AccueilPortailFAQPublications internesRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne
Page 2 sur 11
[Habitation] Manoir Arcadia
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: [Habitation] Manoir Arcadia

Message par : Evan, Sam 9 Avr - 10:44


~ Le silence de l'attente était pesant, oppressant, stressant, ses notes délivrant clairement un message de tension. Il devait faire attention. Oui, le garçon, s'était joué de lui, mais là il allait faire attention en lui donnant les cartes, il lui ferait tout juste remarquer l'heure, histoire de redresser les pendules. Ce Leister, au Diable qu'il aille, si tant est que l'Enfer veuille de lui. Il avait bien saisi sa fourberie, et il lui ferait savoir. Qu'il ne soit pourvu que de l'orgueil, que cela ne l'étonnerait pas, à la vue de ce qu'il avait usé comme stratagème pour essayer de le duper.

~ Le but de l'entrevue, était de clarifier les choses. Il n'avait pas envie de se mettre le jeune homme à dos, tout comme l'inverse était probablement vrai également. Deux adeptes de la magie noire qui s'affronte donne rarement un vainqueur, et même s'il avait plus d'expériences que le garçon, il ne doutait pas un seul instant que s'ils se combattaient, qu'il y aurait des dégâts dans les deux camps. Mais si ça devait être le cas, que seul le sang pourrait être juge de leur soirée, alors il en serait ainsi...

~ De longues minutes que le temps balaya pas les assauts renouvelés du vent s'écoulèrent, laissant dans leur sillage une tension qui montait crescendo. Quand enfin la porte d'entrée daigna s'ouvrir, un léger frisson le parcourut. Celui qui né de l'extase, qui écrit à la fois l'inconnu et qui dicte en même temps que ce qui va arriver pourrait bien écrire les jours futurs, en Bien ou en Mal. A ses côtés, Aube et Crépuscule ne bougeaient pas, près à bondir s'il leur en donnait l'ordre. Quand il fit son entrée dans le salon, les mots n'accompagnèrent pas ses pas. Il n'y en avait pas besoin. La feuille sur laquelle il avait noté la suite de chiffre de l'Ordre divin, se retrouva être formée en une boule qui donnait le ton. Amicale cette rencontre ? Le geste semblait surfait, emprunt d'une note de supériorité que le mage prit avec une moue amère. Son salut qui était dans les valises de son geste ne put qu'accentuer l'impression générale. Le climat était hostile, là où il l'avait voulu amical. S'il voulait jouer, ils allaient jouer... Un coup de poing en gong, vêtu d'un manteau que l'Orgueil avait tissé...

« Qu’est-ce que tu me veux ? J’ai bien compris ce que tu voulais me faire passer comme message. Le passé n’est pas le futur et à ce que je sache, tu n’en fais pas parti de cet avenir… »

~ Le mage détourna volontairement le regard de celui de Leister, prenant machinalement son verre de whisky pendant que ses yeux se jetèrent par les fenêtres qui donnaient en spectacle les affres du temps au dehors. Il finit ce qu'il restait du nectar ambré d'une traite, offrant à sa gorge juste ce qu'il fallait pour expier le sentiment étrange qu lui donnait Leister, ombre au numéro encore inconnu. Un tintement de verre sur la table de bois, qui semblait dire « Echec » dans une partie où les deux joueurs ne voudraient pas être « Mat », puis des mots, d'une froideur qui ne pouvait avoir de comparable que les nuits d'hiver les plus fraîches.

- Petit con... Je ne t'ai pas invité dans ma demeure pour que tu y viennes armé de suffisance ! Tu es ici parce que seuls tes pairs connaissent la localisation de ma demeure. J'ai fait plus pour l'Ordre des Ténèbres Hier que toi Aujourd'hui ! Et tu penses pouvoir me juger ? Pouvoir jouer de moi comme cela ? Sans que je ne réagisse ? Ton petit manège à Poudlard a faillit me coûter très cher ! Si 14 avait été encore au pouvoir, crois-moi que ton attitude n'aurait pas été impunie !

~ Le mage resservit son verre, comme pause dans ce qu'il avait à dire, une fois fait, il but une grande gorgée et reprit.

- Nous nous battons pour les mêmes choses, pour un même idéal... Je suis toujours en contact avec des membres qui composent actuellement les Ténèbres et je n'ai jamais cessé de les servir... Si tu as un minimum de jugeote, alors tu comprendras que tu as plus a gagné à ce que je sois ton ami, plutôt que l'inverse... Si je t'ai demandé de venir ici, c'était pour mettre tout à plat... Je ne peux que reconnaître que tu sembles avoir du talent, à la vue de ce que tu as orchestré depuis mon cours... Mais fait bien attention à ne pas mélanger ceux qui pourraient être tes amis, de tes ennemis... Nous pourrions combattre ensemble un de ces jours... Et je pense que pour nous deux, c'est mieux que cela se déroule ainsi, plutôt que de nous combattre nous-mêmes non ?

~ Le mage fit une nouvelle pause et s'empara de sa baguette qu'il pointa en direction de Leister.

- Après, si tu veux vraiment m'affronter, que je sois ton ennemi, alors vas-y, attaque-moi ! Où alors nous pouvons aller faire un tour et détruire quelque chose ensemble, peu importe où, comme pacte de paix ! Je ne te demande pas que l'on soit les meilleurs amis du monde, mais d'ouvrir les yeux sur qui peut être un allié pour toi. Alors voilà le choix que tu as faire, celui que je te donne au final. Ou on règle cela ici, on se combat, jusqu'à ce que l'aube nous observe de ses premiers éclats, jusqu'à ce que le sang écoulé daigne écrire un vainqueur potentiel... Ou on envisage qu'on peut s'entraider, que l'on est tous les deux sur un chemin semblable, malgré le différent qui nous as opposé, et peut-être alors que l'on règlera cela d'une autre manière, en nous défoulant ailleurs qu'ici ?!

~ Le mage avait fini sur un ton plus joyeux, comme pour dire que c'était l'option qu'il préférait. Il finit son second verre en attendant le choix de Leister. Il posa sa baguette sur la table, pour ne pas qu'il se sente menacé, et au contraire lui montrer clairement qu'il ne l'attaquerait pas en traître, et qu'il était sincère quant à un éventuel partenariat entre eux. Après tout, c'est ce qui dessinait une partie monde, deux êtres qui semblent opposés, qui peuvent être amenés à écrire une même page d'histoire... Il avait donné ses cartes à Leister, à voir comment il les déposeraient sur la table...
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: [Habitation] Manoir Arcadia

Message par : Evan, Mer 21 Déc - 16:59


Ce rp unique se déroule en décembre quelques jours avant la soirée de l'Occamy Doré.




Dans les profondeurs de l'Être.


Le Crépuscule

J'étais assis. Dans mon salon, au bout de la grande table. Torse nu, lové dans mon fauteuil près de ma cheminée, qui chantait, de ses flammes dansantes. Mes deux loups dormaient non loin. Bouteille de whisky comme compagne, pour accompagner mes pensées. Déjà à moitié vide. Je vidais, de nouvelles gorgées alors que mon regard traversait, les fenêtres de ma demeure.

Le vent ballottait sans ménagement les branches des arbres, comme mes pensées qui partaient en une multitude de sens. J'étais en proie à l'insensé. Dans le vague, face à l'océan qu'était ma vie, en récits qui divaguent. Alhena. Je faisais tourner mon verre plein du bout de mes doigts.

Je ne cessais d'y penser. Depuis qu'elle me l'avait dit. Avoué. Ce passé que j'avais en partie, oublié. Des enfants. Ses enfants. Mes enfants. Nos enfants. J'étais père, sans le savoir. Maintenant je savais. Un tremblement me parcourut. Je le combattis par quelques salves de liquide ambré. Fuite désespérée d'un mage qui se fuyait...

Mangemort égaré sur le chemin de ses heures perdues. J'étendais mon avant bras gauche sur la table. Je fixais cette marque. De mon idéologie, l'empreinte. Symbole de mes actes. Et je suis père. Non. Un homme sans repères. C'est ce que j'étais, en cet instant.

Trois. Pas un. Pas deux. Trois. J'avais trois enfants. Trois enfants dont j'ignorais tout. Trois enfants qui ignoraient tout de leur père, moi. Comme si une partie de ma vie m'avait été retirée. Et qu'elle m'était revenue si soudainement, que j'en étais tombé à terre. Et je regarde cette marque. Cherchant réponse à ma remarque.

Qui suis-je ?


Verre s'enfuit. Quelques secondes. De nouveau remplit. Lèvres s'en imbibent. Partition liquide. Je serrais le poing. Comme voulant voir disparaître ce que j'ai toujours été. Pourrais-je être un bon père ? Le méritais-je seulement ? J'avais vécu tranquillement sans me soucier des autres hormis de mes frères d'arme. J'avais coulé le sang en maints endroits. J'avais côtoyé les rives de la folie. J'avais donné vie à mes désirs. J'avais succombé à mes démons, impunément. Et la vie, elle, m'offrait des enfants. Me murmurait un rôle que jamais je n'avais envisagé.

Que faire ?

La démence. J'avais déjà vu ses effets sur moi. Je ne pouvais me laisser tomber de nouveau. Je fermais les yeux. Voulait-elle, elle, que je prenne cette responsabilité ? Alhena. Où me l'avait-elle dit dans un autre but que j'ignorais ? Je voyais ses yeux verts, miroir des miens. Douceur salutaire d'une brise donnée par l'été. Je voyais ses lèvres, porteuses de l'écarlate. Je me voyais les sentir. Les espérer. Fleurs sucrées muettes. Les rendre vivantes à la parole des miennes...

Je l'avais déjà fait...


Passé déchu. Pour homme déçu. Je ne me souvenais pas, c'était le plus terrible. Je les sentais. Ces deux larmes qui naquirent de mes yeux, que je gardais fermés, comme ne voulant pas affronter la réalité devant moi. Je la voyais. Alhena. Mais où étaient mes souvenirs ? *Bruit de choc* J'expirais. J'ouvrais mes yeux humides par cette triste vérité. J'ouvrais ma main droite, non sans un rictus de douleur. Rancœur méritée.

Lost...

Je vidais mon verre. Me levais. Je tournais en rond. Entre mon fauteuil et cette immense fenêtre qui me confrontait face à ma vie passée, et celle indistincte qui se formait devant moi. Je regardais les cicatrices qui peuplaient mon corps, griffures du temps et de mes erreurs. En était-elle une ? Non. Je refusais de la voir ainsi. Un espoir ? Peut-être. J'espérais ? J'espérais... Mais que ferait-elle, en découvrant qui j'étais réellement ?

...In Darkness

J'avais peur. Ironie d'un mage noir se pensant insensible. Je me retrouvais pantin d'une histoire avec un rôle indéfini. Aurais-je une place dans leur vie ? Dans Sa vie ? Je refermais le poing. Je regardais mes os rougis sous l'impact. Pulsion de doute. Je pris sur la table mon verre, que j'envoyais à travers la fenêtre de toutes mes forces. Elle explosa littéralement sous le choc, se déversant en morceaux de verre. Éparpillés comme mes pensées.

Je soufflais, laissant l'air glacé extérieur poser ses fragrances sur mon corps. Je me retournais vers mes deux loups qui s'étaient redressés sous le bruit. J'allais les voir. *Désolé mes amis.* Une caresse. Je détournais les yeux. Qu'étais-je en train de faire ? J'allais à la bouteille de whisky. Je l'ouvris. La portait à mes lèvres. Je ferme les yeux. Entrevois les siens. Horizon qui me perturbe. Nouveau frisson. Je repose la bouteille fortement sans avoir bu. Je la referme. Je m'éloigne.

Rivage ensanglanté...

Je m'aventurais de mes pieds nus dans les morceaux de verre. Je sens qu'un me rentre dans la peau. Je marque une légère pause pour l'enlever. Je continue. Je passe par l'ouverture nouvelle de ma demeure. Le ciel nocturne est voilé. Comme moi. J'imagine la lune pleurer à ne pouvoir se dévoiler. Le vent m'assaille de toute part, mais je ne cille pas. J'essuie le vestige de mes larmes. J'avance dans la vaste pelouse, entre les quelques arbres. Je m'agenouille.

...Aux pensées d'espérance

Cheveux virevoltants que l'ébène compose. Silhouette élancée. Beauté  magnifique au teint d'hiver. Paysage que l'on veut enlacé. Hypnotisant. Souvenir d'un hôtel. Tête-à-tête. Mystère sur la découverte. Pour elle redécouverte. J'étais, à l'encre verte de ses yeux, envoûté. A la peinture sang de ses lèvres, emporté. Je la voyais, au parfum de rose, jusqu'à ce que mes pensées, ne sombrent dans l'overdose. Vérité. L'Avenir existait-il ? Où seules les Ténèbres m'attendaient ? Vies étaient nées d'une nuit dont j'avais oublié l'essence. J'étais dans un labyrinthe où je ne voyais plus le sens.

Le regard dans le ciel obscur. Tout n'était pas clair. Confusion toujours, perdure. J'essaie d'entrevoir un éclair. Mon présent sur pause. Tant de questions qui attendaient une réponse. Pourrais-je le faire si elle me le demandait ? Pourrais-je l'accepter si elle ne le faisait pas ? Une nouvelle fois, je fermais les yeux. J'essayais de faire le vide. Rien n'était limpide. Dans ces dédales tortueux.

Qui être ?


Je penchais la tête. J'exhalais un air frais visible, palpable. Mon passé était un puzzle. Alhena en était une pièce. Maitresse. Mais j'étais dans l'impossibilité d'établir le lien entre les deux. Suicide. Maudit suicide, oui. Tentative. Je payais mes erreurs. D'autres, on ne m'avait pas encore demander de les régler. J'avais été bien des choses. J'avais affronté bien des épreuves. Là, c'était celle de la vie. Devant mes yeux. Elle m'avait posé les contours d'un tableau. Et je ressentais cette envie, d'inscrire mon visage manquant, pièce pour reconstituer ce puzzle.

Larmes. Les poings au sol. J'envoyais mon regard dans le vent assassin. Je devais mettre de côté ce passé malsain. Oui. Laisser cette page. Ce parchemin. Ce n'était pas lui qui comptait. Un nouveau livre s'ouvrait. J'espérais. Y être une page. Pas un simple mirage. Je soufflais. Me relevais en m'appuyant sur mes mains. Je repris la direction de ma demeure.

Demain. Ce bourreau déguisé à l'Incertain. Dormir. J'avais besoin. Un autre jour se lèverait. Je n'avais qu'à attendre. De ses nouvelles. Et je verrais. Je laissais les bouts de verre m'entailler en rentrant. Je retournais à mon fauteuil. Pensif. Sur ce que Demain pourrait apporter. Dans ses bras et ses regards que je ne pouvais encore qu'imaginer...

L'Aube
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: [Habitation] Manoir Arcadia

Message par : Evan, Mar 3 Jan - 9:24


Ce rp se déroule mi décembre, avant le précédent du coup.




Obscur désir.
With Nya.


Nya. Je l'avais cherchée. Comme l'inverse était vrai également. Depuis la première fois que je l'avais vue dans mon cours, déjà. Une attirance réciproque, d'un jeu de regards au désir charnel. Je ne la connaissais pas. Mais goûter le fruit défendu avait attisé mon envie de la revoir en dehors. Peut-être que si elle n'avait pas été mon élève, que je ne m'y serais pas intéressé.

Mais le fait était là, on avait joué la séduction tous les deux, depuis mon cours aux trois balais jusque dans la BAM où je l'avais rencontré par hasard. De lettre en lettre, je l'avais finalement conviée, à venir chez moi. Tête à tête, bien que nous savions tous les deux comment se finirait cette journée.

J'avais désactivé les protections magiques autour de ma demeure, pour qu'elle puisse y arriver sans encombres. Mon manoir était en proie à des vents frais forts, et l'odeur de la mer du Nord non loin flottait dans l'air ambiant.  

J'étais installé confortablement dans mon salon. Tout au fond de la grande table comme d'hab'. Dehors la nuit posait ses valises petit à petit. Les cinq lustres resplendissaient de tout leur éclat. Leurs ombres se dessinant tantôt sur la table, tantôt sur le sol de marbre. Mes loups dormaient près de la cheminée qui brillait de son plus bel habit.

Je profitais des flammes qui me réchauffaient le dos. Devant moi, une bouteille de whisky. Deux verres. Un accueil chaleureux qui se dessinait en somme. Je ne savais pas. Comment se passerait la discussion. S'il y en aurait une. Ou si on se jetterait sur l'autre à peine nos regards se confondant.

On boirait, sûrement. Peut-être. Je lui ferais visiter ma demeure si elle le souhaite. Nulle peur non, elle n'allait pas déterrer mes secrets. Ici c'était mon domaine, j'étais maître à bord. J'avais mes loups. Mes serpents. Ma lycanthropie. Mes ténèbres. J'allais lui ouvrir une partie de mon monde, mais si elle jouait avec, elle pourrait bien se brûler. Plus encore qu'au désir de nos chairs.

Je suis là, petit chemise blanche sur le dos. J'attends qu'elle n'arrive. Je plonge mes yeux dans ma cheminée. Je m'évade. Je suis toujours accroché à ce que j'ai appris quelques semaines plus tôt. Mais les nouvelles depuis sont mortes dans mes espoirs déchus. Alors je continuais de vivre, à mes jours sans regrets. Demain je n'y pensais pas. Non, je n'avais pas cette lueur pour y penser. Peut-être que ce jour viendrait. Pour le moment, je laissais mes démons sortir au grand jour. Les ténèbres sont ma maison.
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Manoir Arcadia

Message par : Nya O'Neal, Mer 4 Jan - 23:26



Finally some action in the horizon
(with Evan).



Après plusieurs séances de jeux de regards plus ou moins subtiles, que ce soit pendant ses cours ou en dehors, on avait finalement décidé de se faire notre petit tête-à-tête tant attendu, à l’abri des regards indiscrets. Plutôt que de faire cela chez nous pendant que mes parents étaient absents, Evan avait préféré m’inviter dans son manoir. Il m’avait donc donné l’adresse dans sa dernière lettre. Après être sortie de la douche, j’enfilai donc une longue tunique grise et blanche échancrée sur les côtés et une paire de leggings. Ouais, j’avais préféré privilégié le confort au sexy. De toute façon, à en juger par nos précédentes rencontres, je n’avais plus vraiment à jouer de mon physique. Une paire de bottines noires, mon sac à main et le tour était joué, j’étais prête à partir.

Connaissant mon sens de l’orientation assez pitoyable et n’ayant pas particulièrement envie de me perdre et d’errer pendant des heures dans les rues, je transplanai. Un manoir, c’était généralement assez éloigné de toute civilisation pour que personne ne m’en tienne rigueur, et ni mes parents ni ceux d’Aileen n’étaient présents, donc je devrais être correcte niveau discrétion. En quelques secondes à peine, j’arrivai donc devant l’énorme bâtisse. C’est qu’il s’était fait plaisir, le vieux. Comment pouvait-il avoir les moyens de s’offrir quelque chose d’aussi imposant avec un simple salaire de professeur? Quelque chose me disait que j’en ignorais beaucoup à son sujet. Avec un peu de chance, j’allais bientôt en apprendre un peu plus.

Je me perdis quelques temps dans l’immense jardin, profitant de l’air frais et de la vue magnifique qui s’offrait à moi. J’étais un peu en avance – ce qui n’était vraiment pas dans mes habitudes, d’ailleurs. J’avais donc amplement le temps de terminer ma cigarette, que je fis disparaître d’un simple #Evaesco. Pas moyen que je pollue un terrain aussi propre et bien entretenu. L'heure fatidique approchait et je me dirigeai donc vers la porte d'entrée. Il ne semblait pas y avoir de sonnette. J'y allais donc à l'ancienne et frappait en rythme, comme d'habitude. Quiconque me connaissait suffisamment savait que cette façon de cogner à la porte était ma marque de fabrique...
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: [Habitation] Manoir Arcadia

Message par : Evan, Sam 7 Jan - 17:57


LA de Nya qui a le mien.

Quelques minutes défilent, pendant lesquelles je me perds à scruter le passé. La dernière femme à être venue ici était Auror, Kimoka. Que j'avais transformé en loup-garou. Qu'était-elle devenue ? Je n'en savais rien. Elle m'avait sauvé après ma tentative de suicide, mais avait finalement disparu dans la nature. elle avait compté pour moi avant de disparaître. A croire que c'était une habitude qui me suivait. Quand ce n'était pas moi, c'était les gens auxquels je tenais qui disparaissaient. Nya, je me promettais de ne pas lui faire voir mon côté lycan, elle ne devait pas entrer dans ma vie.

Voilà que des coups résonnent à la porte, et je sors de mon voyage intérieur. Ça devait être la lionne. Je me lève, sourire étiré sur les lèvres. Je passe mes mains dans mes cheveux, les ramenant vers l'arrière. Je file à l'entrée et l'ouvre élégamment, lui envoyant un sourire charmeur.

- Salut ma belle ! Je t'en prie, entre, fis-je  avec un signe de la main l'invitant. Ça n'a pas été trop dur à trouver non ? Bien que ma demeure était visible, elle était en bord de cote, les moldus venait rarement dans le coin, aussi elle n'était pas si aisée à localiser.

Échange de regards et de sourires. Je referme soigneusement derrière elle. Devant nous se dressent les deux statues de tigres aux pieds des escaliers sur lesquels le tapis rouge repose. Je la précède, lui indiquant le salon sur notre gauche qui était grand ouvert. On s'y engouffre. Mes loups dormaient toujours à poings fermés. Les lustres se faisaient accueillants et les fenêtres attendaient en silence.

On se déplace jusqu'au bout de la grande table. Je lui tire une chaise, histoire qu'on soit face à face près de la cheminée. Nouvel échange. Son regard et son sourire sont toujours aussi enivrants. Mes souvenirs ne m'ont pas mentis. Je l'invite à prendre place. Je m'assois de mon côté, parfaitement détendu. Puis je récupère la bouteille.

- Je t'offre un verre ?

Je ne la voyais pas refuser. Après tout, j'avais pu remarqué à mon cours que le whisky elle aimait ça. Avec de l'alcool la fête est un peu plus folle. Pis il fallait dire que c'était un peu mon pêché mignon à moi aussi. Réchauffer la gorge, l'atmosphère, lancer les règles du jeu, et les contourner... Je servis les deux verres, lui en tendit un.

- A cette journée ! dis-je avec un clin d’œil joueur.
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Manoir Arcadia

Message par : Nya O'Neal, Jeu 12 Jan - 4:22


Evan ne tarda pas à venir m’ouvrir. La soirée commençait bien : il me donnait déjà des surnoms bien trop communs à mon goût. Quelque chose me disait que ce n’était pas la première fois qu’il invitait quelqu’un chez lui et lui balançait des répliques aussi clichées… Je n’étais pas particulièrement fan de ce genre de sobriquet, m’enfin. Je n’allais pas me plaindre de l’apparente habitude de mon interlocuteur pour ce genre de soirée, ce n’était pas comme si je recherchais plus qu’un coup d’un soir, de toute façon. Il y avait une certaine chimie entre nous deux, on ne pouvait pas le nier, mais je doutais fort que cela puisse donner quoi que ce soit sur le long terme. Il avait quand même plusieurs années de plus que moi, et puis ce n’était pas du tout mon intention d’aller plus loin.

J’acceptai volontiers l’invitation à entrer, d’autant plus qu’il ne faisait pas particulièrement chaud dehors. Sourire aux lèvres, je retirai mon manteau, jetant un coup d’œil intéressé aux alentours. À en juger par les deux statues de tigre qui se trouvaient de chaque côté des escaliers et des deux loups qui semblaient dormir comme des masses, mister sexy devait apprécier les animaux. Un bon point pour lui. Je n’étais pas vendeuse à la BAM pour rien. On risquait de bien s’entendre. L’endroit était des plus spacieux, et je me perdis quelques secondes à observer la décoration. J’aurais du mal à vivre dans un tel château, personnellement. Je préférais les endroits plus restreints, je m’y sentais moins seule. Pour être honnête, la solitude ne m’avait jamais vraiment dérangée, mais j’étais quand même plus à l’aise quand je ne risquais pas de me perdre en me rendant aux toilettes.

Mon sourire s’élargit à sa remarque. Ayant été élevée dans le monde moldu, j’étais rendue assez familière avec le concept du GPS pour être capable de retrouver mon chemin, peu importe le lieu et mon piètre sens de l’orientation. Et puis, le transplanage, c’était efficace, aussi, pour passer d’un point A à un point B en une demi-seconde. Me perdre dans le coin ne m’aurait pas vraiment dérangée non plus, je dois dire. Le paysage était vraiment des plus agréables. En bordure de l’eau, dans un endroit reculé et donc peu fréquenté… J’aurais pu errer des heures sans même m’en rendre compte. Je me tournai finalement vers mon hôte, un magnifique sourire toujours ancré sur le visage.

« Pas vraiment, non. Dommage qu’il fasse aussi froid dehors, j’aurais bien profité un peu plus longtemps du paysage. »


Je suivis le beau brun dans le salon et pris place sur la chaise qu’il m’avait désignée. On était maintenant face à face, près de la cheminée. Légèrement gelée sur les bords, j’en profitais pour retrouver l’usage de mes doigts, lentement mais sûrement. Evan ne tarda pas à m’offrir un verre. J’acquiesçai d’un bref signe de la tête, lui signifiant que cela me convenait parfaitement. Un peu d’alcool, ça n’avait jamais fait de mal à personne. J’attrapai le verre qu’il me tendait et répondis à son clin d’œil. Brandissant mon verre dans les airs, je trinquai avec mon interlocuteur, non sans placer une petite remarque quant au fait que je savais pertinemment où s’en allait cette soirée.

« À cette journée qui ne fait que commencer! »

Je portai ensuite le verre à ma bouche et en avalai une bonne gorgée. Faut avouer que, le whisky, c’était vraiment bon. Je sentais l’alcool se frayer un chemin à travers mon corps, réchauffant tout sur son passage. Finalement, pas besoin de cheminée. J’allais bientôt avoir bien assez chaud. Une fois rassasiée -plutôt ironique puisque ça risquait aussi de vite me déshydrater-, je reposai le contenant sur la table.

« Comment se passent tes vacances, jusqu’à maintenant? »
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: [Habitation] Manoir Arcadia

Message par : Evan, Sam 14 Jan - 9:47








Après avoir trinqué, nos lèvres s'embrasent sous la chaleur du whisky, avant de découvrir un autre embrasement plus tard. Partie de sourires et de regards. La lionne dégageait vraiment un petit quelque chose en plus, je ne savais réellement si c'était dans son regard, dans son attitude ou son caractère qui tanguait entre l'insolent et le joviale. Mais ce petit quelque chose me plaisait bien.

Elle me parle de mes vacances, ça ne pouvait que bien aller. Je reposais moi aussi mon verre en me demandant vers quoi j'allais m'orienter. Elle était dans mon antre, mais je ne pouvais pas faire étalage de mes activités préférées. Je n'allais décemment pas lui dire que j'éduquais tous les jours mes serpents en fourchelang, attendant qu'ils grandissent pour en faire des compagnons en combats qui pourraient m'aider à tuer. Ni évoquer mes sorties masqués ou en solitaire, qui finissaient bien trop souvent en destruction et en florilège de cadavres ces temps-ci. Non. Certes je la désirais, j'avais envie qu'elle en sache un peu sur moi, mais certainement pas au point de lui ouvrir cette porte.  

- Ça se passe très bien ! répondis-je finalement, grand sourire aux lèvres. Quand je reste ici, je profite de la vue au large depuis les falaises. Je me laisse emporter aux embruns de la mer, me permettant d'oublier un instant le travail à côté ! Parfois je voyage un peu ! Je connais pas mal de coins de la Grande-Bretagne, et il m'arrive de parcourir un peu l'Europe également !

Je finissais, me remémorant mes récents voyage. La France notamment, même si cela s'était soldé en carnage pour moi. Je chassais Lizzie de mes pensées, on était amis maintenant c'est tout ce qui comptait. Enfin, j'espérais. Qu'au-delà ce qui nous avait unis et séparés, que nous l'étions toujours, depuis le berceau de magie qui nous avait vu nous rencontrer.

- Je pense qu'il faut savoir profiter de chaque instant que la vie nous offre ! On ne sait pas de quoi sera fait demain ! Alors les petits plaisirs du quotidien, c'est ce qui fait que l'on se sent vivant !

Phrase à double sens, comme souvent chez moi. Mais je la pensais sous toutes ses formes. Depuis mon suicide raté, j'avais changé de regard sur la vie. J'avais accepté mes défauts comme mes qualités. Même si les premiers étaient bien nombreux. Et même si devant moi maintenant se dressait un tableau dont je ne savais pas encore si je pouvais en devenir une pièce maitresse, je continuais à vivre de ce mode de pensée. En civil comme en masqué. En bonnes actions comme en meurtres commis.

- Et de ton côté alors ? Quoi de beau ces jours-ci  ? La période festive ne s'annonce pas trop compliquée ?
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Manoir Arcadia

Message par : Nya O'Neal, Lun 30 Jan - 2:47


Si je pensais avoir halluciné nos jeux de regard jusqu’à maintenant, ce n’était plus du tout le cas. J’avais à peine mis les pieds à l’intérieur du manoir que nos échanges de regard assez explicites avaient déjà repris. Pour n’importe qui qui nous observerait de l’extérieur, la chimie devait être palpable. Je n’aurais su dire ce qui m’attirait le plus chez mon aîné : le fait qu’il soit pas mal plus âgé, justement, et donc supposément plus mature que les énergumènes avec qui je me rendais en cours, ou simplement son physique? Je ne le connaissais pas plus que ça, ce ne pouvait donc pas être sa personnalité. Quoi qu’il en soit, j’allais probablement bien vite savoir où cette attirance allait nous mener.

Après quelques secondes d’hésitation, Evan me répondit que ses vacances se passaient très bien. Je doutais qu’elle se passent mal pour qui que ce soit. Une petite pause au milieu de l’année scolaire, il n’y a rien de mieux pour relaxer, que ce soit pour un étudiant ou pour un prof. C’est vrai que, si j’habitais dans un tel château, je n’aurais pas forcément besoin de sortir de chez nous pour en profiter. La vue était vraiment magnifique et les activités ne manquaient pas. Au moins, je venais d’apprendre que mon interlocuteur aimait voyager. Un bon point pour lui. Rien de tel que de découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles cultures… Avoir eu un peu plus de temps, j’aurais certainement moi-même trouvé une destination quelconque et y aurais passé quelques jours. Contrairement à beaucoup de monde, j’avais envie d’aller au Japon, ne serait-ce que pour les karaokés à tous les coins de rue. Mêler découverte et musique, que demander de plus? Amusée, je plongeai donc mon regard dans celui de mon hôte.

« Pourquoi se limiter à l’Europe quand on peut se rendre si facilement à l’autre bout du monde? »

Bon, on n’était pas supposés se servir de la magie en dehors de l’école, certes, mais qui respectait encore cette règle stupide? À quoi bon être doté de pouvoirs magiques si on ne pouvait pas s’en servir à notre gré? Transplanage, poudre de cheminette, name it. On pouvait facilement être à destination en quelques secondes à peine. Je souris légèrement à sa remarque. On partageait visiblement la même vision des choses : vivre pleinement le moment présent était et resterait le seul moyen de se sentir vraiment vivant. Les fêtes s’annonçaient effectivement quelque peu mouvementées, mais c’était justement ce qui me plaisait. J’avais vraiment du mal à comprendre les gens qui se contentaient de passer leurs vacances dans le sud, le cul posé sur une chaise à faire bronzette au soleil. Parfaitement incapable de rester en place plus que quelques heures, j’avais besoin de constamment bouger, de m’occuper. J’avalai donc une gorgée de whisky avant de répondre à la question posée, sourire toujours ancré sur les lèvres.

« Compliquée, non, mouvementée, pas mal. J’ai encore pas mal de préparatifs à faire pour le party de Noël que j’organise avec Aileen. On n’en voit plus la fin. »


Je pris pour acquis qu’il connaissait ma camarade. Après tout, cela faisait un bon moment qu’elle était à Poudlard maintenant, et elle s’était forgée une bonne réputation – surtout auprès de certains professeurs, d’ailleurs. Dans un réflexe un peu boiteux, je portai mon verre à ma bouche, pour réaliser qu’il était vide. Décidément, j’avais une bonne descente, ce soir. Je ne m’étais même pas rendue compte de la quantité d’alcool que j’avais ingurgitée. Je reposai donc machinalement le contenant sur la table et affichai une moue légèrement déçue.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: [Habitation] Manoir Arcadia

Message par : Evan, Mer 1 Mar - 16:32


Notre proximité et notre jeu n'avait pas commencé depuis bien longtemps que déjà, l'électricité d'une suite échaudée entre elle et moi se mouvait dans l'air ambiant. Et il fallait bien avouer que je la déshabillais du regard et ne m'en cachais nullement. La belle avait ce grain de folie que nous partagions qui faisait que nous étions tous les deux en phase sur nos désirs, et surtout prêts à les avouer sans crainte de la réaction de l'autre. Notre jeu avait commencé ainsi, depuis mon cours jusqu'à son travail où je l'avais revue. Aujourd'hui nous en étions là, comme si l'avant n'avait été que des répétitions et que ce soir se jouait la réelle pièce. La plus attirante. La plus excitante.

Elle avait raison sur un point. Au niveau des voyages. La magie avait de beau que l'on pouvait se rendre à peu près n'importe où une fois que l'on y avait déjà mis les pieds ne serait-ce qu'une fois. Par conséquent ce n'était pas seulement l'Europe et ses charmes qui étaient juste à côté, mais bien l'ensemble du monde. Et bien des endroits merveilleux devaient se trouver disséminer un peu partout. Les trésors devaient être multiples tout comme les fragments merveilleux à voir.

- En effet ! Parfois j'aimerais partir comme cela ! Oublier que j'ai un travail prenant et m'évader quelques jours, une semaine ou plus, sans rien emmener d'autre que ma baguette, et savourer tout ce que je trouverais en chemin...

Des secondes s'effilent où juste des gorgées de whisky, accompagnées de sourires s'échangent. Je regarde ses traits, son visage que je voudrais caresser de mes doigts, ses lèvres qui sont un désir qui m'appelle, dont je préférerais m'enivrer plutôt que de ce nectar que nous partageons. Puis d'autres mots sonnent, ou Aileen résonne. Je la connaissais, la belle rousse. Ainsi elles étaient proches ? A quel point ? Mais nous n'étions pas là pour parler de son amie. Étions-nous là simplement pour parler ? Oui et non. On n'avait pas besoin de se jeter un mirage devant les yeux.

Je la vis vider son verre et j'en fis de même. Je souris à la moue qu'elle m'offrit et m'occupais de remplir nos deux verres. Aussitôt je bus de nouvelles gorgées. Cela me réchauffait davantage même si je ne doutais pas que je finirais bouillant dans cette soirée.

- J'imagine oui, que les préparatifs doivent être nombreux ! Je posais ma main libre sur son genoux, sans la quitter du regard. Tu veux visiter un peu ma demeure ? A moins que tu préfères qu'on ne reste ici près du feu, à profiter de cette... chaleur autour de nous ?

Je portais de nouveau mon verre à mes lèvres que je léchais machinalement une fois le liquide absorbé. Les lèvres humides, je me demandais quel goût avaient les siennes. Mon invitation était explicite. La porte des Enfers devait bien être ouverte à un moment ou un autre...
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Manoir Arcadia

Message par : Nya O'Neal, Jeu 2 Mar - 2:30


Love’s a game, wanna play? (Ouais ouais, j’case même des titres de Taylor Swift dans mes RPs, c’est-y pas beau ça?) Je n’avais jamais vraiment cru à l’amour, et demain ne serait probablement pas la veille. À mes yeux, ce n’était qu’une illusion inventée par les êtres humains pour se sentir moins seuls – qui, au final, ne faisaient qu’être seuls à deux pendant un certain temps. Formatés dès leur plus jeune âge à penser que l’amour et la passion étaient plus forts que tout, ils n’avaient jamais réalisé que ce n’était que dans leur tête. Personnellement, je n’avais jamais ressenti le besoin de partager ma vie avec qui que ce soit. Je partageais certains moments avec certaines personnes, mais ça s’arrêtait là. Je ne devais rien à personne, tout comme je n’attendais rien de personne. Si on mettait les choses au clair dès le départ, il n’y avait pas de déception possible, pas vrai?

Non, pour moi, l’amour n’était rien de plus qu’un jeu. Pas un jeu de hasard où tu espères vainement croiser ton âme-sœur aléatoirement dans la rue là, non, un jeu de séduction. L’inconvénient de la chose résidait dans le fait que ce qui était on ne peut plus naturel pour certains ne l’était absolument pas pour d’autres. De mon côté, je n’avais pas à m’en plaindre. Mes parents biologiques m’avaient permis d’hériter d’un corps plus qu’agréable à regarder et j’en avais pleinement conscience, mais en plus, j’étais particulièrement à l’aise dans l’art de  la séduction. C’était donc ce qui m’avait amenée dans ce manoir, à ce moment précis. Après plusieurs rencontres où nous nous étions cherchés sans nous trouver, il était grand temps de passer à la vitesse supérieure. Mister sexy jouait visiblement avec les mêmes règles que moi, et la tension entre nous était palpable depuis l’instant où j’avais mis les pieds dans la résidence.

On ne pouvait tout de même pas se jeter l’un sur l’autre comme des animaux en rut et, histoire de faire monter encore un peu plus le désir, la soirée avait commencé sur des discussions relativement intéressantes, accompagnées bien évidemment des fameux jeux de regards mentionnés plus haut. Plus le temps passait et plus nos verres de whisky se vidaient, plus je pouvais sentir son regard insistant qui en disait long sur ses intentions. Quoi qu’il arrive, je ne ferais pas le premier pas, ce serait bien trop facile. Je me sentais désirée, et cette pensée à elle seule suffisait à dessiner un sourire resplendissant sur mes lèvres. Mon interlocuteur avait l’air aussi habitué que moi à ce genre de distraction et, amusée, j’avais bien hâte de voir jusqu’où il comptait aller. Après tout, je restais quand même son étudiante. Je n’eus pas à attendre bien longtemps avant qu’il me propose de me faire visiter… Sans sous-entendu, bien évidemment.

« J’suis pas mal sûre que la chaleur nous suivra, peu importe la pièce. »

Un léger clin d’œil plus tard, j’attrapai mon verre à nouveau plein et me levai, prête à suivre mon hôte.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: [Habitation] Manoir Arcadia

Message par : Evan, Mar 14 Mar - 9:13







Je lui envoyais un nouveau sourire après sa réponse et je finissais mon verre d'un trait, en la regardant se lever avec son clin d’œil. Notre jeu avançait tranquillement vers sa fin, avant qu'un autre bien plus alléchant ne voit le jour. La séduction avait de bon qu'elle apportait un côté excitant qui faisait monter lentement la température. Le whisky emportant les pensées vers des rivages encore plus désireux, aux frontières instables de la décence.

Je repose mon verre sur la table sans quitter la rousse des yeux. Déjà les flammes du désir s'intensifiaient comme si le bûcher de notre union était déjà allumé. Je récupérais ce qui restait de la bouteille et me levais, l'invitant à me suivre. Je lui tendais mon bras gauche pour qu'elle s'en saisisse, ce qu'elle fit.

On quittait alors mon salon et je l'invitais directement à monter les escaliers qui allaient jusqu'à l'étage. Pas que je ne voulais pas lui faire visiter ma cuisine ou mon bureau, mais je considérais les pièces en haut bien plus plaisantes pour la suite de notre balade. Une fois en haut, je m'arrêtais quelques secondes.

- L'étage est un peu organisé en miroir. Des deux côtés, vers l'entrée, tu as deux sanitaires et deux salles de bains qui contrastent un peu avec le reste ! En face, il y a trois chambres, deux d'amis bien que je ne reçois que rarement du monde et la mienne...

Avec un sourire en coin, je l'entrainais sur la droite et j'ouvrais d'abord la porte de ma chambre. Rien d'exceptionnel, le style déco était typique de la renaissance, mon grand lit à baldaquin se trouvant couvert d'une parure rouge bordeaux. J'avais enlevé le traditionnel vert et argent que j'avais longtemps gardé.

- La déco est pas vraiment moderne, mais le lit est des plus confortable ! dis-je avec un sourire joueur.

Puis, laissant la porte de ma chambre ouverte, je l'entrainais ensuite en face où se trouvait la salle de bain et je l'ouvris également.

- Voilà le contraste ! dis-je souriant, dévoilant la pièce marbrée dans laquelle une douche spacieuse et moderne trônait au fond alors qu'un jacuzzi s'était lui aussi approprié un coin de la pièce. Le jacuzzi aussi est des plus confortable !

Je lâchais un instant son bras, pour ouvrir la bouteille et la porter à mes lèvres. Je la portais ensuite aux siennes pour qu'elle boive quelques gorgées sans que je ne la quitte des yeux. Puis je laissais échapper dans un murmure...

- Si tu as une préférence...

Un demi sourire charmeur, et j'allais joindre mes lèvres aux siennes, passant ma main qui tenait la bouteille dans le bas de son dos. Un baiser passionné, auquel j'en donnais un suivant plus entreprenant, laissant ma langue rencontrer la sienne, pour un bal saisissant, mettant fin au jeu, allumant définitivement ce feu intérieur qui nous consumait tous les deux. De longues secondes qui parlaient explicitement de ce désir de l'autre et l'envie de se livrer là où les sens s’affolent. Quand je rompis le baiser, je passais ma main libre dans sa chevelure passionnément, animé par l'envie de reprendre mon ascension de baisers. Elle n'avait plus qu'une phrase, un mot, à exprimer, pour que plus rien d'autre n'intervienne entre nous à part des effluves passionnées et ardentes...
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Manoir Arcadia

Message par : Nya O'Neal, Mer 15 Mar - 4:15



Je précise ici que tu as mon LA pour la suite – toute la suite. Pis je te vole le tien par la même occasion, Skype-moi s’il y a un problème.

Mon interlocuteur ne tarda pas à me suivre, calant son verre d’une traite avant de se lever à son tour. On formait quand même un magnifique duo d’alcooliques, avec tout l’alcool qu’on venait d’ingurgiter en très peu de temps. Faut bien avouer qu’un peu de whisky, c’était parfait pour se laisser aller et finalement céder aux pulsions qui nous animaient depuis un petit moment déjà. L’espace de quelques secondes, je me demandais si le professeur de Metamorphose avait l’habitude de ce genre de soirée avec ses étudiantes. Probablement, pour être honnête. Je chassai toutefois bien vite ses pensées de mon esprit, puisque de toute façon je m’en fichais éperdument, et m’emparai du bras qu’il me tendait.

Après avoir grimpé les quelques marches qui menaient à l’étage, je jetai un bref coup d’œil aux alentours. Même si j’avais l’habitude de vivre dans des espaces relativement grands, ce n’était rien comparé à l’antre de mister sexy. Heureusement que le manoir était organisé en miroir, tiens, ça m’éviterait de me perdre. Que j’aille d’un bord ou de l’autre du couloir, les pièces seraient les mêmes. Je souris légèrement à sa remarque quant au fait qu’il accueillait rarement du monde malgré les deux chambres d’amis. À en juger par son attitude, les amies en question devaient effectivement généralement dormir dans sa chambre à lui, pas besoin d’autant de chambres.

Sans dire un mot, je le laissai m’entraîner dans sa chambre, qu’il me présenta brièvement avant de m’entraîner dans la salle de bain. D’un côté, un style de décoration plutôt vieillot, de l’autre, une pièce des plus modernes, qui comportait même un jacuzzi. Ce dernier me faisait de l’œil, d’ailleurs. Evan devait s’en être rendu compte, puisqu’après m’avoir laissé boire quelques gorgées supplémentaires de bourbon, il s’empressai de me demander si j’avais une préférence pour l’une ou l’autre des deux pièces qu’il venait de me faire visiter.

Je n’eus même pas le temps de répondre que le professeur vint placer sa main encore libre dans le bas de mon dos et m’embrassa tendrement, avant de se faire un peu plus entreprenant. Je répondis bien évidemment favorablement à ses avances, me laissant prendre au jeu. Je ne pus retenir un léger sourire ; il était grand temps que ça arrive. Je passai donc à mon tour mes mains autour de son cou et, après avoir laissé mon regard se perdre dans le sien pendant quelques instants, je l’attirai gentiment contre le mur, l’embrassant à nouveau.

Histoire de pimenter encore un peu le jeu, je me détachai délicatement de son emprise, sans lui laisser le temps de réagir, et me dirigeai vers le jacuzzi. Je partis ce dernier, puis me déshabillai -lentement et dos à Evan-, prête à entrer dans l’eau. Complètement nue, je me tournai finalement vers ce cher professeur et l’embrassai une dernière fois avant de prendre place. Lui qui parlait quelques minutes auparavant de rester près du feu pour profiter de la chaleur qu’il libérait… Quelque chose me disait que cette alternative ne lui déplairait pas non plus. Je l'invitai donc à me suivre -dans son propre jacuzzi, et ouais-, lui adressant par la même occasion un sourire des plus charmeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: [Habitation] Manoir Arcadia

Message par : Evan, Sam 18 Mar - 16:20







Je souriais à la belle en la dévorant des yeux, l'envie de retourner à ses lèvres, à sa peau. Que les seuls mots qui restent entre nous soient des soupirs échoués à nos plaisirs. Elle passe ses mains à mon cou, nos regards parlent pour nos désirs, miroir semblable de l'instant. Elle m'entraine contre le mur, et je me laisse pantin à ses gestes. De nouveau nos lèvres se retrouvent, s'entrouvrent, fusionnent à l'orée du délice.

Puis elle me fuit, je la suis des yeux. Elle s'arrête près du jacuzzi, me tournant le dos. Je l'observe qui se déshabille lentement, voyant son corps qui se livre à moi peu à peu, comme le soleil qui se levait lentement jusqu'à briller de tout son éclat dans le ciel. Je m'approchais doucement d'elle, beauté nue. Elle se tourna vers moi et m'offrit un nouveau baiser. Mais déjà elle me quittait, entrant dans l'eau qui allait caresser son corps.  Elle m'invite d'un sourire à la rejoindre.

Je lui en rend un, déboutonnant ma chemise sans précipitation. Je laisse mes yeux rivés sur elle alors que seule sa tête dépasse de l'eau chaude, et que je suis gouverné par l'envie de la rejoindre. Elle m'appelle. Mais je me retiens. Je laisse tombé mon tissu blanc au sol, laissant mon corps couvert de cicatrices à sa vue. Mon pantalon fut le suivant à se retrouver au sol, sans avenir proche. Et, rapidement, je me retrouvais aussi nu face à elle.

J'entrais dans l'eau aux bulles joueuses. Et j'allais lentement vers la belle. Un sourire en coin, je lui envoyais un peu d'eau au visage pour l'embêter gentiment. Puis j'attrapais ses deux mains dans les miennes quand elle voulut se protéger, nouant mes doigts aux siens. J'allais alors faire mine de l'embrasser, et quand j'arrivais à ses lèvres, je levais brusquement la tête, laissant un baiser tendre sur son front à la place.

Puis je lâchais ses deux mains, m'en allant poser les miennes sur ses tempes,  avant de les passer dans sa chevelure jusqu'à les arrêter sur sa nuque. Je lui fis un demi sourire et un clin d'œil qui lui murmurait "Pas tout de suite". Et j'allais à l'assaut de son oreille gauche, la mordillant au milieu sur l'extérieur, y jouant également avec ma langue. Puis je jouais avec son lobe, que j'aspirais entre mes dents avant de le lécher.

Après de longues secondes, je quittais son oreille pour m'aventurer sur sa joue, laissant plusieurs petits baisers comme un chemin délicieux. Certains juste avec les lèvres, d'autres ou ma langue humidifiait sa peau. Jusqu'à retrouver sa bouche que j'avais trop longtemps laisser seule, tout mon corps désireux de l'enlacer de nouveau, plus passionnément encore, comme à la fougue d'un orage de pluie chaude qui embraserait nos deux corps.

Comme une mélodie au piano qui débuterait tranquillement, d'abord je l'envahissais de léger baisers où nos lèvres se séparaient trop rapidement. Puis vînt le moment je restais accrocher aux siennes, avec plus d'ardeur que nos premiers échanges, ma langue s'unissant à la sienne pour quelques notes frénétiques. Ma main droite toujours à sa nuque, ma gauche s'aventurant à découvrir son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Nya O'Neal
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Spécialité(s) : Permis de Transplanage


Re: [Habitation] Manoir Arcadia

Message par : Nya O'Neal, Dim 19 Mar - 1:56


Peu importe ce que les gens pouvaient bien en penser, se sentir désirée, ça faisait toujours un bien fou. Surtout quand l’attirance en question était réciproque. C’était peut-être en grande partie lié au fait que mister sexy avait été mon professeur (les figures d’autorité, ça faisait toujours son petit effet), mais le résultat restait le même : après des mois à se tourner autour sans jamais aller au bout de nos désirs, on allait finalement passer la nuit ensemble. Aucun de nous deux n’avait l’air de vouloir précipiter les choses pour autant, ce qui rendait le tout encore plus agréable. Les jeux de séduction aboutissaient toujours à une soirée encore plus intéressante.

D’humeur joueuse, je pris tout de même les devants et le plaquai contre le mur, lui mordillant gentiment les lèvres pour faire monter encore un peu plus la tension. Sans grande surprise, Evan se laissa faire sans broncher. Je finis toutefois par m’éloigner de mon partenaire et, après m’être lentement déshabillée, je m’enfonçai dans le jacuzzi. L’eau était parfaite : juste assez chaude pour m’éviter de frissonner toutes les cinq secondes, mais pas trop non plus. Je sentais les bulles remonter doucement le long de mon dos, m’offrant par la même occasion un massage des plus réjouissants.

N’ayant pas envie d’en profiter toute seule, d’autant plus que je n’étais pas chez moi, j’invitai mon hôte à me rejoindre. Ce dernier ne se fit pas prier et, suivant mon exemple, retira ses vêtements les uns après les autres, sans se précipiter. Incapable de décrocher mon regard du sien, je finis toutefois par porter mon attention sur les innombrables cicatrices présentes sur son torse. Décidément, il devait avoir eu une vie mouvementée, pour en arriver là. Je me demandais bien ce qu’il s’était passé.

Je n’eus toutefois pas le temps de lui poser la question, puisque le jeune homme m’envoya bien vite de l’eau au visage. C’était une technique relativement efficace pour me sortir de mes pensées, il fallait bien lui accorder cela. Je lui souris gentiment. S’il voulait jouer, on allait jouer. Inonder la pièce ne me faisait pas peur – de toute façon, ce ne serait pas à moi de nettoyer. Il ne me laissa pourtant pas le temps de répliquer et s’empara de mes mains, nouant ses doigts aux miens. Même pas drôle. J’étais quand même pas mal plus jeune (et donc pas mal moins mature) que lui, une bataille d’eau me tentait bien… On avait toute la nuit pour se rendre plus loin par la suite.

Succombant à ses baisers et à ses mains baladeuses, je repris pourtant bien vite là où on s’était arrêtés quelques secondes auparavant, répondant favorablement à ses avances et laissant moi-même vagabonder mes mains. En passant ces dernières dans son dos maintenant nu, je pus d’ailleurs aisément constater que ses nombreuses cicatrices ne se limitaient pas à son torse. J’en suivis délicatement une des extrémités de mes doigts. Peut-être un peu trop curieuse, je ne pus m’empêcher de lui poser la question :

« Comment tu t’es fait tout ça? »

L’attirant encore un peu plus près de moi (si cela était encore possible), je l’embrassais à nouveau. Peu importe d’où sortaient tous ses stigmates, je ne le jugerais pas là-dessus. Oui, j’avais envie d’apprendre à le connaître un peu mieux niveau charnel, mais son passé aussi m’intéressait. Quelque chose me disait qu’il sortait du commun des sorciers.
Revenir en haut Aller en bas
Evan
avatar
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Fourchelang
Occlumens
Loup-garou


Re: [Habitation] Manoir Arcadia

Message par : Evan, Mar 21 Mar - 16:09







Ses mains épousaient autant son corps que les miennes le sien. Je sentais ses doigts qui défilaient sur les vestiges de mon passé. Comme si ses pensées allaient vers l'origine de mes plaies. L'eau chaude sur nos corps bouillants chantait avec ses bulles. Puis je rompis notre baiser et elle s'adressa à moi, visiblement piquée par sa curiosité.

Et la Belle regardait la Bête.

Un instant mon regard s'assombrit. Pas que je ne voulais pas répondre à sa question, mais une part de moi doutait qu'elle voulait entendre la réponse que je lui donnerais. Mais elle m'attira au plus près d'elle pour m'offrir un nouveau baiser que j'imprégnais d'une passion renouvelée, comme si ma réponse lui importerait peu et ne changerait rien à la partition que nous avions commencé.

Quand nos lèvres se séparaient, je laissais mon regard se perdre un instant dans l'eau. Comme replongeant dans l'obscurité de mon passé. J'en avais oublié des fragments, mais le plus douloureux était encore accroché à mon âme, ne me laissant que peu de répit à mes jours échoués. Je relevais alors mes yeux pour lui parler en restant accrocher à son regard, mes mains laissant de douces caresses à son corps que je découvrais.

- Les erreurs de mon passé... Certaines cicatrices sont nées de combats et de la magie et ne peuvent disparaître. D'autres... Viennent d'un choix que j'ai fait autrefois, après m'être perdu... Elle sont là pour me rappeler le bonheur d'être en vie, et pour me dire de profiter de chaque instant...

Je me taisais un instant, scrutant son visage, prenant une de ses mains pour la poser contre mon torse ou d'autres cicatrices régnaient. Quelques brins d'herbe au milieu de la forêt.

- J'ai vu bien des Ténèbres... J'ai vu des espoirs s'éteindre sans lendemain. Je n'ai pas toujours fait les bons choix. On m'a infligé une partie de ces cicatrices, les autres je me les suis infligés moi-même... Il y a quelques années, j'en étais venu à détester ce que j'étais devenu.. J'ai commis quelques actes irréparables et je n'acceptais plus la transformation que j'avais amorcé de moi-même. Alors, non loin d'ici, j'ai sauté du haut de la falaise sur les roches escarpés qui étaient balayés par une mer agitée... Quelle était la chance que j'y survive ? Même la mer ne voulait pas de moi. Elle a rejeté mon corps ensanglanté sur la plage ou une amie chère m'a sauvé...

Un instant le visage de Kimoka me revînt. Elle que j'avais transformé en louve sans qu'elle l'ait voulu, et qui avait fini par me sauver la vie. Qu'était-elle devenue aujourd'hui ? Mystère. Je finis par laisser un demi sourire s'échapper, me disant que l'important était le présent que nous écrivions à notre volonté. J'allais déposer un baiser furtif sur son épaule gauche en la mordant légèrement, puis je me remettais face à elle.

- Et toi... Tu transportes des cicatrices avec toi ? Physiques ou morales...

L'envie de connaître allait dans les deux sens.  Je voulais qu'elle s'ouvre un peu à moi comme je venais de le faire. Je voyais dans ses yeux qu'elle ne me jugeait pas et comptait bien faire de même, peu importe ce qu'elle me dirait.

Et la Bête regardait la Belle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: [Habitation] Manoir Arcadia

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 11

 [Habitation] Manoir Arcadia

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Autres Lieux Magiques ~¤~ :: Grande-Bretagne-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.