AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages
Page 6 sur 7
[Habitation] Peace's Mansion
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Invité
Invité

[Habitation] Peace's Mansion - Page 6 Empty
Re: [Habitation] Peace's Mansion
Invité, le  Sam 14 Avr 2018 - 20:31

L.A. Femelle

Une tirade bien amenée. Vraiment, il n’en était pas mécontent. D’ailleurs, ça avait de l’effet, puisque Bennet s’avançait vers lui, pas après pas, comme une façon de créer et légitimer une tension oppressante. Lui ne jouait plus. N’avait pas joué. Sa danse avait été travesti, et d’une manière plus grotesque qu’espéré. Tout ça par sa faute. Sa réplique n’était donc que légitime, en plus d’être fort à propos. Mais dans cette affaire, il était l’offensé.

Et ce statut se confirma suivant le discours tenu par l’adversaire, bien qu’il fasse des efforts musculaires pour demeurer stoïque. Et la poudre sur ses joues empêchait de toute façon de rendre visible ses rougeurs… D'humiliation. (Peut-être son égocentrisme avait-il effectivement occulté son sens de la répartie)

Rougeurs qui pâlirent aussitôt quand un sort fusa, émanant de la sorcière, lui exorbitant ses globes occultes avant que… Ne frôle sa cape, passant trop près de sa personne pour que cela soit mondainement acceptable et n’aille échouer sur le buffet, remplaçant ainsi le sorbet par de la volaille… Vivante !
Un rire le prit, léger, avec un timbre toussotant d’hystérie.

Rire qui se mue en gloussement puis imitation sensible mais intelligible des caquètements d’une poule, afin d’offrir le plaisir du spectacle auditif – à défaut de celui visuel – à la sorcière.

« - Un coq, vraiment ? Pas de paon ? Je ne sais si je suis davantage vexé ou flatté. La fierté par-delà la vanité, l’orgueil par-delà le narcissisme… Léger sourire rêveur, tout dans le regard de lac trouble. Oui, je pourrais bien m’y accorder ! Se jouer d’une boucle tout en observant – véritablement – pour la première fois l’assemblée, la voix chuchotée, comme un passage, uniquement destiné à Lizzie. Belle provocation, je n’ai plus qu’à me mordre le pouce. »

Et en un geste senestre mais non moins adroit, pincer l’index du doigt manquant, tirer sur le tissu pour en dégager la main qui vient rejoindre une poche doublée, avant de passer ledit gant sur la joue de celle l’ayant tout autant offensé qu’amusé, dans une froideur bouillante. La caresse de la soie contre la pulpe adverse, dans une tendre brutalité.
Un gant à prendre. Une offense à réparer. Le mélodrame s’amplifiait, prenait un corps plus plaisant. Tant qu’il avait le contrôle, il était satisfait. C'était lui, le créateur.

« - Bien évidemment, je prends Ebenezer à témoin pour notre petit duel de plaisance. »
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] Peace's Mansion - Page 6 Empty
Re: [Habitation] Peace's Mansion
Invité, le  Lun 16 Avr 2018 - 20:29

LA d'Anna

Anna me fit sourire, tant par ses mots que par sa gestuelle. Avec une prédominance pour cette dernière pour sûre qui avait un pouvoir étonnant : me transformer en pivoine. En même temps, elle avait un regard à vous réveiller les morts, à vous sortir votre cœur de votre poitrine, à vous éteindre le cerveau cette fille, en toute subjectivité évidemment. Elle me faisait quelque chose cette brune, des effets similaires à la fausse sirène. A me manger les yeux de la sorte, j’étais tentée de me venger et de lui dévorer les lèvres. Donnant-donnant comme on dit.

Trop hypnotisée par ses prunelles, mon corps ne put réagir à mes envies. C’était sans doute pas plus mal, l’embrasser en public sans préavis n’était pas la meilleure idée du monde. Dans cet état si niais avec ma bouche bée, un rouge aux joues et des paillettes dans les mirettes, j’arrivai à distinguer quelques mots. Sa voix me berçait et m’emmenait dans un monde enfantin. Oui on restait des enfants et j’aimais jouer. J’avais mêmes des idées de jeu à tester avec la demoiselle si elle le souhaitait et n’étais pas contre découvrir ses jeux préférés.

A défaut de partager mes choses inavouables, je me contentais de mon dessert. Elle s’était plutôt servie sans me demander la permission pour être exact, acte répréhensible pour chaque mortel se comportant de la sorte à mon égard mais chaque règle avait son exception. Sa façon de le goûter déconnecta les muscles de ma main et mon sorbet tomba au sol. Elle n’était pas humaine de me torturer de la sorte, j’avais envie de me transformer en doigt dans l’immédiat, plus précisément en index droit de ma camarade qui avait le privilège de caresser les lèvres de la belle.  

C’était le dernier de ce parfum, je n’avais plus aucune chance de savourer l’acide sucré de cette glace.  Enfin si, il y avait bien une option, mais complétement folle. Dans sa dégustation, l’azur en avait encore de la glace au coin de la bouche. L’idée du baiser pour récupérer les restes sur la brune fut supprimée de suite, je n’étais pas une sauvage ! Quoique… Bref il y avait trop de monde pour m’afficher. Non, je choisis l’imitation et le geste innocent pour lui rendre service. Maman m‘avait appris à ne pas gâcher la nourriture, je comptais bien faire honneur à son éducation et n’en perdre aucune miette.

« Mince il est tombé par terre, j’peux plus le goûter. » Moue boudeuse puis enjouée, à l’attaque ! « Tu t’en es mis partout Anna. Attends, bouge pas. »

La logique m’ordonna de prendre une serviette et de lui essuyer la bouche, la passion de laisser mon instinct s’exprimer. Mon propre index se rua sur ses lèvres et épongea les résidus de glace avant de rejoindre ma propre bouche. L’explosion sur mes pupilles fut violente. Non seulement par la fraicheur du met et son acidité citronné cependant l’arrière-goût de ma collègue était bien marqué. Elle avait un goût de douceur indéfinissable. Il m’en fallait plus pour des précisions. Impossible pour le moment, snif.

« Et voilà ! C’est vrai qu’il est délicieux ! Dommage que la cruche de Mered ait renversé sa coupe. », plutôt tant mieux, sinon elle n’aurai pas eu ce plaisir.

Mon sourire était revenu. L’affrontement des enfants ne faiblissait pas et prenait une tournure limite inquiétante. Tout prétexte était bon pour converser avec l’aiglonne et comme je parlais aux gens en les regardant dans les yeux, c’était encore plus bénéfique.

« T’as pas peur que leur amusement vire à un duel ? On devrait peut-être intervenir avant de voir un blessé non ? Ces grands enfants ont des baguettes quand même. J’ai passé une bonne soirée, j’ai pas envie de la finir aux urgences de Sainte-Mangouste… »



Anna Keats
Anna Keats
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Peace's Mansion - Page 6 Empty
Re: [Habitation] Peace's Mansion
Anna Keats, le  Mar 17 Avr 2018 - 19:39

LA de Mered

Ce goût me traînait dans la bouche, une douce sensation de froid à la commissure des lèvres, oui ce dessert était réellement très bon. Si la belle demoiselle n'avait pas fait tomber le plaisir sucré, j'en aurais volontiers repris une bouché. Le peu que j'avais eu me laissait sur une douce déception... Sa maladresse n'était pourtant pas flagrante, elle savait se montrer habille quand il le fallait.

Surprise de la réaction de ma camarade, je l'avais regardé interrogative durant quelques secondes, jusqu'à entendre le son de sa voix sur un ton étonnamment faux. Un instant d'observation sans trop bouger. Je voyais sa main se rapprocher de mon visage, je rougis légèrement et entrouvrais légèrement les lèvres au passage de son doigt sur ma peau. L'histoire d'une seconde j'avais eu envie de rattraper sa main, de la saisir avec la mienne pour remettre cette nourriture volée au bout de son doigt sur mes papilles.

J'émis un léger rire à sa remarque, cruche oui mais assez mignonne, c'était une raison pour moi de lui pardonner en cet instant. J'avais remarqué ce jeu auquel nous jouions depuis quelques minutes, j'étais assez ingénue mais pas stupide pour ce genre de choses. J'aimais cela alors je me laissais porter.

« C'est vrai que j'aurais aimé en goûter davantage. »

Un léger sourire répondant au sien s'étendait sur mes joues. Puis mon regard se retira, non sans regret, pour rejoindre les deux propriétaires. Les deux grands enfants qui se défiaient inlassablement et dont le ton montait seconde après seconde. Je regardais à nouveau la rousse, hochant la tête négativement.

« Si les grands enfants veulent jouer, nous ne pouvons rien faire, laissons des enfants encore plus grands intervenir. » Je lui saisissais alors doucement la main en me rapprochant d'elle. « J'ai aussi passé une trop bonne soirée pour la passer un bras bandé. Écartons-nous si tu préfères, c'est mon cas aussi. »

Sa main dans la mienne, je l'avais laissé me suivre jusqu'à un coin plus reculé de la salle, mais assez proche de notre ancienne position pour entendre les deux furies. Un regard vers elles avant de replonger dans les émeraudes.

« Je me sens mieux ici. »
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] Peace's Mansion - Page 6 Empty
Re: [Habitation] Peace's Mansion
Invité, le  Jeu 19 Avr 2018 - 12:20

Flûte, crotte, saperlipopette ! J’avais raté une occasion de me faire bien voir auprès d’Anna. J’espérais qu’elle ne conserverait pas cette image d’une fille maladroite avec ses mains. Je pouvais être habile de mes dix doigts en compagnie d’une demoiselle, chose qu’elle ignorait pour le moment. Moi aussi j’aurai bien aimé en goûter davantage, histoire de savourer cette douceur glacée et de refroidir mes ardeurs. Fixer ses yeux m’empourprait les joues, qui avait mis le chauffage à fond ?

« Vraiment désolée… Je t’en paierai une pour me faire pardonner si tu veux. », lançais-je innocemment affichant un sourire niais sur mon visage en feu.

Houlà, lui proposer un rendez-vous, folie totale, j’avais définitivement perdu l’esprit. La brune secouait la tête pour réfuter l’idée de s’impliquer dans cette querelle d’adulte. J’en fis de même pour tenter de me remettre les idées en place. Et ça fonctionna un instant, le temps de ne plus poser mes émeraudes sur ma camarade et de me concentrer sur ce combat de rhétorique, jusqu’au moment au je sentais sa main attraper la mienne.

La belle voulut s’isoler de cette bataille. Étais-je en état de lui refuser quoi que ce soit ? Pas vraiment, elle pouvait m’emmener où elle le désirait. Je n’osais plus la regarder par crainte de commettre l’irréparable, les prunelles commençaient à s’intéresser à un autre attribut que les mirettes de la Serdaigle : ses lèvres. Autant ne pas tenter le diable, essayer de garder un semblant de lucidité. Puis se laisser transporter et ressentir la chaleur de son corps à travers sa prise et s’apercevoir que c’était peine perdue de vouloir lutter contre ses sentiments. Ces fourbes avaient toujours le dernier mot.

« Moi aussi. Sont assez grands pour se débrouiller t’as raison. »

Ils faisaient trop de bruit les zigotos là ! Aucun respect pour les jeunes souhaitant un brin de tranquillité pour discuter, pour faire connaissance. Après tout, ma nouvelle collègue restait un mystère, une fleur à découvrir. Toujours aussi écarlate, je me lançai dans mon entreprise à l’aide de ma voix mielleuse et d’un regard rempli d’une envie de la croquer.

« Et si pendant qu’ils jouaient, on en profiter pour explorer le manoir ? J’sais pas toi mais ils me cassent les oreilles en fait. »

Je ne l’avais pas lâché. Je tirais délicatement sur son bras pour l’amener à emprunter un couloir. Pas trop fort pour ne pas lui arracher non plus, c’était pas le moment de la blesser. Bien qu’endosser le rôle d’infirmière était alléchant.


Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


[Habitation] Peace's Mansion - Page 6 Empty
Re: [Habitation] Peace's Mansion
Lizzie Cojocaru, le  Mer 25 Avr 2018 - 9:02

Et vlan, échec. Va vraiment falloir que je passe au Heurtoir qu’on discute d’arrangements pour la vue en duel, parce que c’est agaçant de louper Asclépius. Et que bon, dans la vie, ça peut servir quoi. Oh non. A la remarque de ce dernier, et au truc chelou et froid qui vint me toucher la joue, je corrige. Il va vraiment falloir que je passe au Heurtoir qu’on discute d’arrangements pour la vue en duel, parce que je vais buter ce gars. Ecoeurée, je repoussais la matière qui s’était confondue avec ma joue. J’crois qu’il tomba dans la manoeuvre.

Et il poursuivit les méchancetés, me volant même mon meilleur ami. Je fulminais. J’avais déjà galéré à parler à Finrod, j’pouvais pas vraiment me tourner vers lui… Continuer seule ? Demander à Ebenezer de choisir ? Non, non, il fallait être bon joueur, pas m’égarer dans son bac à sable, que je devinais mouvant. Je me retins donc difficilement de taper du pied, me rouler par terre, en beuglant que c’était mon copain à moaaaa.

— Bien. Si c’est ainsi,
je levais un peu la voix, attirant l’attention de l’auditoire. Mered, tu veux bien me servir de témoin ? Et Finrod, je suppose que comme on est chez toi, tu arbitres ?
Une frustration jalouse et féroce couvrait mes lèvres charnues.
Anna Keats
Anna Keats
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Peace's Mansion - Page 6 Empty
Re: [Habitation] Peace's Mansion
Anna Keats, le  Ven 27 Avr 2018 - 12:35

LA Mered toujours

Un petit moment de flottement en moi, je sentais la chaleur de sa main dans la mienne, cette chaleur qui ne se séparait pas, que je ne voulais pas voir s’échapper. La rousse répondait à mon ressenti avec beaucoup de complicité, un genre d’harmonie entre nous, des sentiments partagés j’appréciais beaucoup.

Nous avions partagé quelques heures ensemble en cours mais la nouvelle recrue m’était encore inconnue, tant son caractère, que son passé ou ses aspirations à l’avenir, mais déjà je commençais à grandement l’aimer. Puis une proposition alléchante, comme deux enfants qui partaient en exploration, qui chercherait une cabane cachée au milieu de l’immense propriété. Je décorais la propriété de mon imagination et supposais les cabinets de curiosités sur lesquels nous pourrions tomber. J’avançais de quelques pas avec elle dans le couloir, mais une petite voix en moi, celle de la sagesse, celle qui criait non et me rappelait la place que je représentais.
Ce n’était ni le moment, ni l’endroit, ce ne devait pas être moi l’enfant, pas nous non plus, pour un seul mot cancérigène : Réputation. Nous représentions le Chaudron Baveur, pas d’écart possible alors, pas aujourd’hui. Seulement, je gardais dans ma mémoire la possibilité de m’amuser comme des enfants avec elle, Mered.

Je tirais alors en sens inverse, vers la salle, doucement. Essayer par ce simple geste de lui faire comprendre que nous ne pouvions pas. Je n’osais la regarder, car mon regard trahissait la tentation d’isolement.

Mered, tu veux bien me servir de témoin ? Et Finrod, je suppose que comme on est chez toi, tu arbitres ?

La voix de la propriétaire, l’une des grands enfants qui conviait ma partenaire d’aventure à d’autres festivités. Je lâchais alors sa main. Pas de honte, simplement pour l’encourager à y aller.

« Les enfants ont besoin d’une grande apparemment. Tu devrais y aller. » Dis-je en souriant.

Puis je m’approchais d’elle, pour lui poser la main dans le bas du dos et murmurer à son oreille pour qu’on ne m’entende pas. Sir Elensar aurait pu se vexer qu’on épie chez lui après tout.

« Mais on pourra explorer ensemble une prochaine fois, c’est une promesse. »
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] Peace's Mansion - Page 6 Empty
Re: [Habitation] Peace's Mansion
Invité, le  Ven 27 Avr 2018 - 15:53

LA de Anna ♥

Emmener Anna en exploration des lieux, énorme prétexte pour se retrouver toutes les deux, à l’abri des regards des grands enfants, juste elle et moi, en toute simplicité. Ce grand manoir regorgeait de pièces à visiter, dans le lot nous avions la possibilité d’en dénicher une au combien intéressant, comme par exemple une salle d’eau avec une baignoire ou encore une chambre avec un unique lit. L’une ou l’autre de ces trouvailles aurait mis fin à notre découverte des lieux, je crois bien que je n’aurai pas résisté à la tentation d’arroser la demoiselle voire de l’allonger sur le matelas et de me risquer à laisser mes mains parcourir l’inconnu : son corps.

Toujours en contact, nous nous enfonçâmes en quête de tranquillité. Arrêter devant une porte, mes doigts libres saisirent la poignée. Je priais intérieurement de tomber sur un endroit cité précédemment et non une salle de travail avec un bureau rompant le charme. Quoiqu’un bureau… J’étais trop affamée pour pinailler. Cette pièce serait THE pièce, si elle pouvait se montrait confortable c’était un bonus non négligeable. Sinon tant pis pour le glamour, les hormones s’en moquaient éperdument. Elles ne souhaitaient qu’une chose, que mes lèvres rencontrent les siennes et plus si affinité…

Je m’apprêtais à ouvrir le sésame de mon potentiel bonheur quand je sentis de la réticence de la part de ma camarade. Avait-elle peur qu’on nous attrape ? Souhaitait-elle que je mette mon plan à exécution dès maintenant ?  Pourquoi diable ne me disait-elle rien et me fuyait du regard ? Mes émeraudes tentèrent de plonger dans ses prunelles pour décrypter son message, sans succès. L’idée de simplement me dire qu’Anna agissait en professionnelle ne m’avait pas traversé l’esprit une seconde. J’étais inapte à réfléchir en sa compagnie, mon cerveau avait dû rester avec la glace citron, par terre.

Lizzie m’appela à sa rescousse. Autant j’appréciais cette femme, autant sur le coup je la détestais. Ses paroles eurent un effet désastreux, l’azur lâcha ma main et m’invita à répondre positivement à sa demande. Dans l’immédiat, je n’avais qu’une envie, faire la sourde oreille et emmener la brune suffisamment loin pour ne plus entendre leurs jérémiades. Enfin comment refuser une demande de la Serdaigle ? Comment ne pas fondre tel un sorbet devant ce sourire ? Comment ne pas désirer davantage de contacts physiques avec beauté ? Si lui obéir me permettait cela, qu’il en soit ainsi. Par contre, les mioches allaient regretter d’avoir énervée maman Mered.

« Mouais, j’crois que c’est mort pour être tranquille. J’saurai te rappeler ta promesse si t’oublies, moi j’te promets une glace. », lui lançais-je souriante comme jamais.

Je fermai mon visage et la furie débarqua face aux enfants perturbateurs. Pourquoi fallait-il que je j’endosse le rôle d’adulte ici ? Tout ça pour une foutue plante et un prénom, incroyable mais vrai…

« Témoin de quoi ? De votre stupidité à tous les deux ! Oui ça je peux ! Vous vous rendez compte que vous frisez le ridicule pour le prénom d’un géranium ? C’est en faisant un bordel pareil que vous remerciez Mister Elensar de cette soirée ? Alors go régler ça une bonne fois pour toute qu’on en finisse ! Mais j’te préviens, si t’abimes mon boss, tu devras assurer mon salaire le temps de son absence.  Alors, quelle est la nature du duel ? Vous allez pas sortir les sortilèges impardonnables quand même… »

Soupirer, essayer de se calmer. J’étais toujours rouge mais de colère désormais. Je voulais pas montrer cette facette à Anna, du moins pas tout de suite. Au moins, si après cela, elle ne fuyait pas, c’était bon signe. Dans le cas contraire, je m’occuperai moi-même d’étriper ces deux satanés gosses.
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] Peace's Mansion - Page 6 Empty
Re: [Habitation] Peace's Mansion
Invité, le  Ven 27 Avr 2018 - 16:16

L.A. Choucroute

La Lizzie s’énerve, il la sent qui perd ses mots, ses moyens. Il voulait juste que cela cesse. Abolir. Oui. Faire cesser la corruption de l’espace en abolissant ses moyens. Pas même des excuses. Non. L’idée du combat avait été jetée – comme son gant. La provocation était actée, ce n’était vraiment pas le moment de se rétracté, tandis qu’un sourire mondainement narquois jouait sur ses lèvres aristocratiques.

Ebenezer était toujours aux prises volages avec Finrod. Tant pis. Il était certain qu’il avait reçu le message, qu’il comprendrait et le soutiendrait. C’était son frère après tout. Ou un truc qui s’en rapprochait.
Mais à l’évocation de Mered, ses sourcils se froncèrent. Davantage quand la rouquine fit son apparition, Anna et son sourire taquin sur les talons. Elle était aussi rouge que ses cheveux : couleur flamboyante. Et au cours de sa verve, son humeur noire se distillait lentement du cœur aux membres, le poussant à retirer ses lunettes pour observer en surface la demoiselle. Sentir des embryons hormonaux, un désir inassouvi. Un pêché de chair et de luxure à expier, plus tard, par l’abolition implacable de Shotet.

Mais pour l’instant : mettre en mots les actes futurs et la pensée présente.

« - Miss Adand, je crains que vous ne vous oubliez. Le ton pas plus haut que le calme glacé d’une patinoire. Les doigts habillés et ceux à découverts qui s’affairent à nettoyer les verres consciencieusement de ses lunettes, tandis que son regard effleure celui furieux de la rouquine. Je puis comprendre que vos hormones adolescentes vous monte à la tête : auquel cas, veuillez vous abstenir et retourner auprès de Miss Schomann. »

Le ton n’eut pu être plus froid. L’excitation de la confrontation était retombée, six pieds sous terre, et les mots susurrés en pics à glace avaient des sonorités lointaines de coups de fouet. Promesse ? Peut-être. Simplement sa politesse en piques qui sortait, accompagné d’une dureté germanique des iris sous les blonds sourcils.

Une fois ceci fait, se détourner de l’employé, verres sur le nez tordu, retourner à la contemplation placide de son adversaire, jusque-là ignorée : « - Je te prierai, à l'avenir, de ne pas mêler mes employés à ta personne. »

On sentait poindre l’énervement à la brièveté des mots lancés, façon aiguilles sur la pulpe. Mais la main à cinq doigts crispée dans un morceau de manche semblait être le témoin d’une certaine démangeaison. Si avant il y avait le jeu du paraître et des batailles sociales, là, l’était d’esprit du Pius semblait avoir chuté. Prendre cela trop au sérieux ? Peut-être. Non. Il n’était pas plante à se prendre au sérieux. Simplement que sa pulpe criait à l’écartement et à repousser façon cactus. Avec toute la volonté qui le caractérisait.
Et si Bennet persistait à se planter au beau milieu du chemin, elle finirait cruche percée. Hormones ou pas, il avait des aiguilles de froid à distiller sous les pulpes pour faire chanter les tourments.
Ebenezer Lestrange
Ebenezer Lestrange
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Occlumens


[Habitation] Peace's Mansion - Page 6 Empty
Re: [Habitation] Peace's Mansion
Ebenezer Lestrange, le  Sam 28 Avr 2018 - 7:58

Bien sûr que son odieux larcin fut remarquer. Et non, dans la société actuelle, on ne pouvait pas voler des géraniums dentus impunément. Preuve que c'était mieux avant ou plutôt c'était mieux dans la représentation qu'il avait du avant. Bref, tout ça pour dire que Gégé le Géranium s'envola vers d'autres que mains que les siennes. Non, il ne pleurerait pas trop longtemps, promis juré. Même si Elensar n'avait aucun humour et le menaçait. Tsss. Ebenezer releva la tête vers le propriétaire des lieux.

- J'en tremble d'effroi.

Grand sourire hypocrite, rien à ajouter, il n'avait plus si peur du géant que ça. Géant qui pourrait quand même lui parler un peu plus gentiment. Ce mauvais hôte. A l'appeler "Toi" comme s'il avait trois ans alors qu'il n'était pas plus gosse que les deux autres marioles qui commençaient à s'échauffer au sujet du nom de Gégé. Que les choses soient claires, Ebenezer en avait absolument rien à faire du blaze d'une plante verte mais il fallait avouer que c'était assez divertissant le combat Aveugle vs Boucles d'or. D'ailleurs, il pariait sur... Hein ? On l'appelait ? Voilà que le Pius le voulait en témoin. Logique, ils étaient bro. Alors il répondit "Ok". Bon, certes, y avait le machin qui lui servait de bff en face mais elle n'avait qu'à lui demander avant. Puis elle offrait des présents à Finrod ce qui était équivalent à de la haute trahison. Et voilà qu'Asclépius faisait un drame sur le témoin sélectionné par Lizzie (aka random rouquine n°1500). Pfff, ça allait être long tout ça.


Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


[Habitation] Peace's Mansion - Page 6 Empty
Re: [Habitation] Peace's Mansion
Lizzie Cojocaru, le  Lun 30 Avr 2018 - 11:26

Déjà que je n’avais pas le droit à Ebenezer, Mered n’était pas très disposée à m’aider. Elle nous disait stupide et riait la cause de mon petit Gégé. Mais il était pour Finrod ! Forcément c’était un remerciement ! Pourquoi ne le voyait-elle pas ? J’allais faire un commentaire sur l’usage de sortilèges impardonnables, parce que bon, moi je suis la gentille aveugle de la gare, j’ai jamais utilisé ça, jamais jamais.

Il fallut pourtant que Asclépius me précède. Et ce n’était pas pour parler des règles du duel, mais pour congédier Mered et la démettre de ses fonctions de témoin. Comment osait-il ! Il semblait n’avoir qu’une obsession : prendre tout ce envers quoi j’éprouvais un attachement. Mon cousin. Mon meilleure pote. Ma je-sais-pas… meuf qui a décidé prendre pour quête centrale la découverte de mon identité, y a un nom pour ça ? Si c’est le cas, je le connais pas, mais j’aime bien jouer avec en tout cas. Je grinçais des dents, amère.

— T’es vraiment ridicule, tu sais. Si tu avais confiance en tes employés, tu n’aurais pas à craindre l’influence de nos connexions. Enfin, si j’dois faire le babysitting de ton ego, ok. De toute façon, tant qu’on a un arbitre, je n’ai pas besoin de témoin.

Prise d’un regain d’audace, j’interpellais mon cousin.
— Finrod ? Tu es prêt à être notre chef d’orchestre ?

Anna Keats
Anna Keats
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Peace's Mansion - Page 6 Empty
Re: [Habitation] Peace's Mansion
Anna Keats, le  Lun 30 Avr 2018 - 14:31

Toujours LA machine


Un léger sourire à sa remarque, il était possible que mes joues aient rosie à cet appel. Je sentais pendant quelques instants l'acidité du citron sur ma langue, un goût que j'avais hâte de rencontrer une fois encore, s'il pouvait être accompagné d'une saveur sucrée, cela serait parfait. Secouant la tête discrètement devant mon imaginaire qui fleurissait un peu trop à mon goût, je retombais à terre alors que les paroles mécontentes de la rousse s'élevaient au milieu de l'assemblée.

Je partageais cet avis, mais je ne pensais pas nécessaire d'élever le ton comme elle l'avait fait. La réponse des autres ne se fit pas attendre, le boss continua la joute verbale. Son ton était calme mais tranchant. Mon regard alla directement à ma camarade pour voir sa réaction, je me sentais terriblement mal pour elle, d'autant plus que j'étais loin d'approuver Sir Underlinden. Nous voulions tous passer une bonne soirée et il était clair que ce n'était pas les hormones des deux adolescentes que nous étions qui dérangeait l'ensemble des invités... Je roulais des yeux, agacée. Je m'approchais de Mered, juste derrière elle, j'effleurais sa main de la mienne. Lui signifiant que j'étais là, que j'étais avec elle.

Lizzie répondait à la provocation du patron. Visiblement, leur faire remarquer la stupidité de leur duel n'avait pas diminué leur motivation... Bien au contraire, la flamme avait pris en volume et il était mieux pour nous de s'écarter définitivement.
Je murmurais à l'oreille de ma nouvelle collègue, frôlant une fois de plus ses doigts.

« Laisse tomber Mered, je crains qu'il n'y ait plus rien à faire... »

Mes doigts enlacèrent les siens, je dirais doucement vers l'arrière pour l'inciter à me suivre, plongeant un regard compatissant dans le sien. Je menais la route, la guidais vers l’extérieur de la battisse car l'air frai hivernal nous ferait sans doute du bien, à toutes les deux.
Je serrais davantage sa main dans la mienne, me plaçant face à elle, les émeraudes face à moi.

« Ils sont incorrigibles, d'autant plus quand ils pensent détenir l’autorité. Tu n'as pas à te sentir mal pour eux, ni à te mettre dans un tel état. »

Lui souriant tendrement, je retenais une envie de l'enlacer, comme je retenais l'envie de retourner dans la salle pour moi aussi crier mes pensées.

« Ils n'en valent pas la peine. »

Beaucoup d'idées me traversaient en cet instant, la laisser aller contre mon épaule, contre moi, lui laisser mettre son autre main dans la mienne, poser ma main sur sa joue, ma main sur sa taille. Mes yeux sur elle, je caressais doucement une mèche de ses cheveux pour aller la placer derrière son oreille.
Finrod Elensar
Finrod Elensar
MDJ-GestionnaireHarryPotter2005
MDJ-Gestionnaire
HarryPotter2005
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de transplanage
Fourchelang


[Habitation] Peace's Mansion - Page 6 Empty
Re: [Habitation] Peace's Mansion
Finrod Elensar, le  Mer 2 Mai 2018 - 4:52

Quelle situation cocasse. Le passé VS le présent. La famille VS l'amitié. En pleine possession de toutes les informations nécessaires, Finrod se délectait de cette montée d'envie d'en découdre. Silencieux, il observait les échanges habiles des langues déliées. Loin des mondanités que ce genre de soirées pouvait normalement imposer.

Après tout, n'était-ce pas la vraie nature de chacune des personnes présentes que de chercher le duel ?

Dans un premier temps, il avait hésité à arrêter tout ceci. Son autorité n'aurait pas été bafouée, il le savait. Mais la soirée ressemblait trop aux autres et une histoire de prénom d'une plante qui n'était même plus dans cette salle avait tout déclenché. Alors pourquoi ne pas continuer dans le ridicule ? L'entourage du presque géant avait un don pour passer d'un extrême à une autre.

Sortant sa baguette, fidèle amie depuis tant d'années, l'ancien Serpentard voulait s'assurer qu'aucun sortilège n'atteindrait le reste des invités qui n'avait rien demandé tant que le duel n'avait pas officiellement débuté. D'ailleurs, sa cousine prête à en découdre semblait attendre qu'il annonce le début des festivités, une deuxième fois...

- Très bien. Que tout le monde s'écarte. Laissez de la place à ces deux êtres en manque d'attention et aux ego blessés. Se plaçant entre eux-deux, à distance égale du moins à l’œil nu, Finrod arborait un sourire moqueur. Le duel se déroulera en une manche. La mort n'est pas une issue à envisager, je n'hésiterai pas à intervenir. Il vous suffit de mettre hors d'état de combattre votre adversaire. Vous êtes prêts ? COMBATTEZ ! Finit-il d'une voix forte en laissant échapper une gerbe d'étincelles rouges de sa baguette. Informulant un protego après avoir reculer de deux ou trois pas, Finrod gardait un œil sur le sorcier puis la sorcière.
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] Peace's Mansion - Page 6 Empty
Re: [Habitation] Peace's Mansion
Invité, le  Mer 2 Mai 2018 - 20:18

LA de la beauté

Le chef répliqua de façon cinglante, m’envoyant dans les cordes, à défaut des bras d’Anna. Il osa me défier du regard le bougre avec son air supérieur de mâle ! En tous cas, je le pris tel quel, bien trop énervée pour y voir un quelconque geste bienveillant. Puis trop sur les nerfs aussi pour laisser passer cet affichage public ! Comment il avait su ?! Comment ?!!! C’était sans importance, il devait payer cet affront. Avant son duel de mioche, j’allais lui donner une leçon du haut de mes dix-sept ans. Ah j’étais d’un optimisme à toute épreuve, la raison au vestiaire, la passion au premier plan. Sérénité était si proche, la bêtise à portée de main.

Cependant ce fut tout autre chose qui finit entre mes doigts. Je ressentis une chaleur familière, un effleurement me donnant la chair de poule et des mots susurrés d’une voix apaisante : Anna était là ! Sa présence amplifia la rougeur de mon visage, c’était en grande partie pour elle que j’étais prête à me battre en duel contre notre patron. Il m’aurait probablement massacré sans difficulté puis j’aurai sans doute perdu mon job dans la foulée. Heureusement que l’azur était intervenue, m’évitant de commettre l’erreur de trop.

Ma camarade m’invita à fuir, à abandonner l’idée de la bataille. Il m’était impossible de résister à ses yeux, ses désirs étaient des ordres surtout quand ils me permettaient de me retrouver en tête-à-tête avec elle. La mangeuse d’yeux m’emmena dehors, dans un environnement non propice à ma tenue du soir, un coup à tomber malade ça. Ma foi, ma collègue valait ce risque puis j’avais pleins d’idées pour se réchauffer. Je lui souriais timidement, elle tentait de me calmer, ce qu’elle fut sans souci. Par contre me tripoter les cheveux de la sorte réveilla mes hormones, ces vilaines n’étaient pas restées à l’intérieur.

« Ils m’énervent. J’passe pour la casseuse d’ambiance alors que tout a commencé par leur gaminerie. »

La fraicheur commencé à geler mes bras nus exposés à l’air libre, Anna n’était guère mieux avec ses poils hérissés. Nous étions deux idiotes plongées dans l’hiver en tenue de soirée, on avait connu situation plus confortable. Instinctivement, je l’encerclai comme pour danser un slow et mes muscles s’activèrent délicatement pour lui frotter son corps tout refroidi. Ne vous y m’éprenez pas, ce n’étaient pas des caresses hein ! Il fallait y mettre de l’énergie pour générer de la chaleur.

Je déposai ma tête sur son épaule, j’étais glacée mais heureuse. L’hiver pouvait me transformer en statue tant que je restais dans cette position en si bonne compagnie. Dans un souffle, je rompis la mélodie des battements de son cœur contre ma poitrine.

« Merci Anna, sans toi j’aurai fait une connerie. J’étais à deux doigts de dégainer ma baguette face au patron. J’te dois une glace et ma place désormais. »

L’immobilisme me congelait mais pour rien au monde je ne souhaitais briser ce contact. Incapable de me lancer, peut-être que la Serdaigle comprendrait mon message silencieux : je crois que j’étais amoureuse.
Anna Keats
Anna Keats
Serdaigle
Serdaigle
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


[Habitation] Peace's Mansion - Page 6 Empty
Re: [Habitation] Peace's Mansion
Anna Keats, le  Lun 21 Mai 2018 - 13:49

LA d'Elle ♥

Les cheveux de Mered étaient d'une incroyable douceur, j'aimais ce contact passager et je sentais une sensation déjà connu au niveau du ventre. Un émoi adolescent naissant, celui qui pouvait aussi bien grandir que disparaître avec le temps. Je ne savais pas trop où mes sentiments étaient à l'heure actuelle, mais profiter ne m'avait jamais fait peur par le passé.
Le changement brutal de température commençait à s'être fait ressentir. Ma peau arborait une splendide chair de poule malgré mes manches trois quarts et visiblement ma compagne de la soirée l'avait bien remarqué.

Ses bras passaient autour de mon corps, les mouvements étaient lents et doux, comme s'ils demandaient une permission. Trop occupée à me demander si la jeune femme était legilimens, je n'avais pas réagi dans la seconde. Ses mains frottaient désormais mes vêtements avec plus d'aplomb, pour me réchauffer. Ses caresses chatouilleuses m'avaient valu un rire ainsi qu'un léger mouvement de recul, mais elles avaient révélé ma pensée. Je prenais la rousse contre moi également, la serrant davantage. Sa tête vint se poser contre mon épaule, et quelque part je remerciais la divinité à l'origine de tout cela. Ce contact était plus qu'agréable, il était rassurant, apaisant, réchauffant et un souhait réalisé. Mon cœur battait bien plus fortement que tout à l'heure et j'étais heureuse que la belle ne puisse pas voir à quel point mes joues s'étaient teintées de rouge.

Brisant le silence nocturne, elle m'avait remercié, remercié de l'avoir contenu, d'avoir été là. Cette phrase comptait bien plus qu'elle n'aurait pu l'imaginer. J'avais su me rendre utile, être là pour quelqu'un, pour elle, m'être comporté comme une.. amie ? Je me demandais comment elle me voyait. Mais il était clair que notre relation allait bien au-delà que celle de simples collègues et cela me rendait heureuse, simplement heureuse.
Silencieusement, je serais davantage mon éteinte sur la rousse, je plongeais mon visage dans ses cheveux, un remerciement tu que j’espérais compréhensible. Je voulais lui dire merci, je voulais lui dire qu'elle ne devait pas me remercier pour ça, que c'était normal qu'elle.. qu'elle... comptait pour moi. Mais j'avais peur de sa réaction et je ne souhaitais pas briser la sérénité qui émanait de nos deux corps enlacés. À la place, j'avais écarté sa tête de moi instant en posant ma main sur sa joue en la caressant doucement du pouce. Puis je m'étais rapprochée, scellant un doux baiser sur son front. (je sens ta frustration d'ici)

Un frisson l'envahit, elle semblait complètement frigorifiée. Glissant mon autre main de son dos à ses bras, je me rendis compte à quel point j'étais idiote. Quelle idée de venir par ce froid, même pour se calmer, nous allions tomber malade, surtout vu nos tenues.  

« Il vaudrait mieux que l'on rentre si on ne veut pas tomber malade. Tu ne crois pas ? »
Invité
Anonymous
Invité

[Habitation] Peace's Mansion - Page 6 Empty
Re: [Habitation] Peace's Mansion
Invité, le  Ven 25 Mai 2018 - 14:45

LA de la plus belle ♥

Ne plus bouger, ne pas oser lâcher sa prise par crainte de la perdre. Tant pis pour le paysage bucolique, les flocons de neige tombant du ciel et parsemant nos cheveux, le plus beau spectacle à regarder était celui offert par la belle, un art muet mais non dénué de sens, le cœur avait son propre langage. Cryogénées dans ce froid hivernal, cryogénisées plutôt, j’en perdais mon latin, perturbée par ma collègue, je me les caillais. L’atmosphère atteignit mon nez, l’air glacial m’avait enchifrené et continuer de geler mon cerveau qui continua son flot de mots barbares. Prise de sternutation, je ne réussis pas à me débarrasser de ma gêne. Il me semblait déjà être malade, peut-être pas physiquement mais d’elle pour sûr.

Pour me soigner, par envie, par folie, Anna m’offrit un baiser sur le front. Ce remède était le plus efficace du monde, enfin pas toujours, j’étais davantage perdue. Armée d’un sourire niais, j’observais ma thaumaturge, j’allais mieux, adieu maudit rhume. Avec cet acte, la demoiselle venait de me transmettre de nouveaux symptômes inquiétants, mon ventre était pris de palpitations. Ma main amena la sienne écouter cette mélodie, comme une future maman le ferait avec son conjoint. Pourtant je n’étais pas enceinte, j’étais même nullipare et le resterait à vie. Difficile d’accoucher lorsque que vous étiez homosexuelle même si la médecine existait.

Ce geste anodin était une invitation informulée de mon envie de multiplier les contacts physiques avec ma collègue. Sa présence fit revenir du vocabulaire insoupçonné de mes connaissances. Où avais-je croisé nycthémère ? Dans un livre de la bibliothèque sans doute. Qui utilisait ça à la place de journée ? Probablement des gens cultivés et un brin cinglés, un peu comme moi dans ce moment. Merci stupidité ou amour, c’était au choix et synonyme de toute manière. Enfin je retins de lui dire que je souhaitais passer tous les nycthémères avec elle jusqu’à la fin de mes jours. Évitons de la faire fuir avec ce genre de propos, continuons dans le langage corporel.

De toutes les filles de mon entourage, Anna était la seule à mettre dans cet état, un état d’euphorie où j’aurai accepté n’importe quoi. D’engloutir un plat de salsifis et de le trouver délicieux malgré mon dégoût de cet aliment ou encore de l’encourager à se lancer dans la cuniculiculture après l’école même si je préférais la voir continuer au Chaudron Baveur. Je me transformerai en lapin pour l’azur si elle me le demandait, ses désirs étaient des ordres. Et je comptais bien honorer son premier. Les battements dans ma poitrine lui hurlèrent un Je t’aime qui ne sortit pas de ma bouche, cette dernière fut raisonnable et lui susurra dans un souffle un« Oui, rentrons », l'aveu se ferait plus tard.

J’entrainai ma dulcinée au chaud, toujours mes doigts enlacés dans les siens. La situation n’avait pas énormément évolué depuis notre départ, l’embrouillamini régnait dans la pièce, les deux grands enfants semblaient en être arrivés aux baguettes. La chaleur de l’endroit ne m’incita en rien à desserrer mon emprise sur la Serdaigle, au contraire je l’amplifiai. Je me rapprochais jusqu’à la coller, nous étions devenues siamoises. Double intérêt à ma manœuvre : protéger la mangeuse d’yeux d’un sort perdu au cas où et ressentir sa peau de bébé contre la mienne. Les joues autant en feu que ma tignasse, j’étais son pantin immobile et silencieux en attente de ses instructions. Fais de moi ce que tu veux, je suis toute à toi.

Lizzie Cojocaru
Lizzie Cojocaru
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Manumagie (Niveau 1)
Loup-garou


[Habitation] Peace's Mansion - Page 6 Empty
Re: [Habitation] Peace's Mansion
Lizzie Cojocaru, le  Dim 27 Mai 2018 - 13:29

J’sais pas ce qu’il s’est passé. Ce qu’on a foutu pour se retrouver dans cette situation. Moi j’voulais juste offrir une plante à mon cousin, et j’me retrouve à devoir à affronter Asclépius en duel, devant un peu trop de public. Vous savez comment je me bats, en public. Mes performances à la Coupe de Duels ont toujours été d’une grande tristesse.

Enfin, moins avec Alhena, on avait quand même tenu jusqu’à la finale, mais j’avais perdu mon premier oeil dans ce cadre quelques années avant, donc j’pense que ça compense vers le bas on va dire. Que voulez-vous, quand on est pris par le jeu, par la rivalité, on se retrouve à formuler les désirs les plus insensés. Et là, il s’agissait d’une lutte d’honneur, d’une lutte pour le respect de Gérard, et surtout d’une lutte pour Son attention.

Difficile de savoir si l’obtenir à cet instant était positif ou négatif, vu la nuance condescendante que je détectais dans les mots de Finrod. Reniflant de mécontentement quand il annonça que la mort n’était pas une issue possible, je pris ma baguette et exécutais un salut formel, sans savoir si mon adversaire me le rendait.

Ouais, c’est l’un des inconvénients quand on est aveugle. J’aurais pu utiliser la vision du son, mais avec tout le monde, les réactions et le brouhaha des discussions pourraient bien brouiller mes capteurs sensoriels, d'autant que certaines se dirigeaient vers la sortie… Bref. On était lancés. Et la meilleure défense, c’est l’attaque. Je le ciblais donc d’un Obscuro, histoire d’équilibrer les choses.
Contenu sponsorisé

[Habitation] Peace's Mansion - Page 6 Empty
Re: [Habitation] Peace's Mansion
Contenu sponsorisé, le  

Page 6 sur 7

 [Habitation] Peace's Mansion

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Les villages-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright Bureau RPG.