AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite
Page 7 sur 9
L'heure de la colle...
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Heather Wells
Serpentard
Serpentard

Re: L'heure de la colle...

Message par : Heather Wells, Lun 23 Mar - 23:31


La petite n'était vraiment pas aux anges, elle commençait à crever de froid, plus particulièrement ses doigts, qui virèrent sensiblement au bleu. Mais Heather ne pouvait lui dirent de s'arrêter, ce n'était pas un monstre, cependant, si elle commençait à montrer des faiblesses, elle n'aurait plus aucune autorité auprès des élèves et elle ne pouvait se permettre cela. Alors elle retourna à sa place et laissa Lilith remplir son bocal. Pendant ce temps, elle la regardait travailler, en même temps, elle n'avait pas grand chose d'autre à faire. D'ailleurs, elle était très jolie, et pas mal foutue non plus. Mais pourquoi pensait-elle ça ? Trouver un élève beau passait encore, mais se mettre à mater les filles, ce n'était pas vraiment dans ses habitudes. Pourtant, elle ne pouvait détacher ses yeux d'elle. Lorsque la garde chasse décida que la punition avait suffisamment durée, elle s'approcha de la Gryffondor.

- C'est bon pour le moment, lui fit-elle en récupérant le bocal, puis elle fouilla ses vêtements et en sortit la baguette magique de Lilith. Tiens, j'en aurais pas besoin pour la suite, profites-en pour te laver les mains. On va marcher un peu et faire une pause au milieu pour manger.

L'Irlandaise adressa un léger sourire à la rouge et or avant d'aller chercher ses affaires et d'y ranger les bocaux à l'intérieur. La mixture éait vraiment peu ragoutante. Quand toutes deux furent prêtes, elles s'enfoncèrent dans la foret. Heather savait très bien où elle allait, les lieux étant devenu son terrain de jeu préféré. Après dix bonnes minutes de crapahutage, elles atteignirent enfin le coin que convoitait l'adulte. Ici, de longues décennies auparavant, la foudre avait sans doute mit à terre un imposant arbre. Celui-ci était désormais couché au sol, recouvert par endroit de mousse bien verte et humide, offrant ainsi la possibilité de s'asseoir.

- On se pose là.

La jeune femme enjamba ensuite le tronc et s'installa confortablement à califourchon dessus. Elle sortit alors ses sandwichs, qu'elle posa sur ses jambes puis une première bouteille de biéraubeurre qu'elle posa à ses pieds. Elle en sortit ensuite une seconde qu'elle tendit à l'élève :

- T'en veux ? Ça va te réchauffer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Bee
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: L'heure de la colle...

Message par : Lilith Bee, Dim 12 Avr - 18:45


Lilith sentait le regard de la garde chasse derrière elle, mais elle faisait tout pour ne pas se retourner. Même si la tache était ingrate, elle comptait garder un peu de dignité. Il était donc hors de question de lui montrer son visage dégouté.
Quelques minutes passèrent, minutes qui semblèrent des heures à la rouge et or. Alors qu'elle pensait être arrivée au delà du supportable , rapport à ses doigts glacés, Wells s'approcha d'elle, prit les bocaux et les rangea dans son sac. Lilith quant à elle récupéra sa baguette.
Elle lança un #Recurvite sur ses mains salles puis se retourna vers son bourreaux du jour.

Heather, loin d'être désagréable avec la jeune élève, lui accorda un sourire. La garde chasse avait un charme certain avec tout son attirail, sa veste d'hiver et son air sur d'elle.
La forêt semblait être son élément, et son allure de baroudeuse plaisait à Lilith qui attendait avec un mélange de crainte et d'impatience la suite des évènements.
Finalement, maintenant qu'elle n'avait plus les mains dans les véracrasses, Lilith se surpris même à apprécier ce début de journée.
marchant dans la forêt, elle se contenta de profiter de la présence de la garde chasse. Elle n'était pas bavarde, mais la préfète des Lions non plus. Du moins, pas lorsqu'elle crapahutait comme elles le faisaient.
Les deux sorcière finirent par arriver à destination. Un vieille arbre était couché au sol et offrait une place de choix pour se poser et manger un peu avant de continuer.

- On se pose là.

La garde chasse semblait penser la même chose. Lilith acquiesça, souriant à la vue de ce coin de nature sombre et indompté. Imitant Wells, elle s'installa sur le tronc, en équilibre sur le coté de l'arbre, les jambes en tailleurs. Pendant que l'adulte sortait ses sandwich, Lilith sortit un à un les petits pains piqués au petit déjeuner et les posa sur ses cuisses. Certes, ils étaient un peu secs, mais cela lui tiendrait au ventre!

- T'en veux ? Ça va te réchauffer un peu. lui dit Heather en lui proposant une biéraubeurre, décidément bien plus agréable qu'elle avait pu l'être.

La rouge et or s'empressa d'accepter la proposition. En effet, et ce malgré les gants qu'elle avait remis sur ses mains, la jeune fille avait bien du mal à se réchauffer.
C'est donc avec plaisir qu'elle répondit:

- Je veux bien! La brune attrapa la bouteille et s'empressa de prendre une gorgée. Le liquide lui fit un bien fou. Puis elle continua, un curieux sourire en coin: Vous savez que chez les moldus, une punition de ce genre vaudrait le renvoie du professeur!

Cette réflexion était volontairement provocatrice, mais elle espérait surtout entamer la conversation avec la jeune garde chasse.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: L'heure de la colle...

Message par : Heather Wells, Jeu 16 Avr - 0:02


La jeune femme accepta la bierraubeurre avec joie et ne perdit pas une seconde pour en boire un peu. La Garde Chasse l'imita bien vite, goûtant à son tour au breuvage. Ce n'était pas son préféré, mais il était plus qu'apprécié pendant les piques niques. Elle la reposa ensuite contre le tronc de manière à ce qu'elle ne se renverse pas puis entreprit d'ouvrir son sandwich. De son côté, Lilith afficha un drôle de sourire qui lui donnait un air provocateur. Cette dernière exprima d'ailleurs le fond de sa pensée en expliquant qu'un professeur moldu aurait été renvoyé pour avoir infligé une telle punition à un élève. Faisant mine de réfléchir quelques secondes, l'Irlandaise lui répondit avec un même sourire :

- Quelle chance que je ne sois pas professeur alors !

Croquant alors dans son sandwich, la jeune femme découvrit le goût de son sandwich. Il y avait un ingrédient aigre dedans qui donnait un goût étrange au repas. Jetant un rapide coup d’œil, elle découvrit la présence de cornichons. Visiblement, ses directives de la veille étaient mal passées chez les elfes. Tant pis, elle se forcerait à les manger. Appréciant de plus en plus le jeune élève, la jeune femme avait envie de poursuivre un peu la conversation. Et puis au moins, cela faisait passer le temps.

- Et tu sais qu'à Poudlard, seuls les élèves exemplaires peuvent être nommés préfet. Gryffondor a dû vraiment toucher le fond pour devoir prendre une adepte des colles comme toi, fit-elle avec un sourire taquin pour que l'élève ne se méprenne pas en pensant qu'il s'agissait de reproche. Félicitation !
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Bee
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: L'heure de la colle...

Message par : Lilith Bee, Sam 18 Avr - 16:35


Heather semblait tout à fait disposée à discuter agréablement afin de faire passer le temps durant le déjeuner. Très vite, la discussion tourna autour de la nomination de Lilith en tant que préfète des Lions

- Et tu sais qu'à Poudlard, seuls les élèves exemplaires peuvent être nommés préfet. Gryffondor a dû vraiment toucher le fond pour devoir prendre une adepte des colles comme toi. Félicitation !

Décidément, la garde chasse n'était pas une adulte comme les autres! Loin de lui faire la leçon, elle venait presque de la féliciter pour sa désobéissance et sa témérité lorsqu'il s'agissait d'enfreindre le règlement! Les deux sorcières allaient s'entendre, Lilith en était maintenant plus que certaine.
Elle afficha son air le plus innocent, profitant de ses yeux clairs et de sa moue encore un peu enfantine pour charmer son interlocutrice et répondit en tentant de cacher son envie de rire:

- Merci! Mais je suis une élève exemplaire, cette colle est une affreuse erreur judiciaire! Bien sur cela était complètement faux, et d'ailleurs aucune personne normalement constituée ne l'aurait cru.

Elle eut d'ailleurs du mal à tenir la comédie bien longtemps et explosa de rire plus vite qu'elle ne l'aurait voulu.
Mais elle se reprit rapidement, sachant très bien que la Wells attendait un peu plus de sincérité de la part de l'élève. Elle croqua d'abord dans un des petits pains afin de calmer son ventre qui criait famine et reprit une gorgée de bierraubeurre pour faire passer la mie assez sèche de son déjeuner.

- Soyons franches, je ne sais pas ce qui est passé par la tête de Harshing le jour où elle a décidé de me nommer préfète... Mais je ne crois pas que ça ait à voir avec les Gryffondors: chez les Serpentards, ils ont aussi une paire de Préfets sacrements gratinée!

Et ça, Lilith en savait quelque chose: Izsa avait été nommée en même temps qu'elle. Les deux amies ne s'en étaient pas plaint! Au contraire, cela leur avait donné des passes droits pas désagréables pour se balader la nuit et préparer divers mauvais coups et quelques blagues sympathiques.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: L'heure de la colle...

Message par : Heather Wells, Mer 13 Mai - 22:15


L'élève afficha une moue innocente qui lui donnait un air des plus sexy. Elle se déclara alors victime d'une injustice, étant une élève modèle, mais éclata bien vite de rire. Il était évident que ce n'était pas le cas, et même Dey ne s'y serait peut-être pas fait prendre... Les deux jeunes femmes continuèrent leur repas puis Lilith ajouta qu'elle même ne savait pas pourquoi elle avait été choisi, et qu'elle n'était d'ailleurs pas la seule dans ce cas là. Les Préfets de Serpentard étaient de bons exemples. La Garde Chasse termina d'une bouchée son sandwich avant de répondre, moqueuse :

- Harshing doit perdre la boule, y'a quelques années quand j'étais élève, les préfets étaient tellement mieux, la preuve, je l'étais.

Evidemment, elle ne disait ça que dans l'unique but de la provoquer un peu. La Gryffondor avait l'air cool et Heather souhaitait la tester pour savoir si elles pourraient s'entendre ou non. L'Irlandaise remballa ensuite ses affaires, termina sa bierreaubeurre et fit disparaître la bouteille. Elle se remit ensuite sur ses pieds, glissa son sac sur son dos et fit à l'attention de l'élève collée :

- Allez, on y retourne. Je pense que tu vas aimer la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Bee
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: L'heure de la colle...

Message par : Lilith Bee, Ven 22 Mai - 13:30


Alors que Lilith terminait sont en-cas, la jolie garde chasse se permit une moquerie. Selon elle, les préfets d'il y a quelques années étaient bien mieux. Du moins, c'est qu'elle disait. Mais vu le regard moqueur de cette dernière, la préfète des rouges et or n'en cru pas un mot.
Elle répondit par un sourire, la bouchée de pain qu'elle mâchait l'empêchant de répondre. Elle avait beau ne pas faire de chichi avec les convenances, la jeune sorcière n'avait pas envie de parler la bouche pleine. Pas devant Heather et son air taquin qui plaisait de plus en plus à Lilith!

- Allez, on y retourne. Je pense que tu vas aimer la suite.

Oups! Il lui restait encore un petit pain à engloutir, et avait encore faim! Elle l'enfila rapidement dans sa bouche et rangea à la hâte ses affaire, imitant ainsi Wells.
Que lui avait-elle préparer? Après la première activité pour le moins ragoutante, Lilith, n'était pas tellement confiante quant à la suite. Pourtant, la curiosité lui donnait toujours ce regard vif qui la caractérisait...

- Et bien il me tarde de voir ça... son ton était ironique mais aussi impatient.

Le soleil de la mi-journée commençait à pointer le bout de son nez entre les branches des arbres de la forêt, et le froid, toujours incisif, devenait un peu plus supportable.
De quoi être positive pour la suite de la journée!
Lilith profita d'un temps mort pour regarder des pieds à la tête son bourreau du jour. Elle était jeune et jolie pour une garde chasse. Sans la robe de sorcière habituelle, Heather était jolie... Mais pourquoi l'élève se laissait-elle donc distraire comme ça?
Pour se redonner une consistance, et éviter de se faire repérer par la garde chasse, Lilith prit un air nonchalant avec de l'apostropher:

- Alors, on va où?
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: L'heure de la colle...

Message par : Heather Wells, Sam 27 Juin - 0:05


Je suis vraiment désolée pour le retard que j'ai pris :(

La petite fut assez rapide pour ranger ses affaires, avalant rapidement la fin de son repas. La Garde Chasse vérifia rapidement qu'aucun papier, sachet ou quoi que soit d'autre ne soit oublié derrière. La pollution, c'était un truc de moldu qu'elle détestait au plus haut point. Ironiquement, Lilith expliqua son envie de connaître la suite du programme. Mais si elle en avait bavé ce matin, cela n'allait pas être le cas désormais, ou du moins normalement.

Les deux jeunes femmes s'enfoncèrent donc un peu plus dans la forêt. A un moment, l'élève demanda où elles se rendaient. Alors l'Irlandaise s'arrêta quelques secondes, et laissa un sourire énigmatique sur ses lèvres tandis qu'elle la regardait. Elle garderait la surprise jusqu'au bout, et puis, elles étaient bientôt arrivées désormais. Puis elles les repéra à l'ombre d'un grand arbre, le spectacle était magnifique comme toujours.

- Voilà où on va !

Un poulain dont le pelage était d'or pur marchait gaiement, escorté par sa mère, une magnifique licorne argenté. Elle avait repéré la licorne pleine il y a déjà quelques mois et avait attendu avec grande impatience de la voire mettre bas. C'était il y a deux semaines déjà.

- Le petit est né il y a pas très longtemps, expliqua alors Heather à la Gryffondor, il est habitué à ma présence mais je veux qu'il rencontre d'autre sorcier et qu'ils s'habituent aussi à eux. De cette manière, il y a peu de chance qu'il devienne agressif en grandissant, même si il est extrêmement rare d'observer de tel comportement chez cette espèce. Fais juste attention à la mère.

La jeune femme s'approcha alors du petit, observant du coin de l’œil sa génitrice dans le cas où elle penserait son poulain en danger. Elle le caressa alors avec douceur. Elle s'écarta ensuite de quelques pas, et jeta un coup d’œil à l'élève pour qu'elle fasse de même.
Revenir en haut Aller en bas
Lilith Bee
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: L'heure de la colle...

Message par : Lilith Bee, Ven 31 Juil - 17:24


Pour le coup, c'est moi qui suis désolée, avec mes absences j'ai eu du mal à répondre ...

Lilith rangea ses affaire et suivit la garde chasse avec toujours autant de curiosité. Tant qu'elle s'éloignait des veracrasse, tout irait bien.
Très vite, la jeune fille comprit à l'air énigmatique d'Heather que la surprise serait réelle. Elle ne fut pas déçue quand elle aperçut, juste à cote d'un bel arbre aussi vieux que la forêt, un poulain à la robe magnifique.
A ses côtés, la mère, une licorne tout aussi lumineuse que son petit semblait monter la garde.
Lilith fut estomaquée par la beauté du spectacle et ne su pas quoi dire.

Wells lui expliqua alors qu'elle comptait lui faire approcher. Avec un grand sourire, oubliant presque son costume d'élève récalcitrante, la Gryffondor s'approcha du Poulain qu'Heather était déjà en train de caresser. Lui laissant le champ libre, la garde chasse lui fit alors signe d'y aller, tout en gardant un oeil sur la mère.

- C'est grandiose ! chuchota alors la jeune élève. C'est sur que c'est bien plus agréable que la corvée de ce matin !

Elle se retourna, la main toujours sur l'encolure du poulain au pelage d'or, et regarda Heather avec toute la reconnaissance dont elle était capable. Ce moment semblait hors du temps, et cela lui faisait du bien. Elle ne pensait plus à rien, ce qui était un luxe pour la jeune fille ces derniers temps.
Revenir en haut Aller en bas
Heather Wells
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: L'heure de la colle...

Message par : Heather Wells, Sam 22 Aoû - 14:26


La jeune élève semblait ravie de la tournure que prenait son heure de colle. Il fallait dire que peu de personne avait l'honneur de pouvoir côtoyer d'aussi jeunes licornes. Tout en lui laissant le loisir d'approcher l'animal, la Garde Chasse gardait néanmoins un œil sur la mère. Si cette dernière la connaissait assez bien et semblait lui faire confiance, ce n'était pas forcément le cas de Lilith. Mais la licorne semblait confiante et n'amorça aucun signe d'attaque. Tout se passait pour le mieux.

L'élève se retourna alors, exprimant à travers son regard la reconnaissance pour ce moment. Elle avait vraiment un visage à croquer cette petite, et Heather ne put s'empêcher de lui sourire en retour. La jeune femme lui laissa profiter encore de la présence du petit animal, lui donnant même une pomme pour qu'elle puisse l'offrir à son tour au poulain. Elle s'occupa ensuite de chouchouter la mère, puisqu'elle n'avait pas grand chose d'autre à faire.

Lorsque l'heure de colle fut bientôt dépassé, la jeune femme signala à l'élève qu'il était le temps de rentrer. Le temps d'un dernier au revoir, elle l'accompagne à travers la Forêt Interdite pour la ramener jusqu'au parc du château.

Fin du RP
(J'me permets de mettre fin au RP puisqu'il traîne depuis très longtemps)
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: L'heure de la colle...

Message par : Mangemort 08, Mer 25 Jan - 18:03


Pv Roch & 39.
LA de Roch et 39. 39 seulement a le mien.

Dans la vie, il y avait des rencontres qui marquaient, et d'autres pas du tout. Il, armé d'un courage à faire pâlir un jambon beurre devant un pitbull, avait déposé la veille une LETTRE dans le plumard de Roch. PAUSE ! Pour les esprits mal placé, explications : 08, discret comme l'ombre chinoise, car les ombres européennes avaient moins de classe, s'était déplacé sous sa cape d'invisibilité dans les dortoirs de Serpentard. Il avait fait cela à une heure discrète, et avait déposé la dite lettre sous son oreiller. Le truc fait à l'arrache, avec du parfum genre celui de Kyara, niais à souhait, comme si le gars était un nigaud. Bref, l'idée c'était qu'il se pointe, puis s'il se pointait pas, tant pis pour lui. On trouverait bien une licorne à égorger pour prendre sa place et s'amuser !

Du coup, Il avait demandé à Vous de venir aussi. Pas qu'il était pas rassuré par le bestiau, mais il savait jamais. Pis si le mec se prenait pour Supersorcier, avec des collants et un slip de couleur, son pote pourrait le refroidir bien comme il faut. La forêt interdite avait été le lieu choisi. Pour un rendez-vous galant on pouvait pas rêver mieux ! A part peut-être les toilettes de Mimi.

La nuit tombée, 'fin c'est une façon de parler. Elle s'était pas vraiment casser la gueule, elle avait juste envahi le ciel de tout son éclat. Bon elle était pas brisée non plus... bref, vous voyez le tableau quoi ! 'Fin le ciel ! Du coup, il faisait nuit noire, et en habit de nuit, les deux silhouettes s'étaient donné quelques minutes d'avance sur le joyeux luron, histoire de préparer une scène psychologique. Mais pas style des coloriages ou des formes à rentrer dans leur case, des trucs logiques pour la logique d'un mangemort quoi !

Ils avaient marché dans la forêt un bon quart d'heure, même si techniquement ils avaient rien bouffé sur la route... Avec lui, il avait ses baguettes, et quelques ustensiles histoire que le petit il découvre ce que c'est que la vie. Il y avait pas vraiment de but à cette soirée. Peut-être qu'il le tuerait à la fin, qu'ils feraient tous un barbecue de centaure, cueilleraient des pissenlits où feraient un concours à celui qui pisse le plus loin... Mystère !

Une petite clairière. 39. Un arbre robuste. 39. Une corde. 39. Des couteaux. 39. Du vent. 39. Du froid. 08 (perdu !). Ils avaient installé la corde pardessus une branche bien épaisse, faisant un nœud coulant au bout. D'après 39, c'était super drôle de voir quelqu'un se balader au bout d'une corde, chose qu'Il avait jamais encore testé. D'ailleurs, si le gamin avait pas encore testé les sortilèges impardonnables et le #Super Tum Culum, c'était aussi des possibilités pour la soirée !

- T'as pas pris de quoi liche avec toi par hasard ? Je me dis que bourré, cette soirée serait plus fun !
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 39
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage
Manumage (niveau 2)


Re: L'heure de la colle...

Message par : Mangemort 39, Lun 30 Jan - 18:27


Vous étiez deux ce soir. Oui. Vous, et lui. Un problème se posait donc pour la narration, car le Vous pouvait vous désigner vous, ou vous désigner vous deux. A moins que le narrateur ne préfère dire vous et lui ? Mais cela était, pensait-il quelque peu dédaigneux pour celui qui était votre ami. 39 et 08, un duo déchaîné qui avait tout prévu pour cette petite soirée.

La corde, c’était votre idée d’ailleurs. Parce qu’il était temps d’apprendre aux élèves de Poudlard à quoi engageait réellement l’amour. Et si retrouver une petite demoiselle dans la forêt interdite ne faisait pas encore peur aux jeune homme… BAM, vous étiez là pour lui montrer qu’on n’avait pas le droit d’aller dans cette forêt pour une raison précise. Vous en riiez d’avance, sifflotant tranquillement en installant vos appareils. Le petit tabouret, histoire de lui permettre de grimper à la corde. Des couteaux, pour pouvoir vous adonner à toute forme de torture.

C’était 08 qui avait choisi votre victime. Pour qui, pour quoi, vous n’en aviez aucune idée. Et puis peu vous importait en vérité, étant donné son nom, vous vouliez juste savoir s’il était réellement solide comme un roc.

- T'as pas pris de quoi liche avec toi par hasard ? Je me dis que bourré, cette soirée serait plus fun !

- Beuh… J’ai qu’ma fiole à Whisky là coincée dans ma poche. Juste au cas où. Mais si on en laisse un peu au fond, on peut faire un sort de remplissage nan ?

Ouais voilà, bonne idée. Avec une bonne rasade de whisky, vous seriez plus mûrs encore. Cette soirée allait détonner, parce que vous deux, c’était le nombre magique. En fait, 39 + 08 ça faisait 47, mais le plus important, c’était de se dire que 05 était pas là. Et qu’en enlevant 05, bah ça faisait 42. Et toc ! LE chiffre qu’il fallait avoir dès qu’on voulait bien s’amuser. Ca, plus une bonne dose de whisky. Et comme je sortais ma fiole et que j’en buvais un coup avant de la tendre à 08, la recette était parfaite.

- J’ai p’t’êt’ un peu craché d’dans mais ça fait pas une grosse dose d’eau dans le whisky alors ça devrait passer.

Pis surtout, si il en buvait pas, y en aurait plus pour vous. Allez, il se pointait quand le gus là ?
Revenir en haut Aller en bas
Roch D'Almenarc'h
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Re: L'heure de la colle...

Message par : Roch D'Almenarc'h, Lun 30 Jan - 23:47


Jour J

Celle la, elle était bien bonne. Tu avais trouvé hier soir en te couchant sous ton oreiller, une lettre d’une soi-disant admiratrice anonyme, qui voulait à tout prix te parler. Tu avais rapidement compris en la lisant, que cette missive était un canular bidon. Le courrier parlait d’un ami en commun. Pas de bol, le sinople n’avait pas d’amis à Poudlard. Tu étais pratiquement détesté de tout le monde dans cette école. La seconde erreur qui te mit la puce à l’oreille, c’est quand elle fit mention de cours en commun. Cela faisait longtemps que tu n’avais pas mis les pieds dans une salle de classe. De toute façon, tu n’y comptais pas y retourner de sitôt. L’expéditeur ou expéditrice de cette lettre, avait tout faux du début à la fin. Le comble de la sottise dans tout cela, c’était sûrement le parfum de femme bon marché qui empestait la missive, un truc à faire fuir les mecs et tuer les mouches par la même occasion. Même ta propre mère n’aurait jamais osé s’embaumer avec une telle horreur. Bref, la n’était pas la question.

Quand tu avais ouvert la missive, quelques questions t’étaient passées par ta tête. D’abord qui avait bien pu réussir à te glisser cette lettre au nez et à la barbe de tout le monde sous l’oreiller de ton lit ? Secondement qui était cette personne, qui voulait te voir ? Te voulait-elle vraiment du bien ? Ou voulait-elle te tendre un piège pour te jouer un mauvais tour ? Ou qui sait, peut-être même pire, te tuer. Étant curieux de nature, tu te décidas à finalement y aller. Tu verras bien ce qui se passera de bon ou pas.

Nous étions donc le jour J. Tu dînas vers 19 h 30. Quand tu eus fini trois quarts d’heure plus tard, tu te dirigeas d’abord vers ta salle commune, histoire de te changer et te mettre des vêtements plus amples et chauds. Cela pourra toujours être utile en cas de course-poursuite par exemple. Une fois habillé chaudement et la baguette magique dans la poche de ton pantalon, tu sortis de l’antre du serpent, remontas les escaliers menant au hall d’entrée et te dirigeas discrètement vers le lieu de rendez-vous, vu qu’il était déjà une heure assez tardive et qu’il était normalement interdit de sortir de l’enceinte du château à partir d’une certaine heure.

Tu avais donc rencard ce soir même dans une petite clairière se trouvant dans la forêt interdite. Tu connaissais bien l’endroit pour y avoir déjà fait quelques sorties nocturnes.
C’est une grande forêt, côtoyant une partie de Poudlard. Les arbres qui en faisaient le délinéament, étaient assez disséminés et clairs. Mais quand tu te baladais un peu plus loin dans ce labyrinthe, les arbres devenaient plus drus et plus sombres.
Tu arrivas à l’entrée de la clairière en parcourant vers l’ouest, comme il était indiqué sur la lettre. Tu t’y approchas à pas feutrés et t’arrêtas à quelques mètres de ton but. Étant quand même de nature prudente et ne voulant pas tomber dans une souricière, tu sortis ta baguette magique de ta poche et formulas un #Hominum Revelio. Deux secousses vinrent alors parcourir ton bras tendu. Donc ce n’était pas vraiment un rendez-vous galant mais plutôt une embuscade. Puis deux voix distingue se firent entendre de la plaine.

- T’as pas pris de quoi liche avec toi par hasard ? Je me dis que bourré, cette soirée serait plus fun !

- Beuh… J’ai qu’ma fiole à Whisky là coincée dans ma poche. Juste au cas où. Mais si on en laisse un peu au fond, on peut faire un sort de remplissage nan ?


- J’ai p’t’êt’un peu craché d’dans mais ça fait pas une grosse dose d’eau dans le whisky alors ça devrait passer.

Qu’est que c’était ces guignols. Pour la discrétion, ils repasseront De toute façon s’il y avait embuscade, tu avais une carte de secours non négligeable pour te barrer rapidement. Ne voulant pas renter à l’intérieur de ce guêpier, tu fis remarquer ta présence en toussotant un petit coup.

« Tss Tss »

Maintenant c’était à eux de bouger leurs culs, qui qu’ils soient et quoi qu’ils veulent.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: L'heure de la colle...

Message par : Mangemort 08, Lun 6 Fév - 9:52


Il regardait son poto 39. Le fait que Vous avait pensé à prendre un peu de remontant était une bonne chose. Cela était un justificatif de sa présence près de lui. Vous sort donc une magnifique flasque. Il liche tranquillou, puis la tend en disant qu'il avait craché dedans. C'était pas grave, de Vous, Il prenait tout. C'était une grande histoire d'amour entre eux. Alors c'était pas un peu de sa salive qui allait le rebuter ! Comme ça, ça serait presque comme s'il embrassait son pote.

Du coup, il boit sans se soucier de l'éventuel molard bien visqueux qui nageait dedans, au pire ça lui rappellerait la fois ou il avait essayé de bouffer une huitre. Il détestait ça ! Par contre les moules c'était autre chose. Il adorait en avoir sur le bout de la langue ! Le seul rapport avec la flasque étant l'humidité. Il sortit de sa pensée.

On attendait notre ami. Enfin c'était un bien grand mot. Il ne considérait pas son rendez-vous du soir comme un ami. Il en faudrait beaucoup pour que cela change, la flasque ne suffirait pas. L'Impero non plus. Du coup, les deux héros qui étaient venus en avance discutaient de tout et de rien, puisque, techniquement, ils étaient en avance.

Mais bon, le temps étant somme toute relatif, analogie à la Compréhension, le fait était qu'ils avaient été espionné. Probablement l'effet les trois Moustiquaires, ou quelque chose du genre. Le bruit d'un serpent les alerta. Enfin, il savait que s'en était pas un. Il était suffisamment expert en fourchelang pour comprendre que le "Tss Tss" était  le dessert qui venait d'arriver, enfin, plus tôt visiblement, à leur petite soirée improvisée. Clairvoyant il semblait être, peut-être était-il doué en divination ?

Il voit la silhouette du garçon qui se dessinait un peu plus loin. Une allure de constipé, il semblait réticent. Ou peut-être justement qu'une envie lui poussait au cul mais qu'une lutte acharnée avait démarré en lui. Il semblait attendre. Et s'il croyait que nous allions marcher vers lui, il se foutait le doigt dans l'œil. Ou ailleurs, grand bien lui fasse.  

Il se mit donc à siffler, du genre ce que les moldus feraient pour faire venir à eux leur animal de compagnie favoris. Bien qu'il n'y aurait pas de caresses pour lui. Au pire 39 en aurait, mais il faudrait déjà un concours de circonstance bien particulier. Bref, donc Il regarda Vous, même pas au garde à vous. Une nouvelle gorgée, il retend la flasque à son ami.

- Dit tu crois qu'il a peur ? Qu'il se fait dessus ?

Puis il se tut, reprenant son air sifflotant, narquois, invitant aux Ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 39
avatar
Mangemort à la retraite
Mangemort
à la retraite
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage
Manumage (niveau 2)


Re: L'heure de la colle...

Message par : Mangemort 39, Dim 12 Fév - 21:30


Vous aviez tendu votre flasque, et malgré l’avertissement verbal donné à votre compère 08,celui-ci licha le goulot, pour ne pas dire qu’il lécha le contenu. Vous fûtes alors pris d’un haut-le-cœur en imaginant que c’était plutôt lui qui était en train de cracher dedans. Avec sa bouche à pipe monstrueuse – vous lui aviez proposé d’ailleurs mais il avait bizarrement refusé – son étreinte autour de votre flasque ne semblait pas bien étanche, et vous redoutiez ce qui de l’alcool ou de la salive risquait de couler dans l’un ou l’autre sens.

Fort heureusement, avant que vous ne gerbiez vos tripes, vous entendîtes un bruit étrange. Comme une toux serpentine sacrément anormale. En effet, vous pensiez bien que quelqu’un avait essayé de tousser, mais plutôt qu’un véritable « Hum hum » à la Ombrage, vous aviez entendu un « Tss tss ». Peut-être que la personne en question ne soit malade, et très gravement. Ou que le nom de sa maison avait déteint sur sa personnalité. Vous n’en saviez rien, et pour être honnête, vous vous en foutiez royalement. Parce que 08 vous tendait votre flasque, mais vous en étiez tellement dégoûté que vous préfériez la lui laisser.

Bref, vous attendiez qu’il approche, parce que là vous ne voyiez que sa petite silhouette découpée entre les arbres, et franchement c’était pas terrible. Allez, il ressemblait à quoi ce petit élève que 08 avait attiré ? Il était venu, c’était déjà ça. Mais il parlait pas. Il bougeait pas. Il attendait. Et vous aussi vous attendiez. Et 08 aussi, il attendait. Jusqu’à ce qu’il demande s’il était en train de pisser dans son froc.

Alors vous rigoliez. Parce qu’il était probablement en train de pisser justement, et pour pas qu’on le voit, il restait sur place. En même temps, c’était sans aucun doute pour cette raison que cette forêt poussait si bien. Tous les gosses avaient tellement peur lorsqu’ils venaient à l’intérieur qu’ils en perdaient tous leurs fluides, ce qui faisait un bon engrais. En plus, vous le compreniez lui, surtout s’il arrivait à voir la corde de pendu se trouvant non loin de vous. Si si, c’était bien pour lui.

- Hé viens mon bichon ! Je veux te passer la bague au doigt !

Ou la corde au cou, mais n’était-ce pas le synonyme direct du mariage ? Oui, sans aucun doute… Alors, afin qu’aucun retour en arrière ne soit possible pour le jeune homme, ou en tout cas aucun retour en arrière qui ne vous fasse sacrément marrer, vous décidâtes de combiner un certain nombre de sortilèges. D’un très discret mouvement de baguette, vous lançâtes sur les trois arbres les plus proches de votre jeune garçon un Mobiliarbus Imagonem Multiplicare. Ainsi, vous fîtes croire au déplacement des trois arbres les plus proches de lui, mais tous trois n’étaient pas réellement déplacés. Si bien qu’en pensant rebrousser chemin sûrement, en esquivant les arbres, il s’en prendrait forcément un en pleine poire.

- Bouge ton c*l on n’a pas toute la nuit !
Revenir en haut Aller en bas
Mangemort 08
avatar
Mangemort
Mangemort
Spécialité(s) : Fourchelang
Loup-garou
Occlumens


Re: L'heure de la colle...

Message par : Mangemort 08, Mer 22 Mar - 8:34


Dans la vie, il y avait des trucs qui passaient pas du tout. Dans le genre un ragoût fait par Sergeï, une bouteille de whisky à sec sans réserve, un câlin de Jadounette ou bien le comportement de trouducs qui se croyaient échapper à certaines règles.

Pas qu'il avait cru un seul instant que l'autre se ferait avoir par sa lettre de soit disant rendez-vous, mais quand on se disait près à entrevoir des Ténèbres, il fallait un moment sortir de son inverse en posant ses boules dans la balance. Hors lui, il l'avait pas fait. Et son bruit pour nous alerter n'était pas pour jouer en sa faveur.

Il observa 39 qui essayait de l'amadouer comme il pouvait. Promesse d'amour et de mariage qui lui ferait en voir de toutes les couleurs. The KDO quoi ! Rien ! Il avait l'air de s'en cirer autant que de la une du dernier sorcière hebdo ou de son prochain cours d'histoire de la magie ! Bref, clairement, s'il croyait que les Mangemorts allaient aller à lui, le petit était dérangé psychologiquement. Encore que si ça avait été Elle et pas Lui avec d'autres attributs, qu'il aurait pu faire l'effort, mais certainement pas pour un avorton qui n'avait pas l'air de savoir ce qu'il voulait réellement...

Il regarde son magnifique collègue qui décide de le faire bouger. Il balance un sort sur les arbres proches du morveux pour faire genre ils bougent. Alors qu'Il savait très bien qu'avec quelques grammes dans le cornet, les arbres bougeaient tout seul sans aucun sort ! Même que certains dansaient, il en était sûr ! Et 39 certainement aussi d'ailleurs, autant qu'il était vrai que les fauteuils pouvaient faire des croches-pattes et se suicider. Surtout ceux qui n’aimaient pas leur couleur jaunâtre...

Donc une grande vérité vraie dont la véracité ne peux être remise en cause !

Visiblement la dernière remontrance de 39 ne le fit pas plus bouger son anus de constipé qu'auparavant. S'en était trop. Il regarda son ami, complètement dépité. Dans le genre coincé, méfiant, je sais pas ce que je veux à part la boule jaune sous le chocolat, il pouvait gagner une médaille le petit. Mais concrètement, on était pas à sa disposition, alors on allait le laisser sur sa planète.

- Bon, on s'casse ! Pas que ça à foutre de l'attendre ! On va s'en mettre une à Hollow ?
- Ouais, on a pas besoin de lui toute façon !

Alors on récupérait tout notre barda. La corde et tout le tralala. L'autre là-bas, on s'en tamponnait. On était la Nuit. On était les Ténèbres. Lui pas grand chose. Alors on lui tournait le dos sans le regarder, et l'on se lançait dans la forêt où nous transplanions loin de Poudlard, parce qu'on était trop badass...

Fin du rp, on a pas que ça à foutre...

Revenir en haut Aller en bas
Nyx Spero
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Déplacement

Message par : Nyx Spero, Dim 9 Avr - 19:55



PV avecAriana Hastings




Les jours passèrent de plus en plus lentement pour Nyx, en ce moment. Elle n'était pas au plus haut de sa forme, bien au contraire, elle avait l'air épuisée, avec des cernes qui lui creusaient le visage. Mais grâce à de nombreux sortilèges, elle réussit à camoufler ses petits derniers défauts de passage, et ne laissa rien paraitre, comme à son habitude. En effet, Nyx, essayait de passer le plus de temps possible dans la forêt interdite, pour pouvoir tester des sortilèges qu'elle avait trouvé dans un livre assez sombre de la réserve. L'avantage que procurait se livre n'était rien d'autre que le fait de pouvoir le cacher comme bon lui semblait, étant donné sa petite taille. Mais le problème qu'il y avait, c'est que lorsque Nyx essayait ces sortilèges, ils consumaient beaucoup d'énergie et de force, mais c'est ce qui la motivait le plus, après tout, le coeur de sa baguette n'était pas une plume de phénix pour rien, n'est-ce pas ?

Un soir, alors qu'elle venait de recevoir une lettre de ses parents pour lui demander d'arrêter d'enfreindre le réglement de l'école, car si elle continuait comme ça, elle ferait honte à la famille. Ce message avait glacé Nyx, elle savait pertinemment que ces parents n'avaient jamais été contente de son entrée à Serpentard, bien qu'ils ne l'aient jamais montrés, mais lui dire qu'elle ferait honte à la famille, le prouvait pour elle. Nyx commençait vraiment à sentir sa colère monter en elle, et elle savait très bien ce qu'il se passerait si elle ne sortait pas tout de suite de son dortoir. Elle avait toujours eut du mal à contrôler ces excès de colère, et elle savait qu'il n'y avait qu'une seule chose à faire une canaliser cette énergie : la magie noire.
Il était onze heure du soir environ, Nyx s'habilla en vitesse, vêtue de sa longue cape noire, en s'empressant de sortir de son dortoir, et en verifiant qu'il n'y avait personne dans la salle commune pour sortir. La voie était libre, et elle s'empressa donc de sortir avant que quelqu'un puisse la voir, en serrant son petit livre sous sa cape. Elle ne prit pas la peine de sortir sa baguette, elle la laissa cachée sous sa cape, sachant pertinemment qu'elle ne pouvait croiser que des professeurs ou des préfets. Une fois qu'elle se retrouva dehors, elle jeta un dernier coup d'oeil derrière elle, pour être sûre que personne ne l'avait vu, ou ne la suivait. Elle se dirigea donc avec hâte vers la forêt interdite, en traversant d'un pas déterminé le parc de Poudlard, et en s'immergeant dans les ténèbres de la forêt.

Nyx avait à présent sorti sa baguette, sachant pertinamment, qu'une fois arrivée dans la forêt interdite, elle n'était plus en sécurité. Toutes sortes de créatures y vivait, plus dangereuses les unes des autres. Elle avançait dans la forêt, en tenant sa baguette en cas de besoin, mais elle n'entendit rien dans les alentours, tout était silencieux, et un petit air frais était présent. Après avoir observé la pénombre qui l'entourait, et s'être assurée qu'aucune bête sauvage allait lui sauter dessus par surprise, elle alluma le bout de sa baguette en prononçant « Lumos ». Elle sortit son livre, et l'ouvrit à la page 53, l'endroit où elle s'était arrêtée la dernière fois. Elle se tenait debout, dans l'obscurité, munie de sa baguette, en lançant une incantation inconnue pour elle, qui la projeta violemment en arrière, et la fit atterir contre un arbre. Elle sentit une douleur épouvantable à la main qui tenait la baguette, et à son dos qui venait d'atterrir contre le tronc de l'arbre. Lorsqu'elle passa une main sur la peau de son dos, et qu'elle la retira pour regarder, elle remarqua qu'elle saignait légèrement.

- Bien joué Nyx, maintenant tu te blesses même seule, comme si ça ne suffisait pas ! dit-elle à voix haute en serrant les dents

Mais elle s'interrompit tout de suite en se levant, la baguette pointée vers l'obscurité, elle était certaine d'avoir entendu quelques choses. Elle prononça « Nox », ce qui eu pour effet d'etteindre le bout lumineux de sa baguette, et elle resta vigilante. CRAC. Oui elle l'avait entendu maintenant, il y avait quelque chose pas loin, ou plutôt quelqu'un. Nyx fit attention où elle mettait ces pieds, et elle aperçu une silhouette, qui n'était pas celle d'un animal ou d'une bête. Elle resta là, sans bouger, la baguette pointer vers la personne qui se tenait derrière deux arbres, un peu plus qu'elle.

- Montrez-vous, sinon je vous promet que vous allez le regretter ! dit Nyx en serrant fermement sa baguette et en s'apprêtant à lancer un sort à n'importe quel moment

Son estomac se contractait au fur et à mesure, sa main ne lui faisait plus mal, elle sentait qu'il y avait quelque chose d'étrange, mais elle ne savait pas quoi. Elle était là, au milieu des ténèbres, en attendant que la mystérieuse silhouette se montre...



Edit Keira : Bonjour Nyx. Vous avez posté votre RP dans un sujet non libre. Je l'ai donc déplacé en conséquence. Merci de faire plus attention à l'avenir. Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: L'heure de la colle...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 7 sur 9

 L'heure de la colle...

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Pré-au-Lard ~¤~ :: Forêt Interdite-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.