AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger
Page 1 sur 4
Prague, son vieux pont, son château, ses pavés, ses retrouvailles ...
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Prague, son vieux pont, son château, ses pavés, ses retrouvailles ...

Message par : Kaya Adams, Sam 14 Avr 2012, 09:43


~ PV Kyara

Changer d'air... Voilà ce que Kaya devait faire en ce moment. Ce n'est pas qu'elle en avait marre de Londres mais un peu quand même. Vivre la-bas était sympathique, mais la jeune femme voulait prendre un peu de recul. Kaya avait donc prévenue ses différents employeur et son amie Emma, pour éviter qu'ils s'inquiètent qu'elle ne vienne plus travailler pendant deux ou trois jours. C'est vrai que la dernière fois que la jeune femme était partie en voyage, ce dernier avait malheureusement mal tourné, puisque Kaya avait réussit à perdre son neveu dans les rues de Berlin. Cette fois ci donc, la jeune femme partait toute seule afin d'être au calme. Ewen était donc en vacances avec Eléonore et ses deux enfants. La phénix avait hésité à partir à cause de sa meilleure amie qui se remettait toujours pas de la mort de son presque mari. Évidemment, même si cette dernière lui disait que tout allait bien, Kaya n'en croyait pas un mot. Comment être heureuse alors que la personne qu'elle avait aimé était morte devant ses yeux ? Eléonore faisait donc très bien semblant d'aller mieux, mais Kaya n'était pas dupe. La jeune femme n'arrivait pas à surmonter cette épreuve, et Kaya espérait cependant de tout son cœur qu'Eléonore réussisse à passer au dessus de ça. C'était sa meilleure amie et elle l'aimait autant qu'une sœur. Toutes les deux savaient se soutenir et s'aider lorsqu'elle en avait besoin et puis depuis qu'Eléonore vivait chez elle que toutes les deux s'étaient énormément rapprochées. Les deux jeunes femmes se connaissaient depuis leur plus tendre enfance mais c'était vraiment depuis deux ans qu'elles étaient devenues plus que de simples amies.
Kaya toujours dans ses pensées quand elle finit par atterrir à Prague. Pour ce voyage, la jeune femme avait préférée prendre ce que les moldus appelaient un avion. Kaya était fascinée par cette machine qui parcourait le monde en quelques jours à peine. Cependant, elle préférait nettement son habituel transplanage, mais pour de tel déplacement, la jeune femme ne se voyait très bien perdre un bras puisque c'était un voyage assez long. La jeune femme descendit donc de l'avion juste avec un petit sac qu'elle avait élargie avec un sort. Elle avait donc tout ce qui lui fallait dedans.
Décidée à d'abord trainer toute la journée, puisqu'il n'était pas encore quinze heure, Kaya alla se promener dans les ruelles de la grande ville. Elle avait appris qu'ici il y avait énormément de sorciers qui cohabitaient très bien avec les moldus et la jeune femme se demandait déjà si elle les reconnaitraient. Ce ne serait sûrement pas très facile puisque ici les gens étaient tous habillés pareils avec ses jeans et ses tee-shirts. Kaya préférait sa bonne vieille cape mais malheureusement c'était un peu trop voyant parmi tout ces moldus. Du coup, la jeune femme avait repris ses vieilles habitudes de moldu.
Après avoir marcher pendant un moment, Kaya s'était posé sur un banc en plein centre ville. Ce fut à ce moment qu'elle reconnut une jeune femme brune dans la rue. C'était la serveuse de son bar Kyara Blanchet. Kaya grimaça. La dernière fois que les deux femmes s'étaient vues c'était lors d'une soirée déguisement, ou Kaya avait fortement abusée de la boisson. Depuis la gérante l'évitait soigneusement et essayait surtout de ne jamais être au même endroit que la jeune femme au même moment. C'est pas qu'elle avait honte de ce qui s'était passée mais un peu quand même. C'était pas une soirée que Kaya se rappelait beaucoup mais les principaux événements étaient encore très clairs dans sa tête. Bon, Kaya remarqua cependant que son amie semblait un peu perdue dans cette grande ville. Même si la phénix n'était pas très douée pour se retrouver dans une grande capitale comme Prague, elle pourrait toujours aider Kyara. Elle s'approcha donc de Kyara et lui prit doucement le bras. Elle lui sourit et prit la parole:


    Kyara, mais qu'est ce que tu fais là ?


Et elle qu'est ce qui lui prenait d'aller voir sa serveuse comme ça ? Elle faisait sa vie et Kaya la sienne. Mais Kaya appréciait beaucoup Kyara, qui lui faisait un peu penser à elle plus jeune. Malheureusement, ce n'était peut-être pas le bon moment pour lui parler..
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Prague, son vieux pont, son château, ses pavés, ses retrouvailles ...

Message par : Kyara Blanchet, Sam 14 Avr 2012, 13:11


Perdue c'était le sentiment que ressentait Kyara depuis la disparition de son cousin Thallan ... Il avait débarqué dans sa vie lui promettant mont et merveilles lui apportant du bonheur et du réconfort et du jour au lendemain il était partit ... Les rumeurs disaient qu'il était mort, mais elle ne voulait pas y croire, ça n'était pas possible, il allait revenir à Poudlard lui expliquant que son père et lui était parti en voyage et tout rentrerait dans l'ordre. Ils pourraient à nouveau passés des heures sur l'herbe devant le lac se prélassant et bavassant sur tout et n'importe quoi, voilà il allait rentrer et tout irait bien cette foutue sensation d'avoir le coeur déchirait disparaîtrait et elle irait mieux !

Idiote se murmura t-elle tandis qu'elle était plantée devant son miroir.

Elle avait une mine épouvantable, mais elle s'en contre ficher, se tournant elle acheva de faire ses bagages, elle avait besoin de changé d'air pendant quelques temps. Elle ne pouvait plus rester enfermer pendant les vacances à Poudlard, encore en période de cours cela allait très bien, car elle n'avait pas le temps de penser à ses problèmes, mais là elle ne pouvait pas supporter cela et aller chez elle était hors de question. Il fallait que cela change, il fallait qu'elle se ressaisisse aussi avait-elle décider de partir en voyage où ? Elle ne le savait pas encore et déciderait à la dernière seconde. Elle alla jusqu'à son lit chaussant ses talons avant d'enfiler sa veste, de mettre son chapeau et de prendre son sac à roulette. On pouvait pensé que la jeune fille voyageait léger, mais l'avantage d'être une sorcière et d'être majeur était qu'on pouvait lancer un sort agrandissant l'intérieur du sac sans problème. Aussi elle avait jeté pèle mêle le contenu de la moitié de son armoire contenant ses habits, avait rajouté quatre paires de chaussures, son maquillage ainsi que des bouquins et de l'argent aussi bien moldus que sorcier.

Et voilà elle était prête pour partir à l'aventure youyou ! Tournant sur elle-même elle transplana dans une ruelle déserte et tirant son sac derrière elle, se mit en route, elle se trouvait à cinq minutes à pied d'un aéroport moldu. Kyara avait déjà prit l'avion une fois pour se rendre à l'île de la Réunion et l'expérience lui avait bien plu et étant donné qu'elle n'arrivait pas encore à transplaner d'un pays à un autre elle n'avait pas des centaines d'autres moyens de transport. Arrivait dans l'aéroport elle se dirigea vers les guichets et entendit son tour en regardant le panneau d'affichage pour voir dans quel vol il restait des sièges de libres. Son regard s'arrêta sur Prague qui était la capitale de la République tchèque, elle n'y était encore jamais allée et haussant les épaules elle décida que cela serait une bonne occasion pour rencontrer de nouvelles personnes. Elle acheta donc un billet et embarqua dans l'heure qui suivit, Kyara dormit tout le temps du trajet et ne se réveilla que dix minutes avant l'attérrissage après s'être étiré tel un chat elle suivit la file des passagers afin de récupérer ses bagages.

Vingt minutes plus tard elle se trouvait sur une des grandes rues de Prague tirant toujours son fidèle sac sans savoir où aller. Cela ne posait pas vraiment de problème étant donné qu'il faisait beau temps et qu'elle avait tous son temps justement. Elle regardait l'architecture des habitations lorsqu'elle sentit qu'on lui prenait doucement le bras sursautant sur le coup de la surprise elle se tourna vivement et tomba nez à nez devant Kaya ! Ouvrant de grand yeux elle regarda sa patronne qui lui offrit la parole avant de prendre la parole :

- Kyara, mais qu'est-ce que tu fais là ?

C'était justement la même question qu'elle se posait, que faisait sa patronne loin de son Bar ? Bon d'accord être le boss apportait ses avantages comme prendre des jours de congés quand on le voulait, mais elle pensait qu'en période de vacances il y aurait plus de monde et qu'il faudrait qu'elle reste pour gérer le tout. D'ailleurs cela faisait un petit moment qu'elles n'avaient pas eu une vraie conversation, en fait depuis la soirée au Bar où Kaya avait fini bourrer dans les bras d'un séduisant mâle et depuis ce petit incident elle avait l'impression que sa patronne faisait tout pour l'éviter. Enfin elle comprenait parfaitement cela et en lui offrant à son tour un sourire lui répondit :

- Je te retourne la question, je n'aurais jamais pensé trouver quelqu'un de ma connaissance ici ! Pour te répondre j'avais envie de changé d'air et me voiçi et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Prague, son vieux pont, son château, ses pavés, ses retrouvailles ...

Message par : Kaya Adams, Mer 18 Avr 2012, 17:11



Kaya n'en revenait pas de tomber sur Kyara en pleine rue de Pragues. Avant de l'aborder elle avait eu un doute si c'était vraiment, mais oui, il semblait bien que ce soit sa serveuse. Elle ne savait pas qu'elle avait pris quelques jours de congé mais en ce moment, Kaya avait un peu de mal à jongler entre ses différents jobs notamment parce qu'elle venait de rejoindre l'ordre du phénix, l'organisation secrète créer pour s'occuper des méchants mangemorts sans pour autant être aux ordres du Ministère. Kaya en voyait un réel avantage et était heureuse et fière d'être parmi eux. Voilà aussi pourquoi elle était partie seule à Prague. Il était temps pour la jeune femme de faire le point sur sa vie et réfléchir à ses actes. Bien sûr elle ne voulait pas quitter les phénix alors qu'elle venait juste d'arriver, surtout qu'ils étaient une sorte de famille, tous dans le même lot et la même peur. C'était ce qu'elle préférait aussi chez les phénix que chez les Aurors. Cette peur les rapprochait, les soudaient entre eux et la jeune femme adorait la bonne entente entre tous les membres ça aussi c'était super cool dans le groupe. Enfin, pour résumer Kaya avait décidé de prendre des sortes de vacances avant d'affronter tout ça. Ce n'est pas qu'elle ne se sentait pas prête au contraire, mais elle voulait surtout se ressourcer avant de cette espèce de grand envol sans retour. La jeune femme réagit enfin lorsque Kyara lui demanda ce que la brunette faisait ici. Kaya haussa un sourcil attendant toujours la réponse de la jeune femme. Bon si elle devait commencer dans les explications, pas de souci. Elle s'assit sur le rebord de la fontaine centrale de la capitale et réfléchit à comment répondre à cette question. Elle ne devait rien dévoiler, tout en restant assez compréhensive dans ses propos. Humm... Comment ne pas trop en dévoiler ? Finalement, Kyara lui répondit et Kaya put rebondir la dessus puisqu'elles semblaient être là pour les mêmes raisons.

    Je suis aussi venue changée d'air... Londres commençais à me peser, j'en avais marre...


Kaya ne mentait pas vraiment. Elle n'avait plus envie de rester dans la ville aux problèmes comme elle la surnommait. Mais une pensée, frappa soudainement Kaya. Kyara n'était-elle pas la jeune femme qui avait perdue un de ses cousins dernièrement ? Kaya avait lue la gazette il y a peu de temps et avait appris que Thallan Verdam ou un truc dans le genre avait disparu du pays et que sa famille, notamment une jeune sorcière qui était sa cousine, n'était pas très bien. Kaya venait juste de faire le rapprochement, car en elle remarqua que Kyara avait une mine affreuse comme si rien n'allait en ce moment. Kaya comprendrait si elle ne voulait pas en parler à sa patronne mais elle envie de lui dire que si elle avait besoin elle était là. Cependant, la dernière fois que les deux jeunes femmes avaient discutées, Kaya n'était disons... Pas en état.. En fait elle était complétement pétée ce jour là ! Elle avait fortement abusée de la boisson pour oublier qu'elle avait un neveu à garder et qu'elle risquait de ne jamais s'en sortir car elle ne savait pas comment il fallait se comporter avec un gosse. Cependant, depuis ce jour, les relations tante-neveu ne s'était que améliorées et Kaya appréciait Ewen comme son propre fils. Donc maintenant, Kaya évitait de boire à ne plus marcher droit et se concentrait surtout sur son traitement pour sa maladie et sur son fils adoptif. Kaya toussa un coup, puis se retourna vers Kyara. Celle-ci semblait perdue dans ses pensées et la jeune femme se voyait mal lui faire la leçon ou quoi ce soit d'autre. Tout ce qu'elle pouvait faire c'était l'écouter. Elle voulait que la jeune femme le comprennes et que si elle avait besoin de Kaya qu'elle n'hésite pas.


    Tu sais, la dernière fois qu'on sait vue tu m'as vue boire et draguer un mec plus jeune que moi, mais je sais écouter. Je sais que tu as vécue pas mal de choses en ce moment et oui en autre je parle de la disparition de ton cousin mais pas que...


Kaya ne se voyait pas faire la morale à son amie, et préférais, que si la jeune femme voulait parler, qu'elle le fasse toute seule. Kyara était assez grande pour savoir ce qu'elle voulait faire de sa vie ou non . Elle lui sourit et réfléchit à son tour à sa propre vie. Certes, elle n'avait pas eu un parcours exemplaire mais Kaya était quand même contente d'elle. Cependant, en ce moment, elle ne se sentait pas très bien par le fait qu'elle était malade. Kaya avait pris des vacances aussi pour cette raison. Keira le lui avait conseillée et la jeune prêtait très attention à ce que lui disait sa médicomage préférée... Cependant, tout de suite maintenant, Kaya ne voulait pas s'occuper de ses problèmes. Elle voulait faire attention à Kyara qui lui faisait penser à elle dans sa jeunesse. Elle connaissait le sentiment de perte de ses proches, elle l'avait même vécue de nombreuses fois, alors peut-être qu'elle pourrait aider Kyara a remonter la pente. Enfin, la jeune femme n'était pas médicomage pour rien, son travail constituait en partie à écouter les autres. Et d'ailleurs c'est ce qu'elle réussissait le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Prague, son vieux pont, son château, ses pavés, ses retrouvailles ...

Message par : Kyara Blanchet, Jeu 19 Avr 2012, 06:44


Ne restant pas planté en plein milieu du chemin Kaya alla s'installé sur le rebord d'une fontaine et tirant sa valise la Serpentard la rejoignit s'installant à ses côtés. Elle sembla réfléchir quelques secondes avant de lui répondre.

    Je suis aussi venue changée d'air... Londres commençais à me peser, j'en avais marre...


Kyara comprenait tout à fait cela, en y regardant de plus prêt en fait, son amie était aussi en forme que la jeune fille. Elle avait l'air malade d'ailleurs, fronçant les sourcils elle se demanda ce qui avait bien plus lui arriver. Être gérante ne devait pas être de tout repos, mais quand même pas à ce point si ? Il était vrai qu'elle n'était que la serveuse de base, elle n'avait pas à réfléchir pour des idées de lancement de soirée, à faire les comptes et à gérer les petits traqua ou autre. En fait en y repensant elle ne connaissait rien de Kaya à part qu'elle était un peu folle sur les bords, mais c'était ce qui faisait son charme. Choquée par cette constatation elle se mit une claque mentale, quelle idiote elle était de se perdre dans ses propres soucis sans penser aux autres. Kaya se mit alors à toussé et cela confirma l'hypothèse qu'elle devait surement être malade, changer d'air lui ferait peut-être du bien, mais elle doutait que cela ne la guérisse. Elle l'aurait bien sermonné, mais Kaya était plus âgée qu'elle, était donc apte à décider de ce qui était bon où pas.

Pensive elle fixa les passants d'un oeil vide, comment les gens pouvaient-il continuer à être heureux ? Elle savait qu'elle se la jouait assez égoïste en ce moment et ne pensait qu'à elle, mais voilà, elle ne pouvait tout simplement pas faire semblant d'aller bien. C'était trop pour elle, aller mal était beaucoup plus facile que d'aller bien. Kyara se connaissait, dans quelques jours elle irait mieux, mais pas pour le moment. Ce fut la voix de Kaya qui la sortit de ses pensées.

    Tu sais, la dernière fois qu'on s'est vue tu m'as vue boire et draguer un mec plus jeune que moi, mais je sais écouter. Je sais que tu as vécue pas mal de choses en ce moment et oui en autre je parle de la disparition de ton cousin mais pas que...


En entendant ses paroles elle eut un micro sourire l'espace d'une seconde, elle comprenait très bien que des fois on faisait des choses que l'on regrettait après. Cela arrivait à tout le monde, cela était déjà arrivé à Kyara et pas qu'une fois. Et puis en repensant à toute cette histoire, le jeune homme était plus que potable, si la jeune fille n'avait pas Laudius dans sa vie elle lui aurait surement déjà mis le grappin dessus. Laudius qui se faisait rare soit dit en passant, il était de plus en plus absent pendant leurs temps libre et cela rendait nerveuse la jeune fille. En plus, de perdre son cousin, elle ne supporterait pas de perdre aussi son petit ami, il était spécial, mais elle l'aimait pour ça justement. Avec lui il fallait s'attendre à tout, il était imprévisible et elle préférait mille fois une relation comme ça qu'une relation platonique. À la première occasion elle se promit de lui mettre le grappin dessus quitte à le coincer dans un couloir afin de tirer les choses aux claires. Elle n'était pas un passe-temps ni un jouet qu'on se servait quand on en avait besoin. En pensant à cela d'ailleurs son regard tomba sur sa gérante se demandant si elle avait un petit copain elle aussi. Quand elle était en pleine forme Kaya était belle à tomber et même là alors qu'elle semblait épuisé elle était magnifique, il y avait un truc en elle, mais la jeune fille ne savait pas quoi.

    - Tu sais, je ne tiens absolument pas en compte la soirée au Bar, après tout c'est ta vie et chacun de nous a le droit de décompresser comme il le veut de temps en temps et ce n'est pas comme si tu avais dragué un thon donc bon


La suite des paroles de Kaya firent alors mouche, comment était-elle au courant pour son cousin ? D'accord, on avait parlé d'eux dans le journal, mais le prénom de Kyara n'avait jamais été cité, elle l'avait scrupuleusement vérifié. Le seul moyen pour qu'elle est fait le rapprochement était qu'elle se soit renseignée sur l'entourage de la Serpentard avant de l'engager, ce qui était parfaitement légitime soit dit en passant. Elle lui proposait donc de l'aide ce qui était aimable à elle, elle allait la remercier gentiment et passé à autre chose lorsqu'elle ferma la bouche et se mit à réfléchir. Après tout pourquoi pas ? Si parler lui permettrait d'aller mieux elle pouvait toujours tenter le coup.

    - De toute façon cela ne sert à rien de mentir, je ne suis pas en super forme en ce moment. Depuis que mon cousin est mort je me sens perdu ... on avait des projets tous les deux et là je me retrouve seule ... Je ne sais pas si tu es au courant, mais mon père à été assassiner par deux mangemorts et avec Thallan nous avions prévu de devenir plus fort et de les retrouver. Mais maintenant je me retrouve seule, la solitude ne m'a jamais dérangé, mais quand tu es habituée à passer des moments avec une personne après c'est dur de revenir les pieds sur terre.


Elle marqua une pause, le vent lui ébouriffant légèrement les cheveux sous son chapeau. S'étirant les jambes elle regarda la brune avant de lui dire :

    - Tu as l'air aussi fraiche que moi, si de ton côté tu ressens aussi le besoin de parler n'hésite pas.


Après tout dans l'adversité le mieux était toujours de se serrer les coudes que de rester seul dans son coin.
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Prague, son vieux pont, son château, ses pavés, ses retrouvailles ...

Message par : Kaya Adams, Sam 21 Avr 2012, 09:37



Kaya était en compagnie de Kyara, qui avait aussi quitté l'Angleterre pour ce sentir mieux. Kaya la comprenait très bien puisqu'elle faisait exactement en ce moment. L'ambiance pesante de Londres avait été de trop pour la jeune femme qui avait préférée la fuite. Même si Prague n'était pas une ville très rassurante où il ne faisait pas beau tous les jours, Kaya la préférerait pendant une semaine à sa ville habituelle. Elle avait besoin de repos, même si pour cela elle devait partir un moment loin de ses amis et de sa famille. La jeune femme écouta cependant les réponses de Kyara qui lui expliqua qu'elle comprenait que Kaya est voulue décompresser un soir. La fin de la phrase fit bien rire la phénix et sa narratrice, puisque c'est vrai, le jeune homme avec qui elle avait passé la soirée n'était pas moche loin de là. Mais Kaya ne l'avait pas revue depuis ce jour, et à dire vrai, elle n'était pas sûre de vouloir le revoir. C'était pas bon pour sa réputation de fréquentée des hommes plus jeune qu'elle. En fait, elle ne savait pas si il était vraiment plus jeune, mais elle ne lui donnait pas plus de vingt ans... Donc au minimum quatre ans de moins qu'elle. Kaya grimaça. Cette soirée n'avait vraiment pas été la meilleure pour elle. Même si elle ne se souvenait pas de tout, la jeune femme n'était pas fière d'elle. En plus elle avait ingurgitée la moitié des bouteilles de whiksy pur Feu de la soirée à elle toute seule quand même ! Enfin, Kaya resta un moment sans parler, se demandant si Kyara avait mal pris ses paroles à propos de son cousin. C'est vrai que cela ne concernait en rien la gérante, mais elle s'inquiétait pour la serpentard, mais la jeune femme comprendrait très bien que Kyara ne veuille pas en parler. De plus Kaya avait pris cette mauvaise histoire pas vraiment dans les règles. Effectivement, la jeune femme connaissait un peu Thallan pour lui avoir parlé une ou deux fois, mais c'est après qu'elle avait fait le rapprochement entre lui et sa cousine. Depuis, Kaya avait essayé de lui en parler mais n'avait jamais osé. Elle se doutait que c'était un sujet sensible et elle le comprenait parfaitement. Cependant, elle sourit lorsque Kyara reprit la parole. Même si Kaya été surprise elle était contente que la jeune femme lui expliquait pourquoi elle était tellement affligé par cette mort. Oui c'était son cousin, mais d'après ce que lui disait Kyara, il ressemblait presque à un frère pour elle. Kaya fut surprise d'apprendre que son père était mort par des mangemorts. Non elle ne le savait pas et elle ne s'en doutait pas. Les deux jeunes femmes se parlaient un peu certes, mais jamais de leur famille respectives. Kaya n'avait jamais pensé que Kyara n'avait plus de père. En fait, la gérante remarqua qu'elle ne connaissait rien de la famille de Kyara. Juste qu'elle était issue d'une famille nombreuse et que la serpentard n'avait eu que des frères. Mais pourquoi n'était-elle pas retournée en France pour parler avec sa famille et leur apprendre la mort de son cousin ?

    Tu as prévenue ta famille de la mort de ton cousin ? Enfin, tu avais l'air très proche de lui, assez pour que tous les deux vous vouliez venger ton père, mais tes frères ne veulent pas venger ton père ? Ils ne veulent pas t'aider ?


Kaya regarda un long moment son amie. Elle n'avait que dix-sept ans et pourtant, Kyara avait déjà perdue son père et son cousin. Cela lui rappela son propre parcours. Kaya, elle aussi s'était retrouvée seule pendant un long moment, justement lors de sa majorité, et n'avait jamais trouvé d'aide. Kaya ne voulait pas que cela arrive à sa serveuse, qui mine de rien, était juste une jeune femme un peu paumée, mais très gentille. Elle l'a trouvait très courageuse de tenir autant le coup. C'était assez impressionnant pour une jeune femme de son âge. Elle repensa alors à ses collègues, et amis, de l'ordre du phénix. Tous avaient vécus quelque chose de fort, assez en tout cas pour rejoindre la troupe de l'ombre. Kaya posa son regard sur Kyara. Elle voulait combattre les Mangemorts, et se venger... Alors pourquoi pas les rejoindre ? Kaya garda cette idée dans un coin de sa tête, car ils avaient besoin de monde, motivé, mais surtout près à mourir pour défendre leur idée. Kyara semblait être exactement la recrue qu'ils cherchaient.

    Tu as l'air aussi fraiche que moi, si de ton côté tu ressens aussi le besoin de parler n'hésite pas.


La jeune femme sursauta lorsque Kyara reprit la parole. Elle n'avait pas remarqué qu'un silence c'était installé entre elles, car les deux jeunes femmes étaient toutes les deux dans leurs propres pensées. Kaya se demandait si c'était une bonne chose de parler à Kyara. Effectivement, Kaya avait pris une grande décision, mais elle devait l'avoue, cette dernière était nécessaire. La gérante du bar des ténèbres n'allait put l'être pour longtemps. A cause de ses problèmes de santés, Kaya allait devoir quitter un de ses travaux, et malheureusement c'était le travail où elle se sentait le moins utile. Elle l'avait déjà annoncé à Emma, qui comme elle se l'attendait, avait contesté sa décision, puis accepté. Kaya devait maintenant prévenir Kyara et Evan. La jeune femme tenait pour l'instant la serpentard, alors autant aborder le sujet de suite.

    Je vais quitter mon poste de gérante... Je, je suis malade. Et pas qu'un petit peu. Personne n'est au courant, alors j'aimerais que tu gardes ça pour toi s'il te plait. Je suis désolée de vous laissez en plan, mais... D'après ma médicomage, il faut que je me repose et que je change d'air. C'est pour ça que je suis venue ici...


Kaya n'ajouta rien d'autre, reprenant son souffle. Elle ne se sentait pas bien d'un coup. Une quinte de toux prit alors de cour la jeune femme et celle-ci se plia en deux. Elle savait ce qu'elle avait, elle avait juste besoin de faire une potion. Tout les ingrédients étaient dans son sac, cependant elle ne pouvait pas la préparer en plein milieu des passants moldus. Elle devait se cacher dans une ruelle et faire vite. Elle allait avoir besoin de Kyara, parce que dans son état Kaya risquait de faire des bêtises. Elle prit la jeune femme par la main et l'entraina dans une course folle jusqu'à une rue libre sans personne à l'horizon. Kaya sortit le contenu de son sac et regarda Kyara :


    Kyara tu dois m'aider à faire ma potion. Je n'arriverais pas toute seule, pas dans mon état. Je vais te donner les instructions, tu vas les suivre d'accord ? Ce n'est pas compliqué, il faut juste bien mélangé et pas se tromper.


Kaya toussa une nouvelle fois, mais cette fois elle cracha en même temps du sang. Toutes les deux avaient peu de temps, et Kaya se doutait bien qu'il n'y avait pas un hôpital du genre Saint Mangouste ou une médicomage du genre Keira qui pourrait l'aider en plein Prague. Kyara allait devoir l'aider et faire très attention. Dans un sens, oui, elle tenait la vie de Kaya entre ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Prague, son vieux pont, son château, ses pavés, ses retrouvailles ...

Message par : Kyara Blanchet, Jeu 26 Avr 2012, 14:59


Une coquille, elle n'était qu'une coquille vide à l'intérieur, on pouvait respirer, manger et dormir tout en étant vide. C'était tellement facile de tromper une personne de lui faire croire qu'on allait bien, qu'on tenait le coup, car après tout qui s'en soucie vraiment ? Plus de la moitier des personnes qui demandent comment on se porte s'en fiche pas mal en vérité, ils espèrent juste que l'on réponde oui et qu'on passe à autre chose. Poussant un soupir Kyara regarda le ciel, faire semblant pour mieux souffrir seul dans son coin, ça c'était de la super option ! Pourquoi était elle la déjà ? À oui ... pour changer d'air, elle en avait marre de faire semblant c'est vrai elle avait failli oublié. De toute manière chaque personne cherchait quelqu'un réprésentant une ancre de survie pour remonter la pente, peut-être que c'était pour cela qu'elle avait rencontré Kaya ? Non, elle n'avait pas à se reposer sur elle alors que de son côté elle ne semblait pas être dans une meilleure forme, ça serait être sacrément égoïste et elle ne pouvait pas faire ça. Encore moins à la personne qui lui à permit de trouver un travail ! Elle était perdue dans ses pensées quand sa patronne lui adressa la parole.

    Tu as prévenue ta famille de la mort de ton cousin ? Enfin, tu avais l'air très proche de lui, assez pour que tous les deux vous vouliez venger ton père, mais tes frères ne veulent pas venger ton père ? Ils ne veulent pas t'aider ?


Bien sur, elle ne pouvait pas être au courant en même temps. En fait Thallan et elle n'était pas vraiment cousin, c'était plus par alliance on pourrait dire. Leur père respectif avaient fait leurs études ensemble et se considérer comme des frères, c'est pourquoi en apprenant l'existence du jeune homme et les liens forts unissant leurs paternels, ils avaient décidé de se comporter comme s'ils étaient cousins. À la disparition du serpentard, elle s'était rendue chez ses parents afin de vérifier s'il n'y était pas, c'était le comportement de son oncle qui lui avait fait comprendre ce qui s'était passé. En temps normal il était toujours joyeux, toujours le mot pour rire où une petite blague, la en sonnant elle n'avait eu droit qu'à une lueur d'espoir si grande dans ses yeux qu'elle avait failli pleurer. Et puis le désespoir en se rendant compte que ça n'était pas la bonne personne qui sonnait à la porte ...

    On n'avait pas de vrais liens de sang, donc ma famille n'est pas au courant non


Et ils ne le seraient jamais de toutes les manières. Après avoir légèrement toussé elle percuta que Kaya ne lui avait pas demandé que ça, elle voulait aussi savoir si ses frères voulaient venger la mort de son père. Un sourire triste apparu, ça c'était la chose la plus drôle qu'elle avait entendu de toute la journée. Ses frères souffraient tous du complexe d'Oedipe et voyait plus un ennemi en leur père qu'autre chose, de plus le fait qu'il adore Kyara n'a fait que les éloignés de lui. Pour eux c'était juste l'homme qui avait aidé à le conception rien d'autre. C'était fou de constater comme les enfants peuvent se montrés cruels et égoïstes envers leurs propres parents. Et puis même s'ils se proposaient elle aurait refusé qu'ils l'aide, elle était grande, elle n'avait pas besoin d'eux, elle préférait encore demandé de l'aide à n'importe qui, mais jamais à eux, plutôt embrasser les orteils de son elfe de maison.

    Mes frères s'en moque complètement et de toute façon ils ont surement mieux à faire que de m'aider


Elle se fit craquer les doigts machinalement tout en regardant Kaya qui avait l'air de rassembler ses mots. Après quelques secondes de réflexions elle prit la parole.

    Je vais quitter mon poste de gérante... Je, je suis malade. Et pas qu'un petit peu. Personne n'est au courant, alors j'aimerais que tu gardes ça pour toi s'il te plait. Je suis désolée de vous laissez en plan, mais... D'après ma médicomage, il faut que je me repose et que je change d'air. C'est pour ça que je suis venue ici...


A cette nouvelle elle se figea oubliant ses petits tracas personnel son sang ne faisant qu'un tour dans ses veines. Elle allait quitter son poste parce qu'elle était malade ?!!! Non non, pas elle, surtout pas elle n'importe qui d'autre, mais pas elle, Kyara s'éclatait avec Kaya quand elles étaient au Bar. Elle s'entendait aussi bien avec les autres membres du personnel, mais avec elle c'était différent. Qu'allait devenir le bar sans sa gérante un peu fofole qui aimait boire et s'amuser ? Et de quoi soufrait-elle ? Si elle laissait tombé le bar c'était forcement que s'était plus grave que cela n'en avait l'air. Kyara doutait que changé d'air était un remède très efficace, il devait surement existé un moyen de la guérir.

Sans signes avant coureur Kaya se pencha toussant violemment, paniquer Kyara se leva d'un bon et se pencha à son tour ne sachant que faire. Un medicomage ! il lui fallait un medicomage ! elle allait appeler Edwin son elfe pour qu'il en ramène un sur le champ quand prenant sa main Kaya se releva et se mit à courir tirant derrière elle Kyara qui surprise faillit tombé. Retrouvant l'équilibre elle la suivit à toute allure pendant quelques mètres avant qu'elles ne s'arrêtent dans une rue déserte. Reprenant son souffle elle s'appuya contre un mur tout en regardant la jeune femme sortir de son sac des fioles.

    Kyara tu dois m'aider à faire ma potion. Je n'arriverais pas toute seule, pas dans mon état. Je vais te donner les instructions, tu vas les suivre d'accord ? Ce n'est pas compliqué, il faut juste bien mélangé et pas se tromper.


En entendant ses mots elle laissa échappé un soupir de soulagement, il existait un remède, mais elle devait être mal en point pour ne pas réussir seule, quoi que la petite course qu'elle venait de faire prouver qu'elle en avait encore. Kyara percuta alors, si elle était là ça n'était pas pour elle, mais pour Kaya, le destin l'avait mise sur sa route afin qu'elle l'aide elle ! Sans réfléchir elle hocha la tête, elle allait l'aidé à faire cette potion, cela prouvé qu'elle avait confiance en elle.

    C'est d'accord, explique moi ce que je dois faire
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Prague, son vieux pont, son château, ses pavés, ses retrouvailles ...

Message par : Kaya Adams, Dim 06 Mai 2012, 08:46



Kaya n'aurait jamais penser tombé malade à Prague. Elle était venue ici dans le but de se sentir mieux et de changer d'air, mais cela n'avait pas été une grande réussite. Effectivement, elle avait retrouvée Kyara son ancienne serveuse au bar des ténèbres et avait commencé à papoter avec elle. Grâce à cette conversation, la poufsouffle avait appris que Kyara avait perdue son cousin, une personne à qui elle devait vraiment tenir puisque sa mort semblait l'avoir profondément touché. En fait, au fur et à mesure que Kyara lui expliquait, les raisons de sa mort, Kaya comprit qu'ils n'étaient pas vraiment cousins. Après cela, Kyara expliqua que ses frères avaient autre chose à que de venger leur père. Kaya était surprise et indignée. Comment ses frères ne pouvaient-ils rester neutre face à cette mort ? Kaya ne comprenait pas, mais remarquait surtout qu'elle ne connaissait pas son amie comme elle le pensait. La jeune femme remarquait que derrière son air fragile, elle était courageuse et forte. Kaya n'aurait jamais pensé que les deux jeunes femmes se ressemblaient à ce point. Après tout, Kaya aussi avait eu pas mal de problèmes familiales et aussi a peu près au même âge que Kyara qui venait à peine d'être majeure. Elle était forte et semblait prête à combattre pour ses convictions. C'est à ce moment là, que Kaya fut comme illuminée. Elle posa son regard sur son amie, et remarqua que cette dernière serait une bonne recrue pour l'ordre du phénix. Elle semblait prête à combattre contre les dangers de la vie et si elle tenait tellement à se venger de ses mangemorts qui avaient tué son père, elle serait surement prête à rejoindre les rangs de l'ordre. Kaya s'était donc décidée à lui en parler lorsqu'une horrible toux l'avait pliée en deux. Enfin d'éviter tous problèmes avec le monde des moldus, Kaya avait pris les choses en main et en une couse folle avait emmené Kyara dans une rue sombre afin qu'elle l'aide à faire sa potion. Kaya savait ce qu'elle devait faire mais malheureusement, ses mains tremblaient trop pour qu'elle utilise quoique ce soit. Elle devait faire confiance à Kyara, elle devait réussir à la faire, sinon Kaya risquait sérieusement d'avoir de gros problèmes. Ce qui était sur dorénavant, la Poufsouffle ne partirait plus jamais en voyage, jusqu'à ce que Keira réussisse à la soigner. Si elle y arrivait, car cela semblait très très mal parti. Cependant, la potion était très simple à faire, même Kaya arrivait à la préparer toute seule. De son sac en bandoulière, elle sortit tous les ingrédients dont elle avait besoin. Le pire était le temps qu'il fallait attendre. Une heure et demi, pendant laquelle Kaya risquait de tousser et de se plier en deux plus d'une fois. Kaya sortit donc tout ce qu'elle avait besoin (Eau – ½ de gallon d’eau ferrugineuse – 1/10 de gallon de sang de salamandre – ¼ de gallon de jus de grenade – 10 onces de poudre d’ongles de griffon – 5 onces d’herbe de perse – 10 onces de poudre de lune – 5 onces de raclure de morve de taureau – 4 scories de pouzzolane (environ 0,15 once la scorie)), puis se posa tout ça par terre à coté du chaudron. Elle posa son regard sur Kyara qui semblait comme terrorisée. Pour la rassurer Kaya lui prit la main et la regarda dans les yeux.

    Prête ?


Elle sourit du mieux qu'elle put, puis se retourna à ses ingrédients. Kaya connaissait la recette sur le bout des doigts, elle avait juste besoin de l'expliquer et de diriger les gestes de Kyara. La jeune femme reprit la parole et lui expliqua clairement ce qu'elle devait faire. Tout d'abord, Kyara devait faire chauffer les deux sortes d'eaux, et ajouter du jus de grenade. Ensuite Kyara devait faire très attention à bien ajouter les gouttes de salamandre puis le reste du jus de grenade. Kaya lui passa ensuite les scories de pouzzolane, juste avant de cracher encore du sang. Cependant, elle ne pouvait pas se déconcentrer, Kaya devait continuer à aider Kyara du mieux qu'elle pouvait. Ensuite elle se reposerait. Pendant une trentaine de seconde rien ne se passa, puis la potion changea de couleur verte ce qui rassura un peu Kaya parce que cela prouvait que la potion était bien faite. Elle laissa Kyara le soin de tourner, puis de la laisser reposer pendant une vingtaine de minutes. Les deux jeunes femmes reprendront après que le temps ce soit écroulé. Kaya se posa contre un mur et sortit un kleenex de sa poche et essuya ses mains et sa bouche. Elle devait avoir une tête épouvantable. Elle sourit à Kyara qui semblait inquiète de son état. La jeune femme se devait de la rassurer.


    Je vais bien. D'habitude je peux me rendre à Saint Mangouste me soigner, mais ce n'est pas grave. Je vais bien. Et je suis heureuse que tu sois là avec moi.


Elle soupira un grand coup et ferma les yeux. Kaya se rendait bien compte que son état ne s'arrangeait pas. Effectivement, elle crachait de plus en plus de sang, et ses crises lui arrivaient e plus en plus souvent. La jeune femme ne comprenait pas pourquoi cela ne se calmait pas. Elle espérait de tout son cœur que Keira trouve quelque chose. Après tout, son amie passait beaucoup de temps sur son cas, et s'inquiétait aussi. Kaya avait été relevée de ses fonctions de médicomage, le temps de trouver un remède, mais elle avait voulue garder ses autres travail. Notamment celui de directrice et de phénix. Elle se voyait pas partir maintenant, même si elle était malade elle devait tenir le coup.
Elle se retourna vers son amie, et la regarda. Elles allaient devoir patienter un moment le temps que la potion se prépare seule, et Kaya ne voulait pas prendre le risque d'utiliser un sort pour accélérer le processus. Elle regarda un temps, la mixture puis se décida à parler à Kyara de ce qui lui trottait dans la tête.

    Kyara, si tu veux venger ton père de ses mangemorts, pourquoi ne rejoins-tu pas les Aurors ? Si je ne me trompes pas tu as finie tes études...

En allant sur ce chemin, Kaya savait qu'elle risquait de se brûler les ailes. Cependant, en partant du Ministère voulait en venir aux phénix. Mine de rien et tranquillement, la jeune femme ne perdait certainement pas son objectif de vue. Que Kyara soit un jour l'une des leur...
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Prague, son vieux pont, son château, ses pavés, ses retrouvailles ...

Message par : Kyara Blanchet, Jeu 17 Mai 2012, 09:38


En silence Kyara regarda Kaya sortir de son sac en bandoulière différents ingrédients, apparemment elle avait déjà prévue le coup de demander de l'aide à quelqu'un. Intérieurement elle en était fière que ça soit elle qu'elle choisisse et par chance elle avait toujours été douée dans les potions, donc si la marche à suivre n'était pas compliquée elle devait relativement bien s'en sortir. Après avoir sorti un chaudron Kaya prit la main de Kyara dans la sienne et tout en la regardant dans les yeux lui demanda :

    Prête ?


En réponse Kyara ne put qu'hochée la tête et commença alors la préparation. Kyara du d'abord faire chauffer deux sortes d'eaux, et ajouter du jus de grenade, ensuite elle ajouta des gouttes de salamandre ainsi de ce qu'il restait du jus de grenade. Alors que la jeune femme lui passait les scories de pouzzolane elle se mit à cracher du sang ce qui inquiétât Kyara, elle se demandait pourquoi elle n'avait pas demandée plus tôt de l'aide pour faire cette potion, car elle semblait vraiment en mauvais état. La potion prit alors une couleur verte et du fait du silence de Kaya, la serpentard ce doutait que cela devait être bon signe, elle tourna donc la potion comme il le fallait avant de s'arrêter. À présent il fallait la laisser reposer pendant vingt longues minutes, elle espérait que son amie tiendrait jusqu'à là, car elle avait une mine affreuse. S'appuyant contre un mur elle sortit un kleenex et s'essuya tout en souriant faiblement à Kyara en lui disant :

    Je vais bien. D'habitude je peux me rendre à Saint Mangouste me soigner, mais ce n'est pas grave. Je vais bien. Et je suis heureuse que tu sois là avec moi.


Elle tentait de la rassurer, piètre tentative au vu du mouchoir tâcher de sang, en plus elle préparait la potion, mais Kaya ne lui avait pas expliqué précisément de quoi elle souffrait. Quelque chose de grave en tout cas pour que Sainte Mangouste ne réussisse pas à lui faire passer définitivement. Kyara aussi était contente de se trouvé avec Kaya, elle aurait préférée tout de même que cela soit en d'autres circonstances, mais la jeune femme lui avait fait oublier ses problèmes. Ils étaient toujours là, mais cela lui faisait moins mal à présent et c'était plaisant.

Commençant à sentir des fourmis dans les jambes Kyara s'installa dos au mur en face de Kaya tout en regardant à droite et à gauche, elle avait de la chance que cette ruelle n'était pas fréquenté, sinon il aurait fallu lancer des oubliettes, mais étant donné qu'elle se trouvait encore à l'école elle risquait d'avoir des problèmes. De plus elle doutait que vu son état Kaya arrive à lancer un voir même plusieurs sortilèges...Se passant les mains sur le visage la serveuse souffla un grand coup avant d'entendre la voix de son amie lui parlait :

    Kyara, si tu veux venger ton père de ses mangemorts, pourquoi ne rejoins-tu pas les Aurors ? Si je ne me trompes pas tu as finie tes études...


Elle se trompait, Kyara n'avait pas encore terminée ses études, enfin si elle avait ses ASPICs dans la poche, mais désirait terminé son année scolaire. Rejoindre les Aurors ? C'était un rêve qu'elle avait nourrie au côté de son cousin et il était mort en même temps qu'il était disparu.. Elle désirait à présent à faire la justice comme elle le sentait, les Aurors n'avaient rien fait pour aider son père, elle préférait donc être seule à se battre que de les rejoindres. De plus la formation était longue et elle n'avait pas de temps à perdre personnellement. Soupirant elle répondit à la jeune femme à voix basse :

    - Avant je voulais les rejoindres, mais maintenant je préfère encore me battre dans l'ombre quitte à vivre dans l'illégalité ça ne sera pas facile, mais je sais que j'y arriverais ..


Et dire qu'en temps normal, elle était très à cheval sur les règlements, la justice et tout le tralala, c'est fou comme les gens, comme elle avait pu changer en l'espace de quelques mois. Elle se tue alors tout en écoutant le bouillonnement de la potion.
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Prague, son vieux pont, son château, ses pavés, ses retrouvailles ...

Message par : Kaya Adams, Sam 02 Juin 2012, 10:27




Kaya écoutait attentivement son amie, et ce qu'elle lui disait. Elle aimait aussi savoir que pour une fois elle n'était pas seule face à sa maladie. C'était la première fois qu'elle en avait parlé à quelqu'un et Kaya trouvait que Kyara l'avait plutôt bien pris. Kaya savait qu'apprendre qu'une amie allait peut-être mourir et surtout la voir dans un était aussi laborieux que se trouvait Kaya en ce moment devait sûrement être une situation délicate pour la jeune femme, pourtant elle semblait tenir et Kaya admirait son courage. Kyara avait beaucoup de qualités mais surtout celle de tenir face à de telles situations. Car oui elle aurait pu fuir, et laisser Kaya seule, mais elle était restée et faisait avec elle la potion qui allait éviter que Kaya ne meurt à Pragues. La jeune femme écouta cependant Kyara lui expliquer qu'elle ne préférait pas rejoindre les Aurors, d'ailleurs Kyara n'avait pas encore fini ses études, et de plus elle préférait l'ombre à la lumière. Kaya n'était tellement surprise de ce choix puisqu'elle avait fait le même il y avait quelques mois, mais elle trouvait que Kyara était très mature et semblait motivé pour travailler illégalement. Kaya n'avait rien à perdre à demander à la jeune femme ce qu'elle pensait de l'ordre des phénix et si sa réponse était positive, Kaya pourrait toujours lui proposer de se rallier à leur cause.

    Et l'ordre du phénix ? Je sais que je devrais pas parler de cela ici, mais après tout c'est le seul groupe illégal connu et qui semblerait répondre à tes attentes.


Elle lui sourit, puis posa son regard sur la potion qui commençait à faire des bulles. Les vingts minutes étaient presque écoulées, et il fallait ajouter les derniers ingrédients. Kaya expliqua donc à Kyara la fin de la potion, en saupoudrant la potion d'ongles de griffons, puis lorsque la mixture commença à devenir bleu foncé, Kyara tourna six fois le mélange puis ajouta les ongles de griffons. Enfin, la potion changea une nouvelle fois de couleur passant à du turquoise et Kaya sut qu'elle était prête. Elle la retira de son feu bleu, et demanda à Kyara de lui en verser dans un ramequin qu'elle bu d'une trêve. Les effets allaient vite apparaitre et Kaya allait se sentir mieux d'ici peu. Kaya avait besoin de parler et même si elle risquait sa vie en disant cela elle regarda Kyara et lui expliqua un peu tout :


    Kyara si je te parle des phénix, c'est parce que j'en fait partie. Tu sais quand tu perds tout, il te faut un nouveau but dans ta vie, et mon but est dans le projet de l'ordre. J'ai rencontré une seconde famille parmi eux et je me sens bien. Et en t'entendant parler comme ça, je me suis reconnue. Rejoins nous Kyara. Tu ne risquerais rien et en plus tu pourrais pousser ta vengeance plus loin.

Kaya savait que ses belles paroles allaient interpeller Kyara et c'était ce qu'elle voulait. Elle savait que Kyara serait intéresser et que l'expérience serait enrichissante pour elle. C'était une jeune femme à la fois fragile et courageuse et Kaya savait que son instinct était le bon. Elle ne se trompait que rarement sur ses choses là et Kyara semblait le profil parfait, malgré son jeune âge, pour rentrer dans l'ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Kyara Blanchet
avatar
Fondatrice AdjointeHarryPotter2005
Fondatrice Adjointe
HarryPotter2005
Spécialité(s) : Chercheuse en Dragonologie
Permis de Transplanage
Fourchelang


Re: Prague, son vieux pont, son château, ses pavés, ses retrouvailles ...

Message par : Kyara Blanchet, Sam 02 Juin 2012, 12:15


    Et l'ordre du phénix ? Je sais que je devrais pas parler de cela ici, mais après tout c'est le seul groupe illégal connu et qui semblerait répondre à tes attentes.


L'ordre du phénix ? Kyara en avait vaguement entendu parler, un groupe illégal comme venait de si bien dire Kaya. Elle avait cherché curieuse d'en savoir un peu plus des informations, mais était revenue bredouille. En même temps il aurait fallu être stupide pour laisser à porter des élèves des informations sur un groupe illégal. Cela devait probablement être les Aurors qui possédaient de telles informations et le fait de les rejoindrent lui permettrait d'en apprendre plus sur cette organisation. Kyara avait un défaut, elle était curieuse et bien souvent sa curiosité la mettait dans des situations plutôt périlleuses. Le problème étant que suivant les informations qu'elle trouverait elle risquerait de changer de camp, ce que ne risquait pas d'apprécier les Aurors si elle était acceptée...

Plusieurs questions vinrent alors à l'esprit de la jeune fille, pourquoi est-ce que Kaya abordait ce point avec elle ? Pourquoi est-ce qu'elle disait qu'elle ne savait pas si elle pouvait en parler et comment savait-elle que cela correspondrait à ses attentes ? Se pourrait-il que ... non ... mais en même temps ... Soupçonneuse elle regarda le jeune femme devant elle, se pourrait-il que Kaya fasse partie de l'Ordre ?! Elle aurait été au courant quand même ! Enfin non, c'était vrai que bien qu'elle se sentait super à l'aise en sa présence elles n'étaient pas vraiment proches.

Elle ne put plus se pencher sur la question du fait que la potion demandait à nouveau à ce qu'elle se concentre. Toujours sous les directives de Kaya, la serveuse termina d'ajouter les ingrédients avant de faire tourner plusieurs fois le mélange dans le chaudron. La couleur devint alors turquoise et retirant la potion du feu Kyara versa dans un ramequin une louche que Kaya bu d'une traite. Ne sachant pas ce qu'elle comptait faire de ce qu'il restait de la potion, elle préféra ne rien toucher, elle avait faillit tout nettoyer comme lorsqu'elle se trouvait en cours en fait. Préférant s'éloigner légèrement elle écouta alors Kaya qui avait reprit la parole.

    - Kyara si je te parle des phénix, c'est parce que j'en fait partie. Tu sais quand tu perds tout, il te faut un nouveau but dans ta vie, et mon but est dans le projet de l'ordre. J'ai rencontré une seconde famille parmi eux et je me sens bien. Et en t'entendant parler comme ça, je me suis reconnue. Rejoins nous Kyara. Tu ne risquerais rien et en plus tu pourrais pousser ta vengeance plus loin.


Elle en faisait donc partie et Kyara ne le savait même temps.. bon en même temps c'était une organisation secrète, Kaya n'avait surement pas le droit d'en parler à n'importe qui. Rejoindre l'Ordre et non pas les Aurors, vivre dans l'ombre, vivre dangereusement et pouvoir se venger en prime ? Où est ce qu'il fallait qu'elle signe ?! Elle se doutait bien que du fait que Kyara lui en ait parlé cela ne voulait pas dire qu'elle serait prise illico, mais elle était déjà contente qu'elle lui en ait parlé. Aussi sans plus réfléchir elle répondit une lueur nouvelle dans les yeux :

    - Je veux tenter ma chance chez les Phenix


Un nouveau chemin apparu alors dans l'avenir de Kyara et se détournant d'une route toute tracer elle l'empruntant sans savoir si elle réussirait, ni sans savoir ce qui se passerait, ainsi les nuages gris qui planaient au-dessus d'elle disparurent laissant à la place un rayon de soleil illuminant de mille feux cette nouvelle voie.
Revenir en haut Aller en bas
Kaya Adams
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage






Re: Prague, son vieux pont, son château, ses pavés, ses retrouvailles ...

Message par : Kaya Adams, Mer 20 Juin 2012, 10:23


Kaya se remettait doucement et discutait avec Kyara tout en buvant tranquillement la fin de sa potion. Elle avait le choix de parler à la jeune serpentard de l'organisation secrète des phénix et elle ne le regrettait pas. Après tout, après ce que venait de lui dire Kyara, la poufsouffle ne pouvait pas rester là, sans rien faire, en la regardant essayer de se battre seule contre les forces du mal, sans réussir à rien. Bien que Kaya savait qu'elle n'avait pas le droit de parler des phénix, elle n'avait pas put se taire devant la détermination et l'ambition de la jeune femme. Du coup, Kaya lui avait proposé de les rejoindre. Bien sûr, les phénix ne prenaient pas n'importe qui, et si Kyara se décidait à les rejoindre son chemin serait beaucoup plus dangereux et tumultueux qu'au paravent. Pourtant Kaya ne doutait pas de sa protégée. Elle s'en sortirait, après tout elle était passé par tellement de chose que combattre des mangemorts paressaient presque qu'une tâche de plus. Bref, Kaya attendait sa réponse bien qu'un peu stressée. Si jamais la belle n'acceptait pas sa proposition, la jeune femme risquait de devoir lui faire oublier leur conversation ce qui serait fort regrettable tout de même. Cependant, Kyara reprit la parole avec un temps de réflexion. Elle ne dit qu'une phrase mais celle là suffit à faire sourire Kaya. On sentait de la détermination dans la voix de Kyara, pas de tremblement, ni de peur. Kaya était heureuse de sa réponse, mais cela ne lui empêchait pas de se sentir mal. Effectivement, le voyage avait été fatiguant, de plus, Kaya se sentait faible, du coup elle avait envie de rentrer à Londres. Le voyage n'avait pas servit à grand chose finalement. Elle repartait plus crevée contre chose mais au moins, elle avait bien discuté avec Kyara ce qui lui faisait plaisir. De plus, la jeune femme avait trouvé beaucoup de point commun avec la petite serpy et une réelle amitié existait maintenant entre elle. Plus encore Kaya ressentait que la jeune femme était un peu sa petite protégée, une seconde soeur, quelqu'un que personne n'aurait le droit de toucher sans risquer de s'attirer les foudres de Kaya.
Bref, la jeune femme se leva doucement tout en se tenant au mur, puis regarda Kyara. Elle espérait que la jeune femme savait transplaner sinon elles étaient mal. Kaya ne se sentait pas de taille à le faire elle même.


    Retournons à Londres. Nous pourrons parler des phénix plus tranquillement. Et je suis fatiguée.

Kyara lui fit un signe de la tête, et toutes les deux transplanèrent. Kaya n'avait qu'une hâte, retrouver un lit chaud dans lequel elle pourrait fermer les yeux et dormir, dormir jusqu'à ce qu'elle arrive à tenir debout, à redevenir celle qu'elle était, cette boule d'énergie infatigable. Pas la Kaya qui ne tenait pas debout plus de deux heures d'affilées, ou celle qui ne pouvait même pas aller à une soirée sans devoir emmener ses médicaments...

Fin du RP ~
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Prague, son vieux pont, son château, ses pavés, ses retrouvailles ...

Message par : Crystal M. Ertz, Sam 30 Nov 2013, 14:16


Taylor Malëan et Crystal M. Ertz

Comment avait il pu refuser une telle opportunité? Pour la première fois depuis très longtemps, Crystal venait de perdre son sang froid. Elle faisait les cents pas dans la vieille bâtisse tout en ruminant ces mots dans sa tête. M. John Deesty avait toujours été une vrai tête de mule malgré son génie pour l'alchimie. Il ne prenait jamais le temps d'analyser autre chose que des plantes ou des formules et toute relation avait lui était difficile et presque dur à supporter. La jeune femme avait accepté cela depuis un peu moment maintenant, et le maître et elle commençait même à s'apprécier vraiment, mais aujourd'hui, la jeune alchimiste ne parvenait pas à comprendre son maître.

Plus tôt ce matin là, un homme qui se faisait appeler le Vagabond était venu voir M. Deesty avec la proposition étonnante: entrer dans sa Guilde. Crystal ne saurait sans doute jamais vraiment pourquoi, mais la première réaction de son maître fit de claquer la porte au nez de son visiteur. La jeune femme, effarée de l'impolitesse de son employeur, avait directement rouvert et s'était longuement excusée du comportement de celui-ci, tout en lui expliquant qu'il ne pensait pas ce qu'il disait, et qu'il était juste énervé à cause de recette incomplète. Elle finit par obtenir de son visiteur un arrangement qui stipulait que si M. John Deesty se présentait à Prague le lendemain matin, l'invitation serait toujours valable.

Crystal passa donc le reste de la journée à argumenter les avantages qu'il y avait en rejoignant une guilde comme celle-là, mais le vieil homme ne voulait rien entendre et finit par s'enfermer dans sa chambre. C'était vraiment trop bête, songea Crystal en canalisant son surplus de colère en rangeant. Ce genre d'occasion ne se présentait qu'une seule fois dans la vie, et rejoindre une telle organisation pouvait être tellement excitant! Adieu à la vie monotone dans laquelle elle avait été retenue, bonjour aux mystères et aux découvertes! Elle fixa encore une fois la rustique porte en bois derrière laquelle était en train de ronchonner son maître avant de retourner dans sa chambre. Elle lança un Exsuperabilis et fourra toutes ses affaires dans son petit sac, après quoi elle transplana sans plus se poser de questions.

Elle y était enfin: l'aventure avec un grand "A". La jeune femme en était maintenant à son deuxième voyage hors Angleterre et son envie de découvrir le monde ne faisait que s'amplifier avec le temps. Elle ouvrit prudemment les yeux pour voir si elle était bien arrivée entière à destination et découvrit une ville déjà animée malgré l'heure matinale. La jeune femme tourna la tête vers la droite et découvrit un magnifique lever de soleil, qu'elle se pu s'empêcher de fixer pendant plusieurs minutes. La jeune alchimiste entendait la voix de son maître dans sa tête, qui lui disait de vite arrêter ses bêtises et de revenir travailler, mais l'appel de la Guilde était plus fort. C'était la première fois qu'elle faisait quelque chose d'aussi fou et imprévisible, elle avait même du mal à croire qu'elle était vraiment partie. Elle savait qu'il faudrait beaucoup d'audace et de courage pour faire ce qu'elle avait prévu. Le vagabond était venu chercher un alchimiste, repartirait il avec une apprentie?


Elle commença à marcher le long d'une grande allée où l'odeur du pain frais flottait dans l'air. Il faisait un froid glacial mais l'ex-Poufsouffle se sentait comme animée d'un feu intérieur qui la réchauffait et la guidait vers son destin. La place principale de la vieille ville était impressionnante: les bâtiments très anciens étaient colorés et décorés avec un soucis du détail impressionnant. La place de la Vieille-Ville était plus bien plus belle en vrai que dans les descriptions qu'elle avait lues dans ses livres. Elle reconnut l'Eglise L'Église de Notre-Dame du Týn et ses deux tours et se plaça près d'une statue au milieu de la place, en attendant que le sorcier n'arrive.

HRPG: Voici une image et un lien pour décrire la Vieille Ville, ça peut t'être utile ^^
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Taylor Malëan
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : - Animagie : Salamandre maculée


Re: Prague, son vieux pont, son château, ses pavés, ses retrouvailles ...

Message par : Taylor Malëan, Mar 10 Déc 2013, 17:23


----------Comment avait-il pu échouer ? La veille, Malëan avait décidé d'aller enfin rencontrer M. John Deesty, un Alchimiste dont la renommé faisait déjà le tour de l’Angleterre. Les notions en Alchimie de Taylor n'ayant jamais été assez satisfaisante à son goût, il cru bon que pour renforcer les connaissances de la guilde, quelqu'un du genre de Mr. Deesty  serait un excellent parti. Alors que Taylor s'était présenté à lui, en voulant lui expliquer son projet, l'Alchimiste lui avait sans gêne, claqué la porte au nez, mettant fin à toute discutions.  
C'est un vagabond bredouille qui retourna à la guilde avec comme unique espoir, un rendez-vous de dernière minute dont il était persuadé, n'aurait pas lieu.

C'est à Prague que Taylor décida de donner ce rendez-vous, non sans raison,car c'est en cette ville qu'il comptait aussi trouver un important fournisseur d'ingrédients pour les potions. Le but étant de récupérer l'alchimiste, et de l'emmener faire un peu de shopping, pour lui offrir de quoi travailler à son aise. Comme à son habitude avant chaque rendez-vous, il partit des heures avant, pour se préparer à toute éventualité. Malëan n'aimait pas, que les gens sachent où il est. Certainement trop paranoïaque. Il entra dans la ville de Prague en pleine nuit, après avoir transplanné dans une ruelle qu'il connaissait pour être réputé de Marché noir local. Non loin du centre ville, l'entrée se faisait par un Lave-auto Moldu. Inutile de dire, que l'endroit n'abritait aucun Moldu, et par conséquent, aucun risque d'attirer l'attention. Il n'était pas loin de 19h et le rendez-vous aurait lieu d'ici deux heures. Taylor en profita pour aller repérer les lieux du rendez-vous, et trouver non-loin de là un endroit où lui et l'alchimiste pourrait discuter plus en intimité. La place entière était prise d'assaut par tout un tas de monde, qui ne faisait que passer en courant plus qu'en marchant. Deux trois touristes prenaient des photos de la place, et notamment d'une grande statue en bas de laquelle jamais personne ne s'arrêtait. C'est là bas, qu'il prit place, en s’assaillant à même le sol, puis sorti de son fourre-tout, en se cachant avec son manteau, son magnifique instrument, puis se mit à gratter.  



Ses doigts dansaient sur les cordes, pinçant, grattant, caressant à peine, les sons vibraient  sous l'influence du sorcier, et pour partager les deux choses qu'il aimait le plus dans la vie, il amplifia son ouïe en cachette, pour profiter pleinement de ce moment. Il resta ainsi plus d'une heure, à jouer une partie de son récital préféré de toutes les musiques Moldues qui avaient bercés sont enfance. De "The Sound of silence" à "nine crimes", et de "river flows in you" à "fireflies". Ce fut un moment d'exepctionnel détente depuis des semaines, avec la ré-ouverture de la guilde, il n'avait pas encore prit le temps de respirer. Cette pause lui faisait du bien.
Mais l'heure vint, et le temps de rencontrer l'alchimiste pointé tout juste le bout de son nez. Le vagabond rangea son précieux Ukulélé de la même manière qu'il l'avait sorti. Il commença à regarder la foule, cherchant l'homme qu'il attendait, mais la surprise en fut tout autre.
Au lieu du vieux grincheux qui lui avait fermé la porte au nez, c'était l'apprentie, qui se trouvait devant la grande statue de la place à attendre. Il ne pouvait y avoir d'erreur, l'alchimiste ne viendrait pas, et c'est probablement le message, que son acolyte venait livrer. Il se leva et s'en alla dire deux mots à la demoiselle.

-Je suppose donc qu'il ne viendra pas ?

Vous l'aurez remarqué, la politesse n'a jamais était le fort du vagabond. Comme à son habitude, il était froid, distend, et ne parlait que pour aller droit au but.

-Inutile de gaspiller plus de temps donc, vous lui transmettrais mes amitiés Mademoiselle.

Il sembla que la jeune fille allait répondre, mais Malëan ne lui en laissa pas le temps. Il lui tourna le dos, et enfila sa capuche, se repassant dans sa tête, les derniers morceaux qu'il avait joué.
Revenir en haut Aller en bas
Crystal M. Ertz
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Spécialité(s) : Permis de transplanage


Re: Prague, son vieux pont, son château, ses pavés, ses retrouvailles ...

Message par : Crystal M. Ertz, Jeu 12 Déc 2013, 15:27


La jeune alchimiste attendit en gardant un silence lourd en réflexion. D'ordinaire, elle aurait parcouru la place du regard, elle aurait analyser en profondeur chaque détail et chaque particularité de cette vieille ville qui devait sans aucun doute regorger de richesses. Quelques semaines auparavant, alors qu'elle flânait encore dans une bibliothèque à la recherche de nouvelles informations, la jeune femme avait découvert un vieil ouvrage qui retraçait l'histoire de l'art du monde magique et du monde moldu. Cet ouvrage avait fait prendre conscience à la jeune femme son intérêt en la matière, bien qu'au fond d'elle, elle ait toujours su qu'elle avait un côté artiste.

Mais aujourd'hui, le refus de son maître et sa brutalité et son impolitesse l'avait comme ankylosée. Elle avait été déçue pour la première fois et ressentait cette désagréable sensation de froid dans l'âme. De plus, elle commençait à envisager les réactions de son maître lorsqu'elle rentrerait chez elle, ayant réussit son projet ou pas. Elle devrait affronter sa colère qui serait aussi grande si même pas plus que sa peine. Serait il en colère? Triste? Déçu? Pourrait elle continuer de travailler avec lui? Tant de questions qui se bousculaient dans la tête de la jeune femme, qui tenta d'un mouvement de tête de les faire partir comme on chasse une mouche. Crystal savait qu'elle avait tendance à s'inquiéter trop souvent de tout, et qu'elle ne profitait pas assez de vie en s'inquiétant ainsi pour le futur. Mais bien qu'elle en soit consciente, elle n'arrivait pas à changer cette vilaine habitude. Peut être apprendrait elle avec le temps...

Quelques minutes d'attente plus tard, elle sentit un regard se poser sur elle. Elle se leva précipitamment et chercha la silhouette du Vagabond parmi la foule, mais la place commençait à être très animée, et trouver quelqu'un dont on connaissait à peine le nom et l'apparence dans cette foule n'allait pas être simple. Peut être avait elle rêvé, ou imaginé sa présence. Elle continua tout de même à regarder autour d'elle jusqu'à ce que son regard se pose sur un silhouette qui s'avançait rapidement vers elle. Comme elle s'y attendait, son interlocuteur avait l'air à la fois surpris et déçut. Les mots qui suivirent confirmèrent son intuitions:

-Je suppose donc qu'il ne viendra pas ? Dit il d'une voix plutôt sèche. Inutile de gaspiller plus de temps donc, vous lui transmettrais mes amitiés Mademoiselle.

A peine eut il terminé sa phrase qu'il lui tourna le dos et se remit en marche. Crystal avait déjà ouvert la bouche pour répondre, mais la réaction du Vagabond la fit rester sans voix. Elle n'avait pas du tout prévu ça! Une conversation qu'elle était longue et fructueuse allait peut être terminée en moins de 2 secondes, il venait de battre le record de la conversation la plus brève. La jeune femme ravala sa salive et décida d'aller à la rencontre de son destin, comme elle l'avait prévu, coinçant sa timidité et sa peur dans un coin lointain de sa tête.


- Attendez! Monsieur!

Elle se mit à courir pour le rattraper et lui bloqua la route.

- S'il vous plait, je souhaiterais m'entretenir quelques minutes avec vous. Je suis bien consciente que vous devez être un homme plutôt occupé, mais ce que je tiens à vous dire compte énormément pour moi. Elle s'arrêta quelques secondes et remit une des ses mèches rebelles derrière son oreille, unique indice du stress qu'elle ressentait alors. Maître Deesty est vraiment un homme remarquable, mais ça lui arrive souvent de se montrer plus têtu que n'importe qui. Je pense qu'il n'a pas prit le temps de considérer votre proposition et qu'il a refusé par simple réflexe, et je tiens à m'excuser pour son comportement.


Je sais que ce que je vais vous demander à l'air complètement déplacé et inopportun, mais je pense que je serais complètement idiote si je ne le faisais pas maintenant. J'ai eu la chance de travailler depuis quelques mois avec le Maître alchimiste, et cela juste après ma sortie de Poudlard. J'ai vite pris conscience qu'une longue vie de découverte s'offrait à moi, et j'ai tout de suite su que je voulais faire quelque chose de ma vie. Quand vous êtes apparu hier matin, je ne sais pas vraiment vous expliquer les raisons précises, mais j'ai sentis que votre Guilde était ce 'quelque chose' que je cherchais à faire de ma vie.

Vous allez sans doute me dire que je suis trop jeune, trop naïve et trop impertinente pour faire partie de votre projet, et je le suis peut être. Je voudrais juste que vous me laissiez une chance de me prouver ma valeur. Je ne sais encore presque rien de votre Guilde, mais je ressens au plus profond de moi, libre à vous de me croire ou pas, une véritable attirance pour cette organisation.


La jeune femme s'interrompit brusquement, les joues en feu et le cœur battant. Elle n'avait pas l'habitude de parler, mais là, les mots étaient sortis directement. Ce n'était pas sa tête qui avait parlé mais son cœur. Elle décida d'attendre la réponse du Vagabond en le regardant dans les yeux pour y déceler son ressenti, mais elle craignait sa réponse autant que son silence. Dans le silence qui suivit, la jeune femme se promit de tout faire pour rejoindre cette Guilde. Elle se sentait prête à se battre et à prouver qu'elle était quelqu'un. Il ne restait qu'à espérer que le Vagabond pense de la même façon...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Prague, son vieux pont, son château, ses pavés, ses retrouvailles ...

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 4

 Prague, son vieux pont, son château, ses pavés, ses retrouvailles ...

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: A l'étranger-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.