AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 3 sur 13
Collines de Loutry Ste Chaspoule
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
Cassie Lecomte
Poufsouffle
Poufsouffle

Collines de Loutry Ste Chaspoule.

Message par : Cassie Lecomte, Sam 24 Nov 2012 - 13:05


[ Désolé du temps de réponse ^^', les cours c'est chiant :D]

Le jeune garçon n'attendit pas et vint s'asseoir à côté d'elle. Sa présence ne la dérangeait pas, au contraire, même si cela l'avait embêté au début, elle avait trouvé une personne et peut-être un ami avec qui elle pouvait parler librement, car pour venir sur les Collines de Loutry Ste Chaspoule dans un tel vent, il ne fallait rien avoir à faire de sa journée. Le jeune homme avait remarqué que Cassie grelottait dans son coin et celui-ci lui proposa de lui prêter sa veste, mais jamais elle n'accepterait. Elle avait froid, car elle ne portait rien et c'était bien fait pour elle. Elle savait qu'il ferait froid en haut des collines et elle s'était habillée courte, c'était son problème. De plus, si le jeune garçon lui donnerait sa veste, il aurait à son tour froid et elle n'aimait pas que des gens l'aident pour qu'ils soient pénalisé eux ensuite. Se réchauffant une nouvelle fois les bras avec ses mains, elle prit la peine de répondre au jeune homme :

- Je te remercie, mais je ne peux pas accepter. Sinon, tu vas avoir froid ensuite, mais c'était quand même gentil de t'en préoccuper. Je savais qu'il ferait du vent en haut des collines et je me suis habillé comme ça, je n'ai plus qu'à faire avec ça maintenant
, dit-elle en souriant.

Voyant qu'il ne parlait pas beaucoup et elle non plus, ce dernier sortit une cigarette. Elle n'aimait pas trop les gens qui fumaient, mais cela ne la dérangeait pas plus que ça. Son père aussi fumait, mais il avait arrêté quelques temps avant qu'il ne meurt. Ne sachant qu'elle sujet entamait pour continuer la discussion, elle posa une question idiote qu'elle n'avait pas pensé à demander à son interlocuteur.

- Au faite, je m'appelle Cassie Lecomte et toi ?

Remettant ses cheveux un peu décoiffé avec le vent, elle s'installa confortablement sur le banc, car elle commençait à avoir mal au dos. Elle attendait une réponse du jeune garçon pour savoir son identité.Peut-être la connaissait-il ... Elle avait pensé que ce jeune homme pouvait venir de l'école de Poudlard, mais peut-être était-ce un simple Moldu qui était juste venu se balader ? Elle ne préféra pas demander à ce dernier s'il venait de l'école de sorcellerie de peur de dévoiler l'identité magique à tout le monde Moldu.
Revenir en haut Aller en bas
Darnel James Williams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Darnel James Williams, Sam 24 Nov 2012 - 13:49


[Pas de soucis je comprends ! ]

- Je te remercie, mais je ne peux pas accepter. Sinon, tu vas avoir froid ensuite, mais c'était quand même gentil de t'en préoccuper. Je savais qu'il ferait du vent en haut des collines et je me suis habillé comme ça, je n'ai plus qu'à faire avec ça maintenant
, dit-elle en souriant.


Les demoiselles alors. Toutes les mêmes, toutes autant, butée. Darnel, étant d'Irlande du Nord, n'avait quasiment jamais froid, et le sang chaud qui coulait dans ses veines, ne faisait que le réchauffer de l'intérieur. En effet, ce sang était vraiment chaud. Il arrivait même à le réveiller en pleine nuit. Souvent aux environs de vingt-trois heure trente, minuit. Dans ce laps de temps, il n'arrivait jamais à dormir, c'est pour cela qu'il se baladait dans le dortoir, ou parfois même, il se rappelait qu'il se réveillait, qu'il se rendormait, mais de ce qui se passait entre les deux. DJ fronça les sourcils, ça ne devait pas être normal tout ça, il se décida à aller voir à l'Infirmerie, ou carrément à Sainte-Mangouste, l'hôpital des sorciers. D'ailleurs, c'est vrai, il ne connaissait pas son prénom, ni son nom, ni si elle était de Poudlard, ou une sorcière ayant la majorité, il hésita avant d'en parler. Il titillait sa baguette qui était dans sa poche, pour lui lancer un sortilège d'oubli si il s'avérait qu'elle ne soit pas sorcière. C'est elle qui entama la conversation :

- Au faite, je m'appelle Cassie Lecomte et toi ? - Williams, Darnel, James, Williams, répondit-il avec un sourire charmeur. Si je puis me permettre, vous êtes sorcière ?

Darnel, mit sa main dans sa poche, prêt à la sortir et répéta dans sa tête la formule d'oubliettes. Mais avant qu'elle n'ait eu le temps de répondre, Darnel se leva, et commença à marcher. Pour rentrer au château, car il se faisait tard.

[Fin du RP]
Revenir en haut Aller en bas
Yuze Perceval Jedusor
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Collines de Loutry Ste Chaspoule.

Message par : Yuze Perceval Jedusor, Dim 2 Juin 2013 - 20:00


[Pv Avec Avalon Bell]


Les collines de Loutry Ste Chaspoule. J'en avais déjà entendu parler et à ce qui paraît, d'en haut, on pouvait apercevoir tous les horizons jusqu'à un kilomètre. Il n'avait rien de spécial autour, mais cela était beau et je n'y avais jamais mis les pieds et j'avais envie de le voir ne serait-ce qu'une seule fois dans ma vie. De toute façon, je n'avais rien à faire de spéciale de mes journées, donc autant m'occuper à quelque chose d'utile. J'avais des cours de temps à autres, mais aujourd'hui, aucun de prévu. J'avais une journée de repos et cela ne me déplaisait pas, car voir des têtes que je n'aime pas, cela n'est pas ce que je préfère. Encore, je ne serais qu'avec des personnes de ma maison cela irait, mais ce n'était malheureusement pas le cas. Il y avait des Gryffondors, des Serdaigles et les pire de tous ... les poufsouffles. Enfin bref, je n'y faisais guère attention, je restais dans mon coin en solitaire à suivre le cours et sans rien dire. Au moins, personne me faisait chier et moi je n'emmerdais personne.

Même si j'avais un charmant visage et des cheveux blonds flamboyants, j'avais toujours ces putai** de bandages à la con sur mon visage que je ne voulais pas enlever. Je préférais que les personnes voient ça, qu'un visage à moitié brûlé pour une connerie que je n'aurais jamais dû faire. Pourquoi avais-je tenté de les soigner ? En y repensant, je me disais que j'étais assez charmant pour plaire aux filles, mais bon, maintenant, c'était trop tard. J'avais toujours un T-shirt moulant, pour laisser apparaître mes abdominaux et un jogging, car j'allais courir tout le long du chemin. Il fallait que je me remette en forme. Je me reposerais en haut de la Colline pendant cinq petites minutes et ensuite, je retournais à Poudlard, en courant aussi. Il fallait que je garde la forme et c'était la seule méthode.

J'avais pris un taxi pour m'emmener à une dizaine de kilomètres de l'endroit, car sinon, cela faisait trop loin. Aller ! C'était parti pour dix kilomètres à petites foulées. Normalement, dans quarante-cinq minutes je devrais être arrivé si je courais tranquillement. Au bout de la moitié du chemin, mes jambes commençaient à brûler un petit peu, mais je n'y faisais pas attention, je continuais sans rien dire, car tout cela était dans la tête et si je m'arrêtais à chaque fois que j'avais mal quelque part, jamais je n'arriverais et c'était cela qui musclait le corps ! J'aimais ces sensations de brûlure qui donnait signe à un bon entraînement. Certes, beaucoup de personnes auraient déjà arrêtés, mais moi, je continuais.

Après quarante minutes environ, j'arrivais enfin en haut des collines de Loutry Ste Chaspoule. La montée m'avait tué et j'avais les cuisses en feu et je transpirais comme un porc. Fuu ! Ça c'était les footings que j'appréciais. N'ayant rien aux alentours pour m'asseoir, je m'installais par terre au bord de la falaise à regarder les alentours. Comme on me l'avait décrit, l'endroit était magnifique, mais j'étais mort. J'installais mes jambes dans le vide et j'allongeais ma tête sur le sol pour observait le ciel. Je m'essuyais aussi le front de ma main droite pour enlever les gouttes de sueur qui y coulaient. Heureusement que j'avais mis du déodorant pour cacher l'odeur de la transpiration, car cela n'aurait pas été agréable à sentir. Et je restais là, pendant quelques minutes à observer le soleil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Invité, Dim 2 Juin 2013 - 20:36


Cette après-midi, le cours de soins aux créatures magiques avait été annulé pour les Gryffondors, il semblait que le prof soit malade. Ça arrangeait la jeune fille, car Avalon avait toujours eût envie de découvrir les collines de Loutry Ste Chaspoule. Dès que la rouge et or avait sut que le cours avait était annulé, elle avait envoyé un hibou postal à ses parents pour leur demander de réserver un portoloin pour quatorze heures. Avalon avait la flemme d'y aller en marchant, surtout que ce n'était pas la porte à côté.

Aussi, vers treize heures trente, la jeune fille prit le chemin de Pré-au-Lard pour prendre son portoloin. Le soleil était haut dans le ciel, et Avalon s'était habillée léger : une robe estival blanche avec une paire de ballerines. Ses cheveux étaientt détachés, mais une petite barrette en argent retenait une mèche qui menaçait de lui tomber dans les yeux. La Gryffondor passa devant Honeyduck et les Trois Balais, puis s'arrêta devant une grande bâtisse aux mûrs grisâtres. La jeune fille entra à l'intérieur et se présenta au comptoir en demandant le portoloin de quatorze heures pour les collines de Loutry. Une vieille dame lui apporta alors une vieille brosse à dent usagée qu'Avalon saisit avec une grimace. C'était vraiment dégoûtant.

À quatorze heures une, la Lionne se tenait debout au bord du vide. Elle recula précipitamment en lâchant la brosse à dent, les yeux écarquillés. Il faudra que l'agence revoie ses lieux d'arrivées ! pensa-t-elle avec humeur, le coeur battant à tout rompre. Elle se laissa tomber sur le sol, à un bon mètre du précipice et observa la vue. C'était vraiment magnifique, à couper le souffle. Des vallons se dessinaient en contrebas, et à l'horizon, on pouvait admirait les pics que formaient les montagnes. Peut-être des géants vivaient encore là-bas, qui sait ? Elle lâcha un soupire et regarda autour d'elle.

Avec un petit couinement de surprise, elle remarqua qu'elle n'était pas seule sur la colline. Un jeune garçon était allongé un peu plus loin, les pieds se balançant dans le vide. Avalon réprima un frisson. La Lionne avait toujours eut le vertige. Elle se demanda vaguement s'il était arrivé pendant qu'elle observait la vue ou bien si elle ne l'avait simplement pas remarquer avant. Lentement, elle s'approcha du garçon, puis une fois qu'elle fut à quelque pas de lui, elle l'interpella :

- Tu n'as pas peur du vide ? voulut-elle savoir.

De près, on distinguait nettement les abdos du garçon sous son t-shirt, mais aussi les bandages qu'il portait. Avalon n'était pas vraiment une fan des grands sportives qui s'occupait trop de leur corps comme s'il s'agissait d'un trophée de guerre, mais celui-là avait l'air plutôt sympa, aussi Avalon prit un air amical.

- Oh, excuses-moi, je suis vraiment mal élevée, je ne me suis même pas présentée. Je m'appelle Avalon, Avalon Bell.
Revenir en haut Aller en bas
Yuze Perceval Jedusor
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Collines de Loutry Ste Chaspoule.

Message par : Yuze Perceval Jedusor, Dim 2 Juin 2013 - 21:42


Alors que j'étais toujours allongé sur le sol des Collines de Loutry Ste Chaspoule, j'entendis des bruits de pas arrivaient. Je ne savais pas qui montait, mais à vrai dire, je n'avais pas envie de regarder. La personne en question, s'arrêta à quelques mètres de moi, peut-être ne m'avait-elle pas vu, où ne voulait-elle pas me déranger, enfin, je ne m'en préoccupais pas non plus. Fermant les yeux pour me reposer un petit peu de ce footing, je repensais à ce que j'avais vécu avec Nevada dans le placard à balai. Je ne savais pas si j'allais la revoir un de ces quatre, bon, cela m'étonnerait fortement qu'elle ne revient pas me voir, vu ce qu'elle m'avait dit, donc je restais enthousiaste à l'idée de la revoir. Enfin bref, j'étais bien là, le vent me frottait le visage et cela me rafraîchissait.

Alors que j'étais tranquillement installé et que le soleil me tapait sur le visage, une personne vient se planter devant moi en me demandant si je n'avais pas peur du vide. Rho làlà, on venait me déranger même ici, mais bon, cela ne me dérangeait pas, peut-être était-elle sympathique. Au moins, c'était une fille qui me parlait vu l'intonation de la voix. Si en ouvrant les yeux c'était un mec, il n'avait pas de cordes vocales normales. Regardant qui me parlait, je vis que c'était bien évidemment une jeune femme blonde avec de très beaux yeux bleues habillée dans une robe blanche. Au moins, elle n'avait pas peur de monter à une telle altitude avec cet accoutrement.

- Personnellement, je n'ai pas peur du vide, pourquoi cette question ? Tu en as peur toi ? Si oui, pourquoi montes-tu à une telle hauteur, dis-je en souriant, toujours la tête sur le sol.

C'est vrai quoi, si elle avait peur du vide pourquoi montait-elle à une telle hauteur, enfin bref, cela m'étonnerait, mais bon, autant poser la question. Personnellement, je ne sais pas pourquoi elle me posait cette question ... Si j'avais les pieds dans le vide, c'était que je n'avais pas peur.

- Enchanté Mademoiselle Avalon Belle, dis-je en souriant. Je m’appelle Yuze Perceval Jedusor.

Maintenant qu'elle connaissait mon nom, il fallait espérait qu'elle ne parte pas en courant. Elle avait l'air sympathique à première vue. Par contre, une chose qui me choquait chez elle, c'est qu'elle avait de magnifique yeux bleus et j'allais lui faire comprendre.

- Tu as de très beaux yeux au faite, dis-je en souriant une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Invité, Dim 2 Juin 2013 - 23:14


- Personnellement, je n'ai pas peur du vide, pourquoi cette question ? Tu en as peur toi ? Si oui, pourquoi montes-tu à une telle hauteur.

Il ponctua ses paroles d'un sourire. Avalon, elle, se mordiller la lèvre inférieure avec gêne. Il était vrai que monter à une telle altitude n'était pas très raisonnable et tant donné le vertige dont elle était atteint. De plus, elle aurait dut se douter qu'il n'avait pas peur du vide, il n'irait pas balancer ses jambes dans le vide s'il avait peur de tomber.

- Enchanté Mademoiselle Avalon Bell. Je m’appelle Yuze Perceval Jedusor.

Yuze ? Ce n'était pas un prénom courant, mais Avalon trouvait ça plutôt joli. Voyant que le garçon ne daigner pas se lever, elle s'agenouilla à côté de lui pour faire plus ample connaissance.

- Tu as de très beaux yeux au faite, dit-il en souriant une nouvelle fois.

Instinctivement, ses joues se teintèrent d'une couleur rouge pâle, comme à chaque fois qu'on la complimentait. Ce n'était pas la première fois qu'on lui disait qu'elle avait des beaux yeux, pourtant.

- Euh... merci, répondit-elle en ramenant une mèche de cheveux derrière son oreille, mal à l'aise.

Elle jeta un coup d'oeil aux alentours. Au loin, devant les montages, on distinguait aisément le pourtour d'un forêt aux feuillages verts. Le silence s'installa sur la colline, ce qui donna le temps à la Gyffondor de réfléchir à quelque chose... Elle avait déjà vu le visage de Yuze quelque part... À Pré-au-Lard ? Sûrement pas, elle y allait souvent et était certaine de ne pas l'y avoir vu... Au chemin de Traverse ? Peut-être, après tout, de nombreux élève de Poudlard... Poudlard ! Voilà où elle avait déjà vu ce dénommé Yuze. Néanmoins, elle ne se souvenait pas de la maison du jeune homme.

- Je suis une élève de Poudlard, toi aussi, n'est-ce pas ? Je suis à Gryffondor.

Elle sortie une petite broche dorée avec un lion dessus ; sa mère lui en avait fait cadeau lorsqu'Avalon avait était admise à Gryffondor. Entre temps, elle essayait de se souvenir des vêtements qu'il aurait put porter si elle l'avait déjà vu, mais rien à faire, elle ne se souvenait pas si le garçon était un aigle, un blaireau ou un serpent. Ce qui était sûr, en revanche, c'est que ce n'était pas un Lion, elle l'aurait sut. Soucieuse de ne pas laisser le silence s'installer entre eux, Avalon continua :

- Pour être tout à fait franche, je ne pensais pas que ses collines montaient aussi haut, mais la vue est splendide.
Revenir en haut Aller en bas
Yuze Perceval Jedusor
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Collines de Loutry Ste Chaspoule.

Message par : Yuze Perceval Jedusor, Lun 3 Juin 2013 - 19:00


Tandis que j'étais toujours allongé et qu'elle se trouvait juste en face de moi, elle décida de s'agenouiller à mes côtés. Pas le meilleur habit pour mettre ses genoux dans la terre, enfin bref, je n'y fis pas plus attention, je la laissais se débrouiller, elle était assez grande pour savoir ce qu'elle faisait. Lorsque je lui avais dit qu'elle avait de beaux yeux, elle rougit sur le coup. Surement que ça ne devait pas être la première fois qu'on lui disait, où alors, les personnes étaient idiotes. Je décidais de me relever et de m'asseoir à mes côtés, tout en laissant mes jambes dans le vide, pour lui faire face. Cela était impoli de lui parler alors que je ne la regardais même pas.

Au début, je ne savais pas si elle était une sorcière ou non, mais lorsqu'elle m'évoqua le nom de Poudlard et qu'elle me disait qu'elle faisait partie de Gryffondor que j'eus ma réponse. De toute façon, étant un Serpentard, il y avait seulement une école que je n'appréciais franchement pas et c'était Poufsouffle. Heureusement, qu'elle n'en faisait pas parti, sinon, je ne sais pas si je serai resté là à lui parler. Alors que j'allais pour prendre la parole, elle sortie une broche dorée avec un lion. Au moins, elle aimait sa maison et c'était la particularité que j'aimais chez une personne. Je ne sais pas d'où elle tenait ce bijoux, mais si j'en aurai pu en avoir un avec un Serpent, je ne dirais franchement pas non.

- Hum ... Jolie broche, dis-donc, dis-je en souriant. Oui, je suis moi aussi un élève de Serpentard et je fais partie de la maison de Serpentard. Ça, tu l'avais déjà deviné je pense, vu mon nom.

Bon, elle me l'avait sûrement demandé pour être sûr quoi, elle devait avoir deviné que je faisais partie de Serpentard, car une personne portant le nom de Jedusor et n'en faisant partie. Cela n'était totalement pas réaliste. Si un jour, je rencontrais une personne de la même descendance que moi et qui faisait partie d'une autre maison que l'une des plus grandes familles de Mages Noirs, je pense que cela finirait mal entre lui et moi.

Elle avait raison, la vue depuis les collines étaient très belles et je ne regrettais absolument pas d'y être monté. Au moins, je n'avais pas parcouru une vingtaine de kilomètres pour rien. Sur le coup, je n'y avais pas pensé, mais je ne devais pas être très beau à voir vu ma sueur qui me dégoulinait dessus.

- Désolé de ma sueur qui me goutte dessus, mais je viens de faire un petit footing d'une vingtaine de kilomètres alors je suis un peu crevé
, dis-je en souriant à nouveau. Et tu as raison, je suis monté ici surtout pour voir la vue et je ne la regrette absolument pas. Cela te prend souvent de venir faire quelques balades à de tels endroits où tu viens juste pour le plaisir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Invité, Lun 3 Juin 2013 - 20:11


Ce fut à peine si elle remarqua le compliment fait sur sa broche dorée, elle se préoccupait plus de l'école de magie. Elle apprit rapidement que le garçon était aussi de Poudlard, ça ne l'étonnait pas vraiment, certains détails laissaient penser que c'était lui aussi un sorcier. Yuze était de Serpentard, ça expliquait beaucoup de chose, y comprit son nom de famille : Jedusor. Dès qu'elle l'avait entendu, Avalon avait pensé immédiatement à Tom Elvis Jedusor, communément appelé Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom ou encore Vous-Savez-Qui dont on parlait dans son livre d'Histoire de la Magie. Mais d'un autre côté, c'était peu probable que Yuez soit un de ses descendants directs, et tant donné que Lord Voldemort n'avait, dit-on, jamais eût d'enfant. La Gryffondor en conclut qu'il devait appartenir à une branche secondaire de la famille Jedusor. La jeune fille n'avait aucun mal à parler aux Serpentards, c'était peut-être parce qu'elle possédait certaines qualités des verts et argents, entre autre la détermination ou encore l'ambition.

Yuze reprit la parole et s'excusa d'être en nage. Avalon n'y fit pas attention, pour être franche, elle n'avait pas remarqué. Le Serpentard demanda alors à la Gryffondor si elle était venue là pour le plaisir ou si ça lui prenait souvent de partir en expédition.

- Une vingtaine de kilomètre ? s'exclama-t-elle.

Elle avait écarquillé les yeux. Une chose était sûre, Avalon n'aurait jamais était capable d'un tel prodige, elle n'aimait pas beaucoup la course à pied et préférait largement le Quidditch. Le regard de la Gryffondor dériva sur les collines.

- Et pour répondre à ta question, je suis venue ici pour le plaisir, mais il m'arrive de partir à l'aventure de temps en temps.

Elle ponctua ses paroles d'un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Yuze Perceval Jedusor
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Collines de Loutry Ste Chaspoule.

Message par : Yuze Perceval Jedusor, Lun 3 Juin 2013 - 20:31


Elle fut étonnée quand je lui avais dit que j'avais fait une vingtaine de kilomètres, personnellement, je les faisais sans trop de difficultés même si à la fin, j'avais les cuisses en feu. De toute façon, j'allais refaire la même en repartant et là je me reposais un petit peu, alors avoir un petit peu de compagnie pour me parler ne me déranger pas, bien au contraire. De plus, elle avait l'air bien sympathique, comme tous les Gryffondors quoi. Jamais je n'avais vu un lion être agressif envers une personne. Il gardait leur calme et savait gérer les situations. Lorsqu'elle me fit son premier sourire, je vis un sourire étincelant. Et bah, elle avait tout pour plaire elle. Un magnifique regard et un magnifique sourire. De plus, elle avait un bon visage, elle devait faire courir les garçons, mais personnellement, on va dire que je n'étais pas de ce genre-là. Je préférai quand c'était les autres qui venaient vers moi.

Donc elle était venue ici, comme moi, juste pour le plaisir, même si moi, je venais surtout pour faire une expédition de plus, je me baladais beaucoup vu que je n'avais rien à faire de mes journées. J'étais toujours en mode solitaire et je ne parlais à personne. Je ne préférais pas de peur que cela dégénère entre eux et moi.

- Jolie sourire aussi, dis-je en souriant. Et une vingtaine de kilomètres, oui, pourquoi tu trouves ça beaucoup ? Je vais devoir les refaire pour repartir en plus. Je ne pensais pas qu'une personne vient ici en même temps que moi, je me reposais juste cinq minutes, mais à vrai dire, un petit peu de compagnie pour parler ne peut faire de mal à personne.

Une question m'interpella, pourquoi avait-elle eu l'air étonné ? Peut-être préférait-elle un autre sport, comme la danse par exemple? Cela m'étonnerait fortement, c'était juste une pensée par lui, mais bon, il fallait bien que j'entame un sujet de discussion ...

- Et toi, tu pratiques un sport ou tu as un sport préféré ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Invité, Lun 3 Juin 2013 - 21:38


Suite au sourire qu'elle lui avait adressé, la Gryffondor fut à nouveau complimentée, et elle réprima avec difficulté un nouveau rougissement. Elle savait qu'elle plaisait aux garçons, mais ne s'en vantait pas du tout. À chaque fois qu'on l'interpeller dans les couloirs, elle détournait les yeux après avoir adressé un sourire gêné à son interlocuteur. Après tout, son coeur ne battait que pour un Gryffon, et elle l'aimait profondément. Le Serpentard n'était pas non plus à plaindre, en y regardant à deux fois. Il était musclé et athlétique, et il avait de beaux yeux, lui aussi. Même si elle aurait aimé le lui dire, pour ne pas être en reste, elle ne put s'y résoudre. C'était comme ça, chez elle, elle n'avait pas pour habitude de complimenter les gens qu'elle ne connaissait pas.

La Lionne était vraiment impressionnée par les capacités physiques du Serpentard. Rien qu'à l'idée de parcourir cinq petits kilomètres en courant, elle sentait la tête lui tourner, et lui, il devrait faire vingt kilomètres dans l'autre sens pour retourner à Poudlard. Elle pinça ses lèvres en arrachant quelques brins d'herbe - un tic qui la prenait quand elle était assise par terre, comme beaucoup de monde. Un vent froid s'était levé depuis quelques minutes et Avalon frissonna lorsque la brise vint lui caresser la nuque en soulevant ses cheveux blonds. Prendre une veste n'aurait pas était une mauvaise idée, mais elle se contenterait du gilet qu'elle avait emmener dans un petit sac à mains en tissu.

Yuze demanda alors à Avalon si elle pratiquait un sport. La question la fit sourire de nouveau et elle releva les épaules, en prenant un air digne.

- Je me défend en Quidditch, dit-elle, non sans fierté.

C'était vrai, la Gryffondor était très douée pour voler sur un balai à de très grandes vitesses, d'ailleurs, elle battait sans mal son frère aîné Dereck à la course, ce qui faisait enrager le garçon de 22 ans à chaque fois qu'il perdait contre sa soeur cadette. Mais, il était vrai que Dereck n'avait jamais aimé la vitesse sur les balais. Lorsqu'il avait était à Poudlard, il occupé un des deux postes de batteurs dans l'équipe de Gryffondor.

- Tu es sûr que tu vas rentrer à pied jusqu'à Poudlard ? Si tu veux, j'ai un portoloin dans...

Elle jeta un bref coup d'oeil à ce qui semblait être un bracelet en perle à première vu, mais qui était en faite une montre, qui ornait joliment son poignet.

- ... dans trente minutes. Tu ne voudrais pas le prendre avec moi, ça t'éviterait d'avoir à courir ?
Revenir en haut Aller en bas
Yuze Perceval Jedusor
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Collines de Loutry Ste Chaspoule.

Message par : Yuze Perceval Jedusor, Lun 3 Juin 2013 - 21:55


Alors, comme cela elle était forte en Quidditch ? C'était bien le seul sport que je n'avais jamais pratiqué de ma vie et que je ne pratiquerais jamais. Je n'avais pas que ça à faire à me trimballer sur un balai à dix mètres du sol pour faire joujou avec des balles qu'il faut lancer dans des paniers, mais bon, je ne négligeais pas ceux qui en faisaient, car il fallait être doué pour en pratiquer et personnellement, je ne pense pas avoir les qualités nécessaires, ne serait-ce juste pour monter sur un balai. Elle avait l'air là aussi, très fier de son sport et elle le pouvait, car peu de personnes avait des facultés pour occuper un poste dans une équipe.

Prendre un portoloin pour rentrer à Poudlard ? Plutôt mourir oui, si je suis venu ici c'est pour faire du sport et même en ayant les cuisses en feu, j'allais rentre au château à pied. Ceux qui venaient en Portoloin je les considérais un petit peu comme des feignants, mais bon, tout le monde n'avait pas du temps à perdre à venir ici jusqu'à pied, moi j'en avais, alors pourquoi pas ne pas dépenser un petit d'énergie pour renforcer les cuisses. Moi ça m'allait très bien comme cela et même si c'était sympathique de sa part de me le proposer, j'allais refuser. Je pense que ce n'est même pas la peine de lui proposer de rentrer en footing avec moi, d'une elle n'acceptera pas et de deux, elle n'était pas habillée pour.

- Je te remercie pour ta proposition, mais personnellement, je préfère rentrer en courant. Même en ayant les cuisses en feu après ce premier aller. Mais si tu veux, je peux t'accompagner jusqu'à ton portoloin. Et dis-moi, tu fais partie de l'équipe de Gryffondor de Quidditch ou pas ? Personnellement, le quidditch ne m'a jamais interésse et je ne sais pas si j'aurais les compétences pour en faire,
dis-je en souriant.

Peut-être, peut-être pas. A vrai dire je ne pouvais pas savoir vu que je n'étais jamais allé voir un match même à Poudlard. Je préférais rester dans ma chambre, allongé sur mon lit à rêvasser pendant que tout le monde dehors s'amusait à crier pour leur équipe.

Touchant mes bandages, je vis qu'ils étaient imbibés de sueur et que cela commençait à me gratter et Mer**, je ne pouvais pas les enlever, car il y avait Avalon à côté. Donc pour me soulager je commençais à gratter comme un cinglé. Elle allait sûrement se demander ce que j'étais en train de faire, mais je ne pouvais pas faire autrement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Invité, Lun 3 Juin 2013 - 22:20


Yuez déclina la proposition d'Avalon. S'il préférait rentrer en courant, ça le regardait, après tout. Le Serpentard lui proposa de l'accompagner jusqu'à son portoloin, mais c'était inutile, Avalon apercevait d'ici la petit clochette pendue à une barrière de sécurité qui la ramènerait à Pré-au-Lard. Yuze ne semblait pas être un fan de Quidditch, vu qu'il ne savait pas qui composait l'équipe des Lions. De toute façon, Avalon avait peut-être les qualités d'une attrapeuse, mais sinon, elle ne voyait pas quel poste elle pourrait un jour occuper dans l'équipe. Elle reporta son attention que le Serpenta ; en y réfléchissant, il avait l'air de quelqu'un de solitaire. Peut-être pas insociable, mais il ne semblait pas avoir besoins de compagnie pour se sentir à son aise.

- Mon portoloin n'est qu'à quelques pas, tu peux m'y accompagner si tu y tiens, dit-elle en souriant et en pointant la clochette avec son index.

La Gryffonne bâilla et regarda à nouveau sa montre, encore vingt minutes à profiter du paysage. Le soleil déclinait doucement, à présent, nimbant les collines d'un face d'une teinte dorée. Le vent était retombé aussi vite qu'il était arrivé.

- Je ne fais pas partie de l'équipe de Gryffondor, elle est déjà complète, déclara-t-elle avec un soupire.

Soudain, le Serpentard commença à se gratter comme un fou évadé d'asile et Avalon se redressa instinctivement avec un mouvement de recul, les yeux écarquillés. Elle réfléchit à toute vitesse et se dit que les bandages devaient le déranger. Avalon se demanda alors qu'est-ce qu'ils cachaient... Elle lui proposa alors gentiment de les enlever, s'ils le gênaient vraiment. La rouge et or ne voulait pas le vexé ou l'offenser en quoi que ce soit et elle s'efforça de parler sur un ton dégagé et amical. Peut-être n'avait-il pas envie de montrer ce que masquait ces pansements.
Revenir en haut Aller en bas
Yuze Perceval Jedusor
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Collines de Loutry Ste Chaspoule.

Message par : Yuze Perceval Jedusor, Lun 3 Juin 2013 - 22:32


Oh ... Son portoloin n'était qu'à quelques mètres d'elle, moi je croyais qu'il était beaucoup plus loin que ça comme j'aurais pu courir encore plus longtemps, mais bon, tant pis je resterais la le tant qu'elle part. Elle ne faisait donc pas partie de l'équipe de Quidditch de Gryffondor. Je ne connaissais pas son talent, mais bon, peut-être en avait-elle un assez grand pour être accepté dans l'équipe. Je ne connais pas les qualités qu'il faut pour être un bon joueur, alors je ne pouvais vraiment pas lui poser des questions concernant les règles, où autres choses concernant le Quidditch, donc je préférais m'abstenir pour éviter toute bêtises de ma part.

Enlevait mes bandages en sa compagnie ? Il en était hors de question, j'attendrais quelle part pour les enlever et ensuite pour me soulager des démangeaisons et ensuite je les remettrais pour traverser les vingt kilomètres qui me séparaient de l'endroit où je voulais me rendre en footing. Déjà, que je n'aimais pas moi-même ce qu'il y avait sous mes bandages, alors, les montrer à une personne, encore moins quoi ... La seule personne qui avait eu la chance de le voir, c'était Nikki, une fille que j'avais rencontrée au bord de l'eau du lac de Poudlard. Elle était venue se baigner avec moi et elle faisait partie de Serpentard, mais depuis, plus aucune nouvelle ... Je ne m'en souciais pas plus que ça, car la plupart des personnes que j'avais rencontrées n'avaient jamais voulu reprendre contact avec moi. Comme Axelle, cela faisait plusieurs mois que je ne l'avais pas vus, enfin bon, tant pis ... Quand on n'aimait pas une personne, on ne revenait pas vers elle et c'est ce qui m'arrivait pour la plupart des personnes que je rencontrais. Je croyais que certaines deviendraient de bons amis, mais en fait non, je me trompais tout le temps, en fin de compte, je crois bien que la seule vraie personne qui m'est jamais aimé, c'est ma soeur adoptive ... Enfin bref, c'était la vie et je ne pouvais rien y faire. Soit on naissait heureux, soit malheureux et moi je n'avais pas eu de chance dès ma naissance.

Poussant un léger soupir, je me retournais vers Avalon. Elle avait l'air déçu de ne pas faire partie de l'équipe de Gryffondor et je pouvais la comprendre. Lorsqu'on aimait quelque chose et qu'on ne pouvait pas y accéder, notre rêve s'évanouissait ...

- Désolé pour toi, pour l'équipe et pour mes bandages, déjà que je n'aime pas moi-même ce qui se trouve en dessous, je préfère les garder. Je les enlèverais quand tu seras parti pour t'éviter cet horrible spectacle d'un visage brûlé. Je ne pense pas que tu en es déjà vu un et je n'ai pas envie de te montrer à quoi cela représente, car ce n'est pas très beau, et pour le Portoloin, je croyais qu'il n'était plus loin, comme ça j'aurais pu courir plus longtemps, tant pis alors,
dis-je en souriant. Et sinon, tu as une idée de ce que tu voudrais faire de ta vie plus tard après Poudlard ? Personnellement, je ne sais pas trop. Je n'y ai pas encore réfléchis.

A vrai dire, je savais très bien ce que je voulais faire, peut-être devenir un Mangemort si je pouvais être accepté au sein de l'organisation ce qui m'étonnerait fortement vu que j'ai déjà eu affaire avec eux il y a deux ans et cela c'est mal déroulé, où alors, partir en solitaire dans tous les continents du monde et monter en puissance pour peut-être devenir l'un des plus grands mages de cette planète.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Invité, Lun 3 Juin 2013 - 22:49


Le Serpentard s'était plongé dans une réflexion longue. Le silence s'installa entre les deux camarades, mais il ne dura que quelques minutes car Yuze reprenait la parole. Il s'excusa car il ne voulait pas enlever ses bandages en la présence de la Gryffondor, il voulait lui épargner de voir un visage brûlé et elle le remercia intérieurement pour cette attention. Mais le pauvre, qu'avait-il put lui arrivait ? Etait-ce pour ça qu'il avait l'air si seul ? Elle réprima un frisson et fronça légèrement les sourcils, sans laisser paraître de son malaise. Le Serpent demanda à la Lionne ce qu'elle voulait faire plus tard. Avalon n'y avait pas vraiment réfléchis, mais elle avait quelque idées en tête... Des rêves susceptibles de ne jamais se réaliser.

- Hum.. Je pense que j'aimerais bien devenir Auror, ou professeur de métamorphose ou de potion.. Enfin, il y a tellement de possibilités de carrière ! Et puis...

La clochette qui était accrochée à la barrière tinta doucement et Avalon regarda l'heure sur sa montre, encore une minute et le portoloin partait ! Il ne fallait pas qu'elle le rate, elle n'avait pas son permis de transplanage et elle ne serait sûrement pas rentrer à Poudlard avant la nuit si elle le loupait. Elle se releva et se dirigea rapidement vers la barrière et attrapa la clochette.

- Je suis désolée, mais je dois y aller ! J'espère qu'on se croisera à Poudlard un de ces jours, en tout cas, ravie de t'avoir rencontré, Yuze.

Les paroles d'Avalon s'évanouirent tandis que le portoloin la ramenait à Pré-au-Lard.

[Fin du RP pour ma part, n'hésite pas à conclure.]
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Pandora Forester
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplannage


Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Pandora Forester, Dim 20 Oct 2013 - 17:39


RP avec Dwayne Madison


∆ Everything eventually changes. Even myself. ∆
.............................................................................................................................



Je soupire longuement avant de poser mes fesses sur une souche d'arbre. Je me gratte mon nez retroussé et ferme les yeux dans un souffle. Mes paupières sont lourdes et l'envie de dormir est omniprésente depuis quelques heures déjà. Je passe mes mains sur mon visage plus pâle que d'habitude à cause de l'absence de sommeil. Je reste plusieurs minutes dans cette position puis dans un effort considérable, retire le tissu de ma manche qui recouvrait le cadran de ma montre pour jeter un œil à l'heure qu'il est. Le soleil avait décliné depuis longtemps déjà, et seules les étoiles me tenaient compagnie ce soir-là. Les aiguilles dorées indiquaient 23h56, très précisément. Je m'humectais les lèvres avant de regarder derrière moi, par-dessus mon épaule. La route destinée aux voitures n'était pas très loin. Si jamais un véhicule motorisait passait, je pouvais très clairement l'entendre. Cependant, aucune personne n'avait semblé s'être aventuré là depuis brave lurette.

Je sors mon portable de ma poche, puis le dévérouille en tapant un code sur le clavier. En quelques secondes, mon fond d'écran apparut. C'était Liam et moi, prenant la pose comme des débiles et souriant de toutes nos dents. Il portait son T-Shirt favoris et moi son bonnet rouge American Apparel que je lui avais piqué dans sa penderie le matin même. À la main, il tenait une glace et moi j'avais passé mon bras autour de ses épaules. Je me tenais sur la pointe des pieds, mon frère étant devenu plus grand que moi, malgré ses deux ans de moins. Mon bras tendu tenait l'appareil photo. Je me souvenais très bien de ce jour. C'était celui où nous étions allé à la fête foraine, pendant les grandes vacances d'été. En fond d'écran, les lumières des attractions étaient floues et le ciel orange coloré à cause du soleil couchant donnait une magnifique teinte au cliché. Dans un coin, on pouvait même apercevoir un petit bout de bleu foncé, ondulé : la mer. Ce parc était sur la plage.

Ne m'attardant pas plus longtemps sur la scène, j'allais directement dans mes applications et cliquai sur celle que j'avais choisie : un plan. J'avais sérieusement un don pour me perdre, ou que j'aille. Heureusement que je trimballai mon téléphone partout avec moi. Une carte des alentours se matérialisa sur l'écran. Je fronçai les sourcils. La pénombre contrastait avec la lumière vive de l'appareil et de plus, je ne comprenais rien à leur truc. Il y avait plein de chemins qui se croisaient, des flèches, des noms de villages et l'emplacement de certains commerces. Je lâchai un grognement en faisant bouger le curseur. Le manque de réseau faisait ramer la machine et l'image apparaissait pixélisée. Après plusieurs longues secondes d'attente, résigné, je me levai de mon siège pas confortable, sorti de cette fichue carte à la noix puis remis le cellulaire dans la poche arrière de mon pantalon. Je regardai autour de moi, ayant l'espoir que de belles pancartes se matérialisent devant moi. Il n'en fut rien.

Résignée, je me mis marcher. Au lieu d'aller vers la route, que je venais de faire de long en large, je me dirigeais dans la direction opposée, vers le fond de la forêt en pente douce, se situant sur une des collines bordant le petit village de Loutry-Sainte-Chaspoule. Peut-être qu'au bout de quelques instants de promenade, j'allais trouver un nouveau chemin qui me mènerait tout droit hors de ce bois. Je replaçai une de mes mèches de cheveux auburn derrière mon oreille puis entama mon opération sauvetage. Je reniflai de temps à autre, entre deux chutes dues à des racines ou entre trois branches prises dans la tête. Voilà que je commençais à être malade, Youpi. Grognant une énième fois, j'allais me décider à sortir ma baguette de la poche intérieure de ma veste en jean pour éclairer mon chemin, les feuilles des arbres hauts obstruant tout passage ou interstice pour laisser passer la lumière de la lune. Néanmoins, je me ravisai : du bruit.

e me stoppait soudainement et tourna vivement la tête vers la gauche (c'est de là-bas que le bruit provenait). Je faillis sauter de joie en apercevant la silhouette d'un homme, ses détachant quelque peu de la noirceur de l'endroit. Si je ne me trompais pas, il était de dos et avait une large carrure. Ne valait mieux pas l'embêter. Un sourire béat étirant mes lèvres, je lançai d'une voix claironnante une question stupide :

-Hé ! Vous là ! Vous pouvez pas m'aider ? Je me suis paumée. Vous êtes du coin ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Collines de Loutry Ste Chaspoule

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 13

 Collines de Loutry Ste Chaspoule

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.