AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk
Page 1 sur 3
La devanture de la boutique
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Mangemort 00
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


La devanture de la boutique

Message par : Mangemort 00, Mer 29 Juin 2011, 02:02


C’était une chaude nuit d’été au alentour des deux heures du matin, les derniers bars éteignaient leur devanture et les clients essayaient de rentrer tant bien que mal chez eux afin de terminer la nuit dans les bras de Dionysos. Le mangemort apparu de nulle part devant un homme qui s'appuyait contre un tonneau en bois, devant une boutique qui vendait des animaux magiques. Il tenait dans sa main droite une bouteille de bièraubeurre.

-          Hé mon gars ! Tu n’as pas à boire pour un vieux monsieur comme moi ? Allez, je suis sûr que tu as un flacon d’hydromel sur toi ! Hic ! Fait néné !

Le mangemort serra sa baguette sous sa cape et continua son chemin. Il ne fallait pas perdre de temps, 89 devait le rejoindre devant la boutique de Will C. Black.

-          C’est ça, casse-toi, j’ai besoin de personne. Raciste ! Hic ! Tiens, prend sa dans ta gueule …

Une masse atteignit le mangemort qui se fracassa sur sa jambe gauche. D’un geste vif, 00 se retourna et cria :

-          Endoloris !

L’homme n’avait pas eu le temps de faire le moindre geste, il s’était retrouvé à dix centimètres du sol en se tordant dans tous les sens. Le mage noir prenait un malin plaisir à voir souffrir cet homme, profitant pour déverser toute la haine qu’il gardait en lui. Il abaissa sa baguette et le vieil homme tomba au sol, gémissant et implorant le mangemort.

-          S’il vous … vous plait, par pitié, ne me tuez … pas. S’il vous plait …

-          Avada Kedavra !

Un rayon vert éclaira la ruelle faisant taire la soif.

-          Je vais être en retard avec toutes ces conneries.

Il traversa une ruelle pour contourner le bar des Ténèbres et se retrouva à proximité de la boutique des Accessoires de Magie Noire.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 89
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La devanture de la boutique

Message par : Mangemort 89, Mer 29 Juin 2011, 02:05


Belle nuit étoilée pour se balader un peu. 89 avait passé une bonne journée, place à la détente maintenant. La détente... Oui mais pas dans son lit, et pourtant, Merlin seul savait à quel point elle avait envie de se relaxer... Mais bon ce n'était pas le sujet. Elle devait rejoindre son collègue à la boutique pour chercher un outil...
A croire qu'ils n'en avaient jamais assez ces hommes.

Les rues étaient calmes, les volets fermés, les lumières éteintes, pas un chat qui traînait. Le chat! Ca faisait un ptit moment que 89 cherchait un moyen de retrouver cette maudite boule de poils afin de rendre la boite à mais euuhhh, coincée dans le postérieur de la bête, à 14.

Continuant sa route vers la boutique de Will, elle se creusait la tête afin de chopper la bestiole tant convoitée. La boutique de Will, elle était vers où d'ailleurs? Elle accéléra le pas en voyant qu'il lui restait encore un pâté de maison à parcourir. La boutique n'était plus très loin, et en logique... Elle s'arrêta sur place, et toucha du bout de sa botte un vieux puant allongé par terre. En logique son collègue devait être passé par là. Le vieux pourri allongé sur les pavés était visiblement mort, et pas seulement ivre mort.

00 ne devait plus être très loin. C'est en passant le dernier coin de rue qu'elle vit sa silhouette à quelques mètres d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 00
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La devanture de la boutique

Message par : Mangemort 00, Mer 29 Juin 2011, 02:10


00 vit 89 arriver et décida de partir à sa rencontre.

- Bonsoir 89, désolé si je suis en retard, je n’ai jamais de chance quand je sors, j’ai toujours un contre temps qui me tombe dessus comme une épée de Damocles.
- Salut 00, pas grave, t’étais quand même là en premier! Et en tant que “bonne” femme, j’me fais attendre.
- Hum … Tiens, dis-moi, c’est quoi ces tâches sur ta cape ? C’est horrible, on dirait une grosse vache …
- Oui, elle est nouvelle, t’aimes? C’est façon “lovely cow” *_*
- Bah disons que pour une personne “forte” en personnalité comme toi, ça te va bien !
- Attention à ce que tu dis quand même "grand machin"!
- Je ne veux point te blesser, ce n’est pas mon attention … Enfin si en fait, il faut que j’arrête de mentir à moi-même. Cela étant, on n’est pas là pour parler de tes kilos en trop ma grosse, il faut qu’on récupère les pensines que Will nous a gardé de coté.
- QUOI ! Des kilos en trop... Attends que j’retrouve le chat, la boite reviendra a 14, mais la boule de poils finira dans ton gros postérieur saleté de 00, menaça la mangemorte avec sa baguette magique.
- Tout de suite … Arrête de monter sur tes grands chevaux, tu risques de leurs casser le dos... Allez, ne trainons pas...

Les deux mangemorts se dirigèrent à l’arrière de la boutique. Will avait envoyé un hibou à 00 dans l’après midi afin de l’avertir qu’il laisserait la porte de l’arrière sans surveillance. Un alohomora suffirait à ouvrir la porte.

- Alohomora, chuchota le mangemort.

La porte de la remise s’ouvrit laissant échapper un petit grincement. 89 passa devant son confrère qui tardait à entrer selon elle.

- Lumos.

00 entra à son tour dans la pièce exiguë. Deux grosses pensines en pierre se trouvaient à l’entrée, à l’endroit indiqué dans le message de Will . En deux mouvements de baguette magique, les deux pensines se retrouvèrent dans le petit sac à main de 89 qui bénéficiait d’un sortilège d’Extension indétectable.

- Je pense que l'on peut repartir, ça ne sert à rien de rester ici plus longtemps. Je n'ai pas tellement confiance dans cet indique.

La mangemorte s'approcha de son partenaire et lui murmura ces quelques mots à l’oreille :

- T’aurais pas envie de … Tu sais... ? T’amuser un peu ?
- Euh … Non, je n’ai pas envie, je ne suis pas zoophile !

Se reculant d’un geste brusque, 89 lança une décharge électrique sur 00 en direction de son entre jambe.

- Protego, s’écria 00. Mais ça ne va pas ? C’est quoi ces manières de vouloir griller mes noix de coco.
- Chauuuud cacaooooo, chaud chaud chaud chocolat.. montre moi tes ananas, j’te montrerai mes abricots !
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 89
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La devanture de la boutique

Message par : Mangemort 89, Mer 29 Juin 2011, 02:17


89 se mit à chanter et danser sur place. L’histoire du chat lui était sortie de la tête, et des étincelles sortaient de sa baguette. Les deux mangemorts refermèrent la porte de la réserve et retournèrent dans la ruelle, devant la façade du magasin de Magie Noire. La mangemorte vit un truc bouger un peu plus loin, elle n’y prêta pas attention dans un premier temps, mais décida de s’en rapprocher quand elle vit que “la chose” bougeait.

- PUTIN!! 00 Y’a le chat! T’y crois toi?
- T’es sure que c’est l’bon au moins? Tu serais bien capable de t’enflammer à la première touffe de poils que tu verrais!
- Hé trou duc’, viens vérifier ce qu’il a dans le derrière si tu m’crois pas?!

Ce coup-ci, la blondasse n’allait pas le louper. Elle s’était longtemps entraînée afin de parvenir à le choper. Sa stratégie était au point. Genoux pliés, fesses dehors, les bras écartés, et un ptit grognement sortit de la bouche de la mangemorte. Le chat la regarda droit dans les yeux, mais 89 ne se laissa pas distraire, elle était fin prête. Elle bondit alors sur la boule de poils et l’attrapa. (Le fauve : )
Spoiler:
 
Elle se dépé-chat de mettre la bestiole au fond de son sac, non sans le cogner contre les bassines en pierre et retourna auprès de 00 qui l’attendait depuis un petit moment déjà.

- 89, c’est dommage quand même de partir sans laisser notre signature. Vois-tu, je pense qu’il est très important de montrer notre talent ...

Les deux mangemorts se regardèrent dans les yeux. Un coup de folie passa entre les deux mangemorts qui pointèrent leur baguette droit sur la boutique et prononcèrent d’une même voix :

- Bombarda Maximmmaaaaaaaaaaa !

Les deux vitrines ainsi que la porte d’entrée du magasin explosèrent sous le choc de la combinaison des deux sortièges. 00 eu le temps de lancer un protego pour les protéger des débris qui volèrent tout azimut.

Les deux mangemorts transplanèrent.


Revenir en haut Aller en bas
Kyle Connor
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La devanture de la boutique

Message par : Kyle Connor, Lun 08 Aoû 2011, 03:17


C'était une drôle d'époque que les sorciers vivaient. Mais chaque siècle réservait son lot de surprises, d'une quelconque manière. Que ce soit des évènements inimaginables ou dramatiques. Si l'on devait citer un de ces derniers exemples récents et malheureux, ce serait la fin du deuxième millénaire et l'Angleterre qui avait été victime de la peur et de la terreur sur ses terres, orchestré de mains de maître de Celui-Dont-On-Ne-Devait-Pas-Prononcer-Le-Nom aussi appelé Voldemort par les plus hardis et courageux magiciens. Au XXIème siècle, si aucun grand Mage Noir n'avait pu succédé à Tom Elvis Jedusor ainsi qu'à Gellert Grindelwald, un autre de ces sorciers trempés jusqu'aux os dans la Magie Noire plusieurs années auparavant la domination du descendant de Salazar Serpentard, on pouvait en revanche bel et bien affirmer avoir connu un épisode faramineux. S'il n'avait pas causé la mort de dizaines de personnes parmi les Moldus et les enfants sorciers de ces mêmes personnes, il était impossible de ne pas le qualifier d'invraisemblable: l'unique cambriolage conséquent à Gringott's depuis sa création s'était déroulé la veille!

Ces vols faisaient la une de la Gazette du Sorcier. D'après les premiers éléments révélés par le média sorcier britannique le lendemain du pillage, plusieurs coffres, dont celui de l'actuel Ministre de la Magie et membre de l'Ordre du Phénix Actarius Bright ainsi que celui de l'ancienne Chef du Bureau des Aurors Mélina Kuders avaient été victimes d'effraction. Le butin de ces voleurs s'élevait, estimait-on, à presque 1.000 Gallions en cash! Sur place, un Gobelin avait été tué, les bras en croix et les yeux grands ouverts: on avait usé du sortilège impardonnable de la Mort. Et puisqu'il était toujours accompagné d'une autre marque effroyable, la Marque des Ténèbres avait été aperçu pendant plusieurs minutes au dessus du Chemin de Traverse avant que les autorités du Ministère ne débarquent en urgence sur place. Les Mangemorts avaient donc de nouveau frappé. Quelques jours seulement après l'élection d'un nouveau gouvernement pour accompagner celle du tout récent Ministre Bright. Une coïncidence? Avec un Phénix à la tête de l'Angleterre du monde magique, on ne pouvait plus crier à la corruption dans les rangs de l'Ordre du Phénix. A l'inverse, ceux qui en faisaient partis n'avaient plus aucun motif en cas de mauvais gestion de la société des sorciers. Finalement, ce n'était peut-être pas aussi important et intéressant de se rapprocher de la gestion du pays comme les hors-la-loi l'avaient fait. Ils n'auraient plus aucune excuse visant le Ministère désormais, vu que c'était non officiellement eux qui étaient sa tête..

Quoi qu'il en soit, toute cette affaire avait inquiété un grand nombre de sorciers. Une multitude d'entre eux s'était pressé dans la banque pour vérifier que son compte n'avait pas été, lui aussi, forcé. Les Gobelins n'avaient jamais été aussi réactifs et patients face aux humains qui leurs demandaient des explications claires et précises. Les petites créatures intelligentes se montraient même, à de nombreuses reprises, énervées et furieuses envers certains qui prétendaient que leur sécurité n'était pas aussi fiable qu'ils le prétendaient haut et fort depuis des siècles. Ce fut le cas du jeune Connor qui prit soin de pénétrer dans l'imposant bâtiment à la façade extérieure conçue au marbre blanc pour s'assurer que rien dans son compte n'avait été dérobé. Lui qui n'appréciait pas se faire voler le moindre centime (ou plutôt noise) serait fou de rage s'il venait à apprendre que sa faible quantité de Gallions venait de disparaître après un coup de vent. Il avait donc clairement dit au dénommé Climsec qui l'avait reçu que les défenses de Gringott's étaient défaillantes et que la banque mondialement connue pour son assurance n'était plus aussi protégée qu'auparavant. Bien-sûr, le Gobelin ne faisait pas mentir les spécialistes de l'espèce en question qui disaient que ces individus là étaient très orgueilleux sur ce qui faisait la fierté de leur race. Ils étaient donc susceptibles si on critiquait l'une de leur création ou quelque chose de spécial qui avait un lien avec eux. Le français fut alors victime de la furie verbale du petit être qui lui "pria" d'aller voir ailleurs (dans un langage plus.. familier), après lui avoir assuré qu'il n'y avait eu que trois comptes volés. Le jeune français n'avait donc pas de soucis à se faire, et même s'il aurait pu retirer la totalité de la ridicule somme d'argent qu'il possédait pour éviter un nouveau et futur cambriolage, il avait d'autres passes-temps plus importants pour une fin d'après-midi ensoleillée comme celle-ci. Mais alors que le beau-temps donnait de la joie et de la bonne humeur à une partie de l'Angleterre qui en avait bien besoin avec ces temps troubles, il ne persista pas et se laissa dominer par des nuages qui vinrent rapidement occuper la totalité du ciel Londonien dès le début de la soirée. Cela n'empêcha pourtant pas l'ancien Serdaigle de rester vagabonder dans les rues du Chemin de Traverse..

Que faisait-il toujours là, à traverser les allées pratiquement désertes de la célèbre place de commerces sorciers, alors que la nuit était d'hors et déjà tombée? Rare était la raison, mais il s'agissait de la vérité: une mission digne d'un "bandit" comme avaient été toujours considéré les membres de l'Ordre du Phénix lui avait été confié dans les parages. En effet, Kyle et l'expérimentée Mione qu'il ne connaissait que très peu devaient mener une enquête à l'intérieur de la Boutique d'Accessoires de Magie Noire qui était dirigé par un certain Will Black. Il était possible, vu la nature du magasin qu'il tenait, qu'il ait des contacts réguliers avec la fratrie des Mangemorts. Mais ce n'était qu'une supposition. On pouvait l'envisager mais il fallait des preuves pour en être certain. Alors quoi de mieux que de visiter les locaux lorsque le propriétaire était absent?

Kyle tournait en rond depuis plusieurs heures maintenant, gardant un œil sur tout individu louche et mystérieux qui emprunterait l'Allée des Embrumes. Il avait eu la bonne idée de rester aux abords de la boutique de Black pour vérifier que toute personne qui rentrait à l'intérieur en ressortait. Car s'ils réussissaient à entrer dans le commerce avec un simple coup de baguette magique, ils pouvaient faire de mauvaises rencontres lorsqu'ils seraient à l'intérieur. Ce qui embêterait sérieusement leur investigation qui devait être discrète, comme toute enquête digne de ce nom. Les minutes défilèrent donc et la fermeture du magasin survînt, la pancarte l'indiquant sur la porte étant soudainement retournée par une silhouette sombre qui était difficile à cerner à travers la vitre. Se cachant dans l'ombre et attendant ce moment depuis des heures, Kyle poussa un ouf de soulagement avant de vérifier que personne ne se trouvait dans sa zone. Un sorcier traînant dans l'Allée des Embrumes était vu d'un mauvais regard par les autres, surtout à cette heure tardive de la soirée. Et ceux qui restaient dans les parages pendant des lustres sans rien faire de particulier était encore plus mal perçu..

Il n'y avait donc (pour le moment) aucun obstacle qui puisse empêcher le bon déroulement de l'enquête. Connor n'eut qu'un seul soucis, celui de semer un mendiant Cracmol à qui il avait donné les quelques pièces qu'il lui restait dans ses poches devenues totalement vides par la suite. Puisqu'il n'en avait pas assez, le sans-logis s'attacha au seul homme qui l'avait aidé et décida de le poursuivre pour en avoir d'avantage, n'arrêtant pas d'évoquer le soir où ses parents l'abandonnèrent lorsqu'ils apprirent qu'il ne pourrait pas devenir un sorcier. Kyle dut recourir à un sortilège d'Allégresse pour se débarrasser du pauvre homme et pour se concentrer à nouveau sur son objectif, à savoir la Boutique d'Accessoires de Magie Noire. Même si le sort avait pour but principal d'éloigner le nécessiteux et d'éviter que son désespoir profond qu'il exprimait ouvertement n'alerte des gens et ne réveille les habitants du coin, une part de Connor qui eut pitié de l'âme vagabonde voulut lui redonner de l'espoir pour qu'il ait une chance de survivre dans ce monde où les personnes de son "genre" étaient vouées à l'échec. En bon samaritain le natif de l'Ouest français venait d'agir. Son action avait eu un double sens, et désormais il attendait patiemment et dans le calme et l'obscurité affligeant de l'Allée des Embrumes l'arrivée de sa camarade Phénix qui ne devait plus tarder..
Revenir en haut Aller en bas
Mione
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La devanture de la boutique

Message par : Mione, Lun 08 Aoû 2011, 12:10


La nuit était à peine tombée, les passants se faisaient rares. Une jeune femme encapuchonnée venait d'arriver directement dans l'arrière cour du Chaudron Baveur... Ou plutôt dans une des poubelles de l'arrière cour du célèbre pub. Un chat grincheux en sortit en miaulant de tous les diables. Pour la discrétion, on avait déja vu mieux. Mais après tout le propriétaire était habitué à ce que de nombreux sorciers passent par là à des heures douteuses, pour aller accomplir des activités qui l'étaient aussi.

La sorcière se releva avec la dignité qui lui restait, enleva un papier de dragée surprise poisseux collé à sa robe, et s'avança vers le mur. Quelques secondes plus tard, une arcade de pierre s'ouvrit dans le mur, lui permettant d'entrer sur le chemin de Traverse. Elle dépassa rapidement les premières boutiques, s'arrêta quelques instants dans l'ombre d'une porte cochère le temps qu'un jeune homme ferme sa boutique, puis, lorsqu'il eut transplané, continua son chemin, ramenant les pans de sa cape devant elle. Deux ou trois pages de la Gazette trainaient dans une flaque d'eau, le visage du nouveau Ministre et collègue Phénix de Mione, Actarius Bright, lui lançant un regard soucieux. Après le cambriolage de Gringott's, commis la veille, il avait été pris d'assaut par les journalistes. Tous voulaient entendre ses réactions après la nouvelle que son propre coffre avait été cambriolé. La jeune femme avait été épargnée, mais pas Zhad. Le couple risquait de devoir se serrer la ceinture dans les mois à venir. Il fallait faire vivre la famille et les faibles revenus qu'elle tirait du Magic Cookies n'allaient pas l'aider beaucoup. Elle n'avait pas dormi la nuit précédente, cherchant comment faire face à cette situation catastrophique pour eux.

Mais dans l'immédiat, elle se devait de chasser ce problème de son esprit pour se concentrer sur la mission qui lui avait été confiée, à elle et à Kyle Connor, un Phénix assez récent avec qui Mione n'avait qu'échangé quelques banalités lors des rares fois où ils s'étaient croisés au QG. Ce soir serait l'occasion de faire plus ample connaissance. Ils devaient enquêter sur le gérant de la boutique de Magie noire, située dans l'Allée des Embrumes. Quelques soupçons planaient sur lui quand à son appartenance possible aux Mangemorts. Histoire d'en avoir le cœur net, les deux Phénix allaient s'introduire dans la boutique et récolter des indices s'ils en trouvaient.

Mione s'engagea dans l'Allée des embrumes, la rue la plus glauque du monde magique, et repéra rapidement Kyle, pourtant correctement caché dans l'ombre d'un mur, à proximité immédiate de la boutique. Jetant un coup d’œil alentour, elle le rejoignit, profitant elle aussi de l'obscurité conférée par l'endroit.

- Il est parti ? demanda-t-elle sans autre préambule. Il était vital que Will C.Black soit hors de sa boutique et si possible déja chez lui quand ils entreprendraient d'y rentrer par effraction. Maintenant qu'elle y pensait, c'était la première fois qu'elle rentrerait quelque part comme une voleuse. La seule différence c'est qu'elle n'avait pas l'intention de voler quoi que ce soit. Dupliquer des infos à la rigueur, mais c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Kyle Connor
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La devanture de la boutique

Message par : Kyle Connor, Lun 08 Aoû 2011, 19:31


Le temps semblait stagner, et la montre attachée à son poignet n'avait pas l'air de vouloir avancer. Peut-être était-ce normal, après tout. Il s'agissait de sa première mission, au français, et il était impatient de la mener avec le plus grand des sérieux. Mais même si, dans un premier temps, trouver des indices et enquêter se révélait être assez simple et n'incluait aucune grande difficulté, qui pouvait réellement affirmer qu'ils étaient sûrs d'avoir la tache facile une fois à l'intérieur de la Boutique d'Accessoires de Magie Noire? Si la quête aurait été si élémentaire que ça, Mione qui était une personne assez ancienne dans l'Ordre et qui possédait de l'expérience en plus d'avoir du talent n'aurait pas accompagné le jeune Connor qui aurait très bien pu se charger d'une récolte de renseignements en solitaire comme la plupart des novices en la matière en auraient été capable.

Tournant sur lui-même dans l'ombre d'un mur d'une allée abritant un cul-de-sac, déplaçant le regard de chaque côté de la rue et regardant à de nombreuses reprises l'heure sur son avant-bras droit à tel point qu'une minute semblait durer une heure, Kyle ne remarqua pas l'arrivée discrète et silencieuse de sa camarade de l'Ordre du Phénix qui apparut soudainement dans son dos. En seulement trois mots, la jeune femme réussit à inquiéter intérieurement l'ancien Serdaigle qui crut pendant quelques secondes assister au retour du mendiant ou alors bien pire, se faire attraper par un individu malsain ou par un des propriétaires et habitants du quartier malfamé. Le jeune homme eut donc naturellement le réflexe d'attraper sa baguette et de faire un geste défensif, prêt à utiliser le charme du Bouclier informulé. Mais il ramena très doucement son arme à l'intérieur de sa poche lorsqu'il vit qu'il s'agissait tout simplement de Mione. Cette dernière fut bref et demanda très clairement à son confrère si le propriétaire du magasin qu'ils devaient "visiter", Will Black, avait quitté les locaux. Il serait très dommage de tomber sur lui quelques secondes après avoir forcé la porte d'entrée..


-Ah, bonsoir Mione, c'est toi, répondit Kyle sans montrer la moindre expression de surprise sur son visage, je suis dans le coin depuis un petit moment déjà et j'ai seulement assisté à la fermeture du magasin au public. Quant à un éventuel départ de son propriétaire, je n'en sais pas plus que toi.. J'ai du m'absenter un petit moment pour fuir un mendiant qui se révéla être collant et j'espère que Black a quitté l'Allée des Embrumes pendant ce temps. Sinon, on est dans l'embarras.

Tout les deux regardaient l'autre côté de la ruelle, où la façade tout comme le reste de l'Allée pouvaient faire frémir n'importe quel sorcier. Malheureusement, rien ne pouvait leur affirmer que Will Black n'était plus dans le coin. Si seulement le nécessiteux aurait pu traîner quelques pavés de maisons plus loin au lieu de tomber par pur coïncidence sur le natif de l'Ouest de la France..

-A propos Mione, je m'excuse de ce qui vous est arrivé à toi et à Zhad. Si je peux faire la moin..

Connor n'eut pas le temps de terminer sa phrase: la porte de la boutique d'Accessoires de Magie Noire grinça puis s'ouvrit avant qu'un homme mince mais à l'apparence inquiétante n'apparaisse au travers. L'individu ferma la boutique avant de partir dans le sens de la rue qui rejoignait les allées les plus traversées en journée du Chemin de Traverse. Kyle s'était reculé pour éviter de se faire repérer et attendit plusieurs secondes pour laisser le temps au personnage de quitter les lieux. Il devait s'agir du propriétaire de la boutique, Mione avait donc sa réponse.


-On a ce qu'on cherchait. On commence?

Alors qu'il sentait une drôle d'odeur autour de lui, ce qui le mena à rechercher pendant quelques instants la trace d'une éventuelle poubelle dans la rue, Kyle attendit très patiemment la réponse de la jeune femme. Lui était motivé à faire l'investigation et à prouver qu'un énième Mangemort cachait bien son jeu à la population magique..
Revenir en haut Aller en bas
Mione
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La devanture de la boutique

Message par : Mione, Jeu 11 Aoû 2011, 23:07


-Ah, bonsoir Mione, c'est toi, lui répondit le Phénix. Il n'avait pas crié de surprise, c'était déja un bon point. Je suis dans le coin depuis un petit moment déjà et j'ai seulement assisté à la fermeture du magasin au public. Quant à un éventuel départ de son propriétaire, je n'en sais pas plus que toi.. J'ai du m'absenter un petit moment pour fuir un mendiant qui se révéla être collant et j'espère que Black a quitté l'Allée des Embrumes pendant ce temps.
Sinon, on est dans l'embarras.

Mione ne dit mot, prenant quelques secondes pour organiser sa pensée tout en scrutant l'ombre de la ruelle séparant le magasin d'une demeure sordide. Personnellement, elle aurait fait le guet une cape d'invisibilité sur le dos. Mais peut être Kyle n'était pas un adepte de ce type de ruse ou n'y avait-il pas pensé. Elle lui en toucherait deux mots une fois de retour au QG. De toute manière, lui, il n'était pas connu comme Phénix, ce n'était donc pas bien grave. Et puis ce n'était pas fiable à 100%.
Kyle la tira de ses pensées, en lui exprimant tout son soutien par rapport à ce qui venait de se passer à Gringott's, et Mione lui en fut aussitôt reconnaissante. Que quelqu'un qui ne la connaisse que très peu lui propose son aide lui faisait chaud au cœur et lui rappelait qu'elle pouvait compter sur l'aide des membres de l'Ordre en toute circonstance. Mais un grincement de porte les obligea à battre en retraite à l'abri de l'ombre, le temps de voir s'éloigner une silhouette. Certainement le fameux Black...

- On a ce qu'on cherchait... On commence ?

Le Phénix était motivé, très bien. Elle aussi sentait une pointe d'adrénaline faire son apparition, comme lorsqu'elle se trouvait en combat ou en passe de l'être. Seulement ce soir, ils n'auraient normalement pas à utiliser leurs baguettes. Pas pour se battre en tout cas. Elle hocha la tête, mais s'avança la première vers la porte.

- Alohomora.
Stupéfaite, la jeune femme vit le battant de la porte s'ouvrir légèrement en grinçant. Elle ne pensait pas qu'un sort si basique aurait suffit. Sa propre boutique à elle était protégée par plus qu'un simple tour de clé, mais après tout, c'était mieux ainsi. Ils n'auraient pas à casser une fenêtre comme de simples cambrioleurs moldus. Elle hésita cependant sur le pas de la porte. Peut être qu'un sort d'intrusion avait été jeté sur la boutique et qu'à l'heure actuelle, le gérant était en route vers eux... A la fois, c'était lui le Mangemort, ou du moins, c'est ce qu'ils supposaient. Peut être n'avait il pas jugé utile d'installer cette protection... De toute manière, ils n'avaient aucun moyen de le vérifier. Autant avancer plutôt que de rester dans le pas de la porte, visible par n'importe quel curieux.
Les deux Phénix entrèrent à pas de loup dans la boutique.

-Hominum revelio
.
Rien ne se produisit. Bon, déja, le propriétaire était bien l'homme qu'ils avaient vu sortir, ils étaient donc seuls. Cela dit, la jeune femme préféra profiter encore quelques instants de la lumière de la rue, même si elle s'avérait déclinante à cette heure, plutôt que d'allumer sa baguette. Elle avança donc à tatons, longeant les rayonnages, ne portant aucun regard sur les articles vendus, et se dirigea directement vers le comptoir d'ébène. Un cahier à la couverture épaisse trônait sur un petit chevalet. Surement le livre de comptes. Il ne l'intéressait pas immédiatement, mais elle souhaitait quand même y jeter un coup d’œil avant de partir. Histoire de voir si certains des noms revenaient très souvent et correspondaient à des personnes qu'ils pouvaient soupçonner d'appartenir à la même organisation...

Elle contourna le comptoir pour voir ce qui se cachait côté vendeur.
- Lumos !
Des papiers de bonbons, une ou deux plumes qui trainaient, la page des jeux d'un vieil exemplaire de la Gazette... Mouais, rien de bien palpitant. Elle se tourna vers Kyle.

- Je ne sais pas ce que tu en penses, mais je crois qu'on ne trouvera rien de bien important dans cette partie de la boutique. A mon avis, la pièce qui se situe là sera bien plus intéressante, dit-elle en désignant l'arrière-boutique du menton. A toi l'honneur.
Revenir en haut Aller en bas
Harradas Spinner
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La devanture de la boutique

Message par : Harradas Spinner, Mar 05 Mai 2015, 18:17


Livraison Ollivander
RP Unique

Saletés de mouches. Il y en avait partout ici. En même temps dans l'Allée des Embrumes fallait pas s'attendre à quoi que ce soit de grandiose. Si proche et pourtant si différente du Chemin de Traverse, la rue sombre à demi-éclairée par la faible lueur de la lune voyait un jeune homme se battre avec des nargoles invisibles. D'ailleurs la rue était étonnamment vide ce soir là. Une boîte dans la main, sa baguette dans l'autre, il poursuivit son trajet en se recoiffant légèrement avant d'épousseter sa robe de sorcier. Il n'allait pas voir qui que ce soit de la soirée mais être présentable était un minimum, même s'il s'agissait de croiser une vieille dame au détour d'un virage. *Bonsoir* souffla-t-il des lèvres en croisant une femme âgée qui se promenait. Etrange, elle n'a rien de mieux à faire que de se balader aussi tardivement dans une allée aussi médiocre ? Peut-être qu'elle ne faisait que de rentrer chez elle. Peut-être même qu'elle venait de tuer quelqu'un. Il s'arrêta soudainement et se retourna lentement pour voir si la femme n'était pas sur le point de lui sauter dessus. La regardant poursuivre son chemin au loin et dans le sens inverse, Harradas haussa les épaules face à sa paranoïa occasionnelle. Faut le comprendre aussi, il venait de terminer une baguette sur laquelle il était depuis plus de trois heures et il était sur les nerfs. Surtout que l'os c'était super galère à travailler ! Et puis un manche en platine avec une pierre d’obsidienne en embout quoi... Fallait vraiment qu'il revoit le catalogue de la boutique parce que là c'était plus de l'ordre de la bijouterie que de la confection de baguette.

Arrivant devant la Boutique d'Accessoires de Magie Noire, il alla frapper deux petits coups sur la porte. Bon il était près de dix heures du soir et il y avait peu de chance que la boutique soit encore ouverte, mais il était hors de question qu'il conserve cette baguette en os avec lui plus longtemps. Il entendait des bruits semblant provenir de l'arrière-boutique mais il ne parvenait pas à voir clairement s'il y avait de la lumière ou non. Il s'essaya à tourner la poignée de la porte, et celle-ci joua le jeu jusqu'au bout et s'ouvrit avec son habituelle sonnerie. Il y avait apparemment du monde dans la réserve du magasin, mais leur porte étant fermée et n'ayant apparemment pas entendu la clochette de la porte tinter, il préféra ne pas les déranger. Il déposa sur le comptoir la petite boîte qu'il tenait depuis tout à l'heure et inscrivit sur un bout de parchemin qui traînait "Commande n°2397, Ashton Parker". D'un vert canard, ce petit contenant renfermait une baguette bien sympathique de 27,85cm, prête à tuer servir. S'en retournant sur ses pas, il referma la porte d'entrée derrière lui, faisant de nouveau sonner la clochette et reprit son chemin en direction de son chez soi, sur le Chemin de Traverse. Il espérait que cette petite livraison serait appréciée par le client -nouvelles modalités Ollivander- et que la propriétaire ne tiendrait pas compte de sa petite intrusion nocturne.
Revenir en haut Aller en bas
Ashton Parker
AdministrationHarryPotter2005
Administration
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Métamorphomage
Occlumens
Manumagie (Niveau 1)


Re: La devanture de la boutique

Message par : Ashton Parker, Mer 06 Mai 2015, 19:09


Réponse à Harradas - RP unique - LA de Merit

Que faisait Ashton à quasiment dix heures du soir à la Boutique d'Accessoires de Magie Noire ? Eh bien il travaillait. Oui oui, Ashton Parker qui travaille ça existe, c'est rare mais ça existe. En effet, il n'était "que" stagiaire et il y avait certaines périodes pendant lesquelles il n'était pas disponible pour son job (franchement qui a décidé qu'il fallait aller en cours lorsqu'on a dix-sept ans ?). Du coup quand il pouvait bosser plus tard et qu'on avait besoin de lui il était présent. Surtout que c'était plutôt quelqu'un du soir, se lever le matin c'était juste un peu pourri, par contre rester occuper dans la soirée c'était mieux ! Et en plus Merit, la propriétaire, était une de ses meilleures amies donc le sang-mêlé l'aidait volontiers.

Là, en l’occurrence, un client bien relou avait passé une heure et demi à essayer de discuter le prix d'une amulette. Comment ça quinze Gallions l'amulette c'était trop cher ? Ashton ne voulait rien savoir, le prix était fixé et puis c'était tout. Ca pouvait augmenter si jamais il y avait besoin, mais certainement pas baisser. Et puis quoi encore, ils étaient à la BAMN, pas dans une brocante. En plus, juste parce que la boutique se situait dans l'Allée des Embrumes, certains clients essayaient de faire leurs petits caïds avec des menaces. Mais c'était loin d'impressionner le Gryffondor, il était parfaitement capable de se défendre et de plus la boutique était plutôt bien protégée.

Finalement le bouffon du jour avait payé le prix imposé, apparemment il la voulait vraiment son amulette. Et puis après avec Merit ils avaient dû attendre une livraison de Branchiflore et de Filet du Diable. C'était pas ouf comme articles mais tout de même assez demandé pour que le magasin en ait assez en stock. Avec le Kiwicot qui allait bientôt disparaître du catalogue (oui c'est une honte, allez vite faire un don) pour éviter cette catastrophe) ils ne pouvaient pas se permettre de manquer des ventes si jamais un adepte du Filet du Diable en avait besoin.

Et puis du coup, lorsqu'Ashton sortit de la réserve, laissant Merit terminer deux ou trois trucs, il vit qu'une petite boîte était posée sur le comptoir. C'était le genre que tout le monde reconnaissait immédiatement car cela venait tout droit d'Ollivander's. Sur un bout de parchemin était inscrit "Commande n°2397, Ashton Parker". C'était avec excitation que le sang-mêlé ouvrit la boîte afin d'examiner sa toute nouvelle baguette, commandée quelques jours plus tôt.

Une baguette en os c'était quand même trop la classe. Le Gryffondor la garderait pour les occasions où il aurait besoin de plus de puissance et plus de magie noire. Sa première baguette convenait très bien pour le moment pour la vie de tous les jours ou les cours. Embarquant la boîte et la baguette, Parker sortit de la boutique et transplana pour rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 70
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Fourchelang


Re: La devanture de la boutique

Message par : Mangemort 70, Dim 21 Juin 2015, 07:13


{RP unique}


70 se réveilla très tôt ce matin-là ou, plutôt, cette nuit-là. Elle ne trouvait plus le sommeil et son cerveau fonctionnait à cent à l'heure. La sorcière avait besoin de se changer les idées, de sortir de chez elle. Faire les cent pas ne suffirait pas, cette fois. S'habillant d'une simple robe noire, sept-zéro barbouilla son visage de noir, afin que ses traits soient méconnaissables. Elle revêtue ensuite sa fabuleuse cape d'invisibilité avant de quitter sa demeure. Les rues étaient passablement désertes et au coin d'une intersection, la jeune femme transplana.

Arrivée à destination, la Mangemort eut un léger sourire alors qu'elle contemplait la boutique. N'était-ce pas ironique d'attaquer ce lieu ? Il s'agissait après tout du paradis terrestre pour tout les mages noires de la Grande-Bretagne. Mais ça, la sorcière s'en moquait. Ses lèvres s'entrouvrirent légèrement :

Abyssum Appa.

Un faible chuchotement qui causa cependant tout un effet. Le sol trembla, puis se fissura rapidement. Sept-zéro garda l'équilibre tandis que la faille se dirigea droit vers la boutique d'Accessoires de Magie Noire. Les fondations de cette dernière furent immédiatement touchées et c'est avec un sourire sadique que la Mangemort regarda l'édifice perdre de sa stabilité. La partie ouest s'effondra à moitié, tandis que des bardeaux se détachaient de la toiture avant de se fracasser au sol. Le bruit alerterait à coup sûr les habitants de l'allée des embrumes, alors la sorcière agit avec rapidité et lança immédiatement une deuxième offensive :

Radicis Perfidum !

De grosses racines épineuses sortirent de la faille causée par sept-zéro. Cette dernière contrôla les racines qui fracassèrent les fenêtres afin de s'infiltrer à l'intérieur pour en ressortir un peu plus loin, créant ainsi des trous dans les murs. Rapidement, la boutique se retrouva prisonnière des tiges qui avaient causé de nombreux dégâts, autant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Une vraie oeuvre d'art ! Du land art, même !

C'est bien camouflée sous son étoffe magique que la sorcière quitta ensuite discrètement les lieux de son méfait. Elle pouvait maintenant dormir l'esprit tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: La devanture de la boutique

Message par : Matt Austin, Dim 21 Juin 2015, 17:09


Réponse à l'attaque de Mangemort 70.
Libre au propriétaire, vendeur ou gérant d'interagir avec Matt, juste me prévenir par Mp.


Depuis bien longtemps, Matt Austin n'avait pas si bien dormi. Son boulot lui laissait peu de temps pour dormir et le stress continuel de sa profession n'arrangeait en rien cela. Pourtant, c'était la première fois depuis des mois que le brun avait réussi à sortir du Ministère de la Magie en avance, ses dossiers bouclés. Ainsi, il avait réussi à se coucher tôt, sans aucun stress après avoir regardé un film moldu complètement niai. Le sorcier comptait bien profiter un maximum de cette nuit de repos total, et comptait bien faire aussi une grasse matinée, histoire de profiter jusqu'au bout.

Mais le destin avait bien évidemment décidé le contraire, avait d'autres projets pour l'américain. Au petit matin, alors que même les coqs n'avaient pas commencé à chanter, un patronus du Ministère de la Magie fit son apparition dans la demeure de l'Austin. Phénomène rare, qui annonçait toujours de tristes nouvelles. En effet. Plusieurs attaques avaient été perpétrées dans le monde Magique, les agents d'élites du Ministère de la Magie étaient appelés d'urgence à se rendre sur les lieux. Grognant de mécontentement, Matt sauta de son lit, attrapa rapidement des vêtements et les enfila. Quelques secondes après avoir reçu le message d'urgence, l'ancien Serdaigle transplana.

L'Auror connaissait très bien l'Allée des Embrumes, pour s'y être rendu de nombreuses fois au cours de sa carrière. L'endroit le plus mal fréquenté de l'Angleterre Magique. Truands, voleurs et malfrats vivaient dans ces bas fonds brumeux, accomplissant des actes le plus souvent illégaux. Ironie de la situation, c'était le lieu emblématique de cette Allée qui avait été attaquée. La fameuse Boutique d'Accessoires de Magie Noire se trouvait face à lui, en ruine. Certains murs avaient cédé, s'effondrant en envoyant de pierres valser dans tous les alentours. Une grande partie de la boutique était tout de même encore débout, mais les fenêtres étaient fracassées et traversées par de nombreuses racines épineuses. L'oeuvre d'un sorcier puissant, sans aucun doute.

Poussant de son pied quelques débris qui se trouvaient face à lui sur le sol, l'Auror qui abordait fièrement son insigne du Ministère de la Magie avança jusqu'à, ce qui fut avant, l'entrée du magasin. Un coup de baguette, les racines qui lui barraient le passage s'écroulèrent au sol, lui laissant la voie libre. L'intérieur de la boutique était saccagée, les racines ayant détruites la majeure partie de ce qui se trouvait à sur les étagères. Soupirant, l'américain commença à faire un rapide tour de l'endroit, se doutant que celui qui avait fait ça n'avait laissé très peu, voir aucunes, preuves.

Quand l'agent d'élite du Ministère de la Magie se décida enfin à sortir de la boutique, une bonne heure s'était écoulée depuis son réveil forcé. Son inspection n'avait rien donnée, et le brun pouvait seulement faire quelles hypothèse sur l'origine de l'attaque. Il était connu que la boutique vendait de nombreux accessoires interdits. Un client avait pût être été déçu et avait décidé de se faire justice lui même ? La liste de suspects risquait d'être énorme...
Revenir en haut Aller en bas
Merry K. Harper
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: La devanture de la boutique

Message par : Merry K. Harper, Lun 22 Juin 2015, 13:50


Réponse suite à l'attaque de Mangemort 70


Merit s'était levée très tôt ce matin pour se rendre à sa boutique. Et oui, elle avait décidé qu'elle allait commencer ses travaux et ses modifications ce jour là et elle voulait démarrer le plus tôt possible afin d'avancer un maximum sans solliciter l'aide de ses employés. C'est donc habillée d'un simple jean et d'un tee shirt que la jeune femme s'attacha les cheveux avant de sortir de chez elle, prête à se rendre jusqu'à sa boutique.

Durant le trajet, elle se remémora les diverses modifications qu'elle voulait faire, et tâtonna sa poche arrière pour être sûre qu'elle n'avait pas oublié ses plans et ses listes. Tout était bien là. Elle avait tellement de modifications à faire qu'elle était bien heureuse d'avoir une baguette pour s'aider. Evidemment, elle n'aurait jamais pu déplacer des meubles et des étagères seule...

Quelques minutes après, la Sullivan arriva dans l'Allée des Embrumes, non loin de la boutique. Le sourire qu'elle avait sur les lèvres disparu rapidement, laissant place à un visage exprimant l’effroi et le désarroi. Sa boutique était en ruine. Des racines entravaient ses murs et ses fenêtres et un des côtés de la bâtisse ne ressemblait plus à rien. Au loin, elle pu voir un Auror entrer dans la boutique après avoir fait tomber les racines. Elle décida de s'approcher et l'attendit dehors, les larmes aux yeux devant ce qui lui restait... Ce n'est qu'une fois qu'il fut ressorti que la jeune femme s'approcha de lui, encore tremblante par ce qu'elle venait de voir.

- Est ce que vous savez ce qui s'est passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Izsa Hilswood
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: La devanture de la boutique

Message par : Izsa Hilswood, Lun 22 Juin 2015, 14:22


C'était en se rendant à Ollivander's qu'Izsa c'était rendue compte que quelque chose ne tournait pas rond. Normalement, à l'heure de l'ouverture de la boutique, le Chemin de Traverse n'était guère peuplé, mais l'ambiance du lieu était toujours conviviale. Cependant cette fois-ci, elle se rendit compte que les passant parlaient bas, et marchaient le plus vite possible vers leur destination. Et ces conversations, tel la rumeur de centaines de petites fourmilles, emplissait l'air d'une aura morbide.

Faisant mine d'ouvrir la grille qui entourait Ollivander's, Izsa en profita pour tendre l'oreille. "Attaque", "Allée des Embrumes", "les Auror ne font rien ?", "Boutique"...
Se sentant pousser des ailes de Phénix, la stagiare n'hésita pas ! Elle couru immédiatement vers la boutique la plus réputée en matière de Magie Noire : la BAMN.

Arrivée à l'angle de la rue, elle s'arrêta brusquement. Il y avait déjà deux personnes sur les lieux : Merit, et un Auror inconnu au bataillon. Elle hésita un instant entre regarder les choses de loin et prendre un risque en essayant de glaner plus d'information, et elle choisi la deuxième solution.
D'un pas plus lent, elle s'approcha des deux individus en marquant la surprise : "Que...que s'est-il passé ?"

En même temps, elle observait ce qu'il restait de la boutique. Des murs explosés, une fissure énorme... Les rouages de son cerveau se mirent en branle.
Si cette attaque avait été isolée, les Mangemorts auraient eu le bénéfice du doute. Cependant, il s'agissait là d'attentats regroupés, avec une logique qu'elle n'appréhendait pas encore.
Sans aucun doute, il s'agissait de l’œuvre d'un groupe Mages Noirs bien organisés et pollués du bulbe. Avouez que le raccourci vers les Mangemorts est très tentant.

Cette constatation faite, elle se tourna vers Merit et lui demanda :

- Ça va, tu n'as rien ?

De loin, elle aurait dit non, la gérante semblait dans une forme plutôt normale. Elle n'avait certainement pas été là lors de l'attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Matt Austin
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de transplanage
Legilimens
Occlumens


Re: La devanture de la boutique

Message par : Matt Austin, Lun 22 Juin 2015, 22:31


En pleine réflexion, l'Auror regardait l'édifice détruit face à lui, les racines le transperçant de part en part et certains murs écroulés. Un tel déchainement de violence était chose rare, surtout envers un magasin comme celle devant lui. Après tout, la Boutique d'Accessoires de Magie Noire restait fréquentée par des personnes peu recommandables. Et c'était bien ce genre d'endroit que les malfrats attaquaient en dernier. Qui oserait s'en prendre à son propre stock de livraison ? Le dernier des imbécile surement.

Songeur, le brun fut ramené à la réalité seulement par le bruit de pas qui se rapprochaient de lui. Une jeune femme se présenta devant lui, au bord des larmes devant le massacre de la boutique. Sans mal, l'agent d'élite du Ministère de la Magie reconnu Merit Sullivan, la propriétaire de la fameuse Boutique d'Accessoires de Magie Noire. Comment le savait il ? Le Ministère gardait un oeil sur ce magasin, dont la vente d'objets illégales était une certitude mais qu'un manque cruelle de preuve empêchait sa fermeture. Ainsi, les autorités pouvaient seulement surveiller l'endroit en espérant un faux pas de la part des vendeurs, gérants ou de la propriétaire.

D'un rapide coup d'oeil, l'américain détailla Merit Sullivan. Aux premiers abords, la sorcière semblait être la parfaite propriétaire, sans reproches, mais si le brun avait bien appris une chose dans son métier, c'était bien qu'il fallait jamais se fier aux apparences. Pourtant, à ce moment même, l'Auror avait la certitude que la jeune femme était désemparée devant l'étendue des dégâts occasionnés à sa boutique. D'habitude, Matt avait un piètre opinion des propriétaires de tels lieux, pourtant, il ne pût s'empêcher de compatir à la tristesse de la femme.

- Est ce que vous savez ce qui s'est passé ? Lui demanda-t-elle la voix enrouée par le chagrin.

Alors qu'il allait répondre à Merit, une nouvelle jeune femme fit son apparition, inconnue au bataillon. Jamais il ne l'avait aperçu dans les dossiers au Ministère. Une nouvelle vendeuse ? Une stagiaire ? Pire, une journaliste ? Matt jeta une regard impassible à Izsa Hilswood, la détaillant du regard et en haussant un sourcil.

- Je vous prie de m'excuser Miss Sullivan, je vais essayer de répondre à votre question, mais avant.. Qui êtes vous jeune femme ? Demanda l'Auror à Izsa, posant un regard interrogateur sur elle. Miss Sullivan, permettez vous à cette jeune femme d'écouter le court rapport que j'ai pu établir sur les événements ou préférez vous que cela soit confidentiel ?

En effet, seule Merit pouvait dire à l'Auror si elle était d'accord pour que Izsa écoute ce qu'avait à dire le brun. Après tout, c'était à la propriétaire de décider des personnes qui pouvaient être au courant de ce qui venait de se passer, non à lui.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: La devanture de la boutique

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3

 La devanture de la boutique

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.