AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres
Page 2 sur 22
Aux abords de la Tamise.
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 12 ... 22  Suivant
Invité
Invité

Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Invité, Dim 18 Sep - 19:21


La remarque d'Aymeric sembla gêner un peu Rily, mais celle-ci lui répondit en murmurant, reprenant le ton de confidence qu'ils avaient adopté au début de leur conversation.
-"Heeeum... ouaip'. Parce que, tu vois, ce n'est pas un danger immédiat, juste une mode passagère j'espère ! Mais tu sais, on ne sera pas seuls à se battre contre eux, il y en a d'autres qui le font, c'est très sérieux. Il y a un entraînement, on se prépare, et on se bat tous les jours... pas toujours en affrontement direct, bien sur, et pas vraiment tous les jours, mais on y travaille quand même. Je pense que ça te plairait d'ailleurs."

Elle avait l'air d'attendre une réponse... C'était donc pour cette raison que Rily semblait aussi intéressée par les mangemorts... Elle s'entraînait pour les affronter... Au cours du temps, il n'y avait eu qu'une organisation qui s'était spécialisée dans les combats contre les mangemorts. Harry Potter était d'ailleurs, un des leurs pendant la guerre contre Voldemort.... Mais, cette organisation était dissoute depuis longtemps. Du moins plus personne n'en parlait après la bataille de Poudlard. C'était de l'histoire ancienne, plus personne ne pensait à combattre de front les mangemorts... Lui semblait-il. La jeune femme ne lui laissa pas le temps de répondre, car elle reporta à son tour, son attention sur le plan de la salle en désignant le croquis et reprit :
-"Très joli dessin, tu crois qu'on pourrait mettre ça sur le sol, pour de vrai? Ça ferait vraiment sensation! Et on éclairerait la salle avec de la lumière verte, un peu tamisée. Qu'est-ce-que tu en dis?"

Aymeric
ne savait plus vraiment où donner de la tête, entre l'étrange révélation de Rily qui avait l'air confidentiel, mais aussi l'inverse, la préparation de la fête d'anniversaire, tout à fait public... Il regarda le dessins et lui dit :
-"Ouais, ça peut se faire sans soucis ça, il suffit juste de trouver un assez bon dessinateur ! Pour la lumière, j'ai un ami moldu qui est DJ à ses heures perdue, je peux lui demander de nous passer son pont d'éclairage pour la soirée. Il a des lasers, des faisceaux et tout le bazar... On doit pouvoir faire un petit truc sympa"

En plus ça allait lui permettre de voir son ami, qu'il n'avait pas vu depuis sa sortie de Poudlard, puis il continua, sans vraiment réfléchir à ce qu'il disait :
-"Qui est ce «on» dont tu parles ?" commença-t-il, avec un air, presque, intéressé "Vous êtes combien ? C'est un peu utopique de vouloir anéantir les mangemorts non ?" Aymeric chuchotait à nouveau, pour éviter d'être entendu. Il trouvait, tout de même étrange que Rily lui parle d'un entrainement pour combattre. Elle, qu'il connaissait, malgré tout, assez calme.

Revenir en haut Aller en bas
Rily Dacker
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Ecureuil




Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Rily Dacker, Lun 19 Sep - 17:07


Aymeric devait se sentir un peu perdue, et Rily trouvait cela très amusant. C'était un peu comme un test, aussi, pour voir comment il arrivait à faire le tri dans ce qu'elle lui disait et garder la tête froide mais si la situation pouvait paraître absurde. En tout cas, plus ça allait, plus la jeune femme s'amusait. Elle se débrouillait plus ou moins pour maintenir le sujet là où elle le voulait tout en parlant un peu de la fête... oui, vraiment, tout cela était très amusant ! Un sourire étirait les lèvres de la Phénix, qui se cachait derrière sa tasse de chocolat, qu'elle sirotait tranquillement en essayant de ne pas s'étouffer en s'empêchant de rire. Elle regarda le futur Phénix se pencher sur le dessin, puis il lui dit:

- Ouais, ça peut se faire sans soucis ça, il suffit juste de trouver un assez bon dessinateur ! Pour la lumière, j'ai un ami moldu qui est DJ à ses heures perdue, je peux lui demander de nous passer son pont d'éclairage pour la soirée. Il a des lasers, des faisceaux et tout le bazar... On doit pouvoir faire un petit truc sympa.

Wouah, ça s'était de la bombe! L'ambiance serait... verte à souhait, et surement tout à fait ce qui plairait à la fiancée de ce monsieur. Un DJ, des spots d'éclairages, des faisceaux, la classe quoi! La fête serait d'enfer... si fête il y avait. Une nouvelle fois, Rily remit en question la véracité de cet évènement. S'il prenait une bonne tournure, intéressante et qui plairait à Luna, pourquoi pas, mais sinon elle achèverait leur petite "réunion" en balançant le carnet à la poubelle et en lui souhaitant d'avoir pleins de bébés pour l'anniversaire de sa copine... En pensant à cela, elle manqua de s'étouffer avec son chocolat et elle toussota discrètement, les joues rouges. Voilà qu'elle se faisait rire toute seule!

- Qui est ce «on» dont tu parles ?" reprit-il, intéressé, en parlant de l'Ordre, bien qu'il ignora qu'il s'agissait de cela. "Vous êtes combien ? C'est un peu utopique de vouloir anéantir les mangemorts, non ?

- Non, pas du tout, pourquoi ? Si on ne le fais pas, qui le feras? On ne peut pas vraiment compter sur les Aurors, cette bande de myrtille dépravé payée à rien foutre à part boire du café, rétorqua-t-elle à voix basse avec un sourire amusé; c'était la première fois qu'elle se moquait ouvertement de l'élite du ministère, même si elle savait que certains Aurors étaient bien loin d'être des dépravés, Rily parlait un peu sans y croire, mais cela l'amusait. Et contre les M&M's, je dirais que nous sommes suffisamment, mais pas tout à fait assez. Si cela t'intéresse, tu pourrais rejoindre nos rangs... et aider à repousser les Mangemorts, réduisant considérablement la possibilité que Luna tourne mal... elle acheva dans un souffle, savourant sa déclaration.

La Phénix y avait mis tout son cœur. Elle croyait dur comme fer à ce qu'elle disait, mais elle prenait garde - comme le lui avait demandé Nathalie - à ne rien divulguer de compromettant. Elle avait de la chance d'avoir affaire à Aym, avec des arguments qu'elle trouvait implacables. Il ne pouvait pas refuser, au nom de Luna! La jeune femme planta son regard vert pomme dans les yeux de son ami, sérieuse, en l'attente du choix - sans doute définitif - du jeune homme. Elle espérait juste qu'il montrerait un peu d'enthousiasme ou même de la motivation, parce que si elle obtenait un "oui" plat, voir forcé, elle serait loin de s'estimer satisfaite. Non, il lui fallait une réponse franche, pour se fixer. C'était nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Invité, Mar 20 Sep - 17:42


Aymeric remarqua que Rily, rougit légèrement quand il parla des lumières. Un peu forte comme réaction pour un simple éclairage de scène. En plus de cela, elle toussota légèrement, comme si elle avait manqué de s’étouffer avec son chocolat. Puis, elle lui répondit avec une voix assez basse, avec malgré tout, un petit sourire amusé :
-"Non, pas du tout, pourquoi ? Si on ne le fais pas, qui le feras? On ne peut pas vraiment compter sur les Aurors, cette bande de myrtille dépravé payée à rien foutre à part boire du café. Et contre les M&M's, je dirais que nous sommes suffisamment, mais pas tout à fait assez. Si cela t'intéresse, tu pourrais rejoindre nos rangs... et aider à repousser les Mangemorts, réduisant considérablement la possibilité que Luna tourne mal..."

Le jeune homme sourit en entendant les comparaisons et rit même légèrement en entendant le surnom qu'elle donnait aux Mangemorts. L'ancienne Serdaigle ne semblait plus du tout gênée, presque empressée, encore une fois, comme si elle avait enfin abordé un sujet crucial, auquel elle pensait depuis le début de leur conversation. Aymeric se demanda l'espace d'un instant, si elle voulait vraiment organiser cette fête d'anniversaire. "Tu pourrais rejoindre nos rangs". Ces mots résonnaient dans sa tête. PIRE. Ils passaient en boucle dans son cerveau. Elle lui demandait clairement de rejoindre une organisation inconnue, qui luttait contre les mangemorts, et donc de risquer sa vie à chaque expédition. Tout cela pour... Une seule personne... Luna ?

Les mangemorts, devaient représenter un certain nombres de sorciers, tous plus puissants les uns que les autres. Leurs pouvoirs, n'étaient certainement pas à prendre à la légère. Mais, Rily lui demandait, en 30 secondes, une réponse... Il était carrément prit de court. En quelques minutes, il venait d'apprendre que la meilleure amie de Luna, faisait partie d'une organisation secrète, luttant contre les mages noirs. Qu'est-ce qu'elle allait lui annoncer après ? Que le ministre de la magie était aussi dans cette organisation, parce qu'il n'est pas content de ses Aurors ?!?!

Aymeric
laissait le silence s'installer pendant qu'il réfléchissait. Il faillit même se mordre les doigts quand il arriva à la fin de son croissant. OUI. Il rejoindrait une organisation qu'il ne connaissait ni d'Ève ni d'Adam, pour combattre la magie noire. NON... Au fond il ne risquait pas grand chose en déclinant l'offre de Rily. Mais, d'un côté, se battre contre des M&M's, comme elle disait, plaisait à Aymeric. Lui qui cherchait une certaine reconnaissance dans le monde sorcier, se battre de front contre les mages noirs, même clandestinement, était un moyen parmi d'autre pour se faire un nom.

L'animagus but une grande gorgée de chocolat chaud avant de répondre à Rily... Il avait prit une décision... Ou du moins... Il avait les mots pour sa réponse, sans vraiment savoir quelles allaient être les conséquences de cette réponse, son ton était tout de même pas aussi sûr qu'il l'aurait voulu :
Je veux bien tenter l'expérience. Même si ça ne permet pas d'empêcher Luna de devenir... M&M's, je pourrais sans doute, grâce aux entraînements, acquérir de nouvelles connaissances sur le monde magique dans lequel nous sommes contraints et forcés d'évoluer“. Plus il avançait dans sa phrase, plus sa voix prenait de l'assurance. Il préféra tout de même passer sous silence sa récente candidature chez les «myrtilles dépravées»... Il fit avec une voix toujours aussi basse :
-“Mais tu n'as toujours pas répondu à «qui est ce on»... Aymeric comptait bien avoir une vraie réponse avant de s'engager totalement aux cotés de Rily et les autres...

Revenir en haut Aller en bas
Rily Dacker
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Ecureuil




Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Rily Dacker, Jeu 22 Sep - 22:42


Pour faire court, Rily fut presque déçue. Mais c'était en parlant uniquement du début de la réponse d'Aymeric. Le reste, en revanche, la satisfit davantage, quoiqu'elle n'avait toujours pas sa réponse définitive, mais elle se rendit vite compte que ce n'était pas à elle qu'il allait devoir la donner. Non, cela relevait du niveau supérieur.

- Je veux bien tenter l'expérience. Même si ça ne permet pas d'empêcher Luna de devenir... M&M's, je pourrais sans doute, grâce aux entraînements, acquérir de nouvelles connaissances sur le monde magique dans lequel nous sommes contraints et forcés d'évoluer, ça, ça ne lui avait pas trop plu.

Rily fit la moue. "Tenter l'expérience"! On ne rentre pas dans l'Ordre comme on goûte un gâteau pour vérifier qu'il n'est pas trop salé! Malgré cela, elle se tut, attendant la suite l'air renfrognée et pas convaincue pour deux sous. Aymeric reprit:

- Mais tu n'as toujours pas répondu à «qui est ce on»... lui demanda-t-il, visiblement bien décidé à lui faire cracher le morceau.

Mais la Phénix ne comptait pas prononcé le nom de l'Ordre comme ça, et faire mariner le fiancée de Luna l'amusait beaucoup; passée la période d'incertitude et de tentative pas très, très brillante, elle prenait goût au jeu et, maintenant qu'elle sentait la fin proche, elle goûtait chaque moment avec délice: ce petit bonheur passager ne serait... que de passage. Si Nathalie s'estimait satisfaite par son travail, et qu'elle l'envoyait en "reconnaissance" vers quelqu'un d'autre, elle ne pourrait pas autant s'amuser. La jeune femme prit donc tout son temps pour répondre, tandis que le serveur et son sourire commercial embarquait l'addition avec les sous-sous de Rily (elle s'en fichait royalement, c'était tellement simple d'en obtenir - du moldu, hein). Elle attendit qu'il se soit suffisamment éloigné, pour plonger à nouveau dans son sac, à la recherche du bout de papier sur lequel elle avait noté le nom de sa chef. Au bout d'une minute de recherche vaine, elle abandonna, et elle arracha un bout de son calepin pour noter dessus: "Nathalie Mattews". Elle referma son poing sur le papier et planta son regard vert dans celui d'Aymeric.

- Si tu t'engages, tu ne pourras plus reculer, sauf si les circonstances vont en ta faveur. Il faut que ça te tente vraiment, on a besoin de toute ta volonté. Ce "on", comme tu dis, te seras renseignée par la personne dont le nom est marqué sur le bout de papier que je tiens dans ma main. En acceptant de la rencontrer, tu ne t'engages pas encore, mais si tu acceptes avec elle, cela validera ton "test" d'entrée, et tu pourras faire l'entraînement, lui expliqua-t-elle, en essayant de ne pas bégayer et de ne pas buter sur les mots - ça aurait vraiment fait bête, surtout qu'elle parlait sérieusement et un trouble aurait vraiment tout, mais alors tout gâché. Alors, ça t'intéresse vraiment ? acheva-t-elle.

L'échange avait eu à voix basse bien sur, il ne manquait plus que les moldus soient au courant! Elle n'avait rien contre les non-magiques, mais leur tendance à se mêler des affaires des autres l'agaçaient. Bien sur, c'était un défaut que possédait certains sorciers, mais il était plus répandu chez les moldus. La jeune femme chassa ses pensées parasite d'un clignement d’œil, et elle ajouta pour déstabiliser un peu notre brave garçon:

- Hum, et sinon, pour la fête, c'est bien d'organiser tout ça... mais peut-être que ce serait plus simple de te laisser en tête-à-tête avec elle? Ca vous permettrait de reprendre un peu contact, et tout, quand j'y pense...

Son ton badin laissait bien voir qu'elle n'en avait plus rien à faire de cette partie de la conversation, et qu'elle préférait nettement une réponse à sa précédente question plutôt qu'à cette suggestion.* L'apparence, ma fille, l'apparence! * s'était-elle dit en pensant à ces braves (ou pas) gens qui devaient se demander de quoi il parlait à voix basse, depuis tout à l'heure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Invité, Lun 26 Sep - 23:45


Le jeune homme, avait remarqué une légère moue de la part de Rily quand il lui avait répondu, mais le serveur était venu prendre l'argent qu'avait laissé la jeune femme, coupant un peu leur conversation. L'ancien Serpentard fut surpris de voir que son amie plongea littéralement dans son sac pendant une bonne minute. Aymeric se surprit même à s’inquiéter de savoir si Rily n'était pas restée en apnée pendant tout ce temps ! Mais finalement, la recherche dû se faire infructueuse, puisqu'elle refit surface, pour déchirer un bout de son calepin et ensuite écrire dessus. Aymeric n'eut pas le temps de lire ce qu'elle avait noté, que déjà elle refermait son poing sur le fameux bout de papier et prit la parole en le regardant droit dans les yeux :

-"Si tu t'engages, tu ne pourras plus reculer, sauf si les circonstances vont en ta faveur. Il faut que ça te tente vraiment, on a besoin de toute ta volonté. Ce "on", comme tu dis, te seras renseignée par la personne dont le nom est marqué sur le bout de papier que je tiens dans ma main. En acceptant de la rencontrer, tu ne t'engages pas encore, mais si tu acceptes avec elle, cela validera ton "test" d'entrée, et tu pourras faire l'entraînement. Alors, ça t'intéresse vraiment ?". Cette fois, Rily était sérieuse et le ton était encore plus dans la confidence. Puis, sans doute pour détourner l'attention des personnes autour elle ajouta "Hum, et sinon, pour la fête, c'est bien d'organiser tout ça... mais peut-être que ce serait plus simple de te laisser en tête-à-tête avec elle? Ça vous permettrait de reprendre un peu contact, et tout, quand j'y pense..."

Aymeric put remarquer, que la soirée n'était plus vraiment importante pour son interlocutrice. On pouvait même dire qu'elle avait l'air de s'en foutre royalement ! Bien que depuis le début de cette conversation, Aymeric avait bien vu que l'amie de Luna avait tout fait pour faire tourner la conversation - parfois très maladroitement - sur les mangemorts, il n'arrivait pas à envisager, qu'elle ne l'avait invité SEULEMENT pour ça. Le jeune homme, planta à son tour son regard dans celui de Rily. Ses yeux ne laissaient rien paraitre de ses interrogations, il était maintenant devenu impossible de déchiffrer les pensées d'Aymeric... A part pour un Légimens.

-"Si je comprends bien" commença-t-il d'une voix basse "Tu me proposes de rencontrer ton supérieur hiérarchique... Tu t'es même déplacée spécialement jusqu'ici pour me voir. Alors, je supposes que je ne peux pas refuser" il réfléchit quelques instants puis se décida à énoncer une réponse plus claire que la précédente, puisque Rily ne semblait pas l'avoir apprécié "Donc oui, ça m’intéresse vraiment, je suis prêt à m'engager à tes côtés" sa voix n'avait pas l'ombre d'un doute. Si Rily lui avait parlé de son chef, ou quelconque personne au-dessus d'elle, c'est que c'était une véritable organisation. Pas une simple association, comme Aymeric le pensait au début.

Un peu rassuré, il avait prit de l'assurance et finit en souriant "Pour la soirée, on verra peut-être ça un autre jour non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Rily Dacker
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Ecureuil




Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Rily Dacker, Mer 28 Sep - 15:34


Rily avait croisé ses mains devant elle, seuls ses yeux verts étincelants se voyaient, le reste de son visage dans l'ombre de sesdites mains. Elle était bien décidée à ne pas ciller, et faisait preuve d'un sérieux qui l'étonnait elle-même. La Phénix prenait sa cause très à coeur, et elle savait Aymeric nécessaire. Le grossissement de leur rang n'était pas prioritaire, mais nécessaire, et ce serait autant une bonne recrue qu'un bon stratège, en temps que Serpentard aguerrit. Elle ne doutait pas qu'il avait du user de ruses ou de coups de baguette pour se sortir d'une ou deux situations délicates (même si ce n'était que se faire prendre dans un couloir par un prof, par exemple). Oui, l'Ordre ne regretterait pas son choix. Sauf s'il décidait de retourner sa veste, ce qui lui était fortement déconseillé. La jeune femme se chargerait personnellement de le réduire en miette... ou de lui passer un bon savon, si elle ne décidait pas de lui "bouder" à vie.

A son tour, Aymeric planta son regard dans le sien. Rien ne laissait deviner ce qu'il avait derrière la tête, et la Phénix prit un peu peur. Il avait l'air si sérieux, à son tour (d'ailleurs elle se demandait si elle était aussi effrayant en étant sérieuse) !

- Si je comprends bien, tu me proposes de rencontrer ton supérieur hiérarchique... Tu t'es même déplacée spécialement jusqu'ici pour me voir. Alors, je supposes que je ne peux pas refuser, déclara-t-il, et Rily haussa un sourcil. Elle était venu lui demander s'il était partant, pas l'obliger à les rejoindre! Donc oui, ça m’intéresse vraiment, je suis prêt à m'engager à tes côtés.

- A nos côtés, corrigea machinalement Rily.

Elle était en pleine concentration. Il était d'accord, il était motivé, il était intéressé et il était prêt à s'engager. Le tout formait un ensemble idéal, et elle avait l'impression de sentir le bout de papier remuer dans son poing. Oui, elle allait le lui donner. Un sourire étira ses lèvres, et ses yeux étincelèrent encore plus brillamment. Elle avait réussit! Elle l'avait convaincu! Finalement, dépenser quelques livres strolling, starling, stretling ou ne savait-elle quoi encore, lui avait té bien utile. Elle se promit de revenir un peu plus souvent, quitte à ce que se soit à chaque fois pour un recrutement. L'endroit était parfait, vraiment, et elle trouva la Tamise plus belle que jamais - ce qui était quand même beaucoup dire.

- Pour la soirée, on verra peut-être ça un autre jour non ? reprit-il.

- Ouais, tu as raison. En attendant, je crois que je peux te donner ça, dit-elle avec un sourire en lui tendant le bout de papier.Ton hibou saura la trouver, ne t'en fais pas. Je suis désolée de t'avoir fait venir pour une raison un peu vache, mais j'en avais besoin, et puis c'était une bonne idée à la base, non? ajouta-t-elle avec un clin d’œil. Bon, et bien je crois que je nous n'avons plus rien à nous dire, n'est-ce-pas? A moins que tu ais des questions, je t'en pris, lui déclara-t-elle avec l'impression d'endosser son rôle de professeur.

Si tout était dit, ils en finiraient là, et se retrouveraient certainement un de ces jours, que ce soit au QG ou ailleurs. Mais ils se reverraient, ça, c'était sur! Le Serpentard n'avait pas finit d'entendre parler d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Invité, Jeu 29 Sep - 22:33


La jeune femme en face d'Aymeric le corrigea, en précisant que c'était à LEURS côtés qu'il allait s'engager et non pas au côté de Rily. Elle semblait tenir à l'équipe qui se cachait derrière le "on". Le jeune femme, semblait être dans une équipe extrêmement solidaire. Le jeune homme, sourit quand Rily, confirma -ou du moins en partie- qu'elle l'avait effectivement invité Aymeric seulement pour lui parler de cette organisation :
-"Ouais, tu as raison. En attendant, je crois que je peux te donner ça. Ton hibou saura la trouver, ne t'en fais pas. Je suis désolée de t'avoir fait venir pour une raison un peu vache, mais j'en avais besoin, et puis c'était une bonne idée à la base, non? Bon, et bien je crois que je nous n'avons plus rien à nous dire, n'est-ce-pas? A moins que tu ais des questions, je t'en pris"

Aymeric prit le bout de papier en lui rendant son clin d’œil
:
-"Je vais voir ça" commença-t-il avec un petit air malicieux et continua "Ouais, pas mal comme idée, il faudrait quand même penser à aboutir l'idée un de ces quatre !" il rit un peu "Comme tu l'as dis, pour aujourd'hui, je pense qu'on a fait le tour de tous les sujets qui nous intéressais, si j'ai une question, je te contacterais". Il se leva alors de sa chaise, puis fit la bise à Rily en déposant les livres sterling que le serveur avait prit -mais qu'Aymeric avait discrètement récupéré grâce à un Accio- sur la table. "Merci pour le petit dej' en tout cas"

Le jeune homme se détourna enfin de Rily. Puis repartant vers l'endroit où il avait atterrit, il regarda le fameux bout de papier, qui était complètement chiffonné, puisque la jeune femme l'avait tenu, fermé dans son poing. "Nathalie Mattews" put lire Aymeric. Le chef de l'organisation était en fait UNE chef.

Trouvant une rue déserte, il pensa aux trois D et transplana dans son appartement. Il prit immédiatement une plume, pour rédiger la lettre à cette mystérieuse Nathalie...




( FIN DU RP ENTRE RILY ET AYMERIC )
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Severus
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Alexander Severus, Dim 9 Oct - 16:11


RP Unique.

Levée de force par Taïgo, Eleonore s'habilla légèrement. Etonemment il faisait très chaud pour un mercredi matin d'un mois de septembre. Enfin, la météoi était détraquée, il fallait se l'avouer pensa Eleonore en passant devant une fenêtre, descendant les marches a vite allure. La Wonderland tressailit en faisant apparaitre une image sans sa tête, relatant la météo détraquée. Et si des détraqueurs étaient là, aux aguets? Eleonore faillit tomber des toilettes quand elle s'imagina devant une bonne vingtaine de détraqueurs, tous entrain de relever leurs capuchons, murmurant des râles puissants et incohérents dont Eleonore n'en connaissait pas la significations et... Bon il commençait a se faire tard. C'est pourquoi la jeune femme retourna une dernière fois et en vitesse dans sa chambre pour aller chercher son sac a main, et enfin elle salua Kaya puis sortit dans hors de la maison de bois. Un vent frais lui ébouriffa les cheveux puis la Wonderland se mit en route, mais pour aller où? Elle ne le savait, aujourd'hui elle n'allait point au ministère ni travailler dans la boutique de Peyton. Non ce n'était pas les vacances ni un week end. Elle avait bien le droit de vagabonder dans Londres? Oui, alors, ainsi la Wonderland tourna au virage de la poste, puis revint sur ses pas. En effet, elle avait besoin d'un timbre. Même si elle pouvait envoyer une chouette, elle voulait quand même envoyer une lettre de façon moldue. alors elle enra dans la poste et acheta 4 timbres. Plus que prévu mais peu importe! Ca servira plus tard, pensa Eleonore. Enfin, la jeune femme fourra ses timbres dans sa poche puis continua a marcher jusqu'a la tamise. Là elle s'arrêta puis s'assit sur un banc en face de l'eau. Celle ci remuait légèrement. Eleonore sourit puis frissona, il y avait une légère brise a cet endroit de Londres, d'ailleurs la Wonderland ne se rapella pas s'être aventurée ici. Mais bon, elle resta tout de même ici, en face de la Tamise. Vérifiant qu'il n'y avait rien de malveillant aux alentours. Car ses reflexes de gardienne étaient toujours en service, alors elle restait tout de même sur ses gardes prête a utiliser la baguette. Eleonore joua alors avec son pied, elle le fit sauter, rebondir sur le sol...Elle ne fit que ça pendant 15 minutes.

Jusqu'a ce qu'un bruit retentisse derrière elle, la faisant sursauter. Sur le moment elle paniqua, comment avaient ils pu retrouver sa trace? Bref, Eleonore se radoucit quand elle vit que ce n'était que Taïgo qui venait de sortir d'une ruelle sombre. Il miaulait doucement comme pour annonçer qu'il avait faim, mais Eleonore ne pouvait rien faire. elle devait rester ici sans bouger, enfin si, si elle voulait mais elle ne pouvait pas revenir chez elle pour donner de la nourriture a son chat... C'était impossible! Enfin... La jeune femme se leva de son banc, suivit des yeux son chat qui trotinnait devant elle puis s'aventura, non loin de la Tamise, dans une boulangerie moldue. La jeune femme qui tenait le commerce ne devait pas avoir plus de 40 ans, elle était un pu enrobée mais ses yeux faisaient son charme, d'ailleurs Eleonore secoua sa tête quand elle se rapella qu'elle préférait les hommes aux femmes! En effet, en ce moment, Eleonore tait bizarre, peut etre était ce dû a sa rencontre avec Tara..La belle et jeune Tara qui l'avait embrassé, d'ailleurs Eleonore lui avait rendu son baiser plus fougueusement qu'elle. Bref, la femme lui demanda ce qu'elle voulait, Eleonore se retourna du côé de la porte de sortie et vit son chat qui se léchait les babines. Alors Eleonore adressa sa réponse a la boulangère en un grand sourire. Salivant presque de ce qu'elle voulait acheter.

_Bonjour..Je voudrais 4 pains au chocolat et croissants, s'il vous plait. Et 1 bouteille d'eau tant que vous y êtes.

_Ce sera tout?

_Oui, merci.

Puis Eleonore empoigna le sachet contenant les petits gateaux tout chaud avec délicatesse, et paya en argent moldu-bien sur- ses chats. Enfin, elle ressortit de la boulangerie puis - essyant de ne pas se faire griffer par Taïgo- revint vers son banc, là son chat sasseya a coté d'elle, puis celle ci ouvrit le sachet, une odeur emplit les narires de Taïgo qui miaula alors comme jamais. Eleonore prit un croissant et le tendit a Taïgo qui commença par mordre la moitié qu'il emporta avec lui et tandis qu'il s'affairait a mordre dedans, Eleonore mangea le reste du croissant. Pour cette jeune femme, un chat et un croissant, c'était tout ce qui lui apportait le bonheur, mais tout de même, elle resta encore une fois a guetter les alentours tout en croquant dans son reste de croisssant.
Revenir en haut Aller en bas
Gloire Lecomte
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Gloire Lecomte, Sam 22 Oct - 18:00


[ PV Fête d'Halloween : j'attends les Invités qui ont reçu leurs invitations (pour ceux de la FAD, je ne vous ai pas oublié Smile ) ]

Le vent frais d'automne soufflait aux abords de la Tamise et plusieurs personnes allaient et venaient, emmitouflés dans leurs coats noirs, regardant droit devant eux, indifférents à ce qui les entouraient. En même temps la bise qui mordait n'était pas pour encourager une quelconque curiosité. Accoudée à un muret, une silhouette féminine aux longs cheveux noirs semblait regarder l'eau d'un air perdu. Une longue cape blanche au col de fourrure recouvrait la tenue de la demoiselle. En dehors de ses cheveux ne se voyait que ses chaussures à talons argentés.

Depuis combien de temps se tenait-elle là ? Personne n'aurait su le dire. Cette silhouette aurait pu être un fantôme que cela n'aurait rien changé. Elle était apparue, soudainement, sans que personne ne s'en rende compte, avait observé le manège des passants puis s'était retournée à l'instant, en attente de quelque chose ou de quelqu'un. Bientôt, elle le savait, les rues seraient envahies d'autres petites silhouettes criant, hurlant et riant. Fées, lutins, sorcières, squelettes et autres charmants petits compagnons de l'au-delà allaient pour une nuit revenir à la vie et hanter les rues de la ville sans que personne ne s'étonne.

A cet instant, un plop se fit entendre de la brunette qui tourna alors son visage vers le reste du monde.

- Bonsoir ! Merci d'être venu ! salua-t-elle l'arrivant. A présent qu'elle était tournée, on pouvait voir sur ses cheveux une couronne argentée où brillaient quelques flocons de neige artificielle. De sous sa cape, une délicate main gantée de dentelle blanche sortit pour serrer celle qu'on lui tendait et bientôt quelques accolades furent même partagées. Alors, presqu'aussi vite, ils furent rejoints par les autres, arrivant les uns après les autres. Bientôt le petit groupe fut complet et habillé, et chacun de présenter les salutations d'usage où tout le monde prend le temps de se donner des nouvelles.


Dernière édition par Gloire Lecomte le Ven 30 Nov - 14:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alexander Severus
avatar
Gryffondor
Gryffondor

Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Alexander Severus, Sam 22 Oct - 21:14


Chez Eleonore

Léo fit signe a Eleonore de se raprocher. Celle ci regarda une dernière fois le salon puis sans un dernier regard empoigna sa baguette pour la fourrer dans sa poche intérieur de veste. Elle referma la porte à clé puis regarda Léo droit dans les yeux. Un diable et un spectre qui allaient se promener dans la rue et rejoindre un groupe d'autres personnes encore plus effrayantes. Quoi de plus banal? Bizarre mais pas pour les sorciers...D'ailleurs Eleonore pensa croiser des petits moldus faire la tournée des maisons pour avoir des bonbons mais elle ne pourrait le savoir car elle s'apprêtait justement a rejoindre Gloire et les autres. La Poivre attapa la main de Léo, la serra très fort, échangea un regard avec lui puis elle pensa a la Tamise, non pas atterir dedans mais juste au bords. Ils transplanèrent.

A Londres.

En tenue de diablesse, Eleonore venait de transplaner en compagnie de Léo. L'air était chaud mais tout de même, la Wonderland se félicita d'avoir penser a sa veste. après avoir saluer son compagnon, elle déclara qu'ils pouvaient partir. Il se trouvèrent rapidement aux abords de la Tamise. Il n'y avait presque personne, ah si, Gloire était là, et a en juger l'heure, Eleonore était en avance, alors elle regarda tendrement Léo puis lui prit la main.

<< Tu me trouves comment? Je suis a ton gout? >>

Puis sans attendre, la Wonderland reprit la main de Léo et se dirigea vers Gloire. Apparemment Léo ne connaissait personne. Bonne chose pour faire connaissance. Alors sous le regard de Gloire, Eleonore fouilla d'une main lasse sa poche puis en sortit un petit coupon d'invitation qu'elle tendit a son amie.

Spoiler:
 


Cette soirée devait être vraiment superbe, jugea Eleonore en regardant l'endroit où ils se trouvaient. Cela dit, Léo ne disait rien. Peut etre avait il du mal a s'y faire... Mais Eleonore conssentit a faire les présentations, alors elle présenta Gloire a Léo et vice verça, tout en saluant son amie.

<< Salut Gloire! On va s'amuser....Bon, voici Léo Hampton, mon compagnon, et voici Gloire Lecomte, une amie très chère et l'organisatrice de cette fête! >>
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Invité, Sam 22 Oct - 22:14


    La jeune femme jeta un rapide coup d’œil chez elle et ferma la porte. Elle s’approcha de Leo, lui prit la main, se concentra et ils transplanèrent en plein milieux de Londres, plus précisément, sur le bord de la tamise. Leo était légèrement secouer mais il finissait par avoir l’habitude étant donné qu’il transplanne régulièrement pour aller voir son père en France. Puis Eleonore se tourna vers Leo et lui demanda en le regardant dans les yeux :

    Eleonore – « Tu me trouves comment? Je suis à ton gout? »

    Elle était tout simplement superbe, et ce rouge qui lui allait si bien, Leo répondit en faisant un sourire et en l’embrassant. Puis la jeune femme pris aussitôt sa main et se dirigea vers une ombre qui se trouvait non-loin. Il faisait frais, pas trop froid, ni trop chaud, mais une veste était la bienvenue. Les étoiles commençaient à pointer le bout de leur nez tandis que le soleil se couchait tel un roi. Une fois plus prêt, le jeune homme pu observer une femme, brune, plutôt jolie à laquelle Eleonore lui tendit un papier. Cela devait sans doute être une invitation. Le jeune homme était silencieux, il ne connaissait personne, et sa timidité le rattrapa. Puis la jeune femme fit les présentations :

    Eleonore – « Salut Gloire! On va s'amuser....Bon, voici Léo Hampton, mon compagnon, et voici Gloire Lecomte, une amie très chère et l'organisatrice de cette fête! »

    Leo – « Enchanté » dit-il en lui tendant la main.

    Il allait pouvoir faire pas mal de connaissance ce soir étant donné qu’ils ne seraient sûrement pas trois.

Revenir en haut Aller en bas
Actarius Bright
avatar
Serpentard
Serpentard
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Aigle royal
Fourchelang
Occlumens
Chercheur (Créatures Magiques)


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Actarius Bright, Sam 22 Oct - 22:35


S'il savait où elle pouvait bien se trouver à cette heure? Non, pas le moins du monde. Ce jour-là, sa fiancée lui avait parlé d'une course urgente à faire, lui laissant entendre de fait qu'elle n'entrerait que très tard. Lui qui avait voulu lui faire la surprise de la prendre à son bras afin qu'elle l'accompagne à la petite fête d'Halloween à laquelle l'avait invité sa très chère collègue Magenmage et amie (?), Gloire LeComte. Évidemment, des gens de la haute société, il n'y en aurait pas des masses. Enfin, ça, c'était ce que le Ministre de la Magie Britannique espérait. Les courbettes, il n'en voulu pas ce soir.

[...] Après avoir contacté sa chère sœur quelques heures plus tôt afin qu'elle soit sa "cavalière", Actarius avait prit la peine de se refaire une petite beauté, style Halloween. Et, qu'est-ce lui conviendrait mieux qu'un déguisement stylisé Giacomo Casanova? Homme moldu connu entre autre pour ses frasques sentimentales? Oh non... Actarius était casé dorénavant et il ne l'avait nullement oublié. Cependant, pour l'occasion, il pouvait profiter et jouer avec l'esprit de certaines demoiselles; même s'il savait qu'il y avait certaines limites à ne dépasser sous aucun prétexte et ce n'était pas même l'alcool qui réussirait à lui faire oublier.

[...] Un masque de bal masqué lui couvrant le visage, un long manteau noir brodé au fil d'argent contrastant d'avec son costume blanc pur, Actarius était fin prêt. Les cheveux n'avaient pas été laissés pour compte d'ailleurs puisque, grâce aux enchantements d'Aster, le "jeune" Perceval avait une coiffure mi-XVIIIème siècle -genre la coiffe de juge bouclée- mi-normale. Enfin, normale... Ses cheveux n'avaient pas leur courbe droite qu'on leur connaissait ce jour-là...

Allons y. Fafnir, Faerya.

Sans plus attendre, l'homme masqué disparu dans de grandes flammes avec ses deux oiseaux, Fafnir et son plumage d'or, Faerya et le sien d'argent parsemé de plumes dorées. Il n'avait pas eut besoin de leur signifier sa destination puisqu'ils savaient déjà où il se rendait.
Méconnaissable, Actarius s'approcha du petit groupe qui attendait dans un coin et, un sourire -qu'on ne pouvait voir- sur les lèvres, il s'inclina courtoisement, sa voix la plus charmeuse venant appuyer ses gestes délicats lorsqu'il prit et baisa légèrement la main d'Eleonore puis de l'organisatrice même du rassemblement, Gloire.

Bien le bon soir mes Dames, Messire. Il est un véritable plaisir que d'admirer votre beauté à l'une tout à l'autre.

S'étant incliné légèrement par pure courtoisie pour jouer pleinement son rôle -et ce dès le départ-, il s'était enfin redressé et attendit, ses deux phénix fièrement posés sur son épaule. Alicia ne devrait plus tarder à arriver. Il l'espérait du moins. Parce que, bien évidemment, il voulait l'avoir à ses cotés tout le temps que durerait cette soirée. A moins qu'elle n'est décidée de le rejoindre à la "seconde étape" comme ils avaient discutés en seconde option...

Bah vi, il ne s'était évidemment pas présenté. Ce qui n'était que plus délectable puisqu'il laissait à chacun des participants découvrir l'identité de l'homme derrière le masque. Alicia elle, savait mais bon. Normale, elle "trichait", elle -si si!

[Je ne sais pas trop si elle a le droit de poster à ma suite puisque que tu dis que c'est juste ceux qui ont été invité. M'enfin, j'ai laissé la voie pour les deux cas de figure Smile. ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Invité, Sam 22 Oct - 23:12


Halloween... Habituellement, elle passait cette journée de fête avec sa famille et faisait le tour des maisons avec Declan. Seulement, cette année, son programme avait changé, au cours de la journée. Contactée par son frère, Alicia avait accepté immédiatement de passer la soirée organisée par Gloire avec lui. Lorsqu'elle avait annoncé à son fils qu'elle ne resterait pas cette année avec lui, il avait été un peu déçu, mais la perspective de faire qu'en même sa quête de bonbons avec son père lui avait fait oublié sa peine. Elle l'avait donc laissé et était partie faire le tour des magasins pour se trouver un costume.

Elle enrageait, car rien ne lui convenait vraiment. Tous les costumes lui semblaient banals. Elle trouva enfin la perle rare et l'acheta, un grand sourire aux lèvres. Le costume lui allait à merveille, même s'il ne la représentait pas vraiment. Avec un sourire, la jeune mère rentra se préparer pour la soirée. Le plus ardu consista à s'occuper de ses cheveux, habituellement lisses et doux. Elle jeta plusieurs charmes, le premier afin que ses cheveux bougent en permanence et le deuxième, afin de leur donner la forme de serpents. Elle revêtit la robe blanche, imitant l'ancienne mode des Grecs antiques et mit ses derniers accessoires, notamment ses spartiates et ses bracelets d'or.

Une fois prête, elle mit une cape sur ses épaule et appela Thétys qui la fit transplaner directement sur le lieu de rendez-vous. Son sourire réapparut très vite lorsqu'elle vit son grand frère qui l'attendait tranquillement, près d'un groupe de trois jeunes gens. Alicia reconnu la diablesse ainsi que l'autre femme. Eleonore et Gloire...
Alicia n'alla pas directement les voir, elle préféra d'abord aller se faire câliner par son grand frère. Elle le connaissait depuis 13 ans, mais ne savait que depuis peu de temps qu'ils étaient liés par le sang. Au final, son aventure en Grèce et sa blessure par la manticore lui avait été profitable... Elle avait commencé à découvrir ses origines et s'était découvert un frère.


- Coucou grand frère ! lança t-elle au Casanova.

Le costume lui allait vraiment à ravir, lui, l'ancien Don Juan... Bon, il était casé à présent... D'ailleurs, Alicia se demanda où pouvait bien être la douce moitié de son frère. Ils n'étaient jamais séparés en temps normal... Enfin, elle n'allait pas se prendre la tête. Et profiter de son frère pour toute une soirée la ravissait !


- Merci d'avoir pensé à moi pour t'accompagner ! Lui lança t-elle gentiment avant de se tourner vers les 3 autres. Bonsoir tout le monde, je suis Alicia.

Elle sourit aux deux femmes qu'elle côtoyait au Ministère et fit un bref signe de tête à l'autre homme présent. Alicia riait intérieurement. Si elle était facilement reconnaissable, son cavalier ne l'était pas, de par son masque d'une part, et aussi par le fait que personne encore n'était au courant du lien de parenté entre la directrice des créatures magiques et le Ministre de la magie... Ministre qui n'avait pas put refuser à sa soeur de lui dire quel costume il allait porter. Alicia avait toujours réussi à le faire céder...

Hj: étant donné que Leo a posté en tant qu'accompagnateur, je me suis permise de faire de même ^^' Désolée si j'aurais dut attendre ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Gloire Lecomte
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Gloire Lecomte, Sam 22 Oct - 23:28


[ hrp : bien sûr que vos invités postent Tyty baka ! la note était surtout pour les trois invités surprises Smile so, no soucy Alicia ]

Toute de neige vêtue, la jeune femme enfila rapidement son masque pailleté de blanc et de auréolé de plumes pour accueillir celle qu'elle reconnut comme son amie.

- Salut Gloire! On va s'amuser....Bon, voici Léo Hampton, mon compagnon, et voici Gloire Lecomte, une amie très chère et l'organisatrice de cette fête!

- Enchanté !

- Coucou Eleonore ! Et enchantée Léo, fit-elle poliment et en souriant à l'encontre du compagnon de son ancienne compagne de chambre. Elle se doutait que celle-ci viendrait accompagnée puisque le carton d'invitation le demandait mais à les voir se tenir la main, elle supposait qu'il y avait bien plus et elle en fut heureuse pour son amie. Elle tâcherait d'apprendre à le connaître un peu plus lors de cette soirée.

A cet instant, une autre silhouette s'approcha d'eux et les salua, d'un hochement de tête vers le compagnon d'Eleonore et d'un baise-main pour les deux jeunes femmes.

- Bien le bon soir mes Dames, Messire. Il est un véritable plaisir que d'admirer votre beauté à l'une tout à l'autre.

- Eh bien ! Que de manière ! sourit Gloire cachée derrière son masque duveteux. Qui êtes-vous donc très cher ? s'amusa-t-elle à demander tout de même. Elle savait qui avait été invité mais dans le doute... Un sourire mystérieux se dessina tandis qu'elle attendait une réponse... qui ne venait pas aussi rit-elle avant de reprendre :

- Alors, dîtes-moi donc en quoi vous êtes déguisés vous deux, demanda-t-elle d'abord au couple. Et vous mon cher inconnu, êtes-vous venu seul ? cette fois-ci à l'attention de l'homme masqué. Pour ma part, je vous laisse deviner... fit-elle avant de tournoyer sur elle même, soulevant ainsi la cape qui dévoila une robe toute argentée et pailletée, quelques flocons élégamment dispersés.

S'arrêtant, les yeux brillants d'excitation, elle les écouta alors lui répondre sans se dépareiller de son sourire. Il manquait encore une personne et probablement les deux invités attendus. Ensuite, elle les mettrait au courant du programme de la soirée. C'est alors qu'une autre jeune femme les rejoignit. Vêtue d'une robe blanche ressemblant étrangement aux tenues grecques, elle s'appuya contre le dernier venu avant de les saluer. Bon eh bien une des invités était arrivée.

- Bonsoir tout le monde, je suis Alicia.

- Bonsoir. Alicia Alicia ? L'Alicia de la boutique où j'ai acheté mon fléreur ? demanda alors Gloire. Elle faisait ainsi référence à l'unique fois où elle avait rencontré une jeune femme nommée ainsi. Son visage lui était familier et il lui semblait l'avoir croisé quelques fois au ministère mais jamais cela n'avait été plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Philéas Byrne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Spécialité(s) : Permis de Transplanage
Animagus : Martre
Chercheur (Créatures Magiques)


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Philéas Byrne, Dim 23 Oct - 20:07


Il y a des périodes où les galères s'enchaînent les unes après les autres sans vous laisser le temps de respirer. Ce phénomène étant bien souvent dû au fait qu'être contrarié et de mauvaise humeur est le meilleur moyen d'envenimer une situation quelconque. Et c'est justement dans cet état d'esprit des plus charmants que se trouvait un irlandais à moitié habillé.

L'horloge ne cessait de lui rappeler qu'il était en retard, alors que son casque semblait s'être fait la malle. Il en venait presque à regretter le choix de son déguisement, dont la rigidité ne l'aidait pas à prospecter les lieux en quête de la pièce manquante. Saisissant son épée qui reposait sur son lit, il quitta la chambre qu'il squattait pour descendre aux cuisines requérir l'aide de Raymond. Idée brillante puisque celui-ci lui indiqua que son casque orné était rangé dans l'un des placards en compagnie de marmites, casseroles et autres ustensiles du même acabit.
Le saisissant par une aile, l'aubergiste s'en coiffa et fit un rapide bilan de la situation. Il avait son armure et sa tunique blanche, sa ceinture et son épée, restait plus qu'à enfiler son manteau blanc orné d'une croix noire et il pourrait partir.

C'est ce qu'il fit sans attendre avant de transplaner dans une ruelle londonienne. Après un bref instant de panique au cours duquel il pensa avoir oublié son invitation, il prit la route du point de rendez-vous. Pressant le pas pour éviter de franchir la limite entre retard acceptable et acte flagrant de goujaterie, Philéas regardait les passants déguisés qui commençaient à envahir les rues. Tout comme lui ils devaient s'apprêter à aller faire la fête ou à accompagner leurs bambins pour quémander du glucose en passant d'une maison à l'autre.

Tout occupé qu'il était à regarder les allées et venues de chacun, il n'avait pas remarqué que la tamise était déjà en vue. C'est alors qu'il aperçut des visages familiers et d'autres qui l'étaient moins. Le sorcier aux traits orientaux reconnu Alicia toujours aussi souriante et dont la coiffure aurait fait perdre la raison à Isaac Newton, Eleonore qui serait peut être moins crispé puisqu'il n'avait pas de question à lui poser et Gloire pour laquelle il était venu ici. Les autres convives restèrent pour lui un mystère qu'il ne comptait pas résoudre. Il se félicita même d'avoir opté pour le heaume intégrale qui le dispenserait de sourire.

Son plan était clair, il voulait avoir des nouvelles de Gloire qui venait de traverser un moment difficile et... c'était tout. Les pince-fesses n'avaient jamais étaient sa tasse de thé et il n'y avait aucune raison que cela change aujourd'hui. Aussi il saisirait la première occasion de se défiler poliment pour laisser ces respectables sorciers faire la fête entre eux. Finalement, ne pas imposer aux autres sa mauvaise humeur était plutôt altruiste et charitable, n'est-ce pas ?

C'est d'un mouvement de main grinçant qu'il salua l'assemblée, avant de s'approcher de la maîtresse de cérémonie qui venait de s’arrêter de tourbillonner.

    - Bonsoir ! Je crois que c'est à toi qu'il faut remettre ceci ?
    invitation:
     
Revenir en haut Aller en bas
Gloire Lecomte
avatar
LégendeGryffondor
Légende
Gryffondor
Spécialité(s) : Métamorphomage
Permis de Transplanage


Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Gloire Lecomte, Lun 24 Oct - 1:05


Eh bien, ce soir promettait d'être fort intéressant. Les invités arrivèrent rapidement, si rapidement même qu'elle n'eut pas le temps de parler avec tout le monde mais que cela ne tienne, ils se rattraperaient plus tard, ou parleraient en route. Récupérant le carton qu'Eleonore et le nouveau venu lui présentait, la Reine des Neiges les invita à la suivre.

- Venez ! Nous avons rendez-vous ailleurs. Pour l'occasion j'ai loué une salle, leur dit-elle. Relevant légèrement sa robe afin qu'elle ne traîne pas trop par terre, elle entreprit de traverser la route, ses talons claquants sur le parvis.

A présent la nuit était tombée et le petit groupe évoluait en devisant et en riant au milieu des créatures enfantines qui s'étaient enfin décidés à sortir. Plus d'une fois, ils durent s'écarter et se coller contre les murs de peur de se faire renverser par les petits monstres qui se précipitaient vers les portes.

Décidée à oublier les derniers évènements de sa vie, Gloire avança imperturbable, en parfaite maîtresse des glaces. Souriant et répondant poliment à la conversation qui se faisait à ses côtés. Oui, vraiment, sortir avec des amis faisait beaucoup, beaucoup de bien.

- Encore quelques mètres, nous arrivons ! s'exclama-t-elle en approchant d'une ruelle. Après quelques furtifs regards, elle s'engouffra sur le pavé assombri par les murs et bientôt ils débouchèrent tous devant une devanture ancienne où s'étalait en grand "Auberge des Deux Mondes". Voilà, nous sommes arrivés. Sortez vos invitations pour ceux qui ne me l'ont pas remises.

Sur ces mots, la jeune femme poussa la porte et pénétra à l'intérieur des lieux, ses invités à sa suite (<<= cliquez).


[ hrp : libre à vous de me répondre ici ou non, avant d'aller là-bas Smile ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Re: Aux abords de la Tamise.

Message par : Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 22

 Aux abords de la Tamise.

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 12 ... 22  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez 
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harry Potter 2005 :: ~¤~ Londres ~¤~ :: Rues de Londres-

L'univers d'Harry Potter est la propriété de la Warner Bros ainsi que de J.K Rowling.
Tous droits réservés sur ce site ©Copyright HarryPotter2005. Affichage optimisé sous Firefox.