AccueilPortailPublications internesRechercherS'enregistrerConnexion
-45%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur sans sac PHILIPS PowerPro Active FC9533/09
109.99 € 199.99 €
Voir le deal

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Les Docks
Page 3 sur 15
Vieil entrepôt désaffecté
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant
Raphaëlle Elfast
Serpentard
Serpentard

Vieil entrepôt désaffecté - Page 3 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Raphaëlle Elfast, le  Jeu 11 Avr - 18:33


~Pv avec Hugh Dey & Gloire Lecomte~


[size=9]
Contexte il est 19H, le ciel est nuageux et sombre. Il fait sec et froid.



C'était un samedi et Raphaëlle avait profité de son après-midi pour se ballader dans Les Docks. Elle trouvait ce coin sympathique et aimait y prendre des photos. Elle avait enfilé un long pull en laine , ainsi qu'un leggings qui affinait ses jambes. Elle marchait insouciamment dans les recoins de la ville avec curiosité, elle cherchait un endroit pour prendre des photos de ces sortilège, et elle voulait notamment voir comment rendait un patronus sur photo. Bien sur il fallait qu'elle trouve un endroit sans moldu et à l'abri des regards, car elle ne devait surtout pas se faire voir. Elle continuait à marcher sans vraiment savoir ou aller. Elle tomba enfin sur un lieu parfait: un de ces vieux entrepôts désaffectés qui puait l'odeur d'essence et de renfermé. Elle se faufila à l'intérieur, à travers un petit trous, et remercia Merlin Tout Puissant d'être si fine.

Elle se glissa alors dans l'ouverture et atterrit enfin dans les décombres du bâtiment abandonné. Il y faisait un peu meilleur , mais le sol était poussiéreux et c'était vraiment un endroit miteux. Elle sortit alors sa baguette et son appareil photo, elle pris son arme dans sa main droite et son objectif dans l'autre. Elle se concentra visualisant alors son patronus, qui était un somptueux corbeau. Elle leva sa baguette et:


*Expecto Patronum*

Un jet de lumière bleu jaillit alors de sa baguette, ainsi que quelques étincelles. Un majestueux corbeau s'envola et éclaira l’entrepôt, et y mit un peu de joie. Quand il fût à peu près visible, Raphaëlle se précipita pour prendre quelques cliché du volatil. Raphaëlle d'un coup de baguette fit disparaître l'animal, le transformant en traînée bleuâtre qui s'éparpilla dans l'air. Raphaëlle se dépêcha de regarder ses clichés, cependant aucun de ses clichés n'étaient bons! Soit la photo était floue, sauf elle ne distinguait qu'un fumée à peine opaque. Elle fronça les sourcils, pourtant elle était sûr d'avoir bien cadré l'oiseau.. Elle tenta une deuxième fois, fit les mêmes gestes et arriva une fois de plus au même résultat. Elle laissa tomber, et décida de retourner à Poudlard pour le dîner qui ne devait plus tarder. Elle se dirigea machinalement vers la porte et s’aperçût en fin de compte, qu'elle était ouverte. Elle souffla et sortit dehors.

Il faisait encore plus nuit qu'à son arrivé et des croassements de corbeaux la firent tressaillir. Elle regarda les alentours, mais était incapable de savoir dans quelle direction aller. Elle se retourna, encore et encore, en recherche d'indice, mais rien. Il fallait qu'elle demande son chemin , or comment pourrait-elle savoir si elle tombe sur un moldu ou bien un sorcier ? Elle tapa du pied par-terre, comment allait-elle faire pour rentrer au château. Il fallait qu'on lui indique le chaudron Baveur. Sauf qu'il n'y avait personne dans les alentours. Elle commença à tourner en rond, cherchant une solution, quand une silhouette survint.


"Monsieur ? Excusez-moi je peux vous demander quelque chose ? " dit-elle en s'approchant de la silhouette masculine qui se dressait au loin.
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Vieil entrepôt désaffecté - Page 3 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Hugh Dey, le  Sam 13 Avr - 17:53

La nuit. L’alcool. Les étoiles. Tout tourne. Rien ne s’arrête. Comme dans un manège. Un rotor. Et c’est joli. Et ça tourne encore. Et on décolle. Vers des contrées infinies.
La nuit. Les filles. Ces étoiles. Elles tournent. Ne s’arrêtent pas. Autour de moi. Elles font leur manège Elles sont jolies. Elles tournent encore. Puis elles décollent. Elles s’envolent. Et ne reviennent jamais.
J’ai les pieds sur terre. Les bouteilles bien en main. J’essaie de pas m’étaler. Pour pas totalement m’embourber. Même si j’étais dans le pétrin. Ma vie entière était cette machine à pain. Un bourbier. Un truc dont on ne sort pas. A part en buvant. Même si ça faisait longtemps. J’avais deux bouteilles en main. Une vide. Une à la moitié. Mais elles avaient pas commencé pleines. J’avais juste pris ce que j’avais trouvé. Ca faisait pas une bouteille complète. Mais comme ça faisait longtemps que j’avais pas bu j’étais pas bien. Je me trainais comme un clochard. Je savais plus si j’aimais bien être cette loque. Je ne savais plus rien de toute manière.

Ni où j’étais. Ni même qui j’étais. Je ne savais plus où était passé celui qui était convaincu que la magie était la source de tous ses malheurs. Loin. Dans les ténèbres. Le froid l’avait emporté. La faim aussi. Et maintenant j’étais à Poudlard. J’effectuais des fonctions toujours plus grandes. Et j’allais me venger. Mais des élèves. Pas de la magie. La magie faisait partie de moi. Et quoi que je fasse je ne pouvais pas m’en débarrasser. Et encore moins tenter de l’oublier. Suffisait de boire. Le whisky annihilait toute ma capacité de réflexion.

Je ne savais ni où j’étais. Ni même qui j’étais. J’étais juste là. Cette loque. Ce corps. Avec des vêtements miteux. Et des bouteilles à la main. Se rapprochant de la Tamise. Et d’un vieil entrepôt. De plusieurs d’ailleurs. Mais il n’y avait personne. A part une fille. Elle tournait déjà dans ma tête et dans mes rêves. Et elle finissait par s’envoler comme toutes les autres. Elle s’approchait. Elle voulait jouer. Elle allait jouer. J’étais son jouet. Je ne voulais plus l’être.

" Monsieur ? Excusez-moi je peux vous demander quelque chose ? "

C’est ça. Demande moi comment je m’appelle. Si on peut boire un verre. Je te montrerais ma bouteille. Tu me la siffleras d’un air sensuel. Tu te passeras la langur sur les lèvres pour en savourer les dernières gouttes. Tu m’exciteras encore. Mais t’auras tout vidé. T’auras plus aucun intérêt à être avec moi. Je te voyais déjà faire ça. Ma vision était brouillée par cette rage qui coulait en moi. Je ne voulais plus de ça ! Pas de jeu ce soir, sauf si je pouvais mener.

D’un geste rageur je balançais ma bouteille vide à ses pieds. Elle se cassa. Les débris éclaboussaient les alentours. Un sourire rageur se dessinait sur mes lèvres. Je lui prenais le bras de ma main désormais libre. Et je serrais. Fort. Je voulais lui faire mal. Qu’elle comprenne un peu ma douleur. Et de l’autre j’essayais de lui enfoncer le goulot de la bouteille dans la bouche. Je voulais la faire boire. Qu’elle goûte. Qu’elle joue. Mais qu’elle ne veuille plus jamais recommencer.

« Bois sale gonzesse déglinguée ! »
Raphaëlle Elfast
Raphaëlle Elfast
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Vieil entrepôt désaffecté - Page 3 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Raphaëlle Elfast, le  Sam 13 Avr - 18:37

En s'approchant de plus en plus de l'homme , elle s’aperçut qu'il tenait deux grosses bouteilles d'alcool dans les mains. Raphaëlle plissa les yeux devant l'homme qui semblait complètement ailleurs et surtout bourré. Elle s'approchait de plus en plus doucement redoutant la réaction du clochard, mais elle n'avait pas de mauvais aprioris et puis elle ne lui voulait pas de mal à ce pauvre homme, il ne la rejetterait surement pas et au mieux lui indiquerait son chemin. Il puait le whisky et les vêtement sales mais Raphaëlle se força tout de même à lui adresser un sourire. Il tituba et lança un regard noir sur elle, Raphaëlle ravala son sourire et eût un frisson. Quelque chose n'allait pas. Elle déglutit en attendant une réponse, mais la seule qu'elle eût fut un jet de bouteille à ses pieds. Elle éclata dans un bruit fracassant, et un bout de verre atteignit le mollet de Raphaëlle qui échappa un petit cris de douleur.

Elle se baissa machinalement pour enlever le bout de verre à l'endroit une tâche de sang se formait petit à petit. Elle se serra entre ses doigt et tira d'un coup sec, elle serrait les dents pour atténuer la douleur. Il fallait qu'elle s'en aille avant de finir en morceaux. Tant pis si elle se perdait, au moins elle reviendrait en vie. Elle se releva d'un bond se tourna précipitamment mais avant qu'elle ne put faire un pas, une main froide lui attrapa le bras et la comprima. Elle se mit alors à crier à l'aide, désespérément, car elle savait pertinemment que personne ne viendrait la sauver, l’entrepôt été désert. L'homme resserra son étreinte d'autant plus et lui mit le goulot de la bouteille à la bouche. Ellle tourna la tête essayant d'éviter la bouteille, et pinça les lèvres du mieux qu'elle pouvait.Il réussi à lui mettre dans la bouche de manière à ce qu'elle fut obligé de boire le contenu de la bouteille. C'était du Whisky Pur Feu, l'alcool lui piquait les lèvres et la langue. Elle avait du mal à avaler et prenait d'énorme gorgée. L'homme parla d'une voix froide et grave, perçant le silence initial:


« Bois sale gonzesse déglinguée ! »


Elle ne put pas répondre, ayant la bouteille dans la bouche, et presque même dans sa gorge. Les quelques centilitres de Whisky descendirent dans la gorge libérant enfin Raphaëlle de ce goût très fort . Elle avait mal à la tête et les étoiles tournaient au dessus de sa tête. Elle avait envie de pleurer, mais elle ne voulait pas faire ce plaisir à ce taré, et tenta de sortir la bouteille de sa bouche. Elle ne se sentait pas très bien elle avait plus envie de s'écrouler par terre que de s'enfuir. Et puis le bras du jeune homme la tenait toujours fermement. Ses membres commençaient à s'engourdir, plus particulièrement son bras car le sang avait maintenant du mal à circuler. Elle lui lança un regard noir, et tenta de prendre sa baguette qui était dans son sac. Mais son sac était à quelques mètres plus loin. Il fallait qu'elle tente quelque chose!

"Lâche moi Espèce d'Erkling vicieux! "


Elle tenta de s'échapper de l'étreinte du jeune homme en vain. Il devait peser deux fois son poids, et avait beaucoup plus de force qu'elle. Elle cria une nouvelle fois à l'aide, mais son cris avait perdu tout espoir.
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Vieil entrepôt désaffecté - Page 3 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Hugh Dey, le  Dim 14 Avr - 22:37

La fille elle se débattait. Mais moi je m’en foutais. Je la tenais. Pis elle buvait dans ma bouteille. Parce que je lui enfonçais le goulot comme on gave une oie pour bouffer son foie. Ouais fin là son foie serait pas bon après ça. Parce que l’alcool, on disait que c’était pas bon pour le foie. Moi je m’en foutais. T’façon j’étais sans foi(e) ni loi.

Mais en fait je regardais ma bouteille. Pis c’est que ça descendait ce machin là. Ouais ouais ! Elle buvait ! Grosse profiteuse tiens j’l’avais dit. Elle avait que ça. Alors du coup, je baissais. Fallait pas qu’elle me siffle tout quand même ! Mais dès qu’elle avait la bouche vide elle se mettait à piailler. Moi je préférais les oies. Au moins je comprenais pas ce qu’elles disaient. Elle non plus je comprenais pas grand-chose remarque.

"Lâche moi Espèce d'Erkling vicieux! "


C’est qu’on Erkling d’jà ? C’est pas le jeu sur la glace là ? Ouais, avec les moldus… Que ils ont des boules jaunes et rouges, ils les balancent sur la glace pis y a deux cons qui font le ménage devant. J’ai jamais compris pourquoi ils passaient le balai là d’jà. On m’a dit que ça la faisait avancer plus vite. La boule qui glissait. Elle glissait pour aller sur une cible avec des points. Moi j’avais essayé hein ! Une fois j’avais fait la course. J’avais mon balai devant moi et pis je frottais. Mais en fait ça avait pas bien marché. Parce qu’avec un balai, on court pas vite. J’avais testé ça dans Poudlard un jour. Mais en plus c’était trop con parce que y avait pas de cible. Donc je marquais pas de point. Pis en plus, vu que c’était moi qui courrait, bah je m’arrêtais quand je voulais. Y aurait eu une cible j’aurais forcément fait plein centre ! Ouais fin ça, ça dépend de la taille de la cible aussi… Mais en général, quel que soit la taille de la cible visée, je mets toujours tout en plein dans le mile.

D’ailleurs c’était peut-être ce que je devrais faire avec elle. Maintenant que je lui avais retiré ce qu’elle devait boire. Elle devait avoir faim. Faim de moi. Ouais. Elle jouerait pas elle. Elle serait mon jouet. Rien qu’à moi. Et juste en y pensant je rigolais. Parce que c’était trop bien. Un jouet. Peut-être qu’il durerait plus longtemps que les autres lui. Alors je l’attirais à moi. Pis je posais mes grosses lèvres toutes charnues et bien crades contre les siennes. En fait je lui bouffais plus la bouche que je l’embrassais. Mais je m’en foutais. Je voyais même pas sa tronche. Mais c’était une fille. Ca conviendrait pour ce soir. Un mec aurait bien convenu aussi tu me diras… mais elle je pouvais passer tranquille mes mains sur son p’tit c*l. Même je le tapais un peu. Rien a fout’ moi. Je lui faisais ce que je voulais.

En plus y avait un mur pas loin… Ouaiiis ! Je la collais contre le mur, moi tout contre elle et j’essayais de l’embrasser de nouveau. Mais c’était pas bien facile je visais pas bien avec la bouche. Je crois que c’est parce qu’elle bougeait. Ou alors c’est parce que je voyais double. J’essayais de lui prendre les mains pour les coller contre le mur. Mais du coup j’avais aussi la bouteille et je voulais pas m’en foutre partout. Seulement c’était pas évident. Du coup y a du whisky qu’a coulé Et moi quand j’ai vu ça j’ai du me décoller un peu quoi. On gâche pas de whisky.

« Meeeeerde »
Raphaëlle Elfast
Raphaëlle Elfast
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Vieil entrepôt désaffecté - Page 3 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Raphaëlle Elfast, le  Lun 15 Avr - 14:49

L'homme ingrat ne semblait pas l'écouter perdu dans ses pensées ou du moins ce qu'il en restait. Il eût un rire machiavélique et attrapa Raphaëlle la collant contre lui. Dégoûtée elle tournait la tête en tentant une fois de plus de s'échapper , en vain. Elle était comme prise dans une toile d'araignée, prête à se faire dévorer. L'homme approcha d'ailleurs sa bouche énorme sur celle de Raphaëlle, l'embrassant goulûment. Raphaëlle était répugnée par l'odeur d'alcool qui se dégageait de sa bouche et pinçait ses lèvre aussi fort qu'elle pouvait. Ses membres étaient engourdis, elle perdait de plus en plus de la force et l'alcool la rendait mal, très mal.

Elle sentit à présent les mains de l'étranger se balader sur son corps et plus particulière ment ses fesses. Elle n'eût aucun autre choix que de se laisser faire, commença à geindre et à sangloter. Ce soir elle ne rentrerais pas à Poudlard, ce soir elle allait peut-être mourir. Elle sangloter impuissante, sa bouche toujours collée à son agresseur, sa langue parcourant chaque recoin de sa bouche. Il se retira et plaqua la Serpentard contre un mur, serrant ses poignets telle des menottes, elle était sa prisonnière, sa proie, sa chose. Le sac de Raphaëlle s'éloignait en même temps que ses chances de s'échapper. Il se remit à l'embrasser de plus belle, et Raphaëlle sursauta quand elle sentit quelque chose de froid se répendre sur sa manche.


"Meeeeeeerde"


La bouteille que tenait encore l'homme, s'était déverser au moment ou il avait plaqué ses mains contre le mur. Il se recula, essayant de limiter les dégâts, tenant à ce whisky comme à sa vie. C'était le moment d'en profiter. Raphaëlle, avec le peu de force qui lui restait lui donna un coup de genoux entre les jambes et le poussa pour dégager au plus vite possible. Elle tituba rapidement vers son sac, et fouilla frénétiquement sa baguette. Il fallait qu'on vienne l'aider elle ne pouvait rien faire. Elle l'attrapa, en même temps que le fou la rattrapait et ne put faire qu'un simple sort:

*Periculum*


Elle avait du mal à parlé mais avait réussit à faire jaillir de grande étincelles rouges au dessus d'elle. Elle éspérait profondément que quelqu'un aurait aperçut son signal de détresse. Cette idée la fit rire, c'était un rire nerveux lié à l'euphorie de l'alcool. Elle repartait maintenant dans l'antre du monstre, l'air livide et sombre, elle ne luttait plus, elle ne pouvait plus.


HRPG: Et c'est là que Gloire arrive, sur son cheval blanc *-*
Gloire Lecomte
Gloire Lecomte
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Vieil entrepôt désaffecté - Page 3 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Gloire Lecomte, le  Jeu 18 Avr - 15:19

Gloire n'avait pas remis les pieds ici depuis... combien de temps déjà ? Six mois ? Un an. Probablement plus... La dernière fois, elle était venue oublier et ce soir, elle venait pour se rappeler. Elle n'était vraiment pas nette dans sa tête elle. Cognant du bout de ses bottes les débris qui jonchaient les quais, elle se remémorait les dernières années et tout ce qui avait changé dans sa vie. Habituellement, la nostalgie ne faisait absolument pas partie de son quotidien mais pour ce soir, juste ce soir, elle s'accorderait quelques minutes pour ouvrir les vannes qu'elle tenait fermée depuis tout ce temps. Au-dessus d'elle, le ciel s'assombrissait et ce fut donc presque naturellement qu'elle s'assit sur une caisse abandonnée là afin d'attendre l'obscurité qui ne tarderait plus à la recouvrir. Fermant les yeux, l'asiatique inspira un grand coup puis rouvrit les yeux et...

Des étincelles rouges ? Par ici ? Ce n'était pourtant pas le nouvel an... Il n'y avait pas de feux d'artifices, elle n'en avait pas entendu. Et aucun bateau ne pouvait lancer de feux de détresse, c'était un port ici, pas la mer.Tournant la tête, elle chercha à repérer l'endroit d'où ces étincelles avaient pu être lancées. Qu'elle sache, cela existait chez les sorciers et en général, c'était souvent un signe de détresse. Oh et puis flûte, sorcier, moldu, peu importe. En général, quand ce n'était pas pour la nouvelle année, c'était toujours mauvais signe alors autant qu'elle se dépêche. Ses talons claquaient sur le béton à présent. Elle ne courrait pas, cela aurait été stupide, mais elle marchait rapidement, tournant la tête de tous les côtés à la recherche du moindre détail, du moindre bruit qui pourrait lui indiquer la provenance de cet "appel" mais rien.

Enfin rien jusqu'à ce qu'elle ne tombe sur une scène des plus... inconvenantes. Etait-ce un couple en pleine... Euh non, en fait non pas du tout. Vu comment la demoiselle gesticulait pour essayer de le repousser, cela ressemblait plus à une sorte de combat de catch... mais à terre et apparemment, ce n'était pas la jeune femme qui avait le dessus.

- #Levicorpus !

Bon ok, c'était pas le sort le plus intelligent quand on souhaite aider quelqu'un mais là, c'était le seul qui lui était venu en tête et... A vrai dire, c'était pas si mal. L'homme se retrouvait suspendu dans les airs par les pieds, la tête en bas et cela permit à Gloire d'interpeller la femme à terre.

- Est-ce que ça va ? Vous pouvez vous lever ?

[si soucis, mp]
Raphaëlle Elfast
Raphaëlle Elfast
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Vieil entrepôt désaffecté - Page 3 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Raphaëlle Elfast, le  Dim 21 Avr - 13:50

Raphaëlle comme assommée par le poids de l'alcool, n'arrivait plus à se concentrer sur quoi que ce soit, cependant elle entendit quelques pas. Était-ce réel ? Elle ne savait pas mais sentit l’étreinte de l'homme fougueux prendre ses jambes et les tirer, comme si elle était un cadavre. Puis soudain, elle ne sentit plus rien. Peut-être avait-il voulut la laisser pour morte, et l'avait-il cacher dans un endroit pour qu'on ne la trouve pas? Elle ouvrit les yeux avec difficulté et vit une silhouette d'apparence féminine non loin d'elle. Elle tenta de se relever et la vit baguette à la main pointant quelque chose que Raphaëlle, ne pouvait voir. Elle rampa jusqu'à la jeune femme, avec espoir et soulagement. Raphaëlle voyait maintenant le spectacle, son agresseur était quelques mètres plus haut, relié à un filet de lumière fin qu'elle arrivait à peine à distinguer. Il avait la tête en direction du sol, et Raphaëlle avait envie qu'il tombe en piquet sur le sol dur et qu'il finisse à Sainte Mangouste, elle fût sortit de ses pensées par la femme qui venait de la sauver:

"Est-ce que ça va ? Vous pouvez vous lever ?"


Elle se risqua de se mettre sur ses avant bras fragiles, puis poussa sur ses bras avec la force qui lui restait mais l'alcool l'avait rendu faible et engourdie. Tout tournait autour d'elle, et une migraine épouventable l'empêchait de réfléchir au même de répondre correctement, elle arrivait seulement à grogner.

"J'ai du mal... Il m'a...fait...boire"


A cet instant précis elle se remémora la scène qui avait précédé, celle où il l'embrassait de sa bouche dégoulinante d'alcool. Elle eût un haut-le-coeur et s'écarta pour vomir, le produit mal digéré par son organisme. Gêné et honteuse, elle aurait préféré ne pas vomir, mais elle ne contôller plus son corps. Quand elle eût finit de se vider, elle se sentit un peu mieux mais complètement fatiguée et amorphe. Sa jambe recomença à la lancer, son bas était humide de sang. Elle se sentait salit, dans tous les sens du termes et avait envie de prendre une bonne douche pour lui remettre les idées en place. Elle avait la langue gonflée et pâteuse et sa gorge était sèche, elle avait soif, mais soif d'eau, pas d'alcool. Elle baragouina alors à la femme qu'elle voyait à peine :

"De l'eau...S'il vous plait.."
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Vieil entrepôt désaffecté - Page 3 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Hugh Dey, le  Lun 22 Avr - 22:26

[Désolé du mini retard, absence oblige]

J’allais recommencer avec elle mais d’un coup, je me retrouvais à avoir mal entre les jambes. Ah la sal*pe ! Elle avait frappé net ! Droit ! Et moi j’étais plié en deux. Sur le sol. La bouche ouverte et mes mains sur la partie attaquée. Je fermais les yeux et je devais baver sur le sol tellement j’avais mal. J’osais rien dire. Mais par contre fallait que j’agisse. Elle allait pas s’en tirer comme ça la fille ça je pouvais vous le dire.

Moi ça me tirait à mort. Mais je me relevais. Fin j’avais une main sur le froc. Pis je marchais tout voûté. Doucement. Un pas. Pis l’autre après. Tain elle m’avait franchement pas raté celle là. Elle allait me le payer. J’allais vers elle. Pis je lui choppais une jambe. Avec ma main libre. Pis je tirais. Peut-être qu’elle allait s’allonger. Si elle le faisais je lui montrerais que j’étais pas castré. Mes burnes marcheraient plus tôt que prévu. Et elle s’allongeait. Doucement. Trop faible. Sauf que moi d’un coup, j’avais la tête en bas.

Wa p*tain mais c’est haut là ! Pourquoi on m’a soulevé par un pied ? Pourquoi que je vois le sol moi maintenant ?

- Est-ce que ça va ? Vous pouvez vous lever ?

Vas-y pis c’est quoi cette voix ? Qui qui parle ? Bien sûr que non je peux pas me lever pauvre conne je suis dans les airs ! En plus fait chier quoi j’ai fait tomber ma bouteille ! Je crois qu’elle s’est cassée… Vas-y ça m’énerve ça. Je fais comment pour boire moi maintenant ? Je sentais le sang me monter à la tête. Ca battait dans mes tempes et tout. Ca tournait tout autour. J’avais envie de gueuler mais ça sortait pas. Alors du tout j’écoutais. Mais j’entendais pas bien. En fait si. Si bientôt j’entendais des trucs mais c’était trop haché pour que je comprenne. Jusqu’à ce que ça recommence.

"De l'eau...S'il vous plait.."

« Ouééé t’as sifflé m’whisky t’veux pas cent balles pis un marrrs aussi ? »

Je me débattais. Je savais pas comment on faisait pour me détacher. Je pensais qu’y avait un géna tqui me tenait. Du coup, je balançais mes poings dans le vide histoire de lui frapper le bide si jamais il était là. Pis j’essayais de me tourner mais ça marchait pas terrible. Tain mais qu’on me sorte de là quoi moi j’étais pas bien !

« ’Azy j’mal au crâne là ! »
Gloire Lecomte
Gloire Lecomte
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Vieil entrepôt désaffecté - Page 3 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Gloire Lecomte, le  Lun 27 Mai - 12:33

Tenant toujours l'individu en l'air, l'asiatique attendit une réponse qui mit un peu de temps à venir. Elle pensa même pendant quelques secondes que la jeune femme était blessée mais cette dernière réussit néanmoins à se relever non sans tituber. Sans quitter "l'autre" du regard, elle s'approcha vers la victime qui balbutiait quelques mots mais Gloire réussit néanmoins à en comprendre l'essentiel. En même temps vu les vêtements tâchés de la jeune femme et la forte odeur d'alcool qui s'en dégageait, il n'était pas très difficile d'imaginer ce qui avait du se passer.

- ’Azy j’mal au crâne là ! geignait l'énergumène qui pendait lamentablement mais Gloire n'en avait que faire et l'ignora superbement. En d'autres circonstances, elle l'aurait même probablement secoué dans tous les sens, juste histoire de lui remettre les idées en place mais comme il y avait plus urgent, elle fit comme si elle n'entendait rien et se rapprocha encore d'eux.

Une fois au côté de l'agressée, l'asiatique essaya de l'aider à tenir debout mais comme elle n'était pas wonderwoman et qu'avec un seul bras c'était assez difficile, elle dut bien se résigner à faire un choix. Ce fut donc en soupirant que Gloire relâcha le malotru. Heureusement, elle n'était pas encore assez folle pour comprendre qu'elle ne devait pas baisser sa garde aussi, alors qu'il retombait lourdement par terre, elle lui lança un #Incarcerem histoire qu'il ne puisse pas bouger et là seulement elle prit le temps de faire asseoir la "victime".

- Je n'ai pas d'eau sur moi... mais nous allons essayer d'aller en trouver quelque part. Déjà, essayez de retrouver vos esprits et euh... comment vous appelez-vous ? Avez-vous mal quelque part ? A-t-il eu le temps de vous faire du mal ? Je veux dire... que s'est-il passé ?

C'étaient beaucoup de questions mais il fallait bien qu'elle en apprenne le plus possible si elle voulait l'aider. La maîtresse des potions savait pertinemment que c'était très délicat mais c'était nécessaire aussi attendit-elle les réponses. Dès que la jeune femme retrouverait un peu de couleur, elles aviseraient ensemble. Pour l'instant, elle gardait un oeil sur l'homme ligoté en attendant que l'affaire s'éclaircisse.
Raphaëlle Elfast
Raphaëlle Elfast
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Vieil entrepôt désaffecté - Page 3 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Raphaëlle Elfast, le  Lun 27 Mai - 14:44

"Azy j’mal au crâne là ! "


Raphaëlle eût un léger sourire à ces mots. Elle espérait qu'il ait bien mal. Qu'il se sente faible et impuissant. Dominée par une femme en plus. Raphaëlle tourna d'ailleurs la tête vers elle, essayant de la distinguer des autres, de se souvenir de son visage. Il était assez rond mais harmonieux, elle avait les yeux légèrement bridés et paraissait noirs comme la nuits. Ses cheveux étaient aussi sombre que ceux de Raphaëlle et lisse, et elle distinguait même une frange. Elle devait avoir la trentaine d'année, et semblait être une femme accomplie. Le genre sorcière suprême... D'ailleurs son visage lui dit quelque chose... Était-elle à Poudlard ? Raphaëlle ne put se rappeler de quoique ce soit, et se laissa retomber par terre. L'asiatique essaya alors d'aider Raphaëlle à se relever, surement pour le bien de la tatouée, et elle plongea alors sa tête dans ses mains pour que le monde ne cesse de bouger. Un bruit de chute se fit entendre et Raphaëlle releva la tête pour avoir le plaisir de voir l'inconnu s'écraser comme une crêpe sur le sol froid et dur. Elle espérait une fois de plus qu'il se sentait pris au piège, et ça ne tarda pas car des cordes surgirent de la baguette de la sauveuse, pour s'entortiller autour du corps de l'agresseur aux lèvres charnues. Raphaëlle avait de plus en plus soif, et commençait à manquer de salive. Sa langue était tiède et pâteuse, et à chaque déglutition c'était l'enfer.

"Je n'ai pas d'eau sur moi... mais nous allons essayer d'aller en trouver quelque part. Déjà, essayez de retrouver vos esprits et euh... comment vous appelez-vous ? Avez-vous mal quelque part ? A-t-il eu le temps de vous faire du mal ? Je veux dire... que s'est-il passé ?"


Raphaëlle décue baisa la tête et essaya de se concentrer sur la scène. Il fallait qu'elle soit brève et précise, qu'elle évite les détails insignifiant et se concentre sur les événements importants. Donc elle était venue la pour faire des photos, notamment des photos de son patronus, qu'elle commençait à peine de maîtriser mais dont elle était très fière. Elle était sortie, sauf qu'elle ne savait plus par où passer pour rentrer au château, il y avait un mec qui était là, elle lui a demander, et il l'a agressée. Il l'a fait boire, l'a secouer, et l'a embrassé. Heureusement ça c'était arrêter là car elle lui avait donné un coup bien placé et elle avait réussit à ramper jusqu'à son sac pour lancer un signal de détresse. Il l'avait repris, avait déchirer ses vêtement tripoter, et là... Là elle était arrivée!

"Raphaëlle Elfast... Mal jambe , elle pointa son entaille à la jambe provoquée par un éclat de verre, Il a tenté de...de..." sa voix s'engourdie, et sa gorge se serra.

C'était des mots difficile à prononcé, et Raphaëlle se mit à pleurer. Elle avait eu si peur de ne pas rentrer au château, si peur de se faire salir par un inconnu, un fou, un alcoolique... Elle était tellement heureuse que la jeune femme l'ait sauvé, tellement contente que ce soit terminée. Le stress retombait, et une sensation de réconfort s'empara d'elle. Elle se dit, qu'elle avait une dette envers la jeune femme, et qu'elle lui revaudrait ça un jour, qu'elle ferait une chose, n'importe laquelle pour elle. Elle essaya de se calmer, sécha ses larmes, et se concentra sur la prononciation de ses mots:

"Il a essayé de me violer..Mais grâce à vous, il ne l'a pas fait... Il faut que je retourne à Poudlard, vous savez où c'est ?...Merci encore Miss...Comment vous appelez vous ?"
Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Vieil entrepôt désaffecté - Page 3 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Hugh Dey, le  Lun 27 Mai - 23:07

J’avais envie de retomber. Vite. Mais bien surtout. Et je voyais le sol se rapprocher. Mais j’me disais que c’étaient les effets de l’alcool. Mais en fait non. BOUM. La tête la première. Même si j’avais mis mes bras. Je m’étais étalé comme l’ivrogne que j’étais. Bien au sol. Complètement à plat. Complètement tordu aussi. Mais quand j’essayais de bouger ça voulait pas bouger comme je voulais. Je savais pas très bien pourquoi. En plus, plus ça allait, plus j’avais l’impression d’être un gros rôti serré dans de la ficelle.

Hé mais c’était quoi cette corde là ? Vas-y ça me serrait ! Je bougeais comme un ver. J’essayais de ramper. J’arrivais à me retourner. Hé mais dégage celle de ma gorge là ! A peine j’avais pensé ça qu’elle se foutait sur ma bouche. Moi je la mordais fort, comme si j’avais pu lui faire mal pis je la crachais après. Quelle dégage un pu ! Je voulais pouvoir parler ! D’ailleurs maintenant je pouvais parler. Mais j’arrivais pas bien à bouger.

Je faisais grave mes abdos en essayant de remonter assis. J’avais les bras piégés alors je pouvais pas m’appuyer. Là ça marchait. Mais du coup j’étais dos aux filles. Et moi j’aimais pas être dos à elles. Pis je sais pas si c’était la chute mais j’avais un mal de crâne du tonnerre quand même. Avec mes jambes tendues j’essayais de me tourner un peu. Ca pouvait faire appui. Je me mettais sur une fesse et puis… ah ben non. Tombé re au sol. Du coup je recommençais à me lever. Mais je m’étais tourné un peu. Ca devait être ça la technique. Tomber en tournant pour se relever. Comme un con.

Je réussissais enfin à me placer face à elles. C’est bon. J’avais complètement zappé pourquoi j’étais là. Et bizarrement j’aimais pas être attaché alors que généralement ça me gênait pas plus que ça. J’essayais d’avancer mais ça marchait pas vraiment. Cela dit je me rapprochais un peu. Pis je prenais mon élan… Fallait qu’on me remarque… Alors j’allais faire tout pour. RIIIIII-PEUUUUUUH ! Le mollard partit en plein sur les filles. Ca m’allait très bien. Pour elles je pense pas par contre.

« Oh hééééé ! Libereeeeeez-mouaaaa ! Yé souis innocent ! Hé l’aut’ el’ dit quoi ? J’veux juste boire au goulot d’ma bouteille. Une bouteeeiiiille ! »


Dernière édition par Hugh Dey le Ven 12 Juil - 23:19, édité 1 fois
Gloire Lecomte
Gloire Lecomte
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Vieil entrepôt désaffecté - Page 3 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Gloire Lecomte, le  Mer 29 Mai - 10:54

- Raphaëlle Elfast... Mal jambe , elle pointa son entaille à la jambe provoquée par un éclat de verre, Il a tenté de...de... Il a essayé de me violer..Mais grâce à vous, il ne l'a pas fait... Il faut que je retourne à Poudlard, vous savez où c'est ?...Merci encore Miss...Comment vous appelez vous ?

Raphaëlle. Gloire pouvait enfin mettre un nom sur l'inconnue et étrangement son nom lui était familier. L'avait-elle déjà rencontrée ? Sûrement Poudlard ! Mais oui c'était ça. C'était une élève. L'asiatique n'avait pas encore eu l'occasion de l'avoir en cours, du moins cela ne lui disait rien pour l'instant, mais elle savait bien qu'elle avait déjà entendu ce nom.

- Rassurez-vous, il ne vous fera plus rien. Je suis Gloire Lecomte, professeur à Poudlard. Je me doute bien que vous...

RIIIIII-PEUUUUUUH ! et une chose gluante et visqueuse leur atterrit dessus, coupant la femme dans son explication. Furibonde, elle se retourna vers l'imbécile qu'elle avait ligoté mais qui semblait avoir encore de la force pour s'époumoner.

- Oh hééééé ! Libereeeeeez-mouaaaa ! Yé souis innocent ! Hé l’aut’ el’ dit quoi ? J’veux juste boire au goulot d’ma bouteille. Une bouteeeiiiille !

- #SILENCIO !

Non mais et puis quoi encore ! Déjà qu'il était ivre, qu'il avait agressé une jeune fille mineure et qu'il pouvait même être entendu pour tentative de viol, il allait se calmer oui.

- Nous devrions avoir la paix pour l'instant. Donc je disais que je pourrais parfaitement vous ramener à Poudlard mais vous vous doutez bien que dans de telles circonstances, je devrais avant tout vous emmener à Ste-Mangouste et le signaler au Ministère de la Magie. En ma qualité d'enseignante mais aussi de citoyenne, je ne peux pas simplement vous ramener au château vous comprenez ?

Elle parlait d'une voix douce et réconfortante mais néanmoins ferme car l'adolescente devait accepter. Elle devait comprendre que cette démarche était nécessaire car les faits, même interrompus, étaient graves. Si cela se trouvait, l'homme avait juste agi sous l'effet de la boisson mais il devait quand même y avoir enquête car avec l'histoire du violeur parue dans la Gazette, tout indice était bon à prendre et à consigner. Gloire n'osait même pas imaginer ce qui aurait pu se passer si elle n'était pas venue ici ce soir...

- Etes-vous d'accord ? Comprenez-vous ce que j'essaie de vous dire ?
Raphaëlle Elfast
Raphaëlle Elfast
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Vieil entrepôt désaffecté - Page 3 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Raphaëlle Elfast, le  Mer 29 Mai - 18:23

Raphaëlle avait presque réussi à oublier la présence de son agresseur, mal gré ses gémissements, qui étaient maintenant des bruits de fonds. Elle espérait rentrer vite, prendre un bain dans lequel elle resterait une bonne heure, et se relaxer, décompresser. D'ailleurs elle avait bien envie d'une cigarette maintenant. La jolie femme aux traits fins se présenta à son tour: Miss Lecomte! Mais ouiiii , Raphaëlle l'avait vu à la table des professeur, comment avait-elle pu ne pas faire le lien avant ? L'alcool surement, qui mettait un bord*l pas possible dans son crâne. Elle tira son sac vers elle, et chercha paquet et briquet pour subvenir à son addiction. Avant même qu'elle ait pu sortir l'un ou l'autre, un gros cracha surgit sur elle. Put*iiiin, mais lui il méritai qu'une chose c'était de crever, par un baiser d'un détraqueur qui serait donné à Azkaban. Il clamait sa pseudo innocence, mais quelle blague! Si elle avait eu , ne serais-ce qu'un soupçon de force, elle l'aurait rouer de coup en lui disant de se taire, mais l'asiatique s'en chargea une nouvelle fois pour elle avec un sortilège qui l'obligeait à se taire. Raphaëlle essuya la bave odorante du fou, avec une expression de dégoût.

"Nous devrions avoir la paix pour l'instant. Donc je disais que je pourrais parfaitement vous ramener à Poudlard mais vous vous doutez bien que dans de telles circonstances, je devrais avant tout vous emmener à Ste-Mangouste et le signaler au Ministère de la Magie. En ma qualité d'enseignante mais aussi de citoyenne, je ne peux pas simplement vous ramener au château vous comprenez ?"


Quoi ? Raphaëlle fronça les sourcils à l'entente du mot " Sainte Mangouste " et " Ministère ". Elle ne voulait pas y aller, elle était assez grande pour se soigner seule! Et puis elle n'avait pas de blessure magique, juste une entaille dans la jambe, mais c'était tout ! Elle ne voulait pas passer devant des gens qui avait vraiment souffert. Il lui fallait juste quelques jours de repos! Pourquoi Miss Lecomte ne lui proposait pas d'aller à l'infirmerie de Poudlard ? Hein ? Et puis, le Ministère lui faisait peur.. Elle n'avait pas envie d'en reparler, pas envie de devoir s'expliquer une nouvelle fois, pas envie de devoir se souvenir une nouvelle fois de.... de tout. Elle regarda au loin, espérant trouver une meilleure solution que celle de Gloire, mais au fond elle avait raison.

"Etes-vous d'accord ? Comprenez-vous ce que j'essaie de vous dire ?"


Elle retourna son attention vers la brune aux yeux bridés, et mit un temps à répondre. Contre qui allait-elle "porter plainte", sachant qu'elle ne connaît ni le nom de son agresseur, ni son visage , enfin demain elle ne s'en souviendrait plus... Tout ce qu'elle savait c'est qu'il était assez grand, un peu baraqué, et puis cette bouche charnue à souhait. Elle se rappellerait toujours de sa bouche c'est sûr... Elle regarda alors l'homme, au regard sombre, et essaya d'encrer sa gu*ule dans sa mémoire trouble. Elle hocha alors la tête, peu certaine. Elle avait peur des représailles possibles.

"Oui... D'accord je comprends... Mais suis-je vraiment obligé de passer à Sainte Mangouste ? Ma blessure n'est pas magique, c'est juste une..petite entaille.. Je suis sûre que l'infirmière de Poudlard saurait m'en débarrasser..? Et que va devenir ce déchet ?" dit-elle en donnant un coup de tête du côté de l'homme saoul.


Elle commençait à redevenir lucide, avoir rendu l'alcool qu'elle avait bu, lui avait fait grand bien. Cependant, elle avait toujours aussi soif, et commençait à avoir faim. Il devait être 20h passé, et le festin de Poudlard ne devrait pas tarder à commencer. Elle devait sa vie à la jeune femme, et si elle lui disait d'aller à Sainte Mangouste, elle savait surement ce qu'elle faisait. En plus coup de bol, elle travaillait à Poudlard, et peut-être veillerait-elle sur Rapahaëlle les premiers jours de sa réinsertion. L'esprit plus clair, elle se tourna vers Gloire et enlaça ce qu'elle pût, c'est à dire ses jambes:

"Merci beaucoup Miss Lecomte... Merci ... Merci.."

Hugh Dey
Hugh Dey
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Diplômé(e)

Matière optionnelle : Pas de matière optionnelle

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de transplanage
Manumagie (niveau 2)


Vieil entrepôt désaffecté - Page 3 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Hugh Dey, le  Jeu 30 Mai - 16:25

Je criais. Je m’époumonais. Enfin je savais pas trop ce que ça voulait dire ce mot. J’en avais des poumons. Pis ça ressemblait à s’époudrer. Est-ce que quand on criait on se mettait aussi de la poudre ? Ou alors du coup ça voulait pas dire crier et je me trompais depuis le début. Bon bah je vais rester sur « je criais » hein comme ça je suis sûr. Encore que. Y a un tableau ça s’appelle Le Cri. Mais ça crie pas. Le mec il se tient les joues. Mais il dit rien parce que c’est un tableau qui bouge pas vu que c’est un tableau moldu. Remarque, un mec aurait fait un tableau sorcier qui s’appellerait Le Cri, je crois que personne pourrait plus le voir… ou l’entendre. Au choix.

- #SILENCIO !

Moi non plus on pouvait pas m’entendre maintenant. Mais pourquoi je le comprenais pas tout de suite. Moi je continuais à beugler. Mais y a plus aucun son qui sortait. Comme si j’avais les codes vocales bloquées. Alors je me raclais la gorge mais pareil. Tain on m’avait coupé le volume. Fallait que je leur choppe la télécommande qu’elle avaient. Bah ouais ça se trouve elles pouvaient changer de chaîne comme ça et tout. Remarque ça fait longtemps que je me fais zapper là. Moi je voulais boire. Je regardais tout autour de moi. Je pouvais pas bien bouger et je pouvais plus parler. En gros, je pouvais vraiment rien faire. Mais là-bas, y avait du whisky qu’était tombé par terre. Et moi je commençais à avoir froid à pas bouger comme ça. Fallait que je me réchauffe.

Du coup j’étais sur les fesses mais je me râpais le cul pour avancer grâce à mes jambes. Pis je me foutais pas loin du whisky tombé. Bon fallait faire gaffe quand même parce que y avait u verre pété aussi. En plus je m’allongeais un peu comme une brute pis y avait du verre qui me rentrait dans le buste là. Tain ça faisait mal. Mais je m’en foutais. Parce que maintenant je pouvais lécher le whisky au sol. Ouaiiis comme ça j’en avais un peu. Ca faisait un peu clébard. Mais je m’en foutais. Parce que t’façon là j’étais pire qu’en laisse.

Bon mais quand même c’était pas très bon. Y avait des morceaux durs dans ce que je buvais et c’était pas du verre. Je sais pas, peut-être du béton quoi. Mais en gros pas des trucs très appétissant. Du coup j’arrêtais, je me roulais un peu pour me remettre bien sur le dos, tout en m’enfonçant plein de bouts de verre pétés dans le dos, pis je me relevais encore en faisant mes abdos. Tain c’était vraiment galère. En plus je pouvais vraiment pas me relever complètement. Fallait encore que je me râpe le cul pour avancer. Bientôt j’aurais carrément plus de pantalon. Mais fallait que j’aille les voir. A force de pas pouvoir parler elles allaient me laisser crever là. Pis j’avais franchement pas envie.

C’était long et ça faisait un boucan monstre. En plu ça me faisait franchement mal. J’étais sûr que j’allais avoir mes petites fesses toutes rouges. Mais ça elles avaient l’air de s’en balancer complètement. Et moi ça m’énervait. Du coup quand j’arrivais enfin à elle, j’essayais de leur foutre ma tête dans les pattes. Ouais pis j’écoutais ce qu’elles disaient mais je comprenais pas bien.

"Et que va devenir ce déchet ?"

Je savais pas pourquoi elles parlaient des poubelles mais t’façon y avait des gars qu’étaient faits pour ramasser les ordures. Moi je voulais leur dire tu vois. Alors du coup j’essayais de trouver un moyen. D’abord je voulais écrire sur le sol avec mon nez mais a risquait de me faire plus mal au nez qu’autre chose. Pis quand je voyais comment j’avais mal au cul en me déplaçant en glissant, j’imaginais même pas mon pif. Non bah du coup c’était pas bien grave. Je tapais du nez sur les deux pompes des filles pis avec la tête je leur montrais les poubelles. Ouais comme ça elles devraient bien comprendre. En plus si t’as un papier gênant dans la main suffit de le jeter. Mais pas par terre les ordures c’est pas bien. C’est pas écologique.
Gloire Lecomte
Gloire Lecomte
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Vieil entrepôt désaffecté - Page 3 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Gloire Lecomte, le  Dim 30 Juin - 23:57

Gloire tentait de convaincre la jeune fille d'aller à Ste-Mangouste mais celle-ci ne semblait guère emballée. D'un côté, l'asiatique la comprenait mais cela était nécessaire, surtout dans ce genre de situation. Certes, le mal n'avait pas encore été fait mais il fallait vraiment que tout cela soit consigné et que des énergumènes comme celui qui se trainait actuellement à terre soit mis hors d'état de nuire. La professeure l'observa se trémousser comme un asticot dansant une lambada et soupira avant de se retourner vers l'adolescente qui venait de lui poser une question.

- L'infirmière peut faire beaucoup de choses c'est vrai mais cela ne vaut pas Ste-Mangouste alors croyez-moi et suivez-moi d'accord. Il nous faut absolument contacter les autorités. Eux seuls pourront s'occuper de ce "déchet" comme vous dîtes.

D'ailleurs, le dit-déchet était vraiment pitoyable... Il buvait à même la terre et maintenant cherchait à faire elle-ne-savait-quoi. Un Harlem-Shake ? Cette idée la fit sourire. Se voulant rassurante, elle posa la main sur l'avant-bras de l'adolescente et se dirigea vers l'individu.

- Bon... voyons donc voir de qui il s'agit. #Lumos !

Bon dieu ! Quand la jeune femme reconnut à qui elle avait affaire. Hugh Dey ! L'ancien concierge devenu directeur de Gryffondor il y a peu. En état de choc elle aussi, elle se remémora sans aucune peine leur première rencontre et elle aurait bien eu envie de lui écraser la tête avec son talon mais elle réussit néanmoins à se retenir.

- Hugh Dey ! Cessez de gigoter ainsi et relevez-vous. Vous m'entendez ?

[Désolée pour ce rp minable, j'avais même pas vu que c'était à moi >< ]
Raphaëlle Elfast
Raphaëlle Elfast
Serpentard
Serpentard
Année à Poudlard : Aucune année renseignée

Matière optionnelle : Pas encore disponible

Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Vieil entrepôt désaffecté - Page 3 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Raphaëlle Elfast, le  Mar 2 Juil - 3:55

-L'infirmière peut faire beaucoup de choses c'est vrai mais cela ne vaut pas Ste-Mangouste alors croyez-moi et suivez-moi d'accord. Il nous faut absolument contacter les autorités. Eux seuls pourront s'occuper de ce "déchet" comme vous dîtes.
Raphaëlle hocha la tête, bien que celle-ci tourner déjà assez, et tenta de se relever. Sa jambe blessée la lança, mais elle arrivait plus ou mois à tenir debout. Ses jambes étaient frêles, et tremblotait sous le poids de son corps. L'idée d'aller à Sainte Mnagouste ne l'enthousiasmait pas mais elle se décida à suivre les conseils de son aîné et s'appuya sur son épaule. L'homme gigotait par terre et léchait le sol. Raphaëlle le regardait d'un air répugné, et n'avait qu'une envie, c'était de lui cracher au visage. Cependant, ses jambes l'empêchait de marcher, et sa douleur, de réfléchir trop longtemps. Gloire s'avança vers l'étranger,  Raphaëlle dut se forcer à tenir droite et seule. Elle regarda la scène d'un oeil inquiet et entendit la voix rassurante de l'asiatique:

- Bon... voyons donc voir de qui il s'agit. #Lumos !

Un jet de lumière blanche apparût déssinant les alentours. Raphaëlle se rappela soudainement de sa venue ici, et s'en voulût. Elle avait dut subir cette épreuve, tout ça pour prendre quelques cliché raté de son patronus. Pourquoi elle lui avait parlé à ce mec? Si seulement elle avait appris son sort " Pointe au Nord", elle se serait débrouillé seule, et jamais elle aurait faillit se faire abuser. Gloire atteignit enfin l’individu qui se tortillait au sol comme un poisson hors de l'eau, et s'exclama:

- Hugh Dey ! Cessez de gigoter ainsi et relevez-vous. Vous m'entendez ?
Hugh Dey ? C'était donc ça son nom ? Elle se le répéta plusieurs fois dans sa tête pour s'en souvenir. Ce cher Hugh Dey avait maintenant du soucis à se faire, car Raphaëlle ne lâchera pas. Si elle se souvint de ce nom, de ce visage, elle se ferait un plaisir de lui exploser la figure. Elle s'approcha alors difficilement, pour s’empeigner de son faciès. Il avait les yeux rouges et cernés, un nez écrasé et boutonneux, ainsi qu'une bouche énorme. Elle serra les poings, avec le peu de force qui lui rester, et se racla ouvertement la gorge. Elle fit venir de la salive dans sa bouche, et l'agita. Elle le fusilla du regard, et cracha visant son visage. Des petites particules de bave arrivèrent sur son visage, mais la plus grosse partie de son mollard atteignit ses cheveux.

"On se reverra, Hugh. t'as ma parole !" Elle s’adressa à Gloire " On y va ?"







HRPG: Gloire, si tu le souhaites, tu peux cloturer après Hugh!


Dernière édition par Raphaëlle Elfast le Mar 2 Juil - 3:58, édité 1 fois
Contenu sponsorisé

Vieil entrepôt désaffecté - Page 3 Empty
Re: Vieil entrepôt désaffecté
Contenu sponsorisé, le  

Page 3 sur 15

 Vieil entrepôt désaffecté

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres :: Les Docks-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005.