encore... Sentir ta présence non loin de moi, te connaitre avoir la connaissance de toutes les parcelles de ton âme et ton corps. Je veux t'aimer comme j'en ai envie, je t'aime... Mais je ne crois pas que je te mérite. Je ne suis pas comme les autres.


Malgré tout ce que j'avais dit, je me jetais contre lui, mon oreille collée à son torse. Échouée sur lui je n'avais qu'une peur, enfin deux. La première: Qu'il m'abandonne dès que je me serais confiée à lui, et la seconde: Que la créature profite de cet instant de pur bonheur pour prendre mon contrôle. Je sentais le coeur de Yun battre si près de moi, je me relevais mon visage si proche du sien. J'avais peur... Terriblement peur... Peur qu'il réprime tous les sentiments qui semblaient être nés en lui pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Sara Shake
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Sara Shake, Mer 1 Aoû 2012 - 13:21


PV Selena Grimm


L'été était décidément mitigé cette année. Les beaux jours succédaient aux jours de pluie, lesquels rendaient maussades n'importe qui s'étant habitué au soleil. La peau légèrement halée par ce dernier, Athéna ne se plaignait pas de ce changement constant. En effet, étant native de l'Ecosse, elle était habituée à l'humidité et aux petites températures tout au long de l'année. Néanmoins, elle ne disait pas non à un beau disque d'or brillant dans un ciel d'un bleu pur, de temps en temps. Certains disaient que le soleil était mauvais pour la santé, à long terme. La Vélane était d'accord sur ce point ; à force de s'exposer trop, la peau vieillissait plus vite. Heureusement pour la Communauté magique, il existait des sorts capables de se soigner convenablement. Mais si le soleil était néfaste de ce côté-là, la jeune femme pensait qu'il était bénéfique pour le moral. Il était agréable de se réveiller le matin, des rayons dorés traversant les rideaux, illuminant la journée. La bonne humeur était alors au rendez-vous, à moins qu'un évènement terrible ne vînt gâcher la gaité.

En ce jour, le soleil se faisait timide. La vielle, il avait plu une bonne partie de la journée, détrempant le sol anglais, transformant la terre en une gadoue collante et glissante. Malgré ce temps maussade, Athéna était partie travailler à Ollivander's, affrontant l'eau qui coulait à flots. Et même si elle en était rentrée chez elle les cheveux un peu décoiffés, les vêtements humides comme pas possible, la jeune femme avait gardé le sourire toute la journée. Pour cause : les trois jours suivants étaient des jours de congé. Le temps n'était peut-être pas au rendez-vous mais avoir un peu de repos n'était pas négligeable. Toutefois, lorsque la Vélane s'éveilla le lendemain, elle fut surprise par un éclat doré de l'autre côté de sa chambre. Le soleil tentait d'entrer, ralenti par les rideaux qui masquaient la lueur du jour. Toute heureuse, Athéna s'était levée, avait déjeuné, s'était préparée et, après avoir donné un peu de son sang à son rosier vampire, s'en était allée en promenade.

Par un temps si radieux, il était complètement stupide de rester enfermé. Athéna avait tant de choses à voir, depuis son départ de l'Angleterre, après sa septième année à Poudlard ! Il y avait encore des lieux inconnus de sa personne et même si elle était seule pour les visiter, la jeune femme irait. Alors, elle s'était rendue à Londres en transplanant et avait attendu le Magicobus. C'était également la première fois que la jeune femme prenait ce moyen de transport, n'ayant pas encore eu l'occasion de le prendre. Elle fut surprise par la rapidité et la violence du grand bus magique. Il faillit la renverser en s'arrêtant devant elle et la pauvre Vélane s'était cognée contre un barreau lorsque le conducteur avait redémarré la bête. Nul doute qu'une jolie bosse pointerait bientôt le bout de son nez sur son magnifique front ! Mais peu importait, la journée était belle et il en fallait beaucoup plus pour fâcher Athéna.

La brunette avait pris la direction de Loutry Ste-Chaspoule, un petit village entièrement composé de familles sorcières. Bien qu'elle s'y était déjà rendue une fois pour retrouver un ami d'enfance, la jeune femme n'avait pas eu l'occasion de visiter les alentours. Certes, le village était mignon... les champs et les collines qui s'étendaient tout autour méritaient le déplacement également. Etant donné qu'il faisait plutôt beau, une promenade dans les collines d'herbes folles était obligatoire. Enfin, du point de vue d'Athéna ! Elle aimait contempler les paysages. Celui qu'elle regarderait dans quelques instants méritaient certainement le détour. Déjà, rien qu'en arrivant, ses yeux furent émerveillés par la beauté que lui offraient ces fameuses collines. N'hésitant pas une seconde, la Vélane se dirigea vers celles-ci.

Une bonne heure plus tard, Athéna était perchée au sommet d'une des collines, assez loin par rapport au village. Elle se tourna vers les maisons, qui semblaient toutes petites vues de là. Mettant sa main en visière, elle regarda par-delà Loutry Ste-Chaspoule et ne vit que l'horizon. Le prochain village, ou la prochaine ville, était encore plus loin. Un peu normal quand il s'agissait d'un endroit infesté de sorciers ! Ce n'était pas comme à Grodric's Hollow, où les Moldus étaient également installés. La Vélane aurait aimé habiter là-bas mais son budget n'était pas assez épais pour cela lorsqu'elle était venue s'installer. Inspirant un bon coup, Athéna laissa l'air s'engouffrer dans ses poumons. Cela lui fit du bien. Elle recula d'un pas, et au moment de se retourner pour observer l'autre côté de la colline, son pied glissa et la jeune femme tomba à la renverse, dégringolant la pente telle un morceau de bois dévalant un torrent.

Elle retomba plus bas, sur le dos, le regard fixé sur le ciel bleu qui s'étendait au-dessus d'elle. Un petit nuage flottait au gré du vent. Clignant des yeux, Athéna réalisa ce qu'il s'était passé. Apparemment, elle ne s'était pas fait trop mal. Du moins, elle ne croyait. Bougeant doucement, elle se redressa sur ses coudes et grogna lorsqu'une douleur pointa dans le bas de son dos. Tout à coup, une ombre masqua le soleil, par-derrière...
Revenir en haut Aller en bas
Selena Grimm
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle

Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Selena Grimm, Mer 29 Aoû 2012 - 12:44


Selena dormait paisiblement dans son lit, sauf que Licie en avait décidé autrement. La petite fée était au dessus de la tête de sa maitresse et lui tirait les cheveux pour qu'elle se réveille. La jeune sorcière qui comptait faire la grasse matinée chassa la petite peste d'un geste de la main. Licie, mécontente, décida de se venger. Pour obliger la sorcière à se lever, elle avait un pouvoir très persuasif...
Une fine douleur se fit sentir dans le bas ventre de Selena qui ouvrit alors les yeux en comprenant ce que sa fée venait de faire. D'un bon, elle se leva laissant apparaitre une tache de sang dans le lit. La jaune et noire tenta d'attraper la vile créature ailée qui n'était pas à son premier coup d'essaie en la matière. Poussant alors un profond soupire, elle se dirigea vers la salle de bains des filles afin de prendre une bonne douche et surtout se calmer un peu les nerfs.

Sous l'eau chaude Selena réfléchissait à ce qu'elle pourrait à présent bien faire de sa journée. Elle n'avait pas cours donc autant en profiter un peu... Aujourd'hui aucun devoir, aucune charge, rien. Elle ne ferait rien de la journée. Une fois propre, elle s'habilla laissant dans la malle sa robe de sorcière. Assise sur le rebord du lit, elle acheva sa préparation en se coiffant. Comme dehors il faisait beau, elle décida d'aller se promener.
Sortant de l'école, Selena prit le chemin qui menait à Pré au Lard. De là, elle déciderait où se rendre. Le soleil brillait dans le ciel et Selena fut prise de nostalgie pour sa lande natale qu'était l'Islande. Voilà son choix était tout fait, elle décida de faire un tour à la montagne cela lui fera passer le temps.

Plusieurs heures plus tard, la sorcière arriva à Loutry Ste Chaspoule. Il s'agissait d'un village de sorciers qui lui rappelait bon nombre de villageq de son pays. Au loin une colline se dessinait. Le regard de la jeune fille se porta immédiatement sur celle ci. Avant même d'avoir pleinement décidé de s'y rendre, ses pieds avaient déjà pris le chemin de cette dernière.
Après une bonne heure de marche, Selena fut à flanc de colline. Un bruit sourd de quelque chose tombant se fit entendre. Observant alors l'objet en question qu'elle supposait être un gros rocher, elle se rendit compte que non... Il s'agissait d'une personne. Sans pour autant courrir dans sa direction, Selena se rapprocha d'elle.

Il s'agissait d'une jeune femme légèrement assomée par sa dégringolade. Selena se trouvait derrière elle, cachant le soleil et projetant son ombre sur elle. La voix posée et calme, elle lui demanda.

Tout va bien? Rien de cassé? Car c'est une belle chute que vous avez fait là...

Contournant l'inconnue, la jaune et noire fut pleinement visible par celle ci. Selena lui tendit alors la main pour l'aider à se relever. Après une telle chute, une petite aide était sans doute la bienvenue. Ce ne fut qu'à ce moment que ce visage lui rappelait quelqu'un. Cependant elle n'arrivait pas à mettre un nom sur ce faciès. Mais une chose était sûre, Selena l'avait déjà croisée au détour d'un couloir à Poudlard. Licie qui l'accompagnait s'était planquée dans les pâquerettes qui poussaient ici et là, jouant les timides.
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Lecomte
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Collines de Loutry Ste Chaspoule.

Message par : Cassie Lecomte, Dim 18 Nov 2012 - 19:38


[Rp avec Darnel James Williams]

Cela faisait longtemps que Cassie n'avait pas quitté sa demeure familiale. Elle était restée dans la maison de leurs parents avec sa soeur, vu qu'elle n'avait rien eu d'autre à faire suite au décès de sa mère ce qui les rendait seules. Elle avait décidé de quitter sa soeur et aussi leur maison pour habiter dans un appartement toute seule et peut-être fondait une famille. Ce qu'elle craignait, c'est qu'elle ne reverrait peut-être jamais sa soeur, car elles s'étaient dites adieux sans laisser aucun numéro où autre moyen pour communiquer à nouveau si l'envie lui en prenait. Après des jours de réflexions, elle avait décidé de retourner dans le monde magique auquel elle appartenait. Elle s'était installée dans un petit hôtel qui ne lui coûtait pas cher et dans lequel elle pouvait rester le temps de trouver un travail. Certes ce n'était pas un luxe, mais elle n'avait pas trouvé mieux. Elle avait emporté quelques affaires et le collier magique qui était la chose la plus précieuse qui lui appartenait, que sa soeur lui avait donné en souvenir de leur mère.

Cela faisait quelques mois qu'elle cherchait du travail, mais elle ne trouvait pas et elle en avait marre de chercher. Aujourd'hui, elle avait décidé d'aller se balader à un endroit qu'elle n'avait jamais visité où qu'elle ne connaissait pas beaucoup. Son choix s'était porté sur Loutry Ste Chaspoule, une petite ville qu'elle avait déjà visité. Elle n'y avait pas passé beaucoup de temps vu qu'elle s'était endormie dans les bois et qu'elle s'était réveillée le lendemain et qu'elle devait se rendre à Poudlard, l'école de sorcellerie qu'elle avait fréquenté pendant sept longues années. Elle avait rencontré beaucoup de personnes qu'elle avait perdu de vue vite fait.A vrai dire, elle n'avait pas beaucoup d'amis dans le monde magique. Elle se baladait souvent toute seule ce qui l'ennuyait beaucoup et elle espérait pouvoir trouver des amis qu'elle verrait de temps en temps où peut-être, rencontrer un petit ami pour fonder une belle famille, mais pour elle, cela était un peu tôt. Aujourd'hui, elle avait décidé d'aller sur les hautes collines de Loutry Ste Chaspoule pour voir la ville sous un autre angle. Même s'il faisait beaucoup de vent, elle était toujours habillée de sa jupe noire et du pendentif de sa mère autour de son cou. Elle savait que la montée sera longue.

Après une heure de montée et à bout de souffle vu qu'elle n'avait pas fait de sport depuis longtemps, elle avait enfin atteint le sommet. Il faisait froid en haut et elle grelottait, mais elle s'en fichait. Ce qu'elle voyait était dix fois plus beaux que n'importe quel paysage qui pouvait s'offrir devant ses yeux. La verdure s'éloignait à des miles à la ronde. Les arbres étaient aussi petits que des fourmis vues de cette hauteur. Elle était heureuse de se trouvait là, car elle se disait qu'elle pouvait presque toucher du bout des doigts sa mère et son père qui était dans un autre monde pas loin d'elle. Elle était au bord du vide et si elle le voulait, elle pourrait les rejoindre, mais comme lui avait dit un jour, une Médicomage qui se prénommait Keira et qu'elle n'avait jamais oublié : " Je pense que tes parents auraient sûrement te voir grandir et fonder une famille, plutôt que tu les rejoignes aussitôt ". Elle avait pris cette phrase très au sérieux et à chaque fois que la simple pensée de les rejoindre dans l'autre monde lui prenait, elle repensait à cette citation. Elle n'avait malheureusement pas eu non plus la chance de la revoir, mais elle pouvait se rendre à l'hôpital Sainte-Mangouste pour la retrouver et c'est ce qu'elle allait sûrement faire. Pour le moment, elle resta là, devant ce beau paysage. Sa longue chevelure blonde qui lui arrivait jusqu'à la taille, voletait derrière elle avec le vent. Son pendentif brillait de mille feux. Elle était heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Darnel James Williams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Darnel James Williams, Dim 18 Nov 2012 - 20:04


C'était un soir, après les cours, Darnel était toujours dans le dortoir des Poufsouffle. Il ne savait pas quoi faire, il était entrain de lire un roman qu'il avait acheté étant encore qu'un moldu. Ce roman parlait d'un chevalier qui parcourait le monde, pour retrouver sa dulciné qui avait été enlevé par un sorcier noir. Darnel, en avait marre, il referma le bouquin sans même noter la page à laquelle il s'était arrêté, le posa sur sa table de chevet, et se leva de son lit puis se dirigea vers sa fenêtre. Il regardait le paysage, le temps était brumeux, mais il n'avait pas l'air de faire froid. Il prit alors sa veste à capuche, mit ses chaussures et sortit de la salle commune, puis du château. Il se dirigea alors vers Pré-Au-Lard, pour y faire il ne sait quoi, avec il ne sait qui. Surement personne, comme d'habitude, il n'avait pas fait beaucoup de connaissance encore. Il regardait la carte de Pré-Au-Lar et vit qu'il y avait un village avoisinant, avec des collines juste à côté. Puisqu'il n'avait rien à faire de particulier, il prit de sa poche une cigarette, l'alluma, et se mit en route. Il était décidé à voir le monde d'en haut et de pouvoir crier, cirer autant qu'il le voulait !

Après une heure et demi de marche, il arriva en haut des collines, essoufflé, il vit un banc, vide, il s'y assit et vit arriver une demoiselle, blonde. Elle devait être plus vieille que lui, vu sa tête et sa posture. Il ne savait pas quoi faire, il voulait être seul, il était venus ici, pour pouvoir crier et voilà que quelqu'un arrive. C'est vrai qu'elle était fort belle, mais elle était trop vieille pour lui, du haut de ses seize ans, et la beauté de l'inconnue, qui devait se faire suivre pas une dizaine de mâles, DJ n'allait pas faire le poids. Il se leva et s'approcha de la demoiselle qui regardait le paysage. Elle avait le regard triste. Que s'était-il donc passé dans sa vie ? DJ allait surement jamais le savoir. Il décida quand même à lui adresser la parole. Il toussa un coup et dit :

"- C'est haut vu d'ici n'est-ce pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Lecomte
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Collines de Loutry Ste Chaspoule.

Message par : Cassie Lecomte, Dim 18 Nov 2012 - 20:41


Cela faisait plusieurs minutes que Cassie était entrain d'observer le paysage et elle commençait sérieusement à avoir froid. Elle grelottait dans tous les sens et elle avait la chair de poule. Elle croisa les bras et se frotta les avants-bras et les épaules rapidement pour se réchauffer un petit peu. Alors qu'elle était en train d'essayer de se réchauffer, elle ne remarqua même pas qu'une personne venait d'arriver et s'était postée à côté d'elle. Elle aurait préféré restait seule pendant un certain moment, mais bon, un peu de compagnie ne peut faire de mal à personne. Elle pouvait bien se demander ce que faisait une personne en haut des collines de Loutry Ste Chaspoule dans un tel vent. Peut-être voulait-elle aussi, comme Cassie, sautait dans le vide pour rejoindre des personnes qu'elles aimaient, mais ça ne devait sûrement pas être pour ça. Avant qu'elle n'ait pu tourner la tête pour savoir qui se trouvait à côté d'elle, la personne prit la parole. C'était la voix d'un garçon qui lui demandit :

"- C'est haut vu d'ici n'est-ce pas ?"

En effet cela était haut, même très haut à en donner le vertige à certaines personnes, mais pas pour Cassie. Elle avait toujours aimé les sensations fortes, mais n'en avait pas beaucoup expérimenté. Réfléchissant à certaines choses, elle n'avait pas pris la peine de répondre au jeune homme, car elle n'y faisait pas beaucoup attention et c'était pour peut dire. Elle n'avait même pas regardé à quoi ressembler ce dernier. Elle tourna enfin la tête pour l'apercevoir et devant elle, se tenait un charmant jeune homme brun avec une belle musculature. Il était plus jeune que Cassie et devait sûrement se trouver encore à l'école de sorcellerie Poudlard. Regardant à nouveau le paysage qui s'offrait devant elle, elle prit enfin la peine de répondre au jeune garçon.

- Oh oui, et c'est absolument magnifique aussi,
dit-elle en souriant.

A vrai dire, elle ne savait quoi dire à un jeune homme brun qui était venu sans qu'elle soit prévenue et aussi, sans qu'elle ne le veuille. Elle aurait préféré rester devant ce paysage toute seule. Grelottant de froid elle reprit la parole pour pouvoir peut-être entamer une bonne discussion avec ce dernier :


- Si je peux me permettre, que fais-tu en haut des collines de Loutry Sainte Chaspoule sous un tel vent ? dit-elle en le regardant et en souriant.

Cela pouvait être une question personnelle, mais elle ne savait pas quoi dire d'autres pour entamer une bonne conversation. Certes elle n'avait pas trop son mot à dire, avec la petite tenue qu'elle portait. Une jupe assez courte pour se rendre sur des hautes collines, cela n'était pas très ingénieux. Elle continuait de frotter ses mains contres ses épaules et avant bras pour se réchauffer et attendit une réponse du jeune garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Darnel James Williams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Darnel James Williams, Lun 19 Nov 2012 - 19:00


Darnel c'était relevé du banc pour aller rejoindre, la demoiselle, blonde. En haut de la colline, DJ prit une peur bleu, lui qui avait horriblement peur d'un tel vide, un coup trop violent et il tombait. DJ se redécala alors de quelques pas en arrière. Il ne savait pas trop quoi dire, la jeune femme, qui devait probablement, même surement, être plus âgée que lui, grelottait comme un téléphone portable moldu, mis sur vibreur. Il n'a pas trouvé plus intelligent à dire que "- C'est haut vu d'ici n'est-ce pas ?" Si il avait une corde dans sa poche et un arbre à proximité, il aurait bien aimé aller se pendre. Mais pourquoi faire une chose pareille ? La vie est trop belle et trop courte, pour mettre fin à ses jours si jeune. La demoiselle ne prit même pas la peine de se retourner vers lui, elle ne faisait que fixer le vide, à croire qu'elle ne voulait faire qu'une chose, sauter. Pourquoi ? Avait-elle des soucis ? Voulait-elle rejoindre pour X raison ? Darnel n'en savait rien, et il n'allait pas lui demander. Au bout de quelques minutes, elle se retourna enfin, mais n'ouvrit pas la bouche, elle se contenta de le fixer. Puis après un bref instant, elle refixa le vide.

- Oh oui, et c'est absolument magnifique aussi, dit-elle en souriant.

Magnifique ? Tout est relatif, il ne devait pas avoir la même définition du mot "magnifique". Pour Darnel, quelque chose de magnifique, est quelque chose de simple. La femme parfaite pour lui, serait une fille, qui ne pense pas qu'à sa posture, ni à l'image qu'elle renvoit aux gens. Pour lui, c'est une fille, avec qui, il peut avoir des délires d'amis, mais aussi la tendresse d'une maman. Bref, la personne impossible à trouver. DJ reprit ses esprits après qu'elle ait ouvert la bouche.

- Si je peux me permettre, que fais-tu en haut des collines de Loutry Sainte Chaspoule sous un tel vent ? dit-elle en le regardant et en souriant.

Et elle alors ? Que faisait-elle ici, en haut des collines de Loutry Sainte Chaspoule, sous un tel vent ? DJ la regarda de la tête au pied. Avec cette mini-jupe. Darnel vit bien qu'elle, comme lui, n'avait rien trouvé de plus intelligent à dire. Darnel fit alors un sourire à lui-même et entama :

- J'avais envie de crier, dit-il d'un ton gêné. Mais je ne vais pas crier devant vous, reprit-il d'un ton respectueux. Ca fera très bizarre, acheva-t-il. Et vous ? Que faîtes-vous ici en haut des collines de Loutry Sainte Chaspoule, sous un tel vent ?
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Lecomte
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Collinnes de Loutry Ste Chaspoule.

Message par : Cassie Lecomte, Lun 19 Nov 2012 - 19:29


A ce qu'avait pu voir Cassie, il avait reculé de quelques pas. Il avait surement peur du vide, mais elle n'allait tout de même pas lui poser la question, cela pourrait être stressant et embarrassant pour le garçon, mais il n'y avait pas de mal à avoir peur du vide. C'était la seule de sa famille à aimer les sensations fortes avec son père. Elle avait tous les traits de son père, mais malheureusement, il les avait quittés trop tôt pour elle. Et c'était à cause de sa faute ... Et elle le savait, mais elle n'en avait jamais parlé à personne de peur d'être rejeté. Sa mère et sa soeur elle, n'aimait pas les sensations fortes et lorsque l'une des deux se trouvaient sur une échelle, elles avaient déjà le vertige. Elle ne rigola pas à ça, mais avant qu'elle n'ait pu rouvrir la bouche, le garçon répondit à sa question :

- J'avais envie de crier. Mais je ne vais pas crier devant vous. Ca fera très bizarre, acheva-t-il. Et vous ? Que faîtes-vous ici en haut des collines de Loutry Sainte Chaspoule, sous un tel vent ?


A vrai dire, cela ne la dérangeait pas énormément que le jeune garçon cri devant elle et de plus, il n'était pas obligé de la vouvoyer. Elle n'avait atteint la majorité que depuis un an seulement et ne se considérait pas encore totalement comme une femme pleinement mature même si elle l'était plus que certaines filles de son âge. Que pouvait-elle bien faire elle aussi sur les hautes collines de Loutry Sainte Chaspoule ? Et bien, elle avait eu une idée qui lui était passé par la tête, mais qui était repartie lorsqu'elle était arrivée en haut. Elle ne regrettait pas le voyage, vu le paysage qui s'offrait devant elle. Toujours en train de regarder le paysage, elle répondit au jeune garçon sans le regarder. Cela pouvait paraître impoli pour certaines personnes, mais elle n'avait pas le coeur à parler pour l'instant.

- Oh ... Qu'est-ce que je fais ici moi ? dit-elle en souriant. Une idée m'était passé par la tête, dit-elle en regardant le vide et en serrant son pendentif, mais elle s'est tout de suite effacé de ma tête lorsque je suis arrivé devant ce paysage. Et franchement, si tu as envie de crier je ne t'en empêche pas, tu peux le faire, cela ne me dérange pas et je ne me moquerais pas de toi. Et aussi, s'il te plaît, évite de me vouvoyez, dit-elle en le regardant et en souriant, je ne suis pas si âgée que ça non ?

Elle avait rigolé en prononçant la fin de sa phrase. Elle n'avait même pas fait attention qu'il y avait un banc pas loin d'elle. Qu'est-ce que pouvait faire un banc au plein milieu des hautes collines de Loutry Sainte Chaspoule ? Fatiguée d'avoir fait ce voyage, elle alla s'installait sur le banc et invita le garçon à s'asseoir à côté d'elle pour discuter. Elle ne savait pas trop de quoi parler. Elle préféra laisser le garçon répondre à sa question pour qu'il prenne la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Darnel James Williams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Darnel James Williams, Mer 21 Nov 2012 - 15:56


- Oh ... Qu'est-ce que je fais ici moi ? dit-elle en souriant. Une idée m'était passé par la tête, dit-elle en regardant le vide et en serrant son pendentif, mais elle s'est tout de suite effacé de ma tête lorsque je suis arrivé devant ce paysage. Et franchement, si tu as envie de crier je ne t'en empêche pas, tu peux le faire, cela ne me dérange pas et je ne me moquerais pas de toi. Et aussi, s'il te plaît, évite de me vouvoyez,
dit-elle en le regardant et en souriant, je ne suis pas si âgée que ça non ?

C'est vrai qu'elle n'était pas si vieille que ça, elle devait avoir tous juste la majorité, dix-sept, dix-huit ans, pas plus. Mais le vouvoiement, chez DJ était impératif, avec une personne qu'il ne connaissait pas. Et encore plus une demoiselle plus âgée, c'est une marque de respect, qu'il offre aux personnes qui le mérite. Elle venait de dire que cela ne l'a dérangeait pas que DJ crie, mais Darnel avait sa petite fierté. Il n'aime pas afficher ses sentiments face aux gens, et encore plus devant quelqu'un qu'il ne connait pas.


- Non pas du tout Madame, euh... Mademoiselle, pardonnez moi. Mais moi et mon respect envers une demoiselle, vous savez.. En tout cas, vous devriez mettre une veste, vous grelottez.

Mais quelle était donc cette idée qu'elle avait dans la tête et qui s'est aussitôt effacé ? Aurait-elle voulu sauter dans le vide ? Ca aurait été dommage de saccager un aussi jolie visage tel que le sien. Peut-être voulait-elle rejoindre l'au-delà, pour rejoindre quelqu'un qui lui aie cher, peut-être un parent, un ami, qui sait, peut-être qu'il ne le découvrira jamais. Après quelques minutes, toujours sans regarder DJ dans les yeux, elle alla s'assoir sur le banc que Darnel venait de quitter quelques minutes plus tôt. Et elle l'invita alors à s'assoir. Il ne savait pas trop quoi faire, mais il accepta. Et ils allèrent tous deux s'assoir sur ce banc. Voyant qu'elle grelottait toujours, il demanda :

- Vous, euh... je veux dire tu veux que je te prête ma veste ? l'interrogea-t-il. Je n'ai pas froid, moi.

Darnel a toujours eu l'habitude de faire passer les autres avant lui, ce qui lui a valu de se faire avoir par plus d'une personne, et la plupart étant des filles. DJ ne savait plus quoi dire, de quoi pouvait-il parler ? Il sortit alors une cigarette de sa poche, puis son briquet, et l'alluma. Mais peut-être cela l'a dérangeait-elle ? Qu'il fume..
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Lecomte
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Collines de Loutry Ste Chaspoule.

Message par : Cassie Lecomte, Sam 24 Nov 2012 - 13:05


[ Désolé du temps de réponse ^^', les cours c'est chiant :D]

Le jeune garçon n'attendit pas et vint s'asseoir à côté d'elle. Sa présence ne la dérangeait pas, au contraire, même si cela l'avait embêté au début, elle avait trouvé une personne et peut-être un ami avec qui elle pouvait parler librement, car pour venir sur les Collines de Loutry Ste Chaspoule dans un tel vent, il ne fallait rien avoir à faire de sa journée. Le jeune homme avait remarqué que Cassie grelottait dans son coin et celui-ci lui proposa de lui prêter sa veste, mais jamais elle n'accepterait. Elle avait froid, car elle ne portait rien et c'était bien fait pour elle. Elle savait qu'il ferait froid en haut des collines et elle s'était habillée courte, c'était son problème. De plus, si le jeune garçon lui donnerait sa veste, il aurait à son tour froid et elle n'aimait pas que des gens l'aident pour qu'ils soient pénalisé eux ensuite. Se réchauffant une nouvelle fois les bras avec ses mains, elle prit la peine de répondre au jeune homme :

- Je te remercie, mais je ne peux pas accepter. Sinon, tu vas avoir froid ensuite, mais c'était quand même gentil de t'en préoccuper. Je savais qu'il ferait du vent en haut des collines et je me suis habillé comme ça, je n'ai plus qu'à faire avec ça maintenant
, dit-elle en souriant.

Voyant qu'il ne parlait pas beaucoup et elle non plus, ce dernier sortit une cigarette. Elle n'aimait pas trop les gens qui fumaient, mais cela ne la dérangeait pas plus que ça. Son père aussi fumait, mais il avait arrêté quelques temps avant qu'il ne meurt. Ne sachant qu'elle sujet entamait pour continuer la discussion, elle posa une question idiote qu'elle n'avait pas pensé à demander à son interlocuteur.

- Au faite, je m'appelle Cassie Lecomte et toi ?

Remettant ses cheveux un peu décoiffé avec le vent, elle s'installa confortablement sur le banc, car elle commençait à avoir mal au dos. Elle attendait une réponse du jeune garçon pour savoir son identité.Peut-être la connaissait-il ... Elle avait pensé que ce jeune homme pouvait venir de l'école de Poudlard, mais peut-être était-ce un simple Moldu qui était juste venu se balader ? Elle ne préféra pas demander à ce dernier s'il venait de l'école de sorcellerie de peur de dévoiler l'identité magique à tout le monde Moldu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 12

 Collines de Loutry Ste Chaspoule

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.