AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -40%
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
Voir le deal
229 €

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Les Docks
Page 15 sur 15
Vieil entrepôt désaffecté
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
Azénor Philaester
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard

Vieil entrepôt désaffecté - Page 15 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Azénor Philaester, le  Sam 26 Mai 2018 - 5:00

truly sorry



Je marche sur un fil, les yeux fermés levés vers le Ciel, dans l'attente qu'un astre vienne s'écraser sur moi. Il emporterait tout, ne laisserait rien. En ce moment je me sens tout le temps bizarre, peut-être que je comme ce juste à être heureuse. Eurk, ce concept qui veut tout et rien dire. Un mot interdit hein? J'aime vivre dans le danger - de le perdre ou de le prononcer. Je souris à mon idiotie. Qu'est-ce-que le soir peut me toucher. J'ai viré la casquette de l'Autorité pour celle de la Sécurité. Changement évident; elles sont intimement liées. Les deux plus belles facettes de mon parcours, ce qui représente tout ce que j'ai donné pour en arriver là, l'âme que j'ai offert sans une once de regret.


Je suis dos au bruit qui vient résonner dans mes tympans. J'ouvre les yeux devant moi, un frisson. Je reconnais cette voix. Je la reconnaitrais entre cent. Je n'ai pas oublié notre rencontre, première entrevue avec un masqué, tout en dialogue, entre crainte et spontanéité; entre envie et contenance. Doucement je me retourne, et nos regards masqués se mélangent. Il a débarqué sans bruit, qu'en sera-t-il de notre petit rendez-vous imprévu de ce soir. La Lune observe les étoiles commencent déjà à parier.


J'ai changé depuis la dernière fois, j'ai grandis. J'ai mûris. Mieux encore je suis rentrée dans l'Ordre alors que la dernière fois je n'étais qu'une simple alliée. Désormais je suis membre des sept Phénix qu'il reste encore dans ce monde. Et j'ai tant à risquer ce soir. Tant à prouver. Je souris derrière le maquillage et la magie qui dissipe les traits habituels.
Prendre le risque?
Jouer un peu?
Un peu des deux.

Je crois avoir déjà répondu à cette question.

Je n'ai pas dis quand, je n'ai pas dis où, ni avec qui ni comment. En dire trop ou pas assez. J'ai envie de m'y confronter, de voir qui il est. Sa réaction, sa raison; alors que je m'approche de quelques pas dangereux près de l'ombre glaciale qui oscille devant mes yeux.


Invité
Anonymous
Invité

Vieil entrepôt désaffecté - Page 15 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Invité, le  Jeu 7 Juin 2018 - 21:01


Une latence, le temps d’un frisson. Des esprits qui se concertent afin de remettre en mots et en souvenirs une réponse, ou bien une question similaire. Avoir parié sur l’identité inconnue, savoir désormais qu’elle est connue. Derrière le masque mortuaire d’argile, empruntant ainsi les traits anonymes d’un défunt quelconque, un sourire en demi-lune étire les lèvres et creuse les joues. Quelque chose comme de la familiarité dans l’air. Quelques grains de nostalgie dans les souvenirs en parfums entêtant. L’une de ses premières sorties en portant le masque. D’autres traits imprimés dans l’argile et la pulpe. La même idéologie qui brûle les veines et fait crier le sang dans le cœur crucifié. Quelque chose peut-être, d’un peu plus endurci depuis la dernière fois. D’un côté, comme de l’autre. C’est indicible.
Mais n’être pas une ombre sentimentale, prompte aux retrouvailles. Avoir adopté une autorité pédagogique au sein de l’Ordre. Sorte de référence pour les jeunes âmes que le bateau de Charon a draguées dans leurs filets. Presque se prendre pour un phare, à l’instar de 9&1 qui se prennent pour un oiseau enflammé.

Oui.
Vraiment quelque chose comme de la familiarité, dans cette entrevue. Probable que le Ciel se bidonne, à l’heure actuelle.

« - Un plaisir, de vous revoir, vraiment. »

Intonation tout en douceur, comme un bonbon que des lèvres adolescentes feraient rouler, tandis qu’en face, l’alter fait son approche.
Demeurer stoïque, mais ne point faire preuve d’imprudence, alors que sa main vient chercher dans sa robe sombre, sa baguette.

« - Vous semblez avoir trouvé ce que vous cherchiez, la dernière fois. Auriez-vous l’obligeance de satisfaire ma curiosité ? »

Amie ? Ennemie ? Etait-ce encore si important ? Seul comptait la friction des idéologies. Et avoir dans l’idée qu’ils ne se battaient pas sous le même drapeau.
Azénor Philaester
Azénor Philaester
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Vieil entrepôt désaffecté - Page 15 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Azénor Philaester, le  Mar 19 Juin 2018 - 16:59



J'ai envie d'être moi-même. Dans ce monde de m*rde qui veut dicter tous nos faits et gestes. J'ai envie de cracher sur la société et sur ces conn*rds qui n'ouvrent pas les yeux. J'en ai plein le c*l de cet amas de non sens et des sourires forcés. Qui sourirait devant ce chantier. Mais regarde encore le mal du pays, l'eau qui dégouline du verre parce qu'on pense à autre chose, la barque qui tangue parce qu'on tangue nous-même.

J’emm*rde l’horloger qui cri puis ses marionnettes et ses caprices, les rictus des menteurs et les sourires forcés. J’entends tous ces cris comme une craie qui s’écrit sur le tableau noir de ma vie, ça grince et ça irrite hein que ça irrite. Les griffes dans la chair les poings serrés
oh
baguette sortie.
J’arrête les allitérations je me concentre sur la réalité je raconte ma vie qui respire et j'imite le masqué; je crache et caresse l’espoir rien à foutre je veux le transpercer le voir s’ouvrir puis les voir souffrir. Je te hais comme au premier jour. Une voix serrée, tentatrice.

Je sens le ton moqueur et je m'en méfie. Les doigts bien agrippés sur la baguette dans la poche je ne quitte pas le masque de mes yeux troqués; un sourire dissimulé
Plaisir partagé, 40.

J'aime pas trop qu'on m'oblige. C'est moi l'autorité, moi qui décide, moi qui remet en place. J'aime autant mon Espoir que je hais leur idéologie. Parfois j'aimerais comprendre, mais qu'y-a-til a discerner sous ses traits. Je m'en demande même s'il y a vie. Famille. Amour. Partage. Education? Nous serions-nous déjà croisés, démasqués alors? Encore un pas vers l'interdit, bientôt on pourra sentir nos derniers souffles
Eh bien j'ai pour habitude de satisfaire, voyons ce que vous avez à me proposer?

Discussion tentation
quel affront

Invité
Anonymous
Invité

Vieil entrepôt désaffecté - Page 15 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Invité, le  Mar 19 Juin 2018 - 20:40

Mood : Confiance en soi
Probabilité de réussite de la confrontation : 91%



Il y a le frisson de l’excitation, embrassant avec indécence la familiarité. Il y a cette pulsion de confrontation. Eros. Thanatos. Il y a la recherche du prétexte, car l’on est à quarante pas et piliers avancé dans la civilisation. L’on n’est pas, comme ces brutes, une machine de guerre : être davantage un automate de la Raison. Outil pour sa Cause. Incarné un idéal, oui, à une échelle moindre que celle du Juste aux soixante-sept couronnes.
La bâtisse crie, probablement sa désapprobation, alors que le bout de bois infusé de magie trouve un appel et une force dans la main gantée de noir à quatre doigts. Un jeu des sensations et des possibles alors que le regard, en percées d’argile mortuaire, détaille la personne en face. Quelque chose de différent, dans cette singularité familière. Quelque chose en germe, lors de la première rencontre, qui se trouve être confirmée.

Et le sourire s’étale, peinture indécente sur la toile de ses pulsions, au moment de la recognition.

Les pulsions égotiques et de contrôle, de celui qui tient le plus de fils de marionnettes entre ses mains abusives entrent en collision. Se font de plus en plus insistantes, rapides.
A bout de souffle.
Avoir la concentration du bout des doigts, alors que le bras pend, la baguette comme prolongement.

La proximité chatouille, dans l’infâme de la familiarité.
Encore.

En creux de joue, un sourire assuré. Ombre certaine de sa victoire, car être Juste : il ne peut en être autrement.
Ainsi, ne point dissimuler ses intentions, en pointant la baguette de bois clair, à la face de son adversaire : visant l’esprit, visant le cœur !

« - Je vous propose, mon Pardon. Puissiez-vous en montrer digne. Puissiez-vous le mériter. »

Et dans la jouissance de l’hybris, du Verbe qui dit Vrai :
#Electrocorpus !

Puisse cette jeune âme, cette Enfant, être pardonnée de s’être détournée de la Juste voie. Puisse-t-elle, par les impulsions électriques, commencer à percevoir la Vérité.



[Statistique Création : 70 – Pas de Bonus/Malus]

Réussite critique (1-10) : Eclair foudroyant à bout portant. Puissance électrique qui illumine la ruelle. Thanatos a la trique et les convulsions sont foudroyantes.
Réussite (11 - 70) : Eclair percutant contre la chair supposée ennemie. Le contact est électrique, brutal, comme la confrontation des idéaux. Peut-être cela remettra-t-il quelques neurones en place chez l'adversaire, afin qu'il ait la présence d'esprit de fuir ou se rendre ?
Echec (71 - 95) : De l'électricité dans l'air ? Pour sûr. Mais ça serait bien d'en produire une qui ne soit pas statique, aussi.
Echec critique (96 - 100) : Réverbération d'un réverbère : à sa décharge, c'est l'Ombre qui se la prend. Foudroyé en plein cœur, les impulsions qui éclatent sous la pulpe et grillent les connexions. Oups ?
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Vieil entrepôt désaffecté - Page 15 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Maître de jeu, le  Mar 19 Juin 2018 - 20:40

Le membre 'Mangemort 40' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 53
Azénor Philaester
Azénor Philaester
Personnel de Poudlard
Personnel de Poudlard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Coyote
Legilimens
Manumagie (Niveau 2)


Vieil entrepôt désaffecté - Page 15 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Azénor Philaester, le  Mer 20 Juin 2018 - 11:19



Mais regardez moi ça, le bal a commencé. Tendons l'oreille, une note à chaque battement de cils. Le Pardon dit-il. Une moue légère, dissimulée derrière le déguisement. Trois notes en -Ah, si bien que surprise, j'aurais dû m'en douter. Propulsée en arrière, c'est électrique, ça fait mal, ça remet presque les idées en place. Bousculée et au sol, agilité certaine je me remets droite, mais je vois un peu flou, sonnée légèrement, sans doute vexée. Oui mon égo en prend un couac, sourcils mécontents sous le masque, un deux trois. La danse est sérieuse, périlleuse. Attendons donc que je riposte, baguette pointée dans son coeur noir, je n'ai absolument pas le temps de prendre le temps de réfléchir. Nul besoin de rétorquer par la parole je crois que violence est leur maître mot. Soit, je n'ai que sa vie à perdre, pas de temps; qui s'arrête un peu. Le vacarme calmé, moi je le recrée avec un #Meteorribilis recanto correctement formulé. Espérons secrètement qu'une forte pluie dérange l'adversaire. Moi elle m'apaise en quelques sortes. De lourdes gouttes d'eau tombent devant nos yeux, le Ciel gronde, et puis ni une ni deux, surtout ne pas perdre de vision l'objectif, profiter peut-être de son inadvertance, qu'il se demande pourquoi la pluie a décidé de rejoindre la partie? Baguette vers les battements réguliers imperceptibles
#Terraballi Mortis!


[Statistique Manipulation : 70 – Pas de Bonus/Malus]

Réussite critique (1-10) : Ah bah il fait bien le malin le 40 avec son electrocorpus mais le voilà prit au piège dans une énorme boule de terre qui commence à l'étouffer. Allez mon grand va falloir sortir de là et vite si tu veux pas qu'on célèbre ta retraite.
Réussite (11 - 70) : Le mangemort est prit dans une boule de terre, quelques étourdissements pour 40 qui a du mal à s'en dépêtrer, rien de bien méchant.
Echec (71 - 95) : C'est une minuscule boule de terre qui vient s'éclater contre son torse, oh la vilaine tâche.
Echec critique (96 - 100) : Qui fut prit qui croyait prendre, la Phénix se retrouve emmêler dans son propre sort et tombe à la renverse suite à cette boule de terre qui s'est créée autour de ses jambes.
Maître de jeu
Maître de jeu
PNJ
Arbitre neutre
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Aucune spécialité enregistrée actuellement.


Vieil entrepôt désaffecté - Page 15 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Maître de jeu, le  Mer 20 Juin 2018 - 11:19

Le membre 'Azénor Philaester' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé 100 faces' : 30
Invité
Anonymous
Invité

Vieil entrepôt désaffecté - Page 15 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Invité, le  Lun 2 Juil 2018 - 16:58


Courant électrique qui se diffuse. Electricité presque statique, mais un peu en chape de plomb. Quelque chose qui passe et se propage entre les deux figures, suite à la réussite du sort. Satisfaction au creux de la baguette, de constater que l’on est toujours en mesure de pardonner, malgré le manque criant et évident d’entraînements physique. Etre davantage taillé.e pour l’arrière-garde : moins de danger, moins d’adrénaline, plus de précision. L’on a perdu l’habitude des jeunes années, celle d’aller sur le terrain.
A savoir si l’on a été jeune ou sur le terrain, un jour. Les habitudes sont à la fois des moteurs et des fantasmes de l’esprit, que l’on se plaît à ressasser.

C’est aux habitudes, à lesquelles on pense, tandis que soudainement, le ciel gronde et se gonfle d’une tristesse élémentaire, avant que ses larmes, semence d’Ouranos, ne vienne féconder leurs acquis, leur passion et leur devenir. Se sentir feuille à nouveau, songer à 39 et ne pas prêter attention aux éléments extérieurs. Imbécillité de débutant, l’on se retrouve petit à petit pris dans la boue qui serre les jambes, fait chuter au sol et commence à recouvrir dans une boule.
Avoir brusquement à l’esprit un emprisonnement similaire. Sorte de cocon de Gaïa, retourner en son sein, dans la membrane primaire.

En avoir un dégoût profond, stigmate d’une maternité aride.
Le souvenir d’une bibliothèque.

Il y a les membres qui s’agitent, se sentir cafard, à la façon d’un Kafka découvrant sa singularité, retourné ainsi sur le dos, position de faiblesse alors que l’on pousse. L’eau dégouline, tâche la noirceur des habits, s’infiltre dans les orifices du masque. L’on manque s’étouffer, alors que d’un #Aguamenti Maxima, l’on se dégage un passage forcé, avant de ramper, d’être recouvert entièrement, presque avalé : recraché en étant à semi-digéré. L'acide fétiche en moins.

De la précipitation à sortir de l’enlisement, qui a trop retardé, et avant la réplique : la fuite.

Plus qu’une option, une préférence certaine.
Le jeu des éléments et de la matière, serait pour une prochaine fois.

CRAC


_____________________
HRPG

Départ de 40, cf. inter : mes excuses et merci pour le RP !
Invité
Anonymous
Invité

Vieil entrepôt désaffecté - Page 15 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Invité, le  Jeu 27 Sep 2018 - 21:15


PV Elhiya Ellis et Mangemort 84



 Le week-end. J'adore plus que tout ressentir cette liberté m'envahir lorsque je peux sortir et profiter de mon temps libre pour aller boire un coup, danser et m'éclater avec mes amis. Mais aujourd'hui n'est pas un samedi comme les autres car j'avais rendez-vous avec Madame Ellis.... Enfin attendez hein par rendez-vous je ne veux pas dire rencard !! On doit se voir afin qu'elle m'apprenne des sorts de soins. Etant bon en sortilèges et aimant toujours venir en aide aux autres il me semble totalement normal que je perfectionne un peu plus dans les sortilèges permettant d'aider les autres.

D'origine je voulais qu'on se rencontre dans un bar, mais après réflexion ça pouvait être mal vu pour elle de finir dans un endroit comme celui-ci avec un jeune élève, du coup les docks m'ont paru être un lieu parfait car assez reculé, sans une ribambelle de moldus et surtout sans personne pour juger la belle blonde qui allait me servir de professeure.
En route pour le lieu de rendez-vous je me regarde une dernière fois grâce à l'appareil photo de mon téléphone portable. Je suis beau, ça c'est certain. Et en plus vous ne pouvez pas nier que le jean que je porte met vachement bien en valeur mon petit cul ! Sans oublier ma chemise noire... Enfin on style vestimentaire de tous les jours en y pensant.

D'ailleurs je ne vous l'ai pas dit mais je rentre d'une soirée là... Bah oui, vous croyez réellement que je me promène toujours dans la rue avec une bouteille d'un mélange de whisky-coca dans les mains ? Non mais sérieux. Je sais que ce n'est pas très adulte de faire ça, mais j'avais un before avant de venir et je ne pouvais pas refuser sachant que c'était pour la validation de l'aspic de mon cousin... Déjà que je ne vais pas à la soirée. En même temps je suis tellement stupide moi, j'avais complètement zappé la soirée lorsque j'ai demandé à Madame Ellis de m'aider, et je n'ai pas pu annuler après... Je suis poli quand même (enfin je ne suis pas certain qu'arriver éméché à ce rendez-vous est poli, mais je suis certain qu'elle comprendra).

Hum, voici donc le fameux "Vieil Entrepôt". Il a l'air pas mal grand de l'extérieur. Utilisant le sort Lumos je rentre donc dans le bâtiment isolé... Heureusement que je ne suis pas un froussard, Magnolia serait là elle se ferait dessus c'est sûr !
Les lieux sont tout de même assez lugubres mais comme dans toute chose j'arrive à trouver un charme à cette vieille bâtisse. Qui sait tous les événements qu'il y a pu avoir ici-même ?! Et regardez-moi ces traces d'usures... Des personnes ont dû donner corps et âmes à l'intérieur même de cet entrepôt... Il avait une histoire, comme tout lieu, mais avait été abandonné. Nous sommes tellement ignorants de tout, c'est dommage mais que voulez-vous, la vie va et vient, laissant les vieilles choses derrières elle.

Oh... Mon... Dieu ! Suis-je déjà bourré pour sortir des phrases si profondes moi qui suis si niais ? Je m'auto-épate dis donc. Bref, maintenant que je suis là je vais inspecter ces lieux dans le moindre recoin en attendant la belle Madame Ellis.

Elhiya Ellis
Elhiya Ellis
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Médicomagie

Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus (Furet)


Vieil entrepôt désaffecté - Page 15 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Elhiya Ellis, le  Ven 28 Sep 2018 - 0:38

@ Will & 84

Une note d’ambre perdu sur la goutte de whisky récupéré du bord des lèvres en offrant une oreille inattentive à tes collègues d’études. Du monde, trop de monde, dans Londres, dans ce pub. Des visages connus dont les noms lui échappaient, triste vision quand un week-end avec les élèves de médicomagie se voulait pour resserrer les liens. Au détour de situations pratiques, de grimoires empilés les uns sur les autres, elle avait fini par accepter de trainer ses mèches blondes dans une de ces obligations sociales. 3 années avaient passées sans qu’elle n’y mette un pied, et d’un « allé pour une fois vient », elle s’était laissé convaincre, plaquant les moufflets du chateaux et leurs possibles genoux écorchés.

Jongler entre la suite des études et le poste d’infirmière à Poudlard revenait à jouer les funambules à chaque heure supplémentaire de sommeil perdue. Pourtant, Elhiya restait accoudée à sa table à coté d’une fille dont elle oublierait encore le visage en ce couchant, laissant les brides d’ivresse poindre leur nez, et le sourire s’offrir aux commentaires de ces amis-kleenex. Le poison d’alcool dans le sang les rendait bien plus intéressant, comme toujours, mais impossible de se laisser aller pour finir par se tortiller avec une copine d’étude dans un coin libre de l’établissement. Un rappel de rendez-vous avec un moufflet –qui n’en était pas vraiment un- de Gryffondor sonnait dans la tête à chaque gorgée de plus.

Impossible de comprendre pourquoi le jeune homme avait voulu des cours en extérieurs de l’école, mais la perspective de sortir de son planning routinier l’avait poussé à dire oui très rapidement. Elle aurait pu lui dire qu’elle dispensait des cours de premiers soins directement dans son bureau, mais se décoller de l’étiquette trop strict de Poudlard l’avait un peu trop tenté. Des œillades à l’horloge de l’établissement, des excuses et remerciements glissés aux potentiels futurs collègues de soins et la blonde quittait le lieu de divertissement pour un complètement diffèrent : les docks, et plus précisément un vieil entrepôt abandonné. Ça faisait clairement rencard louche avec un petit jeune au parfum d’insouciance, si on regardait bien.

Mais le plaisir prévu était tout autre. Diffuser quelques conseils, et des gouttes de savoir dans la tête d’un lionceau brodé d’or. Une impression agréable de déjà vu qui guidait les pas vers le point de rencontre avec un certain enthousiasme enfantin. Si l’enseignement ne l’avait jamais intéressée, étrangement, quand il fallait aborder un sujet qui la passionnait, la jeune infirmière se faisait de suite bien plus réceptive. Alors, le pas s’était un peu hâté, quand les idées tachaient de se rassembler pour retrouver la porte grande ouverte de l’entrepôt. Les yeux se plissaient dans la pénombre avant qu’un éclair de lucidité atteignait enfin l’esprit ou du moins la baguette et un Lumos. Sans surprise, la silhouette de l’élève se découpait dans le vieux bâtiment.

– Ho déjà arrivé ? Bonsoir Will. Par contre, évite de rester dans le noir ça va pas nous aider pour ce qu’on a faire.

Un sourire espiègle avait redressé les lèvres de la blondinette. 4 ans de plus que son interlocuteur ne lui conférait pas nécessairement un statut bien plus adulte à ses yeux. Les habitudes passées restaient sans aucune difficulté. Quelques pas en sa direction tout en cherchant un possible interrupteur pour alimenter les lieux en électricité, dévoilaient des arômes d’une soirée bien arrosée proche du garçon. Le petit nez se plissait et un pouffement échappait à Elhiya qui éclairait son futur élève possiblement pas en état de réussir un épiskey.

–  Whisky ? J’ai jamais essayé de soigner en ayant trop but, encore moins avec la bouteille elle-même… tiens fais-moi gouter à quoi tu tournes, que tu me claques pas entre les doigts... La réanimation c’est pas mon fort... Enfin, je ferai un effort quand même si besoin..

Pointe d’amusement en hausse en lui adressant un clin d’œil avant de tendre la main vers ce qu’il avait rapporté avec lui. Jouer les adultes n’était pas prévu de suite.
Invité
Anonymous
Invité

Vieil entrepôt désaffecté - Page 15 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Invité, le  Sam 20 Oct 2018 - 18:09

Des balades, encore des balades. Toutes plus nocturnes les unes que les autres. Il allait falloir que tu penses à te refaire 84. Parce que franchement, se balader dans les docks c’est vu et revu. Mais bon. T’es entrée dans le vieil entrepôt sans trop savoir ce que t’allais y trouver. Puis t’étais monté dans un bureau du haut. Genre place du dirigeant. C’était pas mal. T’étais plutôt bien là, dans la nuit noire, les pieds sur le bureau totalement décrépi, les fesses vissées sur la chaise un peu bancale, et entre tes doigts, la baguette qui te démange.  

Tu pensais bien être seule, mais visiblement tu te trompes, des éclats de voix parviennent jusqu’à toi. Une faible lumière semble venir du bas. Rha saleté de moldus avec leur espèce de lampe torche. Va falloir que tu t’occupes de ça rapidement. Un petit bond rapide et te voilà sur tes pieds, baguette en avant, prête à user de quelques sortilèges pour en tirer uniquement de l’amusement. Ou peut-être un peu plus. Tu ne sais pas trop.

Mais quand tu t’extirpe du bureau, quand tu regardes en direction de la lumière, ce n’est pas de moldu dont tu entraperçois les silhouettes, mais plutôt deux sorciers. Un lumos faiblard au bout d’une baguette. Alors, sur ton promontoire, tel le Corbeau, pourtant pas là en cette soirée, tu t’exclames « Voyez-vous ça. Deux sorciers en mal de sensation ». Roulement d’yeux narquois sous le masque. T’avais dit que tu voulais t’amuser, le fait qu’ils soient sorciers t’empêchait juste de les tuer. Pas de t’amuser un peu. Après tout. « Alors, par qui je commence ? ».

A dire vrai, t’ignorais l’identité des deux sorciers, et tu comptais bien voir à qui t’avais à faire. Alors un rapide « Lumos Solem » t’appris non seulement que l’une des silhouettes n’était autre qu’Ellis, quant au second … t’en savais fichtrement rien. Ce serait donc lui ton amusement de la soirée. Étant entendu que tu ne pouvais pas faire du mal à une partisane comme Ellis. Ton sortilège avait cessé, et la nuit était revenue dans l’entrepôt.  
Contenu sponsorisé

Vieil entrepôt désaffecté - Page 15 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Contenu sponsorisé, le  

Page 15 sur 15

 Vieil entrepôt désaffecté

Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Les Docks-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.